Forum Rpg sur l'univers d'Halo
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ragnarock's

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Ragnarock's   Ven 5 Fév 2010 - 12:26

C’était son domaine désormais, là l’ombre descend sur Terre et il dirige le fief tel un grand seigneur, un seigneur des ténèbres…

« Moi, quand je n’ai plus rien à faire ici, je me retire… Plus une goutte d’eau. Plus un rayon de soleil. Je me dessèche, de la tête aux pieds, en un petit cadavre sous un tas de feuilles… Les saisons me survolent sans me soupçonner… Et puis, un jour, la corneille raconte qu’elle a entendu au loin quelqu’un qui recommence à crier, hurler, exprimer sa rage. Alors là, j’ouvre un œil, je rampe, mangeant la neige, léchant l’eau croupie… et mes ennemis tressaillent, car à me voir boire, ils comprennent que je suis de retour. »

C’était le seul message que le SRN avait reçu c’était clairement et distinctement signé par le Loup.
Ce prince sinistre était de retour… Et plus que vous ne croyez.

Au cœur de l’Afrique, alors que la nuit est tombée depuis quelques heures déjà, un souffle léger et chaud hante la ville de New Mombasa comme pour avertir d’une venue. Déchirant le silence inquiétant une voiture de sport dernier modèle fend l’air de sa robe légère et montre sa puissance par le doux ronronnement des moteurs, une merveille de la technologie mais les spécialistes affirmeront que cette voiture est personnalisé sur touts les niveaux, esthétique, moteur, coupe. Tout avait été soigné. Sa vitesse exubérante la compare à une étoile filante de par sa couleur jaune métallisée sans compter les multitudes d’accessoires qui la rende scintillante. Elle entame un circuit prédéfini, tout est programmé comme si la voiture était douée de conscience tant ses mouvements sont précis.

Ainsi donc, ce discret engin s’arrête devant un bar bien connu de la ville : « Le Ragnarock » une boite de nuits où les populations les plus étranges se mêlent, un véritable lieu de diversité aussi bien culturelle qu’idéologique. L’entrée peut même paraître banale, de simple vigile à l’entrée avec des voituriers en attente de satisfaire un client. Un homme daigne enfin à sortir de cette voiture, ce pilote en herbe s’avance sur le parvis du Ragnarock où deux entrée distinctes se discernent, celle pour les gens communs et l’entrée pour les « VIP » et c’est bien entendu sans hésiter que cet homme apparemment de grand Standing s’avance sur le tapis rouge brodé d’or menant à l’entrée « VIP » d’un air négligé il lance les clés de la voiture et voit l’utilité d’ajouter.

« Ne touche pas aux boutons, elle est nerveuse en ce moment. »

Le voiturier habillé de là même façon que les vigiles acquiesce avec un simple sourire mêler à un hochement de tête, il part ainsi au volant d’un tigre qu’il ira garer plus loin.
L’homme quand à lui continu sa marche lente dans cette démarche teintée d’assurance et de mépris. Les deux molosses habillés en veste chic, surement de location arbore les deux mêmes paires de lunettes de soleils, à les voir on pourrait les croire jumeaux où frères, même coupes de cheveux si courtes, même façon de rester immobile même vêtements. Lorsque ces deux employés aperçoivent l’homme ils échangent un regard pour être bien sûr de savoir de qui il s’agit.

Oui… Oui c’est bien lui aucun doute possible. Le plus grand des deux laissa sa grosse voix rauque s’adresser avec le plus grand respect à lui.

« Bonsoir, monsieur, cela faisait longtemps que l’on ne vous avez pas vu au Ragnarock. Je vous souhaite une excellente soirée monsieur ! »

Tout en tenant ces propos le videur ouvrit la lourde porte en ferraille et laissa l’homme pénétrer dans la gigantesque et unique salle… Le Ragnarock.

C’était une salle circulaire, sur deux étages, au centre un gigantesque cylindre laisser afficher des films, des dessins, des illustrations, des mouvements, des lumières à peu prés tout ce que l’on voulait au niveau visuel et multimédia, il était ceinturé par une fine plate-forme soutenue par des barres espacées à touts les cinq mètres environs, sur chaque barre une danseuse, enfin des strip-teaseuses plutôt qui effectue leur numéro toute la soirée. Revenons plus bas, le rez-de-chaussée est composé lui d’une gigantesque plate-forme qui fait office de piste de danse qui par ailleurs se soulève de temps à autres donnant de temps en temps des cris, reste encore le gigantesque bar-comptoir qui est fixé sur les parois de la salle, un système de rail le fait glisser légèrement autour de la salle déplaçant le bar directement aux clients. Le deuxième étage lui est essentiellement constituer de salon privé avec des minibars et des bandes d’escrocs, rebelles, truands peu fréquentable et souvent géniteur de bagarre au sein de l’établissement.
Le tout dans un jeu de lumière variable laissant tout de même sa part d’obscurité à l’endroit, allant tantôt dans des lumières violacés et bleuté tantôt dans l’agression avec des flashs, des lumière noire et des lumières vive.
La musique quand à elle était typique du Ragnarock, des sons violents, agressifs si ils étaient animés ils vous sauteraient au cou… Des guitares, de la batterie, des sons électroniques à un volume dépassant l’entendement.

C’était ça le Ragnarock…

L’homme savait parfaitement les activités locales, les tendances des occupants et même leur implication dans divers business peu honnête. Mafia, financement de groupuscules rebelles, pot-de-vin à des hauts-dignitaires, tout était possible ici et les trois-quarts des informations de la ville se trouve ici.
Notre homme en question arrive à intercepter le bar, il s’assoit sur un tabouret haut-perché et fouille ses poches avant d’en vider le contenu sur sa parcelle de comptoir de peur de dérangé le couple homosexuel à côté de lui. Son paquet de cigarette était presque vide ainsi il saisit une première cigarette qu’il alluma avant d’avaler la fumée ocre qui lui est si doucereuse, c’est alors qu’une serveuse peu vêtue aux allures de poupée pour enfants s’approche de lui.

« Que voulez-vous monsieur ? »

L’homme laissa son regard insistant sur toutes les parties du corps de la jeune femme avant de la fixer droit dans les yeux et de dire :

« Un Martini Rosso. »

La jeune femme part préparer le verre et reviens quelques temps après le lui servir.
Cet homme en réalité, c’est le Loup…
Celui que l’on sait fou à lier pour pouvoir défier ouvertement le CSNU et ses instances, il est ici dans un but précis surtout s’il se montre de façon publique et découvert comme celle-ci, mais comme à son habitude il abuse des jeux d’ombres pour masquer sa face pour ne pas être reconnu ou peu reconnu. Après toutes les formations qu’il avait reçues, il était désormais conscient de l’environnement qui l’entoure notamment de la présence, s’il est ici c’est pour quelque chose.

Il ne faut être scientifique pour savoir qu’un Loup vient parmi les hommes pour une raisons précise. Surtout ce genre de Loup.
Un Loup même déguisé en homme reste un loup, et ces histoires de loup qui fréquente les hommes ça finis toujours mal pour l’un ou l’autre.

La bête laissa son côté humain apparaitre pour mieux dévorer sa cible.

Il savait qu’elle était ici, il le savait, ses contacts le lui avaient dit elle se trouve dans cet endroit tapis quelque part dans l’ombre.
Comme pris d’un trou de mémoire il sortit de sa veste italienne hors de prix un post-it avec marqué

« Sergent Anthony LeTallec »

Le Loup était en chasse…
Revenir en haut Aller en bas
Céleste
Partisane, Sergent
avatar

Nombre de messages : 226
Localisation : Dans ton dos.
Humeur : Cynique :)
Date d'inscription : 03/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Couteau de combat
Autre Compte :
Arme n°2 : Mitraillette SMG 7

MessageSujet: Re: Ragnarock's   Ven 5 Fév 2010 - 22:00

Son

Pulsation. Lumière. Pulsation. Lumière. Peau. Pulsation. Noir. Lumière. Corps. Lumière. Battements. Sueur. Souffle. Flash. Violet. Peau. Métal. Prendre une inspiration. Ouvrir les yeux. Les refermer. Envahie par le son. Electro crade. Sa cuisse contre la barre. Les regards sur elle. Les sifflets. Etouffés par la moiteur de l’air. La chaleur. La sueur qui perle sur son corps. Le tissu qui glisse sur sa peau. Les autres filles autour d’elle. Ses cheveux qui volent. La musique trop forte, agressive, libératrice. Le couteau contre sa jambe, aguicheur, sécurisant. Son cœur qui bat dans sa poitrine.

Les jeux de lumières sont aussi violents que la musique, dans cette boîte dont elle n’a même pas retenu le nom. Elle était arrivée il y a trois jours. Le temps de faire le trajet le plus discrètement possible. Elle cherchait… Elle ne savait même pas ce qu’elle cherchait. Elle n’avait pas de but, et elle voulait ne plus penser. Voila. Se vider. Pour peut être repartir ensuite. Elle était donc arrivée il y a trois jours. Elle s’était acheté des vêtements, avec le liquide qu’elle était passée prendre chez sa mère. Et dans la rue, non loin de la boîte en fait, elle avait été accostée. Proposition d’emploi, n’ayant aucun autre but, elle avait accepté.

Et voilà que maintenant, elle se retrouvait à onduler contre une barre métallique pour des hommes, voir des femmes mais pas ce soir là, un peu saouls sur les bords. Le tout dans une ambiance survoltée, sur une musique que crachait la sono, plus qu’assourdissante. Elle qui ne voulait plus penser, elle n’avait plus besoin, ni réellement les moyens de le faire. Tout tanguait autour d’elle, elle se laissait porter par les basses, qui étaient finalement assez lancinantes pour danser. Elle laissa tomber son haut à demi transparent, et s’enroula autour de la barre, fixant ses yeux bleus trop maquillés droit devant elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ragnarock's   Ven 5 Fév 2010 - 22:49

L'avantage quand on est un animal, c'est d'avoir les sens en alerte de façon constante... Guillaume LeTallec décède il y trois jours sous les coups d'un marines. Et le marines en question est là dans la salle. Alors le Prince de la nuit n'ayant rien a faire au bar se lève et de dirige vers la piste de danseuse là où il la remarque en train de danser... Il tombe toujours au bon moment...
Au moment où les personnes n'ont plus aucun but ou elles accepte tout. Ce n'est pas vous qui venez a la brigade mais c'est elle qui vient a votre misérable existance.
Contrairement aux chiens le Loup ne fixe pas la beauté du corps de la femme, il se contente de laisser son regard de l'enfer se déposer sur ce regard de danseuse perdue, noyée dans le désespoir et la colère. Il savait qu'elle le remarquerait...
Revenir en haut Aller en bas
Céleste
Partisane, Sergent
avatar

Nombre de messages : 226
Localisation : Dans ton dos.
Humeur : Cynique :)
Date d'inscription : 03/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Couteau de combat
Autre Compte :
Arme n°2 : Mitraillette SMG 7

MessageSujet: Re: Ragnarock's   Sam 6 Fév 2010 - 15:00

Elle fixait son regard. L’homme qui venait d’arriver était resté debout, et ne regardait que ses yeux. Il était bien habillé, il semblait moins pouilleux que tous les autres pochards autour. Elle haussa un sourcil, mi-intriguée, mi-amusée, et continua son activité. Elle sentait qu’il continuait de la fixer. Il ne faisait pas partie de ceux qui voulaient quelque chose en rapport avec son corps. Il n’était ni là pour baver, ni pour autre chose. Elle dirigea à nouveau ses iris vers lui, il se tenait droit, mais décontracté. Mais elle lui trouvait quelque chose de… Militaire.

Son visage restait dans l’ombre, elle ne pouvait bien le définir, seuls ses yeux brillaient dans l’ombre de la boîte. Elle du baisser les yeux, un homme lui tendait un billet, qu’elle prit en lui adressant un sourire. Lui se mit à rire, euphorique. Pauvre mec. Elle se redressa, tourna lentement autour de la barre, parcourant la boîte des yeux. Tout ce monde, ces gens qui dansaient, comme en transe. Puis elle fixa à nouveau l’homme. Il semblait attendre. Elle lui adressa un sourire éblouissant, en haussant un sourcil, et se remit à bouger les hanches. Qu’il vienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ragnarock's   Dim 7 Fév 2010 - 19:09

Le Loup au sens aguerri s'avance un peu plus en poussant lentement les personnes présentes, mais sa présence intimide les débauchés se poussent d'eux même pour laisser passer ce Loup déguisé en homme. Étonnamment, ses yeux au regard perçant ne se détache pas de ceux de la jeune femme bien que son corps aux courbes parfaites et lisses tentent de l'aguicher il ne cligne à aucun moment des yeux, et dans un hurlement strident sa voix féroce entonne.

"Mademoiselle d'Auray?"

La musique rebat à plein régime, un rapide tour de la salle lui avait permis de voir plus loin des "Salons privés" pour les clients et les danseuses, personnes ne sait réellement ce qu'il s'y passe entre les personnes, sauf peut-être ceux qui ont déjà essayer.

Avant de s'assoir au bar, le Loup avait déjà régler le coût de la location d'un salon privé et toujours en s'approchant de la jeune femme il fouilla la poche intérieur de son costume italien et en sortir une somme conséquente en billets, d'un geste délicat et doux, il tira légèrement le bas de la jeune femme et effleura ses cuisses avant de glisser la somme d'argent qui était maintenant retenu par le fin filet élastique, cela voulait tout dire il fallait qu'elle la suive vers cette pièce lugubre qui par ailleurs est totalement verrouillable.

Cet homme savait des choses... Et ce salon privé n'avait rien à avoir avec les charmes de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Céleste
Partisane, Sergent
avatar

Nombre de messages : 226
Localisation : Dans ton dos.
Humeur : Cynique :)
Date d'inscription : 03/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Couteau de combat
Autre Compte :
Arme n°2 : Mitraillette SMG 7

MessageSujet: Re: Ragnarock's   Mar 9 Fév 2010 - 18:44

Il avait glissé une liasse plus qu’énorme entre son bas et sa peau. Elle haussa un sourcil, méprisante, et avant qu’il puisse avoir le temps d’enlever sa main elle l’attrapa, descendit de la plateforme un peu surélevée où elle se trouvait et le devança d’un pas rapide. Elle jeta un coup d’œil à celle qui gérait les box privés qui lui signifia un numéro, celui qu’elle devait rejoindre. Elle regardait droit devant elle et avançait à demi nue à travers la foule, qui ne s’occupait pas plus que cela d’elle. Elle tourna brièvement la tête vers l’homme, le temps de lui faire un sourire hypocrite mais rayonnant et aguicheur. L’armée n’enlevait pas la féminité, que chez celles qui n’en voulaient plus.

Elle arriva devant le salon qu’il avait visiblement réservé, et elle le laissa passer devant, il avait la clé. Elle lui fit signe d’un geste théâtral que c’était à lui de jouer. Il ouvrit la porte, toujours aussi digne. Cet homme avait quelque chose de curieux, malgré son air détendu il semblait aux aguets, attentif à tout. Elle remarqua une petite bosse sous sa sublime veste hors de prix. Une arme. Elle se mit à sourire, et lorsqu’il se retourna pour l’inviter à entrer, elle avança, le frôlant en le regardant dans les yeux. Il referma la porte à clé derrière lui, tandis qu’elle mettait de la musique dans cette pièce insonorisée.

Céleste, debout, le regarda s’asseoir. Elle releva la masse brune de ses cheveux, puis les laissa retomber. Elle se pencha pour attraper du bout des doigts la veste posée sur la table, qu’elle enfila. Puis elle prit les billets qu’il lui avait gracieusement donnés, pour les balancer sur la table. Elle le regarda en face.

« Que voulez-vous. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ragnarock's   Mar 9 Fév 2010 - 19:05

En enlevant sa veste, il n'avait pas retourné son visage, à aucun moments non. Il s'était assit sur la banquette circulaire qui était parfaitement à son aise. Pour dire vrai cette salle est réservée à des pratiques beaucoup plus... Intime. Mais qu'on connait l'homme et ses principes on peut tout de suite savoir qu'il n'a aucun rapport avec ce monde nocturne puant, mais contrôlez la nuit et vous contrôlerez le monde grâce aux informations.

La musique était nettement moins assourdissantes qu'à l'intérieur de la salle, ce qui permis à l'homme de se reposer les oreilles après cette musique qui pouvait bel et bien mettre en transe.

« Que voulez-vous. »


C'était dit d'une petite voix sur un ton un tantinet doux, trop doux. Aussi, le Loup comme d'un un cri guttural se dût de répondre avec courtoisie, éloquence et rhétorique à la jeune femme, beaucoup trop jeune d'ailleurs pour ce qui lui arrive.

La réelle question mademoiselle D'Auray, ce n'est pas ce que moi je veux. Mais ce que vous, vous désirez.


Il avait marquer une pause, comme pour laisser un certain suspens il s'approcha de la jeune femme en ayant toujours son visage partiellement ou totalement dans l'obscurité il leva une main sur elle pour pouvoir fouiller la poche de sa veste et en sortir une cigarette et un briquet, il trouva utile d'ajouter un:

Servez-vous.

Après quoi il alluma la cigarette préalablement portée à sa bouche et l'alluma pour en aspirer la fumée ocre.

"Je suis quelqu'un de très influent, j'agis sur touts les niveaux possible. Militaire, politique, civil, l'administration, les finances, la vie, et même la mort. Je sais ce que vous redoutez en vous cachant ici. Que les chiens du SRN ne soient lâcher pour le meurtre de votre instructeur n'est ce pas? Voilà... Vous ne l'avez peut-être pas remarquer, mais il y a dans la salle deux agents du SRN qui sont prêts à appliquer un protocole très simple. Ce genre de types ont touts les droits voilà à quoi cela se résume. Ils auraient pût vous prendre à l'écart, vous violez à la fin de la soirée, vous tabassez, puis enfin vous abattre dans une ruelle et bien entendu on aurait jamais retrouvé le coupable, et en plus ça aurait fait parler les médias et rendu des tas de ménagères de cinquante ans heureuses de sortir de leurs train-train en voyant ça. Mais voilà mademoiselle D'Auray, je suis en quelque sorte... Le Diable, j'offre des pactes en échanges de service, le problème c'est que moi je tiens parole lui pas.


Il expira une dernière fois la fumée et jeta le mégot au sol avant se pencher légèrement de façon à ce que son visage soit à moitié dévoilé.
Revenir en haut Aller en bas
Céleste
Partisane, Sergent
avatar

Nombre de messages : 226
Localisation : Dans ton dos.
Humeur : Cynique :)
Date d'inscription : 03/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Couteau de combat
Autre Compte :
Arme n°2 : Mitraillette SMG 7

MessageSujet: Re: Ragnarock's   Mar 9 Fév 2010 - 19:24

Elle éclata de son rire cristallin qui secoua tout son corps, et fit tressauter ses cheveux dans son dos. Elle mit une main devant sa bouche d’un air faussement candide, tout en continuant de le regarder. Elle se pencha ensuite lentement sur lui, s’approchant de plus en plus. Elle appuya ses mains sur les côtés du bassin de l’homme, en souriant doucement. Elle prit une voix suave et sensuelle, avec un brin de moquerie en son fond.

« J’avais bien compris pourquoi vous étiez là. Et oui, j’ai bien vu les deux agents. Quand des hommes vous regardent autrement que comme un vulgaire objet sexuel, et quand on a un minimum d’entraînement et de jugeote, et surtout qu’on est traqué, jeux de lumière ou non, on repère rapidement ceux qui veulent autre chose que voire une poitrine dénudée. » Son sourire s’agrandit, elle battit des paupières, en penchant la tête sur le côté, toujours aussi sensiblement proche du visage de l’homme.

« Le tout est de ne pas se laisser distraire par de longs cils bruns et de grands yeux bleus, et encore moins de la douce voix suave d’une demoiselle. » Le clic de la sécurité d’une arme se fit entendre.

« N’est-ce pas ? »

Elle éclata encore de rire. Elle s’assit sur la table basse, en face de lui, et posa le révolver sur ses genoux, telle une enfant posant une poupée pour lui faire prendre le thé.

« Bref, nous pouvons discuter de choses plus sérieuses, nous sommes à armes plus ou moins égales puisque vous devez en avoir un autre ailleurs. Appelez-moi Céleste, pas autrement. Et ce que je veux ? Je ne veux rien. La question est plutôt : Qu’avez-vous à proposer ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ragnarock's   Mar 9 Fév 2010 - 19:52

Comme faussement amusé par le numéro de la jeune femme, et il faut l’avouer peu habitué aux charmes féminin le Loup se raidit et joua la carte de l’humilité.

« Je dois avouer être un expert en armes à feu, mais il en est tout autre en lingerie féminine. »
Après cette petite pause durant laquelle il s’amusa avec son briquet, il reprit tranquillement.

« Ce que j’ai à proposer Celeste, c’est une affaire assez colossale. Je suppose que comme tout le monde vous avez entendu parler de « La Brigade Des Loups ». C’est une organisation qualifiée de terroriste par le CSNU et le SRN, Daru Kol, le Directeur Général du SRN s’entête à vouloir supprimer les causes du mal et non le mal lui-même. Cette brigade n’est qu’un tout petit écrou dans un gigantesque engrenage et Dieu sait si des preuves sur le projet supérieur ont été divulguées. Le problème de cette Brigade totalement Freelance, c’est qu’elle manque d’hommes compétents et prêt à tout pour leur mission. Des gens qui n’ont qu’une seule envie, finir la mission coûte que coûte. En créant cette Brigade, Kol n’a pas compris la portée de sa puissance et à crût que tout cela deviendrais agonisant. Mais un loup blessé trouve toujours le moyen de rentrer à la tanière pour pouvoir récupérer. Ce que j’ai à vous proposer Celeste, c’est une place au sein de cette brigade. J’ai put lire vos états de service et bien que brefs il ne me faut pas en savoir plus pour savoir que vous pourriez être un élément de choix. Vous savez, la Brigade est soutenue par beaucoup de personnes… Des membres du HIGHCom même… C’est vous dire. Bien entendu je suis apte à répondre à toutes vos questions sur le sujet, sachez une chose cependant, quelque soit votre réponse… Vous… Une hésitation se fit sentir pour la première fois dans son discours comme si quelque chose l’avait bloqué, un acte peut-être qu’il pense impossible puis il se ressaisit. Vous sortirez d’ici vivante je vous y aiderez. »
Un Loup qui fait dans le social, ça cache forcément quelque chose…
Revenir en haut Aller en bas
James Wellsey
Rebelles, Traître, Ancien Marines
avatar

Nombre de messages : 1537
Age : 23
Date d'inscription : 17/03/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil à pompe M45 TS
Autre Compte : Alar'Valam
Arme n°2 : Pistolet M6D+ Couteau de Combat

MessageSujet: Re: Ragnarock's   Mar 9 Fév 2010 - 20:08

Après les événements de l’installation 01 :

Le SRN lui avait confié de retrouver une jeune recrue surnommée « céleste » qui avait assassiné son sergent-instructeur, pour cela il avait comme allier un gros baraqué mais se fondant tout de même parmi les nombreux passants. Ils étaient habillés en civil, élément fondateur de la discrétion pour ce genre de mission. Ils attendaient dans la file pour entrer dans le Ragmarock, une grosse boîte de nuit. Alors qu’ils attendaient, une voix se fit entendre dans la petite et discrète oreillette droite que portait l’agent du SRN :

- Mrs. Green, ici QG ! La suspecte est rentrée dans la boîte, elle serait en ce moment même accompagné d’un homme dans un salon privé selon les témoins. Faites vous discret, ne sortez pas vos armes avant qu’elle soit sortie du bar. Pas la peine de semer la panique. Terminer !

La communication se coupa, en fait James connaissait les réelles intentions cachées derrière cette arrestation, le CSNU perdait de plus en plus de planètes face aux covenants, il ne voulait pas perdre de nouvelles recrues. Mais cela, il pouvait le comprendre. Ils restèrent cinq minutes dans la file avant de rentrer, la boîte était très peuplée ce soir. La musique et les lumières éblouissantes régnaient en maître ici. Les deux agents fouillèrent la pièce de leurs yeux, pour trouver le salon privé et une table qui donnerait l’occasion que quand les deux individus sortiront, ils passeront juste à côté d’eux.

Une table propre répondit à leurs appels, ils décidèrent de s’y asseoir. James mit des lunettes de soleil noir ainsi que son coéquipier, ces lunettes étaient enfaite un accessoire audio-visuel qui permettrait au QG de suivre leurs actions en temps réel. Comme beaucoup de mondes en portaient dans cette ville, ils passeraient inaperçues. Mrs.Green était équipé d’un pistolet M6C qui était accroché dans son dos à l’aide d’un holster.

Les minutes défilèrent, des gens entrés et s’en aller, la musique changeait de tonalité. James et son coéquipier avaient commandés chacun une bière en attendant que mademoiselle d’Auray et son complice présumé veulent bien sortir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céleste
Partisane, Sergent
avatar

Nombre de messages : 226
Localisation : Dans ton dos.
Humeur : Cynique :)
Date d'inscription : 03/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Couteau de combat
Autre Compte :
Arme n°2 : Mitraillette SMG 7

MessageSujet: Re: Ragnarock's   Mar 9 Fév 2010 - 20:29

« En plus de jouer les hypocrites avec moi, vous osez en plus me prendre pour une idiote ? Lassant. Franchement lassant. »

Elle se leva, fit le tour de la table, pensive, tout en fermant méticuleusement la veste qu’elle avait plus ou moins empruntée, couvrant sa peau refroidie. Elle fouilla dans un des tiroirs de la commode où était posée la sono, absorbée dans ses pensées. Elle se retourna, poussa le tiroir des fesses. Elle reprit petite danse d’abeille autour de la table basse, en jouant machinalement avec une paire de menottes. Elle se rassit sur la table, croisant les jambes. Elle posa la paire de menottes en même temps que sa main sur la table.

« Ce que vous n’avez pas compris, et je précise que je sais ce qui serait attendu de moi, c’est que même si je l’ai fait une fois, je n’ai pas nécessairement envie de ré-étirer l’expérience. De plus, il le méritait, même si ça ne justifie en rien ce que j’ai fait. »

Elle posa son coude gauche sur sa cuisse, et appuya sa tête dans sa main, un air fatigué venait brusquement d’apparaître sur son visage. Ses longs cheveux coulaient le long de ses épaules et de son dos. Elle flottait littéralement dans la veste d’homme, et sa jeunesse ressortait d’une manière fulgurante en cet instant. Elle planta ses iris bleus dans ceux de son interlocuteur, et le fixa sans ciller, mais sans le provoquer, l’agresser, ou attendre quoi que ce soit. Elle le regardait, tout simplement. Elle soupira.



Arrêtez de m'appeler par mon nom de famille didiou !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ragnarock's   Mar 9 Fév 2010 - 20:37

Son visage mi-découvert n'avait trahit aucune émotions suite aux paroles de la jeune femme, le Loup avait hausser légèrement le ton.

"Je vous offre quelque chose d'inestimable... J'efface l'ardoise de vos actions passés, vous travaillez pour moi et une fois le travail terminé vous êtes grassement payé et l'ardoise est de nouveau effacée. Ma proposition ne semble pas vous convenir et j'en suis presque... Vexé. Et de quelle hypocrisie parlez-vous donc? Et là encore, simple question... Qu'attendiez vous de l'armée si ce n'est tuer? Vous ne croyez tout de même pas aux nobles causes issues de la propagande du CSNU? Vous n'allez pas me faire croire que vous pensez tout cela. Enfin bon... Beaucoup aurait aimer un tel entretien."


Il se leva d'un bond et ralluma une cigarette et avec un air désabusé il prit le chemin de la sortie dans un pas nonchalant et une démarche pour le moins assuré, l'art théâtral avait toujours été son fort et cela s'était toujours ressentit dans ses actes terroristes.
Revenir en haut Aller en bas
Céleste
Partisane, Sergent
avatar

Nombre de messages : 226
Localisation : Dans ton dos.
Humeur : Cynique :)
Date d'inscription : 03/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Couteau de combat
Autre Compte :
Arme n°2 : Mitraillette SMG 7

MessageSujet: Re: Ragnarock's   Mar 9 Fév 2010 - 20:52

« Vous êtes drôle. »

Elle s’était levée, et commençait à enlever la veste qu’elle portait. Elle l’enleva délicatement, et s’avança pour la tendre au Loup. Car c’était lui.

« Il y a une différence entre tuer une menace pour l’humanité, et tuer de manière clandestine des pourris qui font tout de même marcher le système, même si c’est de façon bien douteuse. Et franchement, je ne suis pas de ceux qui avec l’expérience de l’âge se foutent de ce qu’ils font, de la portée morale de leurs actes. Vous croyez sincèrement que pour quelques billets j’irais tuer pour la Brigade ? Vous croyez sincèrement que le fait que techniquement parlant je n’ai rien fait aux yeux du monde, ça effacera mes actes de mon esprit ? Seriez –vous naïf ? Moi pas. Et quand je parle d’hypocrisie, j’évoque votre petit rôle que vous exécutez depuis le début. Comme par exemple, faire mine de vous en aller pour que je me précipite sur vous, en réclamant votre attention et vous demandant de m’intégrer, oh ayez pitié ! Et éteignez moi ça, les fumeurs m’insupportent » fit-elle, prenant la cigarette des mains de l’homme et l’écrasant par terre. Elle croisa les bras.

« Vous savez très bien que dans tous les cas, je n’ai pas d’autre choix que venir. Maintenant que j’ai fait ce que j’ai fait, il n’y a plus grand-chose d’autre à faire que de continuer. Et puis, je doute que reprendre une vie normale soit intéressant et concrètement faisable. Il est évident que vous ne vous seriez pas déplacé, si c’était pour risquer un quelconque échec. Mais, dans tous les cas, il me faudra autre chose que de l’argent et une éponge pour que ce genre de proposition soit intéressant à mes yeux. Et sinon, je veux une robe, j’ai froid. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ragnarock's   Mar 9 Fév 2010 - 21:03

Le Loup avait esquissé un sourire visible à moitié, il avait ajouté avec une pointe de compassion.

« Vous ne seriez pas une cible de la Brigade, vous m’auriez séduit. Et je comprends parfaitement votre point de vue… Vous êtes… Différente… D’habitude, promettre un rôle de héros suffit à intégrer la cible à la brigade mais vous… c’est autre chose. Pour moi, tuer un alien ou un humain c’est la même paire de manche il suffit de viser et de faire feu, j’oublie toutes émotions pour ne pas savoir si l’homme en face de moi est un bon père et un bon mari, je me contente de l’abattre. Revenons en à vos demandes, une robe c’est dans mes cordes, ma voiture attends sur le parking. Je suppose qu’il vous faut un logement aussi ça ce n’est pas un problème. Et par autre chose que l’argent je suppose que je dois entendre « responsabilités ». Et bien voilà. Il se trouve que j’ai besoins d’une personne de confiance pour les missions les plus risqués et discrètes, et aussi un commandant de terrain apte à gérer toutes les situations… Ce genre de personne cela s’appelle un « Bras-Droit » je vous propose une place, cette place des gens sont prêts à tuer pour l’avoir, je ne vois pas ce que je peux vous proposer de mieux, si je suis dans le faux autant me directement ce que vous voulez. »

Son bras droit, viens saisir délicatement la veste noire et il savait que pour ne pas attirer l’attention il valait mieux qu’elle soit vêtue comme elle était entré.

« Les agents doivent être sur le qui-vive… »
Revenir en haut Aller en bas
Céleste
Partisane, Sergent
avatar

Nombre de messages : 226
Localisation : Dans ton dos.
Humeur : Cynique :)
Date d'inscription : 03/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Couteau de combat
Autre Compte :
Arme n°2 : Mitraillette SMG 7

MessageSujet: Re: Ragnarock's   Mar 9 Fév 2010 - 21:10

Elle attendit qu’il ouvre la porte pour le prendre par le bras d’un air faussement aguicheur pour sortir. Le bruit de la boîte les assaillit brutalement, mais elle s’y était déjà habituée en trois jours. Elle leva les yeux vers le Loup, arborant un sourire coquin pour coller à ce qu’elle était sensée faire ici. Après quelques pas dans la foule, elle se pencha vers lui, et lui chuchota quelques mots dans le cou.

« Je suis une femme, tout simplement. Et vous, êtes-vous sur le qui-vive, patron ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Wellsey
Rebelles, Traître, Ancien Marines
avatar

Nombre de messages : 1537
Age : 23
Date d'inscription : 17/03/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil à pompe M45 TS
Autre Compte : Alar'Valam
Arme n°2 : Pistolet M6D+ Couteau de Combat

MessageSujet: Re: Ragnarock's   Mer 10 Fév 2010 - 10:24

Après d’autres minutes d’attentes indéterminables, la porte s’ouvrit laissant sortir une femme, la suspecte, aux bras d’un homme habillé en civil. Les deux individus frôlèrent leur table, James regarda l’individu de sexe masculin dans les yeux avec ses lunettes, pour que le QG puisse faire des recherches sur lui. La même voix de féminine de tout à l’heure se fit entendre dans son oreillette droite :

- Ici QG, recherche en cours dans les bases de données, une voiture vous attend garé en face de la boîte de nuit, les clefs sont sur le contact, terminé !


Mrs.Green et son coéquipier avait attendu quelques secondes avant de se lever, ils avaient bien entendu laisser l’addition sur la table pour qu’il ni est pas d’embrouilles avec les gérants de la boîte de nuit. Ils suivirent le couple dans la foule bougeant au rythme de la musique. Son coéquipier commença à s’agiter et il demanda :

- On les arrête maintenant ?


James mit deux secondes à répondre, il ne lâchait pas les deux suspects des yeux puis répondit à la question.

- Je vais aborder la suspecte, reste en retrait et appelle du renfort si ça dégénère !

Il commença à bousculer les clients de la boîte, certains critiquaient son comportement, mais il ne les écouta pas et arriva derrière eux. James sortit son pistolet , il était déjà chargé , il l’appliqua discrètement sur la colonne vertébrale de la victime . Sa tête pivota pour regarder qui lui avait fait cela et l’agent du SRN s’expliqua :

- Mademoiselle d’Auray, vous faites en état d’arrestation pour homicide de votre sergent- instructeur ! Dirigez vous vers la sortie, je vous prie !


L’homme qui accompagnait la jeune femme était étrange, il était calme et silencieux dans cette situation comme s’il était habitué à voir ces scènes tout les jours.

- Monsieur, circulez ! Ou je vous faits arrêter pour entrave à la justice !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ragnarock's   Mer 10 Fév 2010 - 10:32

Quoi de mieux pour un Loup qu'une partie de chasse? Il était traqué par ces deux imbéciles depuis un bon moment, et la petite phrase de l’agent, un tantinet irrespectueuse et baignée d’arrogance qui naquit de sa faible parcelle de pouvoir le fit sourire. Le Loup, d’un geste calme et posé posa ses mains sur ses hanches tout en relevant légèrement sa veste de façon à ce que l’agent du SRN voit parfaitement l’arme attaché à sa ceinture, un pistolet M6C modèle Socom réservé en théorie aux membres du SRN.

« Et si jamais, j’avais envie d’entraver votre justice ? Vous pensez vraiment pouvoir m’arrêter ? Il serait dommage que j’en vienne à supprimer des vies innocentes ici, et à mon avis ce serais difficilement excusable auprès de vos supérieurs. Alors, à quoi joue t’on ? Vous ne savez que certaines personnes, ne sont que des animaux déguisés en humains ? »

Il était prêt à faire ce qu’il faudrait, après tout Celeste était maintenant son égal au sein de l’organisation et autant gardé les bons membres en vie pour le profit de tous.
Revenir en haut Aller en bas
Céleste
Partisane, Sergent
avatar

Nombre de messages : 226
Localisation : Dans ton dos.
Humeur : Cynique :)
Date d'inscription : 03/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Couteau de combat
Autre Compte :
Arme n°2 : Mitraillette SMG 7

MessageSujet: Re: Ragnarock's   Mer 10 Fév 2010 - 13:26

Elle sentait le canon froid de l’arme contre son épine dorsale. Déjà qu’elle n’avait pas bien chaud dans sa tenue légère, elle en eut la chaire de poule. Elle tourna doucement la tête pour regarder le SRN un poil agressif et trop sûr de lui qui lui ordonnait de le suivre. Elle laissa sa main glisser le long de sa cuisse, et elle enroula délicatement sa main autour du manche de son couteau qui n’avait évidemment pas bougé de là. On ne se promène jamais nue, quoi qu’il arrive. Elle vit avec amusement son compagnon exhiber son arme sous les yeux tous agrandis du SRN. Les hommes.

Elle se retourna doucement, arbora un sourire mi-charmeur mi-poli, en fixant l’homme dans les yeux. Elle pencha la tête de la manière la plus candide qui soit. Elle fit glisser son couteau le long de sa jambe, et le pointa vers l’homme. Elle se penchant légèrement en avant, pour chuchoter sur le ton de la confidence.

« Et si on m’arrête pour homicide de parties génitales, ce serait plus amusant, non? Sauf pour vous, évidemment. » Elle afficha un large sourire satisfait et pouffant à demi de rire. Elle porta son couteau un peu plus en avant, de façon à ce qu’il perçoive la menace contre le tissu de son pantalon.

« Bang… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Wellsey
Rebelles, Traître, Ancien Marines
avatar

Nombre de messages : 1537
Age : 23
Date d'inscription : 17/03/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil à pompe M45 TS
Autre Compte : Alar'Valam
Arme n°2 : Pistolet M6D+ Couteau de Combat

MessageSujet: Re: Ragnarock's   Mer 10 Fév 2010 - 16:01

« Et si jamais, j’avais envie d’entraver votre justice ? Vous pensez vraiment pouvoir m’arrêter ? Il serait dommage que j’en vienne à supprimer des vies innocentes ici, et à mon avis ce serais difficilement excusable auprès de vos supérieurs. Alors, à quoi joue t’on ? Vous ne savez que certaines personnes, ne sont que des animaux déguisés en humains ? »

Cet individu possédait une arme s’était donc une menace potentielle. Ce gars-là ne semblait pas être un amateur, rien qu’à voir ces yeux, on pouvait voir qu’il avait déjà tué et qu’il adorait ça.

- Et comment ce fait-il que vous sachiez autant de choses sur le SRN ? Qui vous dis, qu’ils ne m’ont pas donné carte blanche pour cette mission ?


Son attention fut porter vers l’homme et ne fit plus attention à la suspecte qui le menaça à l’aide d’un couteau, James sentait la situation lui échappait, la jeune lui dit :

« Et si on m’arrête pour homicide de parties génitales, ce serait plus amusant, non? Sauf pour vous, évidemment. »

L’agent prit un petit sourire nerveux, il ne voulait pas montrer qu’il était en train de perdre, il décida donc de surenchérir :

- Vous vous enfoncez mademoiselle d’Auray, vous vous enfoncez ! Déjà tuer son sergent-instructeur est quelque chose de très grave, mais menacé un agent du SRN l’ai encore plus !


Son pistolet menaçait toujours la jeune femme, son doigt sur la détente, près à tirer au premier signe qu’il trouverait menaçant. Son autre main était dans son dos, il fit un signe discret de la main que personne remarqua, ce signe signifiait l’envoi de renfort en civil et qu’ils ne devaient pas intervenir tout de suite. Mrs. Green ne voulait pas que ça se termine en bain de sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céleste
Partisane, Sergent
avatar

Nombre de messages : 226
Localisation : Dans ton dos.
Humeur : Cynique :)
Date d'inscription : 03/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Couteau de combat
Autre Compte :
Arme n°2 : Mitraillette SMG 7

MessageSujet: Re: Ragnarock's   Mer 10 Fév 2010 - 16:25

« Ce qui va s’enfoncer, si vous continuer de m’appeler de cette manière, ça ne sera certainement plus votre phallus mon cher. » Répliqua-t-elle, menaçante.

Elle détourna ses yeux bleus de ceux de l’homme, regarda le Loup à qui elle adressa un sourire. Elle rangea son couteau, se rapprocha de l’agent. Elle posa son index et son majeur sur son épaule, qu’elle fit lentement avancer, un peu plus à chaque mot.

« Vous attendez vos amis ? Ma compagnie ne se suffit-elle pas à elle-même ? C’est bien décevant… » Elle s’approchait doucement, elle sentait qu’elle l’avait captivé. « Je suis presque… Vexée… » Elle avait chuchoté le dernier mot. Elle avait baissé les yeux sous un faux air timide, puis elle releva ses iris bleus-violacés dans la lumière de la boîte. Elle gagna encore quelques centimètres sur lui, posant ses mains sur ses épaules, puis les laissant lentement glisser le long de ses bras. Il ferma les yeux. Alors, elle attrapa brutalement l’arme du SRN, et la pointa sur son ventre.

« Bien décevant. Bon. Il est temps pour nous de vous laisser. Merci beaucoup pour le petit divertissement, et bonne fin de soirée. »

Elle frappa violemment le genou de l’homme de la crosse de l’arme, qu’elle confia ensuite à celui qu’elle accompagnait, en lui reprenant le bras. Le SRN s’était plié pour prendre son genou endolori entre ses mains, étouffant un juron. Et elle se détourna de lui, prenant le chemin de la sortie d’un pas calme mais rapide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Wellsey
Rebelles, Traître, Ancien Marines
avatar

Nombre de messages : 1537
Age : 23
Date d'inscription : 17/03/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil à pompe M45 TS
Autre Compte : Alar'Valam
Arme n°2 : Pistolet M6D+ Couteau de Combat

MessageSujet: Re: Ragnarock's   Mer 10 Fév 2010 - 16:56

Merde ! Il s’était avoir par l’apparence de la jeune femme qui n’avait pas hésité à le désarmer de son pistolet et lui foutre un coup de crosse dans le genou. Son amour propre en avait pris un coup, il n’aimait déjà pas perdre, mais alors se faire faire battre par une femme et qui plus est une recrue, c’était inacceptable. Les deux individus partirent vers la sortie. Quelques instants plus tard, son coéquipier arriva à ses côtés, la douleur était encore présente mais commençait à s’estomper. Il se releva péniblement, son coéquipier lui passa un de ses deux M6C. Ils se dirigèrent eux aussi vers la sortie, ils avaient du retard par rapport aux deux criminels. Ils faillaient faire vite. Le QG les contacta :

- Ici QG, un agent a été posté à chaque sortie de la boîte !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ragnarock's   Mer 10 Fév 2010 - 17:13

Le Loup avait saisit la main de la jeune femme pour l'entrainer vers une porte de sortie peu empruntée, et pourtant dés qu'ils eurent le pied dehors, un agent les interpella et sans hésiter que le Loup avait sortit son arme d'un geste habile et avait déjà fait feu. Deux coups, plein thorax la cible s'écroula de tout son long.

Droit devant lui, un gigantesque Parking il suffisait maintenant de retrouver la voiture de sport du Loup et de s'échapper rapidement pour planifier la suite des événements.

"Brillante prestation mademoiselle D'Auray, vraiment."

Ayant le double des clés, le Loup appuya une fois sur le bouton la voiture s'alluma et émit plusieurs séries de sons pour que l'on puisse la retrouvée.
Revenir en haut Aller en bas
Céleste
Partisane, Sergent
avatar

Nombre de messages : 226
Localisation : Dans ton dos.
Humeur : Cynique :)
Date d'inscription : 03/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Couteau de combat
Autre Compte :
Arme n°2 : Mitraillette SMG 7

MessageSujet: Re: Ragnarock's   Jeu 11 Fév 2010 - 18:41

Même en l’entendant l’appeler par son nom, elle n’avait pas réagit. Elle n’avait pas réellement écouté ce qu’il lui avait dit, juste vaguement perçu le son de sa voix. Son regard s’était fait vague, posé sur le corps inerte de l’agent SRN qu’il venait d’abattre froidement, comme si ça n’avait pas plus d’importance que ça. Elle sentait sa main la tirer en avant, à la recherche de quoi déjà ? Sa voiture. Oui, la voiture. Pour partir.

Ils la trouvèrent rapidement, et il lui ouvrit la porte, et mécaniquement elle s’assit. Elle entoura sa poitrine de ses bras, laissant ses cheveux tomber sur les côtés de son visage, masquant ses yeux. Elle frissonna, mais ce n’était pas du à l’absence apparente de tissu contre sa peau. Elle frotta doucement ses bras avec la paume de ses mains, pensive et silencieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Wellsey
Rebelles, Traître, Ancien Marines
avatar

Nombre de messages : 1537
Age : 23
Date d'inscription : 17/03/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil à pompe M45 TS
Autre Compte : Alar'Valam
Arme n°2 : Pistolet M6D+ Couteau de Combat

MessageSujet: Re: Ragnarock's   Lun 15 Fév 2010 - 9:50

Ils essayèrent de ne pas perdre de vue les coupables, ils avaient empruntés une porte de sortir peu empruntée par les clients et deux coups de feu se firent entendre. Ils accélérèrent le rythme pour enfin trouver la porte qui menait vers l’extérieur, il la franchir pour trouver un de ses collègues allongé sur le sol. James prit rapidement son pou, plus rien n’allait, il était mort. La sombre ruelle menait directement au parking, ils étaient faits comme des rats. Arme à la main, les deux agents du SRN se dirigèrent vers le parking. La tension montait entre les deux camps, allaient-ils pouvoir les arrêter ? Une fois sur le parking, une voiture était sur la droite, James la regarda et dit à son collègue :

- Casse le carreau et prend là ! Les clés doivent être cachées dedans, peut-être dans la boîte à gants !

Son collègue se mit à l’œuvre pendant que Mrs. Green alla inspecter le reste du parking, il voulait se faire silencieux, il savait qu’ils étaient là quelque part. Tout à coup les phares d’une voiture l’éblouirent et la carlingue lui fonça dessus. Il fit une roulade sur le côté pour l’esquiver de justesse. Il tira à plusieurs reprises dans le pare-brise arrière, quelqu’un avait peut-être était touché. Il n’avait pas de temps à perdre, il se releva et courut à travers les voitures garées du parking. Ses adversaires étaient obligés de faire le grand tour pour accéder à la sortie où était la voiture de son collègue. Il sautait parfois sur des voitures s’ils s’étaient collés, pour ne pas perdre de temps. La voiture de l’autre agent du SRN était en vue, James tira à deux reprises, une balle atteignit le pneu arrière gauche du véhicule des suspects. Il ouvrit la portière et son collègue pressa l’accélérateur pendant que lui criait :

-Fonce ! Fonce ! Fonce !


Une poursuite en voiture allait s’effectuer dans les rues de la New Mombassa et bien les flingues étaient au rendez-vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jin Watanabe
Black Rock Company, Chien fou
avatar

Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 14/10/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 :
Autre Compte :
Arme n°2 :

MessageSujet: Re: Ragnarock's   Mar 16 Fév 2010 - 20:40

« Voilà un Hornet Mk II, il possède toutes les accréditations nécessaires du SRN pour vous laisser passer n’importe où n’importe comment, maintenant je vais avoir besoin de vous pour assurer ma sécurité lors d’une réunion, vous en êtes toujours ? »

Jin ressassait les derniers mots du Loup avant son départ, il fallait dire que les derniers évènements avaient marqué le pilote, mais quoi qu’il arrive il ne pouvait plus faire marche arrière, il avait tué des Marines et il en payerait le prix . . . mais pas avant d’avoir fait payer à tout ces connards de haut gradés.
Même le goût du bon Whisky lui paraissait fade, Jin savait ce que cela voulait dire mais n’y prêtait pas vraiment attention : à Kyūshū un homme qui n’arrive plus à savourer un bon alcool quel qu’il soit est considéré comme déjà mort. Il fit rapidement l’impasse sur ces sombres pensées et se concentra sur le pilotage.
Il était partit d’un Hangar à l’Ouest de new Mombasa depuis une heure et volait doucement à faible altitude, malgré le fait qu’il eu l’occasion de constater l’étendu des pouvoirs du Loup mieux valait prendre un maximum de précautions.

- Ici contrôle du MIA, vous entrez dans l’espace aérien de New Mombasa, à vous.

Le Mombasa International Airport, la voix de l’aiguilleur venait de résonner dans le cockpit du Hornet quand Jin avait franchit les balises « Welcome to New Mombasa » aux couleurs de la ville. C’était le moment de vérifier si les identifiants du loups étaient vraiment bons

- Bien reçu MIA, je fais un survol bas de la ville . . . j’ai les autorisations

- Je l’ai reçois en ce moment, pour rappel la red line est à 500…

L’aiguilleur s’était soudainement tût, venait il de griller la supercherie ? Jin serra un peu plus fort le manche qu’il tenait dans sa main droite, les défenses Sol/Air de la ville auraient vite de fait de le réduire en cendres.

- Wardog Leader de MIA vous avez toutes les accréditations SRN, bonne journée

« Wardog Leader », personne n’avait appelé Jin comme ca depuis plusieurs années maintenant . . . c’était bien évidemment l’œuvre du Loup, et une accréditation total du SRN ? Il aurait pût descendre une dizaine d’immeuble avant que quelqu’un se dise que quelque chose n’allait pas.

A travers la verrière teinté il pouvait distinguer New Mombasa, la ville s’étendait à perte de vue et les grattes ciels du centre ville côtoyaient douloureusement le gigantesque bidon-ville, les joies de la mondialisation passé.
Ses ordres étaient clairs, il devait rester en Stand-By au dessus d’un café, Jin n’avait bien entendu gardé que les coordonnées précises de l’endroit pour le Hornet mais une rapide recherche lui avait indiqué qu’il s’agissait du « Ragnarock », finalement cela n’avait que peu d’importance.

Il profita de l’attente pour se calmer, le passage de la tour de contrôle l’avait légèrement stressé et il fallait dire que se balader dans un appareil militaire entièrement noir armé jusqu’à la gueule avait de quoi attirer l’attention. Pour éviter toute confusion il se placa en stationnaire au dessus d’un bâtiment qui surplombait le Ragnarock, de là il pouvait tranquillement observer ce qui se passait encontre-bas.
La berline noire du loup s’était déjà garé depuis plusieurs minutes quand Jin avait commencé à faire la revue de l’armement du Hornet, 600 obus de 20mm, deux AGM-115 Air/Sol et deux AIM-155 Air/Air . . . il avait de quoi voir venir, mais pas non plus de quoi abattre toute une patrouille. Il passa en pilote automatique et commença à s’allonger dans le siège, peu confortable mais toujours mieux que rien. Le soleil venait de se coucher offrant un magnifique paysage aux quelques Africains qui avaient prit la peine de l’admirer.

- Watanabe vous êtes là ?

La voix venait de tirer Jin de ses songes, une seule personne avait les identifiants de l’appareil et le nom du pilote . . . c’était le Loup. Il switcha le canal de COM pour répondre.

- Je vous reçois

- On est grillé, j’utilise la voiture pour sortir mais on risque d’être suivis, à vous de jouer

Le message avait le mérite d’être claire : une course poursuite s’annonçait dans les rues sombres de New Mombasa et il était là pour les tirer de ce mauvais pas.



Jin n’avait pas perdu une seconde avant de débrancher le pilote automatique et de survoler le Ragnarock, en effet la voiture du Loup venait de sortir du parking en trombe tandis qu’un homme leur tirait dessus. Le pilote avait eu le temps de mettre des NVG et ses yeux s’habituèrent rapidement à l’amplificateur de lumière, les ruelles sombres de la ville étaient devenues incroyablement claires et il pouvait distinguer tout ce qui s’y passait.
La poursuite évoluait incroyablement vite et le Hornet suivait tout cela d’en haut, la Berline malgré son puissant moteur avait du mal à distancer la voiture de police banalisé sans compter que deux véhicules de la police venaient de rejoindre le Cortège. Heureusement que le loup avait prévu un véhicule blindé car l’un des policier vidait inlassablement ses chargeurs sur la vitre arrière de la voiture. Malgré l’agilité du Hornet et l’expérience de Jin il aurait du mal à agir, en effet la rue n’était pas très large et si un réacteur heurtait un des immeubles la course poursuite s’arrêterait net.

- Monsieur Watanabe votre aide serait fortement appréciable

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ragnarock's   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ragnarock's
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [ Dessins & Photoshop ] Rinalee's Box #01 [ 16/04/2008 > 30/01/2010 ]
» SNEAK PEEK La Tempête de Ragnarök
» "Sackraider 2 - Road to Ragnarock - Tomb Raider parody" par Maxouze-San
» Ragnarock Lantis, Le fin flibustier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Halo Fight :: Espace contrôlé par le CSNU. :: 
La Terre
 :: Nouvelle Mombasa.
-
Sauter vers: