Forum Rpg sur l'univers d'Halo
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le débarquement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
James Wellsey
Rebelles, Traître, Ancien Marines
avatar

Nombre de messages : 1537
Age : 23
Date d'inscription : 17/03/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil à pompe M45 TS
Autre Compte : Alar'Valam
Arme n°2 : Pistolet M6D+ Couteau de Combat

MessageSujet: Re: Le débarquement   Lun 26 Oct 2009 - 14:39

- Hum...dommage. J'aurais voulu m'entretenir avec lui d'une chose importante. Bon et bien caporal, il reste encore un Shade dans cette zone et il est fortement protégé. Nous allons y aller et je prends le commandement de l'opération, quant à vous, vous gardez vos hommes sous votre autorité. Vous semblez bien vous battre. Si vous survivez à l'assaut, j'aurais une conversation avec vous aussi. Pour l'heure, en marche soldats!

James trouva l’attitude de ce ODST vite très étrange, il avait laissé les hommes du caporal sous son commandement, alors que d’habitude les TCAO ne se dérangent pas de mettre sous leurs ordres des marines pour s’en servir comme chair à canon. Le groupe se mit en route vers le dernier Shade avec deux ASCO et des marines les détestant. Après quelques minutes de marche rapide les soldats entendirent des échanges de coups de feu, ils pressèrent le pas et arrivèrent près d’un ravin où le dernier shade fut récemment pulvérisé et les soldats covenants qui le protégeaient aussi, mais l’adjudant qui était assis sur un cadavre d’élite avec sa tête à sa ceinture et les deux autres marines qui étaient partis en éclaireur avec lui étaient là. James remarquant la belle tuerie effectuait par ses coéquipiers, décida de les féliciter :

-Beau massacre, dit James en s’adressant à tout le monde, puis il s’adressa particulièrement à Freeman, joli trophée !

-Merci ! répondit son supérieur en ricanant.

Puis un message radio fut reçu par les COM de tout le monde s’étant branché sur tous les canaux :

-" Ici Mabry, j'aurais besoin d'un point d'extraction ainsi qu'une couverture aérienne. Y'a encore quelqu'un dans le coin ?"

-On devrait aller l’aider !

-Non, c’est trop risqué, le denier shade étant détruit, rien ne retiens la flotte d’atterrir, il faut se mettre à couvert dans une grotte !

-Ouais, vous les ODST, vous avez des grandes gueules mais vous ne savez pas aller cherchez les vôtres !

-Espèce de…

-Fermer là !

Tout le monde arrêta de parler, en attendant la réponse de l’adjudant Freeman, de tout de façon, les deux ASCO étant en infériorité numérique devrait bien suivre le pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Andersen
ODST, Capitaine
avatar

Nombre de messages : 1016
Localisation : caféineland
Humeur : total déprime
Date d'inscription : 24/12/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : fusil de combat BR55 - couteau de combat
Autre Compte : Nilhs-251
Arme n°2 : fusil sniper

MessageSujet: Re: Le débarquement   Lun 26 Oct 2009 - 17:16

John s'était fait chier à monter sur un haut surplomb rocheux ( ça oui, il en avait perdu du temps !) pour éliminer les shades. A la distance ou il était, personne n'entendrait les coups de feu. Il avait patiament attendu d'avoir un bon angle de tir avec son sniper, il appuya lentement sur la gâchette et...

-" BORDEL DE MERDE !!! C'EST PAS VRAI ?!!"

...un tir de laser spartan dégomma le shade sous ses yeux. Il n'en fut pas moins pour les autres.

-" Fait chier ! Qui est le con qui...

Il s'acharna sur deux pauvres grunts qui couraient dans la vallée en les plombant à mort, et contacta le capitaine sur la COM. Manque de chance celle-ci ne recevait pas ici, quelqu'en soit la raison, John redescendit rapidement sur la colline tout en bas et apperçut une épaisse fumée blanche qui s'étendait, non loin de l'endroit où était prévu le rassemblement. John reçut soudain une transmission sur la com locale :

-" Ici Mabry, j'aurais besoin d'un point d'extraction ainsi qu'une couverture aérienne. Y'a encore quelqu'un dans le coin ?" Quelques secondes pus tard, une roquette explosa au beau milieu de la fumée, la dispersant un peu.

-"Andersen au rapport, les shades .. sont éliminés. J'arrive près d'une fumée, et y'a un sacré bordel. Où vous êtes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jason Mabry
ODST, Capitaine
avatar

Nombre de messages : 2342
Age : 26
Localisation : VEBH
Humeur : Massacrante
Date d'inscription : 06/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : M7 S
Autre Compte : Oliver KATSU
Arme n°2 : M6C S

MessageSujet: Re: Le débarquement   Lun 26 Oct 2009 - 19:05

-" Andersen Mon dieux je vous croyais mort, n'approcher surtout pas du fumigène, y'a un élite paumer là dedans et il est pas très commode, enfin, je crois qu'il est encore dedans. On se rejoint au coordonnée 1.8.665.9.Echo, Stasi je suppose que la roquette qui c'est ajouter a mes grenades était la vôtre. Rendez vous aux même coordonnées, soyez prudent mes enfants."

Je courais vers les coordonnées tout en surveillant le panache de fumée, voir si le super Elite, était encore vivant. Mais cela ne m'étonnerais pas, vu sa carrure, je mettrais ma main a coupé qu'il est l'un des soldats béni de leur connerie de religion. En se moment même, c'était le Chaos dans la vallée, humains et covenants était en très grand nombre et les combats étaient acharnés, chaque motte de terre valait aux moins 5 vie. Un constat un peu funèbre mais c'est la dur réalité des choses. Pendant ma course, je crus voir défiler ma vie, l'adrénaline me montait tellement au cerveau que je ne voyais plus se qui se passait autour de moi. Non ce n'était pas l'adrénaline, mais autre chose, je ne sentais plus rien, j'étais seulement a quelques pas du point de rendez vous qui était un endroit rocailleux avec beaucoup de moyen de couverture.

Je me sentais livide, je posais ma main sur mon plastron et j'y découvrais du sang, du sang humain, qui coulait du trou dans mon armure, c'était donc mon sang, c'est étrange, j'ai été déjà plusieurs fois proche de la mort mais cette fois-ci les sensations étaient différentes. Je continuais ma progression vers l'abri de pierre et une fois a couvert, je m'adossais a un rocher, et je commençais a perdre peu a peu connaissance.

-" Ici Mabry je suis au point de rendez-vous, je crois que je suis toucher ..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le débarquement   Lun 26 Oct 2009 - 19:28

Sur tout les canaux, c'était déjà dis d'avance... "Bordel monstrueux" . L'Amiral en bon soldat s'était remémorer l'intégralité de ses bases de soldats, écoute, observation et tout le flan du cancan des officiers. Aussi les messages de différents soldats l'avait alerter de la situation. Rien sur cette zone n'avait été établit et il était plus que urgent d'établir un périmètre sûr, cette histoire lui rappelle la machination de "Jack Kol" lors du projet "Survivant"[b].

Plus que déterminé -comme à son habitude- de sauver ses soldats, il ouvrit une fréquence avec son portatif qu'il porte en bandoulière sur lui grâce au support de cuir granuleux. Sa voix rauque et son ton calme prends l'ensemble de la pastille phonique de la membrane sonore de l'engin.

"Mélissa ! Ici Kol. Quadrille moi le secteur, établis une topographie et télécharge là sur tout les casques de la zone."

Mélissa ne répondit pas, l'Amiral quand à lui poursuivis sa route jusqu'à une crête qui surplombe le champ de bataille, il s'y installe avec son Sniper lorsque son casque émet un bip sonore qui affiche le mot "Download complete". Il en devait être de même pour les autres soldats.

"Mélissa ! Pose le Cargo Phoénix en vol stationnaire au secteur 06, abaisse la nacelle en préparant le matériel militaire adéquate, le poste médical avancé et le Poste de Commandement."

Mélissa ne répondit toujours pas, mais Kol était sûr que son coup était réussi.

"Marby ! Ici Kol, vous avez un Sniper sur la crête pour vous défendre."

"Appel à tous les soldats, ici l'Amiral Kol. Le cargo phoénix UNSC Ravage arrive dans dix minutes, tenez bon, regroupez vous tous au secteur 06 non loin de la rivière prêt de la paroi rocheuse qui surplombe la crête."

Il n'y avais pas à dire... Pas de meilleur jour et d'endroit pour mourir. Le cadre y est magnifique... Kol deviens nostalgique à croire...
Revenir en haut Aller en bas
Vagrant
Anonyme
avatar

Nombre de messages : 226
Age : 23
Localisation : dans une prison
Humeur : me faites pas chier
Date d'inscription : 27/04/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Jackals 13 mn et son arme de secour,le 343 gulf
Autre Compte :
Arme n°2 : Fusil MA5B/M90 ou fusil sniper + quelque grenade spéciale et une lame de 20 centimètre

MessageSujet: Re: Le débarquement   Mar 27 Oct 2009 - 2:14

"Appel à tous les soldats, ici l'Amiral Kol. Le cargo phoénix UNSC Ravage arrive dans dix minutes, tenez bon, regroupez vous tous au secteur 06 non loin de la rivière prêt de la paroi rocheuse qui surplombe la crête."

Je souris en entendant la voix de ce cher général,quel enfoiré ! Après que j'ai fini d'éliminer les dernier covenant survivant de l'attaque, je marchais tranquillement vers le point de rendez-vous,jusqu'au moment ou:

"merde une......."

je n'eus pas le temps de terminer la phrase qu'une boule de plasma fonçait vers moi.Heureusement,je me mis a couvert a temps derrière un rocher et l'explosion me fit juste frissonné.Je réfléchit inquiet car éliminer une apparition avec un MA5K,ce n'est pas le rêve.Je réfléchit une dizaine de minute puis j'eus une idée de génie,c'était risqué mais possible.Je me mis en place et je fis comme pour les covenant,j'envoyai une grenade fumigène qui explosa au contact puis je me mis en place derrière le vehicule et j'accrochai une grenade avant de partir en vitesse me mettre a couvert.Le covie n'avait rien compris et avant même qu'il est eut le temps de crier "maman",le vehicule explosa en morceau:

et voilà, sa c'est fait

puis je me mis a courir vers le point de rendez vous.Pendant cet heure de marche, je n'eus qu'une seule pensée,bon dieux que c'était chiant..........et aussi que sa devait être marrant de tuer un grognard avec une batte de baseball,enfin.......Je courus en pensant a sa car la première chose que je voulais faire était de voir Daru et de lui faire mon rapport.
Pas que j'avais du respect pour ce salaud d'égocentrique crétin et bidonnant mais juste que j'avais envie de garder ma couverture assez longtemps pour m'enfuir de cette anneau et si possible,me casser avec mon nouveau vaisseau.
C'est beau de rêver car au moment ou je m'arrêtai de courir, un élite camouflé me tint la gorge suivi de deux autres élites qui eux, n'était pas camouflé.

Je ne sais pas pourquoi mais a ce moment là, je me dis que la journée allé être très longue .


Dernière édition par Nomade le Jeu 29 Oct 2009 - 12:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darrel Powers
Black Rock Company, Directeur Général
avatar

Nombre de messages : 370
Age : 26
Date d'inscription : 30/01/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 :
Autre Compte :
Arme n°2 :

MessageSujet: Re: Le débarquement   Mar 27 Oct 2009 - 3:25

Aldo et le groupe de marines arrivèrent à la zone supposé du dernier Shade mais Freeman et quelques autres soldats l'avaient déjà bien nettoyé et d'une habile façon d'ailleurs. Ryan laissa le caporal Wellsey parler à son supérieur puis intervint lorsque son second se mit à se disputer avec les marines. Il décida d'intervenir avant que Korsky ne les massacre tous avec son petit doigt. Il fallait avouer que Wellsey avait de la gueule de s'en prendre à un type de presque 7 pieds et pesant approximativement 260 livres!

- Korsky prend ton trou! Caporal Wellsey vous vous calmez...ici on est tous dans la même galère! Y'a personne ici qui veut abandonner qui que se soit. Le sergent Korsky exposait son point de vue mais en tant que major, c'est moins qui prend la dernière décision. Pour l'heure, nous allons tenir la zone. Les Covies vont surement contre-attaquer cette position dans peu de temps. De plus, j'ai à m'entretenir avec l'adjudant.

Aldo passa près de Wellsey et se dirigea vers Freeman. Il lui fit signe de venir avec lui loin des oreilles indiscrètes des autres soldats. Il se mit à lui raconter:

- Bon adjudant, je vais faire court. Je connais tous vos états de service et vous êtes impressionnant. Mais vous pratiquer l'élimination de Covies en amateur...je veux savoir si vous voulez passer chez les pros.

Freeman n'avait pas l'air de trop saisir la proposition que lui faisait Aldo alors ce dernier lui expliqua:

- Actuellement, je dirige une unité d'élite travaillant pour le SRN qui n'a que pour seul but, l'élimination des Covenantes. Mon escouade regroupe des hommes de tous les corps d'armées. Des marines, des ODST, des pilotes et même des gars des forces spéciales. Ici, vous avez la crème de l'armée et je vous propose de nous rejoindre, vous et Wellsey bien sûre. Bien que jeune, cet homme possède le cartactère que je recherche. En tant qu'adjudant, vous obtiendrez le poste de second officier avec Mrs. Yellow. Alors vous en dites quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Freeman
Rebelles, Traître, Ancien Marines des Forces Spéciales
avatar

Nombre de messages : 958
Age : 36
Localisation : Là où les combats sont !
Humeur : Tendus
Date d'inscription : 18/11/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : MA5B
Autre Compte : Rex - 98
Arme n°2 : M 90 (/ couteau)

MessageSujet: Re: Le débarquement   Mar 27 Oct 2009 - 8:45


- Actuellement, je dirige une unité d'élite travaillant pour le SRN qui n'a que pour seul but, l'élimination des Covenantes. Mon escouade regroupe des hommes de tous les corps d'armées. Des marines, des ODST, des pilotes et même des gars des forces spéciales. Ici, vous avez la crème de l'armée et je vous propose de nous rejoindre, vous et Wellsey bien sûre. Bien que jeune, cet homme possède le cartactère que je recherche. En tant qu'adjudant, vous obtiendrez le poste de second officier avec Mrs. Yellow. Alors vous en dites quoi?

Freeman regarda le major d'un air interresser , reflechisant rapidement a sa reponse

- Pour Weelsey , je m'en occupe ,mais . . . que deviendrons mes hommes ?

L'adjudant n'eu pas la reponse , car au meme moment , le son d'un vehicule covenant se fit entendre , Freeman regarda Aldo ,

. On a de la compagnie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Wellsey
Rebelles, Traître, Ancien Marines
avatar

Nombre de messages : 1537
Age : 23
Date d'inscription : 17/03/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil à pompe M45 TS
Autre Compte : Alar'Valam
Arme n°2 : Pistolet M6D+ Couteau de Combat

MessageSujet: Re: Le débarquement   Mar 27 Oct 2009 - 12:43

- Korsky prend ton trou! Caporal Wellsey vous vous calmez...ici on est tous dans la même galère! Y'a personne ici qui veut abandonner qui que se soit. Le sergent Korsky exposait son point de vue mais en tant que major, c'est moins qui prend la dernière décision. Pour l'heure, nous allons tenir la zone. Les Covies vont surement contre-attaquer cette position dans peu de temps. De plus, j'ai à m'entretenir avec l'adjudant.

L’ODST passa près de Wellsey, puis s’entretenu avec Freeman, pendant que les deux soldats parlés, les marines se préparaient déjà pour la contre-attaque des covenants :

-Lee, il te reste combien de roquettes ?

-Il m’en reste deux, mais…

Des bruits de véhicules covenants s’entendirent, s’étaient les boosts caractéristiques des ghots, il devait y en avoir deux ou trois, trop tard les ghots étaient arrivés et étaient déjà sur eux. Le caporal n’eut le temps de crier qu’une seule et unique phrase :

-ATTENTION ! TOUS A COUVERT !


Les tirs de plasma fusaient déjà dans leur direction, deux tirs de plasma fauchèrent la jambe du soldat Lee qui s’effondra à terre en hurlant comme un condamné dans le couloir de la mort. Voyant cela, James traina le soldat gravement blessé jusqu’à un énorme rocher pour le mettre à couvert. Il cria à Jenkins de venir l’aider, celui-ci était en train de canarder les covenants un peu plus loin :

-Viens, ici ! J’ai besoin de toi !


Le marine arriva le plus vite possible malgré les tirs ennemis, le caporal lui indiqua ce qu’il devait faire :

-Compresse bien la plaie, pour arrêter l’hémorragie !

Le marine se tordait de douleur n’en pouvant plus de cette douleur atroce, pendant que Jenkins maintenait une pression sur la plaie, le caporal cherchait son médi-gel, de la morphin en seringue et des bandes dans son sac. Une fois redressé, il constata avec effroi que la jambe ne tenait au corps que par deux bouts de chair assez fin, aucune alternative ne s’offrait à eux, l’amputation allait devoir se déroulait sur place :

-Jenkins, passe ton long couteau !

Le marine obéit et sortit un couteau plus long que la taille réglementaire exigeait et le passa à James :

-Ok, je lui injecte la morphin, parle lui il ne faut surtout pas qu’il perde connaissance !

Le caporal de l’UNSC injecta la morphin directement dans le bras de la victime, mais cela ne soulagera qu’une partie de la souffrance qu’il endurera pendant l’ambulation :

-Allez, j’y vais !

Le marine taillada d’un grand coup la chair du marine, ce qui est pour effet de couper sa jambe et de faire sortir encore plus de sang. Il sortit tout de suite le médi-gel et l’appliqua sur la plaie, ce qui stoppa l’hémorragie. James regarda Lee, il était tombé inconscient. James regarda Jenkins et lui donna un ordre :

-Prend le lance-roquette et canarde moi ces enculés !

Le marine sortit de sa cachette en esquivant deux salves de plasma puis tira deux roquettes qui atteignirent les deux ghots sur le nez des appareils. Après cette bataille, de nombreux blessés furent déplorés dans l’escouade Delta, James avait le sang de Lee partout sur lui, il allait poser une question à l’adjudant :

-Mon adjudant, j’ai réussi à stabiliser Lee, mais si on ne l’amène pas aux médecins de la flotte il est cuit !

Tout les blessés attendaient la réponse de l’adjudant Freeman.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr Yellow
Anonyme
avatar

Nombre de messages : 671
Age : 26
Localisation : La belle province
Humeur : Assé bonne ;)
Date d'inscription : 31/01/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil a pompe M90
Autre Compte : Daragon
Arme n°2 : 2x Mitraillette SMG 7

MessageSujet: Re: Le débarquement   Mar 27 Oct 2009 - 19:03

''BOUM!!!'' fit la grenade en explosant juste à côté de l'élite. Tout aussi soudainement que son bouclier disparut, l'élite reçu une volé de tire de SMG 7 droit dans l'abdomen. Il s'effondra par terre dans un gloussement et se tût à jamais.

C'était la 5ème patrouilles que le petit groupe d'hommes extermina et ce sans aucune perte! Les hommes allaient pouvoir prendre 5 minutes de pause bien mériter quand Cameron entendit des buissons craqué.

-Tout le monde a couvert, chuchota-t-il.

Cameron se mit à genoux derrière un gros rocher. Alors qu'il allait ce lever pour tirer, il se rendit compte que c'était un ODST égarer qui ce trouvait la et non une autre patrouille. ''Amis!'' cria Cameron avant de se lever. Tout les autres hommes ce découvrirent eux aussi.

-Bonjours soldat, vous vous êtes perdu? Quel est votre nom?

-Sergent-major Clara Stasi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bobby McColdi
ODST, 1ere Classe
avatar

Nombre de messages : 81
Age : 23
Localisation : Devant mon PC
Humeur : FAN DE HALO
Date d'inscription : 24/10/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Mitraillette SMG 7S
Autre Compte :
Arme n°2 : Fusil à pompe M90

MessageSujet: Re: Le débarquement   Mar 27 Oct 2009 - 22:16

" Bon dieu qu'il fait chaud ici ! "

Je ne savais pas où j'étais, tout était flou, j'avais du mal à respirer et j'avais atrocement mal aux jambes.

"Bon faut que je sorte de là"

après avoir attendu 5 minutes, 5 minutes que j'ai passé à reprendre mes forces, je tendis mon bras pour appuyer sur les quatre boutons d'ouverture d'urgence de la porte de mon Module. La porte se retrouva projetée à 20 mètres pour atterrir sur un rocher en faisant un bruit horriblement strident.

"Merde ! j'espère qu'ils ne m'ont pas entendus." Ce qui me parus peu probable. Je sortis de mon Module complètement désorienté, quand je fus à terre mes genoux faiblirent et un liquide jaunâtre se mit à sortir de ma bouche,"putain c'est dégueulasse" me dis-je. Après m'être essuyé, je pris mes armes, mis mon casque et me dirigeais vers là zone de combat. Je me demandais "Combien de temps suis-je resté dans mon module ?" je n'en savais rien mais j'allais bientôt le découvrir. Arrivé au pied de la butte je captais quelque chose :

"Appel à tous les soldats, ici l'Amiral Kol. Le cargo phoénix UNSC Ravage arrive dans dix minutes, tenez bon, regroupez-vous tous au secteur 06 non loin de la rivière prêt de la paroi rocheuse qui surplombe la crête."

J'allais enfin pouvoir retrouver tout le monde. Quand je fus arrivé au sommet de la butte, 5 Grunts se trouvaient en bas, assis sans se douter de se qu'il se passait, "quel bande d'écervelé". "Sa va être du gâteau" et ce fut, en effet un réel jeu d'enfant, une grenade avait suffit à déchiqueter les 5 petites créatures. Les 5 Grunts étaient morts, il ne restait plus que leurs bras et leurs jambes dispersée sur la zone. Je repris ma route en direction du point d'extraction. Au bout de 16 min 32 secondes j'aperçus la rivière avec des soldats qui s'y trouvait.

"Enfin des Humains..."


Dernière édition par Bobby McColdi le Jeu 29 Oct 2009 - 14:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darrel Powers
Black Rock Company, Directeur Général
avatar

Nombre de messages : 370
Age : 26
Date d'inscription : 30/01/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 :
Autre Compte :
Arme n°2 :

MessageSujet: Re: Le débarquement   Mar 27 Oct 2009 - 23:29

Aldo était en pleine discution lorsque tout comme l'adjudant, il entendit les bruits caractéristiques d'une troupe covenante en approche. C'est d'ailleurs le caporal Wellsey qui détecta en premier la nature de tout ce bruit: des ghost. Ça n'allait pas être de la tarte!

Ryan regarda les marines s'exécuter sous les ordres de Wellsey et comme ce dernier semblait contrôler la situation, il décida d'aller couvrir leur flanc droit. Il était pratiquement sure que les Covies lanceraient une attaque de ce côté comme il le faisait souvent.

- Allez Korsky! Derrière le rocher et attend mon ordre.

Korsky se dirigea vers le rocher alors qu'Aldo se coucha sur le sol pour offrir une cible plus petite. Ils attendirent moins d'une minute et quatre Élites accompagnés par une quinzaine de Grunts déboulèrent sur leur position en passant avoir l'effet de surprise. Ces derniers déchantèrent rapidement lorsque Ryan décocha plusieurs rafales depuis sa position. Ces tirs, plus que précis, éliminèrent trois Grognards et Aldo cria:

- Maintenant!

L'un des Élites avaient trop avancé et il était exactement à la hauteur de Korsky. Ce dernier sorti de derrière le rocher et tira à bout portant avec son fusil à pompe. L'Élite s'effrondra mort.

Les Grognards croyant avoir à faire à une importante défense, se mirent immédiatement à chercher un couvert alors que les Élites continuaient leur avancé pour le Grand Voyage. Ceux-ci commencèrent à mitrailler de plasma la position de Korsky qui était beaucoup plus près, ce qui laissa le temps à Aldo de dégoupiller une grenade et de la balancer sur les Covenantes. Le réusltat: un mort et deux Élites sans bouclier. Le problème: Korsky venait de recevoir un tir de plasma en plein sur la cage thoracique.

Avec deux tirs parfait, Aldo se débarassa des deux derniers Élites. Mais il fut contraint de faire plusieurs roulade sur le côté afin de rejoindre son second et de le mettre à couvert étant donné qu'une douzaine de Grognards le prenaient toujours pour cible.

- Merde Korsky! C'est pas le moment d'me lâcher!

Il vérifia son état. Même s'il était un dur, Korsky n'avait pas réussi à encaisser le choc brutal et son armure avait fondu. Aldo se retrouvait seul face à plusieurs ennemis.

Mais, deux marines accourèrent vers sa position et firent diversion avec plusieurs rafales de MA5B, suffisament pour tuer deux Grunts et permettre à Aldo de rouler sur leur flanc gauche et d'en abattre trois de plus.

Leurs chefs morts et avec de lourdes pertes, les Grognards restant fuirent la zone. Aldo alla vers les marines et leur dit:

- Bravo soldat...du bon boulot!

Ceux-ci furent extrêmement surpris. Un ODST qui les félicitait! Ryan se dirigea vers l'adjudant et Wellsey et remarqua que l'un de leur homme était blessé. De toute évidence, il ne s'en sortirait que s'il rejoignait l'antenne médicale la plus proche.

- Vous avez raison caporal...préparez un brancard, on décolle d'ici avant que des renforts ennemis ne reviennent nous déloger. Vous là-bas, il pointa un marine, vous avez surement quelques mines de proximité? Placez-les là, là et là-bas! Ensuite nous partons. Quand à vous adjudant Freeman, je veux une réponse.

Un des marines s'approcha et demanda:

- Mais le gros balèze, il est où?
- Quel balèze?
- Votre second, l'homme qu'il y avait avec vous tout à l'heure?
- Il n'y avait personne avec moi marine. Vous devenez cinglé!

C'était dur pour Aldo d'accepter ce fait, mais un membre de son escouade n'existait plus lorsqu'il le rejoignait. S'il venait à mourir, il disparaissait tout simplement. Cet état avait par contre l'avantage de faire tout ce qu'on voulait sans en subir les conséquences!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Freeman
Rebelles, Traître, Ancien Marines des Forces Spéciales
avatar

Nombre de messages : 958
Age : 36
Localisation : Là où les combats sont !
Humeur : Tendus
Date d'inscription : 18/11/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : MA5B
Autre Compte : Rex - 98
Arme n°2 : M 90 (/ couteau)

MessageSujet: Re: Le débarquement   Mer 28 Oct 2009 - 14:40

Freeman regarda Aldo dans les yeux ,

-Ma réponse , je vous l'ai déjà donné ...

un marines se rapprocha d'eux

- Mais le gros balèze, il est où?
- Quel balèze?
- Votre second, l'homme qu'il y avait avec vous tout à l'heure?
- Il n'y avait personne avec moi marine. Vous devenez cinglé.

l'adjudant regarda Wellsey , lui fit mine de venir , et le prit a l'écart .

-Nous déposerons les soldats , et nous irons avec eux . . .
-Ce sont des ODST ! ! !
-Peut etre , mais ils sont intelligent ceux là . . .

Wellsey ne répondit rien , Freeman se rapprocha de Aldo , tout en ordonnant a ces hommes de porter le brancard , John regarda attentivement son bardas , vérifia si sa cagoule était là .

-Au lieux de disparaitre soudainement en laissant mon équipe comme ca , pourquoi pas ne pas simuler ma mort . . . et celle de Wellsey ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le débarquement   Mer 28 Oct 2009 - 19:36

Sur le champ de bataille, tous s'étaient arrêter de combattre, un bruit anormal venait de fendre le ciel et une bise légère balaie les fines herbes... Covenants et humains dressent l'oreille pour entendre ce vrombissement grandissant. Kol toujours sur la crête rangea soigneusement son Sniper pour sortir son fusil d'assaut, ce bruit c'était le signal attendu. Le champ de bataille vit encore un nouveau changement une ombre gigantesque, celle du Cargo Phoénix UNSC Ravage. Le Ravage se mit en position non loin d'une petite rivière une fois les réacteurs éteints, de petits réacteurs stationnaire s'activèrent pour laisser le Ravage en légère suspension. Une fois la manœuvre laborieuse effectuée, une nacelle gigantesque sortit du ventre de la bête laissant entrevoir un poste médical avancée, un poste de commandement, une armurerie et un bon paquet de des forces spéciales... Aucun doute possible, la compagnie "Delta" était là, sur ce terrain. Satisfait Kol se mit à courir rapidement vers la gigantesque structure.
Revenir en haut Aller en bas
Jason Mabry
ODST, Capitaine
avatar

Nombre de messages : 2342
Age : 26
Localisation : VEBH
Humeur : Massacrante
Date d'inscription : 06/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : M7 S
Autre Compte : Oliver KATSU
Arme n°2 : M6C S

MessageSujet: Re: Le débarquement   Mer 28 Oct 2009 - 20:10

Des vents d'une grande ampleur prirent d'assaut la vallée ainsi qu'un bruit de métal. Au départ je pensais que c'était un vaisseau covenant qui atterrissait, mais ils ne sont pas aussi bruyant qu'un Cargo de classe Phœnix. Par moment je crus me soulever a cause de ces vents et ce phénomène fut amplifié par les courants d'air que générait le labyrinthe de rocher où je siégeais, loin du secteur 6. Quand la tempête se calma 2 grognards survivants s'approchèrent de moi, ils me croyaient mort et l'un commençait a jouer avec mon BR. Mais ce con tira par erreur une balle qui se logea directement dans le crâne de son frère. C'était plutôt marrant, dans cette situation, j'aurais put le faire prisonnier, mais ce n'était qu'un soldat de bas rang et il n'y avait aucun intérêt a se qu'il reste en vie.

Mais je continuais a faire le mort car je souhaitais en apprendre plus sur eux, et le dernier grognard fit une prière pour son frère et posa son pistolet a plasma sur sa tête. Allait-il se suicider a cause de cette accident ? Sont-ils si attachés les uns aux autres ? Je n'en sais rien, mais se qui suivit fut plus intéressant. Il lança son arme et elle se brisa sur le rocher. Ce qui donna une position encore plus stupide pour lui. Il chercha ensuite l'arme de son compagnon d'arme mais en vain. Mon fusil était trop imposant pour lui et il me fouilla donc pour je ne sais trop quel raison. et quand il trouva mon pistolet, il poussa un grognement de joie. malheureusement pour lui, personne n'a jamais réussis a toucher mon arme de poing. Quand il commença a essayer de le tirer de mon hostler, je finis par dégainer mon couteau et je lui plantais ma lame dans son petit cou tout mince. Le pauvre n'avait rien vu venir et quand ma lame s'extirpa de sa chair, sa tête tomba et un panache de sang bleu fluorescent sorti de son corps inanimé. On aurait dit une fontaine ... Mais je n'étais toujours pas sortit d'affaire. Je me fis une nouvelle injection de biomousse ainsi que d'un stimulant pour rester éveillé jusqu'à l'arrivé des toubibs.

-" Stasi ? Andersen ? Kol ? Peu importe ... J'ai besoin d'un soutient médical .... " Ma respiration devenait difficile malgré la mousse et le stimulant " Sil vous plait .... quel ... Qu'un ..."

Ma radio se déconnecta, ainsi que mon ATH. J'enlevais mon casque, et je remarquais que mon transmetteur avait été toucher, donc j'étais vraiment a deux doigts d'y passer, le sniper qui ma tiré dessus doit vraiment avoir la rage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Andersen
ODST, Capitaine
avatar

Nombre de messages : 1016
Localisation : caféineland
Humeur : total déprime
Date d'inscription : 24/12/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : fusil de combat BR55 - couteau de combat
Autre Compte : Nilhs-251
Arme n°2 : fusil sniper

MessageSujet: Re: Le débarquement   Mer 28 Oct 2009 - 22:36

John arriva près de Mabry, et constata qu'il avait perdu beaucoup de sang; et qu'au sien s'était mêlé celui d'un grunt décapité tout près. Décidément ces petits fouteurs de merde pointaient leur nez là où on en avait pas besoin.

-" Il est dans un sale etat... bon sang Stasi ! vous foutez quoi !?" Merde, on a pas le temps d'attendre !

Le sergent retira le plastron de son armure pour lui faciliter la respiration et lui injecta un peu de biomousse pour emplir la plaie.

-" J'peut rien faire pour vous ici; l'UNSC Ravage est là, tout près en contrebas avec le poste médical. Une centaine de metres et on y est "

Il n'attendait pas de réponse du capitaine et c'était tant mieux, il fallait qu'il économise le peu de ses forces restantes. John le hissa sur son dos, délaissa les armes de Mabry par terre et s'élanca lourdement vers la postion de l'UNSC ravage en écrasant au passage le grunt décapité dans un craquement d'os satisfaisant.


Dernière édition par John Andersen le Jeu 29 Oct 2009 - 9:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clara Stasi
Rebelles, Traîtresse, Ancienne ODST
avatar

Nombre de messages : 96
Age : 27
Localisation : New Mombassa
Date d'inscription : 21/06/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil à pompe M90
Autre Compte :
Arme n°2 : Lance-roquettes M19 SSR MAV

MessageSujet: Re: Le débarquement   Mer 28 Oct 2009 - 23:17

L'apparition la regardait dans le blanc des yeux, le canon prêt à tirer. Stasi, encerclée par plusieurs grognards se sentait foutue. Il fallait réfléchir. L'apparition n'allait pas tirer sinon elle toucherait les grognards, mais ces derniers pouvaient tirer, eux. Une solution vite, une solution. Une solution, une solution, une solution, une solution, une solution ...

"Bon sang Stasi ! vous foutez quoi !?" Merde, on a pas le temps de l'attendre !"
-Sergent je me passerais de vos commentaires, je suis dans la merde, là.

Soudain, un bruit sourd engloba cette belle vallée. Une ombre progressait lentement sur les plaines vertes. C'était sans doute un vaisseau, mais cela avait détourné l'attention des grognards. Clara passa à l'action : elle se jeta sur le coté, emmenant un grognard avec elle. Un otage. Ils la pointaient tous, sans tirer.
Clara sentait contre son armure la respiration haletante de la petite créature effrayée. Elle avait un peu pitié. C'était une grande erreur mais elle n'était plus la même depuis la disparition de Randy.
Elle poussa simplement le grognard sur ses amis et s'enfuit le plus vite possible, priant pour ne pas cramer a cause du vaisseau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bobby McColdi
ODST, 1ere Classe
avatar

Nombre de messages : 81
Age : 23
Localisation : Devant mon PC
Humeur : FAN DE HALO
Date d'inscription : 24/10/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Mitraillette SMG 7S
Autre Compte :
Arme n°2 : Fusil à pompe M90

MessageSujet: Re: Le débarquement   Jeu 29 Oct 2009 - 0:02

Après avoir parcouru une cinquantaine de mètres, je vis quelques Grunts derrière un rocher en train d'observer le point de ralliement, les Grunts se bousculaient, ils étaient 3, entassés derrière la pierre qui peinait à les cacher. Je jubilais, un fou rire me prit sans que je sache pourquoi, je me mis à rigoler comme un dingue au milieu d'une plaine en train de courir vers un point de ralliement pour ne pas me faire exploser. Après ce fou rire intempestif, je recouvris mon sérieux et me dis qu'il fallait que je les tue avant qu'il ne se passe quelque chose. J'envisageais une tactique pour pouvoir les tuer sans pour autant qu'ils aient le temps de contre-attaqué, mais rien de me vint à l'esprit.....Le vide total, bon et puis de toute façon je vais me les faire en cinq secondes et on en reparle plus, et c'est ce que je fis, je me suis donc précipité vers eux avant qu'ils réagissent, arrivé à dix mètres : " YAAAAH Attention!! !" Hurla l'un d'entre eux, " Et merde je suis rodé !" j'ai donc dus improviser : je dégoupille ma grenade, je la balance, et je les explose au pompe. Sa me paraissait faisable, et c'est ce que je fis aussitôt et en 4,32 secondes il ne restait plus que du sang bleuâtre qui repeignait le sol herbeux...

" Et voila trois de moins, bon c'est pas tout mais faut que j'me grouille ! ".

Un énorme vrombissement se fit entendre, je me retournais, et je vis un énorme vaisseau, " Yes " le Ravage passa au dessus de ma tête pour aller se poser plus loin dans la plaine.


Dernière édition par Bobby McColdi le Jeu 29 Oct 2009 - 11:42, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khor Ores 'Koram
Sangheili, Hérétique, Maître des opérations Terrestres
avatar

Nombre de messages : 2119
Age : 38
Localisation : En guerre.
Humeur : Introspective
Date d'inscription : 26/11/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Épée a énergie Type-2
Autre Compte : Aucun.
Arme n°2 : Épée a énergie Type-3

MessageSujet: Re: Le débarquement   Jeu 29 Oct 2009 - 1:15

Un vent puissant se fit sentir dans son dos, il leva les yeux, un vaisseau humain passait juste au dessus de lui, il mit ces bras en croix devant son visage pour le protéger, et il se jeta derrière un rocher pour éviter les débris… Et quels débris ! Un bout du canon de l’apparition détruite quelques instants plus tôt venait de passer juste au dessus de son abris, puis tout redevint calme, enfin presque, il entendit un tir de fusil d’assaut humain, une arme qu’il avait appris a respecter pour sa cadence de tir. Khor huma l’air, activa ces deux épées, et partis en courant, repoussant un morceau de char scorpions en un puissant coup d’épaule qui l’envoya valdinguer quelques mètres plus loin, touchant en plein fouet un autre marines qui ne faisait rien, plus loin encore, une escouade de SpecOps éliminait une pauvre escouade de simples soldats humains, alors qu’une compagnie entière atterrit plus au nord, apparemment Khan avait la solution et de quoi contrer, des escouade de sangheilis, des chasseurs Séraphins arrivaient et bombardaient les positions humaines, des chars Apparition anti-aériennes tiraient dans le ciel, et des chars apparitions pilonnaient les poches de résistances trop éloignées et trop protégées de l’U.N.S.C.
Khor sauta dans un enchevêtrement de rochers et activa son camouflage optique, moins efficace que celui de Vuko mais il était toujours très utile, il entendit ensuite le gargouillis d’un Unggoy se faisant trancher… Toujours aussi reconnaissable, l’O.D.S.T était la, adossé contre le rocher, il soufflait qu’il avait besoin d’aide dans sa liaison avec son commandement, ensuite il enleva son casque et le déposa a ces cotés, comme si tout était finis.

C’est a ce moment la que Khor aurait pu en finir avec sa misérable vie, mais non, ce n’étais pas digne d’un guerrier de sa trempe, seul des brutes pourraient abattre un adversaire aussi minablement. Il préfèrra enlever son camouflage, devant son adversaire qui était gravement blessé mais se retint quand arriva un autre marine…. Attrapant le marine en question, il le souleva, le tenant dans le dos et désactiva son camouflage.

- Recule !
Grogna Khor en le jetant un peu plus loin et le faisant rattérir lourdement sur le sol. Tu ne peut pas le sauver ! Si tu ne pars pas tu subira le même sort que lui !

Il le regardait avec une lueur de folie, de furie, qui caractérisait si bien Khor quand il était en plein combat, Marby toussotais et crachais du sang, il se mit en position de combats, a mains nue, éteignant ces épées et les remettants a leurs places.

- Ce sera un combat a mains nue pour moi, si tu ne t’écarte pas.. Menaça Khor, de toute sa stature, prêt a en découdre avec lui.

_________________

- Khor Ores 'Koram


Dernière édition par Khor 'Koramee le Jeu 29 Oct 2009 - 15:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clara Stasi
Rebelles, Traîtresse, Ancienne ODST
avatar

Nombre de messages : 96
Age : 27
Localisation : New Mombassa
Date d'inscription : 21/06/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil à pompe M90
Autre Compte :
Arme n°2 : Lance-roquettes M19 SSR MAV

MessageSujet: Re: Le débarquement   Jeu 29 Oct 2009 - 2:09

Clara courrait jusqu'à la position de Mabry. Il devait être salement touché, il fallait se dépêcher. Elle arriva finalement vers un rocher ou un certain Freeman et un élite se faisaient face, et à coté Jason, gravement blessé.

Trou du cul, sac à merde, emmerdeur. Tous ces jolis mots pouvaient parfaitement décrire John Freeman, qui n'avait aucun respect pour les soldats de première ligne crevant pour que des cons comme eux finissent le boulot et rentrent avec une médaille. Il avait tout le mépris de Clara, mais il ne méritait pas de se faire ouvrir le khor et que ses boyaux dégoulinent sur le sol.

Clara courut et sauta sur l'élite en s'accrochant à son dos. L'élite surpris émit un grognement et chercha à se débarrasser de l'ODST. C'était un peu comme un rodéo pour le sergent Stasi, en pire. Finalement, elle finit par s'écraser à côté de Freeman, sans ses armes qui étaient restés un peu plus loin. Elle se releva avec difficulté et cria :

-Vous n'avez donc aucun honneur ? Tuer un homme blessé ! J'ai laissé partir un des votre que j'ai prit en otage à l'instant ! Vous me dégoutez !

Elle serra les poings et se mit en position de combat, prête à éviter une éventuelle charge de l'élite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Andersen
ODST, Capitaine
avatar

Nombre de messages : 1016
Localisation : caféineland
Humeur : total déprime
Date d'inscription : 24/12/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : fusil de combat BR55 - couteau de combat
Autre Compte : Nilhs-251
Arme n°2 : fusil sniper

MessageSujet: Re: Le débarquement   Jeu 29 Oct 2009 - 9:51

[HRP] Hem, il y a une petite confusion avec moi et Freeman, si je ne me trompe pas. Je ne peut pas continuer à rp là... :\ [HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vagrant
Anonyme
avatar

Nombre de messages : 226
Age : 23
Localisation : dans une prison
Humeur : me faites pas chier
Date d'inscription : 27/04/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Jackals 13 mn et son arme de secour,le 343 gulf
Autre Compte :
Arme n°2 : Fusil MA5B/M90 ou fusil sniper + quelque grenade spéciale et une lame de 20 centimètre

MessageSujet: Re: Le débarquement   Jeu 29 Oct 2009 - 11:13

Les covenant,ces bestioles répugnante exploitant d'autres espèce en leur fessant croire a des précepte complètement dérisoire,je hais sa,c'est pour sa d'ailleurs que je suis athée. Pourquoi je dis sa ? Parce que en ce moment même,trois élites sont sur moi en essayant de me faire la peau. Le premier me tenait par le cou, et les deux autres se rapprochant doucement et il fallu que je pense a sa,c'était stupide,la zone n'était même pas sécurisé et un vaisseau allait arriver,je dois l'admettre, c'était couillon. Pendant que je pensais a sa le covenant me tenait du bout du bras,prêt a m'achever quand j'eus une idée excellente....mais risqué. Ayant une main de valide,je tentais de toucher la lame et grâce a un coup de chance pas possible (la bestiole me secouait sauvagement)je récupérai celle-ci et la planta dans la mâchoire l'élite qui se mit a crier de douleur puis se tut car je venais de tirer cinq balle de jackals dont j'avais récupéré le pistolet en fessant un roulée-boulé. Je souris en voyant le cadavres, jusqu'au moment ou les deux élites commencèrent a ouvrir légèrement surpris par la défaite de leur commandant. Je fis un bond sur le coté pour éviter le plasma chaud puis je chargea de nouveau mon pistolet pour viser,sauf que avant que je tire, j'entendis plusieurs coup avant d'entendre deux poids tomber. Je releva la tête et je vis un warthog avec des hommes a l'intérieur, ils me sourirent puis l'un d'eux dit:

sa va aller adjudant ? On est là pour vous récupérer et vous amenez au ravage

*merci Serenity* pensais-je en souriant.......mais attendez, un warthog,sa veut dire que le vaisseau a atterri,je parlais avec calme

ou est le Ravage?

Celui qui semblait être le chef me répondit calmement:

a cinq kilomètre d'ici je dirais,montez s'il vous plait

sa m'apprendra a pas savoir me servir d'une carte sans l'aide de mon IA !
Je monta donc dans le warthog et il se remit en route, je pensais que sa serait tranquille maintenant,mais nan.Au bout de cinq minute de route:

Banshee !

Les banshee, de bien belle saloperie, il était cinq en tout et nous tirèrent dessus,étant a la place du coéquipier,je ne pouvais pas faire grand chose mais je dis quand même:

passez moi le volant soldat

le conducteur me regarda d'abord avec des yeux rond comme des flan puis balbutia quelque chose:

mais....

c'est un ordre ! Laissez moi faire

le conducteur s'exécuta et, en passant sur le toit de la voiture allez a ma place et moi a la sienne,cet a dire,celui de conducteur.
Et maintenant que j'ai le volant, sa aller chier !



Dernière édition par Nomade le Ven 30 Oct 2009 - 11:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le débarquement   Jeu 29 Oct 2009 - 12:07

Ce que peu de personnes savent, c'est que Kol est borgne, il doit ce handicap à l'ancien Général Masante qui l'avait fait chanter et torturer il était plus ou moins le catalyseur de la rébellion de Daru. L'Amiral était sur la nacelle du Ravage, malheureusement le poste médical avancé fonctionnait à plein régime, l'armurerie était vidée de façon constante et le poste de commandement manque cruellement de sous officiers et d'officiers. Kol s'installa à ce dernier et demande un rapport de la situation, Mélissa l'IA du SRN était là prête à agir.
Inquiet Kol préféra agir avec discernement et réflexion, il transmettra un premier message.

"Miller? Ici Kol, le Ravage est dans la vallée, Mélissa attend vos ordres pour vous indiquez où atterrir. Du Nouveau avec le Support?"

Après ce premier message -beaucoup moins catégorique- Kol en adressa un nouveau à l'ensemble du personnel de la vallée.

"Ici l'Amiral Kol, ordre de repli général sur le Ravage."

Regrouper les troupes pour mieux préparer un plan d'assaut, ces fichus Covenants étaient là...
Il saisit une paire de jumelles sur l'une des consoles puis se mit à scruter l'ensemble de la vallée, lorsque son regarde s'arrêta sur ce Sangheili... Il était présent lors de l'attaque du Support, il avait même combattu quelques temps contre lui... Une revanche s'impose.
Daru ne fit pas attention, mais au cours du voyage la cantine posée dans le poste s'était entre ouverte laissant dévoiler un masque... Un masque de terreur avec deux yeux rouges... Le masque du Loup...
Revenir en haut Aller en bas
John Miller
SRN, Ancien directeur recherché
avatar

Nombre de messages : 2273
Age : 24
Localisation : Terre; Siège du gouvernement.
Humeur : Nerveux.
Date d'inscription : 21/03/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : 2x Pistolet M6C
Autre Compte : Adam Jackson
Arme n°2 : Fusil de combat BR55

MessageSujet: Re: Le débarquement   Jeu 29 Oct 2009 - 13:46

-Miller? Ici Kol, le Ravage est dans la vallée, Mélissa attend vos ordres pour vous indiquez où atterrir. Du Nouveau avec le Support?

Avec son paquet de peenuts, John regardait les écrans de contrôle du Ravage.

-Support disparu. Aucune traces de fumée, je pense qu'il est dans une zone à forte chaleur ou au contraire très froide. Je commence les manœuvres atterrissage.

Il s'adressa ensuite à l'ensemble de la flotte :

-A toute la flotte du CSNU : vous pouvez atterrir aux cordonnées 2-5-Bravos-Charlie-9. Gardez tous une distance de sécurité entre vous. Nos hommes sur le terrain commencent à en chier, balancez la sauce !

John Miller alla ensuite s'habiller pour le terrain. Pour être honnête s'était sa première mission en terrain inconnu avec des covenants de partout, mais il était aussi ressorti premier de sa promotion à l'épreuve de tir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khor Ores 'Koram
Sangheili, Hérétique, Maître des opérations Terrestres
avatar

Nombre de messages : 2119
Age : 38
Localisation : En guerre.
Humeur : Introspective
Date d'inscription : 26/11/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Épée a énergie Type-2
Autre Compte : Aucun.
Arme n°2 : Épée a énergie Type-3

MessageSujet: Re: Le débarquement   Jeu 29 Oct 2009 - 15:44

[HRP, Andersen : Autant pour moi, j'ai été confus a vrais dire ^^']

_________________

- Khor Ores 'Koram
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le débarquement   Ven 30 Oct 2009 - 11:13

Un calme étonnant s'était posé sur l'ensemble de la vallée, sur le Ravage -ou plus précisément la nacelle- s'agite une gigantesque fourmilière qui s'en va en guerre. L'Amiral Kol est au niveau du poste de commandement, alors qu'il commence à lire en diagonale les rapports et les différentes évolutions des combats, un Jackal un peu plus haut vois son heure de gloire pointée...
Le petit être ce concentre sur sa gâchette qu'il presse, le tir part à une vitesse fulgurante et s'abat dans le poitrail de l'Amiral qui s'écroule au sol comme deux autres sous officiers à côté de lui. Plus haut sur le Ravage, deux tireurs d'élites ont repéré le tir et font automatiquement feu. La panique et la tension monte d'un cran... Plus de dirigeants? Deux soldats infirmiers apportent une civière et mettent automatiquement et avec des gestes appropriés l'Amiral sur ce brancard de fortune. Le transport macabre avance à une vitesse folle esquivant les soldats de l'armurerie qui fixe avec effroi le corps inerte de leurs chef... La compagnie Delta a un moral au plus bas. Une fois au poste médical avancé, la troupe dépose Kol sur un lit où plusieurs médecins se ruent dessus. Un agent du SRN lâcha ironiquement avant d'être fusillé du regard par ses compagnons.

"Pour une fois qu'il planifie pas sa mort..."


L'un des médecins après un examen bref se met à crier.

"Arrêt ventilatoire et circulatoire!"

C'est alors une équipe de dix personnes qui se ruent autour de Kol.
Un premier médecin incline légèrement la tête et fixe un masque d'inhalation haute concentration relié à un ballon auto gonflable qui est lui même relier à une bouteille d'oxygène. Un autre s'équipe d'un ciseau coupe tout et commence à déchirer le sous pull de Kol pendant qu'un autre enlève en urgence l'armure ODST. Deux autres prépare perfusions et piqures en tout genre qui lui sont directement administré, viens alors deux patch se collé contre les côtes de Daru et l'endroit approximatif où se situe son cœur. Une première décharge soulève le corps de l'Amiral, aucun effet... De nouvelles piqûres, de nouveau choc électrique, de nouveaux gestes plus techniques et toujours aucun effet. Encore une fois... Et encore... Toujours rien la pression monte. Ce serais-ce la fin pour Daru Kol? Après tout ce qu'il à vécu? Fait? Et ce qu'il lui reste à vivre? C'est vraiment une mort stupide...
Un infirmier nerveux et au bord de la dépression -dû aux derniers événements- s'emporte sur Kol et lui donne un magnifique claque au moment du choc électrique, et soudainement les appareils se mettent à clignoter et à émettre des petits bruits. Kol était de retour... Mais sa blessure est vraiment terrifiante, mais un autre détail choque le médecin chef, d'abord les multiples blessures sur son corps qui ne proviennent pas du tir, le poitrail est noirci par le tir et non loin de la tempe une autre trace noire... Les deux autres personnes touchées quand à elle ont eu plus de chance, le premier est légèrement blessé à l'épaule et le deuxième à la jambe.

"Colonel Sanders, voici le rapport médical de l'Amiral transmettez le à Miller je pense..."

Sanders saisit le rapport et le lut en lecture silencieuse et bien loin des regards...

"Rapport médical simplifié:
Amiral D.J Kol

La victime était en arrêt circulatoire et ventilatoire à la suite d'un tir dans le poitrail. Pronostic vital engagé, lésions au cerveau et au cœur possible, victime actuellement dans le coma."

"Et merde"


Hurla Sanders, il se devait de faire son rapport à Miller... Aussi il partit vers le P.C et s'équipa d'une communicateur avant que l'officier de liaison ne lui ouvre un canal sécurisé.

"Miller, ici le Colonel Sanders. L'Amiral Kol à été touché par un Jackal. Blessure grave, il est en état critique. Vous êtes le Directeur du SRN par intérimaire."

Sanders reposa la radio et partit vers l'infirmerie, lorsque plusieurs soldats furent choqués par quelque chose chez lui, sous la manche droite de son T-shirt dépasse un tatouage en noir pour le motif principal et rouge pour les ombrages, un tatouage d'un loup... Mais pas n'importe quel loup, celui-ci ressemble fortement au symbole de La Brigade Des Loups...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le débarquement   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le débarquement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Problèmes avec les appareils de débarquement
» Avant le débarquement de Normandie...
» Débarquement d'un véhicule et.... et quoi après?
» [DW] review de la barge de débarquement
» [DW] débarquement CoA VS flotte RC, 1250pts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Halo Fight :: Scénarios :: Archives des scénarios :: Installation 01 - Halo :: La Vallée-
Sauter vers: