Forum Rpg sur l'univers d'Halo
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Conversion : Alerte à la bombe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dastan Evret
ODST, Caporal
avatar

Nombre de messages : 53
Age : 28
Date d'inscription : 01/07/2010

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusiel Sniper : SRS99D-S2 AM.
Autre Compte :
Arme n°2 : Carabine MA5K

MessageSujet: Conversion : Alerte à la bombe    Jeu 1 Nov 2012 - 22:39

Les combats faisaient rage , et même à l'intérieur du bâtiment on pouvait entendre les déflagrations et le brouhaha des fusillades comme si elles étaient à quelques mètres. Alors qu'il était plongé en pleine réflexion le caporal de force ODST reçue une transmission prioritaire. Il venait d'être désigné pour faire partie de l'escouade green chargée de désamorcer une bombe se trouvant au sein du centre de recrutement du CSNU. Ce dernier était tombé aux mains de rebelles et le haut commandant des forces armées venait de décider qu'il fallait le reprendre avant que le pire n'arrive. Les informations défilèrent rapidement pendant que le jeune homme se mettait rapidement en route. En chemin il reçu un appel sur le canal vocal de la part du marine de 1ère classe Alan Price. Celui-ci était coincé aux portes du siège du gouvernement. Alors qu'il allait quitter le bâtiment assiège il s'arrête net dans sa course et défonça la porte qui se tenait sur sa gauche après avoir reçu les coordonnées de la position du marine. Il fonça en direction de la fenêtre et glissa sur le sol en se couchant sur le sol et activa son com link pour trouver une solution à son problème. Il contacta sur un canal sécurisé la direction des forces armées et demanda l'envoi immédiat d'un soutien aux coordonnées qu'il venait de leur transmettre. Quelques secondes plus tard on l'informa qu'une unité de ce type était déjà sur le lieu à quelques ruelles du bâtiment dans lequel il se trouvait. Il contacta alors rapidement la 1ère classe Alan Price.

- Message , reçu soldat je suis en position au-dessus de vous , rejoignez les coordonnées que je vous transmet , je me charge de vous couvrir , evret terminé ...

Rapidement il passa à l'autre marine dont il avait la charge à savoir Jeff Collins , il lui transmit presque le même message et le pressa de rejoindre les coordonnées indiquées. Après quoi jeta un rapidement coup d'oeil dans la rue et utilisa la technologie de son casque pour repérer et évaluer la distance des positions ennemis. Il récupéra sur son gilet deux fumigènes et les balançait sur les rebelles avec une certaine dextérité afin de les aveugler et permettre aux marines de foncer vers le point de ralliement sans trop de soucis. Quand l'écran de fumée s'éleva il rabaissa la visière de son casque et passa en mode ops qui lui permettait de distinguer clairement ses cibles même au travers de l'écran de fumée. Il profita de son avantage et dégaina son sniper, fit feu et élimina rapidement les cibles sans s'arrêter. L'exercice n'avait rien de très difficile , lui qui était habitué à éliminer des covenants dans des environnements beaucoup moins cléments que celui-ci. Soudainement il n'avait pu de balles dans son chargeur et fut obligé de se mettre à couvert pour recharger son arme. Une fois cela fait il rangea son arme sur son dos et utilisa les deux dernières grenades qui lui restait. Les deux grenades flash partirent de la fenêtre et à peine avaient-elles quitté sa main qu'il fonça dans la pièce annexe et traverse la bâtiment à vive allure.

Les rebelles avaient dû se rendre compte de la supercherie et ne tarderaient pas à prendre son poste de tir pour cible , pour cette raison il devait évacuer les lieux rapidement en espérant que les deux marines de 1ère classe et eurent assez de temps pour filer. Les bureaux défilèrent sous ses yeux et il glissa sur l'un des bureau faisant voler toutes la paperasse encore empilées dessus. En chemin de nombreux membres de forces du CSNU qui le voyaient passer à toute allure devait se poser bien des questions. Rapidement il arriva face à une fenêtre située sur l'extrémité gauche du bâtiment et fonça dessus, recroquevilla son corps pour briser la fenêtre et arriva sur un plate force d'acier. Il glissa le long de la rambarde et se retrouva au sol. Aussitôt il se mit à couvert , car les balles fusaient dans toutes les directions. Il serra fortement sa carabine contre lui et son visage tomba sur celui d'un marine mort allongé sur le sol de la cité. A plat fendre il récupéra le fusil d'assaut du marine décédé ainsi que ses grenades et continua son chemin dans une ruelle annexe. Dès qu'il en avait l'occasion il se mettait à couvert derrière une poubelle ou une caisse et faisait feu sur tous individus suspect qui venait dans sa direction. Bientôt après avoir descendu quelques rebelles il arriva en vue du warthog.


Ps : Je me permet d'ouvrir un nouveau post pour pas faire brouillon sur l'autre sinon on va tous s'embrouillez Razz


Dernière édition par Dastan Evret le Dim 4 Nov 2012 - 9:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan Price
Black Rock Company, Fox
avatar

Nombre de messages : 48
Age : 21
Localisation : dans un merdier pas possible
Date d'inscription : 01/10/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil de combat DMR
Autre Compte :
Arme n°2 : Mitraillette SMG7

MessageSujet: Re: Conversion : Alerte à la bombe    Ven 2 Nov 2012 - 11:56

La situation est dramatique, nous n'avons plus beaucoup d'homme à la porte du siège, et les rebelles,policiers et civil avancent inexorablement quand je fus encore projeté à terre par un putain d'obus du tank, puis je reçu de nouveaux ordres qui était de désamorcer une bombe au siège de recrutement du CSNU. La situation est de pire en pire, les combats sont partout dans la ville et les rebelles s'en prenne au bâtiment stratégique mais je me demanda comment j'allais sortir de ce merdier car il y a beaucoup d'insurgé et de paria devant nous et ce outain de tank qui nous les casse car il n'arrête pas de bombarder nos positions et la porte pour qu'elle s'ouvre. Je fut contacté par un caporal ODST qui me disait que j'étais avec lui et qu'il allait me couvrir pour que je rejoigne les coordonnées avec la première classe Jeff Colin. Puis aussitôt, des grenades fumigènes tombèrent du bâtiments et je commença à sprinter au coordonnées et me demanda comment on allait rejoindre le cente de recrutement car si on avait pas de warthog, cela allait être dur pour pouvoir y aller rapidement et me demanda aussi combien de rebelle nous attendraient car on est que quatre et que cela va être assez dur de pouvoir rentrer dans le bâtiment, puis je me dis que le caporal avait tout prévu d'avance. je vis des falcons arrivés sur la zone et commencé à aider les insurgés, merde encore des mutins puis, je reçu une transmission:

Ici Falcon Rôdeur 1-1, à unité du CSNU ayez refuser l'ordre du Colonel, trois Falcon à disposition pour appuie feu..je répète...a toutes les unité se battant contre les forces pro Miller, trois Falcon disponible pour appuie feu.

Merde. Des falcons les ont rejoint et cela va être pire qu'avant avant d'entendre une autre transmission qui disait une règle militaire, mais ce qu'il ne sait pas, c'est que les rebelles attaquent tous nos bâtiments stratégiques et ont posé une bombe dans le centre de recrutement, puis je vis que les marines prirent un warthog pour évacuer les civils et compris que la situation étais désespéré au niveau du siège du gouvernement et que les hommes qui essayent de défendre le siège allait sacrément morfler. Tout en continuant de courir, je tira sur les quelques rebelles qui restait dans la zone, car le caporal Dastan Evret avait fait du bon boulot. Puis je vit le warthog et je coutinua de courrir jusqu'à me trouver en face de ce dernier. Je vis arriver le caporal quelques minutes plus tard. Le plan se déroulait bien, on avait plus qu'a attendre Jeff Collin. Puis je raconta au caporal le sacré merdier que c'était et lui demanda par où on allait passer pour pouvoir s'échapper de cet enfer car le prblème étant de fuir les falcons sans qu'ils nous voient car autrement on irait pas très loin et lui demanda plus d'information sur la mission, mais il est comme moi, il n'en sait pas plus. Et je vis arrivé Jeff Collin. Enfin on allait pouvoir commencer notre objectif.


Dernière édition par Alan Price le Dim 4 Nov 2012 - 23:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeff Collins
Marines, Forces Spéciales, 1ère Classe
avatar

Nombre de messages : 81
Age : 21
Localisation : Chercher les cadavres, vous me trouverez.
Humeur : Suremet défoncer.
Date d'inscription : 28/05/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil Sniper SRS99D AM / Silencieux
Autre Compte :
Arme n°2 : Pistolet M6C

MessageSujet: Re: Conversion : Alerte à la bombe    Sam 3 Nov 2012 - 10:10

Une putain de bombe. Fallait qu'ils posent une putain de bombe. Bon, j'ai ordre de rejoindre Dastan Evret et Alan Price. Le premier est un tireur d'élite ODST, l'autre un nouveau qui c'est bien fait canarder la gueule aux dernières nouvelles. Les falcons ont rejoins les rebelles, sa leur a pas suffit que l'on explose l'un de leurs pélican? Remarque, les pélican ont pas de gatling sur les flancs. Le tank pose souci aussi, je fait comment pour me barrer sans prendre un obus maintenant?

Hordika est parti depuis un petit moments maintenant, me laissant des chargeurs supplémentaires. 7 au total. Je descend finalement par le même chemin que Hordika, le croisant dans les escalier en contrebas, lui adressant simplement un signe de tête.

Je prend la ruelle sur la gauche et cours en me baissant le plus possible, vraiment pas envie de me prendre un obus. Soudain, je vois une partis du bâtiments en face de moi partir en fumée, d’où émane poussière cris, armes et boyaux. A ba non, le tank ne me vise pas. Il faut environ entre 5 et 10 secondes pour que le char soit de nouveau pleinement opérationnel et près a faire feu. Deuxième obus, pas pour moi, même bâtiments, même cris, mais moins forts, doit plus y'avoir beaucoup de monde dedans. Le char recharge. Heu, c'est moi u sa tourelle tourne la? A oui, elle tourne. COURS SOMBRE ABRUTIS, COURS!!! Voici a peu près a quoi se résume la pensée que me traverse la crane quand j’entends le premier obus partir et exploser a quelques mètres de moi. Je manque de tomber a cause de la déflagration et reprend ma course de plus belle. Un autre obus, qui me fait voler cette fois ci contre un mur adjacent.

Je reprend pleinement mes esprits quelques minutes plus tard. J'ai une foutue douleurs dans la jambe, et quelques éclat dans les cotes. Je murmure un "le fils de pute..." discret avant de remarquer le bon nombre de cadavres devant moi. Beaucoup de civils et de flics. Mais pas mal de marines également. Dois bien avoir un doc dans le lot, je soulève bon nombre de cadavre calciner avant de trouver ce que je cherche. Morphine, bandages, et pas mal de médoc aussi. Je retire lentement l'emballage de la morphine avant de m'en administrer une dose. Je bande ma jambe comme je peut et embarque le plus de matériel que je peu.

J'arrive a me relever, difficilement, mais j'y arrive. Des bruits plus loin dans le ruelle devant. 2 rebelles, de dos par rapport a moi. Mon arme de point. Avec silencieux, couteau de combat dans l'autre main. plus je me rapproche plus je peut entendre ce qu'ils se raconte. Oui je sais, on est des putains d'enculer de mes deux pour avoir buter des civils. Je sais aussi que Miller est un dangereux malade.

Plus que 5 mètres.

4.

3.

2.

1.

Coucou. J'ai déjà tirer une balle dans la tête de premier. Le seconde se retourne, je tente de le poignarder, mais il me file un coup de crosse et qui me fout a terre. Il tente de me mettre en joue, mais je lui assène un coup de botte dans la jambe. Son tibias se plia dans un craquement bizarre. Celui-ci tomber a terre, et tenta de hurler. Action qui n’eus pas lieu. Mon couteau ayant été plus rapide.

Je ramasse mes affaires, et reprend mon fusil.

La ruelle débouche sur une grande rue ou circule un warthog. Celui-ci me vois, s'arrête. Garde a vous obliger, c'est un gradé tout de même. Un petit, mais un gradé quand même. La tourelle est pour moi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dastan Evret
ODST, Caporal
avatar

Nombre de messages : 53
Age : 28
Date d'inscription : 01/07/2010

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusiel Sniper : SRS99D-S2 AM.
Autre Compte :
Arme n°2 : Carabine MA5K

MessageSujet: Re: Conversion : Alerte à la bombe    Dim 4 Nov 2012 - 22:20

Tout ce passé pour le mieux enfin pour le moment. Le jeune caporal rejoignit rapidement le warthog prêt du quel le marine de 1er classe Alan price ne trouvait déjà depuis un petit moment. Quelques minutes plus tard alors que les hommes des forces du CSNU se mettait à couvert pour éviter de se faire descendre par les rebelles , Jeff Collins arriva à son tour visiblement blessé à la jambe.

- Rompez soldat , dit-il rapidement lui faisant comprendre que dans cette situation ce genre de geste n'était pas nécessaire

Jeff s'occupa de prendre en charge la tourelle et le caporal des forces ODST fit signe au marines de 1ère classe Alan price de s'installer au poste de passager. Il sauta dans le warthog et le démarra rapidement cherchant à s'éloigner le plus possible de la zone de trouble afin de rejoindre sereinement la zone entourant le centre de recrutement du CSNU. Il brancha son com à mini ordinateur de bord qui affichait une map en vue de dessus indiquant les zones dangereuses.

- Les Falcons ont l'air d'avoir prit le siège du gouvernement pour cible , ce qui nous laisse le champ libre , quand au scorpion rebelle qui se trouve dans la ruelle adjacente même s'il progresse vers nous il ne représente par une menace tant qu'on le tient à distance , on a l'avantage d'être plus rapide que lui ... dit-il d'une voix forte pour ce faire bien attendre à cause du bruit du moteur , tout en conduisant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan Price
Black Rock Company, Fox
avatar

Nombre de messages : 48
Age : 21
Localisation : dans un merdier pas possible
Date d'inscription : 01/10/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil de combat DMR
Autre Compte :
Arme n°2 : Mitraillette SMG7

MessageSujet: Re: Conversion : Alerte à la bombe    Lun 5 Nov 2012 - 10:45

« Rompez soldat. »

Jeff était blessé au niveau de la jambe, il me regarda, puis il s'occupa de prendre le poste de la tourelle, le caporal monta au volant, et moi je devai prendre la place du mort, génial! Bon, le caporal nous expliqua rapidement les zones dangereuses:

"Les Falcons ont l'air d'avoir prit le siège du gouvernement pour cible , ce qui nous laisse le champ libre , quand au scorpion rebelle qui se trouve dans la ruelle adjacente même s'il progresse vers nous il ne représente par une menace tant qu'on le tient à distance , on a l'avantage d'être plus rapide que lui ..."

En espérant qu'il ait raison car sinon le tank et les falcons feront de nous de la chair à pâté. Puis en avançant vers le siège du gouvernement, je remarquai des corps calciné et de civils, rebelles et policiers partout dans la ville car les combats se déroulaient dans toute le ville, pour cause, les rebelles ont été vite épaulé par les policiers qui se sont mis à attaqués tous les bâtiments stratégiques du CSNU et je me doutai à tous les coups qu'il y aurait des policiers dans le centre de recrutement et que le mission allait se corsé assez rapidement. Tout en avançant vers le centre de recrutement, nous recevions des appels à l'aide car les forces du CSNU étaient complètement dépassé de toutes part.

Tout en regardant les rues défilé, je vis des civils qui essayaient de se caché pour ne pas mourir comme leurs semblables qui se sont faits calcinés par nos armes. Quand j'y repense, ce que nous avons fait est contre tous ce que nous avons juré et je pense qu'un jours, cela reviendra nous hanter.Puis, sur un trottoir, je vis un gosse qui pleurait sa défunte mère qui était morte calciné, puis je me dis que nous ne valons pas mieux que les covenants. En voyant ce gosse, je réussis à contenir mes larmes car ce n'était pas le moment de craquer et que c'était trop tard pour craqué fut tout ce qu'on a tué et que cela ne servait plus à rien de devenir sentimental pendant une mission aussi importante. Je regarda la route et tous ces corps qui étaient calcinés, encore et toujours des corps, cela a été un pur massacre dans toute la ville. Je repensa à notre mission, et me dit que notre mission allait être sacrément dur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeff Collins
Marines, Forces Spéciales, 1ère Classe
avatar

Nombre de messages : 81
Age : 21
Localisation : Chercher les cadavres, vous me trouverez.
Humeur : Suremet défoncer.
Date d'inscription : 28/05/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil Sniper SRS99D AM / Silencieux
Autre Compte :
Arme n°2 : Pistolet M6C

MessageSujet: Re: Conversion : Alerte à la bombe    Mer 7 Nov 2012 - 22:54

Des cadavres, partout des cadavres. Des gosses, des vieux, des femmes, des hommes, des nourrissons. Peut importer l’âge aucun n’avait été épargné. Une odeur de chaire carbonisée emplissait l’air, attirant la nausée cher certain. Je vis Alan Price manquer de rendre sa bouffe. Réaction logique. Impossible de ne pas avoir envie de dégueuler après sa. Je sais que la cuite que je vais prendre en rentrant va être sympas.

On s’est fait arrêter a un Checkpoint du csnu afin de faire valider notre ordre de mission. Soudain, dans une ruelle sur notre droite, je vis une femme pleurer son enfant. Oui il est mort. Non il ne reviendra pas. D’un coup la femme se retourna vers nous le visage en sang, et saisi quelque chose sur un cadavre de marines avant de foncer vers nous.

Grenade.

J’ai a peine eu le temps de comprendre en voyant le reflet métallique de l’explosif, qu’une voix s’éleva dans l’air « BUTE CETTE SALOPE !!!! CREVE LA BORDEL !! »

Fumier. Mais les ordres sont les ordres, et l’homme en question est un sergent apparemment plus que patriote. Les balles de ma gatlings fendirent l’air dans un sifflement strident avant de s’arrêter sur un corps calciner réduit en charpie. La grenade qui avait tout de même été dégoupillée explosa a bonne distance de nous mais fit partir en fumée l’un des bâtiments de la ruelle, nous aspèrgeant de gravats, de poussière et de reste humain.
Y’a pas à dire, ça va une putain de cuite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Poisse
Destinée
avatar

Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 01/02/2011

MessageSujet: Re: Conversion : Alerte à la bombe    Ven 16 Nov 2012 - 19:51

Spoiler:
 

Tout n'était que flammes, haines et hurlements...C'était en tout cas se que pensait Vickers, un rebelle, seul survivant de son escouade, à l'affut d'une quelconque victime a exterminer. Un lance-roquette, récupéré sur un toit, se trouvait dans ses mains et il avait la ferme intention de s'en servir pour venger ses hommes.

Le vrombissement du warthog de la petite escouade de Dastan Evret le tira du semi-sommeil dans lequel il était plongé depuis l'extermination complète de son escouade... Quelqu'un venait par ici, et ce quelqu'un ne faisait pas parti des rangs rebelles. Il se mit en position.

Le warthog débarqua sur sa gauche, venant visiblement d'une petite ruelle bourrée de cadavre, Vickers ajusta son tir, pressa la gâchette, observa le résultat en souriant puis se mit a fuir sans aucune honte, loin de tout survivant.
Le véhicule avait été renversé, ses occupants expulsés...Price et Evret avaient eu de la chance, leur atterrissage ayant été amortie par des dizaines de cadavres...Pas Collins, son bras droit était brisé à de multiples endroits, son coude était ressorti à l'air libre...Ca aurait pu être pire, mais tirer avec un bras en moins risquait d'être une opération difficile.

"L'accident" s'était dérouler à trois cent mètres de leurs objectifs, le petit groupe allait devoir se dépêcher si ils ne voulaient pas échouer dans leurs mission.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeff Collins
Marines, Forces Spéciales, 1ère Classe
avatar

Nombre de messages : 81
Age : 21
Localisation : Chercher les cadavres, vous me trouverez.
Humeur : Suremet défoncer.
Date d'inscription : 28/05/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil Sniper SRS99D AM / Silencieux
Autre Compte :
Arme n°2 : Pistolet M6C

MessageSujet: Re: Conversion : Alerte à la bombe    Sam 17 Nov 2012 - 9:32

Après l’incident de la femme et le grenade, on a continué à avancer vers notre objectif. Je voyais Price qui était débité par la scène. Impossible de dire ce à quoi pensait le caporal, la visière tentée lui masquait tout simplement tout signe d’expression, mais il est vrai qu’il n’avait fait que fixer la route et bouffer du kilomètre depuis tout à l’heure.

La ville était dans une ambiance post-apocalyptique, d’une de l’après apocalypse nucléaire. Les bâtiments étaient en ruine. Fenêtre brisée. Mur effondré. Flammes. Odeur pestilentielle. Et des cadavres, toujours plus de cadavres. Le csnu aura bien du mal se relever de ça. J’espère de tout cœur qui Miller crèvera la gueule ouverte pour ça, même si j’y ai participé. Notre wharthog était dans un piteux état lui aussi. Des morceaux humains le parsemaient depuis l’explosion. Du sang avait giclé sur la verrière et la protection de la tourelle. Des gravats et des morceaux de bois étaient planter tout le long de la carrosserie, et la verrière était à moitié exploser, elle nous handicapait plus qu’elle nous protégeait.

On continuait quand on aperçut quelqu’un avec quelque chose sur l’épaule.

« LANCE-ROQUETTES !!! »

Impossible de comprendre qui avait hurlé ça, mais Evrett n’avait pas mis longtemps à comprendre, Il tenta de partir sur la gauche, mais la roquette nous avait déjà touchée de plein fouet. Le réservoir fut toucher, et on fut projeter tous a une certaine distance plus loin.

Lorsque je pu rouvrir les yeux, j’avais du sang dans ceux-ci. J’étais littéralement allonger au beau milieu de la route, parmi les débris en flamme et de la pierre brulante. J’ai voulu ramper vers mes deux coéquipiers, j’ai avancé mon bras gauche, et ai réussi à me tirer un peu, jusque-là pas de problème. Mais quand j’ai voulu faire de même avec mon bras droit, il ne s’est rien passer. Je n’ai pas réussi à le bouger. Aucune douleurs pourtant, rien, mais il y avait un truc qui clochait.

J’ai réussi à m’adosser à la carcasse du wharthog et à faire un bilan sur l’état de mon bras. Multiples fracture. Poignet cassé. Plusieurs phalanges explosées. Plaie ouverte tout le long de l’avant-bras, des débris et du gravier se sont infiltrer dedans. J’ai commencé à tâter mon coude par-dessus la veste de combat, et me suis aperçu qu’il y avait quelque chose qu’il n’y avait pas avant, j’ai déchiré la veste et ai vu l’os dépasser de 3 bon centimètres. J’ai alors compris pourquoi j’avais pas mal. La douleur était tellement forte qu’elle s’auto anesthésiait. Elle vint quelque seconde après.

J’ai poussé un hurlement, mais celui-ci fut couver par les bruits de tir environnant. Je suis sûr que quelque part, un fils de pute dénué de toute moral doit être très fier de son travail. La bonne nouvelle, c’est que j’ai progressé vers le centre de recrutement. Grâce à mon vol planée, je suis a 290 mètres maintenant…

Edit d'un fils de pute : Merci d'apprendre à lire, la poisse t'as brisé le bras droit /!\


Dernière édition par Jeff Collins le Sam 17 Nov 2012 - 11:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan Price
Black Rock Company, Fox
avatar

Nombre de messages : 48
Age : 21
Localisation : dans un merdier pas possible
Date d'inscription : 01/10/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil de combat DMR
Autre Compte :
Arme n°2 : Mitraillette SMG7

MessageSujet: Re: Conversion : Alerte à la bombe    Sam 17 Nov 2012 - 11:28

On arriva à un checkpoint, où juste avant j'ai failli gerber tou ce que j'avais, quand un sergent nous demanda ce qu'on faisait, et on répondit que l'on devait désamorcer une bombe et qu'il fallait qu'on passe, quand on vit une femme avec le visage complètement en sang, et il y avait des endroits où la peau avait été arrachées, puis elle se mit à venir vers nous tout en criant et elle prit une grenade dans sa main.

« BUTTE CETTE SALOPE !!! CREVE LA BORDEL !! »

Connard ! Je voulais me retourner et lui coller une balle dans sa putain de gueule mais je ne pouvais le faire, et Jeff lui aussi semblait énervé et assez à cran, avant de tirer sur cette pauvre femme, puis lorsqu’elle reçu les premières balles, elle fut instantanément déchiqueté, les bras partants d'un coté, les jambes de l'autre et son troncs coupé en deux et tout son corps devenait des bons morceaux de barbecue. Putain ! Puis on repartait en direction du bâtiment clé. Sur la route, on pouvait voir des immeubles entiers éventrés et des cadavres partout, cette odeur était tellement nauséabonde, que j'ai failli tout régurgiter. Puis en regardant le warthog, je vis qu'il avait sacrément morflé, il y avait des morceaux de chairs partout, des impacts de grenailles et de balles, la verrière était explosée et ne nous protégeait plus, au contraire, elle nous donnait du mal à voir. Puis, on tourna et je vis enfin le bâtiment clé, mais je ne voyais personne. Bizarre. Je regarda les toits et vis une personne sans doute rebelle qui regardait vers nous avec quelque chose dans ses mains. Je zooma et vit alors un lance roquette et m’écriais:

«LANCE-ROQUETTES !! »

Le caporal essaya d'éviter la roquette qui fonça vers nous à toute vitesse, mais la roquette nous toucha, et je fus expulsé si violemment, que je ne compris sur le coup ce qui s’était passé. Etais-je mort ? Puis je bougea mes doigts, je mis ma main sur le cœur et entendis les battements, je n'étais pas mort. Puis quelques minutes plus tard, je repris connaissance et vis que j'étais retombé sur des cadavres. Je voulu les remercier mais ils étaient morts et il ne fallait pas oublier que c'était nous qui les avaient tués. Puis je regardais si je n'avais pas été blessé, heureusement je n'avais rien. Je regardais autour de moi, et vis Dastan un peu sonné, mais indemne, par contre pour Collin, c'était pas la même chose. Il avait plusieurs fractures au niveau du bras droit, et plus important, son os du coude était ressortit. C'est fini pour lui. Je me dirigea vers lui et lui demanda si il voulait continué et m'a fait comprendre que oui, il voulait continué car on était plus qu'aux environs des 300 mètres. Puis il me montra son fusil et me demanda de l'emmener vers un endroit sur-élevé, je lui dit que c'était impossible dans son état, mais il ne voulait rien entendre, je vis que Dastan repris connaissance et lui dit que j'allais emmener la première classe à un endroit sur-élevé. Quelques minutes plus tard, j'avais mis Collin à un endroit sur-élevé, et fis les premiers soins et je contacta quand même la base:

« Ici la première classe Price, la première classe Jeff Colin a une blessure très importante et j'ai besoin d'un transport de troupe pour pouvoir l'évacué, je vous donne les coordonnées.

Reçu 5 sur 5, soldat ! Attendez car le trafic aérien est dangereux vers vous, terminé. »

Ok. Donc si je résume le situation, on a un blessé, et on est plus que trois à pouvoir se battre, sauf que Sam doit désarmer la bombe, donc on est que deux à pouvoir le protégé ! Chouette ! Putain de bordel ! Puis je me mis en direction de Sam avec Dastan pour pouvoir remplir notre objectif, tout en pensant à la première classe qui devait sûrement souffrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dastan Evret
ODST, Caporal
avatar

Nombre de messages : 53
Age : 28
Date d'inscription : 01/07/2010

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusiel Sniper : SRS99D-S2 AM.
Autre Compte :
Arme n°2 : Carabine MA5K

MessageSujet: Re: Conversion : Alerte à la bombe    Dim 18 Nov 2012 - 20:51

Tout se passait bien pour le moment le warthog et son équipage fonçait a vive allure en direction de leur objectif , mais rien ne se passa comme prévu , car un rebelle qui se trouvait sur un toit expédia une roquette en direction du véhicule pilotait par le caporal Evret. Celui-ci sans rendit compte quelques secondes à peine avant que la roquette ne le frappe il eut à peine le temps de virer de bord , mais c'était trop tard. La roquette frappa le sol et son explosion projeta le warthog et son équipage quelques mètres plus loin. Quelques minutes passèrent avant que Dastan ne rouvre les yeux et se rend compte de la situation en face de lui se trouvait l'épave encore fumante du warthog qui par chance n'avait pas entièrement explosé. Le caporal se releva en douceur faisant l'état de lieu. Il avait un horrible mal et tête , et ses membres étaient encore engourdit. La première classe Alan price prévenue le caporal qu'il allait emmener son collègue Jeff Collins en hauteur afin d'être plus en sécurité pour soigner ses blessures. Le jeune homme venait à peine de reprendre connaissance et aquiesa d'un signe de la tête. Pendant ce temps il récupéra ses affaires ainsi que les armes et munitions éparpiller un peu partout. Par chance la caisse qui les contenaient quelques minutes auparavant les avaient protégés lors de l'explosion. D'ailleurs il ne restait pas grand - chose de cette dernière. [/color]

Une fois ce travail effectué en toute sécurité Dastan rejoignit ses confrères de l'UNSC et constata que le blesser avait le bras droit cassé. Il s'avança vers lui après que Alan price l'es informait qu'il venait de contacter les secours.

- Tu ne peu pas continuer dans ton état , reste ici les secours vont arriver ... dit-il simplement une main sur l'épaule de Jeff

En restant ici le 1ère classe Jeff Collins avait plus de chance de survivre que dans la rue, ici au moins il pourrait abattre le premier venu sans trop de soucis. Dastan espérant juste que les secours ne soit pas trop loin. Car vu la situation actuelle il risquait d'être débordé par ce genre de demande et bien d'autres encore. Le caporal rejoignit Alan price et bientôt Sam l'ingénieur qu'il devait escorter pour désamorcer la bombe. Sur son moniteur interne l'objectif se trouvait à 300 mètres , une distance assez importante au vu de la panique et du climat qui s'était emparé de la ville. Le jeune homme qui dirigeait l'épique prit le temps de planifier une itinéraire sur son com link évitant cette fois d'être trop à découvert. Il n'avait aucune envie de finir comme le warthog. Ils quittèrent l'immeuble dans lequel ils se trouvaient et pénètre dans celui qui se trouvait juste à côté. Ils montèrent les étages , et traversèrent les couloirs avant de descendre le long de rambarde d'acier se retrouvant ici dans les rues dangereuses avant de rentrer dans un nouveau bâtiment. Ils firent ainsi juste avant d'arriver en vue de leur objectif. Tout le long du chemin ou il progressait à vive allure Dastan c'était placé à la tête du groupe suivit de Sam et de Alan price qui fermait la marche et gardait les arrières du groupe. [/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew Helskay
Marines, 1ere Classe
avatar

Nombre de messages : 19
Age : 25
Date d'inscription : 01/08/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : M392 DMR
Autre Compte :
Arme n°2 : M6D SOCOM

MessageSujet: Re: Conversion : Alerte à la bombe    Mer 21 Nov 2012 - 9:53

Matthew était sur Terre depuis même pas une semaine, c'était la première fois qu'il foulait la planète mère de la race humaine, une certaine émotion avait envahit le jeune homme ce jour là. Mais il n'était pas là pour du tourisme bien que cela le dérange un petit peu, non il était ici sous les ordres du QG de l'UNSC, apparemment il était sur Terre pour participer à ce qui devait être une mission de routine, l'idéal pour la formation des bleus de toute la galaxie... L'ordre de mission qu'avait reçu le jeune Marines était plutôt simple, aujourd'hui, à Washington, le directeur du SRN, un certain Miller dont Matthew n'avait jusqu'alors pas du tout entendu parler. Bref ce mec était un personnage important et il fallait le protéger, mais pourquoi ramener un paquet de marines aussi important? La réponse était pourtant simple, il fallait une forte présence militaire afin de dissuader un éventuel terroriste de passer à l'acte.
Bref tout ce baratin ne concernait au final pas vraiment La recrue Helskay, étant médecin et nouveau il n'avait pas eu "le droit" d'être sur place, au siège du gouvernement.
Ainsi pendant que le discours de Miller retentissait un peu partout dans Washington Matthew s'endormit silencieusement au fin fond d'un pélican à l'un des nombreux points de contrôles de la ville. Le repos du jeune homme fût de courte durée, la radio dans son casque grésilla se qui le fit se réveiller en sursaut, il se cogna la tête au passage et écouta attentivement le message en massant... son casque, instinct à la con.

-ICI MILLER ! TIREZ A VUE, TUEZ LES TOUS ! JE RÉPÈTE : TUEZ LES TOUS ! NE NÉGLIGEZ PERSONNE, FEMMES ET ENFANTS ! JE VEUX QUE VOUS ME TUIEZ TOUS CEUX QUE VOUS VOYEZ QUI NE SONT PAS MILITAIRES ! TUEZ TOUS LES CIVILS ! UTILISEZ LES INCENDIAIRES ! JE VEUX QUE VOUS ME CRAMIEZ TOUT LE MONDE !

-C'est quoi ce putain de bordel ?! S'exclama le jeune homme qui n'en croyait pas ses oreilles.

Ce mec était un vrai taré pour donner un ordre pareil, mais le pire était que partout dans Washington des bruits de tirs commencèrent à se faire entendre, décidément les Marines étaient ils tous débiles?! Comment peut on ouvrir le feu sur des civils? DES CIVILS BORDEL!!! Ils avaient pourtant prêté serment, la défense de l'humanité, de ces mêmes civils qu'ils étaient entrain de génocidé tout simplement, ces soldats étaient tous abrutis ou bien avaient ils peur de ce Miller, il y avait sans doute un peu des deux.
Mais tandis que le soldat était perdu dans ses pensées une secousse ébranla le pélican dans lequel il se trouver. Dehors des tirs bien plus proches retentirent, quel bordel! Le garçon s'empara de son arme qui était a ses pieds, il chargea cette dernière et sortit rapidement du pélican, la lumière l'éblouit un court instant, un marines à dix mètres à peine s'effondra, sans réellement réfléchir le jeune homme commença à courir vers le marines, il n'était qu'à peut être deux petits mètres quand une grenade tomba près du corps du Marines, Matthew fut projeter en arrière tandis que l'explosion avait disperser le marines un peu partout. Les oreilles du jeune homme sifflaient, des gravillons tombaient encore sur son casque dans une petite symphonie reposante, mais bientôt les bruits de tirs se firent plus fort et le garçon se redressa immédiatement et chercha un endroit pour se mettre à couvert, une caisse d'arme de l'UNSC ferait l'affaire!
Le Marines glissa derrière la lourde caisse, adosser à celle-ci il empoigna sa plaque, fermant les yeux il prit une grande inspiration et sortit de sa cache, se mit à genoux en position de tir, son HUD lui indiquait où se trouvait les cibles, l'oeil rivé dans son viseur le jeune homme ouvrit le feu sur ce qui semblait être des rebelles, sa première balle siffla aux oreilles d'un rebelle, merde il avait raté, lui qui faisait pourtant preuve d'une grande adresse normalement. Il cligna des yeux et se remit à visé, cette fois-ci il fit mouche atteignant en pleine poitrine un homme qui ne devait pas être bien plus vieux que lui... Alors c'était ça la guerre? On tue d'autres Hommes... Putain!
Les trois autres balles que tira Helskay atteignirent leurs cibles mais le job de Matthew était avant tout de sauver des vies,il passa la demi-heure d'après à courir entre les différents Marines touchés, la plupart n'avaient rien de grave, quelques-uns malheureusement ne survivraient sans doute pas...
Bientôt l'escarmouche se termina et des transports médicaux se mirent en place pour rapatrié les blessés, mais la journée était vraiment loin d'être terminée. Un nouvel ordre de mission fut envoyé aux quelques Marines encore en état de combattre, une bombe serait apparemment entrain d'être amorcé au centre de recrutement de la ville.
Le lieutenant de la section expliqua la façon dont le groupe progresserait à travers la ville qui peu à peu n'était plus que l'ombre d'elle même, le bruit des explosions était presque devenu normal aux oreilles du jeune soldat. Montant dans un warthog de transport l'escouade se mit en route. Matthew assit à l'arrière, son fusil entre les jambes regardait fixement ses mains couvertes de sang, quel foutu merdier!
Le jeune soldat releva enfin la tête et il vit autour de lui une vraie scène de carnage, partout des corps de civils jonchés le sol, ils étaient tous devenu fou?! Parfois il y avait des corps de Marines avec des impacts de balles dans le dos... Sans doute les braves qui avaient encore une conscience et qui n'avaient pas ouvert le feu sur les civils... Pourvu que l'UNSC n'oublie pas les noms de ces hommes et que les autres se suicides si la cour martiale les laissées libres ces fumiers... Perdu dans ses pensées un hurlement le sortit de sa torpeur.
Le chauffeur du warthog, le lieutenant, venait d'être abattu sans doute par un sniper, Matthew fût l'un des premiers à sortir du véhicule et heureusement, bientôt une roquette fusa vers le véhicule et le cri des Marines encore à bord fut bientôt étouffé par l'explosion.

Matthew était dans les vaps, ses yeux étaient tout juste entrouverts il voyait flou, du sang coulait devant ses yeux, c'était le sien cette fois! Il sentait son arcade le lancé, elle devait être explosé peut être avait il d'autres blessures mais ce n'était pas encore l'heure de l'inventaire, il vit des bottes venir à sa hauteur tranquillement tandis qu'il entendait des cris qui étaient suivis à chaque fois par un coup de feu reconnaissable celui d'un pistolet, ces enfoirés étaient entrain d’exécuter les survivants, mais dans quel putain de monde on vie là?!

La paire de botte était maintenant au niveau de Matthew, se dernier se mit sur le dos avec l'aide d'un bon coup de pied dans les côtes. Il leva les yeux et fixa du regard la silhouette qui se dressait face à lui... C'était une femme, aussi jeune que lui à première vue, elle était en larme et vociféré dieu seul sait quoi au jeune soldat encore à moitié sourd qui se contentait de la fixé du regard, elle pointa son arme vers lui, le jeune homme referma ses yeux... Puis plus rien... Il était mort? Déjà? Merde! Il n'avait même pas put faire ce pourquoi il était chez les Marines, défendre l'Humanité et ce genre de conneries qui n'avaient plus vraiment de sens aujourd'hui aux vues de ce que l'humanité pouvait s'infligé à elle même...

Pourtant par chance ou par cruauté du destin il était toujours en vie, la jeune fille n'avait pas eut le courage de faire feu, du moins elle avait tiré à côté avant de foutre un bon coup de crosse à Matthew avant de s'enfuir avec ses camarades... Matthew se redressa encore hagard, la pluie tombait sur Washington comme pour lavé tout ce que l'homme avait souiller aujourd'hui dans sa grande... Connerie!
Dernier survivant de son escouade le jeune homme se releva difficilement, il avait mal partout mais il était en vie... Contrairement au reste de son unité. Le jeune soldat fit le tour des cadavres de ses collègues, il récupéra grenades, munitions, tout ce qu'il pouvait mettre dans son sac et se mit rapidement en route vers l'objectif principal, il rencontrerait sans doute du monde en route, il semblait que sa radio marche encore, il n'était pas très loin de l'objectif, environ 600m d'après son HUD, il se mit en route sans perdre une minute cherchant un canal afin de trouver des alliés.
Alors qu'il pénétrait dans un nouveau bâtiment son pistolet bien en main une communication radio lui parvint enfin!

« Ici le première classe Price, la première classe Jeff Collins a une blessure très importante et j'ai besoin d'un transport de troupe pour pouvoir l'évacué, je vous donne les coordonnées.


Reçu 5 sur 5, soldat ! Attendez car le trafic aérien est dangereux vers vous, terminé. »


Si ce n'était que le trafic aérien qui n'était pas sûr... Sans dire un mot de peur de se faire repérer Matthew continua sa course vers les coordonnées indiquées par le soldat Price, ils étaient tout proche!
Moins de 10 minutes après Matthew arriva sur place, rangeant son arme et levant bien les mains en l'air il s'approcha en déclinant son identité.


-Soldat Matthew Helskay à vos ordres! Je suis médecin montrez moi le blessé!


Lorsque les soldats baissèrent leurs armes le jeune homme avança vers l'homme à terre, il était salement amoché! Son bras était en charpie, une petite amputation sommaire aurait été une blague de mauvais goût pensa le jeune homme, il préféra ne rien dire, il regarda le sniper en sortant un chargeur.


"-Mets ça entre tes dents tu vas en avoir besoin vieux! A 0 je vais remettre ton os en place ok?!

C'est partit, 3!
2!"


L'infirmier ne finit pas le décompte préférant prendre le Marines de court, Collins devait ressentir une effroyable douleur, mais son os était de nouveau dans son corps. Matthew n'avait pas vraiment le matos nécessaire pour soigner convenablement le soldat, il banda son bras, récupéra des morceau de warthog pour confectionner une sorte d'atèle sommaire. Le soldat était un sniper, il avait le choix, suivre le groupe et le ralentir, ou essayer de couvrir l'avançée de ce dernier, mais chaque tir allait le faire souffrir...
Se relevant, le jeune soldat se tourna en direction de l'ODST attendant ses ordres....


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan Price
Black Rock Company, Fox
avatar

Nombre de messages : 48
Age : 21
Localisation : dans un merdier pas possible
Date d'inscription : 01/10/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil de combat DMR
Autre Compte :
Arme n°2 : Mitraillette SMG7

MessageSujet: Re: Conversion : Alerte à la bombe    Sam 24 Nov 2012 - 13:09

Dastan et moi étions en train de parler à la première classe, lorsqu'un marines vint vers nous et nous déclina son identité, il s'appelait matthew, et surtout, c'était un médecin! Le caporal lui fit un rapport détaillé de la situation, puis le médecin essaya de rafistoler comme il pouvait notre blessé. Evret lui dit de nous rejoindre et de laisser Jeff derrière après l'avoir soigné, car ce serait trop dangereux pour lui et que ça nous retarderait. On rejoignit Sam afin de se mettre en route vers le batiment, mais cette fois, on prendrait par les ruelles et les immeubles, pour être à couvert. Nous étions en train d'avancer assez rapidement, lorsque je vis une escouade rebelle dans la ruelle adjacente, je pris ma mitraillette, et je les criblère de balles incendiaires. Au moins, c'était ça en moins. Vers les 100 mètres, on rencontra deux marines qui était un peu à l'ouest, le caporal leur demanda de quel côté ils étaient, lorsque l'un des deux dit qu'ils s'étaient rebellés, à ces mots, je vis Evret leur tiré en leine poitrine pour l'un, et en pleine tête pour l'autre, des morceaux de cervelles sortit, se collant sur les murs et les objets aux alentours. Putain! On tire sur nos propres collègues, merde! Helskay a l'air d'être encore plus choqué que moi.

« On continue.

Il a tiré sur des collegues!

Je sais, moi aussi ça me choque, mais c'était nous ou eux, et puis, ce ne sera pas les derniers à mon avis. »

on se remit en route. Il y avait plein de cadavres dans les ruelles, et sans parler des immeubles qui sont devenus de véritables gruyères, et tout ça pour un fou. L'homme est tellement imbus de sa personne et arrogant, qu'il en oublie que ses semblables qui sont de la même chair et du même sang que lui, ce qui en fait une bête sauvage, qu'il ne cherche qu'à satisfaire son égo qui ne peut être satisfait, tel un trou noir qui absorbe tout ce qu'il trouve sans jamais s'arrêter. L'odeur de ces cadavres calcinés était immonde, il y avait des femmes, des enfants, et des hommes, tous mort par la main de nos collègues, aujourd'hui, cet évènement restera dans les mémoires, comme l'un des jours les plus sombres dans notre histoire. Je vis le batiment où notre bombe est amorcée, puis je vis 6 rebelles devant qui étaient en train de protéger l'entrée. Le nouveau toubib et moi firent feu, les 6 insurgés tombèrent calcinés par nos balles. On arriva devant la porte, et je dis à dastan:

« Caporal, ne serait-ce pas plus judicieux que l'on se divise et qu'on passe par la porte de secours avec Baxter, et que vous et Helskay prenez la porte de devant?

Moi je pense que ça peut être une bonne idée, comme ça on pourra prendre par surprise les insurgés et je pourrais aller plus vite à la bombe pour la désarmer, qu'en dîtes vous chef? »

Puis, je vis que le caporal réfléchir quand je vis venir de dérière lui, sortant d'un immeuble, une patrouille de 4 rebelles qui nous vis. Au momment où je commença à les viser, Sam tira aussitôt, et en tua 3 sur les 4, puis je m'occupa du dernier, il faudra faire plus attention la prochaine fois, si il y a une prochaine fois. Puis je me retourna vers Evret et attendit sa réponse.





Dernière édition par Alan Price le Ven 30 Nov 2012 - 17:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeff Collins
Marines, Forces Spéciales, 1ère Classe
avatar

Nombre de messages : 81
Age : 21
Localisation : Chercher les cadavres, vous me trouverez.
Humeur : Suremet défoncer.
Date d'inscription : 28/05/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil Sniper SRS99D AM / Silencieux
Autre Compte :
Arme n°2 : Pistolet M6C

MessageSujet: Re: Conversion : Alerte à la bombe    Dim 25 Nov 2012 - 15:51

J’avais failli avaler l’une des balles du chargeur lorsque le doc me remit ce qu’il restait de mon bras en place. La douleur et la sensation que cela produisit était horrible. J’ai senti l’os entier bouger dans mon bras, jusqu'à ce qu’il retouche enfin les os de mon poignet. La douleur était indéfinissable. Le doc sembla juger qu’une dose de morphine avant de se mettre au travail ne se fit pas nécessaire. Oubli qui se fit largement ressentir par la suite.

Après avoir frappé aux porte de la mort et mettre fait claquer celles-ci a la gueule, j’entendais simplement notre caporal en armure de choc prononcer des paroles qui influencèrent encore plus mon jugement envers les ODST. « On te laisse ici ».

Absolument hors de question.

Le doc avait eu la bonne idée de me faire une attelle sommaire avec ce qu’il restait du Warthog, me permettant de garder mon bras relativement en place jusqu'aux prochain check point médical. S’il en reste parmi TOUTES CES PUTAINS DE RUINES FUMANTES !!

Je réussi tant bien que mal à me relever en m’adossant a un des murs du bâtiment. Du monde allait commencer à converger par ici, vaut mieux pas que je sois dans le lot. La pluie et les nuages rendaient la visibilité relativement moindre. D’ici une petite heure, il fera nuit. La, je pourrai commencer à m’amuser. Je réussis à faire une bandoulière sommaire pour maintenir mon bras, mit mon fusil dans mon dos et me remit en route.

La rue était encore plus explosée qu’avant, les restes du Hog fumaient encore devant un cratère béant provoqué par l’impact du Jackhammer. Du sang, probablement le mien, parsemait la zone. Le centre de recrutement est à peu près à 300 mètre encore. Faut que je rattrape les autres.

Vais passer par les ruelles parallèles. Moins risquer. Celles-ci sont le dernier monument mortuaire à des piles de cadavres. La mort et les rats infestent les alentours. Mon couteau va surement s’avérer utile.

Coup de chance que je sois gaucher.

L’une de ces saloperies semble se prendre d’appétit pour mes rangers, après avoir remué le pied dans tout les sens, la bestiole finie par terre et écraser par ma rangers et mes 110 kilos. Y’a du monde plus loin. Je distingue une silhouette devant. A un lance roquette dans son dos. C’est le salopard qui m’a flingué le bras. L’homme me tourne le dos, fumant une clope, je peux sentir l’odeur du tabac d’ici, le vent me la renvoie. Je suis a environ 10 mètres de lui, la pluie couvre le bruis de mes pas. Aux 5 derniers mètres, je tape un sprint et lui enfonce mon poignard dans le dos jusqu'à la poignée.

Ça c’est pour mon bras connard.

L’homme s’écroule à terre, me permettant de tirer ma lame de son corps dans un bruit de glissement glauque. Plus que 150 mètres. Les autres doivent être devant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Poisse
Destinée
avatar

Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 01/02/2011

MessageSujet: Re: Conversion : Alerte à la bombe    Dim 25 Nov 2012 - 17:36

Alors que la première classe Jeff Collins reprenait son couteau, un groupe de rebelles qui étaient revenus pour trouver leur collègue au roquette remarquèrent le marines.

Ils ouvrirent le feu, forçant le sniper à se mettre à couvert. Jeff Collins tenta alors d'ouvrir le feu, lorsqu'il manqua sa cible, on ne change malheureusement pas de bras porteur comme ça. Pris par l’adrénaline du combat, la première classe tenta à nouveau de tirer sur le groupuscule rebelle, lorsque la morphine ne fit plus effet.
La douleur fut telle que Jeff Collins sombra dans les pommes et s'écroula sur le sol.

Les rebelles, remarquant la chute du marines, avancèrent avant d'observer le fait que l'homme n'était pas mort mais juste évanoui, et que son bras droit saignait. Les plus jeunes, dans la folie qui les entourait et faisant du soldat une icône de pourriture, urinaire sur le dos du soldat, avant que leur chef ne les réprimande en leur cognant dessus.
Regardant l'homme au sol, le caporal rebelle décida de capturer le sniper lorsqu'il remarqua les insignes des forces spéciales marines sur l'épaule du soldat.

C'est ainsi que Jeff Collins, première classe des forces spéciales du CSNU se retrouva transporté par pélican jusqu'à une destination inconnue. Il finit son séjour dans une vieille cellule crasseuse dont seul les rats trouvaient l'occupation amusante. Des liens en métal le bloquaient aux jambes et aux bras dont l'un n'avait d'ailleurs été que peu réparé.

L'odeur d'urine était donc très forte dans la cellule, en partie à cause des gestes rebelles, en partie à cause de la propre urine du soldat, libérée pendant son sommeil...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dastan Evret
ODST, Caporal
avatar

Nombre de messages : 53
Age : 28
Date d'inscription : 01/07/2010

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusiel Sniper : SRS99D-S2 AM.
Autre Compte :
Arme n°2 : Carabine MA5K

MessageSujet: Re: Conversion : Alerte à la bombe    Jeu 29 Nov 2012 - 11:16

[ Sa serait bien d'arrêter de faire un peu nimporte quoi la sa donne l'impression que tout le monde fait sont petit rp dans son coin Alan tu me demande des choses et après tu y répond toi même ... merci de modifier ça , y a aucune relations logique entre nos rp ... ( je posterais quand sa sera fait ) ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Disciplin Intendant
SuperIntendant
avatar

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 08/03/2012

MessageSujet: Re: Conversion : Alerte à la bombe    Dim 2 Déc 2012 - 10:31

A l'avenir, [cher] Monsieur Evret, veuillez passer par les messages privés pour vous adresser à vos collègues de Rp merci.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Providence
Destinée
avatar

Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 20/06/2012

MessageSujet: Re: Conversion : Alerte à la bombe    Dim 2 Déc 2012 - 18:44

Le groupe de marines entra finalement dans le fameux bâtiment qui renfermait la bombe. Ils affrontèrent des rebelles présents pour garder la zone mais purent finalement accéder à la chambre qui renfermait leur objectif.

La bombe clignotait doucement alors que les marines désamorçait l'engin. Un groupe de rebelle arriva, et engagea le combat, il ne fut pas facile de désamorcer l'explosif sous le feu ennemi, mais au bout de quelques minutes, alors que le calme retombait dans la salle, la bombe émit un dernier clignotement, elle était enfin neutralisée...

Les marines soufflèrent alors que de nouveaux ordres apparaissaient sur leurs transpondeurs : ils devaient prêter main forte aux autres combattants près du siège, celui-ci était assailli !!!



A partir de maintenant, vous posterez sur le sujet conversion : partie 1. A vous de choisir quel groupe de loyaliste vous souhaité rejoindre pour combattre les forces rebelles, à moins que vous ne vouliez combattre en solo, c'est vous qui voyez !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Conversion : Alerte à la bombe    

Revenir en haut Aller en bas
 
Conversion : Alerte à la bombe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alerte a la bombe
» Alerte à la bombe sur AF1504 le 01/02/07
» Schema camouflage petit buisson pour futur conversion
» Kuraq Saurus - Speedy - Conversion et Peinture
» (peinture) problèmes avec vernis en bombe GW

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Halo Fight :: Espace contrôlé par le CSNU. :: 
La Terre
 :: Ville de Washington.
-
Sauter vers: