Forum Rpg sur l'univers d'Halo
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La base

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Carl Sorince
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 636
Age : 22
Localisation : Planqué derrière mes hommes.
Humeur : Oh...Ohoh...Vous voulez vraiment savoir ce qui se passe dans ma tête?
Date d'inscription : 20/01/2011

Feuille de personnage
Arme n°1 : M45 TS
Autre Compte : Dar'Lauc
Arme n°2 : pistolet M6D SOCOM

MessageSujet: Re: La base   Sam 21 Juil 2012 - 15:56

Lorsque les deux camps c'étaient foncé dessus, chacun avait choisi son adversaire, freeman avait choisi l'élite, Kelrod avait choisi un foutu primate brute, le pauvre ODST qu'était Hordika, visiblement amoché, avait pour sa part foncé sur un écorcheur...Tous, avait choisi un adversaire a leur hauteur, un adversaire honorable, puissant...Enfin...Peut-être pas tous...

"-Lâche ça, foutu suceur de méthane !"

Carl tentait désormais de retirer des pattes en sueur d'un pauvre grognard paniqué son M45, la scène était quelque peut ridicule, le grognard tenait le coté gauche de l'arme, tandis que Carl tirait du coté droit, ils avaient visiblement eu la même idée, ce placer a l'extrémité de leur escouade, évitant ainsi d'être encerclé ou pousser par leurs camarades dans la bataille...Ils ce débattaient désormais pour leur vie, Carl tentant de chasser de son esprit le fait qu'il ce faisait maitriser par un simple grognard en combat singulier...
Celui-ci, constatant qu'un fou lui fonçait dessus armé d'une arme pouvant faire de gros trou, avait vidé son pistolet a plasma en évitant maladroitement les tirs, tandis que Carl, constatant qu'il avait un adversaire, tirait quelques cartouches tout en s'assurant qu'il en reste assez une fois arriver au corps a corps...Le grunt avait vidé ses munitions rapidement, facilitant ainsi la tâche au caporal dément...Celui-ci l'avait rattraper alors qu'il fuyait et avait pressé la gâchette...Avant de constater que son arme c'était enrayée...Le grognard avait saisit sa chance, et ils en étaient a ce battre pour la même arme sous le regard dépité des blessé.
Alors que Carl s'apprêtait a délivré un puissant coup de poing dans le front de ce stupide primate, un cris, strident et glauque, stoppa les deux factions dans leurs combats...L'étrange son qui suivit, ce raclement irritant, mit fin a la bataille...Le grognard et le caporal ce fixèrent, fixèrent leurs supérieur...Et ce mirent d'accord.

L'humain avait a nouveau son fusil, le grunt a nouveau un pistolet chargé.

Tout d'eux observèrent la suite des évènements en reculant vers leurs alliés respectifs et en surveillant du coin de l'œil le type en face d'eux.

Une étrange boule de lumière s'approchait en flottant du major freeman et de l'élite qui, quelques seconde avant, avait eu pour objectif de lui arracher le crâne. Il y eut un court silence, puis une voix irritante sortie de la boule de lumière fit :

" Boooooonnnjoooouuuurrrr ! Je suis 294 Cold Anxiety, je gère cette installation !
- Un oracle ? Que faites-vous ici ?
- Il gère l'installation, il l'a dit, face de poulpe !
- TAISEZ-VOUS ! Vous avez méprisé bon nombres de protocoles ! Et l'extérieur du bâtiment n'est pas sûr ! Venez-donc, rentrons à l'intérieur ! ET QUE PERSONNE NE S'ENTRE-TUE ! "

Long silence.
Il chercha du regard Kelrod, Jeff et Gareb, ceux-ci fixaient la scène avec le même air d'incompréhension que les autres, ils avaient ranger leurs armes et commençaient a avancer avec le reste des combattants...Progressant jusqu'a eux silencieusement, il ce passa de tout commentaires sarcastique et suivit simplement le mouvement.

"-Gardez vos mains proches de vos armes...
-Vous inquiétez pas pour ça."

Ils entrèrent dans une salle, suivant Cold Anxiety...Et restèrent bouche-bée.
Une énorme statue ce trouvait devant eux, légèrement déformée par le temps, mais les dominants tout de même de par sa taille...La salle en elle-même était énorme, l'architecture ne ressemblait a rien de ce que le caporal connaissait et les couleurs des murs lui piquaient les yeux...Devant, l'agaçante boule de lumière continuait son speach...

"Quelque chose ne va pas..."

Il secoua la tête, foutu mal de crâne...N'écoutant qu'a moitié ce qu'expliquait Cold Anxiety...Il ne comprit pas de suite pourquoi tout le monde mettait en joue les murs autour d'eux...Ce n'est qu'en recollant les bout de phrase qu'il avait comprit entre eux qu'il ce décida a dégainer son fusil a pompe...Autour du groupe de soldat humains et covenant, tout n'était que mouvement, d'étrange créatures ce dirigeaient vers eux en grognant...
Alors qu'une horreur aux yeux exorbité courait après un grognard paniqué, il hurla :

" -Non mais vous vous foutez de ma gueule?!"

Puis il mit en joue le poursuivant du grunt, et pressa la détente.
Soudainement, tout ne fut que flash et hurlement, les marines ce battaient comme ils pouvaient, assisté par les covenants prit de cour par les évènements, Carl tira le grognard vers lui, dans ce genre de cas, autant avoir un maximum d'allié...Une créature tenta de profiter de ce moment de faiblesse pour lui sauté a la gorge...Réussissant a moitié, elle parvint a le renverser, lui mordre le bras, mais lorsque le marines, aidé par le grognard, parvint a frapper assez fort pour la faire lâcher prise, la créature regretta son geste...Carl écrasa la crosse de son fusil a pompe contre le crâne de son adversaire, plusieurs fois, jusqu'a ce que le sang gicle, puis, constatant que cela ne servait plus a rien, cracha sur le cadavre avant de ce relevé en jurant...Le sang de la bestiole partout sur le visage...

"DEGAGEZ DE LA ! Repliez vous vers la statue ! Go ! Go ! Go !"

Il sursauta, ce retourna...Une spartan leurs demandait de venir vers elle...

"Qui est-ce?Elle n'était pas la tout a l'heure."

Une roquette passa au dessus de lui, éclatant une énorme bestiole reptilienne haute sur patte...Carl ce détourna du corps et rejoignit le groupe en mouvement, suivit par son nouvel ami grunt, celui-ci grognait des propos incompréhensible dans sa langue, surement au sujet de cette nouvelle apparition humaine étrange...La voix dans son crâne avait raison, elle n'était pas la avant...Qu'est-ce que cela signifiait?

_________________
"Je me présente, Carl Sorince, sarcastique, cynique, cruel et schyzophrène...Passons maintenant à mes points négatifs..."-Carl Sorince, auteur du roman "moi, mon reflet, mes photos et encore moi."

"Il est normal qu'un sale gosse comme moi soit devenu celui que je suis désormais...C'est à dire un tueur mieux placé et mieux payé que les types biens."-Carl Sorince à propos de lui-même.

"Mes gars...Mes exécuteurs...Sont pas des héros. Non, pas des héros...Et moi non plus d'ailleurs. Nous sommes bien mieux. Nous sommes des tueurs de héros."-Carl Sorince à propos des sanglots.
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Hicks
Banni
avatar

Nombre de messages : 219
Localisation : Affronte les Fantômes de son passé - [Inconnue]
Humeur : Froid, Calme, Patriotique
Date d'inscription : 18/06/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : ➢ M6D-Socom
Autre Compte : Amy
Arme n°2 : ➢ ➢ SRS99C-S2-AM (Custom)

MessageSujet: Re: La base   Sam 21 Juil 2012 - 17:01

Le sergent en avait vu des choses depuis qu'il était dans l'UNSC, mais la c'était vraiment le must. des salles géantes ou l'on n'apercevais même pas le plafond, une boule de lumière totalement schizo qui sors de nul part, une alliance avec les poulpes et en plus des saloperies gluante qui nous attaques déjà que Barren était vraiment un cauchemar, la surface était équivalent à un pic-nic avec des brutes.

La boule de lumière rouge bafouillait à propos de diverse créatures qui vivait sous la surface de Barren, les combats avait cessés tout le monde était concentrés sur les dires du dénommé Cold Anxiety.

Puis juste après des cris atroces venant de toute parts, tout le monde commença à balayer les recoins avec les lampes montés sur leurs armes, Ryan activât son VNA et resta près du groupe, regardant Ed de temps à autre ou les Spartan-II qui avait été déployés pour la mission.

Plusieurs de ces bestioles horribles rampant attaquèrent le groupe, composé d'humains et de covenants, c'est à ce moment la qu'il remarquèrent qu'il ne plus être ennemis seulement si ils devaient se battre contre une chose, une ennemis commun au deux races.Il entendit quelqu'un crier derrière lui

- DEGAGEZ DE LA ! Repliez vous vers la statue ! Go ! Go ! Go !" la spartan faisait signe de venir vers elle.

- Putain mais d'ou elle sors celle la ?!

- On s'en fou, on la suit et on essaye de rester en vie bordel !

Soudain alors qu'il était entrain de se replier en direction de la spartan, soudain, une roquette lui passa juste devant le visage pour aller ce loger dans la boite crânienne de l'abomination sans yeux qui lui fonçait dessus.

Non mais c'est quoi ce bordel !!?

Il prit son arme en main et pressa la détente en direction d'un des monstre qui ce trouvait au plafond, la bestiole tomba violemment du plafond pour s'écraser au sol, son cerveau avait tout simplement été éjecter de son crâne et une marre de sang commençait à ce former sur le sol.

quelqu'un n'aurait pas un magasin en trop je commence vraiment à être à court !?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Kelrod
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 145
Age : 25
Humeur : ...
Date d'inscription : 18/04/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : DMR
Autre Compte :
Arme n°2 : M6C Socom

MessageSujet: Re: La base   Sam 21 Juil 2012 - 17:15

Le sergent effectua une roulade et esquiva un tir de spiker. Le brute chargea dans sa direction, Max riposta avec des tirs de DMR. Il manqua sa cible la première fois, mais continua de tirer.

-Oh merde !

2 balles et un plaquage plus tard, le brute tentait d'étrangler le marines avec ces mains, elle était résistante, plus que ce qu'il croyait. Ce dernier le retenait difficilement en mettant ses deux pieds sur le corps imposant de l'extraterrestre. Désarmé, Kelrod empoigna son M6C et visa la tête de son adversaire.

-Ouvre grand !

Le brute esquiva la balle qui érafla son casque. A l'aide de sa main gauche, le sergent s'équipa de son couteau de combat et asséna des coups rapide dans les membres antérieur de son agresseur. Le brute grogna, attrapa la jambe du soldat, le tira et le jeta, quelques mètres plus loin. Max se releva difficilement et tourna la tête. Son DMR était entre lui et le covenant. Le brute tapa sur sa poitrine et hurla en signe de provocation. le marines avait son M6C dans la main droite et sa lame dans la main gauche. Les deux adversaire se foncèrent dessus. Cependant juste avant la ''collision'', un cri violent et inattendu se fît entendre. Tous cessèrent de ce battre. Max profita de ça pour récupéré son fusil et s'éloigna du brute, qui ne le quittait pas des yeux. Une petite boule avec un œil unique débarqua de nul part, se dirigea vers le Major Freeman et engagea la discussion, comme si de rien n'était.

-Boooooonnnjoooouuuurrrr ! Je suis 294 Cold Anxiety, je gère cette installation !
- Un oracle ? Que faites-vous ici ?
- Il gère l'installation, il l'a dit, face de poulpe !
- TAISEZ-VOUS ! Vous avez méprisé bon nombres de protocoles ! Et l'extérieur du bâtiment n'est pas sûr ! Venez-donc, rentrons à l'intérieur ! ET QUE PERSONNE NE S'ENTRE-TUE ! "

Le sergent ne comprenait rien, comme tout le monde. Le brute semblait dans le même état, mais regardait toujours le marines. Max s'en aperçu

-t'a entendu la tête d'ampoule ? Calme toi chewbacca !

Le groupe mixte suivirent l'étrange être mécanique à l'intérieur de la structure. Ça sentait le piège à plein nez, mais les covenants avait l'air de le connaître. Max garda son arme en main, juste au cas où et il n'était pas le seul à penser ça, la caporal était du même avis.

Le hall était immense et d'une couleur violette, encore du violet. Les covies allait être content de cela au moins. La petite boule métallique semblait leur faire une visite de l'installation enfin ça y ressemblait, au début.

-CAR VOUS ALLEZ MOURIR ICI ! Aucun de vous ne pourra mettre la main sur le métronome ! Il est sous MA protection ! Vous ne pourrez rien faire !!!!

La suite était digne d'un film d'horreur, des créatures quadrupèdes sortaient d'un peu partout, il y en avait partout, sur les murs et même le plafond. Les anciens ennemies devinrent des alliés, temporaire. Les créatures était rapide, mais pas très résistante, quelques tir de DMR suffisaient à les mettre hors d'état de nuire. Max tiré dans toute les directions, tout simplement parce qu'il y en avait dans toutes les directions. Une bestiole se jeta sur un écorcheur, Kelrod l'abattit en plein vole, le covenants siffla, surement pour le remercier, mais Max n'eut pas le temps de ''traduire'' ce sifflement car l'une des créature se jeta sur lui. Elle était lourde, très lourde. Le marines utilisa son couteau pour planter son assaillant au niveau des yeux, mais elle n'en avait pas, alors il attaqua au hasard. Mais elle ne lâcha pas prise. Soudain, elle fût tiré en arrière. Le brute l'avait tiré et la rué de coup. Max se releva et se jeta à son tour sur la créature aveugle et la massacra à l'aide de son couteau et de la brute. Les deux ''anciens'' ennemies s'éloignèrent du cadavre. Max le remercia, la brute grogna. Il se mirent dos à dos et ripostèrent sur ces choses !

-DEGAGEZ DE LA ! Repliez vous vers la statue ! Go ! Go ! Go !

Cette voix était inconnu et appartenait à un spartan en armure noir, une femme à en jugeait par la voix.

-Elle avait pas disparu elle ?

Une roquette explosa, réduisant en morceau une créature visiblement plus imposante que les autres. Les survivants se regroupèrent, tirant tout en restant en mouvement. Le retour de cette spartan noir était étrange, c'était pas normal, il allait devoir la surveiller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eagle Voltir
ODST, Sergent
avatar

Nombre de messages : 206
Localisation : Terre, Cour martiale
Date d'inscription : 12/10/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : -Fusil a pompe M90
Autre Compte : Zatura Mulame'
Arme n°2 : -Lance-roquette M19 SSR MAV

MessageSujet: Re: La base   Sam 21 Juil 2012 - 19:46

Eagle fit un sourire de victoire, sa roquette avait fait de l'effet sur le monde aux alentours, parfait. La bestioles qu'il avait touchée était différente des autres, mieux valait s'en méfier, de toute façon il tuerait tout ce qui n'était pas humain, comme ça pas de problème, resterait plus que les covies...
Qui ne seraient pas longtemps un problème non plus. Bon maintenant qu'il savait quoi faire pour attirer l'attention des bestioles, il fit pivoter les tubes de son lance-roquette et cibla un autre groupe, celle là ils allaient la sentir passer...

-DEGAGEZ DE LA ! Repliez vous vers la statue ! Go ! Go ! Go !

Et merde qu'est-ce que... Un autre spartan ? Ou plutôt une d'après la voix, son ATH n'affichait que : S-048, pas de grade, pas de nom.
Mais c'était une zone de combat ou un rassemblement de l'amicale des bourrins ? Le sergent Voltir évalua la situation, mieux valait suivre un spartan plutôt que de rester en arrière, même si il n'appréciait pas particulièrement ces types en armure, mieux valait être avec eux. D'ailleurs celle-ci portait une armure noir et...

-Sergent bougez vous !

Eagle sortit de ses pensées, il vit qu'il était à l'arrière du groupe qui partait vers la statue, il se mit en mouvement et lança une grenade fumigène derrière lui, les bestioles furent désorientés et il tira... Dans la fumée, des lambeaux de chairs calcinés volèrent dans tout les coins et Eagle se mit à suivre le groupe en rechargeant et en pestant contre la brute devant lui qui lui bloquait la vue.

-Faut courir plus vite, ils nous talonnent !

les bestioles rugissait derrière et au plafond, Eagle activa le VNA et vit que les saletés rampaient au plafond pour leur sauter dessus après, mais il ne lui restait que 2 roquettes et mieux valait économiser. Il sortit son M6C et tirait derrière lui quand soudain il sentit un poids s'affaler sur son dos, la bestioles fit claquer sa mâchoire et Eagle tenta de la retenir, si elle le touchait, il était foutu. Derrière il voyait les autres arriver, plus que quelques secondes, et il était toujours coincé au sol. Il cria :

-Un coup de main vite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Hicks
Banni
avatar

Nombre de messages : 219
Localisation : Affronte les Fantômes de son passé - [Inconnue]
Humeur : Froid, Calme, Patriotique
Date d'inscription : 18/06/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : ➢ M6D-Socom
Autre Compte : Amy
Arme n°2 : ➢ ➢ SRS99C-S2-AM (Custom)

MessageSujet: Re: La base   Sam 21 Juil 2012 - 22:33

Ryan était entrain de se replier vers la statue comme la mystérieuse l'avait recommandée, il courait en se retournant de temps en temps pour flinguer ces abominations, le sergent Eagle avait fait mouche avec son Jackhammer sur ces créatures dont la laideur n'avait d'égale que leur odeur nauséabonde, Voltir lança une grenade fumigène qui avait l'air de les déstabiliser, surement à cause du bruit quelle fait lorsque quelle crash sa fumée grisâtre, une des ces créatures entrain de descendre le long de la paroi sauta sur Eagle pour le dévorer, il hurlât de toute ses forces :

- UN COUP DE MAIN VITE !

Tout le monde était entrain de se replier vers l'endroit indiquer par le spartan, Hicks aperçu à environ une vingtaine de mètres de lui, son sergent en chef avec une des ces taupes aveugle et puante sur le dos, elle était entrain d'essayer de bouffer Eagle, Ryan fit signe à Ed de lui filer un coup de main, et il firent tout deux demi tour en direction de Voltir, tout en tirant sur les ennemis qui avait l'air de sortir de tout les cotés, des murs et du plafond a environ une quinzaine de mètres de Eagle une hécatombe de monstre arrivai dans leur direction

- C'est bon on arrive Sergent

Hurla Ryan à Eagle, les deux ODST arrivèrent au niveau du sergent et vidèrent leur chargeur sur le monstre qui lui essayait de lui ouvrir le dos, les deux ODST eurent raison de l'abomination en quelle balle logées dans sa tête. Tout le monde essayait de luter pour sa survie individuelle par n'importe quelle moyen, Ryan aidât son sergent à se relever tout en ajoutant :

- Ça va comme vous voulez sergent

Le petit groupe se dirigea ensuite vers la statue en courant aussi vite que possible couvert par un tir de couverture d'un spartan qui avait l'air de bien s'amuser à exploser ces créatures puantes. Il était tout près du groupe quand, une de ces créatures descendit du toit, elle était beaucoup plus grosse et beaucoup plus résistante tout les ODST firent feu dans sa direction mais rien n'a faire elle commença ensuite à crier violemment, un cri qui vous touche au plus profond de votre être, un cri qui ne s'oubli jamais, la créature s'apprêta à dévorer Ryan se tenai devant la créature qui avait la bouche grande ouverte Hicks pouvais sentir l'haleine nauséabonde de la créature.

Ryan tomba dans un trou noir totale, il été toujours debout devant cette horrible créature mais il ne voyait plus rien il entendit sa sœur qui était décédée des années auparavant, vit son sergent instructeur qui lui expliquait la raison pour laquelle il se battait, Hicks revint à lui, devant l'ODST se trouvait le cadavre du monstre, un spartan venais de lui broyer le crâne en lui atterrissant dessus, il venait de se faire à son tour sauvé par un spartan.

Bon je crois bien qu'un merci est de situation donc merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Freeman
Rebelles, Traître, Ancien Marines des Forces Spéciales
avatar

Nombre de messages : 958
Age : 36
Localisation : Là où les combats sont !
Humeur : Tendus
Date d'inscription : 18/11/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : MA5B
Autre Compte : Rex - 98
Arme n°2 : M 90 (/ couteau)

MessageSujet: Re: La base   Dim 22 Juil 2012 - 4:47

Tout avait été si simple, John était tombé avec lui et ses marines sur les covenants mené par cet élite, ils avaient tout deux chargé à un moment donné et recommencer leurs affrontement au corps à corps. John tirait des munitions dans l'air pendant que Alik tentait de le découper en morceau, mais inefficacement. Soudain, un son, les deux adversaire regardèrent en même temps et au même endroit une sorte de boule, de cloche approcher. Celle-ci leurs parla de son nom et de sa fonction à laquelle la face de poulpe l'appela "Oracle" et lui demanda pourquoi celle-ci était sous "je ne sais combien" de kilomètres sous le sol. John avait été agacé et répondu au covenant que clochette était le gérant de l'installation, cette base à laquelle Freeman avait une sérieuse envie de détruire. Soudain ils furent "conduit" dans une immense pièce dans lequel était érigé une statue.
La chose commencé alors à déliré, semblant crée une mélange entre le jeux et la paix par la guerre. John, tout en écoutant, analysa chacune des paroles de se petit fumier, soudains arrivèrent des vagues de créature qui furent aussitôt abattu une à une. Le militaire était forcé de coopéré avec son ennemi. Les vagues semblait être constante, meme si John ne les comptaient pas il savait qu'ils étaient une cinquantaine...

"Hé, Cal'mar ! Je crois que ton ami ou je ne sais quoi est devenu cinglé, donc Je suis pour rendre une petite visite à se fumier..."

Il n'entendit pas la réponse du covenant car une créature se jeta sur lui, mais elle atterri morte ! Le covenant venait de lui coupé la tête. Freeman se chargea alors de réduire les "chiens" qui s’approchait à plus de cinq de lui pendant que le covenant les taillai en pièce . Petit à petit, le duo s’avança en direction d'un... ascenseur ? Ils y prirent chacun place en prenant soin abattre la créature arrivant trop rapidement. John espérait allez directement au douzième, mais l'enfoiré avait parlé des onze autre étage. John soupira en regardant le nombre de munition, sa n’allait pas être un morceau de gâteau.
Le duo ennemi garda le silence, de toute façons il ni avait pas grand chose à dire. Enfaite si, mais Freeman était décidé pour faire passer le message d'une certaine manière.
Lorsqu'ils arrivèrent au second étage, John reconnut quelque chose d'humain, une barre vertical. Le marine remit le DMR en joue et avança discrètement pour aussitôt entendre le bruit caractéristique de ses saloperies. C'est à se moment que John remarqua que ils n'étaient peut être pas si condamné que ça...


Dernière édition par John Freeman le Dim 22 Juil 2012 - 11:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Van 'Rashakee
Sangheili, Général
avatar

Nombre de messages : 269
Localisation : aaahh... l'empire coco c'est super grand mon couillon
Date d'inscription : 22/08/2011

Feuille de personnage
Arme n°1 : épées à énergie x2
Autre Compte :
Arme n°2 :

MessageSujet: Re: La base   Dim 22 Juil 2012 - 10:46

Van' ressortit de l'ombre, dans l'assaut il avait était éloigné du groupe par ces saloperies impurs, il avait usé ses épées à les combattre, quel perte pour une race aussi vil et putride. Son armure avait quasiment changé de couleur depuis le début des combats. Sa mandibule le démangée affreusement et son bras le brulait chaque seconde un peu plus mais il tenait bon. Il le devait, pour son Honneur et ne pas passer pour un faible devant les Humains. Dire qu'il devait coopérer avec ses pitoyables créatures. Il réapparut aux yeux du groupe, le colosse avait reçu un sérieux coup de patte au torse qui avait heureusement et simplement rayé son armure de trois longues et larges balafres.
Il fut stupéfait par la taille de la salle, elle était majestueuse et le bouleversé un peu. L'Ultra avait toujours était impressionné par les grandes œuvres d’architectures et cela depuis la découverte de son dojo alors qu'il était très jeune. Ses deux lames étaient posées sur ses cuisses et rebondissaient légèrement à chacun de ses pas. Il rejoignit le groupe tirant par la peau du coups les quatre cadavres des bêtes qui l'avaient écartées du groupe.

-Je ne sais ce que sont ses créatures mais à elle quatre m'ont données plus de résistance qu'un bâtiment rempli d'Humains. Dit il avec une pointe d'ironie. Généralissime, excusez mon absence mais j'étais occupé par ceci. Mais une question me trotte dans la tête, où sommes nous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eagle Voltir
ODST, Sergent
avatar

Nombre de messages : 206
Localisation : Terre, Cour martiale
Date d'inscription : 12/10/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : -Fusil a pompe M90
Autre Compte : Zatura Mulame'
Arme n°2 : -Lance-roquette M19 SSR MAV

MessageSujet: Re: La base   Dim 22 Juil 2012 - 19:48

Cette foutu saloperie essayer de lui arracher la pièce d'armure de son dos pour lui bouffer le corps, Eagle se débattait et tenter de s'en débarrasser mais son arme ne pouvait pas toucher la bestiole, il se sentit impuissant mais si il devait y rester, il emporterait cette saloperie avec lui , il entendit crier dans la pièce :

-C'est bon on arrive Sergent !

Eagle vit deux formes noires s'approcher en pointant leurs armes dans la périphérie de sa vision, il commençait à se sentir céder et sa vue se brouilla, il n'entendit plus qu'un bourdonnement sourd et l cracha du sang sur sa visière. Soudain il entendit clairement des balles et les douilles toucher le sol, la vue lui revint doucement et il sentit un poids mort s'affaler sur son dos, le sergent Hicks lui attrapa le bras et le releva rapidement en ajoutant :

-Ça va comme vous voulez sergent ?

Eagle ne répondit pas et ramassa son fusil à pompe, il se mit à clopiner le plus vite possible derrière ses hommes pour rejoindre l'abri de la statue, sous les tirs de couvertures d'un spartan fou de la gâchette qui semait un carnage chez les quadrupèdes, Eagle ne voyait quasiment rien avec le sang sur sa visière mais il se forçait à courir, pour survivre, comme il l'avait toujours fait. Ils étaient presque arrivés quand une créature plus massive que les précédentes leur fonça dessus, Eagle vida son arme sur la bestiole mais elle paraissait ne rien sentir, soudain elle poussa un cri strident, un de ceux qui vous retourne le cœur et vous glace au plus profond de votre être. Eagle voyait la créature s'approcher comme dans un rêve et se placer devant Hicks, il voulut l'aider mais en clignant des yeux il n'était plus dans une caverne au centre de Barren.
Mais sur Letrym à 19 ans, devant le tribunal à entendre le juge lâcher la sentence «coupable». Il se sentit faillir et fit un effort pour revenir à la réalité, il était de nouveau un ODST qui combattait pour sa vie, il vit le spartan leur foncer dessus et tomber sur la bestiole en lui fracassant le crâne. Eagle entendit Hicks remercier le super-soldat mais ne perdit pas de temps, il rechargea rapidement son arme et attrapa l'ODST encore abasourdi par le bras :

-Allez on fera les remerciements plus tard, on se dépêche et on va se mettre à l'abri.

Il coururent vers la statue et se placèrent dos à la structure à cotés des humains et covenants, puis ils ouvrirent à nouveau le feu, le flot de bestioles paraissait inépuisable et il en arrivait de partout, si personne n'avait une idée rapidement pour sortir de là, nul doute qu'il ne resterait plus personne pour témoigner de la première alliance humano-covenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ordo-011
NavSpecWar, Spartan-II, Major
avatar

Nombre de messages : 339
Age : 25
Localisation : En guerre.
Humeur : Meutrière.
Date d'inscription : 08/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil d'assaut/ Fusil à pompe d'Adrix.
Autre Compte : Jessica Austin
Arme n°2 : Pistolet M6D/Couteau.

MessageSujet: Re: La base   Dim 22 Juil 2012 - 23:14

L’affrontement était une des seuls choses pour laquelle les spartans avaient été créé par le gouvernement de l’UNSC. Depuis tout petits ils excellaient absolument tous dans le domaine de tuer, détruire et annihiler. C’était exactement ce qu’Ordo comptait faire aujourd’hui face au groupe de soldat covenants qui étaient en face des humains. Ils étaient peut être cinquante à tout casser et les créatures les plus dangereuses était les élites et la brute que le spartan aperçu du coin de l’œil. Il accéléra à toute vitesse, et les marines finirent très très rapidement distancer. Le spartan sauta et atterrie entre plusieurs grognards.

Le traditionnelle BR-55, arme de combat à longue distance et quasiment inefficace au corps à corps trouva une tout autre utilité entres les mains du super soldat. Le tenant par le canon, Ordo s’en servait pour broyer le corps des petits extraterrestres. Sa crosse défonça le crane d’un alien qui s’aplatit presque sur lui-même avec la force de l’impact. Avec son couteau de combat le spartan trancha le masque d’un autre petit alien, un autre reçu la lame en acier dans l’œil, lui perçant le crane au passage. Une fois la petite tuerie finit pour le soldat de l’UNSC, il s’apprêtait à choisir une nouvelle cible cette fois ci beaucoup plus conséquente. La brute covenant. Elle était tout indiquée pour qu’il puisse essayer de pousser sa force physique au-delà de ses propres limites.

Il chargea alors sur son adversaire. Le major rangea son couteau sur le côté gauche de son armure et couru vers le covenant. Il s’apprêtait à le percuter quand un bruit sourd de métal retentit paralysant totalement le combat de tous les êtres vivants dans la salle. Le spartan freina sec laissant presque des traces avec ses bottes en titane sur le sol. Il attentit et scruta le plafond comme tout le monde, il attrapa rapidement son BR et mit en joue l’endroit d’où provenait l’étrange bruit. Cet écho ne laissait rien présager de bon et le spartan était sûr qu’il allait devoir défendre chèrement sa peau contre la chose qui allait arriver.

A la grande surprise du super guerrier et surement à celle de tous les soldats ici présent, humains comme aliens. Ce ne fut pas un monstre mécanique tueur qui les accueillit mais une sorte de boule en métal qui faisait de la lumière. Un peu comme une veilleuse. Ordo resta concentré sur cette cible potentielle, son BR suivant les déplacements aléatoires de la chose en fer. La petit sphère s’approcha du groupe composé d’humains et de guerriers covenants, elle sembla les analyser quelques secondes avant de se mettre à parler.


<< Boooooonnnjoooouuuurrrr ! Je suis 294 Cold Anxiety, je gère cette installation !
- Un oracle ? Que faites-vous ici ?
- Il gère l'installation, il l'a dit, face de poulpe !
- TAISEZ-VOUS ! Vous avez méprisé bon nombres de protocoles ! Et l'extérieur du bâtiment n'est pas sûr ! Venez-donc, rentrons à l'intérieur ! ET QUE PERSONNE NE S'ENTRE-TUE ! >>

Un point pour les humains. Le spartan laissa un rictus s’afficher sur son visage. Cependant malgré la belle réflexion de l’humain ce soit disant oracle semblait vraiment en colère. Ordo imagina quelques secondes Adrix se moquer ouvertement de la petite sphère, parce qu’il était sûr que c’est ce que son compagnon d’armes aurait irrémédiablement fait. Tôt, ou tard. Voyant que tous les êtres vivants présent avec lui rangèrent leurs armes le spartan décida d’abaisser son fusil de combat plutôt que de le ranger dans son dos. La prudence est toujours de rigueur avec des covenants à moins de dix mètres de vous.

Bientôt tout le petit groupe de combattants suivit cette espèce d’IA dans une immense salle. Elle devait être encore plus grande que la précédente et le spartan en resta bouche bée. Qui avait bien pus construire de telles structures ? Et pourquoi les humains sur Barren ne s’en étaient-ils pas rendu compte avant ? C’était comme dormir avec une mine sous son matelas et s’en rendre compte qu’une fois qu’elle aurait explosée.


<< Vous êtes actuellement au niveau 0. Il existe en tout 12 niveaux, chacun regroupant différents laboratoires et ateliers de maintenance divers. Malheureusement, je ne crains que vous ne puissiez les visiter...

Douze niveaux à visiter encore. Le spartan tenta de faire rapidement le calcul. Avec les humains présents ici il serait capable d’éliminer tous les covenants. En insistant bien sur la brute et l’élite qui commandait les extraterrestres. Il se perdit dans ses pensées et en sortit au moment où l’IA annonçait une mauvaise nouvelle.

CAR VOUS ALLEZ MOURIR ICI ! Aucun de vous ne pourra mettre la main sur le métronome ! Il est sous MA protection ! Vous ne pourrez rien faire !!!! >>

Le métronome ? Qu’est-ce que c’était encore que cette chose-là ? Le spartan se sentit une nouvelle fois perdu dans ce bordel. L’oracle les accueillais et à présent il semblait déterminés à tous les exterminés afin qu’ils ne prennent pas son précieux métronome alors que personnellement le spartan n’en avait strictement rien à carrer de l’engin. Tout ce qu’il désirait tout de suite c’était de saigner chacun des guerriers covenants présents dans la grande salle. Cependant il ne pouvait pas penser qu’a ses désirs sur le moment. Il pointa par instinct son arme sur la sphère qui commençait à s’éloigner très vite dans les airs.

Et des cris stridents percèrent l’air. Et les tympans de tout le monde, un semblant de frissons parcourut l’échine du guerrier. Ca n’annonçait strictement rien de bon, autant pour les aliens que pour les humains. Des créatures arrivèrent par dizaines voire plus, et l’Oracle sembla s’adresser à elle avant de disparaitre. C’était donc lui le chef de ces choses ? Ordo tira sa première rafale en suivant le mouvement de tous les soldats. Ce fut le chaos total. Personnes n’étaient capables de redresser la situation. En tant que super soldats le spartan était totalement capable de se géré seul face à une horde de lézards chiens mutants plein de bave.

Enfin après les premières minutes d’engagements et les premiers morts des deux côtés. Humano/covenants réussirent enfin à opéré avec coordination pour repousser une partie des créatures. Ordo lui se contentait de tuer avec une précision effarante et sans la moindre once de pitié ni de regret. Un des ODST fut renverser par une créature, mais à la grande surprise du spartan ce fut un rapace qui égorgea la créature avant qu’elle n’ait le temps de croquer à un bout d’humain.


<< Vous ne survivrez pas si vous restez chacun de votre côté. Bien que même en vous aidant je ne crains que vous ne périssiez. Que ce soit contre mes créatures ou contre mes sentinelles ! Misérables ! Vous n'êtes rien ! Vous êtes... Condamnés ! HAHAHAHAHAHA >>

Condamnés… Le spartan serra les poings et sentit la haine l’envahir lentement. Il ne laisserait personnes ici condamnés à une mort certaine. Même si il devait y laisser sa propre vie, c’était sa raison d’être protégés les humains, l’humanité toute entière contre toutes menaces. Covenants ou autres, et aujourd’hui il comptait bien assurés. Il leva son arme et les balles fusèrent par trois de tous les côtés, faisant toujours mouche avec une précision chirurgicale. Une créature sauta sur lui et elle prit sa crosse en pleine tête lui arrachant presque une partie de la gueule tellement l’impact fut violent.

Il se retourna en sans bouger de sa position. Un spartan ne recule pas devant l’adversité. Il éjecta son chargeur et en enclencha un nouveau dans la chambre de l’arme. Son détecteur afficha une présence derrière lui. Ordo se préparait à réceptionner la créature d’un mouvement extrêmement violent, mais un coup de fusil à pompe expédia la créature au tapis. Il se retourna et un spartan apparu devant lui. Mais c’était un spartan qu’il n’avait encore jamais vu, et Ordo en resta troublé. Son armure était noire comme la nuit et elle semblait être sorti de nulle part comme ça au pif. Son ATH lui afficha juste quelques donnés inutile. Mais elle avait la carrure d’une femme, et sa voix confirma les soupçons du spartan II.


"DEGAGEZ DE LA ! hurla-t-elle tout en tirant sur tout ce qui n'était pas humain repliez-vous vers la statue ! Go ! Go ! Go !"

Mais c’est que la demoiselle donnait des ordres en plus ? Le spartan sourit à la bonne blague, il avait passé toute sa vie à la botte d’une femme. Et il en avait plus que marre de recevoir des ordres complètement contradictoires à ce qu’il devait faire. Cependant le repli stratégique était le seul moyen pour que les marins survivent à l’assaut ennemi. Le spartan tenta de se mettre du mieux possible entre les lézards chiens et les marins. Les douilles en cuivre tombaient plus lentement que les ennemies arrivaient, c’était pour dire à quel point ils étaient nombreux et déterminés à tuer tous les êtres vivants.

Un des ODST eu l’excellente idée de tiré une roquette en direction des créatures. Le souffle de l’explosion en souffla un paquet ce qui fut parfait pour permettre au Major de recharger son arme. A ce rythme-là c’était bientôt avec son DMR qu’il allait devoir se battre, ou alors il devait prendre une arme sur un des corps au sol. Ordo jeta son BR, sans l’avoir recharger et avec une roulade habille il s’approcha d’un corps de marins et prit son MA5B. Il restait quarante-huit balles dans le chargeur, et le Major attrapa deux autres chargeurs. Deux créatures foncèrent sur lui à grande vitesse, elles sautèrent en l’air et la première fut balayée par un déluge de balles en cuivre, la réduisant en viande à trous.

La second par contre se révéla plus ennuyeuse ? Elle atterrie sur le spartan rayant son armure au passage, mais avec toutes ces années à l’armée le soldat d’élite savait exactement comment réagir face à une telle situation. Il se servit de l’élan de la créature et l’envoya bouler au-dessus de lui. Elle tomba au sol sur une de ses pattes qui émie un craquement sinistre. La créature couina, mais le major était déjà debout son couteau en main. Il s’approcha de la créature et remarqua qu’elle n’avait pas d’yeux. Il ne s’attarda pas sur ce détails, et planta son couteau dans la gorge de l’animal et tira un grand coup sec, faisant giclé une gerbe de sang sur le sol.

Il se releva et secoua son couteau avant de le replacer dans son étui. Les marins étaient presque tous repliés et il ne restait que lui en avant. Sans montrer son dos à l’adversaire le spartan recula en lâchant des rafales courtes et contrôles sur les créatures. Visant les pattes de préférences. Il progressa ainsi en direction des humains rassemblé près d’une grosse statue. Et l’un des ODST s’écrasa pitoyablement au sol. Ordo se retourna en entendant le marin crié à l’aide, et ce fut suffisant pour qu’une créature se jette sur lui une nouvelle fois.

Le major était bien trop occupé à se défendre contre la créature qui tentait de lui bouffer la tête pour se soucier de l’ODST. Surtout que d’après son détecteur deux autres soldats approchaient pour l’aider à repartir. La créature ouvrit grand la bouche pour manger le spartan, mais ce fut le poing en titane A qu’elle prit dans la gueule. Elle tenta vainement de le mordre, et le spartan la retourna sur le sol exposant son ventre. Il dégaina son M6 et vida son chargeur dans le ventre de l’animal qui se secoua quelques secondes avant de mourir. Ordo se releva et reprit son chemin en direction des humains.

Ordo regarda un spectacle étrange en courant vers ses hommes. Ils étaient deux et une immense créature était tombé du ciel. Un des lézards mais deux fois plus gros que celui de base, sa gueule était ouverte et un cri bestial en sortait et il semblait capable de paralyser les deux hommes. Le major prit son élan et accéléra et prit appuie sur ses deux jambes. Il poussa et s’envola pour atterrir les deux bottes jointes sur le crane de la créature qui céda dans un craquement horrible faisant cesser la paralysie des deux hommes. L’un d’eux le regarda et prit la parole, son ATH le désignait comme Ryan Hicks.


Bon je crois bien qu'un merci est de situation donc merci.

Ordo aquisca d’un signe de tête, avant de descendre du corps instable de l’animal.

-Allez on fera les remerciements plus tard, on se dépêche et on va se mettre à l'abri.

Le soldat avait raison. Ils n’avaient pas le temps de s’amuser à parler entre eux. Ordo se mit dos aux deux hommes afin de les couvrir contre un éventuel assaut traitre de la part des animaux. Il tira ses dernières balles et engagea un nouveau chargeur dans son arme. C’était le dernier du MA5, il tira cinq balles et fit tomber une créature au sol. La marée ennemie semblait interminable, et sans même les regarder Ordo savait qu’humains et Covenants allaient perdre espoir contre cet ennemi. Les spartans avaient été créés dans le but de redonner espoir à l’humanité. Et Ordo comptait bien assumer ce rôle aujourd’hui. Il se plaça directement entre les soldats et les créatures, il était capable d’en repousser un paquet à lui seul. Mais il espérait surtout que ce geste booste absolument tout le monde présent afin qu’ils portent un peu plus leurs burnes dans ce combat.

-Tenez bon soldats ! Peu importe le nombre de ces créatures qui arriveront, elles se briseront contre moi ! Contre vous ! Nous somme des soldats du CSNU, on va quand même pas se laisser emmerder par une bande de lézard aveugle tout juste bon à beugler hein ?

Bon, le discourt n’était pas forcement parfait. Mais Ordo espérait que les soldats l’apprécierait à sa juste valeur. Il jeta son MA5 et dégaina son DMR, les balles partaient une par une. Le spartan y mettait toute sa détermination. Il représentait l’espoir des humains, il était le seul à pouvoir faire en sorte qu’ils sortent tous vivants d’ici, après avoir exterminés les covenants évidements.


Dernière édition par Ordo-011 le Lun 23 Juil 2012 - 12:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Hordika
ODST, Sergent
avatar

Nombre de messages : 250
Localisation : Probablement dans l'espace ...
Humeur : d'humeur a sauter depuis l'espace.
Date d'inscription : 10/06/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Mitraillette SMG 7S
Autre Compte : Rell 'Ikiha
Arme n°2 : Pistolet M6C

MessageSujet: Re: La base   Lun 23 Juil 2012 - 2:06

-Tenez bon soldats ! Peu importe le nombre de ces créatures qui arriveront, elles se briseront contre moi ! Contre vous ! Nous somme des soldats du CSNU, on va quand même pas se laisser emmerder par une bande de lézard aveugle tout juste bon à beugler hein ?

Ed n'avait jamais détesté les spartan. Il ne les appréciait pas spécialement, mais il n'avait aucune animosité particulière a leur encontre. Il savait que l'un d'entre eux avait tué 4 ODST lors d'une rixe a lui tout seul, et ça lui suffisait pour se dire que 4 de ses collègues avaient étés idiots. On ne défie pas quelqu'un destiné a devenir une arme. Et il est encore moins conseillé de chercher a régler le conflit par les poings. Ces hommes n'étaient plus des hommes, mais des armes. Une preuve de plus venait d'en être donné.

Le première classe se fit craquer la nuque en penchant la tête sur le coté, et regarda en biais deux grognards qui parlaient a voie basse entre eux, et fit un pas en avant a son tour, le M6D qu'il avait trouvé dans les couloirs toujours au poing, le canon fumant un peu.

Pour le moment, humain ou covenant, on est tous bloqués ici, et visiblement mis dans je ne sais quoi jusqu'au cou par une petite boule de métal skyzo. Je ne sais pas pourquoi vous l'appelez oracle *il tourna un instant sa tête vers les grognards, puis vers le groupe d'élite* Mais cold anxiety n'a visiblement aucune pitié pour nous tous ici, qui que nous soyons. Et tout ce que j'ai envie de dire, c'est rendons le lui bien. Qui ici n'est pas un soldat? Qui ne sait pas se battre? Personne? C'est bien ce qui me semblait. Alors tant qu'a être ici pour faire la guerre, autant que ce soit contre lui avant de le faire entre nous. Je ne pense pas qu'on sera allier bien longtemps. Mais pour le moment, c'est tous ensemble, et contre lui!

L'ODST parcoura le groupe hétéroclite du regard, et se fit violence pour ne pas rester plus longtemps que les autres sur l'écorcheur qui lui avait marqué le visage en lui lacérant les chaires. Il eut peut être un quart de seconde de battement avant de décrocher son regard cependant, et finit son inspection, avant de se retourner vers les créatures qui recommençaient a affluer. Il se campa a coté du spartan, paraissant miniscule a coté de la carrure du super soldat, et se remit a tirer dans tout ce qui s'approchait trop de lui. Une question cependant lui traversa l'esprit ...

Mais où sont passé le major et l'élite noire qu'on avait vu tout a l'heure et qui dirigeaient les troupes?

_________________



"On m'a dit un jour que j'étais con. A celui qui un jour m'a dit cela. A tous ceux qui me l'ont dit par la suite. Et à tous ceux qui l'ont pensé.
Je. M'en. Fous.
Merci."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alik 'Azuri
Sangheili, Maître de l'inquisition
avatar

Nombre de messages : 597
Localisation : Inconnue
Date d'inscription : 17/04/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Langue Fourchue
Autre Compte :
Arme n°2 : Dague à énergie

MessageSujet: Re: La base   Lun 23 Juil 2012 - 19:14

Alik avait été complètement surpris par l'apparition d'un oracle, et plus encore lorsque celui-ci s'avéra complètement fou.
L'oracle estimait qu'ils désiraient une relique des anciens et qu'ils devaient donc mourir pour ne pas l'avoir. Mourir, ne faisait pas partie des envie d'Alik lui qui était un ami de celle-ci...

Lorsque les créatures apparurent Alik activa son arme automatiquement, son instinct reprenant le dessus. Il compris très vite que s'ils devaient gérer deux fronts simultanément, ils ne tiendraient pas longtemps. De toute manière, les humains avaient l'air de penser la même chose. Une alliance de nécessité était donc crée, et les humano-covenants entamaient le combat contre les créatures. Alik distribuait de nombreux coups d'épée, tranchant ces monstres, les renvoyant en enfer...

Il apercevait de temps à autre ses guerriers, qui luttaient de façon honorable aux côtés des humains, qui se battaient également avec courage. Il usait son épée rapidement, à cause du nombre impressionnant de créatures qui tombaient et rampaient de n'importe où. Alik frappa avec son poing l'un des chiens, lui brisant le crâne et sentant la cervelle s'échapper de la bête.

<< Hé, Cal'mar ! Je crois que ton ami ou je ne sais quoi est devenu cinglé, donc Je suis pour rendre une petite visite à se fumier... >>

Le major avait raison, l'oracle n'était pas l'un des serviteurs dont il avait entendu parler. Il devait sûrement être un diable envoyé pour les abattre, ou quelque chose dans le genre... Une créature se jeta sur l'humain au moment où Alik allait répondre. Il la décapita avant qu'elle n’atteigne l'humain et le duo progressa, réduisant les démons en miettes, jusqu'à un espèce d'ascenseur.
Les deux personnages empruntèrent l'élévateur et se retrouvèrent au premier étage. Le major s'avança, avant de se retourner en souriant, s'ils empruntaient les ascenseur, il y aurait moyen d'accéder au douzième rapidement et de "trouver" l'oracle et de le réduire au silence, et de découvrir le métronome, les sauvant tous...

<< Il faut prévenir nos camarades, humain.
- Je suis d'accord. >>

Il redescendirent au niveau 0 et remarquèrent que le combat augmentait en intensité. Les survivants tuaient les nombreux démons qui arrivaient en nombre largement supérieur, c'était du 3 contre 1 en général. Le duo s'avança, se dirigeant vers le groupe en formation avant qu'un vacillement de lumière n'attire le regard d'Alik. C'était un assassin donc le camouflage, ça le connaissait. Celui-ci était d'ailleurs de très mauvaise qualité en comparaison du sien. L'image vacilla, avant de révéler un de ces démons humains, mais celui-là était différent. Il portait une armure et un casque noirs. Cette couleur éveilla tout les sens d'Alik, car si les humains procédaient en partie comme l'hégémonie, elle était sûrement ici pour la même chose que lui... Et en savait sûrement plus.

<< DEGAGEZ DE LA ! Repliez-vous vers la statue ! Go ! Go ! Go ! >>

C'était une femelle visiblement et elle donnait des ordres en plus. Seulement, contrairement aux autres, elle ne semblait se soucier que de sa personne, et des humains, à la limite. Alik ne l'aimait pas, et sentait qu'il y avait anguille sous roche. Les survivants arrivèrent donc au niveau de la statue et formèrent un barrage, repoussant provisoirement les créatures. Alik contourna les cadavres proches de l'ascenseur et trancha tout ce qui se trouvait entre lui et ce fameux groupe, le major à ses côtés. Ils arrivèrent aux pieds de la statue et passèrent le barrage. Le combat était malgré tout toujours présent et ne laissait aucun répit. Rashakee sortit alors de l'ombre, tirant 4 créatures légèrement plus massive que les autres par la peau du cou. Son armure était maintenant blanche et verte fluo, preuve du massacre qu'il avait réalisé. Il y avait cependant une balafre qui contrastait énormément avec les grandes marques de sang bestial.

<< Je ne sais ce que sont ses créatures mais à elle quatre m'ont données plus de résistance qu'un bâtiment rempli d'Humains. Généralissime, excusez mon absence mais j'étais occupé par ceci. Mais une question me trotte dans la tête, où sommes nous ?
- Dans un bâtiment des anciens, probablement. Et ces choses semblent être la preuve qu'il s'agit là de la demeure d'un démon et non d'un oracle. >>

Rashakee acquiesça de la tête et réactiva ses armes, aidant les autres combattants. Il y eu alors une accalmie dans les vagues d'arriver des créatures, ce qui permit au groupe de se reposer un peu. Les combattants restèrent cependant aux aguets, au cas où elles reviendraient...
Un des humains prit alors la parole, brisant le silence :

<< Pour le moment, humain ou covenant, on est tous bloqués ici, et visiblement mis dans je ne sais quoi jusqu'au cou par une petite boule de métal skyzo. Je ne sais pas pourquoi vous l'appelez oracle. Mais cold anxiety n'a visiblement aucune pitié pour nous tous ici, qui que nous soyons. Et tout ce que j'ai envie de dire, c'est rendons le lui bien. Qui ici n'est pas un soldat? Qui ne sait pas se battre? Personne? C'est bien ce qui me semblait. Alors tant qu'a être ici pour faire la guerre, autant que ce soit contre lui avant de le faire entre nous. Je ne pense pas qu'on sera allier bien longtemps. Mais pour le moment, c'est tous ensemble, et contre lui! >>

Alik se dirigea alors vers l'humain, tandis que celui-ci se plaçait aux côtés d'un démon, ouvrant le feu sur toutes les créatures qui arrivaient. Alik se plaça juste derrière lui et déclara de sa voix froide en humain, faisant sursauter l'homme :

<< Vous avez raison, humain. Oracle n'est en effet pas le bon terme, il ressemble plus à un diable. Mais là n'est pas a question. Nous devons en effet collaborer, réduire notre nombre ne serait que folie. Surtout si l'on considère le fait qu'ils ne font pas la différence entre nous. * il s'éloigna de l'homme se plaçant au centre du groupe * A tous ! Nous avons trouver un moyen de grimper, la porte de sortie étant scellée, notre salut ne se fera que grâce aux étages supérieurs ! Dirigez-vous vers l'ascenseur ! Je mène le trajet ! >>

Les covenants hurlèrent alors et les humains soufflèrent de soulagement, l'espoir revenait. Le groupe avança, Alik en pointe et Freeman juste derrière lui. Le duo était étrange, ils se détestaient mais semblaient aimer combattre ensemble malgré leur haine viscérale. Ils empruntèrent l'ascenseur et arrivèrent finalement au deuxième étage après avoir traversé le premier sans rencontrer d'encombre. Les créatures hurlaient au loin, se rapprochant sûrement du groupe. Une fois au deuxième, le groupe s'arrêta quelques minutes, pour que les blessés se reposent. Alik avait pesté mais le leader humain avait insisté, déclarant qu'il n'abandonnerait personne. Alik accepta donc et chercha le prochain ascenseur. Alors qu'il avait avancer de quelques mètres, accompagné par un Spartan, Freeman, un marines nommé Kelrod Arakeus et Dar'Lauc, un bruit de métal, puis d'objet volant se fit entendre devant eux. Ils mirent en joue les nouveaux arrivant et observèrent des sentinelles approcher. Elles ouvrirent le feu presque immédiatement, séparant la formation hybride. Les humains et Arakeus ouvrirent le feu, détruisant certains appareils au bout de quelques tirs, pendant qu'Alik et Dar'Lauc faisaient le tour, avant de bondir sur les sentinelles et les détruire d'un coup d'épée ou de coutelas. Les appareils se crashèrent et explosèrent légèrement. Alik retourna ensuite avec les autres au niveau du groupuscule qui se reposait et ordonna aux guerriers de l'hégémonie qui possédaient plusieurs armes, de donner aux humains qui n'avaient plus du tout de munitions leurs armes secondaires. Les guerriers râlèrent un temps mais s’exécutèrent, la raison leur rappelant que des alliés désarmés étaient inutiles... Une fois la transmission faite, Alik se dirigea au centre de la formation et déclara :

<< Nous avons trouvé l'ascenseur suivant, préparez-vous au combat, car nous avons été attaqués sur la route. Et quelque chose me dit que le niveau supérieur regorge d'ennemis. Je ne tolérerais aucun meurtre entre alliés, et le colonel pense sûrement la même chose. Notre survie dépend de notre nombre et de nos ressources, nous devons donc nous aider jusqu'à être tirés d'affaires. Maintenant allons-y... >>

_________________






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeff Collins
Marines, Forces Spéciales, 1ère Classe
avatar

Nombre de messages : 81
Age : 21
Localisation : Chercher les cadavres, vous me trouverez.
Humeur : Suremet défoncer.
Date d'inscription : 28/05/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil Sniper SRS99D AM / Silencieux
Autre Compte :
Arme n°2 : Pistolet M6C

MessageSujet: Re: La base   Mar 24 Juil 2012 - 1:56

L'alliance entre humain était plus qu'insolite. Tout les soldat ici présent les haïssait, et c'était forcément réciproque. Mais face a un ennemi numériquement supérieur, plus rapide, et qui connait le terrain ou il se trouve, le proverbe "Les ennemis de mes ennemis sont mes amis" prenait tout son sens. Et le fait est que maintenant, Jeff et les autres savait pertinemment que cela deviendrait impératifs. Les humains et les covenants, qui commençaient a s'entretuer, furent interrompu par le Schizophrène dont la voix résonnait dans la structure souterraine depuis quelques temps. Mais sa, c'était avant que celui ci décide de notre mise a mort. Bizarrement, L'union interracial vint naturellement, avant d'être confirmée par les supérieur présent. Une pluie de créature inconnue vint s’abattre sur les forces récemment unifiées par leur désire de survivre. Une bataille épique en ressortit, mais tous furent acculer dans une salle immense avec une statue disproportionnée en son centre. Au moment ou la situation devint critique, les leader des deux camps réussirent a faire sortir les troupes de la salle par un ascenseur, mais un groupe robot désigner comme étant des sentinelles par les covenants, vint a la rencontre des combattants, qui en ressortirent vainqueurs.

Le major Freeman accorda une courte pause a ces hommes, sous le regard désapprobateur de l'élite derrière lui. Jeff en profita pour faire l'inventaire de ce qui lui restait. Plus aucunes munitions d'armes de poing, mais un surplus énormes de munitions de fusil de précision, chose qui s’avérerait inutile au corps a corps. A moins qu'il arrive a couper le canon de son armes et a retirer la lunette de visée, mais la sa serai plus qu'improbable. Tant pis il allait devoir faire avec. Il balaya du regard les différend personnage ici présent. Le sergent Voltire, qui retira son casque a vitre teintée afin de cracher le sang qu'il avait dans la bouche. Le Caporal Sorince, qui dorlotait son impressionnant fusil a pompe comme s'il s'agissait de son fils. Les covenants était plus étonnants. La brute était percée de par en par, des balles, des marques de griffes faites par les créatures lui balafrait les bras, le torse, mais elle semblait ne rien sentir. L'écorcheur responsable de la mort de la sœur de Laura reniflait l'air avec envie, voyant les plaie ouverte émettant l'odeur alléchante a ces yeux du sang frais. L'envie de lui coller une balles entres les deux yeux était plus que tentantes. Après tout, Jeff ne risquait pas la cours martiale pour avoir exploser un écorcheur de plus au milieu d'une bataille. Mais sa serait quand même une mauvaise idée. C'était tout de même un allié précieux, qui agissait méthodiquement et avec une efficacité meurtrière. Il repensa a Laura un court instant, d'après Hordika, elle faisait parti des civils ayant réussi a partir de l'infirmerie. Une crise le figea sur place, la rencontre De mary, il y a quelque année, lors de sa remise des diplômes. Son uniforme de la Marine la rendait magnifique, malgré le coté militaire. La scène déffilait devant les yeux de Jeff, sous le regard inquiet des autres, qui le voyait fixant le vide. Une tape sur l'épaule d'un de ces confrère Marines le fit revenir a lui, un peu groggy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frederic Avenstal
Marines, Colonel
avatar

Nombre de messages : 20
Localisation : Transport de troupe lourd.
Humeur : Sérieux
Date d'inscription : 28/06/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Pistolet Magnum Misriah Armory modèle M6D
Autre Compte : Khor Ores Koram'
Arme n°2 : Fusil d’Assaut Misriah Armory Modèle MA37 ICWS

MessageSujet: Re: La base   Mar 24 Juil 2012 - 11:57

Main au M6D, le Colonel étais resté en arrière pour une fois, a s’assurer que ces soldats pouvaient rentrer sains et sauf dans les profondeurs de cette base. Il fit en sorte que la porte se retrouve infranchissable, pour peu de temps avant de rejoindre ces hommes, passant entre les tirs de plasma alors qu’un soldat aux longs cheveux donnais des coups de crosses furieux dans la tête de ce qui semblais être un Covenant, Frédéric leva son pistolet et tira sur une sorte de créature Troglodyte, les balles se logèrent dans l’épaule de la bête qui, sous la douleur, s’échappa rapidement. Un tir de plasma frôla les côtes du Colonel qui sentit l’intense chaleur du projectile caresser son côté. Heureusement, ce dernier semblait avoir de la chance ces derniers temps. Une explosion plasmique cataclysmique, des batailles monstrueuses, des vaisseaux tombaient du ciel, il se mit a hurler des ordres aux restes de la Section Ironhand et Cheyenne qui se regroupaient autour de lui.

« - Ouvrez le feu sur la première de ces saloperies qui pointera le bout de sa tronche ! Des salves courtes et maitrisées ! Battez-vous en ordre de replis, j’en vois un qui tourne le dos à ces saloperies malformées je lui loge une balle dans la nuque ! »

Les hommes des deux sections répondirent en chœur d’un « Hou-Ha ! », les balles fusèrent, les cris de ceux qui furent touchés par soit du plasma, puis soudainement, une roquette passa devant lui et se mit à hurler :

« - Couchez-vous ! »

L’explosion réchauffa le dos des soldats, Frederic tourna la tête vers tous ceux qu’ils pouvaient voir et se mit à hurler « Regroupement ! » de plus en plus fort pour couvrir le bruit des tirs. Il lança un regard noir vers la provenance de la roquette, le tireur semblant viser sur la mauvaise personne. Le colonel hurla en levant le poing, un signe que les forces spéciales et même les sections du F.D.C.S.N.U utilisaient pour communiquer quand le bruit couvrait toute voix ou qu’au contraire, tout bruit devait être évité. « Tenez vos positions », voilà ce que signifiait ce mouvement alors qu’un spartan se dressa en hurlant « Repliez-vous vers la statue. », pour qui se prenait-elle ? Cette crise devait être gérée intelligemment, un ordre de repli stupidement lancé causerait la mort de tous ceux ne portant pas une armure de Spartan, c’est-à-dire la quasi-totalité des forces du CSNU présente. Il regarda les élites et autres races de ce foutu covenant, un combat où trois armées se tapent dessus ne peux que mal se terminer. Cependant, a sa surprise, les élites et autres membres des races se rassemblèrent aux côtés des humains pour combattre le nouvel ennemi qu’ils avaient en commun, éveillant une lueur d’espoir pour cette guerre. Peut-être le processus de paix pourra-il être enclenché une fois que les Covenants seront retournés sur leurs vaisseaux ? Cela prendrait des années oui, mais cela restait un espoir.

Plus tard, le groupe continua d’avancer, même si le colonel avais fait comprendre aux reste des sections l’ayant accompagné sur la terre ferme, un œil étais toujours sur le dos des élites et de temps a autre, un canon de fusil. Ils avançaient, tentant de rejoindre les alliés de fortune qu’ils s’étaient fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alik 'Azuri
Sangheili, Maître de l'inquisition
avatar

Nombre de messages : 597
Localisation : Inconnue
Date d'inscription : 17/04/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Langue Fourchue
Autre Compte :
Arme n°2 : Dague à énergie

MessageSujet: Re: La base   Mar 24 Juil 2012 - 18:30

Le groupe se leva et entama sa marche en direction du prochain élévateur. Personne n'avait été préparé à voir ce qu'ils avaient vu et personne ne pouvait deviner ce qu'il se passerait par la suite...

Ils arrivèrent donc au niveau 3, qui ressemblait à un énorme laboratoire chimique. Le groupe se mit donc à courir, empruntant les couloirs pour tenter d'atteindre le prochain ascenseur. Un bruit de lévitation se fit alors entendre, plus fort et continu qu'auparavant. Des dizaines de sentinelles apparurent, leur canon rougeoyant.

<< A terre ! Elles vont tirer ! >>

Le groupe se jeta au sol, ou derrière une table pour certains, alors que des rayons meurtriers s'abattaient sur les pauvres hommes ou covenants qui n'avaient pas eu le temps de se cacher... Alik entendit un marines pester un " Maudites machines ! " et dès que le feu cessa, le groupe se mit à sprinter tout en ouvrant le feu sur les petits drones de combat. Quatre sentinelles explosèrent, des tirs de plasma et de balles les touchant, tandis que les autres pivotaient et tentaient d'éviter les tirs. Elles ripostèrent ensuite, mais ce fut les Sangheilis qui protégèrent le groupe en absorbant en partie les rayon grâce à leur bouclier, pendant que le groupe continuait sa route. Les humano-covenants continuèrent à tirer sur les machines, détruisant certaines d'entre elles. Les humains utilisaient les pistolets plasma avec une certaine dextérité malgré leur méconnaissance de cet appareil, ils montaient de plus en plus dans l'estime d'Alik. Il y eut cependant de nombreux blessés au cours de la course vers l'élévateur et quelques morts...

Alors qu'Alik sortait de sa cachette provisoire, deux sentinelles se dressèrent derrière lui. La première fut abattue par un coups d'épée mais l'explosion envoya Alik contre la table, déchargeant son bouclier. Il fallait agir vite, car Langue-Fourchue était tombée au sol... Alik attrapa alors des fioles présentes sur la table et pria pour qu'elles soient remplis d'acide... Les fioles éclatèrent sur la sentinelle, la faisant vaciller légèrement. Son métal commença à se disloquer mais trop lentement pour qu'elle ne se détruise, Alik fit donc une roulade et lança son couteau à énergie, touchant l'aéronef sur sa droite. La sentinelle commença à tourbillonner, avant de s'écraser lamentablement sur une des nombreuses tables. Alik se retourna ensuite et observa le major Freeman récupérer l'épée à énergie et lui tendre, tout en déclarant :

<< Tiens, t'as laissé tomber ça, guerrier. >>

Alik le remercia d'un signe de tête et reprit son arme, avant de se remettre à courir en direction de l'élévateur avec les autres membres du groupe. Ils étaient à quelques mètres de l'ascenseur lorsqu'une sentinelle beaucoup plus grosse que les autres apparut devant le groupe.

<< Une machine divine ! Dépêchez-vous ! nous n'avons pas le temps de l'affronter ! >>

Le groupe redoubla de vitesse et atteignit l'ascenseur, commençant une nouvelle ascension. La sentinelle ouvrit le feu mais un peu trop tard, atteignant le bas de l'ascenseur. L'explosion fut violente mais ne toucha personne de justesse. Alik se retourna devant le groupe, profitant du calme de la progression verticale.

<< Cette machine reviendra surement nous voir plus tard, tenez-vous prêts. Nous avons perdu trop de combattants, tâchons de ne pas en perdre plus aux prochains étages. >>

Ils continuèrent ensuite leur avancer, ne rencontrant que quelques sentinelles aux étages supérieurs. Alik aperçut également Tyhr analyser au possible les nombreux objets présents et de récupérer quelques fioles.
Alors qu'ils arrivaient au niveau du sixième étage, un bruit venu tout droit des enfers déchira les tympans de tout les guerriers présents. Deux créatures, plus grande et semblant plus agressive que les troglodytes apparurent. Des marines se mirent en ligne accompagnés par un Sangheili et un grognard. L'une des créatures poussa un nouveau cri, tétanisant l'un des marines. Elles déployèrent ensuite deux espèces de bras, qui lancèrent un fluide bleue fluorescent sur le dit marines. Le pauvre homme hurla, alors que ses membres fondaient et qu'il perdait la vie douloureusement. Les créatures se jetèrent alors rapidement sur le petit groupe en première ligne et l'une d'elle décapita deux marines pendant que l'autre embrochait avec sa corne le Sangheili qui n'eut pas le temps de riposter. La première reçut alors tous les tirs des survivants, la perçant de part en part malgré son épaisse carapace. La deuxième hurla à la vue de la mort de sa soeur et arracha avec sa mâchoire le coeur du pauvre grognard qui s'était auparavant fait éventrer par la bête... Alik chargea, évitant de justesse un jet d'acide et passa dans le dos de la créature, accompagné de Dar'Lauc, son nouveau partenaire de chasse... Les deux guerrier se jetèrent sur la bête, tranchant tout d'abord ses fameux bras, avant de s'acharner sur le dos et la nuque de la créature. Alik reçut un coup de corne qui érafla sa cuisse droite, le faisant saigner et laissant un violente trace sur sa plaque d'armure. La créature s'écroula au sol, dans un dernier râle venu des profondeurs de l'enfer.

Alik se replaça ensuite dans le groupe avec Dar'Lauc et alors qu'ils se dirigeaient à nouveau en direction d'un potentiel ascenseur, plusieurs groupes de créatures troglodytes réapparurent, sortant de partout.

<< Rampants en approche ! Tenez-vous en au plan ! Massacrez-les et dirigez-vous vers l'élévateur ! Renvoyons-les en enfer ! >>

_________________






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Freeman
Rebelles, Traître, Ancien Marines des Forces Spéciales
avatar

Nombre de messages : 958
Age : 36
Localisation : Là où les combats sont !
Humeur : Tendus
Date d'inscription : 18/11/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : MA5B
Autre Compte : Rex - 98
Arme n°2 : M 90 (/ couteau)

MessageSujet: Re: La base   Mar 24 Juil 2012 - 20:25

L'arrivé au niveau trois fut surprenant, le fait que le lieux soit un véritable laboratoire scientifiquement avancé, alors que Freeman suivait le guerrier au pas de course, qu'il avait du mal à suivre. Lorsque au bout de quelques couloirs les militaires humano-covenant entendirent des sons, des sons comme si quelque chose lévitait paisiblement... ou bien de manière à poursuivre des proies comme eux. Alors que les hommes commencèrent a réfléchir a se qui pouvait arriver, John remarqua comme la moitié des troupes l'arrivé de dix machines volante aussi rougeoyante qu'un laser spartan.
<< A terre ! Elles vont tirer ! >>

Le groupe se mit aussitôt au sol, du moins les premières rangés évitant ainsi des lasers, John n'hésita pas une seconde à répliqué et fit partit des premier soldat à abattre un drone. John partit aussi sec en direction des ascenseur en tirant sur quelques drone pour affaiblir leurs bouclier, il regardait alors ses hommes s’effondrer mort ou bien être brulé par un des lasers. John s’arrêta et tira sur un des deux drones arrivant vers le covenant du nom de Alik. Cependant, son action ne servit à rien puisque le covenant détruisit le premier avant d’être éjecter contre une table laissant alors l'épée glisser sur le sol, John posa son pied dessus et le ramassa. Courant aussi sec vers Alik et lui tendit calmement l'épée, au moins cette créature, se poiscaille pouvait être un véritable enfant de salaud au combat. Pour une raison qu'il ignorait, John avait l'impression de voir Khor... Peut être la tête reptilienne et calamar.
<< Tiens, t'as laissé tomber ça, guerrier. >>

Le duo improbable courut aussitôt à l’ascenseur dans un dernier sprint quand une machine plus grosse que les autres apparut, son voisin hurla aussitôt à toutes les unités.
<< Une machine divine ! Dépêchez-vous ! nous n'avons pas le temps de l'affronter ! >>

Freeman redoubla une nouvelle fois d'effort, la douleur à son épaule revint et monta à la suite du groupe sur la plate forme. Ils entendirent une explosion qui ne toucha personne, une chance pour eux. Alik parla, mais John se concentra sur un blessé entouré de trois autres marines, celui-ci était sur le point de mourir car sa peau était tel que la neige...froide. John s'approcha du corps, lui ferma les yeux et récupéra l'arme, un M90 ainsi que les munitions sur le corps du soldat. Freeman savait que pillé les morts ne se faisait pas, mais il avait pas le choix. La suite des événement fut assez simple, quelques drones abattu aussi rapidement que possible. Le militaire surprit même un sangheili récupérer quelques objets, curiosité scientifiques covenant ? Ou bien connaissance du matériel ?
Soudain un hurlement, pas le genre de hurlement que l'on pouvait supporter, pas un hurlement comme l’humanité pouvait connaitre. Deux créatures, plus grande et semblant plus agressive que les autres saloperies rencontré plus tot apparurent. Des marines se mirent en ligne accompagnés par un Sangheili et un grognard. L'une des créatures poussa un nouveau cri, tétanisant certainement les troupes, mais John n'en avait que faire, l'adrénaline du combat ?. Elles déployèrent ensuite deux espèces de bras, qui lancèrent un fluide bleue fluorescent sur un soldat. Le soldat hurla à la mort, alors que ses membres fondaient et qu'il perdait la vie douloureusement. Les créatures se jetèrent alors rapidement sur le petit groupe en première ligne et l'une d'elle décapita deux marines pendant que l'autre embrochait avec sa corne le Sangheili qui n'eut pas le temps de riposter. La première reçut alors tous les tirs des survivants don Freeman, celle ci s’effondra .
Alik se replaça ensuite dans le groupe avec un écorcheur , c'est le moment que choisirent plusieurs groupes de créatures troglodytes pour apparaitre.
<< Rampants en approche ! Tenez-vous en au plan ! Massacrez-les et dirigez-vous vers l'élévateur ! Renvoyons-les en enfer ! >>

Freeman chargea le fusil à pompe en récupérant la cartouche pleine volant, le militaire épaula alors l'arme et attendit la première vague, celle-ci était difficile a ralentir, mais ils avaient des chances. Soudain le marine s’avança petit à petit, suivit certainement par quelques hommes car l'endroit où il tirait se dégageait plus vite. Les créatures continuèrent inlassablement leurs approches quand trois d'entre elles sautèrent sur John, le militaire frappa d'un directe au visage de l'une d'elle tout en assénant un coups de coude sur le museau de l'autre et tirant sur la dernière assez rapidement. Son pied écrasa la première dans un craquement sonore, il venait de lui éclaté le crane. La seconde vacilla sur ses pattes avant de se jeté de nouveau sur lui et être accueilli par des tires plasma. Freeman accéléra le mouvement, rechargea son arme et continua d'avancer malgré la résistance ou plutôt le mur de créatures.



Dernière édition par John Freeman le Mer 25 Juil 2012 - 12:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrix-214
NavSpecWar, Spartan-II, Adjudant
avatar

Nombre de messages : 148
Age : 24
Localisation : Hmmm... Probablement en train de tirer là
Humeur : Toujours très bonne
Date d'inscription : 10/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : SMG x 2
Autre Compte :
Arme n°2 : Fusil à Pompe

MessageSujet: Re: La base   Mer 25 Juil 2012 - 3:58

Un traître, un déserteur, un couard... Voilà ce qu'on lisait peut être aujourd'hui sur le dossier d'Adrix, quelque part dans les tréfonds des archives du CNSU. Assis sur le lit miteux qui lui servait désormais de couche, une bouteille d'alcool à moitié vide à ses côtés, le Spartan ressassait de bien sombres pensées. On l'avait humilié, marqué de l'hideuse marque du fuyard, et il en retirait plus de souffrance encore que si on l'avait inscrit dans sa chair comme du vulgaire bétail. Il n'avait pourtant rien à se reprocher, ni ses actes, ni ses pensées. Mais sa conscience tranquille ne changeait rien à la réalité : On l'avait radié, expulsé pour avoir tenter d'arrêter un homme dont la démence et la cruauté mettaient en péril la mission. Et même si c'était là un geste nécessaire, le fait restait qu'il s'en était prit à un supérieur imbus de sa propre autorité. Les représailles ne s'étaient pas fait attendre, arrêté, renvoyé et condamné à subir les pires tourments pour satisfaire les pulsions sadiques d'un médaillé dont l'arrogance dépassait de loin le mérite.
Plutôt que d'affronter son destin, le Spartan c'était alors enfui pendant son transfert... Comment aurait-il pu se laisser faire ?! Comment regarder ses frères tombés au combat s'il venait à perdre la vie de la main de bureaucrates pour de sordides raisons politiques ? Il était un guerrier, et seule une mort l'arme à la main pourrait satisfaire son âme. Tout autre sort serait tout simplement trop humiliant, pour lui comme pour tous les Spartans.
Il s'était carapaté comme un lapin devant un fusil. Combien de temps avait-il couru ? Des heures ? Des semaines ? Sans les précieux conseils de Cassandra il aurait perdu toutes notions du temps. La cavale avait été éprouvante, jusqu'à ce qu'il atterrisse au hasard de sa fuite sur cette planète dont il avait fait son refuge...
C'était une occasion comme peu de soldats en avaient. Disparaître, se faire oublier et enfin découvrir le parfum d'une vie paisible loin de la violence et des conflits. Beaucoup à sa place auraient saisis cette opportunité. Mais Adrix ne pouvait vivre en paix, il en était purement et simplement incapable. Lui qui n'avait jamais connu que la guerre ne pouvait vivre sans elle. Comment aurait-il pu se détendre quand, quelque part en ce moment même, ses propres frères risquaient leurs vies face à l'envahisseur ?!
Dépité, Adrix ramassa la liqueur et en but une gorgée, fixant le liquide brunâtre sans réel enthousiasme. Les savants avaient presque trop bien fait leurs travails... Son organisme renforcé venait aisément à bout des toxines, et même les alcools les plus forts ne lui faisaient guère plus d'effet qu'un peu de flotte. Il avait passé des mois à essayer de se saouler sans parvenir ne serait-ce qu'à embrumer ses pensées macabres. Comment pouvait-on refuser à un homme le droit de noyer ses soucis dans l'alcool ?!

Il ne pouvait plus contacter les autorités du CNSU, il serrait arrêté aussitôt. Les seuls capables de lui prêter main forte étaient ses frères, eux aux moins ils pouvaient leur faire confiance. Mais contacter les autres Spartan était plus facile à dire qu'à faire pour un homme recherché. Même avec l'aide du génie de Cassandra, son IA, il n'était pas parvenu à les joindre directement. Alors le temps de trouver une solution il s'était décidé à rester ici. Il avait rangé son armure et ses armes et s'était mêlé à la société qui ne l'acceptait pas. Tant son allure que sa carrure impressionnaient les civils, et son incapacité à agir normalement le rendait impropre à ce que d'autres appelleraient un "travail normal". Alors, plutôt que de moisir à ne rien faire, il donnait un coup de mains aux autorités locales à leur insu. Ordo aurait sûrement bien rit en voyant son ancien compagnon d'arme jouer les justiciers masqués, traquant le crime tant pour satisfaire ses pulsions que par héroïsme. Mais quand on est habitué à affronter les Covenants, mettre une raclée à une bande de voyous avait autant de saveur qu'un yoghourt sans sucre. User de sa véritable force serait signer leur arrêt de mort, et sortit son fusil n'était même pas envisageable. Il était un surhomme, un être fabriqué pour devenir un héros, sa place n'était pas face à des criminels de bas étage.

Il ne brûlait que d'un seul désir : Retourner au front. Il voulait reprendre les armes et lutter auprès de ses camarades, tuer et mourir à leurs côtés. Il avait dévoué son existence à la protection de l'humanité et on l'avait privé de la possibilité de le faire. Il se sentait comme un drogué en état de manque. L'odeur de la poudre, la chaleur des combats, cette adrénaline qui envahissait son être lorsque le danger était partout, le plaisir du devoir accompli... Tout cela lui manquait. Il ne désirait pas la gloire, encore moins la richesse, il voulait se battre.

Mais heureux coup du sort ou non, comme s'ils étaient deux amants trop longtemps séparé, l'homme qui ne pouvait rejoindre la guerre la vit frapper à sa porte. Toujours obsédés par leur quête chimérique du Grand Voyage, les Covenants frappèrent Barren comme un coup de tonnerre. Avec la froide efficacité d'un bulldozer, ils commencèrent alors ce qu'on pourrait appeler un nettoyage en règle de la planète. Les maigres forces humaines mises en place ne pouvaient espérer, pas même l'espace d'un instant, de retenir cette marée de soldats. Les défenses furent balayées sans plus de résistance qu'un château de sable ballotté par les vagues.
L'ancien Spartan pouvait les entendre, dévaler les escaliers de l'immeuble miséreux qui lui servait de squatte. Vraiment, c'était ce qu'on appelait une attaque éclair, même pas le temps de finir une bouteille et ils étaient déjà en train de porter l'assaut sur les installations civiles. Et alors que les bruits de pas se rapprochaient dangereusement de sa position, le super-soldat ramassa le fusil à pompe dissimulé sous sa couche avant de faire craquer sa nuque. Enfin quelque chose sur quoi il pouvait se permettre d'ouvrir le feu.

Le Jackal défonça la porte en bois rongée par les termites d'un violent coup de pied. Il comptait sans doute utiliser cette position élevée comme poste de sniper. Le petit coup d'œil circulaire pour vérifier la présence d'intrus ne lui fut d'aucun secours, car à peine posa-t-il le regard sur l'humain aux cheveux décolorés qu'une bouteille de rhum de piètre qualité le percutait en plein visage. Le verre se fracassa contre son crâne avec plus de violence qu'un coup de batte. La créature à moitié assommée ouvrit le feu à l'aveuglette, mais sa vue brouillée par la douleur ne lui permit que de rajouter encore plus de trous au matelas. La poigne du Spartan le jeta à terre avant qu'il ne porte la main à la lame qui pendait à son côté. Il sentit des doigts puissants se refermer sous sa nuque et son cri s'étrangla dans sa gorge. Adrix se sentait étrangement bien. C'était comme si tous ses muscles sortaient d'un sommeil long de plusieurs années. Le sniper maigrichon se débattait avec toute l'énergie du désespoir mais l'alcoolique-wannabe pesait de tout son poids sur sa stature rachitique. Il était prisonnier d'un étau dont il ne pouvait se soustraire. Peu à peu, ses mouvements se firent plus lents. La léthargie atteignit ses membres, les uns après les autres, jusqu'à ce que la vie ait totalement désertée cette carcasse extraterrestre.

*Hors de question de gaspiller des munitions sur ça*


Mais ce Rapace n'était qu'un ennemi parmi des milliers, et il avait eut la malchance de tomber sur sa chambre. Les yeux du Spartan se posèrent sur l'armoire au fond de la pièce et une lueur nouvelle s'embrasa dans son regard, une flamme... prédatrice.

*En cas d'attaque covenant, chacun est libre de se défendre de la menace par tous les moyens hein ?*

D'un coup sec il écarta les battants de bois. Dans ce modeste meuble de rangement se tenait une silhouette massive, immobile. Son armure Spartan l'attendait, aussi impeccable que le jour où il l'avait ôté. La visière orangée du casque semblait même le dévisager, l'appeler. Le Spartan effleura son cher équipement du bout des doigts, savourant le contact de chacune des éraflures qui en décorait le blindage. Ils avaient survécus à bien des périples tous les deux, chacun ayant laissé sa petite empreinte. Il pouvait presque revoir les images des champs des batailles, le son des coups de feu, l'odeur de la poudre et du plasma mélangé à celle, plus subtile, du sang. Le moment des retrouvailles était enfin venu et non de dieu c'était pas trop tôt !

Ce qui surgit de cette appartement délabré n'était pas un homme. Ce n'était pas non plus un soldat. C'était un Spartan, une machine à tuer dont la moindre cellule avait été optimisée par la destruction de ses proies. Et autour de lui se dressaient un chaos indescriptible où les cadavres humains et extraterrestres s'entassaient par dizaines. Et aussi dévasté que soit le paysage, le "déserteur" se sentait plus chez lui que lors de ces derniers mois.

-Cassandra, tu as des choses intéressantes à me dire ?


Dans un recoin de son casque, l'IA s'éveillait de l'état de veille prolongée dans lequel elle avait été plongée. La laisser activer aurait été gaspillé sa précieuse espérance de vie, elle avait préféré roupiller jusqu'à ce que son "partenaire" ait de nouveau besoin de ses services pour autre chose que de lui tenir compagnie. Une cascade de données apparurent devant les yeux du soldat qui ne cherchait même pas à comprendre leur signification. C'était le travail de la dame ça, pas le sien.

-Je... Je capte la fréquence d'autres Spartans.

-Sérieux ?! Des frangins ?! Ici ?! Tu penses pouvoir me guider ?

-Ca devrait être possible, j'ai toujours accès aux fichiers du CNSU...


Suivant les directions quelque peu approximatives de l'intelligence artificielle, le Spartan se fraya un chemin au travers du champ de bataille. C'était vraiment revigorant tout ça. Exploser la tête d'un Grunt par là, marcher sur un Elite encore agonisant en broyant ce qui lui restait d'os d'un coup de bottes quelle douce sensation. Il regrettait seulement de ne pas avoir pu amener quelque chose à grignoter. Tant d'excitement en une seule après midi creusait l'appétit.
Tant bien que mal, il suivit la piste de ses frères d'armes, se payant même le luxe de voler un véhicule sur le chemin. Avec un peu de chance il pouvait rattraper tout le monde et être enfin réunis avec ses anciens camarades. Il se demandait si Ordo serait parmi eux... Il avait bien envie de revoir cette tête d'enclume. Le trajet en lui même était... improbable. Il ne voyait pas d'autres mots pour décrire ce qui s'apparentait à une interminable descente sous la surface au travers d'un tunnel qui était a peu près aussi nature qu'Adrix était raffiné. Il ignorait que les installations minières s'enfonçaient si profondément. Et plus étrange encore, Cassandra l'ignorait aussi. Depuis quand existait-il une IA mal renseignée su les installations civiles ?! Ca commençait à devenir inquiétant...


Et puis il y eut la salle. Plus qu'une caverne souterraine c'était un véritable monde qui s'ouvrait sous la surface de la planète. Les murs, le sol, tout semblait façonné dans un métal dont on pouvait juré qu'il était animé de vie. Quand au plafond... et bien il n'y en avait tout simplement pas. Là où aurait du se trouver une caverne rocheuse, il y avait un ciel. Un ciel moche, mais un ciel quand même. Adrix ne prétendait pas être très versé en géologie mais...

-C'est normal d'avoir ça aux sous sols ? Nan parce que la dernière fois que j'ai vérifié, sous terre c'était différent

-C'est... étrange. Je n'ai jamais rien vu de pareil. Peut être est-ce une projection holographique et... ATTENTION AU MUR !


Face au super guerrier et son petit véhicule se dressait un mur de flammes incandescentes, une barrière brûlante comme il n'en avait jamais vu. N'importe quelle personne censée se serait arrêtée pour trouver un autre passage. Adrix, lui, accéléra.

-Qu'est-ce que tu fais ?!

-Je mise sur mon jour de chance, tu permets ?


Les moteurs de la Mangouste rugirent, le pot d'échappement cracha une fumée noirâtre tandis que son pilote poussait le moteur dans ses derniers retranchements. S'il passait assez vite, alors peut être les flammes n'auraient pas le temps de le faire frire. S'il y avait un mur derrière... et bien tant pis. Malgré les protestations bruyantes de Cassandra le super soldat se laissa avaler par les flammes. Les capteurs thermiques de son armure s'alarmèrent alors que le feu léchait son armure. Pendant un bref instant, il comprit ce que ressentait un œuf à la coque lorsqu'on le plongeait dans l'eau bouillante. La Mangouste commença littéralement à fondre, son moteur explosa sous la surchauffe, catapultant son "propriétaire" de l'autre côté. Le Spartan se retrouva étalé par terre. Son armure avait tenue le choc, mais sans cette détonation salvatrice, il aurait finit en brochette. Il resta là un moment, étendu sur le sol, fumelant comme un jambon.

-C'était un peu chaud quand même...

-Tu aurais pu nous tuer tous les deux ! Mes circuits ont faillis fondre!

-Bienvenu dans mon quotidien.

L'IA ne releva pas cette petite pique, trop fascinée par la structure qu'elle venait d'entrevoir. C'était une tour. Une immense bâtisse dont la pointe se dressait face à ce ciel artifice. Comment diable personne n'avait découvert ça jusqu'à maintenant ? Etait ce une relique d'une autre époque ou bien un projet top secret développé par l'armée sans qu'elle n'ait trouvé les données ? Les deux options n'étaient pas vraiment rassurantes.

-C'est là bas que sont les copains ?

-La probabilité est forte en effet.


Le spartan s'aventura près de la construction improbable, non sans en apprécier l'étrangeté. Il n'était pas fan d'architecture mais celle là avait de quoi attirer l'œil... Enfin pas autant que la saloperie qui lui sauta à la figure dés qu'il en ait franchi le battant. Son corps réagissant à des reflexes maintes fois éprouvées, le super-soldat appuya sur la gâchette. La cervelle de la mystérieuse créature se répandit sur le sol, explosée par les cartouches du fusil à pompe. Un instructeur lui avait appris à ne pas s'attacher à l'équipement... mais Adrix n'avait jamais écouté ce sage conseil. Son joujou était ce qu'il avait de plus précieux au monde, plus qu'une arme, c'était une extension de son bras. Il aurait préféré se sectionner un membre que de la quitter, et une fois encore elle venait de lui sauver la vie. Cette bonne vieille pétoire à plomb était vraiment le meilleur compagnon qui soit.
En tout cas, il n'avait jamais vu pareille bêbête... et des dizaines d'autres attendaient non loin, prêtes à bondir sur leur proie carapacée de fer.

-On fait quoi ?

-On court !


Et c'est exactement ce qu'il fit. Il courut, comme peu d'êtres vivants sont capables de le faire. Un seul instant d'hésitation et il serait noyé sous le nombre de ces prédateurs bondissant qui grouillaient tout autour. Et alors qu'il s'avançait, il aperçut un groupe hétéroclites qui comprenaient des marines, des Spartans et... des covenants ?! Décidément, cet endroit faisait tout pour contredire ses convictions profondes. Depuis quand les humains combattaient aux côtés des Elites ? Qu'avait-il donc manqué ? Son camouflage optique capricieux décidant pour une fois de lui servir à quelque chose d'autre que d'exposer sa virilité, il leur emboîta le pas au travers de ce dédales d'étages en évitant une partie des dangers qu'il n'aurait su affronter seul.
Il parvint à les rejoindre tant bien que mal peut après leur halte, sans que personne au milieu de l'action en remarque réellement la présence d'un combattant de plus. Tous avaient autre chose à faire que de compter. Le reste était... confus. Entre les luttes successives face à des ennemis plus improbables les uns que les autres, les sprints effrénées pour passer d'un ascenseur à l'autre, Adrix parvenait tout juste à suivre ce qui se passait. Il devait garder profil bas pour le moment. Si jamais il était reconnu par un éventuel agent du SRN, il risquait d'avoir des ennuis. C'est alors qu'il posa ses yeux sur Ordo et que toute notion de prudence s'envola de son esprit comme un morceau de papier balayé par une bourrasque.

-Ordo !

Le Berserker sauta presque sur son frère, trop heureux de le retrouver enfin après tout ce temps.

-Oh c'est bon de te revoir t'imagines pas la galère que j'ai traversé. Sérieux ! Qu'est-ce qui se passe ? J'ai loupé un épisode ? Explique moi j'ai rejoins au milieu de la mêlée et j'ai rien compris. Pourquoi on est avec les poulpes ? On est où ? C'est quoi cette tour ? Et pourquoi on peut pas se saouler ?!

/Désolé je me doute qu'il y a des incohérences, donc je zappe un peu la fin, mais délicat de se joindre à ce genre d'action xD/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mira-048
Service de Renseignement de la Navy, Black Spartan
avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 13/07/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Carabine MA5K + FMJ
Autre Compte :
Arme n°2 : Fusil à pompe T5S

MessageSujet: Re: La base   Mer 25 Juil 2012 - 10:35

Nous courûmes de nombreuses minutes. Je vis les marines et les ODST me suivre pour former un groupe uni et quasi-indivisible. Mais je savais dans le fond que si les créatures attaquaient avec un nombre plus important encore nous ne durerions vraiment pas longtemps.

Les forces humaines et Covenants seraient déchiquetées en moins de quelques minutes et on oublierait leur présence. Surtout si la plan-te était vitrifiée. Chose que je n'espérais vraiment pas. Quelqu'un m'attendait à des parsecs de là. ET si je mourrai sans lui laisser quelque chose que mon amour dont il n'était même pas sûr jamais je ne me le pardonnerai.

Déjà cette mission je ne l'avais pas senti quand le Directeur Miller m'avait contacté, sans briefing ni rien à vrai dire. Certes nous étions le SRN mais nous avions quand même de rares règles à respecter. Mais les missions suicides me connaissaient et en particulier les talents pour y survivre. Depuis que j'avais été formée pour devenir une louve féroce et acharnée j'étais heureuse et surtout chanceuse.

Tant de missions où j'aurais dû périr mais où je m'en étais sorti. Alors quelle différence entre aujourd'hui et hier ? La différence était que quelqu'un extérieur à l'armée tenait à moi, un quelqu'un à qui je tenais aussi. Et ça cela m'empêchait de mourir. Je pris l'agent du SRN par le bras et l'amener à l'écart, m'attirant des regards perplexes des soldats. Mon apparition quasi-surprenant faisait planer un nuage de doute et pendant que les chargeurs se vidaient je parlais à l'agent.

"Bordel de merde ! C'est quoi les ordres maintenant ! Je ne peux pas tuer autant de monde !
- Qu'est ce que voulez que j'en saches ! L'autre chose là à parler de douze étages. Commencez par la fin. Et redescendez ! Avec un peu de chance nous...
- Ordo !, le cri résonna entre les bruits de canons automatiques et de plasma surchauffé.

Je me retournai vivement et vit un imposant Spartan courir vers moi et surtout vers l'autre SII. Mon ATH eut un moment d'hésitation ne reconnaissant aucun matricule puis un simple A apparut ainsi qu'une fenêtre. Adrix, fuyard du CSNU. Tout agent du SRN devait soit le vendre à ses chefs soit le tuer. Pour le mettre... Porté Disparu au combat. Comme toujours. Mais avant je devais accomplir des ordres non officiels. Je m'approchai d'eux donc tout en tirant sur une bestiole qui rampait le long du plafond. Je marchai sur le cadavre et fit un léger signe de tête à leur encontre.

"Salut les gars. Mira-048. Enfin appelez moi Mira. Bon... C'est un foutu merdier hein ? On va devoir se démerder tout seul. Sauf qu'on une chose à régler. Arrêtez ces bestioles et ce putain de fils de Grunt semble les contrôler. Et si on allez se faire du scyzo ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Hicks
Banni
avatar

Nombre de messages : 219
Localisation : Affronte les Fantômes de son passé - [Inconnue]
Humeur : Froid, Calme, Patriotique
Date d'inscription : 18/06/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : ➢ M6D-Socom
Autre Compte : Amy
Arme n°2 : ➢ ➢ SRS99C-S2-AM (Custom)

MessageSujet: Re: La base   Mer 25 Juil 2012 - 11:30

Le groupe d'ODST suivit par les deux spartan-II continuai à courir dans la direction de l'élévateur qui nous amènerais au niveau inférieur. Tout le monde commençais a manquer de munitions, un des super soldat en avait même jeter son fusil, mais contre ces montre bleu fluo allais t'il pouvoir le tuer au corps en corps ?

Dans tout les vas c'était encore une mission suicide, une de plus parmi tant d'autre le schéma était le même tour le temps, on finit une mission suicide, on rentre sur le vaisseaux et on est largués 3 jours plus tard, ceux qui survivait du moins. La mission de Barren était très simple ce faire larguer pour défendre un hôpital civil qui était en proie à quelque covenants résultat sur 200 personnes on était 4....
Le morale des troupe commençait à baisser tendis que les élites euh voulais découvrir les secret de ce qu'il nommait oracle.
Un cri lointain ce fit entendre pas le cri d'un de ces Lézard géant, celui d'un homme, je me retourna comme beaucoup de membre du groupe en direction du cri. En même temps 6 de ces bestioles gluantes arrivèrent par le plafond, les humains et covenants vidai leurs chargeur sur ces bestiole jusqu'au moment ou un grognard affoler qui courait dans tout les sens jeta son pistolet à plasma qui était entrain de charger, 2 des créatures restante poursuivirent l'arme comme si elle était attirée par le bruit. 3 seconde plus tard un autre cri ce fit entendre mais beaucoup plus proche.

Ordo !

Presque la totalité du groupe ce retourna y compris le concerné dans la direction car a une dizaine de mètres ce trouvait un autre spartan-II. Encore un spartan-II la journée n'était pas si pourri que ça mais il aurait put se faire larguer plus tôt car de l'aide sur l'hôpital aurait été la bienvenue mais bon presque aucun humain ne pourra encore témoigner de son existence. En même tant que je pensais aux multiples raison qui ont fait que j'ai sauté, les deux spartan discutèrent comme des vieux amis de longue date qui ne c'était pas revu depuis des années, Miss SRN s'approcha pour parler au groupe.

- Salut les gars. Mira-048. Enfin appelez moi Mira. Bon... C'est un foutu merdier hein ? On va devoir se démerder tout seul. Sauf qu'on une chose à régler. Arrêtez ces bestioles et ce putain de fils de Grunt semble les contrôler. Et si on allez se faire du schizo ?

- J'aime bien l'idée de la dame, allons faire griller la clochette schizophrène

Le fait qu'un nouveau spartan s'incruste à la fête renforçais le morale de pas mal de marines mais les élites commençait à parler dans leur langue ce qui n'était pas forcement bon signe à moins que.
Le groupe maintenant avec un spartan-II supplémentaire continua d'avancer jusqu'à environ la moitié de la salle. Qui était gigantesque des espèces de galerie d'aération, surement par la que les bestioles arrivait. Une odeurs encore plus nauséabonde régnait dans l'air heureusement que le sergent avait un casque car l'odeur était insupportable et la température ambiante commençais elle aussi à grimper. Ryan donna un léger coup de coude à Edward qui semblait rester dans ses pensée, il fallait le comprendre aussi il n'était qu'un bleu, enfin t'es plus vraiment un bleu lorsque tu entre dans les ODST mais bon..... Dans tout les cas c'était vraiment une mission de merde spartan ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Kelrod
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 145
Age : 25
Humeur : ...
Date d'inscription : 18/04/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : DMR
Autre Compte :
Arme n°2 : M6C Socom

MessageSujet: Re: La base   Mer 25 Juil 2012 - 14:29

Le manque de munition était un véritable problème, les ''rampants'' arrivaient de tout côté et ils étaient nombreux trop nombreux. Ces salauds arrivaient par groupe de six minimum et dès qu'un groupe était éliminé, un nouveau faisait son apparition.
Max, accompagner par un écorcheur, avait mit au point une tactique sans vraiment s'en rendre compte. Le marines affaiblissait les créatures avec des tirs ciblé sur les membres et l'écorcheur se jetait sur eux avec ses coutelas énergétique pour les achever. Drôle d'entente, mais cela avait au moins le mérite d'économiser un peu les munitions. Autant de fois que possible, le sergent faisait des tirs à la tête, pour être bien sûr que ces saloperies ne se relèveraient pas. Un grognard fût isoler et déchiqueter par ces choses aveugle. Il devait rester groupé.
Et rajouter à ce bordel, des robots volants qui tirs des lasers, Max avait horreur des robots.

-Une machine divine ! Dépêchez-vous ! nous n'avons pas le temps de l'affronter ! 


Une machine beaucoup plus grosse apparu, le groupe se rua sur la plateforme et esquivèrent une explosion de justesse. Certains, blessé durant la bataille, avait fait un dernière effort pour mourir parmi leur semblables. Le sergent chercha du regard des visages familiers, Le caporal Sorince était toujours en vie, rien d'étonnant, il devait avoir encore une tonne de munition, Gareb allait bien lui aussi et pour finir le Major, comme beaucoup d'autre, fouillé les cadavres à la recherche de munition. Le sergent rechargea son DMR et fît de même. Cependant un cri terrifiant se fît entendre alors qu'il dépouillait les corps ayant rendu un dernier soupir.

-Qu'es ce qu'il y a encore ?!

Deux créatures, plus grosse, plus grande et pourvu d'yeux, s'approchèrent de leur position. Quelques seconde plus tard, un Elite et deux marines furent tué par ces nouveaux ennemies. Le groupe humano-covenant riposta aussitôt et même si elle semblait résistante, elle fût terrassé par les balles, le plomb et le plasma.

-Rampants en approche ! Tenez-vous en au plan ! Massacrez-les et dirigez-vous vers l'élévateur ! Renvoyons-les en enfer !

L'Elite avait parler, tous l'écoutèrent. Les rampants, toujours aussi nombreux, était fauché par les tirs. Le groupe formé un bloc qui tirait de tout côté, car la menace venait de tout côté. Max remarqua Carl à l'abri, bien au milieu du groupe. Kelrod était sur le côté droit et tiré quand il était sur de touché, pas forcément pour tuer, mais ça avait le mérite de les ralentir.

Plus tard, les soldats eurent droit à un moment de répit, qui serais surement court. Max en profita pour observer, comme à son habitude. La spartan noir était accompagné et pas par n'importe qui. Le sergent écarquilla les yeux. C'était la grande gueule qui était dans le baraquement civil. Qu'es ce qu'il foutait ensemble, c'était pas normale. Max était sûr de lui à présent. Il serra son fusil. Cette spartan était vraiment louche.

-Ordo !

Un autre spartan, tout droit sortit de nulle part et se jeta presque sur le dit, Ordo. Max ne comprenait pas, d'où venait il ? Max secoua la tête, un spartan c'est bien, mais plusieurs c'est mieux. Les covenants était moins enthousiaste. Il devait surement ce dire que cela ferait un ennemie de plus à abattre, une fois cette histoire de robot cyclope psychopathe. La spartan noir s'approcha alors du groupe, élimina un rampant survivant et prit la parole.

-Salut les gars. Mira-048. Enfin appelez moi Mira. Bon... C'est un foutu merdier hein ? On va devoir se démerder tout seul. Sauf qu'on une chose à régler. Arrêtez ces bestioles et ce putain de fils de Grunt semble les contrôler. Et si on allez se faire du schizo ?

Après ce discours, Max fît un signe de tête à Sorince, ce dernier fît une grimace et regarda la spartan. Ils étaient d'accord. Un ODST répondis à la dame, mais ce n'était pas sa réponse qui intéressait Max. Il attendait plutôt la décision du Major et du colonel. Et en y repensant bien, ce que la spartan venait de dire, était le plan depuis que cette boule les avait condamner à mort. Kelrod se rapprocha du caporal, Gareb l'imita. Max commença à chuchoter, alors que les troupes se concertaient entre eux

-Gardez un œil sur cette spartan noir et son ''ami''.
-C'est déjà le cas sergent.

Gareb hocha la tête. Le moment de répit était fini, les problèmes était de retour sur les murs et le plafonds. Max épaula son arme et ajouta.

-On reste groupé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carl Sorince
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 636
Age : 22
Localisation : Planqué derrière mes hommes.
Humeur : Oh...Ohoh...Vous voulez vraiment savoir ce qui se passe dans ma tête?
Date d'inscription : 20/01/2011

Feuille de personnage
Arme n°1 : M45 TS
Autre Compte : Dar'Lauc
Arme n°2 : pistolet M6D SOCOM

MessageSujet: Re: La base   Mer 25 Juil 2012 - 16:03

"-Survivre, c'est tout ce qui compte."

Carl pressa la détente une deuxième fois, éclatant le crâne de la créature a ses pieds...Le bruit du tir raisonna dans sa tête pendant quelques secondes, augmentant l'intensité de sa migraine...Un frisson traversa son corps entiers lorsque le sang d'une horreur a sa gauche gicla sur son visage, un tirs de fusil a pompe venait de découper la pauvre créature...Il chercha du regard son meurtrier et, après l'avoir trouver, fronça les sourcils.

La spartan en armure noir.

Carl ne l'aimait pas, vraiment pas...Lorsqu'elle avait hurler aux troupes de ce replier, tout le monde l'avait suivi, sans trop réfléchir...Mais maintenant.

Elle n'était pas en charge des opérations, elle n'avait même pas été présence au début de celle-ci...Elle était apparu, comme ça, avait balancer un ordre...Et tout le monde l'avait suivi.

Ca avait beau être une spartan, c'était louche comme comportement...

Il l'avait surveillé du coin de l'oeil, lors de la courte pause, son fusil a pompe en mains, prêt a agir, au cas ou...Vu comme certains marines la regardait, il n'était pas le seul a avoir des soupçons...Ah, un type a ses coté venait de recevoir un étrange fluide bleu et commençait a ce dissoudre, cet abruti ce tortillait en s'approchant de lui...Il l'esquiva alors qu'il perdait le contrôle de ses jambes et s'écroulait pitoyablement, en hurlant.

C'était une sorte d'acide, projeté surement par l'une des deux saloperies qui déboulait dans la zone au milieu de cette vague de chien troglodyte, il recula un peu, ces trucs étaient gros et dangereux...Autant évité d'en être trop proche...En reculant, il manqua de percuter un élite qui terminait d'arracher la tête d'une créature, reculant pour ce poster derrière cette importante masse de muscle tout en tirant, il réussit a avoir une autre horreur quadrupède, son hurlement raisonna dans le crâne de Carl qui ce fendit d'un large sourire.

"La mort, c'est si bon !"

Un écorcheur passa devant lui, lacérant le poitrail d'une autre créature qui déversa ses boyaux sur le sol en hurlant, le covenant secoua sa crinière de plume et retourna dans les rangs, sous les yeux amusé de Carl.

"-Ordo !"

Encore un spartan qui débarquait de nulle part? C'était le lieu de rassemblement d'une secte, c'est ça? Le nouveau venu entama un discours paniqué, ce qui parvint a surprendre le caporal, les spartan n'était pas censé agir de cette manière... C'était l'exemple que les faibles d'esprits devaient suivre...Pas des alcooliques qui demandait :"Pourquoi on peut pas ce saouler?"

Lorsque la spartan noir rejoignit les verts, Carl ce retira des rangs pour observer et écouter leurs discours, il ce plaça a coté de Kelrod qui semblait avoir eu la même idée..

"- Salut les gars. Mira-048. Enfin appelez moi Mira. Bon... C'est un foutu merdier hein ? On va devoir se démerder tout seul. Sauf qu'on une chose à régler. Arrêtez ces bestioles et ce putain de fils de Grunt semble les contrôler. Et si on allez se faire du schizo ?"

Carl murmura :

"-Merci pour cette divine réflexion, c'est un peu ce que tout le monde avait en tête depuis l'arrivé de cette foutue ampoule..."

Kelrod lui fit un signe de tête, Carl lui répondit par une grimace signifiant : "ouaip, elle est louche", tandis qu'un odst fichtrement intelligent répondait a l'ineptie de la spartan... Sa réponse finit d'énerver le caporal, celui-ci observait les expressions ahuri de plusieurs autre marines, qui semblait eux aussi avoir bien du mal a faire confiance a cette nouvelle arrivante.

"-Gardez un oeil sur cette spartan noir et son ami."

Carl pouffa en entendant la remarque de Kelrod.

"-C'est déjà le cas, sergent..."

Derrière lui, Gareb hochait la tête...C'était magnifique, ils étaient tous d'accord aux sujet de cette nouvelle arrivante...Il frappa le sol du pied, déversant un peu de sa frustration lié a son incompréhension dans le coup, puis ce dirigea vers la spartan.

"-Bon...J'en ai marre de ces conneries ! Vous, la dame de deux mètre douze, on est dans le même camp non? Vous m'expliquez pourquoi vous ne nous avez pas aidé plus tôt? Personnellement, je fais plus confiance a nos amis en armure violette et aux masque de méthane qu'a vous spartan ! "Il parcourut la zone des yeux, quelques marines l'écoutait en hochant la tête."Et ça m'étonnerais que je sois le seul ! Vous débarquez avec votre pote flic, vous descendez une saloperie en nous disant de nous replié, comme ça, sans aucune explication, mais vous foutiez quoi avant ! Loin de moi l'idée d'emmerder le monde en ce moment difficile, mais j'aimerais quand même savoir si vous êtes digne de confiance ou si vous risquez de disparaître comme vous êtes apparu a la moindre occas'..."

Satisfait de son discours, il rechargea son arme en attendant les éventuels réactions tout en surveillant les mouvements des créatures à proximité.

_________________
"Je me présente, Carl Sorince, sarcastique, cynique, cruel et schyzophrène...Passons maintenant à mes points négatifs..."-Carl Sorince, auteur du roman "moi, mon reflet, mes photos et encore moi."

"Il est normal qu'un sale gosse comme moi soit devenu celui que je suis désormais...C'est à dire un tueur mieux placé et mieux payé que les types biens."-Carl Sorince à propos de lui-même.

"Mes gars...Mes exécuteurs...Sont pas des héros. Non, pas des héros...Et moi non plus d'ailleurs. Nous sommes bien mieux. Nous sommes des tueurs de héros."-Carl Sorince à propos des sanglots.
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frederic Avenstal
Marines, Colonel
avatar

Nombre de messages : 20
Localisation : Transport de troupe lourd.
Humeur : Sérieux
Date d'inscription : 28/06/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Pistolet Magnum Misriah Armory modèle M6D
Autre Compte : Khor Ores Koram'
Arme n°2 : Fusil d’Assaut Misriah Armory Modèle MA37 ICWS

MessageSujet: Re: La base   Mer 25 Juil 2012 - 16:29

Les tirs fusaient, le plasma faisait fondre les murs alors que élites, grognards et humains combattaient ensemble. Le Colonel continuait d’avancer en pointant toute les cibles qu’il pouvait voir, mais ébloui par les tirs de plasma des colosses élites et du feu déversé par ces frères d’armes, ces tirs se retrouvaient très imprécis, mais dans le déluge de fer et de plasma, Frederic étais sûr d’avoir réussis a toucher certaines de ces créatures.

Ils avançaient tous, en ordre de formation, le Colonel remarqua un certain sergent, que tout le monde appelait Kelrod, qui dirigeait son escouade avec brio, il sourit légèrement, se disant qu’en fin de compte, la relève étais assurée. Hurlant des ordres pour coordonner, les tirs, le colonel semblait avoir du mal a couvrir le déluge de feu, a nouveau. Ce qu’il ne remarqua pas, c’est une de ces étranges machines a la géométrie complexe qui le fixait avec son unique œil bleu, une légère lueur apparu entre ce qui semblais être des mandibules d’acier. Un des marines Cheyenne se jeta sur le colonel, sauvant ainsi la vie de son officier. Le rayon tiré par cette machine brûla tout l’acier qui composais le dos de l’armure corporelle du marine, le cri de douleur poussé par son sauver réveilla quelque chose dans la mémoire du Colonel, qui se releva rapidement, alors que le reste du groupe avançait sans lui. Il attrapa le marine par le col, qu’il soit vivant ou non. Il tirait le corps fumant de son protecteur… Après quelques enjambées difficiles, le colonel rejoignit la formation alors qu’à ces côtés, des élites mourraient ou encaissaient les rayons des étranges machines. Puis vinrent a nouveau des rampants, les vieux réflexes de marines, remontant a Roma Prima, se réveillèrent. Combien de balles avait-il tiré jusqu’ici ? Au moins la moitié de son chargeur si pas plus. Chaque tir comptais et dans son état second, de tueur froid, le colonel faisait en sorte que chaque balle puisse se loger dans le corps si pas la tête d’une de ces créatures, tirant le corps gémissant de celui qui avait mis sa vie en danger pour lui. Puis rapidement, le groupe fit une halte. Le colonel en profita pour déterminer l’état du survivant, il était mort. L’acier s’étant mêlé la peau du pauvre soldat, avait surement fait fondre sa colonne vertébrale.

Lorsque le colonel se releva, après le discours d’un certain soldat que le colonel n’avais pas écouté, il vit le sergent Kelrod s’adresser à une Spartan. Cette dernière fit un discours étrange. Puis lorsque tout le monde se remit en position, l’arme à l’épaule. Le colonel ramassa un fusil MA37, comme celui qu’il avait appris à utiliser. Le marine avait deux chargeurs sur lui en plus de celui déjà entamé, dans l’arme. Puis il se tourna vers le reste de l’escouade Cheyenne et les décombres de l’Ironhand, ainsi qu’aux autres survivants humains, qu’ils soient spartans, TCAO ou simple troufion de base, il fixa particulièrement le spartan a l’armure noire et commença à parler d’un ton froid.


« - Nous n’avons pas besoin de vos conseils, Spartan. Commença-il froidement. Nous avons besoin de discipline et un spartan en armure noire qui sors de l’ombre, je trouve ça peu recommandable. Que vous soyez du service de renseignement de la navy, des forces spéciales de la navy ou encore des troupes de choc aéroportées orbitales, vous allez me suivre. En tant que colonel du C.S.N.U, j’élève au rang de Major le sergent Kelrod, jusqu’à la fin de l’opération il sera le second en commandement après moi. Je me suis fait comprendre ou bien il faut que j’élimine le premier connard qui tente de faire le héros ? »

Puis il se tourna vers le Major Freeman et le récemment et temporairement promu Major Kelrod.

« - Major Freeman, vous vous occupez de commander l’aile droite de ce qu’il nous reste d’hommes, vous Kelrod, vous gardez votre escouade et vous commanderez l’aile gauche, je m’occupe du centre, nous restons en formations. Pas plus de deux mètres d’intervalles entre chaque homme, compris ? »

Il posa le MA37 sur l’épaule, regardant les marines et autres soldats présents. Puis lança un regard sur les élites, soupirant et finit par dire.

« - Vous, faites ce que vous savez faire de mieux. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Freeman
Rebelles, Traître, Ancien Marines des Forces Spéciales
avatar

Nombre de messages : 958
Age : 36
Localisation : Là où les combats sont !
Humeur : Tendus
Date d'inscription : 18/11/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : MA5B
Autre Compte : Rex - 98
Arme n°2 : M 90 (/ couteau)

MessageSujet: Re: La base   Mer 25 Juil 2012 - 16:54

<< On avance ! Allez Allez Allez ! >>

John forma avec les troupes humano-covenant un véritable barrage, tel un mur mécanisé, ils s’avancèrent sur les vagues au débuts incessante qui au final disparurent. une quinzaines de créatures fuyaient le champs de bataille. John avança alors avec méfiance, même si celle-ci fut aucunement requise. Les hommes, les covenants, tous avancèrent dans le silence ou plutôt les murmures incessant des troupes. Les militaires passèrent alors l'ascenseur du septième étage, qui fut un véritable paradis. Aucune menace frappa, l'arrivé au nouvel ascenseur en direction du huitième étage fut une vague de stress, d'inquiétude pour chaque hommes. Freeman crut voir alors les spartans inquiets, simplement par leurs gestes. John en profita pour regarder aussitôt ses munitions, il n'en restait qu'une dizaine, il regarda alors un marine armée d'un pistolet plasma. Celui-ci avait des munitions de M90, John lui fit signe et récupéra une vingtaine de cartouche.
Lorsque l'étage suivant apparut, les hommes coururent de nouveau, affrontant alors une vague de dix drones, les humains perdirent cinq marines don un infirmier. Le soldat du nom de Freeman ramassa alors un des pistolets plasma et continua de nouveau en tête des troupes. Les unités mixte montèrent sur la plateforme qui commença son ascension. John remarqua alors Randy qui regardait le plafond en murmurant une phrase qui voulait tout dire :

<< Le ciel est nuageux aujourd'hui. >>

Le réflexe de John fut très simple, il prit le pistolet plasma, le chargea sous la menace des armes covenants et tira au plafonds, illuminant dans sa lueur verdâtre une quarantaine de créatures. les premiers à tirer furent sans aucun doutes les sangheilis, suivit des sujets Orions, des Jackals et des Spartans avant que se soit les troupes régulières. Le sang, les cadavres, inondant la plateforme dans le bruit sourd des combats. Un des cadavres chuta et eu la tête éclaté au contacte du sol, pourtant la créature respirait jusqu’à ce qu'une bonne des marines brise le crane de la chose. La plateforme s’arrêta et Alik prit la tête pendant que John prenait la tête de l'aile droite, le neuvième étage fut certainement le plus inquiétant du moment, totalement plongé dans le noir. un ordre fut donné, celui d'allumer les torches. Freeman fit de même et regarda en priorité le plafond, trop haut pour être éclairé. Soudain une goute passa de peut dans le dos du sangheili, attaquant le sol. Freeman entendit alors un tir, un corps chuta et s'écrasa. John s’avança, percuta le sangheili de tout son possible et reçut une goute sur sa deuxième et dernière épaulière. Le militaire jeta alors le l'équipement et tira aussi sec sur le plafond alors qu'une pluie de petites mais aussi quelques grosses saloperie acide. un militaire hurla alors que deux spartans était au sol. Freeman regarda aussitôt là où il y avait moins de monde et hurla:
<< Faites moi rotir ses enfoirés !!! Unités lourdes chargez vous de jouez les murs !>>

Freeman tenta alors de se rapprocher des deux Spartans deux au sol et remarqua alors que les sangheilis étaient prit au pièges, du moins une minorité ! John eu du mal a se rapprocher, une créature se jeta sur lui et reçut une chevrotine dans la gueule. Lorsqu'il fut assez prêt, John descendit l'une des grosses créatures sur un élite... Il ne fut pas le seul à tiré avant de se charger d'aider un des spartans. Ils semblaient en pleuvoir une infinité...

Il y en avait trop...vraiment Trop...



Dernière édition par John Freeman le Mer 25 Juil 2012 - 17:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mira-048
Service de Renseignement de la Navy, Black Spartan
avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 13/07/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Carabine MA5K + FMJ
Autre Compte :
Arme n°2 : Fusil à pompe T5S

MessageSujet: Re: La base   Mer 25 Juil 2012 - 17:04

C'était un moment où il ne fallait vraiment pas venir m'embêter. Comme si ne pas réussir la première étape de ma mission n'avait pas suffi on était attaqué par tous les côtés par des créatures étranges, je n'avais reçu aucun nouvel ordre du commandement et je devais prendre des responsabilités dont je n'avais pas voulu et qui n'avaient pas été prévues.

Techniquement j'aurais dû me débrouiller pour sortir les soldats de là puis accomplir ce que l'on m'avait dit : faire en sorte qu'ils aient tous un accident. Mais la présence des Spartan étaient problématiques, jamais je n'aurai tué des camarades et en particulier des supers soldats de l'UNSC.

"Foutu merdier"

Je baissai la tête et réfléchissait un instant. Les soldats et Covenants continuaient le combat et ne tiendraient plus très longtemps, ça je m'en rendais bien compte. Mais on était en train de discuter à presque cinq comme si c'était l'heure du thé. Et cela ne me plaisait pas. Est ce que je devais utiliser mes pouvoirs de Black Spartan et prendre temporairement le contrôle des opérations ou tenter le discours magnifique sur la gloire de l'UNSC ? A vrai dire j'avais déjà fait mon choix.

"Marines, je suis la Black Spartan M-048. Si je vous ordonne de sauter d'une falaise vous sautez. Sinon vous connaîtrez bien pire que la cour martiale. Vous voulez vraiment savoir ce que je faisais ? J'essayai d'empêcher vos sales petites gueulles de fouine de venir fouiller cet endroit. Mais comme apparemment vous avez été assez idiots pour bafouer toute règle de bon sens vous m''écouter, m'obéissez et surtout vous me suivez car je sais comme vous sortir d'ici. Et ça ne sera pas par la porte d'entrée mais allant éclater la boule de noël qui veut notre mort. Et en arrivant tout en haut de cette tour. Est ce bien clair ? Et bordel est ce quelqu'un a une IA dans ce fichu bled !" Et vous le colonel mourrez en héros si vous le désirez mais moi je cherche à vivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alik 'Azuri
Sangheili, Maître de l'inquisition
avatar

Nombre de messages : 597
Localisation : Inconnue
Date d'inscription : 17/04/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Langue Fourchue
Autre Compte :
Arme n°2 : Dague à énergie

MessageSujet: Re: La base   Mer 25 Juil 2012 - 17:45

Le combat à l'étage n°6 avait été difficile mais le groupe avait finalement réussi à créer un léger moment de répit.

<< ORDO! >>

Un autre humain de métal arriva, et sauta sur l'un de ses camarades. Alik regarda la scène d'un air particulièrement amusé, il imaginait la scène entre deux grognards qui venaient d'obtenir un repas supplémentaires...
La mystérieuse démone s'approcha, abattant une créature qui était déjà affaiblie, elle déclara :

<< Salut les gars. Mira-048. Enfin appelez moi Mira. Bon... C'est un foutu merdier hein ? On va devoir se démerder tout seul. Sauf qu'on une chose à régler. Arrêtez ces bestioles et ce putain de fils de Grunt semble les contrôler. Et si on allez se faire du schizo ? >>

Alik la fixa d'un regard perplexe, avait-elle compris qu'elle n'avait pas le leadership sur la mission? Un groupe de marines s'approcha et l'un d'eux, un peu plus chevelu que les autres, lança :

<< Merci pour cette divine réflexion, c'est un peu ce que tout le monde avait en tête depuis l'arrivé de cette foutue ampoule... Bon...J'en ai marre de ces conneries ! Vous, la dame de deux mètre douze, on est dans le même camp non? Vous m'expliquez pourquoi vous ne nous avez pas aidé plus tôt? Personnellement, je fais plus confiance a nos amis en armure violette et aux masque de méthane qu'a vous spartan ! "Il parcourut la zone des yeux, quelques marines l'écoutait en hochant la tête."Et ça m'étonnerais que je sois le seul ! Vous débarquez avec votre pote flic, vous descendez une saloperie en nous disant de nous replié, comme ça, sans aucune explication, mais vous foutiez quoi avant ! Loin de moi l'idée d'emmerder le monde en ce moment difficile, mais j'aimerais quand même savoir si vous êtes digne de confiance ou si vous risquez de disparaître comme vous êtes apparu a la moindre occas' >>

Alik ricana, les humains n'étaient décidément que des êtres indisciplinés malgré la bravoure dont certains d'entre eux pouvaient faire preuve... Le colonel s'approcha également et déclara à al suite :

<< Nous n’avons pas besoin de vos conseils, Spartan. Commença-il froidement. Nous avons besoin de discipline et un spartan en armure noire qui sors de l’ombre, je trouve ça peu recommandable. Que vous soyez du service de renseignement de la navy, des forces spéciales de la navy ou encore des troupes de choc aéroportées orbitales, vous allez me suivre. En tant que colonel du C.S.N.U, j’élève au rang de Major le sergent Kelrod, jusqu’à la fin de l’opération il sera le second en commandement après moi. Je me suis fait comprendre ou bien il faut que j’élimine le premier connard qui tente de faire le héros ? >>

Il se tourna ensuite vers Alik et déclara :

<< Vous, faites ce que vous savez faire de mieux. >>

Alik lui fit un signe de tête approbateur et le groupe se remit en marche, se dirigeant vers les étages supérieurs. Ils progressèrent jusqu'au niveau 9 et là, dans une salle des plus terrifiante, digne des légendes narrant les enfers, le groupe ouvrit le feu sur des créatures invisibles, jusqu'à ce qu'elles ne chutent au sol.

<< Faites moi rotir ses enfoirés !!! Unités lourdes chargez vous de jouez les murs ! >>

Les hommes et Sangheilis se mirent en place, repoussant difficilement les créatures, alors que quelques humains discutaient inutilement derrière le groupe, parmi eux, se trouvaient la spartan suspecte.

<< Marines, je suis la Black Spartan M-048. Si je vous ordonne de sauter d'une falaise vous sautez. Sinon vous connaîtrez bien pire que la cour martiale. Vous voulez vraiment savoir ce que je faisais ? J'essayai d'empêcher vos sales petites gueulles de fouine de venir fouiller cet endroit. Mais comme apparemment vous avez été assez idiots pour bafouer toute règle de bon sens vous m''écouter, m'obéissez et surtout vous me suivez car je sais comme vous sortir d'ici. Et ça ne sera pas par la porte d'entrée mais allant éclater la boule de noël qui veut notre mort. Et en arrivant tout en haut de cette tour. Est ce bien clair ? Et bordel est ce quelqu'un a une IA dans ce fichu bled !" Et vous le colonel mourrez en héros si vous le désirez mais moi je cherche à vivre. >>

C'était trop, cette femelle ne savait pas rester à sa place, et son insubordination était la goutte d'eau qui fit déborder le vase. Alik fixa le colonel, qui lui rendit un hochement de tête, devinant ce qu'il comptait faire.

Alik chargea sur la black spartan, accompagné par Rashakee et un des anciens SpecOps qui l'accompagnait depuis le début. Il se dressa devant elle, la dominant de plusieurs têtes, avant de plaquer la super-soldat et la soulever du sol, tout en la tenant par la gorge. Rashakee attrapa son bras droit et l'autre Sangheili le bras gauche. Elle se retrouvait totalement bloquée. L'espace d'un instant, alors que l'assaut faiblissait, tous les humains se tournèrent vers lui et l'observèrent. Alik plongea son regard sur la visière noire de la femme et alors qu'elle tentait vainement de se débattre, il déclara froidement :

<< Ecoutez moi bien, humaine. Je me fiche complètement de vos histoires de pouvoirs hiérarchique ou bien de si vous désirez vous accoupler avec l'une de ces créatures. * Il resserra sa poigne sur la gorge de la spartan, la faisant échapper un bruit de régurgitation, montrant son manque d'air * En revanche, je ne tolérerais pas que vous nous mettiez tous en danger, en voulant prendre le commandement tactique. Et je ne supporterais encore moins que vous en décidiez de notre sort, alors que vous ne remarquez même pas que votre tentative d'insubordination était inutile et non-avenue. Tous les humains suivront uniquement les ordres du Colonel, et seulement les siens. De plus, il est de notre objectif d'abattre l'oracle depuis le départ. Donc avant de tenter de reprendre le contrôle et de nous mettre tous en danger en discutant sur des choses vaines plutôt que de participer à la bataille, réfléchissez-y à deux fois. A partir de maintenant, vous écouterez le Colonel, est-ce clair, humaine ? * Il ressera sa poigne un peu plus, la faisant à nouveau déglutir *
- Ugh... O...Oui... >>
- Parfait. >>

Il la laissa retomber, et se retourna en ordonnant à Rashakee de garder un oeil sur elle. Il rejoignit la première ligne, activant son arme et hurla aux troupes :

<< A tous ceux qui désirent survivre, la course sera notre seul salut. Mes Sangheilis se chargeront de la couverture, j'espère que les humains de métal voudront bien nous aider. Poigne-d'acier, ouvrez la voie jusqu'à l'ascenseur, Griffes-rapides, tranchez TOUS ce qui nous est hostile. C'est parti ! >>

_________________






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arakeus
Jiralhanae, Major Domo
avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 11/07/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 :
Autre Compte :
Arme n°2 :

MessageSujet: Re: La base   Mer 25 Juil 2012 - 19:14

Cet oracle est fou. Nous devons le détruire. Le tuer. Le broyer. Exactement le sort qu’il leur réservait. La brute resserrait son emprise sur ses spikers, nerveux. Ce démon noir essayait de soumettre ceux de sa race à sa volonté, mais le valeureux guerrier la pris par la gorge, lui faisant la morale.

« Ecoutez-moi bien, humaine. Je me fiche complètement de vos histoires de pouvoirs hiérarchique ou bien de si vous désirez vous accoupler avec l'une de ces créatures. En revanche, je ne tolérerais pas que vous nous mettiez tous en danger, en voulant prendre le commandement tactique. Et je ne supporterais encore moins que vous en décidiez de notre sort, alors que vous ne remarquez même pas que votre tentative d'insubordination était inutile et non-avenue. Tous les humains suivront uniquement les ordres du Colonel, et seulement les siens. De plus, il est de notre objectif d'abattre l'oracle depuis le départ. Donc avant de tenter de reprendre le contrôle et de nous mettre tous en danger en discutant sur des choses vaines plutôt que de participer à la bataille, réfléchissez-y à deux fois. A partir de maintenant, vous écouterez le Colonel, est-ce clair, humaine ? »

Arakeus émit un ricanement bruyant devant cette scène pitoyable. Ces misérables humains étaient aussi indisciplinés que des Unggoys. Pitoyable.

« A tous ceux qui désirent survivre, la course sera notre seul salut. Mes Sangheilis se chargeront de la couverture, j'espère que les humains de métal voudront bien nous aider. Poigne-d'acier, ouvrez la voie jusqu'à l'ascenseur, Griffes-rapides, tranchez TOUS ce qui nous est hostile. C'est parti ! »

Le colosse émit un long grognement d’approbation et empoigna ses spikers. Il aimait toujours autant se faire appeler Poigne-d’acier par un Sangheilis. A l’aide de la lumière des humains, ses yeux essayèrent de percer l’obscurité en direction de l’ascenseur. Un certain calme était retombé dans la salle obscure. Grognement de nervosité.
Soudain un rampant sauta devant lui, puis un deuxième. D’autres ne devaient Le colosse poussa un fort soufflement par ses museaux. En position de combat, ses Spikers en avant, il attendait un mouvement de leur part pour attaquer. Ils passèrent à l’attaque. Le premier sauta sur Arakeus, qui l’attrapa en vol et le plaqua à terre. Il pointa le Spiker sur sa tête et tira quelques piques. Le deuxième sauta dans son dos et s’y agrippa. Les griffes s’enfoncèrent dans la chair du Covenant qui émit un grognement de douleur. Celui-ci attrapa la tête de la créature et la fit passer au-dessus de lui, en lui tranchant la gorge une fois à terre avec les lames du Spiker. Un troisième sortit de l’ombre et sauta sur Arakeus. Celui-ci se baissa et la créature atterrit derrière lui, près du Keg-Yar.

« Griffe-Rapide ! »

Il laissa le soin à la créature de s’occuper du rampant. Mais plus grave, une grande créature sortie à son tour de l’ombre. Dressé sur ses deux pattes arrière, il était plus grand que la brute. Le Heart-Breaker poussa un cri perçant et terrifiant.

« Toi … Viens te battre !»

La brute fonça sur l’immense créature, lames des Spikers en avant, tirant une dizaine de piques qui s’enfoncèrent dans la chair du monstre. Mais le colosse s’était trop approché, et le Heart-Breaker lui mit un revers de patte. La brute décolla du sol et alla s’écraser dos à un mur, complètement sonné pour le moment, une blessure au bras laissant s’écouler un abondant filet de sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La base   

Revenir en haut Aller en bas
 
La base
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Noble Forestier:deux armes de base c'est possible ?
» [MOC] Base Xion
» BASE DE DONNEES : NUMERO STICKERS sur PCBS TAITO
» Livre de base + supplément Cadwallon à vendre
» The Babylon Base

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Halo Fight :: Scénarios :: Archives des scénarios :: Barren-
Sauter vers: