Forum Rpg sur l'univers d'Halo
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une mort pour nous unir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vanyr Dan
Rebelles, Membre du conseil
avatar

Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 24/09/2010

Feuille de personnage
Arme n°1 : Pistolet M6D
Autre Compte :
Arme n°2 : Couteau

MessageSujet: Une mort pour nous unir.   Mar 27 Nov 2012 - 19:49

" Ceux qui n'ont pas compris le passé.
Ceux qui n'ont pas compris le passé de l'humanité en général.
Ceux qui n'ont pas compris leur propre passé en particuliers.
Ceux la sont condamnés a le reproduire."


Tels furent les mots gravés à jamais sur le cercueil du défunt Daru Kol, Lieutenant-Colonel de renom, héros de guerre sur Harvest, une histoire qui s'inscrit elle même dans les livres d'histoires tant son passé est directement lié à l'histoire du CSNU et ses rebonds.

Plusieurs de ses fils étaient présent pour la dernière cérémonie à son hommage, Ryan Kol, suivant le chemin le plus carré de son père en servant au sein des Forces Spéciales du SRN. Son aspect rebelle incarné par son tueur et fils Jérémy Kol, un activiste rebelle tentant de faire revivre la Brigade Des Loups. Et enfin son passé de d'économiste et requin de la finance Vanyr Kol -Dan nom empruntée de sa mère.-

Jérémy s'approcha, durant le moment le plus solennel, de Ryan et lui susurra à l'oreille:

"Nous n'avions pour eux aucune haine.

Ils faisaient métier de loups comme nous faisions métier d'hommes.

Ils étaient créatures de Dieu.

Comme nous.

Ils étaient nés prédateurs.

Comme l'homme.

Mais ils étaient restés prédateurs, alors que l'homme était devenu destructeur."


Le coeur de Ryan battait la chamade, son sang s'était réchauffé et ses poings serrés. Mais il ne fît rien par respect pour son père, Miller était pour lui le seul responsable de cette tragédie, Miller... Un sacré fils de pute.... Daru l'avait chercher du fin fond de son alcoolisme en avait fait un ami, avait vécut des choses avec lui, l'avait promu... Et désormais il avait délaisser son héritage comme il crache sur sa tombe en ne venant pas accompagner Kol dans sa dernière demeure.
Le seul plus silencieux, plus respectueux, c'était Vanyr, le dernier né de la grande famille Kol... Ses yeux étaient bouillant de rage et sa haine ne faisait que grandir.

La cérémonie terminée, les trois frères -par l'initiative de Vanyr- se réunirent dans une ruelle non loin de l'église et celui-ci pris la parole.

"Bon... C'est pas un secret, Ryan était le préféré, Papa te lègue tout son Empire. Sauf que... Je ne pense pas me tromper, en disant que nous tous ici voulions pour diverses raisons venger sa mort même si certains sont directement responsable. J'ai un plan... Un gros plan... Mais il me faut le contrôle total de Kol Industries et votre consentement aveugle pour m’obéir."

Les deux autres frères se regardèrent et incitèrent au cadet de poursuivre.

"Nous sommes tous fichés par le SRN pour nos gênes... Le programme Spartan-I de notre père nous à déteins dessus, nous avons des capacités... Un seul Kol à pût changer le monde... Alors imaginer trois ! Ryan pourrait s'infiltrer au sein du SRN, nous donner une longueur d'avance en terme de renseignement et militairement parlant. Toi, Jérémy, tu es capable de réunir les foules et préparer une armée... Et moi, je manipule les chiffres, les armes, et les subterfuges. Ensemble nous pourrions poursuivre l'oeuvre de notre père dans son premier objectif noble. Je vous demande juste votre confiance..."


Les deux autres frères hochèrent la tête.

]b]"Ok annonce ton plan!" [/b]



(To be continued)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanyr Dan
Rebelles, Membre du conseil
avatar

Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 24/09/2010

Feuille de personnage
Arme n°1 : Pistolet M6D
Autre Compte :
Arme n°2 : Couteau

MessageSujet: Re: Une mort pour nous unir.   Ven 30 Nov 2012 - 0:13

Sydney -- Place Boursière (Deux semaines avant l'entrée de Vanyr chez les Rebelles.)

Quoi de plus beau que le symbole même de la puissance du capitalisme clairement affiché. Un gigantesque Dollar entouré d'étoiles devant une gigantesque tour coulé dans l'or et le béton des puissances de L'UNSC.
Certains touristes s'y agglutiennent de temps à autres devant le symbole de la puissance financière de l'ancienne Organisation des nations Unies.

Mais c'est vous. Vous petite secrétaire accablée par votre patron, vous petit "technicien de surface" croulant sous le travail pénible et constant, vous agent de sécurité snobé par des "requins" aux dents si longues que le service général est obligé d'appeler, jour après jour des carreleurs. Tout cela, n'est qu'un entassement des erreurs communes du monde. Il n'y a pas d'Américains, pas de Russes, pas d'Européen, il n'y a que le monde ! Le Monde tel qu'il est. Violent, sale, destructeur, nuisible, ce n'est qu'une gigantesque farce qui sera sous peu remis dans l'ordre.

Et c'est cette même secrétaire au 8eme étage qui sortit un UZI avant de faire feu de manière totalement aléatoire dans son bureau, où elle côtoie ses collègues depuis des années, qu'elle avait préméditée son acte. Alors qu'elle connait Samuel juste à côté de son téléphone, père de famille marié trois enfants, abattu d'une cartouche en pleine tête délaissant son contenu sur le sol dans son intégralité.

C'est ce même "Technicien de surface" qui n'ayant pourtant jamais fait Polytechnique est nommé technicien comme pour lui rappeler la merde et le dégoût qu'il inspira à touts ces gens les "autres" les têtes pensantes, les riches ! Ceux qui salissent le travail de cet homme alors qu'ils sont parfaitement conscient que le couloir est mouillé mais qu'ils marchent au milieu alors qu'ils pourraient être sur le côté. Quelle est la réaction de ce pauvre homme? Travaillant dans le même immeuble que la pauvre secrétaire? Il fit exploser son chariot de ménage... Ce que ne savaient pas ces pauvres victimes, c'est que le "Technicien" était un homme motivé pour l'apprentissage qui conçu une bombe avec de simples produits ménagers, déclenchant un incendie au 4eme étage.

C'est le même agent de sécurité snobé par ses semblables qui décida de se faire remarquer en prenant le micro donnant sur touts les étages, un magnifique discours prononcé avec l'intonation qui devait être.

"Je parle au nom de notre chef, c'est un roi du subterfuge, des illusions et de la comédie. D'où sont nom, le Comédien. Les évènements qui vont suivre dans la banque, découle directement de sa volonté et de notre réseau naissant. Vous y êtes tous les bienvenues, vous les autres, ceux qui sont oubliés de la politique et de la finance. Vous n’êtes pas votre travail, vous n’êtes pas votre compte en banque, vous n’êtes pas votre voiture, vous n’êtes pas votre portefeuille, ni votre putain de treillis, vous êtes la merde de ce monde prête à servir à tout. C’est seulement quand on a tout perdu qu’on est libre de faire tout ce qu’on veut. Rejoignez-nous. Nous corrigerons les déséquilibres de la civilisations humaines, et nous commençons aujourd'hui."

Les alertes sont données, les sapeurs-pompiers sont mobilisés pour gérer l'incendie, mais les règles de la civilisation moderne les empêchent d’intervenir à cause de la forcenée du 8eme étage, laissant le feu s'étendre et devenir une bête avide de combustible et tuant des innocents par la faute d'une administration défaillante.

"Nous sommes ce que vous appelez des terroristes, nous sommes, vos libérateurs. Nous somme La..."

Otö Vanrich était un homme ordinaire, et il était devenu extraordinaire! C'était le technicien de surface qui avait fais exploser une bombe en pleine banque centrale, mais la partie la plus savante aller se dérouler. Nul ne prendrait au sérieux un groupe d'intégriste, non bien sûr! Il fallait frapper encore plus fort, les hauts-parleurs résonnèrent de nouveau dans l'immeuble.

"Aujourd'hui! L'un des nôtres va vous montrez ce qu'est le sacrifice! Le sacrifice est une notion que notre civilisation à enfouie au profit de l’égoïsme qui lui est propre. Nous nous efforçons de survivre quitte à tuer d'autres! Nous spéculons à la bourse sur l'eau potable! Et donc sur la vie! Voyez ! Cet homme va se sacrifier pour vous prouvez que notre détermination, notre force, et notre foi est bien réelle est à prendre tout à fait au sérieux!"

Le technicien de surface avait enfiler un masque rond et jaune formant un "smiley" symbole américain s'il en est. Puis devant une foule massée sur le parvis du bâtiment il se jeta par la fenêtre et les autorités ne comprirent que trop tard ce qui aller se produire. Il avait ôter sa chemise, montrant nettement la ceinture d'explosif autour de lui, dans sa longue chute libre il resta silencieux et s'amuser de voir la populace s'agiter, puis il pressa le bouton à quelques mètres du sol générant une importante explosion aux yeux des médias, du monde entier.
La secrétaire elle avait décider d'aller de l'avant et de ne pas attendre que la mort vienne la chercher, elle mis son briquet près d'un détecteur de fumée laissant les SPrinklers déverser une quantité d'eau phénoménale et gâchant la visibilité.

De même, la fibre optique, les antennes relais et autres ustensiles boursiers n'était toujours pas coupés.

Les dispositifs étaient en place, l'outil de répression des puissances mondial était même présent prouvant ainsi l'importance du coup porté à L'UNSC et ses pays adhérents. Il était temps d'en finir avec cette petite banque, le plan avait fonctionner et il était temps de passer à la seconde partie de la première étape.

Les hauts-parleurs se remirent à grésiller, un concerto de cliquetis numérisés et de grincement strident à la connotation de destruction.

"Il est temps pour nous, de partir. L'attaque de cette banque n'était qu'un avertissement, une diversion pour vos chefs d'états se croyant à l'abri de touts dangers. Le Monde va voir son équilibre se rétablir, et vous serez les seigneurs de vos villes ! Combattez l'absolutisme de vos hégémonie, vos empires sont vains, faibles, fragiles, impuissants face à notre puissance. Si vous n'êtes pas avec nous, vous serez alors contre nous."

Comme pour marquer la fin de l'acte de ce fameux "Comédien" l'agent de sécurité tout en laissant soin de laisser son pouce appuyer sur le bouton afin que tout le monde entende cette balle entrer dans son crâne.
Il était temps aussi d'achever la diversion qui avait permis tant de chose au 8eme étage...
La secrétaire décida de lâcher une longue rafale espérant que la porte fragile et les murs tendres se fendent sous les impacts et que les ogives mortelles pénètrent la chaire tendre des équipes d'intervention.
Une ultime ogive se laissa tentée par la chaleur de la bouche de la secrétaire rentrant peu de temps après dans son cerveau.

Il n'y aurait aucun survivants à interroger. Tout comme personne n'avait encore vu la réalité du butin dérobé.
En effet, ces attaques n'étaient pas gratuites elles étaient de simple diversion afin qu'une équipe de traders s'empare d'une série de code de serveur banquaire, transférer simplement par téléphone cellulaire à une personne située dehors. Puis ils périrent dans l'incendie créer.

Alors que la débandade bat son plein, que l'incompétence et l'inadaptation des forces de l'ordres, de sécurité et de secours réalise la dernière diversion, les écrans de télévisions du monde entier interrompent leur reportage exclusif de la banque pour un autre.

"Flash Spécial: Suite à l'attentat de la place financière de Sydney, la bourse de Wall Street connais une crise boursière grave au niveau Terrien. En effet, via des listes de comptes de gros industriels tels que "Dassaut" "GTIA" "MBDA" et d'autres entreprises comme "BMW" d'autres entreprise minières, agricoles ont vu leurs actions chutées suite à la modification de leurs actions sur des emprunts dangereux, des placements hasardeux et autres placement frauduleux. De ce fait, les prix des matières premières, des armements et de l’aéronautique, principale élément d’exportation de l'UNSC. La fraude en relation direct avec l'attaque de la place boursière de Sydney sera prouvée et avérée dans la semaine afin que des protocoles puissent être mis en place dans les prochaines semaines et remettre le cours de l'économie dans sa norme. Plusieurs manifestations dans plusieurs pays ont déjà vu le jour contre le système monétaire actuel qualifié de "défaillant et obsolète" en effet la question ce pose de savoir comment une telle chose est possible si facilement? Seul grande épargnée de cette fraude, Kol Industries qui protège ses données boursières et financière par un serveur privée et entretenu créant plusieurs centaines d'emplois. La place boursière de Sydney s'oriente vers l'industrie aérospatiale et militaire afin de réparer le préjudice et consolider le système de sécurité global."

Si les données avaient étaient transférées dans l'heure, il était sûr que l'homme détenteur du portable qui avait trafiquer les actions boursières était encore dans la foule ou tout prêt d'ici...

Tellement proche que Jérémy Kol décida ne pas bouger, il était parfaitement bien déguiser en force d'intervention -déguisement fournit par son très cher frère Ryan- il pourrait s'échapper par la grande porte sans même être interpeller, il avait mobiliser les meilleurs hommes de feu son père Daru. Des loyalistes de la Brigade des Loups prêt à mourir pour leurs idéaux. La première phase du plan avait fonctionner à merveille. La deuxième ne s'annonçait que plus folklorique ! Et à la manière de leur père, le subterfuge et la diversion étaient leurs armes, et ils avaient pris le soin de se cacher derrière un personne, Daru était le Loup eux ils étaient le Comédien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanyr Dan
Rebelles, Membre du conseil
avatar

Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 24/09/2010

Feuille de personnage
Arme n°1 : Pistolet M6D
Autre Compte :
Arme n°2 : Couteau

MessageSujet: Re: Une mort pour nous unir.   Ven 30 Nov 2012 - 10:27

Il arrive un moment où tout bascule. Où, toutes les règles deviennent des entraves, où les institutions que l'on défend sont en fait celles contre lesquelles nous luttions. Il arrive que nos amis deviennent ennemis. C'était ce sentiment qui agitait Ryan Kol, membre éminent des Forces Spéciales du SRN.
Il était en ce moment même au sein du studio Télévision de Sydney au même moment où il avait entendu parler de l'attaque de la banque. Il était ici pour l'escorte d'un haut dignitaire politique -mouillé dans le milieu de la Défense- et il était encore hésitant quand à la suite des évènements. Conformément au protocole il avait suivit comme un caniche son maître jusqu'à l'estrade où devait se dérouler sa conférence de presse, où mensonges seraient encore prononcés.

Vanyr Dan -Ou Kol- était lui présent dans l'assemblée, la finance aéro-militaire le touchant de près il était normal de le voir dans son plus bel apparat pour suivre avec attention la conférence de mensonge écrite de toute pièce par Miller pour rassurer la populace du cours de la guerre.
Jérémy Kol, lui, était parfait dans son rôle de gestion en régie, il aurait était dommage que ses talents ne soient pas mis à contribution.
Le député apparût sur les écrans et sur l'estrade collé de près par Ryan.
Il tordit légèrement le micro et commença.
Voyant l'action de Ryan tardée, Vanyr lui lança un regard froid et menaçant, le même que celui de son père, un regard qui intime l'obéissance et la crainte.

"Mesdames et messieurs, nous sommes ici pour le rapport mensuel de la guerre qui nous oppose à une race extra-terrestre, nous commencerons donc par nos grandes victoires du mois. Tout d'abord..."

Des cris fusèrent à la vue du pistolet automatique posé sur le crâne du député, Ryan avait enfin agit et agita la main pour que la régie voit la scène. Alors que l'assemblée voulait s’échappée, une horde de soldat et leurs masques en forme de "Smiley" apparut bloquant les issues.
Les écrans placés dans la salle diffusèrent une vidéo montrant l'ancien logo de la brigade des loups, un homme apparût casqué, ce même casque qui avait fait frémir de peur des soldats, des civils, des politiques.

"Terre brûlée, décharnée, calcinée, assoiffée, polluée, négligée... Et j'en passe et pourtant, il existe un mal bien plus impitoyable au sein même de cette perle fendue. Un mal millénaire que nous seuls pouvons annihiler. Ce mal c'est l'homme, sa corruption, son pouvoir, son comportement. Voyez les, retranchés dans leurs bastions décidez du sort de l'humanité! Voyez leur soif de pouvoir les aveugler et commettre les pires erreurs! Que ce passe t-il pour que l'on puisse laisser en place des tortionnaires, des tyrans, et des profiteurs tirer sur les ficelles du monde, envoyez nos fils à la mort par des décisions prises en quelques minutes? Comment et de quel droit peut on juger un homme inapte ou apte à réaliser le métier qui est le seul renfort à sa vie macabre?! Comment peut on enlever des enfants pour en faire des soldats?! Quel monde est ce dont? Qui peut se le permettre?! Voyez mes frères! Il me sous-estime de nouveau, et ils ont paieront le prix! Leur aveuglement, leur à empêcher de prévoir mon retour et mon apogée! C'est des cendres que nous tirerons notre salut, c'est de l'ancienneté et de la désuétude que nous créons un puissant empire! La légion est en marche, et ni leurs hommes, ni les canons ne nous arrêterons, nous sommes le représentant direct du peuple. Il suffit de parler de crise économique, politique, sociale, militaire. Il est temps de régler définitivement le compte de ces mots dépourvus de sens pour notre époque. Il est temps de faire sonner les tocsins, de faire vibrer les tambours, d'assombrir le ciel de nos navires, de faire bouillir les peuples vers leur liberté! Ils ont une armée?! Nous avons des milliards de citoyen avide de justice et d'égalité derrière nous! Il est temps d'abolir les privilèges de ces êtres infects! Réveillez-vous! Souvenez-vous des enseignements du passé! Levez-vous soldats de la liberté! Marchez vers l'infamie et supprimer là!

Leur pire erreur est de me sous-estimer! Je suis de retour, certains en pâtiront plus que d'autres, mais une chose est sûre... Le peuple obtiendra raison, et les lâches traîtres et manipulateurs, les tyrans, les auto-proclamés. Ceux-ci je peux vous le garantir, auront leurs dépouilles exposés pour que le peuple voit que même à l'intérieur de leur corps, la pourriture règne. Je les plains ces imbéciles qui ont crût que je m'étais laisse battre! Je les plains ces idiots qui avaient crût s'être débarrassé de moi! Et je les plains ces ânes qui ont crût qu'en dénigrant mon image ils m'auraient fait taire! Je plains de façon général ceux qui ont contribué à mon départ, mais à l'heure du jugement dernier! Que diront ils?! Que feront ils lorsqu'ils seront confrontés à leur propre lâcheté? Je vous le dis, ces hommes pourriront d'eux même! Ils implorent notre pardon! Et entendez les geindre! Entendez les pleurez! Entendez les hurler à notre venue! Ce que je vous apporte n'est pas la vérité, ce que je vous apporte c'est le moyen pour y accéder, car soyez en sûr. Elle éclatera, et ces "hommes" qui nous prennent de haut, qui possède un ego surdimmensionné, qui pense obtenir de droit tout ce qu'ils veulent sans avoir les compétences. Ceux là, se retrouveront dans les fosses communes ont l'on verra marquer "ci-gît de sombres idiots". Le trop plein de confiance en eux va tout simplement être leur faille, nous l'exploiterons et nous la détruirons! Victoire pour le peuple! Révoltez-vous! Confondez nos ennemis! Abattez les! Ils ne méritent même pas leurs places parmi nous
Acceptez-vous la démission de tous ces incompétents?! Acceptez vous la démission de Miller!!"


La tension était tombée dans la pièce, les caméras continuent de filmer la vidéo de malheur.

"On vous à procurez une fausse idole ! Miller ! Pour vous empêcher de mettre en pièce cette Union planétaire corrompue ! Nous reprenons la Terre aux corrompus ! Aux riches, a ceux qui nous oppriment depuis des siècles avec une vieille fable sur l'égalité des chances ! Et nous vous la rendrons à vous, le peuple ! Le sang sera versé, les riches arrachés de leurs nids d'or, les butins seront partagés ! Soyez en sûr... Vous serez... Les riches de ce futur monde !"

Les écrans s'éteignirent laissant une vague de silence emplir la salle de conférence, pour briser ce silence Ryan fit feu sur le député qui se retrouva sur le sol. Dans cette panique où tout devient flou, Ryan sentit une vive douleur abdominale et porta sa main à son ventre pour voir du sang coulé. Il regarda en face de lui et vit la légère fumée du canon de l'arme de Vanyr. Ryan en avait terminée de sa mission...

Les armes furent jetés sur le sol et les portes s'ouvrirent laissant les spectateurs rejoindrent la place devant les bâtiments du studio, il était impossible de confondre les malfaiteurs dans cette foule.
Jérémy lui avait rejoins Vanyr et chuchota quelques mots tandis que -comme le reste de la foule- ils étaient cueillis dans le dispositif policier.

"Comment est mort Ryan?! Bordel ça devais pas se passer comme ça!"

Vanyr ne répondit rien, puis il tourna légèrement la tête et poursuivis.

"Un homme avait une petite arme de poing dans la foule et à fais feu après la mort du député. Je n'ai rien pût faire, il connaissait les risques..."

Vanyr joue une jeu dangereux, jouer sur deux tableau ça finis toujours mal... Même pour feu son père, cela lui avait brûler les ailes
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanyr Dan
Rebelles, Membre du conseil
avatar

Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 24/09/2010

Feuille de personnage
Arme n°1 : Pistolet M6D
Autre Compte :
Arme n°2 : Couteau

MessageSujet: Re: Une mort pour nous unir.   Mar 4 Déc 2012 - 20:28

"Parfois nous gagnons, et d'autres fois... Nous apprenons."

Cette phrase résonnait encore dans la tête de Vanyr, une phrase lourde de sens dans ces moments. Daru était un grand stratège et chacun de ses mots n'était jamais choisit et prononcer au hasard. Son fils avait sût tirer profit de son enseignement et de ses capacités. Kol était un héros de guerre... Un héros de la rébellion, mais il était rester dans le coeur des soldats mais le temps rattrape son image de grand guerrier et peu à peu l'image s'estompe. Cette vision était horrifiante pour Vanyr, son père avait tellement fait avec la compagnie Bravo, toute la Brigade des Loups qui avait fait trembler tant de nations.

Non, tout cela ne pouvait durer et Miller était persuadé pouvoir effacer l'image de l'ancien Directeur du SRN celui qui avait transformer le service et qui est ce qu'il grâce à Kol. Il fallait réveiller et stimuler la mémoire collective et cela devait passer par un symbole fort.
Tout le monde était en place, des anciens et nouveaux soldats de la brigade des loups étaient tous armés et parés aux ordres du plan, ce ne serait qu'une partie de plaisir. Le grand défaut de Miller c'est d'être trop sûr de lui, trop sûr de son entourage et de sa force, et aujourd'hui il aller en payer le prix.

L'entrepôt français du SRN était situé dans une banlieue Parisienne, il n'était qu'un petit complexe mal défendu n'abritant guère de documents ou objets à haute valeur stratégique. Vanyr contrairement à son père, avait décider que sa nouvelle brigade des loups serait plus violente et se verrait l’obligation de tuée.
Le petit groupe était vêtu comme au temps zéro de la brigade, une épaisse combinaison de combat et une cagoule d'intervention à monocle nocturne ne laissant voir qu'un oeil rouge et perçant dans la nuit.
C'est ainsi que le pauvre garde de la guérite fût surprise par une horde de ces yeux rouges menaçants, la vie le quitta quelques instants après.
Après avoir pris le contrôle sans difficultés de la salle de contrôle, un petit génie de l'informatique s'attela à sa nouvelle tâche tandis qu'un groupe armé le protège, un autre part au coeur des documents et pièces entreposés et après quelques minutes de recherche ils la trouvèrent.

Elle.

La caisse était noire et était solidement scellée et il y était écrit "Brigade des Loups" ce modèle devait avoir une dizaine d'année et abrite un trésor de la rébellion, toute une icône !

Tandis que l'équipe se met à tenter une ouverture, Vanyr saisit son arme et fît feu précipitamment dans la jambe de Jérémy, son frère, celui-ci se retrouva au sol dans un gémissement.

"Voyons Jérémy?! Tu ne croyais pas que Ryan était mort par accident? Il n'avait pas la force de caractère nécessaire pour continuer, il serait retourner pleurer dans les bottes à Miller ! Et toi Jérémy... Oh toi... Tu as tuer notre père. Et tu avais prévu de me tuer à mon tour, quel dommage d'en être ici. Mais avant de te tuer je vais te faire une faveur ! Je vais te raconter l'avenir mon frère ! Un million d'âme brûlerons dans un buchet ardent, et tous penserons que le SRN n'a rien fait, que le CSNU les as trompés ! Je frapperai encore plus fort que notre père ! Ils sont persuadés de la mort du Loup ! Alors ressuscitons le !"

Le coffre céda et dévoila son contenu, un objet enfoui du passé, un symbole pour toute une génération. Elle était là... L'armure mythique. Celle aperçu la première fois sur Onyx, puis à bord d'un cargo Phoenix, sur l'Ecole de la Navy meurtrie, et dans bien d'autres endroits. L'armure de la Brigade des Loups était ici et en la mettant un symbole renaîtrait de ses cendres.

"Tu vois mon frère. Mon plan est parfaitement échafauder, et bientôt. Nous frapperons. Mais toi... Tu meurs."

Un dernier coup de feu déchira le silence et l'obscurité, comme le cri d'un loup en l'honneur de la Lune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une mort pour nous unir.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une mort pour nous unir.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour nous aider à ce que la liste reste d'actualité !
» Les plans secrets des chats pour nous nuire !
» Fil pour nous insulter
» De la grande musique pour nous les gnomes
» Pour ou contre la peine de mort ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Halo Fight :: Vos créations :: Flood Rp :: Fan-Fic-
Sauter vers: