Forum Rpg sur l'univers d'Halo
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Op Landing's Shield

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jack .M
Air Force, Capitaine


Nombre de messages : 820
Age : 24
Localisation : Dans un Cockpit
Humeur : The Joy
Date d'inscription : 04/05/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : SMG 7S, FMJ/JHP
Autre Compte : Fuss Shee / Jin Watanabe
Arme n°2 : M6D, FMJ

MessageSujet: Op Landing's Shield   Dim 10 Jan 2010 - 2:28

A proximité de l’installation 1, Salle de briefing de la Frégate Loneless




Jack marchait seul d’un pas pressé dans les couloirs du Loneless, il était demandé de toute urgence en Salle de Briefing et avait cinq minutes de retard.
Après quelques instants le chef d’escadrille atteignit enfin la fameuse salle.


- Bonjour Capitaine, nous n’attendions plus que vous pour commencer, installez-vous rapidement .

La salle était loin d’être remplit, à vue d’œil Jack estimait qu’il manquait au moins la moitié des chefs d’escadrilles, chose normal au vue des combats qu’avait subit la frégate. Le Commandant se trouvait au milieu de la salle de conférence, une carte tactique sur écran tactile se trouvait derrière lui, et ce que Jack pouvait y distinguer ne lui inspirait pas confiance, mais ce n’étais pas le moment de faire des théories. Il s’installa rapidement sur la table, juste à coté d’un autre pilote de Hornet.


- Bien messieurs, comme vous le savez nous avons été pris en chasse par deux croiseurs Covenant, autant dire que vue l’état du navire et le faible nombre de munition nous restant il va falloir jouer serré.

L’homme en charge de la Frégate se retourna vers la carte pour l’allumer, l’assemblé pût y distinguer un relevé de terrain provenant certainement du Halo


- Dans 15 heures nous allons poser le Loneless sur l’installation pour y débarquer hommes et matériels, ainsi je vous demanderais à tous de vous tenir prêt dans les temps pour l’opération Landing’s Shield.

Voilà donc la raison de leurs présences à tous . . . Jack scruta rapidement la salle, des pilotes de ShortSwords, un Marine, 3 ODST, des Spartan et deux pilotes de Hornet . . .


- Le seul endroit où nous pourrions débarquer convenablement est ici, toute la zone étant montagneuse nos possibilités sont limitées et l’ennemie le sait. En effet d’après nos renseignements les alentours de la zone d’atterrissage sont sécurisés par des apparitions ici et là.

Quatre petits connes verts apparurent sur la carte à l’Ouest puis à l’Est du champs, sûrement des positions stratégiques pour couvrir la zone efficacement de toutes attaques aériennes.


- Et pour finir en beauté une batterie de Canons Orbitaux au Sud-Est, les renseignements nous on fournit pas mal de détailles sur ce coin d’ailleurs. Les covenants ont visiblement installé des boucliers pour les protéger ainsi qu’une petite base militaire pour les défendre.

La tension était monté d’un cran dans la salle, visiblement le combat risquait fort de reprendre, et d’après les explications du commandant la situation était à leur désavantage sur tout les points.


- Comme vous avez put le constater, une attaque aérienne massive avec des Short-Sword ne servirait à rien vue la forte concentration de canons anti-aériens. De même manière une attaque frontal est impossible à organiser car la seul zone de débarquement viable est couverte par toutes leurs DCA. Notre seul solution est de jouer la carte de la furtivité, ainsi l’Adjudant Jeffrey-94 et sa coéquipière, les marines et le Capitaine Razgriz seront chargés de cette opération.


Le pilote regarda une nouvelle fois les soldats, ils étaient tous là, prêt à sacrifier leurs vies pour le bien de l’opération. Le Commandant après s’être éclairci la voix repris son briefing.

- Effectifs réduits au strict minimum : groupe d’intervention chargé sur deux hornets, point d’insertion à Alpha, largage Fast-Dropping au dessus de cette zone montagneuse. Puis l’équipe se dirigera vers les deux premières apparitions à très basse altitude à travers ces rocheuses pour déposer les hommes au sol au point Bravo. Ces derniers devront s’infiltrer dans la base ennemie pour miner les deux objectifs, puis extractions au Nord de la base sur Charlie.


Le pilote enregistrait tout ce qui était dit aussi vite que possible en regardant la carte tactique, un largage de deux hornets depuis une Frégate en atmosphère . . . un passage au ras d’un canyon en pleine nuit . . . discrétion en plein derrière les lignes ennemies . . . cela ressemblait de plus en plus à une mission suicide.


- De là les Hornets vont se diviser en deux groupes, Razgriz 2 se dirigera à l’Est sur Delta pour y déposer les 4 marines qui se chargeront de marquer les deux objectifs au laser, Razgriz 2 y délivrera ses deux missiles en même temps que l’activation des charges mises en places précédemment sur les Apparitions. Les Explosions feront assez de bruit pour créer une diversion qui aidera Razgriz leader.


Jack savait qu’il n’était pas concerné par cette partie du plan, ce serait le lot de l’autre pilote et des 4 Soldats qui composait la deuxième équipe. Lui serait donc chargé de transporter les deux Spartans . . .


- La seconde équipe déposé par Razgriz Leader à Echo pourra en profiter pour s’infiltrer dans la base ennemie et désactiver les deux boucliers avec des IEM. Razgriz Leader se chargera des Canons Orbitaux en larguant ses missiles Air-Sol. Une fois les Spartans de retour sur Razgriz Leader les deux équipes prendront plein sud pour l’extraction sur Foxtrot.

Un lourd silence était tombé sur la salle, tandis que le commandant faisait une courte pause pour regarder la carte tactique, Jack commençait à peine à réaliser à quel point cette mission était suicidaire.


- Bien, une fois toutes les unités anti-aériennes détruites nous enverrons une force de frappe aérienne pour totalement sécuriser la zone ainsi que des unités au sol. Je comprend que vous puissiez penser que cette mission soit très difficile mais c’est notre meilleur chance de stabiliser la situation au sol. N’oubliez pas non plus que l’élément primordial de cette opération est la furtivité et la rapidité d’action . . . Bien . . . des questions ?

Jack se décidât à prendre la parole.


- Si durant le largage à Alpha ou durant le transport de Charlie à Delta le groupe est repéré par des éclaireurs ennemies situés dans les montagnes on maintient l’opération ?

Le Commandant ne prit pas la peine de réfléchir plus de cinq secondes à la réponse qu’il allait donner.


- La rapidité d’exécution est un élément déterminant de cette mission, si vous êtes repérés n’hésitez pas à vous disperser pour remplir au mieux vos objectifs.

Jack ne s’attendait pas à plus qu’une réponse bateau du genre « faites de votre mieux » mais là il avait vraiment une forte appréhension vis à vis de cette opération.


- Si c’est tout vous pouvez disposer.

Le Commandant se retourna pour éteindre la carte tactique, dans la salle tout le monde se levait pour se diriger vers la porte de sortie tandis que Jack restait pensif, c’étais vraiment une mission suicide ! L’autre pilote aussi n’avait pas bougé, les deux hommes savaient les risques qu’ils allaient courir eux et leurs passagers . . . Jack se décida à se lever et s’adressa à son nouveau partenaire.


- Bon, on va devoir s’occuper de cette opération ensemble et se serrer les coudes on se retrouve dans le hangar A dans une heure ok ?

- Rendez vous dans une heure donc

Sur ces mots Jack quitta rapidement la pièce en jetant un bref coup d’œil au Commandant qui planifiait déjà le bombardement.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Op Landing's Shield   Mar 12 Jan 2010 - 14:18

Non loin de l'installation 01...
John était à bord de la frégate CSNU Loneless. Il devait se rendre en salle de briefing puisque le Commandant l'y avait convoqué. Il était arrivé dans les premiers, et prit une place pour être aux premières loges.
Les minutes défilèrent, les gens rentraient dans la salle. John portait déjà son armure et son casque, pour se tenir prêt et parce qu'il aimait être dedans. Un capitaine de l'Air Force rentrait en dernier, visiblement la personne qu'attendait le Commandant.

- Bonjour Capitaine, nous n’attendions plus que vous pour commencer, installez-vous rapidement .

Il y avait peu de personnes dans la salle. John sentait à plein nez la mission suicide.

- Bien messieurs, comme vous le savez nous avons
été pris en chasse par deux croiseurs Covenant, autant dire que vue
l’état du navire et le faible nombre de munition nous restant il va
falloir jouer serré.


Deux croiseurs contre une frégate endommagé, pour John ça tenait du miracle qu'on puisse faire cette réunion. Le commandant se tourna vers la carte tactique pour l'activer. Le monde présent put voir un relevé topographique du Halo. John ne savait ce que c'était mais il s'en foutait royalement.

- Dans 15 heures nous allons poser le Loneless sur
l’installation pour y débarquer hommes et matériels, ainsi je vous
demanderais à tous de vous tenir prêt dans les temps pour l’opération
Landing’s Shield.

Une mission suicide... John l'avait senti, mais il se disait qu'on allait tous mourir un jour...

- Le seul endroit où nous pourrions débarquer
convenablement est ici, toute la zone étant montagneuse nos
possibilités sont limitées et l’ennemi le sait. En effet d’après nos
renseignements les alentours de la zone d’atterrissage sont sécurisés
par des apparitions ici et là.

De mieux en mieux se disait John. Une région montagneuse est synonyme de sniper souvent. Et la zone plane gardé par des apparitions. Tout pour pas qu'on vienne leur mettre une raclée...

- Et pour finir en beauté une batterie de Canons
Orbitaux au Sud-Est, les renseignements nous on fournit pas mal de
détails sur ce coin d’ailleurs. Les covenants ont visiblement
installé des boucliers pour les protéger ainsi qu’une petite base
militaire pour les défendre.

La boucle était bouclé après cette phrase. La tension était palpable dans l'assemblée: le combat allait reprendre de plus belle, en plus violent.

- Comme vous avez put le constater, une attaque
aérienne massive avec des Short-Sword ne servirait à rien vue la forte
concentration de canons anti-aériens. De même manière une attaque
frontal est impossible à organiser car la seul zone de débarquement
viable est couverte par toutes leurs DCA. Notre seul solution est de
jouer la carte de la furtivité, ainsi l’Adjudant Jeffrey-94 et sa
coéquipière, les marines et le Capitaine Razgriz seront chargés de
cette opération.

Deux Spartan dans l'équipe. Ca rassurait quelque peu John, il avait grand respect pour ces hommes. John préférait foncer dans le tas, mais vu les circonstances, c'est la meilleure solution.

- Effectifs réduits au strict minimum : groupe
d’intervention chargé sur deux hornets, point d’insertion à Alpha,
largage Fast-Dropping au dessus de cette zone montagneuse. Puis
l’équipe se dirigera vers les deux premières apparitions à très basse
altitude à travers ces rocheuses pour déposer les hommes au sol au
point Bravo. Ces derniers devront s’infiltrer dans la base ennemie pour
miner les deux objectifs, puis extractions au Nord de la base sur
Charlie.

Largage en Hornet... John aurait préféré être largué depuis l'espace mais c'est pas très discret. Ca a l'air simple quand le Commandant en parle: largage de nuit par Hornet, destruction des apparitions... Classique...

- De là les Hornets vont se diviser en deux
groupes, Razgriz 2 se dirigera à l’Est sur Delta pour y déposer les 4
marines qui se chargeront de marquer les deux objectifs au laser,
Razgriz 2 y délivrera ses deux missiles en même temps que l’activation
des charges mises en places précédemment sur les Apparitions. Les
Explosions feront assez de bruit pour créer une diversion qui aidera
Razgriz leader.

- La seconde équipe déposé par Razgriz Leader à
Echo pourra en profiter pour s’infiltrer dans la base ennemie et
désactiver les deux boucliers avec des IEM. Razgriz Leader se chargera
des Canons Orbitaux en larguant ses missiles Air-Sol. Une fois les
Spartans de retour sur Razgriz Leader les deux équipes prendront plein
sud pour l’extraction sur Foxtrot.

Ca devenait trop technique pour John mais il avait compris l'essentiel: on détruit tout mais sans bruit et sans se faire repérer. Le terme mission suicide était faible pour John pour qualifier cette mission. Le silence régnait.

- Bien, une fois toutes les unités anti-aériennes
détruites nous enverrons une force de frappe aérienne pour totalement
sécuriser la zone ainsi que des unités au sol. Je comprend que vous
puissiez penser que cette mission soit très difficile mais c’est notre
meilleur chance de stabiliser la situation au sol. N’oubliez pas non
plus que l’élément primordial de cette opération est la furtivité et la
rapidité d’action . . . Bien . . . des questions ?


John n'avait aucune question, tout était clair dans son esprit. Il sourit un peu quand le Commandant dit que la mission était très difficile. Soudain, le capitaine arrivé en retard prit la parole:
- Si durant le largage à Alpha ou durant le
transport de Charlie à Delta le groupe est repéré par des éclaireurs
ennemies situés dans les montagnes on maintient l’opération ?

- La rapidité d’exécution est un élément
déterminant de cette mission, si vous êtes repérés n’hésitez pas à vous
disperser pour remplir au mieux vos objectifs.

La rapidité de la réponse avait surpris John, mais c'était une réponse du genre "Démerde toi si tu te plantes".

- Si c’est tout vous pouvez disposer.

John se leva aussitôt après cette phrase du Commandant, il nous demandait gentiment d'aller au casse-pipe pour pouvoir reprendre le contrôle. John sortit de la salle et se dirigea vers la cafétéria pour aller manger, et méditer sur cette opération...
Revenir en haut Aller en bas
Alicia Vega
Marines, Capitaine


Nombre de messages : 251
Age : 31
Localisation : A bord du Hadron, en train de foutre la raclée aux faces de poulpes.
Humeur : A ne pas chercher / facile à trouver
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : M7/Caseless Submachine Gun
Autre Compte :
Arme n°2 : M6D Magnum Sidearm PDWS / Couteau de combat

MessageSujet: Re: Op Landing's Shield   Mar 12 Jan 2010 - 19:48

J'avais l'habitude de me promener de vaisseaux en vaisseaux et d'enchainer missions impossibles sur missions impossibles. Mais là, ça dépasser tout se que j'avais pu faire dans le reste de ma carrière. La mission était ratée d'avance, allais-je mourir cette fois ? Peu de personnes ont connues le sentiment que je ressens en ce moment : c'est une peur, peur viscérale, une peur commune à toute l'espèce humaine : la peur de mourir. Cette peur est d'autant plus insoutenable que je sais quand cela arrivera : dans quelques heures, pendant l'opération Landing's Shield comme l'avait si bien nommé tous ces planqués. Je murmurai quelques paroles pour me réconforter, rien à faire.

- Qu'est ce qui t'a pris Alicia !?!

Je repassai le briefing dans ma tête.
Je me souvenais qu'à peine rentrée dans la salle j'avais déjà comme sentis que cette mission serait un véritable fiasco : il n'y avait aucun marine, les seuls soldats présents étaient ces prétentieux d'ODST. L'arrivée des Spartans me mis un peu de baume au cœur, la présence des SuperSoldats était vraiment réconfortante. Soudain, je tressaillis, les Spartans n'étaient pas affectés sur des missions considéré comme facile; je l'avais appris à mes dépends. Il y avait même deux Spartans ! Cette mission promettait d'être vraiment suicidaire ! Une fois tout le monde dans la salle, le capitaine commença à parler.

- Bien messieurs, comme vous le savez nous avons été pris en chasse par deux croiseurs Covenant, autant dire que vue l’état du navire et le faible nombre de munition nous restant il va falloir jouer serré.


Allez, enchaînons bonnes nouvelles sur bonnes nouvelles. Dans quoi me suis-je encore fourrée.

- Dans 15 heures nous allons poser le Loneless sur l’installation pour y débarquer hommes et matériels, ainsi je vous demanderais à tous de vous tenir prêt dans les temps pour l’opération Landing’s Shield. Le seul endroit où nous pourrions débarquer convenablement est ici, toute la zone étant montagneuse nos possibilités sont limitées et l’ennemi le sait. En effet d’après nos renseignements les alentours de la zone d’atterrissage sont sécurisés par des apparitions ici et là.

Le discours du Capitaine, ne cessa d'affaiblir le moral des troupes présentes. Dès que celui-ci prononça les mots "canons orbitaux", toute lueurs d'espoir disparue des visages. Je me retins de me lever, où avait-il appris la stratégie cet officier à la mort-moi-le-nœud ? Cette pas une mission ça, c'est un allez simple pour l'enfer !
Le capitaine, indifférent à mes pensées, continua son discours. A la fin j'aurais presque pris son visage impassible pour celui du diable. Mais que pensait-il, qu'on allait réussir ?
Je quittai cette pièce maudite précipitamment pour me diriger vers mes quartiers. Ma main, sur le chemin, tâtonna par réflexe mon holster vide. L'adrénaline commençait à monter, après tout qui sait on pourrait peut être s'en sortir sans casse. J'ouvris la porte, salua les quelques marines présent et récupérai le contenu de mon armoire :
Un pistolet mitrailleur M7, un magnum M6 et un couteau de combat. J'étais ensuite restée assise ici à contempler le vide. Lassée par cette inactivité et mon corps dopé à l'adrénaline, j'enfilai mon casque et me dirigeai vers les hangars.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Ryan
Marines, Caporal


Nombre de messages : 588
Age : 24
Localisation : Dans un immeuble, tendant une Embuscade...
Humeur : Lunatique =).
Date d'inscription : 20/12/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : MA5K FMJ
Autre Compte : Aucun.
Arme n°2 : Lance Roquette

MessageSujet: Re: Op Landing's Shield   Mar 12 Jan 2010 - 20:40

L'Opération "Landing's Shield", se nom resteras jamais dans le mémoire de Dimitri, comme peut être sa dernière mission de sa vie apparemment, et de quel vie, il avait affronté presque tous se que l'univers pouvait offrir comme menace et ennemies, il avait aussi accomplie des actes suicidaire et les réussir... parfois avec de douloureux souvenir, comme la disparition de son escadron et lui seul comme survivant unique... Il en avait toujours honte d'être encore vivant, lui et pas ses anciens coéquipier, il laissa le passé pour retourner dans l'instant présent quand le briefing commença.

Pendant près d'un quart d'heure le commandant qui exposer l'opération devait être un français ou un yankees pour proposer une mission aussi suicidaire, la plus suicidaire que Dimitri avait connu, et il en avait connu, lui devait larguer des TCAO et Marines sur un site remplis de covie pour y piéger des Apparition et lui donnait des cibles au laser... Un objectif simple a première vus, mais tous se passait de nuit et l'expérience avait montré a Dimitri que les covenants était assez intelligent et malin...

Une fois le briefing terminez, il regarda tous le monde partir et se rendit compte seulement de la présence du second pilote, un capitaine a première vus. Il rester plus qu'eux dans la salle et le commandant qui prévoyait déjà le suite de l'opération, enfin le capitaine se leva et dit:

- Bon, on va devoir s’occuper de cette opération
ensemble et se serrer les coudes on se retrouve dans le hangar A dans
une heure ok ?


- Rendez vous dans une heure donc, répondit Dimitri.

Il regarda le pilote partir et resta dans la salle une vingtaine de minute, regardant la carte tactique comme pour trouver un échappatoire possible, rien n'y affaire, il se leva pour se diriger vers ses quartier, il croisât plusieurs soldat qui était déjà au courant de la mission... Ils s'écartèrent tous, sans exception, avec tous des mines grave comme a un enterrement, Dimitri n'y prêta pas attention et entra dans sa cabine , il resta debout pendant près de 10 minutes, il regarda sa montre, il lui restait encore une demi-heures, il fit alors une chose qui ne penserait jamais faire, il s'agenouilla, croisât les mains et commença a prier, il était orthodoxe mais non croyant, jusqu'à aujourd'hui du moins pour cette mission.

Après la prière qui dura 10 minutes il se leva et partie pour le hangars finir de préparait son Hornet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mike Nevinson
ODST, Lieutenant


Nombre de messages : 633
Age : 20
Localisation : In Hell
Humeur : Dude, could you shut up? Instead of asking me in what mood I am?
Date d'inscription : 05/08/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : M90
Autre Compte :
Arme n°2 : SRS99C-S2 AM

MessageSujet: Re: Op Landing's Shield   Mar 12 Jan 2010 - 23:11

Dans les dédales du Loneless…

Assied sur un siège dans ses quartiers, l’Helljumper Mike William Nevinson lisait un vieux bouquin sur les réacteurs Shaw-Fujikawa, bien qu’il n’était pas spécialisé en mécanique quantique et autre l’ODST s’amusait parfois à réparé les véhicules qu’on ramenait du champ de bataille, puis finalement au bout de cinq minutes le Lieutenant ferma le livre et se releva. Habillé d’un t-shirt et d’un jean l’humain se dirigea en hâte vers la salle de briefing pour la prochaine mission qu’on lui avait assigné en compagnie d’autres soldats, arrivé à sa destination il vit d’autres ASCO, une marine et un pilote. Mike les salua d’un bref acquiescement et plaqua contre le mur, près de deux minutes plus tard un autre pilote vint quelque peu en retard.

- Bien messieurs, comme vous le savez nous avons été pris en chasse par deux croiseurs Covenant, autant dire que vue l’état du navire et le faible nombre de munition nous restant il va falloir jouer serré.

Comme d’habitude à chaque réunion de ce genre on avait le droit à une bref explication de la situation

- Le seul endroit où nous pourrions débarquer convenablement est ici, toute la zone étant montagneuse nos possibilités sont limitées et l’ennemie le sait. En effet d’après nos renseignements les alentours de la zone d’atterrissage sont sécurisés par des apparitions ici et là.

La carte holographique s’afficha avec plusieurs petits points verts affichaient dessus, le jeune TCAO écouta attentivement le briefing jusqu’à la fin. Dès que la réunion fût terminée il sortie de la salle tout en lançant une petite blague.

Dommage que mon assurance ne couvre pas les missions « suicides » !

Puis Mike s’en alla dans sa chambre pour enfiler sa combinaison noire, William se dirigea finalement vers l’armurie et pris une Mitraillette SMG 7S et un fusil d’assaut MA2B modifié par ses soins pour pouvoir intégrer à l’arme un silencieux pour les opérations discrètes, juste après cela le Lieutenant Nevinson se dirigea vers le Hangar.

Désolé du nombre de lignes ridicules
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeffrey-094
NavSpecWar, Spartan-II, Adjudant


Nombre de messages : 3704
Age : 22
Localisation : Je me tiens avec dignité en face de mes adversaires.
Humeur : Mordu et passionné de Halo!
Date d'inscription : 22/07/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil à pompes M90
Autre Compte : Nathan Aronson, Zoka 'Carimanee
Arme n°2 : Lance-roquettes M19

MessageSujet: Re: Op Landing's Shield   Mer 13 Jan 2010 - 1:41

Jeffrey-094 et Léa-113 pénétrèrent dans la salle dix minutes en avance. Mais à ce qu'ils pouvaient en juger, ils n'étaient pas les premiers. Des TCAO et une marine étaient déjà présents. Dès leur entrée, les personnes présentes dans la pièce arrêtèrent leurs activités un moment. Certaines semblaient soulagées, d'autres découragées et quelques uns étaient même intimidés. Jeff ne prêta pas attention à toutes ces réactions. Il était habitué et cela le gênait atrocement. Chaque fois qu'il se montrait, c'était comme si le cirque était en ville.

Ou plutôt à bord...

Jeff alla s'appuyer le dos contre un mur et Léa se plaça auprès de lui. Alors que certainshommes préféraient s'asseoire, les Spartans demeuraient toujours debouts. Il se passa une quinzaine de minutes avant que le dernier convoqué ne se présente. Jeff le reconnu immédiatement: le Caitaine Jack Mery. Décidément, celui-là se retrouvait souvent sur son chemin... Le Capitaine de la Frégate Loneless prit la parole:

- Bonjour Capitaine, nous n’attendions plus que vous pour commencer, installez-vous rapidement .

Il s'adressa ensuite à l'intention de tous:

- Bien messieurs, comme vous le savez nous avons été pris en chasse par deux croiseurs Covenant, autant dire que vue l’état du navire et le faible nombre de munition nous restant il va falloir jouer serré.

Le Capitaine montra aux membres de la réunion une carte graphique d'une région montagneuse se trouvant très probablement sur l'anneau artificiel qu'ils venaient de voir.

- Dans 15 heures nous allons poser le Loneless sur l’installation pour y débarquer hommes et matériels, ainsi je vous demanderais à tous de vous tenir prêt dans les temps pour l’opération Landing’s Shield.

Opération Landing's Shield. Jeff nota ces mots dans son journal de missions et cocha le terme comme mission en cours. Suite à cela, il augmenta au maximum le volume de ses écouteurs afi de ne perdre aucun mot des ordres donnés. Srtout que quand on demandait des Spartans sur le terrain, ce n'était jamais pour une mission de pacotilles.

- Le seul endroit où nous pourrions débarquer convenablement est ici, toute la zone étant montagneuse nos possibilités sont limitées et l’ennemie le sait. En effet d’après nos renseignements les alentours de la zone d’atterrissage sont sécurisés par des apparitions ici et là.

Des Apparitions? Pour l'instant, cette mission ne s'annonçait pas si difficile... Des marqueurs verts apparurent sur la carte: des positions stratégiques.

- Et pour finir en beauté une batterie de Canons Orbitaux au Sud-Est, les renseignements nous on fournit pas mal de détailles sur ce coin d’ailleurs. Les covenants ont visiblement installé des boucliers pour les protéger ainsi qu’une petite base militaire pour les défendre.

Chacun présent dans la salle semblait alors plus tendue. Jeff n'éprouva rien et Léa non plus. Si la mission allait être très difficile, autant se concentrer pour bien la mettre à terme. En effet, il y aura présence d'une infanterie Covenant d'on ne sait combien d'unités, de blindés lourds, d'un écran protecteur et de batteries antiaériennes... Tout support aérien sera donc impossible lors de l'opération. Jeff aimait ça: C'était un beau défi.

- Comme vous avez put le constater, une attaque aérienne massive avec des Short-Sword ne servirait à rien vue la forte concentration de canons anti-aériens. De même manière une attaque frontal est impossible à organiser car la seul zone de débarquement viable est couverte par toutes leurs DCA. Notre seul solution est de jouer la carte de la furtivité, ainsi l’Adjudant Jeffrey-94 et sa coéquipière, les marines et le Capitaine Razgriz seront chargés de cette opération.

L'Adjudant fit un petit hochement de tête quand son nom fut prononcé. Les effectifs de leur côtés étaient très réduits, mais Jeff savait que c'est la stratégie qui faisait la différence, pas le nombre...

- Effectifs réduits au strict minimum : groupe d’intervention chargé sur deux hornets, point d’insertion à Alpha, largage Fast-Dropping au dessus de cette zone montagneuse. Puis l’équipe se dirigera vers les deux premières apparitions à très basse altitude à travers ces rocheuses pour déposer les hommes au sol au point Bravo. Ces derniers devront s’infiltrer dans la base ennemie pour miner les deux objectifs, puis extractions au Nord de la base sur Charlie.

Si les groupes d'intervention pouvaient être disposés sur deux Hornets, c'était qu'effectivement, ils ne seraient vraiment pas nombreux. Jeff aimait ça...

- De là les Hornets vont se diviser en deux groupes, Razgriz 2 se dirigera à l’Est sur Delta pour y déposer les 4 marines qui se chargeront de marquer les deux objectifs au laser, Razgriz 2 y délivrera ses deux missiles en même temps que l’activation des charges mises en places précédemment sur les Apparitions. Les Explosions feront assez de bruit pour créer une diversion qui aidera Razgriz leader.

Jeff savait qu’il n’était pas concerné par cette partie du plan, ce serait le lot du pilote de Hornet assis à côté du Capitaine Mery et des 4 Soldats qui composait la deuxième équipe. Évidemment, puisque la neutralisation d'Apparitions serait trop facile pour les Spartans. Lui et Léa seraient transporteés par Jack. En effet, cette mission pourrait s'avérer très pénible.

- La seconde équipe déposé par Razgriz Leader à Echo pourra en profiter pour s’infiltrer dans la base ennemie et désactiver les deux boucliers avec des IEM. Razgriz Leader se chargera des Canons Orbitaux en larguant ses missiles Air-Sol. Une fois les Spartans de retour sur Razgriz Leader les deux équipes prendront plein sud pour l’extraction sur Foxtrot.

Il existait deux types de réactions face aux Spartans, parmi les hommes et femmes du CSNU: la rassurance ou l'intimidation. D'après ce que Jeffrey avait pu voir dans les précédentes missions, le Capitaine Mery faisait plutôt partie de cette deuxième catégorie... Les pilotes, habituellement, haïssaient les méthodes brutes des Spartans... Et cela pouvait parfois se montrer réciproque. Jeff détestait que les pilotes croient détenir la vie de tous et chacun entre leurs mains... Non, si les Spartans et Jack ne trouvaient pas un terrain d'entente, cette mission pourrait se terminer beaucoup plus vite que prévu. Et par une défaite.

Non, Jeff se refusa d'envisager la défaite. Les Spartans avaient été entraînés pour servir. Et gagner coûte que coûte... Les Spartans ne meurent jamais...

- Bien, une fois toutes les unités anti-aériennes détruites nous enverrons une force de frappe aérienne pour totalement sécuriser la zone ainsi que des unités au sol. Je comprend que vous puissiez penser que cette mission soit très difficile mais c’est notre meilleur chance de stabiliser la situation au sol. N’oubliez pas non plus que l’élément primordial de cette opération est la furtivité et la rapidité d’action . . . Bien . . . des questions ?

Négatif! Pour Jeff, tout était clair. Il devait être larguer par Razgriz Leader et neutraliser l'écran de protection de la zone. Seul élément que le Capitaine de Frégate devait considérer: garder un statut de discrétion serait impossible, vu que les Covenants allaient probablement déployer une grande partie de leurs troupes dans le complexe des générateurs de bouclier. En effet, Jeff commença à se dire que ça n'allait pas être de la tarte. Mais néanmoins, il garda la tête froide.

Le Capitaine Mery éleva la voix dans la salle.

- Si durant le largage à Alpha ou durant le transport de Charlie à Delta le groupe est repéré par des éclaireurs ennemies situés dans les montagnes on maintient l’opération ?

Le Commandant répondit avec une rapidité déconcertante.

- La rapidité d’exécution est un élément déterminant de cette mission, si vous êtes repérés n’hésitez pas à vous disperser pour remplir au mieux vos objectifs.

Au fond, cette réponse ne vallait pas mieux qu'un simple: " T'as intérêt à rester discret! "

- Si c’est tout vous pouvez disposer.

Jeff cru voir qu'une grande partie des hommes se dirigeait vers leurs quartiers. Les Spartans se fondirent dans la masse et bifurquèrent dès le premier couloir pour se rendre à l'armurerie. Priorité: être prêt.

- Je ne vois pas d'IEM, annonça Léa-113.

- Moi non plus, dit-il. Ils nous les donneront sûrement dans une heure. En attendant, prends ça. (Il tendit un fusil à lunette SRS99C-S2 AM à Léa:) Si on est repérés par des éclaireurs dans les montagnes, ce sera notre dernier recours.

Il retourna à la rangée des armes lourdes. Il hésita longuement devant un lance-roquettes M19. Il se rappela que l'élément clef de cette opération était la discrétion. Il se résigna alors et se munit de deux mitraillettes SMG 7S, qu'il fourra dans ses saccoches et d'un fusil à pompes M90, qu'il attacha avec une sangle dans son dos. Pour finir, il s'équipa d'un couteau de combat. Il le rangea avec les mitraillettes. Il restait un peu de place dans ses saccoches. Quoi ajouter?

Il prit finalement deux grenades à fragmentation et les ajouta à son arsenal.

- Au cas où ça tournerait mal, déclara-t-il.

Un autre homme entra dans l'armurerie. Un TCAO du nom de William. Celui-ci prit un MA2B et une SMG 7S. Il ressortit aussitôt.

Léa s'était également munie d'un couteau et de deux SMG 7S. Ces petites mitraillettes silencieuses étaiet très pratiques pour les missions d'infiltration.

- On se revoit dans une heure... Je vais à ma cabine.

Léa immita Jeffrey et ils allèrent chacun réfléchir à diverses tactiques de combat pour cette mission...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spartanjohn117.blog.jeuxvideo.com/home/
Jack .M
Air Force, Capitaine


Nombre de messages : 820
Age : 24
Localisation : Dans un Cockpit
Humeur : The Joy
Date d'inscription : 04/05/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : SMG 7S, FMJ/JHP
Autre Compte : Fuss Shee / Jin Watanabe
Arme n°2 : M6D, FMJ

MessageSujet: Re: Op Landing's Shield   Mer 13 Jan 2010 - 15:35

Hangar A du Loneless, Deux heures avant le début de l’opération


Les soldats avaient eu un peu de temps entre le premier briefing du commandant et l’ultime préparation d’un sergent major très charismatique. Jack n’avait jamais vue l’homme dans les couloirs du Loneless, mais au premier coup d’œil on pouvait sentir qu’il possédait un caractère . . . très particulier.
Les neuf militaires étaient réuni dans un coin du Hangar, deux pilotes, 4 fantassins, deux Spartan et enfin le sergent major qui mâchouillait rageusement son bout de cigare.


- Bon ! J’suis le Sergent Major Armstrong, vous êtes tous là pour accomplir une mission suicide ! Je ne parierai même pas un cent sur vos chances de réussites !

Le très classique discours de « motivation par le choc » du CSNU . . . un sous-off avec pas mal d’expériences et de cicatrices, du charisme pour faire trembler la bleusaille et un rapide retour sur le briefing pour encrer une dernière fois la mission dans la tête des « participants » à la futur boucherie.
Tout était parfaitement respecté sauf un seul élément : Personne ici n’était un bleu, et ni les ASCO ni les pilotes n’étaient réceptif à ce genre de manœuvre, quand aux deux Spartans n’en parlons même pas . . .

L’ambiance était très relâché, s’était d’autant plus étonnant que la mission qu’ils s’apprêtaient à affronter serait . . . difficile.
Soudain le Sergent Major se rendit compte que son « charisme débordant » faisait sourire plutôt qu’autre chose et sa réaction ne se fit pas attendre. Il cracha son cigare au sol tout en hurlant sur le groupe de soldats qui se trouvait face à lui.


- CETTE NUIT VOUS ALLEZ EN ENFER ! ALORS POUR PAS VOUS PERDRE EN CHEMIN ON VA FAIRE UN RECAPITULATIF !

Il était passé à la vitesse supérieur . . . un rapide geste vers sa poche pour allumer un nouveau cigare et il était relancé.


- Après le Big Jump vous serez droppé à moins de 500 mètres d’une base ennemie, de là c’est comme vous le sentez, vous minez les apparitions de la base avec du C7 et vous vous cassez, ça en un minimum de temps et de morts . . . flinguez des coves au couteau, faites une diversion je m’en tapes, mais le tout silencieusement . . . vous ferez exploser les charges bien après.

Le sérieux était revenu, chacun prenait une dernière fois en note les instructions, dans la bataille tout devrait se jouer de façon instinctive.


- Les Hornets vous attendrons à 300 mètres moteurs au ralentit, utilisez les strobos pour pas les faire se pisser dessus

« Connard » fut la seul pensé de Jack


- Les 4 troufions iront sur une autre position en hornet et y feront un max de barouf, explosifs et marquage laser sur les points vitaux du campement E.T. Lls s’attendront pas à vous voir là alors foutez leur la pression . . . et dégagez quand ça devient trop chaud, au passage pensez à enclencher le C7!

Le pilote jeta un bref regard vers son collègue, ils avaient eu le temps de parler un peu et il était claire que le rôle de Dimitri n’était pas simple . . . ils pouvaient tomber sur une formation de banshee à tout moment.


- La seconde équipe se fera largué pas loin d’une petite base ennemie qui alimente les boucliers des canons orbitaux, la garde devrait être réduite avec la diversion du premier groupe, infiltration et destruction à grand coup d’EMP.

Le Chef des Spartan hocha lentement la tête . . . des putains de machines sans émotions, Jack repensa à une vieille saga de films de SF où des robots envahissaient le monde, Tirminator ou bien Ter...
Armstrong ne laissa pas au pilote l’occasion de conclure et enchaîna.


- Vous marquez les cibles au laser pour le pilote, il a deux missiles Scorpions sur son zinc mais rien pour la défense, alors quand toutes cette saloperie violète aura repeint la planète avec son sang vous vous cassez sur Foxtrot pour rejoindre le premier groupe et enfin l’évac.

Le pilote se demanda soudain si ils arriveraient à faire la moitié du chemin, il n’avait rien pour sa propre défense, pas même quelques obus . . . et il repensa à Nagase, elle l’attendait sur Reach, pouvoir la revoir une dernière fois . . .


- MAINTENANT ALLEZ SUR LES APPAREILS ! ET MONTREZ LEUR DE QUOI LES HUMAINS SONT CAPABLES !!!

Il frappa dans ses mains comme un dément et tout le monde se dirigea au pas de course vers les deux Hornet, finalement la méthode fonctionnait plutôt bien . . .




Dans l’obscurité du Hangar Jack resta pensif quelques instants sur une caisse de munition, il regardait les 7 autres militaires qui allait participer au combat, certains appréhendaient, certains craignaient d’autres calculaient . . . mais tous étaient là pour la même chose : se battre.
Une alarme déchira le silence de la nuit qui pesait sur le Navire.


- Arrivée sur zone de largage dans 30 minutes . . . Arrivée sur zone de largage dans 30 minutes . . .

Plus de temps à perdre, le pilote empoigna son casque posé sur la table et commença à l’enfiler. La dernière trace qu’ils laissaient derrière eux était un mégot de cigare encore fumant qui le regardait partir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeffrey-094
NavSpecWar, Spartan-II, Adjudant


Nombre de messages : 3704
Age : 22
Localisation : Je me tiens avec dignité en face de mes adversaires.
Humeur : Mordu et passionné de Halo!
Date d'inscription : 22/07/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil à pompes M90
Autre Compte : Nathan Aronson, Zoka 'Carimanee
Arme n°2 : Lance-roquettes M19

MessageSujet: Re: Op Landing's Shield   Jeu 14 Jan 2010 - 0:51

Mais pour qui il se prenait, ce Sergent Major? Chacun en ces lieux savait se battre, que dible! Pas la peine d'en faire un plat. La première personne que les Spartans aient entendu leur parler de cette façon était l'Adjudant-Chef Mendez... Et ce fut également la dernière.

- MAINTENANT ALLEZ SUR LES APPAREILS ! ET MONTREZ LEUR DE QUOI LES HUMAINS SONT CAPABLES !!!

Jeff et Léa serrèrent leurs gantelets l'un contre l'autre.

- Je couvre tes arrières comme d'hab, le taquina-t-elle.

- Et moi, j'ouvrirai la voie devant toi.

Les deux super-soldats marchèrent, le pas lourd et rapide, en direction du Hornet de Razgriz Leader. Ce pilote ne disposait pas d'une particulière amabilité envers les Spartans. Jeff lui adressa un signe de tête discret.

- Pour le Loneless. Pour la Terre. Et pour la victoire!

- Arrivée sur zone de largage dans 30 minutes . . . Arrivée sur zone de largage dans 30 minutes . . .

Passé ce laps de temps, les vaisseaux de transports s'élevèrent de quelques mètres et allèrent se perdre dans la nuit du mystérieux monde artificiel...


Dernière édition par Jeffrey-094 le Ven 15 Jan 2010 - 23:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spartanjohn117.blog.jeuxvideo.com/home/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Op Landing's Shield   Jeu 14 Jan 2010 - 14:26

John se dirigeait vers le hangar A du Loneless. Une fois rentré à l'intérieur, il prit son arme de toujours: son SMG avec silencieux, particulièrement pratique dans ce genre de mission. Il prit aussi un BR55, au cas où ça dégénère...

Un sergent major s'approcha du groupe assigné à la mission. John ne l'écoutait pas, il savait exactement ce qu'il avait à faire. Mais il entendit cette phrase:

- CETTE NUIT VOUS ALLEZ EN ENFER!...

"Trou du cul..." pensait John, comme si personne ne le savait. John ne faisait pas attention à ce que disait le sergent. Seulement quelques mots lui arrivaient aux oreilles, et pas les plus agréables, au point que John voulait lui mettre une bonne droite... Mais c'est un supérieur, donc John refoula sa colère et la réservait aux Covenants.

- MAINTENANT ALLEZ SUR LES APPAREILS! ET MONTREZ LEUR DE QUOI LES HUMAINS SONT CAPABLES!

"T'as qu'à venir avec nous pour voir..." se disait John.
Il était prêt, et c'est pas le discours du sergent qui l'avait motivé. Puis les hauts parleurs s'activèrent:


- Arrivée sur zone de largage dans 30 minutes . . . Arrivée sur zone de largage dans 30 minutes . . .

On y était. La frégate devait rentrer dans l'atmosphère de l'anneau. John se dirigea à toute vitesse vers le Hornet auquel il avait été assigné. "Ils vont prendre une de ces raclées..."
Revenir en haut Aller en bas
Mike Nevinson
ODST, Lieutenant


Nombre de messages : 633
Age : 20
Localisation : In Hell
Humeur : Dude, could you shut up? Instead of asking me in what mood I am?
Date d'inscription : 05/08/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : M90
Autre Compte :
Arme n°2 : SRS99C-S2 AM

MessageSujet: Re: Op Landing's Shield   Jeu 14 Jan 2010 - 23:30

Le casque sous le bras, le soldat écoutait attentivement le sergent tout en bougeant nerveusement, généralement calme avant le début d’une mission cette fois-ci il ne voulait pas attendre trop longtemps à cause du blabla de cet homme. Le sang rend parfois fous ceux qui y sont habitué et c’était le cas de Mike qui affichait maintenant un sourire de dément, voyant le visage inquiet de certains de ses camarades l’ODST jugea bon de mettre son casque.

-CETTE NUIT VOUS ALLEZ EN ENFER !

*Je n’attends que ça !* se dit l’humain avec de sombres images qui lui passait par l’esprit.

- Vous marquez les cibles au laser pour le pilote, il a deux missiles Scorpions sur son zinc mais rien pour la défense, alors quand toutes cette saloperie violète aura repeint la planète avec son sang vous vous cassez sur Foxtrot pour rejoindre le premier groupe et enfin l’évac.

¤Sergent je peux vous assurez qu’aucun de nous ne va voir son sang étaler sur le champ de bataille.

Cette phrase avait était prononcé instinctivement, avant l’attrait du sang et sa propre vie Nevinson pensait avant tout à la protection de ses coéquipiers, au fil des années voir ses alliés mourir au combat à cause des Covenants l’avait presque dégouté. Bien que tous ses hommes et femmes se fussent engagés à mourir pour la protection de leur peuple c’était difficile de voir un autre mourir. Après le petit discours du Sergent-major le Lieutenant Heljumper s’élança vers le premier Hornet d’un pas pressé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Vega
Marines, Capitaine


Nombre de messages : 251
Age : 31
Localisation : A bord du Hadron, en train de foutre la raclée aux faces de poulpes.
Humeur : A ne pas chercher / facile à trouver
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : M7/Caseless Submachine Gun
Autre Compte :
Arme n°2 : M6D Magnum Sidearm PDWS / Couteau de combat

MessageSujet: Re: Op Landing's Shield   Ven 15 Jan 2010 - 23:48

Je me retrouvais là, entourée de soldats prêt à accomplir leur devoir. La plupart semblaient écouter le sergent déballer son discours sensé motiver les troupes. Personne n'était dupe, tout le monde savait les enjeux de cette mission et se qu'il en coûterait si on échouait. Cependant le sergent, faisant abstraction que pratiquement toute son assemblé était des officiers rompus au combat et habitués à ce genre de discours, continuait à parler. Le sergent semblait tout de même connaître son métier, je réfrénai donc mon envie de lui couper la parole. Pendant ce temps sa bouche continuait de bouger, il continuait de crier.

- CETTE NUIT VOUS ALLEZ EN ENFER !

Enfin terminé ? Ce fut la seule pensée que je pus m'autoriser, le sergent recommençant à perler instantanément.

- Vous marquez les cibles au laser pour le pilote, il a deux missiles Scorpions sur son zinc mais rien pour la défense, alors quand toutes cette saloperie violette aura repeint la planète avec son sang vous vous cassez sur Foxtrot pour rejoindre le premier groupe et enfin l’évac. MAINTENANT ALLEZ SUR LES APPAREILS ! ET MONTREZ LEUR DE QUOI LES HUMAINS SONT CAPABLES !!!

Là il avait terminé. Avant de me précipiter vers les hornets je m'autorisai une petite pensée pour Cameron que j'avais laissé sur Terre.

- Je t'aime, murmurais-je en effectuant une prière rapide, puis-je revenir de cette mission vivante pour te revoir.

Je courus vers les hornets, agrippant à celui qui m'avait été assigné. Je vérifiai les sangles de mon casque ainsi que la bandoulière de mon M7. Tout était prêt !

- Arrivée sur zone de largage dans 30 minutes . . . Arrivée sur zone de largage dans 30 minutes . . .

La frégate rentrait dans l'atmosphère de l'anneau, on allait enfin casser du Covies ça manquait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Ryan
Marines, Caporal


Nombre de messages : 588
Age : 24
Localisation : Dans un immeuble, tendant une Embuscade...
Humeur : Lunatique =).
Date d'inscription : 20/12/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : MA5K FMJ
Autre Compte : Aucun.
Arme n°2 : Lance Roquette

MessageSujet: Re: Op Landing's Shield   Sam 16 Jan 2010 - 0:23

Alors que tous les hommes de l'équipe était rassemblé dans le hangar de la frégate, il devient évidant que peut être aucun d'entre eux n'allaient revenir en vie ou en entier, Dimitri s'était préparé, il avait mis son casque et se tenait près a partir pour refaire les calculs une dernière fois sur son Hornet, soudain un sous-off arriva devant le groupe, la célèbre mis en forme d'avant mission comme l'appelait Dimitri

- CETTE NUIT VOUS ALLEZ EN ENFER ! ALORS POUR PAS VOUS PERDRE EN CHEMIN ON VA FAIRE UN RÉCAPITULATIF !


Rien que d'entendre ces premiers mots, Dimitri cessa d'écouter et repensa par lui même comment se sortir de la en vie et en un seul morceaux, il allait devoir se surpasser pour les 4 hommes qui allait accompagnait et secourir si tout dégénère...

- Les Hornets vous attendrons à 300 mètres moteurs au ralentit, utilisez les strobos pour pas les faire se pisser dessus

Pour qui se prenait se type, rien de tout cela ne servirait a Dimitri, il en avait déjà trop entendu des discours comme cela est il ne fit pas du tout attentions a ses débilité..

- Les 4 troufions iront sur une autre position en hornet et y feront un max de barouf, explosifs et marquage laser sur les points vitaux du campement E.T. Lls s’attendront pas à vous voir là alors foutez leur la pression . . . et dégagez quand ça devient trop chaud, au passage pensez à enclencher le C7!

Dimitri jeta de rapide coup d'œil a ses camarades, ils étaient tous la, a écoutait le sous-off sur la partie de la mission qu'ils allait faire puis ils devaient sans doute penser a autre chose après, du moins... Pour les "Humain", les cyborgs eux écoutait toute les paroles débile de ce sous-off... Ont pourrais leur dire de se jeter sous un train, Dimitri était sur qu'ils le ferait, des "humains" carburait au médoc et au stimulant... De vrais machine en sorte.

- Vous marquez les cibles au laser pour le pilote, il a deux missiles Scorpions sur son zinc mais rien pour la défense, alors quand toutes cette saloperie violette aura repeint la planète avec son sang vous vous cassez sur Foxtrot pour rejoindre le premier groupe et enfin l’évac.

Soudain Dimitri pensa un peu a son camarade pilote, lui non plus serait dans la merde, même pas d'obus... Jusque de quoi transporté les robots et les deux missiles... Dimitri allait aussi essayer de protéger son camarade en plus des TCAO.

- MAINTENANT ALLEZ SUR LES APPAREILS ! ET MONTREZ LEUR DE QUOI LES HUMAINS SONT CAPABLES !!!

Le sous-off frappa fortement dans ses mains et les soldats coururent vers les Hornets, Dimitri marcha tranquillement avant de monter dans le cockpit et vérifia le carburant, les munitions et fut étonner de pouvoir transporté pas loin de 1000 obus en plus des deux missiles et des 4 soldats, il vérifia ensuite les réacteur et la pression d'huile, quand il eut fini les tests et les vérification, un haut parleurs se mis en marche:

- Arrivée sur zone de largage dans 30 minutes . . . Arrivée sur zone de largage dans 30 minutes . . .

Ne restait plus cas attendre...

[HRP: Jack, je te laisse le largage ^^ (je suis pas douer pour décrire se genre de truc ^^'')HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack .M
Air Force, Capitaine


Nombre de messages : 820
Age : 24
Localisation : Dans un Cockpit
Humeur : The Joy
Date d'inscription : 04/05/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : SMG 7S, FMJ/JHP
Autre Compte : Fuss Shee / Jin Watanabe
Arme n°2 : M6D, FMJ

MessageSujet: Re: Op Landing's Shield   Dim 17 Jan 2010 - 18:03

Hangar A du Loneless, 15 minutes avant le début de l’opération.


Jack avait disposé les deux Hornets en face de la porte principale du Hangar, face à la lourde plaque de métal qui les séparait du Halo . . . et peut être aussi d’une mort violente. Mais l’heure n’était pas aux pensées funestes, il les chassa donc de sa tête et grimpa rapidement sur l’échelle du Hornet. Après s’être solidement attaché et avoir vérifié que Dimitri en avait fait de même, il alluma la radio et attendit l’arrivé des 2 Spartans.
Ces derniers arrivèrent en courrant et en plus d’attacher leurs mousquetons magnétiques comme d’habitude ils se sanglèrent solidement à l’appareil, c’était un élément important du saut Fast Dropping avec passagers. Jack avait malheureusement déjà eu l’occasion de voir des soldats trop zélés tenter un saut FD sans ces fameuses sangles, autant dire qu’il n’y avait plus grand chose à transporter à l’arrivé. Encore une fois Jack passa outre ses idées sombres et attendit le signal de confirmation des deux super soldats. Quand il aperçut les deux pouces levés il alluma la radio sur la fréquence du contrôle.

- De Razgriz leader à Contrôle, demandons autorisation décollage pour largage F.D

- De contrôle à Patrouille Razgriz, arrivons sur zone de largage dans dix minutes, ouverture du Hangar A, vous êtes number one.

La porte du hangar commençât lentement à s’ouvrir tandis que les lumières oranges des alarmes remplissaient la pénombre des lieux et se reflétaient sur le cockpit du Hornet. Jack enleva sa M7S de sa housse, la chargea puis arma la mitraillette. Enfin il s’assura que la sécurité était enclenché puis la reposa dans sa sacoche, il fit de même avec son M6 avant de le ranger dans son Holster.

- De Razgriz Leader à Razgriz 2, on allume les moteurs doucement et on se prépare pour le F.D.

- Wilco Leader

Jack alluma les deux moteurs et le tableau de bord s’illumina pour indiquer que la température des tuyères augmentaient rapidement. Il vérifia que tout était normal bien qu’il ai déjà effectué la check-list un quart d’heure plus tôt pour les deux appareils, mieux valait trop que pas assez . . .
Il engagea une petite com avec ses deux passagers

- De Leader à Spartan vous me recevez ?

- Cinq sur Cinq leader, alors on y va ?

- Saut dans 2 minutes, accrochez vous ça va secouer, over.

Il se demandait ce que pouvait penser les deux super soldats en ce moment . . . savaient ils à quel point le Saut qui allait suivre pourrait tous leur être fatale ? Le pilote en doutait.
La porte du Hangar était désormais totalement ouverte, on pouvait difficilement distinguer quoi que ce soit dans la pénombre extérieur, une mission nocturne sans VN c’était 80% de navigation, et ça Jack en était conscient.

- Ici contrôle nous arrivons sur la zone de largage, F.D dans 30 secondes

- Wilco contrôle.

Le pilote poussa lentement la manette des gaz jusqu’au premier quart, les réacteurs sifflèrent de plus en plus bruyamment jusqu’à ce que l’appareil se détache du sol . . . l’opération venait réellement de débuter, et Jack faisait déjà face à la première complication : le largage F.D ou « Big Jump » avait beau être une manœuvre officiel elle n’en restait pas moins rare et particulièrement dangereuse.
Elle constituait à sortir un Hornet par l’arrière d’une Frégate en vol dans l’atmosphère, l’inconvénient majeur étant que le Hornet doit réduire son importante vitesse en tirant sur le manche pour cabrer sans décrocher pour autant, la manœuvre était éprouvante pour le pilote et la machine mais dans le cas d’un transport de troupe les soldats ont grand intérêt à être bien sanglé.

- Allez on y va !

Jack poussa un peu le manche vers l’avant tout en activant les Aéro-freins et il passa rapidement la porte du Hangar A en quittant la frégate. La nuit enveloppa les deux Hornets tandis que ceux-ci entamèrent les manœuvres du FD, les hommes aspirèrent les G tandis que les machines résistèrent, autant dire qu’il ne valait mieux pas décrocher avec des turbines calées quand on avait une tonne de Spartan à bord.
Enfin les deux appareils se stabilisèrent à bonne altitude et tandis que Jack allumait le pilote automatique pour redescendre au niveau du premier point de navigation Dimitri appela le contrôle pour les prévenir du bon déroulement des opérations.
Le pilote s’assura que ses « colis » se portaient bien.

- Tout le monde va bien dehors ?

- Un peu secoué mais ça va, je pensais que ça durerait plus longtemps.

- Maintenant ça va être plus tranquille.

Le pilote auto avait amené Jack là où il avait programmé sa nav. Le Canyon se trouvait à 10 mètres en dessous d’eux, on aurait dit un serpent qui se faufilait à travers les montagnes, un serpent d’une grande utilité pour le petit groupe qui allait s’y glisser silencieusement. Les deux pilotes avaient réduit la puissance des turbines au minimum et la post-combustion était à peine visible dans le noir.
A faible vitesse les deux Hornets progressaient lentement mais étaient pratiquement indétectables, Jack avait prit la tête et Dimitri suivait aveuglément son leader . . . ou plutôt la nav de son leader. Tout ce qu’ils pouvaient voir était le ciel parsemé d’étoiles au dessus de leurs têtes, les deux flancs du canyon constitué de roches se trouvant à quelques mètres d’eux. La voix du pilote trancha subitement dans le silence pesant de la nuit.

- De leader à Razgriz 2, on arrive au premier point de largage droit devant, on dépose les hommes et on se ré-engouffre dans le canyon pour la récupération à Charlie.

- Bien reçu leader.

Les deux appareils sortirent du gouffre de manière progressive et lente, de façon à ne pas trop pousser les moteurs pour éviter une trop forte émission de bruit ou de lumière qui aurait pût trahir leur présence. Rapidement le groupe arriva au point de largage et en 5 minutes les hommes s’étaient déjà détachés et les hornets avaient rejoint le canyon. La tonne de charge qu’ils avaient tout les deux perdu libéra un peu la puissance des appareils tout en limitant le dégagement de chaleur, ainsi il ne leur faillurent que 6 minutes pour atteindre le premier point d’évac.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Op Landing's Shield   Mar 19 Jan 2010 - 21:12

"Alea jacta est...". Une phrase rituel que John prononçait toujours au début de chaque mission. Il prononçait cette phrase en voyant le Hornet auquel il était attaché sortir du hangar de la frégate, qui se dirigeait vers le point de largage. Pour espérer se sortir de cette mission, il fallait être comme un morceau de verre: presque invisible et tranchante.

Le Hornet approchait du canyon. La dextérité du pilote qui larguait John et ses coéquipiers suscitait un certain respect chez lui. Et les Hornets repartaient comme ils étaient venus, leur part du boulot était à moitié faite. Une fois pied à terre, John dégaina son SMG 7S, et les autres sortirent leurs armes respectives. John se considérait à l'article de la mort depuis le briefing. Il avait tant de regrets mais exploser des Apparitions dans le noir et sans se faire choper était un vrai défi, mais John aimait les défis. "Bah, faut bien mourir un jour..." pensait John en s'enfonçant dans les méandres du canyon.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jack Ryan
Marines, Caporal


Nombre de messages : 588
Age : 24
Localisation : Dans un immeuble, tendant une Embuscade...
Humeur : Lunatique =).
Date d'inscription : 20/12/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : MA5K FMJ
Autre Compte : Aucun.
Arme n°2 : Lance Roquette

MessageSujet: Re: Op Landing's Shield   Ven 22 Jan 2010 - 17:27

Dimitri vérifiât une dernière fois les instruments et les réacteurs, tous semblait ok, il regarda ses passagers qui c'étaient fixé solidement a l'appareil.

- Ici contrôle nous arrivons sur la zone de largage, F.D dans 30 secondes.

A cette instant, Dimitri regarda son coéquipier et supérieur, il était calme et venait de pousser ses réacteurs pour pouvoir décoller, Dimitri l'imita et en quelque instant, ils plongèrent tous les deux dans les ténèbres du Halo.

Dimitri n'y voyait rien mais entendis parfaitement bien l'accélération et la vitesse que prenait l'appareil, alors que eux prenaient des G en pleine tronche, Dimitri réussi tant bien que mal a stabiliser son appareil et a rejoindre le Leader.

- De Razgriz 2 à contrôle, Big Jump réussi.

- Bien pris Razgriz deux, bonne chance pour la suite les gars, ont vous soutiens de tous nous cœurs les Gars, contrôle terminer.

"De tout vous cœurs, pensa Dimitri, ouais, dite plutôt que vous priez". A cette penser Dimitri regarda l'état de ses passagers, ils avaient pris pas mal de G eux aussi et ils étaient a moitié étourdis voir dans une inconscience rapide, mais ils étaient en vis, pour l'instant. Dimitri regarda ensuite droit devant lui, il ne voyait presque rien, il regarda alors son Nav pour repéré son leader, il se trouvait juste devant lui, puis il regarda droit devant lui et vit se rapprocher un flanc du canyon, en un éclair il braqua a droite et remonter légèrement pour éviter d'autre surprise de se genre.

- De leader à Razgriz 2, on arrive au premier point
de largage droit devant, on dépose les hommes et on se ré-engouffre
dans le canyon pour la récupération à Charlie.


- Bien reçu leader.

Dimitri suivit le leader et se posa sur la ZA, les 4 soldats descendirent avec encore quelque problème pour s'orienter, il les regardas et repartis en même temps que Razgriz leader dans le canyon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeffrey-094
NavSpecWar, Spartan-II, Adjudant


Nombre de messages : 3704
Age : 22
Localisation : Je me tiens avec dignité en face de mes adversaires.
Humeur : Mordu et passionné de Halo!
Date d'inscription : 22/07/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil à pompes M90
Autre Compte : Nathan Aronson, Zoka 'Carimanee
Arme n°2 : Lance-roquettes M19

MessageSujet: Re: Op Landing's Shield   Ven 22 Jan 2010 - 20:50

- De leader à Razgriz 2, on arrive au premier point de largage droit devant, on dépose les hommes et on se ré-engouffre dans le canyon pour la récupération à Charlie.

Jeffrey communiqua sur la fréquence SQUADCOM à l'intention de toute l'équipe.

- Ici l'Adjudant SPARTAN-094. À partir de cet instant, nous ne communiquerons plus que par des signes de main. Les Covenants possèdent peut-être des détecteurs de fréquance radio.

Les Hornets s'élevèrent et sortirent du trou qu'était le canyon. En un intant éclair, les Spartans et les autres marines détachèrent les sangles qui les retenaient et bondirent dans l'herbe. Les Apparitions étaient en vue.

Jeff leva le poing suivit de ses quatre doigts: s'était le signal de couverture.

L'avantage dans cette opération, mis à part les ténèbres de la nuit, était que l'environnement de l'anneau-monde était assez diversifié et que les couvertures ne manquaient pas. Jeff rampa jusqu'à un rocher. Les herbes étaient hautes. Tant mieux. Léa l'attendait. Il farfouilla dans son sac et en ressortit un trio de mines C7. Qui pouvaient décider du sort des deux blindés Covenants.

- J'ai aussi le détonnateur, murmura-t-il en prenant soin de désactiver son micro.

Il leva et arma sa SMG S7 et leva le pouce. Il était prêt. Léa fit le même geste.

Il n'avait plus qu'à attendre que les autres fassent de même...


Dernière édition par Jeffrey-094 le Sam 23 Jan 2010 - 1:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spartanjohn117.blog.jeuxvideo.com/home/
Mike Nevinson
ODST, Lieutenant


Nombre de messages : 633
Age : 20
Localisation : In Hell
Humeur : Dude, could you shut up? Instead of asking me in what mood I am?
Date d'inscription : 05/08/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : M90
Autre Compte :
Arme n°2 : SRS99C-S2 AM

MessageSujet: Re: Op Landing's Shield   Sam 23 Jan 2010 - 0:06

A présent la petite partie de « je rentre dans la base ennemi et je tue sur tout ce qui bouge » comme le dirais si bien notre ami Mike allait être difficile, il faut dire qu’avec des armures étant lourdes avec en plus deux Spartans… Rien n’était sûr mais il y avait pas mal de chance pour qu’il y reste tous, avec un peu de chance les cadavres serviront comme nourriture aux bestioles du coin ou même à une Brute qui prendras ça pour du poulet.

L’helljumper s’élança de sa place et retomba sur ses deux jambes assez difficilement, s’avançant d’un pas souple et discret vers ses frères d’armes il arriva finalement au niveau du spartan 094 et l’observa attentivement lui et sa coéquipière, finalement à la surprise générale M-12 fit la plus mauvaise blague qu’il aura raconté dans sa vie

.

¤Dites vous ne seriez pas tous deux… Enfin vous voyez quoi ? Amants ? Ou simplement vous semblez tellement synchro que j’ai l’impression de voir le meilleur couple humain de cette guerre ?

Bien que ce ne fût qu’une blague, au fond l’ASCO ne voulait nullement se moquer des deux Spartans, Nevinson du haut de son mètre 92 se faisait pourtant battre en taille par les deux «boites de conserves » comme le dirait certains de ses confrères ODST. Maintenant qu’il y pensait Mickaël regrettait le temps ou il était un simple Marine, s’il avait refusé la proposition de Kol que ce serait-il passé ? Daru aurait-il créé la Brigade des Loups ? Mike les aurait-il rejoints ? Tant de questions et si peu de temps…

Mais bref, après la petite blague le désir du sang se fit de plus en plus sentir chez le Lieutenant Nevinson, ne tenant plus il s’élança discrètement vers la base malgré les risques encourus, il remarqua un Unggoy en train de piquer un roupillon près d’un conteneur… Quel idiot ! Sous son casque un sourire dément s’afficha sur le visage du TCAO qui s’approchait tout en prenant son couteau de combat rattaché à sa sangle, rapidement il posa sa main gauche sur le casque respiratoire du Grunt pour l’empêcher de pousser des cris puis lui enfonça profondément le couteau dans la tête puis reçut en guise de « récompense » un giclement de sang mélangé contenant probablement du méthane. Quelques secondes plus tard, le jeune humain toujours accoudé contre l’espèce de conteneur Covenant avec dans les bras le cadavre du Grunt, l’humain leva le pouce en direction des soldats pour indiquer que la situation était sous contrôle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Vega
Marines, Capitaine


Nombre de messages : 251
Age : 31
Localisation : A bord du Hadron, en train de foutre la raclée aux faces de poulpes.
Humeur : A ne pas chercher / facile à trouver
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : M7/Caseless Submachine Gun
Autre Compte :
Arme n°2 : M6D Magnum Sidearm PDWS / Couteau de combat

MessageSujet: Re: Op Landing's Shield   Dim 24 Jan 2010 - 19:15

Après cet abominable largage, la phase "compliqué" du plan arrivait. Plus on approchait du point de largage et plus je me rappelais l'impossibilité de la mission. Puis, le hornet se stabilisa au-dessus du sol, pour commencer à se rapprocher de celui-ci. Je vérifiai une dernière fois la sangle de mon arme avant de sauter du véhicule. Ce mouvement soudain, additionné à la puissance de l'entrée dans l'atmosphère de cet anneau; me fit tourner la tête.
Les autres avançait déjà alors que je touchais le sol. Le cerveau encore embrumé je saisi ma M7 et l'armai. J'étais prête. Le canon levé, je me dirigeai vers mes coéquipiers. Une fois arrivé à leur hauteur j'entendis un des ODST parler :

- Dites vous ne seriez pas tous deux… Enfin vous voyez quoi ? Amants ? Ou simplement vous semblez tellement synchro que j’ai l’impression de voir le meilleur couple humain de cette guerre ?


Je ne savais quel effet il comptait faire avec cette phrase. Était-ce une blague ? Si ça l'était, elle était vraiment vaseuse. Les soldats présents reprirent bien vite un comportement normal : ils étaient prêt à casser du Covie. Mais pas moi, je repensais, encore, à cette mission aux chances du survie quasi-nulles. Je pensais à mon mari qui m'attendais sur Terre, à ma vie : à tout se que je pourrais perdre. Puis je me rappelais se que disais
Cameron :

"Que serait la vie sans un peu de difficulté ?"

Cette pensée me raviva, enhardie je me ré-avançai à la hauteur de mes compagnons d'infortune. Un ODST, que mon casque identifia comme étant un certain Lieutenant Nevinson, courut vers un conteneur alien. Je ne le vis pas tout de suite mais au pied de ce conteneur se trouvait un petit extra-terrestre : un grognard. Le lieutenant lui planta son couteau dans sa tête, du sang bleuté en sortit. Après être resté un petit temps immobile, il nous fit signe d'avancer. Le reste du groupe, décidé, s'avança pour rejoindre le lieutenant. Moi, j'étais encore indécise quand je m'élançai vers le petit groupe de soldats.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Op Landing's Shield   Mar 26 Jan 2010 - 21:12

La nuit régnait tel les Prophètes régnaient sur les Covenants. L'escouade avançait dans la nuit, tel un prédateur se rapprochant de sa proie. John tourna sa tête vers sa gauche et vit un conteneur. Un Grognard dormait non loin du conteneur. John voulait l'éliminer en silence, mais il fut devancé par un collège ODST, qui tua le Grognard d'une façon quelque peu "dégueulasse": l'ODST planta son couteau de combat dans le crâne du Grognard. Le sang bleu gicla du crâne tout de suite après l'extraction. En voyant ça, John pensa:"On aurait du lui donner un quartier de viande froide à celui là, ça l'aurait calmé...Taré.". Si John avait pu s'en occuper, il aurai brisé le cou du Grognard, technique moins sanglante et plus rapide.

Le groupe arriva sur une corniche. Les Apparitions étaient en vue, mais John n'était pas tranquille, comme si on l'espionnait. Il se dirigea vers l'un des Spartans et dit:"Chef, on ferait mieux de vérifier les hauteurs avant de tout faire sauter, j'ai la petite impression que des snipers nous regardent..."
Revenir en haut Aller en bas
Jeffrey-094
NavSpecWar, Spartan-II, Adjudant


Nombre de messages : 3704
Age : 22
Localisation : Je me tiens avec dignité en face de mes adversaires.
Humeur : Mordu et passionné de Halo!
Date d'inscription : 22/07/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil à pompes M90
Autre Compte : Nathan Aronson, Zoka 'Carimanee
Arme n°2 : Lance-roquettes M19

MessageSujet: Re: Op Landing's Shield   Mer 27 Jan 2010 - 3:03

Un TCAO du nom de "Mike Nevinson" s'était approché du groupe de Spartans alors que Jeff se souvenait parfaitement d'avoir ordonné de n'utiliser que des signes de main pour communiquer. Mais le contenant fut moins embarrassant que le contenu de ses propos...

- Dites vous ne seriez pas tous deux… Enfin vous voyez quoi ? Amants ? Ou simplement vous semblez tellement synchro que j’ai l’impression de voir le meilleur couple humain de cette guerre ?

Jeffrey eut le réflexe quasi instantané d'activer la visière réfléchissante de son casque afin que personne n'aperçoive ses émotions à travers son visage. Cela pouvait compromettre la mission. Léa fit la même chose.

Était-ce une blague de mauvais goût ou le TCAO le pensait vraiment? Il était vrai que Léa et Jeff travaillaient en duo depuis longtemps et qu'ils formaient à eux deux une équipe d'enfer, mais de là à penser...

Cela suffisait! Le sens du combat de Jeff reprit le dessus. Il était tut bonnement hors de question de s'attarder davantage sur cette plaisanterie inutile et tout à fait dénudée de professionnlisme. Il fit signe au soldat de rester vigilant et celui-ci n'insista pas. Vraiment, cette mission qui s'annonçait plutôt périlleuse au départ commençait à tourner à la légère, ce qui n'était absolument pas bon.

Peu après, une sentinelle Grognarde fut abattue par ce même homme d'un coup de couteau dans le crâne. Jeff avait eu vent de la manière brutale avec laquelle les hommes duregretté 105ième régiment. Mais il n'appréciait guère ces manières futiles. Néanmoins, il garda ces réflexions pour lui-même, respectant la discrétion prédominante de leur situation actuelle.

Quels instants plus tard, l'escouade parvint au sommet d'une corniche. Les Apparitions, leurs objectifs, leurs cibles, étaient en vue. Mais patience. Chaque choses en son temps...

- Chef, on ferait mieux de vérifier les hauteurs avant de tout faire sauter, j'ai la petite impression que des snipers nous regardent...

Cela allait de soi. Dans une mission d'infiltraton et de sabotage comme celle-ci, la dernière option à envisager était de foncer tête baissée. Léa était probablement la meilleure tireuse d'élite du groupe. Jeff lui indiqua de se coucher et d'observer la zone avec sa lunette de fusil, sans toutefois ouvrir le feu.

Elle indiqua trois éclaireurs Jackals patrouillant dans les falaises.

Jeff, toujours en se servant de signes de mains, ordonna à l'escouade de se scinder en trois groupes, un pour chaque sniper ennemi. Il ordonna à Mike Nevinson de s'occuper du premier, à Alicia et John Reagan de s'occuper du deuxième et lui-même se chargerait du dernier. Léa, quant à elle, demeurerait en arrière pour les avertir si les choses tournaient mal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spartanjohn117.blog.jeuxvideo.com/home/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Op Landing's Shield   Dim 31 Jan 2010 - 21:54

Le Spartan nous demanda de se scinder en trois groupes: deux par sniper. Derrière son casque d'ODST, John eut un sourire digne d'un psychopathe. Il devait faire équipe avec le capitaine Vega pour éliminer ce Rapace gênant. John et Alicia partirent sur le côté gauche.

John regardait où il mettait les pieds: faire capoter cette opération à cause d'un bout de bois serait très stupide. Ils étaient en position: le Rapace droit devant, avec ses "lunettes" et son fusil de sniper. "C'est trop simple..." pensait John avec ironie. En effet, il y avait un autre Rapace, endormi, à dix mètres. La situation était assez délicate, soit le Rapace qui effectuait le guet donne l'alerte, ou l'endormi se réveille et même conséquence. John eut une idée: il demanda au capitaine Vega avec les mains d'aller se mettre derrière le rocher où le Rapace endormi s'était adossé. Elle le fit et John avait l'impression qu'elle avait compris où il voulait en venir.

John voulait attirer le premier Rapace en jetant un caillou. Les Rapaces ayant l'ouïe fine, le premier irait voir et l'autre se réveillerait. Le second se ferait buter par derrière par Alicia, le premier ayant entendu irait voir et se ferait zigouiller par John. Mais John savait que ça marcherait que si les deux Rapaces étaient abrutis finis. Gros risque, très gros risque mais John n'hésitait pas une seconde: il envoya un petit caillou dans la direction d'où il venait. Les poulets mordirent à l'hameçon comme c'est pas permis: le premier allait dans la direction de John, qui était caché dans une brèche de la montagne, et le second se réveillait d'un sommeil profond.
Alicia le prit par le bec et lui brisa le cou. Le premier se retourna et John effectua un plaquage sur le Rapace restant. John fit de la bouillie avec la nuque du Rapace.
Alicia vint vers John, qui se releva et lui dit:"Je savais qu'ils étaient cons mais pas à ce point là..."

John se retourna vers la direction du Spartan et envoya un message avec une lampe torche pour signifier que leur voie était libre, et qu'ils étaient prêts pour la suite des opérations.
Revenir en haut Aller en bas
Jack .M
Air Force, Capitaine


Nombre de messages : 820
Age : 24
Localisation : Dans un Cockpit
Humeur : The Joy
Date d'inscription : 04/05/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : SMG 7S, FMJ/JHP
Autre Compte : Fuss Shee / Jin Watanabe
Arme n°2 : M6D, FMJ

MessageSujet: Re: Op Landing's Shield   Mer 3 Fév 2010 - 23:22

Les deux appareils étaient de nouveau camouflés dans le canyon et filaient doucement vers le point d’évac à quelques centaines de mètres de là. Dans le cockpit Jack ne pouvait cacher son stress, en plus de la visibilité très restreinte qui pouvait les pousser au crash à chaque instant les six soldats qu’ils avaient laissé derrière eux n’avaient que très peu de chances de réussites . . . et ça ne faisait que commencer.
Le pilote se mit soudain à penser à Nagase, en effet c’était un soulagement pour lui de la savoir en sécurité, il n’aurait jamais pût se concentrer avec elle à bord pour une opération aussi périeuse.

- Attention le passage est étroit, resserre dans mes 6’

- Bien reçu leader

L’ailier faisait du très bon boulot, à vraie dire Jack s’attendait à ce qu’un pilote moins expérimenté lui pose plus de problèmes mais il n’en était rien.
Dimitri avait sût garder son sang froid, ou du moins ne pas laisser transparaître ses angoisses à la radio, impressionnant pour un novice des missions suicides.

Bien qu’il soit plus rodé que son ailier, Jack continuait de se demander si l’opération avait une chance, il avait fait en sorte de chasser ses idées noirs avant leur départ mais la pénombre qui les entourait provoquait en lui un mélange de déprime et de stress, comme si il était au bord d’un gouffre sans savoir si allait vivre ou mourir . . .
Les minutes s’écoulaient lentement, et à travers les sifflements réduits des réacteurs on pouvait sentir le silence de la nuit. Devant eux se trouvaient des centaines de covenants et pourtant il n’y avait pas une lumière à l’horizon, c’était vraiment un paysage effrayant.


- On arrive au point d’extraction, on sort d’ici avec douceur pour se poser sur la corniche, attention ça va être serré

Dimitri ne prit pas la peine de répondre, sortir du Canyon pour se poser sur un espace gros comme la largeur de leur appareil sans faire de bruit requiert déjà assez de concentration pour que des confirmations inutiles viennent le gêner dans sa manœuvre.

Jack poussa en premier la manette des gaz avec douceur, les sifflements s’amplifièrent tandis que les lumières émanant des Hornets illuminèrent les parois du Canyon, il ne pût s’empêcher de serrer les dents pendant son atterrissage.
Une fois les deux appareils immobiles le pilote jeta un coup d’œil aux alentours : ils se trouvaient sur une corniche où les deux aéronefs occupaient déjà les trois quarts de l’espace, le seul moyen d’accéder à la piste d’atterrissage improvisé était un large monticule de pierre à grimper . . . peu de chance de croiser une patrouille dans le coin


- Deux de Leader, ratio-moteur au minimum, on aura pas le temps de décoller si nos gus débarque avec les coves aux fesses. Je vais les contacter reste en stand by

Le bruit des turbines et les dégagements lumineux des Hornets étaient maintenant presque imperceptible dans la nuit . . . presque. Jack essaya de ne pas penser à ce qui pourrait se produire si un éclaireur repérait leur position et changea de liaison com d’un seul mouvement.

- Force au sol de Razgriz Leader, vous êtes bientôt là ? La position peut devenir hot d’un moment à l’autre . . . à vous.

Il n’ignorait pas la difficulté de leurs taches, mais le temps était compté avant qu’une lune se lève pour éclairer leur position . . . ou qu’une patrouille leur tombe dessus.

L’avantage avec les boites de conserves géantes que sont les Spartans, c’est qu’il faut avoir la dent sacrément dur pour en ouvrir une, à cette pensée Jack s’autorisa un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alicia Vega
Marines, Capitaine


Nombre de messages : 251
Age : 31
Localisation : A bord du Hadron, en train de foutre la raclée aux faces de poulpes.
Humeur : A ne pas chercher / facile à trouver
Date d'inscription : 16/06/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : M7/Caseless Submachine Gun
Autre Compte :
Arme n°2 : M6D Magnum Sidearm PDWS / Couteau de combat

MessageSujet: Re: Op Landing's Shield   Jeu 4 Fév 2010 - 20:52

Un des Spartans, je n'aurais pu dire lequel nous ordonna de nous scinder en trois groupe distinct. L'objectif était simple, trop simple, il suffisait d'abattre un des snipers Jackals qui gardait la zone. Je m'occupais du sniper situé à notre gauche. Mon coéquipier, pour cette partie de la mission, était la première classe Reagan, un ODST. Après cinq ou six minutes de marche. Le contournement des patrouilles ennemies n'étaient pas choses facile. Bien que les Grunts composants ces patrouilles ne possédaient pas une once de courage, et cela se voyait par leur démarche lente et les coups d'œils apeurés qu'ils jetaient partout. Bien que, étant peureux comme pas deux, ils ne nous auraient pas attaqués, ils auraient au moins, par leurs cris apeurés, réveillé leurs supérieurs. Ce qui, pour nous, aurait été tout aussi, voir plus, dangereux que la patrouille en elle même. Il fallait donc mettre ses pulsions meurtrières de coté et faire profil bas.

Une fois à porté de tir, les choses se compliquèrent un peu plus. Le Rapace n'était pas seul. En effet, un de ses frères d'armes l'accompagnait. Je n'avais aucune idée quant à la démarche à suivre, l'ODST, lui, semblait en avoir une. Il me fit signe d'avancer et de me positionner derrière le Rapace, n'ayant pas d'autre idée je m'exécutai.
J'avançais rapidement tout en veillant à ne pas me faire repérer, ce que je finis par réussir. C'est à ce moment que je compris le plan du soldat. Celui-ci lança un petit objet par-terre, les rapaces, ayant une ouïe extrêmement développée, tombèrent dans le panneau. Comme par magie, ma cible se réveilla, à moitié endormie, elle se mit à suivre son camarade. Sortant de mon couvert, je lui sautai dessus pour lui briser sa nuque. L'ODST sauta peu de temps après sur l'autre Jackal. La cible avait été facilement éliminée, ça avait été un peu trop facile à mon goût mais il n'y avait pas de raison de s'en plaindre. Une fois revenue près du soldat, celui-ci se releva et me dit :

- Je savais qu'ils étaient cons mais pas à ce point là.


Je ne fis qu'approuver de la tête. Une fois notre succès signalé au sniper Spartan, on le rejoignit discrètement. Je m'adossai contre le conteneur le plus proche, les autres n'allaient pas tarder à revenir. Mais mieux valait rester discret en les attendant. Je serrai mon pistolet mitrailleur et attendis le retour de l'autre boîte de conserve.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeffrey-094
NavSpecWar, Spartan-II, Adjudant


Nombre de messages : 3704
Age : 22
Localisation : Je me tiens avec dignité en face de mes adversaires.
Humeur : Mordu et passionné de Halo!
Date d'inscription : 22/07/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil à pompes M90
Autre Compte : Nathan Aronson, Zoka 'Carimanee
Arme n°2 : Lance-roquettes M19

MessageSujet: Re: Op Landing's Shield   Ven 5 Fév 2010 - 1:21

Une ombre voltigeait de rocher en rocher dans les falaises entourant la zon cible. Le Spartan 094 avait un objectif bien précis: un sniper Jackal, situé à environ trois cent mètres de l'escouade.

Jeff passait inaperçue. Tantôt derrière un rocher, tantôt rampant dans un petit tas de broussailles occasionnel, jamais il ne demeurait en terrain découvert. Son point fort demeurait sans contestes les combats de mêlée, mais la conscience de cette mission suicide extrêmement complexe l'avait changé. Il étai plus réfléchi, plus tactique, moins téméraire. Ce qui était très rare.

Une bonne minute de chemin silencieux fut suffisante pour que Jeffrey parvienne à proximité du Jackal éclaireur. Il régla son écran tête haute en mode infrarouge. Le Jackal n'était pas seul: deux autres, provenant de nulle part, s'apprêtaient à le rejoindre à une cinquantaine de mètres devant.

Voilà qui pouvait s'avérer problématique... Abatre une cible en silence, c'était facile. Deux, c'était plus difficile, mais envisageable, quand on savait exploiter efficacement l'effet de surprise. Mais trois, c'était un vrai défi.

Jeff était étendu dans les herbes hautes, à une demi-douzaine de mètres derrière la première cible, encore seule. Sa main fut instinctivement dirigée vers ses deux mitraillettes à silencieux, mais il refusa cette initiative. C'était encore trop tôt. Tant que cela serait encore possible, il éliminerait les cibles dans un silence total.

Il décida d'attendre et de voir comment cela se passerait.

Les deux nouveaux Jackals parvinrent finlement jusqu'à l'éclaireur. Les trois Covenants se parlèrent dans leurs langues, avec des soufflements dignes d'une bronchite. Finalement, le patrouilleur s'en alla avec l'un des deux Jackals et l'autre le remplaça. C'était bel et bien un relai.

Bonne nouvelle: le groupe était séparé. Les éliminer séparément serait beaucoup plus facile.

Alors que le nouveau patrouilleur reprit la marche dans la direction opposée à Jeff, les deux autres accélérèrent la pas dans sa direction. C'était le moment où jamais. Les deux extraterrestres imprudents s'apprêtaient à s'enfonçer dans les herbes hautes. Grosse erreur...

Au moment même que les deux infâmes créatures y mirent le pied, Jeff poussa sur ses cuisses et se leva debout, entre les deux Jackals. Ses mains étranglaient chacune le coup de l'un d'eux, les empêchent d'alerter l'autre, qui était parti.

Les deux aliens à tête de vautour s'effondrèrent sans vie.

Jeff traîna à la vitesse du guépard et avec la finesse d'une gazelle ses deux victimes dans les broussailles. Il activa à nouveau sa vision infrarouge pour s'assurer que l'autre, plus loin, n'avait rien remarqué. C'était le cas. Il n'y avait plus un instant à perdre. Il fallait le mettre au tapis avant qu'il ne se rende compte de quoi que ce soit et donne l'alerte.

Jeff sprinta grossièrement vers sa cible. Vingt mètres... Quinze mètres... Dix mètres...

Le Jackal se retourna, ayant certainement entendu quelque mouvement avec son ouïe surdéveloppée. Jeff bondit sur lui, son couteau de combat brandit en avant. Le Covenant élargit ses yeux comme deux balles de golf. Il ouvrit le bec... Mais aucun son n'en sortit. La lame militaire s'était plantée dans le torax se l'extraterrestre et avait déchiré son sternum en entier, ressortant finalement au niveau du ventre.

Du sang violet gicla sur la visière de Jeff. Le compte de la cible était bon. Après avoir envoyé un marqueur clignotant sur l'écran tête haute de Léa, il ramassa le cadavre et le dissimula avec les autres dans la flore de l'anneau. Il essuya à plusieurs reprises son casque avec son avant-bras et fit de même avec sa lame, qu'il secoua sur sa cuisse et rangea finalement dans sa saccoche. Toujours avec sa cadence de jaguar à l'affût, il se rendit jusqu'au reste de l'équipe. Le TCAO Reagan et la Marine Vega avaient fait leur boulot. Il ne restait plus qu'à attendre que le Helljumper Mike Nevinson en finisse de son côté...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spartanjohn117.blog.jeuxvideo.com/home/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Op Landing's Shield   

Revenir en haut Aller en bas
 
Op Landing's Shield
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Op Landing's Shield
» ils landing piste 23
» Nouveaux antigrav tau ''the white shield''
» [VIDEO] Boeing 747 landing at Paris (Wingview only)
» Ankama shield ça roxx du ponay

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Halo Fight :: Vos créations :: Flood Rp :: Fan-Fic-
Sauter vers: