Forum Rpg sur l'univers d'Halo
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le chemin du retour [espace]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nathan Aronson
Navy, Capitaine de Frégate


Nombre de messages : 44
Age : 22
Localisation : À bord de mon fidèle CSNU Gédéon
Humeur : Fan de Halo
Date d'inscription : 09/09/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Pistolet M6D
Autre Compte : Jeffrey-094, Zoka 'Carimanee
Arme n°2 : Destroyer CSNU Gédéon

MessageSujet: Le chemin du retour [espace]   Lun 28 Sep 2009 - 0:31

Harvest. La grande victoire de l'humanité. Grâce à l'Amiral Preston Cole, la Terre a pu récupérer l'une de ses précieuses colonies. Mais à quel prix?

Journal de bord du Capitaine Aronson [1147 heures, 5 février 2531, calendrier militaire/ Frégate du CSNU Alamo, sous-espace, vecteurs de sortie vers Reach]

Capitaine de Frégate Nathan Aronson. Voilà 24 heures que nous voyageons dans le sous-espace. C'est enfin terminé. Harvest est à nouveau notre, à présent. Nous avons une permission bien méritée. Selon les ordres de l'Amiral Cole, je me dois de rapporter la flotte de chasseurs Longswords du nom de Flotte 515, qui nous a brillamment aidés lors de la reprise de la planète, sur Reach, où elle recevra tous les éloges qui lui sont dus. Contraîrement aux nombreuses flottes et escadrons qui ont été décimés, Force 515 a eu la chance de conserver 25 de ses membres, sur 30. Ce sont les élites du pilotage individuel de la marine. Je leurs souhaite bien des récompenses.

[fin du rapport]


Nathan ne savait plus trop quoi écrire. Tout ce qu'il voulait était simplement de quitter ce système maudit. Retrouver son bon foyer au Québec, sur Terre. Un bon feu dans la cheminée et un bon livre historique sur la colonisation planétaire. Des chaussettes poilues, et un bon chien pour lui apporter ses pantoufles. L'adorable souffle de la nuit étoilée par la fenêtre de sa chambre faiblement éclairée par la lampe de chevêt. De véritable et soyeuses douillettes. L'hymne à la joie de Beethoven à la radio. En sécurité, dans son coin bien à lui. Loin de tout ce sang, de toutes ces batailles et de tous ces monstres qui en voulaient à sa vie. Loin de la guerre. Seulement lui, sa résidence et la paix...

Le pire inconvénient de la paix était sans doute, en ces temps de désespoir, qu'il fallait absolument passer par la guerre pour y parvenir.

Mais il se tira de ses rêveries. Il se concentra sur son équipage. Il se pencha en avant sur son siège de commandement. Il contempla ses quatre officiers.

Le Lieutenant Christian Bartley était au poste d'armement. La Frégate Alamo était peut-être petite, mais elle disposait tout de même d'un sacré armemtent: un Canon à Accélération Magnétique, vingt-six tubes lance-missiles Archer et trois têtes nucléaires Shiva. Mais Bartley pouvait profiter de la situation pour se la couler douce. Les combats étaient finis. Qui aurait donc besoin de se battre en plein sous-espace? Il lissa ses cheveux noirs à l'arrière de son crâne, plia ses bras derrière son cou et se reposa les yeux.

Le Lieutenant Junior Michael Jude s'occupait du poste des communications. Ce poste était bien plus que des petits messages. C'était aussi le radar. Mais en ce moment, il n'y avait pas grand chose à signaler. Il se tenait néanmoins à l'affut des mauvaises surprises. Il fixait attentivement les écrans de contrôle de ses yeux bleus. Deux mèches de cheveux blonds pendaient devant ses yeux, coupés à la longueur règlementaire de 16 centimètres. Il trouvait que ces deux mèches, qui dépassaient le démarquaient des autres.

L'Enseigne Mattew Garman était assigné aux opérations, tâche qui consistait à entretenir le vaisseau. Fort heureusement, l'Alamo n'avait acun dommage, étant donné qu'il était pratiquement resté en retrait tout au long de la bataille afin de débarquer des troupes à droite et à gauche plutôt que de combattre. Et ces troupes, pour la plupart, gisent sur le sol glacé d'Harvest. Garman était du genre pas très stimulé, sauf dans les cas extrèmes, ce qui pouvait justifier son grade assez exceptionnel pour un membre d'équipage. Il était rare qu'un Enseigne occupe déjà un poste dans un vaisseau de guerre. Il rendait constamment des rapports sur l'état du vaisseau au Capitaine et sur l'état du réacteur Shaw-Fujikawa.

Le Lieutenant Keyes n'était pas présent au poste de navigation comme l'aurait souhaité Aronson. Nathan s'est plutôt fait confier le Lieutenant Pedro Rodrigez. d'origine mexicaine, il marmonait souvent des paroles incompréhensibles au sein de l'équipage et cela rendait ses collègues régulièrement perplexes. Malgré ces problèmes légers, Rodrigez savait parfaitement diriger une Frégate. Selon son Curiculum Vitae, il avait déjà été affecté à un croiseur de classe Marathon, par le passé. Cette info, bien qu'assez andine, rassurait les Officiers de passerelle. En ce moment, il était peut-être le seul à travailler.

- Mon Capitaine! dit Garman. Les réacteurs Shaw-Fujikawa ont subi une baisse de vingt pourcent de leur puissance dans les deux dernières minutes.

- Scannez les moteurs, Enseigne Garman. Dites-moi si cette baisse de puissance provient de dommages potenciels.

- Oui, mon Capitaine!

Il retourna à son écran de contrôle personnel et lança la procédure de scan.

Une telle situation pouvait poser problème. Si l'Alamo était temporairement privé son son réacteur Shaw-Fujikawa, il ne pourrait plus poursuivre son voyage à travers du sous-espace et devrait demeurer en position stationnaire au beau milieu d'une position inconnue.

Mattew se tourna à nouveau vers son supérieur.

- Mon Capitaine. Le réacteur est à soixante pourcent de sa puissance. Il surchauffe. Je déverse le liquide de refroidissement?

- Certainement, Enseigne.

Garman pianotta à nouveau sur son unité. Sans quitter son écran des yeux, il poursuivit:

- Je pensais que la station de réparation Cycler avait entièrement réparé l'arrière du vaisseau sur Harvest, mais visiblement, ils ont omis un petit détail.

Il zooma sur l'image des circuits qui alimentent le réacteur Shaw-Fujikawa.

- Ici: ce conduit est perforé. Le carburant fuit légèrement dans la salle des réacteurs. Plus nous utiliserons la puissance du réacteur, plus le conduit risque d'éclater!

- Et alors, nous n'aurions plus rien pour nous ramener à bon port, songea Aronson. Nos techniciens embarqués peuvent-ils effectuer les réparations eux-mêmes.

- Ça ne devrait pas poser de problème, répondit Garman.

- Bien. Lieutenant Rodrigez, faites-nous immédiatement sortir du sous-espace.

- À vos ordres, mon Capitaine! répondit énergiquement Rodrigez.

Quelques secondes plus tard, il ajouta:

- Nous sommes en stationnaire.

- Parfait, Lieutenant! Lieutenant Jude, mettez nos techniciens au parfum. Dites-leurs d'aller régler le problème. Je veux également qu'ils me donnent une estimation de la durée du travail. Oh! Et informez également Force 515, dans leurs cabines, que nous aurons un léger contretemps.

- Tout de suit, mon Capitaine, répondit Michael en secouant ses mèches blondes.

Il se mit au travail.

Après tant de pause, tous les Officiers de passerelle se remirent au travail. Tous à l'exception de Bartley, qui ne désirait qu'entammer une sieste.


Dernière édition par Nathan Aronson le Mar 5 Jan 2010 - 0:18, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spartanjohn117.blog.jeuxvideo.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le chemin du retour [espace]   Lun 28 Sep 2009 - 1:37

François était dans sa cabine en train de rédiger son rapport de mission sur Harvest. Il aurat fallut 5 longues années pour reconquérir Harvest. Mais le résultat: Harvest nous appartient de nouveau. Force 515 venait de perdre l'esquadron Dzèta. Il ne restait que 25 membres maintenant au groupe. Maintenant que la bataille d'Harvest était finit, tout ce que François voulait c'était retrouver son petit chez soi de Reach. Peut-être pas très confortable mais avec tout les cannons orbitaux, il se trouvait en sécurité.

François terminait de rédiger son rapport quand une voix retentit dans les haut-parleurs:

-À tous les membres de force 515...

-Génial! Encore des conneries sur les messages de la journée.

-... nous aurons un léger retard au sujet de notre arrivé sur Reach. Nous avons une fuite dans les réacteurs. Nous sortons du sous-espace pour effectuer des réparations. Désolé du dérangement.

François, finalement bien réveiller, décida d'aller voir son ami Maxime alias Force 14. En espérant qu'il ne dorme pas ou qu'il ait finit son rapport. En marchant dans le couloir, il apperçu ses amis de l'esquadron Alpha. Arrivé devant la porte de Maxime, celle-ci s'ouvrit.

-François! Comment va tu mon pote?

-Bah! Pas pire. Après tout ce temps sur Harvest, il était temps que je me repose réellement.

-Ouais! T'as raison. Maintenant on est relax dans cette tombe flottante si tu vois ce que je veut dire.

-Ouais je vois ou tu veut en venir. Tout vaisseau aussi petit soit-il est un os qui va bientôt être enterrer par ces chiens sales de Covenants.

-...O.k. Dommage pour Force 26 à 29.

-Qu'est-ce que tu veut que je te dise. On connaissais les risque en rejoignant ce groupe. Mais au moin grâce à eux on aura pu reconquérir Harvest. Si George ne s'était pas écraser sur ce gigantesque cannon Covenant, cela m'étonerait que ce vasseau serait encore la. Le pire je crois a été la mort de Josh. Ces aliens me le paieront!

-Pour l'instant, va dormir un coup. Ça se voit que tu n'as pas encore dormit.

-Ouais! Salut!

-Salut!

François revint dans sa cabine et finit par s'endormir.


Dernière édition par François Flarks le Lun 28 Sep 2009 - 22:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nathan Aronson
Navy, Capitaine de Frégate


Nombre de messages : 44
Age : 22
Localisation : À bord de mon fidèle CSNU Gédéon
Humeur : Fan de Halo
Date d'inscription : 09/09/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Pistolet M6D
Autre Compte : Jeffrey-094, Zoka 'Carimanee
Arme n°2 : Destroyer CSNU Gédéon

MessageSujet: Re: Le chemin du retour [espace]   Lun 28 Sep 2009 - 2:36

Nathan se frottait la tempe de sa main pâle. Tout allait enfin se terminer. Lui, la flotte Force 515 et son équipage allaient enfin revenir à leur foyer après tant de conflits dans le système de Harvest.

Et il fallait qu'il y ait une fuite des réacteurs à ce moment précis!

- Lieutenant Jude, demandez donc aux techniciens pour combien de temps ils en auront.

- Oui, mon Capitaine!

Michael se pencha sur son micro et s'entretint avec les techniciens qui s'affèraient dans la salle des réacteurs.

- Au moins une bonne heure, répondit l'un d'eux. (Le Capitaine entendait dans les haut-parleurs.) Cette fuite semble négligeable, mais il faudra effectuer des tests afin de savoir si elle tiendra le coup. Mais d'ici trois quarts d'heure, ça devrait être suffisemment bouché pour des années.

- Pourquoi cela prendra-t-il si longtemps? demanda le Capitaine.

- Oh, boucher une fuite, ce n'est rien, mais il faudra attendre que le colmatage sèche, d'où l'importance de faire quelques tests avant de repartir.

- Bon, d'accord, j'ai compris, mais faites-vite.

- Roger!

Aronson détestait ces moments où il n'y avait rien d'autre à faire qu'attendre. Il se leva et commença à faire les cents pas autour de sa passerelle circulaire, histoire de se dégourdir les jambes.

- Mon Capitaine! Vous devriez venir voir ça! s'exclama le Lieutenant Jude.

Aronson stoppa net. Habituellement, quand les Officiers demandaient à leur Capitaine de venir voir eux-même, c'était qu'ils n'osaient pas leur parler directement. Nathan accorut j'usqu'aux écrans tactiques.

- Mon Capitaine, la sonde de reconnaissance Alpha a repéré une masse autopropulsée venant de sortir du sous-espace au point deux-zéro-six. À environ... 800 mille kilomètres.

- Trajectoire?

Le Lieutenant cherchait ses mots.

- Il s'approche de nous...

- Quelle est la nature de cet objet?

- Il est trop loin pour l'identifier à partir de nos caméras. La sonde bêta nous en dira plus.

- Sonde bêta envoyée! déclara le Lieutenant Bartley.

- Qu'en est-il de la sonde Alpha?

- Elle ressortira du sous-espace dans trois... deux... un... La voilà!

Dans le vide spatial, un portail inter-dimensionnel se forma devant l'Alamo. Il en ressortit un amas métallique brûlant et... Fondant.

- C'est...

- La sonde Alpha, c'est ça?

Le Capitaine retourna à son siège afin d'obtenir une vue d'ensemble de la situation.

- Enseigne Garman: Établissez immédiatement l'alerte Alpha sur le vaisseau!

- À vos ordres mon Cap...

- Lieutenant Bartley: Transférez toute la puissance disponible dans le CAM! Et enlevez-moi les sécurités d'une de nos têtes nucléaires Shiva!

- Tout de suite, mon C...

- Lientenant Rodrigez: placez l'Alamo sur la trajectoire deux-zéro-six!

- Sí, sí, señor!

- Lieutenant Jude: avertissez immédiatement Force 515 que nous allons avoir de la visite. Nous n'avons aucun marines pour nous défendre. On f'ra avec eux.


Dernière édition par Nathan Aronson le Mar 5 Jan 2010 - 0:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spartanjohn117.blog.jeuxvideo.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le chemin du retour [espace]   Lun 14 Déc 2009 - 2:47

-À tous les membres du Force 515

François se réveilla sur le son du haut-parleur.

-Que je les déteste par fois. On ne peut pas dormir tranquille bon sang?

-Nous avons détecter un objet non-identifier proche de l'Alamo. Quoi que ce soit, cela a détruit notre sonde et nous l'avons retrouver fondante. À tout les pilotes, postes de combats. Ordres du Capitaine.

François se leva aussitôt et courru mettre son équipement. Dans les couloirs, il vit les bleu se bousculer et même parfois tomber.

-Ils n'ont encore rien retenu de Harvest?

-On dirait que non, dit Maxime.

-D'après toi, serait-ce les Covenantsqui nous attaquent ou de simple pirates?

-On en saura plus quand ils sortiront du sous-espace.

-Bon. En tout cas. Hey, où sont les autres?

-Déjà dans le Hangar. Ils nettoyaient leurs vaisseaux.

-...O.K.

-Le pire c'est Brandon qui commence à peinturer un logo sur nos chasseurs privés.

-Et ça ressemble à quoi?

-On va voir ça tout de suite. Voilà la porte du Hangar.

Ils entrèrent dans le Hangar. Tout le monde étaient autour d'un générateur holographique qui représentait l'espace de combat.

-Ah! Vous voilà enfin.

-Désolé du retard.

-Bon. On peut commencer? Il devrait s'agir comme d'habitude de Covenants. Donc attendons leur arriver pour savoir quoi faire. J'espère que tout le monde se rappele des types de formations? François! Explique donc aux bleu du nouvel escadron Dzèta les formations. Euh. Avant tout, voici les remplaçants de Dzèta.
Pour l'instant, le capitaine nous demande de les avoirs comme remplaçants.

-Bon, alors la formation Standard 1 d'un groupe de six escadrons c'est le ``V`` avec un mini ``v`` derrière le groupe de meneurs. Formation de Bombardement Chasse est un Losange de quatre escadrons avec au centre un cinquième qui va bombarder et l'autre va chasser des ennemies en ``v``. La Standard 2 est ma préféré: Le ``V`` plus chasse sortit. Un groupe se tient plus haut derrière pour couvrir les attaques surprises et le ``V`` continue. La Standard 2 revient souvent. Ai-je été asser clair?

-Je crois qu'ils ont compris Flarks. Merci. Attendons les ordres maintenant dans nos vaisseaux ainsi nous seront prêt à décoler. Soyez prêt dans cinq minutes.

-À vos ordres!

-Bon ben Max.

-Oui François?

-Allons voir le fameux logo de Brandon.

Les deux allèrent voir Brandon. Il peinturait son vaisseau avec le signe de l'esquadrille: Un Longsword blanc entourer de flames rouges et le nombre 515 en noir à l'intérieur de ce longsword.

-Hey! Mec! C'est cool!

-Hein! C'est vrai hein? Et les autres qui disent que je n'ai pas de talents artistiques.

-Et bien ils ont tort ça je peut te l'assurer.

-Merci!

-Bon eh bien on se voit plus tard.

François quitta le groupe et alla se préparer. Il entra dans son Longsword où son copilote l'attendait.

-Salut Jackson!

Il ne répondit pas. Avant la bataille il est toujours silencieux.

-Bon ben... Pourrait-tu établir une communication avec le Force 515?

Ce que fit Jackson.

-Hey Max!

-Salut François. Hey! On fait un pari? Cinq billets que se sont les Covenants.

-Ah! Ouais? Tient, le haut parleur sonne.

-À tous les pilotes...

-Moi je dit cinq billet que se sont des rebelles.

-... Flotte Covenant repéré. Quatre croiseurs CCS en vue.

-Tu gagne encore.

-À tout les pilotes, décolés et mettez vous en formation.

-Aller, on va bouffer du Grognard pour le dîner.

-Jte le fait pas dire Flarks.

-À tous les pilotes préparez vous au décollage dans moins 23 secondes. Vous en faites pas le hangar est déjà évacuer.

-Pilotes! Décollage dans
3
2
1
Début de la mission.

Les Longswords décollèrent et se mirent en Formation de six esquadrilles en ligne droite. La battaille risque d'être difficile.


Dernière édition par François Flarks le Jeu 7 Jan 2010 - 0:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nathan Aronson
Navy, Capitaine de Frégate


Nombre de messages : 44
Age : 22
Localisation : À bord de mon fidèle CSNU Gédéon
Humeur : Fan de Halo
Date d'inscription : 09/09/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Pistolet M6D
Autre Compte : Jeffrey-094, Zoka 'Carimanee
Arme n°2 : Destroyer CSNU Gédéon

MessageSujet: Re: Le chemin du retour [espace]   Lun 14 Déc 2009 - 13:55

Le Capitaine Aronson se tenait bien droit devant l'écran de contrôle radar. Un signal non-identifié se rapprochait dangeureusement de l'Alamo. Et ce signal faisait plusiers fois sa taille. Des rebelles? Impossibles! Depuis que les Covenants ont été signalés, ils sont terrés dans leurs bases reculées. Les Covenants? Ça, en revange, c'était fort probable...

Ces chiens n'en avaient donc pas eu assez sur Harvest? Ils sont coriaces et c'est dégoûtant!

- Mon Capitaine! Rupture spatio-temporelle à la caméra 1.

Nathan se dirigea en direction de l'écran de contrôle principal qui afficha l'espace situé à la proue du vaisseau. Le vide spatial se mit à bouillonner et à se déplacer... Ils approchaient.

- Lieutenant Bartley! Qu'en est-il du CAM?

- Le CAM est rechargé à cent pourcent, mon Capitaine. Les sécurités de notre première tête nucléaire Shiva ont été retirées.

- Armez également les tubes lance-missiles Archer A à G.

- Oui, mon Capitaine.

- Lieutenant Rodrigez, placez le côté tribord de l'Alamo face aux Covenants.

- En su Ordes, señor!

Nathan avait en fait une théorie qu'il voulait justifier... Soit ça s'avérerait concluant, soit l'Alamo allait dignement périr au cours de la bataille.

À l'extérieur, des teintes verdâtres commençaient à se peindre dans l'espace en ébullition.

- Lieutenant Bartley, préparez-vous à faire feu et à vider tous les missiles Archer des tubes A à G sur le premier vaisseau qui sortira du sous-espace.

- Oui, mon Capitaine.

- Lieutenant Rodrigez, dès que tous les missiles auront été largués, je veux que vous pivotiez l'Alamo sur un angle de quatre-vingt dix degrés.

- Entendido, señor!

- Enseigne Garman, désactivez tous les systèmes dont nous n'avons pas besoin. Quand Force 515 sera sortie, il n'y aura presque plus personne dans le vaisseau, ce qui devrait nous conférer une certaine marge de manoeuvre...

- À vos ordres, mon Capitaine.

- Mon Capitaine, alerta le Lieutenant Jude. Les Covenants sortent du sous-espace! Quatre Croiseurs CCS!

- Passez-moi une liaison avec Force 515.

Michael Jude passa le micro au Capitane en prenant soin de sélectionner l'hôte: Le hangar principal.

- À tous les pilotes! Flotte Covenant repérée. Quatre Croiseurs CCS en vue! À tous les pilotes: Décollez et mettez-vous en formation.

Nathan était conscient qu'il enverrait plusieurs de ces hommes à une mort certaine...

- Pilotes! Décollage dans 3... 2... 1... Début de la mission.

Nathan retourna immédiatement au Lieutenant Bartley:

- Feu!

Des salves continues de missiles Archer foncèrent tout droit vers l'ennemi. L'Alamo commença alors à pivoter, exposant sa proue à la flotte Covenante. Depuis longtemps, Nathan n'avait pas parlé à Dieu, mais cette fois, il pria pour que sa théorie soit exacte...

Et elle l'était.

Le premier croiseur reçut les missiles de plein fouet sur son flan. Ses boucliers et ses tourelles ne le défendèrent même pas! Nathan avait raison: Les Covenants utilisent trop de leur puissance lors des sauts de précision dans le sous-espace! Dès qu'ils en sortent, le temps de recharger leurs armes et leurs boucliers, ils sont comme des coquilles vides.

- Ouvrez le feu avec le CAM! Maintenant!

Les doigts de Bartley dansèrent maladroitement sur les commandes. L'obus fut largué avec précision sur le second vaisseau Covenant. Il percuta sa proue et le vaisseau, hors de contrôle, alla percuter le ventre du troisième.

- Rechargez le CAM aussi vite que possible! Nous n'aurons pas cette chance une seconde fois...

- Mon Capitaine! Ils commencent à larguer leurs chasseurs!

La période d'handicap était terminée. C'était maintenant là que le véritable combat allait commencer. Quel soulagement d'avoir pu endommager trois vaisseaux, dont un gravement! Toutefois, la suite n'allait as être du gâteau...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spartanjohn117.blog.jeuxvideo.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le chemin du retour [espace]   Dim 27 Déc 2009 - 19:19

François venait de comprendre ce que le capitaine venait de faire. En sortant du sous-espace, les boucliers et les armes Covenants doivent se recharger. En envoyant tout ces missiles et un tir de CAM, il les avaient presque achever sans que l'ennemi ne puisse riposter. Brillant!

-Ici Red Leader, chasseurs ennemis repérés. En formation!

Les chasseurs se mirent en formation ``V`` comme d'habitude. Les chasseurs Covenants, les Séraphins, étaient trois fois plus nombreux. Un des croiseurs ne pouvait larguer ses chasseurs car les hangars avaient été touchés. Ça rendait la tâche plus facile.

-Ici Red Leader, maintenez la formation pendant quelques secondes le temps de larguer les missiles et rompez la formation.

Les chasseurs Covenants approchaient. Le Force 515 attendait de les ciblés avant de tirer. Ils se rapprochaient. Trop pour les recrues. Ils commencaient à paniquer. Leurs chasseurs avaient de la misère à tenir la formation. On dirait qu'Ils dansaient la Salsa.

-Ici Green Leader à la Grey Team, calmez-vous bon sang!

-On essait mais...

-Non mais c'est pas bientôt fini. Préparez vous à tirer dans 3...2...

Mais les recrues craquèrent. Des tirs de missiles se firent entendre. La Grey Team ouvrit le feu.

-Attention Red Team!

La Red team dû remonter et les missiles passèrent en dessous. Les missiles toutefois atteignirent trois chasseurs Covenants.

-Bon sang! C'était quoi cette merde?

-Désolé. J'ai...

-Pas le temps, Rompez la formation.

Sous les ordres de Flanners, ils se séparèrent. Les Séraphins n'ont au moin pas eu le temps de tirer un seul missile d'énergie que le Force 515 c'était déjà séparer. La Grey team a mis du temps à se séparer. La bataille débuta.

-Ici Green Leader à Blue-1, Flyer, t'a un bandit au derrière.

-J'avait remarquer. Vien me l'enlever car j'en pourchasse un. Ils m'ont fait la Sandwich.

François se mit derrière le chasseur. Ils prit son temps de le ciblé et...

-Fox-2

Un missile partit en direction du chasseur. François remonta de peur qu'il ne fonce dans le chasseur. Ce chasseur explosa.

-Merci Flarks! Je te revaudrai ça.

-Ici Grey-2, à l'aide j'en ai deux au...

Il n'eût pas le temps de finir sa phrase qu'un des chasseurs dans son dos l'abbatit.

-Grey Leader que faites vous?

La Grey team continuait vers les croiseurs. Ils faisaient les suicidaires.

-Merde! Qu'est-ce que vous faites?

-Un des croiseurs n'a pas de bouclier activer, on va lui mettre le coup de grâce.

-Leurs défences sont trop puissantes, vous ne passerez pas!

-Vous voulez parier Force Leader?

En disant cela, Grey-3 fût abbatut.

-Merde. Grey team, larguez vos missiles vers le hangars.

-Mais qu'est-ce que c'est que cette tactique?

Grey-5 fût abbatut. Grey Leader est toucher à l'aile gauche.

-Je suis toucher! Je crois que c'est la fin. AAAAAAAAAAAARRRRRGGGGGG!

Grey Leader fonça vers le vaisseau pour faire le Kamikase. En fonçant, sa vie défila devant lui. Il fonça vers le hangar, vit que les boucliers n'étaient pas abaisser et entra à pleine vitesse. Il explosa mais l'explosion déclancha une réaction en chaîne. Tout le vaisseau commançait à imploser. Ce devait être le vaisseau le plus ammocher par le capitaine Aronson. Il restait encore plein de Séraphins, il ne fallait pas baisser les bras ou se laisser déconcentrer par la mort de la Grey team.

-Flarks!

-Oui chef?

-Puisque le Force 515 ne dépend pas complêtement du CSNU, je vous rapelle que je peut monter tout pilote le méritant. Donc, si vous abbatez plus de chasseur que les autres, vous serez promus à la Blue team.

François avait maintenant un objectif secondaire: Être le pilote ayant le plus beau tableau de chasse après cette mission. Il se demandait aussi pourquoi le capitaine mettait autant de temps avant de recommencer à ouvrir le feu et aussi pourquoi les trois derniers CCS ne tiraient pas.
Revenir en haut Aller en bas
Nathan Aronson
Navy, Capitaine de Frégate


Nombre de messages : 44
Age : 22
Localisation : À bord de mon fidèle CSNU Gédéon
Humeur : Fan de Halo
Date d'inscription : 09/09/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Pistolet M6D
Autre Compte : Jeffrey-094, Zoka 'Carimanee
Arme n°2 : Destroyer CSNU Gédéon

MessageSujet: Re: Le chemin du retour [espace]   Mar 5 Jan 2010 - 0:11

Un cible manquée; trois cibles touchées; une en piteux état; trois Croiseurs CCS totalement opérationnels sur quatre. Un tel résultat demeurait encore mortel pour une simple Frégate du CSNU ne mesurant qu'un quart de la longueur d'un seul de ces vaisseaux. Le Capitaine Aronson pouvait cependant s'estimer heureux d'être parvenu à un tel résultat sans que l'Alamo n'ait encore subit le moindre dégât.

Quelles étaient les options, à présent? Un repli stratégique? L'Alamo se ferait tirer dans le dos. Un saut dans le sous-espace? Les réacteurs n'étaient pas encore réparés. Il fallait changer les règles! Il devait forcément exister une autre option...

- Mon Capitaine! annonça le Lieutenant Jude. Trois des Croiseurs viennent d'enclencher des manœuvres de mouvement: Ils se dirigent vers nous.

- Trois? demanda le Capitaine Aronson.

- Affirmatif, mon Capitaine! Force 515 a gravement endommagé le quatrième, celui-là même qui avait reçu de plein fouet l'obus du CAM.

- Bien joué, pilotes... murmura pensivement Aronson. (Il se retourna vers l'Officier de navigation et ajouta:) Lieutenant Rodriguez: Trajectoire Zéro-Un-Zéro.

- Mon Capitaine? s'étonna le Lieutenant. Mais nous allons tout droit vers...

Les yeux du Capitaine Aronson affichèrent alors une lueur sévère comme jamais auparavant.

- Faites-le.

- Oui, Señor! Tout de suite! Le Lieutenant répondit avec la vivacité d'un éclair.

- Lieutenant Bartley: Déverrouillez tous les tubes lance-missiles Archer bâbord et tribord! Et utilisez toute la puissance nécessaire pour recharger le CAM.

- À vos ordres, mon Capitaine! Le CAM est à trente-quatre pourcent.

- Mon Capitaine! déclara Jude. Les vaisseaux Covenants s'apprêtent à ouvrir le feu.

Nathan observa minutieusement l'écran tactique numéro un: Les proues et les flancs des Croiseurs CCS s'illuminaient d'un rouge comme des baleines crachant un poison meurtrier. Les lueurs s'accentuaient et virèrent au violet, puis au bleu-blanc des plus purs.

- Manœuvre d'évitement, Lieutenant Rodriguez! Ne dérivez pas de notre trajectoire.

- Permission de passer aux commandes manuelles?

Cette demande déconcentra plusieurs membres de la passerelle, qui retournèrent à leurs précédentes tâches aussitôt. Piloter manuellement un Pélican, cela va de soi, mais piloter ainsi une Frégate cinquante fois plus grosse était un acte très risqué et surtout très instable.

- Permission accordée, Lieutenant. Allez-y.

- Torpilles à plasma larguées!

Les doigts de Pedro Rodriguez valsèrent sur les commandes. Une manette de guidage manuel se dressa devant lui. Il la saisit des deux mains. De la sueur déferla sur son front au même moment.

- Ir a pudrirse en el infierno, Damn Aliens! s'exclama-t-il dans sa langue maternelle.

- Quatre kilomètres mètres avant l'impact de la première torpille!

Le plasma Covenant fonçait à la vitesse folle de cinq cents mètres par secondes en direction de l'Alamo.

- Accrochez-vous!

Aronson s'aggripa au garde-fou. L'Alamo plongea en avant vers le "bas" par rapport à sa gravité et le premier tir passa tout droit, le manquant de peu. Le second tir bifurqua légèrement vers la Frégate pour l'atteindre dans sa nouvelle trajectoire. L'Alamo effectua une "roulade" à tribord. Quelle maîtrise pour un engin spatial aussi énorme! Pedro valait plus qu'un simple Lieutenant. Il ne faisait aucun doute qu'il serait rapidement promu Capitaine de Frégate...

S'ils survivaient aujourd'hui.

La seconde torpille frôla au passage le blindage bâbord. Fort heureusement, elle ne s'y engouffra pas et poursuivit sa route dans le vide spatial. La troisième torpille, par contre, frotta dangereusement le flanc gauche du vaisseau. Un importante secousse fut sentie par tous ses occupants. Nathan Aronson tomba à la renverse et s'écrasa sur son siège. Le plasma poursuivit sa route, suivant de près le précédent projectile.

- Rapport des dommages, Enseigne Garman?

- Incendies déclarés dans les ponts neuf à douze. Je dois les éteindre en libérant l'oxygène.

- Allez-y. Beau travail, Lieutenant Rodriguez. Poursuivons notre trajectoire.

- Mon Capitaine! alerta le Lieutenant Michael Jude. Les torpilles font demi-tour. Elles nous foncent droit dessus!

- Quoi? s'exclama le Capitaine.

L'écran tactique numéro deux se concentra sur la caméra arrière. Le plasma brûlant se dirigeait effectivement dans leur direction.

- Câliss! jura le Capitaine.

- Nous allons toujours dans la direction Zéro-Un-Zéro, mon Capitaine. Modification de trajectoire?

- Négatif, Lieutenant.

Le Capitaine Aronson se rassit et plissa le front. S'ils pouvaient survivre à ces têtes-chercheuses, il n'y avait désormais plus qu'une solution... Et elle n'était pas aisée. L’Alamo passa entre deux Croiseurs au moment même.

- Lieutenant Bartley! Ouvrez le feu avec les missiles Archer! Maintenant.

La Frégate déchargea des centaines de missiles en direction des vaisseaux qui le prenaient en sandwich. Leurs boucliers scintillèrent fortement, mais ne se déchargèrent pas. L’Alamo poursuivit sa route en ligne droite.

- Plus de puissance dans les réacteurs! Quatre-vingt pour cent, si possible.

- Ils sont déjà en surchauffe. Je ne peux les pousser qu'à soixante-cinq pour cent.

- Plus que douze secondes avant l’impact des torpilles!

Les Covenants n’avaient plus ouvert le feu depuis le premier tir. Était-ce qu’ils croyaient la bataille gagnée d’avance face à la position des humains? Où que la présence de la Frégate au milieu d’eux bloquait leurs manœuvres d’attaque, entrecroisant trop sérieusement leurs solutions de tir?

- CAM chargé à soixante-dix-huit pour cent, mon Capitaine.

Le radar de l’Alamo disposait les navires de guerre comme suit : les trois croiseurs Covenants en état étaient faces à la Frégate humaine et le Croiseur endommagé était péniblement retranché derrière eux. En se dirigeant dans la trajectoire ordonnée par Aronson, l’Alamo put sans grand mal passer le piètre barrage de l’ennemi pour se concentrer sur la cible la plus faibles et la moins défendue. La Frégate fonçait le plus rapidement qu’elle pouvait sur ce vaisseau.

- Lieutenant rodriguez, transférez les commandes des propulseurs d’urgence à mon poste.

- Si, Señor!

Deux poignées de commandes apparurent simultanément à la droite et à la gauche du siège du Capitaine.

- Six secondes avant impact. Torpilles à deux kilomètres derrière nous.

La main d’Aronson se maintint au-dessus de la poignée de droite, flottant au-dessus d’un bouton rouge. La Frégate arriva à la hauteur du Croiseur en péril.

- Trois secondes…

L’Alamo dépassa enfin le navire Covenant. Nathan enfonça la commande d’un coup puissant. Les réservoirs de peroxyde d’hydrogène et de trihydrito-tétrazine contenus dans le vaisseau libérèrent leur contenu, enclenchant une réaction de combustion à grande échelle. Cette puissance projeta violemment l’Alamo à bâbord et celui-ci put alors utiliser le Croiseur Covenant endommagé comme bouclier. Les trois torpilles frappèrent le Croiseur de plein fouet. Celui-ci se mit à brûler intensivement et son blindage de matière inconnue fondit sous la pression. Un ennemi en bouillie! Un.

Voilà ce qu’était le changement de règles qu’avait mis au point le Capitaine Aronson! Plus de fuite! Foncer plus vite que l’ennemi et utiliser ses propres armes contre lui! Voilà une tactique à la hauteur d’un grand Capitaine de la NAVY.

Aronson tapota l’épaule de son Officier de navigation.

- Félicitation, Lieutenant. Je vous dois une fière chandelle!

- Mon Capitaine! annonça Jude. Les trois cibles restantes se tournent dans notre direction. Et cette fois, ils n’ont pas du tout l’air commode.

- C’est ça, bandes de salauds extraterrestres. Perdez les pédales. Venez voir la mort en face…

- Le CAM est rechargé à cent pour cent, Capitaine Aronson.

- Préparez une solution de tir sur les Croiseurs dont nous avons affaibli les boucliers énergétiques. Feu!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spartanjohn117.blog.jeuxvideo.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le chemin du retour [espace]   Jeu 25 Fév 2010 - 16:14

Le Force 515 était en train de gagner. Plusieurs chasseurs Covenants avaient exploser. Un croiseur Covenant trop endommager pour continuer, mais cela au prix de cinq vies humaines. Des nouveaux. C'est pourquoi le Force 515 ne cecrute pas, il choisit. Ils étaient toujours dans les missions suicides. Pourquoi? Parce qu'ils sont les meilleurs.

-Flarks, t'en a un au cul!

-Je sais, vise moi ça!

Flarks utilisa une technique très risqué. Il coupa les moteurs et actionna un petit réacteur camouflé qui fit pivoter l'arrière du Longsword. Cela fit faire une sorte de ''backflip'' au chasseur. Donc si son nez pourrais voir son poursuivant, ses missiles aussi. En faisant son backflip, il prépara les missiles, ses deux derniers. Une fois placer, il tira au hazard ses missiles.

-Fox-2, Fox-2.

Les missiles s'en allèrent vers le chasseur Covenant. Un le toucha en plein dedans lui enlevant ses boubliers et l'autre fonça directement dans le poste de pilotage. Le chasseur explosa.

-Heum, comment t'a fait?

-J'ai de la chance, mec. C'est tout ce qui compte. Qu'est-ce que...

François vit l'Alamo se placer entre deux croiseurs Covenants mais il n'eût pas le temps d'en voir plus quand il vit que trois chasseurs poursuivait Red-five.

-Hey, Red-five, c'est comme que t'en a trois au derrière. J'arrive mec.

François allait dégommer les trois chasseurs avec des mitrailleuses. Il enligna celui du milieu et fit feu. Il lui enleva rapidement ses boucliers et le fit ensuite exploser. Quand les deux chasseurs l'ont remarquer, il était déjà trop tard. François dégomma le second chasseur et Green-two arriva et fit exploser le dernier. Il ne restait plus beaucoup de chasseurs mais juste asser pour les occuper pendant le reste de la bataille.

Le reste n'était une série de destruction de chasseurs Covenants. Les chasseurs explosaient l'un après l'autre. Il n'en restait qu'une poignée.

-Ici Force Leader, Flarks, il faut que je te parle après mais la, ton équipe doit détruire un croiseur, ou juste l'endommager. Prend le croiseur pas trop détruit et ammoche le pour que l'Alamo les détruisent tous les trois au prochain coup.

-Bien reçu. Aller Green Team, on éclate un autre croiseur. Prenez celui qui n'a encore rien reçu et explosont ses réacteurs dès que l'Alamo lui aura enlever ses boucliers, cela veut dire... 3... 2... 1...

L'Alamo venait de tirer un obus CAM vers le CCS encore en état, il avait compris ce que le Force 515 préparait. On dirait qu'il y avait une sorte de chimie entre le Capitaine et les pilotes. Peu importe, l'obus du CAM enleva les boucliers du croiseur. Le Force 515 était déjà proche, enfin, la Green-team. Ils étaient derrière le vaisseau, visant les réacteurs. Ils larguèrent leurs derniers missiles à l'endroit ou le réacteur était le moin protégé et cela fit débalancer le réacteur.

-Green-team, je crois que l'on a déclencher plus que ce que l'on croyait. Décampez!

François avait raison. Des missiles pénétrairent les réacteurs et cela allait déclancher une grosse explosion de réacteurs.

-Plus vite les gars, si le bouclier se réactive avant, on est sauver.

Il ne restait que quelque secondes avant que ça explose. La Green-Team n'était pas encore asser loin. Tout juste avant l'explosion, les boucliers se sont réactiver. Cela entraînerait l'explosion complète du vaisseau. C'est ce qui se produisit. Alors les réacteurs explosirent et cette explosion se produisit dans les boucliers. Cela fit monter la chaleur dans le bouclier ce qui fit fondre tout le vaisseau.

-C'est ça, brûlez enfoirés!

Il ne restait maintenant que deux vaisseau en combat, et ils étaient déjà endommager. L'Alamo peut enfin terminer cette bataille. Le plus drôle, c'est que les boucliers des deux derniers ne sont plus fonctionnels. Deux CAM et c'est finit.
Il ne resterait qu'à exploser les petits derniers.

-Bon travail Green-team.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le chemin du retour [espace]   Aujourd'hui à 10:57

Revenir en haut Aller en bas
 
Le chemin du retour [espace]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un pousseur sur le long chemin du retour...
» Une vieille louve de mer sur son chemin de retour
» [LEGO] Le retour de Space Police
» [Vds] Carte retour de force Atomiswave + Maximum Speed/FTS
» Retour du magazine Casus Belli

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Halo Fight :: Vos créations :: Flood Rp :: Fan-Fic-
Sauter vers: