Forum Rpg sur l'univers d'Halo
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Maîtrises ta lame, forges ton destin [Partie 1 de l'introspection]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alik 'Azuri
Sangheili, Maître de l'inquisition
avatar

Nombre de messages : 597
Localisation : Inconnue
Date d'inscription : 17/04/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Langue Fourchue
Autre Compte :
Arme n°2 : Dague à énergie

MessageSujet: Maîtrises ta lame, forges ton destin [Partie 1 de l'introspection]   Lun 28 Mai 2012 - 21:46

A son réveil sur Joyous Exultation, Alik' était seul... Les trois personnes qui s'étaient opposées à lui, dont sa cible, avaient disparu pendant qu'il était inconscient.
La personne qui l'avait battu à l'épée, cette ombre, avait semble-t-il décidé de l'épargner, bafouant un peu plus son orgueil...

Il avait échoué.

Alik' sentait son honneur dépouillé, arraché, insulté. La rage qui se propageait en lui était féroce, plus forte que toutes les colères qu'il n'avait jamais ressenti jusque-là...
Il hurla, plein de rage, et de tristesse. La tristesse d'avoir laissé place à ses émotions ne serait-ce qu'un temps, épargnant sa cible lors de son combat contre l'hérétique.
Alik' avait ensuite retrouvé l'escouade qu'ils avaient eu, lui et sa cible, au cours de leur mission. Il leur avait ordonné de retourner sur Grande-Bonté, prenant le commandement des opérations, ses hommes acceptant sans broncher lorsqu'ils virent son armure... Il ne leur dit rien sur son échec, il laissa les soldats croire ce que bon leur semblait.

A son arrivée dans la ville sainte, deux gardes d'honneur attendaient Alik', l'invitant à les suivre. Même s'il avait échoué, Alik' avait un rapport à faire... Ses hommes le regardèrent une dernière fois, avant de le voir disparaître dans les limbes de la cité.

Les quartiers privés des prophètes étaient toujours aussi majestueux, pleins de luxe et de puissance. Alik' les avaient déjà admiré de nombreuses fois, à chaque compte-rendu de mission, mais il s'émerveillait à chaque fois devant tant de beauté. Lorsqu'il arriva devant une lourde et gigantesque porte, les deux soldats se tournèrent vers lui et lui dirent d'avancer. Alik' s'engouffra donc dans la chambre personnelle des trois hiérarques...

A l'intérieur, les trois prophètes l'attendaient, avec un calme froid et implacable. Alik' s'avança de quelques mètres avant de mettre genou à terre et dans une révérence de déclarer :

<< Nobles hiérarques ! Je suis présent, suite à votre appel !
- Et nous t'en remercions, assassin... Alors, quel est l'avancement de ta quête ? Nous supposons qu’elle est achevée, puisque tu es de retour à Grande-Bonté dans ton armure de combat !
- Seigneurs, je suis navré de vous informer de mon échec... >>

Les prophètes se crispèrent alors, leurs traits se changèrent en une expression plus grave, plus arrogante et colérique.
Alik' leur raconta alors tout le déroulement de sa mission, du moment où il reçut ses ordres, jusqu'au moment où l'étrange Sangheili le frappa à sa nuque...

<< Tu as eu de la chance, brave assassin... Le premier Sangheili que tu as affronté n'est pas un vulgaire combattant... C'est un Sangheili de haute importance dans les sphères de gouvernances hérétiques... Il se nomme Khor Ores Koram'... Il était lui aussi un ancien maître épéiste, et un ami de ta cible... L'affronter plusieurs fois, et réussir à le vaincre, même sans l'abattre, est un exploit dont peu de personnes peuvent encore se vanter... Cependant, en ce qui concerne l'ombre qui t'as vaincu... Nous pensions cette personne décédée, depuis longtemps déjà. Tu as cependant manqué à ton devoir, en échouant... Nous devrions t'exécuter, pour te punir de ton échec !! La mort ne sera pas ton châtiment néanmoins, nous savons que tu es précieux et que ton échec, au vu des circonstances, ne mérites pas une mort aussi désobligeante... Tu continueras à nous servir assassin, mais nous DEVONS punir l'incompétence dont tu as fait preuves au cours de ta mission, comprends-tu, Alik' Azuriaï ? >>

A la prononciation de son nom, ALik' se raidit, et un frisson parcourra tout son corps, la voix des hiérarques avait été sombre, grave, et il savait que la punition qu'il subirait serait à la hauteur de sa défaite. Il était préparé à cela depuis tout petit, depuis sa formation en tant que tueur...

<< Je comprends, nobles hiérarques...
- Bien. >>

Ils appelèrent alors deux Sangheilis, qui entrèrent dans la salle. Leur tenue était sombre, de grandes capes tombaient de leurs épaules jusqu'à leurs pieds. Ils portaient un casque étrange, on aurait dit un casque d'ascète, légèrement modifié. C'étaient des exécuteurs, des Sangheilis œuvrant dans l'ombre, comme lui. Lorsqu'ils passèrent à côté d'Alik', ils saluèrent les prophètes, et soulevèrent Alik' avec leur bras, il se laissa faire, l'heure de subir sa punition était venue...

Ils lui arrachèrent son casque, le projetant à quelques mètres, ils firent de même avec les protections de ses bras, de ses jambes. Ils déchirèrent son tabard devant lui, et ils le détroussèrent finalement de son poitrail. Ils placèrent toutes les protections ensemble et mirent le feu à l'armure. Alik' voulut crier, mais il tenu sa langue, il avait échoué et devait assumer cette défaite...
Tout ce qu'il lui restait venait de disparaitre dans les flammes, son clan, son honneur... Il regardait le feu de façon triste, voulant pleurer mais retenant ses larmes, il était en vie, c'était déjà ça.

<< Ainsi, tu ne nous sers à rien, assassin. Cependant, nous allons faire en sorte que tu puisses à nouveau nous servir... >>

Ils claquèrent des doigts, intimant les deux exécuteurs à faire ce qu'ils désiraient. Les deux Sangheilis allèrent alors chercher un grand coffre, qu'ils placèrent devant Alik'. Les prophètes invitèrent l'assassin à ouvrir le coffre et à s'emparer de son contenu.
A l'intérieur, se trouvait une armure...

L'armure était couleur d'ébène, son casque était un heaume fermé, avec comme une "carcasse squelettique" parcourant de la base du cou jusqu'au haut du crâne, avant de retomber en trois griffes sur l'avant du heaume. On aurait dit que les protections pour les mandibules étaient semblables à des dents. Le heaume procurait une lumière bleue au niveau des yeux, masquant le regard du Sangheili aux yeux du monde. L'épaulière droite possédait trois grands piques, semblables à des griffes dressées vers le ciel. L'épaulière gauche elle, ressemblait légèrement à une aile. Les gants de protection possédaient des pics sortant vers le haut, comme pour permettre au possesseur de l'armure de s'en servir lors d'un combat. Les jambières étaient dans un style plus "classique" bien qu'incroyablement agressives. L'armure couleur noire possédait une multitude de symboles et de motifs la parcourant, ainsi que'une pierre précieuse placée au milieu de son torse, une pierre couleur orangée. Dans le dos, une "cape" descendait des homoplates jusqu'en bas en des pattes d'araignée et en haut, sur la base de la cape, un symbole rappelait el mot "épée".

Une fois l'armure revêtue, Alik' sentit un sentiment étrange, le camouflage semblait aussi puissant que son ancienne armure. Le bouclier, lui, semblait équivalent à celui de l'armure d'un Ultra Domo. Alik' pensait que l'armure allait être beaucoup plus lourde que la sienne, ce qui n'était absolument pas le cas, bien au contraire...
Il se tourna vers les prophètes et déclara :

<< Cette armure, qu'est-ce donc ?
- Un modèle unique, et incroyablement neuf, nous l'avons conçu spécialement pour toi. Nous avons augmenté l'efficacité du camouflage, contrairement à ce que tu dois penser, et le bouclier est assez efficace au vu de la puissance du camouflage... La destruction de ton ancienne armure marque la fin de ton ancienne existence, et celle-ci son renouveau. Ton statut est équivalent à celui d'un Zealot. Ton grade officiel changeant au cours de tes missions, celui-ci ne sera qu'une référence pour les différents soldats que tu croiseras pendant les périodes où tu n'auras aucune mission officielle. Nous te donnons ceci * le prophète tendit un objet à Alik' qui s'en empara* C'est un transpondeur, nous permettant de t'informer de tes futurs missions, comme ça, tu seras libre d'aller où tu le désires, ton séraphin restant à ta disposition. Nous te contacterons lorsque nous aurons besoin de tes services, en attendant, tu es libre de faire ce que tu veux Alik' Azuriaï, restes à l'écoute et sers l'hégémonie du mieux que tu le peux, et tu seras couvert d'honneur et de richesse! Maintenant va, nous avons d'autres tâches qui requiert notre attention... >>

Alik' les salua une dernière fois, baissant un peu plus la tête, avant de se tourner vers la sortie.
Juste avant de quitter la pièce, un des hiérarques déclara :

<< Au fait, oubliez la poursuite de ceux que vous avez combattus, nous trouverons un assassin plus "compétent" pour les éliminer... >>

Alik' sentit tous ses muscles se tendre, il voulait protester, mais il ne le ferait pas, il se contenta d'acquiescer avant de sortir de la pièce, accompagné par les exécuteurs...
Une fois dehors, l'un d'eux lui tendit un pommeau d'épée à énergie, et lui déclara :

<< Voici votre principale arme de fonction, frère. Bonne chance pour vos assassinats ! >>

Prenant l'arme, Alik' le remercia et les deux Sangheilis disparurent, activant leur camouflage.

Alik' n'en fit rien, pour l'instant, ce n'était pas l'assassin qui était en lui mais bien Alik' Azuriaï, dernier représentant de son clan, qui était dans cette armure. Il retourna tout d'abord à ses quartiers, afin de se nourrir. Sur la route, bon nombre de Sangheilis jaugèrent son armure, avant de le saluer lorsqu'ils comprirent son rang. Seul les conseillers et zealot le regardaient normalement.

" J'ai perdu, mon adversaire était juste plus fort que moi, c'était indéniable... Je pensais ma maîtrise de l'épée parfaite, mais ce n'était pas le cas, j'en ai fait les frais... Je dois me remettre en question, savoir qui je suis. L'assassin en moi a trop longtemps obscurci mon jugement, je suis devenu aveugle. Aveuglé par ma propre histoire, mes propres expériences. Je ne suis pas le plus fort à l'épée, loin de là. Ma danse possède encore des défauts, il faut que je les comble. Pour ça, il faut d'abord que j'apprenne à mieux me connaître, que je redécouvre ma personnalité, mes sentiments. Je dois faire une introspection, m'exiler de Grande-Bonté, de toute manière, les hiérarques pourront me recontacter lorsqu'ils auront quelque chose pour moi... >>

Après avoir mangé, Alik" rassembla quelques provisions et se dirigea vers son vaisseau. Une fois installé, Alik' actionna les moteurs du vaisseau, quitta le hangar, s'éloigna de Grande-Bonté, et se dirigea vers Sangheilios, sa planète natale...

[Partie 2]

_________________






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Maîtrises ta lame, forges ton destin [Partie 1 de l'introspection]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maîtrises ta lame, forges ton destin [Partie 1 de l'introspection]
» simple bilan partie a 1000 points contre un nain
» La campagne de l'été : la couronne du destin...
» scenario et déroulement des partie
» Projet BD GiF: Le Destin de Tarkel Prime

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Halo Fight :: Espace contrôlé par le Covenant. :: 
Grande Bonté
 :: Le Sanctuaire des Hiérarques.
-
Sauter vers: