Forum Rpg sur l'univers d'Halo
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Guettez l'Aube... [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Max Kelrod
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 145
Age : 25
Humeur : ...
Date d'inscription : 18/04/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : DMR
Autre Compte :
Arme n°2 : M6C Socom

MessageSujet: Re: Guettez l'Aube... [Terminé]   Ven 27 Avr 2012 - 16:36

Les issues maintenant sécurisés et l'assaut lancer, Kelrod et les autres marines surveillant les entrées et sortit du commissariat ne pouvait qu'attendre. Le Caporal s'impatientait, il n'aimait pas rester là, sans rien faire, attendre un ennemie qui n'arrivera sans doutes jamais. Il se rappela tout à coup d'une phrase prononcer par le Major présent tout à l'heure.

-On peut toujours les repousser en direction des égouts que l'on rebouche à l'explosif, sinon on les enfermes à l'étage supérieur, ils ne pourront pas se replier à moins qu'un pélican Rebelle arrive pour les aider...

L'Amiral avait prononcés le mot Longsword, alors pour ce qui est du Pélican rebelle, la question ne se posait plus.

Il se tourna vers Chapel

-Va me cherchez des explosifs, je pense en avoir vu dans un sac à l'arrière du warthog.
-Quoi ? Mais pourquoi faire ?
-Chapel...
-Ok ok, d’accord, à vos ordres !

Les marines présent à leur cotés commencèrent à ce poser des questions. Le Caporal les regarda et prit la parole.

-L'assaut vient de commencer et si les rebelles tente de s'enfuir par les égouts, je trouve plus judicieux de faire exploser la galerie plutôt que de les attendre ici. Si on les bloques, ils sont foutus !

Ils se regardèrent tous, pas vraiment emballés à l'idée de crapahuter la dedans.
Chapel revint avec un sac, le posa et l'ouvrit. Il contenait 2 pains de C4. C'était peu, il aurait préférer du C12, mais il devrait se contenter de ça.

-Ok, Chapel, referme moi ça et va me chercher des détonateurs.
-C'est parti !

Max pointa ensuite du doigt un soldat et lui fit signe de l'accompagner, ce dernier obéît.

-Quand on sera la dedans et à partir de maintenant, t'évite de parler pour rien et tu fais ce que j'te dis, compris ?
-Oui Caporal !

Ce soldat avait l'air, d'être l'exact inverse de Chapel, à moins que ce soit juste le fait qu'il en avait marre de lui, Kelrod trouvait ça amusant. En parlant du loup celui-ci arriva quelques secondes plus tard, les explosifs était prêts. Les 3 hommes s'engouffrèrent chacun leur tour dans les égouts, Kelrod leva les yeux vers la plaque et adressa une dernière parole au marines qui surveiller cette accès.

-Vous ne bougez pas jusqu'à nouvel ordre !
-Bien caporal !

Au moment où la bouche d'égouts allait se refermée, une voix se fit entendre.

-Vous loupez pas Caporal !
-Sergent ?

La plaque se referma avant qu'il ai put voir qui que ce soit. Chapel le regarda, intriguer

-C'était le Sergent Wakefield, Caporal ?
-Tais- toi, on est en territoire ennemies maintenant, allez on avance.

Le trio nouvellement formé, avait un objectif simple, trouvé l'accès entre les égouts et le sous-sols du commissariat et le bouché à coups de C4. Les rebelles serait alors fait comme des rats. Rats qui allaient tous se faire exterminés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan FitzPatrick
Navy, Capitaine de Frégate
avatar

Nombre de messages : 148
Age : 21
Date d'inscription : 26/02/2011

Feuille de personnage
Arme n°1 : M6C + Balles semi perforantes + silencieux
Autre Compte : Nor'Reglemee
Arme n°2 : Couteau de combat

MessageSujet: Re: Guettez l'Aube... [Terminé]   Ven 27 Avr 2012 - 22:03



La Frégate militaire de l'UNSC "Garde Prétorienne" glissait lentement dans l'espace environnant un secteur basique et peu connu de l'empire colonial humain. Je me trouvais sur le pont de mon commandement, mon premier. Debout au bord de la passerelle mon regard se perdait dans l'immensité de l'espace. Tant de mondes découverts et à découvrir, des choses sublimes comme laides, dangereuses comme inoffensives. Tout cela m'attirait. Je le savais tout en mordillant ma petite croix, donnant un air enfantin au capitaine de ce navire.

Mais je ferais mes preuves. Et plus tôt que je ne le croyais. Alors que je me retournai pour aller lire les derniers rapports le jeune Lieutenant Kona Tson se tourna vers moi. A son expression je compris tout de suite que c'était de mauvaises nouvelles ou une mission.


"Capitaine, nous avons reçu ce message.
- Transférez le sur ma console."

Je m'assis, activai mon écran et enlevai les rapports pour faire apparaître ce message. Le Colonel Miller, un être divinise dans la Marine pour son travail et surtout son courage, sa patience et ses états de service. Et il demandait de l'aide. Que pouvais-je bien faire ? Aucun souci. Mon visage se durcit et ma voix se fit implacable.

"Cap vers Pirth, Lieutenant Kelling. Dites à toutes les forces militaires de se tenir prêt à un déploiement de type IV. Armé vingt missiles Archers et que nos pilotes de Longsword soient prêts"


***

La "Garde Prétorienne" sortir du Sous-Espace à pleine vitesse. La planète brillait à quelques milliers de kilomètres. Là bas se trouvait des hommes et je le savais des rebelles. Les rapports sur la Crise Pirth fusaient en tout sens. Je plaçais ma capote de Capitaine, bouclai ma ceinture et me tournai vers mon officier en communication.

"Monsieur Gilles, ordonnez l'état d'alerte jaune. Que nos chasseurs décollent et escortent la moitié de nos forces terrestres vers les forces de l'UNSC. Que le reste soit prêt à devoir aborder des navires ou au combat. Donnez moi une liaison radio avec le responsable de l'attaque après."

J'attendais quelques minutes encore puis l'écran bipa deux fois.

"Ici le Capitaine de Frégate FitzPatrick, commandant de la "Garde Prétorienne". Nos forces terrestres sont en route, avez vous besoin d'autres services ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Will Ost
Rebelles, Traître, Ancien ODST
avatar

Nombre de messages : 646
Localisation : [Tracking... Reach... Not Found]
Humeur : Rêveur
Date d'inscription : 18/10/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil Sniper SRS99C-S2 AM
Autre Compte :
Arme n°2 : Pistolet M6C //\ Couteau de Combat

MessageSujet: Re: Guettez l'Aube... [Terminé]   Dim 29 Avr 2012 - 15:59

La riposte se mettait assurément en place pendant que les rouges s'appropriaient les couloirs imprégnés de la noirceur du SRN. Et le Lieutenant Ost en était conscient. Une partie de ses hommes assuraient la pression embusqués dans la partie "immergée" du bâtiment de Police. Deux sections, qui ne céderont pas un pouce de terrain, ou qui emporteront la position avec eux dans leur tombe. Will avait déjà utilisé cette tactique, mais ceux qui en avaient payé le prix fort n'étaient pas humains. Les volontaires, les sacrifiés, les fous de guerre, les amoureux de la Cause. Ceux la même s'apprêtaient à lui donner un atout décisif: le temps. Et avant d'en venir à de tels extrémités, les chefs de ces escouades trancheront peut être bien assez dans les rangs du CSNU pour les dégoûter. Négatif. Miller ne les laissera pas reculer. Ost avança.

"O'Toness à terre, tireurs embusqués."

Dans la fureur des combats se déroulant dans les couloirs obscurs des souterrains, cette phrase dit l'effet d'un impact bien trop douloureux pour le Lieutenant. Entre un agent à la gorge tranché et une rafale de son fusil d'assaut, il répondit.

"Amenez les à vous, préservez vos vies pour prendre les leurs. Nous y sommes presque. Ce fut un honneur."

Le silence, celui où ne règne autour des escouade menant bataille dans les sous sols que le sifflement des balles, les explosions des grenades, l'agonie des agents meurtris à l'arme blanche ou écrasés par la puissance titanesque de l’exosquelette.

"Combattant venu d'ailleurs, nous t'y renverrons... Vivant ou non. Merci Lieutenant."

La transmission fut laissé ouverte. Subir l'agonie de ses hommes était un devoir sacré pour tout officier.

Le combat allait se dérouler entre quatre planche d'acier à près de 100mètres sous la surface. La compagnie du Lieutenant Ost s'était réparti les taches et agissait avec une habilité insolente: Ses hommes s'étaient insurgés depuis le début, ayant pour habitude le harcèlement et la lutte partisane. Sur un tel terrain, leurs adversaires étaient bien démunis. Secteur après secteur, les serviteurs à la botte du Colonel Miller cédaient sous leur avancée. Alors que la section de 43 hommes luttait dans le commissariat, deux autres sections de 47 et 52 hommes épuraient les souterrains, respectivement à la recherche de camarades prisonniers et d'informations.

"Sergent Stasi, n’abîmez plus notre jouet si vous voulez qu'on puisse un jour en aligner plus d'un devant ces pourritures: ses serveurs vont d'autant plus nous être utiles. Foncez aux chambres froides à la tête de la section Pass out et pillez moi leurs serveurs !"

Will ponctua sa phrase d'une balle dans la tête à bout portant d'un agent supérieur du SRN.

"Section Deliver, suivez mes pas: nous avons des vies servant la Cause à sauver !"

Un cri de guerre sauvage retentit, donnant un second souffle à l'assaut. Quelle aube verrait se lever la Paix dans ces murs ? Que celle ci en serait témoin, rien n'était moins certain...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac-077
NavSpecWar, Spartan-II, Adjudant
avatar

Nombre de messages : 944
Age : 33
Date d'inscription : 08/03/2010

Feuille de personnage
Arme n°1 : Lance Roquette M41 MAV/AW
Autre Compte : Alkhor Ner'ai
Arme n°2 : M 45 TS

MessageSujet: Re: Guettez l'Aube... [Terminé]   Dim 29 Avr 2012 - 23:53


- Wallace à toutes les escouades, votre priorité sont les données du SRN. Les otages sont secondaires. Utilisation de la force létale confirmée. Chef d'escouade, commencez l'attaque!


Depuis le temps qu'il attendait cet ordre, Isaac ne se fit pas attendre, il confirma la réception et compréhension de l'instruction de Wallace puis fit signe aux ODST de déclencher les micro charges explosives placées sur la porte barricadée. La porte céda puis tomba lourdement sur le sol coté extérieur, le Spartan s'appuya contre le mur, tira une grenade explosive en aveugle en direction de la barricade puis attendit de voir des débris passer par ce qui restait de l'entrée.
Il regarda discrètement le résultat, une brèche dans la barricade suffisante pour laisser passer l’escouade, un par un en revanche, Isaac se dévoua pour passer le premier au cas ou, un Spartan n armure résisterais mieux à un guet-apens.

Isaac se faufila avec du mal a travers les reste de la barricade, merci l'armure se dit il dans un coin de son esprit, il tomba sur un grand garage sombre et mal éclairé remplit de véhicules de police et de warthogs de transport inoccupé, ce qui donna une idée au passage.

- Hmm, l'un d'entre vous devrez s'occuper de ces véhicules si vous voyez ce que je veux dire, histoire que nos chers rebelles aient une petite surprise au cas ou l'idée leur viendrait d'utiliser ces véhicules pour s'enfuir.

- En effet, je vous ce que vous voulez dire, cela me prendra quelques minutes monsieur.
- Ok, je vous laisse un homme pour sécuriser, nous partons en éclaireurs pour contrôler le point suivant, faites vite!

Le Spartan épaula son fusil à pompe puis se prépara à passer à la salle suivante, un atelier fermé semble t il, l'entrée se fit le plus discrètement possible, l'escouade était contrainte d'utiliser leur lampes pour progresser dans cette partie sombre du bâtiment.
L'ambiance était stressante, beaucoup de corps de soldat de l'UNSC mais aucune résistance ennemie, ce qui laissait penser que ces chiens de rebelles avaient déjà une belle longueur d'avance sur eux dans le complexe.

Les deux ODST laissés en arrière les rattrapèrent, Isaac prépara la prochaine étape de l'insertion, phase qui les menaient a des espaces de détente collés à des bureaux open space, dernières section avant d'atteindre l’accueil du commissariat, centre du bâtiment d'après les plans. Le Spartan contacta les autres équipes avant de lancer la phase.

- 077 à Lieutenant Freeman, nous avons traversé les section inférieures et avons remonté jusqu'aux niveaux du rez de chaussée, la salle de repos apparemment, ou en êtres vous? Avez vous rencontré aussi peu de résistance que nous ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Freeman
Rebelles, Traître, Ancien Marines des Forces Spéciales
avatar

Nombre de messages : 958
Age : 36
Localisation : Là où les combats sont !
Humeur : Tendus
Date d'inscription : 18/11/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : MA5B
Autre Compte : Rex - 98
Arme n°2 : M 90 (/ couteau)

MessageSujet: Re: Guettez l'Aube... [Terminé]   Lun 30 Avr 2012 - 12:09

- Wallace à toutes les escouades, votre priorité sont les données du SRN. Les otages sont secondaires. Utilisation de la force létale confirmée. Chef d'escouade, commencez l'attaque!

John ne dit qu'une phrase comme pour rappeler l'utilité de garder un maximum de munitions , "Une balle un mort !", les troupes s’avancèrent aussitôt dans le bâtiment pour être accueillit par des tirs ennemies. Les soldats répliquèrent aussitôt en couvrant ceux qui avançait et tentait de se mettre à l’abri derrière des poutres ou des bureaux que les balles retaillaient au fur et a mesure.
Le Major avança en cinquième, comme pour garder un œil sur le caporal que l'Affichage Tête haute de son casque indiqua comme étant le Caporal Sorince, lorsqu'il entra dans le bâtiment il piqua un Sprint derrière une poutre pour tirer sur l'ennemi quand il entendit un cri de surprise ainsi qu'un son métallique derrière lui, Freeman regarda rapidement pour voir le soldat Garry se mettre à l'abri en roulant sur le coté.


Tir de Suppression !


Trois Marines s’avancèrent, caché derrière des meubles diverse ils tirèrent au pifomètre en espérant toucher au moins quelqu'un, le major leurs fit quelque signe pour le indiquer leurs nouveaux ordres, contourner l'ennemi avant qu'il ne le fasse. John regarda le caporal Sorince et deux soldats et leurs indiqua d'avancer d'un rangs pour couvrir l'avancé des autres. Soudain, la voix du Spartan retentit dans sa COM.



077 à Lieutenant Freeman, nous avons traversé les section inférieures et avons remonté jusqu'aux niveaux du rez de chaussée, la salle de repos apparemment, ou en êtres vous? Avez vous rencontré aussi peu de résistance que nous ?

Négatif, la résistance est vraiment coriace pour le début d'un match amical ! John tira quelque cartouche tout en observant des tireurs sur le balcon surplombant le Hall d'entrée. Adjudant, C'est Noël au Balcon, vous et vos hommes avez la possibilité de monté au premier ?

Freeman était sur le points de sortir de sa planque quand un morceaux de plâtres éclata pour le frapper sur le coté. John fut secoué, changea de chargeur et tira sur quelques rebelles pour en toucher un, qui hurla d'ailleurs.
Major, attendons nouveaux ordres...


John regarda quelque uns de ces hommes toujours en arrière et leurs indiqua la rangée se trouvant après celle de Sorince, il leurs montra une grenades puis quelques rebelles ouvrant la porte de temps en temps pour tirer. Les soldats s’exécutèrent aussitôt quand l'un d'entre eux s'effondra d'une balle dans la trachée, un marine s'en occupa aussitôt pour ralentir la perte de sang et tentant de calmer le marine condamné...

Freeman à 077, Qu'es ce que vous foutez adjudant ? John regarda les hommes qui avaient fait le tour et changea de canal. Marvig, balancez moi tout ce que vous possédez sur ces types planqué au poste de sécurité ! Le Major reprit aussitôt l'ancien canal. 077, Si vous en avez la possibilité, détruisez moi le balcon !.

John sortit de sa cachette un nouvelle fois pour avancer a la première rangée avec quelques soldats ! Le Major courut un premier temps avant de faire une roulade et s'abriter derrière la dernière rangée de bureau tout en voyant la porte exploser par le biais de grenade. Ça allait vraiment être chaud !


Dernière édition par Maj.Freeman le Lun 30 Avr 2012 - 18:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Grand Duc
Leader Rebelle
avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 13/06/2011

Feuille de personnage
Arme n°1 :
Autre Compte :
Arme n°2 :

MessageSujet: Re: Guettez l'Aube... [Terminé]   Lun 30 Avr 2012 - 13:30

Dans la tenue de combat standard des partisans, un homme observait à la jumelle le combat qui déchirait de l'intérieur le bâtiment des forces de l'ordre. Se trouvaient à ses côtés deux hommes, l'un dont le gilet tactique était revêtu au dessus de l'uniforme des Lieutenants des Escadres Rouges, les flottilles Rebelles, l'autre dont le fusil d'assaut pendouillait négligemment entre une tenue de combat sobre et une multitude d'appareils électroniques. La casquette de marine de l'un et le casque lourd de l'autre portaient respectivement les atours de leur grade. Lieutenant des Escadres et Lieutenant des Vigilants, détachés auprès du Grand Duc.

Le Grand Duc ? Ulrich Zeckermann. L'homme qui a tenu d'assister à l'assaut du commissariat de ses propres yeux, auprès de ses fidèles Lieutenant. Il suivait, et vivait chaque instant de cette bataille. Le trio à genou, guettait du regard, écoutant attentivement ce qui se tramait dans l'enceinte du bâtiment ... Puis, lança d'une voix forte et paternelle.

"Compagnie Lock, ici le Grand Duc. Sortez vos lames, tombez leur dessus ! Faites les plier, ils sont à votre merci. Jusqu'au bout."

Des recoins les plus sombres des bâtiments, s'extirpant des véhicules des garages, se glissant derrière les meubles des bureaux ou se jetant au dessus de leurs camarades chargés de donner le change en lâchant quelques rafales du haut des balcons, les partisans, lames au clair, jouèrent du couteau avec les renforts désemparés du CSNU. Gorges tranchées, visages lacérés, chair meurtri à l'arme blanche: Les rebelles faisaient payer cher à leur adversaire d'avoir pénétré dans les locaux du commissariat. Mais ce n'était le pire.

Immobilisés contre les balustrades aux étages donnant sur le Hall, les nuques des prisonniers rencontrèrent le métal froid des armes à feu des insurgés. Sous les yeux de leurs camarades venus les secourir, une vingtaine d'entre eux basculèrent, allant choir sur le marbre déjà bien trop jonché de mort. Ulrich ne détourna pas le regard de ses jumelles. Il avait choisi qu'il en serait ainsi. Au plus profond de soi, quelques regrets espérait que cette façon de mener la lutte ne serait plus utile.

Les cris de guerre se succédèrent à nouveau, les Partisans redoublant d'ardeur ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carl Sorince
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 636
Age : 22
Localisation : Planqué derrière mes hommes.
Humeur : Oh...Ohoh...Vous voulez vraiment savoir ce qui se passe dans ma tête?
Date d'inscription : 20/01/2011

Feuille de personnage
Arme n°1 : M45 TS
Autre Compte : Dar'Lauc
Arme n°2 : pistolet M6D SOCOM

MessageSujet: Re: Guettez l'Aube... [Terminé]   Lun 30 Avr 2012 - 18:22

Lorsque le signal fut lancé, Carl expulsa toute pensée pouvant le parasité de son esprit, n'y parvenant qu'a moitié, il ce contenta de détaillé le plus possible la zone avant d'y entré.
Des bureaux retournés, des morceaux de murs éclaté pouvant facilement servir d'abris, un balcon au dessus d'eux...
Tout était bon pour que les marines ce fassent taillé en pièce. Il manquait juste une chose, les rebelles...Ils devaient attendre patiemment que les marines avance. Parce que c'était bien trop calme pour...

"-Une balle, un mort !!!"

Dit comme ça...Ils entrèrent.

Quelqu'un tira en face d'eux, un marines hurla... Le caporal, qui longeait les murs sur la gauche, ce rua sur le premier couvert qu'il vit, un vieux banc métallique a moitié éclaté, c'était pas grand chose, mais c'était mieux que de danser en plein milieu de la zone.
Deux marines le suivirent, dont le petit moustachu au sens de l'humour douteux. Il lui sourit puis tenta de voir ou était les autres tout en ne sortant pas d'un millimètre de son couvert. Derrière lui, deux autres rangée de soldats ce mettaient en place, visiblement tous aussi concentré que Carl...

Le soldat qui l'avait rejoins et qui c'était placé a sa gauche ce prit une balle dans l'épaulière, il ce mit a l'abri et vérifia la blessure de façon rapide puis sourit a ses deux collègue en montrant que la balle n'avait pas traversé la protection.
Freeman était a quelques mètres sur sa droite, abrité derrière une rangée de bureaux. visiblement occupé a tiré sur on ne sais qu'elle ennemis, il prit quand même la peine de ce tourné pour lui faire signe d'avancé .

C'est vrai qu'il était parmi les premiers !!! C'était a lui d'avancé pour couvrir les autres!!!
Cette observation lui fit froid dans le dos.

Une balle arracha un morceau du banc.
Il fallait avancé.
Autour, dans le hall d'accueil, tout c'était mis a bouger, des rebelles étaient sortit d'un peu partout et avait commencé a tenté de les démembré.

Carl attendit que les première rafales meurtrière cessent, puis sortit de son trou.
Epaulant son fusil a pompe M45, il visa un groupe de rebelles en face de lui, planqué derrière un bureaux sur la droite, puis pressa la gâchette, ne vérifiant pas si il avait touché quelque chose et comptant sur l'effet de suppression qui allait vraisemblablement duré moins de deux secondes, Carl enjamba le banc pour ce précipité derrière une table en bois.
Refuge temporaire...Vraiment temporaire, car la table n'allait pas duré longtemps. Les deux autres marines le rejoignirent.
Des rebelles, planqués dans une salle sur la gauche, ouvrait la porte de celle-ci de temps a autre pour balancé une rafale et tué quelque chose, un marines derrière lui lança une grenade alors que les rebelles ouvraient la porte...Un bras vola jusqu'a lui, Carl ricana avant de ce baissé d'avantage, un tirs venant de traversé la table ou ils c'étaient réfugiés, lui et les deux autre figurant, ceux-ci balayaient la zone avec tout ce qu'ils avaient a disposition...En gros un MA37 et un DMR, Carl semblait être le seul assez raisonnable pour attendre que les balles arrêtent de fusées pour a son tour tiré...A moins que les rebelles soient assez nombreux pour faire des rafales constante...Sans pause.
Cela pourrait être fâcheux.

En face, a cinq ou six mètres de sa position, une bande de rebelles, réfugié derrière un pan de mur éclaté, tiraient des rafales soutenus sur les marines en première position, il aperçut le major roulé jusqu'a eux avant qu'une explosion fasse sauté une porte.
Au dessus, sur le balcon, des types balayaient la zone avec bien trop de précision pour que ceux-ci soit équipé d'arme conventionnel...Carl crut apercevoir le nez d'une tourelle mais avant de vérifié si il avait vus juste, quelque chose attira son attention sur sa droite.

Un type, armé d'un vieux fusil, surement un MA2B, visiblement a cours de chargeur, avait entrepris d'explosé les marines a coups de crosses.

"Voila autre chose."

Carl, ne sortant pas de son couvert pour autant, visa calmement le type et attendit qu'il soit a la portée optimal pour pressé la gâchette, ceci fait, l'homme fut expédié a quelque mètre de la ou il ce trouvait dans une splendide gerbe de sang...Il frissonna de plaisir en observant sa victime s'écrasé au sol...Il secoua la tête, ça recommençait, l'ivresse du combat surement...
Foncé dans le tas sans munition... Y avait vraiment des cinglés dans le camp rebelles.

Alors qu'il ce remettait de cette splendide vision Le marines sur sa gauche fut tout a coup criblé de balles, c'était ça de trop vouloir faire le héros, le moustachu vérifia son pou, bien que ce soit peu utile a en jugé le nombre de tirs lui ayant transpercé le ventre, une autre balle fusa au dessus de lui, la table était a moitié détruite, il était temps de changé de planque.
Il lança une grenade sur le tas de rebelles toujours réfugié derrière leur bureaux, il attendit la détonation, puis, ne prenant pas la peine de vérifié si son collègue le suivait, sortit de son couvert.
Cela promettait d'être une journée intéressante, vraiment intéressante.

Quelque chose chuta devant lui...

_________________
"Je me présente, Carl Sorince, sarcastique, cynique, cruel et schyzophrène...Passons maintenant à mes points négatifs..."-Carl Sorince, auteur du roman "moi, mon reflet, mes photos et encore moi."

"Il est normal qu'un sale gosse comme moi soit devenu celui que je suis désormais...C'est à dire un tueur mieux placé et mieux payé que les types biens."-Carl Sorince à propos de lui-même.

"Mes gars...Mes exécuteurs...Sont pas des héros. Non, pas des héros...Et moi non plus d'ailleurs. Nous sommes bien mieux. Nous sommes des tueurs de héros."-Carl Sorince à propos des sanglots.
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céleste
Partisane, Sergent
avatar

Nombre de messages : 226
Localisation : Dans ton dos.
Humeur : Cynique :)
Date d'inscription : 03/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Couteau de combat
Autre Compte :
Arme n°2 : Mitraillette SMG 7

MessageSujet: Re: Guettez l'Aube... [Terminé]   Lun 30 Avr 2012 - 21:35

Putain de Spartan. Putain de foutu Spartan. Elle les voyait tous, les petits chiens du CSNU, foutre en l'air tous les véhicules. Et ce foutu Spartan qui avait défoncé le mur, avec ses capacités surdéveloppées. Céleste marmonna dans sa barbe, réfléchissant à un plan d'attaque. Sortez vos lames, mon cul ! C'était un ouvre boite qu'il lui fallait ! Elle passa en revue les hommes qu'elle avait avec elle, leurs armes. Puis elle donna des ordres. Ils se dispersèrent, aussi vite et discrètement qu'ils le purent. Les toutous du CSNU étaient dans tous les cas trop occupés pour remarquer les ombres furtives qui glissaient sur les murs. Rapidité, efficacité, élimination. Aucune autre option n'était à envisager. Pas aujourd'hui en tous cas.

Bien qu'étant meilleure tireuse, elle savait qu'au lancé Anthony était plus doué qu'elle. Elle lui confia alors les quelques grenades qu'elle avait sur elle. Sans prendre la peine de s'assurer que tous l'avaient en visuel, elle leva calmement la main et les premières grenades fusèrent de tous les côtés. Le petit bruit métallique creux qui ponctuait chaque rebond de grenade sur le sol aux alentours des véhicules surprit d'abord les Marines qui regardèrent partout cherchant leur provenance. Puis la première explosa, et sa proximité avec un des véhicules entraîna son explosion. Feu d'artifice et métal chauffé à blanc. Certaines des grenades n'atteignaient pas les véhicules, mais elles ne manquaient pas de semer un sacré foutoir parmis les Marines. Cependant, beaucoup y arrivaient tout de même et sept warthogs n'étaient déjà plus que des colonnes de flammes éblouissantes. Certains de leurs ennemis se tenaient des membres dont une partie avait été déchiquetée par une explosion de grenades, d'autres regardaient incrédules des morceaux de métal enfoncés dans leur chaire et beaucoup chancelaient, une main devant les yeux et du sang coulant de leur nez et leurs oreilles.

Elle cherchait le Spartan du regard, mais ne le trouvait pas. Déjà à terre?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clara Stasi
Rebelles, Traîtresse, Ancienne ODST
avatar

Nombre de messages : 96
Age : 26
Localisation : New Mombassa
Date d'inscription : 21/06/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil à pompe M90
Autre Compte :
Arme n°2 : Lance-roquettes M19 SSR MAV

MessageSujet: Re: Guettez l'Aube... [Terminé]   Mar 1 Mai 2012 - 0:23

-Sergent Stasi, n’abîmez plus notre jouet si vous voulez qu'on puisse un jour en aligner plus d'un devant ces pourritures: ses serveurs vont d'autant plus nous être utiles. Foncez aux chambres froides à la tête de la section Pass out et pillez moi leurs serveurs !

De toute façon, j’ai dû me mettre à couvert. Epouvantés par mon exosquelette, les hommes du SRN avaient balancé un certain nombre de grenades, ce qui ne faisait pas du bien au Cyclop. Je pris un instant pour me faire un peu oublier et analyser les combats.
Les rebelles qui lançaient l’assaut de front tombaient plus facilement que ceux du SRN. Qui aurait pu les blâmer ? Will et moi étions des ODST, mais plusieurs partisans de la Cause étaient de simples pères ou mères de famille, qui en avaient assez de l’ordre imposé par le CSNU. Même si ce n’était pas pour cela que je me battais à leurs côtés, je ne pouvais qu’admirer leur détermination à mourir pour ce ras-le-bol idéologique. En fait en y réfléchissant bien, je trouvais tout cela plutôt fou. Mais en un sens, ils avaient raison. Le CSNU (et le SRN en ce qui me concerne) a dépassé les bornes depuis trop longtemps. A tel point qu’il avait réussi à me dégouter des drapeaux, et m’avait amené à tuer des frères d’arme. Avant la mort de mon fiancé, jamais je n’aurais pensé que cela arriverait. Mais les choses n’avaient que trop duré, et avec le deuil je m’étais rendu compte que le CSNU n’était pas tout blanc, et qu’il était même très sale en fait. La hiérarchie, ses soldats. Il y avait beaucoup de chose à changer, et comme l’histoire l’a maintes et maintes fois prouvé, cela ne pouvait se faire sans Révolution.

Après ces quelques secondes d’évasion, je repris mes esprits et exécuta les ordres de Ost. J’activais la COM du canal Rebelle.

-Section Pass Out, avec moi ! Je vais faire une ouverture sur la droite ! Je répète : je vais nous ouvrir le flanc droit !


Accompagnant mes mots, mes mains et mes pieds jouèrent avec les commandes pour sortir de ma couverture. Bien coordonnés, les agents du SRN se concentrèrent à moitié sur moi, à moitié sur les troupes rebelles qui tenaient tant bien que de mal l’assaut. Pour les forcer à se replier, je frappais dans des caisses à l’aide de mon bras hydraulique en direction des agents. Ceux-ci furent obligés de se planquer et cela permis aux rebelles de progresser à l’abri derrière mon exosquelette. Direction la salle des serveurs donc. D’après les scans, la porte derrière était une autre antichambre de ce qui devait être la salle des serveurs. Les partisans s'affairaient à poser des explosifs. Je voyais bien que ça ne suffirait pas, mais je finirais la porte avec l'exosquelette. Mais les scans me révélaient autre chose. Un homme à terre, se faisant tabasser.

-Ça ne sert à rien, il est trop tard.

-Dernière chambre les gars, ouverture dans 80 secondes ! Je vous demande de tenir un peu. Will, on a un prisonnier qui a l'air mal en point là dedans, on en fait quoi ? Tu sais c'est qui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Kelrod
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 145
Age : 25
Humeur : ...
Date d'inscription : 18/04/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : DMR
Autre Compte :
Arme n°2 : M6C Socom

MessageSujet: Re: Guettez l'Aube... [Terminé]   Mar 1 Mai 2012 - 4:01

L'odeur dans les égouts était déjà ''spécial'' au départ, mais quand l'équipe du Caporal Kelrod tomba sur des cadavres, cela commencer à devenir insupportable. Max s'approcha du corps le plus proche et l'examina. C'était un rebelle, tout comme les autres morts éparpillés un peu partout. L'accès au commissariat ne devait plus être loin. Chapel ne se sentait pas bien et les corps déchiquetés des rebelles n'arrangeait pas les choses.

-On ne devraient pas être là !

Max se redressa et lui fit signe de se taire, il avait entendu quelque chose. Il empoigna son DMR et avança à pas de loup pour voir ce qui aurait pu faire ce bruit. Il vit un énorme trou dans le mur sur la gauche, il se rapprocha plus près. Le mur avait était défoncé par quelque chose de très massif.

-Qu'es ce qui a bien pu faire un trou pareil !
-Chapel si tu la ferme pas, je sais très bien ce qui va faire un trou dans ta tête !

Chapel se tut, Max sortit une charge C4 et la colla près du plafond, déjà fragiliser par la ''chose'' qui avait fait ce trou. Il referma le sac qui contenait encore une charge. L'explosion devrait faire s'écrouler le plafond et ainsi condamner cette accès Aux rebelles.

-Vu qu'on a finit, on remonte Caporal ?

Kelrod regardait l'accès avec insistance, il ne voulait pas remonter et ce contenter d'attendre. Et quitte à y laisser la vie, il préférerait le faire en combattant. Il se tourna vers Chapel :

-Retourne voir le Sergent et dit lui que l'accès des égouts est bouché !
-Euh, d'accord, mais vous !
-Grouille toi !

Chapel partit en courant, manquant de tombé, le Caporal regarda le marine restant :

-Je t'oblige pas à venir soldat, tu fais ce que tu veux.

Kelrod traversa la brèche, suivi du marine, qui c'était décider très vite. La pièce était jonchée de cadavres, la plupart avait des tenues militaires noire. Hormis les douilles et les armes appartenant aux défunts, il n'y avait aucune présence rebelles dans cette pièce. Mais cela n'allait pas duré. Max prit le détonateur :

-Bon une fois que ça aura pété, il viendront peut-être voir ce qui se passe.

Le soldat hochât la tête.
Le Caporal enclencha la charge, le plafond céda et un tas de gravats bloquait maintenant l’accès au égouts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carl Sorince
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 636
Age : 22
Localisation : Planqué derrière mes hommes.
Humeur : Oh...Ohoh...Vous voulez vraiment savoir ce qui se passe dans ma tête?
Date d'inscription : 20/01/2011

Feuille de personnage
Arme n°1 : M45 TS
Autre Compte : Dar'Lauc
Arme n°2 : pistolet M6D SOCOM

MessageSujet: Re: Guettez l'Aube... [Terminé]   Mar 1 Mai 2012 - 14:14

Long silence.
Plus personne n'osa tiré du coté des marines.

D'abord la stupeur, ensuite, passer la surprise, viens l'étrange sentiment que l'on peu éprouver en voyant un mort...Innocent.
Sauf que la il y en a plus d'un.
Premier sentiment, l'horreur.
Deuxième, la colère...
Troisième, désir de vengeance.
Pour quelqu'un de normal on suit approximativement ce schéma.

Mais pour Carl...
Un frisson étrange parcourut son corps tout entier...Il ferma les yeux et attendit qu'il s'arrête, planqué derrière un énième bureaux.
En face de lui, des cadavres...Des cadavres de civils, d'otage. Des cadavres, qu'il n'avait pas tué lui, que les marines n'avait pas tué...Que les rebelles avaient exécuté. Quelle étrange initiative. Ils avaient supprimé l'une de leur chance de fuite...Ou peut-être qu'ils savaient que l'UNSC avait ordonné de les supprimés quoi qu'il arrive, otage ou pas. Alors ils les avaient tué...Quelle sainte initiative.

L'étrange frisson ne ce stoppa pas.

Un rebelle sur la gauche, sa mâchoire tombe a ses pieds, une balle de DMR surement... Deux types sur la gauche qui tente de s'enfuir, une grenade les a délogé...Ils s'envolent de façon disgracieuse au moment ou le petit appareil explosive fait son rôle...Pas de membres arraché, juste une désarticulation mortelle du aux souffle de l'explosion. Des otages a quelques mètres, des cadavres d'otages en faite, certaines balles perdus les touches parfois et bouge leurs corps sans vies, surement des pères et mères de familles...Surement de pauvres gens ayant travaillé dans ses bureaux depuis des années et qui voulait juste rentré chez eux lorsque tout avait commencé...Aucun esprit combattif, ils avaient simplement souhaité rentré chez eux...Mais les rebelles avaient décidés de les supprimés.
C'était comme ça.
Carl sourit.
Il les auraient supprimé avec plus de grâce lui, plus de spectacle, il aurait mit au point un système pour que les marines ce reprochent la mort des otages...Une salle piégée, des civils habillés en rebelles...Les marines auraient eux même pressé la détente et il aurait vus via les caméras de sécurité les larmes de rages qui couleraient éventuellement des yeux des types de l'UNSC.

"Sur la droite!"

Il tire et le rebelle s'effondre devant un marines a cours de munitions, celui-ci contemple son sauveur et hoche la tête en souriant en guise de "merci"...Puis une balle le fauche et il s'effondre dans une marre de sang. Carl lui rendit son sourire lorsque son dernier souffle vint.
Le tir de fusil a pompe du caporal sembla ranimé les troupes alliés qui ce remirent en action en orientant le canon de leurs armes en direction des impitoyables rebelles.

Oui, il les aurait tué avec bien plus de classe, bien plus de subtilité...Il ne pouvait pardonné aux rebelles d'avoir ainsi bâclé un si beau spectacle...Maintenant il avait une bonne raison de leur en vouloir.

Le moustachu l'avait suivit, il avait contemplé les cadavres, comme les autres marines d'ailleurs et semblait ce réveillé d'un sommeil mouvementé par un terrifiant cauchemars.
Carl ce leva de son couvert pour visé un rebelles rampant jusqu'a son arme...Les billes ce plantèrent dans son corps et il ferma les yeux a tout jamais. Le moustachu lança une injure a l'encontre des rebelles, puis dégoupilla une grenade qui vola jusqu'a une petite troupe de soldats ennemis, elle percuta le plastron de l'un d'eux et éclata.

Carl ce tourna vers son collègue qui contemplait a découvert l'explosion détruire les corps des soldats, le caporal le frappa au niveaux du ventre, il ce plia et tomba a terre alors qu'une balle, qui aurait du l'atteindre, passait au dessus de leurs tête.
Sorince l'attrapa par le col et lui hurla :

"-Tu regarde que si t'es a l'abri!!! Tu serais mort si j'avais pas été la ! Que si t'es a l'abri...On risque pas sa vie pour regardé ça ! C'est trop...Bâclé"

Son allié, hagard, hocha la tête sans trop comprendre...Carl lâcha son col et aperçut Freeman devant lui, a coté d'une bande de marines dont l'un d'eux fut atteint au niveaux du crâne par une balle de DMR.

Un bruit étrange le tira de ses songes.
Quelqu'un parlait sur sa gauche...Ou plutôt gueulait...Cela venait d'une salle a part, a deux mètres d'eux. Il fit signe au moustachu de le couvrir puis il contourna le bureaux pour jeté un coup d'œil dans cette fameuse salle. Il poussa la porte entrebâillé et contempla l'intérieur...Petite et carré, une lampe pendouillait au plafond en renvoyant une faible luminosité qui suffisait largement pour apercevoir les deux silhouette armé qui le visait...

Visiblement un simple bureaux, moins modeste et plus grand que les autres, mais ce n'était tout de même qu'un simple bureaux...Un officier supérieur devait travaillé ici...Mais bon, ce n'était pas important, les deux rebelles c'étaient planqué ici l'était beaucoup plus...Planqué derrière le bureaux en métal, ils ouvrirent le feu en le voyant.
Il ne prit pas la peine d'entré et lança une grenade avant de ce planqué du mieux qu'il pouvait derrière un pan de mur effondré...La détonation retentit peu de temps après, suivit par des cris de stupeur ou de souffrance, il fit signe au moustachu, toujours entrain de balayé la zone a l'aide de son MA37 de l'attendre, puis il entra dans la salle.
Plus de lampe, bureaux retourné et rebelles non visibles.
Il avança a pas de loup pour découvrir deux corps quelque peu endommagés...L'un d'eux bougeait encore, il tentait de retiré sa jambe de sous le bureaux métallique en paniquant, malgré les tirs et cris venant de dehors, Carl prit le temps d'écrasé la gorge du rebelle sous sa botte, il pressa jusqu'a ce qu'il y ait un craquement humide, observant le cadavre pendant une longue minute en souriant, Carl ressentit a nouveaux cet agréable frisson...Puis il ressortit...Comme si de rien n'était.

Il espérait que la résistance des rebelles ne faiblisse pas...Car il aimait beaucoup la tournure des évènements.


_________________
"Je me présente, Carl Sorince, sarcastique, cynique, cruel et schyzophrène...Passons maintenant à mes points négatifs..."-Carl Sorince, auteur du roman "moi, mon reflet, mes photos et encore moi."

"Il est normal qu'un sale gosse comme moi soit devenu celui que je suis désormais...C'est à dire un tueur mieux placé et mieux payé que les types biens."-Carl Sorince à propos de lui-même.

"Mes gars...Mes exécuteurs...Sont pas des héros. Non, pas des héros...Et moi non plus d'ailleurs. Nous sommes bien mieux. Nous sommes des tueurs de héros."-Carl Sorince à propos des sanglots.
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bobby McColdi
ODST, 1ere Classe
avatar

Nombre de messages : 81
Age : 23
Localisation : Devant mon PC
Humeur : FAN DE HALO
Date d'inscription : 24/10/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Mitraillette SMG 7S
Autre Compte :
Arme n°2 : Fusil à pompe M90

MessageSujet: Re: Guettez l'Aube... [Terminé]   Mar 1 Mai 2012 - 15:12

"C'était vraiment le bordel ici.
Quand nous fûmes arrivés les troupes courraient de partout, certains hurlant des ordres d'autres les attendant.
J'savais pas c'que voulaient ces foutus rebelles, personne ne le savait, mais ce qui était sûr c'est que nous avions un Spartan à nos côtés et ça, ça m'a fait vraiment plaisir, mais en y repensant, cette attaque devait être un sacré foutoir pour avoir besoin d'un de ces super-soldats...."

Bobby vit le Spartan lever le bras.


- Enfin...J'me demandais c'qu'on attendait pour aller casser du rebelle.

- J'aimerais annoncer de bonnes nouvelles messieurs mais ça serait vous mentir et j'aime pas raconter des conneries, pas digne d'un gentleman. A part le fait que des rebelles ont investit le commissariat, nous ne savons rien d'autre a moins qu'un d'entre vous ai reçu un message différent du miens, pas d’estimation sur l’effectif ennemi, son armement et ses motivations, bref une mission mal barrée d'avance pour nous car nous manœuvrons en aveugle...genre de truc que j'aime pas et qui fini mal mais restons positifs hein! Bon a mon avis ces types n'ont pas attaqués de front sinon ils n’auraient pas fait un mètre sans se faire dégommer à moins de mobiliser de l'armement lourd que je n'ai pas vu en arrivant, attention toutefois, le Lieutenant Breene m'as rapporté avoir senti des secousses la dedans lors de sa fuite, des présence d'explosifs probable donc, je vous conseille également a tous de vous méfier de nos propres systèmes de sécurités car les rebelles sont du genre à pirater les systèmes derrière eux. J'avais prévus une attaque simultané en trois groupes placés comme sur ce schéma tactique, placés en triangle se resserrant sur le centre du commissariat mes homes sont prêt à entrer sous mon ordre mais si certain d’entre vous souhaitent les appuyer je peux les prévenir et modifier le plan d'assaut, j'avoue ne pas avoir prévus autant de renfort avant d'arriver ici.

Bobby aurait pût suivre cet homme jusqu'en enfer, il savait que ces "Soldat génetiquement modifiés" ne se trompaient jamais au combat et qu'il pouvait leur faire confiance. Il ne tenait plus en place, il voulait sentir l'excitation du combat, entendre le sifflement des balles et combattre aux côtés de ses frères d'armes.

Le Spartan ajouta :

- Des suggestions messieurs?

Ca y'est, on va y aller !

A ce moment un Marines prit la parole :

"-Sous votre respect messieurs... Je suis sur que toutes ses suggestions sont génialissime et tout le bordel mais...Plus on attend avant d'agir , plus on perfectionne notre plan...Plus les rebelles renforcent leurs défenses.
Parce que bon, loin de moi l'idée de critiqué votre génie, mais l'entrée de notre ami spartan et de ses petits amis est loin , très loin d'être discrète.
Ils sont surement entrain de créé barricade et autre connerie a l'heure actuelle maintenant qu'ils savent que les renforts sont la...Alors faudrait...Je sais pas, évité de faire un plan trop complexe et agir?"


Bobby commençait à apprecier ce gars, il avait eu le courage d'ouvrir sa gueule et leur dire de se magner le cul. Il sourit, c'était marrant. Mais le Marines se fit vite "recaler" par l'Amiral Wallace, et cela le fit encore plus rire, pauvre Marines.

Bobby ésperait rester avec le Spartan, il voulait le voir au combat, il était, malgré son admiration, intrigué par ce géant.

Les gradés discutèrent d'un plan d'attaque, aprés quelques minutes Bobby entendit l'Amiral :

- Synchroniser vos montre avec la miennes. Début de l'assaut dans 10 minutes. Mes ordres sont de tirer à vue. Pas de tir de sommation. Ils se rendent ou vous les abattez comme les chiens qu'ils sont. Messieurs, bonne chance!


A ce moment Bobby compris qu'il fallait y aller, il suivit donc le Spartan et le Marines qui avait fait l'impatient plus tôt.
Ils rejoignirent d'autres ODST qui attendaient là. Isaac, le Spartan leur fit un petit topo de la situation et ils se mirent en place :

- Bon j'éspère que vous êtes prêt, dans deux minutes ont défonce cette porte et on entre la dedans, méfiez vous du moindre détail suspect, les reblles ont surement préparé des surprises pour nous, et peut être des otages comme boucliers humains, bien que l'amiral nous ai donné carte blanche pour tuer, je ne veux pas de morts inutiles compris!
- Oui chef!
- voila ce que voulais entendre! Isaac 077 à Amiral Wallace, nous sommes en positon et attendons la fin du timer, un dernier topo avant l'assaut?

Bobby murmura : On ve se les faire !


Dernière édition par Bobby McColdi le Mar 1 Mai 2012 - 16:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Will Ost
Rebelles, Traître, Ancien ODST
avatar

Nombre de messages : 646
Localisation : [Tracking... Reach... Not Found]
Humeur : Rêveur
Date d'inscription : 18/10/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil Sniper SRS99C-S2 AM
Autre Compte :
Arme n°2 : Pistolet M6C //\ Couteau de Combat

MessageSujet: Re: Guettez l'Aube... [Terminé]   Mar 1 Mai 2012 - 16:16

Will convoqua ses sous officiers d'un geste, ils vinrent s'accroupir autour de leur chef. La situation au passage menant aux égouts et dans le bâtiment ne tournait pas rond. Au dessus de leur tête, la compagnie Lock était uniquement composés de vétérans: des rebelles de la première, connaissant la guerre, familiers de la mort, qui iraient jusqu'au bout. Ils étaient habitués à se battre sans chef, mais Ost était convaincu de pouvoir gagner du temps pour la libération des prisonniers qui avançait avec peine et pour la récupération des informations en leur montrant l'exemple. Une fois la situation clarifiée auprès de ses sergents, alors qu'ils se remettaient à l'assaut d'une énième zone de cellules, le Lieutenant entama le chemin inverse pour retourner là où le combat faisait rage: Les compagnies dans les souterrains étant nettement moins qualifiées que celle qui harcelait l'ennemi dans ses murs, si elle se retrouvaient à gérer un double front ce serait la fin.

Dernière chambre les gars, ouverture dans 80 secondes ! Je vous demande de tenir un peu. Will, on a un prisonnier qui a l'air mal en point là dedans, on en fait quoi ? Tu sais c'est qui ?

Alors qu'il revenait sur ses pas, accompagné de deux insurgés de la 101ème des Helljumpers, se dirigeant vers les positions de la compagnie Lock, Will répondu, haletant, consultant son écran fixé sur son avant bras.

Alan Smith, ce prisonnier compte pour le Grand Duc. Inutile d'attendre une équipe de libération, tu serais un ange de pouvoir le récupérer en allant aux serveurs ! Je t'envoi une escouade pour faire des prisonniers et en libérer si tu en croises ! Amuses toi bien.

Alors qu'il terminait sa course, dépassant des lignes de défense fixes des Rebelles à l'unique entrée des souterrains, le Lieutenant insurgé découvrit le chaos qui y régnait. Les prisonniers dans leurs uniformes de police et du Csnu abattus d'une balle dans la nuque, les renforts venus reprendre le poste de police peinant à avancer, ses propres hommes faisant pleuvoir un feu continu sur les réguliers. Il manquait une dynamique forte, l'élan nécessaire pour leur inspirer la peur. Ost avait ici sous ses ordres des hommes parmi les meilleurs de la Cause, ayant presque tous eu un passé dans le métier des armes.

Will sortit de son paquetage une bannière rouge ornée d'un rapace brodé, bannière usé par les batailles mais claquant de prestige. Il arracha de sa hampe un drapeau du Csnu qui avait roulé après l'explosion d'une grenade, fixa son étendard sur son support improvisé, fit un signe de tête entendu aux deux helljumpers rouges qui savaient qu'ils ne devraient pas le quitter un seul instant, et lança son appel qui résonna dans chaque écouteur et chaque haut parleur du bâtiment.

Frères d'armes, laisseriez vous la Cause tomber entre les mains de l'ennemi !

Dans l'élan de son rugissement, le lieutenant William Ost enjamba son abri, brandissant l'emblème de la Cause, rejoint dans l'instant par chaque combattant rebelle encore en vie, y compris ceux sur le point de perdre: tirant, tranchant, fracassant les réguliers surpris par cet appel, la vague rouge pris vie et les tailla en pièce peu à peu, profitant de leur panique. Oh que non, ils n'en avaient pas terminé. Répondant à son appel, ils mirent tout ce qui les animait dans ce:

Jamais !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac-077
NavSpecWar, Spartan-II, Adjudant
avatar

Nombre de messages : 944
Age : 33
Date d'inscription : 08/03/2010

Feuille de personnage
Arme n°1 : Lance Roquette M41 MAV/AW
Autre Compte : Alkhor Ner'ai
Arme n°2 : M 45 TS

MessageSujet: Re: Guettez l'Aube... [Terminé]   Mar 1 Mai 2012 - 23:45


-077, Si vous en avez la possibilité, détruisez moi le balcon !.
- Bien sur Freem.....


Le Spartan interrompit sa phrase tel un félin ayant entendu un bruit inhabituel dans son foyer, une série de petits bruit métalliques résonnaient derrière son escouade comme si on lançait des objets sur le sol. Isaac avait déjà comprit....comprit que la tempête débutait enfin et que certains n'auraient pas le temps de se protéger.
Il essaya tout de même de hurler "grenade a couvert!" à ses hommes mais la série de détonations couvrait le son de sa voix.

Au moins sept Warthogs explosèrent en propageant des gerbes de carburant enflammés et projetant des débris métalliques sur les soldats qui l'accompagnaient, la quasi-totalité de son escouade fut au moins blessée, il ne restait au Spartan plus que deux ODST et trois des Marines arrivés en renfort avant le début de l'assaut, soit des pertes s élevant à 5 morts et 3 blessés.
Isaac s'était retrouvé coincé sous la moitié d'une voiture de police, coup de chance ou pas, Isaac s'était prit la partie arrière et donc évité d'être écrasé par le moteur. Au début il fut bien tenté de riposter directement a ses assaillant invisible mais il préféra attendre que les lâches sortent de leurs coins sombres pour confirmer chaque victime. Il ordonna a ses hommes de rester cachés, d'une voix très basse pour au moins essayer de rester discret.

Une longue minute s’écoulât dans un bruit d'incendie et d'agonie, soudain, des lames vinrent achever les blessés et des ombres cherchaient les survivants, le Spartan activa la vision nocturne de son casque puis attendit que des rebelles passent à portée de sa cachette.
Il en détecta deux qui se trouvait face à lui, surement en train de le chercher car il était certain d'avoir été identifié par ses ennemis, un Spartan ne passe pas inaperçu. Il recroquevilla ses jambes, plaqua ses semelles contre la demi carcasse de la voiture puis l'envoya contre les deux rebelles.
Une épave métallique décolla de quelques centimètre puis glissa sur cinq mètres en percutant les deux types armés qui perdirent l'équilibre avant de tomber sur le sol bloqués à leur tour par cette carcasse.

Isaac bien décider à venger ses hommes fonça sur les deux hommes bloqués puis les acheva avec ses couteaux de combat, une rafale de fusil d'assaut l’effleura puis une autre ricocha contre son armure, il se retourna puis tira une grenade fumigène avec son M319 en direction de la ligne de mire de ces tireurs.

- Ok les gras, vous aimez le corps à corps ça tombe bien moi aussi!


Le Spartan demanda à ses effectifs restants d'occuper les forces adverses afin qu'il puisse les localiser et les dénombrer aussi, car son principal point faible venait de l'effet de surprise total qui avait pesé sur eux.
Les Marines se mirent à couvert puis échangèrent quelques coups de feu avec les rebelles toujours difficiles à percevoir. Isaac en profita pour en déloger un d'une grenade 40 mm tirée contre un Warthog, puis un autre d'un coup de crosse qui avait tenté de le prendre par surprise.
Malgré tout cela, il sentait bien qu'ils se faisaient tous mener en bateau, du moins tant qu'ils seraient plongés dans l’obscurité, Isaac eu alors une petite idée.

- Faites sauter les charges que vous avez réussit à placer, puisqu’ils sont si pressés de voir leur petit feu d'artifice, je vais le leur donner!

Les ODST se saisirent de leurs déclencheur, croisèrent les doigts puis appuyèrent sur le bouton, heureusement pour eux, quelques charges avaient été épargnées et explosèrent de concert, provoquant de nouvelles séries de déflagrations appuyées par des tirs de lance grenades sur d'autre véhicules, même si il y avait peu de chance qu'un ennemi fut tué dans ce baroud d'honneur, cela avait éclairé une partie des garages, permettant aux restant de l'escouade d'anticiper les mouvements des rebelles. De plus la zone incendiée se trouvait près de la sortie du garage, ce qui permettait au groupe de se replier et tenter de progresser pour aider les autres escouades piégés à l'entrée principale.

- Ok les gars, Freeman est coincé à l'entrée, partez devant pour faire sauter ce balcon indiqué par le Major, il faut les sortir de cette merde moi je retient nos invités!




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James P. Wallace
Navy, Amiral
avatar

Nombre de messages : 249
Date d'inscription : 13/03/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Pistolet M6D
Autre Compte :
Arme n°2 : Fusil à pompe M90

MessageSujet: Re: Guettez l'Aube... [Terminé]   Mer 2 Mai 2012 - 1:06

Le compte-rendu de la situation était désastreux. Freeman et son escouade était cloué dans le Hall principal et le Spartan avait subi de lourdes pertes. En fait, ils avaient sous-estimé la combativité des rebelles en plus de leur nombre. Pour les otages, Wallace pensait sincèrement que c'était malheureux mais dans une guerre, les pertes étaient inévitables. De toute façon, il revenait à la police de régler les prises d'otage et non à l'armée. Lorsque l'on fait appel à l'armée, c'est uniquement dans le but de tuer et contraindre. Alors qu'il en était à ces constats, il reçu un message du capitaine FiztPatrick à lequel il répondit sans hésiter:

- Capitaine, ici l'amiral Wallace,tous vos hommes doivent attaquer le commissariat. Attaquez par le toit et renforcez l'assaut par le garage. Que vos pilotes de Longswords rejoignent mes escadrilles pour la couverture aérienne.

Les 200 soldats envoyés en renfort rétablirait rapidement la balance en faveur des troupe de l'UNSC. Les rebelles voulaient se commissariat? Et bien Wallace le désirait encore plus! James rejoignit le lieutenant Kenneth, en charge des escouades de soutien et lui dit:

- Kenneth! Prenez 50 hommes avec vous et rejoignez Freeman dans le Hall. Vous devez repousser la contre-attaque des rebelles.

Puis, changeant de canal pour rejoindre l'ensemble des escouades, il leur mentionna:

- Tenez bon Freeman. J'envoi 50 marines commandé par le lieutenant Kenneth sur votre position. Le capitaine FiztPatrick de la Navy vient de dépêché près de 200 hommes depuis l'orbite. Arrivée estimée, Cinq minutes, point d'insertion par le toit et le garage.

L'envoi massive de soldats avait quelque peu réduit les effectifs autour du commissariat. Il les avait réduit de moitié pour être exact. Si jamais les rebelles parvenaient à repousser les forces de l'UNSC, James avait besoin d'un plan de secours. Il trouva rapidement une idée mais avait besoin d'une autorisation du gouvernement d'Arcadia. Son idée ne plairait pas mais il devait au moins essayer de les convaincre. Il regarda le caporal Spencer et lui dit:

- Mettez-moi en contact avec le gouvernement par le canal prioritaire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bobby McColdi
ODST, 1ere Classe
avatar

Nombre de messages : 81
Age : 23
Localisation : Devant mon PC
Humeur : FAN DE HALO
Date d'inscription : 24/10/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Mitraillette SMG 7S
Autre Compte :
Arme n°2 : Fusil à pompe M90

MessageSujet: Re: Guettez l'Aube... [Terminé]   Mer 2 Mai 2012 - 1:10

Une fois dans le bâtiment, notre escouade, parvint à atteindre un parking sombre après avoir troué le mur qui y menait. Drôle de façon de s'y rendre. Une fois dans ce garage obscur, l'Adjudant eut l'idée de placer quelques surprises sur les véhicules s'y trouvant :

- Hmm, l'un d'entre vous devrait s'occuper de ces véhicules si vous voyez ce que je veux dire, histoire que nos chers rebelles aient une petite surprise au cas ou l'idée leur viendrait d'utiliser ces véhicules pour s'enfuir.


P*tain ! quelle bonne idée ! Sans hésiter je lui répondit :

- En effet, je vois ce que vous voulez dire, cela me prendra quelques minutes monsieur.

Un Marines était resté avec moi pour " sécuriser ", comme si cet incapable aurait pu me sauver la vie si ses foutus rebelles avaient débarqué. Mais bon je n'allais pas rouspéter, peut-être que ce Marines n'était pas si incapable que ça...

Après avoir soigneusement placé les explosifs, Bobby et le Marines resté avec lui rejoignirent l'Adjudant Isaac dans une pièce jonchée de cadavre rebelles et alliés. Le salle était sombre et une odeur désagréable commençait à émaner des corps. Bobby n'y prêta pas attention et se contenta de rejoindre l'escouade.

- Apparemment ils sont déjà passé par là...

Une fois de retour dans l'escouade, l'Adjudant prit des nouvelles du Major Freeman, le balafré :

- 077 à Lieutenant Freeman, nous avons traversé les section inférieures et avons remonté jusqu'aux niveaux du rez de chaussée, la salle de repos apparemment, ou en êtres vous? Avez vous rencontré aussi peu de résistance que nous ?

Quelques instants plus tard le Spartan répondit :

- Bien sur Freem...

Mais n'eut pas le temps de finir sa phrase qu'une explosion retenti derrière eux. Par reflex, Bobby se protégea instinctivement derrière un Warthog qui si trouvait à coté de lui. Une fois l'explosion passée Bobby se retourna et vit des bras, et même un orteil sur le sol, du sang repeignant la zone de l'explosion. Une grande partie de l'escouade périt dans la déflagration, il ne restait plus que deux ODST, trois Marines arrivés en refort et le Spartan, qui lui ne subit rien grâce à son bouclier, mais qui ne l'avait pas empêché d'être pris au piège par une carcasse de voiture, Bobby voulut l'aider mais il remarqua qu'ils n'avaient pas été repéré, du moins il le croyait. car après avoir achevé les 3 survivants, les ennemis se rapprochèrent d'Isaac. A ce moment Bobby voulut hurlez a l'Adjudant de se bouger le cul mais il se dit que si lui les avait vu s'approcher, le Spartan s'apprêtait à se les farcir.

Certain que le super-soldat ne périrait pas, Bobby interpella silencieusement l'autre ODST qui s'était caché à côté de lui :

- J'te paris un paquet de cigarettes qu'il va se les faire en moins de 5 secondes.

- Moi je dit 20... Bobby jubila.


- T'es con ou quoi, c'est un Spartan. Admire le spectacle.

A ce moment, Bobby ne lâcha pas du regard le Spartan, il savait qu'il allait gagner son paris, et il le fallait bien car il n'aurait pas pu le respecter si il perdait puisqu'il avait fini son dernier paquet ce matin. Il vit Isaac s'apprêter à leur balancer la carcasse dessus, et c'est ce qu'il fit, le véhicule atterrit sur les deux ennemis les piégeant à leur tour, et se firent achevé au couteau.
Bobby fut à la fois époustouflé et satisfait, il avait gagné son paris et le Spartan était en vie.


- 3 seconde, j'ai gagné, 'aboule les clopes !

Des coups de feu se firent entendre, l'Adjudant se faisait canarder ! Bobby prit sa SMG 7S et répliqua en direction de la provenance des coups de feu, en espérant permettre au géant de se mettre à couvert. Ce qu'il ne fit pas.

- Il est malade !

Au lieu de se mettre à couvert le Spartan tira une grenade fumigène en direction des tireurs et annonça :

- Ok les gras, vous aimez le corps à corps ça tombe bien moi aussi!

Dés lors, Bobby sentit l'adrénaline, l'excitation du combat, il adorait ça. Pris par cette ivresse il continua de mitrailler ces enfoirés.
L'Adjudant parvint finalement à les éliminer sans trop de mal, et ordonna à l'escouade de faire péter les explosifs placés plus tôt sur les véhicules, du moins ceux qui restaient.
Sans plus hésiter Bobby prit le détonateur et le pressa. Il espérait que les explosifs pèteraient. Ils pétèrent et illuminèrent le garage leur permettent de mieux y voir.


- Ok les gars, Freeman est coincé à l'entrée, partez devant pour faire sauter ce balcon indiqué par le Major, il faut les sortir de cette merde moi je retient nos invités!

Bobby répondit donc :

- A vos ordres ! Vous avez entendu les gars, c'est à nous de jouer, collez moi au cul et surveillez les coins sombres ! Allez on se magne ! Et que quelqu'un me trouve des grenades supplémentaires ils nous en faut !



Dernière édition par Bobby McColdi le Mer 2 Mai 2012 - 20:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Kelrod
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 145
Age : 25
Humeur : ...
Date d'inscription : 18/04/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : DMR
Autre Compte :
Arme n°2 : M6C Socom

MessageSujet: Re: Guettez l'Aube... [Terminé]   Mer 2 Mai 2012 - 4:00

Le vacarme au dessus de Max confirmé que la bataille était rude, mais sa situation actuelle était inquiétante. Il baissa les yeux et regarda les corps des rebelles. Il prit une décision. Il déshabilla un des corps et lui prit sa combinaison pour ensuite l'enfilé. Le type étant à peine plus grand que Max, la combinaison lui aller plutôt bien. Le marine avec lui ne disait pas un mot et le Caporal trouver ça étrange. Ce mec avait t'il vraiment des émotions ?

-Alors je suis convaincant ?
-On y croirait presque Caporal

Kelrod récupéra le casque du mort et l'enfila, rassurer que le seul allié de la zone ne soit pas muet. Tout à coup des bruit de pas se firent entendre. Plusieurs bruits de pas. Max se tourna vers le soldat qui avait levé son arme et l’assomma avec la crosse de son DMR. Au même moment deux types entrèrent dans la pièce :

-Bouge pas !
-Eh du calme, j'viens d'avoir une de ces ordures.

Le rebelle qui le mettez en joue avec un MA5B, regarda en direction du corps du marine. Il se décontracta et baissa son arme, Max ne fit pas de geste brusque et leur expliqua la situation.

-Quand je suis arrivé, ce mec venait de faire exploser une charge de C4, l'accès aux égouts est bloqué.
-Ok, faut prévenir les autres, c'est quoi ce sac que tu a dans les mains ?

L'homme ne quittez pas des yeux le sac contenant la charge de C4, Max lui répondit le plus calmement possible.

-Il l'avait avec lui, il reste encore un pain de C4 à l'intérieur, je ne sais pas se qu'il comptait en faire, mais maintenant on pourrait s'en servir contre eux !

Il ouvrit le sac comme pour lui dire de venir vérifié.
Le Caporal espérait vraiment qu'ils allaient gober son histoire et dans sa position il ne pourrait pas se défendre efficacement. Le rebelle s'approcha de lui, il était tout près, trop près. Max l'attrapa, lui fit une clé de bras et le prit en otage. Le second semblait déboussoler, il ne comprenait pas ce qu'il voyait. Le Caporal était chanceux sur ce coup là, il dégaina son M6C et tira dans sa tête, engendrant un cadavre de plus dans cette pièce.l'otage se débattait, mais ne pouvait pas se libérer.

-Mais tu est avec...

Max tapa dans l'articulation de la jambe du rebelle avec son pied, ce qui le força à se mettre à genou et lui brisa la nuque. Il laissa tomber le corps sans vie et le laissa parmi ses semblables. Max s'approcha ensuite du marine qu'il avait dût assommer, il y était aller un peu fort, mais il était toujours vivant.

-Désolé soldat !

Le Caporal se redressa, il ne pouvait pas attendre le réveil de son collègue et allait devoir continuer seul. Le déguisement qu'il avait revêtit aller grandement l'aider. Il pourrait s'occuper des rebelles de l'intérieur, mais ça allait être très éprouvant et en cas d'échec, la mort. Max referma le sac contenant le C4 et il quitta la pièce pour se retrouver dans une sorte de couloir possédant plusieurs portes. Il jeta un œil à l'intérieur de l'une d'elle et constata qu'elle était aussi bourrer de cadavres. Les rebelles n'avait épargné personne.
Qu'es ce qui c'est passé ?

Max se retourna rapidement, empoignant son DMR. Le marine s'était réveillé. Il avait la tête dur ce gars là ! Kelrod baissa son arme et lui répondit :

-J'ai dû t'assommer, désoler. Deux gardes sont venue voir l'origine de l'explosion, je m'en suis occupé.

Le jeune marine passa sa main sur sa tête, il saignait et se plaignez de vertige. Max rouvrit la porte de la pièce qu'il venait d'inspecter :

-T'es pas en état de me suivre, reste là et si tu entend quelqu'un venir tu te planque !
-A vos ordres.

La 1ère classe passa péniblement la porte, se tourna et fit un bref salut au Caporal, qui lui renvoya et referma la porte. Max s'éloigna rapidement, continuant son avancer dans ce souterrain. Au bout de quelques minute de marche il entendit des voix. Il était pas loin d'un groupe de rebelles, il allait devoir bien s'y prendre pour se mêler à eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Poisse
Destinée
avatar

Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 01/02/2011

MessageSujet: Re: Guettez l'Aube... [Terminé]   Mer 2 Mai 2012 - 13:24

Alors qu'un caporal profite pleinement d'une ballade en solo dans une tenue qui ne lui sied guère, et visite en toute impunité les couloirs du rez de chaussé du bâtiment, le combat faisait rage dans l'artère principale du commissariat et dans le garage.

Un sergent artilleur rebelle, qui avait miné le bâtiment avec son escouade reçoit l'ordre de ne laisser praticable que le Hall du poste de Police, ainsi que le parc de véhicules et le couloir bas de plafond mais large et long qui menait à l'Antichambre, salle qui abritait autrefois la lourde porte d'acier et lourdement défendu par les insurgés.

Alors qu'un de ses hommes allait appuyer sur le détonateur, un tir croisé des troupes régulières le fauche. Basculant en avant, la vie quittant son regard pourtant déterminé l'instant d'avant, le détonateur ne quitte pas sa main. Les explosifs n'allaient pas oeuvrer à l'avantage de la Cause.

Pourtant. D'un geste résolu d'outre tombe du soldat insurgé, ou du fait du hasard des combats, les charges détonent. Le caporal se retrouve derrière une porte le menant au hall, au niveau des lignes du CSNU, mais le couloir s'effondre. Quelle idée d'avoir retourné sa veste au coeur d'une bataille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Freeman
Rebelles, Traître, Ancien Marines des Forces Spéciales
avatar

Nombre de messages : 958
Age : 36
Localisation : Là où les combats sont !
Humeur : Tendus
Date d'inscription : 18/11/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : MA5B
Autre Compte : Rex - 98
Arme n°2 : M 90 (/ couteau)

MessageSujet: Re: Guettez l'Aube... [Terminé]   Mer 2 Mai 2012 - 14:58

Quel merde, ces salaud d'insurgés étaient résistant. John tira une nouvelle fois avant de changer de chargeur, plus que deux. Si le combat continuait et qu'aucun renforts n'arrivait dans les deux minutes ils seraient abattue par l'opposition. Le Major regarda deux marines se barrer, les oubliant il tira une rafale courte mais relativement précise pour abattre deux rebelles. Coups de chances de sa part ? certainement vue le chaos qui régnait ici.

- Tenez bon Freeman. J'envoi 50 marines commandé par le lieutenant Kenneth sur votre position. Le capitaine FiztPatrick de la Navy vient de dépêché près de 200 hommes depuis l'orbite. Arrivée estimée, Cinq minutes, point d'insertion par le toit et le garage.

John tira une nouvelle fois avant de se remettre à couvert, observant quelques uns de ces soldats blessés ou attaché à leurs armes comme tenue par des menottes. John ne regarda pas les cadavres, il y en avait trop, bien trop pour le satisfaire d'une victoire... Soudain un homme se leva du balcon, l'action fut si rapide que même John avait du mal à croire que c'est put être lui qui l'ai touché.


-Amiral, j'ai besoin que vou...
une série d'explosion stoppa net la demande du Major, quelque chose n'allait pas et ne serait certainement pas plus rassurant qu'avant, lorsque il regarda un accès où autrefois se trouvait une porte, il remarqua des ombres. Freeman vérifia la position de son couteau, toujours en place, puis regarda un des marines à sa portée. Il ne lui donna qu'un ordre, celui de balancé la fumigène entre sa position et celle de ce qui autrefois était une porte. Il se tourna ensuite vers deux ordres soldats pour leurs ordonné de le suivre. John posa son MA5B et prit son M90, le combat allai être amusant ou mortel !
Lorsque le Fumigène fut envoyé, le marine courut avec deux militaire en direction de l’accès, retenant sa respiration comme il le pouvait, le Canon de l'arme devant lui et le doigts prêt à faire feu. A peine fut-il hors de l'intense fumée, qu'il percuta de plein fouet un rebelle, le chocs fut si puissant que le rebelle fut éjecter contre la parois avec le major, qui tenta par la même occasion de reprendre ces esprits tout en tirant dans l'abdomen de l'insurgé. Les deux marines s'était occupé des trois autres, quand John se releva il put remarqué les impactes de balles de là où il venait.

Le Major secoua la tête une seconde avant de se faire suivre par les deux marines, normalement, le couloir dans lequel il était semblait être un carrefour. Même si la moitié sembla détruit par une explosion, seul l’accès à un ascenseur que quelque gravats tentait de bloqué lui permettait de se retrouver un étage plus hauts...
Les Marines regardèrent le major, puis le suivirent pour le second étage. John avait un plan très simple, annihiler le second étage avant de s'attaquer au premier. L’ascenseur monta rapidement, une dizaine de seconde pour arrivé dans le lieux prévu. Le balcon supérieur était semble t-il occupé par cinq ou six rebelles. Malgré le bruit du combat, un des insurgé se retourna vers l’ascenseur pour aussitôt se voir la gorge tranché par un des soldats, laissant alors libre accès au Major et à son camarade de faire une attaque furtive.
John s'approcha du second Rebelle, le premier ayant été exécuté par le militaire, Freeman attrapa la tête de la cible et la lui brisa. Lorsqu'il tourna la tête il n'en restait plus que trois. Chacun des marines avait le sien. John se rapprocha du plus éloigné qui pour demander quelque chose remarqua la présence de l'officier, le réflexe du rebelle fut surprenant car le poings partit directement au visage de Freeman, évitant le coups en reculant la tête avant de l'attraper, tirer l'individu vers lui pour le frapper de son poings droits. Désorienté, le Rebelle n'eut pas le temps de voir ce qui suivit, car John l'attrapa par la tunique pour le balancer par dessus la barrière, arrivé en bas, l'homme se mit à hurler de douleur.
John fut plus ou moins satisfait de cette action, car laissé un homme vivant et gravement touché n'était pas sa tasse de café !.

Bien le bonjour, chers marines du CSNU... Je me présente, l'anonyme, pour vous servir... Ou plutôt pour servir la cause. Pour votre plus grande joie je vous informe qu'une multitude de manèges vous attendent si vous continuez votre avancée dans ce batiment, n'aimant pas faire couler le sang, j'aimerais que vous laissiez gentiment tomber et que vous nous laisseriez faire notre travail tranquilement, dans le cas contraire, je ne crains que vous ne soyez dans l'obligation de subir de lourdes pertes et de nous voir, quand même finir notre boulot, sur ce, je vous laisse en charmante compagnie...

[i]Lorsque John allait ordonner au troupes de faire demis-tour, il croisa le regard de trois hommes vêtu de noir menaçant à qui les deux marines se trouvaient à leurs pieds, la gorge tranché. Ce n'était pas vraiment des insurgés comme il avait l'habitude d'en voir, d’ailleurs il le faisait penser à la brigade du loups ce qui produisit chez John le réflexe de laissé glisser le canon du M90 dans sa main pour pouvoir atteindre la poignée rapidement. L'un des trois hommes eu un rictus avant de sauter le premier sur Freeman, le Major eu comme seul idée de levé le Fusil à pompe pour tirer une salve dans le tibia de l'assaillant, le faisant faire une bond en arrière. Aussitôt, Les deux autres courraient vers lui. John ne prit pas la peine de recharger l'arme et balança celle-ci au visage d'un des deux commandos rebelle, l'action lui fit gagner une seconde, suffisamment pour faire décoller le plus proche par dessus la balustrade avant de dévier le canon que le rebelle était sur le point d'utiliser et le frapper à la gorge, récupérant le fusil pour tirer, ne laissant qu'un clic sonore, John réarma et tira la salve qui vint propulser le rebelle en arrière, la tête à moitié déchiqueté.
John se rapprocha du Dernier soldat, le blessé qui semblait chercher son M6C plus loin en arrière. Freeman leva d'une main le Fusil à pompe, laissant place dans son imagination à un "Asta la Vista" et tira...à coté. Le canon de l'arme venait d’être dévié par le type qui aurait du chuter, le rebelle frappa à l’arrière du genoux pour le faire mettre à genoux, l'attrapa à la gorge et commença une strangulation dans les règles de l’art. John sortit son couteau placé juste au bas du dos et le planta dans le genoux du rebelle qui relâcha prise, John ne se laissa pas le temps de reprendre sa respiration qu'il se retourna et fit un croche pied pour faire tomber l'individu au sol. John récupéra le couteau tout en marchand sur la gorge du rebelle et balança le couteau dans celui qui tenta de s'échapper, le type à qui le Tibia manquait !
Lorsque ce fut fait, il releva le rebelle au sol pour le balancer de nouveau par dessus la balustrade en le regardant cette fois-ci chuter et rejoindre son ami... Juste à coté ! Au moins il ne hurlerait plus...

Puis il repartit chercher son couteau, son M90 et se prépara à redescendre pas l’ascenseur, cependant l'une des portes du second étage lui donnait un désire d'aventure derrière les lignes ennemies, logiquement le Sous sol était condamné...mais le toit ?


Dernière édition par Maj.Freeman le Mer 2 Mai 2012 - 18:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carl Sorince
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 636
Age : 22
Localisation : Planqué derrière mes hommes.
Humeur : Oh...Ohoh...Vous voulez vraiment savoir ce qui se passe dans ma tête?
Date d'inscription : 20/01/2011

Feuille de personnage
Arme n°1 : M45 TS
Autre Compte : Dar'Lauc
Arme n°2 : pistolet M6D SOCOM

MessageSujet: Re: Guettez l'Aube... [Terminé]   Mer 2 Mai 2012 - 16:47

Carl tirait, il ne faisait que cela depuis tout a l'heure en faite, tiré, rechargé...Ca en devenait lassant...Fatiguant. Oui c'est exactement ça...Fatiguant. Un mécanisme s'enclenchant automatiquement, appuyer sur la gâchette, ce mettre a couvert, rechargé...Puis ce relevé...Et appuyer sur la gâchette.
Son corps ce mettait en mouvement tout seul, laissant l'esprit de Carl vagabondé la ou il le voulait. Habituellement, son état s'améliorait au moment ou il trouvait une cible particulière a visée, a poursuivre, puis a tué...Mais la...
Aucun rebelle ne sortait du lot, aucun rebelle ne valait le coup...Alors Carl tirait, ce mettait a couvert, rechargeait...Puis ce relevait. Et cela l'attristait... Il avait perdu son sourire qui le suivait partout, celui qu'il avait eu en écrasant la gorge de ce pauvre gars, celui qu'il avait eu lorsqu'il avait tué ce type qui rampait jusqu'a son flingue...Celui qu'il avait eu en faisant souffrir...Celui qu'il avait eu, il y a bien longtemps, en apprenant la mort d'un proche et en remarquant le désarrois de l'autre...
Même la souffrance ne le consolait pas.
Même le souvenir des visages en larmes, de la peur ou de la tristesse dans les yeux ne suffisait a le sortir de cet état...Il aurait tant aimé avoir une cible.

Quelque chose le tira de ses songes, quelque chose d'humide qui avait giclé sur son visage...Le sang de son collègue moustachu, qui avait la gorge ouverte désormais...Derrière lui ce trouvait un rebelle armé d'un couteaux qui eut la très bonne idée de frappé sur le moustachu encore debout pour qu'il s'effondre sur son allié...
Ecrasé par le poids de son collègue, Carl tomba a la renverse...Et s'écrasa sur le sol trempée de sang.
Tout en repoussant le cadavre a moustache a coup de pied et roulant sur la droite pour esquivé un coup de couteaux plongeant dangereusement vers sa gorge, Carl tenta de sortir de son holster son M6D SOCOM, n'y parvenant pas, il ce contenta d'esquivé un autre coup du rebelle semblant s'énervé sur lui, la lame le toucha au bras et il hurla...
La douleur le fit sourire, puis elle l'énerva.
Le rebelle tenta de le saisir par la gorge, Carl le prit de cour, Carl lui prit la tête, Carl lui enfonça ses pouces dans les yeux...Et appuya...Le rebelle hurla...Il continua d'appuyer...Quelque chose éclata, le rebelle tomba a terre en ce tordant de douleur, le marines ce releva et, tout en ce mettant a peu près a l'abri des tirs ennemis, attrapa la lame du soldat ennemis...Il lui enfonça dans la poitrine, lentement...Pas assez profondément pour tué, mais suffisamment pour que n'importe quel humain soit paralysé par la douleur, saisissant son fusil a pompe de sa mains libres, il colla le métal froid du canon contre le crâne du pauvre homme désormais dépourvu d'yeux.
"-Tu veut que sa s'arrête ?
L'homme hoqueta puis hocha la tête.
-J'vais te faire un aveu, j'déteste usé des munitions inutilement...Alors j'ai une idée...Ta lame est planté juste au dessus de ton cœur, si jamais tu la laisse comme ça, t'en as encore pour quelque minute...Si au contraire t'as envie que sa s'arrête, t'as juste a enfoncé la lame un peu plus...Sa te dit ? Je te laisse la et tu te bute tout seul comme un grand?"

Le rebelle aurait pu le fixé d'un air terrifié, mais il n'avait plus d'yeux...Alors bon.

Quelqu'un gueula dans les hauts parleur du bâtiment...Quelqu'un servant les rebelles.

"Frères d'armes, laisseriez vous la Cause tomber entre les mains de l'ennemi !"

C'était pas bon, vraiment pas...Ce genre de connerie allait encouragé les ...

"Jamais!"

Ils avaient tous hurlés en même temps, tel une seule et même engeance, ils c'étaient rués vers les soldats de l'UNSC qui reculaient, qui ce repliaient même !!!D'un coup, les marines étaient écrasé par les forces ennemis. Carl s'apprêtait a sortir de son couvert pour suivre les soldats en retraite, lorsqu'il aperçut un rebelle sur sa droite, lui fonçant dessus, tirant de courte rafale sans même s'abrité, il leva les yeux au ciel et visa cet espèce d'énergumène assez stupide pour foncer ainsi dans le tas, il pressa la détente et ne prit même pas la peine d'observé sa mort...
C'était quand même le deuxième qui lui faisait le coup.

Il enjamba un banc, fut bousculé par un marines vraisemblablement paniqué, les rebelles fonçaient, tranchaient, écrasaient, mais surtout tuaient tout reste d'opposition, la véritable marée humaine repoussait les marines de façon plutôt violente...Carl ce retourna juste a temps pour voir un rebelle ce préparé a lancé une grenade vers la table ou il avait entreprit de ce réfugié, pas le temps de visé, les deux marines qui c'était déjà réfugié là-bas était condamné, tant pis...
Il sauta sur la gauche, une partie du mur c'était effondré et Carl en profita pour ce réfugia sous l'important tas de débris...L'explosion de la grenade suivit des cris des marines ce firent entendre, Carl ne bougea pas, autant attendre que la situation s'améliore, ou qu'un rebelle passe a proximité du tas de débris. S'enfonçant d'avantage dans les débris dont l'un d'eux manqua de l'estropié, Carl fit un léger bilan alors qu'un autre guignol, un certains ''anonyme'' d'après ces dire, ce faisait remarqué via les haut parleurs du bâtiment.

Carl ce tint la tête.
Le mec, celui qui parlait de la Cause avec un grand "C"...Sa devait être quelqu'un de reconnu chez les rebelles...Il devait être un officier supérieur ou l'équivalent dans leur rangs...
Il donnait du courage aux troupes en gueulant dans son haut parleurs...
Si il tombait, le morale des troupes baisseraient, c'était sur...Alors il devait tombé.
Carl frissona, il avait reprit son sourire, il devait trouvé cet homme, il devait le faire crié...Le ridiculisé...
Il avait trouvé sa cible...Et il en était ravis...

Planqué dans le tas de débris, il rechargea tranquillement son arme...
Puis il attendit que les marines contre attaque.

_________________
"Je me présente, Carl Sorince, sarcastique, cynique, cruel et schyzophrène...Passons maintenant à mes points négatifs..."-Carl Sorince, auteur du roman "moi, mon reflet, mes photos et encore moi."

"Il est normal qu'un sale gosse comme moi soit devenu celui que je suis désormais...C'est à dire un tueur mieux placé et mieux payé que les types biens."-Carl Sorince à propos de lui-même.

"Mes gars...Mes exécuteurs...Sont pas des héros. Non, pas des héros...Et moi non plus d'ailleurs. Nous sommes bien mieux. Nous sommes des tueurs de héros."-Carl Sorince à propos des sanglots.
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Kelrod
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 145
Age : 25
Humeur : ...
Date d'inscription : 18/04/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : DMR
Autre Compte :
Arme n°2 : M6C Socom

MessageSujet: Re: Guettez l'Aube... [Terminé]   Mer 2 Mai 2012 - 17:02

L'idée de se mêler aux rebelles avait était abandonner par Max, qui préféré rester éloigné de ses ennemies. Il avançait rapidement dans les couloirs du commissariat en évitant le plus possible un quelconque contact avec qui que ce soit.
A présent, le Caporal était au rez de chaussé du bâtiment et un bruit de bataille était tout proche. Dans sa tenue actuelle, les forces du CSNU allait lui tirer dessus sans sommation. Il se retrouva devant une porte, qui menait à première vu au Hall de police. Il devait se changer en vitesse. Tout à coup plusieurs explosions se firent entendre, les murs se mirent à trembler, et le couloir commençait à s'effondrer. Max se rua vers la porte et la passa de justesse. Un message fût émis via les haut parleurs du commissariat:

-Bien le bonjour, chers marines du CSNU... Je me présente, l'anonyme, pour vous servir... Ou plutôt pour servir la cause. Pour votre plus grande joie je vous informe qu'une multitude de manèges vous attendent si vous continuez votre avancée dans ce bâtiment, n'aimant pas faire couler le sang, j'aimerais que vous laissiez gentiment tomber et que vous nous laisseriez faire notre travail tranquillement, dans le cas contraire, je ne crains que vous ne soyez dans l'obligation de subir de lourdes pertes et de nous voir, quand même finir notre boulot, sur ce, je vous laisse en charmante compagnie...

-C'est qui celui-là encore ?!

Le Caporal reprit son souffle, le couloir était maintenant complètement obstrué. Il regarda autour de lui et vit les corps de marine, la gorge tranché. Il tira l'un des cadavres dans un coin et se changea. Si on le surprenait en train de faire ça, il se ferait aussi descendre. Heureusement pour lui, la bataille dans le Hall occupait tout les esprits. Il remit son casque et aperçu du mouvement dans l'ombre, Kelrod se retourna au moment même où un gars vêtu de noir lui fonçait dessus. Il n'avait pas l'uniforme d'un marine, alors Max leva son DMR et lui tira deux balles dans la poitrine. L'assaillant s'effondra à ses pieds, ce dernier avait un couteau sanguinolent dans sa main. C'était surement lui qui avait tué les marines posté ici. Il le fouilla, à part le couteau et un M6C, ce mec n'avait rien d'autre.

-Sans doute une sorte de commando. Pensa t'il


Le Caporal laissa le cadavre et partit en direction des coups de feu, il devait rejoindre le reste des marines dans le Hall. Lui et son pain de C4 allaient peut-être se rendre utile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bobby McColdi
ODST, 1ere Classe
avatar

Nombre de messages : 81
Age : 23
Localisation : Devant mon PC
Humeur : FAN DE HALO
Date d'inscription : 24/10/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Mitraillette SMG 7S
Autre Compte :
Arme n°2 : Fusil à pompe M90

MessageSujet: Re: Guettez l'Aube... [Terminé]   Mer 2 Mai 2012 - 18:05

Désormais, Bobby n'avait, pour l'instant, qu'un seul objectif, faire péter ce balcon à la con ! Ses quatre coéquipiers ne le lâchèrent pas d'une semelle, et ils avaient intérêt au risque de se faire botter le cul par McColdi.

Le petit groupe progressait lentement mais surement dans ce qui semblait être un couloir comme les autres, tapis de cadavres rebelles et alliés.

- Fouillez moi ces cadavres, ramassez moi les plaques de ces Marines et prenez toutes les grenade que vous trouverez ! Au boulot !

Les 3 Marines et l'ODST restés avec Bobby acquiescèrent sans broncher. McColdi avait l'air énervé et décidé à faire son boulot. Pendant que ses quatre "larbins" amassèrent les plaques et les grenades qui restaient, Bobby capta un message :

- Bien le bonjour, chers marines du CSNU... Je me présente, l'anonyme, pour vous servir... Ou plutôt pour servir la cause. Pour votre plus grande joie je vous informe qu'une multitude de manèges vous attendent si vous conitnuez votre avancée dans ce batiment, n'aimant pas faire couler le sang, j'aimerais que vous laissiez gentiment tomber et que vous nous laisseriez faire notre travail tranquilement, dans le cas contraire, je ne crains que vous ne soyez dans l'obligation de subir de lourdes pertes et de nous voir, quand même finir notre boulot, sur ce, je vous laisse en charmante compagnie...


- Mais p*tain c'est qui ça encore !? Les gars grouillez vous on a pas toutes la journée !

Sans plus tarder les soldats s'approchèrent de Bobby :

- On a trouvé 10 Grenades standard, est-ce que ça suffira ?

- On fera avec... Bon on arrête de trainer ils ont besoin de nous plus loin, on y va !

Le groupe de choc progressait à grande vitesse, le temps leur était compté, les rebelles pouvaient accéder aux serveurs d'un instant à l'autre.
L'objectif se trouvait à quelques mètres, mais un petit groupe de rebelles fit son entrée et les empêchait d'avancer. Ils étaient trois hommes vêtus de noir, un jeu d'enfant.

- Il ne manquait plus que ça, on se les fait ! Ne balancez aucunes grenades, on en aura besoin ! J'en veux deux sur la droite, planquez vous derrière ce pilier, attendez que Parker et Marlo soient à cours de munitions, et prenez la relève ! Quant à moi j'vais leur foncer dessus pour les finir ! Exécution !

Et ils ne firent pas dans la dentelle, leurs armes crachaient des balles sans interruption. De ce fait, Bobby espérait que les deux Marines partis sur la droite prendrons la relève sur Parker, l'ODST, et Marlo, et ceci sans interrompre les tirs. Les tirs se firent entendre, les rebelles n'eurent même pas le temps d'ouvrir le feu, qu'ils se cachèrent déjà derrière leur couverture. Et c'est ce que Bobby avait prévu. L'ODST fondit droit sur les 3 insurgés et élimina les 2 survivants.
C'était du bon boulot, aucun de ses hommes n'avait périt, et le Hall se trouvait devant eux. Les sifflement de balles ne s'arrêtèrent pas, il vit un homme tombé du deuxième étage pour venir s'écraser sur un deuxième déjà mourant. Quel spectacle ici ! Il leva les yeux et vit les tireurs sur leur balcon, il allait les faire péter.

- Voila notre objectif, sortez les grenades et balancez-les toutes on va leur montrer de quel bois on se chauffe !


Mais à ce moment, un autre groupe de rebelles arriva du couloir d'en face. Mitraillant le groupe de Bobby sans sommation. Bobby, prit de surprise, plaqua le Marines situé à coté de lui au sol. Ce que les autres firent également. Il ne manquait plus que ça !

- Adjudant Isaac ici le soldat ODST 1e Classe Bobby McColdi, nous nous situons actuellement dans le couloir donnant sur le Hall et avons un excellent angle de tire sur le balcon ! Des hommes nous empêchent de balancer nos grenade. On a besoin de vous !

En voyant que le Spartan ne répondait pas Bobby se résigna à balancer une de ses grenades sur le groupe, ils n'allaient pas rester là pendant une heure ! La déflagration élimina le groupe entier, et Bobby fut fier de son lancé. L'opposition ayant été réduite à néant, Bobby lança à nouveau l'ordre, et une pluie de grenades s'abattit sur les tireur surélevés. Les 9 grenades envoyées explosèrent sans se faire prier et les cadavre s'envolèrent de tout les coté pour venir s'écraser sur le sol et les murs.

- " Major Freeman, ici le Soldat ODST 1e Classe Bobby McColdi, le balcon a été détruit, je répète le balcon à été détruit ! Nous attendons les instructions, terminé. " Parker, prend deux Marines avec toi et allez voir ce qui se passe avec l'Adjudant Isaac j'veux un rapport toute les 2 minutes, c'est compris. Toi tu restes avec moi et t'ouvres l'oeil.

- C'est compris. Allez les gars on va voir ce que fou l'Adjudant.

" Où est passé ce Spartan !? "


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toma Seishin
Anonyme
avatar

Nombre de messages : 70
Age : 30
Localisation : Si tu le sais c'est que tu sens une balle traversé ta tête
Humeur : à l’impression qu'un Elite lui découpe le cerveau en apéri-cubes
Date d'inscription : 12/12/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : SMG 7S
Autre Compte :
Arme n°2 : SRS99D AM

MessageSujet: Re: Guettez l'Aube... [Terminé]   Jeu 3 Mai 2012 - 20:31

Une secousse fit trembler le sol sous Cammeron, certainement une explosion dans les égouts... une grosse.
Elle se félicita d'avoir décidée de sortir afin de prendre un peu de hauteurs.

Les rues grouillait de soldats ennemis - son chemin de replis était donc caduque - et se retrouvais obliger de montée dans un immeuble proche.
La patrouille qui surveillait la rue fut très vite réduite au silence mais au vu des troupes qui courrais dans celles adjacente elle n’irait pas très loin toute seul.

Les portes n'était pas fermées n'y occupé par l'ennemi... pas encore du moins.
Cammeron posa des grenades aux pieds des accès et dans l'escalier, sans oublier de piéger l’ascenseur puis entama l’ascension afin de rejoindre un poste de tir d'ou elle pourrais faire du dégâts chez les forces souveraines.

Arrivée à l'avant dernier étage elle aménagea une palissade devant les fenêtres avec des bureaux et autres meubles dont elle pourrait se servir pour tirée.
La vue vers le bâtiment était dégager et elle pu voir l'armure d'un Spartan au milieux des troupes de l'UNSC.


"Merde ! s'ils ont fait venir un Spartan ici sa s’annonce mal pour nous."

Soudain l'échos d'un tir se fait entendre et un corps chute sur le pavé...

"Ils ont des tireurs eux aussi, cool va y avoir du sport."

Elle se déplaça vers l'angle du bâtiment ou l'angle de tir lui permettrait d'entamé un duel de snipers.
Lorsqu'elle fut en position elle chercha l'origine du tir et vit une équipe de tir dans l'immeuble voisin, elle pu même reconnaître un galon de caporal...
Cammeron fit le vide, retint son souffle, et enchaîna deux tirs précis vers l'équipe de snipers adverse, un tir par cibles, puis se déplaça afin de gagner une autre pièce d'ou elle pourrais renouveler ses tirs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djerin Rashkae
ODST, 1ere Classe
avatar

Nombre de messages : 228
Age : 20
Localisation : Jericho VII/Retribution/Reach/Talista (selon l'année)
Humeur : Envie de faire mieux
Date d'inscription : 30/06/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : SRS99D-S2 AM
Autre Compte :
Arme n°2 : M7S Submachine gun

MessageSujet: Re: Guettez l'Aube... [Terminé]   Ven 4 Mai 2012 - 0:53

Djerin couvrait toujours la zone avec ses hommes. Ils abattaient régulièrement des rebelles mais ça restait un beau sac de nœuds, la moitié du bâtiment avait explosée, les combat continuaient mais les marines se faisaient tailler en pièces, et en plus....

"On a deux homme à terre, équipe nord, un tireur et un guetteur!"

Le cri avait fusé de la gorge de Lionel, juste après que deux tirs consécutifs eurent résonné.

"Put*** de m**de! On ne dira pas que je fais mal mon travail! Vous tous, trouvez le tireur, je veux sa tête!"

"Oui chef!!"

Djerin contacta les autres équipes.

"Concentrez-vous sur la couverture, mais restez à l’abri, je ne tiens pas à perdre plus d'homme!"

Djerin balayait les immeubles alentours de la lunette de son fusil. Ce fut Lionel qui repéra le tireur adverse le premier.

"Trois rue vers l'Ouest, sixième étage!"

"Vu! Je l'aligne!...... Merde, elle s'est planquée. Je crois qu'il n'y aura qu'une seule femme sur terre que je pourrais apprécier. Et j'ai bien peur qu'elle soit morte. Je te ferais la peau saleté! Planquez-vous les gars, le temps que je me la farcisse!"

Djerin courut vers une autre fenêtre du bâtiment pendant que les marines se cachaient. Il se repéra rapidement et se mis en joue avant de tirer pour se mettre aussitôt à couvert des balles fusant dans sa direction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toma Seishin
Anonyme
avatar

Nombre de messages : 70
Age : 30
Localisation : Si tu le sais c'est que tu sens une balle traversé ta tête
Humeur : à l’impression qu'un Elite lui découpe le cerveau en apéri-cubes
Date d'inscription : 12/12/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : SMG 7S
Autre Compte :
Arme n°2 : SRS99D AM

MessageSujet: Re: Guettez l'Aube... [Terminé]   Ven 4 Mai 2012 - 1:11

Un tir passa à quelques cheveux de Cammeron alors qu'elle venais juste de sortir de son couvert pour rejoindre une autre pièce pour se fiché dans le bas du mur opposé.

"Tiens on dirais que les pantin de l'UNSC sont plus rapide et coriace qu'avant... ils aurais enfin recruté de bon tireurs ?"

Tout en courant elle visa à travers la fenêtre du couloir alors que les autres tireurs se m'étais en branle pour se planqué et plaça deux autres tirs juste avant que leurs tête ne disparaissent derrière un parapet ou un mur et en plaça un troisième vers l'endroit d'ou venais le tir adverse avant de disparaître derrière un mur...

"Sa va être serré si l'UNSC commence à avoir de bon élément... Mais tu n'a pas survécu tant d'années pour mourir comme une débutante hein ?"

Elle lança un fumigène dans la pièce voisine et se jeta à terre tout en rampant vers une autre, quand elle tomba sur un porte manteau qui lui donna une idée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Guettez l'Aube... [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Guettez l'Aube... [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une aube funeste ...
» La milice, et l'Aube Ecarlate.
» Zelda Majora's Mask - L'aube du 4EM JOUR !
» En combien de temp l'avez vous terminé ?
» La lumière de l'aube

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Halo Fight :: Espace contrôlé par le CSNU. :: 
Arcadia
 :: Pirth
-
Sauter vers: