Forum Rpg sur l'univers d'Halo
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le Grand Voyage - Humains - L'exploration du désert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Clara Stasi
Rebelles, Traîtresse, Ancienne ODST
avatar

Nombre de messages : 96
Age : 26
Localisation : New Mombassa
Date d'inscription : 21/06/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil à pompe M90
Autre Compte :
Arme n°2 : Lance-roquettes M19 SSR MAV

MessageSujet: Re: Le Grand Voyage - Humains - L'exploration du désert   Sam 5 Déc 2009 - 8:58

Clara qui somnolait dans l'éléphant depuis un bon moment fut réveillée par une voix étonnamment grave :

"J'ai écouter à travers la roche"
"...A travers le métal"
"Et à travers le sang.."


"Oula, c'est pas commun ca"

Puis l'équipage s'excita ainsi que le colonel Miller. Clara partit chercher son fusil à pompe et le charger. Puis elle entendit une sorte d'explosion devant eux.

-Mitrailleuses en batteries ! Tous les hommes sur le pont ! FEU A VOLONTÉ !

Elle se rappelait qu'elle avait été assignée en tant que mitrailleuse, elle couru donc jusqu'à la mitrailleuse principale au dessus du toit de la salle de pilotage. Elle activa le système, et fit rugir l'arme en direction de la grosse araignée géante. Elle vida plusieurs balles sur le monstre, sans effet apparent. Des marines étaient venus aider les mitrailleurs en tirant avec leurs armes sur le monstre.

Ça allait être très long.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Will Ost
Rebelles, Traître, Ancien ODST
avatar

Nombre de messages : 646
Localisation : [Tracking... Reach... Not Found]
Humeur : Rêveur
Date d'inscription : 18/10/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil Sniper SRS99C-S2 AM
Autre Compte :
Arme n°2 : Pistolet M6C //\ Couteau de Combat

MessageSujet: Re: Le Grand Voyage - Humains - L'exploration du désert   Sam 5 Déc 2009 - 11:30

-Mitrailleuses en batteries ! Tous les hommes sur le pont ! FEU A VOLONTÉ !

Le Colonel rugit ses ordres, et le crépitement des mitrailleuses commença. Ghost rangea son couteau, et d'un bond grimpa sur le toit du véhicule.
Il n'avait jamais rien vu de pareil. Une multitude de bestioles écœurantes aux tentacules gesticulantes se ruaient vers les Humains. Mais le pire, était une de ces créatures en tout point semblable, mis à part la taille. Elle faisait deux ou trois fois la taille de l'éléphant.
Will épaula son fusil de précision après avoir choisi une cible, et visa au niveau des tentacules du mastodonte parasite. Ses premiers tirs eurent à peine de l'effet sur la bestiole gesticulante, et le nombre de parasite d'infection augmentait dangereusement Malgré les tirs incessant des tourelles et les efforts redoublants des Marines.
Il fallait arrêter cela coute que coute.
Le Helljumper s'adressa à un soldat s'occupant de désigner les cibles à l'aide de son moniteur, et lui demanda :

"On a quoi comme arme lourde ? Les tourelles ne suffiront pas !"


Dernière édition par Will Ost le Sam 5 Déc 2009 - 12:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bobby McColdi
ODST, 1ere Classe
avatar

Nombre de messages : 81
Age : 22
Localisation : Devant mon PC
Humeur : FAN DE HALO
Date d'inscription : 24/10/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Mitraillette SMG 7S
Autre Compte :
Arme n°2 : Fusil à pompe M90

MessageSujet: Re: Le Grand Voyage - Humains - L'exploration du désert   Sam 5 Déc 2009 - 12:11

-Mitrailleuses en batteries ! Tous les hommes sur le pont ! FEU A VOLONTÉ !

Miller hurla ses ordres, je fus assez déstabilisé sur le coup mais j'essayais de recouvrir mes esprits. Enfin un peu d'action !! Sa faisait un moment que je ne m'étais pas éclaté... Je pris mes deux armes, et me dirigeais vers le pont supérieur en essayant d'être le plus rapide possible. Une fois arrivé en haut, le crépitement des mitrailleuse résonnait, les trois tubes crachaient des balles sans interruption. C'était le chaos ici, tout le monde gesticulait, hurlait en se demandant ce qu'il se passait. Je me ruais donc vers un soldat :

-Putain, Qu'est-ce qui' se passe ici !?

-Regarde donc la-bas ! me répondit le soldat occupé à tapoté sur son clavier...

Ma tête pivota, mes yeux manquèrent de repères, j'eus du mal à apercevoir cette grosse créature qui ne me paraissait pas pour autant invisible. Mon corps se figea, pendant quelques instants...rien...je n'arrivais même pas à bouger, je ne contrôlais plus mon corps. La seule chose qui parvenait à mon esprit était "Bordel de merde" ce fut mes premiers et derniers mots en tant que soldat passif.

Une énorme créature se trouvait là, ses tentacules gesticulant dans l'air comme si elle essayait de toucher les nuages...Bref, on aurait dit une tique, elle était d'une taille époustouflante. Qu'est-ce que c'est qu'ce bordel ? Je n'arrivais même pas à fixer un endroit précis sur la créature. Le monstre faisait 3 fois la taille de l'éléphant. Des tonnes de petites créatures sortant de son c**. Je ne savais pas ce qui allait advenir de nous, il faudrait un miracle pour exploser ce monstre tentaculaire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Lewis
Anonyme
avatar

Nombre de messages : 161
Age : 22
Localisation : Soit en train de courir... Soit derrière la lunette de mon Sniper
Date d'inscription : 26/06/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : BR55
Autre Compte :
Arme n°2 : MA5K

MessageSujet: Re: Le Grand Voyage - Humains - L'exploration du désert   Sam 5 Déc 2009 - 19:20

Gabriel se mit derrière ses camarades et les laissa progresser à l'intérieur du vaisseau. Quand Ordo ouvrit une brèche dans la coque, Gabriel s'y glissa et posa les pieds dans le sol sablonneux et très instable. L'opacité de son armure se régla automatiquement afin qu'il ne soit pas éblouit par la lumière. Instinctivement il vérifia que ses armes étaient bien chargées, puis il saisit son BR55 avec ses deux mains.

Tout à coup, l'ambiance dans les environs changea, alors que le chef d'Escouade pointait un bâtiment à l'horizon, Gabriel reçut une sorte de frisson à l'intérieur de son armure. C'était une sensation étrange... Comme s'il ne pouvait plus contrôler son corps. Il pensa tout d'abord qu'il était contrôlé par une entité malfaisante, mais la voix qui se fit entendre dans le silence lui prouva que c'était seulement de la peur.

"J'ai écouter à travers la roche
...A travers le métal
Et à travers le sang..
J'ai été le témoin de la naissance d'empires, j'ai vu leur déclin. Et au cours des millénaire la seule constante fût la stupidité des être de chair comme vous l'êtes... Vous m'avez détruit sur une planète, et je reviens devant vous... En maître..."



Gabriel retrouva le contrôle de son corps, et son instinct lui indiqua que les choses tournaient au vinaigre. Il avait une sorte de sixième sens par rapport à ça. Il avait toujours eu un coup d'avance sur ses frères d'armes, et cette fois-ci, cela ne présageait rien de bon. Il fit retentir la culasse de son arme, et souffla un bon coup laissant une fois de plus place au silence le plus total. Quelque secondes de trouble persistèrent puis des cris à vous lacer le sang se firent entendre. On aurait dit une sorte de lamentation atroce et elle se rapprochait.. L'adrénaline commençait à monter en lui et il savait que les choses allaient mal se passer... Il eût une pensée pour son frère qui avait perdu la vie récemment lors d'une bataille sur Arcadia... Et en ce moment précis, Gabriel se disait qu'il allait peut-être le rejoindre.

-Mes frères... Je pense que nous allons devoir nous battre afin de donner une chance aux Marines qui se trouvent dans ce vaisseau. Si nous gagnons, j'espère que nous reverrons un jour le visage de notre famille adoptive.

Habituellement, Gabriel était plutôt distant, mais cette fois il regarda chacun de ses frères. Il avait entendu des échos sur la probable origine de ces cris, et il savait qu'il risquait d'y passer tout comme ses frères. Mais il était un Spartan et son rôle était de se battre pour l'Humanité. Il se leva et offrit une accolade à chacun de ses compagnons, puis il se posta aux côtés d'Alyx et mit son arme en joue, prêt à faire feu sur tout ce qui arriverait.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Vega
Marines, Capitaine
avatar

Nombre de messages : 251
Age : 32
Localisation : A bord du Hadron, en train de foutre la raclée aux faces de poulpes.
Humeur : A ne pas chercher / facile à trouver
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : M7/Caseless Submachine Gun
Autre Compte :
Arme n°2 : M6D Magnum Sidearm PDWS / Couteau de combat

MessageSujet: Re: Le Grand Voyage - Humains - L'exploration du désert   Sam 5 Déc 2009 - 19:53

"J'ai écouter à travers la roche
...A travers le métal
Et à travers le sang..
J'ai été le témoin de la naissance d'empires, j'ai vu leur déclin. Et au cours des millénaire la seule constante fût la stupidité des être de chair comme vous l'êtes... Vous m'avez détruit sur une planète, et je reviens devant vous... En maître..."


Je n'avais jamais vraiment eu peur, du moins je n'avais jamais eu peur comme cela. Je m'étais levée d'un bond comme foudroyé, puis j'étais comme paralysée de terreur écoutant les paroles de cette ... chose. Tous les militaires présent, y compris le colonel du SRN, tous étaient tétanisés, la frayeur pouvait se lire sur leurs visages. Soudain tout ça s'arrêta, plus un bruit, plus aucun bruit. Aucun des marines ne bougea de peur de rompre ce silence quasi religieux. Soudain des petits bruits, des bruits de succions, commencèrent à se faire entendre. Certains marines avaient déjà vomis, d'autres s'étaient recroquevillés en position fœtale et tous les autres étaient complètement agités. Ils bougeaient de partout, parlant et criant. Du moins jusqu'à que le colonel Miller intervienne.

-Calmez vous les filles ! Calmez vous ! Je veut les mitrailleurs à leurs poste sur les mitrailleuse, je veut qu'on referme les portes arrière et avant de l'éléphant. J'attends de les voir arriver moi.

Les marines concernés montèrent à l'étage. Moi, je m'approcha des marines les plus touchés moralement pour les aider à reprendre leurs forces. En effet, si cette créature Covenant voulait nous attaquer, il fallait que tous les soldats soient près au combat.
J'avais déjà aider un soldat quand le colonel cria au hommes déjà présent sur le toit de l'éléphant de tirer sur nos assaillants. A peine avait-il finit sa phrase que ses ordres furent appliqués. Le bruit des tourelles tirant à l'unisson couvrait tous les autres. Il était impossible de s'entendre parler dans ce vacarme. Bien décidée à aider les marines déjà présent sur le toit, je les rejoignis.
Le spectacle était horrible, une sorte d'araignée vomissait sans relâche des hordes de bulbes sur tentacules. De véritables monstres ! Les tourelles concentraient leurs tirs sur la créature. Je ne pouvais pas faire grand chose avec mon pistolet mitrailleur, du moins contre cette grosse bestiole. Je me mis donc à mitrailler les petits bulbes au sol.
Par chance ils étaient encore moins résistant que ces foutus grognards mais bien plus nombreux. Les Covenants avaient-ils encore d'autres surprises dans ce genre là ? J'espérais sincèrement que non. Puis je me concentra à essayer d'abattre le plus de créatures avec le moins de balles possibles. J'espérais que le flot de tarirait à un moment, car sinon on tomberait à cours de munitions avant d'avoir eu le temps de comprendre se qui nous arrivait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le Grand Voyage - Humains - L'exploration du désert   Sam 5 Déc 2009 - 20:30

"J'ai vu leurs armes provoqués des déluges de flammes, faire pleuvoir les cendres, et étouffer notre tombe. Et même avec toute leur puissance, toute leur technologie ils ne sont parvenus à me détruire ! Et vous croyez que de pitoyables êtres de chair peu évolué peuvent venir à bout de ma puissance primitive ? Où se trouve le respect ?! Quelle limite dois-je fixer à ce petit jeu ! Votre fin approche… Allez mes enfants, détruisez-les…"

Le Fossoyeur avait déjà assimilé bon nombres de marines sans compter les créatures organiques passé qu’aucune soldats ne parviens à identifier tant l’état de putréfaction est avancer, les tentacules de la bête grandissent de minute en minute, l’une d’entre elle mesure au moins dans les quatre vingt mètres… Le combat est âpre et pour le rendre d’autant plus difficile, l’une des tentacules viens frapper de plein fouet l’un des flancs du véhicule humain « L’éléphant » qui se voit soulever et avance en faisant du deux roues avant de s’étaler sur le côté.
Plus que déterminé le Fossoyeur poursuis ses attaques avec violence…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Will Ost
Rebelles, Traître, Ancien ODST
avatar

Nombre de messages : 646
Localisation : [Tracking... Reach... Not Found]
Humeur : Rêveur
Date d'inscription : 18/10/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil Sniper SRS99C-S2 AM
Autre Compte :
Arme n°2 : Pistolet M6C //\ Couteau de Combat

MessageSujet: Re: Le Grand Voyage - Humains - L'exploration du désert   Dim 6 Déc 2009 - 16:20

Ses tirs ne suffisaient pas pour freiner la croissance inévitable du mastodonte. Ils n'avaient aucun effet. Ghost choisit alors de viser les organismes en décomposition les plus gros. Il stoppa net l'avancée d'un groupe de parasites qui avaient dut être humain autrefois. Il continua à soutenir les tirs des mitrailleurs, le moral des Humains baissait au fur et à mesure que les créatures progressaient.

Will n'en voyait pas la fin. La leur approchait trop rapidement à son gout. Une des tentacules du colosse vint frapper le véhicule du CSNU de plein fouet, le retournant sur le côté. Celui ci retomba sur le sable dans un crissement de roches et d'acier. Les tourelles furent pour la plupart décrochés de leur support, leurs servants basculèrent à l'intérieur de l'éléphant ou tombèrent au dehors de cette faible protection.

Les troupes ainsi ébranlé, de nombreux soldats étaient inconscients. Certains rampaient à l'intérieur de la carcasse du véhicule de support, d'autres secouraient les plus dangereusement blessés ou exposés au Parasite. Les plus aguerris commençait à se retrancher derrière l'épaisse couche de blindage des restes de l'éléphant, ou aidaient les conducteurs en vie à réparer les véhicules légers présents à Bord.

La fuite n'était pourtant pas la bonne solution, se disperser équivalait à se condamner. Les Helljumpers survivants redoublaient d'effort, vidant chargeur sur chargeur, luttant désespérément contre la vague des créatures parasitaires, secoués sans cesse par les tentacules du mastodonte parasite qui ne cessait de déverser la mort sur les combattants Humains. La peur inquiète de l'inconnu des dernières secondes de répit avant la bataille avait disparu.

L'aspirant avait perdu son fusil de précision lors de sa chute. Il avait commencé à neutraliser les bulbes aux tentacules gesticulantes à l'aide de son arme de poing, lorsqu'un de ses camarades Asco lui lança un fusil d'assaut chargé avec des balles explosives. Celles ci firent presque autant d'effet qu'un lance flamme, mais ses munitions se vidaient beaucoup trop rapidement. Will s'était placé à l'une des ouvertures ouverte par les coups répétés des tentacules.

Il lui semblait que quelqu'un l'aidait à côté de lui, il trouva cette présence réconfortante, et les crépitements d'une arme humaine le rassurait, mais il ne pouvait malheureusement pas prêter attention à qui l'appuyait. Les parasites de plus en plus nécessitaient toute sa concentration. Les cris déchirant et désincarnés de la créature assourdissait et empêchait Echo02 de communiquer, il ne put cependant s'empêcher de penser au colonel du SRN qui avait trouvé plus bruyant que lui. Quoique...


Dernière édition par Will Ost le Jeu 15 Juil 2010 - 17:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Miller
SRN, Ancien directeur recherché
avatar

Nombre de messages : 2273
Age : 23
Localisation : Terre; Siège du gouvernement.
Humeur : Nerveux.
Date d'inscription : 21/03/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : 2x Pistolet M6C
Autre Compte : Adam Jackson
Arme n°2 : Fusil de combat BR55

MessageSujet: Re: Le Grand Voyage - Humains - L'exploration du désert   Dim 6 Déc 2009 - 20:09

John Miller se cogna la tête contre une mangouste quand l'éléphant fut renversé, il fut assommé quelques minutes. Puis, il vit la l'ampleur de la catastrophe. Les floods venaient de partout, les munitions allaient manquer. Pour motiver les soldats, John Miller les engueula de plus belle :

-Bande d'incapables, TROUEZ LUI LE CUL !

Puis il se dirigea vers une caisse renversée. Un lance roquette Jackhammer attendait d'être utilisé. John Miller le saisi et grimpa tant bien que de mal sur l'éléphant renversé. Puis, malgré les tirs ambiants et les tremblement il visa directement l'araignée géante. Le roquette partit directement dans les "mandibules" de la chose et ca eu tout l'air de lui exploser la bouche.

-Aha !

Le monstre poussa un rugissement horrible et expulsa deux fois plus de petits parasites par son derrière et de sa tentacule frappa John Miller en pleine face qui retomba directement dans le sable, inconscient et peut être mort.
La bataille semblait perdue, un miracle pourrait il sauver tous les soldats ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Vega
Marines, Capitaine
avatar

Nombre de messages : 251
Age : 32
Localisation : A bord du Hadron, en train de foutre la raclée aux faces de poulpes.
Humeur : A ne pas chercher / facile à trouver
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : M7/Caseless Submachine Gun
Autre Compte :
Arme n°2 : M6D Magnum Sidearm PDWS / Couteau de combat

MessageSujet: Re: Le Grand Voyage - Humains - L'exploration du désert   Lun 7 Déc 2009 - 20:13

L'éléphant finit par se renverser, les soldats présent dessus tombèrent. Certains, comme moi, eurent plus de chance que d'autres : il ne furent pas tuer pas ces foutus créatures ou tout autre objet tombé de l'éléphant.
Mon M7, malheureusement, m'avait échappé des mains. Une des créatures décida alors que je ferais sans doute un bon repas. Malheureusement pour elle une balle de 12,7mm mit fin à ses pensées. J'en profitai pour vider ce qui restait dans le chargeur de mon magnum sur ses confrères. Pendant ce temps, un monstre composé uniquement de chairs putréfiées s'approcha de moi, je reconnu sur lui l'uniforme du sergent McGuillon.

- McGuillon ! Bon dieu, que t'ont-ils fait ?
- .....
- Pas le temps de réfléchir, dépêche toi on doit se tirer de se merdier !

Je m'approchai de la créature, celle-ci me mis une majestueuse droite qui m'envoya deux-trois mètres plus loin. A ma grande déception mon M6 avait maintenant lui aussi disparu. Je saisi mon couteau de combat, il pendulait toujours à ma ceinture.

- Allez McGuillon on a eu des différents, mais pas au point de se tirer dessus !

La créature me fonça dessus, j'esquivai sa charge.

- Comme tu veux.

Elle essaya à nouveau de me frapper, j'esquivai l'attaque et coupai son bras à l'aide du couteau. Ce geste n'eut pas l'effet escompté, la créature ne parut pas plus gênée qu'avant. Surprise, je ne vis pas l'autre coups me frapper. J'avais encore mon couteau en main, mais je n'arrivais pas à me relever. J'étais comme clouée au sol, incapable de bouger. La créature s'approcha de moi, prête à porter le coup fatal. Je pensais une dernière fois à Cameron quand une volée de balles explosives mis fin à sa vie. Je ne vis pas mon sauveur et me releva avec difficultés. Un marine s'approcha de moi, mon magnum dans la main.

- Sa va capitaine ? Tenez vous avez laissé tombé ça en combattant ce monstre.
- Merci soldat.

Le combat forçait nos forces à reculer. La technique des aliens était apparemment de nous isoler et ils y arrivaient plutôt bien. On allait avoir du mal, quelle idiote j'avais été d'accepter cette mission. Je n'en sortirais pas vivante, pas cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack .M
Air Force, Capitaine
avatar

Nombre de messages : 820
Age : 25
Localisation : Dans un Cockpit
Humeur : The Joy
Date d'inscription : 04/05/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : SMG 7S, FMJ/JHP
Autre Compte : Fuss Shee / Jin Watanabe
Arme n°2 : M6D, FMJ

MessageSujet: Re: Le Grand Voyage - Humains - L'exploration du désert   Lun 7 Déc 2009 - 20:34

EDIT : Jack ce n'est pas la section ou tu doit poster.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Will Ost
Rebelles, Traître, Ancien ODST
avatar

Nombre de messages : 646
Localisation : [Tracking... Reach... Not Found]
Humeur : Rêveur
Date d'inscription : 18/10/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil Sniper SRS99C-S2 AM
Autre Compte :
Arme n°2 : Pistolet M6C //\ Couteau de Combat

MessageSujet: Re: Le Grand Voyage - Humains - L'exploration du désert   Mar 8 Déc 2009 - 18:30

Les douilles de l'arme de l'aspirant rebondissaient sur la tôle froissé du véhicule. Ses tirs, mesurés par rafales, étaient redoutablement efficaces contre les bulbes qui se trémoussaient vers leur position. Les êtres parasitaires commençaient à comprendre que l'accé à l'intérieur de la carcasse défendue par l'Asco leur était interdit.
Le marines qui était à ses côté attira son attention d'une tape sur l'épaule, et Will vu que celui ci poussait une lourde caisse. Il lâcha une dernière rafale, le soldat lui lança une grenade à fragmentation dégoupillée, l'attrapa au vol et décima une vague de parasites. Pendant le bref répit ainsi gagné, Ghost l'aida à condamner la brèche.

"Beau Travail Helljumper !"lui lâcha le Marine avec un grand sourire exprimant la joie de cette petite victoire.

L'aspirant n'eut pas le temps de lui répondre, un petit groupe d'organismes parasité, de taille légèrement plus imposante que des humains normaux venaient de pénétrer les défenses des derniers défenseurs de l'éléphant, et commençaient à s'en prendre aux rescapés.
Will fit un signe de tête au soldat et ils commencèrent à avancer vers les créatures en ouvrant le feu. la pluie de balles explosives de l'arme de l'Odst ravagèrent dans leur dos les parasites de forme humaine à la chair en décomposition, et les tirs du Marine les achevaient.
Un de ces organismes humain parasités cependant avait trompé la vigilance d'un capitaine du corps des Marines qui stoppait une vague de bulbes parasitaires. Cet organisme devait apparemment être une connaissance de la combattante humaine. Toujours se concentrer sur les cibles présentes sur un champs de bataille, il vaut mieux considérer un allié comme un ennemi que l'inverse. Au moindre signe étrange, Will aurait mis fin aux jours du soldat qui l'appuyait.
La lutte était inégale, la créature ne craignait pas la douleur, l'humaine si. Assez rapidement, son arme vola en direction de l'ailier de l'aspirant, et le Capitaine se retrouva cloué au sol. Jugeant le danger pour l'officier supérieur, Ghost concentra ses tirs sur le corps de Sergent mutilé.
Le marines courut rendre son arme à sa supérieure hiérarchique, le Tcao le couvrant toujours. Les derniers survivants qui résistaient toujours aux attaques répétées des parasites s'étaient établi en une sorte de cercle à l'intérieur même du transport, derrières des plaques en acier ou des caisses divers. Les armes crépitaient encore, mais les munitions s'épuisaient.
Le chien de son fusil d'assaut claqua une dernière fois. Vide. Alors que Will armait son arme de poing, un éclat lumineux attira son attention. Non loin de la position des humains luisait le canon de son fusil de précision. L'arme seul n'avait pas énormément d'intérêt pour le Helljumper.
Mais à côté de son sniper, gisait le corps inanimé d'un haut gradé du SRN, reconnaissable à son uniforme noir. Ghost se décida rapidement, brancha sa com, et lâcha sur la fréquence commune à toutes les forces humaines présentes sur l'éléphant. Les soldats, du moins ceux en état de recevoir ce message, entendirent dans leurs casques:

"Echo02 à toutes les unités, couvrez moi les enfants, le Père Noël va chercher vos cadeaux..."

Will abandonna son poste, franchit la paroi du véhicule trouée de toutes parts, et sprinta jusqu'à ses objectifs. Une des petites créatures tentaculaire parvint à traverser le tir de couverture des Marines, et sauta sur le Tcao. Celui ci la repoussa d'un coup de couteau, et en rangea sa lame dans son fourreau au niveau de sa botte droite, il attrapa le fusil de précision intact malgré sa chute et le sable.
Le Helljumper souleva l'officier de la Navy, et le porta sur ses épaules. Sa vitesse à peine amoindri, il courut avec le corps sans vie de son supérieur jusqu'au dernier bastion des troupes humaines, celles ci couvrant toujours son acte suicidaire. Il reposa le colonel à côté de lui, arma son arme principal et continua à repousser les parasites.


Dernière édition par Will Ost le Mer 9 Déc 2009 - 20:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrix-214
NavSpecWar, Spartan-II, Adjudant
avatar

Nombre de messages : 148
Age : 24
Localisation : Hmmm... Probablement en train de tirer là
Humeur : Toujours très bonne
Date d'inscription : 10/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : SMG x 2
Autre Compte :
Arme n°2 : Fusil à Pompe

MessageSujet: Re: Le Grand Voyage - Humains - L'exploration du désert   Jeu 10 Déc 2009 - 23:25

/Je m'excuse du retard, un coup de fièvre mal placé et venu me retarder u_u" /

Enfin, ils étaient prêt, les spartans, les plus terribles soldats que l'humanité n'avait jamais vu naître en son sein étaient sur le point de partir pour une nouvelle mission qui serait sans nul doute courroné de succés. Pas moins de 3 supers soldats, placés sous les ordres du plus... Ordo des chefs !
Ils devaient explorer des ruines, ou des pierres merdiques du genre d'après ce qu'Adrix avait saisit des objectifs de la mission. Il n'en comprenait absolument pas l'intêret, mais à vrai dire, il n'allait pas protester. Il ne saisissait ô grand jamais le pourquoi du comment de ce qu'on lui ordonnait, son petit cerveau avait prit l'habitude de ne plus s'interroger sur quoi que se soit et de faire ce qu'on lui dit tout bêtement.
Ils étaient dressés droit, armés jusqu'au dent, et la perfection de leurs armures leur donnait des airs de statues grecques trônant fièrement au milieu des dunes... bien que la présence de sculpture athénienne au milieu du Sahara n'ait pas été prouvée jusqu'à maintenant.
Et puis soudain, le bac à sable géant fut agité d'un tremblement. Adrix referma sa poigne sur son fusil à pompe, prêt à exploser le premier truc qui aurait la bonne idée de pointer le bout de son nez, ou de ses mandibules, ou de ses tentacules peut être qui sait. La tension devient palpable, ce n'était pas normal, les capteurs de son enregistrèrent des mouvements sous le sable. Quelque chose approchait, quelque chose de massif à première vue, le genre de gros monstre de fin de niveau qui vous les brise jusqu'à ce que vous ayez détruits votre manette.

*Enfin un peu d'action !*

Et puis soudain, une voix, profonde, grave, caverneuse, surréaliste même ! Et en plus, elle sortait de nul part, et vu le paysage, il était peu probable que des hauts parleurs soient dissimulés pour une diversion quelconque.

"J'ai écouter à travers la roche"
"...A travers le métal"
"Et à travers le sang.."

Un silence pesant s'installa au milieu de la petite troupe d'élite, un calme menaçant qui fut rompu par le commentaire fort avisé du plus rusé des spartans :

-... Ca fout un peu les boules quand même comme dialogue.

La peur était une notion relative chez des gens comme eux, ils la ressentaient, mais avaient passé leur jeunesse toute entière à l'affronter jour et nuit. Mais quand même quoi, une intonation mystérieuse de film d'horreur, ca avait de quoi rendre un poil méfiant.
Et puis il y eut des coups de feux par milliers, et aux yeux d'Adrix, toutes ces détonations furent comme autant de cloches de Nöel. Les armes à feu, la mort, la guerre, la civilisation, enfin !
Il ne leur fallut pas longtemps pour apercevoir les marines un peu plus loin qui affrontait un genre d'araignée titanesque qui chiait des p'tits escargots tous moches par paquets de 10.
La sueur perla du front d'Adrix alors que l'excitation fébrile du guerrier stupide montait dans ses neuronnes mal oxygénés.
Et là, Ordo, de toutes ses capacités de leader, tendit le bras vers le monstre et les malheureux soldats aux prises avec lui.

-Vite ! Allons secourir ces marines !

-Ah merde alors ! Moi qui voulait aider le monstre... nan sérieusement t'en as d'autres des comme ça ?

Il n'attendit pas davantage et chargea sans attendre les autres. Il ne voulait pas leur laisser tout le fun, même, il avait l'égoiste envie de se l'approprier ! Sa vitesse de déplacement surhumaine, enfin spartatienne, se vit d'elle même, car il rejoignit le champ de bataille en une poignée de secondes à peine.
Ses semelles écrasèrent dans un craquement immonde une petite poignée de parasistes miniatures, c'était jouissif, le bourrin se faisait plaisir. Il glissa à couvert avec les autres marines, histoire de regarder plus prêt avant d'aller en découdre avec le gros insecte là bas. D'ailleurs, vu le nombre de tentacules, il y avait de quoi y réfléchir à deux fois avant de foncer dans le tas.
Un soldat, fasciné par cette apparition inattendu, vint à ses côtés cherchant en vain la sécurité auprès de ce crétin trop bien armé pour être honnête.

-C'est la seconde plus grosse araignée que j'ai jamais vu.

-... La seconde ?!

-Ouai ouai...

"J'ai vu leurs armes provoqués des déluges de flammes, faire pleuvoir les cendres, et étouffer notre tombe. Et même avec toute leur puissance, toute leur technologie ils ne sont parvenus à me détruire ! Et vous croyez que de pitoyables êtres de chair peu évolué peuvent venir à bout de ma puissance primitive ? Où se trouve le respect ?! Quelle limite dois-je fixer à ce petit jeu ! Votre fin approche… Allez mes enfants, détruisez-les…"

-... C'est à nous qui parle ?

-Et bien, oui monsieur, pourquoi ?

-Nan mais parce que je suis pas son enfant moi... ma mère était plus moche que ça.

-Euh... êtes vous blessé à la tête monsieur ?

-Nan pourquoi ?

-Ne faîtes pas attention.

Plusieurs de ces petites bestioles et des créatures infectées se glissèrent vers leur position. Le spartan saisit un flood de sa main et broya entre ses doigts cette frêle carapace pleine de vide. Il avait la sensation d'écraser des miels pops ! Par contre, le gros gaillard mutant juste après était un peu moins réjouissant. Il était moche, sale, dégoulinant et recouvert de tentacules rougêatres qui s'agitaient dans tous les sens. Il semblait composé de viande en décomposition, un vrai plaisir pour les yeux.
Le marine se replia un peu plus loin pour offrir un couvert sur une position plus menacée.

-Tu sais que t'es laid toi ?

Il frappa de toutes ses forces, et la tête du monstre gicla quelques mètres plus loin.

-Dans les dents !

Et pourtant, il continua d'avancer comme si de rien n'était.

-Ah ça c'est pas normal...

Il donna un second coup, et son poing traversa de part en part la poitrine de la bête qui ne s'en émotiva pas plus que ça. Adrix tenta bien de retirer son membre de la cage thoracique ouverte mais son avant bras était coincé entre deux côtes alors que le parasite tentait de lui faire un calin mortel.

-Ah non là c'est pas du jeu ! Je porte plainte ! Je ne suis pas là pour me faire embrasser par un truc dégoulinant qui sent comme mes chaussettes d'il y a trois jours ! Que le narrateur soit renvoyé.

Va te faire... bref. De sa main libre il ramassa à tâtons son fusil à pompe et d'un coup de gâchette bien placé, fit voler en lambeaux de chair difformes ce qui avait été autrefois un corps humain, il y a très longtemps peut être. Voilà un bon problème de réglé, c'était déjà ça de fait.
Il entendit un bruit de détonation, quelqu'un avait tiré avec un lance-roquette en plein dans les mandibules du monstre maxi best of plus loin. Un tir bien ajusté, mais pas assez puissant. Le spartan courut à ses côtés. Il vit au loin un Helljumper qui volait à son secours, poursuivit par une armada de parasites tous plus teigneux les uns que les autres.
Le spartan, sans vraiment en prendre le côte suicidaire de son geste, vint couvrir leur retraire à grands coups de fusils à pompes et de grenandes, faisant voler dans tous les sens les sales petites bestioles. Il remarqua au loin l'arme lourde abandonné sur le côte, il se dessus d'une roulade bien ajustée et le rechargea d'une main experte, il avait bien fait d'emporter des munitions de rechanges pour ça aussi... En général il comptait sur le Laser Spartan d'Ordo pour ouvrir les portes mais c'était toujours utile d'avoir une idée de secours.

-Je vous montre le travail d'un vrai pro de la démolition !

Il avait constaté plus tôt que les missiles n'avaient pas des masses d'effets sur la créature. Et vu qu'il avait peu de chances de lui faire avaler le missile, il allait devoir improviser... Il visa le sol.
Le projectile partit à la vitesse du son et heurta avec violence la surface ensablée. Un nuage, mélange de fumée et de sable se souleva, aveuglant à la fois la bête et ses enfants.

-Esperons qu'ils aient des yeux ces cons...


/Bon désolé de la mauvaise qualité et des fautes, j'suis pas dans mon assiette T0T /
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyx-212
NavSpecWar, Spartan-II, Sergent-chef
avatar

Nombre de messages : 194
Age : 21
Humeur : Changeante
Date d'inscription : 08/10/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil de combat DMR
Autre Compte :
Arme n°2 : Mitraillette SMG 7 x2

MessageSujet: Re: Le Grand Voyage - Humains - L'exploration du désert   Ven 11 Déc 2009 - 0:56

  • Les quatre Spartans étaient réunit est regardaient tous vers le même point. Alyx avait en mains ses deux SMG 7S et son Fusil de Sniper trônait fièrement dans son dos.
    Soudain, alors qu’elle regardait Ordo, une secousse fit trembler le sable, instinctivement Alyx resserra sa poigne autour de ses armes. Elle était calme, elle était prêtre à se battre et à faire mordre la poussière à ses ennemis.


    *Enfin un peu d'action !*

    Son regard se posa sur Adrix qui lui aussi tenait son arme pus fort que nécessaire. Puis, sans crier garde une voix sinistre retentit jusqu’aux oreilles de la Spartan.

    "J'ai écouter à travers la roche"
    "...A travers le métal"
    "Et à travers le sang.."

    La voix était caverneuse. Un frisson de dégout parcouru le corps de la jeune femme qui survola l’équipe de Spartan du regard. Apparemment il l’avait tous entendu.
    Le silence s’installa pendant quelques secondes puis Adrix jugea nécessaire de faire un commentaire sur la voix.


    -... Ca fout un peu les boules quand même comme dialogue.

    Alyx était tout de même d’accord avec lui. La voix faisait peur mais le dialogue était … monstrueux ? Quelle créature pouvait dire cela ?
    Pour toute réponse elle eu que l’écho produit par des milliers de coup de feu. Des Marines ! La bataille allée enfin commencer.


    -Vite ! Allons secourir ces marines !

    Ah merde alors ! Moi qui voulait aider le monstre... nan sérieusement t'en as d'autres des comme ça ?

    Le regard de la Spartan passa d’Ordo à Adrix. Adrix l’avait devançait mais elle n’u aucun problème à le rattraper. Adrix sauta en bas d’une dune puis partit à l’assaut de la bete. Alyx, elle, contourna la montagne de sable et s’y allongea sur le ventre. Personne ne pouvait la voir d’ici. Elle rangea ses mitraillettes et prit son Sniper. Elle le posa dans le sable en prenant soin de vérifier qu’il n’y en est pas qui se faufile un l’intérieur puis elle baissa la tête pour pouvoir viser correctement.

    Adrix était déjà au feu. La bête ressemblait à une araignée géante qui en plus chier des espèces de globe sur patte d’une couleur jaune vomit de chat. Elle réprimât un haut le cœur en voyant la créature de trop près dans son viseur. La bête était accompagnée de d’organisme plus petit qui ressemblaient vaguement à des humains. Toutes les créatures avaient au moins trois points en commun : leur mocheté, leur tentacule et leur odeur.

    Trois détonations, trois tires au but, trois créatures de moins. Alyx vit une rocket passer dans son viseur puis faire gicler des tonnes de sable en plus de l’intense explosion.


    « Merci Adrix … » Dit-elle sur la liaison COM.

    Il ne restait plus qu’a attendre que le nuage de sable redescende pour recommencer à tirer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sr-rp.forumactif.org/
John Miller
SRN, Ancien directeur recherché
avatar

Nombre de messages : 2273
Age : 23
Localisation : Terre; Siège du gouvernement.
Humeur : Nerveux.
Date d'inscription : 21/03/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : 2x Pistolet M6C
Autre Compte : Adam Jackson
Arme n°2 : Fusil de combat BR55

MessageSujet: Re: Le Grand Voyage - Humains - L'exploration du désert   Ven 11 Déc 2009 - 14:09

John Miller cligna des yeux. Il espérait se réveiller sur Arcadia, au chaud dans un lit d'officier. Non, il se retrouva dans ce foutu désert avec l'araignée géante et ses saloperies toujours en train de l'attaquer. Il se releva, et monta sur l'éléphant retourné. Au loin, ils vit des coups de feu et des explosions ! Ça devait être les renforts ! Il cria :

-Les renforts sont arrivés, tenez bon !

Il descendit de l'éléphant et prit le lance roquette vide. Dégouté, il prit un fusil d'assaut qui trainait par terre et s'élança au combat. Mais avec horreur, ils sentit une petite chose qui lui sauta sur la nuque. Une petite chose assez visqueuse. Cette petite chose lui fit une ouverture dans le peau de 10 centimètre et chercha à se faufiler dans son cou.
John Miller cria et chercha à enlever la chose.

-ENLEVEZ MOI CAAA !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clara Stasi
Rebelles, Traîtresse, Ancienne ODST
avatar

Nombre de messages : 96
Age : 26
Localisation : New Mombassa
Date d'inscription : 21/06/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil à pompe M90
Autre Compte :
Arme n°2 : Lance-roquettes M19 SSR MAV

MessageSujet: Re: Le Grand Voyage - Humains - L'exploration du désert   Ven 11 Déc 2009 - 14:18

Clara était occupée au combat, avec son fusil à pompe. Elle utilisait une technique qui marchait plutôt bien. Elle courait vers les gros parasite et leur mettait une décharge sous la tête. Pour les petites merdes au sol, elle les écrasait du pied. La elle était encerclée : 5 gros parasites l'entouraient. Elle tenta le tout pour le tout : elle donna un coup de pied derrière elle, puis tira une décharge devant. Puis elle vida ses cartouches autour d'elle. Il ne restait plus de parasites, mais elle devait recharger.
Elle se mit à couvert derrière l'éléphant et commença à recharger. Elle leva la tête vers Miller qui cherchait à se débarrasser du parasite dans son cou, puis rebaissa les yeux pour se concentrer sur le rechargement.
Quand ce qu'elle avait vu fit Tilt dans son cerveau, elle lâcha le fusil à pompe et couru vers le colonel. Elle lui prit le bras, pour qu'il arrête de courir partout, et prit le petit parasite dans sa main. Elle le lança par terre et l'écrasa du pied. Alors qu'elle allait dire quelque chose, le colonel la poussa, et elle tomba au sol, l'entrainant dans sa chute. Celui ci sort ses deux M6C et tue la créature qui s'approchait en douce derrière elle. John se trouvait par dessus elle, tous les deux aux sol. Ils se regardèrent dans les yeux, désorientés, ne savant quoi faire. Puis Clara le poussa et le fit rouler sur le coté. Elle examina son cou : la blessure avait bizarrement rougie.

-Je ne sais pas si vous avez été contaminé.

-Moi je sais.

Il lui lança un de ses M6C. Il hésita avant de parler et lui dit :

-Si je fait quelque chose de suspect, mettez moi une balle dans la tête.

En lui disant ceci il enfreignait la règle 3 de son code : "Seulement toi même à le droit de te tuer".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Will Ost
Rebelles, Traître, Ancien ODST
avatar

Nombre de messages : 646
Localisation : [Tracking... Reach... Not Found]
Humeur : Rêveur
Date d'inscription : 18/10/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil Sniper SRS99C-S2 AM
Autre Compte :
Arme n°2 : Pistolet M6C //\ Couteau de Combat

MessageSujet: Re: Le Grand Voyage - Humains - L'exploration du désert   Ven 11 Déc 2009 - 14:40

Les Marines avaient repris le contrôle de l'ensemble de l'épave. Les accés étaient condamnés, les entrée farouchement défendue. Les tirs de nos armes résonnaient dans le désert. On attendait cependant avec impatience des renforts. Ils arriveront bien un jour. Le colonel avait repris connaissance, et commençait à s'agiter.
Je ne comprenais pas cet officier, ne tenait il jamais en place ? Il aurait put tout simplement rester à l'intérieur des fragiles défenses hâtivement dressées dans le véhicule de transport lourd, mais il décida de regagner le flanc du transporteur de troupes qui était exposé aux rayons du soleil, ainsi qu'aux tentacules de la horde de la parasite.
Ce qui devait arriver arriva. Un bulbe sur de lui pris d'assaut l'officier du SRN dans le dos. Les tentacules se préparaient à percer sa peau, et à prendre le contrôle de son esprit. Comme à son habitude, Miller hurlait. Cette fois ci je ne pense pas qu'il y prenait plaisir. Je lui demanderais plus tard.
Je vida mes dernières balles sur un groupe d'humains parasités, du moins ce qu'il en restait. Un nouveau chargeur se logea dans mon arme de précision dans un "clic" satisfaisant. Je mis en joue la forme gigotante du parasite qui harcelait Miller. Mais un Odst m'empêcha de sauver l'officier, et lui arracha le bulbe avant que je ne tire.
Soulagé, je repris mon poste et continua à neutraliser les menaces parasites. Les renforts arrivaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ordo-011
NavSpecWar, Spartan-II, Major
avatar

Nombre de messages : 339
Age : 25
Localisation : En guerre.
Humeur : Meutrière.
Date d'inscription : 08/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil d'assaut/ Fusil à pompe d'Adrix.
Autre Compte : Jessica Austin
Arme n°2 : Pistolet M6D/Couteau.

MessageSujet: Re: Le Grand Voyage - Humains - L'exploration du désert   Ven 11 Déc 2009 - 19:39

Ordo et ses hommes,oui pour l'instant ils étaient tous ses hommes sous sa responsabilité, alors qu'ils avançais dans le désert une voie résonna dans le sol, Ordo qui n'était pas du genre à craindre le danger sentie ses poils de bras se hérissés, au loin il aperçu une sorte d'énorme monstruosité sortir du sol. Sa arrêta net le spartan il ne connaissait que trop bien cette créature, du moins ses semblables ses parasites qui contaminaient les hommes et qui les transformais en monstres, le spartan annonça d'un ton sec qu'il fallait aller sauver ses marines.

Sans attendre tous ses hommes foncèrent tête baisser face au parasites, Ordo lui il alla calmement en abattant les parasites de loin grâce au zoom de BR, plus il s'approchait de l'éléphant plus les parasites étaient nombreux, et c'était parfois des covenants ou ce qui ressemblai le moins à un humains, Ordo faisait preuve d'un sang froid titanesque pour montrer l'exemple, à chaque rugissement de son arme un parasite tombai.

C'est alors qu'une tentacule surgit enfin ce qui ressemblai à une tentacule, elle tenta de frapper le spartan mais se dernier sauta sur le côté pour l'éviter il changea juste d'arme pour passer au laser spartan, la tentacule se rabattit, Ordo l'évita et tira avec son laser la décharge rouge fit exploser la tentacule qui en perdit un bout elle se rabattit immédiatement dans le sol, Ordo utilisa ensuite son ATH pour chercher l'homme le plus haut gradé de se convoi c'était le Colonel John Miller, le spartan fit le tour de l'éléphant tout en abattant des flood pour tomber sur le colonel et une jeune femme, il s'approcha des deux humains.

-Colonel...Sergent, leur dit Ordo sans même les saluer, vous devriez vous replier sur le Cor les spartans couvrirons votre retraite...Partez maintenant.

Ordo quitta les deux soldats et passa sur la liaison com de son équipe.

-Soldat, en formation avec moi on va couvrirent les marines qui tenterons de rejoindre le navire...

Ordo passa alors le laser sur son épaule et laissa l'arme se charger puis tira...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrix-214
NavSpecWar, Spartan-II, Adjudant
avatar

Nombre de messages : 148
Age : 24
Localisation : Hmmm... Probablement en train de tirer là
Humeur : Toujours très bonne
Date d'inscription : 10/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : SMG x 2
Autre Compte :
Arme n°2 : Fusil à Pompe

MessageSujet: Re: Le Grand Voyage - Humains - L'exploration du désert   Ven 11 Déc 2009 - 23:21

La dernière action d'Adrix avait eut un résultat innattendu : Rien du tout ! Les parasistes ne semblaient pas gênés outre mesure par le manque de visibilité... D'après Cortana, ils ne se repéraient pas avec leur sens visuel ou quelque chose de compliqué du genre. Ils comptaient plus sur leurs tentacules et les petits poils dessus. Quand à la grosse bestiole là bas, niveau mirettes, elle n'était pas bien fournie à vrai dire, c'était à se demander si elle ne tapait pas au hasard dans le tas au milieu des combattants du CNSU.
Le spartan, dépité, sentit tout le point de l'inutilité peser sur ses lourdes épaules. Il allait être la risée de la caserne si ses tirs avaient autant d'impacts sur le scénario qu'une punaise sur un champ de bataille. Un super soldat ça doit faire du bruit, changer le destin de la guerre, les bêtises comme ça quoi !

« Merci Adrix … »

Un sourire illumina sur son visage alors que le petit clignotant de la liaison COM indiquait que c'était là Alyx qui se plaignait. Ah si finalement ça avait fait un truc ! Ca faisait chier les coéquipier ! La au moins c'est bien ! C'est vrai qu'avec son sniper, ça devait être coton de tirer à l'aveuglette.
Il lui répondit, mi moqueur mi désolé sur les bords.

-Roooh c'est pas ma faute ça ! Et pis vu la taille du machin, c'est pas comme si t'avais besoin d'un oeil d'aigle pour faire mouche... Une tireuse de ta trempe, un peu de sable en plus, tu devrais t'en sortir hein chérie ?

Il s'était mit à couvert derrière une espèce de véhicule à moitié démoli, et se contentait de dégommer les mutants qui avaient l'heureux instinct de venir se suicider à sa portée. C'est que son joujou n'était hélas pas d'une grande utilité de loin, et au vu de la situation actuelle, il pouvait difficilement aller les chercher lui même. Quant aux explosifs, il voulait les garder pour le papa en quelque sorte.

-Soldat, en formation avec moi on va couvrirent les marines qui tenterons de rejoindre le navire...

-Et ben j'espère qu'ils courrent vite les bleus, parce que pour retenir le mammouth là bas on va s'amuser... T'as oublié le "s'il te plaît" aussi...

Il passa le mot aux marines à côte de lui, parce que pour sonner la retraite il valait mieux les prévenir de fouttre le camp quand même... Oui ce n'est guère philosophique mais c'est vrai.

-Les gars... et les moins gars, vous détallez dans le vaisseau là bas, je vous couvre... enfin j'essaie. Et faîtes attention aussi de pas vous faire attraper, si vous vous faîtes bouffer va falloir que j'aille vous chercher et ça va me faire chier...

Il conclut sa phrase en explosant la tête à un autre mutant qui tentait de l'étrangler sur le côté et le tout, sans prendre la peine de se tourner vers l'ennemi, c'est ça la classe spartan II.
En regardant les morceaux de saloperie étalés sur le sol, une idée lumineuse germa dans l'esprit du petit super soldat maniaque des explosifs, et des trucs qui pétaient en général.
Il brancha la liaison COM

-
Les gars... et la pas gars, j'ai une idée... vous vous sentez me couvrir ?

-Tu vas faire quoi ?

-... Foncer dans le tas...

-...

-Ben quoi j'ai du C4, il a une gueule, je suis fait pour lui coller une indigestion ! Ca va lui faire comme pour des haricots rouges, en plus fort.


Il caressa doucement sa ceinture d'explosifs... Il avait envie de s'en servir, et le bon monsieur avec une grande bouche allait déguster !... Le numéro 214 aussi probablement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Miller
SRN, Ancien directeur recherché
avatar

Nombre de messages : 2273
Age : 23
Localisation : Terre; Siège du gouvernement.
Humeur : Nerveux.
Date d'inscription : 21/03/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : 2x Pistolet M6C
Autre Compte : Adam Jackson
Arme n°2 : Fusil de combat BR55

MessageSujet: Re: Le Grand Voyage - Humains - L'exploration du désert   Dim 13 Déc 2009 - 14:51

John Miller vit avec joie les forces spartans arriver. Mais il restait le plus gradé, et la bataille n'était pas finie. Alors que les marines évacuaient, il gueula :

-Bon les boites de conserve, je reste avec vous. Vous avez intérêt à me bousiller cette saloperie sinon je vous botte le cul !

Il ramassa un fusil d'assaut à terre et retourna au combat, à couvert derrière l'éléphant. Il analysa la bête : Elle était ressemblait à une araignée ou une tique géante. Elle n'avait pas l'air d'avoir de point faible.
Les floods se faisaient de moins en moins présents grâce au bon boulot des spartans. John décrocha une grenade de sa ceinture, et la lança près de la bête.
La grenade explosa, blessant la bouche du monstre : Du sang vert en sortait.

-Les conserves ! Visez la bouche !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Miller
SRN, Ancien directeur recherché
avatar

Nombre de messages : 2273
Age : 23
Localisation : Terre; Siège du gouvernement.
Humeur : Nerveux.
Date d'inscription : 21/03/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : 2x Pistolet M6C
Autre Compte : Adam Jackson
Arme n°2 : Fusil de combat BR55

MessageSujet: Re: Le Grand Voyage - Humains - L'exploration du désert   Jeu 17 Déc 2009 - 18:20

Spoiler:
 

Les spartans et quelques marines volontaires qui étaient restés s'étaient concentrés sur la bouche de l'animal. Les autres soldats qui partaient vers le vaisseau crashé avaient ordre de l'évacuer et de revenir, prêt à partir.

John Miller ramassait les grenades abandonnées sur le terrain et visaient la bouche, tandis que les spartans visant la cible au laser spartan et au jack-hammer. La mâchoire inférieure était tombée et la bête était de plus en plus énervée. Les floods étaient de moins en moins nombreux, mais la bête était de plus en plus virulente.
John n'ayant plus de grenades, il prit son fusil de combat, se mit à couvert derrière un rocher et tira dans ce qu'il restait de la "bouche" de l'animal.

Le combat s'éternisait, et des soldats étaient régulièrement tués/contaminés. Soudain, la jeune sergent qui l'avait sauvée tout à l'heure fonça vers la créature, fusil à pompe à la main. John bloqua sur son visage sableux.

Cette chevelure au vent, ce nez, ce sourire ... cela lui rappelait tellement ...
John ne réfléchit plus, demande une grenade à un spartan et fonce vers la jeune femme et vers la bête. Le sergent donna 3 coups de fusil à pompe dans la bouche de "l'animal". Celle ci avait l'air bientôt crevée.
John prit la femme par les épaules et la regarda dans les yeux.

Les même : verts et pétillants. Une explosion à coté de lui le ramena à la réalité.

-Sergent, retournez vers les autres, je m'en occupe.


John prit donc la grenade, la dégoupilla et enfonça son bras dans le trou qu'était la bouche de l'animal. Il jeta la grenade contre la paroi intérieure de la bête pour activer la grenade et retira son bras maintenant visqueux.

Une explosion sourde retenti et un cri perçant de la bête déchira l'air. Ceux du vaisseaux l'avaient surement entendu, et avaient compris que c'était fini.
John se retourna vers les spartans et leur serra la main.

-Bien joués, les gars, dit il avec un sourire.

Ceux qui connaissaient la réputation de Miller savaient que cette scène n'arriverait peut être plus jamais.
Le colonel décrocha sa radio et appelait les troupes dans le vaisseaux craché.

-Bête tuée, je répète : bête tuée. Revenez sur le champ avec l'équipage.

Puis il appela une des bases humaines à proximité.

-SRN à Base03, vous me recevez ?
-On vous reçoit 3/5, à vous.
-On a besoin de 3 pélicans.
-Répétez SRN.
-On a besoin de 3 pélicans, je répète : 3 pélicans pour extraction d'urgence.
-Reçu, on arrive.

Quelques minutes plus tard, les pélican étaient arrivés, et l'extraction débutait. La blessure infligée par le flood à Miller le brulait. Un soldat remarquait que la plaie avait prise une couleur étrange.

-Monsieur, c'est le flood ?

John Miller se retourna et dégaina son M6C en direction du soldat.

-Vous n'avez rien vu. Sinon c'est simple, je vous déclare mort au combat.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Will Ost
Rebelles, Traître, Ancien ODST
avatar

Nombre de messages : 646
Localisation : [Tracking... Reach... Not Found]
Humeur : Rêveur
Date d'inscription : 18/10/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil Sniper SRS99C-S2 AM
Autre Compte :
Arme n°2 : Pistolet M6C //\ Couteau de Combat

MessageSujet: Re: Le Grand Voyage - Humains - L'exploration du désert   Jeu 17 Déc 2009 - 20:54

Le sable crissait sous mes bottes, je courait, mais pas dans le bon sens. J'avais repéré une dune légèrement plus haute que les autres. C'était déjà ça de gagné. Rechercher la hauteur. Le soleil tapait fort, les parasites aussi. Cela ne dérangeait apparemment pas les Spartans venus nous secourir. En fait je pense qu'ils incommodaient plus la bête que l'inverse. Les explosions de Jackhammer et les tirs des laser Spartan léchaient le mastodonte parasite.
Je me mis en position, à genou, et retint ma respiration. Les cibles ne manquaient pas, quoi que les forces parasites diminuaient au fur et à mesure que leur "ainé" essuyait nos tirs. Une poignée d'Odst et le Colonel étaient restés, les autres étant parti rejoindre les survivants du Crash. L'air siffla. Décidément nos troupes de choc n'étaient pas préparé à ce genre d'ennemi. Les Helljumpers ne cessaient de se faire surprendre par les bulbes.

"Echo 02 aux Odst présents sur la zone de combat, restez groupé si vous ne voulez pas perdre votre teins, le vert cramoisi ne vous irait pas. Ghost terminé."

"Reçu, Odst en formation Omega !"

Mes pensées se tournèrent vers mon escouade. La certitude qu'ils étaient entre de bonnes mains me rassura. Mon doigt se crispa à nouveau sur la détente de mon fusil de précision. Un organisme de la taille d'un élite allait se jeter sur le sergent qui avait sauvé Miller du Parasite, reconnaissable à sa chevelure inhabituelle, beaucoup trop longue pour le règlement. Je souris, pensant à Rock qui avait du se battre avec moi pour me faire raser les cheveux.
Alors que les rires de mes camarades lors de cette scène s'estompaient je braqua mon arme sur le Colonel. Il avait été au contact du flood. Mais ce détail m'avait échappé lors de la bataille. L'organisme avait il eu le temps de s'emparer de son esprit ? Il se battait avec une rage inhabituel, que je n'avais pas vu depuis des années. Peu d'homme pouvait combattre avec une telle frénésie.
Il stoppa la course de la Helljumper qui engageait la bête au corps à corps. Son fusil à pompe rugit, il décrocha et dégoupilla une grenade. D'un coup de poing redoutable, il l'inséra dans la gueule du mastodonte qui faiblissait. L'officier du SRN retira son bras et s'éloigna en reculant et tirant à la fois du Parasite. Une explosion retentit, et dans un cri encore plus déchirant que ceux qu'il avait put pousser auparavant, il s'effondra.
Je rabaissa mon arme. à mes côtés, deux chargeurs vides et un monticule de douilles encore chaude tapissaient le sol. Me laissant glisser dans le sable, je rejoignit les troupes qui se rassemblaient. Le silence de la zone de combat fit rapidement place aux nombreuses communications radios humaines. Le parasite avait été mis en échec ici, mais les pertes étaient considérables, et il était temps de réunir nos forces. Ce n'était que le début, et cette pensée me redonna espoir.
Combattre est tout ce qui nous reste ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyx-212
NavSpecWar, Spartan-II, Sergent-chef
avatar

Nombre de messages : 194
Age : 21
Humeur : Changeante
Date d'inscription : 08/10/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil de combat DMR
Autre Compte :
Arme n°2 : Mitraillette SMG 7 x2

MessageSujet: Re: Le Grand Voyage - Humains - L'exploration du désert   Jeu 17 Déc 2009 - 21:58

  • Il y avait des explosions à droite et à gauche, des tires de toute sorte d’arme de tout les coté et des détonations net et précise de Sniper et le tout sur un même point : la bouche de la bête qui leur faisait face depuis un moment, Alyx ne saurait le dire précisément.

    La jeune femme ne répondit pas aux répliques d’Adrix, même si elle remercier intérieurement ce dernier, il détendait l’atmosphère, il la détendait elle. Alyx avait l’impression de viser et appuyer sur la gâchette depuis des heures. Grace à elle une bonne partit des parasites étaient mort mais la bête, elle, résistait.

    Elle failli se mettre à courir lorsqu’elle vit le Colonel Miller apparaître dans son viseur à la suite d’une jeune femme. Il était totalement inconscient !

    Alyx ne pouvait plus tirer dans la « bouche » du monstre sans prendre le risque de faire feu sur l’un des deux soldats. Ce qui impressionna Alyx se fut lorsque Miller enfonça son bras dans la gueule du monstre et y lança une grenade.

    Sachant que la bête n’allait pas résister elle rangea son sniper dans son dos et prit ses deux SMG 7S et couru rejoindre le colonel Miller, elle lui serra la main et ne put retenir un sourire, il devait penser que c’était un homme, elle aussi.


    « Beau boulot les mecs ! » Dit-elle suis la liaison COM, elle tenait à les féliciter pour leurs travail, à tout les quatre.

    Maintenant il fallait attendre les transports, enfin ils n’auraient pas à marcher.

    La Spartan failli pointer son arme sur Miller lorsque celui-ci dégaina son M6C et le pointa sur le jeune soldat. A première vue Miller n’avait pas peur de tuer ses propres hommes. Chose étonnante : Alyx porta ses mains à son casque, le déverrouilla et le retira exposant ainsi son visage pale au soleil. Ses cheveux noir contrastaient énormément avec sa peau blanche comme de la craie, mais les Spartans ne sortaient que trop peu de leur armure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sr-rp.forumactif.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Grand Voyage - Humains - L'exploration du désert   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Grand Voyage - Humains - L'exploration du désert
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le Grand Voyage - Humains - L'exploration du désert
» Le Grand Voyage - Humains - Le Crash 2
» Le Grand Voyage - Arseniks Prime - Infiltration.
» Le Grand Voyage - Humains - Le Crash
» Le retour des Gnomes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Halo Fight :: Scénarios :: Archives des scénarios :: Installation 01 - Halo :: Le Désert-
Sauter vers: