Forum Rpg sur l'univers d'Halo
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La base

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Providence
Destinée
avatar

Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 20/06/2012

MessageSujet: Re: La base   Sam 14 Juil 2012 - 19:56

Citation :
Alors que le Colonel avait envoyé sa communication en direction de la flotte humaine, il eut le regret d'apprendre que les systèmes électroniques étaient perturbés pendant sa transmission, visiblement par une corvette furtive de brouillage...

Sur le site du crash, les survivants n'étaient pas nombreux. Les rares survivants qui s'étaient enfuis par les bumblebee tentaient de fuir aux patrouilles covenants. Les séraphins bombardaient, tuant de nombreux hommes. Mais les survivants parvinrent tout de même à s'enfuir, arrivant au bout d'un long moment dans la base. Ils étaient 50 survivants au départ, mais seul 10 personnes arrivèrent en vie, avec une soixantaine de covenant et trois apparitions aux fesses...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Freeman
Rebelles, Traître, Ancien Marines des Forces Spéciales
avatar

Nombre de messages : 958
Age : 36
Localisation : Là où les combats sont !
Humeur : Tendus
Date d'inscription : 18/11/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : MA5B
Autre Compte : Rex - 98
Arme n°2 : M 90 (/ couteau)

MessageSujet: Re: La base   Lun 16 Juil 2012 - 17:24

Freeman soupira, le temps était longs dans le couloir menant à se qu'il devait protéger. Le militaire regarda les six hommes qui gardaient la porte, ceux ci devenait de plus en plus stressant par leurs tristes ordres. Il est vrai que rester devant une porte na rien de gratifiant. John monta alors à la surface au pas de course où il put entendre quelques hommes parler de l'arriver d'une dizaine de survivants d'un crash qu'il n'avait pas aperçut ainsi qu'une soixantaine de covenants accompagné d'apparitions.
Comme ayant reçut un seau d'eau gelé sur le visage, John hurla aussitôt au hommes présent de reprendre le contrôle des tourelles, tirer à vues sur l'ennemi approchant pour permettre au humains de rentré dans la base! Les faire rentrer...quel belle phrase sans saveurs.

Le major se dirigea vers les marches d'escalier menant au serveur et hurla au six hommes de monter aider les troupes ! John regarda alors cinq autres marines à ses cotés et leurs donna ordre de remplacer ceux montant, interdisant l’accès à toute personnes n'étant pas Freeman ! Le major regarda en quelques seconde les hommes qui se dirigeaient direction de l'enceinte de la base avant de retourner dans le couloir à sécuriser. Il descendit rapidement les marches et tomba sur la porte ouverte, trois des hommes étaient devant en train de surveiller. John entra dans la porte, tomba sur le quatrième soldat, l'attrapa et le mit dehors avant de repartir à la recherche de l'autre, qu'il attrapa en hurlant dessus et le redirigea vers la sortit.
Et c'est là qu'il remarqua...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Kelrod
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 145
Age : 25
Humeur : ...
Date d'inscription : 18/04/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : DMR
Autre Compte :
Arme n°2 : M6C Socom

MessageSujet: Re: La base   Lun 16 Juil 2012 - 18:19

-Sergent Kelrod, ici le Colonel Avenstal, vous avez pour ordre d’aller investire la salle de commande des défenses, il y’a des sécurités pour palier a ce genre de problème, je n’ai pas réussis a contacter les chefs ingénieurs en charge de ces miradors, je crains qu’ils ne soient déjà six pieds sous terre. Eliminez toute trace de Covenant, vous pouvez venir vous ravitailler aux pélicans avant d’engager la mission.


Max s'arrêta net enchaina avec un ''bien reçu Colonel'' et activa sa radio pour prévenir le caporal.

-Léger changement de plan, caporal on se retrouve au hangar pour ravitaillement et on fonce à la salle de commande.

Le sergent reçu un retour positif et il prit la direction des hangars au pas de course, toujours accompagner de Gareb. En chemin Kelrod ne pouvait pas s'arrêter de penser au civils et a ce qu'il devrait faire. Il se reprit, chassant de son esprit tout ce bordel. La salle de commande, la salle de commande, c'était ça le plus important sur le moment. Quelques minutes plus tard, les 3 hommes, le caporal les avait rejoint, se préparaient.
Max s'empara de chargeurs de DMR, de grenades flash et incapacitantes. Juste avant de partir, il prit un lance grenade et le lança à Gareb. Le sergent rajouta 2 marines dans son escouade, ils étaient fin prêt.
Le groupe de soldats, Max en tête, pénétrèrent dans le bâtiment et empruntèrent les escaliers. Le calme était maître en ces lieux. Pas un foutu bruit, rien. La salle de commande du système de défense était proche. A mi chemin, le sergent ordonna à l'escouade de se stopper.

-Rester ici, Gareb avec moi, on va aller faire une petite reconnaissance.

Ils hochèrent la tête et l'escouade se sépara en deux. Max et Gareb filèrent dans le couloir, en silence. La porte était en vue, les deux marines ralentirent la cadence. La porte était fermé, Max et Gareb se positionnèrent de chaque côté et le sergent ouvrit la porte. Ils se glissèrent à l'intérieur et eurent l'impression d'être dans un abattoir, ou une morgue.

-Quelle boucherie...
-Merci, j'avais pas remarqué

Max activa sa radio, pendant que Gareb inspectait la salle, prudemment.

-Ramenez vous, les gars de la salle se sont fait éparpiller.

Éparpiller, c'était le mot, certains morceaux, des têtes en particuliers était au quatre coin de la salle. Corps bruler, odeur de brulé. Max se pencha vers un des cadavre, visiblement cramé au plasma. Il activa sa radio

-Colonel Avenstal, ici le sergent Kelrod, les covies ont massacré l'équipe de la salle de commande et L'un des ordinateur de contrôle est HS, ont réactive les autres. Pas de contact ennemie, ont continu la recherche, terminer.


Le reste de l'escouade arriva dans la salle où une odeur de mort régner. La caporal Sorince fît un commentaire sur ce bain de sang, le sergent se boucha les oreilles et remarqua l'énorme flaque de sang violet. Il prit quelque seconde pour réfléchir. La salle était plutôt bien gardé, une dizaine de marines pour une vingtaine de technicien. Les covenantes avait réussi à infiltrer la base, à éliminer la sécurité sans se faire prendre et en ne subissant qu'une seule perte. Le sergent s'empara d'une tête, la soulevant par les cheveux. Gareb le regardait, en faite tout le monde le regarder. L'un des marines prit la parole

-Euh...sergent ?

Kelrod se leva tout en regardant la tête sanguinolente, il lâcha ce ''poids mort'' et se tourna vers ses hommes

-Ce mec a vraiment une sale gueule !

Les membres de l'escouade restèrent bouche bée, Max ricana s'essuya les mains sur son pantalon et ajouta

-Bon, il paraît évident que le groupe qui a attaqué la salle et un groupe de Spec ops.
-Des Spec ops ?!
-On en est pas sûr, donc on va continué, si c'est le cas on se replient et on demandent du renfort.

Le marines, maintenant plus ou moins rassuré, souffla un coup. Les Spec ops le faisait vraiment flipper. Y'avais de quoi. L'escouade quitta ensuite la pièce en direction de la prochaine salle susceptible d'être attaqué. La salle des générateurs. Si les covenantes comptait foutre la merde, ils iraient forcément là bas. Le sergent réactiva sa radio.

-Ici le sergent Kelrod, Colonel, on se dirige vers la salle des générateurs, les covenantes qui ont attaqué la salle des systèmes de défense sont surement des Spec ops, ont va vérifié ça, terminer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alik 'Azuri
Sangheili, Maître de l'inquisition
avatar

Nombre de messages : 597
Localisation : Inconnue
Date d'inscription : 17/04/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Langue Fourchue
Autre Compte :
Arme n°2 : Dague à énergie

MessageSujet: Re: La base   Lun 16 Juil 2012 - 22:27

Alik avançait entre les ombres, esquivant chaque présence humaine. Il neutralisait cependant tout les humains qui voulaient remonter vers les systèmes de défense.

Il marchait parmi les ombres, profitait du moindre bruit pour bondir d'une zone non-éclairée à une autre. Les autres Sangheilis qui l'accompagnaient faisait de même, avec un peu plus de difficulté cependant...

Alik continua sa route, observant les alentours, guettant le moindre mouvement suspect ou mieux encore, une cible à haute valeur... Ses mouvements rapides le menèrent jusqu'à l’ouverture menant à la salle des générateurs. Là, il analysa la salle.

Elle était gigantesque par rapport à la salle des systèmes de défense. Cinq grands réacteurs vibraient, alimentant la base en énergie. Les techniciens s'afféraient à maintenir les réacteurs dans une température normale. Alik compta, il y avait 20 techniciens, et pour l'instant aucun mar...

Il s'affala soudain et plissa les yeux, remarquant six marines qui remontaient de l'étage inférieur. Il fallait les neutraliser. Les techniciens n'étaient à la base pas un problème mais les soldats remonteraient sûrement aux niveaux supérieurs...

Alik attendit donc, laissant le groupe humain progresser, avant de les "cueillir" lorsqu'ils passèrent à ses côtés. Langue-Fourchue trancha en deux le premier homme, puis empala le deuxième. Les soldats ouvrirent le feu mais Alik avait malheureusement déjà réactivé son camouflage, et ce fut ses SpecOps qui ouvrirent le feu, abattant le groupe dans des brûlures plasmiques. Le groupe fonça alors sur les techniciens qui remarquèrent le tas de soldats morts. Alik dansa au milieu des ingénieurs, démembrant et décapitant tout ce qui le gênait dans sa route. Ses SpecOps neutralisaient également les quelques personnes éparses dans la salle. Et au bout de quelques courtes minutes, la salle était plongée dans un silence mortel et baignait dans des flaques de sang... Un homme rampait, le visage lacérait par des tirs de plasma et un trou béant dans sa cuisse gauche. Alik s'approcha de lui doucement, observant le pauvre être. S'il se dirigeait vers un endroit où se cacher, il aurait la vie sauve. S'il se dirigeait vers les interrupteurs d'alerte, il perdrait la vie... Malheureusement, l'homme se dirigea vers les alarmes.

<< Mauvais choix... >>

Alik plongea sa lame dans la nuque du technicien, provoquant un râle noyé dans un étrange craquement sanglant. Alik observa le corps humain faire un dernier tressaillement dut aux nerfs et désactiva sa lame. Il regarda ensuite les générateurs... Devrait-il les couper ? Il prit quelques secondes pour réfléchir et se dirigea ensuite vers les escaliers qui descendaient vers les serveurs. Lorsque l'ascenseur de service s'ouvrit...
Trois hommes en sortirent, des techniciens eux aussi, sûrement en pause auparavant ou bien étant allés aux toilettes... Alik hurla ses ordres et l'instant d'après, les tirs fusèrent sur les pauvres humains les faisant sombrer dans une jolie explosion rosâtre...

<< Les autres ont sûrement dut entendre l'explosion... Je vous laisse la garde de la pièce, je me dirige avec vous * il pointa quatre SpecOps * vers le niveau inférieur. Les autres, vous défendez les générateurs, je ne veux pas qu'une de ces vermines vienne me déranger... >>

Ils activèrent tous leur camouflage en guise de réponse, et les Sangheilis qu'il avait désigné s'approchèrent de lui. Ils descendirent dans les profondeurs de la base, laissant les autres traquer et abattre les curieux...

_________________






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carl Sorince
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 636
Age : 22
Localisation : Planqué derrière mes hommes.
Humeur : Oh...Ohoh...Vous voulez vraiment savoir ce qui se passe dans ma tête?
Date d'inscription : 20/01/2011

Feuille de personnage
Arme n°1 : M45 TS
Autre Compte : Dar'Lauc
Arme n°2 : pistolet M6D SOCOM

MessageSujet: Re: La base   Mar 17 Juil 2012 - 0:10

" -Euh...sergent ?"

Le concerné lâcha la tête qui s'écrasa à ses pieds, Carl ce fendit d'un large sourire alors que Max faisait un commentaire plutôt pertinent en rapport avec la tronche de ce pauvre gars. Puis son sourire s'estompa lorsque Max confirma ses craintes...Des spec-ops, encore...Pourquoi diable fallait-il que ce soit des spec-ops tout le temps ! Il aurait même préféré croisé un couple d'hunter suivit par un chef brute plutôt que de recroisé ses saloperies invisible...Et en plus il fallait aller aux générateurs, surement la ou ces saloperies ce trouvaient.

Il attrapa dans sa cartouchière des cartouches de chevrotines et retira de son fusil a pompe sont calibre perforants, ils allaient devoir ce battre en combat rapproché...Si ils croisaient quelqu'un bien sur.
La cohorte de marines avança, Carl au milieu, Gareb et le sergent en face, et un autre clampin dont il avait oublié le nom derrière...Ils descendirent l'escalier, a l'affut du moindre trouble dans l'air...

Le caporal manqua d'arracher la tête du boulet derrière lui lorsque celui-ci glissa et s'écrasa au sol...Ils attendirent qu'il ce relève puis continuèrent d'avancer...L'escalier ce terminait pour laisser place a un long couloir...Très long couloir...

Carl plissa les yeux...

"-Vous trouvez pas que c'est trop silencieux?
-Justement, autant que ça le reste."

Carl secoua la tête, vu dans quel état était les mecs du système de défense, il y avait au moins un de ces salopards armé d'une épée a énergie, et c'était fâcheux...Il ne ce rappelait que trop bien dans quel état ce genre de saloperie laissait les humains. Il raffermit sa prise sur son arme et continua d'avancer...

Dans un silence oppressant, ils marchèrent...De la sueur dégoulinait du front de Carl, coulant dans ses yeux, le caporal n'osait même pas s'essuyé le visage, de peur qu'une face de poulpe invisible bouge a ce moment la.

Puis le silence fut brisé...Le sergent leva le poing, ils ce stoppèrent...Quelques choses clochaient...

"-C'est quoi ce bruit?"

Un étrange crépitement, semblable a du pop-corn que l'on faisait cuir...Carl ce fendit d'un sourire en imaginant leurs meilleur ami ODST franchir une porte proche d'eux...Hélas, cet étrange bruit, ce n'était pas du pop-corn.

"-Y a quelqu'un qui tire ...Je suggère d'attendre des renforts mais je suppose que l'on va continuer...Moi j'm'en tape hein, ça va être du combat rapproché et j'ai de la chevrotine...C'est pas le cas de tout le monde ici..."

Puis il ce tourna vers les marines derrière lui.

"-Maintenant qu'on sait d'ou viens le danger, passez devant mes cailles, je ferme la marche.

_________________
"Je me présente, Carl Sorince, sarcastique, cynique, cruel et schyzophrène...Passons maintenant à mes points négatifs..."-Carl Sorince, auteur du roman "moi, mon reflet, mes photos et encore moi."

"Il est normal qu'un sale gosse comme moi soit devenu celui que je suis désormais...C'est à dire un tueur mieux placé et mieux payé que les types biens."-Carl Sorince à propos de lui-même.

"Mes gars...Mes exécuteurs...Sont pas des héros. Non, pas des héros...Et moi non plus d'ailleurs. Nous sommes bien mieux. Nous sommes des tueurs de héros."-Carl Sorince à propos des sanglots.
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Poisse
Destinée
avatar

Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 01/02/2011

MessageSujet: Re: La base   Mar 17 Juil 2012 - 12:08

Alors qu'Alik 'Azuriaï et son escouade de redoutables Sangheilis progressaient facilement malgré les marines en alerte et les techniciens armé de par la situation, ils tombèrent dans une embuscade. En effet, un groupe d'ODST utilisant l'obscurité pour se cacher observèrent les remous d'une flaque d'eau alors qu'il n'y avait visiblement personne. Les troupes de choc ouvrirent alors le feu, faisant vaciller les camouflages des Spec-ops. Un des ODST armé d'un redoutable fusil à pompe cracha ses cartouche sur le groupe et tua deux Sangheilis pris par la surprise.
Au son des tirs au dessus d'eux, les Specs-Ops laissé de garde par Alik 'Azuriaï avaient aussi été repérés et passaient un sale quart d'heure. Les Specs-ops étaient de bons assassins, mais de moins bons combattants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Providence
Destinée
avatar

Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 20/06/2012

MessageSujet: Re: La base   Mar 17 Juil 2012 - 18:45

Citation :
Le petit groupe de survivants de l'hôpital s'enfonça dans les profondeurs du tunnel. Les survivants trouvèrent alors un petit appareil, comme un ancien métro qu'ils empruntèrent. Le courant était actif dans ce passage et ils n'auraient aucun mal à rejoindre la base. Avant leur départ, ils placèrent les explosifs sur les parois d'entrée, afin de pas permettre aux Covenants de les poursuivre... Ils attendirent d'être assez loin et firent sauter les charges, provoquant un éboulement. Les débris tombèrent et manquaient de peu le transport à chaque fois qu'ils s'approchaient du sol.
Les survivants arrivèrent finalement au bout du tunnel et lorsqu'ils passèrent la lourde trappe, ils tombèrent nez à nez avec un groupe de covenants. Les soldats ouvrirent le feu mais deux des ODST qui étaient présents dans le groupe furent abattus dans les échanges de tirs. Ryan, Edward, Jeff, Laura et les autres survivants regardèrent alors où ils étaient arrivés : La base n'était qu'à une vingtaine de mètres ! Ils se précipitèrent en criant << Alliés ! >> et passèrent les barricades, rentrant enfin dans une zone alliée...

Au niveau du convoi, Selina et Thomas Kyle tentaient tant bien que mal de sauver un maximum de vie. Ils voyaient la base, sachant pertinemment que le combat serait plus dur sur cette portion de route. Les phantoms tiraient à vue, enflammant certains Warthogs. Un des véhicules explosa, propulsant des bouts de métal brûlant tout autour du véhicule. L'un de ces bouts de métal creva le pneu avant d'un des camions, le faisant vaciller avant de finalement partir en tête à queue, de rencontrer un bloc de pierre, et d'exploser. Des civils quittèrent le camion en feu, hurlant pendant que les flammes les dévoraient. Ceux qui ne succombaient pas par les flammes se faisaient abattre par les phantoms... Deux phantoms changèrent alors de bord, quittant l'attaque pour une autre destination... Ce qui laissa le temps au convoi d'entrer dans la base. Il ne restait plus que trois Warthogs et un seul camion. Malgré les lourds dommages infligés, c'était une brillante victoire. 50 civils avaient put s'en tirer et rejoindre les baraquements, étant pour l'instant en sécurité...

Dans l'espace, le combat faisait toujours rage, parfois à l'intérieur des vaisseaux, parfois à l'extérieur... Erae ordonna alors une grande frappe sur le vaisseau de classe Phoenyx, le touchant gravement. Le contre-amiral Tanaka, sachant son vaisseau perdu, se décida à lancer une frappe de la dernière chance. Il alluma les moteurs du vaisseaux, et fonça droit sur le " Secrets of Devotion ". Malheureusement, la corvette " Hell's crusader " se plaça devant le phoenyx, protégeant le super transporteur. Les deux vaisseaux se rencontrèrent, broyant leurs coques et enflammant leurs ponts. Le carambolage se stoppa à quelques kilomètres du " Secrets of Devotion " et les deux vaisseaux chutèrent, leurs débris et leur carcasse attirés par la planète...

Depuis la base, toutes les personnes présentes purent admirer la collision des deux vaisseaux, et la chute inévitable des débris. Tous se mirent à couvert, bien que les vaisseaux se crachaient au loin. Le choc du crash fut terrible, les secousses ressentis firent vaciller toutes personnes qui ne s'étaient pas préparés aux vibrations. Les covenants continuaient leur attaque, et Alik tentait autant que faire se peut de finir les ODST qui lui avaient tendus une embuscade. Il fut touché au bras gauche mais parvint finalement à neutraliser les soldats, et à continuer sa route, en direction des serveurs... Derrière lui, arrivaient Max Kelrod et Carl Sorince, accompagnés de leur escouade.

A partir d'ici, le combat allait être acharné et particulièrement difficile. Il faudrait montrer de la patience, du courage, du sens tactique et le plus important : faire preuve d'instinct de survie...

De nouveaux participants se joignent à la fête ! Restez vigilants ! De nouveaux ordres vont être transmis ! Phase 3 lancée ! Responsables : Colonel Avenstal et Alik 'Azuriaï !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eagle Voltir
ODST, Sergent
avatar

Nombre de messages : 206
Localisation : Terre, Cour martiale
Date d'inscription : 12/10/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : -Fusil a pompe M90
Autre Compte : Zatura Mulame'
Arme n°2 : -Lance-roquette M19 SSR MAV

MessageSujet: Re: La base   Mar 17 Juil 2012 - 20:13

-Larguage dans 3,2,1.. GO !

*CLONG*

Et c'est parti pour un nouveau round, Eagle guida sa capsule vers la balise de la base et ajusta sa trajectoire, les ordres étaient simples : Renforcez l'effectif et nettoyer les « impuretés », il devait se mettre sous les ordres d'un chef dont il n'avait pas retenu le nom et le grade et filer un coup de main musclé pour aider a défendre les civils.
Il envoya la signature de son escouade à la base et se prépara à l’atterrissage.
On l'avait sorti de son hôpital sans prévenir, et on l'avait envoyé pour défendre Barran, en route il avait reçu un superbe courrier de PERSCOM pour l'informer de sa promotion au grade de sergent du corps des ODST, une belle avancée. Maintenant il était dans son H.E.V avec un bon vieux lance-roquette.

-Ok les gars, je veux un déploiement rapide et sans bavures, on s'informe direct de la situation et on nettoie les covies ! On va arriver les pieds devant !

Arrivée parfaite, Eagle enfonça le bouton d'éjection de la porte, attrapa son arme et sortit : Ses ODST se déployaient rapidement, il fit le tour du pod et récupéra son fusil à pompe qu'il accrocha dans son dos, puis il courut avec son groupe en direction de la base, des miradors armés de tourelles gardaient les coins et des barricades étaient présentes, il aperçut des casques et des fusils pointés dans leur direction, il activa son micro :

-Ici le sergent Voltir,ODST demande autorisation d'entrer dans la base !
-Bien reçu allez y les gars mettez vous à l'abri !

Il sautèrent les barricades et Eagle contempla le personnel présent : Des marines
«Pas étonnant qu'ils aient du mal à tenir la base, il mettent des lopettes pour la garder»
Les soldats avaient l'air épuisé et étaient couverts de poussière, ils tenaient des MA5B abîmés et certains n'avaient plus que des pistolets.
De plus ces hommes n'avaient pas de chef réel et le plus gradé devait être un caporal chef, excédé Eagle attrapa un soldat au hasard par le bras et le tira jusqu'à lui :

-Toi ! Qui s'occupe du commandement oppérationnel ici ?

Le soldat eut un air apeuré en regardant ses allures de brute en armure et mit plusieurs secondes à déglutir :

-Le colonel Avenstal sergent !

Bien, un colonel. Les choses seraient plus simple, Eagle aurait détesté un foutu capitaine incapable de voir plus loin que le bout de son nez, il guida ses hommes à travers les batiments pour trouver ce fameux colonel, si il devait y laisser sa peau, autant que ce soit en suivant des ordres. Il croisa plusieurs groupes de marines en chemins dont beaucoup blessés, la bataille avait fait rage et allait sûrement empirer. De plus il fallait protéger des civils, Eagle détestait faire ça, ils geignaient, pleuraient, n'écoutaient rien et faisait tout de travers, ce sont les pires avant les covenants. Après 5mn de course dans la base Eagle commença à s'impatienter, il devait savoir où aller et quoi faire pour être efficace, sinon il ne servirait à rien de plus qu'un marine. Il activa sa COM et lança un appel aux environs :

-Ici le Sergent Voltir de la 105°, bataillon de renfort. Je suis dans la base et je recherche le colonel Avenstal, est-ce que quelqu'un pourrait me dire où se trouve le colonel ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Kyle
Black Rock Company, Roquet
avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 24/06/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Mitraillette SMG-7S
Autre Compte :
Arme n°2 : Fusil à Pompe M-45TS

MessageSujet: Re: La base   Mar 17 Juil 2012 - 21:27

Ils avaient réussis à passer, et Thomas n'y croyait pas encore. Les pertes avaient été terribles dans la dernière ligne droite, mais les survivants avaient atteint la base. Trois 'Hog et un pauvre camion.. Thomas avait eu de la chance, et il le savait. Mais il était un peu fou par moment, aussi...
A peine entré dans l'enceinte de la base, il acquiesça de la tête en réponse à une transmission COM puis indiqua la direction des hangars à Selina. Et lorsqu'elle immobilisa le véhicule à l'intérieur, il saute du 'Hog pour donner ses instructions.

- Okay, mettez moi les civils en sureté, et plus vite que ça. Et placez moi les derniers 'Hog de façon à couvrir les entrées. Cherchez de quoi les protéger un peu. Des tonneaux, des caisses. Tout ce que vous trouverez ! Il s'agit de la seule échappatoire, il n'est pas question de la perdre.

- Compris sergent, on va voir ce que l'on peut trouver.

Enfin, il récupéra sa SMG-7S et rechargea afin d'être sûr de disposer d'un chargeur plein avant de s'approcher de Selina.

- On a eu de la chance jusqu'à présent. Tachons de la garder avec nous.

Enfin, Thomas se déplaça vers un coin d'un hangar afin d'observer quelques instants l'extérieur. Rien de dangereux à signaler dans l'immédiat, même s'il savait que ça se battait un peu partout. Car eux, pour le moment, étaient au calme. Mais ça n'allait pas durer. Bientôt, la partie se jouerait là où il se trouve. Et il fallait que tout ce beau monde soit prêt à recevoir les invités.

- Bon, ça prend forme. Je veux deux à trois hommes à chaque issue. Ne cherchez pas à défendre vers l'extérieur. Mettez-vous derrière des couverts et attendez qu'ils passent les portes. Ils ne pourront pas se disperser et vous pourrez les descendre plus aisément. Selina, tu prends l'entrée Nord-Ouest. De mon côté je prends celle à l'opposée, Sud-Ouest.

Il s'arrêta quelques secondes, serrant la prise sur son arme.

- Tirez à vue sur sans sommation sur tout ce qui n'a pas une tronche humaine. Et pas de quartiers.

Finalement, Thomas se déplaça à toute vitesse jusqu'à l'entrée sud-ouest et fit basculer une caisse avant de prendre position, un genoux à terre, derrière cette dernière. Là, il activa sa liaison COM.

- Colonel Avenstal ? Colonel Avenstal du sergent Kyle, nous avons sécurisé les hangars avec les moyens du bord. On reste en attente, terminé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeff Collins
Marines, Forces Spéciales, 1ère Classe
avatar

Nombre de messages : 81
Age : 21
Localisation : Chercher les cadavres, vous me trouverez.
Humeur : Suremet défoncer.
Date d'inscription : 28/05/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil Sniper SRS99D AM / Silencieux
Autre Compte :
Arme n°2 : Pistolet M6C

MessageSujet: Re: La base   Mar 17 Juil 2012 - 21:47

Courir a toutes jambes en se faisant tirer dessus, Jeff commençait a avoir l'habitude. La base, enfin ils y était. L’hôpital n'était plus. Les civil la bas non plus. Il n'y avait que Laura. La dernière civil restante. La base était en mauvais été, les murs éventrer par les tirs de mortier plasmique. Mais le plus marquant était le nombres de cadavres, éventrés, les tripes a l'air, une expression de panique et de peur sur le peu de visage qu'il leur restait. Les hommes rampant sur des moignons avant de mourir, une trainée de sang les suivant a la trace. La marque de la mort était ici, sa main glacée emprisonnait cet endroit, une odeur malsaine de putréfaction envahissait l'air tel un parfum que l'on n'oubliera jamais.
Les rumeurs courait a l’hôpital, Un homme dirigeait ce qu'il restait de la base, comment diriger des ruines. L'homme en question s'appelait le "colonel Avenstal". Le genre d'homme qui en a trop vu. Le genre d'homme qui a comprit que la part humaine de l'homme s'envolait très vite après un combat. Le genre d'homme qui ressemble a Jeff, mais en pire.

Soudain, une communication arriva par la radio intégrer au casque du sniper. Le fait que cela commence par abandon ne signifiait rien de bon.

Et merde...

Quoi? Qu'est ce qu'il y a?

Rien...Rien. Continuons.

Devant eux se trouvait
l'infirmerie et les logements. Laura fonça vers l'infirmerie, histoire de refaire mettre un bandage digne de nom autour de son bras.

Jeff semblait très embarrasser, il ne disait plus rien. Il ne disait déjà pas grand chose, mais la, sa devenait plus qu’inquiétant.

Qu'est ce qu'il y a?

Laura, je...je dois te laisser ici.

Quoi?! Pourquoi?!

Sa vaut mieux, tu...tu risque trop avec moi.

Tu va faire comme avec ma sœur?! Tu va m'abandonner moi aussi?! Et bien vas y casse toi!! Fuis!! Comme u la déjà fait!!

Laura... Dit pas ça... Je reviendrai te chercher. Je te le promet

Jeff fit demi-tour, tournant le dos a Laura peut être pour la dernière fois. Il reviendrai la chercher. Normalement.

Il ne pouvait pas s’empêcher de repenser a une vielle chanson a cause des événements :

"This is the end
Beautiful friend
This is the end
My only friend, the end
Of our elaborate plans, the end
Of everything that stands, the end
No safety or surprise, the end
I'll never look into your eyes...again"

Il allait devoir trouver ce "Avenstal", et encore mieux, il paraissait que deux vielle connaissance était présente ici.


Décidément cette journée était plus que parfaite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selina Kyle
Black Rock Company, Chien fou
avatar

Nombre de messages : 12
Age : 23
Localisation : Voie Lactée
Humeur : Cynique
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil sniper SRS99D AM
Autre Compte :
Arme n°2 : SMG S7

MessageSujet: Re: La base   Mar 17 Juil 2012 - 22:02

Ils avaient si chaud que Selina aurait volontiers payer une tournée à tous le monde, mais hélas l'heure n'était pas à la fête, loin de là. En effet, de nouveaux ordres venaient d'être donnés : défendre les hangars. Les Covenants n'allaient pas abandonner de sitôt la partie. Très étonnant de leur part... ou pas. Mais le fait d'avoir sauvé uniquement 50 civils ne lui convenait pas vraiment. 150 avaient perdu la vie, ils n'avaient pas su les défendre. Dans la tête de Selina, ce n'était pas une victoire. C'était une défaite.

Le Warthog s'immobilisa dans le hangar, et Thomas s'attela immédiatement à la tâche de défendre la zone. Selian le laissa faire, n'étant que caporal. Elle n'allait pas discuter les ordres, d'autant que c'était ceux de Thomas, et elle ne voulait pas saper son autorité. Ils allaient devoir se répartir la défense globale. Ca n'allait pas être simple du tout. Elle prit son fusil de précision dans le Warthog, et s'assura que sa SMG était toujours à sa hanche droite. Elle avait les munitions qu'il fallait pour tenir, parfait. Elle désactiva la sécurité du fusil, n'en ayant pas besoin pour éviter les accidents.

"Compris." répondit-elle à l'ordre de Thomas.

Elle partit immédiatement en direction du nord-ouest du hangar. Une petite porte, en comparaison de la porte principale. Mais il fallait tout de même défendre cette entrée. Elle ouvrit la porte, et ne voyant rien la referma. Elle remarqua qu'elle avait deux Marines avec elle.


"Mettez des caisses et des protections devant nous. On en aura besoin. Je veux qu'on puise tout de même avoir une ligne de tir dégagée."

Elle changea son fusil de sniper pour sa SMG. La mitraillette lui serait bien plus utile que le gros fusil dans un combat de ce genre. Les Covenants allaient surement arriver par vagues successives d'Elites, accompagnés de la masse de Grunts et de Jackals. Selina n'avait cependant plus qu'une seule hâte : pouvoir se reposer. Mais avant cela, il fallait encore se battre. Elle ouvrit une liaison COM privée avec Thomas.

//Si on en réchappe, je me jettes sur un lit. Et toi ?//
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arakeus
Jiralhanae, Major Domo
avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 11/07/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 :
Autre Compte :
Arme n°2 :

MessageSujet: Re: La base   Mar 17 Juil 2012 - 23:58

Cette planète est fichue, se dit Arakeus alors qu’il courait au milieu d’une meute de Covenants en direction de la base humaine, composée d’une vingtaine d’Unggoys, de quelques Sangheilis et d’un Jiralhanae. Borrus, un frère de race.
Le retranchement humain était plutôt misérable, et les forces du Covenant avaient bien attaqué les entrées. En particulier l’entrée sud, d’après ce que criaient les Sangheilis. Arakeus et Borrus décidèrent alors de passer par cette entrée, plutôt que de se faire tuer ailleurs inutilement. Deux humains étaient totalement occupés par ces pitoyables Unggoys. Arakeus s’occupa donc d’eux rapidement en leur tirant quelques piques avec son Spiker. Les humains étaient embrochés de chaque côté de l’entrée sud. Arakeus s’approcha d’un des cadavres, colla son visage au sien en grognant.

-Tous les tiens y passeront, vermine. Tout comme toi.

Dans un élan de rage, le Jiralhanae arracha l’homme du mur et le projeta plusieurs mètres plus loin dans un grognement de mépris.

-Borrus, avec moi mon frère.

Ses Spikers à la main, il pénétra dans la base ou il rencontra une résistance importante. Il se replia alors, essayant de chercher une solution. Ils n’étaient que deux et ne feraient sûrement pas le poids. Il opta donc de contourner la structure par l’ouest, ou il arriva au pied d’un mirador inactif. Les murs bordant ce mirador étaient fissurés, presque friables. Arakeus regarda son frère de race avec un long grognement de satisfaction. Les deux Jiralhanaes prirent un peu d’élan et s’élancèrent épaule en avant contre ce pan de mur affaibli. Le premier coup ne fit qu’agrandir les diverses fissures présentes ici et là. Un deuxième coup d’épaule synchronisé fit effondrer un bout du mur dans un nuage de poussière et de gravas. Les deux colosses se secouèrent pour retirer tous les déchets de leurs fourrures. Ils étaient arrivés dans un long couloir qui menait directement et rapidement au niveau inférieur, près d’une salle nommée « Etat-Major ». Cependant, un groupe de six marines venait de l’étage inférieur et cracha une pluie de balle sur les deux Jiralhanaes. Arakeus du se mettre à couvert.

Borrus était lui déjà entré dans un état de rage intense. Il entreprit de foncer dans le barrage humain, encaissant autant de tirs que son corps lui permettrait. C’est une grenade rebondissant près de son crâne sur un pan de mur qui éclata sa tête nue.
Pour tenter d’apercevoir ce qui s’était passé Arakeus du se pencher hors de son. Il vit le corps sans tête sanguinolent de la brute à terre, et pire en encore : se prit deux balles qui rebondirent sur sa spalière gauche, ce qui l’enragea au plus haut point. Il hurla avec puissance, hurlement qui résonna dans toute l’aile ouest du bâtiment et sur quelques étages. D’un coup de patte, il renversa son abri de fortune et chargea directement le groupe de marines.

Son esprit était vide de toute pensée. Tuer. Tuer ces misérables humains qui ont eu le malheur de s’en prendre aux forces du Covenant. A un Jiralhanae .Le groupe d’humain s’écarta avec un cri de panique, mais celui qu’Arakeus visait n’eut pas le temps de s’écarter. Il s’écrasa contre le mur dans un concert de craquement d’os, son sang jaillissant de son corps de tous les côtés. Puis, dans sa fureur extrême, Arakeus attrapa un autre marine à la gorge, le lançant dans ce tas de vermisseaux appelé « humains ». Il chargea encore, piétinant deux marines qui s’aplatirent comme de la mousse sous ses centaines de kilos. Le leader apparent du groupe tira avec son arme de poing dans la jambe du Jiralhanae dans une zone sans protection. Dans son état de fureur, Arakeus ne sentit rien et attrapa la tête du tireur d’une main, avant de la faire exploser sous ses doigts. Leurs crânes étaient faibles. Il restait deux pitoyables humains. Arakeus dégaina son Spiker et trancha la gorge de l’un, attrapant l’autre avec la gorge dans une main, les pieds dans l’autre et tirant de toutes ses forces pour écarteler ce misérable insecte. L’homme se sépara en deux au niveau du bassin dans un cri effroyable qui résonna dans les nombreux couloirs du rez-de-chaussée.
La brute jeta les morceaux à terre dans un hurlement de haine. Ce n’était pas terminé, et tous ceux qui se mettraient en travers de son chemin finiraient de la même façon.

Alors qu’il vérifiait rapidement ses blessures, un Kig-Yar déboula d’un couloir adjacent à une vitesse ahurissante. Il tua deux marines qui tentaient de s’approcher d’Arakeus par derrière. Il avait utilisé un coutelas à énergie pour le planter dans la nuque d’un des humains, déchiqueta la gorge de l’autre, puis lui dévora le visage. D’un coup d’œil, Arakeus compris de par son armure qu’il était d’un grade inférieur. Il s’adressa à lui :

-Ton nom, Kig-Yar.
-Dar ‘Lauc.
-En bas de cet escalier se trouve un campement humain non-combattant blessé, moyennement gardé. Allons leur faire découvrir ce que veut dire « douleur ».

Il conclut sa phrase par un autre hurlement de rage et couru vers les escaliers avec ce Kig-Yar à ses côtés et quelques Covenants qui venaient de les rejoindre, prêts à commettre un véritable massacre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eagle Voltir
ODST, Sergent
avatar

Nombre de messages : 206
Localisation : Terre, Cour martiale
Date d'inscription : 12/10/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : -Fusil a pompe M90
Autre Compte : Zatura Mulame'
Arme n°2 : -Lance-roquette M19 SSR MAV

MessageSujet: Re: La base   Mer 18 Juil 2012 - 11:03

Eagle menait son équipe au pas de course, doublant tout ceux qui allaient dans la même direction. Son appel n'avait pas encore abouti alors il s'était forcé de se calmer et avait consulté ses ordres plus précisément, il devait effectivement se mettre sous les ordres du Colonel F.Avenstal et défendre la base, mais il était aussi spécifié que l’infirmerie 2 au niveau -1 était le point faible de la base, si des ennemis rentraient dedans, ce seraient un carnage sans nom, il avait donc commencé à diriger son équipe vers le sud, après tout un peu d'aide ne serait pas de trop la bas, il prit soin de laisser un de ses hommes se diriger le long des miradors pour trouver le colonel.
Mais à peine étaient-ils partis qu'il reçut un appel à l'aide sur la COM :

-Ici l'infirmerie, contacts covenants près des escaliers, on est très peu nombreux ici et on a besoin de renforts je répète on a besoin de renforts !!!

Eagle sentit son sang se chauffer, si ils perdaient l'infirmerie, ce serait un paquet de civils et de courageux soldats qui seraient tués, il devait les aider.

-Tenez le coup les gars, helljumpers en approche !

Il fit accélérer son équipe et courut du plus vite qu'il pouvait, c'était difficile d'atteindre sa vitesse maximale en trimbalant son armure, une tonne d'équipement, deux armes et des munitions, mais Eagle le faisait parce que la vie de ses camarades était en jeu. Depuis qu'il avait sautés il était dans l'action non-stop et l’adrénaline affluait dans ses veines, il chérissait ses moments où son corps répondait au quart de tour, où il trouvait la force de faire des choses qu'il n'envisagerait pas en temps normal. C'est cette force qu'il devait mettre à condition pour protéger ses hommes et les civils.

-On prend l'ascenseur principal et on passe par en dessous ! Si les covenants sont près de l'infirmerie on va leur offrir un super comité d’accueil, caporal Anton vous passez devant !

Ses hommes s’engouffrèrent dans l'ascenseur et toute l'équipe descendit jusqu'au niveau -1, une fois arrivés, le caporal sprinta à travers les couloirs pour vérifier que tout était libre, suivit par Eagle et son équipe, ils devaient arriver les premiers, et il espérait ne pas être seul là-bas. Des ODST en plus ne seraient pas de trop, et si ils étaient bons, on pourrait peut-être même expulser les covenants de la base et souffler 2mn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeff Collins
Marines, Forces Spéciales, 1ère Classe
avatar

Nombre de messages : 81
Age : 21
Localisation : Chercher les cadavres, vous me trouverez.
Humeur : Suremet défoncer.
Date d'inscription : 28/05/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil Sniper SRS99D AM / Silencieux
Autre Compte :
Arme n°2 : Pistolet M6C

MessageSujet: Re: La base   Mer 18 Juil 2012 - 16:12

-Ici l'infirmerie, contacts covenants près des escaliers, on est très peu nombreux ici et on a besoin de renforts je répète on a besoin de renforts !!!

Cette nouvelle serra le cœur de Jeff, mais il y avait des ODST la bas, au pire si sa chauffait trop, il y retournerais, il devait retrouver Sorince et Kelrod pour l'instant voir un visage familier ne lui ferait surement pas de mal. Mais tout ce merdier, trouver deux Marines dans tout ceux qu'il reste n'allait pas être une tache aisée. Les tirs fusait au dessus de sa tête, et il ne compta pas le nombres de fois ou il manqua de tomber en essayant de s'accroupir afin de se protéger. Des hordes d'ennemis s’amassait a l’extérieur , et les flammes bleutée s'échappait encore des ruines de la ville au loin.

Il remarqua un soldat complétement terrifier, adosser a un bout de mur, qui tenait encore debout par on ne sait quel miracle. Les tirs plasmiques n’arrêtait pas de fuser autour de lui. Un bleu. Comme lui. Le gamin ne devait pas dépasser les 22 ans. Jeff rampa vers celui ci, son énorme fusil étant utiliser comme appuis pour avancer.

Hey soldat!! Suis moi!!

Je peut pas, j'ai la jambes complétement foutue. Impossible de marcher pour l'instant!

Mec, tu t'appelle comment?

Mendoza Jenkins.

Ok, écoute moi bien, on va ramper doucement jusqu'au couloir la bas, ensuite on pourra souffler un peu.

Le soldat terrifier hésita un moments, mais fini par suivre Jeff a travers les décombres. Une fois que ceux ci eurent enfin réussi a rejoindre une position sécurisée, ils purent se relever, et prendre le temps de souffler.

Va a l'infirmerie, mais fait gaffe, sa a l'air de chauffer la bas. Au fait, tu connaitrai pas Carl Sorince par hasard?

Si si!! Je suis de son escouade! Il est près des générateurs normalement! J'vais voir ce que je peut faire pour l'infirmerie, mais je promet rien dans mon état.

Tandis que Jenkins Fonçait vers l'infirmerie, Jeff remonta le Long couloir menant jusqu’à la salle des générateurs, son arme de point en main, son fusil de précision en bandoulière dans le dos. Tout d'un coup, un ribambelles de bruits de coups de feu troubla le long silence qui s'était installer depuis quelque temps, des armes a feu se mêlant au bruit des armes plasmiques. Mais finalement il vit Carl et Max se balader tranquillement plus loin dans le couloirs.

Hey Caporal!!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dar 'Lauc
Keg-Yarn, Major Domo
avatar

Nombre de messages : 42
Age : 96
Localisation : Parti égorger quelque chose
Humeur : N'est toujours pas d'humeur à mettre sa putain d'humeur
Date d'inscription : 22/04/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil à faisceau de particule type-50
Autre Compte : Carl Sorince
Arme n°2 : Fusil à plasma type-25

MessageSujet: Re: La base   Mer 18 Juil 2012 - 16:34

"-En bas de cet escalier se trouve un campement humain non-combattant blessé, moyennement gardé. Allons leur faire découvrir ce que veut dire « douleur »."

De simples proies, sans défense, le Jiralhanae à ses cotés, fonçant dans la bataille en hurlant, était un digne représentant de sa race, sauvage, sur de lui.

Pas un chasseur, un fonceur irréfléchi.
Néanmoins, avoir un allié a ses coté de ce genre lui épargnerait bien des soucis, ils descendaient les escaliers rapidement, l'infirmerie, les civils humains blessés...C'était leur objectifs.

Son escouade avait été laissé a l'écart, ils s'occupaient du combat en milieu ouvert, contrairement a lui. Dar'Lauc commençait a avoir l'habitude de progresser sans eux, après tout, a part finir des civils sonné a longue portée, ils n'étaient bon a rien.

Ils avaient quitté le lieu de l'hôpital lorsque l'accès a la trappe qu'il avait découvert c'était effondré, abandonnant les restes du cadavre de la pauvre civil, il avait rejoins avec les deux autres oisillons, le phantom le plus proche avant de ce dirigé vers cette base humaine, dernier vrai bastion de l'homme sur cette planète. Dar'Lauc avait du ce battre dés l'atterrissage et le sang de nombreux humains l'avait déjà nourris...Son supérieur Jiralhanae avait d'ailleurs contribuer a cela en attirant deux humains a lui, et pour cela, il lui était reconnaissant.
Maintenant il avançait au coté de ce que ces ennemis nommait "brute", les surnoms que trouvait ses proies l'avait toujours fait sourire de par leur médiocrité, néanmoins, celui-ci était bien trouvé...Les Jiralhanaes étaient sauvages, agissaient brutalement...Oui, "brute" leur allaient bien.

Ils arrivaient, Dar'lauc raffermit sa prise sur ses coutelas en grognant d'excitation, un frisson lui parcourut l'échine, il devait ralentir pour avancer a la cadence du brute...Ce qui lui laissait tout le temps d'imaginer sur quoi ils allaient tomber...Surement une escouade de défense humaine, de simples humains...Rien de bien terrible, mais une seule de leurs armes primitive suffirait a tuer Dar'Lauc, il fallait rester prudent, même en sachant qu'une victoire était courue d'avance...

Le Jiralhanae entra dans la salle, Dar'Lauc derrière lui, un humain, visiblement a moitié fou, ce jeta sur les deux nouveau venus armé d'une seringue, il regretta vite son acte lorsque le titan au coté du kig-yars ce tourna vers lui...Son sang gicla sur le "visage" de Dar'lauc...Les cris qui suivirent incitèrent les marines de la salle à ouvrir le feu.

Le combat commençait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alik 'Azuri
Sangheili, Maître de l'inquisition
avatar

Nombre de messages : 597
Localisation : Inconnue
Date d'inscription : 17/04/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Langue Fourchue
Autre Compte :
Arme n°2 : Dague à énergie

MessageSujet: Re: La base   Mer 18 Juil 2012 - 18:09

Alik venait de se débarrasser du groupe d’humains qui lui avaient tendu une embuscade lorsqu'il analysa la situation dans laquelle il était. Il lui restait deux Sangheilis. Les autres en haut combattaient, et ne pourraient surement pas tenir très longtemps. Les renforts étaient en route, mais il lui fallait achever sa mission...

Il observa la plaie à son bras et arracha un morceau de tissu sur les tenues des humains et se fit un petit bandage, après avoir appliqué sur sa blessure une pommade à base d'herbes lui permettant de stopper l'hémorragie.

Il réactiva son camouflage et commença son avancée, arrivant finalement au niveau des serveurs... Il observa la salle, l'entrée était gardée par trois marines qui avaient plus l'air d'être gênés par leur présence ici plutôt que par le danger immédiat, car il ne fixaient pas l'entrée. Derrière eux se trouvaient quatre grandes rangées de serveurs, illuminant la salle de leur couleur bleutée. Alik attrapa le premier marines par le crâne et le tira dans l'ombre, pendant que ses alliés faisaient de même. Les trois marines ne purent même pas crier, puisque leur nuque fut brisée dès qu'ils avaient été attrapés...

Alik ordonna à ses Sangheilis de rester devant l'entrée et de le prévenir dès que les humains arriveraient. Il s'avança dans la salle, frottant de sa main les parois murales. Son camouflage était actif, mais il évitait d'entrer dans les zones éclairées. Un groupe de marines sortit alors de derrière un bloc de serveurs, un homme semblant être leur chef poussant l'un des marines. Les SpecOps d'Alik visèrent les hommes mais Alik leur intima de ne rien faire et de retourner un peu plus vers le couloir.

Il avança dans l'ombre, s'approchant du groupe. Le chef, qui portait le grade de Major, sembla remarquer sa présence, ce qui le força à lancer l'attaque.
Alik se jeta sur le premier marines, désactivant son camouflage et décapitant le pauvre homme. Il se cacha ensuite, réactivant son camouflage. Il contourna les ennemis, qui semblaient un peu perdus, tout du moins le jeune marines, c'est lui qu'Alik visa. Il planta son épée dans le dos de l'humain, le faisant hurler de douleur dans un dernier râle étouffé. Le major épaula alors son fusil à pompe et ouvrit le feu, forçant Alik à se mettre à l'abri et à réactiver son camouflage. Le major hurla alors :

<< Alors face de poulpe, on se cache ? >>

Alik sourit à cette remarque et se jeta sur le major qui évita de justesse le coup d'estoc et fit un bond en arrière, tout en tirant avec son arme, vidant l'intégralité du bouclier d'Alik, qui surchauffa sur le coup de la puissance de feu. Un éclat de chevrotine frôla une plaque de son armure et en réponse, Alik asséna un coup de pied au Major, le faisant tituber en arrière l'éloignant du Sangheili.

<< Non humain, je ne crois pas... >>

_________________






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyhr 'Galaree
Sangheili, Ultra Domo
avatar

Nombre de messages : 957
Localisation : [Galven IV, Entrée des Ruines Forerunners]
Date d'inscription : 04/10/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Carabine covenante
Autre Compte : Aucun
Arme n°2 : Instruments d'ingénieurs

MessageSujet: Re: La base   Mer 18 Juil 2012 - 18:27

Un peu plus tôt....

Un message par transpondeur...

<<< Ingénieur !
-----
Vous avez reçu ma demande d'abandon de l'attaque et de renfort n'est-ce pas ?
-----
J'aurais besoin de vous, il faudrait que vous trouviez un moyen d'atteindre les sous-sols pour rejoindre la salle des serveurs. Évitez de vous faire repérer ou forcez le passage, le choix est votre, mais ne mourrez pas.
----
Vous suivrez les ordres de Van 'Rashakee, tout du moins jusqu'à être arrivé sur ma position, ce qui devrait prendre du temps, puisque je veux que vous coupiez les générateurs auparavant.
----
Ne me décevez pas.
----
Alik 'Azuriaï >>>


Lors de la dernière phase, la phase "Ailes de Rancune", il ne restait plus qu'un camion et très peu de Warthog, Tyhr 'Galaree considérait cela comme une victoire, mineure peut-être, mais c'était une victoire. Les survivants humains n'étaient que peu nombreux, 80 % des humains du convoi étaient morts. Notre ingénieur aux yeux d'argent était satisfait de la première partie de cette longue bataille. Tyhr embarqua ensuite dans un Phantom qui devait partir dans la direction de la base, la base où le peu d'humains restés en vie étaient allés. Le voyage était court, il allait devoir suivre les ordres de Van 'Rashakee, un Ultra.

Le Phantom se posa, Tyhr et les autres soldats en sortirent immédiatement. Le Sangheili scientifique cogita quelques instants, il devait trouver la position de la salle des générateurs qui était probablement bien gardée, car si les générateurs étaient détruits, la plupart des systèmes ne fonctionneront plus. Alik avait manqué de réflexion logique, parce que si les générateurs venaient à être coupés, les serveurs ne fonctionneront plus, sauf si on trouve un moyen alternatif pour alimenter les serveurs en électricité..... une batterie de secours Thunderlink ! Tyhr en avait justement une qui était chargée au maximum dans la grosse boîte d'outils qu'il transporte toujours sur son dos.

Notre ingénieur aux yeux d'argent cherchait Van 'Rashakee, un Ultra, peut-être qu'il avait un plan. Deux minutes plus tard, il trouva l'Ultra qui était sorti du dernier Phantom qui était arrivé. Tyhr alla lui demander s'il avait un plan :

<< - Van 'Rashakee, avez-vous un plan ? Je dois porter mon aide à Alik 'Azuriaï, pour trouver un moyen d'accéder aux sous-sols. Je suis ingénieur et me nomme Tyhr 'Galaree... >>

Tyhr attendit impatiemment la réponse de l'Ultra, le temps presse.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Freeman
Rebelles, Traître, Ancien Marines des Forces Spéciales
avatar

Nombre de messages : 958
Age : 36
Localisation : Là où les combats sont !
Humeur : Tendus
Date d'inscription : 18/11/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : MA5B
Autre Compte : Rex - 98
Arme n°2 : M 90 (/ couteau)

MessageSujet: Re: La base   Mer 18 Juil 2012 - 18:49

John poussa le soldat devant lui quand quelque chose l'intrigua, la porte était toujours ouverte. Mais se ne fut pas la porte qui le dérangea, mais l'éclairage d'un des serveurs qui semblait faire vaciller de chaleur l'air ambiant, quoique trop massif. Freeman venait de trouver un adversaire dangereux, la question que cela pouvait être Khor lui tourna dans la crane. Alors que John observa l'air miroiter gentiment, celle-ci disparut et laissa place à un sangheili qui découpa la tète du marine avant de disparaître de nouveau. La créature réapparut un peux plus loin et pourfendit le dernier soldat, le seul réflexe de Freeman fut d'épauler son arme de prédilection après le couteau et de hurler à la poiscaille reptilienne le genre chose qu'il aurait mieux fait de taire.
<< Alors face de poulpe, on se cache ? >>

L'élite sortit de sa cachette, son camouflage disparut et le réflexe du major fut de se projeter en arrière tout en tirant une salve de son M90 type I. Il évita par la même occasion un coups d'épée aussi rapide que ceux de Khor. L'élite face à lui fut entourer de sorte d'éclaire un court laps de temps qui permit au marine de tirer de nouveau avant de recevoir un coups de pied, quoique assez loin, qui le fit tituber de quelque pas.
<< Non humain, je ne crois pas... >>

John réarma son arme, visa rapidement et tira une nouvelle salve avant de commencer à courir, si il pouvait éviter de mourir trop rapidement, cela l'arrangerait. mais fuir ne servit à rien car il remarqua au bout du couloir Randy Johnson entrain de lui montrer quelque chose derrière lui et son tout premier sergent sauter sur le coté. John venait de comprendre, au lieux de continuer tout droit, il sauta sur sa droite à la première intersection en tirant là d'où il venait. Son combat contre Khor lui rappela l'importance des cartouches, des chevrotines. Freeman, tout en courant, remplaça son M90 par son MA5B placer dans son dos. Le militaire glissa sur le sol une quarantaine de centimètre tout en visant derrière lui, le dos droit. Les rafales du fusil d'assaut touchèrent aussi bien les serveurs que le mur derrière, du moins, cela dépendait de la zone où se trouvait le sangheili. John ne vit plus rien bouger, observa rapidement derrière lui avant de rouler de l'autre coté du "couloir" de serveur , à genoux, pied et dos au serveur, pour éviter une lame venant le cueillir verticalement. Le major beugla quelque chose, il ne comprit pas quoi lui même tout en lâchant une salve. Au bout d'une dizaine de balles, le chargeur bloqua...
John fut sur le coups surprit, prit poussé sur le serveur avec son pied et se releva rapidement, évitant un nouveau coups de pied meurtrié d'une des jambes du covenant avant de reprendre sa fuite, lança son arme derrière lui pour récupérer son M90.
John arriva alors à une nouvelle intersection, tira un coups dans le couloir de serveur, prit à gauche et continua sa course pour se retrouver face au mur du fond, trois choix s’imposèrent.
Le premier, reprendre un nouveau couloir de serveur, la seconde attendre et se battre, se qui voulait dire trois secondes, la troisièmement... Freeman reprit appui sur le mur et courut en direction de se qui semblait être le sangheili. John ne voyait quasiment rien entre les jeux d'ombres et de lumière et glissa au moment même où il remarqua que la créature était plus proches qu'il ne pensait. Le marine glissa, passa entre les jambes du covenant et tira une munition de fusil à pompe avant de tenter de se retourner...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alik 'Azuri
Sangheili, Maître de l'inquisition
avatar

Nombre de messages : 597
Localisation : Inconnue
Date d'inscription : 17/04/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Langue Fourchue
Autre Compte :
Arme n°2 : Dague à énergie

MessageSujet: Re: La base   Mer 18 Juil 2012 - 19:32

Alik esquiva la nouvelle salve du fusil à pompe du major, avant de voir son adversaire détaler comme un lapin, tirant de ci de là avec son arme automatique. Alik se mit à le poursuivre, zigzaguant entre les couloirs et analysant la situation. Le marines tirait plus pour le gêner que vraiment le blesser. L'humain glissa alors sur le sol, tirant sur Alik. Le Sangheili activa son camouflage et contourna la position en passant par le côté opposé du bloc serveur. Le marines se plaça dos à un serveur, observant les alentours. Alik se jeta sur lui en désactivant son camouflage, et plongea sa lame dans les serveurs plutôt que dans le Major qui avait évité. Alik bondit en ailleurs, devinant un tir d'arme de corps à corps potentiel.
Le marines vidait son chargeur par réflexe, pendant qu'Alik se mettait à couvert. Les tirs cessèrent, le fusil s’enraillant, pitoyables armes humaines... Alik lança un coup de pied, afin de plaquer le major sur le serveur et le finir à l'épée. Malheureusement, l'humain se dégagea et reprit sa fuite, changeant d'arme.

Alik entendit alors le *bip* de son bouclier à énergie puis le long bruit de chargement, alors qu'il coursait à nouveau Freeman. Alik se rapprochait rapidement de l'humain et serait sur lui assez vite, lorsque le marines se tourna et se jeta au sol, glissant et passant entre les jambes de l'extraterrestre. Un tir de chevrotine fît littéralement exploser son bouclier à énergie, le faisant tituber de quelques pas. L'humain était derrière lui et commençait à se retourner lorsqu'Alik le repoussa, frappant l'humain en pleine poitrine, lui coupant le souffle. L'humain se tenait la poitrine pendant que le puissant M90 traînait négligemment devant lui. Alik approcha du fusil, s'en empara et, activant Langue-Fourchue coupa l'arme en deux.

<< Voila qui est mieux... >>

Alik lança alors les restes de l'arme sur le major qui reçut l'impact en s'étant préparé, plaçant ses bras devant sa tête. La force du Sangheili était cependant redoutable et l'humain fut projeté en arrière et tomba sur le dos. Alik bondit alors, lançant son arme sur son adversaire qui roula, esquivant à nouveau l'épée de justesse.

<< Vous êtes vraiment... Agaçant, humain. >>

L'humain s'était relevé et courait à nouveau parmi le dédale de couloirs. Alik souffla, et serrant les mandibules d'agacement, se remit à poursuivre le major. La scène aurait put être amusante si les deux protagonistes ne cherchaient pas à prendre la vie de l'autre...
Freeman tourna alors à un croisement, disparaissant... Le dernier tir de fusil à pompe avait définitivement achevé son bouclier, et tourner était un risque. Alik n'en fit rien, et pivota à l'angle, afin de retrouver sa proie...

_________________






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Hordika
ODST, Sergent
avatar

Nombre de messages : 250
Localisation : Probablement dans l'espace ...
Humeur : d'humeur a sauter depuis l'espace.
Date d'inscription : 10/06/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Mitraillette SMG 7S
Autre Compte : Rell 'Ikiha
Arme n°2 : Pistolet M6C

MessageSujet: Re: La base   Mer 18 Juil 2012 - 20:29

Rien. Après avoir affronté ces grunts, ces jackals, ces élites et avoir dégommé le scarab, tout ce que ed ressentait c'était un immense ... rien. Il n'avait plus fait que suivre les ordres sans broncher, ne s'encombrant même pas de son habituelle paresse. Il n'était pas absent pour autant, et était toujours aussi alerte en combat ... Mais au niveau personnel, rien. Il n'arrivait pas a enchainer une pensé après l'autre. Il avait vite fait de jeter son needler en arrivant a la base pour un M6D, qu'il jugeait plus fiable et plus adapté ( de toute manière ce pauvre type n'en aurait plus besoin sans ses deux bras et avec la tête dans cet état ) et c'est seulement quand ryan s'était adressé a lui qu'il avait tourné la tête et un peu repris contact avec la réalité.

On va a l'infirmerie du premier sous sol.
Hein?
C'est là que se trouve le sergent voltir, et on pourra soigner ton bras.

Ed tourna la tête vers son bras gauche ... La plaie ouverte par le cristal de needler n'avais pas été soigné a l'hôpital comme il fallait, et le bandage avait sauté dans les sous terrain. Même dans le chaos qui règnait, il n'avais aucune envie de bouger a vrai dire. tout ce qu'il voulais faire maintenant, c'était juste prendre une chaise, se poser, et souffler trente secondes. Trente fichus secondes de repos, c'est tout ce qu'il demandais ... Mais cette fichue planète ne semblait pas vouloir accorder quoi que ce soit aux humains aujourd'hui, même pas le droit de vivre. Massant son muscle endolori, Le première classe suivit Ryan dans les escaliers, et descendit avec lui vers l'infirmerie ... en entrant, il le laissa discuter avec leur supérieur du moment pour se laisser panser par un infirmier. Le target locator était toujours dans son sac, mais ne lui servirait plus a rien ... Non seulement il n'avait plus aucune intention de s'en servir, mais en plus de toute manière la flotte avait autre chose a faire que lui sauver les miches. Et puis qu'aurait il vérouillé avec ça ... il n'y avait pas de scarab a proximité pour faire exploser les civils restant pour le moment.

Tous ces morts ... Par sa faute? L'ODST secoua la tête. L'engin de destruction aurait tiré, qu'on le plombe ou pas, le tir de cam n'avait fait que fragiliser la structure de l'hôpital ... Mais quelque chose lui disait qu'il n'allait pas avoir a en répondre comme ça devant les autorités supérieures. Secouant la tête pour chasser ces sombres pensés, il s'approcha d'Eagle pour prendre ses ordres. comme d'habitude en fait.

_________________



"On m'a dit un jour que j'étais con. A celui qui un jour m'a dit cela. A tous ceux qui me l'ont dit par la suite. Et à tous ceux qui l'ont pensé.
Je. M'en. Fous.
Merci."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Freeman
Rebelles, Traître, Ancien Marines des Forces Spéciales
avatar

Nombre de messages : 958
Age : 36
Localisation : Là où les combats sont !
Humeur : Tendus
Date d'inscription : 18/11/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : MA5B
Autre Compte : Rex - 98
Arme n°2 : M 90 (/ couteau)

MessageSujet: Re: La base   Mer 18 Juil 2012 - 21:07

Un court jus, voilà la définition que donna John lorsqu'il reçut un coups de la part de ce petit fumier de deux mètres et demis de haut. Le militaire, tout en tentant de reprendre vainement son souffle put voir le covenant s'approcher du fusil à pompe tout en se relevant avec un gout amère dans la bouche. La créature le prit pour aussitôt le tranché en deux. Se fut comme une blessure pour Freeman, voir cette arme se faire coupé en deux lui déchira le cœur . Lorsqu'il vit le Spec Ops lancer les morceaux de l'arme, John se mit en garde de façon a ne pas les recevoir dans la figure, mais fut projeté en arrière, perdant l'équilibre. Se qui restait de son arme lui donna une douleur sur les avants bras qui resta supportable sur le coups tout en ayant une douleur le longs du dos, l'armure ayant amorti sa chute. L'élite en profita pour lui sauter dessus, la scène fut comme ralentit et le militaire n'eut comme seul instinct de survie que de rouler sur le coté pour éviter le coups.
Quand la créature parla, John ne pipa mots, il hésita même à lui faire une remarque et oublia l'idée. Se salopard était plus rapide que Khor, celui-ci semblait d’ailleurs plus facile à vaincre que son adversaire actuel. John se releva aussitôt et courut le longs du couloir, d'un des couloirs pour être précis avant de tourner à une intersection. John fit un dernier sprint, prit la seconde allée et se plaqua dans un bruit de ferraille contre le serveur, pesta, puis courut de nouveau le long de se nouveau couloir pour revenir là où il avait été projeté.
Il se cacha de nouveau entre deux allées, et regarda des deux cotés de façons rapide. Il fallait qu'il trouve une arme, n'importe quoi. Soudain les deux marines lui revinrent à l'esprit. tout deux portait des MA5B mais aussi des... grenades. Tant pis pour les serveurs, John regarda des deux cotés avant de s'engouffrer une rangée plus loin dans un des six couloirs permettant l’accès au serveur.

Le major regarda attentivement, mais ne voyant aucunn miroitement, se dirigea vers le cadavre le plus proche, glissant à un mètre de celui-ci et attrapa le fusil d'assaut, profitant rapidement de cette position pour embarquer quelques grenades. Deux grenades fumigènes et une Flash. Quand le militaire se prépara à partir, il remarqua la poignée d'une arme de poings, un M6C. C'était mieux que rien. John récupéra l'arme et se releva au bon moment, voyant l'ennemi au bout du couloir. Le miroitement venait d'apparaitre de façons un peut trop visible grâce au lueur des néons bleu. Celles-ci étaient déformée.
John tira alors le chargeur entier dans le couloir avant de courir en sens inverse, rechargeant le MA5B avant de s’arrêter, se retourner une nouvelle fois et tirer une courte salve... dans le vide. Freeman pesta de nouveau avant de hurler quelques chose que le militaire aurait voulu que le covenant comprenne, et si c'était le cas ?.

<< Planqué ! Ta peur d'un humain ? >>

Quelque chose survint aux oreilles du marine, un bruit de pas assez lourd. Le militaire tourna sur lui même et frappa du pied, un High Kick rapide qui frappa quelque chose qui recula vivement. John ne se posa pas de question car la suite se passa rapidement, il bondit de son autre pied et frappa quelque chose d'un peut plus gros placé à quelques mètres de se qu'il avait frappé. Tombant lourdement au sol, le militaire roula de nouveau sur lui même, tira quelques balles de son fusil d'assaut et courut aussi vite qu'il le pouvait pour aussitôt disparaitre dans l'angle d'un des couloirs. Le MA5B était vide, et aucun chargeur n'était là...
John porta sa main à son torse pour vérifier la position de son couteau et de ses grenades. Toujours là... Randy apparut tout en hurlant le prénom de Freeman, le militaire courut de nouveau tout en balançant l'arme contre la parois et tira quelques munitions du M6C, arme inefficace contre cette pieuvre bipède.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alik 'Azuri
Sangheili, Maître de l'inquisition
avatar

Nombre de messages : 597
Localisation : Inconnue
Date d'inscription : 17/04/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Langue Fourchue
Autre Compte :
Arme n°2 : Dague à énergie

MessageSujet: Re: La base   Mer 18 Juil 2012 - 22:08

Alik courait derrière son adversaire. La chasse était ici particulièrement intéressante. L'humain savait parfaitement affronter un Sangheili malgré sa faiblesse apparente. Mais il ne fallait sous-estimer un adversaire. Alik en avait eu la terrible expérience sur Joyous Exultation...

L'humain changea à nouveau de direction, marquant une nouvelle possibilité d'embuscade contre Alik. Le Sangheili tourna et encore une fois, il ne vit qu'un humain courir en vain.

" Reviens ici et affrontes-moi plutôt que courir comme une proie apeurée... "

Alik contourna alors le couloir, activant son camouflage pour prendre à revers le major qui semblait être partit récupérer les armes des deux anciens marines décédés. Alik longea le mur et contourna la zone, avant d'arriver par un autre couloir et de voir le marines le fixer, un fusil à l'épaule...
Alik se jeta au sol, esquivant les salves de balles que crachaient l'arme humaine. Dès qu'il put, il se redressa et emprunta une intersection afin de revenir en courant vers le dos du major.

<< Planqué ! T'as peur d'un humain ? >>

Alik claqua des mandibules, il n'y avait pas à dire, cet humain savait l’énerver. Il chargea Freeman, poussant un grognement sourd. C'est alors que l'humain lança un coup de pied qui frappa le poignet de la main tenant Langue-Fourchue. Le pommeau vola et tomba vers l'un des corps des marines près de l'entrée. Alik n'eut pas le temps de réagir qu'un second coup de pied le frappa à la gorge, le faisant tituber en toussant. L'humain qui était au sol roula et reprit son habitude : il se mit à courir à travers les couloirs des serveurs. Il tira quelques balles, frôlant les plaques d'armure d'Alik qui le pourchassait inlassablement.
L'humain jeta alors son fusil contre une des parois et tira avec son pistolet. Les tirs rebondirent sur les parois des serveurs derrière Alik, la manquant ou touchant ses épaulettes, faisant vaciller son camouflage dans une vision d'horreur.
L'humain tourna alors et fonça sur Alik, comme pour une tactique de la dernière chance. Bien que sans son épée, Alik possédait toujours son couteau à plasma et était redoutable au corps à corps surtout contre un humain. Alik balaya alors les jambes du marines, le faisant chuter au sol. Il attrapa l'homme par les épaules et le souleva, faisant flotter le corps humain. Freeman lui sourit alors, une grenade flash dans les mains. Alik paniqua en voyant la grenade et lança le marines en avant. La grenade tomba au sol et alors qu'Alik tentait de fermer les paupières, le puissant flash l'aveugla temporairement. Un violent choc le fit basculer en arrière en perdant son casque et alors qu'il retrouvait la vue, Alik aperçut le major le chevauchant et tenant dans son bras levé, son couteau de combat...

Alik rabattit des bras le plus vite possible mais pas assez vite pour stopper le geste de l'humain complètement. Le major visait la tête, sans doute pour atteindre le cerveau en passant par un oeil. Les bras du Sangheili déplacèrent et ralentirent légèrement le couteau, tailladant violemment l'avant du crâne d'Alik. Le Sangheili banda alors ses muscles supérieurs, lui donnant la force d'éviter l'éborgnement. L'humain appuya cependant ses deux mains sur le pommeau du couteau, replongeant la lame juste après l'oeil gauche beaucoup plus profondément qu'avant l'oeil... Alik frappa alors les poignets de l'humain, le forçant à lâcher prise sur l'arme. Au moment où le couteau touchait le sol, Alik releva ses épaules violemment, repoussant le major au sol devant Alik. Le Sangheili se releva, du sang violet coulant abondamment de sa plaie au visage...

Alik claqua alors trois fois des mandibules preuve de son grand énervement et hurla en regardant l'humain, sortant son couteau à plasma. Il se jeta alors sur Freeman, plongeant sa lame dans son épaule gauche... L'humain hurla de douleur, avant de sortir de sa veste tactique une autre grenade de la forme de celle déjà lancée auparavant. Alik se jeta en arrière, devinant la future explosion. Mais ce ne fut pas un flash qui sortit de la grenade mais un épais nuage de fumée. Alik hurla, il s'était fait avoir par cet humain. Il se dirigea alors dans la fumée, afin de savoir où était le major. Mais quand la fumée disparut, il n'y avait plus personne... Alik entendit un autre bruit d'explosion et vit cette fois le nuage à l’intérieur du couloir d'entrée. Alik ordonna aux SpecOps de poursuivre l'homme mais il n'entendit que différents coups de feu au loin en guise de réponse, ce guerrier humain était un adversaire redoutable, c'était certain. Il retourna en direction de l'entrée, après avoir stoppé son saignement au visage, il serait marqué à vie, une cicatrice de plus... Il arriva au niveau du pommeau de Langue-Fourchue et lança alors une transmission à tous les covenants présents aux alentours de la base :

<< Guerriers ! Il est temps ! Passez à l'offensive !!!! Crinière-Fracassante, oubliez votre objectif ! Rejoignez-moi par l'un des escaliers alternatifs ! Jiralhanae Arakeus ! Menez votre mission à bien et descendez au plus vite ! Les choses devraient bouger rapidement ! Pour le Grand-Voyage ! >>

Il activa ensuite son camouflage et entama la recherche de la moindre irrégularité sur les murs ou le sol...

_________________






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Hicks
Banni
avatar

Nombre de messages : 219
Localisation : Affronte les Fantômes de son passé - [Inconnue]
Humeur : Froid, Calme, Patriotique
Date d'inscription : 18/06/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : ➢ M6D-Socom
Autre Compte : Amy
Arme n°2 : ➢ ➢ SRS99C-S2-AM (Custom)

MessageSujet: Re: La base   Mer 18 Juil 2012 - 22:14

NOTE DE MJ : CE POST EST CONSIDÉRÉ COMME UN FLASHBACK CAR A L'HEURE ACTUELLE, L'INFIRMERIE EST SOUS L'ASSAUT DES COVENANTS. MERCI DE FAIRE PLUS ATTENTION AUX POSTS DES AUTRES.


Il n'y avait plus de mission proprement parlé le seul but de Ryan était de fuir cette foutue planète qui était entrain de se consumer à petit feu. Hicks avait été placé sous les ordres du Sergent Eagle, un ODST fraichement largué c'était mieux que rien.

Ryan, suivi de près par la 1ère classe Ed, se dirigeait vers l'infirmerie au 1er sous sol de la base, car on ne dirais que les infirmiers n'on pas compris qu'un bandage ne fait que masquer la blessure. il regarda Ed à travers sa visière translucide, il avait les yeux vide de tout sentiment, Engagez vous qui disait vous verrez du pays.

- On va à l'infirmerie au premier sous sol s'exclama Ryan en voyant Le bras de la 1ère classe se transformer en fontaine de sang.

- Heing

- C'est là que se trouve le sergent voltir, et on pourra soigner ton bras.

Ryan continua à descendre les escaliers regardant derrière lui pour vérifier que la 1ère classe le suivait bien.
L'infirmerie était pleine au delà du possible, des civils des marines, ODST tout le monde était la baignant dans leurs propre sang, Ryan avait été habitué à ce genre de tableau, il se dirigea vers son nouveau supérieur pour prendre ces ordres, à quoi bon respecter les ordres si ils se contredisent eux même mais la question n'était pas la.

La 1ère classe Hordika qui était sous son commandement avait commis une faute irréparable qui ne passerait surement pas auprès de la cour martial ça seule chance était de faire le boulot pour lequel il c'est engager, sauvez des vies, Ryan enleva son casque histoire de pouvoir respirer de l'air frais et dit au sergent Eagle.

Sergent Hicks de la 127ème aéroporté, j'ai cru comprendre que vous aviez besoin de renfort ?

- Il n'y a que vous ?

- Non il y a aussi la 1ère classe tout le reste du groupe et mort à l'hôpital, je n'ai aucun ordre autre que de vous aider à protéger la base. Alors c'est quoi le topo ?

Ryan attendait que le sergent qui venait d'être fraichement nommé chef d'unité lui donne les directives de mission, en plus d'un briefing de la situation.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arakeus
Jiralhanae, Major Domo
avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 11/07/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 :
Autre Compte :
Arme n°2 :

MessageSujet: Re: La base   Jeu 19 Juil 2012 - 2:47

Arakeus chargea à l’intérieur de l’infirmerie. Son sang bouillait dans ses veines et il avait soif de sang comme rarement auparavant. Un humain en tenue ample et blanche se jeta sur lui avec un outil pointu et apparemment inoffensif. Les humains appelaient ça une «seringue». Arakeus grogna de plaisir et l’attrapa par la gorge. Il déchargea alors toute sa force dans un coup de poing droit dans son visage. Visiblement les têtes humaines n’étaient pas très solides et le Jiralhanae éclaboussa une large zone autour de lui, y compris le visage du Kig-Yar à ses côtés qui poussa un grognement de plaisir. Arakeus lança le cadavre au charognard. Néanmoins un groupe de défense humain les attendait un peu plus loin dans la salle. Ils avaient des armures de différentes couleurs et formes, des branches différentes surement. Le Jiralhanae avait rarement vu ces soldats en tenue noire et sombre. Ils étaient peu, donc soit en voie d’extinction ou soit plus rares et donc plus expérimentés.

Les voyant se rapprocher, Arakeus décida de faire un maximum de dégâts civils pendant que les autres covenants derrière lui s’occupaient des soldats. Il se mit alors en position de charge et s’élança dans les brancards biens alignés contenant tous les blessés humains. Dans la foulée il renversa –et tua très probablement- une douzaine de personnes blessées. Comme connectés, tous les autres blessés de la salle poussèrent des gémissements de peur. Les balles fusèrent alors dans tous les sens, ainsi que les projections de plasma. Tous les humains, blessés comme valides furent pris de panique.

Sans plus attendre, le géant de trois mètres s’élança dans le tas de soldats présents dans cette infirmerie. Il n’avait pas réfléchi et du encaisser quelques tirs. Cependant, la masse s’était écartée et la brute n’en avait attrapé que deux, qu’il claqua violemment l’un contre l’autre plusieurs fois jusqu’à ce que ce fluide vital écarlate jaillisse des deux humains dans divers craquement d’os. Puis il écrasa les deux cadavres contre un mur à côté de lui, encore et encore …
Le monstre poussa alors un cri qui résonna dans toute la sale, un cri de victoire et de manque. De manque de sang. Toujours plus de sang. Ce même sang qui s’injecta dans ses yeux, signe que la haine et la violence de ses ancêtres lui montaient au cerveau, pour l’animer d’une force et d’une rage digne d’un vrai guerrier Jiralhanae.
Un des ODST présent jeta une grenade aveuglante près de lui, et il n’eut pas le temps de protéger ses yeux. Le colosse poussa un cri de rage. Il devenait incontrôlable. Il se mit à frapper les murs autour de lui, attraper un brancard muni d’un blessé et de le jeter à travers l’infirmerie dans un autre cri de rage. Il chargea au hasard, plus souvent les humains, qui avaient déjà suffisamment de fil à retordre, complètement fou. C’était la confusion totale dans cette infirmerie, surtout à cause des attaques sauvages et désorientées de la brute.

Cette même brute qui piétina un Unggoy et envoya valser encore plusieurs brancards dans des directions complètement aléatoires avant de retrouver la vue. Epuisé, Arakeus dû se résigner à faire la guerre de manière plus traditionnelle. Il se rapprocha des forces du Covenant et dégaina ses deux Spiker pour envoyer des nuées de piques sur les humains qui renversèrent des brancards, parfois utilisés, pour se mettre à couvert. Arakeus dû en faire de même car il avait quelques blessures à soigner. Son attaque suicide avait été dévastatrice mais son corps avait encaissé quelques balles.
Pendant qu’il s’étalait une sorte de pommade naturelle de Doisac, la bataille faisait rage autour de lui. Covenants et humains s’entre déchiraient pour la survie ou la mort de tous ces blessés.
Prêt à y retourner, Arakeus fut interrompu par une transmission.

<< Guerriers ! Il est temps ! Passez à l'offensive !!!! Crinière-Fracassante, oubliez votre objectif ! Rejoignez-moi par l'un des escaliers alternatifs ! Jiralhanae Arakeus ! Menez votre mission à bien et descendez au plus vite ! Les choses devraient bouger rapidement ! Pour le Grand-Voyage ! >>


Arakeus regarda par-dessus le brancard pour évaluer la situation : Les humains étaient inférieurs en nombre par rapport aux forces du Covenant. Arakeus attrapa donc un Unggoy qui passait par là pour lui voler deux grenades à plasma malgré ses protestations gutturales ridicules. Le Jiralhanae alluma les deux et visa les brancards des blessés. Tel était sa mission. Tuer les blessés.
Une quinzaine de vies disparaissaient dans une grande lueur bleue et de longs cris plaintifs. Le Jiralhanae décida donc de charger en direction du niveau inférieur pour rejoindre Alik‘Azuraï. Beaucoup de blessés avaient été tués, il considérait sa mission comme remplie. Les forces du Covenant restantes arriveraient largement à prendre le dessus sans lui, et finir les soldats et invalides présents dans cette salle.

Il s’élança donc en direction des escaliers, encaissa deux tirs qui rebondirent sur son armure violine, et les emprunta à pleine vitesse essayant de retrouver le Sangheili qui l’avait contacté. Les niveaux inférieurs étaient sombres, plutôt mal éclairés et humides.
Au pas de course il traversa une salle éclairée d’étranges lumières vives, pour apercevoir le Sangheili au bout d’un tunnel, avec une pâte blanche étalée sur la face. Il avait été blessé.

-Je suis Arakeus, que s’est-il passé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Hordika
ODST, Sergent
avatar

Nombre de messages : 250
Localisation : Probablement dans l'espace ...
Humeur : d'humeur a sauter depuis l'espace.
Date d'inscription : 10/06/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Mitraillette SMG 7S
Autre Compte : Rell 'Ikiha
Arme n°2 : Pistolet M6C

MessageSujet: Re: La base   Jeu 19 Juil 2012 - 4:01

L'irruption de la brute avait sortit le première classe de son rêve aussi surement qu'un seau d'eau fraiche en pleine poire. Le docteur qui s'était jeté sur lui avec l'injection de morphine qu'il préparait pour un patient avait achevé de remettre ses neurones en place, et il avait tout de suite saisit son M6D, avait tiré deux trois balles et avait, plutôt que de se lancer dans un combat avec autant de dommages collatéraux autour, tenté de coordonner les civils a peu près valides pour qu'ils s'éloignent, pas dans le calme ça allait de soit, mais de manière a peu près organisé vers la sortie la plus proche, ainsi qu'un ou deux médecin. Mais même en tentant de raisonner ceux qui dans la panique faisant n'importe quoi, Ed ne pouvais éviter les morts. Il fit un bond de coté quand la brute lui fonça dessus, et le vit dégommer les brancards comme une boule de bowling dans un jeu de quilles. Plutôt que de se redresser immédiatement, L'ODST rampa rapidement jusqu'à un soldat non loin dont les jambes avaient visiblement souffert, et que les attaques covenantes n'avaient pas arrangé.

Toi, t'as pas de pot ... tu permet que je t'emprunte ça?
C'est pas ma journée ... Et oui, prenez les.

L'ODST sourit et pris la grenade flash que lui tendait le marine, avant de la dégoupiller, et de se cacher le visage. L'éclair qui emplit la salle un petit instant lui laissa le temps d'évacuer une ou deux personnes de plus, dont le première classe qui l'avait aidé ( était-ce bien marqué "mendoza" sur une de ses plaques? Edward n'en aurait pas juré, mais ce nom lui disait quelque chose ... Qu'importe. ) hors de la salle, tandis que la brute rendue folle par son aveuglement commençait a balancer ses gigantesques bras dans le vide, fauchant malheureusement plusieurs imprudents au passage. Grognant en tirant a lui, de son bras invalide, un homme dont la jambe ne lui permettait pas d'échapper seul a l'attaque du macaque géant, Edward tira plusieurs balles sur le Jiralhanae, qui finalement commençait a battre en retraite, sa furie ne couvrant plus les accès de douleur que pouvaient lui procurer les balles.

Une petite accalmie dont Ed profita pour tenter de faire entendre raison a deux civils planqués derrière un simple brancard renversé lui permit de constater que le bandage sur son bras était de nouveau en piteux état, et qu'il perdait du sang ... encore. Pestant dans son casque contre les covenants qui ne laissaient pas un instant de répit aux forces de l'UNSC, le première classe vit deux grenades plasma tomber comme au ralentit derrière le brancard en question et se sentit sauter sur le coté avant d'être proprement éjecté de la salle par le souffle de l'explosion. Percutant durement un mur, L'ODST retomba a terre en priant étrangement pour que les autres ne soient déjà plus là, et se remis difficilement sur pied, son M6D pendouillant mollement dans sa main tremblante. Au moins une trentaines de civils et de militaires venaient de perdre la vie dans cette infirmerie ... et pas lui ... Pourvu que ça dure. Ou plutôt que cette boucherie s'arrête. Hagard, il alluma sa liaison com.

A toutes les unités encore en vie, l'infirmerie du premier sous sol n'est plus sous nôtre contrôle, pas la peine de tenter de s'y faire soigner. Le bilan humain est lourd et les covies sont toujours dedant, besoin urgent de renfort ... Si quelqu'un m'entend.

Baissant le bras avec découragement, L'ODST vit a quelques pas de là un kig yar armé de deux coutelas qui regardait ses blessures avec un frisson ... mais pas de dégoût ou de peur. un frisson d'exitation. Qui traversa également l'échine du première classe. Si il fallait défendre sa peau ... Alors il le ferait. Il posa posément son M6D a terre, sachant qu'il ne pourrait pas de toute manière s'en servir convenablement, et sortit son couteau de combat pour faire signe a la créature d'approcher. Il était né dans le combat. A main nue, a l'arme blanche, a la barre de fer, tout ce qu'il avait pu trouver dans les rues du bidon ville où il avait grandit. Et au final, il se retrouvait là, a défier un être bien plus chétif que lui, mais également en bien meilleur état ... Rien n'avait changé au final.


_________________



"On m'a dit un jour que j'étais con. A celui qui un jour m'a dit cela. A tous ceux qui me l'ont dit par la suite. Et à tous ceux qui l'ont pensé.
Je. M'en. Fous.
Merci."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La base   

Revenir en haut Aller en bas
 
La base
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Noble Forestier:deux armes de base c'est possible ?
» [MOC] Base Xion
» BASE DE DONNEES : NUMERO STICKERS sur PCBS TAITO
» Livre de base + supplément Cadwallon à vendre
» The Babylon Base

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Halo Fight :: Scénarios :: Archives des scénarios :: Barren-
Sauter vers: