Forum Rpg sur l'univers d'Halo
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Prologue à La Tempête : humains] L'escale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jeffrey-094
NavSpecWar, Spartan-II, Adjudant
avatar

Nombre de messages : 3704
Age : 23
Localisation : Je me tiens avec dignité en face de mes adversaires.
Humeur : Mordu et passionné de Halo!
Date d'inscription : 22/07/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil à pompes M90
Autre Compte : Nathan Aronson, Zoka 'Carimanee
Arme n°2 : Lance-roquettes M19

MessageSujet: [Prologue à La Tempête : humains] L'escale   Sam 11 Sep 2010 - 20:19

Le Fire Bird, Cargo de classe Phoenix de renom, était en route pour une campagne d'envergure majeure : Nouvelle Carcassonne. L'ONI avait prétendu intercepter un signal Covenant du sous-espace qui menaçait la colonie. Le Cargo était chargé de prêter main forte aux navires déjà présents avec les troupes à son bord. Une poignée des meilleurs hommes du CSNU jusqu'aux simples recrues des marines étaient regroupés à l'intérieur, soit un total d'environ cinq mille unités. La rumeur se propageait parmi les troupes qu'il y aurait aussi quelques Spartans.

Le transporteur de troupes avait quitté le sous-espace pour faire escale dans le système Eridanus, afin de se ravitailler en carburant et en armement pour ses hommes, qui avaient dû quitter précipitamment Reach. Il était amarré aux spatio-docks de l'astroport Luxor. Étonnamment, il y avait un autre navire de guerre amarré là : le Destroyer Gédéon. Il était rare, en temps de guerre, de trouver deux navires de la flotte des Nations Unies au même endroit, si aucune bataille de s'y déroulait.

À l'intérieur du Fire Bird, c'était la lassitude, l'attente interminable... Les hommes attendaient impatiemment d'arriver à bon port pour en finir avec cette alerte coloniale. On chargeait à bord des munitions, des armes, du carburant, et quelques véhicules. Bref, une piètre journée.
_________________

[Décrivez la raison de la présence de votre personnage dans le Cargo. Tous les humains participant au scénario à l'exception de l'Adjudant Freeman et de Cameron Heich s'y trouvent.]
_________________

Le SPARTAN 094 venait de sortir de son sommeil cryogénique. Il recracha la substance nutritive gelée et répugnante qu'il lui restait dans la gorge et enfila son armure, pièce par pièce. Après ce réveil quelque peu inattendu, il put rejoindre le hangar tribord du Fire Bird où se trouvait une cacophonies d'instructions, de cargaisons frottant le métal, de moteurs de machines. Il y trouva Léa-113, sa camarade de toujours, en train d'aider à transporter une caisse de munitions pour lance-roquettes. Jeffrey alla à sa rencontre.

- Ce n'est pas Nouvelle Carcassonne que je vois là, par les hublots, remarqua Jeff. Où sommes-nous ?

- À Eridanus II, déclara la Spartan. Notre matériel et nos vivres laissaient à désirer, alors nous allons rester ici quelques instants pour nous ravitailler.

- Comme si on avait le temps... Les Covenants peuvent envahir notre objectif d'un moment à l'autre. Peut-être qu'ils y sont déjà.

- Si c'est le cas, d'autres vaisseaux du CSNU seront là-bas pour les accueillir. Tiens, aide-moi plutôt à transporter ces caisses, là-bas, dans le sas de la station. Il faut les amener à l'armurerie du vaisseau.

Les deux Spartans venaient de revenir sur Reach depuis une mission d'investigation sur TX-4813 quand le Haut Commandement les avait mobilisés à bord du Fire Bird. Jeffrey avait préféré le repos des tubes cryogéniques à l'attente interminable des couloirs. Léa, quant à elle, ayant cru entendre des rumeurs à propos d'autres Spartans présents à bord, avait préféré partir à leur recherche.

- Au fait, Léa, est-ce que tu as trouvé ceux que tu cherchais ?

- Non, pas encore. Tu sais, jamais je n'aurais cru ces vaisseaux aussi gros.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spartanjohn117.blog.jeuxvideo.com/home/
Rex-098
Service de Renseignement de la Navy, Black Spartan
avatar

Nombre de messages : 52
Date d'inscription : 31/01/2010

Feuille de personnage
Arme n°1 : MA5B
Autre Compte : Adj.Freeman
Arme n°2 : M90

MessageSujet: Re: [Prologue à La Tempête : humains] L'escale   Dim 12 Sep 2010 - 18:43

Des hommes en armure de TCAO totalement Noir sortir du hangar , une salle avait été soigneusement réservé pour le SRN , cinq marines se trouvaient devant ce qui semblait être une immense boite recouverte d'un drap noir , les techniciens travaillant dans la cryogénisation aurait remarqué la forme que prenait le drap sur cette objet , trois hommes suivait a leurs tours le tube cryogénique suivit par cinq nouveau gardes ,

Le SRN avait été clair sur l'ordre que ce qui s'y cachait reste confidentiel , les marines et autres personnel s'écartaient en les voyants , les hommes en noir instaurait un sentiment de mal être jusqu'à ce qu'ils disparaissent par la fermeture d'une porte où quatre ODST surveillaient les alentours , gardant la portes en silence .

La salle était grande , assez grande pour ce qui allais suivre , les trois hommes en blancs attendirent que les Unités SPECTRE se mette en place et vise le tube Cryogénique pour l'ouvrir avec une prudence des plus grande .
Un sifflement se produisit et le tube se sépara , montrant alors un Homme de grandes taille au multiple cicatrices et a la musculature des plus impressionnante ,
Le monstre ouvrit les yeux au moments où l'un des scientifiques ordonna :
-Chien debout !
La créature se souleva avec une vitesse ahurissante , les cliquetis des chaines bloquant ces mouvements , il se mis aussitôt au gardes a vous .
Le silence retomba au moment où la peur se fit ressentir dans le regard de chaque personne qui se remémorait la fuite du "chien" , même sans armure il avait tué sept spectres

Un scientifique s'approcha en silence de lui , sous le regard attentifs de ces baby sitters qui le tenait en joue .
-Chien , vous connaissez votre ... Objectifs principal ?
Le silence revint , puis l'homme répondit d'un ton sec .
-Détruire l'ennemi quel qu'il soit !

Quelques gardes se regardèrent en silence , ce qui allais suivre les sécurisaient tout en les effrayants .Les Scientifique commencèrent a monter l'armure sur le "Chien" , et lorsque le casque fut placer , ATH afficha au spartan son Capteur de mouvement et son viseur intégré ,
Sous cette armure Il n'avait aucun nom , personne ne pouvait apercevoir son identité mise a par le SRN , Il était une ombre dans la lumiere mais le diable chez les mortels .


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashelia-001
NavSpecWar, Spartan-II, Sergent
avatar

Nombre de messages : 27
Localisation : Tracking battleground // Not Found
Humeur : Destroy hostile ground forces // In progress
Date d'inscription : 29/08/2010

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil Sniper SRS99C-S2 AM
Autre Compte :
Arme n°2 : Mitraillette SMG 7S Duo

MessageSujet: Re: [Prologue à La Tempête : humains] L'escale   Dim 12 Sep 2010 - 22:29

-- Quelque part dans Le Fire Bird, vers la section des chambres cryogéniques, dans une salle isolée --

_________________
Console d'accès de la capsule cryogénique
- Arrêt de l'alimentation de la capsule
- Processus de cryogénisation coupé /// Ouverture /////
- Réveille de l'ôte imminent
_________________


Une créature se faufilait lentement à l'extérieur d'un sarcophage de métal et de givre. Les tentacules hivernal informes cachaient son corps, ne laissant apercevoir qu'un visage laiteux. Laissant entre voir quelques ravivement de couleur sur cette peau, qui penchaient pour une couleur flamboyante. Régurgitant une matière gélatineuse, peu attirante, tout en restant droite. Prenant son temps la jeune Spartan enfilait dans un premier temps une combinaison noir, très près du corps. Puis prenant son temps, elle enfilait son MJOLNIR. Elle réalisa ensuite un diagnostic des capacités de cette Mark IV unique s'assurant qu'elle soit complétement opérationnel.

La Spartan tenait dans sa main son casque, elle traversait un long couloir qui reliait sa salle de sommeil au reste du Cargo. Déboulant directement sur le hangar tribord, elle enfila son heaume. Malgré cela les yeux étaient rivés sur elle, ils observaient cet être féminin de deux mètres quarante peu habituelle. Les lieux ressemblaient à une fourmilière, les marines s'activaient pour transporter les nombreuses caisses de munitions, parmi eux des ODST ce mêlaient à la foule. Ainsi que des êtres d'une taille assez inhabituelle pour des soldats du CNSU, ce qui attira dans un premier temps son attention.

Observant par les vitres du bâtiment l'extérieur, elle était étonné d'avoir fait escale en cette endroit. Elle dévorait du regard l'astroport Luxor, étonné de ne pas être encore en orbite autour de Eridanus II. Tandis que l'affrontement avec les Covenants allait être imminent. Interpelant l'un des soldats, Ashelia commença à le questionner.

"- Pourquoi faisons nous escale ici ?

- Nous devons ravitailler en arme et carburant, nous n'avons pas eux le temps de remplir complétement les stocks avant de partir de Reach."


Regardant le marine, derrière son mur d'acier un léger sourire de remerciement prenait forme lentement. Déposant sa main sur une caisse de munition, elle décida d'aidé les quelques marines à transporter l'équipement et autres. Empoignant une caisse, elle ce dirigea vers l'armurerie croisant en chemin deux individus d'assez grande taille en armure intégral. Sur son interface, la visée se plaça sur les deux individus analysant leur couverture. L'identifiant des deux personnes semblait bloqué, comme si ils étaient de grande importance. Mais il lui fallait ce rappeler d'abord pourquoi elle était ici.

--- MJOLNIR Mark IV - Interface de combat désactivé ---
Activation de l'interface informative en cour
Ouverture du briefing pré-enregistré :
Spartan 001 vous êtes mobilisé sur Eridanus II, suite à une potentielle attaque des Covenants. D'autres frères d'armes seront sur le terrain avec vous. Ainsi que de nombreuses forces seront mobilisés, cette planète ne doit pas tomber.
Briefing terminé ...
--- MJOLNIR Mark IV - Interface de combat activé ---


En clair elle était une nouvelle fois mobilisé pour déboiter des membres de l'Hégémonie. Mais d'après le briefing, elle n'était pas la seul Spartan.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Thomson
Marines, Caporal
avatar

Nombre de messages : 162
Age : 25
Localisation : Nantes,3 rue des nouilles
Humeur : Jai la chiasse
Date d'inscription : 17/06/2010

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil d'assaut MA5C
Autre Compte :
Arme n°2 : Magnum M6G

MessageSujet: Re: [Prologue à La Tempête : humains] L'escale   Lun 13 Sep 2010 - 19:03

Jack se leva lentement du caisson cryogénique dans lequel il avait été enfermé pendant.... il ne savait plus combien de temps en fait. Un gout aigre était présent dans sa bouche quand il s’habilla et enfila son treillis de marine. Le caporal de l'CSNU était encore affecté a un raffiot stellaire, plus précisément le Fire Bird, un cargo de classe Phoenix très réputé mais Jack se fichait pas mal de ça, les voyages spatial lui donnait toujours autant le mal de mer (ou plutôt le mal d'espace) et quand il regardait l'espace il avait encore l'impression qu'elle allait l'aspirer. Le marine espérait grandement que ce vaisseaux là ne se ferait pas aborder, il avait un très mauvaise expérience des combats dans ces couloirs étroits.

Plus tard, quand il eut pris une vrai douche et manger un bout. Il reçu des instructions, le cargo devait se ravitailler en carburant et en munitions, a Eridanus. Cette opération ne serait pas de la petite merde comprit Jack, ça allait devenir un massacre sans aucun doute et le Fire Bird n'était que l'un des vaisseaux qui allait conduire près de 5000 soldats du CSNU dans ce broyeur géant. Il y aurait même des spartans déployer sur le terrain, au moins le CSNU allait être près pour cette guerre, c'était sur. Mais si Jack avait su ce qui allait ce passer ensuite, il n'aurait plus jamais penser une chose pareil.

Son groupe reçu l'ordre de transporter diverses caisses de munitions, lui et les autres soldats n'étaient que des fourmis dans un océan d'armes de véhicules blindés et d'hommes qui allait et venait dans le cargo. Jack sentit son coeur s soulever de fierté quand il vit des dizaines de warthog et de scorpions être conduit dans leur espace réservé.

Jack portait un caisse ou était rangé une des armes les plus destructrices de l'arsenal du CSNU, un laser spartan. Inutile de préciser que la consigne [TRANSPORTER AVEC PRECAUTION] était marqué en gros sur la caisse. Il fessait tellement attention sur son travail actuel qu'il faillit lâcher la caisse quand une voix l’interpella

"- Pourquoi faisons nous escale ici ?

Jack comprit que vu sa taille s'était une spartan, et son armure ne le trompa pas non plus.

- Nous devons ravitailler en arme et carburant, nous n'avons pas eux le temps de remplir complétement les stocks avant de partir de Reach."

C'était en gros tout ce que Jack savait sur leur situation depuis qu'ils étaient parti de la planète ensuite il avait roupiller dans un caisson pendant beaucoup de temps. La spartan aida les marines a transporter les munitions, Jack déposa le laser arriver et l'armurerie, il ne voyait plus la spartan. Il reparti chercher des caisses d'armes et de munitions. En repassant dans le hangar il admira encore les puissants véhicules qu'on transportait.
Dommage que tout ça serait bientôt réduit en pièces.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.jeuxdemerde.com
Oliver Katsu
Anonyme
avatar

Nombre de messages : 135
Age : 26
Localisation : Dans l'ombre
Humeur : Calme
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Arme n°1 : Explosif
Autre Compte : Jason Mabry
Arme n°2 : Mes connaissances

MessageSujet: Re: [Prologue à La Tempête : humains] L'escale   Lun 13 Sep 2010 - 20:19

Cela faisait longtemps que je devais me rendre dans le système d'Eridanus II. On avait pas mal de cache d'arme dans ce secteur mais malheureusement, notre famille mafieuse est sur le point de s'éteindre et il ne reste plus personne pour utiliser tout ce matériel. La dernière chose qui nous reste a faire c'est de vendre ce matériel et essayer de survivre avec les bénéfices obtenue. Mais est-ce que ça suffira ?

Moi et les 30 derniers soldats de notre Princesse, nous nous sommes rendu a l'Astroport Luxor afin de conclure une vente avec un grand marchant d'arme. Nous étions assez détendu car nous étions venu avec le Red Warrior et avec assez d'arme pour tenir une place forte pendant une semaine.

-" Placez-vous discrètement aux 4 points cruciaux du lieu de rendez-vous."

-" Affirmatif Gamma, on vous couvre. Attendez .... Message prioritaire venant de la princesse, on a un gros casse a faire. Un cargo de l'UNSC est en train de charger un max de matos pour une campagne militaire. Elle veut que nous examinions la situation et si l'on peut en tirez profit."

Mhmm ... Une mission de reconnaissance qui surplombe une mission de survie ... A quoi pense notre princesse ?

-" Bien changement de plan, mettez vous tous en bleu de travail de l'UNSC, on va se faire passer pour leur ouvriers. Echangez de l'alcool contre des informations et utilisez tout les subterfuges habituels."

Tous les membres de cette mission retournaient sur le Red Warrior afin de s'équiper pour l'infiltration. Au programme gilet balistique léger, bleu de travail, alcool, argent et arme légère type SMG. Nous nous dirigions donc vers le Cargo Fire Bird. Je n'avais jamais vu de vaisseau de classe phoenix et je dois avouer qu'il est impressionnant. J'avançais dans mes mains une table de note que j'avais soustrais a un chef-technicien qui s'occupait du ravitaillement de ce monstre. La chose qui nous facilitait la tâche c'est que c'était l'heure de changer d'équipe donc pour notre infiltration, c'était le motif parfait.

-" Dispersez-vous et recueillez des informations, aucune prise de risque sans mon accord. On évacue dans 45 minutes et on voit se qu'on peut faire."

J'avançais tout en lisant les ordres du cahier des charges jusqu'à arriver dans un hangar rempli de matos et de marines. Je cherchais les officiers afin de soutirer un maximum d'information. Mais la tâche n'était pas facile, la zone était saturé de soldat ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack .M
Air Force, Capitaine
avatar

Nombre de messages : 820
Age : 25
Localisation : Dans un Cockpit
Humeur : The Joy
Date d'inscription : 04/05/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : SMG 7S, FMJ/JHP
Autre Compte : Fuss Shee / Jin Watanabe
Arme n°2 : M6D, FMJ

MessageSujet: Re: [Prologue à La Tempête : humains] L'escale   Mar 14 Sep 2010 - 0:39

Jack marchait rapidement dans les couloirs étriqués et grouillants de vie du Firebird, ne pouvant s'empêcher de regarder la planète qui se rapprochait un peu plus à chaque instant . . . elle lui rappelait son dernier "FastDrop" en atmosphère, encore un souvenir douloureux.

- Vous auriez pût me prévenir avant quand même !

Contrairement aux apparences le pilote était loin d'être énervé contre le soldat qui peinait à le suivre, mais malgré tout il avait du mal à digérer que lui et deux autres escadrilles du SOAR est été mobilisées en urgence sur Harvest pour se retrouver à débarquer comme des cons sur . . .

- Et on est où déjà ?

Le jeune militaire s'arrêta net pour répondre du mieux qu'il pouvait, comme pour se dédouaner de "l'oubli" du haut commandement.

- Nous sommes sur Eridanus II ! L'escale ne devrait pas durer très longtemps Capitaine !

Jack commençait à devenir lasse de tout ces voyages, ce qu'il aimait c'était "voler au sol" comme disait si bien Chopper, pas se taper des millions voir des milliards de kilomètres histoire d'avoir l'historique de vol le plus long de toute l'AirForce. Quoi qu'il en soit il n'avait pas de temps à perdre en rêvasseries, ses hommes l'attendaient de pied ferme, ses hommes . . . et Nagase. Une poignée de minute plus tard le Capitaine arrivait enfin au hangar, là se déroula devant lui une étrange scène : Un ODST et un (ou une) Spartan commencèrent à échanger quelques mots ce qui attira l'attention de la moitié des mécanos et petit troufions des alentours.

- Nous devons ravitailler en arme et carburant, nous n'avons pas eux le temps de remplir complétement les stocks avant de partir de Reach."

Bien entendu Jack avait quand à lui une vision personnelle de la chose, là où tout le monde voyait un héros parler à un demi-dieu lui ne voyait qu'un suicidaire tenir le bras d'une bête génétiquement modifiée . . . bref rien de très reluisant. Il s'apprêtait à s'insérer dans la conversation quand le contact chaud d'une petite main au niveau de son avant bras l'arrêta net . . . il connaissait cette chaleur et cette voix . . . Kei.

- Capitaine, nous n'attendions plus que vous !

En effet derrière lui se trouvait tout les pilotes de l'escadrille, c'est à dire une copilote et deux hommes.

- Oui . . . Bon . . . je viens de recevoir un message de première importance directement de chez le haut commandement, on nous demande de patrouiller dans le secteur histoire de nous assurer qu'aucun groupuscule d'insurgés ne se rapproche du FireBird avec des aéronefs civils.

Chopper qui comme à son habitude était allonger sur une caisse de munition se leva rapidement pour protester

- Donc on va devoir faire le contrôle du trafic aérien pendant toute la journée ? Putain de m...

- EXACTEMENT Alvin ! Alors on discute pas et on se bouge ! Tout le monde à vos appareils la mission commence tout de suite !

Jack était impressionné par la dextérité de Keï à manœuvrer les hommes de l'escadre, c'était une qualité rare chez un soldat, et encore plus chez une femme.

- Z'avez entendu la dame ! Allez hop tout le monde à son appareil on décolle dès que possible ! Le PC d'Eridanus nous tiendra informé en temps réel de nos points nav . . . allez le bleu !





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simon Shepard
Air Force, Lieutenant
avatar

Nombre de messages : 293
Age : 22
Localisation : Le trou du cul de la galaxie.
Humeur : Ca dépend du goût des raviolis.
Date d'inscription : 22/01/2010

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil d'assaut MA5B
Autre Compte :
Arme n°2 : Pistolet M6D

MessageSujet: Re: [Prologue à La Tempête : humains] L'escale   Mar 14 Sep 2010 - 21:15

Spoiler:
 


- Allez le bleu !

- J'suis pas un bleu... grognait le lieutenant Shepard dans sa barbe de trois jours.

Même si il savait pertinemment qu'il était bien moins expérimenté que les autres Ghosts, en tout cas, concernant le combat aérien et la tactique militaire, il rechignait silencieusement à toute autorité. Silencieusement, il avait intérêt, parce qu'il était à des années-lumières de vouloir se laisser mettre de côté pour des petits détails à la con, il était déjà bien jouasse de participer pour une fois à une vraie mission, dans un vrai escadron, alors jamais il n'aurait pu laisser passer cette chance providentielle qui lui était offerte : celle de vraiment montrer ce qu'il avait dans le bide, et dans le réservoir. Il n'avait pas écouté le maigre briefing que le capitaine Miyamoto avait prononcé à l'improviste, pas en entier tout du moins, mais rien que la combinaison des mots "appareil" et "décolle" avait suffit à lui faire esquisser un sourire de contentement non dissimulé, accompagné d'un râle d'effort accompagnant le lever de son cul du caisson d'armements. Il suivit le reste de l'escadre et aborda la conversation avec le lieutenant Davenport :

- Yo Alvin. Euh... on doit faire quoi là au juste ?

- T'écoutais pas ?

- Jamais...

- Tu promets, toi ! On doit patrouiller autour du FireBird, histoire de pas laisser entrer des pétards, tu comprends ?

- Pigé.... quoi c'est tout ?

- Bah ouais Sim' ! Tu crois qu'on fait quoi ? Dégommer du Banshee à longueur de journée ?

- Roooh fait chier.....
gémit-il en se tenant la tête, comme un gamin auquel on aurait refusé une friandise.


Quelques minutes plus tard, il était déjà en combi en train de s'installer dans son coucou bien aimé, un joli SkyHawk aux couleurs de Razgriz, c'était Noël avant l'heure ! "Au moins, j'pourrais faire des essais." pensa-t-il en faisant tourner la bête. Le bruit des réacteurs envahit lentement le cockpit et fit monter en Simon la première poussée d'adrénaline. En attendant l'échauffement de la machine, le pilote enclencha la radio pour blablater avec Jack, autrement dit...

-"Boss, est-ce que je peux savoir pourquoi on m'a réveillé avant Harvest ? Qu'est-ce qu'on fait ici ?"




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mattias Penadragone
Anonyme
avatar

Nombre de messages : 230
Age : 22
Localisation : 77
Date d'inscription : 13/05/2010

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil de combat BR55
Autre Compte :
Arme n°2 : Pistolet M6D

MessageSujet: Re: [Prologue à La Tempête : humains] L'escale   Sam 18 Sep 2010 - 21:54

23h… Salle de cryogénie…

Voila plusieurs jours que je ne dormais plus, ne respirait plus, ne rêvais plus. On ne rêve pas quand on est cryogénisé. On à l’impression qu’on nous réveille deux seconde après y être entrer. Je recrachais la substance insupportable qui me maintenant congeler. Je ne voyait rien. Tout était floue. Je distinguais tout comme des pixel sur une image zoomer a maximum sans filtre. Les médecins m’occultèrent très rapidement pour vérifier que j’était en bonne Santer. Mes hommes m’attendaient de l’autre coter. Iles enfilait leur vêtement je pense. Mon problème visuelle m’empêchait de voir pendant 30 minute après toute sortie cryogénique.

- Alors sergent? Comment vous santé-vous ?
- Sa vas. Je ne voies rien mais c’est bon.
- Votre medecin qui vous suis depuis que vous êtes né sur reach à été formelle aucun travaille visuelle pendant une heure après être sortie de la cryogénie.


« Saleté de maladie » pensais-je. J’était le seul de ma famille selon mon médecins qui nous suivait depuis toujours. Mais j’ai vécu avec. Reach me tient en vie avec toute ma famille qui y vie. Tout se qui mets cher s’y trouve. Je donnerai ma vis pour elle. Mais ce n’était pas la question. Pourquoi ont a été réveiller plus tôt que prévus. Aucun coup de feu n’était tirer dans le vaisseaux n’y dehors dans l’espace. J’ai beau avoir une vue limiter j’ai en revanche un odora et une ouïe très développés. J’entend des pas et je peut sentir certaine odeur que les reste des hommes ne peut pas. Mais sa reste tout de même limiter.

Les médecins refusaient que je sorte tant que ma vus n’était pas revenus. Ils avaient peur que je me blesse se qui serais très dommage surtout que j’adore me battre. Voila une heure que je poireaute dans cette salles sans rien pouvoir faire. Mais enfin ma vue revins et je pus sortir pour rejoindre mes gars. Il m’acclamèrent sauf le nouveaux qu’on surnommais le bleu. Il avait garder la manie qui devrait perdre en se qui me concerne mais pas pour les autre sergent ou toute personne de grade supérieur.

- C’est bon le bleu repos. Tu sais je ne vous oblige pas sa en se qui me concerne mais ce que tu fais tu le fais pour les autre personne mieux grader que toi. C’est compris?
- Oui monsieur.
- Sinon les gars comment vous allez?
- Super bien malgré qu’on à vus des ODST y a pas longtemps. Mais sinon sa vas et toi?
- Je vais bien. Bref on s’équipe et on vas savoir pourquoi on est réveillé pour rien.



Je pris mes armes et mon « armure » qui n’en était pas une véritablement. Je mis mon casque avec une visière de lunette thermique qui s’activais par la voie. Sur le chemin nous fûmes surpris de voir à quel point le vaisseaux était grand. Presque comme celui de harvest. Sur le droite on voyais une planète dépourvus de verdure à première vus. C’était Eridanus II. J’y était venus pour me rendre sur harvest. Elle possède beaucoup d’Astroport mais pas beaucoup de verdure essentiel à la vie.

Sur la gauche c’était l’espace intersidérale parsemer d’étoiles. De temps en tant on voyait quelques vaisseaux partir et arriver. Pourquoi on c’est arrêter ici. Il faillait que je le sache. C’est tout de même bizarre que lors d’une mission de la plus haute importance un alerte colonial que notre vaisseaux s’arrête ici. Nous venons d’arriver aux hangar quand nous vîmes un spartan poser une question.

- Pourquoi faisons-nous escale ici?
- Nous devons ravitailler en arme et carburant, nous n’avons pas eux le temps de remplir complètement les stocks avant de partir de Reach.
- Alors les gens besoin d’aide? Salut géant vert, dis-je au spartan qui se tenait devant moi avants d’aller chercher des caisse à porter dans une salle inconnus. Allez les gars on emmène sa et en douceur. Je ne veut pas de bêtise.
- Bien.


Je pris une caisse avec mes hommes est demanda à l’autre marines ou il faut les porter.

- Eh!. Il faut les emmener ou ces caisses? Vous êtes caporal je présume. Sergent Mattias Penadragone et voici mes hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://actux.jimdo.com
Isaac-077
NavSpecWar, Spartan-II, Adjudant
avatar

Nombre de messages : 944
Age : 33
Date d'inscription : 08/03/2010

Feuille de personnage
Arme n°1 : Lance Roquette M41 MAV/AW
Autre Compte : Alkhor Ner'ai
Arme n°2 : M 45 TS

MessageSujet: Re: [Prologue à La Tempête : humains] L'escale   Lun 27 Sep 2010 - 15:28

Joshua et Magdalène déambulaient dans les dédales du Fire Bird, croisant divers Marines aussi perdus qu'eux sur leur passage. Joshua n'aimait pas trop être baladé de vaisseaux en vaisseaux et n'avait accepté la requête de ce cher Irvine uniquement parce que son vaisseau était encore a quai et aussi parce que Magdalène pouvait l'accompagner. En effet le jeune capitaine n'aimait pas trop être séparé de magdalène hors du manoir Thermidor, sa présence lui était vitale pour diverses raisons, sa famille étant la première menace contre laquelle il doit se protéger.

Le couple insolite déposa ses affaires dans la soute puis continua sa visite du bâtiment.

- tu a l'air nerveux ? sa vas ? aurait tu ... peur ? lui lança Lene d'un ton taquin.
- peur ? non loin de la en fait c'est pire que sa. Je suis juste impatient, impatient d'être aux commandes du MEMENTO MORI mais celui-ci est toujours a quai, les ingénieurs n'ont pas fini de calibrer la configuration BARADOR du canon EM.
- Barador? ah la fameuse expérience pour laquelle ta mère a donné sa vie, paix a son âme, sa doit être dur pour toi.
- je tient le coup t'en fait pas.
- Si on allait boire un verre pour se changer les idées ?
- Lene, rien que pour ce genre d'idées je suis content de t'avoir a mes cotés, je te suis.

Les deux acolytes arrivèrent dans ce qui s'apparentait le plus a un mess, s'installa au comptoir et commandèrent tout deux un Gin qu'il entamèrent sans se faire prier.
A bord l'ambiance était agitée, la plupart des gens qu'ils avaient croisés semblaient être dans la même galère qu'eux, perdu et en quête de réponses.

joshua par exemple ne savait qu'une chose, il était la pour combler le manque de personnel gradé de la Navy, pourquoi sa il ne le savait pas encore Irvine c'était contenté de lui répondre " tu le saura bien assez tôt jeune Thermidor" .
Seul consolation, Magdalène avait assez fouiné dans les dossier du personnel pour apprendre a son jeune maître adoré que des SPARTAN étaient a bord. Une bonne et une mauvaise nouvelle, car si des Spartan étaient la cela voulait dire que la mission allait être risquée mais leur présence leur assurerait sans nul doute une victoire écrasante.

Le couple se leva et prit la direction de la salle de commandement pour se présenter au capitaine. Joshua resta formel en entrant dans la pièce.

- Capitaine Joshua thermidor et sous Lieutenant Magdalène O'Connor au rapport! quel sont vos ordres commandants ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashelia-001
NavSpecWar, Spartan-II, Sergent
avatar

Nombre de messages : 27
Localisation : Tracking battleground // Not Found
Humeur : Destroy hostile ground forces // In progress
Date d'inscription : 29/08/2010

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil Sniper SRS99C-S2 AM
Autre Compte :
Arme n°2 : Mitraillette SMG 7S Duo

MessageSujet: Re: [Prologue à La Tempête : humains] L'escale   Mer 29 Sep 2010 - 22:31

Vêtue de son MJOLNIR aux couleurs naturelles, la Spartan déambulait dans les couloirs du vaisseau. Ses quelques quatre cents kilos d'acier et de chaire s'avançaient vers la passerelle de commandement. Gardant un mystère sur son visage, elle pénétra sur la passerelle. Dominant de ses deux mètres quarante les personnes en présence. Elle observait d'un air calme, accompagné d'une touche de passivité les personnes en présence. Un œil rivait sur deux gradés des lieux, elle ôtait son casque dans un léger déclique. Attirant l'attention de toutes les personnes en présence. Il était rare, de voir l'un des derniers remparts de courage, livrer son jeune visage au grand jour.

Mèches après mèches, dans un défilé de splendeur et de beauté, son visage se révélait. Chevelure flamboyante, une couleur embellie par le temps jaillissait. L’un de ses cheveux jonchait, là sur ses lèvres, échoué sur ce bout de chaire pigmenté par la flamme du désir. D’un geste lent et emplie de grâce, elle ôtait ses mèches. Laissant respirer une peau des plus pâles, laiteuse, immaculé malgré la souillure des champs de batailles. Accompagné d’un regard d’émeraude, en voyant cette création de la nature une seule question nous venait à l’esprit : Comment cela-ce fait il qu’une si belle créature soit en première ligne ? L’on pourrait répondre par l’affirmation, qu’elle est exceptionnelle.

Spoiler:
 

Se mettant au garde à vous, sa douce voix envahie la passerelle.

« - Spartan II, A-001 au rapport !!

- Bienvenue à bord du Fire Bird spartan. Je suppose que vous connaissez la raison de votre présence ici ?

- Oui commandant. Selon certaines rumeurs, Eridanus serait convoité par les Covenants. Si ces rumeurs sont fondé, je suis prête à en découdre.

- Je suis fière d’avoir sous mon commandement des personnes comme vous … Si cela se produit nous renverrons ces Covenants au près de leurs damnés dieux païens. »


Un léger sourire se dessinait sur le visage de la jeune demoiselle. Puis quittant les lieux jetant un dernier coup d’œil sur les grades en présence, elle repartit vers les hangars, son casque toujours en main. Elle cherchait du regard un marine précis, qui lui avait adressé la parole avec certains mots qu’elle avait peut apprécier.

« - Alors les gens besoin d’aide? Salut géant vert »


Elle n’aimait pas être considérée comme ça. Elle était une femme avant tout, dessous l’assemblage de titane qui composait son MJOLNIR. Avançant dans la foule, elle retrouva le marine puis l’attrapa par l’épaule du haut de ses deux mètres quarante, visage à découvert.

« - La géante verte risque peut être de te sauver la mise un jour peut-être. »

Lui répondit-elle lui faisant un clin d’œil en partant, ses dires étaient plus tôt pour le taquiner.

Spoiler:
 


Dernière édition par Ashelia-001 le Jeu 30 Sep 2010 - 18:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeffrey-094
NavSpecWar, Spartan-II, Adjudant
avatar

Nombre de messages : 3704
Age : 23
Localisation : Je me tiens avec dignité en face de mes adversaires.
Humeur : Mordu et passionné de Halo!
Date d'inscription : 22/07/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil à pompes M90
Autre Compte : Nathan Aronson, Zoka 'Carimanee
Arme n°2 : Lance-roquettes M19

MessageSujet: Re: [Prologue à La Tempête : humains] L'escale   Jeu 7 Oct 2010 - 1:07

BRANG ! BRONG ! BRANG ! BRONG ! S'il était une chose que Jeffrey haïssait au plus haut point dans son armure, c'était son encombrement. Partout où il avait beau aller, il pouvait être certain de se faire remarquer. Ce qui était assez contradictoire avec la réelle mission des SPARTAN-II qui était supposée demeurer secrète... Il avançait à pas lourd (avait-il seulement le choix) en direction de la passerelle du Fire Bird pour faire part au Capitaine de son rapport et lui informer que les chargements étaient presque terminés. Quelques rations de survie restant et c'en serait terminé de cette escale inopportune ! Il pourrait enfin faire ce pourquoi il avait été engagé. Ce pourquoi chaque personne sur ce vaisseau avait été engagée : protéger l'humanité. En l'occurrence, tuer du Covenant et sauver Nouvelle Carcassonne !

Au moment d'entrer sur la passerelle, Jeffrey se retrouva face à face avec une personne qui s'apprêtait à en sortir. Une personne qu'il avait toujours connu. Une personne qui était comme une sœur pour lui. Qu'il n'avait pas revue depuis au moins un an. Jamais, après tout ce temps, Jeffrey n'aurait pu oublier ce visage familier, empli d'une aura de merveille et de calme. Elle avait encore prit l'initiative de retirer son casque, ce qui, pour un porteur de l'armure MJOLNIR, était excessivement demandant.

- Ashelia !

- Jeff ! Ravie de te revoir.

- Je fais de ce pas mon rapport au Capitaine, puis je te reviens. Je sens qu'on a plein de choses à nous dire.

La femme hocha la tête, et Jeffrey la dépassa pour s'arrêter devant le Capitaine. Il lui fit un salut militaire vif et droit.

- Spartan sur le pont, Capitaine Johnson.

Le Capitaine rendit son salut à l'Adjudant.

- Repos, Spartan. Que me vaut votre visite ?

- On m'a chargé de vous informer que le chargement était presque complet, mon Capitaine. Nous pourrons repartir d'ici une vingtaine de minutes.

- Alors voilà une excellente nouvelle, Adjudant... Excusez-moi, un moment.

Un officier de bord venait de réclamer le Capitaine. Johnson s'approcha de son poste informatique, se frottant la barbe grise, et lui demanda ce qui se passait.

- Mon Capitaine ! annonça l'Officier. Plusieurs ruptures spatiotemporelles détectées ! Les Covenants sont en orbite d'Eridanus II !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spartanjohn117.blog.jeuxvideo.com/home/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Prologue à La Tempête : humains] L'escale   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Prologue à La Tempête : humains] L'escale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Prologue à La Tempête : humains] L'escale
» [Prologue à La Tempête : Covenants] Le départ
» [Partie 2 de La Tempête] À l'abordage de l'ennemi (Covenants du Chemin de la Plénitude et humains)
» Liste d'armée de tempête du chaos "armée du middenland&
» Le calme avant la tempête

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Halo Fight :: Scénarios :: Archives des scénarios :: La Tempête :: En orbite d'Eridanus II-
Sauter vers: