Forum Rpg sur l'univers d'Halo
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Affaire SL-6 [Ouvert à tous]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
John Miller
SRN, Ancien directeur recherché
avatar

Nombre de messages : 2273
Age : 24
Localisation : Terre; Siège du gouvernement.
Humeur : Nerveux.
Date d'inscription : 21/03/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : 2x Pistolet M6C
Autre Compte : Adam Jackson
Arme n°2 : Fusil de combat BR55

MessageSujet: Re: Affaire SL-6 [Ouvert à tous]   Lun 27 Aoû 2012 - 19:24

Miller se leva, fit le tour du bureau, et se présenta devant l'audience, à côté de Jeff Collins qui était à la barre du témoin. Une main dans le dos, l'autre faisant des mouvements du doigt pour appuyer certains mots, il avait pris la posture agaçante du professeur qui donne une leçon.

-En fait Amiral Hood, je n'ai que la 1ère Collins à faire entendre. Il a quelque chose de très intéressant à nous dire sur le sergent Hicks, pour vous prouver que sa place ici n'est pas futile.

Le colonel se tourna vers la 1ère classe Collins, passa une main dans ses cheveux et le regarda au fond des yeux. Le sort d'Hordika était scellé, mais celui de Hicks allait dépendre de ce témoignage qu'il attendait. Miller les voulait sur une table, avec une injection létale dans chaque bras. Ces pourritures méritaient pire que la mort : brûler en enfer.

-Collins, allez-y je vous prie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeff Collins
Marines, Forces Spéciales, 1ère Classe
avatar

Nombre de messages : 81
Age : 21
Localisation : Chercher les cadavres, vous me trouverez.
Humeur : Suremet défoncer.
Date d'inscription : 28/05/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil Sniper SRS99D AM / Silencieux
Autre Compte :
Arme n°2 : Pistolet M6C

MessageSujet: Re: Affaire SL-6 [Ouvert à tous]   Mar 28 Aoû 2012 - 11:02

Jeff ne savait pas quoi dire de plus, et il avait la forte impression d'être le joujou du directeur du S.R.N. Après un moments d'hésitation créant une certaine forme d'impatience dans la salle, il finit par parler.

"Après la tragique destruction de l'héliport, la civile Laura Williams m'informa que sa sœur Nikki Williams était quelque part dans les décombres en dessous de notre position. J'en ai informer le 1ère classe Hordika et nous somme parti la chercher. Chose forte amusante, le 1ère classe hordika a trouver utile de nous couvrir pendant que nous la sortions de la de nous couvrir avec son désignateur de cible, chose que je lui ai fait donc remarquer par la suite. Coup de chance, la petite n'avait rien. et on pu la sortir de la sans problème. Après nous être rassembler, j'ai informer tout le groupe, hicks, Hordika et le reste de l'escouade ASCO que j'avais vu une signature thermique sous le terrain de sport et qu'il y avait probablement une sortie dans cette direction. Hicks, Hordika et moi même avons ouvert la trappe, tous les soldat rentrèrent en premier sur l'ordre de Hicks, la civils fermant la marche bien que l’ordre de protection des civils était toujours en vigueur. Malheureusement un covenant de classe "écorcheur" nous avait pisté, et la petite Nikki en fit les frais. Juste au moments de passer la trappe, la créature l'enleva et la trappe se referma devant nos yeux effarer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carl Sorince
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 636
Age : 22
Localisation : Planqué derrière mes hommes.
Humeur : Oh...Ohoh...Vous voulez vraiment savoir ce qui se passe dans ma tête?
Date d'inscription : 20/01/2011

Feuille de personnage
Arme n°1 : M45 TS
Autre Compte : Dar'Lauc
Arme n°2 : pistolet M6D SOCOM

MessageSujet: Re: Affaire SL-6 [Ouvert à tous]   Mar 28 Aoû 2012 - 12:16

Le rire était partit tout seul...Enfin, ce n'était pas vraiment un rire, Carl avait écouté le témoignage de Jeff en s'accordant un léger sourire, maintenant qu'il n'était plus le centre d'attention, il pouvait ce le permettre...
Mais là...
Lorsqu'il avait expliquer comment Hicks et Hordika, terrifié par les évènements, avait lâchement abandonné cette pauvre fille pour sauver leurs misérable vie, il n'avait pas pu ce retenir...Il avait pouffé de rire, rien qu'une seconde, vus de l'extérieur cela pouvait très bien passer pour un reniflement ou un problème respiratoire, aussi s'efforça t'il de ce reprendre et de mimer un toussotement violent, quelques personnes c'étaient tourner vers lui, cherchant l'origine de ce bruit si dérangeant, mais la plupart avaient rediriger leurs regards vers le colonel Miller et la première classe Jeff Collins lorsque Carl avait commencer a tousser...Ca arrivait a tout le monde ce genre de chose...

Carl patienta quelques temps, puis reprit son sourire en coin habituel avant de regarder Hicks...L'assurance et la fierté mal placée de ce type l'avait énerver au début du procès, mais la mine qu'il affichait maintenant était tellement plus réjouissante, un mix entre désespoir et fatigue.
Enfin, le mieux restait la tronche d'Edward lors de son témoignage sur sigma Octanus...C'était si beau de voir ça, l'assurance laissant place a la colère, puis au désespoir...C'était ce qu'il aimait voir, c'était pour ça qu'il était venus au procès.

Les gens présents affichaient pour la plupart des mines choqués, Carl imaginait bien ce qu'ils devaient ce dire : "Ca c'est des ODST?! Les troupes de chocs de NOTRE armée? Des types qui abandonne les civils, tue des chats, mange des pop-corn et au passage massacre un héliport entier? C'est une blague?"
Encore heureux que ces pauvres gens ne sachent pas ce qui passait parfois dans la tête de Carl Sorince, sinon ils iraient tous rejoindre les rebelles...
Tiens d'ailleurs...Si ces deux imbéciles survivaient aux prochains évènements, le sergent commençait a ce demander si il ne fallait pas les surveiller, après tout, après un coup comme ça...On a vite fait de passer dans le camp adverse.

Non, ils étaient peut-être trop stupide pour ça.

Intérieurement, il remercia de tout coeur l'écorcheur qui, sans le vouloir, venait d'enfoncer un peu plus Hicks.
Peut-être y avait-il des types bien du coté des covies finalement.

_________________
"Je me présente, Carl Sorince, sarcastique, cynique, cruel et schyzophrène...Passons maintenant à mes points négatifs..."-Carl Sorince, auteur du roman "moi, mon reflet, mes photos et encore moi."

"Il est normal qu'un sale gosse comme moi soit devenu celui que je suis désormais...C'est à dire un tueur mieux placé et mieux payé que les types biens."-Carl Sorince à propos de lui-même.

"Mes gars...Mes exécuteurs...Sont pas des héros. Non, pas des héros...Et moi non plus d'ailleurs. Nous sommes bien mieux. Nous sommes des tueurs de héros."-Carl Sorince à propos des sanglots.
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord T. Hood
Navy, Amiral
avatar

Nombre de messages : 9
Humeur : Sérieuse.
Date d'inscription : 26/02/2010

Feuille de personnage
Arme n°1 : Discipline
Autre Compte :
Arme n°2 : Fusil d'assaut MA5B

MessageSujet: Re: Affaire SL-6 [Ouvert à tous]   Ven 31 Aoû 2012 - 16:09

J'écoutais avec concentration le témoignage du 1ère classe Collins, l'air grave. Plus j'en entendais, plus les cheveux blancs me poussaient. Ces hommes étaient visiblement incompétents, et méritaient bel et bien cette place à la barre des accusés. Comment des ODST pouvaient avoir commis ces actes ? L'humanité était bel et bien fichue si tous les rangs du CSNU étaient remplis d'hommes tels qu'eux.
Pendant que le marine finissait son témoignage, je pris soin de noter les points importants qu'il avait soulevé. Je jetais en même temps un coup d’œil discret aux deux hommes qui m'entouraient. John Miller exultait a chaque nouvelle phrase de Jeff Collins, tandis que le visage de l'Amiral Wallace se décomposait. La scène était digne d'une parodie. J'avais souvent eu l'occasion de présider des procès en compagnie de John Miller, et je l'avais rarement vu perdre. En tant que directeur du SRN, il était vicieux, ne laissait rien au hasard et préparait toujours ses procès et ses témoins avec une grande minutie, presque maladive.

-Juste au moment de passer la trappe, la créature l'enleva et la trappe se referma devant nos yeux effarés.

Collins acheva son témoignage, John Miller le remercia. Un sentiment de colère m'envahit. Des dizaines de journalistes étaient présents dans cette salle, ce procès allait une fois de plus décrédibiliser le CSNU et donner un argument aux Rebelles, en plus de démoraliser la population. Si l'on voulait se sauver un tant soit peu la face, il fallait prendre une sanction exemplaire.
Je me levais de mon siège, posant les deux poings sur la table. Fusillant le sergent Hicks des yeux, je m'adressais à lui.

-Est-ce la vérité, soldat ? grognais-je d'un ton teinté de colère et de dégout.

Aucune réponse, le sergent se contenta de baisser les yeux.

-EST-CE LA VÉRITÉ, SOLDAT ?!

La réponse affirmative ne se fit pas attendre. Je détournais mon regard de ce misérable et me tournais vers le colonel Miller, puis l'Amiral Wallace.

-Il suffit, j'en ai suffisamment entendu. Il est temps pour le Colonel Miller, l'Amiral Wallace et moi-même de se retirer pour décider ou non de culpabilité des différents chefs d'inculpations. Amiral, vous me confirmez que vous plaidez non coupable pour tous les chefs d'inculpation ?
-Affirmatif , grogna l'Amiral Wallace.

Je donnais alors un coup sec de marteau sur mon bureau.

-L'audience est donc levé. Nous reprendrons dans une demie heure.

Je disparaissais alors avec John Miller et James Wallace dans une salle close gardée par deux ODST, pour débattre de la culpabilité des deux hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virgil Summers
Marines, Forces Spéciales, Capitaine
avatar

Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 02/07/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : DMR
Autre Compte : Alik 'Azuri
Arme n°2 : Pistolet M6D/Couteau de combat

MessageSujet: Re: Affaire SL-6 [Ouvert à tous]   Ven 31 Aoû 2012 - 16:45

Assise, j'observais le procès avec un intérêt de plus en plus grand. Les choses étaient passionnantes, si on outrepassait le fait que les accusations étaient graves, les moyens mis en place par le colonel Miller étaient impressionnants. La défense ne pouvait absolument rien faire, à part observer lamentablement sa défaite inévitable.

L'amiral Hood bouillonnait de rage à chaque nouveau témoignage, ce qui me faisait sourire car voir un homme de sa trempe perdre son sang froid n'était pas chose commune.

L'Amiral se leva alors de son siège, furieux, et hurla sur le sergent ODST :

<< Est-ce la vérité, soldat ? EST-CE LA VÉRITÉ, SOLDAT ?! >>

Le sergent affirma de la tête en baissant les yeux et finalement, l'amiral leva la séance, le jury devant délibérer.

Je me levais doucement de mon siège, m'étirant en baillant, alors que les accusés regagnaient leur cellule. Je cherchais du regard le capo... Sergent Sorince, afin d'aller à sa rencontre. J’aperçus le sergent Kelrod, situé dans les derniers rangs, lui aussi s'étant levé et commençant à quitter le tribunal.

Je tournais alors la tête sur la gauche et aperçus un homme, assis, laissant la foule repartir. Cet homme semblait jubiler, un large sourire barrant son visage, et masquant quelques rictus. C'était l'homme que je cherchais : le sergent Sorince.
Je me faufila alors entre la foule et les journalistes afin de rejoindre l'arrière de la salle et après quelques minutes de difficiles déplacements, j'atteignais enfin l'homme qui jeta sur moi un regard interrogateur. Sans rien dire, je m'approchais de lui et me penchais,posant ma main sur son épaule et murmurant à son oreille :

<< Bien joué sergent, je pense que vous ne pouviez pas mieux les enfoncer, vous devez être fier. >>

Et je me relevais, affichant un léger sourire. Je n'avais personnellement rien contre les ODSTs mais ceux là avaient l'air d'avoir commis des fautes impardonnables, et l'attitude si sarcastique du sergent commençait à m'amuser. Il me rendit un sourire bien plus grand que celui qu'il affichait, visiblement très fier de lui. Je le laissais ensuite à sa place, commençant à sortir moi aussi à l’extérieur afin d'aller fumer et de me dégourdir les jambes. Je croisais alors le sergent Kelrod, qui parlait avec un autre homme, peut-être un membre de son escouade ? J'arrivais à son niveau et à son air, il ne semblait pas super heureux que je vienne vers lui, tant mieux, c'était plus drôle ainsi.

<< Je vous ai déjà dit que je ne vous croquerais pas, Mr Kelrod. Néanmoins si vous cherchez le sergent Sorince, sachez qu'il est en train de camper à l'intérieur, sans doute pressé d'avoir le verdict. >>

Je continuais ensuite ma route, jusqu'à un petit banc situé à côté d'une fontaine, l'endroit parfait pour se détendre. Je me posais donc, fumant tranquillement, jusqu'à ce qu'un bouseux vienne me déranger. L'homme était lourd, et à son habit, il semblait que c'était le garde qui bavait auparavant devant ma poitrine. Je soupirais tristement, blasée par son attitude inutile et grossière. Le procès reprenait dans une vingtaine de minutes, et j'espérais que quelqu'un vienne me débarrasser de lui, afin que je puisse profiter de ma pause moi aussi. Sorince n'était peut-être pas le seul à attendre la fin du procès avec impatience...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carl Sorince
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 636
Age : 22
Localisation : Planqué derrière mes hommes.
Humeur : Oh...Ohoh...Vous voulez vraiment savoir ce qui se passe dans ma tête?
Date d'inscription : 20/01/2011

Feuille de personnage
Arme n°1 : M45 TS
Autre Compte : Dar'Lauc
Arme n°2 : pistolet M6D SOCOM

MessageSujet: Re: Affaire SL-6 [Ouvert à tous]   Ven 31 Aoû 2012 - 17:19

La séance était levée, tant mieux...Carl ne bougea pas de son siège, il observait les journaliste et autres marines ce dirigeant vers la sortie en attardant son regard sur Hordika et Hicks qui affichait des mines étranges...Ou des mines blasées...Ouai, surement des mines blasées...

En même temps, vus dans quel état Hicks avait mis Hood, ça risquait de mal finir pour lui, Carl ce demandait si il pourrait assister a leur exécution si celle-ci avait lieue...Et regrettait de ne pas être en droit de les descendre lui-même, le sang humains lui manquait.
En y repensant, Carl commençait a croire qu'il détestait plus les rebelles humains que les covenants, et qu'il prenait plus de plaisir à tuer un de ses semblables qu'un grognard...C'était étrange, tuer un homme ou une femme, simplement parce que ceux-ci n'était pas du même avis qu'un supérieur, c'était terrible en fait, presqu'autant terrible que d'abandonner sa race pour une bête histoire de rébellion...Presser la détente pour tuer un homme, beaucoup n'y parvenait pas, beaucoup détestait cela, car un humain restait un humain, et l'unsc était censé ce battre pour la survie de celui-ci...

Carl ce battait pour sa propre survie, celle des autres étaient placée dans ses objectifs secondaires, Carl ce battait pour tuer, humain, covenants...Aucune morale, aucun regret...Peut-être un peu de folie.

Washington ce dirigeait vers lui, que lui voulait-elle? Il ne fut pas plus surpris que cela de la voir ce pencher vers lui et de l'entendre murmurer :

<< Bien joué sergent, je pense que vous ne pouviez pas mieux les enfoncer, vous devez être fier. >>

Son sourire s'élargit tandis que la jeune femme s'éloignait, fier? Il l'était assurément, la chute de deux ODST, en parti a cause de lui, l'emplissait de fierté. Le mieux étant que tout cela était suivi par la presse, même si ils évitaient la peine de mort, ces deux imbéciles ne pourraient pas traverser une rue sur une planète colonisé sans être reconnu comme étant "les meurtriers de plus d'une cinquantaine de personnes" et ça, c'était en parti grâce à lui ! Alors comment ne pas être fier?

Carl ricana...Encore une vingtaine de minute et ils seraient fixé, s'étalant un peu plus sur son siège, histoire d'être à l'aise, il imagina en jubilant la sentence approprié.

_________________
"Je me présente, Carl Sorince, sarcastique, cynique, cruel et schyzophrène...Passons maintenant à mes points négatifs..."-Carl Sorince, auteur du roman "moi, mon reflet, mes photos et encore moi."

"Il est normal qu'un sale gosse comme moi soit devenu celui que je suis désormais...C'est à dire un tueur mieux placé et mieux payé que les types biens."-Carl Sorince à propos de lui-même.

"Mes gars...Mes exécuteurs...Sont pas des héros. Non, pas des héros...Et moi non plus d'ailleurs. Nous sommes bien mieux. Nous sommes des tueurs de héros."-Carl Sorince à propos des sanglots.
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeff Collins
Marines, Forces Spéciales, 1ère Classe
avatar

Nombre de messages : 81
Age : 21
Localisation : Chercher les cadavres, vous me trouverez.
Humeur : Suremet défoncer.
Date d'inscription : 28/05/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil Sniper SRS99D AM / Silencieux
Autre Compte :
Arme n°2 : Pistolet M6C

MessageSujet: Re: Affaire SL-6 [Ouvert à tous]   Ven 31 Aoû 2012 - 18:44

C'est bon. C'est fini. Encore une fois Jeff venait de les achever. Lord Hood commençait a craquer. Miller et sorince jubilait dans leurs coin. Wallace, Hicks et Hordika se décomposait. L’ordre fut donner d'évacuer les lieux. Au moments de se retourner, il reconnu quelque personne. Kelrod, Washington, qu'il avait lors de l'extraction de Barren. Lorsqu'il commença a sortir, il eu le réflexe de se retourner vers la barre des accusés. L'amiral Wallace et les deux ODST le fusillait du regard. Tous savait très bien que Wallace haïssait Miller et Jeff ne s’empêcher de penser qu'il venait d'être ajouter a la liste. Si les deux ODST le pouvait, il l'aurait tuer sur place. Et bien qu'étant un colosse de plus de 2 mètres, il aurait eu du mal a les contenir quand même. Mais il y avait trop de garde armer. Et il n'était pas très judicieux pour eux de s'enfoncer encore plus. Il avait fait ce qu'il y avait a faire. De la culpabilité? Sans doute. Il ne savait pas ce qui allait être dit entre les Hood, Wallace et Miller, mais sa ne sentait pas bon du tout. Enfin bref. Il sorti finalement passant devant Sorince et Kelrod. Et parti admirer les Jardin devant le bâtiment. L'endroit n'était pas si mal. On aurait dit les cimetières militaires de la seconde guerre mondiale. Les tombes en moins. Il s'assit sur un banc et admira la reste de l'endroit. Ce n'était pas tellement comme sa qu'il imaginait la terre. Mais lorsqu'il tourna la tête, il vit Nelly Washington au "prise" avec un des gardes qui avait baver devant elle dans la salle. Tout d'un coup lui vint une idée, quitte a attendre, autant s'amuser un peu. Il arriva derrière le garde celui-ci ne le voyant pas, Washington si. Jeff fit signe a Nelly de se taire, et tapota sur l'épaule du garde. Celui-ci maudissant la personne qui osa le déranger en plein exercice des ces fonctions et se retourna découvrant quelqu'un faisant 2, voire 3 tête de plus que lui.

-Je peut vous aider Monsieur?

Jeff ne put s’empêcher de voir Washington rire tout en attendant la réaction du garde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Kelrod
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 145
Age : 25
Humeur : ...
Date d'inscription : 18/04/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : DMR
Autre Compte :
Arme n°2 : M6C Socom

MessageSujet: Re: Affaire SL-6 [Ouvert à tous]   Ven 31 Aoû 2012 - 19:50

-Bon...

Max s'étira, se leva et quitta la salle du procès en vitesse. Il avait besoin de se dégourdir les jambes, il était rester assis trop longtemps.
Plus qu'a attendre le verdict. Kelrod eu un sourire,Pas trop tôt, enfin le dénouement tant attendu.
Une fois à l'extérieur, le sergent fut rejoins par Gareb. Lui aussi était venu, il le salua.

-Un opinion ?
-Ils sont... mal.

Gareb hocha la tête, visiblement du même avis. Le regard de Max fût attiré par une forme.... des formes pour être plus précis. Il soupira, discrètement.

-Je vous ai déjà dit que je ne vous croquerais pas, Mr Kelrod. Néanmoins si vous cherchez le sergent Sorince, sachez qu'il est en train de camper à l'intérieur, sans doute pressé d'avoir le verdict.

-Ce ne serait pas une bonne idée de toute façon, je suis assez coriace. Merci pour l'info, je vais de se pas, rejoindre le sergent Sorince. De plus, j'ai aussi hâte de connaître la fin du procès. A plus tard capitaine.

Max salua le capitaine Washington et retourna à l'intérieur en compagnie de Gareb. Il ne mit pas longtemps à trouver le sergent, affaler sur sa chaise. Max eu un rictus et s'approcha en silence.

-Alors, le comédien fait une pause ?

Carl tourna rapidement la tête, fixa le sergent Kelrod et se détendit. Il ricana, visiblement fier de lui.

-Plus qu'une vingtaines de minutes et on sera.... parti.

Les deux hommes se regardèrent sans un mot. Ce procès était d'un long...

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord T. Hood
Navy, Amiral
avatar

Nombre de messages : 9
Humeur : Sérieuse.
Date d'inscription : 26/02/2010

Feuille de personnage
Arme n°1 : Discipline
Autre Compte :
Arme n°2 : Fusil d'assaut MA5B

MessageSujet: Conclusion du procès   Ven 31 Aoû 2012 - 23:05

Le débat avec Wallace et Miller avait été intense dans cette salle à huit clos. Miller hurlait que ces hommes devaient être condamnés à mort, tandis que l'Amiral Wallace était à deux doigts de cogner le Colonel, affirmant que le coup du Scarab n'était qu'un accident. Il eu fallu que j'hurle plus fort que Miller (chose non aisée) pour couper court à leurs jérémiades.

-Le débat n'est pas de savoir quel sera leur sort. Mais de décider s'ils sont responsables ou non des chefs d'inculpation.

Alors que je croyais avoir coupé court à la dispute, elle repris en fait de plus belle. Je me passais une main sur le front, blasé.

Quelques minutes plus tard, nous ressortîmes de la salle close, quelque peu sur les nerfs. La salle était vide excepté quelques gardes. Nous nous installâmes donc à nos place, l'audience n'allait pas tarder à se déverser une dernière fois dans la salle. John Miller et James Wallace ne disaient mot. Cependant leurs expressions faciales laissait deviner quel avait été l'issu du débat. Il allait maintenant communiquer les résultats à l'audience, dont la presse, puis il me reviendra de décider du sort des deux ODST. En fait, tout était déjà clair dans ma tête.

-Gardes, ouvrez les portes, ordonnais-je aux soldats au fond de la salle.

La foule se déversa alors dans la salle. Journalistes, civils, soldats, beaucoup revenant de Barren. Il était rare qu'une salle soit si remplie, car il était également rare qu'une audience de Cour Martiale soit publique. Compte tenu de l'importance de la bataille de Barren, il avait malgré tout fallu rendre ce procès publique. Je dû jouer du marteau pour obtenir une salle calme. Aucun des deux accusés n'étaient encore présent.



-Gardes, faites entrer les accusés pour le verdict final.

Un silence de mort régnait pendant que les deux hommes menottés comparaissaient à la barre des accusés la tête basse. Je me raclais la gorge, et essayais de ralentir mon rythme cardiaque qui s’accélérait légèrement à chaque allocution publique. Je n'avais pas encore l'habitude des discours. Les caméras étaient orientées sur moi, les journalistes brandissaient leurs micros du fond de la salle.

-Edward Hordika et Ryan Hicks, veuillez-vous levez s'il vous plait.

Les deux soldats s’exécutèrent. Une goutte de sueur perlait sur le front d'Hordika, cela se voyait de mon bureau. John Miller, James Wallace et moi même nous nous exécutâmes également. La mine grave, mes deux collègues pour ce procès regardions tous à tour de rôle les deux accusés.

-La Cour Martiale déclare Edward Hordika pour 53 homicides involontaires : Non Coupable. Pour l'Insubordination nous déclarons Edward Hordika Coupable. Pour Incompétence : Coupable. Concernant Ryan Hicks pour Incompétence, nous le déclarons Coupable.

Certains visages se décomposèrent, y compris ceux des accusés. Beaucoup d'indifférence, et quelques mines ravies.

-Concernant la sentence, seul le personnel militaire est autorisé à rester dans la salle, comme d'habitude.

Quelques marines s'empressèrent alors de faire sortir les civils de la salle.

-Bien. En qualité de président de cette Cour Martiale, je vous radie tous les deux du corps des ODST pour incompétence totale. Hordika, soyez heureux qu'on ne vous colle pas ces 53 meurtres sur les dos, sinon vous savez ce que vous encouriez. Vous êtes tous les deux affecté au corps des Marines de l'UNSC. Edward Hordika vous serez première classe, et Ryan Hicks vous serez Caporal. Vous allez devoir faire vos preuves. Vous devrez également passer un entraînement difficile pour nous prouver que vous méritez encore d'être dans les Marines. Mais avant toute chose, Caporal Hicks je vous met aux arrêts pour un mois. 1ère Classe Hordika, vous êtes mis aux arrêts durant 3 mois. Je suis extrêmement déçu messieurs. Affaire classée.

Ils avaient été chanceux que je ne les radie pas tout simplement du corps militaire. Alors que les gardes emmenèrent les condamnés dans les prisons du tribunal, je serrais la main du Colonel Miller et de l'Amiral Wallace avant de m’éclipser. D'autre affaires m'attendaient.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eagle Voltir
ODST, Sergent
avatar

Nombre de messages : 206
Localisation : Terre, Cour martiale
Date d'inscription : 12/10/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : -Fusil a pompe M90
Autre Compte : Zatura Mulame'
Arme n°2 : -Lance-roquette M19 SSR MAV

MessageSujet: Re: Affaire SL-6 [Ouvert à tous]   Lun 3 Sep 2012 - 9:41

[Supprimer ce post SVP ]


Dernière édition par Eagle Voltir le Mar 4 Sep 2012 - 16:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virgil Summers
Marines, Forces Spéciales, Capitaine
avatar

Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 02/07/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : DMR
Autre Compte : Alik 'Azuri
Arme n°2 : Pistolet M6D/Couteau de combat

MessageSujet: Re: Affaire SL-6 [Ouvert à tous]   Lun 3 Sep 2012 - 12:12

Alors que le garde m'empêchait de me reposer, un homme, de grande taille, était venu à mon secours, il lança quelques boutades au garde qui furieux repartit vers le tribunal alors que j'éclatais de rire devant la situation, on aurait dit un pauvre chien repartant la queue entre les jambes.

Je discutais ensuite avec cet homme que j'avais déjà vu lors de la bataille de Barren, et après quelques minutes de discutions, je le remerciais et m'en allais à nouveau vers le tribunal afin d'observer le verdict de Lord Hood.

En chemin, j’aperçus un homme, un sergent plus exactement, qui me jeta un regard noir et plein de haine, visiblement agacé par mon attitude souvent provocante. De toutes les réactions que provoquait mon comportement, la haine et la colère étaient mes réactions favorites. Surtout quand cette réaction venait d'un homme moins gradé à qui j'avais sauvé la vie sur une ancienne bataille. Beaucoup ne savait pas que j'avais été la seule volontaire pour aller chercher nos hommes restants sur la base suite au début de la vitrification de la planète. Et peut-être ne savait-il pas que c'était moi qui avait piloté son pélican d'évacuation. La prochaine fois, peut-être devrais-je les laisser quitter la planète à pied qui sait ?

Arrivée à mon banc, je me replaçais parmi les autres personnes, et inspectais avec impatience la porte de la pièce où s'étaient réfugiés les trois juges. Après quelques minutes d'attente, ils apparurent enfin. Le visage crispé de l'amiral Wallace et la mine à peine réjouit du colonel Miller montraient que la sentence n'était pas avantageuse pour les deux accusés.

Hood se plaça au centre et, sur un ton solennel, déclara :

<< La Cour Martiale déclare Edward Hordika pour 53 homicides involontaires : Non Coupable. Pour l'Insubordination nous déclarons Edward Hordika Coupable. Pour Incompétence : Coupable. Concernant Ryan Hicks pour Incompétence, nous le déclarons Coupable >>

Il demanda ensuite aux civils d'évacuer, afin de déclarer le verdict militaire.

<< Bien. En qualité de président de cette Cour Martiale, je vous radie tous les deux du corps des ODST pour incompétence totale. Hordika, soyez heureux qu'on ne vous colle pas ces 53 meurtres sur les dos, sinon vous savez ce que vous encouriez. Vous êtes tous les deux affecté au corps des Marines de l'UNSC. Edward Hordika vous serez première classe, et Ryan Hicks vous serez Caporal. Vous allez devoir faire vos preuves. Vous devrez également passer un entraînement difficile pour nous prouver que vous méritez encore d'être dans les Marines. Mais avant toute chose, Caporal Hicks je vous met aux arrêts pour un mois. 1ère Classe Hordika, vous êtes mis aux arrêts durant 3 mois. Je suis extrêmement déçu messieurs. Affaire classée. >>

La sentence était tombée. Les deux accusés redevenaient de simples soldats, et se séparaient de leur sentiment de "super-soldats" par la même occasion. La suite de leur carrière allait être dur, je ne le savais que trop bien pour avoir moi-même tant de fois rétrogradée à cause de mes insubordinations, mais pour eux, ça allait être plus difficile, à cause des accusations portées à leur égard. Personne ne se défait d'accusations aussi lourdes et jusqu'à preuve d'un acte effaçant les doutes,la suspicion sera toujours présente.

Je me levais tranquillement, récupérant mon sac et commençant à repartir vers la sortie lorsque je passais à côté du sergent qui m'avait si vite jugé du regard. Amusée, je murmurais alors que je marchais devant lui :

<< Et bien sergent, il semblerait que la cour n’estime pas que vos anciens "camarades" soient de vrais guerriers héroiques... Qui sait, ils seront peut-être affectés au commandement du sergent Sorince... Tout les ODST ne sont pas de vrais hommes apparemment... >>

N'écoutant pas les remarques qu'il me fit, et ce afin de préserver son intégrité physique, je continuais ma route ricanant avec mon amie. La provocation était vraiment l'un de mes passe-temps favoris...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carl Sorince
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 636
Age : 22
Localisation : Planqué derrière mes hommes.
Humeur : Oh...Ohoh...Vous voulez vraiment savoir ce qui se passe dans ma tête?
Date d'inscription : 20/01/2011

Feuille de personnage
Arme n°1 : M45 TS
Autre Compte : Dar'Lauc
Arme n°2 : pistolet M6D SOCOM

MessageSujet: Re: Affaire SL-6 [Ouvert à tous]   Lun 3 Sep 2012 - 14:01

Carl ce leva de son siège, frottant ses mains l'air réjouis, ça y est, le jugement était tomber...Rétrogradé en tant que marines, Hicks caporal...Oh, cela risquait de devenir intéressant, très intéressant.
Il ce délecta de la mine dépités des deux accusés et ce retint de nouveau de ricané.
Cherchant du regard d'éventuels connaissances, son sourire disparut au moment ou il aperçut Mendoza ce dirigé vers lui...Il était venus aussi, évidemment...

"-Bravo sergent, ils l'avaient cherché !
-En effet.
-Bien que je ne connaisse pas Hicks, je dois avouer qu'il m'énerve rien que par sa façon d'agir.
-Vous devriez arrêtez de trainez avec moi, mon comportement déteint sur vous.
-Si vous le dites."

Ils ce dirigèrent vers la sortie, Carl n'écoutant qu'a moitié Mendoza, trop occupé a affiché son plus bel air sérieux devant les reporters qui s'étalaient a la sortie, Voltir avait été froid avec eux, Carl allait être beaucoup plus coopératif, a peine eut il franchit le seuil de la porte qu'ils le prirent d'assaut :

"-Monsieur Sorince, pensez-vous que le sergent Hicks et le 1ère classe Hordika ont eut le châtiment qu'ils méritaient?"

Carl était aux anges, ses yeux ce posèrent sur Eagle Voltir qui sortait a son tour, il corrigea le reporter :

"-Caporal Hicks...Je pense qu'ils feront de bon soldat dans la marines une fois leur entrainement terminé, un retour chez nous est exactement ce dont ils avaient besoin, je n'appel pas cela un châtiment d'ailleurs, un retour aux source a la limite, nous encadrerons et reformeront ces deux hommes pour qu'ils deviennent ceux qu'ils auraient du être lors de l'opération sur Barren... Il marqua une courte pause et lorsqu'il prononça ces paroles, il prit soin de fixer Voltir. Je constate un certains relâchement du coté de nos amis sauteurs de l'enfer, trop de confiance ou trop d'agressivité, cela peut-être une force comme une faiblesse et pour l'instant, c'est une faiblesse, j'espère que le procès de ces deux inconscient sera suffisant pour faire réfléchir certains de leurs anciens collègues, je n'ai plus rien à ajouter."

Il s'éloigna des caméras, suivit par Mendoza qui manqua de ce faire écrasé par la foule, il devait parlé a Voltir, la façon qu'il avait de froncé les sourcils a chaque fois que Carl entrait dans son champ de vision l'amusait beaucoup. Il ce dirigea vers lui presqu'en courant, puis, s'assurant que personne ne l'entende, déclara d'un ton enjoué :

"-Bonjour Sergent Voltir, je suppose que vous n'appréciez pas la tournure des évènements, inutile de paraitre si ouvertement agressif, je comprend que vous ne puissiez pas m'encadrer et m'en contre fou, mais souriez un peu, nous sommes filmé après tout..."

Carl écouta son propre conseil et, tout en affichant un énorme sourire, reprit :

"-Je sens que vous avez envie de me frappez ou de m'insultez, si c'est le cas ne vous gênez pas, les caméras ne sont pas trop loin, je ne me défendrais pas...De plus il ce pourrait que je sois dans un avenir proche responsable de vos amis, vous ne voulez pas que je me venge sur eux... Vous avez une cigarette?"

Carl jubilait intérieurement, attendant patiemment la réponse.

_________________
"Je me présente, Carl Sorince, sarcastique, cynique, cruel et schyzophrène...Passons maintenant à mes points négatifs..."-Carl Sorince, auteur du roman "moi, mon reflet, mes photos et encore moi."

"Il est normal qu'un sale gosse comme moi soit devenu celui que je suis désormais...C'est à dire un tueur mieux placé et mieux payé que les types biens."-Carl Sorince à propos de lui-même.

"Mes gars...Mes exécuteurs...Sont pas des héros. Non, pas des héros...Et moi non plus d'ailleurs. Nous sommes bien mieux. Nous sommes des tueurs de héros."-Carl Sorince à propos des sanglots.
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Kelrod
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 145
Age : 25
Humeur : ...
Date d'inscription : 18/04/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : DMR
Autre Compte :
Arme n°2 : M6C Socom

MessageSujet: Re: Affaire SL-6 [Ouvert à tous]   Lun 3 Sep 2012 - 14:39

Assis toujours à la même place, c'était les bras croisés que Max attendait le verdict. L'amiral Hood semblait agacer par ce procès. Une fois de retour dans la salle, il enchaina rapidement. Les deux accusés entrèrent suivis par le silence. L'amiral commença :

-La Cour Martiale déclare Edward Hordika pour 53 homicides involontaires : Non Coupable. Pour l'Insubordination nous déclarons Edward Hordika Coupable. Pour Incompétence : Coupable. Concernant Ryan Hicks pour Incompétence, nous le déclarons Coupable

Max resta de marbre, c'était la partie pour les civils. Le sergent voulait la partie militaire. Quelques secondes après avoir terminer, l'amiral ordonna au civil d'évacuer. Il était temps d'en finir.

-Bien. En qualité de président de cette Cour Martiale, je vous radie tous les deux du corps des ODST pour incompétence totale. Hordika, soyez heureux qu'on ne vous colle pas ces 53 meurtres sur les dos, sinon vous savez ce que vous encouriez. Vous êtes tous les deux affecté au corps des Marines de l'UNSC. Edward Hordika vous serez première classe, et Ryan Hicks vous serez Caporal. Vous allez devoir faire vos preuves. Vous devrez également passer un entraînement difficile pour nous prouver que vous méritez encore d'être dans les Marines. Mais avant toute chose, Caporal Hicks je vous met aux arrêts pour un mois. 1ère Classe Hordika, vous êtes mis aux arrêts durant 3 mois. Je suis extrêmement déçu messieurs. Affaire classée.


-Hmm

C'était la fin, rétrograder et envoyer chez les marines. Moins sévère que ce qu'il croyait. Kelrod se dirigea vers la sortie, passant non loin du capitaine Washington. Elle était en train de discuter avec un TCAO, pas très ravie de la sentence.
Max soupira. Ce mec avait il bien écouté les accusations et les faits ?

Une fois à l'extérieur, le sergent s'adossa contre un arbre et observa les soldats sortir du tribunal. L'un d'eux se fît remarqué assez rapidement par les journaliste. Max se rapprocha pour entendre les paroles du sergent Sorince.

-Caporal Hicks...Je pense qu'ils feront de bon soldat dans la marines une fois leur entrainement terminé, un retour chez nous est exactement ce dont ils avaient besoin, je n'appel pas cela un châtiment d'ailleurs, un retour aux source a la limite, nous encadrerons et reformeront ces deux hommes pour qu'ils deviennent ceux qu'ils auraient du être lors de l'opération sur Barren... 

Max ricana dans son coin, en silence. Carl avait dû s'entrainer pour... non c'était de toute évidence naturel. Ce type était né pour ça : descendre les autres avec une facilité déconcertante.

-Je constate un certains relâchement du coté de nos amis sauteurs de l'enfer, trop de confiance ou trop d'agressivité, cela peut-être une force comme une faiblesse et pour l'instant, c'est une faiblesse, j'espère que le procès de ces deux inconscient sera suffisant pour faire réfléchir certains de leurs anciens collègues, je n'ai plus rien à ajouter.


Le sergent s'éloigna des caméra, suivi par Mendoza. Max leva un sourcil. Il le suivait comme son ombre... non pas comme une ombre, pire que ça. Kelrod secoua la tête.

-Quelle idée ridicule. Murmura t'il

C'était plutôt lui, l'ombre. Il suivit Sorince du regard et le vît entamer une conversation avec un sergent ODST. Max avait vu le capitaine lui parler à l'intérieur. Kelrod se redressa légèrement et s'étira. Ce procès l'avait épuiser, rester assis pendant des heures était d'un ennuie. Il tourna les talons et s'éloigna de ce spectacle. Quand Carl s'approchait pour descendre quelqu'un, la personne en question ne pouvait rien y faire.
Max était crevé et comptait bien ce reposer un peu avant que ça reparte en vrille, comme toujours.
Soudain il eu un flashback. Il trouvait ça débile de penser à ça mais bon.

-Pauvre chat...

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eagle Voltir
ODST, Sergent
avatar

Nombre de messages : 206
Localisation : Terre, Cour martiale
Date d'inscription : 12/10/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : -Fusil a pompe M90
Autre Compte : Zatura Mulame'
Arme n°2 : -Lance-roquette M19 SSR MAV

MessageSujet: Re: Affaire SL-6 [Ouvert à tous]   Mer 5 Sep 2012 - 16:47

Eagle serrait les dents à l'annonce de la sentence :

-Bien. En qualité de président de cette Cour Martiale, je vous radie tous les deux du corps des ODST pour incompétence totale. Hordika, soyez heureux qu'on ne vous colle pas ces 53 meurtres sur les dos, sinon vous savez ce que vous encouriez. Vous êtes tous les deux affecté au corps des Marines de l'UNSC. Edward Hordika vous serez première classe, et Ryan Hicks vous serez Caporal. Vous allez devoir faire vos preuves. Vous devrez également passer un entraînement difficile pour nous prouver que vous méritez encore d'être dans les Marines. Mais avant toute chose, Caporal Hicks je vous met aux arrêts pour un mois. 1ère Classe Hordika, vous êtes mis aux arrêts durant 3 mois. Je suis extrêmement déçu messieurs. Affaire classée.

Il se mordit les lèvres, deux de ses camarades qui partaient des ODST, même si ceux-ci ne les quittaient pas les pieds devants. Il se leva en faisant grincer sa chaise et se dirigea d'un pas lourd vers la sortie de la salle, il voulait simplement rentrer chez lui et enlevez ce foutu costume de clown où il était trop serré. En chemin il entendit la femme devant lui lui murmurer :

-Et bien sergent, il semblerait que la cour n’estime pas que vos anciens "camarades" soient de vrais guerriers héroïques... Qui sait, ils seront peut-être affectés au commandement du sergent Sorince... Tout les ODST ne sont pas de vrais hommes apparemment...

Il serra les poings et se retint de l'envoyer au tapis et de lui fracasser le crâne, ces lopettes de la Navy avaient beaux jouer les durs, en combat physique ils était plus pitoyables que des grunts. Il fit mine de l'ignorer et poursuivi son chemin quand il entendit quelqu'un répondre à haute-voix à ces journalistes, il se retourna et entendit cette lavette de Sorince dire avec le plus grand des sourires et en le regardant :

-...certain relâchement du coté de nos amis sauteurs de l'enfer, trop de confiance ou trop d'agressivité, cela peut-être une force comme une faiblesse et pour l'instant, c'est une faiblesse, j'espère que le procès de ces deux inconscients sera suffisant pour faire réfléchir certains de leurs anciens collègues, je n'ai plus rien à ajouter."

Il vit le sergent marine se diriger vers lui à grand pas et lui dire :

-Bonjour Sergent Voltir, je suppose que vous n'appréciez pas la tournure des événements, inutile de paraître si ouvertement agressif, je comprend que vous ne puissiez pas m'encadrer et m'en contre fou, mais souriez un peu, nous sommes filmé après tout... Je sens que vous avez envie de me frappez ou de m'insultez, si c'est le cas ne vous gênez pas, les caméras ne sont pas trop loin, je ne me défendrais pas...De plus il ce pourrait que je sois dans un avenir proche responsable de vos amis, vous ne voulez pas que je me venge sur eux... Vous avez une cigarette?

Il toisa son adversaire du regard, Sorince le fixait avec un superbe sourire en attendant sa réponse, chaque fibre de l'être de Eagle lui commanda d'étrangler ce faux-jeton. Il se redressa de toute sa hauteur, il faisait 12cm de plus que le marine et près de 25kg de plus, il pouvait l'écraser comme un insecte sur le champ mais il contint sa rage en apercevant un des gardes le fixer avec son arme à la main, son ancien capitaine devait le garder à l’œil et avoir prévenu certains des gardes. Il préfera déclarer à Sorince :

-Malheureusement marine il me semble que je n'ai pas la moindre envie de vous lâchez une cigarette, je comprend que vous vous souciez peu des problèmes que fumer cause, après tout, vous pouvez avoir un accident à n'importe quelle moment quel qu'en soit la cause... Je vous rappellerais aussi qu'étant un membre des ODST je dispose d'une autorité supérieure a la votre et que vous me devez le respect et l'obéissance. Avant de vous laissez je vous laisserez juste une dernière information : Je suis rentré dans l'armée pour meurtre à l'arme blanche, j'ai été rétrogradé pour désobéissance aux ordres et j'ai une mention spéciale de surveillance pour tendance à la violence irréfléchi, alors je vous conseillerais de ne plus vous approchez de moi à moins que vous ne souhaitez ne plus être intact, de plus vous êtes désormais une cible pour tout homme qui à déjà utilisé un VEBH, j'espère donc que vous serez TRES compatissant avec nos deux anciens camarades, au combat les marines et ODST sont souvent amenés à combattre ensemble et un accident est si vite arrivé...

Il quitta le sergent avec le sourire au lèvres et sans même un regard, il allait rentrer, se mettre en civil et rejoindre ses amis au bar du coin, il allait aussi en profiter pour glisser le message de surveiller Sorince à tout les soldats qu'il connaissait, si il faisait le moindre écarts Eagle espérait le prendre sur le fait, maintenant c'était personnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carl Sorince
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 636
Age : 22
Localisation : Planqué derrière mes hommes.
Humeur : Oh...Ohoh...Vous voulez vraiment savoir ce qui se passe dans ma tête?
Date d'inscription : 20/01/2011

Feuille de personnage
Arme n°1 : M45 TS
Autre Compte : Dar'Lauc
Arme n°2 : pistolet M6D SOCOM

MessageSujet: Re: Affaire SL-6 [Ouvert à tous]   Mer 5 Sep 2012 - 18:03

Mendoza fixait son sergent, celui-ci avait n'avait pas cessé de ricané depuis la provocation de Voltir, il avait éclaté de rire en plein milieu d'une route et avait fait peur a une vieille dame alors qu'il répétait tout fort la dernière phrase de l'ODST, ce qu'il faisait toujours d'ailleurs, maintenant qu'ils attendaient le transport commun :

"-...Un accident est si vite arrivée ! Attention, je suis sergent comme vous mais vous est supérieur hiérarchiquement parce que j'ai un collant noir et un casque complet en combat ! AHAHAHA !
-Calmez-vous sergent...Vous allez finir par alerter la presse...
-C'est bon ils sont encore dans le bâtiment.
-Nous sommes en face de celui-ci tout de même... "

Carl cracha par terre, visiblement, il venait de manqué de s'étouffer de rire...Son visage changea soudain d'expression, passant du sourire a l'air grave.

"-Ce type ne sait pas ce que je suis capable de faire...Me menacer si ouvertement, c'est tellement...
-Stupide?
-Exact."

Le sergent ce posa sur le banc métallique de l'arrêt de bus en secouant la tête. Mendoza fit de même, sans secouer la tête et ce mit a fouiller dans la poche de son jean.

"-Vous voulez une cigarette au fait?
-Quoi?
-Une cigarette...
-Mais je ne fume pas imbécile.
-Mais...
-J'ai juste voulu le faire sortir de ses gonds...Et ça a très bien marché, quel imbécile...Au moins hordika savait ce tenir.
-Il a tué un homme tout de même."

Carl pouffa de rire un court instant, fit craqué ses articulations avant de ce tourné vers son collègue.

"-On t'a raconté ce que j'ai fait sur le mont séléné?
-Quelques bribes, la plupart des survivants ne voulaient pas aborder le sujet...
-Normal..."

Long silence, la première classe attrapa son briquet et s'alluma une cigarette en ce rappelant les quelques fois ou il avait vus Sorince au prise avec les rebelles...Il ce demandait si son sergent n'était pas devenus un peu fou depuis le temps qu'il combattait, la façon de faire de celui-ci devenait de plus en plus étrange, autant en combat qu'en civil, il l'avait vu arraché a moitié le doigt d'un ODST a coup de dent, il l'avait entendu parler seul...Un type normal ne ferait jamais ça, mais Mendoza n'osait pas faire part de ses inquiétudes à un supérieur.

"-Heureusement que Kelrod n'était pas présent.
-Je suis d'accord.
-Malheureusement, moi, je l'étais.
-Vous me faites peur parfois Sergent. "

Le dénommé sergent pouffa de rire de nouveau tout en fixant quelques chose d'invisible en face de lui.

"-Pas assez apparemment, mais je ne vous veux aucun mal, pas encore...Eagle en revanche...

Le bus ce gara devant les deux marines, Mendoza jura en écrasant sa cigarette tandis que Carl ce levait, reprenant son sourire habituel, la suite des évènements promettait d'être intéressante.

"-Qu'est ce que vous comptez faire?
-Maintenant? Rien, cet imbécile peut très bien ce couler tout seul et on a encore quelque chose a faire ici soldat, rappelle toi. Je m'occuperais de lui plus tard...
-Mmmmh... "

Ils entrèrent dans le bus, puis celui-ci démarra, les emmenant loin d'ici.

_________________
"Je me présente, Carl Sorince, sarcastique, cynique, cruel et schyzophrène...Passons maintenant à mes points négatifs..."-Carl Sorince, auteur du roman "moi, mon reflet, mes photos et encore moi."

"Il est normal qu'un sale gosse comme moi soit devenu celui que je suis désormais...C'est à dire un tueur mieux placé et mieux payé que les types biens."-Carl Sorince à propos de lui-même.

"Mes gars...Mes exécuteurs...Sont pas des héros. Non, pas des héros...Et moi non plus d'ailleurs. Nous sommes bien mieux. Nous sommes des tueurs de héros."-Carl Sorince à propos des sanglots.
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Affaire SL-6 [Ouvert à tous]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Affaire SL-6 [Ouvert à tous]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Affaire SL-6 [Ouvert à tous]
» La confrerie du "chaos "( RP ouvert a tous )
» CONNEXION NUMERICABLE
» Extenssions du Nether ouvert à tous !
» Opération Sibéria ( Ouvert à tous )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Halo Fight :: Espace contrôlé par le CSNU. :: 
La Terre
 :: Cour Martiale :: Salle des procès
-
Sauter vers: