Forum Rpg sur l'univers d'Halo
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Victoire & Trahisons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
John B. Shepard
NavSpecWar, Directeur, Lieutenant-Général


Nombre de messages : 1053
Localisation : Québec, Québec
Humeur : Paresseux
Date d'inscription : 08/08/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil à pompe M90
Autre Compte :
Arme n°2 : M6C Magnum Sidearm

MessageSujet: Victoire & Trahisons   Mar 22 Déc 2009 - 23:50

    0109 Heures, 13 Février 2532 (Calendrier militaire) / Système stellaire de Poseideus,
    Planète Navarque II, base terrestre Magellan


« Ramassez les morts et les blessés ! Évacuation d'urgence déclarée. Mesdames et messieurs, nous abandonnons Magellan ! Shepard terminé. »

C'était la phrase que répétait les hauts-parleurs dans tous les souterrains de la station dénommée Magellan, nom peu original déjà utilisé par une dizaine de croiseurs et de bases diverses.
La base terrestre Magellan était l'unique du Système stellaire de Poseideus et avait le statut de quartiers secondaires des services spéciaux comme le NavSpecWar et le SRN. Cependant, il arrivait souvent que des corps d'armées s'y reposaient suite à une bataille dans un secteur avoisinant. Leurs entreprises n'étaient pas très secrètes, de petites rencontres s'y déroulaient de temps en temps dans la plus grande harmonie malgré la tension régnant entre les différentes organisations. Magellan fut bâti peu avant l'arrivée de l'Alliance en 2525 par une compagnie minière visant l'extraction de minerais exotiques sur Navarque II puis, en 2526 elle fut réquisitionnée par le gouvernement colonial pour y mettre des installations militaires qui constituèrent un poste de surveillance et des laboratoires. Cependant, depuis un peu plus de quatre jours (soit 109 heures), l'alerte avait été donnée suite à l'apparition de la Covenant dans le système stellaire. La petite flotte s'était tout d'abord intéressée à un moment colonial sans intérêts particuliers avant de foncer vers Magellan deux jours après leur arrivée. Un siège d'une journée débuta avant qu'ils ne lancent l'assaut sur la forteresse. Les marines présents tinrent bon en compagnie d'aviateurs qui pilonnaient les airs évitant les bombardements. Finalement, l'infiltration de Sangheilis dans la base obligea l'évacuation immédiate alors que les Covies donnaient un moment de répit aux humains.

C'était malheureux parce qu'en ce jour, une compagnie complète de marines avaient débarqué à Magellan pour quelques vacances avant la défense (ratée) d'un système stellaire et de plus, les services particuliers étaient en pleine réunion. Ce fut dans l'empressement le plus total qu'un destroyer commença à être rempli de gens divers pour fuir dans les plus brefs délais vers un système éloigné pour fuir la Covenant. Plusieurs personnes moururent dans d'affreux meurtres inexpliqués avant d'embarquer et le vaisseau quitta ensuite Navarque II fuyant ainsi les Covenants. Cependant, le repos fut de courte durée. En pleine faiblesse, les hommes du UNSC furent en partie pris en otages par des terroristes qui voulaient détourner le vaisseau vers une autre destination. Le pont de commandement où se trouvait la plupart des officiers importants et les commandes pour diriger le navire spatial n'était pas encore pris ... peut-être cela arriverait-il bientôt ?

[Bon jeu. J'ferais l'introduction de mon perso' dans le prochain post Smile]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack .M
Air Force, Capitaine


Nombre de messages : 820
Age : 24
Localisation : Dans un Cockpit
Humeur : The Joy
Date d'inscription : 04/05/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : SMG 7S, FMJ/JHP
Autre Compte : Fuss Shee / Jin Watanabe
Arme n°2 : M6D, FMJ

MessageSujet: Re: Victoire & Trahisons   Mer 23 Déc 2009 - 2:16

L’enfer . . . Jack aurait bien aimé y faire un petit séjour histoire de voir si la vie était aussi dur qu’ici. En effet les conditions dans « Magel » comme l’appelait les pilotes et autres marines étaient déplorables depuis quelques mois, les alertes et les querelles étaient fréquentes au sein de la base . . . le pilote aurait aimé être muté n’importe où, très loin d’ici.
Malheureusement pour lui il semblait que quelqu’un ai entendu sa prière, et quand les covenants débarquèrent pour littéralement annihiler Magellan les chances de mutations vers un autre secteurs augmentèrent aussi vite que celles d’y laisser sa peau.

Malgré tout il semblait que le sort ai décidé d’épargner encore un peu la vie du pilote et de son équipe : en effet ces derniers ne pouvaient rien contre les premières vagues de bombardiers covenants et seuls les pilotes de LongSword partirent au casse-pipe lors du siège de Magellan.
Les Sparrow Hawk et Hornet étaient visiblement préservés pour la domination aérienne dans l’atmosphère : abattre un maximum de transport de troupes et de banshee avant de soi même rendre l’âme . . . c’était le prix à payer pour permettre l’évacuation d’un maximum d’hommes.

Jack marchait d’un pas nerveux dans les couloirs de la base, l’alarme venait une fois de plus de retentir inondant les murs d’une couleur rouge qui rappelait l’enfer au pilote. Cette fois-ci la mission ne concernait plus une autre escadrille, ce n’était plus d’autres braves soldats qu’on envoyait se faire tuer . . . c’était eux.

Nagase qui était la Copilote de Jack depuis près de sept ans se trouvait à quelques centimètres derrière lui, elle pouvait facilement sentir l’anxiété du militaire, malgré leurs nombreux engagements jamais une situation n’avait été aussi périeuses pour eux tous.
Leur voyage s’acheva quand ils arrivèrent dans le Hangar B, ce dernier n’était pas le plus imposant de ceux de la base mais comprenait tout de même quatre escadrilles de Sparrow Hawk dont celle de Jack et deux d’Hornet.
Le duo marcha encore quelques instant pour arriver face aux pilotes de l’escadrille Razgriz, ils étaient tous là, à attendre leur ordre de mission . . . comme de vraies soldats . . . de vraies fous



- Bien, pour la plupart je vous connais depuis assez longtemps pour vous faire confiance . . .

Jack s’arrêtât un petit instant pour regarder chacun de ses hommes dans les yeux, ils étaient tous là, sans failles, prêt à mourir pour lui.

- Je me présente devant vous ce soir et en vérité je n'ai pas peur. Pourquoi? Parce que moi j'ai fais le choix de croire? Non! Je me présente devant vous sans peur, parce que je n'oublie pas, je n'oublie pas que ce qui m'amène ce n'est pas tant le chemin qui se trouve devant moi, que le chemin qui se trouve derrière moi. Je n'oublie pas non plus que depuis des années nous faisons la guerre à ces monstres. Je n'oublie pas non plus que depuis des années, elles nous envoient leurs armées pour nous détruire. Et après des années de guerre, je n'oublie pas ce qui importe le plus . . . Nous sommes toujours là !!!

La réaction de ses hommes ne se fit pas attendre, tous crièrent leur volonté de « tuer du E.T », le petit speech de Jack faisait son effet.

- Ce soir nous allons adresser un message à cette armée ! Ce soir nous allons ébranler leurs forces ! Ce soir nous allons faire trembler leurs soldats ! Ce soir, grâce à nous, ces monstres n'oublieront jamais plus que les Razgriz sont toujours là et que nous ne craignons rien !!!

Rien ne valait des soldats motivés . . . et le Capitaine venait d’en fournir 5 au CSNU.






En quelques minutes et après le briefing réglementaire tout les pilotes de la base étaient dans leurs appareils, à l’extérieur du Hangar la nuit venait à peine de débuter et risquait de couvrir de nombreux morts de ses ténèbres. Jack était lui même entrain de faire chauffer les réacteurs de son Super Sparrow Hawk Bi-place tout en contrôlant ses nombreux instruments.
Il profita des quelques secondes nécessaires à l’ouverture des énormes portes du Hangar pour revoir dans sa tête son plan de vol : Son escadrille s’occuperait de couvrir la partie sud de la ville où se trouvait le gros des forces au sol tandis que les autres appareils se chargeraient du Nord-Ouest et de l’Est, l’escadrille Razgriz aurait ainsi pour seul renfort que quelques Hornets pour couvrir l’évacuation de centaines de soldats dans les pélicans. Ils n’avaient qu’à protéger ces derniers et tout se passerait bien . . .


- Escadrille Razgriz de Razgriz Leader, tout le monde est OK ?

- Raz 1 OK

- Raz 2 OK

- Raz 3 OK

- Raz 4 Ok

Tout le monde avait répondu à l’appel, Jack regarda à travers la large verrière de son appareil, 4 Sparrow Hawk étaient en position.

- Bien . . . Tour de contrôle de Razgriz Leader, demandons autorisation de décoller.

- Vous êtes number one pour taxi escadrille Razgriz, bonne chance là haut . . . et ramenez nos gars en vie, over.

Il n’en fallut pas plus au pilote pour commencer à rouler dans les ténèbres du Hangar. Avant de pousser les gaz le militaire activa l’amplificateur lumineux de son casque et fit signe à ses mécanos de libérer la voie.
Quelques instants plus tard les 5 appareils se trouvaient en vol survolant rapidement les avants posts de Magel . . . l’enfer commençait maintenant


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathan Aronson
Navy, Capitaine de Frégate


Nombre de messages : 44
Age : 22
Localisation : À bord de mon fidèle CSNU Gédéon
Humeur : Fan de Halo
Date d'inscription : 09/09/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Pistolet M6D
Autre Compte : Jeffrey-094, Zoka 'Carimanee
Arme n°2 : Destroyer CSNU Gédéon

MessageSujet: Re: Victoire & Trahisons   Mer 23 Déc 2009 - 4:33

Patouille... Routine... Ennui... Boulot... Ordres...

Le Capitaine Aronson se reposait sur le siège brûlant du Gédéon. Le Gédéon était le fidèle Destroyer qu'il avait demandé à FLEETCOM. Désormais, grâce à ses deux CAM et ses 8000 tonnes, Nathan pouvait enfin se sentir en sécurité. Même si les Destroyers du CSNU ressemblaient vaguement aux Frégates, ils se trouvaient deux fois plus massifs et puissants. Enfin, Nathan et son équipage pouvaient se sentir à l'aise...

- Entrée dans le système Poséideus, mon Capitaine, déclara le Lieutenant Pedro Rodriguez, du poste de navigation.

C'était maintenant le dix-huitième système stellaire que le CSNU Gédéon "survolait" ce mois-ci pendant sa patrouille. Et toujours rien d'important à signaler... Visiblement, les Covenants se tenaient tranquilles...

Pour le moment...

- Mon Capitaine! s'écria le Lieutenant Jude. Transmission d'urgence en provenance de l'Avant-Poste Magellan. C'est un appel de détresse!

Et voilà! C'était chaque fois qu'on se sentait à l'aise que les Covenants venaient tout gâcher! Vraiment, Nathan devait porter une sacrée poisse...

- Allez-y de suite, Lieutenant Rodriguez. Dans combien de temps y serons-nous?

- Si jé peux pousser la réactore à cent pour cent, nous pourrons y être dans une demi-heure.

- Réacteurs à cent-vingt pourcent, Lieutenant Rodriguez, ordonna impassiblement le Capitaine Aronson. Enseigne Garman, transférez toute la puissnce disponible dans les moteurs. Lieutnant Bartley, rechargez les CAM et armez les tubes lance-missiles Archer A à J.

- Oui, mon Capitaine.

- À vos ordres, mon Capitaine!

- Sí, señor!

- Lieutenant Jude: Répondez immédiatement au Magellan. Dites-leur que dès à présent, le Destroyer CSNU Gédéon est à leur disposition, armé jusqu'aux dents.

- Tout de suite, mon Capitaine!

Le Lieutenant Junior Michael Jude lissa ses mèches blondes de manequin-en-chef et saisit son micro.

- Avant-Poste Magellan. Ici le Destroyer CSNU Gédéon. Nous avons reçu votre appel de détresse. Nous approchons de votre position. Parés à ouvrir le feu sur l'ennemi et...

- Lieutenant Jude!

Le jeune Officier se détourna du système radio.

- Mon Capitaine?

Nathan pointa un écran tactique représentant le système Poseideus. À en juger les nombreux vaisseaux extraterrestre assiégeant Navarque II, toute manoeuvre offenssive serait vouée à l'échec.

- Dites-leur plutôt que nous sommes prêts à évacuer d'urgence...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spartanjohn117.blog.jeuxvideo.com
Jeffrey-094
NavSpecWar, Spartan-II, Adjudant


Nombre de messages : 3704
Age : 22
Localisation : Je me tiens avec dignité en face de mes adversaires.
Humeur : Mordu et passionné de Halo!
Date d'inscription : 22/07/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil à pompes M90
Autre Compte : Nathan Aronson, Zoka 'Carimanee
Arme n°2 : Lance-roquettes M19

MessageSujet: Re: Victoire & Trahisons   Mer 23 Déc 2009 - 16:24

Dans le couloir de pierre, aux lumières éteintes, une ombre vola doucement au-dessus des décombres. Une silhouette bipède, mais trop grande pour un être humain.

- Ici Sierra 094. La charge est en place.

Le Spartan s'éclipsa lentement parle chemin d'où il était venu. Dès qu'il pénétra dans le couloir suivant, les lumières étaient revenues et l'alarme Alpha grondait, déferlant de puissants éclairs rouges. Le nméro 94 courait à vitesse folle, un sac rempli d'explosif pendant à son épaule gauche et un fusil à pompes M90 tenu fermement dans sa main droite.

- Ici Sierra 094. Où en es-tu, Sierra 113?

Dans l'écran tête haute du super-soldat en armure résonna une voix féminine:

- Ici Sierra 113. Trois charges positionnées. Plus que deux.

- Compris, Sierra 113. Rendez-vous au point d'extraction dans cinq minutes.

- Affirmatif, Adjudant.

- Jeffrey, terminé.

Jeff bifurqua au tournant du corridor et se retrouva face à des barricades placées par les marines qui tiraient rageusement sur les Élites qui s'approchaient dans le couloir. Il prit dans une de ses sacoches deux grenades à fragmentation qu'il dégoupilla et balança dans le groupe d'assaillants. Trois extraterrestres furent projettés contre les murs. Mais deux autres étaient encore en vie. Jeff sauta dans le tas avec son arme et tira sur le premier. Celui-ci se recroquevilla de douleur et fut achevé par un coup de crosse qui lui fendit le crâne. Le second, quant à lui, ne se laissa pas impressionné par le Spartan. Il déversa sur lui une rafale de projectiles à plasma avec son fusil alien. Jeff s'élança sur le côté tout en ouvrant le feu. Son tir toucha son but: Le bouclier énergétique recouvrant le corps de l'alien fut vidé. Jeffrey put alord en finir d'un simple coup de pied dans l'estomac. Les soldats humains, derrière lui, montraient de gros yeux écarquillés. Il était rare de voir un Spartan de ses propres yeux...

- Marines! Gagnez immédiatement le hangar pour extraction!

- Désolé, mon... Adjudant, répondit l'un d'eux en examinant le grade de son interlocuteur. Mais nous avons reçu l'ordre de défendre l'aile C contre...

- C'est trop tard, soldat! Il n'y a plus rien à défendre. Les autorités ont déjà ordonné l'évacuation!

Sans en rajouter, le Spartan s'éclipsa une fois de plus, allant poser les charges explosives qui lui restaient dans différents points stratégiques du secteur.

*
* *

- Ici Sierra 094. Où en es-tu, Sierra 113?

- Les charges sont en place. Attends les instructions.

- Cours immédiatement! Fonce vers le hangar. Si je n'y suis pas dans deux minutes, ordonne aux secours de décoller.

- Et toi, où en es-tu?

- Je règle la dernière charge...

- Reviens vite!

- Sierra 094, terminé.

Jeff s'empressa de programmer la fréquence du dernier explosif. Dès que ce détail fut réglé, il put à nouveau commencer à courir. Partout sur le chemin, des marines et des civils cavalaient, appeurés par leurs ennemis, en direction du point d'extraction.

Devant le hangar principal, le Destroyer était en position stationnaire, en basse altitude, une passerelle d'embarquement l'unifiant aec le sol.

- Dépêche-toi, Jeff!

- Je suis dans le hangar, Léa, t'inquiète pas.

Un autre Spartan se tenait là, prêt à s'embarquer pour une destination inconnue. Il s'agissait de Léa-113, l'éternelle ange-gardien de Jeff. Les deux super-soldats montèrent à bord du CSNU Gédéon par le sas principal. Dans le hangar de Magellan, des pilotes de chasse étaient en rogne, car ils ne pouvaient embarquer leurs vaisseaux - Les Destroyers du CSNU ne contiennent aucun hangar - , mais furent contraints de les abandonner derrière eux. Dans la débandade des plus totales, le personnel de Magellan décolla à bord du Gédéon avec difficulté. Derrière eux, Magellan, la fière base, fumait et cramait sous le plasma des Covenants.

- Passe-moi le détonnateur, demanda Jeff à Léa, qui était auprès de lui, dans l'observatoire du Destroyer.

Elle le lui donna sans hésiter et sur un même élan, Jeff appuya sur le bouton rouge. Chacun présent dans la salle sembait soudainement abattu par la grandeur de l'explosion qui enveloppait maintenant le foyer dans lequel ils avaient servi depuis tant d'années.

Explosion qui envoya pourrir une poignée d'envahisseurs en enfer et qui élimina finalement toute source plausible de renseignements d'astrogation humaine.


Dernière édition par Jeffrey-094 le Jeu 24 Déc 2009 - 23:24, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spartanjohn117.blog.jeuxvideo.com/home/
Jack .M
Air Force, Capitaine


Nombre de messages : 820
Age : 24
Localisation : Dans un Cockpit
Humeur : The Joy
Date d'inscription : 04/05/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : SMG 7S, FMJ/JHP
Autre Compte : Fuss Shee / Jin Watanabe
Arme n°2 : M6D, FMJ

MessageSujet: Re: Victoire & Trahisons   Mer 23 Déc 2009 - 16:41

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Wellsey
Rebelles, Traître, Ancien Marines


Nombre de messages : 1537
Age : 22
Date d'inscription : 17/03/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil à pompe M45 TS
Autre Compte : Alar'Valam
Arme n°2 : Pistolet M6D+ Couteau de Combat

MessageSujet: Re: Victoire & Trahisons   Mer 23 Déc 2009 - 20:13

James avait eu une permission sur la station Magellan avec cinq des membres des Beach Boys, son escouade. Le SRN lui avait gentiment offert une nouvelle armure d’ODST avec le nom « Peter O’Connor » et le grade de sergent. Les six soldats devaient passés inaperçu dans le quartier Sud de la base. Mais quelques jours après leur arrivée, les covenants attaquèrent et en masse en plus à croire que les Beach Boys portaient la poise.

James était en quelque sorte responsable des cinq hommes vu qu’il avait le grade le plus élevé, ils étaient dans un couloir sombre, l’électricité était devenue défaillante depuis l’attaque. Le groupe avait dû escorter des hauts-gradés du SRN pour les faire évacuer. Ils avaient tous leur arme en mains près à faire feu, un groupe de dix marines arriva devant eux, ils semblaient paniqués. Un caporal était à leur tête, il s’arrêta à côté de lui :

-N’allez pas par là, sergent ! Ça grouille de covenants !

-Nous, on va par là ! (James sortit sa carte du SRN et la plaqua au visage du marine) SRN ! Caporal, je vous ordonne d’aller placé les charges d’explosifs dans les points stratégiques et dans les banques de données de ce quartier !

Le soldat semblait hésité, mais il finit par donner sa réponse :

- C’est d’accord, attendez nous à la zone d’évacuation !

-Bien entendu. répondit l’agent du SRN

James venait de leur confier une mission suicide, mais des personnes devaient mourir pour le bien de tous, en plus il ne fallait pas qu’un simple marine retienne son identité, c’était la première règle de l’escouade. Il attendit que la dizaine d’hommes s’éloigne pour parler dans son casque en le branchant sur toutes les liaisons environnantes :

-Ici le sergent Peter O’Connor, nous avons besoin d’une évacuation dans le quartier Sud, je donnerais notre position par une balise ! Terminé !

Le groupe se remit en route, ils devaient trouvés une porte d’accès menant à l’extérieur. L’atmosphère était calme, trop calme pour James. La porte d’accès était à leur droite, Mrs.Green s’assura que ses coéquipiers passent avant lui. Les cinq hommes avaient déjà franchis la porte, James allait faire pareille quand il vit un groupe de cinq élites au bout du couloir, ils ne semblaient pas avoir encore repéré sa présence, mais ça allait vite changer. L’agent du SRN dégoupilla une paire de grenades à fragmentation et les lança sur les covenants. James s’empressa de fermer la porte et courir très vite aussi loin qu’il le put avec son escouade, une explosion se fit ressentir derrière eux. Le petit groupe se cacha dans les ruines d’un petit avant-poste, le chaos régnait autour d’eux, il activa la balise en espérant que le pélican ne serait pas trop long. Les assauts des sous-fifres de l’alliance covenant, les grognards avaient été vite repoussés.

Quelques minutes plus tard, un pélican se posa à quelques mètres de leur position couvert par des sparrow hawk. Le groupe monta vite à l’intérieur pour s’échapper d’une future et prévisible confrontation avec les extraterrestres. Le pilote du vaisseau de transport lui demanda :

- Vous êtes que ça ?


James répondit en pensant au groupe de marines qu’il avait envoyé au casse-pipe.

- Nous sommes les seuls survivants .

Mrs.Green alla s’asseoir à l’arrière avec ses coéquipiers, le vaisseau commença à décoller. Il prit le détonateur et appuya sur le bouton rouge, une explosion lumineuse et très bruyante apparue. Le soldat avait bien changé depuis son entrée au SRN.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack .M
Air Force, Capitaine


Nombre de messages : 820
Age : 24
Localisation : Dans un Cockpit
Humeur : The Joy
Date d'inscription : 04/05/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : SMG 7S, FMJ/JHP
Autre Compte : Fuss Shee / Jin Watanabe
Arme n°2 : M6D, FMJ

MessageSujet: Re: Victoire & Trahisons   Jeu 24 Déc 2009 - 2:28

Les 5 Sparrow Hawk volaient silencieusement dans le ciel enflammé de Magellan, au dessus d’eux de nombreux vaisseaux covenants imposaient un blocus aux militaires. Jack se sentait de plus en plus acculé.


- Putain de merde, le radar est totalement saturé !!!

- Du calme Raz 2, on se cantonne à notre mission . . . on protège les Pélicans d’évac

Malgré tout l’ailier avait raison, des banshee, des spirits, des seraphs et des phantoms remplissaient le ciel, la mission était vraiment suicidaire . . . mais de tout façon ils n’avaient guère le choix.
Sous leurs pieds le quartier sud de la ville était en feu, visiblement les covenants n’avaient pas encore atteints la base militaire mais les envahisseurs ne mettraient pas longtemps avant de tout réduire en cendre, leur recherche d’informations humaine fournissait malgré tout le temps nécessaire à l’évacuation.
Soudain une voix étrangère se fit entendre dans le cockpit


- Escadrille Razgriz de VIP un et deux, tout les membres du SRN sont à bord mais impossible de s’extraire sans support aérien, toute votre escadrille est réquisitionné . . . c’est un ordre !

Jack sentit le sang lui monter à la tête . . . quels putain d’enculés ces connards du SRN, toutes une escadrille pour quelques pontes alors qu’il restait des centaines de marines à protéger . . .


- Wilco VIP ! Raz 1 tu prends la tête de l’escadrille et tu va t’occuper de nos huiles, profitez-en pour vous casser d’ici si vous le pouvez . . . nous on reste là

Le pilote savait que cette décision de rester ne lui appartenait pas entièrement, Nagase sa copilote était aussi impliqué par ce choix . . . mais il savait qu’elle aurait refusé de fuir.
L’ailier de Jack « Chopper » ne répondit pas tout de suite, c’était aussi un choc pour lui.


- Capitaine . . . Jack . . . vous êtes sur ?

- Affirmatif Chopper . . . bonne chance à vous.

- C’est vous qui en aurez besoin Keï . . . escadrille de Raz1 on décroche cap 036

Ainsi le Super Sparrow Hawk continua son vol seul dans la nuit, Jack diminua son altitude pour se retrouver au ras des bâtiments en feu. Ces derniers étaient pour la plupart en ruines, les bombardements ayant même rasé toute une zone de la ville.
Ils ne leurs restaient plus qu’à attendre un appel à l’aide, attaquer un appareil ennemie reviendrait à se suicider. Nagase ne perdait pas une seconde et scannait toutes les fréquences emmenant du quartier, c’était vraiment l’enfer en dessous.


- Ici le sergent Peter O’Connor, nous avons besoin d’une évacuation dans le quartier Sud, je donnerai notre position par une balise ! Terminé !

Jack n’engagea pas la conversation avec le militaire mais s’adressa à sa copilote.

- On ne peut rien pour lui, transmet le message à une unité d’évac dans le coin

La militaire s’exécuta sans attendre et la manœuvre ne fut pas infructueuse. A quelques centaines de mètres de là un Pélican scannait les fréquences à la recherche de soldats.
Le pilote s’adressa directement au Pélican « Sea Goblin » et tandis que ce dernier scrutait les rues à la recherche d’une balise où se poser le Super Sparrow Hawk « KATANA » armait ses missiles en prévision d’un futur engagement.
Le stress qui régnait dans le cockpit de l’appareil avait lentement laissé place au professionnalisme, les deux militaires n’étaient plus sous l’influence de la peur.
Nagase regarda le paysage à travers la verrière, le monde brûlait sous ses yeux . . . une larme faillit couler sous son casque mais l’appel du Sea Goblin l’en empêcha.


- Sea Goblin de Razgriz Leader, on a repéré la balise et on s’y pose, ca serait sympa de nous couvrir !

- Wilco





Cinq minutes plus tard le Pélican était de nouveau en l’air, les deux appareils s’apprêtèrent à dégager de la zone quand une alarme glaça d’effroi tout les pilotes.


- 4 Bandits en approche rapide !!!

- Nom de dieu . . . accroches moi ces connards !


Jack coupa les gaz et tira sur le manche de façon brutal, l’effet ne se fit pas attendre et le Faucon exécuta un demi tour extrêmement rapide tout en « illuminant » les 4 Banshee qui se rapprochait dangereusement du Pélican.


- Sont Accrochés !

- Fox 1 !!!

Jack appuya à quatre reprise sur la commande de tir et les missiles fusèrent aussitôt vers leurs cibles . . . en une poignée de secondes deux projectiles atteignirent leurs cibles provoquant des explosions violètes dans la nuit de Magellan, mais trop tard pour les deux autres qui ratèrent leurs cibles de peu.


- Razgriz ! On a un banshee au cul !

La situation tournait en leur désavantage, un bandit avait disparut tandis qu’un autre essayait de descendre le Pélican d’évac.
Le Katana exécutât encore un virage à G élevé pour se retrouver derrière le banshee poursuivant, Jack poussa la commande des gaz à fond pour se placer dans les six heures de ce dernier et ajusta rapidement le tir canon. C’était vraiment peu évident vue que le Pélican effectuait des manœuvres évasives à travers les bâtiments en ruines . . . les passagers devaient en voir de toutes les couleurs.

Puis tout s’acheva en quelques secondes, l’instant sembla durer une éternité pendant que Jack analysait rapidement tout ce qui se passait devant ses yeux. Au moment où le Banshee se retrouva dans la mire du Sparrow Hawk l’appareil covenant fit feu sur le transport détruisant deux de ses réacteurs. Le Capitaine du Faucon répondit aussitôt par une salve d’obus qui coupa littéralement en deux le Banshee qui explosa dans une vague de flammes violètes.
Au même instant une alarme raisonna dans le cockpit, Jack savait très bien la signification de cette dernière : Un banshee se trouvait derrière eux et venait de faire feu . . . ils n’avaient aucune chance et le radar le confirmait.


- BREAK ! BREAK ! BREAK !

Aucune chance . . . la décharge de plasma fit exploser l’un des réacteurs du Faucon avant même que Jack puisse réagir, le choc souffla une partie de la verrière et assomma la copilote. Toutes les Alarmes virèrent au rouge tandis qu’ils partaient en vrille, par réflex Jack enfonça le palonnier de l’appareil tout en criant dans son micro.

- Razgriz leader va s’écraser, on part en vrille !!!

La chute parût durer des heures et Jack regardait l’Altimètre comme l’annonciateur d’une mort rapide . . . L’appareil toucha le sol et la violence de l’impact lui fit perdre connaissance tandis que le Sparrow Hawk glissa le long du sol sur une vingtaine de mètres pour finalement stopper sa course contre un poteau . . . puis se fut le noir . . .









Lieu du Crash



- Put…ain……d…..mer….de…

Jack s’était évanoui après le choc, les sangles du Sparrow Hawk s’étaient automatiquement bloquées ce qui lui avait momentanément coupé la circulation sanguine. Peu à peu il reprit conscience, les alarmes du tableau de bord qui clignotaient semblaient agressives et résonnaient dans son esprit. Sa vision était encore troublée mais il pouvait déjà péniblement analyser la situation : ils avaient été abattu derrière les lignes ennemies.
Jack coupa ses sangles puis désactiva les alarmes, les lumières rouges continuaient d’illuminer le cockpit mais la voix féminine qui le harcelait s’était tût. Après avoir lâché un juron le pilote regarda son tableau de Nav, ils n’étaient plus très loin de la Safe-Zone mais il lui était impossible de savoir si l’évacuation général comptait l’attendre. Soudain Jack se souvint qu’il n’était pas seul, il regarda rapidement le siège qui lui faisait face . . . Nagase ne bougeait plus.

Jack ouvrit le cockpit, la poussière qu’avait soulevé leur crash s’infiltrait dans la cabine tandis que le pilote essayait de se lever, chacun de ses muscles lui faisaient mal et s’extirper de la carcasse encore fumante du Faucon lui fit un mal de chien. Il parvint tout de même à se réceptionner convenablement mais l’une de ses jambes failli se dérober sous son poids, en relevant la tête il aperçut la turbine manquante, pas étonnant que la vrille fût aussi soudaine.
Jack s’empressa d’allez voir sa copilote à l’avant du Cockpit, ce qu’il vue lui fit l’effet d’une bombe.

La militaire qui avait enlevé son casque avait reçu un morceau de métal dans le ventre durant le crash, sa combinaison de vol était taché de sang et elle avait du mal à respirer. Mais malgré tout elle continuait à fixer Jack calmement, ce dernier s’effondra presque en larmes à la vue de son amie mourante . . . elle avait toujours été plus qu’une amie.


- Keï . . . bouge pas on va arranger ça . . .

Lui même n’y croyait pas, comment auraient ils pût « arranger ca » ? Mais pourtant il se refusait d’y croire . . . elle ne pouvait pas mourir . . . pas alors que lui était encore en vie . . .

- Désoler Jack . . . grâce à toi . . . bien amusé . . . merci . . .

- Nagase ? . . . Keï ? . . . KEI !!!!!

Elle venait de rendre son dernier souffle dans les bras du pilote . . . ce dernier la tenant dans ses bras en pleurant toutes les larmes de son corps, la seule femme qu’il n’avait jamais aimé, et maintenant elle était morte . . .
Il restât là plusieurs minutes, silencieusement à se recueillir auprès du cadavre de la jeune femme quand un appel brisa le lourd silence. La voix était celle d’un homme qui avait été visiblement très secoué.


- Arg . . . quelqu’un m’entend ? . . . On s’est crashé avec un Pélican . . . on est quatre à avoir survécu . . . y a quelqu’un ? . . . On se trouve sur la place Pigafetta . . .

Jack consulta rapidement l’un des écrans encore allumé du cockpit . . . leur position n’était qu’à quelques dizaines de mètres de la sienne. Après s’être une dernière fois recueilli au près de Nagase le pilote quitta sans regret le Faucon et lâcha une grenade incendiaire dans le cockpit de ce dernier avant de partir au pas de course vers la place Pigafetta.




Il ne lui fallut que quelques minutes pour rejoindre le lieu du Crash du pélican, ironiquement ce dernier c’était crashé contre un Hangar d’où avait décollé des Hornets quelques heures auparavant. La moitié du Cockpit était enfoncé dans un mur de béton . . . peu de chance pour que le pilote ai survécu.
Soudain un soldat sortit des ténèbres vers Jack et lui fit signe de le suivre.


- Vous êtes qui vous ?

Le capitaine se regarda rapidement, malgré les déchirures et le sang qui composaient sa combinaison on pouvait toujours distinguer qu’il s’agissait d’un pilote.


- Votre pilote . . . reste à trouver un moyen de transport.


Le soldat se retourna vers l’entrée du Hangar et la montra du doigts


- Ca doit pouvoir se faire.





Le Hangar était totalement désert, le petit groupe de cinq personnes marchait rapidement dans les couloirs sombres de la base, cette dernière ne devait plus être alimenté car le bâtiment était uniquement éclairé par les explosions et les feux qui se déclaraient en ville. Jack avait l’impression qu’une ambiance malsaine imprégnait les lieux . . . et ses nouveaux « compagnons » ne lui inspiraient guère confiance.
Après quelques minutes de fouille le groupe arriva enfin sur un Hangar de décollage vertical, le toit du bâtiment s’était totalement ouvert pour permettre à tout les appareils de quitter la base dans les plus brefs délais. Bien entendu il ne restait plus aucun appareil, du moins c’est ce que Jack croyait.


- Regardez ! Un Hornet !!!

Les cinq soldats se ruèrent vers la machine, c’était leur dernière chance de pouvoir quitter en vie cette maudite planète.
C’était vraiment trop beau pour être vraie, la verrière était déjà ouverte et Jack jeta un rapide coup d’œil aux instruments de l’extérieurs, il y avait assez de carburant pour rejoindre le point d’évacuation.

Soudain quelqu’un arma un pistolet dans leurs dos, le pilote se retourna lentement pour voir de quoi il s’agissait : Un autre pilote les braquait avec un M6.


- Désoler gentleman mais ceci est mon appareil . . . et je n’entends pas prendre de passagers avec moi

Jack ferma les yeux . . . et un coup de feu claqua dans la nuit de Magellan.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Wellsey
Rebelles, Traître, Ancien Marines


Nombre de messages : 1537
Age : 22
Date d'inscription : 17/03/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil à pompe M45 TS
Autre Compte : Alar'Valam
Arme n°2 : Pistolet M6D+ Couteau de Combat

MessageSujet: Re: Victoire & Trahisons   Jeu 24 Déc 2009 - 23:10

- Arg . . . quelqu’un m’entend ? . . . On s’est crashé avec un Pélican . . . on est quatre à avoir survécu . . . y a quelqu’un ? . . . On se trouve sur la place Pigafetta . . .

Le pilote et deux des hommes de son escouade étaient morts, il avait demandé aux trois autres survivants de l’attendre dans le couloir du hangar. James allait rester dehors pour voir si quelqu’un viendrait suite à son appel radio. Il se cacha dans l’ombre du bâtiment en béton et attendit. Quelques minutes plus tard, une silhouette se présenta, elle semblait être humaine. James se dirigea vers l’individu toujours son fusil d’assaut dans une main et lui demanda de le suivre :

- Vous êtes qui vous ?


- Votre pilote . . . reste à trouver un moyen de transport.

La réponse du pilote dessina un sourire sur le visage du soldat, il pointa du doigt le bâtiment derrière lui et reprit :

- Ça doit pouvoir se faire.

Ils entrèrent dans le hangar et traversèrent les longs couloirs sombres dû à la perte d’électricité dans ce secteur avec le reste de son escouade. Après quelques minutes de fouille le groupe arriva enfin sur un Hangar de décollage vertical, le toit du bâtiment s’était totalement ouvert pour permettre à tous les appareils de quitter la base dans les plus brefs délais. Mrs.Green fouilla rapidement du coin de l’œil la salle pour voir un appareil aérien :

- Regardez ! Un Hornet !!!

Les quatre hommes se précipitèrent dessus, James lui marchait tranquillement. Il se demandait pourquoi un hornet serait resté là en pleine situation de combat contre les covenants et qui plus est celui-ci avait sa verrière déjà ouverte comme pour attirer d’éventuels survivants. Il croyait plus à un piège fait de la part des covenants, mais la vérité fut tout autre qu’en un autre pilote sortit de nulle part et braqua son pistolet M6 sur le pilote que James avait trouvé qui était en train de regarder si l’appareil était opérationnel. Mrs.Green visa à l’aide de son MA5B la menace tout en espérant qu’il ne toucherait pas leur moyen de sortir de cette affaire, il fit une légère pression sur la détente de l’arme ce qui fit partir cinq balles du canon qui vinrent presque toutes se loger dans le torse de l’ennemi notamment dans le cœur. Le pilote tomba au pied de son confrère, James se dirigea vers ses coéquipiers, le pilote voyant que c’était lui qui avait tiré lui fit un signe de tête et lui dit :

-Merci sans vous…

James passa à côté de lui presque en l’ignorant pour se trouver une place sur le hornet :

-Si vous ne nous tirez pas d’ici, vous finirez comme lui !

Le pilote resta figeait trois secondes suite à la remarque de l’agent secret du SRN puis décida de monter dans le cockpit, il fit plusieurs manipulations qui étaient inconnues à James puis les réacteurs vrombirent. L’appareil quitta le sol en décollant verticalement.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack .M
Air Force, Capitaine


Nombre de messages : 820
Age : 24
Localisation : Dans un Cockpit
Humeur : The Joy
Date d'inscription : 04/05/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : SMG 7S, FMJ/JHP
Autre Compte : Fuss Shee / Jin Watanabe
Arme n°2 : M6D, FMJ

MessageSujet: Re: Victoire & Trahisons   Dim 27 Déc 2009 - 4:22

L’homme s’effondra quelques instants après les coups de feu, ces derniers avaient été tirés dans le dos de Jack et provenaient sûrement d’un de ses nouveaux « coéquipiers ». Le moins qu’on puisse dire c’est que le tir avait été aussi rapide que mortel : cinq balles dans le buste au niveau du cœur . . . le « pauvre » pilote n’avait eu aucune chance.
Jack regarda un dernier instant le cadavre encore fumant du militaire et se retourna pour remercier le tireur.


- Merci sans vous…

Les hommes ne lui adressèrent pas un regard et s’harnachèrent aux mousquetons magnétiques du Hornet. Il avait affaire à des tueurs . . . des pros qui n’hésitaient jamais au moment d’appuyer sur la gâchette, quelque soit la cible.
Jack sentait le M6D qu’il portait dans son holster d’épaule lui peser de plus en plus lourd, comme si ce dernier l’appelait. Le Capitaine se contenta de marmonner quelques mots avant de s’installer aux commandes du Hornet.


- Putain d’assassins . . .

Il s’apprêtait à abaisser la verrière du cockpit quand le leader lui adressa une dernière parole destructrice.


- Si vous ne nous tirez pas d’ici, vous finirez comme lui !

Jack le regarda quelques secondes tout en restant dans le cockpit . . . toujours le poids du M6 qui se faisait ressentir


- Si je finis comme lui vous ne vous tirez pas d’ici . . . vue ?


Quelles bandes de connards . . . le pilote n’avait qu’à décoller, couper les mousquetons, faire un tonneau et tout le monde virait du Hornet en vol . . .
Soudain Jack eu un éclair de lucidité, ils étaient en plein dans une ville assiégée par les coves, tout pouvait exploser d’une seconde à l’autres, ces militaires venaient de lui sauver la vie et . . . il divaguait complètement.

Puis il pensa à Nagase . . . il la connaissait depuis si longtemps . . . son visage ensanglanté et souriant le glaça d’effroi, ses dernières paroles lui revenaient comme autant de pics se figeant dans son cœur.


- On décolle un jour ou quoi ?

Un des soldats le regardait étrangement, à défaut d’autres choses il venait au moins de « réveiller » le pilote . . . mais quelle bande de connards !

Sans répondre ce dernier s’exécuta et alluma les deux turbines tout en effectuant un Chek-Up pour le moins sommaire : quatre roquettes et deux-cents obus, du carburant pour tenir la distance jusqu’au point d’évac et suffisamment de leurres pour illuminer les rues de Kyoto . . . cela faisait d’ailleurs longtemps que le pilote n’était pas rentré sur terre, revoir Paris ou le Japon semblait être un luxe irréalisable . . .


- On s’accroche . . . une fois dehors ça va violemment secouer

Jack baissa la verrière et verrouilla cette dernière, il regarda au dessus de lui vers la « sortie », plusieurs escadrilles de banshee sillonnaient la zone. Il était claire que toute la ville et même la base militaire était tombée . . . ca serait du full Post Combustion jusqu’à un hypothétique échappatoire.


- And hereeee weeee goooo !!!!!










Espace aérien de Magellan Sud



Le pilote ne prit pas le temps d’admirer le paysage une fois sortit du Hangar, malgré tout la vision apocalyptique qu’il eu lui fit un choc, si quelques heures plus tôt la ville brûlait cette dernière était maintenant réellement entrain de mourir . . . de nombreuses explosions déchiraient les bases et les incendies n’en étaient que plus impressionnants, il fallait fuir tout de suite ou mourir maintenant.
Jack prit sur lui pour se concentrer sur ses instruments, le radar longue portée n’avait plus d’importance mais celui de détection rapproché devenait subitement son meilleur ami.
Il entra rapidement la fréquence d’urgence pour appeler ce qui pouvait rester d’un poste de contrôle . . . une opération qu’aurait normalement dût effectuer Nagase . . . le pilote chassa cette idée avant quelle ne l’obsède.


- PC de Razgriz Leader . . . PC de Razgriz Leader . . . BORDEL DE MERDE, SI IL Y A ENCORE QUELQU’UN SUR CE CAILLOU QUI PEUT NOUS SORTIR DE CE MERDIER QU’IL REP…

Une voix lui répondit sur une fréquence inconnu, ce fut comme une délivrance.


- Razgriz Leader, ici le Destroyer Gédéon. Toutes les unités ont ordres de se replier vers le secteur Alpha de la base Nord. Nous dégageons la zone dans 12 minutes Razgriz . . . avec ou sans vous. En attendant on tiens la zone.

- Wilco, on arrive !

La délivrance . . . et bien qu’un destroyer ne comprenne pas de Hangar il serait forcément possible d’y accoster avec un Hornet . . . il ne restait plus qu’à parcourir la distance les séparant du Gédéon en moins de dix minutes.
Dès que Jack pousserait la commande des gaz à fond, ils deviendraient visible pour toute la flotte Covenants. Le pilote n’hésitât pas une seconde et lança le Hornet à pleine vitesse dans le ciel de Magellan.



L’effet ne s’était pas fait attendre : Le Hornet volait à sa vitesse max tandis que deux escadrilles d’une dizaine de Banshee les poursuivaient férocement, Jack essayait tant bien que mal de se concentrer sur ce qui se passait devant lui tout en évitant les tirs de plasma qui frôlait la carlingue de l’appareil. Les immeubles en flammes lui servant d’obstacles pour distancer ses adversaires ou les empêcher d’avoir une ligne de tir dégagée.
Le peu de visibilité que lui offrait la nuit enflammée de Magellan n’arrangeait rien, ainsi les 5 militaires volaient à plus de 250Km/h en direction d’un hypothétique échappatoire.

Le temps ne semblait pas passer, les tirs covenants ne s’arrêtaient pas non plus et la vingtaine d’appareils s’engagea sur une avenue longue de plusieurs kilomètres.
Le Hornet avait plus de puissance moteur mais les banshee ne lâchaient rien, la post combustion enclenché depuis le début de la poursuite commençait même à faire surchauffer une des turbines, le dénouement risquait d’être plus proche que prévu.

Une alerte missile glaça le sang de Jack, un rapide coup d’œil dans le rétroviseur lui annonça qu’un projectile violet plus gros que la normal se dirigeait effectivement vers eux.
Le pilote n’eu qu’une demi seconde pour réagir et ne perdit pas de temps : D’un même mouvement il tira d’un coup sec sur le manche ce qui eu pour effet de faire cabrer l’appareil et il lâcha une dizaine de leurres thermiques qui éclairèrent l’avenue.

La manœuvre avait coûté chère en vitesse mais le missile était dévié, le Frelon reprit directement la direction du Destroyer, ils n’étaient plus très loin maintenant. L’appareil survolait à très basse altitude une base militaire de plusieurs mètres de haut, une seconde d’attention indiqua à Jack que cette dernière était en feu, il remarqua aussi que l’état des passagers ne semblait pas être au top . . . mais il avait d’autres préoccupations.
Les poursuivants semblaient effectivement se trouver à quelques mètres à peine du Hornet.


- Putain ils nous remontent !

- On décolle dans cinq minutes Razgriz, les vaisseaux covenants arrivent !!!



Soudain le temps sembla se ralentir et Jack put analyser la situation plus facilement : Au loin le Destroyer était distinguable, il se trouvait à quelques centaines de mètres du sol et devait finir d’embarquer les derniers militaires. Derrière lui de nombreux chasseurs essayaient de les descendre, et il était certain qu’ils n’arriveraient jamais vivant jusqu’au Gédéon en ligne droite. Il ne lui restait plus qu’à tenter une folie dont il avait le secret pour tenter de sauver leurs peaux . . . . . . Puis il poussa le manche d’un coup violent









Le Hornet piqua aussitôt vers la base en flamme à grande vitesse, ou plus précisément vers le gouffre de quatre mètres de diamètres que Jack avait repéré une seconde auparavant. Si ce dernier avait de la chance le trou pouvait être relié à un tunnel de service . . . sinon ils s’écraserait à 300Kmh contre un mur de béton.
L’appareil passa dans le gouffre à très haute vitesse, Jack ferma les yeux une demi-seconde comme pour prier un dieu auquel il ne croyait pas et les rouvrit l'instant d’après pour constater qu’il avait gagné son pari. L’engin volait à plus de 180 Km/h dans un tunnel de quelques mètres de diamètres, la manœuvre était insensé et chaque obstacles apparaissaient devant Jack à une vitesse fulgurante.

Une énorme explosion violète déchira l’entrée du tunnel où était passé le Frelon, visiblement les Banshee étaient moins agiles qu’eux . . .
Le pilots s’autorisa un sourire éclaire pour cette action suicide puis se demanda tout aussi rapidement comment sortir du sous-sol, ils se trouveraient sous le Gédéon dans quelques secondes et il n’y avait aucune trace d’une quelconque ouverture.
Soudain un tir ébranla la structure 100 mètres devant le Hornet, Jack n’arrêtât pas sa machine mais profita de l’occasion pour sortir . . . c'était maintenant ou jamais.
Le pilote arma les quatre roquettes et tira les projectiles sur le plafond du tunnel où celui ci s’était en partie effondré. Il poussa de nouveau la manette des gaz à fond et se jeta dans les flammes en espérant pouvoir revoir la nuit de Magellan en vie.









Jamais deux miracles sans trois . . . l’appareil fumant quitta les antres de la base militaire aussi vite qu'il y était entré. Jack pût enfin voir le fameux Destroyer et le Hornet crachait la fin de sa puissance pour le rejoindre à toute vitesse.


- Ici Gédéon, départ dans 150 secondes.

- Ouvrez la soute dès que possible Gédéon !!!

Le pilote n’eu comme réponse que des parasites . . . il fallait que ce dernier ai entendu son message ou ils étaient tous morts, et ils n’avaient pas fait tout ce chemin pour crever là.
Le Destroyer se rapprochait de plus en plus, le Hornet avait du mal à voler aussi haut dans le ciel mais tenait quand même le coup. Les Alarmes devenaient folles et Jack avait l’impression que c’était toute l’armée covenant qui était derrière eux. Il ne regarda pas dans le Rétroviseur pour savoir si c’était vraie et poussa encore plus les deux réacteurs fumants du Frelon.

- Départ dans 15 secondes

- OUVREZ CETTE PUTAIN DE SOUTE !!!

Soudain une lumière orangé difficilement distinguable s’alluma sur l’un des flancs du Destroyer, il fallait aussi que les portes s’ouvrent assez vite . . .
Ils étaient à 40 mètres . . . 30 . . . 20 . . . le pilote poussa la post combustion à son maximum, les turbines pouvaient exploser ou s'arrêter n’importe quand tandis que le Destroyer pouvait disparaitre à chaque instant.
Enfin un fin rayon de lumière s’échappa des portes de la soute et Jack y fonça sans réfléchir.


Tout se déroula très vite, le cockpit du Hornet passa le portail à pleine vitesse tandis qu’un des réacteurs de l’appareil fut arraché par une des porte d'acier. Le choc fit glisser la carcasse fumante du frelon sur une dizaine de mètres dans la soute pour enfin stopper sa course contre un mur.

Le choc sonna le pilote, ce dernier regarda brièvement la pièce qui l’entourait à travers son casque fendu tandis que le type de la radio hurlait.


- On se casse !!!


« Pas très professionnel » . . . Jack esquissa un sourire avant de se plaquer au fond de son siège . . . il était encore en vie . . . mais pour combien de temps ?




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John B. Shepard
NavSpecWar, Directeur, Lieutenant-Général


Nombre de messages : 1053
Localisation : Québec, Québec
Humeur : Paresseux
Date d'inscription : 08/08/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil à pompe M90
Autre Compte :
Arme n°2 : M6C Magnum Sidearm

MessageSujet: Re: Victoire & Trahisons   Mar 29 Déc 2009 - 9:00

Les Pélicans quittaient rapidement le hangar avec le personnel de la base Magellan. Tout le monde était en pleine alerte maintenant que les Covies attaquaient. Quelques engins d'attaque décollèrent prêts à défendre les airs de la base. John vit bien que c'était l'escadron Razgriz qui s'apprêtait à affronter l'enfer qu'était l'espace aérien de la planète. Les Covies disposaient d'appareils très dangereux : les Banshees. Leurs lasers avaient tôt faits d'endommager les canonnières de combat du UNSC, malgré leur efficacité extraordinaire. Sheppard croyait en ce capitaine ... le capitaine Jack. Il avait été un des rares officiers de l'air envoyés sur la mission dans le système Thêta.
À partir de la salle de conférence, Sheppard avait une bonne vue sur les évènements autour de la base Magellan. Des écrans lui montraient de différents points de vue stratégiques très utiles. Des caméras à l'intérieur de la base et à l'extérieur lui indiquaient le fil des évènements. Des vagues d'appareils ennemis déferlaient sur la planète envahissant les airs d'une marée mauve. La résistance offerte par l'escadron Razgriz et ses homologues seraient très peu efficaces, mais peut-être offriraient-elles un sursis aux vaisseaux de transport qui assuraient l'évacuation vers le Gédéon ? John serrait les dents en observant la situation qui devenaient de plus en plus critiques. Des tourelles réparties habilement dans des grottes ou des plateaux autour de la montagne qui abritait la base offraient un soutien peu négligeable pour les appareils humains. Cependant, ceux-ci étaient vite écrasés par des rayons de plasma qui détruisaient cette dernière défense contre l'envahisseur. Des Phantoms envoyaient ensuite des essaims de Grognards et d'Élite qui précédaient une vague de Chasseurs. Bientôt, les couloirs seraient complètement envahis par les Covies. Il était trop tard, Magellan était tombé. Les quelques groupuscules de marines qui étaient restés derrière dans l'espoir d'anéantir les aliens étaient sauvagement anéantis. John faisait tout pour ralentir la progression de ses ennemis en fermant les portes, en leur enlevant l'air, en faisant exploser des charges de C4, mais ils continuaient de progresser répondant à chacun de ces obstacles par d'autres moyens.
C'était fini. Le tunnel se terminait là. Une autre défaite pour le UNSC venait d'être déclarée. Était-ce vraiment important ? Oui, pour Sheppard, il vivait une autre de ses rares défaites ... Il fut que peu de fois commandant sur le champ de bataille préférant le sabotage et les opérations commandos, mais en ce jour, il regrettait les morts inutiles des soldats qui croyaient en une cause qui était ... peut-être ... déjà perdue. Alors qu'en-arrière de lui, Rawley lui hurlait de venir, Bentley observait ses appartements et ceux de son département saccagés par les aliens. Les Grognards fouillaient et pillaient comme de véritables chiens ... Qu'on y voyait-on ? L'image des humains il y a longtemps.

Sortant un peu prestement de la salle des conférences, il s'en alla rapidement vers un Pelican et un Albatross complètement noirs qui portaient chacun une lune comme unique symbole. Quatre engins, deux Longswords et deux Shortswords, décollèrent à la suite des véhicules qui emportaient l'état-major du NavSpecWar. Trois F-99 vinrent les rejoindre leur ouvrant le passage contre les nombreux Banshees qui fonçaient vers eux. Un de ces appareils explosa en plein vol ayant reçu une décharge de plasma. C'est en s'enfuyant vers le Gédéon que Sheppard vit la montagne qui explosa. Le système d'auto-destruction venait de terminer son compte à rebours. Là-dedans était mort des humains et des Covies, mais là venait de s'effondrer un autre symbole du UNSC. Il expira bruyamment, son cauchemar venait de se terminer. Regardant par la fenêtre, il vit ses escorteurs qui s'écartèrent du convoi rejoignant un autre hangar tandis que son appareil atteignait le hangar principal.

Débarquant du Pelican, il fut suivi de près par une dizaine de soldats et de hauts-gradés. Ils marchaient rapidement à travers les couloirs pour rejoindre le pont principal. Regardant à travers les quelques écoutilles proches desquelles il passait, le général put voir que la planète se faisait lentement entourer par trois vaisseaux de la Covenant. Une frégate se dirigeait lentement vers eux et dans pas longtemps, ils seraient attaquer par ce même engin. Encore de nombreux engins d'évacuation arrivaient vers le Gédéon et une frégate adjacente qui s'occupait des transports entre la base Magellan et l'extérieur. Arrivant aux côtés du capitaine Aronson, il ordonna que la flottille s'en aille immédiatement vers l'un des ' safe points ' du UNSC. Le lieutenant aux communications transmit le message sur toutes les fréquences alors que de loin, John voyait sûrement le dernier appareil qui arrivait à toute allure vers eux. C'était un Hornet ... un Hornet qui crachait de gros nuages noirs.

    - Ouvrez la soute, capitaine, souffla John en regardant Jonathan. Ce sont sûrement les derniers ... Ramassons les survivants, c'est tout ce qu'on peut faire.

Une décharge de la frégate Covie frappa alors violemment le destroyer. Il fallait s'en aller et rapidement. Alors que l'Hornet entrait dans un hangar secondaire, Bentley ordonna qu'ils s'en aillent rapidement et en un clin d'oeil, ils venaient d'entrer en vitesse subliminique. Un long voyage les attendaient ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Wellsey
Rebelles, Traître, Ancien Marines


Nombre de messages : 1537
Age : 22
Date d'inscription : 17/03/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil à pompe M45 TS
Autre Compte : Alar'Valam
Arme n°2 : Pistolet M6D+ Couteau de Combat

MessageSujet: Re: Victoire & Trahisons   Mer 30 Déc 2009 - 21:27

Le pilote avait mené des actions suicidaires pour les faire arriver jusqu’au destroyer, ce qui se sentait considérablement pour les passagers du petit chasseur. Cependant, James aimait les sensations fortes comme il aimait les grandes montagnes russes qu’on trouvait principalement sur Terre, il se demandait quand il pourrait ravoir une permission vu que celle-ci avait été un désastre total. Par contre, les autres passagers, les membres de son escouade, avaient bien sentis les virages et les esquives et ils ne semblaient pas dans leurs assiettes du tout. Le destroyer était en vue, il était plus qu’à 70 mètres et les portes ne commençaient qu’a s’ouvrir, Mrs.Green savait que leur entrée dans la soute allait être mouvementée. Quand le hornet entra dans le destroyer, un des réacteurs ’appareil fut arraché par une des porte d'acier. Le véhicule aérien finit sa course plusieurs mètres plus loin contre un mur, le choc avait été rude.

L’agent du SRN coupa son mousqueton magnétique qui le reliait qui le lier au hornet puis s’effondra contre le sol en acier, il était fatigué après cette course contre les banshees. Il réussit difficilement à se relever et regarda l’état de ses hommes, il était tous inconscient. Il remarqua maintenant que la visière de son casque était brisée ce qui pouvait révéler sa véritable identité désormais. Il se dirigea vers le cockpit et fit glisser la verrière du véhicule, enfin ce qui en rester suite au choc contre le mur. Le pilote semblait conscient , James allait faire le gentil pour faire oublier au pilote qu’il avait tué un de ses confrère et qu’il avait un comportement d’assassin :

-Vous allez bien ?

Au même moment, un choc résonna dans tout le vaisseau cela signifiait qu’ils étaient enfin sortis de cet enfer pour l’instant. Le soldat espérait que le pilote qui était un capitaine ne serait jamais sa véritable identité.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Willhuff Tarkin
Service de Renseignement de la Navy, Colonel


Nombre de messages : 123
Age : 25
Localisation : Classifier
Humeur : Classifier
Date d'inscription : 31/05/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Classifier
Autre Compte : Wollf
Arme n°2 : Classifier

MessageSujet: Re: Victoire & Trahisons   Jeu 31 Déc 2009 - 17:16

Le colonel Tarkin avait été appeler de toute urgence à la base de l'UNSC Magellan du système stellaire de Poseideus
Un rebelle avait été appréhendé rien de bien grave à par le fait qu'il avait été le secrétaire privée de l'ancien directeur de la section 1 et qu'il avait eu accès à des donnés top secrète.

C'est ainsi que le 9 février 2532 un pelican du SRN arriva à la base.Willhuff en descendit accompagnée d'une section des forces spéciale.

L'interrogatoire se passait lentement si lentement que lorsque le 13 février arriva ils y étaient encore.
Le prisonnier était escorter vers la salle d'interrogatoire quand l'attaque des Sangheilis débuta.
Près de la moitié de la section péri dans l'attaque...tout comme le prisonnier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack .M
Air Force, Capitaine


Nombre de messages : 820
Age : 24
Localisation : Dans un Cockpit
Humeur : The Joy
Date d'inscription : 04/05/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : SMG 7S, FMJ/JHP
Autre Compte : Fuss Shee / Jin Watanabe
Arme n°2 : M6D, FMJ

MessageSujet: Re: Victoire & Trahisons   Ven 1 Jan 2010 - 22:09

Jack ne bougeait plus, ses yeux se baladaient lentement à travers le hangar alors qu’il était lui même resté dans les restes du Hornet. Il avait coupé l’arrivé de Carburant du réacteur arraché et l’autre turbine refroidissait avec peine . . . l’appareil était totalement foutu.
Les nombreuses alarmes émettaient une intense lumière rouge qui aveuglait le pilote, il était temps de sortir de là.

Aussitôt ces mots traversèrent son esprit que la verrière du Hornet, ou du moins ce qu’il en restait, s’ouvrit lentement pour laisser apparaître la tête d’un des militaires que Jack avait si gentiment raccompagné sur le Gédéon. Il lui semblait qu’il s’agissait d’ailleurs de leur chef, son casque était partiellement brisé et lui laissait apercevoir des yeux marrons.


- Vous allez bien ?

C’était presque sur-réaliste, le Militaire venait d’être secoué dans les pires conditions imaginables et il demandait au pilote totalement sanglé d’un air sympathique si « ça allait bien ? » . . . Jack ne prit pas le temps de réfléchir et répondit aussitôt.


- Impec ! Vos hommes par contre . . .

Une secousse assez intense parcouru le vaisseau au même moment et manqua de peu de faire basculer le militaire en arrière. C’était le signe que le Gédéon venait de quitter l’enfer de Magellan pour un endroit plus hospitalier . . . cela soulagea le pilote.


- Bah ! Tout ce qui compte c’est qu’ils soient encore en vie !

Après avoir fait un rapide signe de tête Jack coupa ses sangles et s’extirpa rapidement de la carcasse en faisant un petit bond. Les trois autres militaires gisaient au sol visiblement inconscient . . . mais encore en vie.
Le chef de la petite équipe se pencha sur le corps d’un de ses coéquipiers pour essayer de le réanimer, il en profita pour ôter son casque et l’échanger avec celui du militaire inanimé . . . les Forces Spéciales . . . une vraie bande de tordues.





Le hangar était vraiment petit et remplie de munitions en tout genre . . . il était normal que personne ne soit venu les aider vue qu’ils se trouvaient probablement dans un hangar à chargement pour stocker les munitions.


- Je vais allez voir si je peux pas trouver des infos, je vous laisse . . . et bonne chance

Le militaire qui avait de nouveau le visage masqué lui adressa un bref signe de la main tandis que le pilote s’aventura dans les couloirs du Destroyer . . .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeffrey-094
NavSpecWar, Spartan-II, Adjudant


Nombre de messages : 3704
Age : 22
Localisation : Je me tiens avec dignité en face de mes adversaires.
Humeur : Mordu et passionné de Halo!
Date d'inscription : 22/07/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil à pompes M90
Autre Compte : Nathan Aronson, Zoka 'Carimanee
Arme n°2 : Lance-roquettes M19

MessageSujet: Re: Victoire & Trahisons   Sam 2 Jan 2010 - 19:23

Un voyage dans le sous-espace était habituellement considéré par les marines comme un repos. Mais les Spartans, eux, ne se relâchaient jamais. Aussi, Léa et Jeff se dirigèrent vers l'aire de stockage numéro deux pour s'y réaprovisionner en munitions. Le vaisseau trembla. Le départ confus? L'entrée dans le sous-espace? L'impact avec le plasma? Qu'importe ce qu'il advenait, les Spartans ne pouvaient rien y changer. L'alarme diffusant une lumière rougeâtre dans le Gédéon s'estompa alors, réallumant du même coup l'éclairage habituel. Et le bruit strident disparut: ils avaient enfin pénétré dans le sous-espace. Quel soulagement!

En chemin, à quelques dizaines de mètres de l'aire de stockage numéro deux, ils croisèrent un pilote assez amoché, du sang tout frais couvrant sa figure. Il passa tout droit. Probablement pour se diriger vers l'infirmerie. Jeff l'interpella:

- Hé! Vous, là!

Le blessé se retourna et se redressa quand il vit son interlocuteur. Ciel que Jeff détestait cette réaction.

- On se connait? demanda le pilote d'un ton intrigué.

L'Adjudant prit quelques secondes afin de lire l'identité du pilote sur son uniforme: Jack Mery. Ce nom lui disait quelque chose. Cela ne faisait aucun doûte! Il l'avait déjà rencontré quelque part. Le Capitaine de la "Air Forces" essuya du bras le sang qui lui tachait la figure. Jeff put doncenfin le reconnaître!

- Nous nous sommes vus sur Halo, me trompe-je?

Le phrase semblait travailler dans l'esprit du Capitaine Mery. Il replacerait le Spartan et sa collègue bien assez vite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spartanjohn117.blog.jeuxvideo.com/home/
James Wellsey
Rebelles, Traître, Ancien Marines


Nombre de messages : 1537
Age : 22
Date d'inscription : 17/03/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil à pompe M45 TS
Autre Compte : Alar'Valam
Arme n°2 : Pistolet M6D+ Couteau de Combat

MessageSujet: Re: Victoire & Trahisons   Sam 2 Jan 2010 - 19:54

Le pilote était parti pour trouver des infos il y a de cela une minute. Pendant ce temps, un membre de son escouade avait réussi à reprendre conscience. James lui dit :

-Une fois les autres réveillaient, vous irez à l’infirmerie vous faire soigner !

Son coéquipier lui demanda :

-Et toi, tu fais quoi ?

-Je vous retrouverais plus tard .

L’agent du SRN se sépara de ses coéquipiers pour retrouver la trace du pilote, après avoir parcouru plusieurs couloirs il retrouva le capitaine de l’Air Force avec un spartan. James se dit intérieurement :

-Drôle de couple…

Vu que les pilotes devaient souvent aller tirer les culs des spartans en plein champ de bataille et parfois y laisser leurs peaux. James se rapprocha d’eux et quand il vit le super-soldat le regardant, il se présenta :

- Sergent Peter O’Connor, mon adjudant !

Il n’attendit pas que celui-ci ne lui dise « repos » et se mit en position normale. Ils avaient tous eux une rude journée. Le spartan allait surement comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack .M
Air Force, Capitaine


Nombre de messages : 820
Age : 24
Localisation : Dans un Cockpit
Humeur : The Joy
Date d'inscription : 04/05/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : SMG 7S, FMJ/JHP
Autre Compte : Fuss Shee / Jin Watanabe
Arme n°2 : M6D, FMJ

MessageSujet: Re: Victoire & Trahisons   Sam 9 Jan 2010 - 16:48

Jack était à bout de nerf, il était épuisé, en sang, il avait envie de pleurer la mort de tout ses compagnons et de Nagase et il ne comprenait lui même pas comment il faisait pour encore rester debout et marcher vers l’infirmerie.
Du sang lui coulait sur le visage et il titubait pour ne pas tomber, il était dans un piteux état et ce qu’il vit dans le couloir n’arrangea rien : un Spartan . . . deux Spartan . . . saloperie de Spartan . . .

Le pilote essaya de se redresser pour ne pas montrer qu’il était blessé et regarda les deux mastodontes, leurs casques réfléchissaient l’image du militaire . . . une vielle technique d’intimidation pour faire comprendre à l’ennemie qu’il n’est rien à vos yeux. Si il avait encore eu la force de le faire il aurait certainement lancé une vanne cinglante, mais un Spartan prit la parole avant qu’il n’ai l’occasion de le faire.


- Hé! Vous, là!

Saloperie de monstres, même pas doué pour interpeller quelqu’un de façon élégante . . . surtout un blessé. Jack regarda lentement le Spartan qui venait d’émettre un . . . son


- On se connaît ?

Pas besoin de faire preuve de finesse avec eux. Le pilote essuya son front ensanglanté d’un revers de sa manche pour se dégager la vue.


- Nous nous sommes vus sur Halo, me trompe-je?

Le Halo ? Comment pouvaient ils savoir pour le Halo ? A moins qu’ils ne soient . . . le Spartan suicidaire qui avait mit sa vie en danger et celle de Nagase, celui qu’ils avaient sauvé ensemble . . . à cette pensée une vague de tristesse submergea le pilote et eu pour effet de stopper son habituelle agressivité envers le Spartan.


- Oui . . . c’est possible

Dit-il d’un ton froid et triste . . . il n’avait plus besoin de se battre, plus besoin de garder la tête haute, il avait tout perdu.
Jack sentit ses doigts se relâcher lentement et son casque tomba au sol pour rouler le long du couloir . . . il ne se sentait pas bien . . . les Deux Spartans étaient étrangement flou et il avait l’impression que le sol n’était plus stable, ses muscles et ses sens semblaient l’abandonner et il tomba au sol inconscient.
Le Choc fut amortit par la combinaison mais le pilote était KO pour quelques instants.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeffrey-094
NavSpecWar, Spartan-II, Adjudant


Nombre de messages : 3704
Age : 22
Localisation : Je me tiens avec dignité en face de mes adversaires.
Humeur : Mordu et passionné de Halo!
Date d'inscription : 22/07/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil à pompes M90
Autre Compte : Nathan Aronson, Zoka 'Carimanee
Arme n°2 : Lance-roquettes M19

MessageSujet: Re: Victoire & Trahisons   Sam 9 Jan 2010 - 18:11

Le pilote venait de s'effondrer au sol que ce qui semblait être un TCAO survint de la même direction de ce dernier: L'aire de stockage.

- Peter O'Connor, mon Adjudant.

Jeff se retourna dans la direction du marines et lui dit:

- Repos.

Il ne se préoccupa pas davantage de ce nouvel arrivant, vu la situation actuelle. Un homme aux abords de la mort était étendu devant lui.

- Léa, je te laisse aller prendre le matériel. On se retrouve au gymnase.

- Toi, que vas-tu faire, pendant ce temps? lui demanda-t-elle.

- C'est évident, non? lui répondit-il sèchement. Je vais amener le pilote à l'infirmerie.

À ces mots, il s'approcha du Capitaine-Pilote Mery, le prit sans peine dans ses bras costauds et marcha d'un pas rapide en direction de l'infirmerie du Gédéon. Le Pilote était peut-être mourant: Il perdait beaucoup de sang et son ton de voix de tout à l'heure démontrait qu'il n'était pas dans son assiette, loin de là. Mais à quoi Jeff avait-il bien pu penser en lui adressant la parole? Il était déjà dans un sale état...

Cinq minute plus tard, alors qe le pauvre était aux soins intensifs, Jeff sortit de l'infirmerie et accéléra le pas vers le gymnase du Destroyer. En général, afin d'occuper les hommes lors des voyages dans le sous-espace, les vaisseaux du CSNU étaient munis de salles d'entraînement assez rudimentaires, mais le tout y était: Ring, appareils musculaires... En ce qui concernaitles Spartans, ils ne pouvaient utiliser que le ring, faisant éclater les sacs de sable et soulevant trop aisément les haltères à leur poids maximal. Jeff entra dans le gymnase, qui n'était qu'à deux intersections de l'infirmerie, et y vit Léa: elle était accotée contre un mur, observant le décor. Jeff s'approcha d'elle et lui fit signe:

- Un peu de lutte pour s'échauffer?

- Volontier... Je suis rouillée.

Sans un mot de plus, les deux super-soldats, sous les regards étonnés des gymnastes, prirent place dans le ring. L'un des marines sonna la clochette, ne voulant rater un tel combat pour rien au monde. Les deux Spartans restèrent immobiles, face à face, attendant de trouver une faille dans la technique de leur adversaire. De longues secondes passèrent et Jeff s'élança! Il envoya son poing gauche et direction du casque de Léa. Mais ce n'était qu'une feinte. Alors que cele-ci s'apprêtait à parer le coup, Jeff utilisa son poing comme contre-poids et le droit alla se loger dans les côtes de Léa. Celle-ci ne broncha pas et profita de l'occasion pour saisit le bras de Jeff. Elle-le-lui tourna dans le dos, mais Jeffrey retourna la technique contre son adversaire et c'est elle, finalement, qui se retrouva prise au piège. Toutefois, elle ne se laissa pas faire et bondit vers l'arrière, s'écrasant sur l'autre qui la tenait dans le dos. Elle se releva, suivie de Jeff et tous deux se battirent ainsi pendant plusieurs minutes, à peu près de force égale. Les soldats, autour d'eux, semblaient estomaqués... Toutes ces prises avaient eu lieu en moins de cinq secondes. La vitesse des Spartans était phénoménale!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spartanjohn117.blog.jeuxvideo.com/home/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Victoire & Trahisons   

Revenir en haut Aller en bas
 
Victoire & Trahisons
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Victoire & Trahisons
» Conditions de victoire saison 2
» La Rochelle en quête de sa première victoire! Cherche cobaye et arbitre
» Marines vs Tau 1500 points, victoire des Tau!
» [Résolu]Cherche un ami pour Skate jusqu'à la victoire.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Halo Fight :: Vos créations :: Flood Rp :: Fan-Fic-
Sauter vers: