Forum Rpg sur l'univers d'Halo
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 -Ils ont voulut nous diviser- "Le Loup"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ryan Kol
Anonyme
avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 08/08/2010

Feuille de personnage
Arme n°1 :
Autre Compte :
Arme n°2 :

MessageSujet: -Ils ont voulut nous diviser- "Le Loup"   Mer 11 Aoû 2010 - 12:49

Une chaleur d’étuve, une danse d’ondes est visible sur le sol tant le soleil dégage de l’énergie et de la chaleur. D’habitude, la place d’arme de Sydney est relativement calme si l’on ne prend pas compte des pauses déjeuneur qui font venir plusieurs Pélicans. Mais aujourd’hui est un jour particulier, si particulier qu’une marrée humaine à envahie littéralement le site regroupant les plus grandes institutions du CSNU. Il s’agit de la population, locale et même internationale à certains endroits, elle ici pour une seule chose soutenir celui qui a tant fait. L’affaire brigade des loups avait soulevée des questions essentielles sur la vie Terrienne et avait dénoncée le dangereux mélange de la politique et des forces armée, le Loup « Le Leader » de cette organisation terroriste qui n’avait touchée aucun civil était adulé par la moitié des populations humaines de l’univers. Des personnes beaucoup plus conservatrices elles, se contentèrent de se voilée la face ou de saper le travail de la Brigade qui avait donné un nouveau visage à la rébellion. Une lueur d’espoir…

Mais cette grande fête n’était pas là pour remercier le Loup, elle était ici pour faire pression sur les dirigeants du CSNU et de cesser leurs manigances qui se trame sous la table du HIGHCOM et du SRN. L’autre raison d’un tel mouvement de foule et pour principale cause, le procès de Ryan Narm ou plutôt Ryan Kol. Fils du célèbre Amiral Kol –Dont peu de personnes connaissent la réelle fonction- était inculpé de plusieurs cheptels d’accusations notamment reliés de façon très étroite au dossier de la Brigade Des Loups. Aujourd’hui était un jour où les vieilles rancœurs du passé se devaient d’être enterrées, voilà maintenant quatre ans que l’affaire de la Brigade Des Loups persistent… -Ou tout du moins la partie immergée- il était plus que tout capital de bouclée l’affaire dans toute sa largeur afin d’appréhender les derniers terroristes et de boucler la cellule terroriste.
Pour contenir des milliers de personnes, un puissant cordon de sécurité avait était établit par les forces armées du CSNU afin d’éviter tout débordement ou mouvement d’insécurité. Plusieurs tireurs-d’élites étaient postés sur les toits afin d’abattre et contenir tout mouvement rebelles, un autre cordon lui plus terrestre avait permis de contenir la foule en arc de cercle devant le bâtiment du HIGHCOM qui était censé orchestrer dans sa totalité le procès du Loup. Le dernier cordon –et du dernier recours qui plus est- était aérien, plusieurs Pélicans munit d’artilleurs était parés à faire feu en cas d’extrême nécessité ainsi que des SparrowHawk.

Plusieurs convois de Pélicans se relaient sur la piste de fortune improvisée, au plus proche de la population afin de déposé les lots de célébrités habituels. L’Amiral Hood, le Colonel Miller et bien d’autres encore, les jurés et bien d’autre encore –tels que les médias- entrent peu à peu dans la salle d’audience gigantesque étalonnée sur trois étages donnant une vue imprenable sur le promontoire où les juges s’assoient uns à uns tout comme les jurés à leur droite.
Le dernier Pélican arrive il est de couleur noire et immatriculé de trois lettres « SRN », ce qui suscite un élan fougueux dans la foule qui profère plusieurs insultes contre les forces armées et entonne des slogans tous plus accrocheurs les uns que les autres.

L’essieu de la soute s’ouvre lentement et viens se poser sur le sol trois ODST en sortent les deux premiers armés de leurs SMG 7S pointent le prisonnier le troisième lui fait face tout en pointant son Magnum, le prisonnier foule le sol tandis que trois autres soldats –tout autant armés et agissant de même-oblige le détenu à avancer. Plus haut sur les toits, les Snipers on déjà la cible en vue, au moindre faux pas il serait sur le sol avec la tête en citrouille éclatée…
La traversée de la place est lente et parsemée d’embuches, la population lance tout ce qu’elle trouve sur plusieurs ODST rendant le trajet parfois difficile. Kol avait un regard éteint qui cherche désespérément un regard amical ou même un regard tout court.

La montée des marche est plus calme elle, le premier ODST pousse la porte et entre tout en tenant celle-ci pour que ses collègues puissent passer, l’entrée dans la salle se fait alors différemment…
Alors qu’un brouhaha et un chahut incessant demeure persistant, la simple présence de celui que l’on surnomme « Le Loup » impose le silence, la plupart des personnes se lèvent a la suite de son passage soit par respect soit par crainte, ce n’est que cent-mètres plus loin que l’on lui somme de s’assoir sur un fauteuil banal en accord avec la salle néanmoins. Les juges le fixent avec un air neutre et indifférent.

« En tant que Chef des forces armées des gouvernements unis de cette Terre. Moi, Amiral Hood. Déclare que le procès de Ryan Narm-Kol est ouvert et reste étroitement lié à l’affaire B-724 ou plus connue sous le nom de Brigade Des Loups. Les juges sont : Amiral Terrence Hood, Colonel John Miller, de l’Amiral Rich, du Capitaine Gibson. Les jurés au nombre de neufs, ont étés tirés au sort pour rendre un verdict. Et nous allons… »

Des hurlements ? Des cris ? Des mouvements de panique ? Un coup de feu ?

Un coup de feu était partit du dernier étage visant un premier juré qui tomba raid mort sur le sol, dans cette panique les juges se cachèrent sous leurs tables tandis que plusieurs personnes tentent de fuir ce sont désormais plusieurs grenades lacrymogènes qui tombent du troisième enfumant totalement les lieux.

Plusieurs soldats surarmés descendent en rappel devant l’estrade et font enfiler à Kol un masque afin qu’il puisse respirer convenablement, tandis qu’ils sont trois soldats à crocheter les menottes, deux autres montent une mitrailleuse lourde sur trépieds avant de faire feu à balle réelles devant la porte d’entrée pour « dissuader » l’adversité d’entrer dans la salle. Les menottes tombent alors que Kol essai de s’exprimer et même de se débattre il reçoit un puissant coup de crosse derrière le crâne l’assommant net, la mitrailleuse est ôtée de son trépied et le repli commence lentement tandis que la cacophonie et le carnage qui règne dehors occupe les ODST qui peinent à détaché une unité pour aller chercher Kol.

Plusieurs minutes plus tard, l’escadron inconnu de tous qui à capturé ou délivré Kol se retrouve au sommet du bâtiment et l’un deux s’approche du bord regardant de prés la scène chaotique qui se déroule sur la place, la population civile à commencer à dépavée la place d’armes et lance tout ce qui est possible sur les soldats, même des cocktails molotov arrive à voler et s’écraser au plus proche des soldats. Satisfait les hommes se font remarqués par quelques snipers aussitôt ceux-ci s’affolent et se mettent à couvert tout en rendant compte à leurs supérieurs.

« Putain ! Sergent ! Sergent ! Six Loups ! En haut ce sont des loups ! Ils ont Kol ! »

« Et bien ! Faites feu ! FEU ! »

« Négatif ! Ils sont plus malin que ça ils ont dû prévoir quelque chose ! »

Alors que le cordon de sécurité aérien s’inquiète grandement de la situation, c’est plusieurs Pélicans et Longswords qui entre dans un ciel non autorisé, tous fait de noir et de signe cabalistique ils abattent uns à uns les Pélicans et SparrowHawk puis ils se dirigent vers le bâtiment imposant avant que les Pélicans ne se mettent à hauteur des hommes, tout en grimpant, le leader appui sur un détonateur et le gigantesque immeuble vitrée qui fait face au bâtiment du HIGHCOM explose à certains endroits, laissant tombé par millier des morceaux de verres tranchants, le feu fait rage et symbolise une tête de loup tribal hurlant à la lune sa rage. Toujours aussi théâtrale le troisième Pélican rebelles passe une ultime fois au dessus des émeutes pour y déverser des centaines de cartes à jouer avec un loup représenté sur la face interne, c’était sûrement le dernier numéro de ces Loups qui étaient au pied du mur avec les combats des derniers mois.
Les Loups avaient encore frappés, mais sans leur chef.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
-Ils ont voulut nous diviser- "Le Loup"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Promenons nous dans les bois, tant que le loup n'y est pas ...
» Loup solitaire et souvenir de jeunesse
» En fin d'aprem, nous somme allés danser le........ Kimbo!!!!!
» Raids L.I.G : Qui sommes nous ?
» Artdrock tu nous quitte ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Halo Fight :: Espace contrôlé par le CSNU. :: 
La Terre
 :: Ville de Washington.
-
Sauter vers: