Forum Rpg sur l'univers d'Halo
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La tête brûlée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
James P. Wallace
Navy, Amiral
avatar

Nombre de messages : 249
Date d'inscription : 13/03/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Pistolet M6D
Autre Compte :
Arme n°2 : Fusil à pompe M90

MessageSujet: La tête brûlée   Lun 16 Mar 2009 - 1:48

Le lieutenant Spencer était là, à l'entrée du village, avec le sergent Graham. le lieutenant ragarda une fois de plus ses ordres de mission: Trouver et ramener le capitaine James Prescott Wallace au QG de l'UNSC sur Reach. Selon lui, la première partie de la mission serait la plus facile quant à la deuxième, elle s'avèrait beaucoup plus ardu.

- Bon allez sergent faites nous entrer en ville.

- À vos ordres mon lieutenant.

Graham fit décoller leur Warthog et ils entrèrent dans le village. Il y avait tout au plus 3000 personnes à cet endroit et pratiquement chacun d'eux vivaient des produits de la ferme. Le lieutenant pointa un petit bar sur la gauche et Graham s'y dirigea. Spencer descendit et se dirigea vers l'établissement alors que le sergent restait dans le véhicule. De toute façon le lieutenant n'en aurait pas pour longtemps.

Il entra et alla directement vers le propriétaire des lieux, un homme avec une bonne barde et lui demanda:

- Pardon monsieur, savez-vous où pourrai-je trouver James Prescott Wallace?
Le tenacier du bar regarda l'homme intrigué puis lui répondit sur un ton égal:

- Vous voulez parler du vieux Wallace? Et bien, il habite à environ 30 kilomètres plus au sud dans une petite ferme. Mais, si je puis me permettre officier, pourquoi voulez vous le voir?

- Affaire confidentiel.

- Hum...d'accord, je voulais seulement savoir parce qu'il est pas très commode avec les étrangers encore moins s'ils sont de l'armée.

- Que voulez-vous dire?

-Ben... la dernière fois qu'il est venu en ville, deux ODST l'ont un peu insulté en le traitant de vieux débris et de déchet vivant. Alors, il s'est retourné et à flanquer une sévère râcler aux deux soldats. Actuellement, les deux hommes sont à l'hôpital pour au moins 10 jours.

Le lieutenant se raidit et se râcla la gorge. La mission se compliquait légèrement.

- Merci beaucoup monsieur.

Puis, il quitta le bar et se dirigea vers son warthog où l'attendait le sergent Graham. Il indiqua sur une carte l'endroit où il devait se rendre et commença à se demander pourquoi il avait fallu qu'il parle de cet homme à l'amiral Jefferson.

Ils arrivèrent à destination en environ une heure. L'endroit était merveilleusement beau. Des plaines à perte de vue et des montagnes à l'horizon. L'endroit idéal pour y établir une ferme. Le warthog arrêta devant la maison principale, une grosse bâtisse à trois étages assez joli même plus belle que la maison du lieutenant sur Terre. Le lieutenant descendit puis dit au sergent d'un ton mi-humoristique mi-sérieux:

- Sergent si je ne suis pas de retour dans 15 minutes, présumez moi comme mort ou disparu au combat!

Le sergent ne compris pas très bien se à quoi il faisait allusion mais hocha de la tête en signe d'affirmation. Spencer avança et senti une boule se former au fond de sa gorge mais il continua et frappa à la porte. Rien. Pas un bruit. Il recommença encore une fois et se fut encore la même réponse. Il regarda Graham et il hocha des épaules. Puisqu'il le fallait, il entra à l'intérieur puis dit:

- Y'a quelqu'un?Ouh ouh

Puis, il entendit le bruit caractéristique d'une arme dont on vient d'enlever le cran de sureté. Cette arme était actuellement pointé derrière sa tête.

- Alors officier, on entre chez les gens s'en y être invité!?Je vous laisse 5 secondes pour me dire ce que vous faites là sinon je vous éclate la cervelle! Cinq.

- Monsieur Wallace...?

- Quatre.

- Mais que faites vous?

- Trois.

- Vous n'allez tout de même pas tirer sur un homme qui ne vous a rien fait!

- Deux!

Le lieutenant entendit le bruit du chien de l'arme qui s'abaissait et la peur l'envahi. Il était sûre qu'il allait mourir là devant une porte sur une planète stupide pour une raison stupide. En désespoir de cause, il dit:

- Je suis ici pour recruter le capitaine James Prescott Wallace!

L'individu rengaina son arme et s'exclama:

- Mais il fallait le dire plutôt lieutenant. C'est moi justement!

Spencer n'en croyait pas ses oreilles, il avait failli mourir. Extrèmement contrarié, il lança à Wallace:

- Vous êtes complètement débile! Menacé un officier de l'UNSC avec une arme chargé est passible de mort! Je pourrais...

- Justement mon arme n'était pas chargé. Alors, je n'ai fais q'une demi infraction. Allez assoyez-vous pour discuter vous serez mieux...

À suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James P. Wallace
Navy, Amiral
avatar

Nombre de messages : 249
Date d'inscription : 13/03/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Pistolet M6D
Autre Compte :
Arme n°2 : Fusil à pompe M90

MessageSujet: Re: La tête brûlée   Jeu 26 Mar 2009 - 23:45

Le lieutenant Spencer s'assit à la table devant lui et prit bien soin d'enlever son chapeau d'officier et de le déposer sur la table. Il se râcla la gorge et dit:

- Bon...comme je vous le disait monsieur, je suis venu vous recrutez pour que vous repreniez du service.

- C'est tout?

Le lieutenant fut totalement décontenancé par la réponse de James.

- Euh...oui.

- D'accord, mais pourquoi avez-vous besoin de moi? Il y a six ans l'amiral Cole m'a obligé à prendre ma retraite sur cette planète et je m'y suis habitué.

- Je n'en doute pas monsieur, mais l'amiral Jefferson a besoin de vous pour prendre le commandement de l'UNSC Achille.

- Amiral Jefferson? Julius Jefferson?

- Oui...pourquoi?

- Cet enfoiré est devenu amiral!? Putain, j'imagine bien pourquoi on a besoin de moi si cet emmerdeur est devenu amiral!

Spencer ne savait pas quoi dire. En fait, il était toujours sous le choc de sa première rencontre avec Wallace et sur les manières de faire de cet homme. Néanmois, il répondit:

- Sauf votre respect monsieur, l'amiral Jefferson est très compétent et mérite le espect qui lui est du.

James regarda Spencer avait de lui rétorquer:

- Mais vous êtes qui vous? Sa gonzesse! Cet homme est l'incompétence même. Personne ne voudrait jamais travailler sous ses ordres et c'est surement la raison pourquoi il travaille dans un bureau et le haut commandement le sait.

Spencer se senti insulté et par un instinct purement simple, il voulu envoyé une droite à son interlocuteur mais il se rappela la conversation qu'il avait eu avec le tenancier du bar de la ville. Alors, il se contint et répondit simplement:

- Je vous trouve incroyablement arrogant monsieur et très déplacé dans vos propos! Je ne fais qu'admirer le travail exemplaire de mes officiers.

Wallace se mit aussitôt à rire de plus belle avant de lui lancer:

- Je sais lieutenant, c'était pour rire! Si vous pouviez voir la tête que vous fesiez...mais je crois que je vais devoir refuser votre offre car je me sens bien ici. J'ai une énorme fortune laissé par mes parents, beaucoup de travail et une femme.

Puis, la porte s'ouvrit et une femme d'environ cinquante ans entra dans la maison tenant à bout de bras une foule de sac en tout genre. Elle regarda les deux hommes attablés à la table et demanda:

- Qui est-ce?

- C'est le lieutenant Spencer de la Navy.

- Un autre imbécile comme toi.

La remarque piqua au fif James qui se leva et lança:

- Comment ça, comme moi!?

Elle ne répondit pas et continua son chemin vers la cuisine mais Wallace l'interpella en lui disant:

- Eh...grosse vache, je te parle!

Le lieutenant était complètement abasourdi par ce qui se passait. Il se sentait terriblement mal à l'aise et il aurait tout donner pour se retrouver ailleurs qu'à cet endroit.

- Comment tu m'as appelé?

- T'es sourde en plus! M'a parole mais tu te fais vieille.

L'engueulade entre les deux continua ainsi pendant cinq bonnes minutes avant que la femme ne tourne les talons pour rentrer dans sa cuisine et ferma violemment la porte.

- Une vrai mégère cette femme! Pas moyen de vivre avec. Je me demande parfois pourquoi je l'ai choisi elle au lieu des autres. Vous savez quoi lieutenant, j'en est marre de vivre ici et surtout de elle. Je vous suis!

Spencer ne savait pas quoi dire ni quoi faire. Il se demandait même si ce qu'il vivait était bien la réalité ou un rêve farfelu. Il reprit ses esprits et dit:

- D'accord. Préparez vos affaires et rejoingnez-moi à l'extérieur quand vous serez prêt.

- Je suis prêt partons!

Les deux hommes se levèrent et quitttèrent la maison pour rejoindre le sergent Graham qui attendait dans le Warthog à l'extérieur. Spencer lui lança:

- Allez Sergent, décollez-moi ce hog et direction l'astroport notre mission est accomplie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James P. Wallace
Navy, Amiral
avatar

Nombre de messages : 249
Date d'inscription : 13/03/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Pistolet M6D
Autre Compte :
Arme n°2 : Fusil à pompe M90

MessageSujet: Re: La tête brûlée   Jeu 16 Avr 2009 - 22:59

Le lieutenant Spencer et James attendaient dans l'antichambre du bureau de l'amiral Jefferson. Leur voyage s'était avérer sans aucun problème et fut même agréable quoique Wallace eut plusieurs altercations avec d'autres passagers.

Au bout d'un moment, la secrétaire reçu un message et fit signe aux deux hommes d'entrer à l'intérieur du bureau. Ils entrèrent et le lieutenant Spencer se mit rapidement au garde-à-vous alors que James fit mine de rien et dévisageait Jefferson. Ce dernier ne paru pas trop s'en faire, surement préparé à une telle attitude de sa part. Il toisa les deux hommes puis dit:

- Repos lieutenant. Vous avez fait du bon boulot. Je veux votre rapport sur mon bureau ce soir au plus tard, disposez.

- À vos ordres mon amiral!

Spencer fit un demi-tour et sorti prestement de la salle et retourna dans l'anti-chambre. L'amiral regarda James sans rien dire et celui-ci trouva déplaisant cette situation et dit:

- Alors Jefferson pourquoi tu m'as fait venir? Le petit m'a dit que c'était pour reprendre du service. J'espère que t'as de bons arguments pour que je fasse une telle chose.

Bien que peu habitué que les gens utilisent autant de familiarité avec son nom, il répondit:

- Et bien, nous le savons tous les deux, vous n'êtes pas fait pour la vie de fermier. Vous êtes un dur à cuire qui a besoin d'action. Et j'ai justement besoin d'un homme de votre trempe pour mener un vaisseau au combat.

- Et alors? Qui est-ce qui t'as dit que j'aimerais avoir le commandement d'un vaisseau de plus sous ton commandement?

- Qu'est-ce qu'il a mon commandement?

- Sans vouloir la ramener Jefferson, t'es le plus abruti des officiers que je connaisse! T'as fini dernier de notre promotion! T'es à ce poste uniquement parce que tous nos camarades sont morts!

Cette fois-ci, Jefferson ne pu s'empêcher de s'emporter vis-à-vis du commentaire insultant de James et il lui lança:

- Espèce d'enfoiré! Tu dis que je n'ai aucune compétence! Serais-tu intéressé par un petit séjour en prison! Seulement deux ou trois ans pour te calmer un peu!

- Fais ce que tu veux mais tu sais très bien que mon fils n'aurait aucun mal à me sortir de là. Une bonne partie des troupes du CSNU au front dépendent de ses industries agroalimentaires. Et m'avoir sur le dos, c'est surement la pire chose que tu aurais fais de ta vie sauf bien sûre le moment où tu es né!

L'amiral se contint encore une fois. Décidemment, James le provoquait délibéremment mais pourquoi? En fait, il s'en foutait un peu maintenant de savoir pourquoi. Il avait besoin de son caractère pour réussir à matter celui des têtes brûlées qu'il avait sous son commandement.

- Regarde James. Le CSNU a besoin de toi et je sais très bien que tu veux protéger l'espèce humaine contre les Covies. La seule façon pour toi d'y arriver, est de nous rejoindre et de prendre le commandement que je t'offre.

Wallace réfléchissait et pesait le pour et le contre d'une telle offre. Après deux minutes, il répondit:

- Si j'accepte, ce sera à deux conditions!

- Quelles sont telles?

- Un, je veux le grade que je possèdait avant mon renvoi.

- Oui, se sera fait.

- Et deux, je commanderai à ma façon et sans que tu n'interviennes.

- T'es vraiment un... bon d'accord! Mais fais bien attention à toi, parce qu'au premier pas de travers, je serai là à t'attendre et tu passeras le reste de ton existence sur un astéroide!

- Je t'aurait cru plus récalcitrant...ça doit vouloir dire que le CSNU est vraiment en manque d'officier compétent.

- Dégage de mon bureau immédiatement avant que je te fasse expulser par la garde!

James tourna les talons sans faire aucune cérémonie et sortit du bureau avec un léger sourire. Jefferson se frotta les yeux, la fatigue commençant à le gagner. Il activa l'intercom et demanda:

- Sohpie, est-ce que le lieutenant Spencer est toujours là?

- Oui monsieur, il attendait que monsieur le rappelle.

- Bien, faite-le entrer, j'ai besoin de m'entretenir avec lui.

- Oui monsieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James P. Wallace
Navy, Amiral
avatar

Nombre de messages : 249
Date d'inscription : 13/03/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Pistolet M6D
Autre Compte :
Arme n°2 : Fusil à pompe M90

MessageSujet: Re: La tête brûlée   Mar 28 Avr 2009 - 2:33

James attendait sur le quai d'embarquement numéro trois et regardait ses nouveaux gallons de capitaine de vaisseau. En fait, il ne les trouvait pas particulièrement épatants et s'en fichait un peu. Sa navette partait dans environ 10 minutes pour rejoindre son tout nouveau commandement: l'UNSC Achille. Son vaisseau, un croiseur de classe marathon, fut l'un des rares vaisseaux à ne pas être construit par les industries Kol. Pourquoi? Il avait une petite idée, sûrement qu'il ne lui fesait pas confiance pour mettre à jour un vaisseau de cette force. Quoi qu'il en soit, il était moins perfectionné mais il devait avoir une IA intelligente à bord pour pallier à ce problème, exprèssement fait par le SRN.

D'après le rapport qu'il avait devant lui, l'Achille avait actuellement deux canons AM et un troisième était en construction. Il possèdait 30 pods lance-missiles Archer et une cinquantaine de canons de petit calibre contre les navires d'abordage et les chasseurs. De plus, le CSNU l'avait doté d'un stock de trois bombes nucléaires tactiques Shiva. Jamais, il n'avait eu un commandement aussi important.

- J'ai presque hâte de repartir en mission. Ça me manquait un peu!

Puis, il remarqua au loin s'avancer rapidement un jeune homme en tenue militaire portant avec lui des dizaines de dossiers. En regardant avec plus d'attention, il vit qu'il s'agissait du lieutenant Spencer:

- Qu'est-ce que vous foutez là Spencer!?

Spencer se mit au garde-à-vous et failli échapper tous ses dossiers:

- Monsieur, lieutenant Spencer au rapport et prêt à embarquer!

- Comment ça ''prêt à embarquer'' lieutenant?

- L'amiral ne vous a pas prévenu!? Je suis ici pour assurer le commandement en second ppour vous aider à renouer avec le service actif capitaine.

Wallace prit un air sérieux et le regarda:

- Mon cul oui! Il vous a envoyé pour s'assurer d'avoir quelqu'un à lui si je me palnte en mission! Vraiment un sale enfoiré ce Jefferson!

Spencer ne répondit pas. D'ailleurs, il n'avait pas grand chose à répondre car même s'il était un jeune officier obéissant, il avait très bien compris les intentions de l'amiral lorsqu'il lui avait confié ce poste.

Néanmoins, James fit signe au lieutenant de se mettre au repos et lui demanda ce qu'il avait dans ces dossiers.

- Ce sont les dossiers des officiers de la passerelle.

Wallace en prit un dans ses mains et l'examina:

- Ça c'est un seul dossier!

Chaque dossier avait l'épaisseur du roman. Il y en avait six. Pendant ce temps, la navette arriva et elle se posa sur l'aire d'embarquement:

- Bon allez lieutenant vous me ferez un résumé en chemin.

- Oui monsieur.

Ils montèrent à bord et le lieutenant commença le résumé:

- Enseigne Oshi Sato, de nationalité japonaise, elle est l'officier de communication du vaisseau. Elle a actuellement 23 ans et parle 12 langages courament et travaille sur un projet pilote pour décryter le langage covenant. Aucune mesure disciplinaire à son actif. Elle a demandé elle-même à faire parti de l'équipage.

- Bon ça j'imagine que c'était le moins long.

- Oui. Enseigne Douglas Carl, de nationalité Britannique, il est l'officier de navigation. Il a 26 ans et possède le meilleur résultat de l'école navale depuis dix ans. Personne ne l'a vaincu au commande d'un vaisseau ou simulateur. Par contre, il a à son actif plusieurs mesures disciplinaires: Trois refus d'obéir à un ordre, deux inconduites avec des officiers de sexe féminins et traffic d'alcool à bord de sa dernière affectation. Il y a encore quelques détails mais monsieur continura plus tard.

Spencer s'empara d'un autre dossier et continua son monologue:

- Lieutenant Kawalsky Sergei, vient de la planète Harvest, il est l'officier de maintenance du vaisseau. Il a 30 ans et selon le dossier, il peut réparer n'importe quoi avec un tournevis multi-fonction. Malheureusement, son dossier possède quelques anicroches:Destruction de matériel appartenant au CSNU et détournement de stock d'approvisionnement pour compte personnel. Il y a aussi sept altercations avec des officiers subalternes et supérieurs.

Il recommença son même manège et enchaîna:

- Enseigne Carter James, vient de Reach, il est officier de sécurité sur l'Achille. Il a 25 ans et a la carrure pour faire parti des TCAO. Et en regardant son dossier, disons qu'il a aussi la psychologie: 12 bagarres dans sa dernière affectation et 5 refus d'obéir à un ordre.

- Tout un CV celui-là.

- Mais monsieur, voilà le meilleur. Lieutenant Philips Domminic, originaire de Dwarka, il est l'officier tacticien. Il a 35 ans et a participé à l'opération Trébuchet en plus de s'occupé de commandement en second sur un vaisseau de patrouille à l'extérieur de la zone habitée. Son dossier est le pire du lot: 10 bagarres avec officiers supérieurs, 5 refus d'obéir à un ordre, tentative de mutinerie, 4 altercations avec des subordonnés et vol de matériel appartenant au CSNU.

- Nom de dieu, cet homme me rappelle presque mon jeune âge!

Spencer le regarda et s'imagina parfaitement Wallace à cet âge. Il était surement bien plus pire.

- Bon vous continurez tout à l'heure nous arrivons lieutenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James P. Wallace
Navy, Amiral
avatar

Nombre de messages : 249
Date d'inscription : 13/03/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Pistolet M6D
Autre Compte :
Arme n°2 : Fusil à pompe M90

MessageSujet: Re: La tête brûlée   Sam 2 Mai 2009 - 5:15

Spencer ouvrit la porte du sas et derrière, quatres hommes se placèrent au garde-à-vous mais d'une manière nonchalante. James n'en fit pas grand cas et leur demanda:

- Vous êtes mon escorte soldat?

- Mouaip...

Spencer se raidit du ton totalement désinvolte qu'avait employé le marine. Il le regarda puis lui dit sèchement et très fort:

- Marine, c'est oui mon capitaine!

Le marine failli reculer sur la violence du ton mais resta sur place et cria:

- OUI MON LIEUTENANT!

James trouva la situation très drôle mais se retint de rire pour laisser de la crédibilité à son lieutenant. Ils suivirent les marines jusqu'à la passerelle. En chemin, ils rencontrèrent d'autres membres d'équipage qui les regardait passer sans rien faire. Tout le monde semblait se dire: Bon voilà un autre enfoiré de vieux capitaine avec sa discipline....

Ils entrèrent sur la passerelle et tous les officiers se levèrent à la vue de Wallace. Tous sauf un. L'officier tactique resta confortablement assi sur son siège à regarder son écran. James trouva assez provocateur son comportement mais décida de lui laisser une chance. Il dit:

- Je suis le capitaine James Wallace, nouveau commandant de ce vaisseau. À ce qu'on m'a dit, vous êtes le pire équipage de toute la flotte et d'après ce que je vois c'est bien le cas...

Lors de sa dernière remarque, il regarda le lieutenant Philips. Ce dernier senti une sorte de provocation de la part du capitaine et lui lança:

- Hey vieux machin...Tu te prend pour qui à nous insulter!

- Quoi?! C'est moi que vous traitez de vieux machin lieutenant!

- Ouais... qu'est-ce vous allez faire, m'envoyer au trou pendant une semaine...nah, j,ai déjà vu pire!

James s'avança et lui demanda d'un ton sec:

- Excusez vous de vos propos et je passe l'éponge!

- Jamais...Je vois même pas en quoi je devrais m'excuser envers un vieux de l'âge d'or sur la retraite.

L'insulte était trop évidente et James ne pu résister. Il envoya une solide droite à son adversaire qui l'encaissa difficilement. Le vieux avait de la force. Il se releva et envoya son poing gauche dans le ventre de James. Spencer allait intervenir mais un marine près de lui, lui dit:

- Non, attendez! De cette façon on va savoir qui est apte à commander.

James chancela vers l'arrière pui évita un autre coup de poing en se déplaçant légèrement sur la gauche puis envoya son genou dans l'estomac du lieutenant. Par la suite, il lui assena un violent coup de coude au visage et rata ensuite un autre coup au visage. Le combat entre les deux hommes continua encore cinq bonnes minutes avant que l'hologramme d'une magnifique IA apparaisse tout près:

- Il suffit...Arrêtez immédiatement vos enfantillages!

James et Philips arrêtèrent et regardèrent l'IA qui avait l'air en colère. Wallace regarda Spencer et allait expliquer mais l'IA le devança:

- Je suis Cassandra...l'IA intelligente à bord du vaisseau. Vous êtes vraiment ridicule tous les deux. Honte à vous. À votre âge surtout. On dirait deux gamins à l'école primaire. Allez Philips, excusez-vous!

James resta stoic. Il ne savait vraiment pas quoi dire ni quoi faire. Philips se releva et regarda Wallace puis lui dit:

- Monsieur, veuillez accepter mes excuses pour mon comportement de tout à l'heure. Un tel écart de conduite envers vous n'arrivera plus.

- Je l'espère lieutenant sinon je vous jette dans le vide spatial!

- Bon, maintenant que tout est en ordre, vous avez beaucoup de chose à savoir avant de prendre le commandement capitaine. J'ai prit la peine de faire la liste et de l'envoyer sur votre unité portable dans vos quartiers. par la suite, j'ai prévu un moment pour faire votre discours inaugurale au reste de l'équipage....cela vous convient.

Wallace ne comprenait pas pourquoi il ne se mettait pas en colère face à l'IA. Une personne lui aurait fait de tels commentaires, il l'aurait balancé dehors mais là, il ne savait pas pourquoi mais avec cette IA ce serait différent.

- Oui ça me convient Cassandra...

- Appelez moi Cass, capitaine. Comme nous travaillerons ensemble jusqu'à votre possible décès, prenons tout de suite un peu de familiarité.

- D'accord... Cass. Spencer, vous prenez le commandement de la passerelle! Je m,en vais prendre connaissance de la liste.

- Oui monsieur!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James P. Wallace
Navy, Amiral
avatar

Nombre de messages : 249
Date d'inscription : 13/03/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Pistolet M6D
Autre Compte :
Arme n°2 : Fusil à pompe M90

MessageSujet: Re: La tête brûlée   Jeu 14 Mai 2009 - 4:22

Wallace s'assit devant l'écran de son ordinateur et tapotait sur l'écran tactile pour sélectionner le rapport fait par son IA. Malgré son altercation avec Philips, il était satisfait de son arrivée à bord. Il ne restait plus qu'à asseoir totalement son autorité et dans trois ou quatre jours, il aurait leur respect. Il trouva le fichier qu'il cherchait puis l'ouvrit et en commença la lecture.

Fichier classé code bleu- Rapport de situation/ Achille
Clé de cryptage- Autorisation capitaine seulement

Partie 1A/ Rapport de l'armement

Canon à accélération magnétique (CAM): deux opérationnels et un en attente d'installation.

Tube lance-missile Archer: 30 tubes opérationnels avec capacité de 30 chacun.

Bombe nucléaire tactique Shiva: trois en stock avec détonnateur de proximité.

Canon de défense 50 mm: 25 opérationnels,utile contre les chasseurs et vaisseau d'abordage covenante.

Puissance de feu largement supérieur à plus de 90% des vaisseaux de la flotte du CSNU. L'UNSC Achille est un vaisseau conçu par les chantiers spatiaux du CSNU et de leurs ingénieurs. Aucune arme ou système à bord n'a fait l'objet d'une commande extérieure au vue des récents problèmes de loyauté au sein des forces du CSNU.

Partie 1B/ Rapport des véhicules de combat

Chasseur intercepteur C709 Longsword: 5 chasseurs avec modification

Dropship 77-Troop Carrier (Pélican) : 15 Pélicans de transport avec possibilité d'équiper avec des lance-missiles ANVIL-II ASM.

Warthog: 30 warthogs équipés de mitrailleuse anti-aérienne légère, de canon gauss M66/M68 ou encore d'un lanceur de missile SC-HE 102 mm.

M808B ''Scorpion'' MBT:6 chars d'assault avec obus de 90 mm en tungstène.

Wolverine: 10 véhicules anti-aérien très utile lorsque déployé contre les Banshee covenantes.

Pour plus de détails, voir l'annexe correspondant à la section/


James leva les yeux vers son IA qui était juste à côté de lui et lui demanda:

- Tu as aussi fait un annexe?

- Oui monsieur....de 155 pages!

-Quoi!? Combien?

- 155 pages.

James appuya sur l'écran pour faire défiler le rapport et regarda le nombre de pages. Il y en avait près de 500! Peut-être même plus! Il n'avait vraiment pas envie de lire tout ça et dit:

- Cass...je n'ai vraiment pas envie n'y le temps de lire tout ça. Alors, fais-moi un court résumé de tout ce qu'il y a là!

L'IA ne comprenant pas vraiment pourquoi iln'avait pas envie de connaitre l'intéégralité du fonctionnement du vaisseau, lui dit:

- Mais capitaine pour que vous puissiez comprendre votre vaisseau vous devez le cannaitre entièrement?

- Je me fiche de le connaitre pour l'instant! Je veux savoir s'il fonctionne.

- Et bien les réacteurs sont opérationnels et la coque du vaisseau en plaque....

- Non...arrête! J'ai demandé si le vaisseau est en état.

- Oui, mais...

- Ce sera tout pour ton rapport Cassandra.

- À vos ordres mon capitaine.

L'IA disparu et James se retrouva seul dans ses quartiers devant son ordinateur. Il avait encore deux heures avant que Jefferson vienne en personne le gradué au commande du vaisseau et il avait une petite commande à effectuer avant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La tête brûlée   

Revenir en haut Aller en bas
 
La tête brûlée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Halo Fight :: Vos créations :: Flood Rp :: Fan-Fic :: Les archives.-
Sauter vers: