Forum Rpg sur l'univers d'Halo
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une mission suicide ? Encore ! (Chapitre 1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nicolas-126
Banni
avatar

Nombre de messages : 232
Age : 26
Date d'inscription : 09/11/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : MA5B ICWS
Autre Compte :
Arme n°2 : SMG M7 CASELESS x2

MessageSujet: Une mission suicide ? Encore ! (Chapitre 1)   Jeu 14 Oct 2010 - 23:36

Vous savez ce qu'on ressent quand on se dit que la journée qui vient à peine de commencer ne va pas vous plaire du tout ?
Et bien quand vous êtes Spartan, vous avez cette délicieuse sensation tout les matins en vous levant, magnifique n'est-ce pas ?
Ce matin plus précisément je rentrais d'une station orbital pour tester un nouveau-mais-pas-trop modèle de casque, dit Mark V (B) (allez savoir pourquoi.). J'en avais profité pour faire faire quelques retouches à mon armure qui avait méchamment mangé lors de ma dernière mission suicide (mais ne le sont-elles pas toutes ?). En plus du check up habituel et nécessaire, j'avais émis la demande qu'elle soit repeinte en noir/gris, je trouvais que cela allait plutôt bien avec ma récente condition de « Spartan Anonyme sauf-pour-les-plus-hauts-gradés »
Ne me demandais pas la raison qui m'a poussé à demandé l'effacement de mes données personnelles des fichiers du CSNU, je ne suis même plus sur de le savoir moi-même, mais une chose est sur, je ne suis maintenant plus que le Spartan S-126 et cela me va très bien.

Le vrombissement du Falcon, maintenant cinq mètres derrière moi, s'atténuait à mesure que son pilote baissait les gaz. Bien sur, l'arrivée d'un Spartan dans une armure inhabituelle ne passe pas réellement inaperçu, mais pour être vraiment franc avec vous, et avec moi-même, je les emmerdes tous. S'ils n'ont jamais vu de Spartan auparavant c'est leur problème, personnellement je me vois dans les yeux de beaucoup de personnes chaque jour que Dieu fait.

Bien entendu, je ne m'attendais à ce qu'on m'invite à me reposer bien sagement pendant trois petites semaines dans un hôtel quatre étoiles au bord de la mer, mais je ne m'attendais pas non plus à être réaffecté à une mission de destruction à peine les deux pieds posés au sol. Et certain pourtant le cas, et ils n'ont même pas prit la peine de me donner l'ordre de mission en main propre, juste un morceau de papier avec les objectif, l'équipe, et un semblant de plan d'action... Ben voyons, je vais encore devoir tout faire.
Je remarqua cependant quelque d'intéressant dans ce joli ramassis d'inutilité flagrante, le nom d'un Spartan que je connaissais bien, et malgré que je ne l'ai pas vu depuis un moment, l'idée de bosser avec lui arriva néanmoins à m'arracher un sourire, que de toute manière personne ne verra jamais.

Bon et bien ce n'est pas tout ça, mais j'ai encore deux bonnes heures devant moi avant de devoir rejoindre l'équipe et de partir en direction d'Arcadia, alors je vais manger un peu, prendre un douche et me reposer une
demi-heure. Donc on se retrouve après tout ça.


Dernière édition par S-126 le Mar 19 Oct 2010 - 19:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilad Torren
Air Force, Capitaine
avatar

Nombre de messages : 324
Age : 22
Localisation : San Loma AifForce Base
Humeur : Ca va
Date d'inscription : 29/12/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : M-7S
Autre Compte : Ner'vod Gra'tua Kar'ta
Arme n°2 : M6C

MessageSujet: Re: Une mission suicide ? Encore ! (Chapitre 1)   Ven 15 Oct 2010 - 23:01

Les SkyHawk de la patrouille Strigon se posèrent avec legereter sur la piste de la base aérienne 009. Les engins se dirigèrent vers la zone de stationnement près des hangars, le leader de cette unité fut le premier a toucher le sol suivit par le reste de son équipe. Tandis que le groupe pénétrait dans un hangar, l'on pouvait apercevoir l'UNSC Zeus, qui quittait l'atmosphère de Reach. A peine le groupe eu pénétré dans la bâtisse que trois officiers, un colonel et deux majors, vienrent à leur rencontre. Les pilotes saluèrent d'un geste vif, les officiers leur rendirent, puis le colonel, qui portait le blason de la NavSpecWar, sortit un papier et prit la parole.

- Capitaine Gilad Torren, lieutenant Anaïs Capitaine, vous êtes convoqué au QG de la DAGSN dans deux heures, un pélican vous attend.

- Je ne part pas sans mes homes !

- Capitaine coopérer ou j'emploie la force !

L'homme montra une escouade d'ODST à l'entrée.

- Ok, j'ai comprie.

Gilad et Anaïs se mirent au garde à vous et partirent en direction des ODST...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://endwar-rpg.superforum.fr/index.htm
Logan-037
NavSpecWar, Spartan-II, Sergent
avatar

Nombre de messages : 33
Age : 25
Humeur : Meurtrière
Date d'inscription : 07/01/2010

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil d'assaut MA5B
Autre Compte :
Arme n°2 : Fusil d'assaut MA5B

MessageSujet: Re: Une mission suicide ? Encore ! (Chapitre 1)   Mar 19 Oct 2010 - 19:46

cinq jours auparavant au bord de la frégate Mirage....

Pendant une longue période, une trop longue période, il avait été congelé au sein d'un tube cryogénique. A sa sortie, il en était assez pâle, on l'aurait dit malade. Ses muscles étaient sujet à de nombreuses tétanisations ou tremblements. Il lui était difficile de revenir à la vie après une mort si longue. Les scientifiques qui le remirent d'aplomb en était tout d'abord inquiet puis, suite à un diagnostic très minutieux, ils comprirent que le symptôme était surtout mental, lié à un manque de combativité trop conséquente pour un Spartan.
Pour faire face à se trouble, l'équipe scientifique décida de débuter un entrainement intensif. Dès les premiers pas, Logan se mit à courir sur un tapis de course. Le nombre de km/h s'additionnait petit à petit jusqu'à arriver à une vitesse de croisière de vingt km/h. Après une bonne mâtiné à avoir couru sur le défilé d'une nappe de caoutchouc, il y' eut une brève pose repas si l'on pouvaitappeler cela comme ça. Les scientifiques bourrèrent le Spartan des nutriments et vitamines nécessaires à l'aide d'injections par seringue, pour une activité continue. De l'endurance par la course, on passa à l'entrainement physique. Barre fixe, on commence à s'échauffer rapidement en montant la barre à sept cent kilos, sans vraiment attendre un retour de son encadrement, Logan demanda à augmenter la densité de ses poids assez rapidement dans chacun des exercices physique qu'il subissait. Il avait mal, il souffrait et parfois et en avait le souffle coupé mais il aimait sa, cette douleur, le fait d'avoir mal lui permettait de se sentir vivant.

Les heures défilés et sans dormir, le Spartan enchaina son deuxième jour d'entrainement équipé cette fois-ci. L'armure était un prototype fait pour l'entrainement spécifiquement, ne lui appartenant pas. Il en était d'ailleurs assez mal à l'aise mais il laissa ce malêtre se rompre pour continuer.
Les résultats étaient aussi concluant que la veille et les calepins des scientifiques, ne cessaient d'afficher un bilan physique et mental positif au sujet de Logan. Suite au second jour, après l'entrainement draconien subit sans interruption, Logan passa directement en phase combat et face à lui une vingtaines d'ODST. Même si il ne pouvait pas le voir dans le regard des hommes qu'il allait affronter, Logan pouvait sentir une sorte de haine venant de ses opposants, une haine qui s'avouera être vaincu en l'espace de trois minutes.


" C'est terminé sergent Logan, retournez dans vos quartiers en attendant vos prochaines instructions. "

Acclamé par les hurlements de douleur venant des ODST's, il quitta les lieux, retournant dans sa cellule. On l'attendait, un colonel accompagné de l'un de ses subordonnés. Une poignée de main suivi d'une discussion, ou plutôt, un ordre de mission.

" Sergent Logan, suite aux résultats concluant de votre réhabilitation, nous vous envoyons sur Reach, vous allez être affectez à une mission particulière, enfin pas pour vous. Vous partirez à 03:00 heure locale à bord d'un pélican qui vous amènera directement au point de rendez vous. La suite des informations se fera sur place. Des questions? "

" Aucune mon colonel. "

" Bien, profitez du temps qu'il reste pour vous reposer et ainsi être d'aplomb, car je n'imagine pas que se sera à la portée de n'importe quel soldat. Sur ce! "

Le colonel salua le Spartan qui fit instinctivement de même, puis il partit toujours accompagné par son subordonné.

Au bord d'un pelican, en vol stationnaire au dessus de Reach.

" Sergent Logan, plus que deux heures avant d'arriver au point de largage! "

" Entendu. "

Assis sur un banc de la soute du pélican, le spartan 037 médité quand à sa prochaine opération. Il était calme comme à son habitude mais ses mains qui l'obnubilé tant, avaient encore la tremblote. Il tapa d'un vif coup de poing sur la carcasse du pélican par agacement puis il reprit sa posture, tentant de retrouver sa sérénité.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolas-126
Banni
avatar

Nombre de messages : 232
Age : 26
Date d'inscription : 09/11/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : MA5B ICWS
Autre Compte :
Arme n°2 : SMG M7 CASELESS x2

MessageSujet: Re: Une mission suicide ? Encore ! (Chapitre 1)   Mar 19 Oct 2010 - 23:56

Et bien, comme le dit le proverbe, rien de tel qu'une bonne douche, d'un bon repas et d'une bonne sieste pour vous remettre d'aplomb... Bon d'accord, il n'y a aucun proverbe qui dit ça, mais si on prend en compte le fait que la douche était glacé, le repas dégueulasse et la sieste d'une durée infinitésimale, je pense qu'on peut dire que proverbe ou pas, l'heure nécessaire à tout cela n'était justement pas vraiment nécessaire.

Toujours est-il qu'il me reste maintenant une heure pour passer faire un tour à l'armurerie de la base Sword de l'ONI (aurais-je oublié de mentionner ce détail ? Et bien voila, c'est fait.) pour ensuite rejoindre mon « équipe » pour un briefing « complet » (je suis d'accord, ça fait beaucoup de guillemet d'un coup, mais vous comprendrez leur utilité plus tard.)
La base Sword était une installation assez banal dans le fond, pour une base de l'ONI bien sur. S'étendant en hauteur sur une vingtaine d'étages avec de belles pièces et de beaux couloirs... Enfin une base quoi ! Vous vous attendiez à quoi ? Disney Land sur Reach ? Vous allez être déçu sinon...
L'armurerie se situait dans un des étage inférieur du complexe, à droite après les toilettes, détail insignifiant pour certains, peut-être moins pour d'autre, qui c'est ? En tout cas personnellement je m'en foutais royalement, je n'ai jamais su si c'était à cause de nos modifications génétiques ou pour une tout autre raison, mais les Spartans et les envies pressentes n'ont jamais coexistés.

Mais je m'égare quelques peu. J'étais donc arrivé à l'armurerie, et comme toutes les armureries que vous pourrez trouver à travers la galaxie, il y avait... Des armes oui bravo... Pas très original je vous l'accorde et j'étais un peu déçu d'ailleurs, mais passons. J'ai regardé ce qu'ils avaient en stock, et j'ai trouvé deux/trois bricoles qui me plaisais bien, à commencer par un Designated Marskman Rifle (ou DMR pour les feignasses), une arme proche du BR55HB SR (son ancêtre pour être exacte) mais que je préfère personnellement, pour la simple et bonne raison qu'il ne tir qu'une balle à la fois, et que je n'ai pas pour habitude de rater mes cibles, alors quitte à tuer en une seule balle, pourquoi en gaspiller deux autres ?
J'ai trouvé ensuite un classique-mais-non-moins-efficace Magnum SideArm M6G, une arme de poing avec zoom x1.5 tirant des balles de 12.7x40mm M225 SAP-HE (Semi-Armor-Piercing High-Explosive), et pour répondre à vos questions, oui ce genre de détails ne sert absolument à rien car tout le monde s'en fou tant que ça tue les Covenants, mais j'ai toujours trouvé cela classe de le préciser.
Il y avait aussi un joli M45 TS qui me faisait de l'oeil, alors je n'ai pas pus résister et je l'ai saisit aussi pour l'attacher à ma taille, tout en me demandant pour il avait récemment été remplacé par les fusil à pompe de la série M90, alors qu'il a des compétences similaire pour un design beaucoup plus accrocheur. Mais ce ne sont définitivement pas mes oignons et c'est tant mieux.

Une fois entièrement équipé, j'ai voulu me diriger vers la sortie pour me rendre vers l'air d'atterrissage où devait arrivé mon « équipe » quand une sorte de chercheur m'a interpellé avec la question qui tue :


« Vous êtes un Spartan ? »

Vous n'avez pas idée du nombre de réponse tout aussi débile les une que les autres qui peuvent vous traverser l'esprit et titiller le bout de votre langue dans des moments pareils, mais étant Spartan, on se doit de surveiller nos dires... Nos dires, pas nos pensées.

« Oui, c'est pourquoi ?

- Pourriez vous prendre ceci avec vous s'il vous plait, c'est un inhibiteur des systèmes de sécurités de votre armure, il vous permettra en autre de pouvoir sur-activer vos muscle moteur.

- Euh merci mais pourquoi vous me donnez ça à moi ?

- Vous partez bientôt en mission non ? Cette équipement n'est encore qu'en phase de test, alors si vous pouviez servir de cobaye et me rapporter les résultats je vous en serais reconnaissant. »

Même pas le temps de répliquer qu'il m'avait déjà laissé seul avec son gadget, que je connecta rapidement dans le bas de mon dos, la où apparemment était sa place.
Il était maintenant temps de partir pour l'air d'atterrissage, plus que trente minutes avant l'arrivée de mon collègue et de nos chauffeurs.

Comme s'ils avaient été synchronisés avec l'horloge interne de mon armure, les deux pélicans arrivèrent avec cinq minutes d'intervalle.
Mais ce fut le Spartan qui foula le premier le sol de la base Sword, un Spartan connu, surtout de moi, et qui devrait me reconnaitre facilement grâce à mon matricule.
Les pilotes en revanche m'était inconnus, et cela devait être réciproque, et compte tenu de la confidentialité qui rodent autour de mes données personnelles, ça restera surement le cas.

Sans plus tarder, je me suis dirigé vers eux, un léger salut militaire en guise de bonjour, et je suis directement rentré dans les détails de la mission, non pas que j'étais pressé, mais un peu quand même, je n'en peux plus de ne rien faire.


« Ecoutez-moi bien parce que je vais aller vite et je ne le dirai qu'une fois. Notre mission consiste en un premier temps à nous rendre sur Arcadia, direction la base Zephyr du CSNU. La-bas nous nous réapprovisionneront en armes et munitions, pas besoin de vivres, malgré la difficulté de l'opération, elle ne devrait pas s'éterniser, auquel cas cela signifiera son échec total.
L'objectif : détruire le dernier poste avancé Covenant présent sur Arcadia, et qui donne du fil à retordre aux soldats sur place depuis plusieurs mois. Pourquoi ne nous envoyer que maintenant? Je n'en sais foutrement rien et ce n'est pas notre problème.
Toujours est-il qu'il est vaste, complexe et incroyablement bien protégé, tout du moins assez pour requérir l'aide de deux Spartans.
Torren, Capitaine, vous avez été choisit parce que vous faites parties tout deux des meilleurs, j'espère que c'est vrai.
N'ayant pas accès aux informations relative au poste avancé ici, le briefing tactique de la mission s'effectuera à Zephyr.
Nous embarquerons dans un quart d'heure à bord de la frégate UNSC Savanna en partance pour Arcadia.
Des questions ?
 »

Pfiou, s'ils savaient à quel point se genre de discours m'horripile, mais le protocole est clair, et si je veux que l'opération soit un succès je dois d'abord me faire respecter par mon équipe, et donc ce genre de rentre-dedans brutal est le mieux adapté à la situation. Il ne reste plus qu'à attendre confirmation du briefing en carton que je viens de leur servir et de décoller pour Arcadia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilad Torren
Air Force, Capitaine
avatar

Nombre de messages : 324
Age : 22
Localisation : San Loma AifForce Base
Humeur : Ca va
Date d'inscription : 29/12/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : M-7S
Autre Compte : Ner'vod Gra'tua Kar'ta
Arme n°2 : M6C

MessageSujet: Re: Une mission suicide ? Encore ! (Chapitre 1)   Lun 25 Oct 2010 - 19:30

Le pélican se posa dans la cour d'une base de l'ONI, " Génial encore une mission où on ne saura rien, fait chier ", c'était la pensée de Gilad au moment où il descendit du transport aéroporté lourd. Deux spartan les attendaient, Anaïs regarda son supérieur d'un regard pleins de courage comme si les deux pilote risquaient le peloton. Enfin après avoir parcouru la dizaine de mètres séparent le pélican du duo de super soldat, les deux officiers saluèrent.

- Major ! Capitaine Gilad Torren et Lieutenant Anaïs Capitaine au rapport !

Les deux pilotes se mirent au repos sur l'ordre du Spartan qui avait le grade de major et le matricule S-126, ce mec faisait donc partit de la seconde génération de spartan, " J'ai déjà bosser avec des ancien d'Orion mais ceux de Hasley jamais, je demanderais a l'amiral de me sortir certain dossier le temps du voyage ", Gilad observa autour de lui, pas de marines, pas d'ODST, ni d'autres Spartan, alors pourquoi deux pilotes, surtout sans leur SkyHawk, c'était louche mais les ordres son les ordres alors il faut les appliquer. Le major commença alors son briefing:

-Écoutez-moi bien parce que je vais aller vite et je ne le dirai qu'une fois. Notre mission consiste en un premier temps à nous rendre sur Arcadia, direction la base Zephyr du CSNU. La-bas nous nous réapprovisionneront en armes et munitions, pas besoin de vivres, malgré la difficulté de l'opération, elle ne devrait pas s'éterniser, auquel cas cela signifiera son échec total.
L'objectif : détruire le dernier poste avancé Covenant présent sur Arcadia, et qui donne du fil à retordre aux soldats sur place depuis plusieurs mois. Pourquoi ne nous envoyer que maintenant? Je n'en sais foutrement rien et ce n'est pas notre problème.
Toujours est-il qu'il est vaste, complexe et incroyablement bien protégé, tout du moins assez pour requérir l'aide de deux Spartans.
Torren, Capitaine, vous avez été choisit parce que vous faites parties tout deux des meilleurs, j'espère que c'est vrai.
N'ayant pas accès aux informations relative au poste avancé ici, le briefing tactique de la mission s'effectuera à Zephyr.
Nous embarquerons dans un quart d'heure à bord de la frégate UNSC Savanna en partance pour Arcadia.
Des questions ?


Gilad passa ses doigts le long de sa cicatrice, elle lui faisait mal, pas méchamment mais juste des picotements très chiants, puis il prit la parole.

- Euh...on sert a quoi nous ? Car si vous etes en bas impossible d'intervenir avec des SkyHawk, alors explications s'il vous plait

Gilad sourit au spartan tout en espérant traversé sa visière pour le regardé dans le fond des yeux, ce mec était il un gamin ou est-ce qu'il était plus vieux, plusieurs question con lui vinrent a l'esprit mais il les refoula et reprit.

- Puis juste vous deux ca ne fait pas beaucoup, même si vous autre Spartan êtes l'équivalent de Razgriz ou Strigon au sol a deux je vous imagine mal combattre un avant poste entier, alors des ren...

La question de Gilad fut interrompue par l'arrivé de deux falcon peint en vers avec le logo du 212eme régiment d'ODST, Gilad sourit en voyant huit ODST en descendre, c'était les soldats de la compagnie ARCA, mener par une connaissance de Gilad, le Lieutenant Skirata.

- Lieutenant Meerel Skirata, seconde compagnie du 212eme régiment d'élite des ODST

Les ODST se mirent au garde à vous et saluèrent, puis attendirent qu'on leur rende leur salut, Gilad et Anaïs le firent aussi tôt ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://endwar-rpg.superforum.fr/index.htm
Nicolas-126
Banni
avatar

Nombre de messages : 232
Age : 26
Date d'inscription : 09/11/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : MA5B ICWS
Autre Compte :
Arme n°2 : SMG M7 CASELESS x2

MessageSujet: Re: Une mission suicide ? Encore ! (Chapitre 1)   Mar 26 Oct 2010 - 19:43

Vraisemblablement, le Capitaine Torren n'était pas l'imbécile fonceur qu'il avait l'air à prime abord, et même si le ton qu'il utilise ne me plais pas, on ne peux pas dire que ses questions ne soient pas pertinentes. J'allais répondre quand deux événements totalement imprévus arrivèrent, et bien que l'un d'eux m'arrange car il répondait à une des question de Torren, l'autre m'a laissé un coup très amer au fond de la gorge...
Une liaison COM prioritaire squatta mon casque le temps que les ODST débarque et saluent les membre de la Navy, et la voix au bout du fil ne me plaisais pas plus que l'information qu'elle me transmit...
Une fois la COM éteinte, je me tourna vers Logan et lui transmit sa nouvelle affectation par liaison sécurisé. Un signe de tête, et mon ancien co-équipier partit à l'opposé du Pélican.
Bon, voila qui est fait, je me retrouve comme un crétin avec une dizaine d'yeux pointé dans ma direction, et j'ai remerciais silencieusement Halsey pour cette armure qui les empêchaient de pouvoir voir la lassitude sur mon visage. Enfin bref, il était temps de retourner la où je mettais arrêté.


« Capitaine Torren, pour votre première question, sachez que ce n'est pas moi qui vous ai choisit tous les deux je sais juste que vous allez nous servir de transport, ainsi que de force de frappe finale, et par conséquent, je ne peux que compter sur le jugement de mes supérieurs. Quand à votre deuxième question, il me semble que le Lieutenant ici présent et ses ASCO y ont répondu. »

Tiens en parlant des ASCO, il faudrait peut-être faire les présentations, je n'ai pas réellement envi de passé pour un connard en armure auprès de ceux qui vont effectuer cette mission suicide à mes cotés. Je me suis donc dirigé vers leur Leader et entama les présentations.

« Lieutenant Skirata, Je suis le Major-126, actuellement chargé de cette opération, vous avez donc été placé sous mes ordres et j'espère que vous honorerez votre nom et ceux de vos frères en revenant tous ici vivant. Je suppose que vous avez été briefer quand à l'objectif de la mission, alors nous allons pouvoir décoller immédiatement. »

Enfin terminé avec ses conneries de briefing, je déteste vraiment ça, jouer au petit chef. Mais les ordres sont les ordres, qu'on les comprenne ou pas, qu'on soit en accord ou non. Quel merdier...
Le Pélican nous attendez, et comme je ne voulais pas faire patienter ce courageux pilote d'avantage, j'incitais tout le monde à monter à l'intérieur. Une fois tout le monde à son bord, décollage immédiat, direction le Savanna, et plus précisément un de ces affreux tube cryogénique qui me foute la gerbe et dont nous, Spartan, avons le privilège d'utiliser totalement vêtu de notre armure, ce qui au passage, et un des pire coté de notre condition de super-soldat. Je ne vous raconte pas les démangeaisons horrible qu'on subit une fois réveillés...


Un voyage dans un tube cryo plus tard...

Pour être franc, j'aurais eu envie de bailler, m'étirer un grand coup, boire un bon café chaud et prendre une douche à mon réveil. Mais apparemment, ce ne sont pas des choses qui se font dans le CSNU quand on sort d'un sommeil cryogénique. Non, à la place vous avez le droit à la magnifique voix robotique d'une IA que vous aimeriez pouvoir étriper si elle était réelle, une sensation horrible dans les poumons et la gorge, et, comble du plaisir, un adorable gout de mucus sur le bout des lèvres. Mais en comparaison au doux baiser de la tentacule d'un parasite, croyez-moi vous préférerez le mucus...
Une fois sortit de mon cocon gélatineux, et réhabituer à marcher, bouger voire respirer, j'ai rejoins la salle de largage ou j'ai attendu les ASCO et mes deux pilotes pendant environs un quart d'heure. Je n'aime pas attendre, mais honnêtement à ce moment la, je m'en foutais. Ils auraient aussi bien pu arrivé dans six heure que le résultat aurait été le même.
Mais non, il arrivèrent un quart d'heure après, sans un mot, et se placèrent dans le Pélican, toujours sans un mot, et fort heureusement, parce que je n'aurais jamais su quoi dire pour faire la conversation.
Le Pélican décolla, toujours sans un mot, sauf si un vrombissement assourdissent et de nombreuse secousse veulent dire quelque chose pour vous, mais personnellement je n'y ai vu aucuns messages cachés.
L'entrée en atmosphère à bord d'un Pélican était toujours très mouvementé, presque autant que la sorti, et malgré l'armure, je ressentais assez bien la pression s'accumuler dans la soute de l'appareil.

L'atterrissage en revanche, témoigné parfaitement du talent du pilote, pas une secousse, rien, nada, un vrai travail d'artiste. Ce type n'est pas apprécier à sa juste valeur j'en suis sur... Mais bordel qu'est-ce que je raconte ? On s'en fou !

Pour nous accueillir nous avons eu le droit à un Adjudant bien bâti, qui était vraisemblablement ravis de nous voir, et de nous submergé de questions à la con et ironique du genre « bon voyage? », « ça fait quoi d'être ici ? », « vous aimez le chocolat ? »... Nan je déconne, il a pas demandé pour le chocolat...
Bon, comme la suite à était rempli d'anecdotes totalement inutile, je vous vais le version courte et qui nous intéresse, à savoir le briefing.


« Major, voici la situation : Vous n'êtes pas sans savoir que quasiment toute les forces Covenants d'Arcadia ont étés repoussé il y a peu. Seulement voila, un avant poste nous pose énormément problème. Il résiste effectivement à toute nos offensives, qu'elles soient terrestre ou aériennes, tout les assauts sont repoussés.

- Pourquoi ne pas avoir eu recours à une frappe orbitale ?

- Nous y avons pensais, mais les données topographique de la zone montre qu'ils se trouvent sur un gigantesque réseau de galeries souterraines, une frappe orbitale pourrait créer des cataclysme écologique important sur une bonne partie de la planète.

- Effectivement... Que savez vous des forces en présence ?

- Quasiment tout, sauf mauvaise surprise, mais vous êtes habitué à ce genre de choses non ?

- Vous n'avez pas répondu à ma question Adjudant. »

Aussi drôle que cela puisse l'être, je l'ai vu déglutir en entendant ma remarque, j'étais amusé en voyant ça, et je n'étais apparemment pas le seul, j'entendis aussi quelque ODST derrière moi se foutre de la gueule de l'Adjudant qui avait un peu trop pensé que j'étais un de ses amis proche.

« Leur base se répartit sur environ un kilomètre carré et forme un... carré... Il y a un canon DCA à chaque coin de leur campement, ce qui rend impraticable tout déplacement aérien dans la zone. Nous avons aussi noté la présence d'une frégate qui surplombe le poste avancé, leur fournissant une couverture supplémentaire.
Au niveau de l'infanterie, vous y trouverez de tout et en très grand nombre, pareil en ce qui concerne les division blindées et aériennes.
En bref et sans vouloir vous offenser Major, vous allez en chier.
 »

Et bien voila un briefing qu'il est beau. Et je suppose bien évidemment que c'est à moi que reviens la tache de trouver comment on s'organise dans tout ce bordel ? Ben voyons...
Une fois une petit touche de « bonne chance » et de « la chance, ça se provoque », j'invitai mon escouade à nous retirer dans nos baraquements, les prévenants que le briefing tactique se fera demain matin, six heure.

Quand à moi, il me faut un sacré bonne douche, et surtout, beaucoup de sommeil. Alors à demain et bonne nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilad Torren
Air Force, Capitaine
avatar

Nombre de messages : 324
Age : 22
Localisation : San Loma AifForce Base
Humeur : Ca va
Date d'inscription : 29/12/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : M-7S
Autre Compte : Ner'vod Gra'tua Kar'ta
Arme n°2 : M6C

MessageSujet: Re: Une mission suicide ? Encore ! (Chapitre 1)   Mer 27 Oct 2010 - 22:26

La suite: ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://endwar-rpg.superforum.fr/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une mission suicide ? Encore ! (Chapitre 1)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une mission suicide ? Encore ! (Chapitre 1)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Driver 76 [PSP]
» [A vendre] Naomi+Dim+Lecteur GD , + Confidential Mission
» [Software] Topic de discussion du jeu "Mission Von Nebula"
» [Mission] La bataille de Sanghelios
» Composition du Chapitre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Halo Fight :: Espace contrôlé par le CSNU. :: 
Reach
-
Sauter vers: