Forum Rpg sur l'univers d'Halo
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Retour sur l'achille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Carl Sorince
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 634
Age : 21
Localisation : Planqué derrière mes hommes.
Humeur : Oh...Ohoh...Vous voulez vraiment savoir ce qui se passe dans ma tête?
Date d'inscription : 20/01/2011

Feuille de personnage
Arme n°1 : M45 TS
Autre Compte : Dar'Lauc
Arme n°2 : pistolet M6D SOCOM

MessageSujet: Retour sur l'achille   Mar 3 Juil 2012 - 17:14

"Shlop, shlap, shlop, shlap..."

Qu'était-ce donc que ce bruit à la con?
Il ouvrit les yeux...Puis les ferma très vite, l'intense luminosité de la zone l'y contraignant...Après quelques minutes passés a jurer, il les rouvrit.
Il était allongé sur un rocher, en tee-shirt et en pyjama rose, a coté de ce qui semblait être une cascade du genre de celle qu'ont pouvait voir que sur terre...Et c'était bien...
Autour de lui, les oiseaux chantaient, les bestioles terrestre rugissaient pendant qu'une bulle de paix commençait à l'envelopper.
Cette bulle prenait forme autour de lui, souriant alors, il commença a ce lever pour contemplé d'avantage cet avre de paix. Et puis soudain...

"-Ahougrouink.
-Oh...Tu fais chier, casse-toi, pour une fois que j'ai un rêve qui tiens la route."

Le cochon garous l'observait en penchant la tête sur le coté, visiblement vexé par les paroles de Carl, alors qu'il s'apprêtait a lui tourner le dos pour partir un énorme chat, du même genre qu'un puma, ce jeta sur le pauvre porc et commença a l'attaquer...Alors qu'un combat acharné commençait, une roquette vint percuter le porc et le puma, Carl tourna la tête vers l'origine du tirs, mais il n'entendit qu'un bruit de pop-corn.
Une alarme ce déclencha, des milliers de porcs en tenue de combat arrivaient de tout coté en hurlant "ahougrouink", ils étaient armé de lance-tomate qu'ils braquaient sur Carl...Et alors que les premiers projectiles rouge percutaient celui-ci, il hurla :

"-Abruti d'ODST !!!"

Le réveil fut douloureux, basculant de son lit pour s'écrasé par terre, Carl tenta de ce relevé mais son épaule gauche percuta le lit vide a coté de lui, cette opération le fit perdre l'équilibre et il s'écrasa a nouveau sur le sol dégueulasse du dortoir le plus miteux de l'achille.
Il était temps de ce levé.
Il remarqua que tout les lits autour de lui étaient vide, ce qui semblaient bien étrange...

"-Ah, c'est vrai, j'suis pas censé dormir..."

En effet, il avait du ce posé quelques minutes sur son lit, puis s'était tout simplement endormi, ça devait être la fatigue lié a l'opération sur sigma octanus.
Bref, il devait être midi...Ou l'équivalent de midi sur un vaisseau en orbite, les survivants du crash du big mama étaient rentré il y a quelques heures maintenant, et tous devaient être dans un état de fatigue avancé.
Il était tout de même temps de ce lever.

Le caporal refit son lit rapidement, puis remarqua que son plastron habituel, avec l'épaulière en métal, était a ses pieds, bonne nouvelle.
Il s'en équipa, puis ce dirigea vers le réfectoire.

Marchant de façon flegmatique dans les couloirs et manquant de renversé une infirmière, il parvint sans trop de mal a trouvé cette salle qui sentait bon la bouffe dégueulasse ...
Une vingtaine, voir même une trentaine de marine retardataire était la, trempant leurs fourchette dans une espèce de purée mi-solide avec un air ahuri.
Les tables grisâtre et les tabourets du même coloris allaient parfaitement avec le reste de la salle qui était...Grisâtre...

Il chercha du regard Kelrod, pas qu'il avait envie d'avoir de la compagnie, mais il préférait avoir un allié...Au cas ou des ODST revanchard le retrouve.
Le sergent était assis dans un coin, entrain de parler a un soldat en face de lui... Gareb? il était la aussi lui? Carl ce dirigea vers eux.
S'installant a droite de la première classe sans dire un mot, il risqua un regard vers l'horreur qu'il devait manger, un rictus de dégout ce forma sur son visage :

"-Comment est-ce qu'on peut être si mauvais en cuisine pour servir ça !

Le sergent soupira, Gareb hocha la tête.

"-C'est vrai que c'est pas génial..."

Long silence...
Kelrod fit tourné sa fourchette dans l'horrible pâtée jaune clair...Carl éternua et fit :

"-Vous avez entendu ce que ses connards nous ont sortit pour sigma Octanus?" Il prit un ton solennel. "Comment avez vous pu relâcher votre attention a ce point?" "Puis frappa du poing contre la table. "Ils avaient un CAM connard, s'pas a nous qu'il faut dire ça !"

Puis, ce servant de toute sa colère envers les haut-placés, il parvint a avaler une bouchée de l'horreur jaunâtre sans avoir la nausée.

_________________
"Je me présente, Carl Sorince, sarcastique, cynique, cruel et schyzophrène...Passons maintenant à mes points négatifs..."-Carl Sorince, auteur du roman "moi, mon reflet, mes photos et encore moi."

"Il est normal qu'un sale gosse comme moi soit devenu celui que je suis désormais...C'est à dire un tueur mieux placé et mieux payé que les types biens."-Carl Sorince à propos de lui-même.

"Mes gars...Mes exécuteurs...Sont pas des héros. Non, pas des héros...Et moi non plus d'ailleurs. Nous sommes bien mieux. Nous sommes des tueurs de héros."-Carl Sorince à propos des sanglots.
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Kelrod
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 145
Age : 25
Humeur : ...
Date d'inscription : 18/04/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : DMR
Autre Compte :
Arme n°2 : M6C Socom

MessageSujet: Re: Retour sur l'achille   Mar 3 Juil 2012 - 17:53

Le Caporal avait manqué d'éternuer dans l'assiette de Max, qui, lui, avait manqué de lui enfoncer la tronche dans la, dite, assiette. Le déjeuner ressemblait déjà assez à de la morve, pas besoin d'en rajouter.

-Vous avez entendu ce que ses connards nous ont sortit pour sigma Octanus ?

Kelrod leva les yeux et stoppa la course de sa fourchette en direction de sa bouche. Il modifia sa voix d'une manière assez ridicule.

-Comment avez vous pu relâcher votre attention a ce point ?
Puis frappa du poing contre la table. Ils avaient un CAM connard, s'pas a nous qu'il faut dire ça !

Sur ces mots, il prit une bouché de purée et luttant contre le goût infâme qu'il avait dans la bouche, il afficha une grimace qui eu pour effet de faire ricaner Max.

-Je suis plutôt d'accord, comment se défendre contre des tirs de CAM ? C'est une planète où normalement les CSNU est omniprésent et ils sont pas foutu de protéger correctement un Canon AM terrestre. Bordel, j'en ai marre d'enchainer les missions foireuses !

Le Caporal Sorince et Gareb acquiescèrent. Max posa sa fourchette sur la table et se leva. Ce flashback venait de lui couper l’appétit. A moins que ce soit juste le fait que la bouffe soit... ''spécial''.

-Bon, il suffit, ce truc dégueulasse va me faire virer boulimique si ça continu. Gareb on y va ?
-Ouais Sergent !

Gareb prit une dernière cuillère de ciment jaune et se leva à son tour.
Les deux marines s’apprêtèrent à partir et Carl les regarda d'un air perplexe.

-Vous allez où comme ça ?
-Faire un tour à l'armurerie, la dernière fois, j'avais pas eu le temps de prendre ce qu'il fallait, alors autant me préparé tout de suite. Hors de question que je me retrouve sans mon DMR silencieux encore une fois. De plus, je vais rajouté quelques trucs dans mon équipement de base

Max s'arrêta et fît complètement face au Caporal

-J'ai entendu dire que l'Achille avait diverses cartouches de calibre 8, si ça vous intéresse...

Lorsqu'il entendit calibre 8, Carl se leva violemment. L'assiette de purée avait failli tombé de la table.

-Calibre 8 ? Diverse ? Elle où cette armurerie déjà ?!

Le Sergent eu un rictus, il était sûr que Sorince allait réagir, ce type est un malade du shotgun. Kelrod lui fît un signe de tête et ajouta.

-C'est par ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carl Sorince
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 634
Age : 21
Localisation : Planqué derrière mes hommes.
Humeur : Oh...Ohoh...Vous voulez vraiment savoir ce qui se passe dans ma tête?
Date d'inscription : 20/01/2011

Feuille de personnage
Arme n°1 : M45 TS
Autre Compte : Dar'Lauc
Arme n°2 : pistolet M6D SOCOM

MessageSujet: Re: Retour sur l'achille   Mar 3 Juil 2012 - 19:30

Fouillant dans les rayons de l'armurerie, il passa devant un soldat baraqué...Ah, il le connaissait suis-la...Autant évité de l'emmerder.

La salle était sacrément éclairé, pas une parcelle d'ombre, les deux néons aux dessus d'eux semblaient avoir le pouvoir du soleil en eux, ce qui grillait quelques peut les yeux du caporal.
Le sergent était sur sa droite, contemplant un DMR tout neuf...Kelrod avait trouvé son rayon, Carl cherchait toujours le sien.

"-Ah, voilà..."

Du calibre 8, tout un rayon de calibre 8...Perforant, fragment, fléchette...
Tout ça pour lui...Il imaginait les cadavres ravagé de rebelles, transpercé ou explosé par ses nouvelles munitions.
Qu'est ce que c'était bon comme image...
Il piocha dans les réserves avec plaisir, contempla chaque cartouches en souriant, puis les reposa...
Puis le caporal ce posa sur la table et, tandis qu'il remplaçait quelques pièce de son M45, son esprit ce mit a vagabondé, comme il avait l'habitude de le faire depuis quelques temps.

Mais son esprit était moins vivace d'habitude.

Cela faisait 5 heures qu'il, lorsqu'il ne dormait pas, revoyait les corps meurtris des rebelles, des marines...Il n'avait aucun regret, il n'avait jamais eu de regret...Jamais...Et il n'en aurait jamais.
Ce qu'il avait fait, il l'avait fait pour sa survie...C'était en partie vrai.
Mais pourquoi diable prenait-il autant de plaisir a tué? Il avait appris que la guerre rendait certaines personnes folles, d'autres ne pensaient plus qu'au batailles et voulaient absolument y retourné...
Mais lui, ce n'était pas a cause de la guerre qu'il était comme ça !
C'était...Autre chose...Il en était sur.

"-Caporal?
Carl sursauta, puis soupira a la vue du nouveau venus.
-Bonjour Mendoza.
-Ca alors, vous êtes affecté ici vous aussi?!
-Il parait...
-J'suis bien content, j'me sentais seul depuis cette nouvelle affectation.
-J'en doute pas..."

Quel emmerdeur.
Il remarqua Kelrod qui regardait d'un oeil amusé la scène.
"-Vous êtes venus customisé votre arme?
-Juste prendre quelques munitions.
-Ah...
-Vous avez mangez Mendoza?
-Non...Je suis un peu perdu.
-Je comprend, vous êtes au bonne endroits, tournez a gauche en sortant de l'armurerie, puis a droite, et vous y serez, la bouffe est dégueulasse mais c'est mieux que rien.

Le soldat acquiesca et ce dirigea vers la sortie de la salle. Carl lui suggéra tout de même d'évité les ODST du coin, qui étaient surement d'une humeur massacrante, puis, alors que Mendoza disparaissait de son champ de vision, il ce tourna vers Kelrod.

"-Mais quel emmerdeur !"

_________________
"Je me présente, Carl Sorince, sarcastique, cynique, cruel et schyzophrène...Passons maintenant à mes points négatifs..."-Carl Sorince, auteur du roman "moi, mon reflet, mes photos et encore moi."

"Il est normal qu'un sale gosse comme moi soit devenu celui que je suis désormais...C'est à dire un tueur mieux placé et mieux payé que les types biens."-Carl Sorince à propos de lui-même.

"Mes gars...Mes exécuteurs...Sont pas des héros. Non, pas des héros...Et moi non plus d'ailleurs. Nous sommes bien mieux. Nous sommes des tueurs de héros."-Carl Sorince à propos des sanglots.
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Kelrod
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 145
Age : 25
Humeur : ...
Date d'inscription : 18/04/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : DMR
Autre Compte :
Arme n°2 : M6C Socom

MessageSujet: Re: Retour sur l'achille   Mar 3 Juil 2012 - 20:31

Tout d'abord, Max comptait changer complètement de DMR, il en prit donc un, à priori, neuf, et s'assura qu'il ne manquait rien. Pendant ce temps, la 1ère classe Mendoza débarqua dans l'armurerie. Il était donc à bord de l'Achille lui aussi. Il commença à discuter avec le Caporal, Max trouvait ça drôle, Carl avait-il trouvé un ''copain'' ?
Après avoir indiqué la direction du réfectoire à Mendoza, il s'adressa au Sergent.

-Mais quel emmerdeur !

Max fît une drôle de tête, lança un ''si vous le dites'' et se dirigea vers les stock de munitions. Il équipa alors le chargeur du fusil avec des balles semi-perforantes, comme à son habitude et pour finir, plaça un silencieux sur le DMR. Il épaula l'arme et regarda dans la lunette.

-Parfait !

Kelrod passa ensuite aux grenades, il prit 2 frag et ajouta aussi à son équipement de base 2 fumigènes, il aurait bien aimé en avoir lors de la mission sur Sigma Octanus. Il soupira et démonta ensuite son M6C Socom pour le nettoyer. Gareb prit place à côté de lui et fît de même. Quelques secondes plus tard, Max reçu un léger coup d'épaule de la part de son équipier.

-Sergent, on nous observe.

Kelrod leva les yeux et remarqua le groupe d'ODST qui les regardés. Il était 3 et avait le regard mauvais.

-Combien de temps ?

-Depuis qu'on est rentré...

Max soupira, il ne reconnaissait aucun d'entre eux, surement des collègues aux TCAO lors de l'incident dans la salle d'entrainement. Le Sergent passa sa main sur son visage et les ignora. Il n'était pas d'humeur à cogner du helljumper aujourd'hui. Il rangea son M6C remonté dans son holster et regarda en direction du Caporal toujours obnubilé par les cartouches de fusil à pompe. Il alla dans sa direction et lui murmura.

-ODST, problème potentielle, à 6 heures, dès que vous avez finit on se tirent de là.


Kelrod s'éloigna ensuite de lui. Le réfectoire, avec sa purée recette morve-béton, lui manqué presque, presque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virgil Summers
Marines, Forces Spéciales, Capitaine
avatar

Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 02/07/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : DMR
Autre Compte : Alik 'Azuri
Arme n°2 : Pistolet M6D/Couteau de combat

MessageSujet: Re: Retour sur l'achille   Mar 3 Juil 2012 - 20:50

j'avançais doucement, évitant de ci de là des marines têtes en l'air, à travers les nombreux couloirs de ce grand vaisseau dans lequel j'avais été affectée récemment... Je tenais mon fusil de sniper en bandoulière sur mon épaule, cherchant en vain l'armurerie. Je me retrouvais soudain, après avoir bifurquée à un tournant, devant une lourde porte ouverte où se massait une masse grotesque de militaires.

Je progressais parmi ses hommes, subissant leurs regards envieux sur ma personne. Pauvres imbéciles, comme si j'étais une fille facile... L'armurerie était assez grande, pas aussi grande que l'ancien vaisseau sur lequel j'étais avant mais ça allait. Je remarquais un homme, trifouillant son DMR. Il avait l'air passionné par le silencieux qu'il avait fixé. Quand à moi, c'était les munitions pour fusil de précision qui m’intéressait.

Je m'installais donc, au niveau d'un banc de service, saisissant les diverses cartouches et les insérant dans les magasins disponibles. Une fois la manœuvre terminée, je me plaçais devant un établi et commençait le démontage de mon arme. Je m'amusais également à astiquer le canon en me penchant légèrement, faisant baver un peu plus les militaires qui me regardaient comme des chiens enragés... Une fois l'arme nettoyée, je remontais le fusil et insérait un chargeur dans l'arme. Satisfaite, je me retournais, prête à quitter la salle, afin de trouver mon nouveau supérieur, lorsqu'un espèce d'abruti géant se plaça devant moi, me bloquant de toute sa sueur... Je le fixais, avec un léger dégoût, avant de lui faire signe de la tête de dégager le passage. Il sourit et déclara :

<< Je ne crois pas beauté, dis-moi, tu ne serais pas intéressée par un petit tête à tête avec un vrai mec ?
- Oh si, j'en meurs d'envie. Tu me diras, quand tu en verras un ! >>

Les hommes à ses côtés se moquèrent, ce qui ne fit qu'énerver le soldat apparemment car il colla une gifle monumentale au marines le plus proche...

<< Je suis un ODST ! Plus viril, tu meurs ! Allez poulette, ne fais pas ta timide, on sait tous comment sont les femmes marines...
- La femme marines, elle est capitaine, crétin. Et si tu ne bouges pas dans l'instant de ma route, je t'éclate la face, ou les burnes ! >>

Il s’énerva, faisant valser un autre marines. Mon sang ne fît qu'un tour, comment cet imbécile pouvait-il prétendre être un soldat ? Je me faufilais entre ses jambes avant même qu'il ne s'en rende compte, et entamais une clé de jambe au niveau de son pauvre genou, qui vacilla le faisant tomber au sol. Il était sûrement beaucoup mais alors beaucoup plus fort que moi mais son poids et sa taille étaient une faiblesse, surtout devant une femme comme moi. On ne m'appelait pas l'elfette pour rien !
L'ODST au sol, je plaçais le bout du canon de mon arme sur sa glotte et mon pied droit au niveau de ses parties intimes.

<< Alors mon grand, on a perdu l'équilibre ? Je te laisses le choix, le bas, ou le haut. Tu décides, j’exécute... >>

Il allait dire quelque chose au moment même où je frappais ses bijoux de famille, le faisant crier avant de s'évanouir... Je sautillais satisfaite de moi, avant de me rendre compte que tous les marines et TCAO présents me fixaient d'un regard incrédule. Tous sauf deux qui avaient un regard plus... Amusé.

Je tourna les talons, me dirigeant vers la sortie lorsque, après avoir tourné la tête à droite et à gauche, je revenais sur mes pas, approchant du duo amusé. Je me stoppais devant l'homme au DMR et déclara :

<< Dîtes moi... * je regardais son grade, tout en passant ma main sur sa joue et plongeant mon regard dans le sien *... Sergent, et vous * j'analysais son camarade du regard * caporal. Auriez-vous l'amabilité de m'emmener vers le responsable de nos troupes sur ce vaisseau ? >>

Le sergent déglutit un coup, visiblement troublé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carl Sorince
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 634
Age : 21
Localisation : Planqué derrière mes hommes.
Humeur : Oh...Ohoh...Vous voulez vraiment savoir ce qui se passe dans ma tête?
Date d'inscription : 20/01/2011

Feuille de personnage
Arme n°1 : M45 TS
Autre Compte : Dar'Lauc
Arme n°2 : pistolet M6D SOCOM

MessageSujet: Re: Retour sur l'achille   Mar 3 Juil 2012 - 22:06

Alors ça...

" Alors mon grand, on a perdu l'équilibre ? Je te laisses le choix, le bas, ou le haut. Tu décides, j’exécute..."

C'était inattendu...

" Dîtes moi... Sergent, et vous...caporal. Auriez-vous l'amabilité de m'emmener vers le responsable de nos troupes sur ce vaisseau ?"

Vraiment inattendu.
Carl tentait de ce retenir de rire en observant la tronche du sergent, cette femme était plutôt spéciale...Vraiment.
Le grand con était toujours étalé par terre, il ne bougeait pas et avait sacrément l'air stupide, vu comme il ce tenait les parties.

Tout les marines et ODST présent, excepté Gareb qui contemplait de nouveau son flingue, observait la scène avec un mélange de respect et de peur...Carl aimait beaucoup la tournure des évènements...Et dire qu'ils s'étaient méfié de ses putains d'ahuri. Quand il l'avait vu s'approché de la pauvrette, il s'était demandé si il devait intervenir, puis il s'était rappelé de l'identité de ce grand abruti...Chacun sa merde après tout...
Puis elle avait frappé, le mec était tombé, Carl et le sergent avait ricané.
Et elle s'était approchée...Et quelque chose sur elle avait énervé Carl...Ah oui, c'était son grade : Capitaine...Une foutue...Capitaine.
Putain de gradée.

Carl observa Kelrod répondre a la dame avec une nouvelle assurance :

"-Pas de problème m'dame."

Carl soupira, le responsable des troupes...C'était freeman. Bordel.
Pourquoi c'était sur eux que sa tombait, alors que le sergent ce dirigeait vers la sortie de l'armurerie suivit par la capitaine, Carl resta planté en plein milieu de la salle pendant un court moment...Puis il ce dirigea vers l'étale de munition, attrapa des munitions perforante avant de les rejoindre en marchant, toujours de la même manière, de façon flegmatique...Il passa devant le corps du grand con et lui délivra un fourbe et rapide coup de pied tout en souriant.

Les deux autres l'attendaient en dehors de la salle, il aperçut Mendoza qui approchait en contemplant la nouvelle capitaine...C'était facheux, il n'avait pas vraiment besoin d'une pipelette qui allait l'emmerder en plus d'une capitaine au tempérament...D'allumeuse.
Il accéléra le pas et fit d'un ton pressé :

"-Bon, on y va?"

_________________
"Je me présente, Carl Sorince, sarcastique, cynique, cruel et schyzophrène...Passons maintenant à mes points négatifs..."-Carl Sorince, auteur du roman "moi, mon reflet, mes photos et encore moi."

"Il est normal qu'un sale gosse comme moi soit devenu celui que je suis désormais...C'est à dire un tueur mieux placé et mieux payé que les types biens."-Carl Sorince à propos de lui-même.

"Mes gars...Mes exécuteurs...Sont pas des héros. Non, pas des héros...Et moi non plus d'ailleurs. Nous sommes bien mieux. Nous sommes des tueurs de héros."-Carl Sorince à propos des sanglots.
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Freeman
Rebelles, Traître, Ancien Marines des Forces Spéciales
avatar

Nombre de messages : 958
Age : 35
Localisation : Là où les combats sont !
Humeur : Tendus
Date d'inscription : 18/11/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : MA5B
Autre Compte : Rex - 98
Arme n°2 : M 90 (/ couteau)

MessageSujet: Re: Retour sur l'achille   Mer 4 Juil 2012 - 13:50

Paperasse, paperasse, rapport de mission, paperasse pour l'inventaire... John souffla un coups, du moins il soupira rapidement avant de se retirer de son bureau. Le major regarda la pièce bien vide, le vide, une sensation que son corps semblait traduire par un manque "d'énergie". Freeman regarda aussitôt un de ses bras, ceux-ci n'avaient pas été utilisé depuis quelques jours. Âpres Sigma... John soupira une nouvelle fois et ouvrit la porte pour voir alors la pilote se disputer avec le Caporal en charge du rôle de Secrétaire.
Alors que celle-ci eu un sourire qui s'afficha, le militaire la regarda froidement avant de lui faire signe qu'il refusait qu'elle parle et surtout qu'elle devait sortir de la pièce. La jeune femme sembla faire une mine digne d'un enfant qui boude et sortit la tête haute.
le Major regarda ensuite le Caporal et lui expliqua qu'il avait besoin de se dépenser, le manque d'exercice ?
John passa une nouvelle porte et se dirigea alors vers le gymnase, croisant quelques marines qui lui firent le salut réglementaire. Même si l'Achille était un vaisseau où se trouvait deux tiers des têtes brulés, de cinglés ou de taulards que le CSNU préférait voir derrière les barreaux, Wallace leurs avait permis de revivre sous le commandement et être utilisé au mieux de leurs capacités.

John arriva enfin dans le gymnase, un ring se trouvait au milieux avec deux marines tentant de s'affronter sous le regard de deux autres. Cinq ODST s'occupaient de leurs muscles en soulevant une centaine de kilogrammes, prêt à être aidé par ses collègues, ses frères. Malgré le fait que le marine ne supportait pas ses types, il devait avouer que leurs camaraderies était sans égal.
John s'installa alors sur un banc de musculation libre, après s’être changé et fait une échauffement d'une dizaine de minutes. Il fit une série de cents à cinquante kilogrammes, suivit d'une série de cinquante à cent kilogrammes. Lorsque se fut au cent-vingts kilogrammes, Freeman n'en fit qu'une vingtaine avant de reposer la barre. John se releva, balança ses bras dans le vide tout en écoutant alors les deux marines qui s'entrainait sous le regard d'un sergent. John se rapprocha de celui-ci avant de commenter:

Celui de droite ne lève pas assez haut ses bras, celui de gauche a un problème à la jambe.

Le sergent ne posa même pas de question et les arrêtas avant d'expliquer la situation, le major massa sa nuque engourdi avant de regarder de nouveau les marines, Randy apparut à ses cotés.
Pourquoi tu ne lui à pas dit pour le pied ? John regarda autours de lui. Les marines vont se faire massacrer.
Sergent, revoyez aussi la position des pieds !.

John s'éloigna aussitôt du ring et partit en direction des sacs de frappes synthétique, le Major attrapa les deux tissus pour les serrer autours de ses mains, évitant de se blesser, se mit en position et frappa. Chaque coups balançait de plus en plus fort le sac jusqu’à ce que celui-ci devienne un peut trop incontrôlable. Freeman frappa d'un high-Kick le sac qui partit cette fois-ci d'un autre coté, puis frappa d'un crochet pour arrêter ses balancement. Se fut ainsi l'entrainement de frappe du Major, chaque coups porter faisait un bruit tel que les sons de la pièces s’amenuisèrent par la puissance de chaque coups portés.
Le militaire arrêta de sa main le sac, fit de petit cercle avec sa tête puis frappa du pied le sac, en haut, en bas, en haut, en bas... John s’arrêta quelques seconde, Sigma... la pensée du big mama lui revint à l'esprit à tel points que John se sentit obliger de frapper une nouvelle fois le sac qui se décrocha sous les trois coups portés.

Merde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Kelrod
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 145
Age : 25
Humeur : ...
Date d'inscription : 18/04/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : DMR
Autre Compte :
Arme n°2 : M6C Socom

MessageSujet: Re: Retour sur l'achille   Mer 4 Juil 2012 - 14:49

Au début, Max avait cru qu'il rêvait, mais il compris vite que ce n'était pas le cas. Cette femme venait d'étaler le TCAO, à elle toute seul. Kelrod eu un sourire en voyant la scène et le ricanement de Carl lui fît comprendre qu'il n'y avait pas que lui que ça amusé.
La suite fût inattendu, elle s'approcha de lui, passa sa main sur sa joue.

-Auriez-vous l'amabilité de m'emmener vers le responsable de nos troupes sur ce vaisseau ?

Max était sûr qu'il tirait une tronche pas possible, il se reprit rapidement et répondit au Capitaine, car oui, c'était tout de même un Capitaine.

-Pas de problème m'dame.

Le Sergent se dirigea vers la sortie de l'armurerie, attendit le Caporal et il partirent tous en direction du bureau du Major Freeman. Kelrod était en tête suivi du Capitaine. En cours de route, Mendoza les rejoignit et se colla à Carl comme une huître. La suite, Max ne s'en préoccupa pas, en revanche, il remarqua rapidement, ''l'effet'' que le Capitaine avait sur les membres de l'Achille qui croisait leur, ou plutôt son chemin. Il était comme hypnotisé, et Kelrod comprenait pourquoi, elle avait des... ''arguments'' très convaincant. Un peu trop même.

-Une allumeuse en guise de Capitaine, pensa t-il, super, il manquait plus que ça...

Max observa Gareb et fût satisfait de voir que ce dernier regardé droit devant lui et pas légèrement en dessous. Le Caporal, lui, en avait visiblement marre de la 1ère classe. Quand au Sergent, il tachait d'éviter tout contact visuel avec... cette plante carnivore et surement vénéneuse. Il galérait quelque peu trouvé son chemin, c'était déjà assez chiant comme ça. Vu ce que le helljumper avait prit dans la gueule, il valait mieux éviter de froisser la dame. 5 Min plus tard, ils était en face de la porte du bureau du Major. Il se tourna vers le Capitaine

-Voilà on y est, si le voyage vous a paru long, veuillez m'excuser, j'ai été affecter à ce vaisseau depuis peu, et j'ai encore un peu de mal à me repérer dans ce dédale de couloirs, mais ça viendra.

Max n'affichait aucune émotion sur son visage, il voulait en finir au plus vite, jouer les guides de vaisseau lui casser les pieds, mais un ordre était un ordre et la hiérarchie devait être respecter.
Au même moment, un Caporal sortit du bureau, il était intrigué par tout ce monde.

-Euh, vous cherchez le Major je suppose ?
-Effectivement
-Vous l'avait loupé, il est partit à la salle d'entrainement.
-Quoi ?! Oh bordel !

Max baissa la tête, la salle d'entrainement étant juste à côté de l'armurerie, ils allait devoir se retaper le chemin inverse. Le Sergent s'excusa, encore auprès du capitaine, et il se dirigèrent illico vers la nouvelle position du Major. Pendant ce trajet retour, plusieurs marines et ODST, se trouvant sur le chemin, était en état de transe. Cela devenait vraiment ridicule, Kelrod en avait plus qu'assez. Heureusement, ils arrivèrent rapidement à destination.
Max remarqua le Major en train de se défoulé sur un sac de frappe. Il se dirigea vers lui et se mit au gardes à vous, de même que ses collègues.

-Major, vous avez... de la visite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virgil Summers
Marines, Forces Spéciales, Capitaine
avatar

Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 02/07/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : DMR
Autre Compte : Alik 'Azuri
Arme n°2 : Pistolet M6D/Couteau de combat

MessageSujet: Re: Retour sur l'achille   Mer 4 Juil 2012 - 17:41

Nous avancions à travers les couloirs, le sergent devant moi et les autres en "escorte" après lui. Je marchais d'un pas félin comme à l'accoutumé, remarquant les nombreux soldats qui m'observaient. Leur réaction me faisait rire et agaçait visiblement le sergent devant moi. Je m'amusais donc, alors que nous progressions, pour jouer une nouvelle fois avec les réactions de ces hommes stupides. Je balançais mes cheveux en arrières, m'étirais vers le haut, et leur jetais parfois deux trois regards qui les tétanisaient.

<< Voilà on y est, si le voyage vous a paru long, veuillez m'excuser, j'ai été affecter à ce vaisseau depuis peu, et j'ai encore un peu de mal à me repérer dans ce dédale de couloirs, mais ça viendra. >>

Nous étions apparemment arrivés. Alors que j'allais remercier le sergent, un jeune caporal nous annonça que le major n'était pas présent. Le sergent se retourna alors vers moi, la mine dépité après avoir baissé la tête. Il s'excusa au près de moi et commença à entamer sa route, me devançant. Du bureau jusqu'à la salle d'entrainement, les hommes que nous croisions étaient encore plus en train de baver en me voyant. La perversité des hommes me fera toujours rire, le fait de voir une femme en uniforme avait l'air d'éveiller les fantasmes de plus d'un. Malheureusement, ils ne m’intéressaient pas.

Lorsque nous arrivâmes dans la salle d'entrainement, je put observer un homme se déchaîner sur un pauvre sac de sable. C'est alors que le sergent s'avança de quelques pas et déclara:

<< Major, vous avez... de la visite. >>

Le major était donc l'homme qui frappait les sacs et que je reconnut instinctivement. Le major n'eut pas l'air d'avoir entendu le sergent, c'est pourquoi je commençais à m'approcher de lui, afin qu'il remarque ma présence. Il frappait à un rythme régulier mais violent, faisant valser les objets de droite à gauche et d'arrière en avant. Je posais mon fusil sur le sol et alors que je n'étais qu'à quelques centimètres de lui, je posais délicatement ma main sur son épaule. C'est alors qu'il se retourna vivement, son poing se dirigeant affreusement vite sur moi. Je fit un bref mouvement, me penchant en avant et esquivant de peu son attaque, avant de frapper de mon pied son thorax, le faisant vaciller.

<< Et bien Major ! Ça vous arrive souvent de frapper les demoiselle ? Je suis la capitaine Nelly Washington, votre nouvelle assistante dans la direction de ces décérébrés qu'on appelle marines et ODST... je suis... Enchantée. >>

Et, avant même qu'il ne dise quelque chose, je m'avançais et embrassais sa joue, avant de dire :

<< C'est comme ça, qu'on salue une femme normalement... >>

Et, reprenant mon arme, j'observais mon ancienne escorte, la bouche ouverte, et la langue tombante, comme dans un ancien dessin-animé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Freeman
Rebelles, Traître, Ancien Marines des Forces Spéciales
avatar

Nombre de messages : 958
Age : 35
Localisation : Là où les combats sont !
Humeur : Tendus
Date d'inscription : 18/11/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : MA5B
Autre Compte : Rex - 98
Arme n°2 : M 90 (/ couteau)

MessageSujet: Re: Retour sur l'achille   Mer 4 Juil 2012 - 18:11

Sigma, Sigma... Une opération qui avait merdé, un vaisseau remplis d'explosif, une attaque de rebelle mieux organisé que ses troupes. Rien qu'en y pensant, John frappait les sacs, ses coups était certes réguliers mais rapide. Il lui semblait alors que quelqu'un l'avait appelé par son grade, mais perdu dans ses pensées le major ne répondit pas. Il avait un sac de sable à frapper.
Il crut entendre alors un objet de quelques kilogrammes se poser sur le sol en acier, quelqu'un s'approchait car un parfum était survenue. Freeman resta hésitant, soit c'était le lieutenant, soit quelqu'un d'autre, Sorince avec un parfum pour.. femme ?
Une sensation, une main c'était posé sur lui. John avait réagit de la même manière que pour le lieutenant, il se retourna et frappa le vide. Quelque chose le frappa au thorax et le fit reculer d'un demis pas.

<< Et bien Major ! Ça vous arrive souvent de frapper les demoiselle ? Je suis la capitaine Nelly Washington, votre nouvelle assistante dans la direction de ces décérébrés qu'on appelle marines et ODST... je suis... Enchantée. >>

John failli l'envoyer voir ailleurs, il était même prêt à l'insulter quand elle fit quelque chose qui le genat une seconde. Elle venait de l'embrasser sur la joue ?

<< C'est comme ça, qu'on salue une femme normalement... >>
John la foudroya d'un simple regard avant de fixer les deux compères derrière. Freeman siffla un coups avant de leurs dire quelques choses pour les éloigner. Il devait voir Sorince, le Caporal, pour une affaire étrange remontant à Séléné...Quoique, sa pouvait trainer encore un peux.
<< Sergent, Caporal... je crois que vous avez autre chose à faire non ? Quant à vous Capitaine Washington, la prochaine fois que vous faites ça, je vous fait faire des corvées de première classe, c'est compris ? >>

John ne prit pas le temps de la regarder, après tout, il voulait se défouler mais aussi savoir pourquoi on venait de le déranger. Un entrainement qui le faisait revivre, qui l'aidait à réfléchir, gâché par cette... Depuis quand elle avait intégrer le vaisseau ?
<< Vous avez une requête ? Une demande que je n'aurais pas vue de la part de l'Amiral ? >>

John s'approcha aussitôt de ses vêtements, du moins, sa tenue lambda. Regarda la marine avant de lui faire signe d'attendre ici, la douche dura deux minutes, il ressortit de là vêtu comme il le devait en seulement cinq minutes. Freeman sortit du gymnase avec la petite nouvelle.
<< Pourquoi avoir intégré l'Achille, Capitain ?!>>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virgil Summers
Marines, Forces Spéciales, Capitaine
avatar

Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 02/07/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : DMR
Autre Compte : Alik 'Azuri
Arme n°2 : Pistolet M6D/Couteau de combat

MessageSujet: Re: Retour sur l'achille   Mer 4 Juil 2012 - 18:38

Visiblement, le major avait été gêné par mon geste, et par mon coup... Mais après tout, aurais-je dût me prendre un violent coup de poing juste pour faire plaisir à mon supérieur ? Non, je ne le pensais pas.

Le major, marmonna quelque chose à mon escorte et me réprimanda, avant d'aller se laver et de revenir vers moi, m'accompagnant en dehors de la salle.

<< Pourquoi avoir intégré l'Achille, Capitain ?! >>

Sa question était inattendue, et d'autant plus direct. J'aurais voulu le chambrer mais je ne tenais pas à m'attirer les foudres d'un supérieur dès mon arrivée, déjà qu'il y avait eu l'affaire avec le porc ODST... Je prenait donc une longue inspiration, avant de déclarer :

<< Et bien, ça m'est un peu tombé dessus en fait. J'étais autrefois affectée à une frégate, la "Lucky" à vrai dire. Cependant, je n'y ai pas eu beaucoup de chance si vous voulez mon avis. Je dépendais des ordres d'un colonel au ventre bien rond et il ne se préoccupait pas du tout de la vie de ses soldats. Il m'envoya en mission avec mes hommes afin de prendre une position covenant sur une de nos colonies extérieures. Mon groupe se fit massacrer par ses foutus aliens et alors que j'ordonnais le repli des survivants, ce foutu colonel m'a ordonné de rester et de prendre la position malgré les pertes. Je suis une tireuse d'élite et mes hommes étaient pour la plupart des éclaireurs, pas des soldats de choc ! Je refusa son ordre, passant outre son autorité et lorsqu'il me fit passer devant le tribunal militaire pour insubordination, ils ont préféré me transférer ici plutôt que me rabaisser encore une fois mon grade... Vous avez l'histoire, vous êtes content ? >>

Je ne savais pas comment il allait réagir, et j'attendais une réponse au plus vite. Et cette attente était d'autant plus longue que nous avancions tout deux au travers du vaisseau, ne se dirigeant pas vraiment vers une direction propre, mais plutôt pour parler en tête à tête. Le major était différent, il était froid certes, mais il avait l'air de s'y connaitre dans son boulot et de ne pas abandonner ses hommes. Je m’arrêtais alors, refaisant les lacets de mes bottes, pendant que tous les soldats présents observaient mes formes et guettaient l'apparition de mes sous-vêtements. Je me redressais alors, d'un petit bond, avant de plonger mon regard dans celui du major.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Freeman
Rebelles, Traître, Ancien Marines des Forces Spéciales
avatar

Nombre de messages : 958
Age : 35
Localisation : Là où les combats sont !
Humeur : Tendus
Date d'inscription : 18/11/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : MA5B
Autre Compte : Rex - 98
Arme n°2 : M 90 (/ couteau)

MessageSujet: Re: Retour sur l'achille   Mer 4 Juil 2012 - 19:06

<< Et bien, ça m'est un peu tombé dessus en fait. J'étais autrefois affectée à une frégate, la "Lucky" à vrai dire. Cependant, je n'y ai pas eu beaucoup de chance si vous voulez mon avis. Je dépendais des ordres d'un colonel au ventre bien rond et il ne se préoccupait pas du tout de la vie de ses soldats. Il m'envoya en mission avec mes hommes afin de prendre une position covenant sur une de nos colonies extérieures. Mon groupe se fit massacrer par ses foutus aliens et alors que j'ordonnais le repli des survivants, ce foutu colonel m'a ordonné de rester et de prendre la position malgré les pertes. Je suis une tireuse d'élite et mes hommes étaient pour la plupart des éclaireurs, pas des soldats de choc ! Je refusa son ordre, passant outre son autorité et lorsqu'il me fit passer devant le tribunal militaire pour insubordination, ils ont préféré me transférer ici plutôt que me rabaisser encore une fois mon grade... Vous avez l'histoire, vous êtes content ? >>

Elle aurait put épargner le "vous êtes content", John avançait dans les couloirs où tout les marines se retournait pour la regarder. Freeman les fixait à sont tour et ils détournaient le regard. Le major aurait put lâcher un rictus, mais oublia cette idée. D'habitude, ceux qui se trouvait à bords de l'Achille avait fait exactement la même chose qu'elle, si ce n'était pas avoir frapper un supérieur.
John la regarda, ou du moins c'est elle qui le regardait. Il avait du mal à croire qu'une petite sainte ni touche soit une professionnelle, mais bien des choses avait marqué le marine.


<< Pas si différent que les autres alors, on va faire simple. Ici, c'est l'Achille, donc des ordres foireux et illogiques seront donné, à vous de les respecter si vous ne voulez pas finir comme un petit chat ! Es ce clair Capitaine ? Ensuite, mes hommes sont généralement des militaires qui mourront pour permettre à l'impossible de devenir possible, donc sacrifice à prendre en compte... surtout quand on doit armer une bombe de type Shiva dans un ascenseur spatial !
pour terminer, Vous avez une chambre ? Oubliez ! il va falloir une vrai chambre... Je connais une pilote qui adorera avoir de la compagnie ! Si vous voulez visiter le bâtiment, demander donc au Sergent Kelrod ou au Caporal Sorince, John réfléchit une seconde, Oubliez le Caporal...
>>

John parcourut les couloirs en silence jusqu’à arriver enfin au couloirs des dortoirs pour femme. Lorsque un homme arriva pour lui demander une signature vis à vis de l'armurerie. John regarda le capitaine une seconde de la tête au pied, en uniforme. C'est le principal pour éviter les violes ! Il regarda ensuite l'homme qui attendait le papier tout en fixant le capitaine, la main vola à plat à l’arrière du crane de manière à le réveiller.

<< Vos quartier sont la cinquième porte à droite. Bien, si vous m'avez trouvé, vous savez où est mon bureau si jamais vous avez un problème ! Capitaine >>

Freeman repartit aussitôt dans les vastes couloirs du marathon et arriva enfin à son bureau, le caporal lui indiqua qu'il venait de terminer une dizaine de dossier et allait en commencer vingt autre. John préféra lui laisser quartier libre, entra dans son bureau et s'installa sur son siège. La pensée suivant traversa son esprit:

Quel Allumeuse et quel Chieuse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour sur l'achille   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour sur l'achille
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Vds] Carte retour de force Atomiswave + Maximum Speed/FTS
» Retour du magazine Casus Belli
» Retour au Pays Imaginaire(libre)
» Euh,C'Thun le retour ?
» [Event PvP Serveur] Retour a Hautebrande.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Halo Fight :: Espace neutre. :: 
L'Espace
-
Sauter vers: