Forum Rpg sur l'univers d'Halo
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La base

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Max Kelrod
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 145
Age : 25
Humeur : ...
Date d'inscription : 18/04/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : DMR
Autre Compte :
Arme n°2 : M6C Socom

MessageSujet: Re: La base   Jeu 19 Juil 2012 - 10:52

L'escouade de Kelrod s'était stopper. Un bruit de d'affrontement proche se faisait entendre. Max desserra le poing et ordonna à ces hommes d'avancé prudemment. La salle des générateurs n'était qu'à quelques mètres.

-Qu'es ce que...

Maintenant c'était des hurlement qui se faisait entendre, Les marines se précipitèrent dans la pièce et tombèrent nez à nez avec un groupe de Spec Ops, au prise avec une groupe de marines. Il engagèrent à leur tour la bataille et prêtèrent main forte à leurs alliés. Max retourna une table et se mit à couvert derrière celle-ci. Il constata que 3 Elites avait été éliminer avant leur arriver, malheureusement, 4 marines avait subit un sort similaire. Max sortit de son couvert et tira en direction d'un alien déjà affaiblit par les tirs de fusil d'assaut. Le bouclier céda, le sergent visa directement sa tête. L'Elite s'effondra dans une gerbe de sang.
Il n'était plus que 5... 4 en fin de compte. Le caporal Sorince venait d'éclater l'un d'eux à bout portant avec de la chevrotine calibre 8. Leur boucliers était plutôt faiblard, c'était à exploiter. Une décharge à plasma rafla le tête de Max qui se remit à couvert derrière sa table. Les covies abattaient sur les marines un véritable déluge de feu avec leur répéteurs plasma. Les soldats du CSNU n'était plus que 8. Ils avait tout de même l'avantage du nombre.

-Caporal, munitions perforantes ! Gareb avec moi, les autres répartissez les vous, affaiblissez leur boucliers au moment de la surchauffe et concentrer vos tirs !

Tout les marines acquiescèrent. Quelques seconde plus tard, les Elites se mirent à couvert pour laisser le temps à leurs armes à plasma de refroidir. Max et Gareb profitèrent du tir de couverture de leurs alliés pour changer de position. Un spec ops, à couvert derrière un mur, se prit un tir de suppression de la part des deux hommes, ce qui le poussa à quittez son couvert. Son bouclier, déjà affaiblit par les tirs de fusil, céda ensuite sous les balles de MA37 et pour finir une cartouche de calibre 8 lui perfora le ventre.

-Au suivant !

Quelques minutes plus tard, le nombre l'avait emporté. Les marines sortir à découvert et se regroupèrent. Gareb toucha le cadavre d'un Elite du pied.... mort, comme les autres. La salle des générateur était sauvés pour le moment. Max se dirigea vers les commandes des générateur, pour vérifier qu'elle n'avait pas était endommagé ou saboter. Les marines de l'autre escouade savouraient cette petite victoire.

-Oh ouais bordel, on les a eu !
-Il sont pas si coriace que ça franchement.

Gareb avait l'air inquiet, il cherchait quelque chose, une 1ère classe s'approcha de lui, visiblement intriguer.

-Vous allez bien ?
-Il manque 1 cadavre...
-Quoi ?!

Les panneaux de contrôle semblait en bonne état. Cette unité covenantes avait surement été laisser ici pour tuer tout ce qui s'approcherait. Max leva son DMR et appuya sur le bouton d'éjection du chargeur, puis remit un plein. Alors qu'il était en pleine réflexion, il vit quelque chose d'étrange. Le mur, juste à sa droite, saignait.
Kelrod fixait avec attention la déformation qui se trouvait à environ 1 mètre de lui. Il ne bougea pas d'un poil et l'Elite camouflé non plus. Qu'attendait il ? Il était pourtant clair qu'il était repéré et pourtant il ne bougeait pas. Max décala légèrement son pied, pour essayer de faire face à son ennemie. Mais au même moment L'Elite, armé d'un fusil à plasma, Désactiva son camouflage et lui asséna un coup violent à la poitrine. Cependant, Max avait eu le réflexe d'amortir le choc avec son fusil, cela ne l'empêcha pas de volé sur plusieurs mètres.

-Euh, un ptit coup de main ?

Le survivants spec ops ouvrit le feu sur le sergent, qui esquiva le tir en roulant sur le côté. L'Elite hurla de colère avant de se faire littéralement cloué au mur par le reste des marines. Max se releva péniblement, vérifia l'état de son fusil, craignant qu'il soit tordu, mais non. Il souffla et activa ensuite sa radio.

-Sergent Kelrod à Colonel Avenstal, salle des générateurs nettoyer, demande de renfort sur notre position, on continu la dératisation.

Le Caporal de l'autre l'escouade s'approcha du sergent, voulant être sûr qu'il allait bien. Une erreur de sa part...

-Sergent vous êtes blessé ?
-Occupez vous de votre cul, restez ici avec vos hommes et attendez les renforts. Les autres on se bouge !


Max s'essuya le front et il quitta la pièce en compagnie de son escouade. Il empruntèrent un escalier et descendirent d'un niveau. Dans le couloir, ils s'aperçurent que le groupe de spec ops était important, enfin plus maintenant, plus loin une escouade de helljumper s'était fait décimer.

-Qu'es ce qu'ils foutaient là ceux là ?
-Aucune idée, mais ils auront au moins eu le mérite d'avoir envoyé deux de ces salauds en enfer avec eux.
-Le mérite... quelle blague ! mérite ou pas ils sont morts, c'est tout.
-Oui mais...

Le sergent venait à nouveau de lever le poing, il avait entendu quelque chose, des... bruit de pas. Il fît des signes rapide et en silence. Les membres de son escouade se dissimulèrent, soit dans l'ombre, soit à couvert derrière les quelques caisses qui se trouvaient dans le long couloir. Max mit son DMR en joue. Les bruit de pas se rapprochaient, rapidement. Dans les secondes qui suivirent, un homme fît son apparition à l'angle du couloir, l'épaule ensanglanté. Max le reconnu immédiatement.

-Baissez vos armes !

Ils s'exécutèrent. Max sortit de l'ombre et se dirigea vers l'homme blessé pour lui prêter assistance.

-Major !

Le sergent l'aida à s'assoir contre le mur et examina sa blessure à l'épaule, c'était moche, moche et profond. Kelrod demanda Gareb quelque chose et la seconde d'après, le Major grognait de douleur à cause de l'injection de mousse biochimique.

-Caporal, Gareb couvrez le couloir, allez y au lance grenade si il le faut. Sorince, chevrotine, même si je sais que j'ai pas besoin de vous le dire.
-A vos ordres !
-Hmpf, ok ok...

Max se tourna ensuite vers Freeman.

-Qu'es ce qui c'est passé là bas bon sang ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mira-048
Service de Renseignement de la Navy, Black Spartan
avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 13/07/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Carabine MA5K + FMJ
Autre Compte :
Arme n°2 : Fusil à pompe T5S

MessageSujet: Re: La base   Jeu 19 Juil 2012 - 12:28

L'objectif de la guerre n'est pas de mourir pour son pays, mais de faire en sorte que le salaud d'en face meurt pour le sien.

Général George Patton

"5... 4... 3... 2... 1... Ejection" Le pod surgit à plusieurs de centaines de kilomètres par heure des entrailles du croiseur. Sa destination ? La base militaire du CSNU en place sur Barren. Son passager ? La Black Spartan M-01. C'est à dire moi. Je regardes les étoiles qui défilent devant mes yeux, le tout agrémenté des explosions des chasseurs ou par les sillages de fumée laissaient par les missiles Archer. Une rafale de 50mm frôla mon véhicule et vint claquer contre un Séraphin Covenant qui plongea vers la surface, moi derrière lui. Ma mission n'était pas bien difficile, sécuriser le niveau -5 de la base. Dans le fond rien de bien méchant. Et pourtant j'allais découvrir que si.

Le frottement contre le pod s'accentua et il dériva de sa trajectoire. Comme tout ODST ou soldat usant de ce type d'insertion tactique je me laissais aller par la technologie et la nature. Mais je n'avais pas peur, aucune peur à vrai dire. C'était quelque chose de normal pour les Spartan III. Et encore plus pour les membres du SRN en particulier les Black Spartan comme moi. Le parachute s'ouvrit et je vis la base s'éloigner de moi. Déjà le pod semblait parti pour bien se poser et j'en étais heureuse. Je pris le petit pendentif que je gardais dans ma sacoche et le lissai avec délicatesse malgré mon armure. Dima me manquait déjà. Avant mon départ, après de courtes retrouvailles, il m'avait offert ce bijou qui représentait une croix et le fils du Seigneur Jésus. Jamais je n'avais appris à croire en une force supérieure. Car j'en étais une. Mais je respectai son cadeau. Et sa croyance car je l'aimais. Sous mon casque teinté en noir je souris faiblement et rangeai mon collier dans sa sacoche. Le sol approchait à grande vitesse.

Le choc fut plutôt dur mais mon entraînement prit le dessus et en quelques secondes je fis sauter la porte du pod, roulait au sol et dégaina mon arme. Je balayai en quelques secondes les environs. Quelle chance ! J'étais tombée dans un petit ravin. Au moins je ne me fis pas canarder de tous les côtés à mon arrivée. Mais les Covenants n'étaient pas loin alors que la base se trouvait à presque trois kilomètres à l'est ! Un bruit d'armes automatiques me fit sursauter et je me retournai. Par delà le ravin j'entrevis trois Warthogs filant à toute vitesse vers l'abri que formait le renfoncement du véhicule. Je secouai la tête et courut vers eux. Deux Grunts dévalèrent la pente sur ma droite et reçurent une double rafale de carabine en pleine tête. La tête du premier éclata dans un feu de sang cyan et de chair fumante tandis que l'autre explosa dans un souffle de méthane malmené. Un des véhicules humains dérapa devant moi et un Sergent en sortit vivement.

"Sergent Hotler ! Quel est votre matricule ?
- Black Spartan M-01 soldat. Garde à vous ! Repos ! Je suis ici sur ordre du SRN ! Amenez moi tout de suite à votre officier de commandement !
- J'voudrais bien ma petite dame mais comme vous le voyez on essaye de survivre. Escouade 9, ou plutôt ce qu'il en reste. On peut pas rentrer comme ça à la base. Wow du calme !, rugit l'homme devant le canon de mon fusil pointé sur sa tête.
- Vous avez trois véhicules. C'est plus que suffisant pour nous amener à bon port non ?
- Mais ils sont trop nombreux !
- Vous êtes des Marines bordel ! Sergent vous êtes relevé de vos fonctions de commandement. Soldat préparez vous à partir!"

Je montai à la place du passager du premier véhicule tandis que le sergent remontait à sa place tout en maugréant dans son épaisse moustache. "Contact !" L'injonction fut crier alors que nous dépassions seulement le ravin. Plusieurs Grunts et deux élites jaillirent de derrière des roches et firent feu. Tout comme moi. Mes balles transpercèrent les chair des Grunts tandis que les tourelles rendaient un bruit sourd tandis que les Elites voyaient leur bouclier affaiblis pour finalement être haché menu par les balles de gros calibre. Une partie du voyage se déroula ainsi et bientôt nous vîmes l'entrée de la base. Ses brèches et les restes des soldats. "Apparition !" Trop tard. L'énorme boule de plasma enflamée percuta de plein fout la formation. Un des véhicules explosa dans un souffle mortel de débris et autre shrapnels. Le deuxième vint percuter un roc et s'arrêta net. Quelques secondes plus tard les marines gisaient, morts, sur la sable du champ de bataille. Notre véhicule vint percuter un des murs de la base et je fus sauvée des tirs par le warthogs. Le sergent et l'artilleur eurent moins de chance et je ne pus activer mon camouflage actif. Je me relevais devait un Grunt surpris de me voir vivante et le canon de mon fusil à pompe lui éclater son masque à oxygène. Tandis qu'il suffoquait j''ouvrais une cinquantaine d'autres trous dans le corps de son homologue. Lentement mais sûrement je m'approchais des hangars humains. Une mitrailleuse de 50 me repéra et m'ouvris le chemin jusqu'à une corde lancée par un groupe de marines. Arrivée en haut je laissai tomber la corde providentielle et remerciai les marines qui me répondirent en tirant une rafale sur les Covenants en contrebas. Maintenant j'allais devoir trouver l'agent dormant présent dans la base...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Freeman
Rebelles, Traître, Ancien Marines des Forces Spéciales
avatar

Nombre de messages : 958
Age : 36
Localisation : Là où les combats sont !
Humeur : Tendus
Date d'inscription : 18/11/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : MA5B
Autre Compte : Rex - 98
Arme n°2 : M 90 (/ couteau)

MessageSujet: Re: La base   Jeu 19 Juil 2012 - 13:57

Décidément, se salopard ne voulait vraiment pas crever devant lui. John se demanda si la même pensée était présente dans le covenant, le M6C, maintenant vider de son contenu fut jeté sur le coté. Freeman regarda de nouveau le couloir et vit les miroitement apparaitre et avancer rapidement. John n’eut qu'une pensée sur le coups, celle d'un covenant du nom de Khor. L'humain se mit alors aussitôt à courir tête baissé sur l'enfoiré qui tentait de s'approcher de lui. Qu'es ce qu'il pouvait bien faire ? Apres tout, il ni avait plus d'arme à part un couteau et ne semblait que limité dans le suicidaire. Le marine fut assez prêt pour discerner la tête malgré les miroitement, puis se fut au tour du plafond d’être analysé. Le militaire n’eut pas le temps de se relever que le covenant le souleva, par les épaules permettant au marine d'attraper une grenade de son ceinturon.
Lorsqu'il fut fasse à la créature, John ne put s’empêcher de sourire tout en relevant son avant bras et en lâchant une petite remarque.

<<Je vais te faire briller les yeux...mocheté>>

John remarqua le regard de l'élite, puis fut soudainement éjecter en arrière. Le major toucha à peine le sol qu'il fit deux roulade, se rattrapant de ses mains et de ses pieds, une jambe tendus tout en ayant l'autre fléchit prêt à bondir. Freeman crut voir la lueur aveuglante de la grenade, comme pour signaler un départ, John partit aussi sec. Le militaire passa alors entre deux rangés de personnes dont randy faisait partit. Ils étaient six à hurler un "This Is FREEMAN". John usa toute sa force et sa vitesse, bondit pour s'accrocher au cous du sangheili, recroquevilla ses jambes et percuta le torse armuré du reptile de ses genoux qui perdit l'équilibre et s'effondra, John se rattrapa avant de risquer de tomber trop en avant. Il récupéra alors son couteau et tenta de lui crever l’œil. Après tout... un de ses frères avait tenté de le lui crever.

<< Oeil pour Oeil >>

John leva son bras et tenta d'abattre son couteau sur la tête du sangheili ayant perdu son casque, la créature avait alors rabattue ses bras mais pas assez rapidement car le couteau commença à percer la peau du "visage" ou plutôt du crane. Alors que le couteau était sur le poings de le rendre borgne, Alik banda ses muscle et souleva la lame de quelques millimètres. John y mit alors tout son poids et réussi a descendre de nouveau le couteau qui rentra plus profondément dans la chaire du covenant mais évitant l’œil. Soudain le soldat extraterrestre frappa ses poignets qui lui firent lâcher son arme. John fut alors éjecté en arrière par la puissance de l'alien.
John se releva aussi sec et tenta de partir en courant, il était désarmé pour de bon. Soudain le covenant se jeta alors sur Freeman, plongeant sa lame dans son épaule gauche, le Major hurla de douleur quand la lame le traversa, avant de prendre de son ceinturon une autre grenade à la forme de l'autre utilisé. Alik se jeta en arrière, certainement pour éviter la future explosion. Mais ce ne fut pas un flash qui sortit de la grenade mais un épais nuage cachant alors la fuite du soldat blessé. le covenant hurla, il s'était fait avoir par John, et le militaire tenta de courir plus rapidement pour éviter d’être taillé en pièce. Quand il arriva à la porte des serveurs il jeta alors une grenade Fumigène, après tout il pouvait être avec une équipe.
Une fusillade éclata plus loin, alors qu'il passait la porte d'un pas pressé traversant le brouillard noirâtre, il entendit des grognement dans la fumée et continua son chemin en espérant passer inaperçue. Quand il arriva enfin à la fin d'un couloir, le militaire tomba alors sur des marines.

John arriva sur la position du Sergent Kelrod, la douleur à l'épaule devenait insupportable et le Major se rapprocha lentement d'un mur alors que le sergent se rapprochait de lui. Alors que le major s’asseyait dos au mur, glissant le longs de la parois soutenu par le sergent, le militaire le remercia d'un signe de la tête avant de chercher de quoi manger... Il avait faim, terriblement faim. John chercha dans une de ses poches avant de faire signe à un soldat de lui refiler un emballage en aluminium devant lui. Lorsqu'il reçût le paquet, il grogna de douleur. Non pas que le paquet était difficile, mais l'ajout de manière anarchique de la mousse biochimique. Quand la douleur passa, Freeman teint la barre vitaminé d'une main, l'ouvrit avec un coups de dents avant d écarter le papier de la nourriture. Quand il s’apprêta à le manger, le sergent lui posa la question la plus stupide du moment.

<< Qu'es ce qui c'est passé là bas bon sang ?! >>

John le regarda assez étrangement, entre le sentiment d’être prit pour un imbécile et celui de vouloir tout lui expliquer. John hésita un court laps de temps, une seconde, puis lui répondit.

<< Sergent, les serveurs sont tombés, j'ai du en raser la moitié à coups de MA5B et d'épée... Écoutez sergent, je viens de sortir d'un piège parfait, se salopard à descendu deux types, j'ai perdu mes armes une à une, j'ai failli lui crever un œil au couteau, il ma planté quelque chose dans l'épaule... si je n'avais jamais eu ses amélio... >>

John ne continua pas sa phrase et tenta de se relever en s'aidant de la paroie. Quand il fut enfin debout il demanda une arme, on lui tendit alors un DMR. Freeman bougea légèrement son épaule douloureuse et avança.
<< Messieurs, on se tire au Générateur... Si ses salopard sont arrivé au serveurs, je suis étonné qu'on est aucun problème... Qu'es ce que vous foutez encore là ? GO GO GO ! >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dar 'Lauc
Keg-Yarn, Major Domo
avatar

Nombre de messages : 42
Age : 96
Localisation : Parti égorger quelque chose
Humeur : N'est toujours pas d'humeur à mettre sa putain d'humeur
Date d'inscription : 22/04/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil à faisceau de particule type-50
Autre Compte : Carl Sorince
Arme n°2 : Fusil à plasma type-25

MessageSujet: Re: La base   Jeu 19 Juil 2012 - 18:27

Alors que Dar'Lauc s'apprêtait a plonger sur la civile, l'odeur de celle-ci l'avait attiré, il l'avait déjà vu, a l'hôpital, lors de la course poursuite, quelque chose attira son regard...

Derrière elle, un homme en noir, blessé, une proie facile, mais déjà bien plus honorable que la civil...Les hommes en noir était les troupes de choc des humains, il le savait...Ce tournant vers la femelle il lui intima l'ordre de fuir d'un simple grognement...Enfin un vrai combat, inutile d'aveuglé une proie isolée, surtout si celle-ci n'était armée que d'un simple couteau, il abandonna donc l'idée d'utiliser une nouvelle fusée.

Ce mâle humain le défiait...Quelle douce naïveté...L'écorcheur avait commencé a ce battre bien avant que cet imbécile naisse, a peine sortit de l'œuf, il avait du dévoré ses frères pour assouvir sa soif de sang, plus tard, dans les jungles de sa propre planète, nombreux avait été ses semblables qui l'avait défié...Aucun n'avait survécu longtemps, quelques uns, mais peu...Dar'Lauc écarquilla les yeux, dévoilant entièrement leurs coloris rouge sang, l'homme campait sur sa position, tant mieux...Autour d'eux, les derniers humains fuyaient, laissant place a un savoureux silence.

L'homme voulait ce battre a armes égale, son pitoyable couteau en mains, il lui faisait signe d'approcher.

A armes égales...Dar'Lauc hocha la tête, désactivant ses coutelas...Si il tuait cet homme, ce serait a coup de griffes, lui laissant ainsi le temps de comprendre son erreur lorsque l'écorcheur commencerait a lui déchiré le ventre.

Ce mâle, sa peur n'était pas palpable...Etait-il idiot? Ou simplement désespéré...Dar'Lauc fit un pas vers lui.

Les deux combattants étaient séparé par trois mètres de distance, si l'homme campait sur ses positions, l'écorcheur aurait l'avantage, il n'avait qu'a bondir pour l'atteindre...Si l'homme avançait, cela ne changeait rien, dés qu'il aurait fait un pas, Dar'Lauc plongerait pour l'empêché de prendre trop confiance en lui...Cet homme n'était pas un prédateur, pas dans son état actuel, il semblait même que celui-ci le confonde avec un kig-yar banale...Comme pour lui rappeler sa véritable nature, Dar'Lauc ce redressa, dévoilant ses deux mètres de haut, les plumes noirs de sa crinière s'hérissèrent alors qu'il commençait a grogner, il employait déjà cette technique sur sa planète, c'était une façon d'intimider son adversaire...L'homme fit un pas.

Grave erreur.

Dar'Lauc plongea, rapidement, très rapidement, son adversaire leva son couteau en direction de la tête de l'écorcheur, celui-ci planta ses griffes acérées dans ses poignets, l'humain hurla et tomba a la renverse, malgré la douleur, il ne lâcha pas son arme...Dar'Lauc du encaisser un pitoyable coup de casque porter par cet ennemi blessé...Enfonçant plus profondément ses griffes dans la chair de sa cible, il ce décida à utiliser sa mâchoire...

Ainsi posté, il pouvait facilement en finir, mais l'écorcheur voulait que l'homme soit totalement a sa merci, alors il planta ses crocs dans son avant bras droit...Profondément...l'inconscient hurla de nouveau et lâcha son arme...Enfin, les réjouissance commençait. Esquivant un nouveau coup de crâne de la part de l'humain désormais condamné, il retira ses griffes des poignets de sa victime et frappa celle-ci au niveau du visage, prenant soin d'arraché son casque qui roula plus loin dans la salle...La trace de ces griffes était visible sur le visage de sa proie, deux traces sanglantes, elles traversaient son visage, allant du coté droit du menton aux front en passant par le nez...Sa y est, sa proie abandonnait, l'écorcheur sentait les muscles de celle-ci ce détendre...Il ne relâcha pas son attention pour autant...Et grogna dans sa langue.

"-Mon nom est Dar'Lauc, stupide proie, inconsciente proie, je t'ai humilié, je t'ai fait souffrir... Mais...Ton sang, ta chair n'est pas digne de moi."

Puis assénant un coup de tête brutale a la proie immobile, il le laissa sombrer dans l'inconscience...Mais il avait des ordres...Arakeus, le Jiralhanae l'attendait et il n'avait que faire de ce pitoyable repas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alik 'Azuri
Sangheili, Maître de l'inquisition
avatar

Nombre de messages : 597
Localisation : Inconnue
Date d'inscription : 17/04/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Langue Fourchue
Autre Compte :
Arme n°2 : Dague à énergie

MessageSujet: Re: La base   Jeu 19 Juil 2012 - 19:33

Alik parcourait à nouveau la salle des serveurs, cherchant la moindre faille dans les murs, le moindre indice lui permettant d'avancer. Il y avait quelque chose derrière ces murs, il en était certain.

Il continua sa recherche pendant quelques minutes, avant que ses deux SpecOps ne lui signalent une présence alliée. Alik se retourna et arriva à l'entrée de la salle, observant une brute arrivée, accompagnée d'un Keg-Yarn et de trois petits unggoys.
La brute s'approcha d'Alik, ignorant les deux SpecOps et déclarant :

<< Je suis Arakeus, que s’est-il passé ? >>

Alik analysa la créature, elle était grande et semblait forte, une aura meurtrière filtrait du mastodonte.

<< Une bataille un peu plus sévère que les autres, Major Domo. Comme vous apparemment. * il désigna la plaie au bras que la brute n'avait même pas remarquée * Venez ici, je vais vous soigner, je préfère que mes guerriers soient aptes à 200% avant le prochain combat. De plus, je vais mettre votre force à l'épreuve Jirhalanee Arakeus. >>

La brute émit un léger grognement approbateur, visiblement content qu'un Sangheili lui parle avec respect. Alik faisait partie de ces rares qui ne se fiaient pas à la race pour approuver du respect. Si un combattant était un traqueur ou un très bon guerrier, Alik le respecterait, indépendamment de son espèce. Il soigna donc la créature et se dirigea enfin vers le Keg-Yarn qui était aspergé de sang humain.

<< Vous avez l'air d'être un très grand chasseur, Keg-Yarn. >>

Le rapace poussa un grognement de plaisir en entendant cela alors que ses plumes vibraient. Alik avait maintenant une très bonne escouade, et il espérait bien mettre cela à profit à l'avenir. Il se retourna et demanda au petit groupe de le suivre, traversant la salle des serveurs, qui n'étaient d'ailleurs plus intactes. Ils passèrent devant les marines qui baignaient dans leur sang et le Keg-Yarn, qui se nommait Dar'Lauc, poussa un nouveau sifflement de plaisir pendant que la brute grognait également, partageant son sentiment.

Ils arrivèrent finalement devant un pan de mur et Alik se retourna, déclarant :

<< Qu'est-ce donc ?
- Un mur.

- * Alik fixa le grognard qui avait dit cela d'un air perplexe et observa Dar'Lauc lui jeter un regard meurtrier * Merci... Unggoy... Et bien c'est probablement la voie d'accès au niveau inférieur. Seulement la porte est bien trop lourde, et je n'ai pas le temps d'attendre que notre ingénieur détruise les systèmes d'ouverture. C'est là que vous intervenez, Poigne-d'acier. J'aurais besoin de vous pour déplacer la porte, ou la détruire. Pendant ce temps, Griffes-rapide et les unggoys se tiendront prêts, je ne sais pas ce qui peut se cacher derrière cette barrière. >>

Reculant, Alik observa la brute frapper de son poing sa main gauche et se mettre en position...

_________________






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eagle Voltir
ODST, Sergent
avatar

Nombre de messages : 206
Localisation : Terre, Cour martiale
Date d'inscription : 12/10/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : -Fusil a pompe M90
Autre Compte : Zatura Mulame'
Arme n°2 : -Lance-roquette M19 SSR MAV

MessageSujet: Re: La base   Jeu 19 Juil 2012 - 20:16

Eagle déchargeait son M6D devant lui, les traits de plasma sifflait dans l'air et il poussait ses hommes à combattre, l'ennemi avait submergé l'infirmerie telle une vague féroce et son escouade avait été décimée, il ne lui restait que quelques hommes avec lui, les autres étaient morts ou étaient partis avec les civils. Le chaos le plus total régnait dans le couloir et il était impossible de savoir qui avait l'ascendant, il savait seulement que si les covenants passaient, il ne mettrait pas longtemps à rejoindre les civils qui fuyaient. Il abattit d'un coup de pistolet un grognard qui laissa tomber sa grenade à plasma au sol... Amorcée. Le souffle de l'explosion tua les rapaces et grognards qui leur tirait dessus et Eagle s'appliqua à achever les survivants. Les élites s'étaient fait la malle, bizarre ça ne leur ressemblaient pas de fuir, ils devaient avoir un truc plus important à faire que de poursuivre les humains. Eagle reçut une transmission à ce moment :

-A toutes les unités encore en vie, l'infirmerie du premier sous sol n'est plus sous nôtre contrôle, pas la peine de tenter de s'y faire soigner. Le bilan humain est lourd et les covies sont toujours dedant, besoin urgent de renfort ... Si quelqu'un m'entend.


-Et merde c'est Hornika, bougez vous les gars ils ont besoin d'aide !

Il ramassa un fusil à plasma sur un cadavre et courut en direction de l'infirmerie, il devait sauver cet homme même si ça lui coûtait la vie, des ODST comme ça on en faisait plus. Il rentra dans la pièce et vit des grognards abattre les blessés hurlants, du coin de l’œil il vit un rapace quitter le corps inanimé de Hornika et partir en courant. Eagle fit signe à ses hommes d'entrer lentement, il se plaça derrière l'Elite responsable du «nettoyage » il lui enfonça son couteau dans la gorge, pendant que le fier guerrier covenant s'écroulait en bavant son propre sang, Eagle et ses hommes neutralisèrent les grognards qui fuyaient et les rapaces qui essayait de faire un semblant de résistance. Eagle cria :

-Trouver des armes et des munitions, rassemblez les blessés et prenez des brancards!


Il s'approcha du première classe qui gisait au sol, son visage était marqué de deux balafres, mais il respirait encore, Eagle le tira jusqu'à un brancard et ramassa un MA5B au sol, l'arme affichait 04 sur le compteur de munitions alors il préleva un chargeur par terre et l'arme émit un clic satisfaisant, il était prêt, il mit des hommes à la garde de la porte et lança un appel :

-Ici le sergent Voltir on a besoin d'aide pour transporter des blessés dans l'infirmerie, qui que ce soit filez nous un coup de main.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carl Sorince
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 636
Age : 22
Localisation : Planqué derrière mes hommes.
Humeur : Oh...Ohoh...Vous voulez vraiment savoir ce qui se passe dans ma tête?
Date d'inscription : 20/01/2011

Feuille de personnage
Arme n°1 : M45 TS
Autre Compte : Dar'Lauc
Arme n°2 : pistolet M6D SOCOM

MessageSujet: Re: La base   Jeu 19 Juil 2012 - 20:41

"-Caporal...Qu'est ce que vous faites?
-J'adresse un petit message aux éventuels nouveaux connards qui voudraient ce baladé ici..."

Terminant sa phrase, le caporal planta son couteau dans le crâne de l'élite mort, celui-ci avait été au préalable détaché du reste du corps de l'alien, Carl avait découpé ses mandibules et retiré ses yeux...Puis l'avait planté a hauteur d'homme contre un mur sous le regard ahuri de Gareb et Jeff...
Ce dernier les avait rejoins juste après le combat et lui avait fait un salut bruyant :

"-Hey caporal !"

Carl lui avait adressé un petit "salut" et avait repéré le cadavre d'élite sur sa droite...Puis il avait dégainé son couteau...Le début de conversation entre lui et Jeff c'était aussitôt terminé...

Alors qu'il observait le sang violet coulé le long du mur, Freeman c'était relevé et avait commencé un habituel speach...Trop occupé dans sa vision, Carl n'avait pas tout entendu...Néanmoins, il avait compris que Freeman avait eu des problème et que les générateurs c'étaient fait défoncé...Et qu'il fallait ce dépêché, s'essuyant les mains, désormais pleine de fluide corporelle violet sur son pantalon, il hocha la tête et fit signe aux autres de le suivre tandis qu'il commençait a courir en direction des escaliers menant aux générateurs, a moitié conscient, il ne ce rendit même pas compte qu'il ouvrait la marche et que donc, il était celui qui était le plus en danger.

Brandissant son fusil a pompe devant lui, il grimpa les marches rapidement, un étrange sifflement parcourait son crane...Le combat avec les spec-ops l'avait...Affaibli...L'autre était revenu...L'autre revenait toujours.
Pour une fois que c'était sur des aliens que sa rage passait, Carl n'allait pas s'en plaindre.

L'escouade derrière suivait, il avait remarqué l'étrange regard que freeman lui avait accordé lorsqu'il avait mutilé le crâne de l'élite...Peut-être ce faisait-il des idées...Il commença a ralentir.

Qu'est ce qu'il foutait a foncer de cette manière? Depuis quand ouvrait-il la marche? Il ce remit a foncer, après tout, les générateurs étaient censé être protégé par une autre escouade...Aucune raison de s'inquiété.

_________________
"Je me présente, Carl Sorince, sarcastique, cynique, cruel et schyzophrène...Passons maintenant à mes points négatifs..."-Carl Sorince, auteur du roman "moi, mon reflet, mes photos et encore moi."

"Il est normal qu'un sale gosse comme moi soit devenu celui que je suis désormais...C'est à dire un tueur mieux placé et mieux payé que les types biens."-Carl Sorince à propos de lui-même.

"Mes gars...Mes exécuteurs...Sont pas des héros. Non, pas des héros...Et moi non plus d'ailleurs. Nous sommes bien mieux. Nous sommes des tueurs de héros."-Carl Sorince à propos des sanglots.
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Hordika
ODST, Sergent
avatar

Nombre de messages : 250
Localisation : Probablement dans l'espace ...
Humeur : d'humeur a sauter depuis l'espace.
Date d'inscription : 10/06/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Mitraillette SMG 7S
Autre Compte : Rell 'Ikiha
Arme n°2 : Pistolet M6C

MessageSujet: Re: La base   Jeu 19 Juil 2012 - 21:28

ça y est, t'es content, tu l'as eut ta baston?
Ta gueule, laisse moi reprendre mon souffle et je t'explose ...


Edward releva la tête. Face a lui, 3 gosses de rues, qui jouaient tranquillement avec son sac. Crachant un petit jet de sang, le petit garçon serra le poings et se redressa un peu. Il avait la tête proprement en sang, la joue gonflé, et son arcade sourcilière lui donnait l'impression d'avoir été farcit avec du fil de fer barbelé ... Le sang qui coulait sur son oeil ne lui laissait pas beaucoup de doutes sur l'étendu de ses plaies. Tout son corps lui faisait mal en fait ... Mais dans son sac, il y en avait pour 50 balles de circuits électriques ... De quoi payer le repas d'anniversaire de sa mère ce soir. Serrant les poings, "le colibri" sauta sur un mur, rebondit et faucha le jeune le plus proche pour l'ammener a terre avec lui et lui faire violament percuter le sol avec son front. Se relevant dans une roulade, il para une droite, et répliqua d'un gauche qui fila droit au but dans la tête de son adversaire. Mais il n'avais pas eut le temps de se retourner qu'un coup de pied dans les côtes le déséquilibra, et laissa au gosse en face de lui le temps de se mettre sur ses pieds et de l'envoyer a terre d'un coup de boule. et une fois au sol ... il se fit matraquer de coups pendant un long moment, se repliant sur lui même, protégeant son visage, et attendant tout simplement que ça passe. Comme toujours. Et comme toujours, c'était passé. mais cette fois, il n'avait pas pu se relever tout de suite. Son corps lui paraissait trop lourd. Il avait trop mal. Fermant les yeux un instant, il sombra dans l'inconscience, entendant a peine le cri qui provenait de l'autre bout de la rue.

Il s'était réveillé dans son lit, pansé et changé, et s'était brusquement réveillé. Sa mère était a coté de lui, et leva les yeux de son livre.

... Désolé.
Marvin ... Tu as dormit presque deux jours ... C'était si important que ça pour toi?
Je ... Je me sent nul ... J'aurai du gagner ... J'aurais du me relever et -
Edward marvin hordika. Je te l'ai déjà dis. Tu sait te battre. Tu sait serrer les poings et te jeter sur ton adversaire. Tu sait encaisser. Mais tu en fait trop ... Il faut que tu apprenne a battre en retraite de temps a autres ...

L'enfant regarda ses mains pansés dans les draps blancs de son lit en fermant les yeux. Elle avait raison, comme toujours. Une fois de plus, il s'était emporté quand il ne fallait pas. Une fois de plus, il avait joué alors qu'il n'avait pas les bonnes cartes en main. Bien fait pour lui?

____


Une simple secousse sur le brancard suffit a faire se détendre comme un ressort Ed, qui fut arrêté par le bras d'un de ses collègues ODST fraîchement largués. Il se recoucha, et toucha son visage. Ses avants bras avaient étés pansés, de même que le biceps dont le bandage n'arrêtait pas de partir. Il sourit, sentant qu'il pouvais déjà presque se servir de son bras ... Même si dans le doute il n'en ferait rien.

Ca va laisser une sale marque.
On m'a aussi dit ça quand je me suis pris un coup de couteau sur la tronche quand j'avais douze ans ... Et que je sache 3 semaines plus tard il n'y avait plus rien. J'ai dormit combien de temps?

Se redressant et sortant ses jambes du brancard pour les poser a terre, Ed secoua une mèche de cheveux et observa les soldats présents a ses cotés. Un ou deux étaient rassuré de le revoir debout, les autres étaient occupés a évacuer des civils blessés ou autre. L'infirmerie était vide apparemment, et on avait barricadé la porte.

10 minutes, tout au plus ... Avec ce que vous vous êtes fait mettre par ce jackal, c'est étonnant que vous soyez déjà réveillé d'ailleurs ...
Pas le temps de dormir. Et pourtant, pour qu'un kig-yar *il plongea ses pupilles rouges dans celles du soldat qui le regardait en haussant un sourcil, surpris du ton et du terme employé* arrive a me mettre la pâtée comme ça au corps a corps, il faut vraiment que j'ai besoin de repos ... Enfin bon. On en est où de l'évacuation?

Sans laisser a l'ODST le temps de répondre, le sergent eagle s'approcha de lui, et Ed fit une esquisse de salut, même si son bras ne lui permettait pas de faire quelque chose de brillant.

_________________



"On m'a dit un jour que j'étais con. A celui qui un jour m'a dit cela. A tous ceux qui me l'ont dit par la suite. Et à tous ceux qui l'ont pensé.
Je. M'en. Fous.
Merci."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Van 'Rashakee
Sangheili, Général
avatar

Nombre de messages : 269
Localisation : aaahh... l'empire coco c'est super grand mon couillon
Date d'inscription : 22/08/2011

Feuille de personnage
Arme n°1 : épées à énergie x2
Autre Compte :
Arme n°2 :

MessageSujet: Re: La base   Jeu 19 Juil 2012 - 23:01

La base humaine n’était plus très loin, il faudrait batailler car la résistance serait acharnée et les Humains profiteraient très surement de cette occasion pour tenter quelque chose, il fallait rester sur ses gardes à tout prix. Les transports se ruaient désormais sur la base humaine, huit en tout spécialement mit sous les ordres de Van’, les Elites restant lui avait était assigné jusqu’au point de rendez-vous, là-bas Il devrait faire équipe avec un certain « Tyhr » une éminence des hautes technologies … Justement ce que déteste Van’ soit dit en passant. Leur objectif était de se débarrasser de l’alimentation des forces ennemies, les plongeait dans le noir puis fondre sur les serveurs pour en tirer surement le plus d’infos possible. De plus, le Généralissime était en prise avec l’ennemi dans les sous-sols et son aide était requise d’urgence.
Les transports longeaient le sol pour éviter les batteries Humaines, l’ordre avait était donné de se rendre au point de Rendez-Vous au plus vite, l’Ultra ne raterait ça pour rien au monde malgré son bras douloureux et sa mandibule arrachée lors d’un combat rapproché. La brulure lui démangeait le bras mais qu’importe. Il avait fait recharger ses deux épées lors du trajet et plus la base était proche plus les alentours ressemblaient à l’enfer … pour eux
! Les transports arrivèrent enfin sur place. Il descendit avec hâte suivit d’une trentaine d’élites, les restant de l’attaque de l’Hôpital.

-Je cherche un certain Tyhr, j’en ai besoin immédiatement ! Dit il a un subordonné assigné à l’organisation des troupes sur le flanc nord.


-Le voici !





15 minutes plus tard ...




L'intérieur de la base était déjà en proie aux assauts massifs et aux flammes. L'Ultra suivit de ses trente Elite et de son "Cerveau" avançait sans peine à travers les lignes ennemies. Arrivé devant les portes du sous-sols, Van' ordonna à la moitié de ses troupes de tenir la position et d’empêcher tout renforts humain par cette voie. Le reste prit la direction des générateurs avec le "cerveau" en courant à toute blinde. Sans empreinter le chemin principal trop risqué, le groupe prit une bifurcation pour rejoindre le Généralissime. Les épées des Elites brillaient telles de lanternes dans la pénombre des souterrains. Les serveurs étaient à porter de mandibules!


Dernière édition par Van 'Rashakee le Jeu 19 Juil 2012 - 23:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arakeus
Jiralhanae, Major Domo
avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 11/07/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 :
Autre Compte :
Arme n°2 :

MessageSujet: Re: La base   Jeu 19 Juil 2012 - 23:25

Ce Sangheili était … surprenant. Les êtres de sa race méprisaient souvent Arakeus. Mais lui parlait avec une voix calme et respectueuse. Le Jiralhanae se surprit à vouloir grogner de plaisir.

<< Une bataille un peu plus sévère que les autres, Major Domo. Comme vous apparemment. Venez ici, je vais vous soigner, je préfère que mes guerriers soient aptes à 200% avant le prochain combat. De plus, je vais mettre votre force à l'épreuve Jirhalanee Arakeus. >>


Effectivement quelque chose avait déchiré un peu de peau et la plaie saignait. Sous l’effet de la rage, Arakeus ne l’avait pas senti. Il se laissa soigner par le Sangheili, très étonné. Jamais il n’avait rencontré une personne de sa race se comportant ainsi. Il émit ainsi un grognement à la fois satisfait, et approbateur.
Puis, Alik 'Azuriaï les emmenèrent devant un mur fin, et fragilisé par les combats. Comme celui de tout à l’heure. Arakeus l’observa en se frottant le menton pendant qu’un Unggoy faisait une reflexion débile. Oui, c’était possible.

<< Et bien c'est probablement la voie d'accès au niveau inférieur. Seulement la porte est bien trop lourde, et je n'ai pas le temps d'attendre que notre ingénieur détruise les systèmes d'ouverture. C'est là que vous intervenez, Poigne-d'acier. J'aurais besoin de vous pour déplacer la porte, ou la détruire. Pendant ce temps, Griffes-rapide et les unggoys se tiendront prêts, je ne sais pas ce qui peut se cacher derrière cette barrière. >>

Poigne-d’acier ? La brute grogna longuement de plaisir. Enfin le respect qui lui était dû.
Arakeus avança en direction du mur en écarta un Unggoy du pied. Le Jiralhanae frappa dans son poing gauche et pris un peu d’élan.

-Écartez vous.

Ce petit élan correspondait à peu près à 30 mètres. Puis la brute chargea violemment contre le pan de mur, épaule droite en avant. La secousse fut terrible, et beaucoup de gravas tombèrent, mais heureusement loin du reste du groupe. Arakeus écarta les restes du pied pour offrir un accès aisé aux autre, puis laissa entrer les Unggoys, le Keg-Yarn et entra avant Alik 'Azuriaï. Le plus important entre en dernier.
Un long couloir sombre descendait dans une direction encore plus sombre.

-Et maintenant, noble guerrier ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dar 'Lauc
Keg-Yarn, Major Domo
avatar

Nombre de messages : 42
Age : 96
Localisation : Parti égorger quelque chose
Humeur : N'est toujours pas d'humeur à mettre sa putain d'humeur
Date d'inscription : 22/04/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil à faisceau de particule type-50
Autre Compte : Carl Sorince
Arme n°2 : Fusil à plasma type-25

MessageSujet: Re: La base   Ven 20 Juil 2012 - 0:34

L'écorcheur avait rattrapé le groupe assez aisément, le jiralhanae avait été ralenti par ses trois accompagnateurs, des êtres inférieurs, encore. Ils ralentissaient toujours tout le monde ceux-là, Dar'Lauc ce demandait comment cette sous-races avait pu intégré l'alliance...Secouant la tête d'agacement, il passa devant les trois petites créatures, le sang qui coulait de son bec gicla sur celles-ci qui beuglèrent d'agacement, il les fit taire d'un grognement puis ralenti, laissant son supérieur passer devant lui.

Le long couloir qu'ils empruntaient sentait la mort, était mal éclairé...Mais au moins, ils étaient au calme...Le silence fut brisé lorsqu'un unggoys mécontent couina, Dar'Lauc n'aimait définitivement pas ces créatures.

Traversant salle après salle, s'enfonçant toujours plus dans l'installation humaine, ils aperçurent bientôt Alik 'Azuriaï, le chef des opérations ici...Visiblement blessé au visage, Arakeus c'était présenté brutalement, le guerrier sangheil lui avait répondu et avait soigné ses blessures de façon respectueuse, puis c'était tourné vers Dar'Lauc.

" Vous avez l'air d'être un très grand chasseur, Keg-Yarn. "

C'était le cas, secouant sa crinière de satisfaction, il suivit les deux grands guerriers alors qu'ils avançaient dans la zone, marchant parmi les cadavres, l'écorcheur grogna en souriant.
Alik s'arrêta soudainement devant un murs...Alors qu'il s'apprêtait à parler, un grognard l'interrompit...Dar'Lauc serra les dents et grogna...Intimant a l'impertinent l'ordre de ce taire. Puis le noble guerrier reprit :

"Et bien c'est probablement la voie d'accès au niveau inférieur. Seulement la porte est bien trop lourde, et je n'ai pas le temps d'attendre que notre ingénieur détruise les systèmes d'ouverture. C'est là que vous intervenez, Poigne-d'acier. J'aurais besoin de vous pour déplacer la porte, ou la détruire. Pendant ce temps, Griffes-rapide et les unggoys se tiendront prêts, je ne sais pas ce qui peut se cacher derrière cette barrière. "

Griffes-rapide? Ce surnom lui plaisait, savourant ce nouveau qualificatif, il observa le Jiralhanae s'approcher du mur, un unggoys évita l'énorme guerrier en reculant vers l'écorcheur sans trop s'en apercevoir, Dar'Lauc grogna a la vue de ce petit imbécile de primate qui partit rejoindre en courant ses deux camarades.

Puis il y eut l'impact. Des gravats tombèrent, le sol trembla tandis que les unggoys couinaient...Ceux-ci avancèrent d'un pas peu rassuré, Dar'Lauc les suivit, les obligeant ainsi a ce dépêché...Le Keg-yarn analysa la nouvelle zone qui s'offrait a eux...
Les ténèbres étaient omniprésente, tout était sombre, tout était noir...Il entendit la voix rauque d'Arakeus derrière lui :

"-Et maintenant, noble guerrier ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alik 'Azuri
Sangheili, Maître de l'inquisition
avatar

Nombre de messages : 597
Localisation : Inconnue
Date d'inscription : 17/04/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Langue Fourchue
Autre Compte :
Arme n°2 : Dague à énergie

MessageSujet: Re: La base   Ven 20 Juil 2012 - 1:21

Alik observa Arakeus abattre le mur avec une facilité déconcertante. Il balaya les quelques débris restants et laissa le groupe avancer, avant de s'enfoncer lui-même dans le tunnel. Alik le suivit l'instant d'après. Le groupe se mit en formation et observa le long couloir qui descendait dans les profondeurs.

<< Et maintenant, noble guerrier ? >>

Alik allait répondre quand ses SpecOps lui firent comprendre qu'une nouvelle présence alliée arrivait. Alik se tourna et observa les nouveaux arrivants, et remarqua la présence de Crinière-Fracassante, de Tyhr Galaree et d'une quinzaine de guerriers Sangheilis.


<< Maintenant, on accueil les retardataires. >>

Il se dirigea vers Rashakee et remarquant sa mandibule manquante, il déclara :

<< Heureux de vous revoir, Crinière-Fracassante, Tyhr 'Galaree. Le combat ne semble pas vous avoir fait de cadeau Crinière-Fracassante... Je vous félicite, vous avez montré toute votre bravoure à l'hôpital humain et avez mené votre mission à bien. Vous êtes à la hauteur de votre nom ! Cependant, * il s'éloigna légèrement, s'adressant au groupe entier * à partir de maintenant, nous avançons dans l'inconnu. Je ne tolérerais aucun manque de respect envers l'un des membres de ce groupe de guerriers. Mettez vos différents de côté et faîtes tout pour remplir les objectifs que je vous donnerais. Nous sommes le Covenant ! Montrons aux humains toute la faiblesse dont ils font preuve ! Montrons aux anciens eux-même que nous sommes les dignes légataires de leur patrimoine ! >>

Ses guerriers hurlèrent, plein d'entrain. Alik retourna dans le couloir où l'attendait les autres, et une fois les présentations faites, il plaça le groupe en formation standart, les petits devant, et les gros derrière. Alik se trouvait aux côtés d'Arakeus, qui était à sa droite, et de Rashakee, placé à sa gauche. Derrière eux se trouvait Tyhr, et devant Griffes-rapides. Les quinze Sangheilis et les unggoys ouvraient la marche, alors que les deux SpecOps la fermaient, étant à quelques mètres de distance. Le groupe progressa longtemps, seulement éclairé par les pistolets plasma et l'épée à énergie d'Alik. Ils avancèrent pendant au moins quinze bonnes minutes, avant de tomber sur le site de fouilles humain.
Voila ce qu'ils cachaient ! Un énorme chantier, où des machines abandonnées avaient dut travailler jours et nuits pour creuser un peu plus. La chaleur était intense, sans doute devaient-ils se trouver à plusieurs kilomètres sous la surface. Une lourde porte de métal bloquait la route, les empêchant de progresser d'avantage. Alik ordonna à Tyhr d'ouvrir la porte ce qu'il s'empressa de faire. Au bout de cinq minutes la porte bougea, et se sépara en deux, les laissant s'engouffrer dans le tunnel suivant, qui n'avait rien avoir avec ce qu'ils avaient vu auparavant...

Spoiler:
 

Le couloir était immense, beaucoup plus grand que ce qu'Alik aurait put imaginer. Les murs semblaient taillés dans le métal rocheux, et de grandes lampes semblables à des lanternes balançaient leur lumière violette dans le tunnel. Au bout se trouvait une porte, semble-t-il verrouillée par un mécanisme complexe. La technologie était étrange, inconnue de tout ce qu'avait put lire ou voir Alik au cours de sa vie. Tout cela ne semblait pas humain, ni covenant, et ne ressemblait en rien à ce qu'avaient laissé les anciens dieux. Un bruit sourd se fit alors entendre au loin derrière eux, les marines pénétrant dans le tunnel. Alik regarda à nouveau la porte. Ce qu'il cherchait se trouvait sûrement derrière. Il regarda son escouade. Ils semblaient tous impatients de découvrir la suite, qu'il y ai du combat ou non. Alik se plaça devant la porte et posa sa paume sur le mécanisme. Il remarqua un étrange système d'engrenages et les déplaça pour que le symbole présent sur la serrure forment le mot ancien " SURVIE ". La porte émit alors un lourd grognement et rentra dans le sol, leur dévoilant l'extérieur du couloir...

_________________






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Providence
Destinée
avatar

Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 20/06/2012

MessageSujet: Re: La base   Ven 20 Juil 2012 - 2:16

Citation :
Spoiler:
 

Le groupe de covenant n'en revenait pas. Ils avaient passé la porte, et étaient tombés sur une salle, ou plutôt sur une grande cavité. Ils étaient en réalité au coeur de la planète Barren, le lourd secret que la planète renfermait se dévoilerait bientôt à eux, et à tous les êtres vivants présents sur ce cailloux, pendant que les éclairs troublaient la zone d'un craquement sinistre et particulièrement violent...

Les covenants progressèrent, évitant la foudre qui parcourait à certains endroits le sol. Ils mirent quelques minutes avant de remarquer l'étrange structure qui se trouvaient derrière un énorme mur de flammes...

Le colonel Avenstal regroupa alors certains combattants, afin de retrouver le groupe du Major Freeman, qui était parti à la poursuite des covenants dans les souterrains. Le groupe était composé des mercenaires, du groupe d'ODST dirigé par Eagle Voltir, de la Black Spartan, du Spartan Sigvald et du Spartan Ordo, fraîchement dropé sur la planète, et de plusieurs marines et autre combattants.

Le groupe de Freeman avançait prudemment, afin de ne pas se faire remarquer par les covenants. Ils se firent rapidement rejoindre et lorsqu'ils accédèrent à l'étrange région souterraine. Là, un marines trébucha, provoquant la mise à feu de son fusil, troublant le silence par un bruit qui se répercuta à travers le tunnel. Le groupe accéléra alors, arrivant finalement dans la même région que les covenants. Là, ce fut une surprise totale pour les humains, qui ne comprenaient rien à ce qu'il se passait à l'intérieur de la planète. Visiblement, Barren n'était pas qu'une simple source de titane...

Un bruit sourd se fit alors à nouveau ressentir, et tous les communicateurs, covenants ou humains crachèrent une étrange voix froide et angoissée :

<< HAHAHAHAHAHAHA Jamais ! Jamais je ne tolérerais cela ! Vous m'entendez ? Restons calme. Tous les vivants ne sont pas disparus... Vous croyez pouvoir m'échapper ? Cela fait si longtemps ! Ils ne peuvent pas être là ! NON ! >>

Et l'instant d'après, une violente explosion se fit entendre au loin...

Dans l'espace, le combat faisait à nouveau rage les vaisseaux tentants de s'entre-déchirer. Alors que les vaisseaux humains préparaient une attaque en même temps que la flotte de l'hégémonie, Tous les systèmes se coupèrent, plongeant les vaisseaux dans le noir complet. Lorsque les feux se rallumèrent, tout les systèmes d'armement avaient été réduits en miettes, inutilisables, alors qu'un violent courant magnétique parcourait tous les vaisseaux, les empêchant de se tirer dessus pour l'instant... Les vaisseaux civils quittèrent alors la base, se dirigeant vers les vaisseaux humains. Malheureusement, seul trois des six vaisseaux avaient put décollés sans se faire abattre. 300 civils avaient put être évacués depuis l'arrivée des renforts...

Phase 4 lancée ! Vérifiez vos messageries, de nouveaux ordres peuvent arriver ! A partir d'ici, lisez bien chaque post ! certaines infos très importantes peuvent s'y trouver ! Mais qui ou quoi est à l'origine de cette transmission ? Que vous réserve la suite ? Seul une chose vous le dira, le DESTIN ! Responsable humain : Colonel Avenstal. Responsable Covie : Alik 'AzuriaÏ.
[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Kelrod
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 145
Age : 25
Humeur : ...
Date d'inscription : 18/04/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : DMR
Autre Compte :
Arme n°2 : M6C Socom

MessageSujet: Re: La base   Ven 20 Juil 2012 - 18:19

Le groupe de marines avait rejoint le salle des générateurs. Les renforts étaient déjà là, composé de plusieurs marines, d'un groupe d'ODST, dont un tueur de chat et de 3 spartan. Max s'adossa contre un mur, et attendit la suite des événements. Il repensa à sa mission secondaire, il gloussa et oublia cela en vitesse. C'est secondaire justement.
Quelques minutes et ordres plus tard, Tout ce beau monde se dirigeait maintenant vers la position des covenantes. La salle des serveurs.
La pièce avait était pas mal saccagé, mais pas de covenantes. Plusieurs soldats commencèrent à ce poser des questions. Il ne mirent guère longtemps à trouver un tunnel, qui descendait dans les profondeurs obscurs.
Ils examinèrent cette accès, à priori secret, personne n'était au courant de ça, ce n'était pas sur les plan. Les covies en revanche. La suite était à prévoir, le groupe d'humain empruntèrent le tunnel sombre, en silence... jusqu'à ce qu'un marines trébuche et tir accidentellement avec son fusil d'assaut. Max grogna, l'aida à ce relevé en vitesse et regarda en direction du groupe de TCAO, juste au cas où.

-De la lumière
-Ta gueule !

La salle, éclairée par une lumière violette vive, était immense, à dire vrai cela ne ressemblait pas à une salle.

-Il est où le plafond ?

Au dessus d'eux, les ténèbres, le ''ciel'' était noir, certains commencèrent à émettre des hypothèses, d'autres essayèrent de comprendre comment un truc pareil pouvait exister. Max et Carl ne disait pas un mot. Ils se contentaient d'admirer les quelques éclairs qui sortait de structures étrange et qui s’abattaient un peu partout. La raison qui faisait que Max ne disait rien, venait surement du fait de la chaleur extrême de cette endroit. Soudain un bruit sourd se fît entendre suivit d'une secousse. Les radios grésillèrent, toutes les radios.

-Ça devient glauque là


Une voix étrange remplaça le grésillement et renforça l'atmosphère pas très rassurant de cette endroit.

<< HAHAHAHAHAHAHA Jamais ! Jamais je ne tolérerais cela ! Vous m'entendez ? Restons calme. Tous les vivants ne sont pas disparus... Vous croyez pouvoir m'échapper ? Cela fait si longtemps ! Ils ne peuvent pas être là ! NON ! >>

Kelrod était sur le cul, tout le monde était sur le cul, la situation empirait encore une fois.

-''tout les vivants n'ont pas disparu ?'' Caporal vous auriez pas un fusil à pompe en trop ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Freeman
Rebelles, Traître, Ancien Marines des Forces Spéciales
avatar

Nombre de messages : 958
Age : 36
Localisation : Là où les combats sont !
Humeur : Tendus
Date d'inscription : 18/11/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : MA5B
Autre Compte : Rex - 98
Arme n°2 : M 90 (/ couteau)

MessageSujet: Re: La base   Ven 20 Juil 2012 - 19:38

John avait suivit le groupe de soldat jusqu’à la salle des générateurs où ils trouvèrent un autre groupe du CSNU, il fallut attendre une dizaine de minute plus tard pour que les membres militaires redescende en direction de la salle des serveurs. John bougea son épaule de façons à oublié la douleur a force de souffrir.
John accéda à la salle des serveurs, les covenants n'étaient pas là mais un tunnel qui ne l'était pas non plus semblait conduire dans les entrailles de la planète. Freeman, en passant, ramassa un MA5B. Les soldats descendirent l’accès pour aussitôt arrivé dans un endroit auquel John n'aurait jamais voulu voir. Il ne semblait pas avoir de plafond, était t-il a ce points sous le sol ?
La structure semblait même avoir été creusé dans la roche. La chaleur était étouffante et semblait être un four.

Alors que les troupes murmurait ou sifflait, John remarqua que la com grésillait, la remarque du Sergent Kelrod était même juste.
La voix qu'il entendit lui fit un étrange effet, celui de s’inquiété.

<< HAHAHAHAHAHAHA Jamais ! Jamais je ne tolérerais cela ! Vous m'entendez ? Restons calme. Tous les vivants ne sont pas disparus... Vous croyez pouvoir m'échapper ? Cela fait si longtemps ! Ils ne peuvent pas être là ! NON ! >>
-''tout les vivants n'ont pas disparu ?'' Caporal vous auriez pas un fusil à pompe en trop ?

John regarda plus attentivement la structure, les éclairs et même. Non, ce n'était pas les covenants et quelques lui disait que l'enfer existait bel et bien. Le marine avança alors en ordonnant au soldat de se préparer à toute éventualité. Il fixa ensuite le Sergent Kelrod.
<< Sergent, Oubliez le fusil à pompe il nous faudra certainement du lourd, Soldat ! vérifié les munitions !>>

John parcourut le nouveau couloir, son bras ne lui faisait plus mal, un avantage de la Biochimie. Freeman vérifia instinctivement le DMR tout en continuant dans le couloir sombre de ce lieux maudits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeff Collins
Marines, Forces Spéciales, 1ère Classe
avatar

Nombre de messages : 81
Age : 21
Localisation : Chercher les cadavres, vous me trouverez.
Humeur : Suremet défoncer.
Date d'inscription : 28/05/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil Sniper SRS99D AM / Silencieux
Autre Compte :
Arme n°2 : Pistolet M6C

MessageSujet: Re: La base   Ven 20 Juil 2012 - 20:37

Jeff avançait timidement en compagnie des autres a travers la chose la plus surréaliste qu'il n'avait jamais vu. La vache, c'était quoi ce truc, sa semblait limite vivant et le fait qu'une fois plus que glauque se mette a beugler des paroles digne d'un schizophrène a travers le tunnel, Diverse réactions se firent entendre, mais le plus important fut la recherche d'armes lourdes. heureusement, il avait encore son énorme fusil, et des cartouches encore en masses. Les murs de l'endroit était vraiment étranges, donnant une impréssion de vivant;

Planète minière... Mon cul oui!!!

C'était lui, ou il avait encore penser tout haut? A la grande surprise des hommes l'entourants, c'était apparemment le cas. Bof, Pas grave, il y avait bien plus fou que lui, comme le caporal, qui faisait des ouvres d'arts avec des organes covenant. C'était vraiment malsain comme endroit, un sentiments de peur s'en dégageait. Et évidement, les Grosse tête du SRN, ils n'en parlait pas. Voyant que tout le monde vérifiai ces armes, ils fit de même, et suivi le reste du groupe, qui s'enfonçait avec prudence dans le reste de l'endroit.

Au fond du tunnel une porte bizarre apparaissait, une lumière violette plus forte filtrait da travers de ce qui semblait être des vitres,. Comment se faisait 'il que ce truc se trouve pile sous une base militaire du CSNU? Pile a coté de ma salle des serveur, et comment se fait il aussi que les covenant sache l'existence de ce truc pour avoir su précisément ou sa se trouvait,

Sûrement le contenu de la mallettes avec lequel l'assassin élite s'est barrer..;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Hordika
ODST, Sergent
avatar

Nombre de messages : 250
Localisation : Probablement dans l'espace ...
Humeur : d'humeur a sauter depuis l'espace.
Date d'inscription : 10/06/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Mitraillette SMG 7S
Autre Compte : Rell 'Ikiha
Arme n°2 : Pistolet M6C

MessageSujet: Re: La base   Ven 20 Juil 2012 - 21:07

Ce poulet l'avait tout simplement rétamé en beauté. Edward fouillait a toute vitesse sa mémoire, un détail clochait ... Depuis quand les jackals faisaient deux mètres et se baladaient avec des couteaux? C'était pas normal ... Ces bestioles était généralement aussi petites qu'un enfant, et bien moins constitué physiquement ... Il fit soudain la lumière dans son esprit. Le truc qui l'avait balafré et mis hors d'état de nuire ( temporairement du moins ) n'était pas un jackal mais un écorcheur ... Il avait vu cette race en cours, et l'avait recalé au même rang que les jackals ... Une erreur de moins a commettre, c'était toujours ça de pris. Marmonnant des paroles de chanson dans son casque, l'ODST suivait tranquillement Hicks dans les escaliers, et ne fit pas attention a l'endroit où il se trouvait. Le groupe de militaire s'était rapidement étoffé, et l'ODST avait reconnu un sergent et un caporal. Particulièrement le caporal. Les gens qui pendent des rebelles ne sont, malgré les rumeurs, pas si fréquents que ça dans l'UNSC.

Ils avaient gravis en silence un long, long, long escalier ... Qui permettait a Edward de reprendre un peu son souffle. Au moins, il n'était pas obligé de courir, et ses tympans n'avaient plus a supporter en permanence le bruit incessant du plasma et des balles qui fusaient autour de lui, ni a guetter une grenade allié ou ennemis qui pourrais lui sauter a la tronche. Son bras lui faisait encore mal quand il s'en servait trop, mais il avait finit par prendre un second holster, ranger le M6D a coté de son M6C SOCOM, et prendre un fusil a plasma sur un cadavre d'élite spec ops qu'il avait vu en sortant de l'infirmerie.

En débouchant des escaliers, Ed poussa juste un sifflement admiratif. Il avait rarement vu une grotte aussi immense. Le plafond ressemblait presque a du ciel d'ailleurs ... Du ciel qui avait vraiment une sale tronche, mais du ciel. Les éclairs et la chaleur arrachèrent un instant un sourire a l'ODST, qui se cru revenu dans les zones d'extractions profondes de sa planète natale ... Certes, le décors et l'ambiance n'avaient rien a voir, mais pour avoir vu des machines de plusieurs tonnes avec un problème de branchement, Ed savait a quoi pouvait s'attendre quelqu'un qui se prenait autant de jus. Du moins, si c'était bien du courant électrique. Soudain, il entendit son com grésiller, de même que celui du reste du groupe.

<< HAHAHAHAHAHAHA Jamais ! Jamais je ne tolérerais cela ! Vous m'entendez ? Restons calme. Tous les vivants ne sont pas disparus... Vous croyez pouvoir m'échapper ? Cela fait si longtemps ! Ils ne peuvent pas être là ! NON ! >>

Suivit des deux ou trois réactions normales chez un humain confronté a une situation aussi stupide et inconnue que dangereuse. Un cri de la part de jeff collins, qu'Ed n'entendit qu'a moitié. Pour sa part, la seule chose qui le dérangeait était le fait qu'il ... Ne réagissait pas justement. Presque pas de surprise, un étonnement presque scientifique pour l'endroit, un petit juron lançé dans un coin de son cerveau contre les SNR, mais sinon ... rien. Pas de peur. Pas d'angoisse. Pas de crainte de tomber sur quelque chose qui le réduirait a néant. Juste une impression que tout ça était très bien et qu'on pouvais passer a la suite. Vérifiant que des deux armes de poings humaines étaient chargés, l'ODST se tourna vers ryan, puis le reste de l'assemblé avec un air blasé sous son casque.

... Et maintenant?

étrangement, il ne s'était jamais sentit aussi calme ... même si ça n'était visiblement pas le cas de tout le monde.

_________________



"On m'a dit un jour que j'étais con. A celui qui un jour m'a dit cela. A tous ceux qui me l'ont dit par la suite. Et à tous ceux qui l'ont pensé.
Je. M'en. Fous.
Merci."


Dernière édition par Edward Hordika le Ven 20 Juil 2012 - 23:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ordo-011
NavSpecWar, Spartan-II, Major
avatar

Nombre de messages : 339
Age : 25
Localisation : En guerre.
Humeur : Meutrière.
Date d'inscription : 08/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil d'assaut/ Fusil à pompe d'Adrix.
Autre Compte : Jessica Austin
Arme n°2 : Pistolet M6D/Couteau.

MessageSujet: Re: La base   Ven 20 Juil 2012 - 22:21

-Major ! Major par ici s’il vous plait. L’homme fit signe au spartan de venir vers lui. Voilà votre module de largage orbital monsieur.

-Merci soldat. L’immense soldat rentra à bord de la capsule avec un peu de difficulté. Elle n’était pas spécialement adaptée à la taille d’une machine de guerre comme lui.

-Et monsieur ? Le major tourna lentement la tête vers l’enseigne. Bonne chance !

Le spartan étudia attentivement le jeune homme. Dans la vingtaine pas plus, un mètre soixante-quinze, assez maigre, les cheveux rasé courts comme l’exigeait l’armée. Il n’avait certainement jamais rencontré de soldats convenants sur le champ de bataille. Ordo voulu répondre avec une réplique cassante. Mais il s’abstint, de toute façon si la chance existait vraiment ses frères d’armes ne seraient pas pour la plupart tous mort, ou sois disant disparu au combat comme l’exigeait le SRN. Le spartan finit par hocher la tête à l’encontre du soldat, puis la porte du pod se referma sur lui.

Le départ fut brutal et Ordo fut secouer dans tous les sens possible et imaginable. Bien qu’il est été entrainer et même surentrainer pour ce genre de largage il les détestait au plus haut point. Adrix aurait surement vomit dans son pod à l’heure qui l’est. Mais les organes du major tenaient bon, mais si l’estomac avait un peu trop tendance à remonter dans la gorge. Il voyait les astres depuis le petit hublot de son pod de largage, et les étoiles étaient constellées d’impacts de missiles, de trainés des armes à plasma covenants. Les chasseurs humains dansaient un ballet mortel avec les séraphins covenants dans le but de tuer. Les Longswords tombèrent à ce moment précis sur des chasseurs covenants. Leurs canons M9109 de 50 mm entrèrent en actions, tailladant les chasseurs Covenants les transformant en mini soleil le temps de leurs explosions. C’était un spectacle beau et désolant à la fois, voilà pourquoi le spartan n’était pas à l’aise dans l’espace. Il était incapable de se défendre réellement sans avoir recours à une machine…

Le pod continua sa descente à pleine vitesse en direction de la planète. D’après les coordonnés fourni il était sur le bon chemin. C’était déjà une bonne chose. Les tremblements s’accentuèrent lorsque l’engin entra dans l’atmosphère de la planète, Ordo avait cent pour cent confiances en la résistance des pods. Mais bon, au bout d’un moment la confiance dans les machines ça va bien cinq minutes, le spartan ferma les yeux et souffla lentement afin de se calmer. C’était un exercice basique qu’ils connaissaient tous en cas de stress, de plus sa leurs évitaient de défoncer des trucs en cas de situations d’énervement.

Les indications de son tableau de bord lui affichait encore quinze kilomètres de descente, mais vu la vitesse de l’engin les quinze mille mètres seraient fait en quelques secondes. Il fallut moins de seize secondes à l’appareille pour atteindre le sol. Parachute déployé et rétrofusées enclenchées. Le choc de l’atterrissage ne fut même pas violent. Le spartan attendit quelques secondes que la porte du pod s’ouvre. Mais cette dernière semblait définitivement bloquer, il poussa légèrement, peut être les mécanismes étaient-ils tous simplement bloqué. Voyant que l’opération n’eut aucun résultat il défonça la porte d’un coup de pied et prit son BR dans les mains, il vérifia une énième fois la charge de l’arme, et cala son DMR dans le dos. Il était opérationnel pour un assaut contre les forces covenants à présent. Il n’avait que trop dormit, et il était l’heure de rappeler à ces faces de poulpes ce qu’était la signification du mot peur.

Ordo savait qu’un second spartan devait arriver bientôt, mais pour le moment il n’avait pas le temps d’attendre son frère d’arme. Il aurait tant aimé que ce soit Adrix qui soit droppé avec lui, comme au bon vieux temps lorsqu’ils éclataient les escouades covenants à eux deux et qu’ils inspiraient la peur la plus viscérale qui soit aux soldats de l’alliance. Il regarda le ciel puis il prit son fusil fermement dans ses mains avant d’accéléré en direction de la base humaine. Tous étaient en ruine aux alentour, beaucoup de cadavres d’humains et de covenants jonchaient le sol lui donnant des tons rouges, violet, voir bleue clair pour les grognards. Il progressa rapidement, sans rencontré de résistance ce qui lui semblait assez étonnant vu le nombre d’assaillants covenants qu’il avait fallu pour mettre la base de l’UNSC en ruine. Certains bâtiments étaient blindés de brulures dues aux armes à plasma aliens.

Le major rejoignit la base humaine au trop et passa par un trou dans un mur pour entrer. Les humains avaient du bien défendre cette zone, leurs cadavres étaient nombreux mais ceux des covenants aussi, voir peut être même plus. Il accéléra le pas et rentra à même la base. Des impacts de balles et de tirs de plasma avaient changé la face des couloirs. Les douilles en cuivres des armes humaines étaient étalées partout au sol. Le sang de différentes couleurs avaient repeint les murs, mais la plupart des soldats morts portaient la trace facilement reconnaissable des épées à énergies covenants. Les forces spéciales covenants avaient surement ouvert la voie aux autres aliens pour que l’attaque soit plus simple pour l’infanterie. Les humains n’étaient pas adaptés pour faire face à la technologie de camouflage des élites, d’ailleurs même les spartans avaient du mal face à ces féroces guerriers de l’alliance.

Ordo suivit un des couloirs pour emprunter un escalier. En chemin il tomba sur plusieurs grognards en train de rêvasser. Les balles de BR se logèrent dans leurs petits corps tout mou, leurs enlevants toutes espoirs d’une vie future remplie de méthane. La résistance covenant n’était pas des plus extraordinaires, ce qui ennuyait le super soldat d’une certaine façon. Mais tant mieux d’une autre coté, il n’aurait pas à perdre son temps pour rejoindre les derniers soldats humains en vie dans la base. Il accéléra le pas, se fiant avant tout à son détecteur pour éventuellement repéré les traces de soldats covenants. Enfin il arriva à l’escalier qu’il emprunta en dévalant les marches quatre par quatre. Son fusil levé il s’approcha d’une grande salle, au bout se tenait un groupe de soldats. Humains, fort heureusement.


<< HAHAHAHAHAHAHA Jamais ! Jamais je ne tolérerais cela ! Vous m'entendez ? Restons calme. Tous les vivants ne sont pas disparus... Vous croyez pouvoir m'échapper ? Cela fait si longtemps ! Ils ne peuvent pas être là ! NON ! >>

Cette voix venait de parler dans les hauts parleurs du casque du super soldat de l’UNSC. Ordo s’arrêta net, et écouta attentivement. Il se remémora les phrases lentement afin d’en bien saisir les moindres sens. Puis il avança en direction de la cohorte de soldats humains. La plupart d’entre eux semblaient immobile sans trop savoir ce qu’ils avaient à faire maintenant

... Et maintenant?

Ordo tourna la tête vers l’homme qui venait de prononcer ces mots. Son ATH afficha une tonne de donnés à propos de la personne. Il se nommait Edward Hordika, ODST de 1ère classe. Visiblement lui non plus ne savait pas quoi faire en ce moment. Mais les spartans étaient là pour ça, même si Ordo savait que les ODST tout particulièrement avaient une rancœur envers les super soldats. Chose partagés par le spartan depuis qu’il c’était fait balafré par un de ces hommes. Les pas lourds du soldat de la Navy résonnèrent dans le silence. Il s’avança et observa l’immense salle dans laquelle ils allaient devoir progressés pour retrouver les covenants. Cette salle ne manquait pas d’une certaine beauté et le spartan devait admettre qu’elle dégageait une aura, comme une présence mystique. Une fois sa contemplation terminé il se tourna vers le groupe d’hommes.

-Maintenant soldat, déclara le spartan d’une voix grave. On poursuit les covenants là-dedans. On les trouve et on les tues. Ils sont certainement venu chercher quelques chose d’important ici, et si on le peut ont leurs prend au passage. Éviter de vous faire tuer soldats ce serait un bon point positif. Mon colonel, des objections à ce que je viens de formuler ?

Un colonel se trouvait donc parmi ces hommes. Heureusement que son ATH était là pour lui sauver la vie, parce que le spartan ne l’aurait certainement pas remarqué du tout. C’était lui qui mènerait les opérations, et le spartan se plierait à ces ordres sauf si ils venaient à mettre sa propre vie en danger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alik 'Azuri
Sangheili, Maître de l'inquisition
avatar

Nombre de messages : 597
Localisation : Inconnue
Date d'inscription : 17/04/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Langue Fourchue
Autre Compte :
Arme n°2 : Dague à énergie

MessageSujet: Re: La base   Ven 20 Juil 2012 - 22:51

Alik continuait sa progression, ne faisant pas attention à la beauté du décor mais plutôt aux dangers potentiels qui pourraient apparaître. Son escouade avançait rapidement et était arrivée devant le grand mur de flammes, qui les bloquait.

Alik analysa la situation, les humains étaient sûrement dans la zone à présent et tenteraient probablement de les rejoindre lorsqu'ils apercevraient la structure... Le mur de flammes était gênant, et il fallait passer. Il marcha le long du mur, cherchant un endroit où les flammes étaient moins fortes, afin de pouvoir passer sans risquer de se roussir les écailles.

Alik trouva une petite zone, où les flammes se stoppaient par moment. Ce mur n'était donc pas naturel... Alik s'approcha d'un des unggoy et lui sourit. La petite créature grogna se sentant quitter le sol alors qu'Alik le soulevait tout en se tournant vers le mur de flammes. Il lança le petit être au moment où les flammes faiblirent et entendit un *boom* de l'autre côté, preuve qu'il y avait un sol capable de les recevoir. L'instant d'après, toute l'escouade traversa le mur... Et c'est là qu'ils virent le bâtiment...

Ils marchèrent pendant encore quelques minutes en suivant le chemin le plus rapide vers la structure. Arrivés aux pieds du bâtiment, Alik observa les alentours. La roche avait cessée d'être présente, laissant place à une poudre blanche synthétique et au bout d'un moment à un sol en métal gravé. Le bâtiment était une grande spire séparée en deux à partir de l'ouverture, qui devait faire dans les 30 mètres de haut. le bâtiment quand à lui devait faire dans les 340 mètres et impressionnait de par sa stature. Un étrange rayon violet parcourait toute la structure verticalement en son centre et formait un étrange cercle qui parcourait certaines des gravures au sol.

Spoiler:
 

Alik s'approcha de l'entrée, qui était scellée pas une lourde porte. Cette fois-ci, il n'y avait aucun moyen de l'ouvrir de l'extérieur. Le groupe covenant se mit en position, afin de se préparer à une potentielle attaque ennemi en se plaçant derrière des pans de murs ou des irrégularités du terrain, bien qu'il semblerait étrange que les humains, les marines et hommes en noir tout du moins, réussissent à passer le mur de flammes. Alik parcourra de ses mains la porte, cherchant une faille ou une irrégularité marquant un système d'ouverture mais ne trouva rien.

Un bruit sinistre se fît alors entendre, comme un cri de détresse poussé au loin, long et plaintif. Son escouade leva alors ses armes d'un coup et visa en direction de leur point d'arrivée. Au loin, approchait le groupuscule humain !

_________________






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Providence
Destinée
avatar

Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 20/06/2012

MessageSujet: Re: La base   Ven 20 Juil 2012 - 23:09

Citation :
Le groupe covenant avait raison de se préparer, au loin, les humains étaient déjà en train de les poursuivre.

Lorsque les combattants de l'UNSC arrivèrent au mur de flammes, ils hésitèrent. Passer par le chemin des covenants était bien trop risqué pour les marines et ODST qui risquaient de brûler dans la tentative. C'est pourquoi se fut un des spartan qui s'élança, traversant la gerbe de flammes. Arrivé de l'autre côté, le guerrier se retourna et aperçut stupéfait le groupe humain. Les flammes s'étaient coupées au moment même où il était passé.

Le groupe progressa alors, heureux que le mur ait disparu. Après l'avoir passé, ils progressèrent sur quelques mètres lorsqu'un bruit atroce les secoua. Derrière eux, le mur de flammes était réapparu, et il était maintenant bien plus haut et bien plus intense qu'auparavant. Les humains, ainsi que les covenants qui étaient déjà passés, étaient maintenant pris au piège, sans le savoir...

Les humains avancèrent donc, en direction du mystérieux bâtiment qui n'était ni humain, ni covenant. Ils aperçurent au loin la faction adverse se préparer au contact et alors qu'un long cri résonnait, les humains chargèrent, afin de terrasser leurs adversaires...

Alik fixa le groupe humain charger et attendit qu'ils soient à portée avant d'ordonner d'ouvrir le feu. Le combat faisait à nouveau rage mais à l'intérieur de la planète cette fois. Alik remarqua alors la présence du marines qui l'avait blessé à l'oeil et chargea sur lui, afin de finir leur combat. Le major Freeman le remarqua également et fonça, ouvrant le feu sur son ennemi. Ils se retrouvèrent face à face, l'un évitant les coups d'épée, l'autre les balles. alors qu'Alik allait asséner un nouveau coup d'épée et que Freeman rechargeait son arme, un nouveau cri, bien plus fort et violent que les autres se fit entendre, et un énorme craquement se dégagea au loin, tandis qu'un bruit de métal raclant le métal s'approchait de leur position. Tous les combattants avaient cessés le feu et fixaient les hauteurs, cherchant l'origine du bruit.
Alik et le major Freeman se fixèrent dans les yeux et d'un seul mouvement, pivotèrent du même côté, mettant en joue pour l'un et en garde pour l'autre, un nouvel arrivant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
294 Cold Anxiety
Monitor détraqué
avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 03/06/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Laser Forerunner
Autre Compte :
Arme n°2 : Champ de force magnétique

MessageSujet: Re: La base   Sam 21 Juil 2012 - 0:09

Ici 294 Cold Anxiety, journal de bord n°189891561731. Il y a de l'activité sur ma planète. Il semblerait en effet que les formes de vie à la surface se soient décidés à venir à ma rencontre. Il était temps, ma compagnie habituelle commençait à m'ennuyer.

Pour passer le temps, j'ai recommencé à classer les différentes créatures que nous avons aprivoiser depuis notre arrivée. Je les ai rangées par ordre de menace, afin de savoir qui envoyer en cas de danger immédiat.
Voici donc le "classement" si l'on peut parler ainsi:

Spoiler:
 

Les Blind from birth sont des créatures troglodytes assimilables à des canidés. Bien qu'il ne voient pas, ils ont développé tout leurs autres sens et peuvent détecter une cible à un kilomètre de distance. Ils utilisent principalement leurs griffes et leurs crocs pour se nourrir, déchiquetant leur proie. Ils sont plutôt faible de constitution malgré leur masse plutôt élevée. Ils se déplacent exclusivement à quatre pattes et peuvent grimper aux murs et aux plafonds. C'est un danger à ne pas ignorer quand on prend en considération qu'ils ne se déplacent que par groupe de six minimum.

Spoiler:
 

Enfin, voici les Heart breakers qui sont des êtres reptiliens, possédant de grandes griffes sur les pattes avant qui sont vénéneuses. Leur pattes arrière en possèdent également mais il semblerait qu'ils ne les utilisent que pour grimper aux surfaces. Leurs crocs sont également redoutables, pouvant trancher facilement les gorges de leurs proies. Dans leur dos, se trouvent deux excroissance qui se terminent par deux "mains" dont la paume peut lancer des jets d'acide pouvant faire fondre le métal. Leur corne leur permet également d'embrocher leurs cibles. Et contrairement aux autres créatures, ceux-ci font partie des prédateurs les plus hauts dans la chaîne alimentaire de la planète et peuvent courir extrêmement vite et réaliser de grands bonds. Ils sont al plus grande menaces organiques de la zone.

Fort heureusement, nous avons put, grâce aux nombreuses sentinelles, domestiquer ces créatures et les mettre à notre disposition en cas de menace directe ou afin d’exécuter les tâches que nos ouvriers ne peuvent accomplir.

[ RAPPORT DE SITUATION ] - - - - - [ ÊTRES VIVANTS A PROXIMITÉ ] - - - - - [ INITIALISATION DU MODE DÉFENSE ]


C'est incroyable ! Ils ont donc réussi à passer les protections élémentaires que nous avions placer, preuve qu'ils sont assez développés technologiquement pour représenter une menace...

" Protèges le... "

Il fallait que j'observe cela. Ce n'est pas tout les jours que des êtres comme cela peuvent venir nous rendre visite ! Mes sentinelles se tenaient prêtes car d'après les derniers rapports, les êtres qui étaient présents s'entre-tuaient pour une raison inconnue. Je me décidais donc à sortir de mon laboratoire, afin de les évaluer.
Je contournais donc l’installation et me dirigeait vers la zone de combat. Afin de les rencontrer... Deux personnages attirèrent mon attention, je me décidais donc de descendre afin de me présenter à eux.

Un être reptilien dominant son camarade de quelques têtes portait une armure noire pendant que l'autre possédait un équipement obsolète vert et utilisait une arme rudimentaire. Ils se tournèrent tout deux quand ils m'aperçurent et c'est alors que j'ouvrit la discussion :

<< Boooooonnnjoooouuuurrrr ! Je suis 294 Cold Anxiety, je gère cette installation !
- Un oracle ? Que faites-vous ici ?
- Il gère l'installation, il l'a dit, face de poulpe !
- TAISEZ-VOUS ! Vous avez méprisé bon nombres de protocoles ! Et l'extérieur du bâtiment n'est pas sûr ! Venez-donc, rentrons à l'intérieur ! ET QUE PERSONNE NE S'ENTRE-TUE ! >>

Ils me fixèrent un moment, tout les combattants restaient bouche-bée devant ma prise de parole ! Ils hésitèrent un temps, et rangèrent leurs armes, me suivant à l'intérieur, abandonnant les cadavres.
Une fois la porte passée, il fixèrent l'intérieur du bâtiment. Une grande salle classique dominée par une grande statue que j'avais érigé et qui ne ressemblait malheureusement plus à grand chose par rapport à mon modèle d'origine.

Spoiler:
 

Ils analysèrent la salle, pendant que je déclarais :

<< Vous êtes actuellement au niveau 0. Il existe en tout 12 niveaux, chacun regroupant différents laboratoires et ateliers de maintenance divers. Malheureusement, je ne crains que vous ne puissiez les visiter... CAR VOUS ALLEZ MOURIR ICI ! Aucun de vous ne pourra mettre la main sur le métronome ! Il est sous MA protection ! Vous ne pourrez rien faire !!!! >>

Mes créatures de garde arrivèrent alors, poussant des cris atroces pour ces pitoyables visiteurs !

<< Tuez les, je ne veux voir aucun de ces personnages en vie ! >>

Je m'éloignais, pendant que mes défenseurs submergeaient les visiteurs. Ils eurent du mal à tenir au début, mais lorsque la créature en armure noire et un homme borgne, visiblement leurs supérieurs, ordonnèrent de coopérer afin de survire, ils réussirent à repousser partiellement mes créatures...
Tiens, un Blind from birth venait de faire tomber un humanoïde habillé en noire au sol. Il s’apprêtait à en finir lorsqu'un volatile vint trancher la gorge de mon pauvre animal. Ce spectacle était pittoresque. Ils voulaient s'entre-déchirer quelques minutes auparavant mais leur instinct de survie semblait être plus fort que leurs tensions. Pour l'instant tout du moins. Je m'éloignais un peu, approchant de la statue, tout en disant :

<< Vous ne survivrez pas si vous restez chacun de votre côté. Bien que même en vous aidant je ne crains que vous ne périssiez. Que ce soit contre mes créatures ou contre mes sentinelles ! Misérables ! Vous n'êtes rien ! Vous êtes... Condamnés ! HAHAHAHAHAHA >>

L'instant d'après, je me téléportais au douzième étage, afin de retrouver le métronome... Ici 294 Cold Anxiety, fin du journal de bord n°189891561731.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dar 'Lauc
Keg-Yarn, Major Domo
avatar

Nombre de messages : 42
Age : 96
Localisation : Parti égorger quelque chose
Humeur : N'est toujours pas d'humeur à mettre sa putain d'humeur
Date d'inscription : 22/04/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil à faisceau de particule type-50
Autre Compte : Carl Sorince
Arme n°2 : Fusil à plasma type-25

MessageSujet: Re: La base   Sam 21 Juil 2012 - 1:44

"-Non mais vous vous foutez de ma gueule?!"

Le petit humain chevelu avait raison, la nouvelle situation était étrange...
Dar'Lauc ne comprenait pas, l'oracle voulait leur mort? Peut-être était-ce une façon de prouver leurs valeurs? Si c'était le cas, alors autant le ravir...

Des créatures les entouraient, visiblement toutes aussi agressives les unes que les autres...L'homme en noir qu'il avait battu plus tôt dans la bataille était derrière lui...Quelques minutes avant que l'oracle est intervenue, Dar'Lauc l'avait reconnu et c'était précipité sur lui pour en finir une bonne fois pour toute...Maintenant, leurs deux camps devaient s'entraidé pour mieux survivre...Et pour mieux ce battre à leur prochaines rencontres.

Quelques chose plongea derrière lui pendant qu'il finissait d'arracher le cou d'une de ces étranges horreurs quadrupèdes...Il y eut un bruit de chute suivit d'un juron, puis un cris de panique. Dar'Lauc ce retourna, l'homme en noir ce débattait tandis qu'une créatures, semblable a celle que l'écorcheur venait de tuer, tentait de lui mordre la gorge...Le keg-yarn hésita quelques secondes, trouvant la scène affreusement amusante, puis ce décida a prêter assistance a son nouvel allié, s'élançant dans sa direction, l'écorcheur ouvrit la gorge de la créature qui, après avoir poussé un étrange râle, s'écrasa sur l'odst aux yeux éxorbité, le recouvrant de ses fluides corporelles.
Le covenant fixa l'humain quelques secondes tandis que les autres combattant ce débattait de leur coté, puis pesta :

"-Pitoyable proie, incapable de ce défendre d'elle même."

Puis, alors que le concerné ce relevait, Dar'lauc retourna a sa place, un soldat humain chevelus armé d'un fusil a pompe écrasait sa crosse contre le crâne d'une créature en hurlant des jurons a l'encontre de celle-ci, tandis qu'un grognards a ses côté vidait son pistolet a plasma sur les horreurs trop proches d'eux...
Les rangs covenants ce mêlaient a ceux des humains, chose que Dar'Lauc n'aurait jamais crut voir un jours, il trouvait cela déshonorant, mais c'était la seul façon de survivre.

Et la survie avait toujours plus compter que l'honneur.

Secouant la tête de dépit, il remarqua trop tard une créature bondir vers lui, celle-ci fut heureusement stopper en plein vol par un tirs de dmr derrière lui, il remercia le tireur d'un sifflement et ce jeta sur une autre créature en grognant...Alors qu'il finissait d'arracher la gorge de l'horreur troglodyte, un marines s'éloigna un peu trop de ses alliés et fut littéralement coupé en deux en quelques secondes.
Dar'lauc cracha le sang vert fluo qu'il avait manqué d'avalé...Le gout qu'avait ses horreurs était totalement immonde ! Ce redressant pour mieux contempler la scène il tenta de s'assurer que ses supérieurs étaient toujours debout...Le keg-yarn aperçut Alik Azuriaï distribué de grand coup d'épée dans les rangs animal et crut décerné le son typique d'un hurlement de rage brute, surement Arakeus qui faisait partager aux autres son envie de combattre...Rassuré, il plongea de nouveau dans la bataille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Hordika
ODST, Sergent
avatar

Nombre de messages : 250
Localisation : Probablement dans l'espace ...
Humeur : d'humeur a sauter depuis l'espace.
Date d'inscription : 10/06/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Mitraillette SMG 7S
Autre Compte : Rell 'Ikiha
Arme n°2 : Pistolet M6C

MessageSujet: Re: La base   Sam 21 Juil 2012 - 6:06

Edward jura dans son casque. Il était mou, sans défense, et s'était laissé prendre comme un bleu par un quadrupède des plus ignobles. Encore heureux que la bestiole n'ai pas bloqué son bras valide, il aurait le temps de ... Se laisser asperger de sang par le vélociraptor a plumes et coutelas qui l'avait sauvé. Se relevant, devenu poisseux de sang, la combie ayant viré du noir et rouge au violet foncé, Ed vira le cadavre et se releva en secouant ses bras pour faire partir le sang qui coulait de partout sur ses fringues. Serrant les dents, il grogna un remerciement a contre cœur, et se remit a tirer, plus concentré sur son ennemis cette fois. Plutôt que de chercher a toucher un point vital, l'ODST laissait ses cibles s'approcher, bondissait sur le coté au dernier moment quand elles voulaient le plaquer au sol, et tirait au choix dans la bouche, dans la gorge ou a l'arrière du crâne des créatures. Ce moyen de tuer avait de pratique qu'il ne demandait pas une visée des plus précises, ce qu'il aurait été incapable de fournir, qu'il retrouvait peu a peu ses réflexes, et enfin qu'il avait a loisir le temps d'étudier ces étonnants prédateurs.

Les bestioles en elles même n'était pas redoutables, juste nombreuses et rapides. Même en observant sous toutes les coutures, Ed n'arrivait pas a distinguer les yeux ... Et retint donc l'idée de balancer une grenade flash si jamais un groupe arrivait. Soufflant sur son fusil a plasma en espérant que celui ci ne surchauffe pas, l'ODST eut soudain un problème qu'il ne pouvais prévoir, la panne de batterie. L'animal qu'il comptait tuer eut juste un revers de patte et le mit a nouveau a terre. Edward poussa un juron et repoussa la patte qui voulait s'abbattre sur son torse de son bras invalide pour dégainer de l'autre, bloqua la mâchoire de l'animal en posant sa botte sur sa gorge, et tira dans la tête de la créature, la faisant sauter. Il se releva dans un "pouah" de mécontentement et de dégout, et regarda sa tenue ... Il était encore plus couvert de sang que le gros poulet.

Tournant la tête, il vit a deux pas de là un grognard en train de se moquer ouvertement de lui, tapant ses genoux, plié en deux du spectacle grotesque qu'il offrait. Ed leva son arme avec une mimique de dégoût, et, regrettant déjà son geste, tira et tua sec la bestiole qui s'apprêtait a boulotter le grunt. ce dernier se tourna, ne rigolant plus du tout, et eut un cri de surprise en voyant le corps. L'ODST se demanda comment il avait pu vivre aussi longtemps chez les covenant, et retourna dans la bataille, son M6D au poing.

_________________



"On m'a dit un jour que j'étais con. A celui qui un jour m'a dit cela. A tous ceux qui me l'ont dit par la suite. Et à tous ceux qui l'ont pensé.
Je. M'en. Fous.
Merci."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eagle Voltir
ODST, Sergent
avatar

Nombre de messages : 206
Localisation : Terre, Cour martiale
Date d'inscription : 12/10/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : -Fusil a pompe M90
Autre Compte : Zatura Mulame'
Arme n°2 : -Lance-roquette M19 SSR MAV

MessageSujet: Re: La base   Sam 21 Juil 2012 - 11:52

Eagle appuya sur la détente et son fusil à pompe cracha une volée de chevrotines dans la tronche de la bestiole qui lui sautait dessus, le quadrupède s'écroula avec la moitié de la tête en moins. Tout autour les covenants et les humains tiraient sur ces bestioles qui envahissaient la pièce, Eagle actionna la pompe de son arme et chargea dans la mêlée. Depuis qu'ils avaient attaqués les covenants tout avait tourné au n'importe quoi, l'espèce de boule flottante qu'il leur donnait des ordres, l'alliance avec les faces de poulpes, et maintenant ces saloperies agressives qui tentaient de les tuer. Eagle ordonna à ses hommes de se regrouper en cercle, les blessés à l'intérieur. Ils valaient mieux avoir quelqu'un dans son dos pour éviter de se faier arracher la colonne vertébrale par les quadrupèdes. Mais c'est avec dégoût qu'il vit un élite blessé et deux grognards tenter de prendre leur place, il le pointa de son arme :

-Si tu faiblis et laisse entrer une de ces merdes, je t'ouvre les tripes moi-même.

Le guerrier covenants hocha la tête et tira avec son fusil à plasma, Eagle grogna et regarda autour de lui, un moment cette alliance se finirait, et là il serait prêt à attaquer les extraterrestres dans le dos. Tout à ses pensées il n’aperçut pas la bestiole qui venait sur sa droite, quelqu'un la tua avec un BR mais elle s'écroula dans coup sur Eagle qui ressentit le poids du quadrupède, il cria à ses hommes de rester en place et dégaina son arme de poing, il abattit deux de ces merdes en quelques balles avant que l'une d'elle s'approche de lui pour l'achever visiblement. Eagle poussa en juron en se débattant pour dégager le cadavre de son corps et eut tout juste le temps de sortir son couteau et de le planter dans la nuque de la bestiole.

« Je hais déjà ces bestioles » se dit il en se relevant, la solution se devait d'être plus explosive, il décrocha son lance-roquette de son dos et l'ajusta sur son épaule, il visa un groupe de quadrupède en train de débouler dans la salle et appuya sur la détente. La roquette siffla à ses oreilles en quittant le tube et traversa la pièce en frôlant deux ODST et plusieurs grunts. Elle créa une explosion qui sembla détonner comme une tempête et souffla les bestioles. Eagle esquissa un sourire en voyant l'élite à ses côtés le féliciter d'un hochement de tête, et il pointa son arme vers d'autres bestioles, la fête pouvait commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mira-048
Service de Renseignement de la Navy, Black Spartan
avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 13/07/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Carabine MA5K + FMJ
Autre Compte :
Arme n°2 : Fusil à pompe T5S

MessageSujet: Re: La base   Sam 21 Juil 2012 - 13:37

J'étais de mauvaise humeur. Et il valait mieux éviter de me mettre de mauvaise humeur. Cette mission allait de mal en pis ! Les Covenants étaient partout. On s'acharnait à défendre des murs qui ne tiendraient pas longtemps. Je vis les forces humaines être disperser et massacrer au lieu de tenir un front uni et indivisible face aux Covenants. Plus d'une fois je dus m'arrêter pour repousser les ennemis.

Mais enfin je réussis à atteindre les baraquements civils. C'était un vrai bazar. Partout les blessés légers s'entassaient, les enfants voir les adultes pleuraient pitoyablement et les traits tendus des soldats laissaient présager un nettoyage ardu et rapide si un des officiers lâcher la bride une seule seconde. Et une hécatombe serait très malvenu pour le CSNU et le SRN. De nombreux civils pourraient alors devenir de fichus rebelles et ça serait des épines en plus dans le pied du gouvernement. C'est pour ça que je dus abuser des pouvoirs que me conféraient le SRN et ordonna aux soldats d'évacuer les civils vers les hangars. C'est à ce moment là que l'agent que je cherchais s'approcha de moi et prononça le code. "Les fleurs du SRN sont magnifiques mais derrière ses belles pétales se cache un puissant poison." L'agent Fergusson, policier de Barren. Enfin jusqu'à son attaque.

Nous courûmes donc côté à côte, lui un magnum au poing et prêt à faire éclater la cervelle à des Covenants trop curieux et moi le protégeant des regards trop appuyés des marines. Mais il était trop tard. Déjà nous avions dû traversait des forces ennemies à coups de fusil à pompe et autres armes. Et de plus l'agent et moi découvrîmes que les Covenants avaient pénétré dans les souterrains mais des hommes aussi. Nous fîmes donc équipe. Le Major Freeman, normalement allié à moi, avait suivi ses ennemis. Mais avant de quitter définitivement la surface de la planète j'envoyai un message au CSNU.

Citation :
Code d'identification : BS-048
Code de Sécurité : **********
Confidentialité : TOP SECRET
Priorité : Ultra

Message d'urgence prioritaire. Code rouge. Ennemis ayant pénétré zone Haute Sécurité code -5. Nous les poursuivons. Plusieurs hommes dont des officiers ont pénétré la -5 avec moi. Demande autorisation d'élimination post-mission ou suggestion de débriefing sur l'importance du secret militaire.

TERMINE

C'était difficile de faire ça mais la vie en faisait parti. Très rapidement je distançai le petit groupe pour me retrouver seul et j'abandonnai mon homologue. Là j'activai mon camouflage actif et surveillai le groupe par l'arrière, groupe que je tenais en joue. Mais lorsqu'ils passèrent le mur de flamme j'eus énormément de chance car à peine le dépassai je de quelques pas il réapparut me menaçant de brûler vive. Lorsque les Covenants attaquèrent nos forces, bien que nous chargeâmes avec joie l'ennemi je restai à l'écart en attente de nouveaux ordres. Lorsque apparut l'étrange chose volante, que nous suivîmes, je compris presque tout de suite que c'était une sorte d'Intelligence Artificielle extrêmement développé. Pas étonnant que le SRN veuille le cacher. Mais il ne semblait pas nous appartenir sinon il nous aurait déjà aider... Et en plus il était complètement schizophrène ! Mauvaise nouvelle.

Et que c'était une mauvaise nouvelle je le compris quelques secondes trop tard. Des bestioles étranges apparurent de tous les côtés et bientôt les Covenants durent combattre au coude à coude contre d'étranges canidés. J'en vis un courir droit vers le deuxième Spartan du groupe, un certain Ordo selon mon ATH, et je tirai avec mon fusil à pompe. La tête de la bestiole explosa dans une gerbe de sang et son corps glissa le long du sol pour cogner un mur.

"DEGAGEZ DE LA ! hurlai je tout en tirant sur tout ce qui n'était pas humain, repliez vous vers la statue ! Go ! Go ! Go !"

J'accompagnai l'ordre au geste et, bien que mon apparition soudaine dût être une surprise pour les soldats et les Coventants, un mouvement de foule me suivit. Les créatures arrivèrent de tous les côtés déchiquetant de nombreux soldats. Une roquette explosa et je fis signe aux ODST de venir. Peut être qu'unis nous arriverions à survivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La base   

Revenir en haut Aller en bas
 
La base
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Noble Forestier:deux armes de base c'est possible ?
» [MOC] Base Xion
» BASE DE DONNEES : NUMERO STICKERS sur PCBS TAITO
» Livre de base + supplément Cadwallon à vendre
» The Babylon Base

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Halo Fight :: Scénarios :: Archives des scénarios :: Barren-
Sauter vers: