Forum Rpg sur l'univers d'Halo
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La base

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Adrix-214
NavSpecWar, Spartan-II, Adjudant
avatar

Nombre de messages : 148
Age : 24
Localisation : Hmmm... Probablement en train de tirer là
Humeur : Toujours très bonne
Date d'inscription : 10/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : SMG x 2
Autre Compte :
Arme n°2 : Fusil à Pompe

MessageSujet: Re: La base   Mer 25 Juil 2012 - 19:48

Si l'arrivée inopinée d'Adrix avait laissé une drôle d'impression sur les soldats présents, ce dernier était loin d'y prêter attention. Lire l'atmosphère ne faisait pas partie de ses talents, pas plus que la bonne tenue d'une manière générale, et son renvoi du CNSU n'avait rien arrangé à son comportement. De toute façon, son rôle dans l'équipe avait toujours été de foncer dans le tas et de prendre les coups afin que ses petits camarades n'aient pas à le faire à sa place. Il fallait une tête dure pour ce boulot, mais pas une tête ordonnée.
Qui plus est, les retrouvailles avec Ordo lui faisait presque oublier qu'il était piégé dans les entrailles d'une tour grouillante de bestioles pour le moins voraces sans aucune information sur le pourquoi du comment de sa position. Il n'en avait pas tellement besoin d'ailleurs. Tout ce dont il avait besoin pour faire sa part c'était qu'on lui indique la cible à détruire, et les gus à protéger, le reste, c'était du superflu protocolaire ô combien inutile à la survie... Survie qui semblait la seule raison plausible pour que Covenants et humains combattent sous la même bannière pour une fois. La troisième force en présence devait être terrible pour pousser des ennemis quasi mortels à oublier leurs rancunes pour sauver leurs peaux...
C'est alors qu'une Spartan à l'armure aussi noire que les cheveux de Cassandra se présenta à eux.

"Salut les gars. Mira-048. Enfin appelez moi Mira. Bon... C'est un foutu merdier hein ? On va devoir se démerder tout seul. Sauf qu'on une chose à régler. Arrêtez ces bestioles et ce putain de fils de Grunt semble les contrôler. Et si on allez se faire du scyzo ?"


Au délà du fait qu'il ne comprennait pas la moitié de ce qu'elle venait de raconter, c'était plutôt la couleur de sa combinaison qui faisait bloquer le Spartan. Depuis quand leurs carapaces de ferraille arborait des couleurs aussi sinistres ? Il avait déjà vu ses frères porter du rouge, ou encore du bleu, mais c'était la première fois qu'il tombait sur ce modèle ci. Y avait-il eut un changement sur les uniformes pendant son absence ? Après tout, il en avait raté des choses, alors un banal changement de pigmentation ne devrait pas le surprendre tant que ça. Son nom non plus ne lui disait rien. Surprenant, il avait une bonne mémoire pour la gente féminine en général... mais il n'avait pas la prétention de se souvenir de tous les patronymes de ses camarades d'entraînements. Le camp et ses tortures semblaient si loin désormais... Peut être n'avaient-ils pas eut l'occasion de beaucoup se croiser à l'époque, il en demanderait davantage à Ordo.

-Adrix 214, enchant...

La fin de sa phrase se perdit alors qu'il percevait l'agressivité palpable que les spectateurs avaient pour la Spartan Noire. Les marines la fixait d'un œil féroce, et même Ordo ne semblait pas des plus enthousiastes. Pourquoi donc ? Elle avait piqué dans les rations des autres ou quelque chose du genre ? Il lui semblait improbable qu'une véritable super-soldat ait pu commettre une erreur grave sur le champ de bataille. Mais alors quoi ? Qu'est-ce qu'ils avaient tous à la fixer comme ça ? C'était vraiment frustrant de n'être arrivé qu'au milieu du film. Quel skyzo ? Quelle ampoule ?! Il avait vraiment besoin qu'on lui fasse un résumé... Une prière qu'un marine se fit un devoir d'exaucer au travers d'une intervention qu'aucun aurait qualifié de peu courtoise.

"-Bon...J'en ai marre de ces conneries ! Vous, la dame de deux mètre douze, on est dans le même camp non? Vous m'expliquez pourquoi vous ne nous avez pas aidé plus tôt? Personnellement, je fais plus confiance a nos amis en armure violette et aux masque de méthane qu'a vous spartan ! Et ça m'étonnerais que je sois le seul ! Vous débarquez avec votre pote flic, vous descendez une saloperie en nous disant de nous replié, comme ça, sans aucune explication, mais vous foutiez quoi avant ! Loin de moi l'idée d'emmerder le monde en ce moment difficile, mais j'aimerais quand même savoir si vous êtes digne de confiance ou si vous risquez de disparaître comme vous êtes apparu a la moindre occas'..."

Aaah c'était donc ca... wait what ?! Quel pote flic ? Où ça un flic ? Si il y avait bien une chose que le maniaque du fusil à pompe n'avait pas envie de rencontrer maintenant c'était les autorités du SRN. Si on lui mettait le grappin dessus maintenant, il aurait la chance de s'en tirer avec la peine capitale. Cette Mira serait de mèche avec eux ? C'était possible ça ? Non, il devait se tromper. Il était impensable qu'une consœur soit recrutée par cette bande de hyènes assoiffées de pouvoirs.
Mais les convictions du Spartan ne changeaient rien à l'ambiance dont la température montait graduellement de secondes en secondes. Adrix posa machinalement la main sur son fusil, davantage par pure reflexe que dans l'optique de s'en servir. Il n'avait aucune intention d'ouvrir le feu sur des humains, encore moins une Spartan, et certainement pas des marines.

« - Nous n’avons pas besoin de vos conseils, Spartan. Nous avons besoin de discipline et un spartan en armure noire qui sors de l’ombre, je trouve ça peu recommandable. Que vous soyez du service de renseignement de la navy, des forces spéciales de la navy ou encore des troupes de choc aéroportées orbitales, vous allez me suivre. En tant que colonel du C.S.N.U, j’élève au rang de Major le sergent Kelrod, jusqu’à la fin de l’opération il sera le second en commandement après moi. Je me suis fait comprendre ou bien il faut que j’élimine le premier connard qui tente de faire le héros ? »


Décidément, les suffrages du public n'étaient pas vraiment en faveur de la demoiselle toute de noir vêtue. Elle allait devoir la jouer finement pour essayer de calmer les tensions et...

"Marines, je suis la Black Spartan M-048. Si je vous ordonne de sauter d'une falaise vous sautez. Sinon vous connaîtrez bien pire que la cour martiale. Vous voulez vraiment savoir ce que je faisais ? J'essayai d'empêcher vos sales petites gueules de fouine de venir fouiller cet endroit. Mais comme apparemment vous avez été assez idiots pour bafouer toute règle de bon sens vous m''écouter, m'obéissez et surtout vous me suivez car je sais comme vous sortir d'ici. Et ça ne sera pas par la porte d'entrée mais allant éclater la boule de noël qui veut notre mort. Et en arrivant tout en haut de cette tour. Est ce bien clair ? Et bordel est ce quelqu'un a une IA dans ce fichu bled !" Et vous le colonel mourrez en héros si vous le désirez mais moi je cherche à vivre.

Ou bien elle pouvait aussi en rajouter une couche pour voir qui explosait le premier. Il était sans doute mal placé pour parler mais il lui semblait que l'heure n'était pas vraiment propice à ce genre de débats. L'objectif était de sortir d'ici vivant, pas de savoir grâce à qui ni qui donnait les ordres. Les meneurs d'hommes compétents se dévoilaient d'eux mêmes en situation de crise, c'était tout ce qu'il fallait savoir. Si quelqu'un avait pu les maintenir en vie jusqu'ici, alors c'était à ce quelqu'un qu'il fallait obéir.
Et en parlant d'exploser, ce fut un Elite qui se fit un plaisir de mettre un point final au problème... a sa façon. Vous voyez la méthode dites du "Taureau" qui consiste à percuter le gêneur comme un poids lourd pour qu'il cesse de raconter des âneries ? Cette façon là, sauf que le bovin était rudement bien équipé cette fois. Lorsque les doigts du covenant de refermèrent sur la gorge de Mira, ceux d'Adrix se resserrèrent sur sa gâchette. Ce genre de procédé ne lui déplaisait pas, au contraire, il avait été renvoyé pour avoir usé de techniques comparables... Mais si cette petite démonstration de force allait trop loin et bien, alliance ou pas, chieuse ou non, il préférerait trouer le crâne de l'extraterrestre que de le voir tuer une sœur, même si son armure était douteuse.

-Ecoutez moi bien, humaine. Je me fiche complètement Et je ne supporterais encore moins que vous en décidiez de notre sort, alors que vous ne remarquez même pas que votre tentative d'insubordination était inutile et non-avenue. Tous les humains suivront uniquement les ordres du Colonel, et seulement les siens. De plus, il est de notre objectif d'abattre l'oracle depuis le départ. Donc avant de tenter de reprendre le contrôle et de nous mettre tous en danger en discutant sur des choses vaines plutôt que de participer à la bataille, réfléchissez-y à deux fois. A partir de maintenant, vous écouterez le Colonel, est-ce clair, humaine ?

*Le colonel est le chef, les poulpes sont nos copains pour le moment et la cible est un Oracle. Ok, c'est noté*


Ah ! Il avait enfin l'impression de saisir l'essence du scénario dans lequel il était plongé. Il ne pensait pas être reconnaissait à un Elite de sitôt.
Adrix aida la Spartan à se relever. Il ne la connaissait pas, et ne savait pas si elle méritait de tels traitements, mais il cela ne l'empêcherait pas de faire preuve d'un tant soit peu de galanterie dans ce monde de brutes... Bon, certes, niveau brutalité il n'était pas en reste, mais la gente féminine avait droit à l'infime portion gentleman qui moisissait dans un recoin de sa boîte crânienne moins vide que les autres.

<< A tous ceux qui désirent survivre, la course sera notre seul salut. Mes Sangheilis se chargeront de la couverture, j'espère que les humains de métal voudront bien nous aider. Poigne-d'acier, ouvrez la voie jusqu'à l'ascenseur, Griffes-rapides, tranchez TOUS ce qui nous est hostile. C'est parti ! >>

Le Spartan se mit aux côtés des Elites sans demander son reste, son fusil fermement tenu dans ses mains.

-Vous aider ? Et puis quoi encore ? C'est les plus faibles que soit qu'on "aide", les autres, on les soutiens, nuance. Soit dit en passant, je ne crois pas avoir vu quoi que ce soit qui ne soit PAS hostile dans cette tour.

Le ton du super-soldat était amicale. Il n'était pas vraiment du genre rancunier, si ces covenants étaient désignés comme des alliés, alors il n'avait pas plus de complexe à leur égard qu'envers n'importe quel marine. Qui plus est, il avait suffisamment éprouvé la force de cette race pour les respecter en tant que combattants. Il se tourna vers le Covenant le plus proche de lui, un grand gaillard en armure.

-Adrix 214, ravis de tromper la mort avec vous pour changer.

Il chargea aux côtés des covenants, son imposante stature et son rythme de course n'ayant rien à envier à celle des aliens. Une de ces créatures aveugles surgit d'un coin sombre, sa gueule garnie de crocs bien décidée à engloutir "l'humain de métal". Le tir du Spartan le coupa dans son élan, le coupant presque en deux d'une décharge de fusil à pompe à bout portant. Les balles traversèrent la chair sans peine, et la bête catapultée heurta le mur qu'elle venait de quitter, le bassin bien trop éloigné du reste du corps. Les entrailles translucides du prédateur se répandirent sur le sol, comme un immonde plat de lasagnes.

*Appétissant...*


Les ennemis qui avaient l'audace de se trouver sur son chemin étaient invariablement repoussés, que ce soit par le plomb ou à la force des poings. Ouvrir la voie avait toujours était la spécialité du Berserker, il était comme chez lui. La douleur l'excitait plus qu'elle ne le freinait et sa puissance musculaire avait toujours compensé son manque de tact en mission. Les combattants à ses côtés faisaient un boulot exemplaires, leurs lames tranchaient et perforaient tant d'ennemis qu'il avait perdu le compte depuis longtemps. Se sentant motivé par un genre de compétition puérile, le Spartan força le rythme, jusqu'à ce qu'un cri de douleur n'attire son attention.
C'était une de ces boules de poils géantes désignées sous le nom de Brutes dans la plupart des rapports... Personnellement il préférait boule de poils géante. Une bêbête plus massive que les autres venait d'envoyer valdinguer le colosse ce qui n'était pas un mince exploit. L'animal devait bien peser une demi tonne, il fallait une force colossale pour les projeter ainsi, et pourtant ce monstre venait de le faire avec autant d'aisance que s'il avait frappé un enfant. C'était vraiment un sacré machin, et Adrix devait admettre que dans la catégorie prédateur, elle ne manquait pas d'une certaine classe.
Le Spartan s'interposa entre la bête et la boul... Brute que le choc avait à moitié assommée.

-A mon tour !


Adrix ouvrit le feu, mais les jets d'acides de la créature eurent raison sans peine de projectiles explosifs. Sans ses reflexes aiguisés qui l'avaient incitées à plonger vers l'avant, le numéro 214 aurait fini en beurre fondu comme tant d'autres avant lui. Se retrouvant désormais sous la panse de son agresseur, il se saisit d'un des piques qu'avait laissé le premier challenger en souvenir. Il contracta ses muscles et son poing s'envola avec toute la férocité dont il était capable, perforant la carapace chitineuse du Heart-Breaker avec le dard covenant. Le monstre s'effondra dans un râle, le cœur transpercé par le cristal aux lueurs violettes... Et cette fois, ce fut le Spartan qui fut aspergé d'entrailles puantes.

*Super...*


Il s'en retourna auprès de la Brute blessée et lui attrapa la main pour la remettre plus ou moins sur ses pieds.

-Tu pisseras le sang plus loin, faut avancer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alik 'Azuri
Sangheili, Maître de l'inquisition
avatar

Nombre de messages : 597
Localisation : Inconnue
Date d'inscription : 17/04/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Langue Fourchue
Autre Compte :
Arme n°2 : Dague à énergie

MessageSujet: Re: La base   Mer 25 Juil 2012 - 22:00

Alik tranchait de nombreux rampants quand le groupe aperçut un Heart-breaker apparaître quelques mètres devant eux.

Arakeus se jeta sur la bête, hurlant et ouvrant le feu. La créature hurla et riposta en tirant de l'acide, afin de réduire la brute en bouillis. Le mastodonte esquiva et lança une charge au corps à corps avant de prendre un revers de la patte de la créature. La brute fut projetée à quelques mètres de distance, se faisant écraser contre un pan de mur. Alik regarda la créature et hésita à intervenir, mais un homme de métal se jeta sur la bête et entama un violent combat.

Alik esquiva alors un violent coup de pattes que l'une des créatures troglodytes voulait lui lancer. Alik riposta ensuite par un coup d'estoc, perçant le "front" de la créature, la faisant sombrer sur le sol dans une flasque de sang bleu fluorescent. Un poids lourd s'affala alors sur le dos du Sangheili, le faisant vaciller avant de sombrer sur le sol. Un coup de griffes lui ouvrit l'épaule, une blessure superficielle mais douloureuse. Alik tenta une roulade qui fut bloquée, déstabilisant la créature, puis il pivota le pommeau de son arme, dirigeant le mécanisme d'ouverture vers la créature. Il pressa le pommeau, activant la lame qui effleura son avant-bras, tailladant la bête à la jambe droite. Celle-ci hurla et se jeta en arrière, alors qu'elle était rejointe par deux autres bêtes. Alik se releva et les fixa, avant qu'un tir ne vienne abattre la créature la plus éloignée. Alik se jeta alors sur la plus proche, l'achevant d'une décapitation en règle avant de fondre sur la deuxième, la frappant tout d'abord d'un coup de pied retourné pour finalement percer le ventre de la créature.

Alik regarda alors à nouveau Arakeus, le Heart-Breaker avait été abattue par l'homme de métal, et celui-ci tentait de relever le mastodonte.

<< Tu pisseras le sang plus loin, faut avancer ! >>

Alik se pressa de les rejoindre, et aida le spartan à épauler la brute afin de l'aider à aller vers une petite table, pitoyable lieu de protection provisoire.

<< Protégez-nous le temps que je le soigne, humain. >>

Le spartan se mit en formation, ouvrant le feu sur les rampants qui arrivaient pendant que le groupe continuait sa progression. Alik regarda la plaie d'Arakeus et observa les entailles relativement profondes de la brute. Celle-ci respirait particulièrement fort et son souffle était irrégulier. Des gouttes de sueur perlaient malgré son intense pelage, elle était empoisonnée. Alik sortit de son paquetage la pommade anti-poison et anti-hémorragie qu'il avait fabriqué grâce aux conseils de Tyhr. Alik plaça donc la pommade et observa la réaction de la brute qui grogna sous la douleur des picotements de la pommade.

<< Cela devrait soulager votre douleur, stopper l'hémorragie et ralentirent la circulation du poison dans vos veines... Cependant il faudra vous soigner dès que nous serons rentrés. En attendant vous pourrez continuer le combat, évitez seulement d'affronter ces démons de plein fouet. Je compte sur vous Poigne-d'Acier, montrez-moi l'héritage de vos ancêtres dont on parle tant. >>

La brute grogna, puis se releva lentement, avant de faire tourner son bras pour vérifier l'état de son étourdissement. Il hocha finalement de la tête et repassa en tête du groupe après un léger sprint, hurlant et écrasant de ses poings les rampants qui s'interposaient...
Alik regagna également le groupe avec le Spartan et alors qu'ils fermaient la marche, un bruit de lévitation se fit à nouveau entendre...

<< Des guerriers-saints ! On accélère la cadence ! >>

_________________






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ordo-011
NavSpecWar, Spartan-II, Major
avatar

Nombre de messages : 339
Age : 25
Localisation : En guerre.
Humeur : Meutrière.
Date d'inscription : 08/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil d'assaut/ Fusil à pompe d'Adrix.
Autre Compte : Jessica Austin
Arme n°2 : Pistolet M6D/Couteau.

MessageSujet: Re: La base   Mer 25 Juil 2012 - 22:34

-Ordo ! Oh c'est bon de te revoir t'imagines pas la galère que j'ai traversé. Sérieux ! Qu'est-ce qui se passe ? J'ai loupé un épisode ? Explique moi j'ai rejoint au milieu de la mêlée et j'ai rien compris. Pourquoi on est avec les poulpes ? On est où ? C'est quoi cette tour ? Et pourquoi on peut pas se saouler ?!

Adrix ? Le spartan ferma les yeux plusieurs fois pour être réellement sur que c’était belle et bien son frère d’arme qui était devant lui. Le choc des deux armures lui prouva que son camarade était belle et bien là devant ses yeux. En vie et visiblement en parfaite santé. Il n’en revenait pas, après tout ce temps les deux spartans se retrouvaient donc ici sur Barren pour cassé des covenants ensemble. Ordo sourit sous son casque, comme jamais. La joie emplie son cœur de bonheur. Il était enfin heureux, comblé de ce vide qu’avait laissé le départ d’Adrix.

Son frère d’arme posait trop de question à la fois. Ordo les avaient toutes analysées et il cherchait dans son esprit presque infaillible quelles réponses il pourrait donner à Adrix. Cependant il n’eut pas le temps de répondre à son frère parce que la spartan en noir vint vers eux rapidement. Ordo ne l’aimait pas, sans savoir pourquoi. Il le sentait de là qu’elle n’était pas de leurs coté, malgré ses ordres étranges.


"Salut les gars. Mira-048. Enfin appelez moi Mira. Bon... C'est un foutu merdier hein ? On va devoir se démerder tout seul. Sauf qu'on une chose à régler. Arrêtez ces bestioles et ce putain de fils de Grunt semble les contrôler. Et si on allez se faire du scyzo ?"

Sur ce point-là au moins elle n’avait pas tort. Ordo et Adrix serait les premiers à aller casser la gueule à cet Oracle sans la moindre once de pitié. D’ailleurs un des marines s’approcha d’eux et confirma que lui aussi était prêt à en découdre avec cette saloperie. Cependant le moment était mal choisit pour discuter les humains et les covenants avaient des étages blindés d’ennemies à monter. Ordo poursuivit son chemin alors que l’élite en armure grise donnait les ordres.

Un des marines s’approcha à grand pas du groupe de spartans. Il s’approcha de la soit disant nommé Mira. Et il l’engueula comme un fort sonné.

"-Bon...J'en ai marre de ces conneries ! Vous, la dame de deux mètre douze, on est dans le même camp non? Vous m'expliquez pourquoi vous ne nous avez pas aidé plus tôt? Personnellement, je fais plus confiance a nos amis en armure violette et aux masque de méthane qu'a vous spartan ! Et ça m'étonnerais que je sois le seul ! Vous débarquez avec votre pote flic, vous descendez une saloperie en nous disant de nous replié, comme ça, sans aucune explication, mais vous foutiez quoi avant ! Loin de moi l'idée d'emmerder le monde en ce moment difficile, mais j'aimerais quand même savoir si vous êtes digne de confiance ou si vous risquez de disparaître comme vous êtes apparu a la moindre occas'..."

Là, Ordo ne pouvait lui donné que raison. Lui non plus n’aimait pas le SRN, et surtout pas les spartans du SRN. Il regarda la jeune femme d’un œil méfiant et s’approcha d’Adrix. Le spartan devrait parler en tête à tête avec son frère d’arme loin des oreilles indiscrètes mais plus tard, pour l’instant ils devaient protéger les humains.

-Nous n’avons pas besoin de vos conseils, Spartan. Commença-il froidement. Nous avons besoin de discipline et un spartan en armure noire qui sors de l’ombre, je trouve ça peu recommandable. Que vous soyez du service de renseignement de la navy, des forces spéciales de la navy ou encore des troupes de choc aéroportées orbitales, vous allez me suivre. En tant que colonel du C.S.N.U, j’élève au rang de Major le sergent Kelrod, jusqu’à la fin de l’opération il sera le second en commandement après moi. Je me suis fait comprendre ou bien il faut que j’élimine le premier connard qui tente de faire le héros ? Major Freeman, vous vous occupez de commander l’aile droite de ce qu’il nous reste d’hommes, vous Kelrod, vous gardez votre escouade et vous commanderez l’aile gauche, je m’occupe du centre, nous restons en formations. Pas plus de deux mètres d’intervalles entre chaque homme, compris ?

Et bien le colonel serait certainement obligé d’éliminer les spartans. Parce que jouer les héros c’étaient leurs jobs à eux ! Mais bon, Ordo ne se soucia guère de ce que venait dire l’homme, il resterait avec Adrix pour combattre les créatures et les éventuelles sentinelles qui attaqueraient leurs positions. Et tout le petit monde progressait niveau par niveau, Ordo et son frère d’arme pulvérisant les créatures qui avaient le malheur de trop s’approcher du groupe mixte. Mais une nouvelle intervention de la black spartan troubla le groupe.

"Marines, je suis la Black Spartan M-048. Si je vous ordonne de sauter d'une falaise vous sautez. Sinon vous connaîtrez bien pire que la cour martiale. Vous voulez vraiment savoir ce que je faisais ? J'essayai d'empêcher vos sales petites gueulles de fouine de venir fouiller cet endroit. Mais comme apparemment vous avez été assez idiots pour bafouer toute règle de bon sens vous m''écouter, m'obéissez et surtout vous me suivez car je sais comme vous sortir d'ici. Et ça ne sera pas par la porte d'entrée mais allant éclater la boule de noël qui veut notre mort. Et en arrivant tout en haut de cette tour. Est ce bien clair ? Et bordel est ce quelqu'un a une IA dans ce fichu bled !" Et vous le colonel mourrez en héros si vous le désirez mais moi je cherche à vivre.

Elle voulait prendre le contrôle du groupe d’humain en utilisant ses pouvoirs du SRN ? Ordo commença à s’énervé. Il fut pris d’une violente envie de tuer la spartan, là maintenant sur le coup. Mais avant qu’il ait réussi à bouger trois élites s’attaquèrent à la femme. Et le spartan 11 ne bougea pas d’un poil. C’était la première fois qu’il était prêt à laisser les covenants faire du mal à un de ses compères sans compter réagir plus que ça. Elle fut soulevé du sol par l’énorme élite qui la sermonna et la menaça presque de mort. L’adrénaline se diffusa dans le corps d’Ordo après que l’élite ai lâché l’humaine.

<< A tous ceux qui désirent survivre, la course sera notre seul salut. Mes Sangheilis se chargeront de la couverture, j'espère que les humains de métal voudront bien nous aider. Poigne-d'acier, ouvrez la voie jusqu'à l'ascenseur, Griffes-rapides, tranchez TOUS ce qui nous est hostile. C'est parti ! >>

Bien sûr qu’ils allaient aider les élites. Même si cela semblait surréaliste Ordo était prêt à faire un effort pour sauvegarder la plupart des humains en vie. Quitte à s’allier à quelques élites au passage. Il se mit donc en position avec Adrix, et ce dernier engagea d’ailleurs un semblant de conversation. Les niveaux défilaient et tout le monde vidait ses munitions. Ordo était même passé au pistolet à plasma. Ses tirs étaient d’une précision effarante, et pourtant cela ne suffisait pas à repousser toutes les créatures. Bientôt la brute du groupe fut projetée au sol par une créature énorme ! Et Adrix se lança à la rencontre de l’animal ! Le combat fut rapide et net, le spartan releva la brute avec l’aide du chef élite.

Adrix et l’élite déplacèrent la brute dans un endroit pour la protéger afin de le soigner le temps que l’élite applique une sorte de crème à l’alien. Ordo se plaça pas très loin d’Adrix, hors de question de laisser son spartan de frère seul avec deux covenants. Bientôt le groupe reprit son chemin et Ordo chemina au côté d’Adrix près à répondre à ses questions.

-Je suppose que tu as tout compris ? On est en guerre et là on doit s’entre aider… Et on ne peut pas se saouler parce qu’on est l’élite. On est les meilleurs, et surtout parce que notre corps élimine tout l’alcool avant que notre corps se rende compte qu’il a bu. T’as compris ?

<< Des guerriers-saints ! On accélère la cadence ! >>

Des sentinelles à nouveau ? L’élite était un marrant, les spartans pouvaient aisément suivre la cadence des élites, mais les marines c’était une autre affaire. Ordo accéléra le pas, tout en restant sur les côtés afin de prendre d’éventuelles attaque de la part des sentinelles. Même si il espérait que ça ne serait pas le cas, il ne tenait pas tellement à finir en saucisse grillée dans son armure.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eagle Voltir
ODST, Sergent
avatar

Nombre de messages : 206
Localisation : Terre, Cour martiale
Date d'inscription : 12/10/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : -Fusil a pompe M90
Autre Compte : Zatura Mulame'
Arme n°2 : -Lance-roquette M19 SSR MAV

MessageSujet: Re: La base   Jeu 26 Juil 2012 - 1:16

C'était vraiment la merde, Eagle tirait comme un forcené sur tout ce qui bougeait avec un MA37, son fusil à pompe vide était accroché sur son dos et son lance-roquette gisait vide dans un coin des couloirs, sa visière était toute teinté de rouge à cause de son sang et il avait des angles morts sur les côtés, la première chose que Eagle avait jadis appris chez les ODST, c'était à porter une confiance aveugle à ses frères d'armes. C'est pour ça qu'il s'en remettait à ses hommes pour couvrir ses arrières.
Les événements s'étaient enchaînes trop rapidement pour suivre correctement. Pendant un moment de pause la spartan en noir s'était approchée du groupe des humains et avait tenté d'invectiver le groupe de soldats :

-Salut les gars. Mira-048. Enfin appelez moi Mira. Bon... C'est un foutu merdier hein ? On va devoir se démerder tout seul. Sauf qu'on une chose à régler. Arrêtez ces bestioles et ce putain de fils de Grunt semble les contrôler. Et si on allez se faire du scyzo ?

Elle n'avait pas totalement tort, si ils voulaient survivre à cet enfer ils devaient éliminer la bouboule que les élites appelaient Oracle, c'était cette saleté qui dirigeait toute ces bestioles. Un des marines approuva ce que la spartan avait dit pendant que le chef des élite où ce qui y ressemblait donnait des ordres à ses troupes. Mais Eagle n'appréciait pas la technique de la foutue spartan qui tentait d'élucider les questions en changeant de sujet. Il s’apprêtait à lui parler quand un marines le doubla et se mit à crier sur la spartan :

-Bon...J'en ai marre de ces conneries ! Vous, la dame de deux mètre douze, on est dans le même camp non? Vous m'expliquez pourquoi vous ne nous avez pas aidé plus tôt? Personnellement, je fais plus confiance a nos amis en armure violette et aux masque de méthane qu'a vous spartan ! Et ça m'étonnerais que je sois le seul ! Vous débarquez avec votre pote flic, vous descendez une saloperie en nous disant de nous replier, comme ça, sans aucune explications, mais vous foutiez quoi avant ! Loin de moi l'idée d'emmerder le monde en ce moment difficile, mais j'aimerais quand même savoir si vous êtes digne de confiance ou si vous risquez de disparaître comme vous êtes apparue, à la moindre occas'...

Eagle se sentit doublé, c'était son boulot de faire la grande gueule et de faire chier plus grand que lui, d'autant plus que la spartan était plus que suspecte, elle faisait partie du SRN, Eagle avait connu des types louches qui seraient passé pour des enfants de choeur à coté des agents du SRN, tout ce qu'ils savaient faire c'était supprimer tout ce qui se mettait sur leur route. Et en plus c'était une spartan et Eagle comme la plupart des ODST entretenait une grande défiance des spartans. Eagle avait vu le colonel se diriger vers leur groupe et scruter tout les hommes avec un regard perçant, du genre que seul les gradés connaissaient. Il fixa particulièrement la spartan noire et lui parla d'un ton glacial :

-Nous n’avons pas besoin de vos conseils, Spartan. Nous avons besoin de discipline et un spartan en armure noire qui sors de l’ombre, je trouve ça peu recommandable. Que vous soyez du service de renseignement de la navy, des forces spéciales de la navy ou encore des troupes de choc aéroportées orbitales, vous allez me suivre. En tant que colonel du C.S.N.U, j’élève au rang de Major le sergent Kelrod, jusqu’à la fin de l’opération il sera le second en commandement après moi. Je me suis fait comprendre ou bien il faut que j’élimine le premier connard qui tente de faire le héros ? , il continua en se tournant vers le major Freeman et le nouveau major Kelrod, Major Freeman, vous vous occupez de commander l’aile droite de ce qu’il nous reste d’hommes, vous Kelrod, vous gardez votre escouade et vous commanderez l’aile gauche, je m’occupe du centre, nous restons en formations. Pas plus de deux mètres d’intervalles entre chaque homme, compris ?

Ah enfin quelque chose de concret, Eagle appréciait les ordres simples et clairs comme « tuer cette merde » ou « Neutraliser moi ce truc ». Et celui-ci pouvait facilement se traduire par : « Avancez par là et tuer tout ce qui bouge » Ca c'était cool. Eagle avait empoigné son flingue et suivi le major Freeman, il avait une tête à attirer les ennuis... Et Eagle passait sa vie dans les ennuis, mieux valait ne pas être dépaysé et aller là où il y aurait du combat. Le groupe hétéroclite d'humains et de covenants se déployait dans le couloir en éliminant tout ce qui arrivait tout ce qui arrivait, jusqu'à ce qu'ils atteignent le niveau 9 où ils furent attaqués par des saloperies invisibles jusqu'au moment où elles crevaient. Le major cria comme un forcené :

-Faites moi rôtir ces enfoirés !!! Unités lourdes chargez vous de jouer les murs !

Eagle avait gentiment suivi les ordres et nettoyer tout un pan de mur au lance-roquette, il avait dû abandonner son arme à contrecœur car vide elle ne servirait qu'à l'encombrer. Il avait sorti son M90 et avait continué d'enchaîner les créatures les unes après les autres. Il avait à peine pu profiter d'un moment de répit que cette casse-couille de spartan noire avait fait la maligne :

-Marines, je suis la Black Spartan M-048. Si je vous ordonne de sauter d'une falaise vous sautez. Sinon vous connaîtrez bien pire que la cour martiale. Vous voulez vraiment savoir ce que je faisais ? J'essayais d'empêcher vos sales petites gueules de fouines de venir fouiller cet endroit. Mais comme apparemment vous avez été assez idiots pour bafouer toute règle de bon sens vous m'écouter, m'obéissez et surtout vous me suivez car je sais comme vous sortir d'ici. Et ça ne sera pas par la porte d'entrée mais allant éclater la boule de noël qui veut notre mort. Et en arrivant tout en haut de cette tour. Est ce bien clair ? Et bordel, est ce quelqu'un a une IA dans ce fichu bled ! Et vous le colonel mourrez en héros si vous le désirez mais moi je cherche à vivre.

Eagle guetta le colonel et la spartan, il se trouvait derrière elle et n'aurait aucun scrupule à lui tirer une bonne dose de chevrotine en pleine tête si elle présentait le moindre signe d'agressivité, mais le chef élite régla tout seul le problème avec l'accord du colonel, il la prit par la gorge comme un poulet et la remit en place, puis il se tourna vers le reste du groupe :

-A tous ceux qui désirent survivre, la course sera notre seul salut. Mes Sangheilis se chargeront de la couverture, j'espère que les humains de métal voudront bien nous aider. Poigne-d'acier, ouvrez la voie jusqu'à l'ascenseur, Griffes-rapides, tranchez TOUS ce qui nous est hostile. C'est parti !

Eagle aurait adoré passer devant mais il se méfait comme la peste de la spartan noire et préféra rester derrière pour couvrir le colonel, il continuèrent de niveaux en niveaux en vidant leurs armes et munitions sur tout ce qui bougeait. Les soldats les plus faibles étaient quasiment tous morts et il restait peu de marines normaux dans le groupe, plus que les ODST, les spartans et les covenants. Eagle passa rapidement à l'arme de poing et il restait toujours quelques mètres derrière Avenstal, c'était la première fois qu'un marine, de surcroît un colonel lui inspirait de la sympathie, mais ça venait probablement du fait que lui, il avait du cran et un cerveau. Il avait récupéré un MA37 et avait suivi le groupe jusqu'à ce que l'un des élites crie :

-Des guerriers-saints ! On accélère la cadence !

Des guerriers-saints ? C'était encore ces machine appelés sentinelles ? Le sergent Voltir soupira, face à ses robots, son fusil lui serait peu utiles, il attrapa le bras d'un élite armé d'une carabine et lui désigna le fusil à plasma qui pendait à sa ceinture, le guerrier le jaugea du regard et jugea surement inutile de provoquer un conflit qui serait de trop, il décrocha son arme et la refila à Eagle qui vit avec satisfaction le compteur d'énergie être dans le vert, il continuèrent jusqu'à tomber finalement sur les sentinelles et les lasers commencèrent à fuser, Eagle vit un de ses hommes courir trop lentement et être découpé en morceaux de métal chauffés par plusieurs sentinelles. Il tira avec rage dans le tas de machines, en éliminant une et dispersant les autres, il tira la plaque d'identification de son soldat et continua de courir, seul les plus forts arriveraient à survivre dans cet enfer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Kelrod
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 145
Age : 25
Humeur : ...
Date d'inscription : 18/04/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : DMR
Autre Compte :
Arme n°2 : M6C Socom

MessageSujet: Re: La base   Jeu 26 Juil 2012 - 2:54

En fin de compte, la spartan noire avait été remis à sa place. D'abord le caporal avait commencé gentillement, ensuite c'était aller très vite, vraiment vite. Le colonel avait promu le sergent au grade Major, temporairement et quand la spartan reprit la parole, ce sont carrément les covies qui l'ont calmé.

-Quel bordel !

Comme on le lui avait ordonné, Max était avec son escouade sur le flanc gauche et mitraillé toutes les immondices qui voulait leur peaux. Pendant qu'ils s'approchaient de l'élévateur qui les mènerai au neuvième étage, deux TCAO, légèrement éloigné du groupe, à la traine, furent plaqué au sol par une nouvelle vague de rampants. La plateforme s'activa. Ils étaient trop nombreux, ils n'avaient nul autre choix que de laisser les deux helljumpers à leur triste sort. Kelrod regarda son escouade, regarda carl et ensuite Gareb.

-Eviter d'être à la traine... Gareb.

Le caporal tira une drôle de tronche et son chef d'escouade ajouta

-Pas la peine que je vous le rappel, je sais très bien de quoi vous êtes capable pour éviter ce genre de situation. Vraiment.

Le caporal Sorince se fendit d'un sourire malsain et ricana, Max hocha la tête, satisfait de la réponse du soldat. L'élévateur se stoppa, révéla le neuvième niveau. Il faisait sombre, vraiment très sombre. Le soldats du CSNU activèrent leur torche, Le chef des Elites prit la tête, Le Major Freeman sur le flanc droit et Kelrod à gauche. Soudain le groupuscule tentaient d'esquiver des gouttes d'acide tombant du plafond. La major sauva la vie d'un Elite, manquant de se faire dissoudre à sa place. Max pointa son arme vers le plafond et ordonna le tir. Des rampants s'invitèrent à la fête, Il devait resté groupé, mais les créature arrivaient trop vite et était tellement nombreuses.

-On bouge !

Il pressèrent le pas, quelques secondes plus tôt un spartan avait sauvés la brute que Kelrod avait affronté avant que la boite de conserve se ramène. Les rampants était dangereux en groupe, mais les autres, plus gros, c'était une autre histoire, la brute avait faillit y passer. Le nouveau spartan, celui qui parler d'alcool et qui semblait...perdu. Max était tout de même content qu'il soit là. Ce dernier était en duo avec un autre spartan, Max n'arrivais pas à les différencier, mais il était sûr d'une chose, les spartans de couleurs verte s'était battu depuis le début à leur côté, hormis ''Jack Daniels'', mais la spartan noir... Max se rappela d'une chose. Il observa le groupe pendant leur course effréné, la spartan était au milieu du groupe, avec son pot de colle. Elle était plutôt occuper à tirer sur les rampants.

-Intéressant...

Les créatures hurlaient comme jamais, le bruit des tirs avait doublé d'intensité l'élévateur n'était plus très loin. Max empoigna son M6C Socom, tout en gardant un contact visuel avec la spartan. Un bruit sourd se fît alors entendre, les covenants connaissait ce bruit.

-Des guerriers-saints ! On accélère la cadence !

Les rampants se faisait toujours plus nombreux à leur trousse et les énormes machines se rapprochait d'eux dans un bruit méttalique. Les spartans et les Elites prirent rapidement la tête, la black spartan avait dût un peu trop s'emportait car elle était éloigné de son protégé de plusieurs mètres. Max en profita donc, étant plus proche. Il tira dans la jambe gauche de l'homme qui s'effondra et hurla de toute ses forces. Kelrod rangea son arme de poing aussi vite que possible et continua de courir comme si de rien était. La spartan se retourna au même moment et vit les rampants déchiqueter le policier à terre. La spartan s’apprêtait à partir dans sa direction pour le sauver, mais c'était du suicide.

-Gareb !

Les deux hommes se placèrent devant elle et l'obligèrent à avancer en criant que c'était fini, qu'il était mort. Il atteignirent la plateforme d'élévation de justesse. Max s'assura que son escouade était toujours en un seul morceau et s'approcha ensuite de la spartan.

-On ne peut pas se permettre de perdre quelqu'un comme vous si on veut s'en sortir. Je me fiche de savoir pourquoi vous avez pris tant de risque pour ce policier de barren, mais maintenant il est mort. Essayer de nous aider, plutôt que semer la discorde dans nos rangs.

Même si elle était pourvu d'une visière réfléchissante, ses poing montraient clairement qu'elle n'apprécier pas la tournure des choses. Max s'en fichait éperdument, il rejoignit son escouade et rechargea son DMR.

-Plus qu'un chargeur...

C'est sûr ses mots, qu'il cocha la case mission secondaire qu'il avait visualiser dans sa tête. Il releva les yeux et aperçu le caporal Sorince, le sourire en coin. Ce dernier hocha la tête. Max lui renvoya son hochement de tête.C'était le seul témoin direct, il en était sûr, mais Max ne s'en souciait pas. Confiance, stupidité. Il soupira, peu importe pour lui, le dixième étage était en vue, plus que deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Hordika
ODST, Sergent
avatar

Nombre de messages : 250
Localisation : Probablement dans l'espace ...
Humeur : d'humeur a sauter depuis l'espace.
Date d'inscription : 10/06/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Mitraillette SMG 7S
Autre Compte : Rell 'Ikiha
Arme n°2 : Pistolet M6C

MessageSujet: Re: La base   Jeu 26 Juil 2012 - 5:00

Edward était tranquillement en train de regarder les fioles que l'élite fourrait dans son sac, quelques minutes plus tôt, quand un coup de coude de ryan sur son bras blessé l'avais rammené a la réalité. et depuis, un paquet de choses étaient arrivés.

Pour commencer, l'arrivé d'un nouveau "géant vert" comme aimait les appeler ed quand il était seul. Suivit d'une spartan noire. Laquelle avait voulu faire la maligne. Et s'était fait recalé a la suite par un caporal ( sorince? Le pendeur de cadavres de rebelles? ) puis un colonel. ils avaient franchis un étage ... ou pas, et elle avait recommencé a faire la désagréable. Avant de se faire calmer par des covenants. Visiblement, les élites, quand ils sont en noir, non seulement ils sont puissant, mais en plus il faut pas les faire tourner en bourrique ... Quoique certains gradés de l'UNSC étaient assez fort dans ce domaine là aussi, mais ils étaient rares. Et généralement physiquement pas assez puissant pour mettre un spartan au pas de cette manière là. Pour la suite, le conflit s'était déroulé ... comme tous les conflits : un bordel monstre. Edward tirait sans prendre compte de ses munitions, entrant dans un état de "rêve éveillé" assez fréquent chez lui quand il n'avait plus assez de sang pour réfléchir. Et dieu sait qu'il avait perdu du sang aujourd'hui ... ses réflexes étaient mous, il avait les doigts en coton, et l'idée de de poser sur une chaise et de s'endormir lui paraissait tout indiqué. A son propre niveau, il n'avait rien noté de particulier ... Si, un élite lui avait négligement tendu sa carabine covenant en voyant qu'il n'avait plus de balles dans son M6C socom. L'ODST avait éclaté de rire et montré son bras bandé, qui l'empêchait d'utiliser la moindre arme a deux mains. L'élite avait eu ce que ressemblait fort a un sourire ( dure de juger si c'était ça avec ses 4 mâchoires ... mandibules ... maxillaires ... bref. ) et lui avait collé un fusil plasma chargé a bloc dans la main. Comme quoi on pouvait parfois se comprendre, même entre covie et humain.

Alors qu'il traversait le 9° étage au pas de course, il vit deux de ses camarades chuter. Edward eut un pincement au coeur, et regarda dans un dernier geste un des TCAO dégoupiller une grenade juste avant de rendre l'âme de manière particulièrement dégueulasse. Au moins, "son sacrifice n'avais pas été vain" ... belle connerie, il était mort, mort, mort, réduit a l'état de purée sanglante par sa grenade, et le fait qu'il sauve les autres ne changeait rien au fait qu'il y était passé lui et son pote. Histoire d'éviter de finir de la même manière, Edward retourna la tête vers l'avant, et faillit percuter le flic ... flic? La black spartan s'était rammené avec un flic, et il ne l'avais pas noté? Il allait vraiment mal en haut ... dépassant le type sans faire attention, Ed continua sur sa lancé, et secoua la tête, cherchant a chasser le mal de crâne qui lui battait les tempes. Et dans la confusion, il entendit un coup de feu. Un de plus, perdu parmis tant d'autres, mais qui le mettait mal a l'aise ... pourquoi? il n'en savait rien. Sans se départir de son arme, il continua sur sa lancé, et se tourna un instant vers le flic ... qui était en train de tomber. Le pauvre type n'eut pas le temps de tomber a terre qu'il avait déjà été rattrapé et déchiqueté. Ed entra dans l'ascenseur, et soupira un bon coup ... sauf ... pour deux minutes au moins, il était sauf ... deux petites minutes ... qui se traduisaient dans son bras et dans la majorité de ses muscles par une éternité de courbature et de douleur. Tournant la tête vers le nouveau major, Ed désactiva l'opacité de son casque un instant, et le regarda en penchant la tête sur le coté ... son sourire était étrange. et louche.

Le major tourna de nouveau la tête, et son regard accrocha l'espace d'une seconde celui rubis de l'ODST. Ed sentit une secousse, et ré-opacifia son casque en sortant de la plateforme avec les autres devant ou derrière lui. Tout ce qu'il voulais maintenant, c'était en finir, et ce serait pas trop tôt non de dieu!

_________________



"On m'a dit un jour que j'étais con. A celui qui un jour m'a dit cela. A tous ceux qui me l'ont dit par la suite. Et à tous ceux qui l'ont pensé.
Je. M'en. Fous.
Merci."


Dernière édition par Edward Hordika le Jeu 26 Juil 2012 - 18:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Hicks
Banni
avatar

Nombre de messages : 219
Localisation : Affronte les Fantômes de son passé - [Inconnue]
Humeur : Froid, Calme, Patriotique
Date d'inscription : 18/06/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : ➢ M6D-Socom
Autre Compte : Amy
Arme n°2 : ➢ ➢ SRS99C-S2-AM (Custom)

MessageSujet: Re: La base   Jeu 26 Juil 2012 - 6:10

L'arrivé d'un nouveau spartan avait changé la donne il avait peut être une chance de survivre à l'enfer qu'était Barren, l'ODST rechargea son arme et se prépara à contrer ces " Rampants " comme les marines les avait surnommés, c'est au même moment que Miss Service Secret fit un speech.

- -Marines, je suis la Black Spartan M-048. Si je vous ordonne de sauter d'une falaise vous sautez. Sinon vous connaîtrez bien pire que la cour martiale. Vous voulez vraiment savoir ce que je faisais ? J'essayais d'empêcher vos sales petites gueules de fouines de venir fouiller cet endroit. Mais comme apparemment vous avez été assez idiots pour bafouer toute règle de bon sens vous m'écouter, m'obéissez et surtout vous me suivez car je sais comme vous sortir d'ici. Et ça ne sera pas par la porte d'entrée mais allant éclater la boule de noël qui veut notre mort. Et en arrivant tout en haut de cette tour. Est ce bien clair ? Et bordel, est ce quelqu'un a une IA dans ce fichu bled ! Et vous le colonel mourrez en héros si vous le désirez mais moi je cherche à vivre.

La franchement elle abusait de son petit pouvoir, presque tout les soldats du groupes avaient envie de la tuer au moindre débordement, mais l'élite noir de l'hôpital se chargea de lui apprendre les bonne manières, preuve que même si les élites étaient nos ennemis une Chieuse restait une Chieuse.

- À tous ceux qui désirent survivre, la course sera notre seul salut. Mes Sangheilis se chargeront de la couverture, j'espère que les humains de métal voudront bien nous aider. Poigne-d'acier, ouvrez la voie jusqu'à l'ascenseur, Griffes-rapides, tranchez TOUS ce qui nous est hostile. C'est parti !

La face de poulpe avait néanmoins raison il ne fallait surtout ne pas ce faire distancer, car les faible était lâchement abandonné, on ne valais pas mieux que les covenants on était même pire qu'eux, euh ne s'entretuait pas du moins à sa connaissance. Un confrère ODST fut abandonnés, il se sacrifia pour permettre au reste du groupe de continuer. Il ne restait qu'une seul chose à faire finir la mission pour lui rendre honneur.

Le groupe était à 10 mètres de l'élévateur, il était poursuivit par une véritable hécatombe de " Rampants " suivait le groupe de très près toute personne qui était derrière n'avait aucune chance de s'en sortir vivant sauf un miracle
Lors des 2 minutes que l'élévateur prenait pour monter un étage Ryan regarda Ed, seulement la seule personne avec Eagle sur qui il pouvait compter dans cet enfer si on ne comptai pas le spartan-II qui lui avait sauver la vie. L'état du bras de Ed commençais à être critique si il continuai comme cela il se viderait de son sang d'ici peu de temps, Hicks sorti donc une bombe de bio-mousse de son bardas et et la donna à Ed pour qu'il soigne sa blessure.

Une fois l'élévateur arriver en haut : au niveau 10, 3 groupes de soldats ce formèrent l'ex sergent d'un coté le major de l'autre et au centre ce trouvait le colonel avec le petit groupe des 3 derniers ODST dans la foutue structure. Dans tout les cas la mission était un échec cuisant. Ryan désactiva sa visière posa une question au spartan-II qui portait le matricule 011.

- Euh.... Ouais juste comme ça. Tu arrive à y comprendre quelque chose à cette mission de merde ?


Dernière édition par Ryan Hicks le Jeu 26 Juil 2012 - 18:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alik 'Azuri
Sangheili, Maître de l'inquisition
avatar

Nombre de messages : 597
Localisation : Inconnue
Date d'inscription : 17/04/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Langue Fourchue
Autre Compte :
Arme n°2 : Dague à énergie

MessageSujet: Re: La base   Jeu 26 Juil 2012 - 19:18

Le niveau 9 avait été infernal, de nombreux combattants étaient tombés, abattus par les rampants, les sentinelles, ou succombant à leurs blessures. Une fois arrivé à l’ascenseur, Alik remarqua la disparition de l'étrange homme-policier. Sans doute s'était-il fait attraper par un rampant...

Ils arrivèrent finalement au niveau 10, plus que deux niveaux avant de pouvoir abattre l'oracle.

<< Courage, nous y sommes presque ! >>

Le groupe se mit à sprinter, mais cette fois ils ne rencontrèrent aucune résistance. Le niveau 11 en revanche, regorgeait de sentinelle. Les combattants ouvrirent le feu et commencèrent leur ultime sprint. Arrivé au niveau 12, ce fut le choc.

La salle était immense, et un immense objet dominait son centre. Quatre pics séparés lançaient des espèces de rayons dans quatre direction. Autour de cet artéfact, de petits objets métalliques lévitaient et tournaient autour de ce qu'Alik devina être le métronome. Alik prit la tête du groupe en s'approchant de la machine, alors qu'une lourde vibration sonore résonnait dans la salle.

Spoiler:
 

Une voix familière se fit alors entendre :

<< Magnifique n'est-ce pas ? Le métronome... Un objet laissé par mes créateurs pendant l'une de nos guerres d'antan... Cette arme est capable de provoquer une violente explosion électro-magnétique, neutralisant les armes et armures adverses, à moins que vous en l’utilisiez près d'un système riche en métaux, appliquant ainsi le principe de l'accélération magnétique. Je n'ai put m'en servir que deux fois... Et ça me manque... >>

Le groupe le visait, guettant chacun de ses mouvements, prêts à ouvrir le feu. L'oracle voletait innocemment à travers la pièce, s'arrêtant de temps à autre au niveau d'un panneau holographique qui affichait une myriade de symboles inconnus. Alik s'avança à nouveau, déclarant :

<< Oracle, pourquoi avoir tenté de nous abattre ? Pourquoi avoir provoqué cela ?
- Car vous ne devez pas mettre la main sur cet objet. Je ne m'attendais cependant pas à votre survie, je dois bien l'avouer. Mais il vous faudra affronter encore bien des dangers pour repartir, mes créatures n'abandonneront pas. Et je veux votre mort... >>

L'oeil de l'oracle changea alors de couleur, redevenant rouge écarlate. Alik se jeta au sol, esquivant un rayon qui rongea la position qu'il venait de quitter. Le groupe ouvrit le feu, faisant vaciller l'IA mais ne la détruisant pas. Celle-ci se plaça en haut du métronome, assez haut pour ne pas subir le dérèglement magnétique.

<< Vous.... Etes... Condamnés... >>

Un bruit sourd se fit à nouveau entendre, avant qu'une partie du toit ne s'ouvre, faisant rentrer un Enforcer.

<< Que tout le monde tire sur la machine divine ! Contournez ses boucliers, il est inutile de lui tirez dessus de face ! >>

Le groupe s'éxectua, et Alik sprinta avec Ordo, le major et Tyhr en direction du panneau de contrôle au pied du métronome. Ils esquivèrent à nouveau un rayon tiré par le monitor et alors qu'ils arrivaient au niveau du panneau, Alik déclara :

<< Tyhr, major, chargez-vous d'activer cette arme, pour que nous l'utilisions contre l'oracle, je ne pense pas que nous ayons la puissance de le détruire actuellement. Homme de métal, combattons ce diable ensemble! >>

Le duo sprinta alors en arrière, se plaçant à une distance de tir raisonnable, avant que le spartan et Alik n'ouvrent le feu sur l'IA. Alik ne pouvait pas tirer à l'arme à feu donc il lança une grenade plasma qui se colla sur l'oracle. Suite à l'explosion celle-ci vacilla à nous tout en fredonnant et s'approcha d'eux. Elle activa alors un espèce de champ magnétique qui propulsa le spartan et Alik contre un mur.Le choc fut violent et Alik toussa. L'oracle ouvrit alors le feu sur lui, touchant son épaule gauche de son laser, le faisant hurler de douleur. Le spartan se jeta alors sur le monitor et lui asséna un coup de poing, propulsant Cold Anxiety à quelques mètres en vrillant. Le super-soldat reçut alors un tir de laser, le jetant à nouveau contre un mur. L'autre groupe continuait à affronter l'Enforcer de toutes ses forces, et avaient déjà réussi à abattre l'un de ses bras, grâce à l'aide des hommes de métal présents et des Sangheilis.
Freeman et Tyhr arrivèrent au terminal, et le scientifique covenant entama son inspection faisant défiler les nombreuses informations sur l'écran du panneau de contrôle. Freeman couvrait ses arrières, balayant la salle de son fusil.
L'oracle les remarque et commença à les viser, chargeant son laser, jusqu'à ce que le tir ne parte... Alik se jeta, et reçut le tir dans le dos, lui faisant cracher du sang sur le sol. L'IA pesta et recommença à charger son laser. Ordo se jeta à nouveau sur lui, coup de pied dressé. Le choc fut apparemment violent puisque le monitor se crasha sur un mur, avant de tomber au sol, pour finalement se relever, son oeil rouge légèrement effleuré.

Tyhr appuya alors sur un bouton, provoquant un bruit de batterie se chargeant, avant que les lumières du bâtiment ne vacillent. Cold Anxiety hurla et se jeta sur eux, son laser ouvrant le feu. Se fut Ordo cette fois qui reçut un coup de laser, dans le bras gauche, le faisant rouler sur le sol puis trembler de douleur. Alik se jeta sur le monitor et l'attrapa, faisant tomber petit à petit la boule jaune. Alik hurla :

<< Activez-le !!!!! MAINTENANT !!! >>

Tyhr appuya à nouveau sur un bouton, faisant vibrer le métronome mais ne l'activant pas. Le Sangheili leva les bras en direction d'Alik, voulant lui signaler qu'il ne pouvait rien faire. Freeman sembla agacé par la scène et demanda s'il pouvait appuyer à son tour. Tyhr hésita et accepta finalement. Au moment où Freeman pressa la touche, le métronome émit un bruit beaucoup plus fort et plus violent qu'auparavant et les aiguilles de l'artéfact se mirent à tourner. Cold Anxiety hurla et Alik déclara après avoir observé le large sourire de Freeman :

<< Vous avez échoué, Oracle. >>

Le monitor réactiva à nouveau son champ magnétique, propulsant Alik contre le sol. Le poids sur le torse du Sangheili était tel qu'il avait l'impression que plusieurs brutes étaient assises sur lui. Le monitor chargea alors son laser et ouvrit le feu sur Freeman et Tyhr. Le Sangheili ingénieur se jeta et poussa le major humain, lui sauvant la vie. Le laser toucha le panneau de contrôle du métronome. Cold Anxiety stoppa alors son champ magnétique et son tir et se précipita vers le terminal en hurlant. Le métronome vibra de nouveau, de plus en plus fort, faisant trembler murs et plafonds.
Alik en profita pour se relever, haletant, et jeta un oeil sur le groupe qui combattait l'Enforcer. Il aperçut une énorme boule de feu se crasher sur le sol. Le groupe avait été réduit de moitié, et des cadavres humains et Sangheilis étaient calcinés sur le sol.

" Seul les plus forts survivent... "

Les murs tremblèrent à nouveau, et un débris de plafonds tomba devant Alik. Il se dirigea vers le groupe avec Freeman, Tyhr et Ordo et ils partirent ensuite en direction du précédent ascenseur, qui était détruit... Alik balaya la salle du regard et le colonel humain leur fit alors remarquer la présence d'un autre ascenseur, à l'autre bout de la salle.

<< Allons-y !!!!!! >>

Le groupe s'élança, alors que des sentinelles faisaient leur apparition, sortant des conduits d'aération ou d'autres conduits étranges. Alik allait ordonner d'ouvrir le feu lorsqu'il remarqua qu'elles ne se dirigeaient que vers Cold Anxiety et le métronome. Le groupe continua donc sa course, alors que le monitor répétait en boucle " c'est impossible, c'est impossible ". Ils arrivèrent au niveau de l'élévateur et à peine eurent-ils posé le pied dessus, que l'engin entama sa descente. Ils passèrent plusieurs niveaux sans s'arrêter, l'ascenseur était apparemment prévu pour ne pas passer par les étages annexes, tant mieux... Les créatures qu'ils rencontrèrent une fois au niveau 0 se battaient entre elles, n'ayant plus aucun contrôle et redevenant complètement animales...

Le groupe sortit du bâtiment et continua sa progression en direction de l'ancienne base humaine. Le mur de flammes avait disparu et ils pouvaient enfin s'enfuit. Leur course dura de longues minutes et ils se firent prendre en chasse par un groupe de rampants, alors que leurs munitions manquaient cruellement. Ils parvinrent néanmoins à atteindre la salle des serveurs et alors que les covenants, qui menaient la course, passaient par un couloir, un violent éboulement les sépara du groupe humain. Alik se retourna, et marmonna :

<< Puissiez-vous atteindre le Grand-Voyage... >>

Ils trouvaient les humains faibles et indisciplinés, pour al plupart, mais ceux avec qui il avait combattu ne faisait pas partie de cette catégorie et il trouvait maintenant que les humains auraient leur place au sein de l'hégémonie, peut-être pas dans une très haute hierarchie mais ils pourraient s'intégrer, si les prophètes le voudraient un jour...

Le groupe covenant remonta donc à la surface, et demanda un transport afin de retourner dans le super-transporteur d'assaut. Une fois dans le phantom, Alik sortit des "poches" de son armure deux petits objets en cristal, des objets qu'il avait récupéré sur le terminal en ruine du métronome, peu avant leur départ, Alik avait vu la black-spartan faire de même mais il ne lui en avait pas tenu rigueur, elle était sûrement présente pour la même raison que lui après tout...
A la surface de la planète et dans l'espace le chaos régnait. Les croiseurs présents en surface vitrifiaient la planète tandis que les chasseurs humains et covenants luttaient pour la suprématie aérienne de l'espace... Une fois dans le "Secrets of Devotion" Alik se précipita vers la plateforme de contrôle, et hurla en entrant de se dégager de quelques kilomètres et de demander aux vaisseaux en orbite de faire de même. Erae, le maître de flotte le fixa un moment et accepta finalement. Les moteurs vrombirent et les vaisseaux changèrent de position, s'éloignant de la planète...
C'est alors que Barren trembla, avant de commencer à s'effondrer sur elle-même...

_________________






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virgil Summers
Marines, Forces Spéciales, Capitaine
avatar

Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 02/07/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : DMR
Autre Compte : Alik 'Azuri
Arme n°2 : Pistolet M6D/Couteau de combat

MessageSujet: Re: La base   Jeu 26 Juil 2012 - 19:42

Le combat pour garder un semblant de contrôle aérien était dur, très dur, les covies luttaient affreusement bien et on ne faisait pas le poids, c'était clair.

A l'intérieur de mon pélican, je traversais les nuages, évitant les tirs de plasma qui léchaient les flancs de mon appareil. J'aperçus enfin la base militaire où je devais aller afin de récupérer nos gars. Les missions en zone risquée, ça me connaissait. Je ne pouvais néanmoins pas refouler totalement le souvenir de mon enfance et chaque allié perdu faisait resurgir en moi cette haine sans borgne que je vouais à nos ennemis. Perdue dans mes pensées macabres, mon co-pilote, l'aspirante Carmen Ibanez me sortit de ma léthargie en me signalant la présence de plusieurs balises alliées.

Je fis alors vibrer les moteurs du Black Rose et entamais ma descente aux enfers s'il on pouvait parler ainsi... Arrivée au niveau du vecteur de sortie des gars du CSNU, je posais mon pélican et ouvrait la trappe arrière, abandonnant mon poste de pilote et empoignant mon DMR. Chose inutile puisque tout les covenants entamaient un retrait, chose étrange d'ailleurs...

J'observais le groupe qui arrivait, ils n'étaient pas beaucoup, et mon ATH ne m'affichait pas toute les informations. Seuls quelques noms filtraient. Dont ceux que je connaissais. Je souri en apercevant le major Freeman, il n'était pas en très bon état mais toujours aussi beau gosse. Je poussa un cri d'étonnement lorsque je vis trois spartans apparaître et monter dans mon vaisseau comme si de rien n'était, j’espérais seulement que mon coucou pouvait les transporter...

Je ferma la trappe une fois le groupe dans la soute et me replaça à mon poste préféré, le poste de pilote... J'activais les moteurs du vaisseau, ainsi qu'une musique que j'activais à chaque fois que je sortais nos gars d'un endroit affreux.



Le pélican s'éleva, alors que je déclarais :

<< Bievenue à bord du Black Rose, pélican du CSNU charger de sortir vos jolis culs de cet endroit d'enfer ! Accrochez-vous car ça va chier ! Ah et au fait, je rappelle que ce pélican est non fumeur... >>

Le pélican décolla donc, quittant le sol et s'élevant dans le ciel. Des tirs de plasma fusèrent autour du Black Rose, mais l'escorte qui devait m'accompagner régla le problème. Une fois dans l'espace, je me dirigeais le plus vite possible vers l'Achille, le vaisseau que je devais rejoindre pour extraction... Des séraph' nous tombèrent alors dessus, et alors que je faisais tout pour nous maintenir en vie, un débile, que je reconnus comme le caporal Sorince, déclara que la musique épique que je mettais dans le pélican rendait la situation très drôle.

<< Vous pouvez toujours faire du stop caporal si vous le désirez... >>

Un autre marines que j'avais reconnu comme le sergent Kelrod ricana et le major Freeman tapota l'épaule du caporal avant de venir me voir dans le cockpit de l'appareil.

<< Vous aviez rendez-vous ? >>

Il n'eu pas le temps de me répondre car un tir toucha le flanc de l'appareil, faisant trembler le pélican et augmenter la température.

<< Bordel Bravo 25 vous arrêtez de vous secouer la nouille ? J'ai besoin de vous ici ! Echo 140, Convoi prioritaire à destination de l'Achille ! Me faut votre escorte alors magnez-vous !
- On arrive. >>

L'instant d'après, quatre longswords déchirèrent l'espace et massacrèrent les séraph' qui nous étaient tombés dessus. Ils se placèrent ensuite en losange autour du Black Rose et nous arrivâmes finalement dans les hangars de l'Achille, après quelques frayeurs...

<< Messieurs, veuillez rester assis jusqu'à l'arrêt complet de l'appareil... Pélican Air Lines vous souhaite un agréable voyage... >>

Ils quittèrent tous la zone, à part le major qui m'expliqua comment ils s'en étaient tirés. Ils avaient réussis à emprunter un escalier de service après un éboulement et une coopération avec les... Covenants ? Je le fixais, incrédule, mais me résignais finalement, de toute façon, notre sort dépendait maintenant des gars de la flotte, et ça, c'était une autre histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Providence
Destinée
avatar

Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 20/06/2012

MessageSujet: Re: La base   Jeu 26 Juil 2012 - 19:55

Citation :
Une fois tous les vaisseaux humains et covenant dans les hangars de leur vaisseau respectifs, les manœuvres d'évacuation commencèrent.

Les vaisseaux extra-terrestres furent plus rapides et alors que tous les vaisseaux, peu importe leur factions, trouvaient une distance de sécurité, la planète s'effondra sur elle-même, avant de s'ébranler de part en part. Une transmission fit grésiller tout les sytèmes de communication, et la voix froide et métallique de 294 Cold Anxiety résonna

<< Ce... N'est pas... Terminé... >>

Barren se disloqua finalement, comme un ballon percé de l'intérieur. Et Après quelques longues minutes, il ne restait plus qu'un cailloux fumant...

Le combat reprît alors de plus bel, les vaisseaux étant à nouveau libre d'ouvrir le feu. Des salves de plasma frappèrent les vaisseaux humains, réduisant certains d'entre eux à l'état de simple gruyère...

Le " Secrets of Devotion " se dirigea dans l'axe du vaisseau humain " L'Achille " et chargea ses tourelles de plasma afin d'en finir. Les salves partirent mais ce fut le vaisseau de l'Amiral Jackson qui reçut l'impact, celui-ci s'étant placer devant juste avant l'impact. L'UNSC Support explosa, l'équipage à l'intérieur disparaissant à jamais...

L'instant d'après, les vaisseaux humains disparaissaient, entrant dans le sous-espace... Les vaisseaux covenants firent de même quelques heures plus tard... Barren, n'était plus...

SCÉNARIO ACHEVÉ !!! Un débriefing humain et covenant vont avoir lieu sur la zone Barren ( nouveaux sujets ), restez à l'affût !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La base   

Revenir en haut Aller en bas
 
La base
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» Noble Forestier:deux armes de base c'est possible ?
» [MOC] Base Xion
» BASE DE DONNEES : NUMERO STICKERS sur PCBS TAITO
» Livre de base + supplément Cadwallon à vendre
» The Babylon Base

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Halo Fight :: Scénarios :: Archives des scénarios :: Barren-
Sauter vers: