Forum Rpg sur l'univers d'Halo
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Légion de l'ombre [Alik et Dar'Lauc] - Partie 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alik 'Azuri
Sangheili, Maître de l'inquisition
avatar

Nombre de messages : 597
Localisation : Inconnue
Date d'inscription : 17/04/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Langue Fourchue
Autre Compte :
Arme n°2 : Dague à énergie

MessageSujet: La Légion de l'ombre [Alik et Dar'Lauc] - Partie 2   Mar 28 Aoû 2012 - 0:09

Alik posa le séraphin sur l'un des nombreux docs à sa disposition, et il sortit accompagné de son compagnon en direction de l'ambassade covenante.

Ils avancèrent en direction d'un yanme'e qui les attendaient et qui siffla à la vue d'Alik.

<< Insvra-yodr ! Quel plaisssssir de vous revoir ! Mais, vous êtes accompagnés d'un autre guerriers ? Quelle est la raison de votre venue ?
- Nous sommes là pour chasser, comme d'habitude. Le Keg-Yarn que vous voyez à mes côtés est mon nouveau partenaire de chasse, il se prénomme Griffes-rapides, tout du moins de par mon surnom, sinon il se nomme Dar'Lauc. Traitez le avec le respect qu'il mérite, il est un excellent chasseur.
- Bienvenue, Griffes-rapides, partenaire de l'Insvra-yodr, je vous souhaite un agréable séjour sur Palamok ! >>

L'insecte leur demanda ensuite s'ils désiraient un guide pour la chasse, chose qu'Alik refusa catégoriquement. Il demanda seulement à rencontrer le responsable de l'ambassade, afin d'avoir une conversation avec lui. Devant le bureau de l'ambassadeur, Alik demanda à Dar'Lauc de l'attendre dehors, et d'étriper quiconque essaierait de passer la porte. L'écorcheur siffla de plaisir puis se plaça en barrière devant la porte.

Alik entra et reste en conversation avec l’ambassadeur pendant de nombreuses minutes. Alik vérifia que son plan était parfaitement en place, que toutes les conditions étaient requises, puis quitta la salle, saluant son confrère Sangheili.
Dar'Lauc l'attendait, secouant sa crinière de temps à autre afin de se dégourdir. Alik analysa le volatile, malgré une impatience apparente, Alik pouvait voir que les muscles de la créature était prêts à se tendre pour égorger tout les visiteurs potentiels. Dar'Lauc siffla furieusement, afin de faire repartir un pauvre unggoy qui venait faire son rapport. Alik ricana et posa sa main sur l'épaule de l'écorcheur, afin de lui montrer qu'il était de retour.

<< Merci d'avoir gardé la porte, Griffes-rapides. >>

Dar'Lauc se détendit et ils continuèrent ensuite leur marche jusqu'à un phantom qui les attendaient. Alik fit signe au pilote et lorsqu'ils embarquèrent, Alik se tourna vers Griffes-rapides et lui déclara :

<< Nous allons être déposés en pleine jungle, préparez-vous. J'ai fait en sorte que nous ayons une proie de choix aujourd'hui ! Dîtes moi Griffes-rapides, pour vous, quelle est la meilleure forme de chasse ? >>

_________________






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dar 'Lauc
Keg-Yarn, Major Domo
avatar

Nombre de messages : 42
Age : 96
Localisation : Parti égorger quelque chose
Humeur : N'est toujours pas d'humeur à mettre sa putain d'humeur
Date d'inscription : 22/04/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil à faisceau de particule type-50
Autre Compte : Carl Sorince
Arme n°2 : Fusil à plasma type-25

MessageSujet: Re: La Légion de l'ombre [Alik et Dar'Lauc] - Partie 2   Mar 28 Aoû 2012 - 11:45

Palamok, planète des insectes, des Yanmees, ces êtres étranges ayant intégrer l'hégémonie depuis peu...Il ne savait quoi penser de ces créatures, ils étaient déjà plus efficaces que les unggoys, avaient la capacité de voler, pouvaient griffer, en grand nombres, ils étaient a craindre, seul, ils valaient un humains...Ce qui étaient déjà bien plus que les êtres inférieurs qui grouillaient partout.

Pitoyable singes sans cervelles...Alors qu'il patientait devant la porte, il avait du faire fuir l'un d'eux qui voulait visiblement rentrer dans la salle ou Alik 'Azuriaï ce trouvait...Ces choses ce croyaient vraiment tout permis.

Il avait patienter en observant les Yanme'e s'afférer autour de lui, la façon que ses créatures avaient de travailler étaient étrange, ils étaient comme...Verrouillé, hypnotisé par leurs devoirs...Ils ne s'occupaient que de ça et n'étaient affecté par rien d'autre que leurs travails. Il avait déjà vus ce genre de comportement avec les Hugarok, mais il les considéraient depuis longtemps comme des machines plus que comme des êtres de chairs et de sang.

Les yanme'e étaient différents, il le sentait, et cela avait été prouver plus tôt, lorsque l'un d'eux les avaient accueillis aussi chaleureusement que son allure d'insecte et sa voix étrange le pouvait et avait employé un étrange surnom pour désigné son supérieur...Cet accueil prouvait au moins que ces créatures n'étaient pas bonnes qu'a faire un travail simple, elles pouvaient aussi avoir quelques liens avec les autres races.

Il secoua sa crinière lourdement...Il faisait chaud, très chaud...Mais il n'y avait pas que cela...Il ce sentait lourd, ses déplacements n'étaient pas aussi agiles que d'habitude, ses pattes semblaient fixé au sol et chaque pas devenaient un effort...La gravité de la planète...Elle était bien plus élevée que sur une planète basique.

<< Merci d'avoir gardé la porte, Griffes-rapides. >>

La voix du sangheil le ramena a la réalité, détendant ses muscles, il suivit l'assassin jusqu'à un phantom ou ils embarquèrent, le vaisseau décolla peu de temps après et Alik 'Azuriaï ce tourna vers lui :

<< Nous allons être déposés en pleine jungle, préparez-vous. J'ai fait en sorte que nous ayons une proie de choix aujourd'hui ! Dîtes moi Griffes-rapides, pour vous, quelle est la meilleure forme de chasse ? >>

Des images fusèrent aussitôt dans son crâne...Des images de batailles, les visages terrifiés de proies isolées, des explosions, des humains stoppé en pleine course par un tirs ou un coups...Barren, Harvest...Toutes ses parties de chasses défilèrent...Pour ne laissé place qu'a la première :

Sa naissance.

Lorsqu'il avait traqué son plus puissant frère, ce terrifiant boucher qui avait dévoré la moitié de leurs nids...Il avait tant aimé le voir ce déplacé, tué, dévoré, pour finalement mourir sous les coups de l'un de ses plus frêles semblables...Lui.

"-On ne peut vraiment comparé sa force, sa capacité à traquer, à tuer, avec une autre race...La traque de mes frères reste donc ma préférée. Bien que je ne puisse la pratiquer souvent, sa rareté la rend encore plus savoureuse."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alik 'Azuri
Sangheili, Maître de l'inquisition
avatar

Nombre de messages : 597
Localisation : Inconnue
Date d'inscription : 17/04/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Langue Fourchue
Autre Compte :
Arme n°2 : Dague à énergie

MessageSujet: Re: La Légion de l'ombre [Alik et Dar'Lauc] - Partie 2   Mar 28 Aoû 2012 - 13:25

<< On ne peut vraiment comparé sa force, sa capacité à traquer, à tuer, avec une autre race...La traque de mes frères reste donc ma préférée. Bien que je ne puisse la pratiquer souvent, sa rareté la rend encore plus savoureuse. >>

Alik poussa un long grognement d'approbation, la pensée de Dar'Lauc était juste, rien ne valait la chasse de sa propre espèce, car on comprend le sentiment de traque et les réactions que l'autre être pourrait avoir.
Ils continuèrent leur route, jusqu'à ce que le phantom s'arrête et que le pilote leur dise qu'ils pouvaient descendre. Alik sauta en premier suivit par son acolyte et une fois dans la forêt, il déclara au volatile :

<< A partir d'ici, la traque et l'entrainement commencent. Vous courez vite Griffes-rapides, et vos talents en combat rapproché sont indéniables. Néanmoins vous manquez de pratique pour ce qui est de l'art de se dissimuler et le maniement de vos coutelas laissent de nombreuses failles qui, contre un maître épéiste, peuvent vous être fatales. C'est pourquoi nous sommes là. La gravité ici est plus forte que sur les autres planètes, donc vos mouvements y seront plus lents. Une raison de plus de bouger un maximum. Lorsque l'entrainement sera achevé, vous bougerez plus vite, vos mouvements seront plus fluides, et votre habileté à vous camoufler en seront grandis. Mais tout d'abord, il faut que je vous parle de notre cible. C'est un ancien prisonnier de Servitude qui est venu trouver refuge ici que nous allons chasser. Toute la zone est mise en quarantaine par nos guerriers et cet hérétique est donc cloisonné. Nous allons le chasser, et lui infliger le premier châtiment de la légion : la mort. Il est muni d'un camouflage limité, et d'armes contondantes. Il faudra donc agir avec prudence si vous ne voulez pas avoir de graves problèmes. Ce Sangheili est également accompagné par trois unggoys, des anciens SpecOps qui ont trahis leurs serments. Nous allons également les abattre. Il en peut quitter cette forêt, allons-y Griffes-rapides. >>

Dar'Lauc poussa un long sifflement et ils se mirent à courir, l'écorcheur se calant sur le rythme d'Alik, malgré son apparente gêne provoquée par la gravité. Au bout de quinze minutes de courses, Alik observa les traces au sol afin de savoir si le groupe hérétique était passé par là. Il n'y avait pour l'instant que les traces de créatures tropicales qui ne l'intéressait pas. Il observa les alentours, et demanda au volatile de monter sur les branches des arbres afin d'avoir un point de vue supérieur. La vue aiguisé des écorcheurs étant ici un bonus non négligeable. Le keg-yarn siffla alors, et montra un monticule de terre qui avait été fraîchement enseveli. Alik s'y dirigea et creusa légèrement, dévoilant un petit tas d'ossements.

<< Ils ont campé ici il y a peu, un ou deux jours tout au plus. Nous allons continuer dès que nous aurons manger quelque chose. >>

Alik et Dar'Lauc chassèrent alors le petit gibier disponible et après de longues minutes, ils trouvèrent un peu de viande et des plantes comestibles. Ils se rassasièrent et une fois le repas fini, Alik déclara :

<< Bien, cela devrait nous permettre de tenir jusqu'à demain matin. Nous les traquerons même la nuit. Afin d'aiguiser nos sens et nos réflexes, et de regagner l'écart qu'ils nous ont mis. Les prédateurs sont nombreux lorsque la nuit est tombée, vérifiez votre compteur de cycles, seul lui pourra vous indiquer à quelle moment de la journée nous sommes. Prenez la tête Griffes-rapides, montrez moi vos talents de pisteur. >>

_________________






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dar 'Lauc
Keg-Yarn, Major Domo
avatar

Nombre de messages : 42
Age : 96
Localisation : Parti égorger quelque chose
Humeur : N'est toujours pas d'humeur à mettre sa putain d'humeur
Date d'inscription : 22/04/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil à faisceau de particule type-50
Autre Compte : Carl Sorince
Arme n°2 : Fusil à plasma type-25

MessageSujet: Re: La Légion de l'ombre [Alik et Dar'Lauc] - Partie 2   Jeu 30 Aoû 2012 - 15:58

<< Bien, cela devrait nous permettre de tenir jusqu'à demain matin. Nous les traquerons même la nuit. Afin d'aiguiser nos sens et nos réflexes, et de regagner l'écart qu'ils nous ont mis. Les prédateurs sont nombreux lorsque la nuit est tombée, vérifiez votre compteur de cycles, seul lui pourra vous indiquer à quelle moment de la journée nous sommes. Prenez la tête Griffes-rapides, montrez moi vos talents de pisteur. >>

Il ne savait pas depuis combien de temps l'assassin avait prononcé ces mots, trop centré sur cette merveilleuse tâche qu'était la traque d'hérétique...Ceux-ci tentaient vainement de dissimuler leurs traces, mais Dar'Lauc avait grandi dans un environnement sauvage...Il ne ce sentait pas à l'aise sur grande bonté en compagnie de ses semblables, mais ici, maintenant, malgré la gravité de la planète, il était dans son élément, la chasse, c'était l'une des première chose qu'il avait faite, il avait appris a traquer en même temps que marcher et courir...Alors ces pitoyables hérétiques ne risquaient pas de lui échapper longtemps, du moins, si ils continuaient ainsi.

Les proies ne voyaient surement pas dans le noir, en tout cas pour les unggoys c'était sur...Le sangheil serait ralenti par ces imbéciles, ou alors, si l'hérétique était rusé, il pourrait s'en servir d'appâts.

L'idée des appâts étaient plus qu'envisageable...Dar'Lauc sauta sur une branche en face de lui et planta profondément ses griffes à l'intérieur, faisant couler une sève jaune fluo en dehors, balayant d'un rapide coup d'oeil la zone, il affirma sa prise et ce dirigea vers le tronc. Il avait encore quelques difficulté à ce déplacer, ses sauts étaient bien moins hauts, leurs portées bien plus réduites, ainsi, il devait s'aider presque systématiquement de ses griffes pour éviter une chute de plusieurs mètres de haut.

Alik 'Azuriaï le suivait depuis le sol, il semblait a l'aise avec l'environnement, nullement contrarié par la gravité de la planète, ni par l'environnement de celle-ci. Ce n'était pas la première fois qu'il traquait quelque chose dans cette jungle après tout.

Nouveau saut, nouveau perchoir, nouvelle inspection.

Il remarqua de suite les traces de course des deux unggoys, bien qu'elles remontent à quelques temps déjà... En plein milieu d'une zone relativement dégagé, a coté d'un point d'eau...Elles étaient si faciles à repéré... Tout simplement parce qu'elles n'avaient pas été masquées, quelques choses avait pressé les hérétiques...Quelques chose de gros a en juger les empruntes à six doigts griffus que l'écorcheurs analysait...Ca semblait presque aussi lourd qu'un sangheil...Il sauta de son perchoir après avoir activé son camouflage et suivit les empruntes de la créature, autant la trouver avant qu'elle ne les trouve, car, il n'y avait aucun doute qu'elle les avait senti...Les empruntes disparaissaient au bout de quelques mètres, tout simplement...Pas le moindre indice, rien...Soit la chose qui avait poursuivi les hérétiques était assez intelligente pour dissimuler ses traces de manière plus efficace que trois anciens spec-ops covenants, soit elle avait la capacité de léviter...Il ce pencha vers les premières traces...Elles étaient bien plus enfoncé dans le sol, cette bestiole faisait de sacré bond...Ou alors...

Il leva la tête au bon moment, juste avant que l'étrange reptile qui l'observait saute de la branche sur laquelle il était perché pour atterrir a l'endroit exact ou l'écorcheur ce tenait la seconde d'avant...Celui-ci ce tenait maintenant en face de la créature, coutelas a énergie dégainé, prêt a frapper malgré la taille de son adversaire.

"-Alik 'Azuriaï, laissez-le moi."

Le sangheil hocha la tête et recula dans la pénombre.

La chose avait quatre pattes au griffes acérées, des écailles noirs, des yeux globuleux bleu et devait mesuré deux mètres de haut, il bougeait d'avantage comme un félin que comme un reptile, il commençait d'ailleurs a tourner autour de Dar'lauc en grognant...L'écorcheur siffla, gonflant sa crinière de plume de manière intimidante...Il fallait frapper vite, le premier, mais attendre le bon moment, les énormes pattes de la créature pouvant aisément brisé les os de l'écorcheur.

C'était le bon moment, avant que le prédateur ne commence a trop prendre confiance en lui, Dar'lauc plongea, coutelas en avant, comme a son habitude, le lézard parvint a éviter un coup fatal en sautant de coté, mais l'une de ses pattes fut douloureusement lacérée et la douleur liée a cette blessure l'handicapa lorsque la deuxième attaque vint, pas encore de coup mortel, juste une nouvelle blessure, sur le flanc gauche cette fois, les coutelas ne c'étaient pas enfoncé assez profondément pour tuer, mais bien assez pour le faire souffrir...Et ainsi l'handicapé pour la troisième attaque.

Il y eut sept attaques.

Lors de chacune d'elles Dar'lauc touchait sa cible de la même manière, il la blessait sans la tuer...Et réattaquait la seconde d'après, ne s'accordant même pas un court instant pour souffler, le repos viendrait après.
Lors de la septième attaque, la créature avait tenter de monter en haut d'un arbre pour s'enfuir, mais l'écorcheur avait bondi sur son dos écailleux en plein vol, plantant ses crocs dans son cou tout en lui lacérant sauvagement le dos à l'aide de ses coutelas...La créature était morte quelques seconde après...

Dar'Lauc observait son chef d'œuvre en souriant, du sang vert tachait sa crinière de plume qu'il ne cessait de secouer, son bec était entièrement vert, ainsi que ses griffes, Alik 'Azuriaï l'observait d'un air satisfait, ils n'avaient pas perdu de temps dans un combat interminable, c'était le principal.

"-Continuons, les unggoys nous ont faciliter la tâche."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alik 'Azuri
Sangheili, Maître de l'inquisition
avatar

Nombre de messages : 597
Localisation : Inconnue
Date d'inscription : 17/04/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Langue Fourchue
Autre Compte :
Arme n°2 : Dague à énergie

MessageSujet: Re: La Légion de l'ombre [Alik et Dar'Lauc] - Partie 2   Ven 31 Aoû 2012 - 0:33

Suite au départ de Dar'Lauc, Alik avait commencé à le suivre, guettant toutes créatures ou êtres vivants qui pouvaient surgir des ombres. Le keg-yarn avait bondit sur un arbre et avançait de branche en branche, un peu gêné par la gravité. L'entraînement avait bien débuté, même si le volatile n'en était pas forcément conscient.

De son côté, Alik naviguait entre fougères et autres plantes exotiques qu'il avait déjà vu lors de son ancien passage sur cette planète. La gravité n'entravait plus ses mouvements, le Sangheili s'étant habitué à la planète et se basant sur cette gravité comme référence. Son ancien voyage lui avait permis de développer sa vitesse et son agilité, il espérait que cette traque permette à Griffes-rapides de progresser également dans ce domaine.
Le volatile activa son camouflage, Alik en fit de même et entama sa marche furtive. Dar'Lauc était devant lui, à quelques mètres, pistant les étranges traces aux sols. Le volatile s’arrêta, et observa une trace en particulier. Alik eu le réflexe de lever la tête et d'observer un étrange animal, semblant reptilien, mais aux déplacements plutôt félins. La créature se jeta sur le keg-yarn qui évita l'attaque, et sortit ses coutelas, se positionnant pour l'affrontement.

<< Alik 'Azuriaï, laissez-le moi. >>

Alik acquiesça et se posa contre un arbre, son camouflage toujours actif. De toute façon, Alik ne serait intervenu que si son partenaire était à la limite de la mort. Le combat dura longtemps, chaque coups donnés par le keg-yarn étaient réfléchis et ne visaient pas d'organes vitaux, si tant est que l'on pouvait deviner où étaient les organes.

La créature ne pouvait pas égaler la vitesse de Griffes-rapides, mais si jamais elle posait la moindre attaque contre le volatile, celui-ci serait en piteuse état. Alik compta chaque attaque et analysa les déplacements de son camarade, ses mouvements s'accéléraient de plus en plus, l’adrénaline multipliant ses compétences, cela lui sera fort utile en dehors de cette planète. Il en sortirait bien plus fort, si l'en sortait vivant...

La septième attaque fut la dernière, des morsures ainsi que de nombreuses lacérations eurent raison du pauvre animal, qui s'effondra sans vie. Alik s'approcha doucement des deux protagonistes posant sa lance dans le sol à côté du cadavre et de Dar'Lauc. Il empoigna ensuite le pommeau de son épée alors que le keg-yarn s'approchait, secouant ses plumes tachées de sang.

<< Continuons, les unggoys nous ont faciliter la tâche.
- Attendez une minute, ne confondez pas vitesse et précipitation. regardez... >>

Alik se pencha ensuite sur l'ancienne créature et activa son épée, commençant à ouvrir le ventre de la bête. Il l'éviscéra littéralement et sortit tous les organes et boyaux de la créature, cherchant l'estomac. Il attrapa une grosse panse dont l'odeur de bile indiquait la fonction de l'organe. Alik le montra à Dar'Lauc en déclarant :

<< Voici son estomac, il nous révélera le dernier repas de cette créature et si jamais il a réussi à attraper l'une de ces vermines... >>

Dar'Lauc pencha la tête, un peu agacé par la perte possible de temps, mais se plia au comportement de chasse du Sangheili. Il ouvrit l'estomac en deux, et vida son contenu sur le sol.

<< Dans mon ancien clan, mon kaydon m'avait éduqué à de nombreuses formes de médecine et biologie, afin de mieux connaître mes adversaires potentiels. Je me suis ensuite entraîné dans "l'école d'escrime" des Azuri pour le maniement de l'épée. On ne m'a pas appris que le maniement de l'arme, je recevais également une formation m'indiquant les emplacements des organes vitaux de chaque créatures vivantes qu'ils avaient rencontrés et lorsque nous rencontrions de nouveaux adversaires variants en composition biologique, nous renforcions notre bibliothèque et développions notre savoir. C'est ainsi que j'ai appris l'emplacement des coeurs humains par exemple, et le fait de savoir qu'en leur tranchant assez profondément l'intérieur de la cuisse, nous pouvions atteindre une artère vitale pour les humains. C'est pareil ici, cette créature possède une composition corporelle proche de celle d'un quadrupède félin, mais les glandes à venin et la peau d'un reptile. Ces deux compositions prises en compte, nous savons que l'estomac met dans les quelques cycles avant d'entièrement décomposer son repas. Regardons donc le contenu de celui-ci. >>

Alik écarta les déchets s’apparentant à des herbes digestives, retira un morceau d'antenne de Yanme'e et après environ cinq minutes de recherche il saisit quelque chose et le pointa en direction de Dar'Lauc, c'était un bras de Unggoy.

<< Voila qui nous prouve qu'ils ne sont pas très loin, et que l'un d'eux est grièvement blessé, voir mort à l'heure qu'il est. Venez, faisons en sorte que les autres le soient également. >>

_________________






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dar 'Lauc
Keg-Yarn, Major Domo
avatar

Nombre de messages : 42
Age : 96
Localisation : Parti égorger quelque chose
Humeur : N'est toujours pas d'humeur à mettre sa putain d'humeur
Date d'inscription : 22/04/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil à faisceau de particule type-50
Autre Compte : Carl Sorince
Arme n°2 : Fusil à plasma type-25

MessageSujet: Re: La Légion de l'ombre [Alik et Dar'Lauc] - Partie 2   Sam 1 Sep 2012 - 12:03

Ainsi l'un de ces chiens d'hérétiques était inutile au combat, décevant, ils n'avaient même pas entamer la partie réjouissante de la traque que déjà l'une des proie était gravement blessé...Ces pauvres créatures n'avaient désormais plus aucune chances.

Dar'lauc siffla, le sang de l'étrange reptile qu'il avait attaqué avait séché et commençait a formé des croutes sur le bec de l'écorcheur, l'odeur était...Désagréable...Il secoua la tête et poussa une branche en face de lui.

Ils ce rapprochaient des hérétiques, les traces laissées par ceux-ci étaient de plus en plus fraîches, la traque allait ce terminer, la mise à mort allait commencer...Dar'Lauc marchait, ou plutôt courait, aux cotés de l'assassin Alik 'Azuriaï, il avait abandonner l'idée de ce percher de nouveau, maintenant que les traces des hérétiques étaient pleinement visible, plus besoin de les repérer du haut des arbres.

Ils coururent pendant une trentaine de minute avant de croiser le cadavre d'un unggoys, les charognards avaient déjà commencer leurs affaires et le spectacle était plus ou moins répugnant, le bras trouver précédemment dans le corps du reptile n'était pas le seul membre manquant du cadavre.

Dar'lauc devançait de quelques mètres l'assassin, repérant ainsi les éventuels prédateurs présent sur leurs chemins, l'écorcheur ce demandait comment l'Unggoys avait pu survivre aussi longtemps dans une jungle si hostile, ces créatures avaient beau avoir un gout prononcer pour la fuite, la plupart des prédateurs de la planète disposaient d'une rapidité de course bien supérieur a celles de ses pitoyables êtres.

Il sauta au dessus d'une flaque, atterrissant sur une racine de façon légère, il commençait a s'habituer a la gravité de la planète son agilité n'était plus affecté par celle-ci, la fatigue avait beau être plus présente, l'écorcheur maintenait sa vitesse de course habituelle...Il n'était pas faible, la fatigue ne pouvait avoir raison de lui.

Alors que le compteur de cycle affichait l'arrivée du jour en dehors de la jungle, les deux covenants constatèrent que, maintenant que l'unggoys blessé avait rendu l'âme, les hérétiques avaient repris un rythme de voyage plus rapide...Pas assez malheureusement...Car ils finirent par être rattrapé.

Dar'Lauc avait senti leurs présences alors qu'ils esquivaient un nid d'étrange serpent aquatique, l'Unggoys pataugeait dans l'eau du marais ou les reptiles avaient élu domicile, l'être inférieur couinait a chaque fois que l'un d'eux s'approchait trop de lui et ne stoppait ses pitoyables plaintes que lorsque le sangheil qui l'accompagnait, situé quelques mètres en face de lui, grognait a son tour.

Le marais dans lequel les hérétiques c'étaient enfoncer était profond, surement rempli de créatures aquatiques toutes aussi accueillantes que les serpents qui effrayait tant l'être inférieur, les hautes-herbes qui y proliféraient et les souches d'arbres pourris gênait le champ de vision des deux camps. Les traqueurs, leurs camouflage activé, allaient les suivre a distance respectable sans un bruit, jusqu'a ce qu'ils trouvent un endroit au sec ou suffisamment dégagé pour attaquer.

Ensuite la mise a mort commencerait.

Restait à savoir lequel des deux chasseurs décideraient de frapper en premier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alik 'Azuri
Sangheili, Maître de l'inquisition
avatar

Nombre de messages : 597
Localisation : Inconnue
Date d'inscription : 17/04/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Langue Fourchue
Autre Compte :
Arme n°2 : Dague à énergie

MessageSujet: Re: La Légion de l'ombre [Alik et Dar'Lauc] - Partie 2   Sam 1 Sep 2012 - 14:59

Ils avaient bien progresser dans la jungle intense avant de tomber sur la pauvre créature démembré qui s'apparentait à un unggoy. Ils avaient ensuite repris leur route, avec une vitesse légèrement supérieure à précédemment.

Les hérétiques n'étaient plus très loin et les mouvements de Dar'Lauc trahissaient légèrement son impatience. Alik le suivait encore, mais se déplaçait maintenant d'une manière plus subtil, sentant les ennemis proches, il modifiait sa démarche afin d'avancer des les ombrages des plantes et de s'aligner sur le bruit du vent dans les feuilles. Dar'Lauc ne semblait plus gêné par la gravité,c e qui augmentait son efficacité et ses déplacements, Alik ne pouvait s'empêcher de penser aux résultats que ça donnerait une fois de retour sur un système à gravité normale.

Ils continuèrent jusqu'à arriver à un marécage, où d'étranges créatures se déplaçaient dans un balai semi-aquatique et où l'odeur forte prouvait toute la teneur en algues du lieu. Les traqueurs repérèrent finalement le groupuscule hérétique et se calèrent sur leur démarche en accordéon. Celle-ci avait été plus rapide depuis la disparition de leur ancien camarade blessé mais les mouvement du Sangheilis devaient se synchroniser avec ceux des grognards, ce qui le ralentissait temporairement toutes les dix minutes environ.

Alik s'approcha doucement de Dar'Lauc et une fois à portée, il lui chuchota :

<< Ce marécage, je connais sa population et sa superficie. J'ai une idée Griffes-rapides, que diriez-vous de les piéger et les séparer ? Cela rendra la traque encore plus savoureuse. >>

Le keg-yarn accepta et écouta le plan du Sangheili, bougeant nerveusement d'impatience. Une fois le plan mis en place, les hérétiques n'auraient plus aucun moyen de se défendre face aux traqueurs. Alik commença donc la première étape de son plan : séparer le groupe.

Les deux inquisiteurs se séparèrent donc de quelques mètres, afin de couvrir chacun un flanc des hérétiques.
Le Sangheili était toujours en tête, suivi par les deux derniers unggoys survivants. Alik avança, et récupéra l'un des petits serpents aquatiques, en prenant soin de maintenir la tête pour éviter toute morsure. Il avança ensuite à bonne distance, et jeta le serpent sur le grognard le plus éloigné. Celui-ci hurla de peur et commença à courir vers l'est, tandis que l'autre grognard, lui aussi terrifié par un étrange serpent tombé sur son dos. Le Sangheili hérétique grogna, mais ne put rien faire, à part regarder les deux ungoys fuir chacun dans un sens différent. Il se résigna finalement, abandonnant les créatures et partant vers le sud.

Alik se précipita vers l'Est après avoir fournit un point de ralliement au keg-yarn, pourchassant le pauvre unggoy qu'il avait piégé. Il le suivit pendant environ cinq minutes, alors que l'unggoy calmé cherchait à retrouver sa route dans le marécage.

Elle se dandinait nerveusement, repartant sur ses traces.

Un bruissement de feuille, l'unggoy balaya les branches avec son arme.

Un nouveau bruit, le petit être poussa un petit gloussement apeuré et entama une marche plus rapide.

Un carrefour, deux choix possibles, la créature prit le chemin de droite.

Un autre bruit, l'unggoy se mit à courir.

Le grognard avança vite, jusqu'à éviter une branche horizontale qui le forçait à se baisser et une fois derrière la branche, une ombre le décapita.

Alik rengaina son épée à énergie, et commença à repartir vers le point de rassemblement, alors qu'au loin, un cri perçant de douleur se fît entendre. Visiblement, l'autre unggoy avait connu un sort funeste...

Après cinq autres minutes, Alik arriva sur le lieu de ralliement, et attendit environ une autre minute, avant de voir surgir des ombres Dar'Lauc, qui avait les griffes et le bec couverts de sang bleu fluorescent. Alik admira la démarche de son partenaire avec un air ravi, c'était un traqueur né et mieux, un partenaire de chasse efficace.

<< L'hérétique a dut entendre les cris de ses camarades perdu, reprenons la route Griffes-rapides, il nous reste encore une proie à dévorer. >>

_________________






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dar 'Lauc
Keg-Yarn, Major Domo
avatar

Nombre de messages : 42
Age : 96
Localisation : Parti égorger quelque chose
Humeur : N'est toujours pas d'humeur à mettre sa putain d'humeur
Date d'inscription : 22/04/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil à faisceau de particule type-50
Autre Compte : Carl Sorince
Arme n°2 : Fusil à plasma type-25

MessageSujet: Re: La Légion de l'ombre [Alik et Dar'Lauc] - Partie 2   Dim 2 Sep 2012 - 13:36

Dar'Lauc avançait, son camouflage activé, sur un tronc a moitié enfoncé dans l'eau boueuse du marais.

L'être inférieur ce tenait sur sa gauche, perdu parmi les plantes, terrorisé par les cris des créatures autochtones, il avançait en aveugle dans le noir, les sifflements de l'écorcheurs survenaient lorsqu'il arrivait a ce calmer, lorsqu'il décidait de reprendre son souffle ou tout simplement lorsque le traqueur voulait, c'était si simple...

L'unggoys ne voyait rien, l'unggoys ne savait rien...La seule chose qu'il voulait était retrouvé la terre ferme et ainsi évité de finir dévoré par une créature aquatique, pourtant, il avait l'impression de s'enfoncer encore plus dans les marécages au fur et a mesure qu'il avançait.

Quelque chose passa sur sa gauche, quelque chose de lisse, comme...Un serpent? Il recula et ce cogna contre une branche, ce qui eut pour effet de lui faire boire la tasse.

Il fallait continuer...Et qu'était ce donc que ce sifflement? Il avait déjà entendu ça, un écorcheur, un écorcheur ce trouvait tout près...

Son pied gauche s'enfonça plus profondément qu'il l'aurait voulu...Et s'enfonça dans la boue jusqu'a ce que tout mouvement soit impossible...Il était coincer? Son pied gauche était coincer dans un trou dans l'eau? Il commença a s'agiter en couinant, tirant sur cette nouvelle entrave...
Pourquoi cela n'arrivait qu'a lui? Comme si les serpents et autre horreur de cette jungle n'était pas suffisante...Le sifflement repris, plus fort, plus aigus...Il fallait vraiment ce sortir de la !
Agitant ses bras de tout coté, il parvint a attraper quelques chose de suffisamment solide, un tronc, pour ce tirer hors de ce bourbier.

Soufflant un grand coup, il s'efforça de décoincer ce pied si dérangeant, si il en avait la possibilité, il aurait préféré le couper plutôt que rester une minute de plus ici ! Qu'est ce qu'il faisait noir...Il tira de nouveau...Sa siffle, c'est tout près, l'écorcheur est tout près ! Il lâche le tronc, active son pistolet a plasma et commence a mitrailler autour de lui, la lumière que lui procure l'arme l'incite a tirer d'avantage, ce n'est que lorsqu'il comprend que son pied c'est débloquer qu'il arrête.

L'écorcheur est parti, le sifflement est parti...Il charge son pistolet a plasma, de sorte a ce que l'énergie générée par l'arme éclaire quelque peut les environs...Ce n'était pas le meilleurs moyen d'économiser les munitions, mais au moins cela le rassurerait. Mais au contraire... Lorsque ses yeux s'adapte a la lumière et distingue la chose en face de lui...La panique atteint un autre stade, il hurle et tire...
Trop tard.

Pourquoi lui?

Dar 'Lauc lâcha de suite la gorge de l'être inférieur lorsque celui-ci mourut, il ne ce nourrirait pas d'une viande aussi infâme, il devait rejoindre l'assassin et c'est ce qu'il ferait...Sans accorder un regard au petit cadavre, il remonta sur le tronc d'arbre d'un bond et frissonna, il avait eu de l'eau jusqu'au genoux, c'était regrettable, surtout pour une si petite proie.

Il ne lui fallu pas plus de deux minutes pour retrouver Alik 'Azuriaï qui patientait tranquillement dans le noir, Dar 'Lauc siffla pour annoncer sa venue.

<< L'hérétique a dut entendre les cris de ses camarades perdu, reprenons la route Griffes-rapides, il nous reste encore une proie à dévorer. >>

Il acquiesça en souriant, une vraie proie, pas une simple brebis égaré, un guerrier sangheil, ce serait la première fois qu'il mettrait a mort l'un d'eux.

Bientôt ce sera terminer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alik 'Azuri
Sangheili, Maître de l'inquisition
avatar

Nombre de messages : 597
Localisation : Inconnue
Date d'inscription : 17/04/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Langue Fourchue
Autre Compte :
Arme n°2 : Dague à énergie

MessageSujet: Re: La Légion de l'ombre [Alik et Dar'Lauc] - Partie 2   Dim 2 Sep 2012 - 19:09

Une fois les deux comparses réunis, ils s'étaient mis en route afin de retrouver le soldat paria qui s'était enfui lors du premier piège.
Tout avait parfaitement fonctionné jusque là et il n'y avait aucune raison pour que cela cesse. Dar'Lauc, sous la demande d'Alik, se replaça dans les hautes branches et prit un chemin différent légèrement de celui du Sangheili, qui contourna le reste du marécage afin de regagner la terre ferme.

Les deux traqueurs avançaient en étau, afin de rabattre l'hérétique sur une position voulue. Alik harcelait souvent le paria en lançant des objets ou autres systèmes provoquant du bruit, afin de forcer le guerrier à prendre un autre itinéraire. Dar'Lauc faisait également de même et redirigeait assez aisément le soldat.

Alik amena comme il l'avait prévu l'hérétique jusqu'à la petite clairière qu'il connaissait, l'ancien campement qu'il avait monté lors de sa première chasse sur Palamok...

L'hérétique s’arrêta enfin, son armure striée de jaune brillant aux quelques éclats solaires qui perçaient le lourd manteau de feuilles de la jungle. L'élite paria reprit son souffle, fatigué par cette course acharnée. Alik se plaça face à lui, son camouflage toujours actif. Un rayon de soleil passa alors sur son armure, révélant un vacillement distinctif pour l'ancien guerrier hérétique qui brandit son arme vers Alik. Il possédait une vieille épée de manufacture moyenne et au fonctionnement incertain. Alik désactiva son camouflage et déclara à sa proie :

<< C'en est fini, hérétique. Le jugement des prophètes est parvenu jusqu'à toi. La lame inquisitrice est présente, pour te punir de tes pêchés et de ton arrogance. C'est la fin. >>

Alik empoigna sa lance et l'activa ainsi que son pavot.

<< J'espère que les anciens te pardonneront ton hérésie...
- Attends ! Ne t'es-tu jamais demandé pourquoi les prophètes s'acharnaient ainsi à nous faire taire ? Pourquoi tant d'entre-nous ont préféré fuir tout ce qu'ils chérissaient et tout ce qu'ils croyaient pour cette cause ?
- Je n'ai que faire de vos motivations, paria.
- Ouvres les yeux mon frère ! Les prophètes ne pensent qu'à nous envoyer à la mort pour servir leur dessein ! Ils se servent de nous ! >>

Alik écoutait l'hérétique expliquer toutes les raisons qui l'ont forcées à quitter l'hégémonie, tentant de faire réfléchir et plier Alik, à l’enrôler parmi eux. Cela faisait rire le Sangheili, tout se passait comme dans son plan et cela n'en était que meilleur. Il n'y avait pour l'instant aucun accroc. Lorsqu'Alik répondait, il parlait fort, afin de couvrir un léger bruissement de feuille récurent que l'hérétique n'entendait pas, trop agacée par l'entêtement d'Alik pour l'hégémonie. Au bout de quelques minutes, Alik rengaina son pavot et désactiva sa lance, la replaçant dans son dos. Il déclara enfin :

<< Je n'ai que faire de vos raisons, hérétique. Vous avez brisé le serment et en tant que tel signé votre arrêt de mort... >>

Un craquement se ft alors entendre, forçant finalement l'hérétique à se retourner, quelques secondes trop tard. Un keg-yarn sortit de l'ombre en désactivant son camouflage, plantant profondemment ses coutelas à énergie dans la gorge de l'hérétique qui s'effondra au sol, gazouillant dans son sang pourpre.

Dar'Lauc retomba au sol, et lacéra encore le visage de l'hérétique de quelques coups de griffes, afin de mieux faire souffrir sa proie, qui mourrait lentement et douloureusement.

<< La légion de l'ombre... Ne pardonne pas hérétique. Nous sommes la lame prophétique qui purgera la souillure et l'offense dont vous faites preuve ! La mort est venue réclamer son dû... Mourrez lentement, sentez la mort vous étreindre. >>

L'hérétique marmonna quelques choses, n'étant pas compréhensible, le sang gênant sa parole, et rendit finalement l'âme dans une flaque de sang violet.

Dar'Lauc siffla de joie en levant la tête vers le ciel, secouant ses plumes. Il venait d'abattre sa première proie Sangheili. Et visiblement, ça lui avait plu.

Alik s'approcha de lui doucement, et déclara :

<< Mes félicitations Griffes-rapides, notre plan a fonctionné à merveille. Préparez-vous, l'entrainement n'est pas encore achevé. Suivez-moi, nous quittons cette planète... >>

_________________






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Légion de l'ombre [Alik et Dar'Lauc] - Partie 2   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Légion de l'ombre [Alik et Dar'Lauc] - Partie 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Légion de l'ombre [Alik et Dar'Lauc] - Partie 2
» [40K] Thunderbolt de la 14ème Légion Pénale
» carte de l'ombre et "n'importe qu'elle phase"
» Le pretre ombre.
» Spectre des ombre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Halo Fight :: Espace contrôlé par le Covenant. :: 
Palamok
 :: Forêt Tropicale
-
Sauter vers: