Forum Rpg sur l'univers d'Halo
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mont Séléné (Attaque d'une base Rebelle- Max et Carl)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
John Freeman
Rebelles, Traître, Ancien Marines des Forces Spéciales


Nombre de messages : 958
Age : 35
Localisation : Là où les combats sont !
Humeur : Tendus
Date d'inscription : 18/11/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : MA5B
Autre Compte : Rex - 98
Arme n°2 : M 90 (/ couteau)

MessageSujet: Mont Séléné (Attaque d'une base Rebelle- Max et Carl)   Jeu 26 Avr 2012 - 0:55

Séléné, un monde légèrement paradisiaque si l'on y mettait un soleil moins brulant la journée et une température moins basse la nuit. Une planète composé principalement d'eau et des hamas de terres passant pour des iles sans arbres... L'oxygene venant principalement des algues.
Deux pélicans survolèrent ce qui se présentait comme un océan en dessous de l'appareil, l'un des pilotes regarda ces moniteurs tout en vérifiant les systèmes de sécurité avant de lever le pouce pour signaler à l'homme chargé des opérations qu'ils pouvaient se préparer. L'individu de grande taille se retourna pour regarder les troupes, ou du moins une partie des troupes présente à bord.
Le militaire regarda la soute avant de commencer à exposer la mission via la COM.


Soldats, comme vous le savez déjà, votre mission est d'attaquer une base de Rebelles et de la sécurisé, une fois fait appeler le CSNU pour que l'on vous envois des renforts. Alors mes ordres seront simple, neutralisez moi tout ennemis Hostiles, homme comme femme. J'exigerais de vous un professionnalisme exemplaire, garder à l'esprit que vous n’êtes qu'une vingtaine au total et aucune informations sur l'ennemi, vous serez déposez à deux endroits à la fois.
Le Pélican où je me trouve possède l'équipe Alpha, le second pélican possède Bravo.
Vous me prenez leurs bases coûte que coûte ! Au moindre commentaire stupide j'écrase la vermine sur le sol et lui fait bouffer du plomb ! Des Question ?

La question final aurait put être évité, le militaire ne regarda pas une seul fois les soldats. Soudain, quelque chose tapa contre la porte menant au cockpit, John regarda le caporal présent dans la soute comme pour lui exiger de rester professionnel.


Bien, Messieur, préparez vous ! on vous dépose...

Objectif

Les deux pélicans se séparèrent pour déposé les troupes chacune d'un coté d'une ile de douze kilomètres de diamètres, la nuit peut caché l'avancer des troupes du CSNU au rebelles, composé principalement d'ouvrier de manufacture d'arme et comme garde d'ancien policier ou marine ayant quelques années d'expérience.
L'ile à une géographie très simples, principalement des petits monticules de quinze à vingts de haut sur lequel on peut voir des sentinelle . La base se trouve dans une "cuvette", un grillage l'entour et se trouve éclairé par quatre mirador.
la base ressemble simplement à une sorte de tunnel creusé dans un des monticules qui l'entoure.
Tout bon tacticien verrait deux moyen de parvenir à l'intérieur, par la manière furtive pour causer quelques sabotages ou d'un assaut Frontal risquant d'alarmer toute les troupes à l’intérieure de la bases et des alentours...
Alpha commencera au Nord Est et Bravo au Sud Ouest.

Objectif 1: Sécurisé la Base
Objectif 2: Attendre les renforts
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carl Sorince
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef


Nombre de messages : 634
Age : 21
Localisation : Planqué derrière mes hommes.
Humeur : Oh...Ohoh...Vous voulez vraiment savoir ce qui se passe dans ma tête?
Date d'inscription : 20/01/2011

Feuille de personnage
Arme n°1 : M45 TS
Autre Compte : Dar'Lauc
Arme n°2 : pistolet M6D SOCOM

MessageSujet: Re: Mont Séléné (Attaque d'une base Rebelle- Max et Carl)   Jeu 26 Avr 2012 - 2:14

" Au moindre commentaire stupide j'écrase la vermine sur le sol et lui fait bouffer du plomb ! "

Pourquoi diable fallait-il qu'il ce trouve dans le pélican de ce vieux con?

"Pas drôle..."

Carl ravala son vomit dans un rictus de dégout...Les transports en pélican, c'était pas son truc.
Au dessus de lui, ce foutu gyrophare, signe qu'ils n'allaient pas tardé a arriver, n'arrêtait pas de clignoter d'une lumière rouge et faible qui ne loupait pas l'occas' d'augmenter son foutu mal de crâne...
Il en avait marre de cette putain de tête, il l'aurait bien enlever, après tout, c'était connu que les marines ne s'en servait pas souvent...
Mais il avait besoin de ses yeux...Et ceux-ci ce trouvaient sur sa tête.

"Qu'est ce que c'est que cette réflexion a la con que je me fais moi?"

"Bien, Messieurs, préparez vous ! on vous dépose..."

Carl ce leva et attrapa son fusil a pompe de manière a peu près sur...
Les soldats derrière lui l'imitèrent, observant les déplacement plus qu'aléatoire de leur leader.
Il tenta de remettre son casque une vingtième fois, puis, constatant l'échec le jeta sur le sol froid du pélican...Etrange que ce sol soit si froid d'ailleurs , vu la chaleur qui régnait a bord.
Un de ses soldats doté d'un mono-sourcil tout a fait disgracieux fit d'un ton assuré :

"-Monsieur, vous devriez garder votre casque, je ne suis pas sur que...
-Commence pas a me faire chier toi , ses trucs servent a rien face a des balles réelles..."

Ricanement en fond, une jeune femme un peu trop robuste pour être belle envoya une vanne au marines mono-sourcilien que Carl n'écouta même pas.
La rampe du pélican s'abaissa...
Il faisait nuit, le décor était on ne peu plus...
Décourageant...
Des rochers, pas d'arbres, pas des masses d'abris...

"Bordel..."

Ils allaient devoir ce la jouer fine, la base devait être bien fortifié et surement avec un magnifique no-man's land en guise d'entourage.
Quelque chose remonta du fond de sa gorge.
Finalement son casque allait peut-être servir a quelque chose...Il ce baissa rapidement et l'attrapa alors qu'il roulait sur le sol toujours aussi froid de ce putain de pélican.
Puis il régurgita son diner dedans.
Ceci fait, sous les regards ahuri des ahuris qu'il devait commander, il sortit du pélican et jeta son casque au loin dans un magnifique tourbillon de sauce...
Il en avait marre de tout le temps dégueuler...Surement l'émotion...Ou le mal de crâne...Ouai, c'était le mal de crâne.
Les marines descendirent deux par deux de façon tellement organisé qu'il trouva cela ridicule...Il tapa discrètement dans ses mains en articulant de manière sarcastique :

"-Allez les enfants, deux par deux, si vous êtes sage durant le cours vous aurez le droit qu'a un seul coup de martinet...Il reprit d'un ton un peu plus agressif. Si vous pourriez être un peu moins organisé et un peu plus rapide..."

Ils finirent par être tous descendus, Freeman les observait d'un œil amusé s'interrogé sur la manière de faire de leur chef.
Puis le pélican redécolla.
Il détestait ce mec... L'envoyer dans une mission de merde était une chose , l'envoyer faire une mission de merde en commandant des hommes en était une autre.

Carl soupira puis reconsidéra a nouveau le terrain...
Terre grise, quasi pas de végétation, des putains de rochers a perte de vue, les lumières des projecteurs de la base rebelles illuminait le ciel au loin...
Ses soldats attendait, confiant, un peu trop d'ailleurs...
Car il ne connaissait pas Sorince.
Il fallait un plan.
Il fit signe a ses soldats de le suivre d'un geste agacé tout en activant sa radio :

"-Alpha a Bravo , vous me recevez? Faut qu'on cause mec, on pourra pas infiltré cette base avec nos deux escouades...Je suggère de faire une diversion avec mes gars pendant que vous rentrez sans frappez a la porte.
J'espère que t'es d'accord parce que je sais que derrière moi, ils le sont pas."


Les marines derrière Sorince approuvèrent par de nombreux jurons.
Il ce tourna vers eux, et, tout en manquant de trébuché fit d'un ton a la limite de la politesse :

"-Un 'blême les gars?"

Pas de réponse.
Pas étonnant.
La plupart des marines sont fait ainsi, acceptant avec regret le fait de ce sacrifié mais l'acceptant quand même...
C'est con? Ouai, mais comparez a des grognards, c'est une putain d'idée de génie.

Comprenant qu'il n'aurait jamais de réponse, il ce replongea dans ses problèmes existentiel, il allait devoir marcher...Et il détestait cela.

"On vous dépose a 1,5 km de la base, sa vous fera les pieds et vous empêchera de vous faire éclaté par les tourelles."Avait dit le pilote.

Sa faisait quand même 1,5km de marche...
Ca risquait d'être long...Et chiant.

La radio grésilla ...Et il écouta attentivement.

_________________
"Je me présente, Carl Sorince, sarcastique, cynique, cruel et schyzophrène...Passons maintenant à mes points négatifs..."-Carl Sorince, auteur du roman "moi, mon reflet, mes photos et encore moi."

"Il est normal qu'un sale gosse comme moi soit devenu celui que je suis désormais...C'est à dire un tueur mieux placé et mieux payé que les types biens."-Carl Sorince à propos de lui-même.

"Mes gars...Mes exécuteurs...Sont pas des héros. Non, pas des héros...Et moi non plus d'ailleurs. Nous sommes bien mieux. Nous sommes des tueurs de héros."-Carl Sorince à propos des sanglots.
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Kelrod
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef


Nombre de messages : 145
Age : 24
Humeur : ...
Date d'inscription : 18/04/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : DMR
Autre Compte :
Arme n°2 : M6C Socom

MessageSujet: Re: Mont Séléné (Attaque d'une base Rebelle- Max et Carl)   Jeu 26 Avr 2012 - 2:40

Le Pélican se posa sur une étendue désertique, la nuit leur offrant une bonne couverture ils allaient profité de l'obscurité pour frapper.


- Equipe Bravo, go go go !

10 marines descendirent du pélicans, ils étaient tous équipés de lunettes à vision nocturnes, d'un DMR avec silencieux, d'un M6C et de 2 grenades. Le Caporal fit signe au pélican de partir en levant son pouce. L'escouade de marines s'éloigna du point d'atterrissage et se mit en à couvert, derrière une sorte de petite colline.

- Bon, vérifiés votre équipement et que ça saute !

Ils s'exécutèrent. Le Caporal Max Kelrod regarda le paysage, c'était foutrement désertiques, un vrai no man's land par endroit.

- On est paré, Chef !
- Okay, vous 3, vous venez avec moi ! Les autres vous nous suivez à distance.
- A vos ordres !
- On est à environ 2 km de la base rebelles Bravo-1, en route !

Les 4 hommes vêtus de noir, avançaient rapidement, le terrain leur permettaient une progression sans trop d'effort, se mettant à couvert à chaque monticule de terre ou rocher qui se trouvait sur leur chemin. 2 km plus loin le Caporal leva son point et son escouade se figea. Il montra du doigt une colline, un peu plus loin, on pouvait distinguer la forme d'une personne... armé.

- Une autre à 11h chef !

Les 2 sentinelles étaient éloigné d'environ 200 mètres l'une de l'autre, chacune sur une colline. Le Caporal scruta au loin, on pouvait voir de la lumière. La présence des sentinelles et de cette lumière indiquait que la base rebelle n'était pas loin. Kelrod se retourna vers ça petite équipe:

- On va s'occuper des sentinelles en même temps, servez-vous un maximum des couverts naturels , il n'ont pas de vision nocturne, il ne nous verront pas arriver, Gareb avec moi !

Il se séparèrent en groupes de 2, l'une sur le flanc droit et l'autre le gauche. Ces monticules de terre était les cachettes idéal, et les sentinelles ne s'apercevaient pas qu'on les contournaient. Les équipes se retrouvèrent derrière les deux collines. Max fit signe à Gareb de rester en retrait et grimpa. La sentinelle était de dos, il sortit son couteau et l'enfonça dans la gorge de sa victime, dont le crie fut étouffé par la main gauche de son assassin. Kelrod tourna la tête en direction de l'autre sentinelle, elle n'était plus là. « Parfait » pensa t-il. Il descendit du monticule et rejoignit le reste de sa demi-escouade. Le paysage était toujours le même, sauf que maintenant on pouvait apercevoir un Mirador qui projetait une lumière dans une sorte de cratère entourer par un grillage.

- A couvert !

Ils se dissimulèrent derrière une colline de presque 10 mètres de haut. Max leva les yeux, il pourrait aisément se faire une petite idée de la base en l'escaladant.

- Rester là, je vais jeté un coup d'oeil à cette base

Il grimpa sans mal cette petite ''montagne'' dont les prises étaient abondante. Une fois au sommet, il put voir de lui même quatres miradors qui éclairé la base, il ne pouvait pas voir l'intérieur de la base, mais pour l'instant ce qu'il venait de voir lui suffisait. Il descendit rapidement, et une fois arrivait en bas sa radio grésilla:

- Alpha a Bravo , vous me recevez? Faut qu'on cause mec, on pourra pas infiltré cette base avec nos deux escouades...Je suggère de faire une diversion avec mes gars pendant que vous rentrez sans frappez a la porte.
J'espère que t'es d'accord parce que je sais que derrière moi, ils le sont pas.


- Bravo ici Alpha, d'accord pour une diversion, une fois qu'on est à l'intérieur, on va coupé le courant et neutralisé un maximum de gardes. Vous chié pas, ou je vous éclate la tronche si je m'en sors ! A vous.

La voix de ce mec lui donnait des envies de meurtres, comme ci il n'en avait rien à foutre de cette mission. Il secoua la tête, comme pour chassez la voix du type de son esprit et attendit la réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carl Sorince
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef


Nombre de messages : 634
Age : 21
Localisation : Planqué derrière mes hommes.
Humeur : Oh...Ohoh...Vous voulez vraiment savoir ce qui se passe dans ma tête?
Date d'inscription : 20/01/2011

Feuille de personnage
Arme n°1 : M45 TS
Autre Compte : Dar'Lauc
Arme n°2 : pistolet M6D SOCOM

MessageSujet: Re: Mont Séléné (Attaque d'une base Rebelle- Max et Carl)   Jeu 26 Avr 2012 - 18:17

"- Bravo ici Alpha, d'accord pour une diversion, une fois qu'on est à l'intérieur, on va coupé le courant et neutralisé un maximum de gardes. Vous chié pas, ou je vous éclate la tronche si je m'en sors ! A vous!"

Dit comme ça, c'était tout a fait charmant.
Il répondit en ricanant :

"-T'inquiète pas, si on ce "chie", tu t'en sortiras pas mon grand...Bonne chance"

Ce type paraissait quelque peu agressif, ce genre de "spécimen" était toujours marrant a observer...
Ses marines derrière échangèrent des regards inquiet.
Ils passèrent devant un énorme rocher qui ressemblait a s'y méprendre a un tas d'humains que l'on aurait empilé de façon plus ou moins ridicule.

Il ricana en imaginant un plan d'infiltration impliquant le faite de ce faire passer pour un rocher.

"Ce serait sacrément con"

Il secoua la tête de façon fatigué, il imaginait vraiment n'importe quoi ces temps-ci.

"-Monsieur?"

Un marines derrière lui, blanc comme un linge, il baissa les yeux quand Carl ce tourna vers lui.

"-Oui?
-Comment comptez vous attirez leur attention? Pas que je veuille discuter votre autorité mais...
-T'as des grenades?
-Ou...Oui monsieur.
-Alors qu'est ce tu me les brise, on en lance une ou deux contre leurs murs, ils nous tirent dessus, on ce planque derrière un rocher, on attend que les lumière s'éteignent...Et la..."

Carl caressa son fusil a pompe en souriant.
Le marines le fixa en reculant légèrement.

"-Compris chef..."

Le marines était visiblement le porte parole de plusieurs autres soldats car tous eurent le même faciès affligé en écoutant le résumé du plan.
Il avait réussi a les inquiété...
Tant pis, après tout, ces types étaient de simple aspirateurs a balles, ils attireront les tirs pendant que Carl ce terrera dans un coin.
Dans un très petit coin.
C'était assez marrant en faite de commander des moutons...La seule chose pouvant vous salir était les tripes de ceux-ci...
Tant que ce n'était pas les siennes...

Plongé dans ses pensées, il parvint tout de même a voir le temps passé, ils progressaient vite, ils avaient croisé quelques miradors plein de poussière, abandonnés ou pas, quand ils ne l'étaient pas, ils le devenaient.

Nuque brisées, gorge tranchées, dans certains cas éventrations, le sang des pauvres victimes aspergeaient le visage de Carl, affichant un rictus de contentement qui effraya un de ses soldats, un roux d'une vingtaine d'années, surement un bleu assez con pour avoir accepté cette mission.
Le genre de connard qui pensait que des engeances telles que : honneur, gloire, respect. Servait a quelque chose en cette galaxie.
La survie importait, pas l'honneur.
La gloire venait de la réputation...La réputation, on pouvait s'en créé une facilement...Si on rentrait seul survivant d'une mission.

Carl avait voulu s'occuper personnellement de tout les gardes, des cibles faciles qui le satisfaisait pleinement.
Carl avait peut être un grains...Peut être même deux...Il c'était souvent posé la question...Mais il s'en foutait.
A la cinquième victime, ils trouvèrent la base.
Rampant parmi les rochers, ils observèrent attentivement, une grande base remplie d'une cinquantaine d'hommes ou plus, illuminé qu'elle était, par de nombreux projecteurs qui passaient en revus toute la zone.
Une cinquantaine...
Ils étaient vingt deux...
Infériorité numérique, position fortifiée du coté ennemis...
Carl analysa rapidement ses chances de survie si il s'en tenait au plan...Si il couvrait simplement l'avancée de Bravo.
Il n'en avait que peu ...Le terrain était totalement a découvert, quelques rochers ne les abritant pas des tirs de roquettes.

"Okay...Si ça crains trop...On passe au plan B."

Le plan qu'il mis au point a ce moment la était d'une extrême lâcheté...Et d'un extrême sadisme.
Il alluma sa radio tout en intimant a ses alliés de le laisser seul.

"-Alpha a Bravo , en position...J'espère que vous allez être rapide, parce qu'ils tiendront pas longtemps.Je lance l'assaut dans environs 90 secondes...On ce retrouve de l'autre coté...On ce retrouve de l'autre coté."

Il l'avait répété sans trop s'en rendre compte et avait fait une étrange grimace semblable au sourire que l'on pouvait faire en mangeant un plat sucré salé dégueulasse d'une amie au tour de poitrine intéressant.

Il fit signe a ses soldats de revenir, puis ils ce ruèrent vers la base ennemis.
Avec un plan B...Toujours avec un plan B.

_________________
"Je me présente, Carl Sorince, sarcastique, cynique, cruel et schyzophrène...Passons maintenant à mes points négatifs..."-Carl Sorince, auteur du roman "moi, mon reflet, mes photos et encore moi."

"Il est normal qu'un sale gosse comme moi soit devenu celui que je suis désormais...C'est à dire un tueur mieux placé et mieux payé que les types biens."-Carl Sorince à propos de lui-même.

"Mes gars...Mes exécuteurs...Sont pas des héros. Non, pas des héros...Et moi non plus d'ailleurs. Nous sommes bien mieux. Nous sommes des tueurs de héros."-Carl Sorince à propos des sanglots.
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Poisse
Destinée


Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 01/02/2011

MessageSujet: Re: Mont Séléné (Attaque d'une base Rebelle- Max et Carl)   Jeu 26 Avr 2012 - 19:18

Un vent froid souffla alors sur les soldats. Alors que l'escouade de Carl Sorince se ruait sur la base rebelle, une explosion déchira l’atmosphère. puis immédiatement après, une deuxième. Un champ de mine. Deux marines explosèrent en morceau et un troisième fut touché par un débris, gisant sur le sol, hurlant de douleur.
Au sein de la base rebelle, une alarme stridente tira les guerriers de leurs lits et de leurs activités. Ils s'armèrent tous et se mirent en position défensive, défendant les accès à la base les plus ouverts. Numériquement supérieur, l'UNSC allait devoir utiliser de son génie pour mener sa mission à bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Kelrod
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef


Nombre de messages : 145
Age : 24
Humeur : ...
Date d'inscription : 18/04/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : DMR
Autre Compte :
Arme n°2 : M6C Socom

MessageSujet: Re: Mont Séléné (Attaque d'une base Rebelle- Max et Carl)   Jeu 26 Avr 2012 - 20:05

-"-T'inquiète pas, si on ce "chie", tu t'en sortiras pas mon grand...Bonne chance"

Max serra le poing, le ton pris par le chef de l'équipe Alpha l'avait définitivement foutu en rogne. Mais il devait se calmer, il reprit sa radio et contacta le reste de son escouades.

-Bravo-2 ici Bravo-1, on a un plan, regroupement !
-Bien reçu !

L'escouade Bravo-2 n'était qu'à une centaine de mètres, dissimuler derrière l'un de ces monticules de terre qui parsemer ce no man's land. Ils piquèrent un sprint et arrivèrent au coté de Bravo-1.

-Alors c'est quoi le pl...

Le marine se figea, le Caporal Kelrod avait sortit son M6C et le pointé vers lui.

-Qu'es ce que j'ai dit dans le Pélican ?
-Euh, d'éviter les questions, surtout si elles sont stupides.
-Tu a de la mémoire, ça serait dommage de l'étalée par terre !

Le marine déglutit

-Bon à partir de maintenant le premier qui parle pour ne rien dire... finira avec une balle entre les deux épaules c'est clair ?

Tous les soldats acquiescèrent, aucun d'entre eux ne prit la parole et Max s'étant bien fait comprendre rangea son arme.
Il n'aimait guère la place de leader, passez son temps à dorloter une bande de tocard l'énervait plus qu'autre chose et dans ce cas précis ce ne sont pas les envies de meurtres qui manques. Kelrod sortit son couteau et commença dessiner une schéma approximatif de la base.

-L'équipe Alpha va crée une diversion pour permettre notre infiltration dans la base rebelle, ça fera sans doute beaucoup de bruit et les forces ennemies se presseront pour allez voir ce qui se passe. Bravo-2 vous vous disperserez et prendrez positions ici et ici, vous nous couvrirez, pendant qu'on sera en train de traversé. Vous garderez vos positions jusqu'à ce que le courant soit coupé et ensuite vous épaulerez Alpha pour nettoyer la zone. Compris ?

Ils firent tous un signe de la tête.
Au moment même où il finit son petit briefing la radio cracha une nouvelle transmission d'Alpha:

-"-Alpha a Bravo , en position...J'espère que vous allez être rapide, parce qu'ils tiendront pas longtemps. Je lance l'assaut dans environs 90 secondes...On ce retrouve de l'autre coté...On ce retrouve de l'autre coté."

Max prit son DMR, fit un signe aux membres de Bravo-2 et il partirent se mettre en positon.

-Bravo-1, go !

Il se dirigèrent rapidement vers le grillage, L'un des marines sortit une pince et s'occupa de ce dernier. En silence, ils attendirent et en moins de 10 secondes on vit de l'agitation au Nord-Est de la base, on entendait clairement des coups de feu. Cependant tout les gardes n'avait pas bouger. Max attendait quelque chose et ce quelque chose arriva. Plusieurs explosions retentit alors, l'équipe Alpha c'était décider à utilisé leurs grenades, non ça ne ressemblais pas à des explosions de grenades.

-Bravo-1 ici Bravo-2, nos copains de la Alpha on marcher sur des mines !
-Merde ! Ça change rien à notre plan, vous ne bougez pas c'est clair ?
-Bien reçu !

Au même moment une alarme stridente retentit, les rebelles sortirent par paquets de 10 de la bases, armé jusqu'au dents, il se mirent en position défensives, Max pouvait oublier la porte principale. Il alluma ça radio

-Qu'es ce qui se passe bordel !?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carl Sorince
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef


Nombre de messages : 634
Age : 21
Localisation : Planqué derrière mes hommes.
Humeur : Oh...Ohoh...Vous voulez vraiment savoir ce qui se passe dans ma tête?
Date d'inscription : 20/01/2011

Feuille de personnage
Arme n°1 : M45 TS
Autre Compte : Dar'Lauc
Arme n°2 : pistolet M6D SOCOM

MessageSujet: Re: Mont Séléné (Attaque d'une base Rebelle- Max et Carl)   Jeu 26 Avr 2012 - 20:52

Un champ de mine...
Le plan B partait en lambeau, tout comme le marines en face de lui d'ailleurs.
Carl fut soufflé par l'explosion, expulsé a plusieurs mètre de la ou il ce trouvait, tandis que ses marines gueulaient et paniquaient.
Il ne ce releva pas.
Pas qu'il était touché, mais il était loin de la base...
Tout les projecteurs étaient dirigés loin de lui...Vers ses alliés.
Alors autant faire le mort, évitant ainsi d'attiré l'attention.
L'un d'eux était a terre, touché par un énorme débris.
Tiens, c'était Mister " gardez votre casque et faite comme moi, attachez le a vos sourcils".
Il rampait désormais vers un tas de cailloux.
Carl bougea lentement, très lentement, pour le rejoindre.
Réfugié derrière une grosse roche a une dizaine de mètre en face de lui, son escouade ce faisait taillée en pièce par les tirs soutenu des rebelles.

Deux choix s'offrait a lui.
La désertion et l'abandon pur et simple de sa mission.
Ou un excès de courage pouvant être fatale...
Dans les deux cas il serait dans la merde.
Alors que faire?
Plus de plan B...
Plus de confiance mal placée...
Il ce rendait compte de sa connerie...
Il était partit trop confiant...Trop...

"Mais ferme ta gueule et reprend toi Sorince, tes putains de moutons sont la pour sa!!!"

Il finit par rejoindre le tas de rocher ou le marines blessé paniquait en voyant la tronche de sa plaie.
Alors que celui-ci envisageait de bouger pour ce rapprocher de son chef, une balle traversa son casque et lui fit éclaté la cervelle.

"-J't'avais bien dit que ça servait a rien cette merde..."

Un cris venant de l'abri du reste de son escouade...Plus que quatre.
"Quel merdier..."
Il fallait réfléchir...Vite, très vite...
Carl était confus, il ne savait que faire...Il avait toujours sut quoi faire...
"Arrête de paniqué putain!"
La radio grésilla...
La voix du caporal de l'autre équipe parvint aux oreilles de Carl, bourdonnants d'ailleurs sacrément depuis l'explosion.


"-Qu'es ce qui se passe bordel !?"

Il répondit d'un ton lassé.

"-Des mines, on est plus que cinq, ils ont l'air un peu plus organisé que prévu...Faite gaffe a ce qu'il y ait pas des connards qui vérifient de votre coté aussi...On va continué la diversion...Vérifiez sous vos pieds, vérifiez autours de vous...Vérifiez partout en faite.
Mais magnez vous."


Il n'allait pas abandonner son escouade, pas encore...
Il allait les aider, il attrapa le DMR du marines blessé désormais écervelé et le braqua sur la base rebelles...
Il pressa la gâchette trois fois...Il ne tua personne, bien évidemment, mais un rebelles cessa de tiré pour ce mettre a l'abri.
Une balle rasa son épaulière en métal...Il ce remit a couvert.
Il n'aimait pas la tournure des événements...Mais c'était comme ça...
C'était fâcheux.

_________________
"Je me présente, Carl Sorince, sarcastique, cynique, cruel et schyzophrène...Passons maintenant à mes points négatifs..."-Carl Sorince, auteur du roman "moi, mon reflet, mes photos et encore moi."

"Il est normal qu'un sale gosse comme moi soit devenu celui que je suis désormais...C'est à dire un tueur mieux placé et mieux payé que les types biens."-Carl Sorince à propos de lui-même.

"Mes gars...Mes exécuteurs...Sont pas des héros. Non, pas des héros...Et moi non plus d'ailleurs. Nous sommes bien mieux. Nous sommes des tueurs de héros."-Carl Sorince à propos des sanglots.
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Kelrod
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef


Nombre de messages : 145
Age : 24
Humeur : ...
Date d'inscription : 18/04/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : DMR
Autre Compte :
Arme n°2 : M6C Socom

MessageSujet: Re: Mont Séléné (Attaque d'une base Rebelle- Max et Carl)   Jeu 26 Avr 2012 - 22:30

-Des mines, on est plus que cinq, ils ont l'air un peu plus organisé que prévu...Faite gaffe a ce qu'il y ait pas des connards qui vérifient de votre coté aussi...On va continué la diversion...Vérifiez sous vos pieds, vérifiez autours de vous...Vérifiez partout en faite.
Mais magnez vous.


Bravo-2 avait vu juste et Alpha était en mauvaise posture. Le Caporal devait prendre une décision, et vite. Après quelques secondes de réflexion il alluma sa radio.

-Bravo-1 à Bravo-2, petit changement de dernière minute, vous allez prêter main forte à Alpha !
-Quoi ?! mais on va se faire allumé, il doit surement resté des mines !
-Laisse moi finir abruti ! Vous restez aux abords du ''cratère'' et vous vous servez de vos DMR pour en éliminé le plus possible. Prenez des positions espacés d'au moins 100 mètres en tirant chacun votre tour pour les empêchés de vous localiser.
-Euh.. très bien !

L’escouade Bravo-2 se regroupa et partie en direction du Nord-Est, en restant un minimum éloigné des rebords de la base. Max les regarda s'éloignés.

-Et nous qu'es ce qu'on fait chef ?
-On va rentré dans la base quand Bravo-2 aura ouvert le feu.
-Et ?

Le Caporal le regarda, lâcha un soupire et reprit.

-Vous trois , vous nous couvrirez d'ici, ils seront paniquer et ne s’apercevront de notre présence, du moins je l'espère.
- Entendu

La radio grésilla à nouveau.

-Bravo-2 à Bravo-1, on est en position, on a le reste d'Alpha en visu',on est sur le flanc gauche des rebelles !
-Bien reçu, visé la tête soldat, il ne doivent pas comprendre ce qu'il leur arrive.

Une seconde plus tard on entendit les rebelles hurlés " sniper ! " Max se retourna et fit signe à Gareb de l'accompagné, il passèrent par le trou dans le grillage et descendirent doucement la pente, il était derrière la base, il y avait des véhicules de chantier ainsi que des caisses un peu partout. Ils utilisèrent les caisses pour se faufilé jusqu'au monticule de terre dans lequel la base avait était creusée. Tout à coup deux gardes qui, à priori faisait le tour de la base, les virent, ils s’apprêtaient à les mettre en joue, mais ce prirent tout les deux une balle dans la tête de la part des marines en retrait. Max et Gareb trainèrent ensuite les deux cadavres à proximités d'un conduit de ventilation. Ils soulevèrent la grille et Max jeta un coup d’œil à l'intérieur.

-R.A.S, je passe devant.

Il se glissa a l'intérieur, il était à quatres pattes, se retourna et fit comprendre à Gareb de balancer les cadavres à l'intérieur. Il les poussa, et Max les rattrapa pour éviter le bruit que leur chute pourrait provoquer. Une fois les corps dissimulés, Gareb s'engouffra dans le conduit et remit la grille à ça place.

-Bravo-2 à Bravo-1 , les rebelles se replient, je répète les rebelles se replient. Il sont rentré dans la base.


Bravo-2 avait parfaitement joué son rôle, les rebelles, ne sachant pas d'où venait les tirs, on finit par battre en retraite, les survivants d'Alpha était sauvés pour l'instant. Cependant, Max savait qu'en faisant ça, les rebelles finiraient par rentrer dans leur base. Il allait devoir les refaire sortir. Il prit sa radio et ce mit sur le canal de son escouades.

-Regroupez vous, tous sans exception, et rejoignez Alpha. Une fois que ce sera fait attendez les ordres !
-Reçu !

Les trois marines rester en retrait et les membres de Bravo-2 devaient maintenant se regrouper et partirent rejoindre l'équipe Alpha qui a put se replier hors du ''cratère'' qui abrite la base !

-Alpha ici Bravo, j'ai envoyé 8 de mes hommes te rejoindre, il t'aideront, on s'est introduit à l'intérieur de la base, mais va falloir les faire ressortir, je sais que c'est chiant et que t'en à déjà bien bavé, mais je n'arriverais à rien tout seul. Et tant que ces miradors leur fournirons de la lumière, on aura aucun avantage sur eux. Alors va encore falloir que tu te bouge le cul mon grand... bonne chance !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carl Sorince
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef


Nombre de messages : 634
Age : 21
Localisation : Planqué derrière mes hommes.
Humeur : Oh...Ohoh...Vous voulez vraiment savoir ce qui se passe dans ma tête?
Date d'inscription : 20/01/2011

Feuille de personnage
Arme n°1 : M45 TS
Autre Compte : Dar'Lauc
Arme n°2 : pistolet M6D SOCOM

MessageSujet: Re: Mont Séléné (Attaque d'une base Rebelle- Max et Carl)   Ven 27 Avr 2012 - 0:22

"-Restez a couvert, tirez quand ils rechargent !!!"
Une pluie de balles passa au dessus de lui...
La situation empirait de minute en minute...Les balles ne cessaient de pleuvoir et un de ses soldats avait reçut un tirs dans l'épaules.
L'équipe Bravo devait ce magner, c'était soit ça , soit ils mourraient tous.
La pluie de balles ce calma.
Il sortit la tête de son couvert et ,empoignant fermement le DMR de son sous-fifre décédé, il visa la tête d'un rebelles puis pressa la détente trois fois.
Au troisième tirs, la balle toucha la poitrine du rebelle, c'était dur de bien visé dans ces conditions...
Puis les tirs d'en face reprirent...
Plus ils ripostaient, plus les rebelles ajustaient leurs tirs.
Ca devait les énervé...De voir leurs potes mourir.
Carl souriait en imaginant le cadavre du rebelle s'écrasé en bas de leurs base sous les yeux scandalisé de ses amis.
Cette vision lui redonna du courage.
Il s'apprêtait a riposté de nouveau sur ses infâmes connards cultivant les mines hors de leurs bases quand ceux-ci ce mirent a tiré de façon aléatoire aux dessus de lui.
Il entendit l'un d'eux crié et la pluie de balle ce stoppa.
Inutile de ce demandé ce qu'il ce passait, c'était sa chance.

"-A tous, retraite !!! Ils vont surement pas ce planqué longtemps."

Les marines survivants de l'escouade Alpha ce précipitèrent en direction du haut de la cuvette ou Carl les attendaient déjà, assis sur un tas de terre...
Tous étaient en sueur et l'un d'eux avait l'épaules en sang, ils fixaient leurs caporal avec un air de reproche non dissimulé.
Mais l'heure n'était pas aux plaintes.
D'ou pouvait venir ces putains de tirs qui les avaient couverts durant leurs retraite?

Comme pour répondre a la question, un soldat sortit de l'ombre, puis deux, puis trois...

"-Les autres arrivent monsieur...
-Ah."

A vrai dire, il n'en avait rien a foutre, il aurait très bien put ce débrouiller tout seul, mais tout aide était bonne a prendre, surtout dans ces conditions.
Alors qu'il allait expliqué de façon clair qu'il acceptait a contrecœur leur aide, la voix du chef de l'équipe Bravo fit grésillé sa radio.

"- Alpha ici Bravo, j'ai envoyé 8 de mes hommes te rejoindre, il t'aideront, on s'est introduit à l'intérieur de la base, mais va falloir les faires ressortir, je sais que c'est chiant et que t'en à déjà bien bavé, mais je n'arriverais à rien tout seul. Et tant que ces miradors leur fournirons de la lumière, on aura aucun avantage sur eux. Alors va encore falloir que tu te bouge le cul... Mon grand... Bonne chance !"

Encore et toujours ce bougé...Chacun leur tour, ils couvraient l'avancé de l'équipe opposée, Alpha couvrait l'avancé de Bravo, Bravo couvrait la retraite de l'équipe Alpha...Et maintenant les restes d'Alpha plus une partie de l'équipe Bravo couvrait l'avancé de quelque connards ayant réussit a s'infiltré dans cette foutue base...
C'était fatiguant...
La seule chose qui le convint de ne pas ce tiré dans le sens opposé de la base était la vision qu'il avait de resté seul avec un rebelle pendant quelque temps...
Seul avec, bien sur, deux ou trois éléments tranchants dans les mains.
Carl sourit puis ce leva avant de ce mettre a tourner en rond, ses soldats l'observèrent sans trop comprendre, faire les cents pas de façon tendus.

Comment refaire sortir de leurs trous ces connards...
Ce rendre? Stupide réaction, ils étaient pour l'instant en position de force...
Faire un nouvel assaut? Encore plus con, le champ de mine les achèveraient.
Il avait bien pensé envoyé ses gars déminé, mais il était fort possible qu'il reste des mines après leurs passages.
Autant pas prendre de risque...
Alors quoi?

Un autre soldats, encore un gars de l'équipe Bravo, sortit des ténèbres sur sa droite.
Le type avait l'air légèrement paniqué, il avait les yeux exorbité et son bras pissait le sang.

"-Monsieur!
-Qu'est ce qu'il y a encore?!
Le soldat souffla un grand coup...Puis articula de manière inquiète.
-On ce dirigeait vers votre position avec Jack et Eric...Pis un gars nous est tombé dessus...Il m'a foutu un coup de couteau dans le bras et il allait surement me finir si Eric lui avait pas collé une balle dans la tronche !
On allait ce tiré sans trop ce posé de question quand une balle nous est passé juste devant...
Y a une escouade de connard qui nous est tombé dessus!!!
Ils rentraient surement d'une expédition ou je ne sais trop quoi quand ils ont entendu les tirs.

Le visage de Carl ce fendit d'un large sourire lorsqu'un plan simple mais efficace ce conçut dans son crâne.
-Ils étaient combien?
-J'en ai vus trois, mais y en avait peut être d'autre...Jack et Eric sont resté pour les retenir pendant que j'allais vous prévenir
-Bien la rime soldat...Votre bras vous fait souffrir?
-Oui monsieur, mais je peu encore me battre!!!
-Tu vas nous guidez...Carl fit signe au reste de l'équipe Alpha et a cinq autres soldats de l'équipe bravo Vous, avec moi !!! les autres resté ici et tiré de temps a autre sur les connards qui pointe leurs tête...Tirs de dissuasions, pas de tirs mortels, inutile de trop les énervés. On y va."

Le guide acquiesça et ce mit a courir le plus rapidement possible, suivit par les restant de l'équipe Alpha...
Tout en courant, Carl activa sa radio.

"-Kelrod, faites vous tout petit mon grand, j'ai peut-être un plan, mais ça va prendre un certains temps."

_________________
"Je me présente, Carl Sorince, sarcastique, cynique, cruel et schyzophrène...Passons maintenant à mes points négatifs..."-Carl Sorince, auteur du roman "moi, mon reflet, mes photos et encore moi."

"Il est normal qu'un sale gosse comme moi soit devenu celui que je suis désormais...C'est à dire un tueur mieux placé et mieux payé que les types biens."-Carl Sorince à propos de lui-même.

"Mes gars...Mes exécuteurs...Sont pas des héros. Non, pas des héros...Et moi non plus d'ailleurs. Nous sommes bien mieux. Nous sommes des tueurs de héros."-Carl Sorince à propos des sanglots.
Spoiler:
 




Dernière édition par Carl Sorince le Mar 15 Mai 2012 - 22:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Freeman
Rebelles, Traître, Ancien Marines des Forces Spéciales


Nombre de messages : 958
Age : 35
Localisation : Là où les combats sont !
Humeur : Tendus
Date d'inscription : 18/11/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : MA5B
Autre Compte : Rex - 98
Arme n°2 : M 90 (/ couteau)

MessageSujet: Re: Mont Séléné (Attaque d'une base Rebelle- Max et Carl)   Ven 27 Avr 2012 - 1:30

John regarda attentivement les moniteurs indiquant les multiples missions en court à travers le secteur, le Major but une gorgée de son café maintenant froid avant de reposer la tasse sur le bureau, il fut dérangé par l'arrivé d'un officier des liaisons qui vint le prévenir de "son" arrivé, Freeman se redressa légèrement tout en sortant de sous la tente pour se diriger vers la zone d’atterrissage, décidément, c'était une fabuleuse journée...
une dizaine de pélicans étaient prêt à décollez au moindre signal, les marines étaient au maximum dans leurs taches de surveillances et de préparation de combat. il regarda un soldat qui se débattait avec son fusil, s'en approcha avant de le prendre.

Qu'es ce qui se passe ?
Je n'arrive pas à appuyer sur la détente Major !

John enleva le chargeur, et fit la manipulation habituel pour enlever la munition coincé puis redonna le M90 au soldat. Lui faisant signe de déguerpir et repartit en direction de la Z.A.


La base

Le tunnel porte bien son nom, conçut comme la plupart des bases militaires du vingtièmes siècles, le tunnel est longs d'environs cinq cents mètres et possède un rayons de 7 mètres. Cependant, quelques portes montre l'entrée de rares salle, cinq pour êtres précis.
La plus grandes des pièces est la salle des Communications pour pouvoir prendre des nouvelles des autres bases, la seconde plus grandes n'est rien d'autres qu'une armurerie composé principalement d'armement dépassé où se trouve un jackhammer avec une ogive, et trois caisse de grenades. Quelques citernes d'explosif en tout genre capable de raser une partie du Tunnel et conçût dans ces lieux par une quinzaine d’ouvrier maintenant alerté de la menace et prêt à s'enfuir à n'importe quel secondes, les deux autres pièces en revanches ne sont que des dortoirs assez grand pour abriter vingts hommes chacun. la dernière pièces n'est qu'un simple Mess où les repas chaud refroidisse.
Les rebelles, une trentaine, surveillent en se moment l'entré du bâtiment derrières quelques sacs de sables déjà installé en cas d'assaut. Le Tunnel possède sur tout son longs des centaines de caisses cachant énormément la visibilité à l'intérieur. Quelques rares patrouilles de trois individus surveillent encore les locaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carl Sorince
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef


Nombre de messages : 634
Age : 21
Localisation : Planqué derrière mes hommes.
Humeur : Oh...Ohoh...Vous voulez vraiment savoir ce qui se passe dans ma tête?
Date d'inscription : 20/01/2011

Feuille de personnage
Arme n°1 : M45 TS
Autre Compte : Dar'Lauc
Arme n°2 : pistolet M6D SOCOM

MessageSujet: Re: Mont Séléné (Attaque d'une base Rebelle- Max et Carl)   Ven 27 Avr 2012 - 18:34

A quelques centaines de mètres de la base, sur une petite place dépourvu du moindre rocher, cinq rebelles papotaient de façon brutales avec un pauvre types au jambes trouées et a la tronche en sang...
Ils étaient visiblement entrain d'essayer de lui soutiré des informations, ou simplement entrain de s'amusé avec lui, le fait est que le pauvres type ne voulait apparemment pas répondre poliment ...
Et les rebelles n'aimaient pas ça...
L'un d'eux, apparemment le leader du groupe, écrasa son poing contre la figure de sa victimes...

"-C'est Eric !!!
-Ferme la mec...Il est encore en vie c'est déjà ça."

Carl et son guide au bras bandé, tout deux allongés dans les gravats a une cinquantaine de mètres de la zone ou ce trouvait les rebelles, attendait patiemment que tout le monde soit en position...
L'escouade reformée avait rejoint la position ou avait eu lieu le combat, mais n'avaient trouvé que trois cadavres, le dénommé Jack, et deux rebelles...
Ils avaient commencé a cherché silencieusement les survivants lorsqu'un cris déchirant était parvenus aux oreilles de Carl.
Carl et son équipe c'était dirigé vers l'origine du cris et avait finit par les trouvé...
Discrètement, Carl demanda a ce que les marines se séparent en équipe de deux pour encercler ses "infâmes enfoirés" ...Pour ensuite les capturés.

"-Chef, on est en place... Anderson nous indique que son équipe l'est aussi...Et de votre coté?"

Carl ce tourna sur la gauche et braqua ses jumelles vers la position ou l'équipe d'un dénommé Wallace attendait les instructions.
Il aperçut celui-ci sur un petit tas de terre en surélévation, il braquait son DMR vers leurs cibles, son binôme, derrière le tas de terre, lui aussi une paire de jumelles dans les mains leva le pouce en la direction de Carl...
Carl réactiva la radio.

"-Ouai...Tout est bon de notre coté...Rappelez vous, le caporal Kelrod a besoin d'une putain de diversion...Et pour une putain de diversion, il faut que ces mecs soient en vie...Pas de tirs mortels! Si ils sont intelligents, ils rendront les armes..."

Carl eut un moment d'hésitation...Il coupa la radio un temps et repris ses jumelles.
Le mec au centre, celui qui maltraitait le pauvre Eric...Il avait l'air légèrement allumé...Cette balafre qui partait de son front, passait par son œil gauche (qui était d'ailleurs HS a en jugé sa blancheur), pour s'arrêté en dessous de son menton lui donnait l'apparence d'un vieux loup de guerre...
Et les vieux loup de guerre ne ce rendent jamais.
Il ralluma a nouveau la radio.

"-Rectification, si mouvement suspect, abattez expressément le type au centre, il a l'air d'être le leader...Ca devrait calmé les autres...Vous avez compris?
-Oui monsieur ! Ils avaient répondu en coeur, c'est beau d'être écouté.
-Très bien, je compte sur vous les gars. Début de l'assaut dans ...3...2...1...Go!!!"

Ils s'exécutèrent.



Alors que le supposé leader s'apprêtait a mettre un énième coup de poing dans la tronche de cette pourriture de l'UNSC, quelque chose bougea sur la droite...
Un type arrivait en marchant de manière plus ou moins assuré, en souriant...Ce type avait une combinaison de marines.
Tous ses soldats braquèrent leurs armes sur lui.
L'un des siens gueula :

"-Bouge pas fils de pute!!! Au moindre mouvement brusque, je t'explose!!!

Le marines ne perdit pas son sourire.
Il y avait quelque chose de louche, il fit signe aux siens de ne pas faire d'action stupide.
Le vieux loup avait un mauvais pressentiment.
Il attrapa son magnum, situé dans la poche gauche de son pantalon et le braqua a son tour sur le marines.

"-Si j'étais vous, messieurs...Je baisserais rapidement mon flingue.

Ce type parlait de manière sur, provocante même, il n'aimait pas ça.
Ses soldats scrutaient ses réactions, ce petit marines lui allant a l'épaule, arrivait a le faire flippé...Il devait rouillé.
Il ricana de façon grasse et cracha a ses pieds...
Puis visa la tête de ce petit emmerdeur.

"-Hé bien, dommage pour toi, tu n'es pas nous..."

La dernière chose qu'il entendit fut ce fameux bruit qu'il avait tant de fois perçut, un tirs de DMR...
La dernière chose qu'il vit...Fut ce putain de marines lui allant a l'épaule, au regard hautain et au sourire provocant...
Putain de vie.



Carl avait du perdre au moins cinq kilos rien qu'en suant...Heureusement, cela ne ce voyait pas trop...
Ce type avait vraiment une gueule de tueur...Enfin bon...Maintenant, sa fameuse gueule était répartie sur ses coéquipiers.
Il ce força a gardé son sourire.
Le plan avait beau s'être déroulé sans anicroche, la possibilité pour qu'au moment ou leur chef s'effondre, un connard de rebelle panique et vide son chargeur dans le corps de Carl l'avait quelque peu fait paniqué.
Mais bon, c'était passé.
Il ce tourna vers les autres rebelles, l'un d'eux attira particulièrement son attention, il était on ne peu plus jeune, dix sept ans pas plus, il fixait toujours le cadavre de son chef
Il reprit sa voix assuré qui, jusqu'a maintenant, avait du mal a sortir et fit :

"-Messieurs, vous avez actuellement dix DMR braqué sur vos tête, sachant que chacun est équipé d'un chargeur de quinze balles et que vous êtes cinq, cela fait trente balles chacun, inutile de vous dires que si vous tentiez quoi que ce soit vous seriez tous plus troué qu'un terrain de golf fait de gruyère...Je vous demande donc en tant qu'homme haïssant les effusions de sangs comme d'autres peuvent haïr les maladies ou leurs reflets de bien vouloir déposé vos armes a terre...Rappelez vous que si un seul d'entre vous tire, vous mourrez tous...Ce serait fortement égoïste de condamné ses alliés pour un simple excès de courage."

Les rebelles ce dévisagèrent chacun leur tours, le jeunot avait déjà déposé sa vieille variante de MA5B au sol...
Imité par son camarade sur sa droite, puis celui sur sa gauche.
Il n'en restait plus qu'un ...Un grand type qui semblait partager les même traits que le gamins gardait toujours son flingue dans les mains et transpirait a grosse gouttes.

D'une voix mal assuré, il bafouilla :
"-Qu'est ce que vous allez faire de nous?"

Carl manqua d'agrandir son sourire.
Il répondit de la voix du père parlant au fils.

"-Rien mon ami, rien, vous allez simplement rentrez chez vous...On ne va pas vous faire de mal. Parce qu'après tout, on est les gentils non?"

Le type lâcha son arme.
Carl put enfin respiré.
Ses marines sortirent de l'ombre avant de ce précipité vers leurs futurs prisonnier pour ramassé tout objet pouvant servir d'arme sur les rebelles.
Ils retirèrent explosif et autres lames de leurs veste puis leurs attachèrent les mains dans le dos.
Carl s'approcha du marines de l'équipe Bravo qui avait été maltraité, et lui tendit la main pour l'aidé a ce relevé...Celui-ci l'attrapa et ce leva tant bien que mal...Un autre marines vint le soutenir et l'aider a marché.
Le blessé fit d'un ton faible :

"-Merci monsieur...
-De rien."

Carl sourit un grand coup puis ce dirigea vers la cohorte de prisonniers qui était guidé par six de ses marines.
Il s'approcha du gamins et lui dit sous le ton de la confidence :

"-Le grand, c'est ton frère non?"

Le jeune homme acquiesça.
Il lui accorda une tape sur l'épaule.

"-T'inquiète pas, on va s'occuper de vous..."

Carl quitta la cohorte de soldat et de captifs et activa sa radio.

"-Ici Alpha, tu me reçois mon gars? Début de la diversion dans a peu près 10 ou 15 minutes le temps de revenir vers tes autres gars, je regrette que tu ne puisse pas voir, mais ça promet d'être intéressant et amusant a la fois."

Il lâcha un petit rire digne d'un véritable schizophrène puis changea de fréquence pour désormais s'adresser au soldats qu'il avait laissé aux abords de la base.

"-On arrive avec un colis spécial mes petits gars, rien de votre coté?
-Rien monsieur, un débile de rebelle arrête pas de nous gueulé des vannes a deux francs depuis ses remparts mais c'est tout...On peut vraiment pas le descendre?
-Négatif soldat, attendez qu'ils voient le spectacle, je suis sur qu'il va la fermer a ce moment la.
-Vous ne voulez toujours pas nous expliquer?
-Toujours, mais vous le découvrirez avant les rebelles si sa peu vous rassurez, Sorince terminé"

_________________
"Je me présente, Carl Sorince, sarcastique, cynique, cruel et schyzophrène...Passons maintenant à mes points négatifs..."-Carl Sorince, auteur du roman "moi, mon reflet, mes photos et encore moi."

"Il est normal qu'un sale gosse comme moi soit devenu celui que je suis désormais...C'est à dire un tueur mieux placé et mieux payé que les types biens."-Carl Sorince à propos de lui-même.

"Mes gars...Mes exécuteurs...Sont pas des héros. Non, pas des héros...Et moi non plus d'ailleurs. Nous sommes bien mieux. Nous sommes des tueurs de héros."-Carl Sorince à propos des sanglots.
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Kelrod
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef


Nombre de messages : 145
Age : 24
Humeur : ...
Date d'inscription : 18/04/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : DMR
Autre Compte :
Arme n°2 : M6C Socom

MessageSujet: Re: Mont Séléné (Attaque d'une base Rebelle- Max et Carl)   Ven 27 Avr 2012 - 19:05

La température à l'intérieur du conduit ne devait pas être loin de zéro, Max regarda devant et derrière lui, le conduit supportait aisément le poids des 2 hommes. Il était long et on n'en apercevais pas le bout. Gareb et lui devait maintenant se faire discret et trouver un moyen de couper le courant. Kelrod murmura.

-On va se séparer et examiner cette base en se servant du système de ventilation, va par là, je m'occupe de ce côté. Prend ton temps quand tu te déplace là dedans, faut pas qu'on se fasse griller. On se retrouve ici dans une dizaines de minutes.

Gareb acquiesça et ils partirent tout les deux dans des directions opposées, tels des ombres.

Le Caporal se déplaçait à allure réduite dans le conduit, non seulement parce qu'il était à quatre pattes, mais aussi à cause du bruit qu'il ferait si il allait plus vite. Il avait déjà passez une grille et avait vu 2 mecs habillés comme des ouvriers déplacer des caisses dans le tunnel, en dessous de lui. Il finit par voir une intersection, le conduit tournait à droite, il s'y aventura et arriva à un cul de sac.
Un Ventilateur au plafond et une grille en dessous de ce dernier, il y jeta un œil.

-Un armurerie ? pensa t'il, intéressant

L'armurerie était plutôt grande et contenait diverses armes, mais l'une d'elle attira l'attention du Caporal : un Lance roquette jackhammer avec une ogive poser juste à coté. Il y avait aussi des caisses de grenades et il vit aussi des citernes contenant d'après le dessin qu'il y avait dessus, un liquide explosif. Sa radio s'alluma et il reçu un message du Caporal de l'autre escouade.

-Kelrod, faites vous tout petit mon grand, j'ai peut-être un plan, mais ça va prendre un certains temps.

Un plan ? Max aussi avait un plan et il allait bientôt le mettre à exécution.

Il aurait bien aimer récupérer le jackhammer tout de suite, mais la hauteur de la pièce, environ 7 mètres, l'empêcherait de remonter. Il se retourna et continua son inspection dans le conduit.
Quelques mètres plus loin, une nouvelle bifurcation, emmena le Caporal au-dessus d'une grande pièce, il y avait un homme habillé en militaire assis sur une chaise devant un énorme ordinateur. On entendit la porte s'ouvrirent et trois rebelles armés entrèrent dans la salle.

-Alors, toujours pas de signal ?
-Non, impossible d'entré en contact avec une quelconque base, on est tout seul.
-Essaye encore !

La patrouille rebelles repartit dans le couloir en direction de l'armurerie. Max fit demi tour et arriva
près de l'entrée de la base. Un trentaine de rebelles caché derrière des sacs de sable pointé leurs fusils vers l’extérieur. Essuyant les tires d'Alpha et ripostant aussi sec. Kelrod avait terminé son inspection et décida de repartir en direction de Gareb. Il passa au dessus de la patrouille qu'il avait croisé plus tôt entrain de sortir de l'armurerie. Ils était en train de se plaindre et disaient qu'ils n'auraient jamais imaginé que le CSNU viendrait les cherchés ici. Max les ignora et rejoignit Gareb.
Kelrod lui fit signe de le suivre et il se mirent tout deux au dessus de l'armurerie. La ventilation masquant un minimum leur paroles, Gareb commença son rapport.

-Je suis passez au dessus de deux pièces : des dortoirs. Il y avait des ouvriers en train de discuté et de se reposé, ils sont stressés et effrayés et n'ose pas s'aventurait au delà des dortoirs.
-Ce sera ça de moins, ensuite ?
-Il y avait une dernière salle, ça ressembler à une cantine, j'ai vu trois gardes en train de bouffer comme des porcs.
-Une autre patrouille ? J'en ai croisé trois autres entre l'armurerie et leur salle de communication.

La radio de Max grésilla

- Ici Alpha, tu me reçois mon gars? Début de la diversion dans a peu près 10 ou 15 minutes le temps de revenir vers tes autres gars, je regrette que tu ne puisse pas voir, mais ça promet d'être intéressant et amusant a la fois.
-Bien reçu Alpha !

Le Caporal rangea sa radio et chuchota

- Bon il est tant qu'on passe à l'action !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carl Sorince
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef


Nombre de messages : 634
Age : 21
Localisation : Planqué derrière mes hommes.
Humeur : Oh...Ohoh...Vous voulez vraiment savoir ce qui se passe dans ma tête?
Date d'inscription : 20/01/2011

Feuille de personnage
Arme n°1 : M45 TS
Autre Compte : Dar'Lauc
Arme n°2 : pistolet M6D SOCOM

MessageSujet: Re: Mont Séléné (Attaque d'une base Rebelle- Max et Carl)   Ven 27 Avr 2012 - 19:53

Vickers était quelqu'un de taquin, c'était pour cela d'ailleurs qu'on l'appréciait tant dans cette base.
C'était aussi pour cela qu'il était actuellement entrain de ce foutre de la gueule des gars de l'UNSC qui avaient eu l'audace de les attaqués.
D'ailleurs, ceux-là avaient arrêté de lui tiré dessus depuis un certains temps.
Il fit signe a Mickael, ce reposant sur un sac de sable qui était tombé lors de l'assaut, celui-ci c'était a moitié endormi, faut dire qu'attendre que l'UNSC repointe son nez n'est pas une chose très captivante.
C'était grâce a Vickers qu'il était toujours éveillé en faite.
Celui-ci montra sa tête hors de son couvert puis gueula.

"-Ben alors mes poules? On tire plus? On a enrayé son flingue?"

Silence du coté des marines, ricanements fatigués du coté des rebelles.
Heureusement qu'il était la, cette tête brulée de Vickers, sinon ils seraient tous mort de fatigue a attendre ces connards...
Alors que Mickael allait rejoindre son amis dans une magnifique danse de provocation, il aperçut une silhouette au bord de la cuvette...
Il plissa les yeux et arrêta de sourire avant de pointé ses jumelles aux verres crasseux vers cette fameuse silhouette...Il écarquilla les yeux.

"-C'est John?"

Ce n'était pas très facile de le reconnaitre, son corps entier était en sang.
Il fit signe aux autres de regardés la ou il l'indiquait...
Et lorsqu'ils surent tous de qui il s'agissait, ils devinrent tous silencieux...
Même Vickers.
Un rire bruyant venant d'en dehors de la base, au loin, perça le silence de mort qui c'était installé.

"-Non j'ai pas enrayé mon flingue ma poule !!! Et je vais te le prouvé tout de suite !"

Un homme s'approcha du pauvre John et tira une balle dans ses deux genoux.
Puis il repartit ce mettre a couvert...Après avoir rapidement fait un salut théâtrale .
Sa victime tomba a genoux, a deux doigt de dégringolé de la cuvette.

Jena grimpa sur les "remparts" de la base pour observé la scène ...Et hurla.
Vickers ce dirigea vers elle et lui manda de ne pas regardé.
En même temps, John était son mari.

"-Salaud!!! Vous pouvez pas faire ça ! Relâchez le!!! Rendez le nous!!! Rendez le moi..."

C'était Jena qui avait parlé, ses joues étaient recouvertes de larmes et Vickers tentait de lui évité le triste spectacle en l'emmenant hors des "remparts"...Peine perdue.
John ne bougeait pas d'un cil, tétanisé qu'il était ou simplement décidé a en finir.

"-Ah !!! vous voulez que je vous le rende?"

Mickael comprit...
Et aida Vickers a viré Jena de la scène.
Quelqu'un que personne ne vit frappa dans le dos le pauvre rebelles qui tomba, puis roula en direction du bas du cratère.
Quelque chose le stoppa net.
Une mine.
Jena hurla.




Carl riait, il était bien le seul d'ailleurs, car ces marines semblait aussi choqué que les rebelles...
En même temps...
Carl avait prit son temps avec ce type, il lui avait arraché l'oreille et l'avait forcé a la mangé...En tout cas c'est ce qu'Eric avait dit...
Tout le monde le croyait.
Carl attrapa par la nuque un deuxième rebelles et gueula.

"-Ben alors petit con?! T'as plus de vannes a sortir? J'suis sur que ton pote, celui que j'ai a coté de moi, il pourrait t'en sortir...Ah, non, c'est vrai, il a plus de langue !"

Puis il poussa le deuxième rebelles au bord de la cuvette.

"-Avance mon gars...Et ton frère vivra."

Qu'est ce qu'il aimait mentir...
Le rebelle s'exécuta sous les cris de protestation de ses frères d'armes...

"-Je sais pas pour vous les gars !!! Mais moi ce spectacle me mine le moral!!!"

Les rebelles hurlèrent, ses marines ce mirent en position...
Plus qu'a attendre que Kelrod fasse sont boulot...
Plus que sa ...Et ils pourront quitté ce fou furieux.

_________________
"Je me présente, Carl Sorince, sarcastique, cynique, cruel et schyzophrène...Passons maintenant à mes points négatifs..."-Carl Sorince, auteur du roman "moi, mon reflet, mes photos et encore moi."

"Il est normal qu'un sale gosse comme moi soit devenu celui que je suis désormais...C'est à dire un tueur mieux placé et mieux payé que les types biens."-Carl Sorince à propos de lui-même.

"Mes gars...Mes exécuteurs...Sont pas des héros. Non, pas des héros...Et moi non plus d'ailleurs. Nous sommes bien mieux. Nous sommes des tueurs de héros."-Carl Sorince à propos des sanglots.
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Kelrod
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef


Nombre de messages : 145
Age : 24
Humeur : ...
Date d'inscription : 18/04/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : DMR
Autre Compte :
Arme n°2 : M6C Socom

MessageSujet: Re: Mont Séléné (Attaque d'une base Rebelle- Max et Carl)   Ven 27 Avr 2012 - 21:03

Kelrod et Gareb prirent la direction de la salle de communication, une fois au dessus de cette dernière, ils attendirent que la patrouille fasse ça ronde habituelle dans la pièce. La porte se referma, Max attendit 2 secondes et ouvrit la grille, sortit son M6C et mis une balle dans la tête du type qui s'occupé des communications.

-Restez-là et couvrez moi ! Dit-il à Gareb

Kelrod se laissa tombé dans la salle et traina le corps sans vie du rebelle dans un coin, il pensait trouvé une sorte de disjoncteur dans cette salle mais il s'était trompé.

-Tant pis pour le courant ! se dit-il

Il ouvrit la porte scruta le moindre mouvement dans le couloir, il y avait plein de caisses dont il pourrait se servir pour atteindre l'armurerie. Gareb quand à lui était dans le conduit, pistolet à la main au cas ou les choses tournerai mal pour son Caporal. La distance entre lui et l'armurerie n'était plus que d'une dizaine de mètres. La porte s'ouvrit, Max fit une roulade et se cacha derrière une caisse. L'un des trois hommes s'arrêta, secoua la tête et repartit en direction des dortoirs.

-C'est bon, ils sont partis chef !

Max se releva et entra dans l'armurerie et il n'y trouva pas une mais 4 citernes hautement explosives, il devait faire vite, il récupéra le jackhammer, le chargea et agrippa sa radio.

-Gareb, allez dans la salle de communication et couvrez moi depuis le couloir.
-Bien reçu, je suis en route !

Kelrod s’apprêtait à partir quand il repéra quelque chose clignoté du coin de l’œil.

-C'est une blague ?

Le disjoncteur électrique était devant lui, sur un mur de l'armurerie, Max allait donc pouvoir faire d'une pierre deux coup. D'abord couper le courant et ensuite couper la base en deux en éliminant ou ,si ils survivent à l'explosion et l'effondrement de la base sur eux, en bloquant les rebelles restaient à l'arrière. Max se dirigea vers la porte, jeta un œil dans le couloir et se saisissa d'une grenade. Au moment où il allait la dégoupillée, il entendit les rebelles qui gardés l'entrée hurler des insultes, insultes qui furent suivit d'une explosion provenant de l'extérieur de la base.

-Qu'es ce qu'il se passe putain ?
-D'après ce que j'ai entendu, Alpha à obligé un rebelle captif à marché sur une mine.
-C'est ça, sa diversion ?!!

Max alluma ça radio

-C'est quoi ce bordel ?!

Aucune réponse
Quelques hurlements et secondes plus tard une deuxième explosion se fit entendre.

-Bon merde !

C'est sur c'est mots qu'il dégoupilla et jeta sa grenade dans l'armurerie. Il piqua un sprint dans le couloir et entendit quelqu'un lui ordonner de s'arrêter, ordres qu'il ignora bien entendu. La seconde d'après, c'était le grand Boum. Max était déjà à 50 m de l'armurerie au moment de l'explosion et pendant sa course, il pouvait entendre le tunnel s'effondrait derrière lui, mais pas question de se retourner. Vu que le disjoncteur de la base était dans l'armurerie, toute lumière avait cessé de fonctionner et Max réactiva sa vision nocturne. Il finit par arriver à la salle de communication, au coté de Gareb. Kelrod se retourna et vit que l'éboulement c'était arrêté à une dizaine de mètre de la salle de COM.

Vickers se retourna brusquement, on aurait dit qu'une météorite avait heurté la base de plein fouet.

-oh merde, c'est eux ?
-Mais comment ils sont rentrés ?!
-On s'en fout !

Il pointèrent leur fusils vers l'intérieur du tunnel, ils ne voyaient rien, le couloir était plongé dans l'obscurité la plus totale. Soudain un bruit de ricochet se fit entendre, suivi d'une petite boule noir qui sortit des ténèbres et vint ce collé au botte d'un soldat adossé à un sac de sable. Vickers reconnu cette objet

-GRENADE !

Le pauvre rebelle fut littéralement éjecter en arrière, Vickers ordonnait à ces hommes de reculés derrières les sacs de sables, il serra la dents, l'un des rebelles hurla :

-Il faut qu'on sorte de là !
-Non, feu, FEU !

Les rebelles commencèrent à tiré droit dans le tunnel, sans savoir où était leurs agresseurs.
Max et Gareb, abrités derrière des caisses, étaient vraiment étonnés de la réaction des rebelles.

-Ils sont vraiment entêtés putain, comment on va les faire sortir, il sont une vingtaine et on est que deux !
-Bordel, on va voir si il vont pas se bouger l'oignon cette bande d'enfoirés.

Max attendit que les rebelles ai cessé de tirer, épaula son jackhammer, entendit un rebelle dire « ils sont morts ? » et tira. La roquette produisit une lumière orangé qui éclairé faiblement l'intérieur du tunnel. Du point de vu des rebelles, eh bien, c'était comme ci ils était en plein milieu des rails d'un métro et qu'un train leur fonçait dessus. Les rebelles qui se trouvait près de la sortit, dont Vickers, eurent le temps de sortir, même si ils furent quand même projetés par l'explosion. En revanche ceux qui étaient en premières lignes se sont fait littéralement réduire en morceau par la roquette.
Kelrod laissa tombé le jackhammer à présent vide et alluma ça radio

- Bravo à Alpha, je te laisse le reste, je viens de faire un strike, terminé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carl Sorince
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef


Nombre de messages : 634
Age : 21
Localisation : Planqué derrière mes hommes.
Humeur : Oh...Ohoh...Vous voulez vraiment savoir ce qui se passe dans ma tête?
Date d'inscription : 20/01/2011

Feuille de personnage
Arme n°1 : M45 TS
Autre Compte : Dar'Lauc
Arme n°2 : pistolet M6D SOCOM

MessageSujet: Re: Mont Séléné (Attaque d'une base Rebelle- Max et Carl)   Ven 27 Avr 2012 - 22:43

Le troisième rebelles observa la base explosée et ce mit a hurler des insultes a l'encontre de ses bourreaux.
L'explosion était si belle que le caporal Sorince versa une larme de bonheur, des corps désarticulé, projeté par la détonation, atterrissait sur les mines et éclatait de toute part.
Un morceau du rempart coupa en deux un fuyard et emporta la partie supérieur de celui-ci dans son vol avant d'atterrir sur une autre mine.
Tout ce sang, ce carnage...
Carl adorait.
La radio grésilla alors qu'il essuyait le sang qui dégoulinait de sa figure...Ce n'était pas le sien...
Mais c'était tout de même dégueulasse.

" - Bravo à Alpha, je te laisse le reste, je viens de faire un strike, terminé !"

Et voila que les hostilité allaient prendre fin.
Des morceaux de tôle volaient de-ci de-là alors qu'un petit paquet de rebelles sortaient de leurs bases en tentant de ne pas marcher sur leurs propres mines.
Carl sourit et fit signe a ses soldats, qu'il avait posté au préalable autour de la zone, de faire feu.
Une pluie de balle vint accueillir les soldats rebelles qui s'effondraient ou paniquaient, l'un d'eux, la peur au ventre, s'enfuit a toute jambe loin de la base et éclata sous les rires de satisfaction de Carl.
Celui-ci dansait au bord de la cuvette en envoyant des insultes aux rebelles...
Le pire étant que ceux-ci ne pouvait même pas le visé, occupés qu'ils étaient a esquivé les balles ennemis.

Le jeune rebelle, frère du pauvre type que Carl avait forcé a ce "suicidé" était allongé a une dizaine de mètre de la...Carl, prit d'un soupçon de pitié, l'avait assommé avant que son frère ce dirige de façon déterminé vers les mines...Et éclate dans un magnifique feu d'artifice rouge.
Comme quoi il pouvait être capable d'éprouvé de la pitié.
Ou alors n'était ce qu'un jeu de plus né de l'esprit malade d'un fou.

Carl était tellement préoccupé dans ses insultes qu'il ne vit pas de suite le prisonnier encore debout qui avait faillit passer lui aussi au stade des mines lui foncé dessus.
La scène pouvait paraitre totalement ridicule car le rebelle avait les mains attaché dans le dos et tentait de le mordre ...Il aurait surement réussit si il n'avait pas trébuché de la façon la plus ridicule possible.
Il fallait avouer qu'un des marines de l'escouade Alpha avait quelque peu aidé sa chute, il avait visé la jambe, visiblement déterminé a arrêté les meurtres inutiles.
Son chef d'escouade, le fou, le contempla de haut en bas puis hocha la tête...Et sourit.
Carl colla un coup de pied dans le front du rebelle de façon lasse puis attrapa son M6D SOCOM qui ce trouvait juste en dessous de lui, en plein milieu d'une flaque de sang, la ou il avait tiré dans les genoux de l'autre abruti de rebelle.
Il rechargea son arme en sifflotant puis, alors que le rebelle récitait une prière en pleurant, écrasa la crosse de son arme dans l'œil de sa victime, il répéta l'opération jusqu'a ce que l'homme ne bouge plus...Et que son visage ne soit plus que de l'histoire ancienne.

"-Tu croyais pas que j'étais assez con pour utilisez des munitions sur un mec désarmé."

Le marines qui avait sauvé Carl d'une morsure désespéré semblait regretter son choix.
Il observait son chef, le visage déformé par la haine ce remettre a danser en contemplant les derniers rebelles ce faire exterminé.
Et le marines ferma les yeux en s'apercevant que certains avaient été assez stupide pour ce rendre...
Car monsieur Sorince n'allait pas tous les épargné...
Il espérait juste que le caporal de l'équipe d'en face soit un peu plus équilibré.

Il quitta la zone pour ce dirigé vers la plaine ou le jeune rebelles ce trouvait et simplement continué a le gardé.
Il hésita a le relâché, après tout, ce n'était qu'un gamin...Il pourrait ce refaire une vie.
Puis il imagina ce qui lui arriverait si le caporal Sorince s'en rendait compte.
Alors il ce contenta de le gardé...Et observé.

Deux marines de l'équipe Bravo trainèrent un rebelle jusqu'au caporal Sorince, celui-ci était entrain de gueulé en riant dans sa radio.

"-Ennemis neutralisé caporal Kelrod, beau boulot mon grand, très beau boulot !!!"

Il ce tourna vers les marines.

"-Qu'est ce donc?
-L'enfoiré qui trouvait le fait de nous provoqué si amusant...On a pensé que vous apprécieriez

Carl ce pencha vers le type qui fixait le sol avec contemplation et fit aux deux soldats.

"-J'apprécie...J'apprécie...Il ce tourna vers le petit plaisantin rebelle. Bonjours...Mon nom est Carl Sorince...Je pense que l'on va bien s'amusé tout les deux..."

Au loin, les marines de l'équipe Bravo et le restant de Alpha terminait de lié les mains des rebelles tout en prenant soin de ne pas marché sur une mine.

"Quelle merveilleuse journée..."

_________________
"Je me présente, Carl Sorince, sarcastique, cynique, cruel et schyzophrène...Passons maintenant à mes points négatifs..."-Carl Sorince, auteur du roman "moi, mon reflet, mes photos et encore moi."

"Il est normal qu'un sale gosse comme moi soit devenu celui que je suis désormais...C'est à dire un tueur mieux placé et mieux payé que les types biens."-Carl Sorince à propos de lui-même.

"Mes gars...Mes exécuteurs...Sont pas des héros. Non, pas des héros...Et moi non plus d'ailleurs. Nous sommes bien mieux. Nous sommes des tueurs de héros."-Carl Sorince à propos des sanglots.
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céleste
Partisane, Sergent


Nombre de messages : 226
Localisation : Dans ton dos.
Humeur : Cynique :)
Date d'inscription : 03/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Couteau de combat
Autre Compte :
Arme n°2 : Mitraillette SMG 7

MessageSujet: Re: Mont Séléné (Attaque d'une base Rebelle- Max et Carl)   Ven 27 Avr 2012 - 23:57

Des flammes. Leur lueur dansait dans le regard azur de la jeune femme. Elle soupira, passa une main dans ses cheveux, pensive. Les Marines s'en étaient mieux sortit qu'elle ne l'aurait cru. Mais elle avait toujours toutes les cartes en main. Ses longs doigts fins caressèrent machinalement la cicatrice sur sa pomette droite, avant de se porter à l'oreillette qu'elle portait. Elle s'assura qu'elle était bien en fonctionnement.

<< Anthony, tu m'entends?
- Oui.
- Allons-y. >>

Son compagnon n'eût pas besoin d'exprimer le fait qu'il avait compris le message, elle savait qu'ils étaient ok. Elle se dirigea avec une vingtaine de ses hommes à l'arrière du Pélican zébré de marques de peinture rouge, vérifia son arme et attendit. Ils allaient les prendre par surprise.

Le Pélican prit de la vitesse, et bientôt le cliquetis des mitrailleuses de l'oiseau de métal emplis l'air, rapidement accompagné d'un choeur formé par les mitrailleuses de deux autres Pélicans. Le nettoyage des Marines commençait. Elle ressentit une secousse quasi imperceptible qui annonçait la descente de l'engin. Elle s'agrippa à la crosse de sa SMG 7 et effleura le manche de son coutelas qui pendait à sa taille. La bouche béante de métal du Pélican s'ouvrit sous ses pieds et elle sauta à l'aveugle, accompagnée de ses hommes. Elle brailla un ordre que personne ne comprit clairement, mais tous en saisirent le sens. Puis, elle se mit à tirer méthodiquement sur les mines qui entouraient les Marines et explosaient dans de magnifiques gerbes de terre rougie.

Rapidement, elle vit leurs adversaires paniquer, le regard apeuré. Leurs yeux passaient des deux pélicans encore en l'air qui les sauçaient, aux quelques hommes qui leur arrivaient dessus en tirant. Certains étaient surpris pas l'explosion d'une mine et s'effondraient au sol, du sang dégoulinant des moignons de membres fraîchement arrachés et hurlaient. Peu à peu, ils commençaient à battre en retraite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Freeman
Rebelles, Traître, Ancien Marines des Forces Spéciales


Nombre de messages : 958
Age : 35
Localisation : Là où les combats sont !
Humeur : Tendus
Date d'inscription : 18/11/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : MA5B
Autre Compte : Rex - 98
Arme n°2 : M 90 (/ couteau)

MessageSujet: Re: Mont Séléné (Attaque d'une base Rebelle- Max et Carl)   Ven 27 Avr 2012 - 23:59

Le moniteur radar sur lequel était penché le sergent Samuel Hawkins indiquait trois nouveaux signaux, l'opacité et l'importance des points indiquait la présence de pélican. Samuel ordonna aussitôt au Caporal Riley de se documenter sur l'arrivé de troupes du CSNU. Au bouts de quelques secondes celui-ci affirma que les pélicans n'étaient pas affiliés au CSNU.
Hawkins se leva rapidement et courut en direction de la zone d’atterrissage désigné, l'air frais allait vite devenir chaud quand le Major apprendrait la nouvelle, d’ailleurs celui-ci parlait avec un homme vêtus d'une tenue d'officier haut gradé.
Quand Samuel arriva vers le duo, il fit un salut militaire avant de parler au Major des nouveaux événements. Le militaire s'empourpra de rage et ordonna aussitôt le décollage des trois pélicans opérationnel !

Ceux-ci durent attendre la monté de quatre médecins militaire et d'une dizaine de marine, ainsi que le Major et son invité de dernière heure. Le Major s’avança aussitôt vers les pilotes en leurs demandant de mettre la vitesse supérieur ! Le voyage fut d'une dizaine de minutes, la discrétion n'avait plus lieux... c'était désormais un sauvetage. Lorsque les pélicans arrivèrent dans la zone, ils eurent la surprise suivante... les trois pélicans avaient disparut mais quelques marines étaient visible et indiqué sur l'Affichage Tête Haute. C'est quoi se bordel ? fut certainement la question qui fusa dans l'esprit du Major !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Céleste
Partisane, Sergent


Nombre de messages : 226
Localisation : Dans ton dos.
Humeur : Cynique :)
Date d'inscription : 03/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Couteau de combat
Autre Compte :
Arme n°2 : Mitraillette SMG 7

MessageSujet: Re: Mont Séléné (Attaque d'une base Rebelle- Max et Carl)   Sam 28 Avr 2012 - 0:23

<< Anthony ! Ca va?!
- La couverture à l'air de tenir, pour les gars aussi ! >>

La couverture. Céleste sourit en entendant cette expression. Sacré couverture oui. Trois pélican, trentre hommes. Voilà les chiffres de cette terrible masse d'hommes qui s'abattait sur les Marines paniqués. Trente hommes. Bordel cette mission tenait du génie. Elle tira une petite rafale aux pieds d'un fuyards, ils ne se rendaient même pas compte que tout cela n'était que de la poudre aux yeux. Abrutis de Marines ! Les deux Pélicans qui quadrillaient le terrain de tirs croisés ne contenaient que le stricte minimum d'hommes à leur bord et tout le reste venait de débarquer avec elle. Du génie. Et ils y avaient cru, ces idiots. Ils y avaient cru.

Elle fit un signe de tête à un de ses subordonnés pour lui faire comprendre que c'était bon. Elle s'évertuait à ne pas tuer un seul de ces hommes, se contentant simplement de les effrayer. Ils allaient les laisser se cacher dans les bâtiments, mais quelques uns d'entre eux prenaient leurs couilles à pleines mains et se jetaient sur eux avec férocité. Parmis eux, un homme brun, visiblement un caporal au regard fou, se dirigeait droit vers elle. Cependant, il n'y avait que 5 hommes qui s'étaient retournés contre eux, et ses collaborateurs eurent vite fait de les maîtriser.

Les Marines se débattaient comme des diables, en hurlant. Seul le caporal restait calme. Quand elle posa les yeux sur lui, a genou dans la poussière, maintenant par les bras par deux de ses hommes, il explosa de rire. Un rire hystérique. Elle le regarda, froide, avant de tendre la main. Un de ses hommes y déposa son arme un M6D. Tout en regardant le caporal droit dans les yeux, hautaine, elle tira machinalement sur un des 5 autres Marines. Il hurla de douleur en s'effondrant sur le sol, tenant entre ses mains tremblantes un genou poissé de sang. Méticuleuse, elle fit de même avec les trois autres et s'approcha doucement du caporal.

<< Avec moi, on ne rit plus, caporal. >> lui chuchota-t-elle. Elle le fit se relever et visant soigneusement, tira deux coups successifs. Un dans chaque genou.

<< REPLIEZ-VOUS!! >>

D'un seul mouvement, ils abandonnèrents les membres du CSNU là, des larmes de rage plein les yeux. Récupérant les survivants de leur camp au passage, ils retournèrent vers leur Pélican, tandis que les deux qui les couvraient partaient déjà. Un engin aérien du CSNU fit son apparition, volant à une vitesse folle. Il était temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Kelrod
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef


Nombre de messages : 145
Age : 24
Humeur : ...
Date d'inscription : 18/04/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : DMR
Autre Compte :
Arme n°2 : M6C Socom

MessageSujet: Re: Mont Séléné (Attaque d'une base Rebelle- Max et Carl)   Sam 28 Avr 2012 - 0:58

Max et Gareb, toujours cacher derrière les caisses à l’intérieur de la base, entendait les rebelles se faire exterminés par l'équipe Alpha, ainsi que par leur propre mines.

-On attend quoi ? Dit soudainement Gareb
-On attend que le Caporal Sorince nous informe que la situation est sous contrôle. Un conseil, profite de ce moment de répit, on sait jamais.

Le Caporal ricana, mais les rebelles était fini, dans le noir, ils étaient désavantagés et désorienter. De plus leur système de défense, qui avait fait des pertes parmi les membres de l'escouade Alpha, c'était retournés contre eux. Au bout d'environ 10 minutes de hurlements et d'explosions, le calme revint.
Kelrod et Gareb se relevèrent. La radio s'alluma

-Ennemis neutralisé caporal Kelrod, beau boulot mon grand, très beau boulot !!!

Gareb lâcha un soupir, quand au Caporal il se contenta de ranger sa radio et prit la direction de la sortie. Les deux membres de bravo sortirent de la base, et virent leur collègue en train de capturés les rebelles blessés. Mais au même moment un bruit de moteur se fit entendre, le Caporal leva les yeux et vit 3 ombres se rapproché de leur positions.

-Bravo on dégage !
-Mais c'est sans doutes les renforts !
-On les a pas contacter, vous la fermez et vous courez


Les 4 membres de l'équipe Bravo partirent dans en direction de l'arrière de la base, ils allaient devoir escaladés la ''cuvette''

-Et Alpha ?
-Trop tard, si ont restent, c'est la mort !

Quelques secondes plus tard, les pélicans avait ouvert le feu, réduisant en miettes les soldats et entrainant l'explosion des mines restantes. Kelrod aida le dernier membre de son escouade à grimper et ils partirent tous en direction du no man's land. A quelques centaines de mètres, les hommes s'arrêtèrent essoufflés et confus.

-Mais d'où il sortent ?
-Aucune idée, c'est bizarre, la base n'avait pourtant pas pu appelé du renfort.
-Qu'es ce qu'on fait avec Alpha, et les membres restant de Bravo ?

Le Caporal ne savait pas ce qui se passez et Alpha ne pouvait pas être sauver, pas par eux en tout cas. Gareb plissa les yeux et vit d'autres Pélicans débarqués de nulle part. Il sortit ses jumelles.

-CSNU ! ils font partit du CSNU !

Max prit les jumelles des mains de Gareb, il avait raison et de plus les trois autres pélicans qui avait ouvert le feu sur eux avait disparus. Kelrod sortit une fusée éclairante, l'alluma et l'agita au dessus de lui. Les pélicans se dirigeaient maintenant vers eux, Le Caporal se demandait vraiment si c'était le CSNU et pas juste un piège.
L'un des pélican se rapprocha du sol, Max avait la main sur son M6C, juste au cas ou. La soute du pélican s'ouvrit et un sentiment de soulagement parcouru les membres de l'escouade Bravo. C'était le Major Freeman... et il n'était pas tout seul...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Freeman
Rebelles, Traître, Ancien Marines des Forces Spéciales


Nombre de messages : 958
Age : 35
Localisation : Là où les combats sont !
Humeur : Tendus
Date d'inscription : 18/11/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : MA5B
Autre Compte : Rex - 98
Arme n°2 : M 90 (/ couteau)

MessageSujet: Re: Mont Séléné (Attaque d'une base Rebelle- Max et Carl)   Sam 28 Avr 2012 - 1:06

la soute s'ouvrit laissant alors vue sur le Caporal Kelrod prêt à dégainer, sans doute par méfiance et il le comprenait fort bien, il hurla alors l'ordre au troupes de monté. Une fois le Caporal Max récupéré, le Major était sur le points de l'interroger lui et les autres marines survivants quand l'un des pilotes reçut un message d'un des pélicans de l'escadron survolant la zone.

Major, John se retourna vers le pilote. Pélican rebelle repéré, demandons Permission d'engager le combat !
Permission refusé, cherché des survivants sur la dernières positions connus et envoyez des troupes dans la bases !

Le pélican décolla de nouveau pour survolez a basse altitude la dernière position connut du Caporal Sorince, lorsque deux des appareils atterrirent enfin au coté de ce qui semblait être des cadavres, le Major sortit de l'une des deux soute avec des médecins qui aussitôt se dirigèrent vers les soldats du CSNU. John attendit à bord du pélican comme pour parler à l'invité...

Vous en pensez quoi ?


Puis le soldat avança pour retrouver le Caporal Sorince qu'un médecin tenta de rafistoler a la mousse biochimique avant de le transporter avec l'aide du major dans le pélican de celui-ci.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carl Sorince
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef


Nombre de messages : 634
Age : 21
Localisation : Planqué derrière mes hommes.
Humeur : Oh...Ohoh...Vous voulez vraiment savoir ce qui se passe dans ma tête?
Date d'inscription : 20/01/2011

Feuille de personnage
Arme n°1 : M45 TS
Autre Compte : Dar'Lauc
Arme n°2 : pistolet M6D SOCOM

MessageSujet: Re: Mont Séléné (Attaque d'une base Rebelle- Max et Carl)   Sam 28 Avr 2012 - 1:59

hrp : Désolé pour l'avalanche d'insulte, mais rpment parlant, mon perso est quelque peu...Rageux...

"Avec moi, on ne rit plus, caporal."

Puis deux tirs, quelque chose lui donna envie de hurlé...
Ah oui, la douleur...
C'était si délicieux.
Il tomba a genoux.
Qui était cette catin qui avait osé ainsi l'humilié?
Et qu'était ce donc que l'humiliation?
N'était ce pas touché l'orgueil de quelqu'un?
Elle avait touché son orgueil, a lui?
L'orgueil de Carl Sorince?

Impossible...
Il ferma les yeux...
Il fallait ce reposé maintenant...
Gardé des forces.
Pour la retrouvé...
Et la tué.

Il s'endormit en souriant.

Quand il ce réveilla, il était a bord d'un pélican.
En tout cas, au dessus de lui, sa ressemblait vachement au plafond d'un pélican.
Quelqu'un touchait ses genoux...

"Mais c'est dégueulasse?!"

Une tête d'endive balafré ce dirigea vers lui.

"Freeman? FREEMAN?!"

Il repoussa le mec tentant de le soigné et fit un magnifique doigt d'honneur au nouveau venu.
Puis il fut pris d'une hystérie quelque peu déconcertante.

"-Putain major!!! Putain!!! Ca vous arrive souvent de ne pas prévenir vos soldats que misse salope en chef attendait dans son coin de venir pourrir les escouades sur place?! Cette ...PUTE ma défoncé les genoux !!! Mes deux putains de genoux!!!
Ayant craché toute sa bile, Carl reprit d'un ton un petit peu plus calme :
-On étaient entrain d'attendre VOS renforts quand ils nous sont tombé dessus !!! Ils nous ont descendu avec des putains de pélican !!! Bordel c'est quand même pas discret ces putains d'engins !!!
Et vous savez quoi !!! J'l'ai vu cette conne , j'l'ai vu et j'ai foncée dessus...Ses gars m'ont maitrisé, elle tenait le flingue, elle m'a tiré dans les deux genoux et m'a laissé comme ça !!!
Elle m'a pas tué cette conne , elle tenait le flingue et m'a pas tué !!! J'vais la buté pour ça major, j'vais la buté, rafistolé moi ces putains de genoux et donnez moi sa putain de position et j'vais la buté major !!! Magnez vous !!!"


Carl avait les yeux exorbité, dans sa tête, il imaginait l'affreuse petite catin l'ayant ainsi mutilé ce faire écartelée, ce faire éviscérée, mourir en crachant du sang...Son propre sang.
Autour de lui, le médecin et Freeman l'observait d'une drôle de façon, les deux semblaient le considéré comme un extra-terrestre, comme un putain de covenante !!!
S'en était trop, il ce recoucha.
Dés qu'il serait d'aplomb il partirait, même si il devait torturé toutes les putes brunes existant dans la galaxie...Et au cas ou elle ce soit fait une teinture, il tuerait toutes les autres !!!

Il ce releva d'un coup alors que le médecin s'apprêtait a augmenté la dose de calmant, celui ci manqua de ce faire assomé par ce sujet si...Vivace et hurla :

"-Je vais t'éviscéré sale conne !!!"

Puis il ferma les yeux.

_________________
"Je me présente, Carl Sorince, sarcastique, cynique, cruel et schyzophrène...Passons maintenant à mes points négatifs..."-Carl Sorince, auteur du roman "moi, mon reflet, mes photos et encore moi."

"Il est normal qu'un sale gosse comme moi soit devenu celui que je suis désormais...C'est à dire un tueur mieux placé et mieux payé que les types biens."-Carl Sorince à propos de lui-même.

"Mes gars...Mes exécuteurs...Sont pas des héros. Non, pas des héros...Et moi non plus d'ailleurs. Nous sommes bien mieux. Nous sommes des tueurs de héros."-Carl Sorince à propos des sanglots.
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James P. Wallace
Navy, Amiral


Nombre de messages : 249
Date d'inscription : 13/03/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Pistolet M6D
Autre Compte :
Arme n°2 : Fusil à pompe M90

MessageSujet: Re: Mont Séléné (Attaque d'une base Rebelle- Max et Carl)   Sam 28 Avr 2012 - 15:43

- Vous en pensez quoi ?

Toute l'opération avait été orchestré par le major Freeman. C'est lui qui avait choisi les hommes pour sa mission et cette base. Lorsqu'il lui avait soumis son opération, Wallace était sceptique. Malgré tout, cette dernière était tellement bien préparée que James lui avait donner son aval. L'UNSC avait besoin de vrais soldats et de vrais leaders.

James avait regardé tout le déroulement de l'opération depuis le PC avec le major. À quelques reprises, le doute s'était installé dans son esprit. Ces soldats étaient-ils fiables? Freeman avait-il eu raison de leur faire confiance? Apparemment oui. Ils avaient fait au mieux.

Le pélican avait d'abord prit à bord le caporal Kelrod. Celui-ci n'avait pas eu l'air de remarquer Wallace assis au fond du vaisseau. Ensuite, ils avaient récupéré le caporal Sorince. Ce dernier était salement amoché. Il l'entendit invectiver le major et faire des promesses de mort sur une certaine ''conne''. James sourit. Ce soldat était un impulsif. Il l'aimait bien.

Alors qu'ils étaient tous dans le Pélican et que celui-ci décollait vers le PC, Wallace regarda Freeman et les deux caporaux:

- Freeman, je suis d'accord avec vos recommandations. Ces deux hommes sont d'excellents soldats. Caporal Kelrod, vous êtes un leader même si ce genre de responsabilités vous déplait. Nous sommes en guerre et des hommes comme vous êtes des plus utiles. J'ai décidé d'influer pour que vous deveniez Sergent. Et non, vous ne pouvez pas refuser. Kelrod, Sorince, vous serez muté dans le 105e du corps des marines basé sur l'Achille. J'ai besoin d'hommes comme vous. Freeman, j'ai besoin d'un commandant pour ce bataillon. Votre ordre de mutation est d'ores et déjà prêt. Il ne manque plus que votre signature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Freeman
Rebelles, Traître, Ancien Marines des Forces Spéciales


Nombre de messages : 958
Age : 35
Localisation : Là où les combats sont !
Humeur : Tendus
Date d'inscription : 18/11/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : MA5B
Autre Compte : Rex - 98
Arme n°2 : M 90 (/ couteau)

MessageSujet: Re: Mont Séléné (Attaque d'une base Rebelle- Max et Carl)   Sam 28 Avr 2012 - 16:20

John regarda le Caporal Sorince être transporté dans le pélican, lorsqu'il demanda des nouvelles de l'équipe investiguant la base de font en comble, il eu aussitôt une réponse qui le fit sourire.

"Major, La base contient pas mal de matos, on a retrouver quelque rebelles planqué dans leurs dortoirs que nous somme sur le points d'embarqué. Une partie de la base en revanche c'est effondré, je lance la phase deux Major ?"
"Lancé la phase deux !"

John était remonté dans le pélican, il parla au médecin pour ce qui concernait le caporal Sorince, celui-ci n'eut comme seul réponse que le Caporal s'en sortirait mieux que prévus, les balles c'étaient arrêter juste à la limite des genouillères, la douleur venait des deux métaux coincer dans "l'os" mais qui se résorberait vite.
Lorsque John allait répondre ce fut le Caporal Sorince qui lâcha le premier commentaire, Le Major s'en approcha et subit aussitôt les accusations sur son immobilités et le manque d'informations. Freeman n'allait pas dire le contraire, mise à par que les trois pélicans récidivistes était de trop !
Il écouta chacune des paroles du soldat, déjà il entendait parler de cette "pute", cette "conne" qui lui avait tiré deux jolie plombs dans les genoux. Le médecin lui donna des calmants qui sembla aussitôt réveiller le marine qui hurla son intention.
Puis se fut l'Amiral qui parla:

- Freeman, je suis d'accord avec vos recommandations. Ces deux hommes sont d'excellents soldats. Caporal Kelrod, vous êtes un leader même si ce genre de responsabilités vous déplait. Nous sommes en guerre et des hommes comme vous êtes des plus utiles. J'ai décidé d'influer pour que vous deveniez Sergent. Et non, vous ne pouvez pas refuser. Kelrod, Sorince, vous serez muté dans le 105e du corps des marines basé sur l'Achille. J'ai besoin d'hommes comme vous. Freeman, j'ai besoin d'un commandant pour ce bataillon. Votre ordre de mutation est d'ores et déjà prêt. Il ne manque plus que votre signature.

John fut surprit, mais fut aussi satisfait d'entendre cela. Enfin il allait rentré "chez lui", il se mit au garde à vous tout en souriant pour montrer sa joie de revenir enfin dans le plus beau vaisseau de la galaxie.

"Amiral, c'est un honneur ! Je reprends enfin le boulot"
John regarda ensuite les deux caporaux. "Messieur, préparé votre Paquetage, vous allez faire un vrai carnage !"

Hrp: Si ces deux messieurs on quelque chose à dire avant la fermeture du RP !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Kelrod
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef


Nombre de messages : 145
Age : 24
Humeur : ...
Date d'inscription : 18/04/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : DMR
Autre Compte :
Arme n°2 : M6C Socom

MessageSujet: Re: Mont Séléné (Attaque d'une base Rebelle- Max et Carl)   Sam 28 Avr 2012 - 18:32

Le Pélican décolla en direction du PC, à l'intérieur, Kelrod regardait de loin le Caporal Sorince, les deux genoux en sang et pleins de mousse biochimique, entrain de débité toute sorte d'insulte et se plaignant au Major. La mission ne s'était pas passer comme prévu et il y eut pas mal de perte, surtout du coté d'Alpha. L'escouade Bravo s'en sortait mieux, 5 membres sur 10. Les pertes, Max s'en fichait, seul la mission compte, mais on arrive rarement à ses fins tout seul.

- Vivement que je reprenne ma place de Caporal dans mon escouade, j'en ai marre de donner des ordres ! Pensa t-il

Il entendit quelqu'un se rapprocher et se retourna, c'était l'Amiral Wallace. En montant dans le pélican, il n'avait pas vraiment prêter attention à sa présence. L'Amiral regarda en direction du Major et des caporaux :

- Freeman, je suis d'accord avec vos recommandations. Ces deux hommes sont d'excellents soldats. Caporal Kelrod, vous êtes un leader même si ce genre de responsabilités vous déplait. Nous sommes en guerre et des hommes comme vous êtes des plus utiles. J'ai décidé d'influer pour que vous deveniez Sergent. Et non, vous ne pouvez pas refuser. Kelrod, Sorince, vous serez muté dans le 105e du corps des marines basé sur l'Achille. J'ai besoin d'hommes comme vous. Freeman, j'ai besoin d'un commandant pour ce bataillon. Votre ordre de mutation est d'ores et déjà prêt. Il ne manque plus que votre signature.

Sergent ? Max ne broncha pas, il voulait refuser, Mais il ne pouvait pas. Il pensait que le commandement d'une escouade s'était finit, mais non, là ça serait pire. Il serra le poing, et se disait que si les pertes dans son escouades avait été un peu plus importante, il aurait peut-être pu éviter cela. Mais c'était trop tard ! Le Major se mit alors au garde à vous :

- Amiral, c'est un honneur ! Je reprends enfin le boulot

Il se retourna ensuite vers les deux caporaux :

- Messieur, préparé votre Paquetage, vous allez faire un vrai carnage !


Kelrod desserra le poing en entendant le mot carnage enfin quelque chose de ''rassurant'', après tout, le grade de Sergent lui octroyé une certaine autonomie lors des missions. Une idée lui traversa l'esprit au même moment . Il s'approcha du Major Freeman.

- Major, puis-je au moins posé une condition ?

N'attendant pas la réponse du Major, il reprit :

- Je veux le Caporal Sorince et le soldat Gareb dans mon escouade !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carl Sorince
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef


Nombre de messages : 634
Age : 21
Localisation : Planqué derrière mes hommes.
Humeur : Oh...Ohoh...Vous voulez vraiment savoir ce qui se passe dans ma tête?
Date d'inscription : 20/01/2011

Feuille de personnage
Arme n°1 : M45 TS
Autre Compte : Dar'Lauc
Arme n°2 : pistolet M6D SOCOM

MessageSujet: Re: Mont Séléné (Attaque d'une base Rebelle- Max et Carl)   Sam 28 Avr 2012 - 18:49

Okay, sa faisait beaucoup en une journée...
En une seule putain de journée...
Maintenant qu'il avait repris ses esprits, il ce rendait compte de ce qu'il avait fait.
Il avait visiblement reprit cette étrange entreprise qu'il n'employait que de façon demi-consciente.
Il s'en était rendu compte, la première fois qu'il avait combattu, dans le pélican de retour sur Harvest.
Il c'était mis a frissonné en ce rappelant ce qu'il avait fait.
Il avait fait souffrir pendant des heures sa victimes...
Et il avait recommencé ici, a faire souffrir inutilement.
Et il avait employé des techniques inhumaines, bien que nécessaire...

"Putain, que je suis bon"

Il frissonna de plaisir en repensant aux expressions apeurés des rebelles, leurs rictus de souffrances, leurs sang sur ses mains.
Un sourire apparut sur son visage...
Puis il disparut subitement...
Car il ce souvint de cette femme...Son visage, son arrogance, elle l'avait regardé dans les yeux, elle l'avait humilié.
Et sa , même les félicitations d'un amiral vieillissant ne pouvait le consolé.
Muté dans un vaisseaux... Avec le caporal Kelrod et le major Freeman...Tout ça il n'en avait que faire.
La seule chose qui comptait c'était...Elle.
Ils allaient la poursuivre hein? Cette...Espèce de folle n'est ce pas? On ne pouvait pas la laisser fuir!!! Ses agissements étaient impardonnable!
Il secoua la tête comme pour y éjecté le visage de la femme puis tenta de revenir a la réalité.
Le pélican, l'amiral, Freeman, la promotion de l'autre caporal...

Il avait insulté Freeman? Il fallait ce calmé, le sang lui montait a la tête.
Son crâne lui faisait mal, très mal...
Il effaça toute trace de sa colère sur son visage puis ce redressa sur son lit pour écouté la suite.

"- Messieur, préparé votre Paquetage, vous allez faire un vrai carnage !"

Carnage? Il aimait bien ce mot, il rimait avec mixage, arrachage, embouteillage...
Mais pourquoi est ce qu'il ce faisait cette réflexion?

Le caporal Kelrod venait de dire quelque chose, mais quoi?
Et ses genoux lui faisait moins mal, on avait retiré ces deux petits morceaux de métal qui lui avait percé la peau.
Il reforma la phrase dans sa tête :

"- Je veux le Caporal Sorince et le soldat Gareb dans mon escouade !"

Voila quelque chose de nouveau .
Quelque chose d'étrange...
Ce mec était devenus sergent et déjà il voulait formé son équipe.
Avec lui, Carl Sorince, a l'intérieur de celle-ci.
Il hocha la tête sans trop comprendre.
Peut-être que c'était bien, peut-être pas.

Tout ce qui importait c'était qu'il soit encore en état de...Faire un carnage... c'était vraiment bien comme mot ça...Carnage...Très bien.



_________________
"Je me présente, Carl Sorince, sarcastique, cynique, cruel et schyzophrène...Passons maintenant à mes points négatifs..."-Carl Sorince, auteur du roman "moi, mon reflet, mes photos et encore moi."

"Il est normal qu'un sale gosse comme moi soit devenu celui que je suis désormais...C'est à dire un tueur mieux placé et mieux payé que les types biens."-Carl Sorince à propos de lui-même.

"Mes gars...Mes exécuteurs...Sont pas des héros. Non, pas des héros...Et moi non plus d'ailleurs. Nous sommes bien mieux. Nous sommes des tueurs de héros."-Carl Sorince à propos des sanglots.
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mont Séléné (Attaque d'une base Rebelle- Max et Carl)   Aujourd'hui à 21:15

Revenir en haut Aller en bas
 
Mont Séléné (Attaque d'une base Rebelle- Max et Carl)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mont Séléné (Attaque d'une base Rebelle- Max et Carl)
» [SMC - tactique]space marine du chaos
» "Low Cost" 20€ - Deck Attaque Défense (base starter Jude Sharp)
» Fin de l'enquete sur l'attaque de Mont-Roche.
» Astuce pour détruire une base COMPLETEMENT upgradé en une seule attaque!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Halo Fight :: Espace neutre. :: 
L'Espace
-
Sauter vers: