Forum Rpg sur l'univers d'Halo
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Son propre ennemi...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Son propre ennemi...   Lun 13 Juil 2009 - 20:20

Depuis la nuit des temps, les hommes aspirent à un but précis de leur vie. Une sorte d’ancre qui rattache notre enveloppe charnelle vieillissante au monde des vivants. On voudrait laisser une trace dans l’histoire, certains se contente d’une vie simple, marié, trois enfants, cadre. D’autres de vies au jour le jour, et bien d’autres exemples encore. Pour ma part, mon but est l’un des plus banals de ce que l’on connaissance, mais le moyens pour y arriver est bien moins banal. Je fais parti de ces hommes qui veulent tout, tout contrôler, tout posséder. Le risque que l’on encore c’est de gagner tout pour mieux perdre ce que l’on as durement acquis. Les hommes qui ne cherchent rien eux risque de ne rien avoir, le dilemme semble anodin mais mon histoire peut montrer que chaque détails anodins peut entraîner une conséquence gigantesque… Je commencerai simplement par ce que vous connaissez… L’histoire médiatisé et populaire de Daru Kol avant son engagement dans l’armée…

La chaleur est étouffante , la salle bondée , les stores sont baissés mais quelques fins rayons de soleil parviennent à pénétrer dans la salle confiné . La foule de journaliste est massée devant cet estrade où le directeur des industries d'armement Kol va faire son discours pour le moins mystérieux .

Mais rappelons avant tout le contexte . Nous sommes en 2520 , le dix huit septembre exactement , l'un des plus grands magnats de ce monde , Pascal Kol , viens de décéder dans des suites tragiques . Un simple test d'arme à feu en développement dans les laboratoires Kol aurait donner la mort à ce géant de l'économie et de l'armement , les funérailles se déroulent dans leurs conformité et anonymat le plus total bien loin des journalistes et de la presse à scandale . Cet illustre homme laisse derrière lui un enfant qui n'en n'est plus tout à fait un d'ailleurs , ce jeune homme se prénomme Daru il à vingt ans et poursuis des études d'ingénieur son père lui lègue un vaste empire qu'il doit désormais gérer autant dire que ce garçonnet n'as pas eu une enfance malheureuse et a été écarté du besoin .

Cependant , en cette matinée particulièrement étouffante du vingt-deux Septembre 2520 une annonce risque de changer la face de l'économie actuelle et de l'industrie de l'armement . La conférence se tient à Miami , l'une des villes où siège les plus importantes industries et centres de recherches et développement de toute les industries Kol . Dans la tour de l'entreprise au dernier étage , un jeune homme attend patiemment dans son vaste bureau , la gigantesque baie vitrée qui compose les trois quarts des murs porteur laisse une vue sans égale sur l'ensemble de Miami et de l'océan qui s'étale à l'horizon infini , le bureau fait d'un bois particulièrement raffiné reste le seul meuble qui compose la vaste pièce – sans compter le canapé et les chaises- .
Devant l'un des côtés vitré le jeune Daru fixe l'océan sans réellement se soucier de la horde de journaliste . Daru Kol peux presque paraître banal mais il en est tout autre . Il a garder le teint italien de son père , une peau ainsi légèrement mat et des cheveux bruns coiffés plaqué en arrière lui donnant un petit côté séducteur non négligeable par ailleurs il a pris de sa mère deux magnifique yeux bleu azur qui lui donne à la fois un regard froid et mystérieux , autrement dit un mélange qui envoûte bien des femmes , sa taille elle reste on ne peut plus normal , c'est à dire un bon mètre quatre vingt quand a sa corpulence il paraît bien maigrelet mais arbore une musculature dites « sèche » . Son costume est taillé sur mesure par une grande marque italienne , Daru veille toujours à ce que son accoutrement lui corresponde le plus possible , sa coupe de cheveux par ailleurs ne lui conviens jamais en effet ses cheveux rebelles ne se tiennent que dans la bonne position une fois rasé au plus court mais la jeune héritier ne supporte pas les cheveux court le voilà donc bien embêter .

La porte du bureau s'ouvre et un homme de carrure moyenne et de grande taille se présente devant Daru , il s'agit de Kévin Orius l'ancien conseille , bras droit , et homme à tout faire du père de Daru . Son apparence est des plus banales , l'on ressent bien ses origines américaines de part sa coupe de cheveux et les traits de son visage .

_ Kévin ? Prononça Daru d'un ton neutre .

_ Oui bonjour , moi aussi je vais bien merci . La pointe d'ironie aurait pû paraître douteuse d'autant plus que Kévin est l'un des seuls qui sachent réellement ce que Daru compte dire aux journalistes , puis il reprit . Ils t'attendent dans la salle de conférence ... Dépêche toi .

Sans mots dire Daru plaça ses deux mains dans les poches et sortit de la salle en même temps que Kévin , tout deux empruntèrent le même chemin , ils marchent jusqu'au bout du couloir pour prendre l'ascenseur qui donne une vue magnifique sur la ville , après quelques minutes de descentes ils arrivent dans une gigantesque hall ou de nombreux vigiles tentent tant bien que mal de retenir une foule de journalistes qui ne figurent pas sur les invitations , après quelques pas effectuer dans ce magnifique espace d'acceuil composé de mosaïque , d'aquariums qui forment de magnifiques reflets d'eau sur le sol pavé de décorations picturales d'un goût exquis , de plantes exotiques en provenance d'autres planètes et qui donnent ainsi un aspect de havre de paix . Si l'on ne connaît pas les industries Kol l'on pourrait dire que cet endroit respire la paix . Revenons en donc au deux collègues de travail qui arpentent le hall avant de s'installer dans une salle étouffante bondée d'une foule de journalistes assis sur de confortables fauteuils .

Kévin Orius reste non loin de la porte , Daru lui avance directement sur l'estrade et ce place non loin des micros , un raclement de gorge rauque se fait entendre puis Daru se lance dans son discours pour le moins inattendu .

_ Et bien tout d'abord mesdames et messieurs , bonjour et bienvenue dans l'enceinte de mon entreprise . Je ne suis pas aussi éloquent que mon père je vous demanderais donc un peu de clémence étant donné que vous êtes assez impressionnant massé de la sorte . Tout d'abord autant évité que la presse à scandale n'invente des articles diffamatoires envers mon père je vais lever le voile sur sa mort . Comme il vous a étés dis il y a quelques jours , mon père très consciencieux de son travail veille à être présent à chaque test d'arme prototype qu'il supervise lui même , or l'arme étant défectueuse elle à provoqué un tir inattendu en direction de plusieurs entrepôt de munitions notamment explosive . Il marqua une pause comme si l'émotion le paralysait . En sommes l'explosion s'est déclaré en lieu clos , la fumée , le feu , le souffle de l'explosion ont tué sans exception les personnes présentes dans cet entrepôt , je tiens par ailleurs à donner toutes mes condoléances aux autres familles en deuil . Une fine larme viens alors glisser sur la joue de Daru .
Mais vous vous doutez bien que si je vous ai fais venir ici ce n'est pas pour parler de la mort de mon père mais de parler du devenir de l'entreprise . Voilà , cela va se passer très rapidement , premièrement j'ai de quoi vivre et faire vivre ma mère de façon aisée jusqu'à la fin de mes jours , si je dis ça c'est parce que en tant que nouveau président de cet société j'ai reçu l'autorisation de supprimer le conseil d'administration qui gère à lui seul l'entreprise , si je l'ai révoquer c'est parcequ'il ce serait opposer à ma demande . Mesdames et messieurs , les entreprises , port , industries , spatioport et tutti quanti vont fermé . Je déclare officiellement la fermeture des entreprises Kol ! Alors que la foule est déjà levé pour assaillir de questions le jeune homme , Daru ajoute une dernière phrase . Je ne répondrais à aucune questions .

Les questions fusent en tout sens et Daru ne pose aucun regard sur la foule , se rend t'il seulement compte de ses agissements ? Il fait chuter la bourse , ses armes ne seront plus vendus alors qu'elle représente plus de trois quarts des ventes au niveau galactique et bien entendu met plus d'un milliards de personnes au chômage dans toute la galaxie .
Le jeune homme emprunte la porte par laquelle il est entrée et se retrouve dans le gigantesque hall où il ne bouge plus , que va t'il faire maintenant ? Trouver une belle prétendantes , avoir des enfants et attendre patiemment la mort .


Quelques années plus tard .

La guerre contre les Covenants fait toujours la une des journaux télévisés , une guerre impitoyable menée sans relâche .
Mais ce matin le journal télévisé ne fais pas mention de la guerre où des centaines de milliers de soldats se battent pour défendre leurs territoires avec acharnement et bestialité . Non ce matin la une des journaux fais mention d'un meurtre , un horrible meurtre celui d'une enfant retrouvé morte dans l'une des nombreuses villa de l'ancien milliardaire Daru Kol , ce meurtre odieux se serais déroulés hier soir la petite victime aurait été lacérer sauvagement par l'ancien industriel .

Six mois plus tard ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Son propre ennemi...   Lun 13 Juil 2009 - 20:21

_ Je déclare la séance ouverte ! Je ne tolère aucun débordements dans ma cour , toute personne s'opposant à cet règle sera exclu de la salle . Gardes faites donc entré l'accusé qui est je le rappelle libre de ses mouvements mais entouré de gardes afin qu'ils ne puissent s'échapper . Rappelons les faits , une fillette âgée de huit ans est retrouvé morte dans une villa de monsieur Kol ici présent dans le sud est de la France , les multiples indices , témoins et preuves désigne Daru Kol comme le suspect numéro un . Maître , à vous l'honneur ...

Daru consterner se tut pour ne pas aggraver son cas déjà critique , mais quelques semaines avant le procès Kévin Orius et Daru avait eu une conversation pour le moins mouvementée . En effet Kévin lui tient à peu près ce langage .

« Tu va payer désormais pour les souffrances que tu as causé en fermant les industries , tu as ridiculisé le personnel , mis au chômage des millions de personnes si ce n'est pas des milliards et aucun remords ne t'agite c'est facile pour toi , tu est multi-milliardaire ! Crois moi tu vas tomber bien profond Kol ! »

Il avait fait le lien bien avant le procès Daru se savait innocent mais tout les éléments aller à son encontre notamment l'avocat de la partie civile qui s'avére être un excellent orateur . Il entama son discours de cette façon :

_ La vérité , c'était que Kol était coupable ... Trop de preuves , de présomptions , de témois . Après ses mots l'avocat lance les éléments à charge dans un tir serré . Ainsi , tout accable Daru Kol , mais au lieu d'avouer son crime , de libérer sa conscience , d'implorer le pardon , nous le voyons discuter , hurler , s'enfoncer dans un système démentiel ... Quel homme est-ce donc ? La partie civile a toujours un rôle déchirant puisqu'elle est représentée par un avocat et que celui-ci a pour vocation de défendre les hommes et non de les accabler ! Un avocat et capable de tout comprendre de leurs motivations comme de leurs angoisses . Et moi devant ce dossier , je ne puis croire que l'on tue un enfant sans être fou ! Je ne puis croire n'en déplaise aux psychiatres de tout poil , qu'on puisse le faire sans y être contraint par une force irrésistible ... Je veux croire en une autre personne !
Le silence règne dans la salle hypnotisée par le discours de l'avocat . Je vous en supplie Kol , implorez pardon !

L'instruction du procès n'avait durer que quelques mois , et le procès dura deux jours ... Mais l'avocat joua de Daru utilisa sa carte maîtresse bien que désespérée ...

_ La prison à perpétuité , le verdict en est ainsi selon les jurés . Maître ? Qu'avez vous à dire ?

L'avocat de Daru se racle lentement la gorge et lance son petit discours .

_ Et bien , la récente loi qui permet aux condamnés de devenir utile à la société . En effet mon client ne souhaitant pas moisir dans sa cellule , celui-ci demande à servir la société en intégrant les forces armées du CSNU tout au long de sa vie .

Dubitatif le juge se réfère aux livres de sagesse installer sur son haut promontoire , après une lecture courte le juge reprend .

_ Et bien je ne peux m'y opposer ! Gardiens , faites escortez cet homme à Sydney au siège du CSNU !

Ainsi donc , Daru Kol était en route vers un avenir de soldat pour le moins incertain le voyage se passe donc sans aucun incident majeur si ce n'est les turbulences de l'avion . Kol dort tout le long du trajet et s'éveille quelques minutes avant l'entrée dans un hall gigantesque qui pullule de soldats , d'officiers , de secrétaire et de personnes en tout genre . Les poignets liés Daru avance dans le sillon de ses geôliers qui s'arrêtent net devant un bureau avant que ceux-ci n'ôtent les menottes de Daru .

_ Bonjour monsieur Kol . Afin de préparer votre recrutement j'ai besoin d'informations , répondez le plus précisément possible et le plus clairement possible .

Le trentenaire acquiesce d'un simple mouvement de tête .

_ Âge , nom , prénom , sexe , nationalité , lieu de naissance s'il vous plaît !

Daru se gratte le nez quelques instants .

_ trente et un an , Kol Daru , masculin , Française , Annecy Haute-savoie .

La jeune femme derrière le bureau note tout et poursuis .

_ Bien merci beaucoup , vous serez envoyé sous peu à l'académie militaire dans la compagnie B-7 , la plus dure paraît t'il . Vous serez sous les ordres du sergent-instructeur Narm . Votre matricule est D74 , messieurs emmenez le prévenu .

Les deux gardes saisissent les bras de Daru mais celui-ci se débat quelque peu pour montrer qu'il peux marcher seul il fait donc route avec ses deux gardes vers le fort . Les lourdes portes automatiques s'ouvrent dans un concert de grincements sonores et de cliquetis mécaniques insupportables , Daru est pousser à l'intérieur du bâtiment où un homme en uniforme l'y attend .

_ D74 , bienvenue dans la compagnie B-7 . Sergent-instructeur Narm , vingt pompes soldat exécution !

Sans maugréer Daru se laisse tomber au sol et enchaîne la série de vingt pompes et se relève .

_ Pourquoi t'as pas contester comme tout les autres D74 ?

_ Pour la simple et bonne raison que j'ai la réputation d'être ironique , cynique et assez vexant lorsque je parle , je ne préfère pas vous vexer de façon à ce que l'on reste en bon terme .

Le sergent s'esclaffe puis reprends un visage tout à fait neutre .

_ J'aime pas les malins ... Tu vois ce stade court ... Et ne t'arrête pas tant que je ne te l'ai pas dis !

C'est ainsi donc que Daru commença sa longue formation de marines .

Quelques mois plus tard ...

_ Daru Kol , par les pouvoirs qui me sont conférés j'ai l'honneur de vous nommés de façon officiel ODST par vos actes de guerres incomparables ! Maintenant mesdames et messieurs place au banquet généreusement offert par le promu .

Daru s'avance vers le buffet tandis qu'un haut gradé l'interpelle .

_ Monsieur Kol ... racontez moi en détail ce qui vous a valut cet honneur ?

_ Et bien monsieur , nous étions la dernière compagnie qui faisait rempart entre les covenants et le camp de base qui comporte une station d'arrimage et de nombreux dortoirs et entrepôt bref un point stratégique de la planète à seulement cinq kilomètre de notre position . Alors que tout semble perdu et que nous n'avons plus de supérieur une idée me viens et tout mes comparses furent d'accord sur ce point : A crever autant crever en héros . Ainsi j'ai demander aux artilleurs de rejoindre leurs scorpions et de faire feu en barrage sur la position la plus sensible à un débordement fatal , les autres soldats se sont embusqué dans les rochers et tirent les covenants comme de vulgaires cibles . Mais durant cet instant j'ai compris que ne nous tiendrons pas éternellement j'ai donc couru jusqu'à la radio sur l'officier de liaison mort non loin des covenants pour porter ma demande de renforts qui fut entendu , ainsi nous avons survécu ...

Le haut gradé admiratif acquise d'un simple hochement de tête .
Le lendemain matin , Daru Kol est amener à partir en mission sur le front afin de déloger l'ennemi et de continuer cette vie folle…

C’est l’histoire que vous connaissez tous de Daru Kol, simple multimilliardaire où le destin se joue de lui.
Mais n’avez-vous jamais poussez un mensonge loin ? N’avez-vous jamais dans votre vie poussez un secret terrible à ébullition ? Cette histoire n’est qu’un « scénario » des agents du SRN… La vraie histoire, celle de du « Daru Kol » n’existe, sauf dans un seul endroit… Ma tête.
Par où commencer ?
Par le début tout simplement…

Je m’appelle Daru Sins.
Je suis né sur Reach, bien que cela fasse très cliché et je m’en excuse, mes parents sont morts dans un crash de pélican civils lors d’un simple voyage de routine lorsque je n’étais que enfant. Banale coïncidence mon père était l’un des plus grands belligérants du CSNU, il occupe le poste d’Amiral au sein d’un service spécial du CSNU. Un service que l’on appelle SRN. Il se trouve que mon père était l’un des membres les plus sociables et qu’il avait tisser des liens sociétaux fort avec les membres du SRN, aussi l’un de ses amis et mentor m’adopta pour assurer une dette de vie qu’il devait à mon père… A l’honneur, si il n’existait pas je n’en serais pas ici aujourd’hui, quel dommage…
Durant mon enfance, j’ai reçu une initiation poussée aux arts du combat et des bases sur l’espionnage. A l’adolescence c’est une « offre » unique qui m’est proposé… Le SRN souhaite lancée une gigantesque opération de « nettoyage » dans les membres du haut-commandements du CSNU, aussi ils établissent le projet « Loup ». Un gigantesque plan d’action pour relancer à des moments clés la motivation des soldats et supprimer en douceur les dignitaires corrompus du CSNU sans de trop gros brusquement. Mais le plan nécessite un adolescent pour la crédibilité des actions, je suis donc engagé à quatorze ans en tant que soldat au service du SRN… Au début je n’ai rien à faire je me contente de jouer le rôle du fils d’un des plus grands magnats émergent de la planète Pascal Kol, lui aussi inventé de toute pièce comme son usine d’armement à l’échelle de la galaxie… Pendant un temps je vis paisiblement jusqu’au moment de l’orchestration de la mort de Pascal… Et là vous connaissez la suite… Je vais devenir Lieutenant-Colonel sans aucune du SRN je tiens à le préciser tout de même je vais gagnez la confiance des corrompus et petit à petit je vais entamer comme prévu ma phase de rébellion avant de renverser par un coup d’état colossal les hauts dignitaire… Je deviens alors chef du SRN…

Vous direz alors que mon objectif est atteint. Je suis riche. J’ai le pouvoir. Et je suis incroyablement puissant. Mais au fond, j’ai tout perdu… Ma vie, ma famille, mon honneur, mes convictions. Tout ça pour jouer le rôle de Daru Kol. Et aujourd’hui je jouit de droits moraux et de libertés quasiment illimités, je ne dois de compte à personne… Je suis tout simplement devenu ce que je combat. Je suis mon propre ennemi.

Cette histoire personne ne la contras jamais.

Depuis peu j’appartiens au passé et le personne de Daru Kol tombe dans l’oubli.
Où est la trace que je devais laisser sur cette terre ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Son propre ennemi...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Son propre ennemi...
» Me provoquer causa leur propre perte.
» CREER SA PROPRE INTERFACE (GUI)
» Redemption of a mage, 4ème pack du Cycle Ennemi
» [DA] DBZ l'ennemi qui a le plus de charisme ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Halo Fight :: Vos créations :: Flood Rp :: Fan-Fic :: Les archives.-
Sauter vers: