Forum Rpg sur l'univers d'Halo
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Caput Mortem

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Viktor Esad Pietriv
Anonyme


Nombre de messages : 155
Humeur : Pessimiste
Date d'inscription : 09/01/2010

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil d'assaut MA5B
Autre Compte :
Arme n°2 : Mitraillette SMG M7

MessageSujet: Caput Mortem   Mar 9 Mar 2010 - 16:42

Colonie Humaine d’Afela
Centre de Recherche n°120-B
Janus Corporation
Labos Alpha
5 Février 2506
7h45 AM


Des cris stridents retentissaient partout dans les couloirs du complexe.
Des cris de haine, de peur, et de désespoir. Les hommes comme les femmes hurlaient de toutes leur tripes en tambourinant sur la porte de la salle de communications. Dedans, quelques hommes et femmes s’étaient recroquevillés dans un coin tandis qu’un autre plus âgé enclenchait les ordinateurs. Il se pencha vers l’écran et entama son message.

« Ceci est un appel de détresse. Nous sommes actuellement en état d’alerte maximal. Plusieurs sujets se sont échappés de leurs cuves de stase. La situation est critique ici, et j’envoie ce message à tout les vaisseaux à proximité de N-755, ne vous approchez pas, n’atterrissez sous aucun prétexte, un agent biologique a été libéré dans l’atmosphère! J’envoie ce message à tout les vaisseaux à proximité de N-755, n’atterrissez pas! Je répète, n’atterrissez pas! »

Vaisseau de transport pénitentiaire
Immatriculation 012B08-C
En orbite autours de N-755
5 Février 2506
8h30 AM


«…n’atterrissez pas! Je répète, n’atterrissez pas! »
Deux hommes scrutaient l’écran de communication. Sur l’écran, un homme, en sueur, scrutait les environs en répétant ces même phrases en boucle.

« Avez-vous essayé de rouvrir une communication avec eux? » demanda l’un des deux hommes, un gradé à en juger par son uniforme.
« Oui, monsieur, mais on a beau essayer encore et encore, on retombe sur ce message à chaque fois ! » répondit le deuxième.
« Très bien… Depuis combien de temps l’émission a-t-elle commencé?
_ Approximativement cinquante minutes, on est sûrs de rien.
_ Sommes-nous le seul vaisseau stationné dans les environs?
_ Non, Monsieur, un vaisseau marchand est sorti de l’atmosphère il y a 20 minutes à peine, voulez-vous que je vous ouvre une communication? 
_ Bonne idée, Preston, mettez-nous en relation.
_ A vos ordres, Monsieur! »

Le technicien de communications pianota sur ses instruments un court moment et un petit signal sonore retentit, indiquant que la demande de communication venait d’être envoyée. Après un court laps de temps, un second signal retentit, indiquant l’ouverture des communications.
Le gradé s’assis sur un fauteuil en face d’un écran et d’une caméra.
Sur l’écran apparut un visage féminin, qui s’éclaircit après quelques parasites. La femme salua la caméra et ajusta un micro fixé à son col.


« Capitaine de vaisseau Estelle Alejandro, que puis-je pour vous? 
_ Capitaine de vaisseau Peter Scheinen, transit de prisonniers. J’aurais quelques questions à vous poser.
_ De quel ordre? Sachez que nous sommes protégés par une clause de confidentialité et que nous transportons donc notre cargaison sans possibilité d’inspection extérieure.
_ Il n’est pas question de ça, mais du message émis depuis la planète. Vous avez dû le recevoir, ou voir de quoi il en retournait là-bas. Pouvez-vous nous dire quoi que ce soit sur ce qui se passe en bas?
_ De quel message voulez-vous parler? On vient de décoller parce que notre présence en bas n’était plus nécessaire, c’est tout.
_ Un signal de détresse est émis depuis la surface depuis déjà une bonne heure, et vous voulez me faire croire que vous n’avez rien entendu?
_ C’est la stricte vérité! Nous arrivons de la colonie d’Afela et tout se passe normalement en bas!
_ Ecoutez, le message était formel, apparemment quelque chose ne tourne pas rond en bas et nous cherchons juste à voir de quoi il en retourne. Si vous avez quelque chose à dire, ne vous inquiétez pas, cela restera entre nous.
_ Vous commencez à sérieusement me taper sur les nerfs, « capitaine ». Cette discussion est terminée. » lança soudainement la femme en fermant les communications. Plusieurs sonneries retentirent au même moment autours de la salle, ponctuées chacune d’un bruit strident.

« Capitaine! » hurla un des hommes d’équipage. Le vaisseau déploie ses armes dans notre direction!
« Comment est-ce possible? » répondit le Capitaine Scheinen en se dirigeant vers les écrans de contrôle. C’est un simple vaisseau marchand!
« Leur signature vient de changer, c’est un foutu croiseur! 
_ Preston, alertez la patrouille de l’UNSC la plus proche, Kano, sortez-nous de là, Hoggar, initialisez nos armes!
_ A vos ordres, Monsieur!
_ Monsieur, c’est impossible, leurs armes sont déjà à demi chargées, on va se prendre leur tir de plein fouet!
_ Dirigez le personnel civil vers les nacelles de survie!
_ Et les prisonniers, Monsieur?
_ Ils passeront juste après, évacuez-moi ces foutus civils de là!
_ Monsieur, leur canon principal est presque opérationnel !
_ Evacuez tous ceux se trouvant dans les ailes A, C, et D, redirigez la puissance de ces parties du vaisseau dans les autres sections!
_ Entendu, Monsieur, que fait-on des prisonniers du secteur B?
_ La coque est plus épaisse à cet endroit, ils tiendront le choc!
_ Leur canon principal est chargé à 90 %, Monsieur. Nos armes en sont à 70 %.
_ Toute l’équipe de tir, en position! Si on essuie leur premier tir, on pourra riposter au quintuple!
_ Monsieur, le personnel civil se tient prêt à évacuer par les nacelles.
_ Commencez le transit des prisonniers vers leurs nacelles respectives!
_ Leur canon est opérationnel, Monsieur! Ils vont tirer!
_ Accrochez-vous tous à quelque chose de solide, le vaisseau tiendra le ch … »
Un bruit tonitruant coupa le Capitaine Scheinen et le propulsa au sol, lui et tous les occupants de la pièce. La salle entière trembla et des morceaux du plafond ainsi que du sol se disloquèrent et écrasèrent un homme près des commandes du vaisseau. Après quelques dizaines de secondes, le sol s’arrêta de trembler, et tous ceux ayant survécu se relevèrent doucement, scrutant la pièce dévastée.

« Rapport d’avaries? » demanda doucement le Capitaine Scheinen, se touchant le front.
« Les commandes ne répondent plus! 
_ On a perdu le contact avec les nacelles!
_ Plus de nouvelles de l’équipe de tir!
_ Communications coupées avec toutes les autres sections! » répondirent les matelots en essayant de faire marcher leurs outils.
« Regardez dehors! » dit un matelot, une expression se stupeur sur le visage.
Tous s’approchèrent des hublots et virent ce qui avait stupéfait l’homme.
Une gigantesque carcasse enflammée virevoltait dans l’espace, semant l’équipage dans le vide comme des graines.

« Ils nous ont touché à ce point? » murmura le Capitaine Scheinen se passant une main sur la figure.
Le vaisseau était irrécupérable, scindé en deux dans le sens de la longueur. Ils devaient sortir avant que tout s’arrête de fonctionner.

« Quelqu’un sait si les nacelles de notre secteur sont déjà parties?
_ Non, je ne pense pas, l’ordre venait juste d’être donné quand ils ont tiré. 
_ Aucune nouvelle des prisonniers ou des gardiens?
_ Non, Monsieur, blackout total, ils étaient sur l’autre face du vaisseau.
_ Des survivants de notre côté?
_ A priori, aucun. Les scanners peuvent se tromper ceci dit, après un choc comme ça ce serait normal.
_ Multiples incendies détectés, Monsieur, le vaisseau va devenir une vraie fournaise dans peu de temps.
_ On devrait tenter notre chance avec les nacelles. On y attendra les autres. Allez, on y va. »

Le groupe de matelots se mit en route , marchant dans les couloirs dévastés du vaisseau, enjambant des cadavres défigurés, et à moitié brûlés le Capitaine Scheinen à leur tête.
Après quelques minutes, ils atteignirent le couloir rempli de nacelles de survie et en avisèrent une n’étant pas partie. Ils s’installèrent dedans et attendirent un peu, des fois que des retardataires les rejoignent.
Après cinq bonnes minutes, ils décidèrent de partir et déclenchèrent la capsule, qui s’éjecta du vaisseau et fila à pleine vitesse vers la planète.

« Trajectoire calculée, direction Afela. » dit le matelot en enclenchant le pilote automatique. Le module cylindrique continua sa course vers la planète, passant dans les débris du vaisseau, et pénétra dans l’atmosphère.

Croiseur Non Répertorié
Affiliation Inconnue
5 Février 2506
8h40 AM


La salle des commandes était en pleine effervescence, l’équipage fêtant sa victoire éclair en buvant divers sodas et se félicitant mutuellement.
Un homme se tourna néanmoins vers le Capitaine du vaisseau, assis sur son fauteuil de communications.

« Madame, multiples nacelles en direction de la planète, doit-on ouvrir le feu? 
_ Mais non, laissez-les se poser. Ils seront bien accueillis.
_ Et si ils arrivent à contacter de l’aide?
_ Alors leur aide sera bien accueillie. Laissez-les.
_ A vos ordres, Madame. »
La femme se leva et arpenta la salle de long en large. Elle était sûre d’avoir fait le bon choix.
*Mieux vaut les crever dans l’œuf. Trop de risques. Cela ne doit pas s‘ébruiter.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Caput Mortem
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hell Revealed - Map 24 : Post Mortem
» Présentation du clan Ante Mortem [AM]
» L'été ne reviendra plus [PV. Mortem]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Halo Fight :: Vos créations :: Flood Rp :: Fan-Fic-
Sauter vers: