Forum Rpg sur l'univers d'Halo
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lost [Sur 737 Habitable et Dangereuse]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Zoka 'Carimanee
Sangheili, Soldat des Opérations Spéciales
avatar

Nombre de messages : 69
Age : 22
Localisation : N'importe où le Grand Voyage m'enverra
Humeur : Digne
Date d'inscription : 25/11/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Épée à énergie
Autre Compte : Jeffrey-094, Nathan Aronson
Arme n°2 : Fusil à plasma

MessageSujet: Re: Lost [Sur 737 Habitable et Dangereuse]   Mer 28 Avr 2010 - 14:18

- Toi, réveilles-le ! Et arrête de pleurnicher !

Wazag ne savait que faire avec toutes les atrocités qui les attaquaient de partout. Il se mit à frapper Falap de ses bras grassouillets afin de l'éveiller. Le chef des Jirhalanaes, qui semblait s'appeler Arcan, riposta contre une tentacule avec une paire de grenades incendiaires. Mais rien ne semblait pouvoir venir à bout de ce monstre.

Partout, c'était la débandade. Les Unggoys qui tentaient de se sauver dans la forêt se faisaient intercepter par la créature et les Kig Yars ne bougeaient pas assez vite pour l'éviter. Les Jirhalanaes, quant à eux, étaient trop téméraires et se faisaient piétiner. Les Sangheilis, s'ils avaient été là, auraient pu se montrer plus astucieux qu'audacieux. Mais qu'est-ce qu'ils donneraient pour une couple de MgLekgolos!

Le combat dura ainsi pendant près de vingt minutes. Puis, une chose tout à fait inattendue se produisit. Une chose que personne n'aurait pu expliquer. De la gueule du monstre (Les dieux savent où elle était) provint un hurlement immense, si bien que tous les Covenants durent se boucher les oreilles. Ils n'auraient su dire s'il s'agissait de rage ou de frayeur, mais ce qui s'en suivit, ce n'était qu'une série de grands plongeons: les tentacules retournaient se plonger dans l'eau.

- Mais qu'est-ce qui s'est passé? s'écria Wazag, retourné.

Falap venait tout juste de se lever debout.

Arcan, le chef de meute, en profita pour lancer ses ordres:

- Suivez-moi, poursuivons notre route et dégageons de ce marais maudit! Les traînards seront abandonnés!

Ce qui s'était réellement passé, c'est que la pluie s'était arrêté et les nuages avaient commencé à se dissiper. Le soleil se montra et le "calamar", sentant les rayons UV déchirer sa peau retourna se terrer dans l'eau, sous les algues.

* * *

Il ne fallut pas beaucoup de temps pour faire le compte des survivants: à peine cinq Unggoys, trente-trois Kig Yars et seize Jirhalanaes avaient eu la chance de se tirer de leurs derniers périples vivants.

La marche et les rencontres sauvages furent longue et c'est quand il fut enfin nuit que la patrouille aperçut une lumière dans les ténèbres de la planète.

- Toi, vas voir! ordonna le chef à Falap.

- Moi? Mais...

Avant que le pauvre Unggoy ne puisse protester, il fut projeté dix mètres en avant par le pied d'Arcan. Il se redressa lentement et se faufila maladroitement dans les buissons pour ne revenir qu'une minute plus tard. Il était tout effrayé.

- C'est un campement humain! Ils sont nombreux!

- Tais-toi, cabot! chuchota la Brute et bouchant la bouche de Falap. Tu vas déclencher l'alerte!

Quand il put enfin se déprendre, le malheureux petit être dit:

- C'est déjà fait, maître...

Ne pouvant plus reculer, les les 54 extraterrestre n'eurent plus que l'obligation de combattre les 166 humains qui avaient déjà commencé à s'établir un camp de base de fortune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spartan_John117.blog.jeuxvideo.com
Isaac-077
NavSpecWar, Spartan-II, Adjudant
avatar

Nombre de messages : 944
Age : 32
Date d'inscription : 08/03/2010

Feuille de personnage
Arme n°1 : Lance Roquette M41 MAV/AW
Autre Compte : Alkhor Ner'ai
Arme n°2 : M 45 TS

MessageSujet: Re: Lost [Sur 737 Habitable et Dangereuse]   Mer 28 Avr 2010 - 15:32

Xam'd décida de se reposer 5 minutes avant de continuer l'ascension de la colline qui lui permettrait d'amplifier son signal de détresse. Il savait qu'il s'approchait de ses frères Covenants grâce aux échos d'une bataille lointaine entendus 1 heure auparavant.

- je vais peut-être enfin pouvoir croiser un visage amical sur cette planète ! Grommela Xam'd.

Il se releva et repris sa route sans plus attendre, les coup de feu avaient cessés depuis un bon moment avant sa pause ce qui pouvait signifier deux choses; soit l'équipe c'était fait descendre, soit ils ont repris leur route. Il devait donc se dépêcher d'atteindre le sommet.

Les dernier mètres furent rude, mais Xam'd avait enfin atteint son but, il saisi aussitôt son communicateur et tenta d'établir un contact avec d'éventuels alliés.

- Ici Xam'd Nera'ee, membre des Specs Ops, j'émets sur un canal sécurisé, si un Covenant peut entendre ce message qu'il se manifeste ! Il s'arrêta un instant, attendant une réponse mais en vain, il continua alors son message. Je suis actuellement isolé de mon groupe et porteur d'une information capitale, il y a peut être un traître sur cette planète... il y a quelqu'un ? répondez je vous en conjure !

HRP: Excuse moi Line, je ferais de mon mieux pour améliorer ce soucis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Falap
Unggoy, Major Domo
avatar

Nombre de messages : 637
Age : 25
Localisation : dans un vaisseau
Humeur : Ca va ca va
Date d'inscription : 23/02/2010

Feuille de personnage
Arme n°1 : Needler
Autre Compte :
Arme n°2 : grenades à plasma

MessageSujet: Re: Lost [Sur 737 Habitable et Dangereuse]   Mer 28 Avr 2010 - 19:34

Falap était dans une plaine verdoyante, avec une rivière non loin. Les oiseaux chantaient... Il se croyait au paradis des Anciens. Le silence de l'endroit apaisait Falap. Il se dirigea vers la rivière pour se regarder. Il put admirer la vie dans cette rivière: les poissons et la végétation. Il ne ressentait plus aucune douleur ni tourment. "Je suis au paradis.
-Pas sur...". Falap se retourna et put voir avec stupéfaction son frère."Oh bien sur que si! Je ne peux être qu'au paradis, je te vois!
-Ca va te paraitre dur, mais tout ce qui est autour de toi n'est qu'illusion. Tu es inconscient. Ton ami Wazag essaye de te réveiller en te frappant dessus...
-Me réveiller? Mais je ne veux pas qu'on me réveille! C'est la première fois que je me sens bien depuis ta mort...
-Je sais mais c'est comme ça...". Quand il eu fini de dire sa phrase, Filup gifla Falap. Les deux frères commencèrent à se battre. Filup cogna de plus en plus fort, mais Falap arriva à le jeter dans la rivière. Et là, Filup se fit attraper par la même tentacule qui l'avait frappé.Falap hurla de terreur, car il savait qu'il ne pourrait rien pour son illusion de frère. Puis la créature se mit a hurler, ce qui affecta les tympans et ferma les yeux. Quand Falap les ouvrit de nouveau, il était dans la boue, avec Wazag à ses côtés. Le monstre était parti. Les rayons du soleil frappaient Falap, qui se releva doucement. "Mais qu'est ce qui s'est passé?" cria Wazag, qui vit que Falap se relevait. Le Jiralhanae qui dirigeait l'expédition déclara:"Suivez moi, poursuivons notre route et dégageons de ce marais maudit! Les trainards seront abandonnés!". Le groupe reprit donc la route pour détruire les humains.

La marche était d'une durée excessive pour Falap. Après les multiples rencontres d'animaux sauvages, la nuit était tombée. Le groupe aperçut une lumière dans les ténèbres de la forêt. Arcan regarda parmi les Unggoys survivants, et déclara en regardant Falap:"Toi, vas voir!
-Moi? Mais...". Falap ne put avoir le temps de finir sa phrase: le Jiralhanae lui asséna un coup de pied dans le ventre. Falap vola sur dix mètres, se releva et alla dans les buissons en se tenant le ventre. Un peu plus tard, Falap écarta les buissons avec ses bras. Il découvrit un campement humain. Il regarda attentivement et entendit une balle siffler. Falap prit très peur et rebroussa chemin en courant. Quand Falap retourna vers le groupe, il déclara fort:"C'est un campement humain! Ils sont nombreux!
-Tais toi, cabot!", dit Arcan en chuchotant, tout en mettant sa main devant la bouche de Falap. "Tu vas déclencher l'alerte!
-C'est déjà fait, maître...". Avec un air désabusé, Arcan prépara le groupe à la bataille, qui allait être compliqué, très compliqué...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac-077
NavSpecWar, Spartan-II, Adjudant
avatar

Nombre de messages : 944
Age : 32
Date d'inscription : 08/03/2010

Feuille de personnage
Arme n°1 : Lance Roquette M41 MAV/AW
Autre Compte : Alkhor Ner'ai
Arme n°2 : M 45 TS

MessageSujet: Re: Lost [Sur 737 Habitable et Dangereuse]   Ven 7 Mai 2010 - 15:14

Dix minutes venaient de s'écouler et aucune réponse. Xam'd perdait espoir, si personne ne répond cela signifie que personne ne peut l'entendre ou répondre tout simplement. Le fait qu'une hérétique pouvait faire subir aux autre le même sort que lui faisait bouillonner son sang.
Alors qu'il imaginait le sort qu'il réservait a l'hérétique, des détonations d'armes Covenants résonnèrent au loin, comme si cette bataille lui disait " on est la Xam'd viens nous aider !!! " . Une chance inespérée, il emboita le pas dans la direction de la bataille, avec une bonne cadence, Xam'd arriverait sur le champ de bataille en 15 minutes environ a condition de ne pas être ralenti.

- J'arrive mes frères, essayez de ne pas les tuer trop vite, j'ai une furieuse envie de me défouler.

Xam'd n'avait pas rencontré une âme depuis des heures, il était donc normal pour lui de foncer vers une bataille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rocket
NavSpecWar, Spartan-III, Sergent
avatar

Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 21/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil de combat
Autre Compte :
Arme n°2 : Laser spartan

MessageSujet: Re: Lost [Sur 737 Habitable et Dangereuse]   Dim 16 Mai 2010 - 11:12

- Non, arrête, tu vois bien que ça ne sert à rien.

Rocket observa un instant la femelle élite, décidée visiblement à faire un bout de chemin avec la troupe de survivant dans laquelle le spartan III s’était tant bien que mal retrouvé après le crash imprévu de leur croiseur. Rocket ne contesta pas le refus de Jeff, néanmoins il trouvait hallucinant le fait qu’il se retrouve en pleine jungle à marcher à côté d’un de ceux qu’il était censé combattre et exterminer. Mieux valait toutefois rester concentré sur les environs que sur une simple femelle covenant, car les créatures « locales » de la planète ne semblaient pas très accueillantes, sans oublier les covenants qui s’étaient également écrasés.

Rocket accéléra le pas afin de rattraper Jeff toujours en train de papoter avec sa nouvelle « amie ». Il continuait néanmoins à regarder autour de lui, avec touts ces hautes herbes tropicales un ennemi pourrait surgir de n’importe ou. La spartan III souhaitait parler avec son ancien camarade car sur le croiseur il avait à peine eut le temps de se retourner pour apercevoir l’adjudant que déjà le vaisseau commençait sa descente infernale.

Rocket se rapprochait lentement mais surement de son ancien supérieur quand il s retourna pour mieux observer la composition de la troupe de survivants, plus d’une dizaine de marines, un mécano et deux pilotes qui lui semblaient familiers. Un groupe solide mais pas assez pour résister à une attaque massive de covenant ou de plusieurs des créatures qui habitaient cette jungle. Le spartan III entama la conversation avec Jeffrey.

- Dites Adjudant Jeffrey, vous faisiez quoi vous sur ce croiseur, vous aussi vous étiez en mission à l’autre bout de la gala…

- Putain de merde !

Rocket n’eut pas le temps de finir sa phrase qu’un marine s’écria avec frayeur et stupéfaction, il regardait fixement le sol. Rapidement le spartan III se rapprocha du soldat afin de comprendre l’objet de sa frayeur. Il regarda dans la même direction et comprit pourquoi le marine avait pris peur.

Sur le sol boueux de la jungle reposait un tas entier de corps déchiquetées, des corps covenants d’élites lourdement équipés qui semblait avoir été de leur vivant des soldats paré à n’importe quelle situation. Le point positif c’est que ca faisait des ennemis en moins, le négatif c’est que des choses beaucoup plus dangereuses trainaient dans les parages. Rocket se retourna vers Jeff qui n’avait pour le moment pas esquissé un geste mais restait sur ses gardes.

- Adjudant, je pense qu’on devrait accélérer le pas, les environs n’ont pas l’air très accueillants…

A ce moment un cri strident retenti, un cri ni humain ni covenant du moins pas d’après ceux que le spartan III avait pu entendre au cours de sa carrière militaire, il ne restait dondc qu'une possibilité. Le marine tourna lentement la tête dans la direction d'ou provenait le bruit, il avait peur et ca se voyait, c’est aussi pour cela qu’il était un simple marine et non pas un spartan ou tout autre combattant d’élite car la peur est un mot que ces derniers ignorent. Rocket reprit la route comme toute la troupe qui comprenait peu à peu que chaque minute passée dans cette jungle les exposait un peu plus à un danger mortel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeffrey-094
NavSpecWar, Spartan-II, Adjudant
avatar

Nombre de messages : 3704
Age : 22
Localisation : Je me tiens avec dignité en face de mes adversaires.
Humeur : Mordu et passionné de Halo!
Date d'inscription : 22/07/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil à pompes M90
Autre Compte : Nathan Aronson, Zoka 'Carimanee
Arme n°2 : Lance-roquettes M19

MessageSujet: Re: Lost [Sur 737 Habitable et Dangereuse]   Ven 4 Juin 2010 - 19:58

Il n'y avait plus, dans le ciel, que la lueur frissonnant d'un soleil disparaissant à l'horizon. Que ce soit parce que l'air commençait à se faire plus frais ou parce que nul ne savait ce que cachait cette jungle pestilentielle dans l'ombre nocturne, toute la patrouille eut des sueurs froides.

- Mes indicateurs thermiques sont affirmatifs, dit Jeffrey, en tête du groupe, suivi par Rocket et Line : le Gédéon est tout près.

En effet. À peine deux minutes plus tard, le groupuscule venait de franchir les derniers mètres de dense flore qui abordaient le cratère d'environ un kilomètre de diamètre causé par le crash du Destroyer. De la fumée s'échappait encore des tôles brûlées par l'atmosphère. C'est en constatant l'étendue des dommages sur l'épave que tous comprirent qu'ils ne pourraient jamais se tirer de là vivant avec ce vaisseau.

Étonnamment, la proue n'avait quasiment aucun dommage, car dans sa chute, le Destroyer pivotant de tous les côtés, elle s'était retrouvée vers le haut lors de l'impact avec le sol. En revanche, les moteurs, les propulseurs et les réacteurs, situés à l'arrière, étaient complè`tement hors d'usage. Même en dix ans, ce vaisseau n'aurait jamais pu être rafistolé. Les ponts supérieurs s'étaient complètement renfoncé, l'épave étant accotée sur une falaise, ce qui faisait en sorte que les ponts inférieurs étaient vers le haut. Le navire de guerre était donc carrément à l'envers.

- C'est foutu... se plaignit un marine. On va tous crever ici !

Entendant des propos de plus en plus émotifs, Jeffrey se dut de ramener l'escouade à l'ordre:

- Taisez-vous donc un peu ! Nous rentrerons tous chez nous. Si ce n'est pas avec le Gédéon, ce sera par un autre moyen.

Les hommes comprirent qu'il était totalement hors de question de s'écarter de leur objectif avec un Spartan parmi eux. Toutefois, un homme se risqua à demander:

- Comment le Capitaine Aronson aurait-il pu survivre ? Vu l'état du navire...

- Justement ! déclara Rocket. Ouvrez donc un peu les yeux ! Le Gédéon s'est écrasé à l'envers ! La passerelle est donc sensiblement intacte.

- Taisez-vous donc un peu et avancez ! se frustra un pilote qui n'était visiblement pas à prendre avec des pincettes.

Cinq minutes plus tard, ils étaient enfin au bas du vaisseau (qui était en fait le haut). Ils pénétrèrent dans une brèche du blindage externe causé par un tir de plasma.

Après une longue ballade ennuyante dans des couloirs fermés hermétiquement où il fallait toujours enfoncer des portes ou emprunter des issues de maintenance pour poursuivre, l'escouade parvint finalement à la passerelle. Le pis dans toute ça, c'est que de monter dans le vaisseau (le Gédéon était incliné à environ vingt-cinq degrés) en marchant sur les plafonds leur aura pris plus d'une heure. Il faisait complètement nuit dehors.

- Ouvrez cette porte !

Rocket et Léa tirèrent un coup des deux côtés tandis que Jeff mettait l'entrée en joue. Le spectacle qui s'offrait à lui de l'autre côté était pour le moins déplorable: des consoles et des unités informatiques étendues et fracassées un peu partout.

- Mon Capitaine ?

La patrouille s'engouffra dans la sombre pièce ou seul l'éclairage provoqué par des court-circuits électriques subsistait. Ils allumèrent leurs lampes et se mirent à chercher.

- Il y en a un ici: Lieutenant Michael Jude.

- J'ai trouvé le Lieutenant Rodrigez. Il est encore en vie.

- Le Capitaine est ici.

En entendant ces paroles, Jeffrey se précipita aux côtés de Line pour vérifier si le Capitaine Aronson était toujours en vie.

- Il respire encore. Il est seulement inconscient... Rapport, tout le monde.

- Les quatre Officiers de passerelle sont encore en vie, déclara Rocket. Malheureusement, les deux gardes ont été aplatis par un serveur.

- Ok, je prends contact avec le QG pour les avertir du succès de notre mission.

Dans son unité intégrée, le SPARTAN-II ouvrit une communication directe avec le Major Rutherford.

- SOLDAT ? aboya-t-il dans la liaison.

- Major Rutherford ? Ici Spartan Zéro-Neuf-Quatre. Notre mission a été menée à bien. Le Capitaine est sain et...

- ENFIN UNE PUTAIN DE BONNE NOUVELLE ! rétorqua le Major avec une ironie de mauvais goût.

- Major ?

- TIREZ-VOUS DE CETTE MAUDITE PLANÈTE AVEC LE CAPITAINE ! C'EST UN ORDRE ! LES COVENANTS NOUS ONT TROUVÉS ! NOUS SOMMES EN TRAIN DE NOUS FAIRE MASSACRER ! NON, SERGENT ! TENEZ-MOI CETTE PORTE ! MERDE, LES VOILÀ ! ADJUDANT, RAMENEZ ARONSON SUR REACH LE PLUS VITE...

Il n'y eut plus que des parasites dans la liaison COM.

- Qu'est-ce qui se passe ? Demanda Léa qui comprit l'air perplexe de son camarade.

- Il n'y a plus que nous, maintenant...

Les hommes, qui ne tardèrent pas à comprendre ces paroles, baissèrent la tête en hommage à leurs compagnons morts au combat. Certains se découvrirent.

Jeffrey observa attentivement les hommes présents et les compta: dix-neuf. Le Peloton avait été décimé... Mais quelque chose d'étrange travailla dans la tête de l'Adjudant.

- Où est le mécano ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spartanjohn117.blog.jeuxvideo.com/home/
Dabow
Unggoy, Minor Domo
avatar

Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 18/09/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Pistolet à plasma
Autre Compte :
Arme n°2 : Grenades à plasma

MessageSujet: Re: Lost [Sur 737 Habitable et Dangereuse]   Sam 5 Juin 2010 - 18:42

-C'est déjà fait, maître..."

Arcan entra dans une rage indescriptible, il en avait vraiment marre de ce petit grognard gaffeur qui arrêtait pas de faire des conneries depuis tout à l’heure. Il le prit par le cou et le jeta sur le terrain en pente pour venir percuter un arbre en contrebas. Il pointa son gros doigt vers Wazag et luit ordonna :


- Toi, vas placer des explosifs sur leurs véhicules pour ne pas qu’ils s’échappent pendant que nous faisons diversion ! Les autres, chargez !

Le chef de meute resserra son emprise sur le marteau et se précipita vers le campement en courant, tous les soldats survivants le suivirent. Tous réclamant le sang et la mort des misérables bipèdes. Les ennemis avaient construits des miradors en bois, des marines y étaient installés et tiraient à l’aide de leurs fusils d’assauts. Quelques balles virent toucher l’armure de la brute, la plupart ricochèrent et les autres ne perforaient pas assez son corps pour lui infliger beaucoup de dommages. Les Unggoys étaient les principales victimes des rafales, alors que les Kig-Yar et les autres brutes savaient résistaient à l’aide de leurs boucliers et leurs armures.

Quand Arcan arriva à proximité des pieds du mirador, il utilisa son marteau pour envoyer une impulsion anti-gravité qui fracassa les deux pieds avant. La brute se déplaça juste à temps pour que le mirador s’effondre sur son ancienne position entrainant avec lui la mort de quatre marines. Grâce à la destruction de la tour de guet, une entrée dans la base avait été créée pour que les forces de l’hégémonie s’y engouffrent. Les humains étaient désemparés et pris par surprise, certains n’étaient même pas armés, c’était réellement un plaisir pour Arcan de les tuer. Il se précipita vers un marine désemparé et lui donna un coup de pied dans le torse, le craquement des côtes de la vermine entrain de se broyer se fit entendre, le Jiralhanae aimait entendre cela. Un de ses capitaines vient à sa rencontre :


- Chef nous contrôlons la cour du camp ! Les humains se sont repliés dans leur QG !

Un sourire sadique apparu sur le visage d’Arcan, ils avaient gagnés. Les deux brutes se dirigèrent vers le QG, trois Unggoys essayaient désespérément d’ouvrir la lourde porte fermée du QG.

- Reculez-vous et laissez-moi faire, vermines !

Il prit encore une fois son marteau et donna un grand coup sur la porte qui ne résista pas à l’impulsion donné par l’arme. La porte arrêta sa course à l’autre bout du QG, les forces covenants entrèrent dans la pièce en éliminant le peu de survivants présents. Une personne était à la radio, un officier, il contactait quelqu’un. Arcan s’en approcha d’un pas lourd, mais l’humain se suicida à l’aide de son pistolet. Quel lâche ! Cela signifiait bien que il y avait encore des humains, mais ils allaient bientôt tous mourir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Falap
Unggoy, Major Domo
avatar

Nombre de messages : 637
Age : 25
Localisation : dans un vaisseau
Humeur : Ca va ca va
Date d'inscription : 23/02/2010

Feuille de personnage
Arme n°1 : Needler
Autre Compte :
Arme n°2 : grenades à plasma

MessageSujet: Re: Lost [Sur 737 Habitable et Dangereuse]   Dim 6 Juin 2010 - 19:32

C'est déjà fait maître...". A voir l'expression de ce monstre, Falap allait encore souffrir. Et il ne fut pas déçu. Le Jiralhanae le prit par le cou. Falap tenta, sans y croire, de déserrer l'étreinte. Il le jeta dans la pente. Falap roula sur toute la pente, tout en se prenant les cailloux et les branches d'arbres sur le sol.


Il termina sa course encore dans un arbre. Falap avait mal partout. De grosses larmes coulaient sur ses joues. Après cela, il ne pouvait continuer le combat, car le mental n'y était plus. Il rampa, et se cacha dans des fourrés pour récupérer un peu, et pour éviter ce monstre au marteau. Il regarda le combat de sa position. Ses frères de sang tombèrent les premiers. La Brute au marteau chargea en hurlant. Il détruisit la palissade que les humains avaient édifiés. Ils envahissaient la cour de leur campement.


Falap décida de sortir, Neddler à la main. Il s'était mis à l'arrière du groupe. Il tirait occasionnellement et lançait des grenades. Il entendit les portes de leur QG se faire défoncer, et un tir d'une arme humaine. Falap s'avança, et vit un humain étendu, près d'une de leurs machines de communication. L'humain s'était supprimé lui même, sans doute pour ne pas parler. Le Jiralhanae regarda Falap avec un air méchant. "Maudit soit tu..." pensait Falap.


"Toi! Fais marcher cette machine! Et vite!" cria le Jiralhanae. Falap s'approcha donc de la machine. Il l'examina attentivement. Pendant ce temps, la Brute reforma et prépara les troupes. Falap modulait les fréquences pour trouver dans laquelle les humains communiquent. Mais par chance, il trouva la fréquence. Il entendit des humains parler de vaisseau, de se regrouper. "Alors?" déclara Arcan

"-maitre, ils savent que nous avons attaqué ce campement. Les humains se regroupent vers l'endroit où leur vaisseau s'est écrasé...".

Le Jiralhanae afficha un sourire marqué d'un pur sadisme. "Alors, allons y!

-Il faudrait continuer vers la même direction...

-Est ce que je t'ai autorisé à parler sale vermine?" envoya la Brute, qui asséna à Falap un coup de pied. Il vola à l'autre bout de la pièce, et perdit là aussi connaissance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoka 'Carimanee
Sangheili, Soldat des Opérations Spéciales
avatar

Nombre de messages : 69
Age : 22
Localisation : N'importe où le Grand Voyage m'enverra
Humeur : Digne
Date d'inscription : 25/11/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Épée à énergie
Autre Compte : Jeffrey-094, Nathan Aronson
Arme n°2 : Fusil à plasma

MessageSujet: Re: Lost [Sur 737 Habitable et Dangereuse]   Lun 7 Juin 2010 - 2:36

- Toi, vas placer des explosifs sur leurs véhicules pour ne pas qu’ils s’échappent pendant que nous faisons diversion ! Les autres, chargez !

Évidemment, c'était encore à l'Unggoy d'exécuter la sale besogne. Par mépris pour son maître, il ne lui fit pas l'honneur de lui répondre. Il se contenta de dandiner en direction de la palissade. Et puis où étaient-ils, ces véhicules, d'abord ? Aucune idée. Bref, dix minutes plus tards, alors que la bataille était terminée et que Wazag eût longé tout le périmètre, il fut contraint de revenir bredouille. Il se dirigea vers Arcan, qui était dans un espèce de baraquement improvisé construit avec le blindage de nacelles de survie... Nacelles de survie ? MAIS BIEN SÛR !...

- Alors ! demanda la Brute qui venait de frapper Falap et de le projeter à l'autre bout de la pièce. As-tu détruit les véhicules ?

- Non, maître, parce que...

Arcan, qui en avait plus qu'assez de l'échec des Unggoys, envoya Wazag rejoindre Falap, tant dans la pièce que dans l'inconscience. Wazag s'apprêtait justement à dire au chef qu'il était impossible que les humains soient descendus de leur vaisseau en véhicule, car il n'y avait dans le campement que des nacelles de survie, aucun vaisseau de transport... Mais comme toujours, on n'a que faire de l'opinion de la chair à canon...

- On se met en route ! Réveillez-moi ces deux vermines. Nous avons une longue route à faire. Emmenez-moi aussi cette radio. Si les humains viennent à reparler sur cette fréquence, nous connaîtrons leurs plans. Nous partons d'ici trois unités de temps. En attendant, je vais voir comment s'en sortent les Sangheilis que nous avons laissés à la zone de largage.

Arcan se retira à l'extérieur du QG et tenta d'ouvrir une communication avec les Covenants laissés derrière. Mais aucun ne lui répondit...



En fait, le groupe de Covenants morts déchiquetés qu'avaient aperçu les humains plus tôt dans la soirée n'était nul autre que ce qu'il en restait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spartan_John117.blog.jeuxvideo.com
Isaac-077
NavSpecWar, Spartan-II, Adjudant
avatar

Nombre de messages : 944
Age : 32
Date d'inscription : 08/03/2010

Feuille de personnage
Arme n°1 : Lance Roquette M41 MAV/AW
Autre Compte : Alkhor Ner'ai
Arme n°2 : M 45 TS

MessageSujet: Re: Lost [Sur 737 Habitable et Dangereuse]   Lun 7 Juin 2010 - 10:18

Xam'd était proche, la bataille n'était plus qu'a une dizaine de mètres de lui. Il activa son camouflage optique qu'il avait réussi a réparer sommairement, camouflage qui ne pouvait tenir qu'environ 5 minute avant de lâcher et devoir être réactivé après un latence de 2 minutes. Ce soucis ne l'ébranla pas pour autant, il avait été entraîné a s'infiltrer sans cette technologie après tout.

Xam'd se cacha dans un fourré et regarda dans la lunette de son fusil, un camps humain avait été attaqué par l'escouade de Brute. La situation semblait sous contrôle, mais il était déçu de ne pas trouver son escouade Sangheili.

- enfin je trouve quelqu'un! se dit-il avec soulagement.


Il sorti de sa cachette coupa son camouflage, appela la brute et lui fit signe de la main.

- Xam'd Nera'ee au rapport, j'ai été détaché de mon escouade et n'arrive pas a la retrouver, peut être avez vous eu plus de chance que moi?.

Un des Unggoy s'adressa a un autre;

- hey! il ne parle pas de la bande de guerriers Sangheilis morts qu'on a croisé plus loin ?

- je crois que si ! si c'est le cas il peut arrêter de chercher son escouade alors !!!

Xam'd avait entendu leur conversation et se résigna a les croire, il était apparemment le seul Sangheilis sur cette planète. Comment avait-il put être aussi incompétent sur cette mission, d'abord son soucis de largage, ensuite son altercation avec la femelle hérétique puis maintenant cette confusion avec l'équipe des Brutes. Il ne savait plus trop quoi penser a part le fait que sa mission n'avait plus aucun sens, il se résigna et n'avait plus qu'une idée en tête, partir d'ici Il s'adressa au chef de meute afin de savoir quel était le plan actuel.

- Quelle est la situation ici ? Combien êtes vous et que comptez vous faire par la suite? Je peu peutêtre me rendre utile ?

[HRP; correction effectuée, j'ai vraiment du mal avec ce scenario XD j'arrête pas de me planter désolé encore ( se donne une baffe ) ]


Dernière édition par Xam'd Nera'ee le Mer 9 Juin 2010 - 14:35, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darrel Powers
Black Rock Company, Directeur Général
avatar

Nombre de messages : 370
Age : 25
Date d'inscription : 30/01/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 :
Autre Compte :
Arme n°2 :

MessageSujet: Re: Lost [Sur 737 Habitable et Dangereuse]   Mar 8 Juin 2010 - 3:30

Alors que tout le monde s'était introduit à bord du vaisseau, Aldo patientait pour trouver une bonne occasion de fausser compagnie à tout ce beau monde pour accomplir la tâche qu'il avait à faire. Ils arrivèrent bientôt à la passerelle de commandement et c'est précisément ce moment qu'Aldo choisi pour s'éclipser.

Il ne connaissait pas très bien le vaisseau et pour se retrouver, il devait trouver une console encore en état pour télécharger un plan détaillé. Comme toujours, Aldo réussi à trouver rapidement ce qu'il cherchait. Mais manque de bol, il se trouvait sur le plafond alors que la console était sur le plancher. Il trouva une chaise et s'en servi pour atteindre le clavier de la console. Puis, il téléchargea le plan du vaisseau sur son PDA et se mis à chercher la salle des serveurs. Il était complètement certain d'y trouver tout ce dont il aurait envi sur les données de navigation, de missions et niveau infrastructure du vaisseau. Ce genre de données vaudraient un jolie petit paquet d'argent chez plusieurs factions rebelles ou encore sur le marché noir. Des infos sur le CSNU valent un paquet.

- Hey merde!! J'me suis gourré de couloir encore. Ce serait vraiment plus facile de s'y retrouver si tout serait encore intact!

Aldo devait faire le plus vite possible. Les autres ne tarderaient pas à découvrir sa disparition. Et si personne ne ferait le lien entre lui et un dangereux criminel, il restait la possibilité qu'ils le recherchent en croyant qu'il s'était perdu.

- Allez magne-toi Aldo! Faut que tu trouve cette putain de salle!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lost [Sur 737 Habitable et Dangereuse]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lost [Sur 737 Habitable et Dangereuse]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Lost [Sur 737 Habitable et Dangereuse]
» Beta Test The Lost Planet: Red Zone par XTrophx
» Lost Planet 2
» Let's Go Island - Lost on the Island of Tropics
» la mise a jour de gta 4 lost and damned

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Halo Fight :: Espace neutre. :: 
L'Espace
-
Sauter vers: