Forum Rpg sur l'univers d'Halo
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Grand Voyage - Humains - L'avant-Poste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
John Miller
SRN, Ancien directeur recherché
avatar

Nombre de messages : 2273
Age : 24
Localisation : Terre; Siège du gouvernement.
Humeur : Nerveux.
Date d'inscription : 21/03/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : 2x Pistolet M6C
Autre Compte : Adam Jackson
Arme n°2 : Fusil de combat BR55

MessageSujet: Le Grand Voyage - Humains - L'avant-Poste   Dim 8 Nov 2009 - 16:58

Ici postera le groupe Têta.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Grand Voyage - Humains - L'avant-Poste   Dim 8 Nov 2009 - 19:31

Daru Kol, l'un des plus célèbre Amiral du SRN et avant cela Lieutenant-Colonel de renom chez les ODST, avait pris en charge la section temporaire Têta. Son rôle était simple, partir à la recherche de l'UNSC Support, un crroiseur Marathon qui s'était écraser lors de la bataille spatiale au dessus de l'anneau. John Miller, Vice-Directeur du SRN et Directeur de la DGAI du SRN avait découpé le secteur en plusieurs morceaux de façon très concise et avait placé Kol sur ce secteur.
L'Amiral Kol étant un homme qui ne laisse rien au hasard avait décider de s'aventurer dans la gigantesque forêt où le brouillard se faisais de plus en plus épais... Un lieu propice à une embuscade qui ne fût pas... Le bruit d'une rivière en charge alerta Daru qui tout comme ses autres soldats avait compris qu'ils avaient longés la rivière qui était près du point de ralliement. Peu à peu, le brouillard se dissipa et la section Têta -Essentiellement composé de membres de La Brigade Des Loups avait on dit- se mit dans une formation adéquate pour ne pas être surprise... Kol avait déjà eu des centaines d'heures de formation sur l'observation, et même des formations que certains soldats n'imagine même pas l'existence...
Ils avancèrent toujours mais cette fois-ci les pieds dans l'eau...
La rivière devait être franchie et Kol avait fait le premier pas tout en sentant peu à peu que l'eau infiltrer ses bottes usagées -qu'il change tout les deux ans pour être précis- Les autres soldats et membres des forces spéciales avaient suivit le pas... Le sous-officier de transmission présent avec Kol avait laissé la fréquence allumée et l'on entendit soudain.

"Tireur d'élite Anston, Delta Charlie Delta. Lieutenant-Général Shepard porté disparu..."

Kol pendant un moment poussa un long soupir... Delta Charlie Delata... DCD, triste code que voilà, il avait connu Anston par le passé et avait même fait ses classes avec lui... Et maintenant le Lieutenant-Général Shepard disparu... Kol était il le donc le dernier survivant de "sa" génération de soldats?
Sans un homme il continua sa marche avec un pincement au cœur jusqu'au moment où...
Un petit bâtiment face à la rivière et en lisière de la forêt de dresse, bien que dans un état déplorable depuis l'extérieur il pourrait servir d'avant poste et d'avant garde au restant des troupes voulant faire une pause ici tant la route semble encore longue et ardue. D'une voix autoritaire et calme, l'Amiral lâcha ses ordres.

"Divisez vous en section de trois, on aborde le bâtiment par chaque côtés. Léon rester donc avec moi, vous avez Mélissa. -Qui d'ailleurs ne s'était toujours pas manifester par son changement de propriétaire, elle qui était si possessive.- On prends la face Nord, le reste accorder vous pour occuper une face du bâtiment."

Kol se tût et sortit son magnum modifié par les soins du SRN, plus puissants et silencieux, mais dans son dos, accroché solidement réside un fusil à pompe qui avait fait trembler bon nombres de marines... Celui du Loup.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Grand Voyage - Humains - L'avant-Poste   Lun 9 Nov 2009 - 19:21

L'avancée vers l'avant poste se fit dans le règles de l'art. Les troupes présentes étaient quasiment toutes membres opérants du SRN, Kol connaissant chacun de ses hommes et avait aussi idée du travail qu'il pouvait réalisé dans des moments similaires à celui-ci. Je vous l'avais bien dis, cet Amiral ne laisse rien au hasard, Léon est avec lui pour la seule et bonne raison qu'il ne peux pas se permettre de lui accorder sa confiance sans avoir déjà, lut son dossier, et le voir sur le terrain. Les trois groupes avancent petit à petit et encerclent finalement la totalité du bâtiment, le groupe de Kol reste dehors pour la surveillance, les deux autres pénètrent le bâtiment... Ce n'est qu'une dizaine de minutes plus tard qu'ils ressortirent le fusil sur l'épaule en sifflotant...
Les deux chefs de sections se présentèrent devant Kol avant de faire leur rapport. Les autres soldats n'étant pas du SRN auraient pût se poser la question quand au comportement des deux chefs vis à vis de Daru.

"Alors tu vois Daru, ici c'est une place forte qui descend en profondeur sur plusieurs niveaux, y a plusieurs salles, toutes passés en revu et rien, pas l'ombre d'un ennemi, sinon y a plusieurs console Forruners... Mélissa pourrait peut être s'y infiltrer, il y a peut être des données intéressantes. Topo, carto, radars..."

Kol acquiesça simplement, il sortit un petit PDA qui afficha une carte plane en trois dimensions montrant la topographie préliminaire établit par Mélissa.

"Si j'en crois ce que dis Mélissa, le Support est à seulement vingt kilomètres d'ici. Dans une zone polaire importante... Pourtant la végétation ici est assez luxuriante..."

Sans réellement comprendre, Kol donna ses premiers ordres.

"Bon, tout le monde m'écoute, vous restez tous divisez en section. Ma section vous mettez tout en œuvre pour essayer de faire marcher cet avant poste et l'aménager pour en faire une base. Section deux, vous balayer la zone pour trouver une zone assez plane pour faire venir le Ravage ici. Section trois, vous vous préparez au combat au cas ou, ronde, piège, embuscade soyez paré à toute éventualités..."


Kol d'un air soucieux et pensif fixa la rivière avec amertume... Dans sa tête, des bruits de balles détonnèrent, des explosions au plasma firent vrombir le sol, des hurlements inhumains de douleurs s'élevèrent, tout cela lui rappelait tristement ses nombreuses batailles sur Harvest, notamment la dernière qui fait naître le Loup. Voilà plusieurs minutes qu'il était là les pieds dans l'eau alors qu'un soldat tente désespérément de lui parler.

"Amiral? Pour Mélissa?"

Kol sortit de sa torpeur et répondit aussitôt.

"Oui...Oui euh... Léon! Venez avec moi je vais vous affectez votre rôle dans cette petite mission.

En un même instant il fit signe au sous-officier de liaison qui arriva aussitôt.

"Contactez toutes nos troupes et donnez l'emplacement de cet avant-poste pour qu'ils puissent se réfugier, qu'ils veillent à ne pas être suivit.

Le sous-officier acquiesça et retourna en courant à son poste. Non loin de la rivière, plusieurs soldats avaient sortit des sacs et avec leurs propres mains ils commencèrent à les remplir de sables et de cailloux, tout devais être mis en place rapidement...
Revenir en haut Aller en bas
léon von beethoven
Anonyme
avatar

Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 05/11/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil de combat BR-55
Autre Compte :
Arme n°2 : fusil de sniper SRS99C-S2 AM

MessageSujet: Re: Le Grand Voyage - Humains - L'avant-Poste   Mar 10 Nov 2009 - 0:22

Léon ne disait plus rien, aimant la musique et le bruit il ne supporter guère le silence pesant qui régnait ici, attendant que les hommes qui était rentré dans le bâtiment ressorte. De longue minute interminable ou chacun devait jouer son rôle à la perfection. Le jeune soldat attendait calmement au côté de l'amiral, cette position dans l'eau était bien plus exposé que ce qu'il avait l'habitude de côtoyer habituellement, mais il fit avec. Armé de son simple fusil de sniper il scrutait les environs de cette structure, il avait été assigné à la protection du casque qu'il protégé, il n'était donc pas question d'échouer dans cette mission. Aucun ennemie ne bougea, d'ailleurs aucune vie ne sembla bougé à travers sa lentille de visé, rien comme si le silence de mort qui existait à cette instant avait toujours existé.
L'amiral et lui avancèrent calmement vers la structure, doucement le moindre bruit pouvant être le début de la fin pour eux. Chaque unité convergé vers ce lieu providentielle qui leur permettrais d'installer un avant poste. Au bout de quelque instant, ou l'extérieur fut sécurisé des hommes rentrèrent à l'intérieur. Le temps semblais interminable et léon admirait le courage de ces hommes, il aurait aimé être parmi eux, mais ces capacités de combat rapproché et ces réflexe aurait fait surement de lui une proie plus simple que les hommes du SRN ou des ODST. Ce ne fut qu'au bout d'un petit moment que les hommes ressortirent du bâtiment. Les deux groupes c'était visiblement réunis à un point et ayant chacun confirmé l'absence d'une quelconque menace avait décidé de faire machine arrière. L'air décontracté et la mine réjouie les deux chef de groupe s'avancèrent vers L'amiral Kol, l'un des deux pris alors la parole:


"Alors tu vois Daru, ici c'est une place forte qui descend en profondeur sur plusieurs niveaux, y a plusieurs salles, toutes passés en revu et rien, pas l'ombre d'un ennemi, sinon y a plusieurs console Forruners... Mélissa pourrait peut être s'y infiltrer, il y a peut être des données intéressantes. Topo, carto, radars..."

Léon remarqua la façon dont ces hommes parla à l'amiral, l'envie de les remettre en place montait en lui, le tact et la politesse leur manqué, mais il préféra rien dire. Ce n'était pas la peur qui lui dicta sa conduite, mais la raison. Pour l'heure les forces devait être garder pour les ennemies, les batailles qui s'annonçait risqué d'être terrible et les forces de chacun était importante à préserver. C'est alors que Kol pris la parole répondant sans prendre note de l'attitude des deux hommes à son égard:

"Si j'en crois ce que dis Mélissa, le Support est à seulement vingt kilomètres d'ici. Dans une zone polaire importante... Pourtant la végétation ici est assez luxuriante...Bon, tout le monde m'écoute, vous restez tous divisez en section. Ma section vous mettez tout en œuvre pour essayer de faire marcher cet avant poste et l'aménager pour en faire une base. Section deux, vous balayer la zone pour trouver une zone assez plane pour faire venir le Ravage ici. Section trois, vous vous préparez au combat au cas ou, ronde, piège, embuscade soyez paré à toute éventualités..."

Léon écoutait ces directive étonnement aucune tâche ne lui était désigné. Que devait-il faire? Avait-il été oublié par l'Amiral au milieu de tout ces hommes? Devait-il lui rappelé son existence et le casque qu'il portait? Léon préféra attendre, ce demandant si ses interrogation semblait justifié. C'est un homme qui lui sauva la vie enfin la vie est un bien grand mots, l'homme sembla sortirent l'amiral de la torpeur dans laquelle ce dernier était plongé. Se tournant vers Léon ce dernier lui intima l'ordre de le suivre, il allait finalement avoir un rôle à jouer. Sans un mots le soldat suivit son chef...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolas-126
Banni
avatar

Nombre de messages : 232
Age : 26
Date d'inscription : 09/11/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : MA5B ICWS
Autre Compte :
Arme n°2 : SMG M7 CASELESS x2

MessageSujet: Re: Le Grand Voyage - Humains - L'avant-Poste   Mer 11 Nov 2009 - 17:18

Je mis environ 15 minutes pour arrivé à l'avant poste.
Arrivé sur place je remarqua que le dit avant-poste était un petit bâtiment qui avait l'air de s'enfoncer sous la couche terrestre de l'anneau-monde.
Je remarqua au loin un homme à l'air rauque, le ton grave, un fusil à pompe placé dans son dos ... c'était l'Amiral Kol.
Je m'approcha de lui et entama un salut militaire :
" Spartan-126 au rapport Mon Amiral ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Grand Voyage - Humains - L'avant-Poste   Mer 11 Nov 2009 - 17:31

Pendant un premier temps, l'Amiral fit signe à Léon tout en ignorant royalement le Spartan-II qui venait d'arriver, la plupart des soldats eurent un sourire qui illumina leurs visages à la vue de ce héros du CSNU. Les Spartans étaient vu comme des dieux vivants par la plupart des soldats.

"Léon, laissez Mélissa se balader sur ses consoles vous voulez?"

Il apposa son doigts sur les consoles Forrunners puis il laissa Léon avant de se tourner une fois de plus vers son nouveau collègue.

"Vous viendrez me voir après ça, qu'on parle de votre futur affectation..."

Laissant planer un doute certain, l'Amiral Kol sortit du bâtiment délabré et s'adresse au Spartan-II.

"Bienvenue soldat. On m'avait prévenu de votre arrivée... Pour le moment nous n'avons aucune idée des forces présentes dans le périmètre mais à entendre les bruits au loin nous sommes au moins sûr que des Covenants sont par là... Mélissa notre I.A va tenter de faire redémarrer cette structure et nous en dire d'avantage. Cette mission est bien entendue annexe, notre mission principale est de retrouvé à vingt kilomètres d'ici l'UNSC Support qui s'est crasher lors de la bataille spatiale. Nous n'avons aucune communication avec eux. Des questions?"

Sur ces mots, Kol avait un petit sourire aux lèvres voir un homologue Spartan était amusant surtout lorsque l'on connaît la vérité au sujet de Daru...
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas-126
Banni
avatar

Nombre de messages : 232
Age : 26
Date d'inscription : 09/11/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : MA5B ICWS
Autre Compte :
Arme n°2 : SMG M7 CASELESS x2

MessageSujet: Re: Le Grand Voyage - Humains - L'avant-Poste   Mer 11 Nov 2009 - 17:40

"Des questions?"
Dit l'Amiral en esquissant un léger sourire.
A ces mots le Spartan savait quoi répondre, et la réponse sortit de sa bouche avant même qu'il ne s'en rende compte :
" Une seule Mon Amiral : Quel sont les ordres ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivana Dostya
Navy, Capitaine de Frégate
avatar

Nombre de messages : 1778
Age : 23
Localisation : Frégate rebelle, en cellule.
Date d'inscription : 11/05/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Magnum M6D PDWS
Autre Compte : N/A
Arme n°2 : N/A

MessageSujet: Re: Le Grand Voyage - Humains - L'avant-Poste   Mer 11 Nov 2009 - 20:48

J'avais été affecté dans l'équipe de l'Amiral, nous marchions dans une épaisse forêt. Cette forêt ne prévoyait rien de bon, je n'étais pas expert en stratégie mais cette forêt semblait être un lieu tout à fait propice pour une embuscade. Cependant les forces de l'Amiral semblaient sereines, je ne cherchais même pas à savoir quelle formation ils avaient reçus pour aborder comme cela une telle situation. Moi, je sentais comme un mauvais pressentiment et j'avais du mal à ne pas montrer mon inquiétude.
Après une dizaine de minutes de marche, nous arrivions à proximité d'un bâtiment autochtone. L'Amiral organisa sa force d'intervention en section. Ma petite équipe de force spéciales et moi même avions été affecté à la section 2. Le chef de cette section, un lieutenant sans aucun doute, venait nous transmettre les ordres.

- Soldats, comme vous l'avez vu il y a un bâtiment devant nous. L'Amiral veut en faire son QG mais pour ça il faut le sécuriser et ça c'est notre boulot ! En avant !

La section se mit en position selon les ordres de l'Amiral, c'est à dire sur la face Sud du bâtiment. La sécurisation se passa sans encombres, tous les soldats ressortirent du bâtiment. L'Amiral et son équipe entrèrent dedans.
Après quelques minutes, sûrement de discutions, notre "lieutenant" ressortit du bâtiment avec nos nouveaux ordres :

- Bon messieurs, il est temps de rappeler le Ravage, mais pour ça il nous faut une ZA, et c'est notre mission. Des questions soldats ?!

Aucun soldat ne posa de questions, de toute manière l'objectif de la mission était tout à fait clair : trouver une ZA. L'officier nous donna ensuite l'ordre de nous mettre en quête de cette ZA. Tout en marchant je commençais à penser que l'on pourrait rappeler mon vaisseau, ses escadrilles nous seraient utiles. Je me promis d'en parler à l'Amiral dès que je le verrais, car vraiment, marcher ce n'était pas mon loisir préféré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Grand Voyage - Humains - L'avant-Poste   Jeu 12 Nov 2009 - 18:47

Les membres des Forces Spéciales du SRN abordent une mine détendue au vue de la situation, et la fleur au fusil, l'équipe de Kol chargée de l'aménagement -sommaire- du nouveau Qg réalise les tâches avec la fleur au fusil... Plusieurs dizaines de sac avaient été remplit de sables et de gravier et avait boucher des ouvertures éventuelles propices aux ennemis, un ODST trouva alors un semblant d'échelle qu'il testa au premier échelon pour tester sa solidité, rassuré, il pris son énorme valise et demanda à l'un de ses collègues de la fixer dans son dos avec des sangles prévu à cet effet. Il monta rapidement au sommet du bâtiment, les bords du toits couvre la moitié du corps du soldat qui s'empresse d'ouvrir sa valise et de placer un module lance-missiles au cas ou... Un autre soldat le rejoint mais avec un Sniper cet fois. Bien plus bas, autour du bâtiment, des tranchée peu profonde -environ quatre-vingt centimètres- avaient été creusée et des mitrailleuses déposées.

L'Amiral Daru Kol, vétéran de guerre et Héros -Si l'en ai- avait ôté sa combinaison de combat que Miller lui avait donner pour couvrir des regards. Ces hommes ici présents étaient comme des frères pour Daru ce qui modifia profondément son comportement, ses cicatrices n'avaient aucune valeurs près de ces hommes...
La Compagnie Delta était réputée pour être le fleuron et l'épine dorsale du SRN, ont les qualifiais de "Fou" tant leur dévoument et leur courage sont hors pairs...
A dire vrai, pour être au SRN il faut avoir un sens du devoir inébranlable et un courage qui dépasse l'entendement -qui rime même parfois avec folie furieuse- et un sens du devoir développé. Le SRN était les responsables du projet "Spartan" jugé totalement immoral par bien des gens, mais ces soldats étaient à l'image du SRN...

Kol retira son épais bandage qui entourait la totalité de son torse et jeta négligemment sur le sol les restes du pansement, puis il laissa ses mains glisser sur son torse jusqu'à la brûlure qui forme une tâche noire parfaite fondu avec la peau, mais elle semble bien peu de chose comparé aux autres blessures visible sur ce cœur meurtri...

Le médecin-chef de la compagnie Delta s'approche de Daru avec un sourire avant de prendre la parole.

"Ce tir était en plein cœur, un homme normal n'aurait pas survécu..."

Kol joua sur la défensive.

"Vous savez que cette histoire doit rester secrète... Votre pronostic, Colonel?"

Le Médecin pris un air dubitatif.

"Honnêtement, c'est peux être les effets secondaires de votre maladie, ou alors les gênes de Spartan..."

Au mot "Spartan" Kol deviens livide et jeta sa main sur la bouche du médecin.

"Mais fermez là bon dieu !"

Le médecin s'excusa et fit comprendre à l'Amiral que les pansements n'étaient plus nécessaire.
Il redescendit de la petite butte qui surplombait la zone et s'avança vers le Spartan...

"Des ordres? C'est simple... Voyez où vous pouvez être utile, quelque chose me dis que nous ne sommes pas seuls ici..."
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas-126
Banni
avatar

Nombre de messages : 232
Age : 26
Date d'inscription : 09/11/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : MA5B ICWS
Autre Compte :
Arme n°2 : SMG M7 CASELESS x2

MessageSujet: Re: Le Grand Voyage - Humains - L'avant-Poste   Ven 13 Nov 2009 - 19:42

J'observai patiemment l'Amiral Kol enlevé sa combinaison laissant apparaitre ces blessures, elle ne me choqua un court instant, non pas par le fait qu'elle était nombreuses ou plus ou moin graves, mais plutôt parce qu'elle appartenaient à quelqu'un que j'appelai "Amiral", et ce n'était pas là la façon dont j'avais perçu un Amiral par le passé.

Celui dans le camp qui ressemblai le plus à un médecin-chef s'approcha de l'Amiral, j'entendis des bribes de conversation, non pas parce que j'écoutai, mais parce que comme tout les autres Spartans, j'y étais entrainé.

Le médecin-chef avait l'air de connaitre l'Amiral, c'est la conclusion que je tirais suite à ces mouvement et au petits morceau de dialogue qui arrivérent à mes oreilles. Jusqu'à ce qu'un mot résonna en moi, ou plutôt deux, qui séparément étaient anodin, mais mis ensembles ils provoquèrent plusieurs interrogations ... J'entendis le médecin prononcer distinctement les mots "gènes Spartan" ... Parlaient-il de moi ... ou était-ce autre chose ?

Je n'eus pas le temps de me poser plus de question car l'Amiral ce dirigeait vers moi et m'adressa la parole :

"Des ordres? C'est simple... Voyez où vous pouvez être utile, quelque chose me dis que nous ne sommes pas seuls ici..."

Je le regarda deux secondes d'un air interrogatif qu'il ne pouvait pas voir.

" Bien, Mon Amiral "

Après avoir jeté un coup d'oeil autour de moi à la recherche de quelqu'un aillant besoin d'aide, je reconsidéra les paroles de l'Amiral. Je vérifia alors mon équipement et m'enfonça dans l'épaisse forêt afin de voir si je pouvais "faire le ménage" ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Grand Voyage - Humains - L'avant-Poste   Ven 13 Nov 2009 - 19:55

Kol était ici parmi les siens, tout ces hommes faisais partit de la Compagnie Delta qui avait été décimée et dissoute lors de l'assaut sur la relique. L'Amiral Terrence Hood avait donner l'ordre à Kol de la refondre, c'est ce qu'il avait fait à la perfection. On lui avait demander de classer cette compagnie chez les forces spéciales, elle s'était très vite fait un nom, et comme à son habitude Kol n'avait rien laisser au hasard, il s'était entouré des meilleurs pour avoir la meilleure compagnie. Kol avait murement réfléchi, et il fit appeler l'officier de liaison qui arriva avec tout son paquetage, Kol donna un ordre bref.

"Ouvrez une liaison avec Léon et le Spartan immédiatement."

L'officier approuva simplement et tendit le communicateur à Kol.

"Ici L'Amiral Kol, veuillez finir vos tâches en cours et me rejoindre au plus vite, j'ai à vous parlez."

il rendit le communicateur avec dédain.

Kol était là, dressé sur la butte, il huma l'air comme si il sentait que quelque chose aller mal tourné sous les prochaines dizaines de minutes qui arrivent...
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas-126
Banni
avatar

Nombre de messages : 232
Age : 26
Date d'inscription : 09/11/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : MA5B ICWS
Autre Compte :
Arme n°2 : SMG M7 CASELESS x2

MessageSujet: Re: Le Grand Voyage - Humains - L'avant-Poste   Ven 13 Nov 2009 - 20:15

Je parcouru de petites distances dans cette sombre forêt, n'aillant aperçus que des animaux ou de la végétation aux formes diverses et variées. Apparemment il n'y avait aucune menace imminente, mais je ne me sentais pas rassuré, l'air était lourd, pesant ... D'un seul coup je sentis une ombres passer derrière moi, je me retourna le plus vite qu'un Spartan le peut, fusil à la main, balayant les environs ...

... rien ...

... sur le détecteur de mouvement ...

... rien ...

... le silence ...

seul le bruit du vent passant dans les arbres ...

Jusqu'à ce qu'un grésillement retentis dans mon casque :

"Ici L'Amiral Kol, veuillez finir vos tâches en cours et me rejoindre au plus vite, j'ai à vous parlez."

Apparemment je n'étais pas le seul à avoir un pressentiment, la voie de l'Amiral colle laisser transparaître une légère inquiétude, ainsi que la vitesse de son débit de paroles.

je vérifia donc une dernière fois le détecteur de mouvement avant de me diriger vers l'avant-poste, une fois arrivé je remarqua l'Amiral aux cotés d'un marine, un sniper visiblement, à en juger par le SRS99C-S2 AM accroché dans son dos.

Je m'approcha de mon supérieur et le salua lui et le marine :

" Spartan-126 au rapport Mon Amiral ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Grand Voyage - Humains - L'avant-Poste   Ven 13 Nov 2009 - 20:43

Kol avait bel et bien entendu le Spartan, il s'était présenté devant lui avec brio. Pourtant Daru n'y pris pas attentions et ouvrit une mallette déposer sur le sol qu'un soldat avait amener un peu plus tôt, il fouilla à l'intérieur et en ressortit un Magnum, sur son canon était écrit "Delta" et sur la gâchette en lettre minuscule "Kol" signature de la plus grande usine d'armement du CSNU "Kol Industries". Il tendit l'arme au Spartan et entama son discours.

"Plus que jamais aujourd'hui j'ai besoin d'hommes et de femmes de valeurs dans ma compagnie. Compagnie Delta, elle ne contient que des membres des forces spéciales, dix sections d'ODST, deux de soutien sanitaire, trois techniques, et quatre mobile, elle compte aussi un seul Spartan, un Spartan de type I. L'Amiral Daru Kol. Il est celui qui à former l'ensemble de ces troupes et ne s'entoure que des meilleurs. J'ai une question. Êtes vous un Spartan "Freelance"? On vous affecte temporairement à des sections, où n'avait vous toujours pas eu d'affectation. Si vous n'en avez pas eu... Je vous tend cette arme, en guise d'invitation chez les delta, j'ai besoin de chefs de sections..."

Kol se tût et tendit son bras le plus droit possible pour mener l'arme au plus près du Spartan.

"Vous pouvez me posez toutes les questions que vous souhaitez avant de faire un choix, même d'ordre personnelle, n'aller pas croire que vous serez pénaliser si votre réponse est négative."
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas-126
Banni
avatar

Nombre de messages : 232
Age : 26
Date d'inscription : 09/11/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : MA5B ICWS
Autre Compte :
Arme n°2 : SMG M7 CASELESS x2

MessageSujet: Re: Le Grand Voyage - Humains - L'avant-Poste   Ven 13 Nov 2009 - 21:51

"Une affectation ? "

J'étais parti dans un vaisseau qu'on m'avais assigné très rapidement, on m'a cryogénisé, et je me retrouve seul Spartan sur un anneau monde je ne sais combien de temps après mon départ ... alors une affectation ... je pense que ça faisait bien longtemps que je n'en avais pas eu, et si être enrôlé parmi les meilleurs pouvais me permettre d'être utile au plus grand nombres, alors bien sur que j'étais volontaire !

" Je vous suivrai où vous voudrez Mon Amiral ! "

Je tendis la main en direction de l'arme, mais m'arrêta à quelques centimètres d'elle, pour enfin la saisir, et tout en la rangeant à ma ceinture, je pris une grande inspiration et :

" J'aurai juste une question Mon Amiral, qu'est-ce qu'un Spartan de type I, et pourquoi en faites-vous parti ?
Tout ce que nous savons mes frères et moi-même c'est que nous étions membres du Projet Spartan-II, sans jamais avoir eu bruit de l'existence d'autres Spartans. "


Je regardai l'Amiral Kol me demandant s'il allait répondre à mes interrogations que j'aurais moi-même qualifié de déplacé ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Grand Voyage - Humains - L'avant-Poste   Ven 13 Nov 2009 - 22:03

Kol esquissa un sourire lorsqu'il vu le Spartan saisir l'arme -ce qui est rare-puis la question tomba.

" J'aurai juste une question Mon Amiral, qu'est-ce qu'un Spartan de type I, et pourquoi en faites-vous parti ?
Tout ce que nous savons mes frères et moi-même c'est que nous étions membres du Projet Spartan-II, sans jamais avoir eu bruit de l'existence d'autres Spartans. "

Kol ne répondit pas tout de suite, il se contenta de faire son travail de chef de compagnie avant tout.

"Vous faites parti intégrante des Delta, vous commandez la section Alpha composé de dix hommes qui ne dépassent pas le grade de Caporal-Chef, vous avez bien un prénom? Il vous en faudra un... Ici c'est une famille."

L'Amiral ferma les yeux quelques instants et répondit à la question de son homologue.

"Et bien, puisque vous êtes un Spartan et que vous êtes vous forcez d'obéir, je vous ordonne de ne pas répéter les choses qui suivent, elles sont classés top secrète. Les Spartans-I sont les "pères" du projet Spartan-II, ce sont des volontaires du corps des armées qui ce sont portés volontaire pour recevoir les gênes souches du projet Spartan, mais elles étaient encore instable... Plusieurs personnes n'ont pas survécu aux injections et d'autres ont écoper de troubles psychiatrique important vers la cinquantaine avant de mettre fin à leurs jours. Techniquement, je suis le plus "réussi" pour des raisons assez inattendues... Lorsque j'ai été enfant j'ai reçu une maladie génétique très rare, je suis le seul cas existant. Cela s'appelle le "Lok Syndrom", cette maladie tue les muscles, diminue le mental, provoque des troubles psychiques et désordonne les sens. Voyant ma mort proche, mon père qui était un gigantesque magnat de l'armement, a passé un contrat avec le CSNU sur des armes en échanges de ma vie. J'ai reçu les injections, mais ma maladie à transformer les gênes...
J'ai un quotient intellectuel qui avoisine les cent quatre-vingt quinze, ma force physique est proche de la vôtre, et j'ai bien d'autres améliorations... Mais je ne suis qu'une exception. Sachez pour votre gouverne qu'il existe un projet Spartan-III.
D'autres questions soldat? Après quoi vous ne pourrez plus m'en poser, il vous faudra obéir simplement."

Un terrible manque s'installa en Daru, pour remédier à cela il fouilla ses poches et en ressortit un paquet de cigarette, il en porta une à sa bouche et l'alluma avec son briquet. Puis il aspira la fumée ocre avant de tendre son paquet au Spartan.
Revenir en haut Aller en bas
Nicolas-126
Banni
avatar

Nombre de messages : 232
Age : 26
Date d'inscription : 09/11/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : MA5B ICWS
Autre Compte :
Arme n°2 : SMG M7 CASELESS x2

MessageSujet: Re: Le Grand Voyage - Humains - L'avant-Poste   Ven 13 Nov 2009 - 22:38

J'écouta attentivement l'Amiral à propos des Spartan-I, mes doutes c'étaient donc révélés juste, l'Amiral était belle et bien lié au projet Spartan, mais pas comme je le pensais ... Mais cela ne me concerné réellement pas ... Ou plutôt c'est que autres chose dans ce qu'avait dit l'Amiral m'interpella ...

" vous avez bien un prénom? Il vous en faudra un... Ici c'est une famille."

Un prénom ? Une famille ?

Une seule personne dans l'univers nous appelais par nos prénom : le Dr Halsey. Serais-je prêt à accepter que quelqu'un d'autres que elle le fasse ? Et puis ... Une famille, ma seule famille était les autres Spartans ... ça avait toujours était ainsi, et cela allai peut-être changer maintenant ...

D'un seul coup mon sens du devoir me fis revenir à moi, j'avais accepter de les rejoindre, je devais l'accepter jusqu'au bout, je me poserai des question plus tard.

Je retirai mon casque, comme signe de respect, mais aussi pour que l'Amiral puisse voir l'expression de mon visage. je regarda d'abord le paquet de cigarettes, puis je fis comprendre d'un signe de la tête négatif à l'Amiral que je ne fumai pas, finalement, du ton le plus neutre que je pouvais exprimer à cette instant, je m'adressa à lui :

" Nicolas-126, Mon Amiral, mais ma famille m'appelle Nick "

L'Amiral laissa s'échapper un léger sourire au coin de la bouche, puis rangea sont paquet.


Dernière édition par Spartan-126 le Mar 17 Nov 2009 - 22:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
léon von beethoven
Anonyme
avatar

Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 05/11/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil de combat BR-55
Autre Compte :
Arme n°2 : fusil de sniper SRS99C-S2 AM

MessageSujet: Re: Le Grand Voyage - Humains - L'avant-Poste   Sam 14 Nov 2009 - 13:14

Léon avait déposé le casque de l'amiral sur la console que ce dernier lui avait montré, puis le jeune homme avait laissé Melissa entré dans le système. Le temps de cette légère mission n'avait guère était long, sa tâche accomplie l'homme se prépara à aller rejoindre l'amiral comme les ordre lui avait été donné. Réfléchissant au pourquoi du comment Léon n'esquivait que de justesse les autres membres qui était détaché à l'aménagement de l'avant-poste. Ce n'est qu'au bout de quelque instant ou déambulant dans les couloirs qu'il fut interpellé par un ODST. Ce dernier venait de tester une échelle qui montait sur le toit, assuré de sa solidité il demanda au jeune marines de l'aider à mettre un sac relativement lourd sur le dos. Léon s'exécuta et lorsque l'homme fut monté, ce derniers le rejoignit... UN sniper pouvait toujours être utile en plus du lance missile qui avait été installé. LE temps passa et léon scrutait attentivement les alentours, son regard se posait jusqu'à la foret, pour se perdre dans le ciel qui semblait infini. Les ennemie pouvait arriver de bon nombre de position et la vigilance était de mise. Au bout de quelque minute un grésillement se fit entendre dans le casque:

"Ici L'Amiral Kol, veuillez finir vos tâches en cours et me rejoindre au plus vite, j'ai à vous parlez."

Léon fit alors appelé un autre membre pour le relayer, lui expliquant la situation l'homme accepta de prendre sa place de guet. Replaçant son fusil de sniper dans son dos, Léon descendit alors l'échelle, puis alla voir l'Amiral. Il ne fallut pas longtemps pour que le Marines trouve l'Amiral Kol. Arriver près de lui, se mettant au garde à vous léon dit:

"Léon Von Beethoven, à vos ordre mon Amiral"

Mais ce dernier ne réagit pas de suite en entendant le soldat. Attendant patiemment la venue d'un autre homme, d'une personne que jamais le jeune marines ne pensait un jours pouvoir cotoyer. L'amiral attendait la venue d'un spartan, ces hommes dont le talent n'était pas des plus futile. Leur capacité physique, mental et sur bon nombre de point était supérieur à celui d'un simple soldat. Léon n'en croyez pas ces yeux, la fascination qu'il avait pour ces soldats était à l'image de bon nombre de marine. Ecoutant la joute verbal qui s'ensuivit entre les deux hommes Léon était presque devenue invisible attendant patiemment que l'Amiral décide de lui parler...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Grand Voyage - Humains - L'avant-Poste   Sam 14 Nov 2009 - 20:38

Daru fit un signe à Léon pour que ce dernier s'avance, il fit dans un autre temps un simple mouvement de tête pour indiquer à Nicolas qu'il pouvait disposer, aussi il s'éloigna quelques instants.
Cet endroit était trop calme pour Daru, et cela ne présager rien de bon... Il jeta son mégot au sol, celui-ci était encore en combustion lorsqu'il rebondit sur le sol humide où une fine rosée commence déjà à s'installer.
Le ton calme et la voix grave de Daru s'éleva dans les airs pour s'adresser à Léon.

"Je n'irais pas par quatre chemin. Ma compagnie -La Delta rappelons le- manque cruellement de soldat. Vous allez me dire que vous ne faites pas parti des Forces Spéciales et encore moins du SRN, je vous répondrais que ce n'est pas un problème. Vous êtes le genre d'hommes qu'il me faut, déterminer, qui ne pose pas de questions et qui agit. Les Delta vous demandent dans leurs rang."

Même rituel, Kol se baissa pour ramasser dans la mallette un Magnum qu'il tendit au Marines.

" A vous de voir Léon, vous êtes libre de me posez toutes les questions que vous souhaitez, même d'ordre personnel, mais après cela le temps des questions sera terminé."

Sans dire un mot de plus, Kol vit l'avant poste s'illuminer d'une lueur violacé, signalant ainsi que Mélissa avait pris le contrôle des systèmes de cette base, elle serais ainsi donc porteuse de nouvelles -Bonnes ou mauvaises-.
Daru avait un fichu mauvais pressentiments...
Revenir en haut Aller en bas
léon von beethoven
Anonyme
avatar

Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 05/11/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil de combat BR-55
Autre Compte :
Arme n°2 : fusil de sniper SRS99C-S2 AM

MessageSujet: Re: Le Grand Voyage - Humains - L'avant-Poste   Dim 15 Nov 2009 - 15:09

Léon regarda l'arme que lui tendait l'amiral. Sa demande avait été claire, simple et sans aucune discourtoisie. Les mots était parvenue aux oreille du jeune homme, comme un long souffle tranquille qui glisse sur le vent, ceux-ci c'était répercuter dans son cerveau comme le son d'une voix lointaine dans une grotte. Le jeune soldat regarda l'arme avec envie et tant d'interrogation, cette os en or massif pouvait plaire à bon nombre de chien, mais le soldat lui préféré tout de même prendre ces précautions. Devant lui le magnum brillé au soleil dans la pomme de l'amiral, tendu à quelque centimètre l'arme attendait. La décision devait être prise dans l'instant, une décision bien difficile, mais qui marquerai à jamais sa vie. C'est alors que sans dire mots, léon tendit la main et prit l'arme. Après l'avoir bien examiné il la rangea dans un étui adapté pour puis regarda l'amiral et dit d'un voix calme:

"J'ai bon nombre de question a vous posez, bon nombre d'interrogation qui resterons peut être sans réponse, mais ce que je souhaite savoir je préfère le comprendre de moi même, car l'heure n'est pas au parole mais au acte. Je vous remercie de la confiance que vous placez en moi amiral et j'espère en être digne. Cependant il me reste une question à vous posez... Qu'elles sont vos ordres Amiral??"

L'arme dans la poche le jeune soldat attendait ces ordre. Dans l'herbe lentement le cigare continuait de ce consumé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Grand Voyage - Humains - L'avant-Poste   Dim 15 Nov 2009 - 18:55

"J'ai bon nombre de question a vous posez, bon nombre d'interrogation qui resterons peut être sans réponse, mais ce que je souhaite savoir je préfère le comprendre de moi même, car l'heure n'est pas au parole mais au acte. Je vous remercie de la confiance que vous placez en moi amiral et j'espère en être digne. Cependant il me reste une question à vous posez... Qu'elles sont vos ordres Amiral ?"

L'Amiral Kol sourit légèrement, il se retrouvait enfin dans cette compagnie, il retrouvait l'homme qu'il avait toujours été pour ses soldats comme un deuxième père, il aimait chacun de ses enfants, les avait former, les avait fais souffrir pour un résultat inégalable dans le domaine militaire, ils étaient tous "Les meilleurs" la crème de la crème.

"Les ordres..."


Les officiers ont des tous des ordres différents selon les missions, Kol lui en avait un seul qui s'adapte à toutes les missions et en tout temps, quelque soit le moral.
Sa voix avec une certain émotion -presque palpable- lâche.

"Survivez."

Daru retrouvait vraiment l'esprit de la compagnie B-7, il était l'officier si "différent" du CSNU, que l'on avait surnommé auparavant "Le Tigre des Neige" le Lieutenant-Colonel Daru Kol...

"Vous êtes sûr Léon? Vous n'avez réellement aucunes questions? Je suis prêt à répondre, je ne les utiliserais pas contre vous."


Un membre des forces spéciales du SRN arriva avec une mine un peu affolée, il se mit au garde à vous avant de couper la conversation des deux homologues.

"Mon Amiral, Mélissa vous demande de toute urgence dans l'avant-poste."

Kol acquiesça et montra du doigt le Spartan-II

"Léon, vous êtes affecté à la section du Sergent Nicolas, nous reprendrons cette conversation plus tard..."

Kol se mit à courir pour descendre le petit surplomb de la zone avant de ralentir vers la fin et de marcher normalement. La zone avait bien été aménagée en un minimum de temps, les sacs de sables avaient été déposés autour de la structure, la rivière été piégée, les tireurs-d'élites veillent dans les arbres et les soldats restent sur leurs qui-vive, tout ce passe comme prévu.

Du moins pour le moment...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Grand Voyage - Humains - L'avant-Poste   Dim 15 Nov 2009 - 21:03

L'Amiral entra dans l'avant poste où était placé Mélissa, elle était de taille réduite et se balader sur l'une des consoles avec une mine consternée, lorsqu'elle vit l'Amiral elle lâcha.

"Pas trop tôt Amiral ! J'ai bien cru que vous ne viendriez jamais! Mais quelle idée avez vous eu là?! Me faire saliver comme ça devrais être interdit ! Pour une fois que je peux toucher à du matériel inconnu il ne marche pas! La panne proviens du générateur qui est sous alimenter. D'après mes calculs il se trouve à environ trois kilomètres dans la forêt au sud. Il faut que j'aille là bas !"

Kol hocha la tête positivement, aussitôt il fit un signe à la section Alpha de la compagnie Delta, il s'agit de la nouvelle section composé de Nicolas et Léon, il fallait les tester, Kol lâcha une brève série d'ordre.

"Bon, Sergent, vous prenez la tête de votre section, le générateur qui alimente la structure se trouve à environ trois kilomètres au sud de notre position, embarquez Mélissa dans votre casque pour qu'elle le répare. Attention à vous, et surtout à son cynisme... Vous pouvez disposez."
Revenir en haut Aller en bas
léon von beethoven
Anonyme
avatar

Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 05/11/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil de combat BR-55
Autre Compte :
Arme n°2 : fusil de sniper SRS99C-S2 AM

MessageSujet: Re: Le Grand Voyage - Humains - L'avant-Poste   Lun 16 Nov 2009 - 16:24

"Survivez."

Cela Léon en avait bien l'intention, il était près à survivre, coute que coute. Enfin presque, il ne survivrait pas en mettant en péril la vie de ces frères d'arme. Non, il survivrait en abattant ses ennemies, d'une balle dans la tête. Son magnum a la taille, son fusil dans le dos et son BR-55 en mains le soldat attendait les ordres, car le survivez ne devait pas être la seul demande de l'Amiral. Sa voix s'éleva de nouveau comme un écho de vigeur, comparé au précédent mots:

"Vous êtes sûr Léon? Vous n'avez réellement aucunes questions? Je suis prêt à répondre, je ne les utiliserais pas contre vous."

Léon s'apprêtait à répondre lorsque un homme arriva, sans prendre la peine de salué son supérieur comme il se devait, ou bien de s'excuser pour son attitude. L'homme coupa sans plus de préambule les paroles que Léon et l'amiral échangé, en parlant dans une voix des plus affolé:


"Mon Amiral, Mélissa vous demande de toute urgence dans l'avant-poste."

L'amiral Kol se leva tranquillement puis désigna le spartan qui se trouvait non loin de là. Puis d'une même voix qu'à l'accoutumée dit:

"Léon, vous êtes affecté à la section du Sergent Nicolas, nous reprendrons cette conversation plus tard..."

Léon fit le salut militaire, puis regarda l'amiral partir. Sans un mot le soldat relâcha son garde à vous, puis parti en direction de l'un de ces hommes de légende avec qui il allait travailler. S'approchant calmement il salua le spartan intimidait de se retrouver face à l'un de ces hommes directement et surtout sur ces ordres. Nul doute que le soldat qu'était Léon pourrait profiter de son expérience. Puis la voix du jeune soldat retenti sous son casque:

"Léon von beethoven à vos ordre, sergent. L'amiral ma affecté à votre section."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolas-126
Banni
avatar

Nombre de messages : 232
Age : 26
Date d'inscription : 09/11/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : MA5B ICWS
Autre Compte :
Arme n°2 : SMG M7 CASELESS x2

MessageSujet: Re: Le Grand Voyage - Humains - L'avant-Poste   Mar 17 Nov 2009 - 22:56

L'Amiral Kol me fit signe pour me signaler que je pouvais disposer, je m'éloigna donc, n'ayant pas reçu d'ordres immédiat, je pris le temps de vérifier mon équipement afin d'être parer à toutes éventualitées, mon mauvais présentiment se faisant toujours ressentir, et ce de plus en plus fort ...

Pendant que je vérifiai et réajustai les munitions de mon BR55, un homme apparut devant moi, un Marines apparament, et plus précisément un Sniper, le même que celui qui était avec l'Amiral lorsque je suis arrivé.

"Léon von beethoven à vos ordre, sergent. L'amiral ma affecté à votre section." Déclara-t-il ... d'un air à la fois sérieux et pensif ... puis les paroles de l'Amiral me revint en tête :

" Ici c'est une famille. "

Il fallait que je m'y fasse, je décidé donc d'être honnête envers cette homme qui se tenait devant moi et m'adressa à lui après lui avoir rendu son salue :

" Je vais être franc avec vous Leon, en tant que Spartan, les seules personnes que je cotoyer réellement était mes frères et mes supèrieurs ... et je n'est pour ainsi dire jamais eu d'homme sous mes ordres, et je vous avouerais que je ne sais pas vraiment comment engager la chose, alors je vous propose que vous m'appeliez Nick, du moins quand aucun hiérarchie n'est présentes, sans vous conformez à la "norme" militaire, nous n'avons à mon avis pas de temps à perdre avec ça ... Des questions ? "

Le Soldat n'eu pas le temps de répondre que l'Amiral nous appelait à nouveau ...

Une fois en fasse je reçu mes premiers ordres depuis ce qui me semblais être une éternité :

" Bon, Sergent, vous prenez la tête de votre section, le générateur qui alimente la structure se trouve à environ trois kilomètres au sud de notre position, embarquez Mélissa dans votre casque pour qu'elle le répare. Attention à vous, et surtout à son cynisme... Vous pouvez disposez."

Sans préter plus attention à la remarque de l'Amiral, je pris la puce contenant la dite Mélissa et l'insera dans mon casque, gélant temporairement l'arrière de mon crane, puis se stabilisant à température normal.
Je m'adressa à présent à Leon, toujours à coté de moi.

" Bien soldat, vous avais compris les ordres ? Alors nous y allons . "

Leon acquiessa, puis nous avons pris la direction du sud, armes à la mains, guéttant tout les dangers qui pouvaient nous ralentir, nous arrétant souvent afin de vérifier et de sécurisé si besoin la zone ... mais rien ...

Après un bon kilométre de marche, je me tourna vers Leon et pris la parole :

" Leon ? Vous n'avait pas eu le temps de répondre tout à l'heure donc je réitere ma proposition, avait-vous des questions à me poser ? Quelqu'elles soient ? "

Je regarda patiemment le soldat, qui nz bougeait plus, comme prit dans une intense réfléxion ...


Dernière édition par Spartan-126 le Sam 21 Nov 2009 - 17:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Grand Voyage - Humains - L'avant-Poste   Sam 21 Nov 2009 - 16:04

On m'avait décongelé il y'a a peine deux heures qu'on me dit déjà d'aller voir l'Amiral Kol, le Boss du SRN. L'UNSC avait embarqué mon véhicule de fonction qui n'était pas très discret. Un Warthog Bleu et blanc avec des gyrophare au dessus du pare-brise et l'arrière de mon véhicule est monté comme tout les 4x4 qu'utilise la police en milieu rurale. Je roulais assez vite sur les pseudo route qui doivent m'amener à l'avant-poste. Faut dire aussi qu'à la nouvelle Mombassa, j'ai eu une sacré dose de course poursuite. Je roulais ensuite sur une route un peu boueuse près d'un cours d'eau, par ailleurs, j'aimais bien trainer dans la boue car elle permettait de camoufler un peu mieux mon véhicule. Je vis enfin des Marines, ça faisait une demi-heure que je roulais en solo sans voir une trace de vie. Je me garais près d'une sorte de bâtiment ou des hommes montaient la garde, puis une fois le moteur éteint, je fermais a clef ma voiture. Tout le monde me regardait d'un air étrange et je compris après coup que fermer sa voiture était bien la dernière des choses a faire mais bon, question d'habitude a la nouvelle Mombassa.

Je rentrais donc dans le bâtiment avec mon fusil de fonction entre les mains, et mon arme de poing dans mon hostler. On me conduisait devant un homme a peu près de ma taille, c'était l'Amiral Kol.

-" Amiral, Sergent Howell des forces de police de la New Mombassa, on m'a dit que nous avions atterrit dans un lieu inconnu et que vous vouliez me voir."

C'était vraie, qu'est-ce que je foutais ici ? Au départ, j'allais donner une formation d'un an au centre principal de police d'Arcadia puis les covenants sont arrivé et on m'a embarqué sur l'un de nos vaisseaux de guerre puis on m'a congelé comme un vieux steak a varié. J'avais vraiment pas eu de chance sur ce coup, j'aurais mieux fait de refuser la promotion et je serais resté sur Terre. Mais bon que voulez-vous, c'est le destin qui en a voulu ainsi, c'est Dieux qui me met a l'épreuve et je dois être digne de lui pour survivre ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Grand Voyage - Humains - L'avant-Poste   Dim 22 Nov 2009 - 19:35

L'Amiral Kol durant le court temps de pause qu'il s'était offert, ouvrit ses poches pectorales et en sortit un briquet et un paquet de cigarette, il ouvrit délicatement le paquet et une cigarette se présenta, sans plus attendre il la saisit et la porta à sa bouche tout comme la flamme vive du briquet, la fumée ocre se dégagea alors du fin bâton de tabac. Aspirant la fumée si parfumée, Kol se vit déranger par un homme dont il n'avait même pas idée de l'existence, et à en juger son apparence il s'agit d'un... Policier? Kol fit aussitôt le rapprochement, il devait surement faire parti des troupes d'appoint du SRN. Pour un policier, il s'était exprimer dans un langage tout à fait convenable en vue de son grade.

-" Amiral, Sergent Howell des forces de police de la New Mombassa, on m'a dit que nous avions atterrit dans un lieu inconnu et que vous vouliez me voir."

Le voir? Qui était l'abrutit qui avait encore décider à sa place? Kol, sortit cette voix grave et ce ton calme qui était si reconnaissable.

"Sergent Howell, Amiral Daru Kol"

il marqua une courte pause et tendit sa main, il en aller de son standing il avait toujours procédé de cette manière avec les nouvelles recrues, du moins il le faisait le plus tôt possible afin de se présenter avant leur mort... Il reprit tout aussitôt.

"Expliquer moi comment un policier de New Mombasa à pût attérir ici? Qui vous à dis que je voulais vous voir?"

Incrédule, Kol attendait des réponses...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Grand Voyage - Humains - L'avant-Poste   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Grand Voyage - Humains - L'avant-Poste
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le Grand Voyage - Humains - Le Crash 2
» [Maquette] Photos d'un avant-poste nain...
» Avant-poste Tau [ Décors pas à pas ]
» Le Grand Voyage - Humains - L'exploration du désert
» Le Grand Voyage - Humains - Le Crash

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Halo Fight :: Scénarios :: Archives des scénarios :: Installation 01 - Halo :: Avant Poste-
Sauter vers: