Forum Rpg sur l'univers d'Halo
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Caillou Pelé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Viktor Esad Pietriv
Anonyme
avatar

Nombre de messages : 155
Humeur : Pessimiste
Date d'inscription : 09/01/2010

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil d'assaut MA5B
Autre Compte :
Arme n°2 : Mitraillette SMG M7

MessageSujet: Caillou Pelé   Dim 10 Jan 2010 - 16:33

Un campement de mineurs, dirigé par l'équipe de Viktor, camouflé et en autonomie totale, était battu par les vents depuis déjà quelques jours. Les hommes s'étaient tous abrités dans les tentes, et bon nombre d'entre eux passaient leur journée à boire du café en vérifiant le bon fonctionnement des machines.

« Encore une belle journée ensoleillée sur cette belle planète! »

Le cri, lourd de sarcasme, claqua sec dans les airs, et traversa frénétiquement le campement pour atterrir dans les oreilles des ouvriers. Patrick se tenait, assis sur une caisse de nourriture, l’air ravi par sa blague. Le peu d’ouvriers encore présents le regardaient avec dépit, ne sachant plus que faire pour se voir épargner ce genre de répliques stupides. Certains sortirent de la « zone bouffe » pour aller prendre l’air, tandis que d’autres restèrent, décidés à ne plus faire de remarques.
Une femme, lourdement équipée malgré les problèmes de mobilité dans ce froid polaire, s’approcha de l’homme et l’entraîna dehors.et lui lança une pleine pelletée de neige à la figure.

« En voilà une bonne idée! Continue de les motiver, allez, ils sont encore trop nombreux à être partis!

_ Allons, Alice, ne t’énerves pas, tu sais bien que je plaisante!

_  Alice!? Alice!? Non mais dis donc, c’est le froid qui te tape sur la tête ou…. 

_ Alycia, Patrick? Cessez de vous battre et venez, j’ai trouvé quelque chose d’intéressant ici ! »

La voix de Viktor, toujours légèrement teintée de ce petit accent propre à la langue parlée par ses parents, avait couvert les chamailleries des deux compères, et ces derniers s’étaient tournés vers la direction d’où elle provenait. Ils rejoignirent Viktor, qui se trouvait à plat ventre, entouré de générateurs de chaleur, la tête dans une sorte de tunnel, juste assez grand pour pouvoir ramper dedans, mais solidifié de façon à ce qu’il tienne à une forte secousse ou autre.

_ Creuser à l’aide d’explosifs ne marche pas toujours, mais là… je crois qu’on a bien fait ! dit-il en s’extirpant du boyau et en tendant du bout des bras une grosse pépite argentée.

_ Un gros caillou… D’accord, c’est de l’argent, mais?

_ Du Rhénium, Alycia. J’ai eu du mal à l’enlever, mais il en reste. J’ai du l’isoler à partir d’un gros bloc de Colombite. On devrait noter cet endroit des fois qu’on nous en demande un jour.

_ C‘est ça, le Rhénium? Bingo ! On a trouvé le filon !

_ La disposition du terrain nous a aidé…

_ Allons, Alice, ne me dis pas que tu ne fais pas confiance aux talents de notre petit Viktor?

_ Arrête de m’appeler Alice!

_ Patrick a raison, Alycia. Vous avez tous les deux raison. J'ai choisit l'endroit où tout commencer, mais heureusement qu’on a pu repérer les marques sur ces rochers tout à l’heure, sinon on aurait continué à creuser dans la mauvaise direction.

_ Qu’ on a repéré les marques? Voyons, Vik’, tu sais très bien qu’on est surtout là pour t’aider à faire le café, à porter les fournitures, et tout ça! Celui qui passe son temps le nez dans la merde, c’est toi!

_ Patrick!

_ Dans la… Patrick, sais-tu combien cette merde va nous rapporter? Très cher, et crois-moi, je suis prêt à garder mon nez dedans autant de temps qu’il le faudra pour extraire la quantité qu’on nous a commandée. Le client sera content, nous aurons notre argent, nous serons contents!

_ Je sais Vik’, je plaisantais, ne t’inquiètes pas.

_ De toute manière, Patrick a l’air de s’être levé du mauvais pied aujourd’hui ! Comme si c’était pas assez dur de passer un mois sur ce caillou!

_ Il s'est mal réveillé? Pour changer?

_ C’est pas ça… Pas exactement. Un truc ne va pas, je sais pas ce qui cloche, mais j’ai l’impression que ça marchera pas exactement comme prévu. Vous me connaissez, quand quelque chose cloche, je fais des blagues !

Tandis que les trois compères parlaient, un homme s’approcha en courant, un petit ordinateur à la main.

«  Monsieur Pietriv! Nos ordinateurs relèvent des niveaux de vent alarmants! Il est fort probable qu’en ce moment, une tempête approche de notre position ! » dit l’homme, d’un ton inquiet, au travers de sa combinaison polaire.
« Allons… Il est probable? » demanda Viktor en prenant l’ordinateur des mains de l’ouvrier.
« C’est même certain! » répondit ce dernier en faisant un pas en arrière. Vous devriez vite rentrer vous mettre à l’abri avant qu’elle arrive!
L’homme fit demi-tour et repartir rapidement vers la tente principale.
« Patrick, monte accrocher une balise thermique en haut de ce rocher, je dois m’assurer qu’on ne pourra pas nous voir non plus après la tempête. » dit Viktor en désignant un rocher non-loin de la tente.
On est venus ici incognito, on doit le rester.
_ Je retourne à notre tente. Si tu as besoin de moi, fais-moi signe. dit Alycia en partant d’un pas rapide vers la tente des trois compères.
Viktor partit de son côté en direction du tunnel. Il débrancha les générateurs, les couvrit avec soin, puis s’occupa de placer une plaque de métal placée là cet effet devant le tunnel qu’ils avaient ouvert. Une fois la plaque posée, il revint vers la tente du matériel mettre les câbles en sécurité, et fit le tour des installations lentement, pour s‘assurer de la bonne tenue du campement lors de la tempête et que rien d‘autre que du blanc ne transparaîtrait. Pendant qu’il observait les niveaux d’énergie du générateur de secours, il vit Patrick revenir vers leur tente, une lumière brillant légèrement derrière lui. Il ferma le panneau du générateur, scella l’entrée de la tente avec des crochets et se dirigea vers la tente/réfectoire.
Il prit rapidement quelques boîtes de haricots et de quoi boire pour un jour, mit tout dans une caisse, et la porta en direction de ses quartiers, tandis que les ouvriers finissaient de se préparer eux aussi..
Tout était fin prêt! Ils allaient maintenant pouvoir affronter la tempête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Caillou Pelé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Caillou Pelé
» Lourde-au-Caillou
» Caillou
» Présentation : Le Caillou
» Un.. Deux... Trois... Ciseaux !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Halo Fight :: Espace contrôlé par le CSNU. :: 
Coral
-
Sauter vers: