Forum Rpg sur l'univers d'Halo
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chez Kala'Sulnomee [PV, TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vhell 'Sulnom
Sangheili, hérétique, vétéran
avatar

Nombre de messages : 2335
Localisation : Grande Bonté, Hall de la Guerre
Date d'inscription : 04/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Pistolet à Plasma
Autre Compte : Kanat & Céleste
Arme n°2 : Epée à Energie

MessageSujet: Chez Kala'Sulnomee [PV, TERMINE]   Mer 10 Sep 2008 - 21:14

Suite de Ceci


J’émerge, lentement. Je reprends peu à peu mes esprits. Je me sens très lourde, pour une fois. Mes membres s’éveillent, je fais bouger mes orteils, histoire de vérifier que tout marche. Je ne sens rien… Je dois encore être engourdie et insensible. Ce n’est rien, je ne suis pas pressée du tout. Je pousse un soupir grave. Et à ce moment là, comme si on me tirait violement hors d’une eau tiède et agréable, mes sensations me revinrent. Une douleur sourde pris pieds dans ma poitrine, chaque souffle me donner l’impression d’une déchirure, et je ne pouvais trop inspirer, j’avais un poids, comme si quelqu’un était assis sur mon torse. Tous mes membres m’indiquent qu’ils sont présents, même si j’ai moins mal à mes bras ou jambes, qu’à mon buste et à mon visage. Je n’ose pas encore tenter d’ouvrir les yeux, alors je me contente d’explorer olfactivement cet espace qui m’entoure. Je sens l’odeur forte d’un cataplasme au soufre, et d’une tisane aux herbes. Mon corps endoloris s’enfonce dans un matelas moelleux, un drap doux repose sur moi. Tant de confort me ramène des années en arrière, lorsque j’étais petite, et que les autres se moquaient de moi à cause de mon physique, et qu’ils s’amusaient à me jeter des pierres ou à me frapper à la sortie de l’école. Et qu’une fois rentrée, ma mère me soignait, me faisait des infusions, des massages, étalait des paumades sur mes plaies ou mes bleus et que je dormais durant des heures, restant cloîtrée des jours entiers chez moi. Peut-être étais-je revenue à cet âge là, peut-être n’avais-je jamais quitté mon enfance. Aurais-je rêvé ?

Mon agression m’avait semblé bien réelle, et la douleur que je ressentais l’était tout autant. Pour en être sûre, je décidais de faire abstraction de mes élancements, pour diriger ma main à mon épaule, tâtonnant pour trouver le petit renflement indiquant l’emplacement de la cicatrice due à ma blessure que m’avais infligé Pak’Ankes. Je la trouvais, aisément. J’avais donc bel et bien 19 ans, et je m’étais bel et bien faite tabasser hier soir. Je devais être à l’infirmerie. Je me décidais à ouvrir les yeux. A ma première tentative, la lumière m’éblouit, et je fronçais immédiatement les paupières, ce qui m’arracha un petit grognement. Je décidais de retenter ma chance, en y allant plus lentement. Les yeux mi-clos tout d’abord. Mon aveuglement se dissipa, et j’ouvris en plus grand. Au début je ne distinguais que quelques vagues formes, des tâches de différentes couleurs. Je clignais des yeux, et ma vue devint plus nette. Ce que je vis autour de moi ne ressemblait en rien à la salle aseptisée du Collège de Guerre.

J’étais dans ce qui, assurément, était une chambre. De mâle je dirais d’ailleurs. Il n’y avait que peu de meubles, assez modestes d’ailleurs, et pas de décorations du tout. J’étais dans un grand lit en bois sombre, un lit très simple, en face duquel s’élevait une haute armoire sombre également, typique de chez nous. En dessous de la fenêtre à gauche du lit, se trouvait un bureau simple en métal, ainsi qu’une chaise de bois, une lampe et un petit tiroir. De l’autre côté, à droite donc, se trouvait la porte. A côté de moi, un petit chevet, une tisane posée sur ce qui semblait être une feuille retournée. Ce papier me semblait être le seul effet personnel de cette pièce à l’atmosphère qui me pesait un peu. Elle m’apparaissait sombre, un peu étouffante, comme si elle abritait de lourds secrets, comme si la personne qui l’habitait ou l’avait habitée était sous silence… Un petit frisson me courra le long de du dos.

Les pics de douleurs commençaient à s’atténuer. Je pu me relever légèrement, et je vis mon corps couvert de bandages brunâtres, probablement à cause du cataplasme en dessous mélangé à mon sang. J’expirais profondément. Fermait les yeux. Les rouvrirent. Et je ne pu empêcher mon regard de se poser à nouveau sur le papier blanc qui semblait m’appeler. Sans trop réfléchir, et surtout trop intriguée et curieuse, je me penchais lentement vers le chevet, ma main droite tremblante souleva le gobelet fumant, pour attraper la feuille de l’autre. Mon cœur battait un peu plus rapidement. Etait-ce de l’excitation ? La peur d’être prise à me mêler de ce qui ne me regarde pas ? Ou simplement le fait que je pressentais que j’allais apprendre quelque chose d’important sur la personne chez laquelle j’étais ? Tout ce que je sais, c’est que j’ai retourné l’objet de mon attention, avec une telle lenteur que l’acte en devenait presque cérémonieux. J’hésitais quelques secondes, avant de me décider à lire. Le texte était court, et parlait des Prophètes, des mensonges, de la Sainte Guerre inutile, massacre pathétique. J’étais à la fois effrayée, et surprise.

Evidement, c’est à ce moment que j’entendis des voix, des chuintements. Je me dépêchais alors de remettre le papier à sa place d’origine, attrapant au passage la tisane, ne portant aucunement attention à la douleur que cette précipitation m’infligeait. Je vis la poignée s’abaisser, et c’est là qu’entra un Sangheili mâle, à l’allure fière et décontractée, un air un peu soucieux et fatigué peint sur son visage. Derrière lui, une Sangheili, nerveuse visiblement, attendait. Il referma la porte, et s’avança vers moi. Je bu une gorgée de la boisson chaude. Une fois à côté de moi, son regard se porta sur le chevet. Le miens le suivit, et je vis avec effrois que la feuille n’était pas remis écriture contre bois. Il la retourna, sans un mot, et ses yeux vinrent se planter dans les miens.


Dernière édition par Vhellaree'Kha le Ven 26 Sep 2008 - 21:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pages/Natacha-R-Photographies/187269854
Kala 'Sulnomee
Anonyme
avatar

Nombre de messages : 88
Age : 27
Date d'inscription : 06/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Epée à énergie
Autre Compte :
Arme n°2 :

MessageSujet: Re: Chez Kala'Sulnomee [PV, TERMINE]   Jeu 11 Sep 2008 - 19:43

Le retour jusqu'à son domicile avait été très rapide, Kala marchant d'un pas vif et rapide. Il passait peu de temps chez lui, sa maison n'étant pour lui qu'un simple point de ravitaillement entre deux missions. En effet, Kala était souvent en mission ou logeait dans son vaisseau. Il avait d'ailleurs pris l'habitude de dormir dans ce dernier. Sa maison était des lors devenue vide, sans vie. Il vivait dans un petit habitacle de 1 étage avec 2 chambres, au cas ou un amis ou un invité surprise viendrait pointé la bout de son nez.

Kala repensait à la journée qu'il venait de passer... D'abord ce conseil étrange ou il avait la nette impression que tout ne lui avait pas été dis...Puis ensuite cette rencontre inattendus près du collège de guerre pour finalement se retrouver avec une femelle Sangheili dans son domicile. C'était la première qu'une femelle se retrouvait sous son toit. Kala n'avait jamais pris le temps d'avoir une relation amoureuse avec les femelles de son espèce, estimant que ce n'était pas une absolue nécessitée. En tant que épéiste accomplis, il avait le droit de s'accoupler avec la femelle de son choix, mais cela ne l'intéressait pas. L'idée le fit sourire. Les circonstances dans lesquels il avait ramené une fille à la maison étaient pour le moins, originale...

Sur le chemin, Kala s'était rendu compte que la pauvre saignait abondamment. Les blessures que les trois autres Sangheilis lui avait infligées étaient relativement grave, mais sa vie n'était pas en danger pour autant. Kala se contempla dans le reflet de son armure couleur or : il avait vieillit, cela ne faisait aucun doute. Son air fatigué trahissait son âge désormais plus que raisonnable, ce qui en quelque sorte énervait Kala. Vieillir était une de ses pires crainte : la peur d'être mis de coté sur le champ de bataille, la peur d'être mis derrière un bureau... Il ne s'inquiétait pas pour autant, sa carrière étant loin d'être terminée. Kala chassa ces idées noirs de sa tête, il avait d'autre chat à fouetter.

Lors de son arrivée à son domicile, Kala avait directement conduit la jeune Sangheili dans sa propre chambre. En entrant dans celle-ci, une foule de souvenir lui revinrent à la mémoire... Il habitait déjà cette maison lorsque son frère... Kala ne s'était pas rendu compte qu'il s'était arrêté devant le seuil de la porte. Allez mon vieux, se dit il, cesse de penser au passé, tu as une blessée à soigner. Ce que Kala fit pendant à peu près 10 minutes, avec les moyens du bord. Ayant fait une carrière militaire, il avait quelque notion d'infirmier, mais sans plus. Ses plaies et blessures nettoyées et bandées, Kala contempla son hôte. Il ne l'avait pas remarqué, mais la Sangheili, qui se dénommait Vhellaree'Kha - Kala le savait grâce au note de cours qu'il avait trouvé prés de son corps inconscient- abordait un physique pour le moins étrange. Entendez par la qu'elle ne ressemblait à aucun Sangheili qu'il connaissait, du moins pas sa connaissance. Le physique n'avait, au yeux de Kala, que peu d'importance, et ne révélait en aucun cas la personnalité d'un individu, bien du contraire. Il avait souvent appris à ses soldats de se méfier des apparences, que l'habit ne faisait pas le prophète. Il aurait donc été stupide pour Kala de la juger sur son apparence physique. Contemplant le corps de la demoiselle, les yeux tombèrent sur sa vieille commode, qui se trouvait toujours au même endroit depuis toutes ces années. Soudain, quelque chose frappa l'esprit de Kala... Et si sa lettre était toujours la...

Il tendit la main vers le tiroir de la commode et l'ouvrit. Son cœur fit un bon dans sa poitrine : elle était toujours la. Kala saisit fébrilement le fragile morceaux de papier et lut les première ligne. Rapidement, des larmes de rages apparurent sur son visage. Ses mains se crispèrent sur le bout de papier, froissant ce dernier. Ce fut à ce moment qu'une voix retentit devant la porte de la chambre :


- Comment va t'elle ?

Kala fit un bon de surprise. Il reposa instantanément la lettre face caché sur la commode et lança un regard assassin à sa mère.

- Moins fort, mère, vous pourriez la réveillez.

- Je lui ai fait une tisane, j'ai pensé que...

- C'est parfait, coupa t'il, donne la moi.

Kala se saisit du bol et le posa sans réfléchir sur la commode, ne prêtant plus d'attention au bout de papier. Il sortit rapidement de la pièce, rejoignant sa mère au seuil de la porte. Refermant la porte, il dit à sa mère.

- Il vaut mieux la laisser dormir, elle à surtout besoin de repos pour récupérer.

Lui et sa mère descendirent les escalier pour se rejoindre au rez de chaussée. Sa mère semblait surexcité.

- Que compte tu faire à propos de ces trois lâches ? Tu ne va quand même pas les laisser continuez leurs carrières respective !

- Je ne suis pas habilité à commander le collège de Guerre. Se qui se passe la bas ne me regarde pas. Que voudrait tu que je fasse ? Les renvoyer ? C'est leur parole contre la mienne...

- Ne me dis pas que le responsable du Collège n'écouterais pas ta version des faits ! Vus ton statut social, ce serait insultant pour toi qu'il ne te croit pas malgré ce que ces trois vandales pourraient dire pour leurs défenses !

Kala soupira. Sa mère pouvait être exaspérante...

- Il ne s'agit pas de ça. Ces trois individus pourraient faire d'excellents soldats, les renvoyés serait stupide. Il faut juste que quelqu'un les remettes à la place qui est la leurs. J'ai ma petite idée la dessus...

Sa mère le regarde, visiblement pas convaincue du tout.

- Du temps de ton père aussi, on avait des vandales semblable...

Kala soupira à nouveau. S'est repartit. Chaque fois que Kala avait une conversation avec sa mère, ils tombaient rapidement sur son frère ou son père. Cela avait, au fur et à mesure du temps, exaspéré Kala qui au final n'écoutait même plus ce que lui disait sa mère.

Le temps passa. Après une longue conversation avec sa mère, Kala regarda l'heure. Il était temps qu'il aille voir si son hôte se portait bien.
Coupant sa mère dans une de ses interminables lamentations, Kala lui dit :

- Excusez moi mère, je vais voir comment se porte notre invitée.

- D'accord, je viens avec toi.

Les mâchoires de Kala claquèrent d'un coup sec, signe de son agacement. Avec pour réponse à sa mère un grognement sourd, Kala se dirigea vers la porte de son ancienne chambre.

- Quel âge à t'elle cette petite ?

- Je n'en sais rien, elle parait assez jeune mais je ne pourrais pas te dire clairement son âge.

Kala et sa mère arrivèrent devant la porte de la chambre. Se retournant vers sa mère :

- J'entre, seul. Je ne veux pas effrayer notre invité... La journée à déjà dus être rude pour elle, elle doit se demander ou elle est tombée et je ne préfère pas que tu l'assome avec tes questions...

Sa mère lui jetta un regard noir, ce à quoi Kala répondit par un sourire moqueur. Saisissant la poignée, Kala entra dans la chambre.
Vhell était réveillé, c'était bon signe. Il referma la porte et s'approcha du lit ou reposait Vhell. Ce fut à ce moment qu'il la remarqua : la lettre avait bougée. Plus que cela, elle était tournée écriture à l'air. Kala comprit rapidement qu'elle avait lue la lettre de son frère. Son coeur battit plus rapidement mais Kala se calma rapidement.

Retournant la lettre face cachée, il plongea ses yeux dans ceux de la jeune Sangheili. Elle semblait redoutée sa réaction. Kala ne pouvait s'en prendre qu'à lui même : elle avait du croire que le papier lui était destiné et l'avait lu, sans se douter qu'elle venait de lire une des choses qui faisait le plus de mal à Kala.
Il aurait fait pareil à sa place, c'est pourquoi il ne lui en voulait pas. Adoptant une attitude neutre, il prit la parole :


- Bonsoir, je me prénomme Kala Sulnomee. Je vous ai trouvez inconscient dans la rue. Voyant que vous étiez blessez, j'ai crus préférable de vous ramenez chez moi. Ceci est donc mon domicile. Je vous ai soignez du mieux que j'ai pus, vous devriez être rapidement remise sur pied. J'ai ramassez vos feuilles de cours, mais je n'ai trouvé aucun papier d'identité sur vous. Ne vous inquiétez pas, je vous ramènerais chez vous aussi rapidement que vous serez d'état à sortir du lit. Pour le moment, vous devez vous reposez, vos plaies cicatriseront plus vite.

Voyant le regard de la jeune fille se diriger vers la porte, Kala reprit

- Ma mère... Je l'ai mise au courant et elle à décidé de vous faire une tisane, celle la même que vous buvez en ce moment.

Kala se rendit bien compte qu'il était très froid lorsqu'il parlait, mais il n'avait pas l'habitude de parler aux autres Elites en dehors des relations militaires ou hiérarchiques. Il faisait de son mieux pour ne pas effrayer la jeune demoiselle.
Il la regarde plus attentivement, guettant une réaction de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vhell 'Sulnom
Sangheili, hérétique, vétéran
avatar

Nombre de messages : 2335
Localisation : Grande Bonté, Hall de la Guerre
Date d'inscription : 04/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Pistolet à Plasma
Autre Compte : Kanat & Céleste
Arme n°2 : Epée à Energie

MessageSujet: Re: Chez Kala'Sulnomee [PV, TERMINE]   Jeu 11 Sep 2008 - 21:21

Malgré son ton sec et plutôt froid, je voyais bien que le dénommé Kala’Sulnomee n’était pas méchant, au contraire. Il semblait attendre une réponse. Ou un signe. Quelque chose quoi. Je me sentais confuse, à cause de la lettre. Etait-il un hérétique ? J’en doutais, car il m’avait secourue. Il portait sur moi un regard un peu soucieux. Et le fait qu’il me fixe me mettait un peu mal à l’aise. Je pris donc la parole, pour dissiper le silence un peu pesant qui trainait dans la pièce.

« Je suis désolée pour la lettre, je ne voulais pas la lire. Si je vous ai offensé par mon indiscrétion, veuillez accepter mes excuses. »

Les mots étaient sortis tous seuls de ma bouche. J’étais tout aussi surprise que mon interlocuteur par ce que je venais de dire. Quelle boulette je faisais ! Kala’Sulnomee sembla sur le point de dire quelque chose, mais il se ravisa. Alors, pour me rattraper, je continuais à parler.

« Je m’appelle Vhellaree’Kha. Je suis désolée que vous ayez eu à vous occuper de moi, et je n’aimerais pas vous déranger plus longtemps… Et de plus je vais devoir reprendre mon entraînement demain. Mes blessures vont déjà beaucoup mieux, je suis quelqu’un de résistant. Merci beaucoup pour tout. »

Je tentais de me relever, mais mes bras étaient trop douloureux, et je n’avais pas assez de force. Ils tremblèrent quelques secondes, puis j’abandonnais, me laissant retomber en poussant un soupir exaspéré. Ma manœuvre sembla amuser l’autre Sangheili. Je me mettais un peu plus à l’aise, tournait à nouveau ma tête dans sa direction, un air un peu contrit sur le visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pages/Natacha-R-Photographies/187269854
Kala 'Sulnomee
Anonyme
avatar

Nombre de messages : 88
Age : 27
Date d'inscription : 06/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Epée à énergie
Autre Compte :
Arme n°2 :

MessageSujet: Re: Chez Kala'Sulnomee [PV, TERMINE]   Ven 12 Sep 2008 - 17:52

« Je suis désolée pour la lettre, je ne voulais pas la lire. Si je vous ai offensé par mon indiscrétion, veuillez accepter mes excuses. »

Kala fut tout d'abord surpris. Il ne s'attendais pas à ce que se soit les premiers mots de la jeune Elite. Il avait fait attention de ne pas relever cet incident, de façon à ne pas mettre la demoiselle mal à l'aise. Qu'elle insiste pour s'excuser touchait Kala, d'une certaine façon. Il voulut lui dire que ce n'était rien, que cette lettre n'avait pas d'importance à ses yeux, mais il n'y arrivait pas.

Voyant surement que Kala avait un peu de mal à répondre, la jeune Sangheili continua :

« Je m’appelle Vhellaree’Kha. Je suis désolée que vous ayez eu à vous occuper de moi, et je n’aimerais pas vous déranger plus longtemps… Et de plus je vais devoir reprendre mon entraînement demain. Mes blessures vont déjà beaucoup mieux, je suis quelqu’un de résistant. Merci beaucoup pour tout. »
.

Vhellaree’Kha... Il le savait déjà... Quelque chose l'intriguait chez cette femelle, il ne savait dire quoi. Rien à voir avec son physique différent, Kala n'y prêtait aucune attention. Non, il y avait quelque chose en elle... quelque chose qui semblait dormir pour le moment, mais qui ne demandait qu'à se déchainer... C'était du moins l'impression que Kala avait. Il ne la connaissait pas plus que ça, elle semblait juste avoir quelque différents avec ses camarades de classe...

Alors qu'elle finissait sa phrase, elle fit une tentative pour se lever. Kala l'observa sans bouger, curieux de voir à quelle point elle était résistante, pour reprendre ses termes. La tentative fut de courte durée, Vhell se laissant mollement retomber sur le lit face à la dureté de l'effort. Kala sourit : elle semblait être gêné de profité de son hospitalité. Kala comprenait très bien son état d'esprit, se retrouver chez un parfait inconnus n'avait rien de rassurant non plus.



- Ne vous en faite pas, vous pouvez restez ici aussi longtemps que cela sera nécessaire. Je peux vous ramenez chez vous si vous en éprouvez le désir, je ne vous oblige pas à demeurer chez moi. Pour votre entrainement, vos blessures auront cicatrisé d'ici la, je ne me fait pas de soucis la dessus. J'ai moi aussi des choses à faire mais rien ne presse, je ne part que dans 4 jours.

Kala posa une nouvelle fois son regard sur la lettre.

- Ne vous en faite pas pour cela, j'ai l'habitude qu'on me juge sur mes antécédents familial, vous n'avez pas à vous sentir coupable...

Kala regarda son interlocutrice, l'air absent... Ces moments nostalgiques étaient de plus en plus fréquent, il n'aimait pas cela.

- Bien, je vous laisse vous reposez. Si vous avez besoin de quoi que se soit, je serais au rez-de-chaussée. N'hésitez pas à m'appeler.

Kala se saisit de la lettre et, lancant un dernier regard à l'Elite, se dirigea vers la porte d'entrée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vhell 'Sulnom
Sangheili, hérétique, vétéran
avatar

Nombre de messages : 2335
Localisation : Grande Bonté, Hall de la Guerre
Date d'inscription : 04/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Pistolet à Plasma
Autre Compte : Kanat & Céleste
Arme n°2 : Epée à Energie

MessageSujet: Re: Chez Kala'Sulnomee [PV, TERMINE]   Ven 12 Sep 2008 - 19:11

« Bien, je vous laisse vous reposez. Si vous avez besoin de quoi que se soit, je serais au rez-de-chaussée. N'hésitez pas à m'appeler. »

Il me lança un regard, avant de se diriger vers la porte. Mon cœur se serra un peu, je n'avais pas particulièrement envie d'être seule, pas dans ce lieu que je connaissais à peine, pas dans mon état actuel, pas maintenant. La pièce était un peu glauque, cela se voyait qu’elle n’avait pas été habitée depuis longtemps, et elle m’effrayait un peu. Je me disais que discuter et connaître un peu plus mon « sauveur » serait une bonne chose... D’ailleurs, Kala me semblait sympathique, et compréhensif. Et il avait un petit je ne sais quoi, qui faisait qu’il avait l’air différent des autres, différent de ces brutes qui m’avaient entouré à l’école, au Collège. Il y avait une certaine douceur, et un certain calme qui exhalaient de lui, et ses difficultés à être un peu plus chaleureux ne me dérangeaient pas. Peut-être était-il un peu comme moi… Et en me ramenant chez lui, en lisant cette lettre, nous avions déjà créé un lien particulier. Nous nous étions tous deux mêlés des histoires d’un parfait inconnu. Et de toute façon, je savais que j’allais rester encore quelques temps chez lui, alors autant discuter. Et même si les notions de sociabilité, de discussion cordiale ou encore d’amitié m’étaient assez inconnues, il fallait bien se lancer, tenter, et voir si de l’autre côté il y avait une possibilité d’entente. Un peu comme lors d’un traité de paix, en beaucoup moins solennel. Alors je parlai, d’une voix douce et basse, comme une supplication.

« S’il vous plait, restez un peu… »

Il s’arrêta, et se retourna lentement, étonné. Malgré cela, je pouvais entrevoir une petite lueur de joie au plus profond de son regard, ce regard confiant qu’il posait sur moi. Et il retira sa main de la poignée. Et c’est là que je pensais que ça sonnait assez bien ce mot. Ami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pages/Natacha-R-Photographies/187269854
Kala 'Sulnomee
Anonyme
avatar

Nombre de messages : 88
Age : 27
Date d'inscription : 06/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Epée à énergie
Autre Compte :
Arme n°2 :

MessageSujet: Re: Chez Kala'Sulnomee [PV, TERMINE]   Ven 12 Sep 2008 - 20:11

« S’il vous plait, restez un peu… »

Ses doigts se crispèrent sur la poignée. Qu'est ce qui se passe mon vieux ? Peur de se retrouver avec une femelle dans une même pièce ? Il ne s'agissait pas réellement de ça. En réalité, Kala était plutôt content qu'il lui demande de rester. Il ne pouvait plus supporter sa mère plus longtemps et cette femelle lui rappelait quelque part... lui, a sa façon. Il n'avait jamais été maltraité physiquement, jamais. Sa réputation le précédait, décourageant la plupart de ses adversaires. Mais parfois, on pouvait faire bien plus mal que toutes les violences physique imaginable avec des mots. Kala avait appris à prendre sur lui, mais à quel prix... Des années à supporter le regard d'autrui, un regard de dégout mêlé à de la pitié.
Il avait peu d'amis, tout ce qu'il possédait était soit mort au combat, soit l'avait rejeté, préférant ne pas être mêlé à ses histoires d'hérésie.

Il se tourna vers Vhell, nuançait une pointe de surprise et de joie. Il n'avait pas souvent l'occasion de discuter avec des femelles, mais il fallait un début à tout. Lui souriant, il dit :


- Ma foi, je peux bien laisser ma mère mijoter derrière la porte.

Il prit l'un des uniques petit siège qui trainait dans la pièce et s'assit près du lit. Il fut content de constater, à l'approche du corps de l'Elite, que ses blessures semblaient se porter de mieux en mieux. Il avait fait du bon travail, Kala en était fière. Mais vus l'état de la jeune fille lorsqu'il lavait trouvé, il lui semblait évident qu'elle ne s'était pas énormément défendu. Elle avait surtout encaisser mais à 3 contre 1, il lui semblait difficile d'en faire autrement. Quoi qu'il en soit, la demoiselle ne semblait pas aimer les combats.

- Lorsque je vous ai trouvez, il y avait trois autres Elites qui prenait la fuite. Ils ne vous ont pas raté, j'ai du les effrayer lorsque j'ai menacé de les dénoncer au conseil.


Kala ne jugeait pas nécessaire de lui expliquer dans quelles circonstances il l'avait sauvé, de la mort peut être. Il ne dit rien sur son statuts social, il n'avait pas envie que la Sangheili soit éventuellement impressionné par celui-ci et se braque par la suite.

- De toute évidence, ce ne sont pas des amis à vous... Le collège de guerre n'est plus ce qu'il était grogna Kala.

Kala était, il devait bien l'avouez, curieux de savoir comment Vhell en était arrivé au stade d'avoir un rapport si violent avec des frères. Il ne connaissait rien de la Sangheili, mais lui vouait étrangement une confiance aveugle, peut être dus au faite qu'elle soit aussi un peu différente des autres. Peut être ressentait elle en ce moment ce qu'il avait ressentit toutes ces années ? Kala ne souhaitait cela à personne...

- Sans vouloir être indiscret, comment en êtes vous arrivez la ?

Kala n'avait plus d'appréhension désormais, cela faisait tellement longtemps qu'il n'avait plus eu de conversation non militarisée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vhell 'Sulnom
Sangheili, hérétique, vétéran
avatar

Nombre de messages : 2335
Localisation : Grande Bonté, Hall de la Guerre
Date d'inscription : 04/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Pistolet à Plasma
Autre Compte : Kanat & Céleste
Arme n°2 : Epée à Energie

MessageSujet: Re: Chez Kala'Sulnomee [PV, TERMINE]   Lun 15 Sep 2008 - 19:24

Je regardais la tasse entre mes mains quelques secondes, cherchant comment cela avait vraiment débuté. Le premier entraînement ? Mon physique faible ? Ma peur ? Ma réticence ? J’hésitais un peu à me livrer. Je relevais les yeux, écartant légèrement mes mandibules, prête à me lance dans une description rapide de ma situation, lorsque je croisais ses yeux. Immédiatement, je sentis une confiance injustifiable m’envahir, et je su que cela ne pourrait que m’aider de tout raconter. Je ne savais pourquoi, mais ce Sangheili me semblait tellement proche de moi… Même si je sentais que son esprit était parfois ailleurs. Alors je fermais les yeux, une simple seconde. Mais c’est bien assez, une seconde. Et puis je les rouvrais, pour regarder bien en face Kala’Sulnomee.

« Je dirais que tout cela est en partie du à ce que j’ai vécu auparavant. Je suis très différente des autres, et pas seulement physiquement. J’ai toujours été surprotégée par ma mère, laissée de côté par mon père, et d’une certaine manière, persécutée par les autres enfants. Alors j’ai développé un caractère renfermé, solitaire. Et puis je ne voulais pas m’engager pour défendre l’Alliance… Mais mon père ne savait pas quoi faire de moi, alors un jour, un certain événement l’a poussé à croire que je serais utile sur un champ de bataille, et j’ai été quelque peu obligée à venir suivre un entraînement. Et j’avais peur. »

Je m’arrêtais, cherchant mes mots. Je ne me sentais pas de raconter en détail cette histoire d’entraînement au corps à corps peu glorieuse… Kala sentait que je ne savais plus trop quoi dire, et il m’encouragea du regard. Je repris donc.

« Et je pense que vous le savez, les Sangheilis sont généralement sans pitié envers les… les faibles. Alors il n’a pas fallut longtemps pour me mettre à dos les autres membres de ma section. Pour certains ce n’étaient que les moqueries sur mon physique et mon comportement, et pour d’autres, c’était la violence. Et quand trois de mes frères me coincent entre deux bâtiments, me menacent, je perds facilement mes moyens… J’ai peur de… »

Je m’arrêtais brusquement de parler, m’apercevant que j’étais sur le point de livrer mon secret, ma plus grande tare. J’avais trouvé quelqu’un qui m’écoutait, qui semblait me voir autrement que comme une pauvre créature absurde, alors je n’allais pas gâcher tout cela par de bêtes mots, livrant mes gros problèmes psychologiques. J’esquissais un sourire d’excuse, signifiant que je ne voulais pas en dire plus, et j’attendais une quelconque réaction de la part du Sangheili assis à mes côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pages/Natacha-R-Photographies/187269854
Kala 'Sulnomee
Anonyme
avatar

Nombre de messages : 88
Age : 27
Date d'inscription : 06/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Epée à énergie
Autre Compte :
Arme n°2 :

MessageSujet: Re: Chez Kala'Sulnomee [PV, TERMINE]   Lun 15 Sep 2008 - 20:03

Kala écouta attentivement le récit de Vhellaree, curieux de découvrir ce qui se cachait sous cette frêle enveloppe corporelle.
Il suivit donc l'histoire, sans réagir, l'encouragent à continuer lorsqu'il sentait une hésitation dans la voix de l'Elite.

Son cas était effectivement peu banale, il était très rare d'être traité de la sorte par ses propres frères de sa propre race. Kala avait connus ça, à l'époque. Un jeune Elite qui avait un bras atrophié. Beaucoup de Sangheili le rejetait à cause de cette différence physique, et Kala devait bien admettre qu'il n'aimait pas trop trainer avec ce dernier. L'Elite persévéra dans son entrainement, ignorant les remarques de ses instructeurs qui lui disaient qu'ils n'arriveraient pas à survivre plus de 5 min sur un champs de bataille. L'Elite en question se révéla être un fin tacticien et occupe encore actuellement une place au conseil. Belle leçon de vie pour chacun. Depuis ce temps, Kala à sus dépasser le physique des gens pour voir se qui sa cache en eux. Le fait qu'on le rejette à cause de ses problèmes familiaux ne faisait que renforcer cette idée.

Lorsque Vhellarre eut finis de parler, Kala la regarda plus attentivement dans les yeux. Il y avait quelque chose qu'elle ne voulait pas dire, quelque chose qui semblait l'effrayer elle même un peu. Kala était un curieux de nature, mais il savait se contrôler lorsqu'il jugeait que la situation était délicate. Or c'était probablement le cas actuellement. En effet Vhell affichait un sourire gêné, il était clair qu'elle ne voulait pas en dire plus.
Intérieurement, Kala était déçu de pas connaitre ce secret, peut être était-ce se qu'il avait pré sentit chez cette guerrière pas comme les autres ? Une sorte de don caché ? Il n'aurait su le dire, peut être ne le saurait il jamais...

La jeune Elite semblait guetter une réaction de sa part. Kala lui sourit donc, sentant qu'un climat de confiance s'installait entre les deux Sangheilis...


- Nous sommes une race de guerrier, même les plus humble d'entre nous savent se défendre. Il faut juste trouver la confiance en sois, je suis persuadé que tu ferais une bonne combattante, malgré tes origines et tes problèmes lié à ton enfance... Tu es une Sangheili, tu a cette force en toi.


Kala avait l'impression de parler à un de ses soldats. Son discours était très patriotique, le social n'était pas son fort.
Se reprenant :


- Si tu arrive à faire abstraction de leurs remarques, si tu arrive à garder en tête ton objectif, si tu ne te laisse pas détruire par les autres parce que tu es différente, alors tu aura déjà gagner une de tes plus belle bataille. Beaucoup d'entre nous affiche une extrême violence face aux plus faible car ils ne sont pas eux même sur de ce qu'ils veulent. Ils préfèrent martyriser les plus faibles pour se donner une confiance en eux.

Kala s'arrêta de parler. Mais qu'est ce qu'il lui racontait ? Vhellarree devait probablement déjà savoir toutes ces choses, ou du moins les avaient découvert au fur et à mesure de sa dur expérience...

- Vous êtes quelqu'un de spécial, cela ne fait aucun doute. Vous avez surrement des points forts, les mieux serait de les trouver et de les exploiter.

Kala repensa au secret de Vhell... Probablement un atout qui lui faisait encore un peu peur... Si seulement elle avait plus confiance en elle.
Kala soupira.


- Vous n'êtes pas la seul dans votre cas... Je ne vous fait pas durer le suspense, vous l'avez lus dans la lettre : mon frère et mon père sont devenus des Hérétiques. En tant que tel, ma famille est devenue la honte de tout Sanghelios. Le spectre de mon frère et mon père me précède partout ou je vais... Je subis des regards, des murmures à longueur de journée. Je suis fatigué de tout cela... J'aimerais laver mon honneur... trouver mon frère et... et...

Kala s'arrêta de parler à nouveau... Il venait de se livrer complètement, pour la première fois de sa vie, le mur de glace qu'il était avait fondus en 10 minutes de conversation. Qu'est ce qu'il ferait si il retrouvait son frère ? Il ne le savait pas lui même. Kala détourna son regard de Vhell était fixa celui ci dans le vide, pensif. Ses mandibules se crispèrent : qu'est ce qu'il ferait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vhell 'Sulnom
Sangheili, hérétique, vétéran
avatar

Nombre de messages : 2335
Localisation : Grande Bonté, Hall de la Guerre
Date d'inscription : 04/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Pistolet à Plasma
Autre Compte : Kanat & Céleste
Arme n°2 : Epée à Energie

MessageSujet: Re: Chez Kala'Sulnomee [PV, TERMINE]   Lun 15 Sep 2008 - 21:00

« J’aimerais laver mon honneur… Trouver mon frère et… et… »

Je vis le doute passer sur sa face. Il se crispa. Visiblement, il ne savait pas ce qu’il pourrait faire… Cette histoire était loin d’être oubliée pour lui. Et d’après son attitude, Kala n’avait jamais réfléchit à retrouver son frère, encore moins à ce qu’il ferait. Il avait du se focaliser sur sa honte, sa déception. Je voyais qu’il n’était plus avec moi. J’avais envie de l’aider, comme il semblait vouloir le faire avec moi. Alors je me redressais, bravant ma douleur, me décalait légèrement vers lui, et posais ma main sur son épaule.

« Je ne peux parler pour votre frère, mais je peux essayer de me mettre à sa place. Un hérétique est-il mieux logé que vous ou moi, des personnes critiquées et raillées ? Ils sont exclus… Et même si je comprends tout à fait que vous ayez pu considérer le fait que votre frère soit un non croyant comme une trahison… Le pardon est peut-être le meilleur moyen de se libérer de ce poids qui vous hante. Je ne suis pas pour les hérétiques, loin de là. Mais être séparé d’un frère, n’est-ce pas horrible ? Juste parce que certains ont des avis différents, ou un physique différent, ou un caractère différent, ils sont dénigrés par les autres. La différence semble être un pêché terrible. Certes, l’hérésie est quelque chose de très grave, mais cela n’empêche pas un Sangheili d’être un Sangheili, et non pas un monstre. Pardonner, c’est oublier. »

Je m’arrêtais, enlevant ma main, et repartant en arrière, prenant conscience de ce que je venais de dire. Il s’était complètement livré à moi… Peut être qu’un jour j’en ferais autant... Je me contentais de clore ce sujet par un murmure.

« Au fond, tout le monde a ses secrets. Mais ceux qui ne rentrent pas dans le moule voient plus facilement leur intimité exposée sur une table de dissection. C’est bien triste. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pages/Natacha-R-Photographies/187269854
Kala 'Sulnomee
Anonyme
avatar

Nombre de messages : 88
Age : 27
Date d'inscription : 06/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Epée à énergie
Autre Compte :
Arme n°2 :

MessageSujet: Re: Chez Kala'Sulnomee [PV, TERMINE]   Mar 16 Sep 2008 - 19:38

Kala émergea lentement de ses pensées, écoutant les paroles de Vhell... Pourquoi haïssait il autant les Hérétiques ? Était il si différent d'eux finalement ? Son frère avait peut être raison... peut être cette guerre n'avait elle pas de sens... Kala secoua la tête violemment. Ressaisit toi Kala, comment ose tu remettre en question les paroles saintes ?

De toute évidence, Kala ne voulait plus parler de ce sujet, il préféra donc mettre fin à la discussion, par peur d'avoir d'autre pensée aussi troublante que celles qu'il venait d'avoir à l'esprit.


- Quoi qu'il en soit, il me semble dorénavant impératif que vous finissiez votre entrainement...Que vous montriez aux autres que vous n'êtes pas une faible, même si vous avez cette image de vous même.


Kala n'avait pas dormis depuis maintenant bientot 28 heures et la fatigue commençait à se faire sentir... Il ouvrit sa machoire, dévoilant toutes ses dents...

- Je m'excuse ma chère, le sommeil me manque et une lourd journée m'attend demain. Je vous ramènerais chez vous demain, avant votre entrainement. Je pourrais vous déposez directement à celui-ci si l'envie vous prend. Mais pour le moment, j'ai besoin de me reposer.
Je vous retrouve donc demain à l'aube.


Il ajoute, dans un demi-sourire...

-Si vous avez besoin de compagnie, ma mère sera ravie de vous tenir la main.

Il ricana entre ses mandibules, contempla une dernière fois son hôte, et quitta la pièce, après avoir entendu les dernières paroles de Vhell.
Il avait vraiment besoin de sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vhell 'Sulnom
Sangheili, hérétique, vétéran
avatar

Nombre de messages : 2335
Localisation : Grande Bonté, Hall de la Guerre
Date d'inscription : 04/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Pistolet à Plasma
Autre Compte : Kanat & Céleste
Arme n°2 : Epée à Energie

MessageSujet: Re: Chez Kala'Sulnomee [PV, TERMINE]   Mer 17 Sep 2008 - 21:40

Kala sortit, s’excusant. Je voyais bien la fatigue sur son visage, et j’avais pris assez de son temps, alors je lui souhaitais une bonne nuit. Après cela, je réfléchis, pendant une petite heure. Remettant en cause mon comportement, mon attitude… Cette conversation, bien que particulièrement singulière – chez les Sangheilis, on garde tout pour soi – m’avait incitée à m’affirmer. Il m’avait donné l’envie, la force, juste par des mots… Tout comme j’espérais l’avoir fait. Peut être étaient-ce juste ses paroles, ou alors le fait de savoir que je n’étais pas seule, en tout cas je me sentais motivée. En ce Sangheili, je voyais un espoir, de l’aide, je sentais que nous étions liés, et que nous n’étions pas prêts de nous séparer… Et maintenant que j’avais un soutient, je commençais également à avoir du courage. Il fallait que je m’affirme, c’est sur cette pensée que je m’endormis.

Le lendemain, je me réveillais, doucement. J’avais passé une bonne nuit, bien qu’apparemment courte car le soleil n’était pas encore levé, le ciel était gris bleu terne. Je me redressais, lentement. Je n’avais plus mal, je ressentais un petit engourdissement, mais c’était tout. Je me levais alors, enlevais tous mes bandages, et enfilais mon uniforme d’entraînement, qui avait été lavé, probablement par la mère de Kala. J’ouvris la porte, doucement. J’entendais une voix, la suivais. Une voix féminine. J’entrais dans ce qui semblait être la cuisine. Kala était attablé, et une Sangheili se tenait debout de l’autre côté de la table qui se trouvait au milieu de la petite pièce. Ce devait être sa mère. Quand ils perçurent ma présence, ils se retournèrent, Kala avec un regard chaleureux, sa mère avec un visage heureux et excité. Malgré une légère gène, je les saluais tous deux. La matrone se précipita sur moi, me regarda sous tous les angles, et l’air rassuré, me pris dans ses bras.


« Ah, je vois que vous allez bien ! Mon fils a vraiment fait du bon travail ! Bon, excusez-le s’il vous a fait un peu peur, il n’est pas très bavard ! Mais il est très gentil, ne vous inquiétez pas ! Vous prendrez bien une infusion ?! » Me demanda-t-elle, alors qu’elle s’activait déjà à mettre de l’eau à chauffer.

J’étais impressionnée, et un peu intimidée, par le flot de paroles que débitait la mère de Kala. Elle semblait surexcitée… C’était, visiblement, quelqu’un de très nerveux. Je la voyais, s’activant un peu partout dans la cuisine, tout en déblatérant sur tel ou telles choses. Je jetais un petit regard à Kala, qui leva les yeux au ciel, l’air désespéré et je me retins de rire.


« Ce n’est pas trop dur l’entrainement ?! Enfin, d’après ce que j’ai vu, ce n’est pas trop la joie pour vous, mais autrement, ça va ?! Je sais que c’est quelque chose de pas très facile. Kala s’en est bien sortit, même si il a eu du mal à se faire une place avec sa petite taille ! Mais au final, regardez-moi ce beau Guerrier ! Par contre, mon autre fils… »


Dernière édition par Vhellaree'Kha le Jeu 18 Sep 2008 - 13:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pages/Natacha-R-Photographies/187269854
Kala 'Sulnomee
Anonyme
avatar

Nombre de messages : 88
Age : 27
Date d'inscription : 06/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Epée à énergie
Autre Compte :
Arme n°2 :

MessageSujet: Re: Chez Kala'Sulnomee [PV, TERMINE]   Mer 17 Sep 2008 - 22:10

Kala lâcha sa cuillère qui tombât avec un bruit sourd. Il pivota lentement sur sa chaise, de façon à avoir sa mère en vue.
Il lui avait pourtant dis de ne pas en parler, pas quand Vhell sera la. Il avait pris l'habitude de subir les lamentations de sa mère, en aucun cas il voulais infliger cela à son invité. Il lança donc un regard lourd de suggestion à sa mère. Celle-ci sembla d'ailleurs comprendre, s'arrêtant dans sa phrase. Elle regarda un instant Kala et un lourd silence s'installa dans la pièce.

Ce fut Kala qui rompit ce silence insoutenable.


- Ce que mère veut vous dire, c'est quelle est très contente de voir que vous vous êtes bien remis de vos blessures et qu'elle est très confiante par rapport à votre futur au sein du collège de guerre. N'est ce pas mère ?

- Oui oui... C'est tout à fait cela. dit elle avec un air boudeur.

Kala lui acquiesça un hochement de tête et posa ses yeux sur Vhell. Elle semblait vraiment aller mieux et cela faisait plaisir à voir. Il regretta juste d'avoir appeler sa mère, elle était vraiment trop étouffante. Au moins avait elle l'occasion de s'occuper l'esprit.
Elle s'affairait dans la cuisine à préparer des plats, à ranger... Cela faisait un moment que Kala ne l'avait plus vue avec autant d'énergie.


- Kala vous a dit qu'il était Zealot ? Il n'aime pas parler de sa d'habitude, moi je trouve au contraire qu'il devrait plus mettre en avant ce coté de sa vie. Il à fait le collège militaire il y a longtemps de cela et regardez le maintenant, commandant de Croiseur dans la flotte du Particular Justice. Il fait honneur à notre famille, contrairement à... elle s'arrêta sur le champs.

Kala lança un regard d'excuse à Vhell. Elle avait encore parlé de son grade... Une habitude chez elle, une sorte de fierté personnelle qu'elle éprouvait en parlant de la carrière militaire de son fils... Comme si elle voulait effacé son fils disparus de sa mémoire... Kala la laissait faire, c'était encore une des seules chose dont sa mère était fière. Cela lui permettait de sa raccrocher à quelque chose...

- J'ai une réunion de conseil ce matin, quelque chose d'important à ce que j'ai compris... Je conduirais Vhell jusqu'au collège, la salle du conseil n'est pas loin... A moins que vous préféreriez y aller seule ?

- Oh arrête avec tes questions, elle doit être affamé cette petite. Installez vous, votre tisane est prête.

Un petit claquement de mâchoire se fit t'entendre dans la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vhell 'Sulnom
Sangheili, hérétique, vétéran
avatar

Nombre de messages : 2335
Localisation : Grande Bonté, Hall de la Guerre
Date d'inscription : 04/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Pistolet à Plasma
Autre Compte : Kanat & Céleste
Arme n°2 : Epée à Energie

MessageSujet: Re: Chez Kala'Sulnomee [PV, TERMINE]   Jeu 18 Sep 2008 - 15:24

« Oh, arrête avec tes questions ! Elle doit être affamée cette petite. Installez-vous, votre tisane est prête. »

Je ne pouvais me retenir plus longtemps, l’échange entre la mère et le fils était tellement adorable… Cette Sangheili me plaisait bien. Alors qu’elle terminait à peine sa phrase, je claquais des mâchoires, éclatant de rire. Kala semblait désespéré du fait que sa mère s’égare et dévoile beaucoup de choses à son sujet, et elle semblait tellement passionnée par ses récits ! De plus, sa dernière réplique était réellement exagérée, dire à son fils qu’il parlait trop... Tous deux me regardèrent tout d’abord étonnés, puis la Sangheili commença à glousser, puis son rire s’intensifia. Elle se rendait compte qu’elle venait de dire à son fils de se taire, alors qu’elle parlait énormément depuis tout à l’heure. Et ce fût au tour de Kala, il nous regarda toutes deux, puis il se mit à rire également. Et nous ne pouvions plus nous arrêter. Je sentais que des moments comme ça, il n’y en avait pas eu tant que ça depuis quelques temps dans cette maison. Ce petit fou rire continua, pendant quelques minutes, puis nous nous calmâmes. Je me sentais plus détendue qu’en entrant dans la pièce. Je m’asseyais, pris la tasse et m’adressa à la mère de Kala.

« Merci beaucoup pour votre hospitalité.
- Oh, ce n’est rien ! Pour une fois que mon fils me ramène une charmante créature comme vous ! »

Du coin de l’œil, je vis Kala rouler des yeux, alors que sa mère affichait un air coquin. Elle m’adressa un clin d’œil plein de sous entendus, auquel je répondais par un sourire amusé.

« C’est bien dommage pour lui ! Fis-je, avec une petite pointe de malice.
- C’est sûr. Mais bon, que voulez-vous, avec la guerre qui fait rage, je le comprends. Dites moi, quel âge avez-vous Vhellaree’Kha ?
- J’ai déjà 19 années derrière moi.
- Vous êtes une bien jeune demoiselle alors. Prenez bien garde, ce serait dommage de gâcher une vie, surtout à un si jeune âge. »

Elle s’arrêta là, s’activant à nouveau en tous sens, après avoir lâché cette phrase sur un ton mystérieux et pensif. Bien qu’interloquée, je laissais cela de côté, et commença à siroter l’infusion brulante. Kala triturait à nouveau sa cuillère, le regard dans le vide. Il semblait soucieux. Je terminais ma boisson, et m’adressa à lui.

« Ca ne me dérange aucunement d’aller au Collège de Guerre en votre compagnie. D’ailleurs, je ne sais pas si je pourrais trouver mon chemin depuis votre demeure. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pages/Natacha-R-Photographies/187269854
Kala 'Sulnomee
Anonyme
avatar

Nombre de messages : 88
Age : 27
Date d'inscription : 06/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Epée à énergie
Autre Compte :
Arme n°2 :

MessageSujet: Re: Chez Kala'Sulnomee [PV, TERMINE]   Ven 19 Sep 2008 - 23:47

Kala ne savait plus ou se mettre... Il avait l'impression de présenter sa femelle à sa mère. La situation était assez énorme : les Elites, d'habitude très réservé sur les sentiments, mettant avant tout la force, l'honneur et le combat en avant, sa mère était en fait tout le contraire. Elle se souciait peu des règles, ne s'arrêtant de jacasser une fois que le regard de Kala en dise long sur ses intentions...

- Oh, ce n’est rien ! Pour une fois que mon fils me ramène une charmante créature comme vous !

Kala failli avaler de travers. Vhell semblait trouver la situation très amusante, Kala lui était scandalisé, mais le montrait peu. Il restait avant tout un militaire, le fait que sa mère le tourne un peu au ridicule le mettait mal à l'aise.

- C’est sûr. Mais bon, que voulez-vous, avec la guerre qui fait rage, je le comprends. Dites moi, quel âge avez-vous Vhellaree’Kha ?


Kala la laissait parler... Elle en avait tellement peu l'occasion. Les autres femelles de Sanghelios la rejetait, l'accusant d'avoir mal éduquer son fils Hérétique. Cela n'empêchait que Kala fulminait... qu'allait elle faire après ? Lui demander si son père était célibataire ? Kala repensa au sien... Que pouvait il devenir ? Était il toujours vivant ? Rien n'était moins sur... Ce fut l'intervention de Vhell qui sortit Kala de ses pensées...

- Ca ne me dérange aucunement d’aller au Collège de Guerre en votre compagnie. D’ailleurs, je ne sais pas si je pourrais trouver mon chemin depuis votre demeure. ».

- Le collège n'est qu'à 5 min de marche, nous y serons rapidement. J'aurais deux mots à dire à votre entraineur Zealot, je vous accompagnerais jusqu'à l'intérieur de l'enceinte du collège.


Kala repensa au 3 Sangheilis qu'il avait combattu l'autre soir. L'idée de les recroiser avec son armure jaune doré l'amusait, rien que pour ça il ne manquerait pour rien au monde la rentrée de Vhell. Mais sa, il ne lui dirait pas, officiellement il n'avait rien fait à ces 3 jeunes mâles. Et aller dire que l'on s'est fait botter le c** à 3 contre 1 n'est pas une chose que l'on fait chez les Sangheilis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vhell 'Sulnom
Sangheili, hérétique, vétéran
avatar

Nombre de messages : 2335
Localisation : Grande Bonté, Hall de la Guerre
Date d'inscription : 04/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Pistolet à Plasma
Autre Compte : Kanat & Céleste
Arme n°2 : Epée à Energie

MessageSujet: Re: Chez Kala'Sulnomee [PV, TERMINE]   Sam 20 Sep 2008 - 13:21

Suite Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pages/Natacha-R-Photographies/187269854
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chez Kala'Sulnomee [PV, TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chez Kala'Sulnomee [PV, TERMINE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soirée du Vendredi 27 aout 2010 chez Blutch
» Quelques "Case Blue" chez MMP
» du nouveau chez ubisoft
» Un elfe chez les nains
» Envoi de SMS gratuits depuis Chez Patapwet avec Google Agenda !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Halo Fight :: Espace contrôlé par le Covenant. :: 
Sanghelios
 :: Yermo
-
Sauter vers: