Forum Rpg sur l'univers d'Halo
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Horreur & Damnation! - Premier étage de la station

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Providence
Destinée
avatar

Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 20/06/2012

MessageSujet: Horreur & Damnation! - Premier étage de la station   Lun 21 Jan 2013 - 17:18

Les vaisseaux se posèrent assez rapidement, laissant les soldats sortirent et pénétrer dans la station.

Les spartans au niveau des zones de livraisons, les marines dans la baie de chargement des vaisseaux. A leur arrivée, il n'y eut que le silence qui les accueillit.

Le courant était coupé, ainsi que la ventilation. Le noir était présent dans la station. Summers donna alors à tous ses hommes les plans de la station, ainsi qu'aux spartans.

Spoiler:
 

Tous sentaient leur gorge se nouer alors qu'ils sentaient que la station cachait peu de présence alliée...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Virgil Summers
Marines, Forces Spéciales, Capitaine
avatar

Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 02/07/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : DMR
Autre Compte : Alik 'Azuri
Arme n°2 : Pistolet M6D/Couteau de combat

MessageSujet: Re: Horreur & Damnation! - Premier étage de la station   Lun 21 Jan 2013 - 17:50

Une fois le pélican posé, les marines se déployèrent de manière assez organisée, alors que les BRC sortaient comme des cow boys. Furieux, Summers leur fit signe de venir et leur intima de rester calme, s'ils ne voulaient pas que leur solde ne saute.

La rousse sembla bouillonner intérieurement mais Summers ricana, il aurait bien voulu la voir tenter de coucher un marines des forces spéciales alors qu'il y avait trois autres membres des FS plus les autres marines et BRC.

Tina resta dans le pélican et s'enferma dedans, les prévenants en cas d'attaque. Ils avancèrent et quittèrent la zone d'embarquement, et empruntèrent un long couloir, là encore, il n'y avait que le silence.
Passer ce corridor, ils tombèrent sur la salle de décontamination, et tombèrent sur une scène assez... Déconcertante.

Spoiler:
 

<< Bordel, c'est quoi ça ? >>

Les marines se positionnèrent en couverture alors que l'adjudant avançait vers le cadavre. Il commença à le fouiller, le retournant et révélant son torse aux autres. Celui-ci était ouvert, au niveau de la poitrine, et semblait avoir littéralement explosé. Summers attrapa la plaque IFF du cadavre et déclara après inspection.

<< Capitaine Kin Dotcom. Ex-membre des ODST, enfin il l'était jusqu'à ce que son torse... Explose... On dirait que quelque chose lui a ouvert la poitrine pour s'y faufiler, et en est finalement ressorti, emportant avec lui le coeur, les poumons, et un peu des intestins. Surveilles les angles morts, on sait pas à quoi on a affaire, ça peut être un skirmisher affamé ou un autre rapaces de mon cul. On continue. >>

Summers entendit certains marines déglutirent alors qu'ils continuaient leur route abandonnant le cadavre. Ils arrivèrent dans la salle principale après la zone de décontamination, et observèrent une salle encore vide. Soudain, alors qu'ils vérifiaient les recoins de la salle, un violent cri se fit entendre venant des toilettes.

<< AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHH
- On bouge! GO GO GO ! >>

Ils se précipitèrent vers la source du bruit, et tombèrent sur une salle à nouveau vide, enfin... Vide de présence...

Spoiler:
 

Le corps, s'il aurait dut en avoir un, avait disparu, ne laissant que du sang derrière lui, et avait semble-t-il été trainé contre les glaces pour finalement passer... Par le toit.

Inspectant le plafond, Summers ordonna à Kelrod de regarder en haut alors que Hordika et Hicks lui faisaient la courte échelle. Il déclara qu'il n'y avait rien à signaler et redescendit. Lorsqu'ils quittèrent la salle, et qu'ils revinrent dans la zone principale, ils tombèrent face à un spectacle, horrifiant.
La salle entière était maintenant tapissée de sang. Aucun cadavre, juste du sang à foison. Les mots "horreur" et "damnation" étaient écrits à la va vite à l'aide de sang, ce qui ne renforçait pas les pensées positives.

Certains brc tremblaient dans leur combinaison et un autre marines commença à lâcher des "oh mon dieu". Summers passa sa main sur son épaule, et déclara alors :

<< On fait vraiment gaffe les gars, je sais pas ce qu'il se passe ici, mais c'est pas sympa. surveillez vos potes, et faites gaffes aux angles morts et aux recoins sombres. Possibilité de camouflage optique. On continue. Hicks, Kelrod, vous prenez la tête, Dinozo, vous fermez la marche. >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Hordika
ODST, Sergent
avatar

Nombre de messages : 250
Localisation : Probablement dans l'espace ...
Humeur : d'humeur a sauter depuis l'espace.
Date d'inscription : 10/06/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Mitraillette SMG 7S
Autre Compte : Rell 'Ikiha
Arme n°2 : Pistolet M6C

MessageSujet: Re: Horreur & Damnation! - Premier étage de la station   Lun 21 Jan 2013 - 19:49

Ed étouffa un juron en regardant le sol devant lui. Il avait les mains gelés, et sa combinaison pressurisé ne filtrait évidement pas pour laisser la chaleur s'y introduire. Si ce pélican pouvais arriver plus vite au moins ... Plus vite ils seraient a bords de la station, plus vite ils pourraient soit se battre si combat il devait y avoir, plus vite ils déclareraient que c'était une simple panne de courant idiote, comme ça pouvais parfois ( mais très rarement ) être le cas. Et surtout, plus vite ils pourraient retirer ces combinaisons. Si Sorince les trouvait étouffantes, Ed lui les trouvait juste glacial, mais avait le bon goût de n'en pas faire part a tout le pélican. L'engin s'ébranla brusquement, signe qu'il était arrivé a bon port. Suivant ses congénère, Edward se mis en formation a la suite des autres marines en étudiant le site. Un BRC passa en le bousculant, et le première classe retint un sourire en voyant que l'adjudant summers n'appréciait visiblement pas plus que lui le désordre occasionné. C'est donc en rang deux par deux et en se tenant la main que la bande de joyeux petits soldats et de grands méchants cow-boys s'engagea dans le couloir en veillant a ne pas tomber bêtement dans une embuscade. L'idée que des covenants puissent s'infiltrer dans une station de cette manière paru soudain un brin totalement incongrue a Ed. Après tout, cet endroit n'était ni plus ni moins qu'un énorme vaisseau prévu pour rester dans l'espace pour un temps logiquement déterminé, mais l'ensemble de la station pouvait faire ... quoi, une quarantaine voir cinquantaine de kilomètres carrés, répartis sur quelques étages. La ville de pandémonium avait été réduite en cendres en quelques secondes par une seule bombe, quel besoin d'envoyer des troupes sur cette station? Et sans que personne n'ai le temps d'envoyer de message? Cette histoire était vraiment trop louche pour n'être qu'une simple bataille de plus contre les covenants. Ou alors ils avaient changé leur méthode de chasse.

A propos de méthode de chasse, l'arrivé dans le corridor en rajouta une au répertoire de Ed en ce qui concernait les possibilités d'attaques des écorcheurs : faire éclater la poitrine d'un homme. Vu la forme des côtes qui ressortait, c'était la seule solution possible, elles n'auraient pas été aussi joliment pointés vers le ciel sans ça. Marchant dans le sang en veillant a ne laisser aucun angle mort, l'ancien ODST s'arrêta et regarda un morceau de côte, a terre, passé sous le grillage qui tenait lieu de sol. Projeté jusqu'ici? étrange.

Capitaine Kin Dotcom. Ex-membre des ODST, enfin il l'était jusqu'à ce que son torse... Explose... On dirait que quelque chose lui a ouvert la poitrine pour s'y faufiler, et en est finalement ressorti, emportant avec lui le coeur, les poumons, et un peu des intestins. Surveilles les angles morts, on sait pas à quoi on a affaire, ça peut être un skirmisher affamé ou un autre rapaces de mon cul. On continue.

Bien sur, un rapace. Qui se serait faufilé dans la gorge pour lui faire sauter le thorax. Et qui l'aurais fait sauter comme ça. A croire que les covenants n'avaient rien d'autre a faire que de mutiler les cadavres. Remarque, la possibilité qu'on l'ai bouloté ( la probabilité la plus forte en fait ) n'était pas a exclure, mais l'ouverture du corps était particulière quand même. Le marine se remis dans le rang, en marche parmi les hommes et femmes présents. Ils avaient beau porter des casques, on voyait parfaitement qu'un climat de peur s'était installé dans les rangs humains. Deux ou trois bavardages à la fin du groupe, mais sinon un silence de mort régnait dans la station, juste interrompu par la marche lente et régulière des soldats. Une nouvelle salle, vide de tout cadavre cette fois, mais toujours ce silence de plus en plus oppressant.

AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHH
- On bouge! GO GO GO !

Pas vraiment besoin de cet ordre pour que le groupe se mette en mouvement, quoi qu'il en canalisa peut être la direction afin d'éviter d'avoir affaire a un replis stratégique grognard. C'est a dire que tout le monde prenne la fuite dans le plus gros bordel. Encore une salle vide de traces humaines, juste ... Le sang. Qui laissait une trace direct au plafond.

Kelrod, vous me vérifiez ça. Hordika, Hicks vous lui faites la courte échelle.

Tiens, encore un ordre, quelle surpriiiiise ... Edward s'éxecuta sans broncher et tendis les mains au sergent pour qu'il s'appuie dessus et monte, veillant a ne pas perdre l'équilibre a cause de ryan. Rien a signaler en haut apparemment. Tant mieux, sinon la tête du sergent ne serais peut être pas redescendu en même temps que son corps. Si elle redescendait, les rapaces on souvent un petit creux ...
Le groupe revint dans le couloir et franchis la porte qui menait a la salle principale ... Magnifique. D'aussi loin qu'il pouvais se rappeler, Edward n'avais jamais vu du sang dans de telles quantités sans la moindre trace de cadavre. La poussière qui était remué sur les champs de batailles lui ôtaient également en général sa belle couleur écarlate, sans compter le support, tout ça ... Mais ici, rien que du sang. Frais visiblement, donc les victimes étaient en vie il y a quelques heures voir minutes avant. Ça ressemblait de moins en moins a une attaque covenant. Pas en étant aussi bordéliques. Ils n'instillaient pas la peur dans le cœur des soldats humains juste pour s'amuser, ça semblait idiot compte tenu du fait qu'ils n'avaient aucun besoin de faire de démonstration de force, a quoi bon ? Pourquoi également faire disparaitre les cadavres et se contenter du sang? Et il ne savaient pas écrire deux mots humains sur un mur. Surtout que ces deux là étaient bien choisis. "horreur" et "damnation". Jolis présages laissés par quelqu'un qui visiblement avait temporairement échappé au massacre.

On fait vraiment gaffe les gars, je sais pas ce qu'il se passe ici, mais c'est pas sympa. surveillez vos potes, et faites gaffes aux angles morts et aux recoins sombres. Possibilité de camouflage optique. On continue. Hicks, Kelrod, vous prenez la tête, Dinozo, vous fermez la marche.

Edward vérifia que son arme était en parfait état de marche plus par réflexe rassurant que par réelle questionnement sur l'état de son arme ( il l'avais vérifié au moins 3 fois, une avant le briefing, et une dans le pélican ) et se remis doucement en marche dans le groupe en jetant des regards de tous cotés. Deux brc discutaient a voie basse juste derrière lui.

Quel merdier ... J'ai la gerbe.
Tu pense qu'on aura droit a une prime a la fin de cette mission?

Edward tourna la tête a cet instant précis, et vu son double, sans casque et toujours en combinaison d'ODST, face a celui qui venais de parler.

Si tu es toujours en vie a la fin de cette mission ...

Le BRC cessa de discuter pour se tourner vers Ed. Ce dernier regarda a nouveau devant lui en étouffant un juron. Si désormais même sa voie le trahissait ... Heureusement qu'il avait parlé assez peu fort pour que l'adjudant l'entende.

_________________



"On m'a dit un jour que j'étais con. A celui qui un jour m'a dit cela. A tous ceux qui me l'ont dit par la suite. Et à tous ceux qui l'ont pensé.
Je. M'en. Fous.
Merci."


Dernière édition par Edward Hordika le Mar 22 Jan 2013 - 16:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joey Astana
Black Rock Company, Roquet
avatar

Nombre de messages : 26
Age : 21
Localisation : Au bercail
Date d'inscription : 03/11/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Pistolet M6D
Autre Compte : Dorm'Siwidol
Arme n°2 : Fusil de combat DMR

MessageSujet: Re: Horreur & Damnation! - Premier étage de la station   Lun 21 Jan 2013 - 21:05

Le trajet en Pélican fut calme et agréable mais néanmoins sous tension palpable. La sortie du pélican laissa place à une manœuvre ordonnée par les hommes du CSNU, en revanche la BRC fidèle à ses habitudes ne prit aucune disposition ou formation et descendit simplement. Ce quit, forcément mit en boule l'adjudant Summers qui ne manqua pas de protester !
Cet homme était très énervants, à croire qu'il n'avait jamais vu de BRC de sa vie ! Ces hommes font ce qu'ils veulent, si ils ne sont pas au CSNU c'est bien parce qu’il veulent être plus tranquille. De plus, Aldo aurait bien aimé le voir oeuvré afin de supprimer la solde, si il y avait bien une chose à ne pas faire à des mercenaires de la BRC c'était ça.

Une des mercenaires sembla partagé les avis de la BRC, mais peut être de façon trop explicite.
La pilote du pélican s'enferma à l'intérieur afin de décrire la situation si besoin est.
Après ce petit évènement, les soldats des deux factions se mirent en route dans un long couloir qui débouchait sur une salle de décontamination.

<< Bordel, c'est quoi ça ? >>

Quand Aldo arriva dans la pièce il constata une chose évidente, il y avait eu des combats violents, mais aucune brûlure de plasma ou autres, juste du sang en très grande quantités et un cadavre.
Summer se dirigea vers lui et les marines le soutenait en arrière.

<< Capitaine Kin Dotcom. Ex-membre des ODST, enfin il l'était jusqu'à ce que son torse... Explose... On dirait que quelque chose lui a ouvert la poitrine pour s'y faufiler, et en est finalement ressorti, emportant avec lui le coeur, les poumons, et un peu des intestins. Surveilles les angles morts, on sait pas à quoi on a affaire, ça peut être un skirmisher affamé ou un autre rapaces de mon cul. On continue. >>

La scène avait le mérite d'être bien écœurante.

<< Des rapaces hein, j’espère sincèrement que ce type est raison, railla le sergent Simpson. >>

Les soldats examinèrent en profondeur la salle suivante quand un cri retentit ;

<< AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHH
- On bouge! GO GO GO !
>>

La troupe se précipita vers la source d'émission du bruit et entrèrent dans des toilettes ... vides mais dégoulinant de sang frais dont on pouvait suivre la trajectoire, allant du sol jusqu'au lavabo, remontant des vitres jusqu'au plafond. Certins examinèrent avec précautions la scène tandis que quelques marines inspectèrent le trou et dont l'un eu la chance de passer la tête la première à l'intérieur.

<< A sa place, j'aurai demandé une prime de risque ! >>

N'ayant aucune informations supplémentaires, le groupe revint dans la salle principale. Qui avait changé dans un aspect pour le moins troublant. Encore plus de sang, pire qu'un abattoir rustique et le pire, c'est que les mots "horreur" et "damnation" était griffonnés un peu partout avec du sang.

<< Bordel de m....., c'est quoi ça. Les covenants seraient assez intelligent pour se foutre de nos gueules ainsi ? Je me demande si ce n'est pas un truc de bien pire que ces aliens baveux ... >>

Aldo n'était pas particulièrement rassuré, mais il se devait de ne rien laisser transparaître pour ne pas démoraliser ses gars. De plus, un vent de panique, même correspondant à la situation n'aurait aucune utilité positive. En tout cas si c'était l'oeuvre de Covenants, Aldo comptait bien leurs faire payer chêrs cette sombre mascarade, mais bon, au fond de lui il savait qu'il n'aurait pas la chance de croiser des covenants ici ...

<< On fait vraiment gaffe les gars, je sais pas ce qu'il se passe ici, mais c'est pas sympa. surveillez vos potes, et faites gaffes aux angles morts et aux recoins sombres. Possibilité de camouflage optique. On continue. Hicks, Kelrod, vous prenez la tête, Dinozo, vous fermez la marche. >>


Dernière édition par Aldo Simpson le Mar 26 Fév 2013 - 19:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://halo-fan-zone.forumgratuit.org/forum
Ryan Hicks
Banni
avatar

Nombre de messages : 219
Localisation : Affronte les Fantômes de son passé - [Inconnue]
Humeur : Froid, Calme, Patriotique
Date d'inscription : 18/06/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : ➢ M6D-Socom
Autre Compte : Amy
Arme n°2 : ➢ ➢ SRS99C-S2-AM (Custom)

MessageSujet: Re: Horreur & Damnation! - Premier étage de la station   Mar 22 Jan 2013 - 3:15

HRP : J'ai l'impression de jouer à Dead Space ! Bon ma première vrai nuit de sommeil en trois semaines merci Dieu !


L'enfant d'Orion arriva alors au pas de course à la baie d'embarquement numéro quatre et lorsqu'il s'apprêtait à embarquer dans le pélican, mais au même moment fut interpellé par un sifflement de l'adjudant Summers, il avança au niveau de l'adjudant avant de se mettre machinalement au garde à vous.

" Bon pour un vétéran se tromper de Pélican c'est pas très professionnel "

-" Mes félicitations caporal, vous êtes le numéro un! Au fait, je tiens à vous dire quelque chose. Je peux paraître dur, mais sachez que les remarques que je vous ai faites sont fondées. "

Ryan ne s'attendait pas du tout à cela il pensait que Summers était comme tout les autres hauts gradés, mais il se trompait sur son compte il devait être un homme bien, mais c'est un soldat qui a donc le devoir d’obéir aux ordres.

" De plus, je trouve qu'il a été injuste d'ainsi vous punir pour ce maudit procès après Barren. Oui, j'y étais, mais je me battais dans la ville de Pandémonium, jusqu'à ce qu'un élite ne me tranche avec son épée le torse. Bref, vous n'avez pas mérité ce jugement. "

L'ex ODST n'en croyait pas ses oreilles... Il n'était pas le seul à trouver ce procès était injuste, il resta néanmoins de marbre ne laissant apparaître seulement un petit sourire en coin, suivit d'un soupire en signe de respect pour toutes les âmes tombées sur la ville de Pandémonium. La Chute de Barren était encore un événement très marquant pour l'UNSC mais la propagande nous a mis la chute de la planète sous ma responsabilité l'ONI avait besoin d'un Bouc émissaire et quoi de mieux qu'un Sergent du corps de Helljumpers

" Tenez vous à carreau et montrez moi que vous en avez pendant cette mission, et j'essaierais de faire quelque chose pour vous. En attendant, allez prendre un siège. "

Cette phrase voulait tout dire, si il donnais le meilleur de lui même et de ses capacités lors de cette mission il y avait peut être espoir qu'il regagne son honneur d’antan, mais pour cela il fallait qu'il soit "Exemplaire". Il fallait donc une nouvelle fois servir le pays afin de lavé l'image de l'UNSC suite au massacre de Washington.

L'Enfant d'Orion prit alors place à bord du pélican Écho 987 en attendant les autres marines qui arrivèrent quelque minutes après cela. BRC et Marines devaient de nouveau faire équipe, depuis quelque mois il était normal de voir des mercenaires aux côtés de Marines, mais ils ne défendent aucunement les mêmes valeurs, l'Honneur, le Courage et le Devoir étaient des valeurs oubliées que seuls les héros de la propagandes possédaient.

Ryan ferma alors les yeux afin de se préparer psychologiquement à la mission qui l’attendait. La moitié des soldats dans le pélican auraient put penser que le Caporal était "Stresser" ou encore instable psychologiquement seul quelque haut gradé ou ancien de l'ONI pouvait connaître la véritable cause de cela il c'était porté volontaire pour participer au " Projet Orion ", donc avant chaque bataille il était nécessaire pour lui de ce préparer mentalement afin de ne surtout pas perdre son sang froid.
Il ne serais pas étonnant que l'adjudant soit ai lu son dossier, mais bon Ryan n'avait pas le droit de parler des Amélioration sans quoi il serait accusé de haute Trahison.

" J'ai toujours tremblé avant une mission, j'ai eu droit aux injections, aux implants cérébraux, les psy du Commandement Spatial ont scanés mes ondes neuronales, on m'a examiné sous toutes les coutures, le docteur à dit que c'était de la peur, j'aurais pu leur répondre, qu'un cheval enfermé dans son stalle de départ n'a pas peur. Il se tient simplement prêt à courir "

L'Enfant d'Orion sortit alors de sa "transe" lorsque l'adjudant Summers déclara haut et fort à tout les soldats et mercenaires présent dans le pélican.

" Cinq minutes, vérifiez vos armes ! "

Machinalement il vérifiait une ultime fois son DMR, en commençant par réenclencher son chargeur et vérifier la culasse pour être certain que son arme de s'enraille pas. Il était prêt à tout, il avait déjà affronter les covenants à de nombreuses reprises depuis la chute d'Harvest en 2525... La mission était simple en fin de compte, entrer dans une station orbitale, confirmer la présence des covenants, éliminer la présence ennemie c'était le plan, mais l'ONI à toujours un plan B le même que sur Barren on fait tout exploser et on réfléchit après.

Le pélican Écho 987 se posa dans la baie de chargement de la station Spartacus, la porte s'ouvrit et les mercenaires de la Black Rock Company sortirent en trombe, Ryan lui était au fond du pélican et fut l'un des derniers à sortir, la baie de chargement était obscure seul les projecteurs du pélican et les quelques lampes torches venant des combinaisons parvenaient avec tant de bien que de mal à éclairer la pièce. Hicks regardait brièvement derrière lui, la porte du pélican en train de se fermer. L'escouade se mit alors en formation standard les BRC voulant jouer les cow-boys prirent donc la tête du groupe mais une fois la salle de contamination passé, le groupe tomba sur une scène plus que macabre, immédiatement Summers prit la parole afin de rompre le silence de mort.

" Bordel, c'est quoi ça ? "

Ryan l'arme à l'épaule se mit accroupit en position défensive et alluma les lampes fixées sur son DMR, une nouvelle fois Summers prit la parole après une rapide inspection du cadavre .... ou plutôt ce qu'il en restait ...

" Capitaine Kin Dotcom. Ex-membre des ODST, enfin il l'était jusqu'à ce que son torse... Explose... On dirait que quelque chose lui a ouvert la poitrine pour s'y faufiler, et en est finalement ressorti, emportant avec lui le cœur, les poumons, et un peu des intestins. Surveilles les angles morts, on sait pas à quoi on a affaire, ça peut être un skirmisher affamé ou un autre rapaces de mon cul. On continue. "

" C'est quoi ça franchement cette merde ? Qu'est-ce qui à pu faire ça ? Peut être un Drone ou peut être que l'adjudant avait raison. J'ai vu quelque chose similaire avec des brutes qui dévoraient les corps sur Artémis... "

Ryan se remit dans les rang suivant le groupe étrangement les BRC n'étaient plus aussi motivés à passer devant sauf une Rousse qui n'avait pas l'air dans son élément étrangement .... Au même moment un hurlement de douleurs vint à se faire entendre.

-" AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHH "
-" On bouge! GO GO GO ! "

Le groupe entier se dirigea au pas de course vers l'origine du bruit, qui n'était autre que les toilettes, mais la salle était vide, vide de vie... Ryan pointa les lampes de son DMR dans la direction de la flaque de sang au sol pour ensuite suivre la trace de celui-ci qui menait au plafond...

" Putain il manquait plus que ça maintenant ces saloperies ce balades tranquillement dans les conduits de ventilations "

Après un court silence, Summers ajouta d'un ton nerveux, on pouvait presque déceler la peur dans sa voix mais il gardait quand même son sang froid, il ne fallait pas chercher plus loin on sait grâce à quoi il avait gravit les échelons jusqu'au grade d'adjudant.

" Kelrod, vous me vérifiez ça. Hordika, Hicks vous lui faites la courte échelle. "

Ryan s’exécuta même si le fait de "travailler" de nouveau avec Hordika le déconcertait ... le Sergent Kerold souleva alors une des plaques du plafond à l'aide du canon de son DMR pour ensuite regarder dans le plafond via l'aide d'un lampe torche. Le groupe revint alors dans la salle principale mais quelque chose avait changée... La salle était désormais devenue une scène morbide sur le mur était écrit en lettres de sang les mots "horreur" et "damnation" et le cadavre du Capitaine Kin Dotcom avait tout simplement disparu ? ce qui donna un frisson à Hicks mais il ne fallait surtout pas perdre son sang froid et céder à la panique peut être était-ce une nouvelle stratégie des covenants ou alors des insurgés ayant infiltré la station, certain marines commencèrent à jurer alors que des mercenaire commencèrent à paniquer, et Summers comme pour rompre le silence et rappeler aux troupes leurs objectifs.

" Que Dieu nous protège "

" On fait vraiment gaffe les gars, je sais pas ce qu'il se passe ici, mais c'est pas sympa. surveillez vos potes, et faites gaffes aux angles morts et aux recoins sombres. Possibilité de camouflage optique. On continue. Hicks, Kelrod, vous prenez la tête, Dinozo, vous fermez la marche. "

Ryan s’exécuta alors, avançant lentement, scrutant chaque recoins avec son DMR regardant attentivement son capteur de mouvement, le groupe se faufila alors dans un autre corridor, des gouttes de sang tombais des conduit d'aérations ce qui faisait que renforcer le sentiment de Terreur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ordo-011
NavSpecWar, Spartan-II, Major
avatar

Nombre de messages : 339
Age : 25
Localisation : En guerre.
Humeur : Meutrière.
Date d'inscription : 08/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil d'assaut/ Fusil à pompe d'Adrix.
Autre Compte : Jessica Austin
Arme n°2 : Pistolet M6D/Couteau.

MessageSujet: Re: Horreur & Damnation! - Premier étage de la station   Mar 22 Jan 2013 - 15:48

Ordo s’était accordé une heure de sommeil. C’était le genre de chose qu’il appréciait faire par-dessus tout, se reposé avec de la musique douce dans les oreilles. Mais son heure de sommeil se retrouva finalement réduite à une vingtaine de minutes, car c’est le temps qu’il fallut pour que tous les BRC et les marins s’équipent de leurs nouvelles armures. Ordo soupire et se leva, il s’étira et jeta un coup d’œil à ses deux camarades. Claudia semblait dormir, sa tête était posée contre sa plaque d’armure d’épaule. Marcus lui semblait étudié quelques chose, car sa tête bougeait doucement comme il si il vérifiait des donnés ou autre chose.

Un marins vint les interrompre, Claudia se leva rapidement ainsi que Marcus. C’était lui leur pilote, l’homme devait avoir une trentaine d’années, c’était un caporal. L’homme en question se nommait Jack Daxter, il salua les trois supers soldats avant de pénétrer dans le cockpit. Il s’installa sur le fauteuil de pilotage et enfila son casque.


-« Ok Spartans, je vérifie les dernières données et on décolle. Echo 987 est déjà prêt à décollé… Ok, check terminé. Ont décolle Messieurs.

Claudia défit son casque et regarda le Major. Elle ne voyait rien qu’une visière qui permettait au Spartan de paraitre totalement anonyme. Elle fit signe du « Je vais le tué » en passant son pouce sous sa gorge et elle montra le pilote d’un signe de tête. Ordo fut secoué quelques secondes d’un rire, un sourire resta affiché sur son visage pendant de longues autres secondes. Elle fit signe au spartan qu’elle comptait dormir le temps du trajet et qui fallait qu’il la réveille, le Major hocha simplement la tête pour lui signifier qu’il était d’accord.

Les coucous avaient décollés depuis quelques minutes seulement lorsque que Cassandra intérrompie sortit Ordo de ses pensées.


-« Major ? Une liaison privée en attente, c’est Summers.

<< Major, je tenais juste à vous dire ceci, je sais les ordres que vous a donné Shepard, même ceux concernant l'auto-destruction. Je ne veux pas que vous vous mépreniez, je suis prêt à donner ma vie s'il le faut, mais je veux seulement vous demander une faveur. Si ça tourne mal, prévenez-moi que vous enclenchez l'auto-destruction, je sais que votre IA ne pourra nous faire sauter tant qu'on est vivant dans la station, donc dîtes le nous, au moins on saura le temps qu'il nous reste pour fuir... C'est la seule demande que j'ai. Autre chose, le courant étant coupé, vous devrez attendre que nous le réactivions pour introduire votre IA, sauf si vous voulez qu'elle meure... Summers terminé. >>

Ordo étudia la demande de Summers pendant quelques secondes. L’homme voulait sauvés les soldats sous ses ordres ce qui était tout à fait compréhensible. Ordo aurait fait pareil à la place de l’adjudant, il ne doutait pas de son courage, loin de là. Quand à Cassandra, l’IA analysa parfaitement ce que venait de dire Summers, elle n’était pas suicidaire et elle n’avait pas encore deux ans. Elle tenait à vivre pleinement ses huit ans de vie.

-« D’accord Fut la seule réponse qu’Ordo donna à l’adjudant, il n’avait pas besoin de plus.

-« Qu’est ce qu’il voulait ?

Ordo leva la tête. Heureusement que Claudia était censé dormir pendant le trajet à bord du pélican. Le Major activa la liaison com privée avec ses spartans pour leur expliqué la demande de l’adjudant.

-« Summers m’a demandé de le prévenir si nous devions faire exploser la station, pour que lui et ses hommes évacues.

-« Normal. Tout bon chef qui se respecte tentera toujours de sauvés ses hommes.

Le calme s’installa ensuite dans l’appareille, la communication avec les marins eut lieu une dernière fois pour annoncés à l’équipage qui leurs restaient cinq minutes avant d’arrivé dans la station. Le trajet paru assez long pour Ordo, il n’était pas du genre patient et chez lui cinq minutes pouvaient vite devenir insupportable. Et enfin le pilote annonça que l’engin était en phase d’approche et qu’il allait poser son pélican au niveau de la zone de livraison. Les trois super soldats se levèrent et vérifièrent leurs armes une dernière fois, Ordo prit le fusil à pompe d’Adrix avec une vague de nostalgie. Les patins de l’engin sortirent et le pélican se posa lourdement au sol. Sa rampe d’embarquement s’abaissa laissant les trois super soldats sortirent en trombe. La vision nocturne de leurs casques s’enclencha permettant aux Spartans de voir comme en plein jour. Dans l’air régnait une tension palpable, comme si quelque chose était tapis dans l’ombre. Ordo sentit un frisson lui parcourir l’échine.

-« Ok Daxter. Tu fermes la rampe d’embarquement et tu ne sors sous aucuns prétextes à l’extérieur. Si je t’entends me dire que tu as pointé ton nez dehors je te flingue moi-même pigé ? Tu es notre seul moyen de sortir d’ici alors ne déconne pas. Spartans en avant.

-« Euh…Ok Major pas de soucis.

La lumière à l’intérieur du pélican disparut peu à peu alors que la rampe d’embarquement se refermait. Les trois super soldats furent alors totalement seuls, enfin à l’extérieur. Ordo et ses hommes avancèrent en direction de la salle des machines qui était affiché sur leurs ATH, ils avaient fait une centaine de mètres lorsque Cassandra brisa le silence.

-« Major, je laisse la liaison avec les marins ouverts. Vous entendrez tous ce qui se passera chez eux. Mais pas l’inverse, ça pourrait nous être utile.

Décidément cette IA était des plus prévoyantes, et comme elle l’avait prévu il se passa une chose fort intéressante. Les marins avaient trouvés quelques choses. Summers gueulait des ordres dans la radio. Visiblement aucun survivant chez eux pour le moment, et une possibilité d’élites camouflé. Ordo fit signe à ses spartans d’avancés, la lumière se faisait de plus en plus noir et malgré la VN et leurs capacités augmentés les S-II avaient du mal à voir suffisamment loin. Ordo activa la lampe sur son fusil à pompe, Marcus et Claudia firent de même avec leurs MA5B. La lumière fut soudain rassurante et les soldats continuèrent d’avancés. Devant eux de nombreuses traces de sang étaient visibles. Et une trainée partait de là où ils se trouvaient et semblait continué assez loin dans les couloirs.

-« Le plasma brule les corps, il ne laisse aucunes traces de sang comme ça. A moi qu’un elite ait arrachés les bras à un soldat, ou qu’un rapace ai eu une envie de mangé, ces traces de sang son anormal…

Ordo fit plusieurs pas en avant avec ses deux camarades qui le couvraient. Parcourant un couloir faiblement éclairé le groupe de Spartans s’arrêtèrent surpris de voir la trainée de sang stoppé net. Il n’y avait aucun cadavre visible. Ordo était intrigué, il se passait quelque chose d’étrange dans cette station. Son ATH lui indiquait que la salle des machines était encore à plusieurs centaines de mètres de là, et pourtant malgré le chemin qu’ils avaient parcouru ils n’avaient rencontré aucuns marins, pas un seul membre de l’UNSC hormis des flaques de sang. Le groupe Omega levèrent leurs armes et reprirent leur route en direction de la salle des machines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carl Sorince
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 636
Age : 22
Localisation : Planqué derrière mes hommes.
Humeur : Oh...Ohoh...Vous voulez vraiment savoir ce qui se passe dans ma tête?
Date d'inscription : 20/01/2011

Feuille de personnage
Arme n°1 : M45 TS
Autre Compte : Dar'Lauc
Arme n°2 : pistolet M6D SOCOM

MessageSujet: Re: Horreur & Damnation! - Premier étage de la station   Mer 23 Jan 2013 - 16:37

Cette flaque de sang avait quelque chose de...Séduisant...Vraiment séduisant...Sa taille et sa couleur, sa forme...Elle l'envoutait presque.
Son fusil à pompe contre son cœur, debout face a cette étrange mare, Carl se posait la question suivante :
Avait-il peur, ou était-il fasciné? Peut-être bien les deux...La décoration des zones qu'ils avaient traversés avait réussi a troubler son esprit suffisamment violemment pour le faire frissonner... Mais était-ce vraiment un frisson de peur? En tout cas le sergent n'était pas le seul a se poser des questions, les gars de la BRC derrière-lui craignaient de vomir dans leurs casques, craintes qui semblaient être justifiées, se trimballer tout le long d'une mission avec une combinaison puant le vomi, c'était tout de même pas génial...La seule chose que le sergent ne comprenait pas, c'était pourquoi leurs estomacs menaçaient de se vider...Il n'y avait rien de répugnant, seulement un cadavre et ces flaques...Pas de quoi régurgiter...A la limite, de quoi paniquer.

"-Kelrod, vous me vérifiez ça. Hordika, Hicks vous lui faites la courte échelle."

Secouant la tête pour revenir au présent, Carl observa les trois soldats exécuter l'ordre sans grande conviction, jetant parfois un coup d’œil discret vers la mare de sang pour voir si elle n'avait pas bouger entre temps...Attendre avait toujours été quelque chose que le sergent adorait, mais a cet instant précis, il...

"-Vous savez, cette flaque va pas s'enfuir boss...
-Merci Mendoza, me voilà rassuré."

Ils marquèrent une courte pause tandis qu'un marines reculait vers ses collègues après avoir "entendu un truc suspect"...La paranoïa commençait déjà a prendre les plus faibles, pitoyable. Mendoza redémarra la conversation en déclarant a voix basse :

"-Vous en pensez quoi?
-C'est des brutes c'est clair...Les trainées de sangs qui partent de cette flaque sont récentes et il a fallu une sacrée force pour tirer un cadavre jusqu'au toit sans en laisser des bouts derrière...En plus... Vus l'état de notre ami le macchabé de tout a l'heure, ça m'étonnerait que ce soit des élites...Peut-être un ou deux écorcheurs avec les primates, ce qui serait pas vraiment nouveau.
-Mais pourquoi ne se sont-ils pas contenter d'éclater le vaisseau?"

Carl ricana, manquant de se faire bousculer par la même occasion par une jeune femme rousse de la BRC dont la folie palpable avait déjà attisé sa curiosité...Le groupe faisait demi-tour, autant suivre, le sergent n'avait aucune envie de se retrouver seul en ces lieux...Enfin pas seul...Mais Mendoza ne faisait pas parti des combattants les plus efficaces, même si ce dernier s'était endurci depuis son passage dans les forces spéciales. Se plaçant stratégiquement a l'arrière de l'escouade tout en gardant un œil sur les personnes qu'il connaissait, histoire de ne pas les perdre de vues, Carl avançait prudemment, son caporal derrière-lui fermait la marche, balayant la zone derrière-eux d'un regard paniqué, braquant son MA37 sur sa propre ombre quand celle-ci bougeait trop...La scène était pitoyable, mais amusante...Comme d'habitude.

"-Oh putain..."

Le groupe s'était arrêté d'un coup, juste après le juron d'un type en face de lui...La salle précédemment visitée semblait avoir quelque chose d'intéressant à montrer, néanmoins, Carl ne voyait rien depuis sa position actuelle.

"-Avancez bordel !"

Les marines peureux, l'esprit vivifié par la remarque fort pertinente du chevelu, s'activèrent pour laisser rentré ce dernier dans la pièce désormais entièrement tapissée de rouge..."Horreur et Damnation", du sang partout, plus de corps, la décoration semblait avoir été remanié de façon très rapide et très...Brutal.
Ce genre de mise en scène ne faisait que confirmer sa théorie concernant les brutes.

"-Vous n'avez toujours pas répondu à ma question, pourquoi pas simplement faire péter cette foutue station? Ils ont les flingues pour non?"

Le caporal Mendoza était du genre bavard, ce qui agaçait particulièrement son sergent la plupart du temps, néanmoins, celui-ci daigna répondre a l'impertinente question en lui offrant même un large sourire de satisfaction:

"-Je serais un covie, j'aurais les boules de toujours pas avoir choppé l'emplacement de la terre...Et je disposerait de la force et de la sauvagerie d'une brute...Disons juste que cette salle serait aussi "soignée" que cette chambre pour enfant. Les élites font des démonstrations de force...Les brutes et les écorcheurs font juste d'horrible boucherie, ça se voit non? Ferme-la maintenant.
-On fait vraiment gaffe les gars, je sais pas ce qu'il se passe ici, mais c'est pas sympa. surveillez vos potes, et faites gaffes aux angles morts et aux recoins sombres. Possibilité de camouflage optique. On continue. Hicks, Kelrod, vous prenez la tête, Dinozo, vous fermez la marche."

Après les sages paroles de l'adjudant, Carl retourna à sa place dans la file, suivit par Mendoza qui, rassuré par le fait qu'il ne soit plus le dernier de l'escouade, afficha une mine un petit peu plus détendu...Contrairement au dénommé Dinozo qui lui, semblait être tomber dans une véritable fosse à cadavre à en juger le bruit de respiration paniqué qui passait a travers son casque pour le plus grand déplaisir des soldats environnants.

"-Dinozo, soit je vous retire votre casque pour vous filez un coup de ventoline soit vous arrêtez de soufflé comme un bœuf.
-Désolé sergent...C'est juste que...
-T'as déjà affronté des covies non?
-Bien sûr...Mais...
-Ben alors, t'as peur de quoi? D'un zombie? Arrête de te faire des films et bouge."

Le marines s'exécuta, balayant comme Mendoza l'avait fait avant lui la zone du regard en braquant son arme a chaque jeux d'ombres...Pourquoi tout ces marines, membres de la BRC, vétéran pour la plupart, étaient si anxieux? Même lui, Carl Sorince, sentait quelques frissons parcourir parfois son échine depuis leur arrivée...Même lui ! Un vrai taré, ressentait ce qui semblait être la peur ! Le sergent secoua la tête en évitant de trop fixé les recoins sombres...Ce genre de boucherie faisait toujours son effet, sauf qu'habituellement c'était le chevelu qui les commettait. Aucune personne équilibrée ne faisait ça...Ni aucun covenants...Et se retrouver face à son équivalent alien n'était pas ce que Carl attendait le plus.

"-Sergent? Vous pouvez avancer?"

L'intéressé sursauta en se rendant compte qu'il fixait un murs couvert de sang...La peur...Ca faisait longtemps.

"-Ouai, j'arrive...Foutues brutes."

Les connards qui avaient fait ça allaient payer...On ne foutait pas la trouille à Carl Sorince impunément.

_________________
"Je me présente, Carl Sorince, sarcastique, cynique, cruel et schyzophrène...Passons maintenant à mes points négatifs..."-Carl Sorince, auteur du roman "moi, mon reflet, mes photos et encore moi."

"Il est normal qu'un sale gosse comme moi soit devenu celui que je suis désormais...C'est à dire un tueur mieux placé et mieux payé que les types biens."-Carl Sorince à propos de lui-même.

"Mes gars...Mes exécuteurs...Sont pas des héros. Non, pas des héros...Et moi non plus d'ailleurs. Nous sommes bien mieux. Nous sommes des tueurs de héros."-Carl Sorince à propos des sanglots.
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Kelrod
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 145
Age : 25
Humeur : ...
Date d'inscription : 18/04/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : DMR
Autre Compte :
Arme n°2 : M6C Socom

MessageSujet: Re: Horreur & Damnation! - Premier étage de la station   Jeu 24 Jan 2013 - 11:59

Max posa le pied hors du pélican suivit de près par Gareb, à présent dans la station, marines et BRC quittèrent la salle d'embarquement rapidement. Le silence était de mise et après avoir passé un premier couloir, il tombèrent sur un cadavre, le plus étrange c'était le surplus de sang sur le sol, les murs et... le plafond.

-Bordel, c'est quoi ça ?

Les soldats balayèrent la zone pendant que l’adjudant fouillait le corps, il retourna celui ci, révélant son torse ouvert. Max plissa les yeux, essayant de savoir ce qu'il s'était passé

-Capitaine Kin Dotcom. Ex-membre des ODST, enfin il l'était jusqu'à ce que son torse... Explose... On dirait que quelque chose lui a ouvert la poitrine pour s'y faufiler, et en est finalement ressorti, emportant avec lui le coeur, les poumons, et un peu des intestins. Surveilles les angles morts, on sait pas à quoi on a affaire, ça peut être un skirmisher affamé ou un autre rapaces de mon cul. On continue.

L'adjudant avait sûrement raison, ou peut-être une brute, mais ce qui est sûr en revanche c'est que ce n'était pas un élite. L'idée d'une escouade composée de Brutes et d'écorcheurs était plausible. Il continuèrent leur chemin et tombèrent à nouveau sur une salle vide.

-Plutôt glauque comme endroit.

Kelrod ne répondit même pas, il faisant en sorte de rester concentré. Il était cependant d'accord avec le caporal, niveau ambiance, il avait touché le fond.

-AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHH
-On bouge! GO GO GO !

Il n'avait peut-être pas touché le fond finalement. Il se précipitèrent vers l'origine du cri et débarquèrent dans des toilettes ensanglanté mais cette fois sans cadavre. Max regarda la trace de sang et suivit le cheminement de celle ci du regard. D'abord le sol, ensuite le mur, puis les miroirs, le plafond et....

-Kelrod, vous me vérifiez ça. Hordika, Hicks vous lui faites la courte échelle.

-Ça c'est glauque. Dit-il à Gareb

Aidé par ses collègues, Max se hissa jusqu'à trou béant qui se trouva au plafond. Il prit sa lampe torche, et éclaira l'intérieur de celui ci. C'était un faux plafond et la trajet de la trace de sang continuait dans les ténèbres. Le sergent tourna un peu dans tout les sens, il n'y avait rien... Cependant, juste avant de descendre, il remarqua quelque chose sur un tuyau qui passait au dessus de lui. Une substance étrange de couleur verte marbré, un peu marron. Il secoua la tête et descendit. Inutile de se prendre la tête avec un truc sortant d'un tuyau rouiller.

-Y'a rien à part du sang là haut.

Les membres de cette petite famille commençait à vraiment flipper, bien qu'essayant de la caché, Max aussi la sentait mal cette histoire. Il quittèrent les toilettes pour revenir dans la salle où se trouvait le corps ouvert. Seul bémol, y'avait plus de corps et quelqu'un s'était amusé à écrire les mots "horreur" et "damnation" et pas avec des marqueurs.

-Que je sache les covies savent pas écrire, mais qu'es ce qui se passe ici ?!
-Arrête de dire des conneries, bien sur que si il savent écrire. Tu va pas commencer à péter une durit pour si peu.

Max essayait de se rassurer en même temps que le caporal. Certes, il n'était pas dure pour un covenante ayant de l’expérience en la matière pour écrire deux pauvre mots sur un mur... avec du sang. Mais bon dieu, où était ils ? Le sergent avait maintenant la désagréable sensation d'être observé et il n'aimait pas ça. Il avait toujours l'habitude d'observer sans que personne ne sache qu'il était là. Avoir l'impression que la situation s'inversait ne la rassurer guère.

-On fait vraiment gaffe les gars, je sais pas ce qu'il se passe ici, mais c'est pas sympa. surveillez vos potes, et faites gaffes aux angles morts et aux recoins sombres. Possibilité de camouflage optique. On continue. Hicks, Kelrod, vous prenez la tête, Dinozo, vous fermez la marche

Kelrod fît un signe de tête approbateur et prit la tête en compagnie du caporal. Il regarda sa carte, la station était vraiment gigantesque, il y avait plein d'endroit parfait pour ce cacher, mais ce cacher de qui ? Max repéra quelque chose par terre, dans le noir. Il s'approcha et ramassa une poupée...

"Le moral des troupes va clairement baisser avec ça", il montra le jouet au reste de l'escouade, "enfin pas tout le monde". Se dit-il en regardant le sergent Sorince.

Max commençait à saturer, il en avait marre, ne pas savoir où était l'ennemie et ce silence oppressant. Cette station avait tout d'un film d'horreur.

-J'espère qu'il y a encore des fusils à pompe à l'armurerie. Murmura t'il.

_________________






Dernière édition par Max Kelrod le Sam 26 Jan 2013 - 13:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan Price
Black Rock Company, Fox
avatar

Nombre de messages : 48
Age : 21
Localisation : dans un merdier pas possible
Date d'inscription : 01/10/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil de combat DMR
Autre Compte :
Arme n°2 : Mitraillette SMG7

MessageSujet: Re: Horreur & Damnation! - Premier étage de la station   Sam 26 Jan 2013 - 13:10

Cela faisait une éternité que nous étions dans le pélican pour aller sur la station spartacus, tout du moins, c'est ce que je ressentait. Une atmosphère tendue s'étaient installé, certains vérifiait leurs armes, d'autres se préparaient pour cette mission et moi, je ne faisait qu'attendre en espérant que ce soit des rebelles ou qu'il n'y ait qu'une simple panne. Je craignais les covenants, je ne sais pas à quoi ils ressemblent, et je les crains. Pendant que je repassait notre objectifs en revue, j'essayais de penser à un plan au cas où que cela ne tourne au massacre. Je commença à passer en revue toutes les options de l'armure, on peut dire que cette armure est un sacré bijou technologique, et il y a certaines options qui pourrait être sacrément utile si on se retrouve dans une sacrée merde.

" Cinq minutes, vérifiez vos armes ! "


Je vérifiais mes armes et mon petit sac de munition, je mis une torche sur mon DMR, puis e me préparais à débarqué sur cette station. Puis quelques minutes après que l'adjudant nous ait rappelé note mission, je sentis que le pélican Écho 987 se posa, la porte s'ouvrit et je descendit en trombe pour pouvoir me préparer à une quelconque présence, allié ou non. Ensuite, on se mit en formation bien que l'on voit que les BRC sont moins pointilleux sur la formation, on était comme des cow-boys. Summers nous fit signe et nous fit comprendre que si nous ne restions pas calme, notre solde serait diminué. Je vis certains contractor à qui cela ne plaisait nullement de voir leur solde à la baisse, dont l'une qui bouillonnait, faisant rire l'adjudant. Les BRC se mirent devant, pour ma part, je m'étais mis entre les BRC et les marines. Nous arrivions au niveau de la salle de décontamination, où une scène des plus macabres nous attendait.

" Bordel, c'est quoi ça ? "


Je me mis en position de défense rapidement en éclairant les coins sombres avec ma lampe torche, puis je me mis au niveau du cadavre, où je fus choqué de sa mort.

" Capitaine Kin Dotcom. Ex-membre des ODST, enfin il l'était jusqu'à ce que son torse... Explose... On dirait que quelque chose lui a ouvert la poitrine pour s'y faufiler, et en est finalement ressorti, emportant avec lui le cœur, les poumons, et un peu des intestins. Surveilles les angles morts, on sait pas à quoi on a affaire, ça peut être un skirmisher affamé ou un autre rapaces de mon cul. On continue. "

Putain, les covenants sont capables de faire ça? Je commençais à me demandé ce qui se passait ici et si on allait voir d'autres scènes aussi macabre que celle-ci.

J'entendis deux BRC discuter à demi voix.

« Bordel, depuis quand les covenants opèrent de cette manière?

Ouais t'as raison, je n'ai jamais vu ça
.

Peut-être une brute ou une skirmisher, va savoir.

Ouais tu as sûrement raison. »

Cette scène me fit frissonner , je n'avait jamais vu ça auparavant. On se crierait dans un film d'horreur, sauf que là, c'était bel et bien réelle. Je commençais à ressentir de la peur. J'essayais de la cacher, mais j'avais du mal à la cacher lorsque que résonna un cri strident.

-" AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHH "
-" On bouge! GO GO GO ! "

Pas besoin de le dire, tout le monde commença à sprinter jusqu'à la source de ce mystérieux cri.
C'était dans les toilettes.

Génial, l'endroit que je crains le plus dans ces moment là.

En arrivant, il n'y avait pas de corps, juste une trace de sang qui allait jusque dan le conduit d'aération. Je commençais à de plus en plus flipper.

Bordel, ils jouent avec nos nerfs, et ça fonctionne.

Sumers dit à des marines de regarder ce qu'il y avait dans ce foutu conduit d'aération. J'entendis des BRC dire qu'ils auraient demandés une prime de risque. Pitoyable. La prime ne servirait à rien dans des moments pareils. Puis il fit son rapport, et retournâmes dans la salle principale lorsqu'une des scènes des plus morbides et des plus horribles se dressa devant nous. Toute la salle était jonché de sang, dont deux mots étaient inscrit très nettement, les mots horrreur et damnation. Je commençais à trembler de peur et à ne plus savoir quoi faire, partir en fuyant, ou continuer. Puis je décida de continuer car nous avions un objectif bien précis. L'adjudant prit la parole pour rompre ce silence de mort qui régnait en maître dans toute le pièce.

-On fait vraiment gaffe les gars, je sais pas ce qu'il se passe ici, mais c'est pas sympa. surveillez vos potes, et faites gaffes aux angles morts et aux recoins sombres. Possibilité de camouflage optique. On continue. Hicks, Kelrod, vous prenez la tête, Dinozo, vous fermez la marche

Nous reprenions notre marche lorsque le sergent Kelrod nous montra une poupée.Putain, ça devenait pesant et horrible, j'avais l'impression que j'étais scruté de toute part. Nous continuâmes à avancer en entrant dans un couloir étroit, En arrivant dans le couloir, une conduite de vapeur explosa. Je vis une ombre se déplacer rapidement derrière la fumée.
Putain, c'est quoi cette merde, on va tous y passer si on reste ici, moi je dis qu'il faut qu'on se casse de cette merde, je me casse!


Au moment où je tourna les talons, je me retrouva instantanément au sol, avec une torche qui m'aveuglait.


Dernière édition par Alan Price le Sam 26 Jan 2013 - 17:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ava Fleman
Black Rock Company, Chien fou
avatar

Nombre de messages : 13
Localisation : Station Spartacus - Premier étage de la Station - Découvre la Folie
Humeur : Taciturne.
Date d'inscription : 09/11/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : M6C Socom x2
Autre Compte : Ryan Hicks
Arme n°2 : Carabine MA5K

MessageSujet: Re: Horreur & Damnation! - Premier étage de la station   Sam 26 Jan 2013 - 16:34

Le pélican Écho 987 se posa dans le Hangar sombre de la station orbital Spartacus, la porte blindé du transport spatial s'ouvra lentement et Ava fut la première à sortir du véhicule, sans plus de cérémonie l'intégralité des Contractors se dirigèrent alors à leur tour dans la Baie de Chargement. Sans Plus tarder, l'Adjudant Summers siffla un grand coup et ajouta que si les Mercenaires tenaient à garder leurs prime ils devaient immédiatement ce calmer et revenir avec le groupe.

Ceci mit de nouveau Ava dans une fureur noir, Le fait que quelqu'un se permette de la prendre de haut l'horripilai et lui donnait la plupart du temps des envies de meurtre ....

" Je pense qu'avec un couteau bien placé il ne ferait plus le malin "

" Non mais t'es Folles ou quoi ?! Bonjour les témoins .... Regarde le monde qu'il y a ici. Tu n'as aucune chance, À un moment il sera seul c'est alors que nous pourrons passer à l'action. "

La Folie gagnait du terrain mais la Raison avait une fois de plus raison, il était difficile de mettre fin à une existence sans risquer la sienne, donc il fallait attendre le moment propice. Le groupe de BRC resta quand même en tête, traversa un premier corridor, la salle de décontamination pour ensuite se retrouver en face d'un tableau macabre, mais Fascinant.
Du Sang... Environ 6 litres répandu sur le sol pour un seul cadavre, cela relevait quand même du chef d’œuvre pour vider intégralement un corps de son sang. Et cela pouvait mettre un certain temps.. Plusieurs heures...

-" Capitaine Kin Dotcom. Ex-membre des ODST, enfin il l'était jusqu'à ce que son torse... Explose... On dirait que quelque chose lui a ouvert la poitrine pour s'y faufiler, et en est finalement ressorti, emportant avec lui le cœur, les poumons, et un peu des intestins. Surveilles les angles morts, on sait pas à quoi on a affaire, ça peut être un skirmisher affamé ou un autre rapaces de mon cul. On continue. "

Qui avait put faire une chose pareil, un frisson parcourut entièrement la Jeune mercenaire, au même moment un cri ce fut entendre et tout le groupe se dépêcha vers l'origine de celui-ci.

" Kelrod, vous me vérifiez ça. Hordika, Hicks vous lui faites la courte échelle. "

Ava regarda autour d'elle, il y avait des traces de sangs du sol qui menait jusqu'au ventilations situés dans le faux plafond, Il n'y avait aucun présence alliées dans le secteur. Une fois de retour dans la salle principale, le décor avait... Changé.
Il y avait plus de sang... Beaucoup plus de sang.... Et le Cadavre avait tout simplement disparu... Et comme si cela ne suffisait pas sur le mur était écrit en lettres de sang les mots "Horreur" et "Damnation" Les covenants avaient donc une nouvelle technique d'approche, faire baisser le moral des troupes, et le pire c'est que cela marchait, Ava sentait sa gorge ce nouer alors que la plupart des hommes présents étaient terrorisés, plus particulièrement un jeune BRC qui essayait de cacher sa peur sans pour autant réussir.

" On fait vraiment gaffe les gars, je sais pas ce qu'il se passe ici, mais c'est pas sympa. surveillez vos potes, et faites gaffes aux angles morts et aux recoins sombres. Possibilité de camouflage optique. On continue. Hicks, Kelrod, vous prenez la tête, Dinozo, vous fermez la marche. "
C'est alors que le groupe repris la marche, qui était désormais lente, rien à voir avec les "Cow-Boys" du début. Ava scrutais les murs et le recoins avec la lampe torche de son arme de poing et à ce moment là, un jeune conctractor paniqua au même moment qu'une conduite de vapeur explosa.

-" Putain, c'est quoi cette merde, on va tous y passer si on reste ici, moi je dis qu'il faut qu'on se casse de cette merde, je me casse ! "

Il n'eut le temps de tourner les talons que Ava le prit par l'épaule et le plaqua violemment au sol avant de mettre sa botte sur sa cage thoracique et de braquer la lampe torche de son arme en direction de la visière du BRC l'ATH indiquait qu'il ce nommais Alan Price et avait le grade de Première Classe.. Un bleu qui pense pouvoir jouer au petit malin contre les covenants.

-" Tu pense aller ou comme ça toi ? " Ajouta Ava d'un air presque agressif, tout en appuyant avec sa botte sur le torse du Contractor, la plupart des marines étaient surpris de voir une femme plaquer un homme au sol, aussi violemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allen Weaver
Black Rock Company, Fox
avatar

Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 11/11/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : SMG-7 Socom
Autre Compte :
Arme n°2 : M6D-Socom

MessageSujet: Re: Horreur & Damnation! - Premier étage de la station   Sam 26 Jan 2013 - 22:00

[center]Dès qu'Allen eut posé les pieds dans le hangar de la station, il ressentait une sorte d'angoisse... Il détestait l'obscurité et l'idée de se trouver dans une station spaciale lui rappelait un peu de nombreux scénarios de films d'horreur, mais dans çe cas c'est juste quelques covenantes qui ont fait sauter le courant histoire de destabiliser les marines se dit il pour se persuader. Le groupe traversait un couloir en prenant soin de vérifier chaques coins et recoins, l'obscurité était un ztout majeur pour les covenantes et plus particulièrement pour les rapaces et les élites.

"Bordel, c'est quoi ça ?"

L'ex marine qui était au centre du groupe se faufila vers l'avant pour découvrir la cause de l'exclamation de l'adjudant... La scène était atroce, il y avait un corps entouré par une immense flaque de sang, comme çi ce type s'était vidé entièrrement de son propre sang.

"Capitaine Kin Dotcom. Ex-membre des ODST, enfin il l'était jusqu'à ce que son torse... Explose... On dirait que quelque chose lui a ouvert la poitrine pour s'y faufiler, et en est finalement ressorti, emportant avec lui le cœur, les poumons, et un peu des intestins. Surveilles les angles morts, on sait pas à quoi on a affaire, ça peut être un skirmisher affamé ou un autre rapaces de mon cul. On continue. "

Pensées: Et merde, les covenantes sont capables de ce genre d'atrocités ?!

Soudain un hurlement résonna depuis les toilettes, les marines et contractors entrèrent dans les toilettes et virent une longue trâce de sang montant au plafond jusqu'aux ventilations. Allen commençait à stresser, il avait du mal à respirer et transpirait à grosse goutes. Il s'appuya un instant contre un mur pour essayer de reprendre son souffle et se calmer pendant qu'un marine vérifiait les ventilations, ensuite les soldats revinrent sur lerus pas et ils rendèrent compte que le "décors" avait changé... Le corps mutilé avait disparu et il y avait écrit avec du sang "Horreur et Damnation" sur le mur, Allen évita de trop regarder cette horreur afin de conserver le peu de sang froid qui lui restait, il serait sa SMG dans ses mains cripsés et fesait des mouvement rapides et brusques montrant son anxiété.

"On fait vraiment gaffe les gars, je sais pas ce qu'il se passe ici, mais c'est pas sympa. surveillez vos potes, et faites gaffes aux angles morts et aux recoins sombres. Possibilité de camouflage optique. On continue. Hicks, Kelrod, vous prenez la tête, Dinozo, vous fermez la marche."

Le groupe se remit enfin en route mais un marine : le sergent Kelrod aperçut une poupée et la ramassa pour la montrer au groupe, la première classe Weaver sentit le stresse et la pression monter en lui et fut presque choqué par la réaction d'un des contractor qui tenta de fuir avant d'être plaqué au sol par la "dame aux explosifs"... Voyant que la pluparts des soldats étaient eux aussi apeurés il commença à tituber et se plaqua contre une paroi avant de glisser jusqu'au sol en prenant de grandes inspirations et expirations comme si il s'étouffait. Le mercenaire était de nature à beaucoup strésser et généralement il évacut se stresse avec la musique sauf que là....Il ne pouvait pas.[center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Providence
Destinée
avatar

Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 20/06/2012

MessageSujet: Re: Horreur & Damnation! - Premier étage de la station   Dim 3 Fév 2013 - 1:46

Un craquement sinistre se fit entendre dans toute la station. Officiellement, cela venait de la pression exercée sur les parois, et la vieillesse de ces dernières, mais le bruit ne fit qu'accentuer les peurs des marines présents.

Un frisson parcouru l'échine de chaque soldat, spartans comme marines lorsqu'un cri plus fort que les autres résonna, provenant du coeur de la station, au niveau de la salle des serveurs...

L'adjudant Summers s'occupa tout d'abord de résonner Alan Price, qui était en état de choc. Il ne fallait pas encore se laisser abattre et submerger par l'angoisse de l'inconnu. Le groupe se remit en marche, toujours en quête de la salle des générateurs électriques pour remettre le courant.

Ne laissez pas la peur vous terrasser, mais laissez là couler en vous, car l'on dit souvent que la peur est ce qui différencie un homme mort d'un peureux malin encore en vie...

Avancez, surveillant vos amis, et les recoins sombres de la station.

Vous êtes libre d'avancer et d'écrire l'avancée du groupe, restez cependant très réaliste, et n'inventez pas nos ennemis, ceux-ci ne seront visibles uniquement après un post mj. Virgil devrait poster demain, ou lundi au plus tard. Bonne chance, vous en aurez besoin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Hicks
Banni
avatar

Nombre de messages : 219
Localisation : Affronte les Fantômes de son passé - [Inconnue]
Humeur : Froid, Calme, Patriotique
Date d'inscription : 18/06/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : ➢ M6D-Socom
Autre Compte : Amy
Arme n°2 : ➢ ➢ SRS99C-S2-AM (Custom)

MessageSujet: Re: Horreur & Damnation! - Premier étage de la station   Mer 6 Fév 2013 - 3:37

La peur et le stress est visible sur tout les visages hormis celui de Summers, étonnamment l'adjudant savait garder son sang c'était un vrai soldat, privilégiant la vie de ses homme à la réussite de l'objectif. Un certain Alan Price commençait à paniquer et à vouloir quitter la station, il n'eut le temps de bouger que la rousse le plaqua violemment au sol tout en le mettant en joue avec son magnum, sans plus attendre l'adjudant intervenu et résonna Price de façon assez explicite mais, diablement efficace.

" Il ne faut pas que je laisse la peur m'envahir, je reste maître de moi même c'est le seul moyen pour que mon honneur soit lavé. "

Au même moment un grondement ce fit percevoir, un sentiment de frayeur qui parcouru l'intégralité du groupe, Hicks prenait de longue inspiration afin d'essayer de garder son sang froid. Peu de temps après cela un hurlement strident résonna alors amenant avec lui un sentiment d'effroi, alors que certain disait des jurons et que d'autre était à deux doigts de la crise d'angoisse, un long frisson parcouru la colonne vertébrale du caporal, l'angoisse était presque visible sur son visage...

Kelrod et Ryan avançaient alors lentement balayant les murs et les recoins avec leurs lampes torches traversèrent le corridor pour ensuite arrivé devant une porte hydraulique, le système d'ouverture de celle-ci semblait avoir été volontairement grillé. Hicks après un rapide examen de porte se retourna et annonça au groupe.

-" Commande grillé et mécanisme d'ouverture explosé mais, le verrou et endommagé à deux on pourra peut être l'ouvrir. "

Ryan n'eut le temps de finir sa phrase que Summers fit un geste approbateur de la tête dans la seconde suivante Hicks et Kelrod mirent leurs armes en bandoulière, se placèrent chacun d'un côté de la porte et commencèrent à tirer dans la direction opposé. Au bout de cinq minutes les deux marines eurent raison de la porte, au même moment trois points furent une brève apparition sur le capteur de mouvement du caporal avant de disparaître.

" Sergent ? Vous avez vu ça ? "
-" Vu quoi caporal ? "
-" Non rien... Je crois que mon capteur déconne. "

" Pourquoi avait il fait sauté la console de commande d'ouverture, était-ce pour empêcher les covenants d'entrer ou de sortir. "

L'Enfant d'Orion tenait fermement son DMR pour se rappeler qu'il avait le pouvoir de vie ou de mort sur sont agresseur, il point ses lampes contre le mur, des impacts d'armes légères si trouvait, mais aucune trace de plasma, seulement des impacts balistiques et non plasmique et toujours aucun cadavre, cependant il y avait du sang... beaucoup de sang. c'était peux être un groupe de dévot élite en fin de compte, cela expliquerait le corps à moitié écorché du Capitaine Dotcom.

" Pourquoi n'y a t-il aucun cadavres ? Ce n'est pas normal. "

Cette mission devenait de plus en plus trouble... Une enquête sur un station orbital commandité par l'Oni le même Oni qui nous a caché le secret de Barren, le même qui a ordonné le massacre de Washington... En plus de cela trois Spartans avaient été dépêché pour cette mission cela n'avait rien d'une enquête Classique, sans compter le fait que nos armures sont entièrement pressurisé..

Depuis l'aube de la première guerre contre l'envahisseur alien l'ONI n'a cessé de cacher des informations vitales à l'UNSC et suite à la mort de sa soeur il a préféré suivre presque exclusivement les ordres de l'UNSC mais réussir cette mission était le seul moyen pour laver son passé.

Pour une raison qu'il ignore depuis son incarcération, il à retrouvé des valeurs patriotiques qu'il croyait perdu au plus profond de son être, son honneur valait il plus que la vie de ses hommes ? Il ne savait y répondre pour lui le principal objectif était de finir cette mission en vie.

" Semper Fidelis. "

Un autre grondement ce fit entendre, suivit de l'explosion d'un conduite de vapeur et de la fermeture de la porte hydraulique.
Tout le monde avait en tête l'image des mots Horreur et Damnation écrient en lettres de sang, était-ce des brutes ? Des skirmisher affamés ? Un groupe d'élite Dévot ? Personne ne le savait mais une chose était certaine ils n'étaient pas les seuls dans cette station.

HRP/ Je prend l'initiative de faire avancer le Rp, en espérant que ton état de santé s'améliore Alik.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ordo-011
NavSpecWar, Spartan-II, Major
avatar

Nombre de messages : 339
Age : 25
Localisation : En guerre.
Humeur : Meutrière.
Date d'inscription : 08/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil d'assaut/ Fusil à pompe d'Adrix.
Autre Compte : Jessica Austin
Arme n°2 : Pistolet M6D/Couteau.

MessageSujet: Re: Horreur & Damnation! - Premier étage de la station   Jeu 7 Fév 2013 - 18:59

Les spartans progressaient assez rapidement. Leur objectif n’était plus qu’à quelque centaines de mètres d’eux, et une dizaine de minutes serait largement suffisant pour qu’ils puissent y arrivé et posé les charges dans la salle des machines. Ordo était en tête de son groupe, et le spartan était inquiet, il n’y avait aucun signes des forces ennemis. Hormis du sang humains par litres, rien. Quelques impacts d’armes de l’UNSC mais hormis les bruits de pas métalliques des Spartans on entendait simplement le silence de la station, un silence de mort.

Ordo s’avança puis s’arrêta en tenant son arme à deux mains. Soudain alors que le calme semblait régner un cri retentit, quelque chose qui n’était pas humain, pas covenants, quelque chose d’autre. Ordo sentit un frisson lui parcourir l’échine. Il avait déjà entendu ce genre de cri, quelques années auparavant… Mais le Spartan restait en pleine réflexion, impossible que ce soit ici. Le spartan souffla, ce devait être son imagination qui lui jouait des tours obligatoirement. Les battements de son cœur s’accélèrent lorsque Claudia posa sa main gantée sur son épaule.


-« Ca va aller Ordo ? Tu ne sembles pas dans ton assiette… »

-« Ouais, tout est ok. On continu d’avancer. »

Le Major leva la main et fit signe à son groupe de reprendre leur route. Il jeta tout de même des coups d’œil à droit et à gauche, vérifiant chaque recoin sombre par où les Spartans passaient. Bientôt ils débouchèrent dans une grande salle, elle n’était pas éclairée mais au moins celle-ci se trouvait à moins de deux cent mètres de la salle des générateurs. Les supers soldats arrivaient presque à destination. Ordo s’approcha d’une porte verrouillée, cette dernière ne semblait pas vouloir bougée. Le major fit signe à Marcus de s’approcher de la porte avec lui, et les deux super soldats tentèrent de glissé leurs doigts dans une fente afin de faire coulisser la porte, Claudia se mit à deux mètres des deux hommes, un genou au sol avec son arme levée pour balayé la salle. Lorsqu’ils eurent enfin une prise les spartans tirèrent dessus, la porte résista au départ puis elle coulissa au fur et à mesure que les soldats l’écartaient. Ils se glissèrent tous les trois dans le couloir suivant, et avancèrent lentement et avec prudence.

-« Cette station m’inquiète. Des traces de balles, du sang pas dizaines de litres, pas un seul impact d’armes à plasma, ce cri étrange… Et par-dessus tout, pas de corps ? A moins que nos amis covenants n’aient décidé d’utiliser des armes de l’UNSC et de mangés les corps des marines. Ça me semble louche, vous ne trouvez pas ? »

-« Si… Je suis d’accord. Je vais contactez Summers pour voir comment ils s’en sortent de leurs coté. »

Ordo bascula sur la com privé qu’il avait eu tout à l’heure avec le marine. Même si Cassandra surveillait déjà les fréquences des marines, il s’arretat le temps de parler avec l’adjudant en charge de la mission.

-« Adjudant ? Ici le Major. Nous sommes presque arrive à notre objectif. Aucun signe d’alliés dans le secteur, seulement des traces d’armes à feux, ont à du sang. Beaucoup de sang. Quelle est la situation de votre côté ? »

Le Spartan attendit que l’homme lui réponde avant de reprendre sa route. En attendant ses deux coéquipiers veillaient au grain, le moindre recoin dans l’ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Hicks
Banni
avatar

Nombre de messages : 219
Localisation : Affronte les Fantômes de son passé - [Inconnue]
Humeur : Froid, Calme, Patriotique
Date d'inscription : 18/06/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : ➢ M6D-Socom
Autre Compte : Amy
Arme n°2 : ➢ ➢ SRS99C-S2-AM (Custom)

MessageSujet: Re: Horreur & Damnation! - Premier étage de la station   Jeu 14 Fév 2013 - 16:04

La station était obscure ce qui renforçait le sentiment de peur, seul le générateur d'urgence fonctionnait encore plongeant la station dans le noir absolument, cependant les lumières d'urgences était fonctionnait encore, mais offrant une luminosité tout de même minime.

Hicks regardait autour de lui scrutant chaque recoins avec ses lampes torches, le groupe venait de pénétrer dans la salle de stockage, la salle était plutôt grande, des chariots élévateurs sur le côtés des chaînes accrochées sur rails, et une demie douzaine de rangé de caisses haute de plus de 3 mètres.

Le caporal prêta tout particulièrement à une traînée de sang allant du chariot élévateur à une grille d'aération à 4 mètres du sol... Cela ne rassurait en rien le groupe déjà angoissé. Le sang était encore frais, ce carnage devait avoir eu lieu quelque heures seulement avant l'arrivé de l'équipe d'enquête.

" On dirait qu'ils c'étaient retranchés ici vu le nombre de douilles mais, leurs barricade n'a pas tenu longtemps il pensaient qu'en fermant la porte hydraulique il serait à l'abri mais l'ennemi était déjà parmi eux. "

Soudain un cri ce fit entendre au loin résonnant alors dans tout les couloirs...

-" Sécurisez le périmètre ! "

Le groupe pris rapidement position dans la salle scrutant alors chaque petit recoins à la recherche d'une quelconque information sur ce qui c'est passé sur cette station à l'allure plutôt Cauchemardesque. Summers lui s'éloigna du groupe, sûrement pour pouvoir parler tranquillement avec dieu qui sait.

Ryan remarqua avec effroi que certaines traînées de sang montait jusqu'au plafond d'autre se dirigeai vers les grille d'aération à plusieurs mètres du sol, le caporal fut intrigué par cela et escalada une caisse afin de jeter un coup d’œil il vit quelque chose bouger dans le conduit, mais au même moment le jeune BRC ayant eu une petite crise de panique déclara haut et fort.

-" Hey les mecs ! J'ai trouvé quelque chose ! "

Hicks se retourna de nouveau en direction de la conduite de ventilation mais la "chose" avait disparue sûrement un chat peureux. Immédiatement le groupe se tourna en direction du jeune Alan Price qui avait dans sa main une plaque IFF, et sans le chercher il activa l’enregistrement, qui s'afficha sur les ATH comme une transmission entrante.


TRANSMISSION ENTRANTE
/> Clé de Cryptage Béta -535-2E4
/> Dossier Major Harry Hudson. Chargement...
/> Lecture du dossier.
/> Fichier Audio Uniquement.

-" Ils arrivent ! Soudez moi cette foutue porte ! "
-" On fait quoi Major ?! On est mort si on reste ici. "
-" Tu préfères être ici ou de l'autre côté de la porte ! ! "
-" Ils sortent des murs ! "
-" AAAAAAAAHHHHHHHH ! "
FIN DE TRANSMISSION


Machinalement Hicks s'éloigna de la bouche d'aération et se mit au centre de la pièce en position défensive ce que fit également une grande partie du groupe. Le caporal tenais fermement son DMR en main et scrutait méticuleusement la bouche d'aération. Un silence de mort planait alors au dessus du groupe signe que la plus grande partie de celui-ci avait un seul objectif découvrir ce qu'il ce passait sur cette Station.

" Allez Summers me l'a dit si je réussi cette mission, il y a peut être un espoir pour réintégrer mon ancien corps d'armée. "

Le caporal tremblait, il était prêt à tuer quiconque ce dressant sur son chemin, il essayait avec tant de bien que de mal de transformer la peur en haine pour les auteurs de ce massacre mais, c'est difficile lorsque ne l'on connais pas son ennemis. Personne ne savait à quoi nous avions affaire. Et sans trace de plasma ou cadavre Alien, personne ne pouvait confirmer la présence des Covenants. Désormais il fallait rester à l’affût et surveiller les murs.

Dieu sait ce qu'il était arrivé aux homme de cette station. Cependant l'objectif restait le même Rétablir le courant et Enquêter. L'adjudant restait un peu à l'écart du groupe pour une raison inconnue, il voulait peut être comment Hicks pouvait mener le groupe ou quoi, il n'en savait rien quoi qu'il en soit il fallait avancer. Il déclara alors d'un ton haut et étrangement calme.

-" Les Gars on se dégonflent pas, notre objectif et de vérifier ce qui ce passe dans ce merdier, on avance ."

En réalité le caporal était plus que terrifié mais il fallait prendre sur soit et rester calme au possible, et découvrir au plus vite l'auteur de ce massacre macabre. Comme il fallait ajouté l'acte à la parole, Hicks suivit de Kelrod et enfin du reste du groupe passa par la brèche dans la porte pour ensuite avancer dans un corridor, il fallait à tout prix découvrir notre ennemi.

HRP/ Bon j'ai essayé de faire de mon mieux pour rester réaliste avec un peu de fièvre mais bon ^^ Je vais sur ceux continuer à fêter la St Valentin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan Price
Black Rock Company, Fox
avatar

Nombre de messages : 48
Age : 21
Localisation : dans un merdier pas possible
Date d'inscription : 01/10/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil de combat DMR
Autre Compte :
Arme n°2 : Mitraillette SMG7

MessageSujet: Re: Horreur & Damnation! - Premier étage de la station   Ven 15 Fév 2013 - 22:05

De la peur. Voilà ce que j'ai ressentit lorsque l'adjudant essaya de me résonner et qu'un cri strident retentit en même temps. A ce moment là, j'étais tétanisé. Il m'a fallut plusieurs minutes avant de pouvoir reprendre mes esprits. Mais lorsque je repris mes esprits, il fallait avancer, savoir ce qui c'est passé et si il pouvait encore rester des survivants. Je ne devais plus succomber à la peur, un homme qui montre sa peur est un homme mort, celui qui la cache vit. On arriva au niveau d'une porte où l'on pouvait clairement distingué qu'elle avait été condamné, pour quelle raison, ça on le saura qu'en l'ouvrant. Après l'avoir ouverte, Notre groupe investit la salle et commença à balayer toutes les zones d'ombres avec nos torches. Quelque chose de malsain régnait décidément dans cette pièce. Je regarda tout autour de moi et vit plusieurs personnes trembler, avoir du mal à respirer. Pour ma part, il n'y a que les tremblements qui montrent ma peur. En ayant vérifié toute la pièce, je me rendit compte qu'il n'y avait toujours pas de cadavres.

C'est vraiment étrange, pourquoi ne jamais laisser de cadavres derrière soi et de faire régner une atmosphère aussi horrible et terrifiante?

De nouveaux grondements se fit entendre et une nouvelle explosion de conduite à vapeur, cette foi-ci, cela ne m'a pas aussi outré que la dernière fois, mais cette obscurité ainsi que ces bruits me faisaient l'effet d'une sensation de malaise. Je continuait à regarder tout autour de moi et vis sur le sol une plaque IFF.

Hey, les mecs! J'ai trouvé quelque chose!

Je vis le groupe se retourner vers moi, regardant ce que j'ai trouvé, puis sans le vouloir, je l'activa.


TRANSMISSION ENTRANTE
/> Clé de Cryptage Béta -535-2E4
/> Dossier Major Harry Hudson. Chargement...
/> Lecture du dossier.
/> Fichier Audio Uniquement.

-" Ils arrivent ! Soudez moi cette foutue porte ! "
-" On fait quoi Major ?! On est mort si on reste ici. "
-" Tu préfères être ici ou de l'autre côté de la porte ! ! "
-" Ils sortent des murs ! "
-" AAAAAAAAHHHHHHHH ! "
FIN DE TRANSMISSION

Cet enregistrement fit perdre le sang froid de quelques personnes jurant, où ayant de plus en plus de mal à respirer. Je me contenta d'un merde. Puis, après avoir vérifier la position une dernière fois, les marines du nom de Hicks et de Kelrod ouvrit la voie, nous menant dans un corridor comme je les aime. C'était un corridor d'une telle longueur que je crus que c'était un cul-de-sac. Au bout de 10 mètres, je commença à voir la sortie, lorsque je sentit un sentiment de malaise, comme si quelqu'un me regardait. Je me tourna vers l’embrasure d'une porte, éclaira la pièce en ne mettant seulement la moitié de l'arme par peur que quelque chose soit dans cette pièce, puis je ne vis rien de spécial et continua mon chemin tout en espérant savoir ce qui se passe ici et au plus vite. On entendait de plus en plus de bruits lorsque l'on avançait. Plusieurs marines tait à bout de nerf, regardait autour d'eux, vérifiait les salles annexes. Tout était calme, pour le moment. J'essaya de réfléchir à ce que cela pourrait être, mais je ne savais pas qu'est-ce qui pouvait faire de telle chose. Puis, nous arrivions vers une autre salle qui était tout aussi horrible et traumatisante que les autres, le sol tait repeint par le sang environnant. Certains soldas jurèrent, d'autres avaient du mal à garder leurs sang-froid. Je contrôla ma respiration, puis ma peur, il ne fallait pas que je fasse une rechute, il faut que je sorte vivant de ce merdier. Puis nous nous sommes regroupé et vérifions si la pièce tait sûr. Je me mis en position de défense, couvrant tout le champ de vision possible, puis, au bout de quelques secondes, les soldats crièrent chacun à son tour "RAS'. Je ne savait pas où cette enquête allait nous mener, sûrement en enfer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Hordika
ODST, Sergent
avatar

Nombre de messages : 250
Localisation : Probablement dans l'espace ...
Humeur : d'humeur a sauter depuis l'espace.
Date d'inscription : 10/06/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Mitraillette SMG 7S
Autre Compte : Rell 'Ikiha
Arme n°2 : Pistolet M6C

MessageSujet: Re: Horreur & Damnation! - Premier étage de la station   Ven 15 Fév 2013 - 23:51

Sous son casque pressurisé, Ed sentait une grosse goutte de sueur lui couler le long de la nuque. La combinaison était chaude, certes. Les sensations étaient étouffantes, certes. Ce truc était sensé pouvoir conserver sa température corporelle même dans le vide spatial, certes. Mais il savait parfaitement que ce n'était pas de la sueur qui coulait le long de son cou. Du moins, pas a cause de la chaleur. Plutôt des "sueurs froides" justement. Les chocottes. la chaire de poule. Le sentiment profond que quelque chose ne tournait pas rond, et ça n'allait pas en s'améliorant, loin de là. Peut être a cause du sang, mais dépouillé de toute trace tangible de chaire. Ensuite, on pourrais presque croire que c'était summers qui était venu étrangler les gens de la station un a un avec sa corde a piano et avait planqué tous les corps dans une poubelle ou autres ... Un summers chauve avec un code barre tatoué dans le cou. Et qui ne laisse aucune trace de son passage, a part le sang. Ed secoua la tête, chassant cette idée idiote de la tête.

Ho ça lui irais bien d'être complètement rasé de près, plutôt que d'avoir cet ignoble bouc sous le menton ...

Ha oui, c'était peut être ça la seconde raison de cette goutte de sueur en fait. La colère et l'irritation qui finissent par payer. Depuis quelques temps maintenant, Ed avait l'impression exaspérante d'être suivit de près par une réplique tout aussi imaginaire qu'infernale de lui même, comme si ça ne suffisait pas d'être dans un endroit aussi terrifiant. Et non content de ses commentaires plus que déplacé, ou le fait d'attirer l'attention sur des trucs qu'ed n'aurais peut être pas vraiment voulu voir, même si ils rentraient logiquement dans son champs de vision ( comme une grille d'aération défoncé, une trace de sang qui semblait avoir échappé aux lois de la gravité artificielle de la station, ce genre de petits détails rassurants ), l'apparition mettait un point d'honneur a briser sa concentration et sa capacité de réflexion. Tout simplement en parlant. Ed était aussi muet que son double jouait les pipelettes sur le chemin, et l'ignorer revenait a se boucher les oreilles pour moins bien entendre ses écouteurs.

Passé la porte métallique ( Ed n'aurais pas pensé a l'ouvrir en fusillant les gonds ... mais c'était une méthode comme une autre. Juste bien plus rapide, mais aussi bruyante. ) et une fois débarqué dans le corridor a la suite des meneurs du groupe, son arme en joue en utilisant la lampe torche sur les parois, Edward se rendit compte qu'il retenait malgré lui sa respiration selon un rythme très régulier, mais un brin trop lent. Se forçant a décrisper les muscles de sa poitrine, et a respirer a un rythme normal, Edward continua sa progression au sein du groupe, sans remarquer quoi que ce soit de plus que les autres. normal, on l'en empêchait presque a chaque fois que quelque chose sortait vraiment de l'ordinaire.

Soudain, un première classe des black rock compagny fit signe aux autres de s'approcher en ramassant quelque chose a terre. Et cette fois, même l'hallucination ne parvint pas a se placer entre les yeux de Ed et son ATH. Elle ne parvint pas non plus a l'empêcher d'entendre ce qui lui entra dans les oreilles par le canal de communication.

[blink]TRANSMISSION ENTRANTE[/blink]
/> Clé de Cryptage Béta -535-2E4
/> Dossier Major Harry Hudson. Chargement...
/> Lecture du dossier.
/> Fichier Audio Uniquement.

-" Ils arrivent ! Soudez moi cette foutue porte ! "
-" On fait quoi Major ?! On est mort si on reste ici. "
-" Tu préfères être ici ou de l'autre côté de la porte ! ! "
-" Ils sortent des murs ! "
-" AAAAAAAAHHHHHHHH ! "
FIN DE TRANSMISSION


... Mouais, super ...

Edward se craqua un peu la nuque en regardant les autres marines. Un seul mot résumait l'état d'esprit général : peur. Tout le monde avait peur. Même Ed, qui tentait de chasser ce sentiment au fond de son être. Bon, les covenants n'opéraient peut être pas comme ça d'habitude, mais a part eux, qui ça pouvais bien être? Des rebelles? Dans les deux cas, c'était juste un ennemis connu qui cherchait a jouer avec leurs nerfs pour plus facilement les réduire a néant ... hors de question de leur laisser ce privilège. Laisser l'ennemis gagner une guerre de nerfs, c'était déjà le laisser gagner, et ça Ed ne pouvais pas s'y résoudre sans un minimum combattre, sans parler de la haine qui brûlait en son coeur, la haine contre ceux qui avaient fait verser ce sang. Se forçant une fois de plus a garder son calme, Edward crispa un peu la main sur la poignée de sa SMG 7S, et se remit en marche. Pas question de se laisser abattre aussi vite. du moins l'espérait il.

_________________



"On m'a dit un jour que j'étais con. A celui qui un jour m'a dit cela. A tous ceux qui me l'ont dit par la suite. Et à tous ceux qui l'ont pensé.
Je. M'en. Fous.
Merci."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Providence
Destinée
avatar

Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 20/06/2012

MessageSujet: Re: Horreur & Damnation! - Premier étage de la station   Lun 18 Fév 2013 - 14:59

Alors qu'ils avançaient dans le coeur de la station, les marines et BRC arrivèrent finalement dans une petite salle où cette fois la mort ne semblait pas présente.

A bouts de nerfs, Summers ordonna aux soldats de dresser un camp afin de se reposer quelques minutes, et de déstresser. Personne ne s'était rendue compte du temps qu'il était passé, et contrairement aux spartans, les militaires lambda ne pouvaient éprouver trop de choses d'un coup.

Après avoir vérifier l'air et fermé les conduits d'aération, Summers déclara qu'ils pouvaient retirer leurs masques et manger quelques rations. L'adjudant s'isola un temps afin de communiquer avec l’extérieur et connaître la position des spartans ainsi que leur répondre.

L'ambiance semblait se détendre, même si la tension était toujours palpable au sein du groupe. De leurs côtés,les spartans se reposèrent également une fois la position des marines connue, afin d'optimiser leur avancée.

Tous profitèrent de ce moment de repos, car ils savaient au fond d'eux, que bientôt ce calme laisserait place à la tempête.

Vous êtes libre d'avancer, profitez de ce calme pour faire parler vos personnages entre eux, ou avec des pnjs, et laissez votre stress s'évacuer un peu. Summers est un peu en retrait et communique avec le Mambo Italiano, vous pouvez néanmoins allez lui parler et écrire ses réponses, je vous y autorise Wink. Quoiqu'il en soit, je vous ferais signe quand on repartira pour découvrir nos chers amis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carl Sorince
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 636
Age : 22
Localisation : Planqué derrière mes hommes.
Humeur : Oh...Ohoh...Vous voulez vraiment savoir ce qui se passe dans ma tête?
Date d'inscription : 20/01/2011

Feuille de personnage
Arme n°1 : M45 TS
Autre Compte : Dar'Lauc
Arme n°2 : pistolet M6D SOCOM

MessageSujet: Re: Horreur & Damnation! - Premier étage de la station   Lun 18 Fév 2013 - 16:13

Carl mâchonnait un morceau de thon qu'il avait soigneusement posé entre deux dents avant la mission...L'esprit occupé par l'éventualité d'une fuite désordonnée à l'arrivé d'un chasseur au milieu d'un couloir...Il y avait de multiples passages sur la gauche et la droite mais...L'absence de luminosité et l'atmosphère glauque qui régnait sur ce vaisseau rendait lesdits passages plus inquiétant que n'importe quels tanks sur pattes...Heureusement que le sergent et son fidèle caporal avaient subtilement réussit a se placer au milieu de la file de marines, limitant ainsi les risques d'être visé en premier.
L'équipe avançait rapidement, faisant fi des portes métalliques, des transmissions et de quelques chats trop curieux ayant la fâcheuses habitude de causé d'étranges bruits aux pires moments...Enfin si c'était bien des chats...
Certains soldats commençaient à se faire dessus, la tension était à son summum et n'importe quel coup du sort pourrait amener un marines à tuer un de ses collègues sous prétexte qu'un fantôme se cachait derrière le futur macchabée...

Summers eut donc la bonne idée de faire une pause et de manger un morceau...
A l'entente de l'ordre, les visages se décontractèrent derrière les masques, même si certains, comme Carl, préféraient s'asseoir au centre de la pièce, l'arme sur les genoux et le masque a gaz prêt a être rééquipé aux moindres toussotement de la part d'un marines.

"-C'est vraiment pas croyable..."

Mendoza, toujours debout, retirait son masque en posant son MA37 et son sac de munition à ses pieds en faisant part de sa surprise à son chef d'une voix fatigué :

"-Oui Caporal, c'est le bordel, mais je commence à avoir l'habitude.
-Ca ne vous empêche pas de balayer la zone du regard toutes les trois secondes.
-J'ai l'habitude, ça ne veux pas dire que je suis suicidaire."

La rousse de la BRC passa devant eux, toujours son air agressif greffé sur le visage...Carl avait ressenti la folie de la jeune femme lorsque celle-ci avait saisit le pauvre Price et l'avait fait tomber a terre...Un marines l'aurait simplement coller contre un mur pour le calmer mais elle, elle avait braqué son arme sur le visage du fuyard et lui avait intimer l'ordre de retrouver sa virilité avant de finir en morceau...Devant un Adjudant...Si ce n'était pas de la folie, c'était de l'inconscience.

"-Elle est bizarre non? J'ai crus qu'elle allait le descendre tout à l'heure.
-Qui, Price?
-Surement...
-C'est un bleu, je le connais, c'est pas étonnant qu'il ait voulu se barrer... Il a fait un bout de chemin avec moi, Kelrod et Summers pendant votre premier rencard...
-Mon premier...Quoi?Quand?
-Washington. Le sourire du sergent réapparut au moment ou son caporal se renfrognait.
-Oh et puis merde, on peut vraiment pas parler avec vous !"

Mendoza s'éloigna de son chef, pour se poser contre un mur dans un coin de la pièce sans faire attention au ricanement venant de derrière-lui. Pendant ce temps, l'auteur des ricanements s'allongeait sur le sol en prenant le sac de munition en guise de coussin...Les cartouches à l'intérieur n'étaient pas le support le plus confortable, mais de toute façons, même avec le meilleur des supports, s'endormir en pareil endroit était une option absolument impossible...Marmonnant tout seul, le sergent fit en fermant les yeux :

"-Suis-je le seul à être impatient de pouvoir enfin descendre quelque chose?"

Hrpay : Yé souis de retour, ma joue est désenflée, la douleur ne me torture plus, je peux donc reprendre mon rôle Cool

_________________
"Je me présente, Carl Sorince, sarcastique, cynique, cruel et schyzophrène...Passons maintenant à mes points négatifs..."-Carl Sorince, auteur du roman "moi, mon reflet, mes photos et encore moi."

"Il est normal qu'un sale gosse comme moi soit devenu celui que je suis désormais...C'est à dire un tueur mieux placé et mieux payé que les types biens."-Carl Sorince à propos de lui-même.

"Mes gars...Mes exécuteurs...Sont pas des héros. Non, pas des héros...Et moi non plus d'ailleurs. Nous sommes bien mieux. Nous sommes des tueurs de héros."-Carl Sorince à propos des sanglots.
Spoiler:
 




Dernière édition par Carl Sorince le Sam 2 Mar 2013 - 9:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Max Kelrod
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef
avatar

Nombre de messages : 145
Age : 25
Humeur : ...
Date d'inscription : 18/04/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : DMR
Autre Compte :
Arme n°2 : M6C Socom

MessageSujet: Re: Horreur & Damnation! - Premier étage de la station   Lun 18 Fév 2013 - 19:55

Assis contre un mur de la salle, balayant du regard l’entièreté de la pièce et en particuliers les conduits d'aérations, bien que fermés, le sergent était plutôt sur ses gardes. Il mangeait le contenue peu ragoûtant d'une ration en conserve. Pas vraiment succulent mais ''mangeable''. Cette pause, avait le mérite de faire baisser la pression, entre tout les foutus bruits de cette station en piteuse état, le sang à quasi chaque pièces ou couloirs et Miss BRC ''je te pète la gueule'', le sergent avait des envies de meurtres.
Le caporal Gareb, après avoir rigoler un bon coup grâce au sergent Sorince, s'approcha de Kelrod.

-Bon appétit sergent.
-Merci caporal, dit il même si le mot ''bon'' n'était pas approprié. Il en posant la conserve vide à côté de lui. Si t'es encore venue me demander ce que j'en pense de cette mission et bien soit rassuré ça n'a pas changer : Rien !
-Ah... euh, message reçu.

Le marines se releva et s'éloigna sans dire un mot, nullement vexé étant donner qu'il eu la réponse à la question qu'il n'a même pas pu poser. Max était un peu stresser, le faite de devoir toujours répondre à cette question commençai à lui taper sur les nerfs. De surcroît, depuis qu'il avait mis les pieds ici, il se sentait tout le temps observer et à se niveau là, il en connaît un rayon, jusqu'à maintenant c'était lui qui donner cette impression. Il leva la tête, souffla un bon coup et s’aperçut qu'il n'était pas loin d'un autre grille d'aération, juste au plafond. Il se leva en grognant et se dirigea vers son collègue Sorince, bien au milieu de ses alliés comme à son habitude. Max croisa au passage la rouquine qu'il avait tout de suite eu envie de remettre à sa place.

* D'abattre

… D'abattre donc, pendant le briefing.

*J'espère qu'elle est consciente que ses efforts pour cacher le faite qu'elle ai un grain, sont digne d'une gamine de huit ans. Je passe le plus clair de mon temps avec un taré, elle risque pas de me cacher grand chose... Bordel, j'ai horreur des gamines.

Il ne la regarda pas une seul seconde, l'ignorant totalement. Il posa ensuite son cul au côté du sergent Sorince, ils échangèrent alors leurs impressions sur cette endroit : l'absence de cadavre, le sang en grande quantité, les viscères, les boyaux... la rouquine. Ils étaient plutôt d'accord sur les points précédemment cités, seul chose sur laquelle ils étaient en désaccord : Qui et de quel manière la GRC, pour Ginger Rock Company, allait être remise à sa place si elle finissait par faire de la merde.
Après quelques rictus des plus discrets et autres blagues en tout genre, ils se mirent d'accord : ''On verra, quand ça arrivera !'' Cette conversation avait eu un effet plutôt bénéfique pour LEUR morale, Max ne pourrait plus regarder la BRC sans avoir un sourire narquois, il pouvait se le permettre, cette dernière ne risquait pas de le voir avec le masque à gaz.
L'instant qui suivit, Le sergent tourna la tête en direction d'un conduit, juste à sa droite. Il avait entendu un bruit, un bruit semblable à une goutte tombant sur le sol et c'était certainement pas de l'eau. Il empoigna son DMR et s'approcha tout en éclairant la grille, arme levé. Max plissa les yeux, le mur en dessous du conduit semblait... humide. Il y regarda de plus près : un liquide brun-vert dégoulinait des bords du conduit verrouillé.

* C'est la même substance que j'ai vu au niveau du faux plafond des chiottes...

L'envie de prélever une petite quantité de ce liquide visqueux et de le renifler était forte. Mais le sergent Kelrod n'était pas assez stupide pour toucher à ce truc.

-Adjudant ! Max attendit donc l'arrivé de son supérieur et lui montra du doigt le liquide dégoulinant du conduit. J'ai déjà vu ce truc sur un tuyau qui passer au dessus des toilettes, je pensais que c'était de l'huile au début et ça l'est peut-être. J'suis pas tech mais je trouve ce truc louche... et en plus ça pue c'te merde !

ashairpay: Tout dialogue de Max commençant par * et écrit en italique sont ses pensées et je rajouterai pour finir que j'adore les généticiennes rousses à forte poitrine. CQFD: j'ai rien contre les roux

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joey Astana
Black Rock Company, Roquet
avatar

Nombre de messages : 26
Age : 21
Localisation : Au bercail
Date d'inscription : 03/11/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Pistolet M6D
Autre Compte : Dorm'Siwidol
Arme n°2 : Fusil de combat DMR

MessageSujet: Re: Horreur & Damnation! - Premier étage de la station   Lun 18 Fév 2013 - 21:51

L'atmosphère était vraiment tendue, entre les morts, le sang, les bruits, les ombres qui bougent, les soldats qui font dans leurs slips en voulant déserter comme ce jeune que la BRC explosive à remit en place. Une bonne choses d'ailleurs ! Aldo ne supportait pas ce genre de petit merdeux à peine grand pour jouer à la guerre et qui se défile au moindre conflit, en plus ça la foutait mal pour la BRC entière ce genre de gars. Espérons que si il survit à cette mission il serait plus endurcit histoire de pas faire passer les mercenaires pour des guignols à l'avenir.

Bon après y'avais encore cette histoire de transmission entre des survivants probablement morts maintenant. La transmission était très étrange en elle même : <sortir des murs> ?!
Qu'est ce que ça pouvait être, pas des covies en tout cas et encore moins des rebelles à part si une armada d’éthiopien ninja avait envahi la station ...

Cette transmission acheva le moral du groupe et Summers eut la bonne idée d'offrir une pause à son équipe pour la remonter un peu. Tout le monde s'était mis à son aise dans la salle, Aldo s'assit sur une caisse et pour se relaxer décida de se griller une clope. Ce petit cylindre eu l'effet estompé et calma Aldo lui laissant la possibilité d'analyser la situation.

Ils étaient sur une station, perdus dans l'espace. Le personnel avait disparu et au vu du sang présent et de tous les indices recueillis ils étaient pas partit faire un pique nique. L’ennemi était inconnu et vu la façon d'opérer ce n'était pas humain et ni covenant. Aldo commençait à saturer, il avait peur. Non pas de l'ennemi, du sang ou quoi que ce soit mais de l'inconnu. Il ne lui tardait qu'une chose, c'était de pouvoir mettre une tête sur son ennemi et ainsi de pouvoir se concentrer sur autre chose comme la réussite de la mission et la pensée de la prime.

Beaucoup mangeait, mais Aldo n'avait pas faim, cette histoire le tourmentait trop. Il regarda un peu les autres, le type bizarre avait l'air tendu et son camarade sergent envoya balader un autre marines. Le reste du groupe se tenait plus ou oins tranquille pour le moment et l'adjudant supervisait le tout entre quelques contacts.

<-Bordel, quelle barbe !>

Histoire de penser un peu à autre chose, Aldo cala sa clope entre ses dents et gratta la surface d'un tuyau ramassé par là avec son couteau en essayant de faire des formes tout en gardant un oeil sur le groupe et les recoins sombres un peux trop mouvants à son gout ...


Dernière édition par Aldo Simpson le Mar 26 Fév 2013 - 19:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://halo-fan-zone.forumgratuit.org/forum
Ava Fleman
Black Rock Company, Chien fou
avatar

Nombre de messages : 13
Localisation : Station Spartacus - Premier étage de la Station - Découvre la Folie
Humeur : Taciturne.
Date d'inscription : 09/11/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : M6C Socom x2
Autre Compte : Ryan Hicks
Arme n°2 : Carabine MA5K

MessageSujet: Re: Horreur & Damnation! - Premier étage de la station   Mar 19 Fév 2013 - 3:05

Le stress, l'envie, la peur... Que de sensation forte qui passionnait au plus haut point Ava, la plupart du groupe suivait les ordres et évacuait le stress de leurs possible soit en mangeant, soit en ricanant de façon puéril. Ava adossée contre un mur non loin de la première classe Alan Price tout en le regardant d'un air neutre, mais cependant perdue dans ses pensées.

" Je pense que est aller un peu trop fort tout à l'heure avec le Gamin "
" Tu voulais que je fasse quoi ? Lui coller une balle dans la jambe ? Ce serai une solution du moins, il ne risquerais de s'enfuir en courant... "
" Je sais pas moi.. L'attrapé par le col et lui gueulé dessus aurais peut être tout aussi bien marché. "
" Possible mais on ne le saura jamais, sauf si prend de nouveau la tangente. "

Elle c'était faite remarquée ce qui n'était pas bonne chose, difficile de mettre fin à la vie d'une personne si des marines on constamment un œil sur vous, mais bon Ava n'avait que faire de s’être fais remarquée ou non, elle avait fais ce qu'elle trouvais le plus adapté à la situation et personne pourrais le démentir. Mais derrière les rires ce cachait la peur et l'éffroi, tout le groupe avait encore l'image en tête du carnage de la de chargement, ou des toilettes. La Jeune mercenaire elle ne pensait qu'à une chose, qui pouvait être l'auteur de ce massacre ? Les Covenants ? Une nouvelle race d'alien ? Il ne manquerais plus qu'il naisse dans le corps des gens en leurs traversant la cage thoracique, cette idée parcourue Ava mais s'en alla aussi vite qu'elle eu été arrivé.

Contrairement aux autres la pièce était plutôt calme, quelque douille par terre mais sinon il n'y avait rien "d'effrayant" pas de Cadavre troué, pas de hurlement seulement une bande de danseuses se croyant assez fort pour combattre leur ennemi, désormais la guerre contre les Covenants était aussi Psychologique ce qui ne réjouissait personne dans le groupe, cependant malgré cette air d’effroi qui planait sur le groupe certain trouvais quand même le moyen de gardé un semblant de sourire et de confiance en eux, ce qui était plutôt étonnant en somme.
Étrangement et pour une raison inconnue certain ne pensait pas qu'il s'agissait d'un attaque de Covenants, il est vrai que si les covenants auraient attaqué la station ils l'auraient fait sauter à coup de bombe à plasma plutôt que d'écorcher les corps.

Beaucoup de questions se posaient et peu avait de réponse, quelle était la sombre histoire de cette station ? pour quelle raison cette mission avait une prime 6 fois supérieur aux autres alors qu'il s'agissait d'une simple enquête ? De lourds secrets ce cachaient et Dieu seul savait quelle risque courait le groupe à l'idée d'en percer une partie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ordo-011
NavSpecWar, Spartan-II, Major
avatar

Nombre de messages : 339
Age : 25
Localisation : En guerre.
Humeur : Meutrière.
Date d'inscription : 08/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil d'assaut/ Fusil à pompe d'Adrix.
Autre Compte : Jessica Austin
Arme n°2 : Pistolet M6D/Couteau.

MessageSujet: Re: Horreur & Damnation! - Premier étage de la station   Sam 23 Fév 2013 - 13:19

Les pas lourds du Spartan résonnait dans les couloirs vident de la station orbital. Ordo marchait de gauche à droite en faisant les cent pas, pendant qu’il écoutait ce que Summers avait à lui dire. Les marines et les membres de la BRC étaient sur les nerfs, et pour l’instant l’adjudant avait ordonné un arrête afin de se calmer aussi bien pour son groupe que pour celui d’Ordo. Le super soldat avaient sa main droite plaquée contre son casque, c’était une vielle habitude qu’il avait gardé lorsqu’il communiquait avec l’extérieur. Le Major hocha la tête et coupa la communication avec Summers, puis il se tourna vers son équipe. Les deux Spartans attendaient, un genou au sol et leurs armes levés. Ordo activa la communication SQUADCOM d’un battement de cil.

-« Ok, Summers nous ordonne de faire une pause. Dix minutes, manger un truc et on va faire un point rapide. Les gars de l’adjudant son également à l’arret. »

Claudia se releva lentement et plaqua son arme dans son dos et enleva son casque. Marcus fit de même quelques secondes plus tard, Ordo fut le seul à ne pas retirer son casque. L’étrange sensation qu’il éprouvait face aux évènements se déroulant dans la station lui coupait l’appétit, et il préférait être opérationnel à cent pour cent en cas de soucis. Marcus sortit trois barres sur-vitaminées conçues pour les spartans, blindés de tout ce qui leur fallait et crées pour que le corps excrète un minimum de déchets. Le spartan jeta une barre à Claudia et en tendit une a son supérieur, Ordo fit signe qu’il n’en voulait pas. La seule femme de groupe croqua dans la barre vitaminée, elle était blanche et sans trop de goût même si cette barre ne valait pas un bon steak, Claudia la dégusta quand même, son métabolisme en avait besoin.

Elle leva la tête vers Ordo. Se dernier tenait son arme fermement, quelque chose gênait son chef d’équipe, pourtant il ne semblait pas décidé à en parler avec ses hommes. Peut-être était-il au courant de choses qu’eux n’avaient pas besoin de connaitre. Le Major plaqua sa paume contre son casque et entra en communication avec leur pilote de pélican qui était toujours dans le hangar à attendre que les spartans rentrent.


-« Daxter, situation ? »

- « Tout va bien Major, je mange un beignet là. Tout semble plutôt calme de mon côté. Et par chez vous, ça donne quoi ? »

-« Tout est ok pour nous, on sera bientôt rendu à notre objectif. Recontactez-moi si il y a problème. Terminé. »

-« Reçu Major, fait gaffes. Terminé. »

Le Major coupa la communication avec le pilote, et se tourna vers son groupe. Les deux supers soldats avaient retirés leurs casques, et étaient assis au sol en mangeant dans le silence. Ordo s’approcha d’eux et plia les genoux pour être au niveau de ses hommes. Il tendit sa main vers eux et dans son gant se tenait une sorte de petit hologramme. Il fit apparaitre une carte de la station.

-« Summers et ses hommes se sont arrêtés ici. »Ordo désigna un endroit situé sur la carte, un point rouge représentait l’ensemble du groupe des soldats de l’UNSC. -« Ils font une pause d’une dizaine de minutes pour déstressés, d’après ce que l’adjudant ma expliqué ils sont tombés sur une sorte de message. »L’image du mur plein de sang avec écrit « Horreur et Damnation » apparut sur les écran tête haute des spartans.-« Tout ceci est charmant, en suppléments ils ont eu le droits à des cris, mais ils n’ont trouvés aucun corps. Visiblement c’est nous les plus chanceux, l’un des BRC a failli finir avec une balle dans le crane parce qu’il a totalement perdu son sang-froid. Nous nous somme à moins de deux cent mètres de notre objectif. Une fois là-bas on pose les charges, les marines ont intérêt à vite réactivé le courant et on fonce effacé les données de la station. Voilà le plan, des questions ? »

-« Un des BRC a failli prendre une balle dans le crâne ? Des contacts rebelles alors ? »

Ordo secoua la tête négativement.

-« Non, c’est l’un des membres du BRC qui a failli lui étalé le cerveau partout dans la station. La psychopathe aux cheveux rouge. Ava je sais plus quoi, mais assez déblatéré, si vous n’avez pas d’autres questions, on y va Spartans. »

Marcus et Claudia enfilèrent leurs casques et empoignèrent leurs armes. Les trois supers soldats se mirent alors en route vers l’objectif qui n’était plus très loin, avec un peu de chance dans la demi-heure à venir les marines auraient rétablit le courant et ils pourraient appliqué le protocole Cole afin de supprimé les données de la station.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allen Weaver
Black Rock Company, Fox
avatar

Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 11/11/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : SMG-7 Socom
Autre Compte :
Arme n°2 : M6D-Socom

MessageSujet: Re: Horreur & Damnation! - Premier étage de la station   Mar 26 Fév 2013 - 17:22

Après une légère pause pour se calmer après sa petite crise d'angoisse, Allen rejoingnit les autres en courant. Tout içi faisait flippé : les murs sombres parfois tachés de sang, les marres de sangs elles même, les bruits bizarres sortant des bouches de ventilation, les petits chatons qui fesaient grincer les parois de ces bouches d'aération... Le groupe arriva près d'une porte hydrolique bien endommagée selon les analyses d'un certain "Ryan Hicks", le marine en question suivit d'un de ses collègues ouvrirent la porte en forçant sur les extrimités puis le groupe entra dans une sorte de hangar ou salle de stockage vu le nombres de caisses et de matériaux en tout genre mais ce qui fesait défaut à cette pièce, c'était l'important nombre de douilles au sol et les traces de sangs montant jusqu'au plafond... Allen Weaver s'était écarté du groupe discrètement afin de sécuriser un petit passage entre des caisses, il avançait prudement scrutant le moindre recoin avec sa lampe torche. L'ex marine ne savait pas pourquoi cette endroit sombre avait attiré son attention mais il fit une découverte plus ou moin intéressante lorsqu'il posa le pied sur un morceau de..... Un morceau de corps humain qui trainait là, il braqua sa torche sur le "morceau" et vit à côté un.... Oeil, le mercenaire recula sur quelques pas puis fut interpellé par un membre du groupe ayant avertit qu'il a fait une découverte.

Pensées : J'espère que se sera un peu plus intéressant que cet "oeil"

Le contractor essaya de prendre la situation au "second degré" et lacha un léger rire jusqu'a se qu'il s'approche du mercenaire dénommé "Price" et qu'une transmission s'activa dans son casque :

TRANSMISSION ENTRANTE
/> Clé de Cryptage Béta -535-2E4
/> Dossier Major Harry Hudson. Chargement...
/> Lecture du dossier.
/> Fichier Audio Uniquement.

"Ils arrivent ! Soudez moi cette foutue porte !"
"On fait quoi Major ?! On est mort si on reste ici."
"Tu préfères être ici ou de l'autre côté de la porte ! !"
"Ils sortent des murs !"

Allen resta un moment immobile se demandant : "Qu'est ce qui pourrait bine provoquer tout ça ?, les covenantes auraient ils de nouvelles techniques de guerre psychologique ou je ne sais quoi ?".

Le caporal Hicks tenta de remonter le moral des troupes puis leurs fit de le suivre dans une brèche. Le groupe s'engouffra dedant jusqu'a un autre couloir qui menait dans une salle plutôt "propre" comparé aux autres recouvertes de sang. L'adjudant ordonna aux soldats de faire une pause et de se détendre histoire de relacher la pression et de dédramatisé la situation. L'ex marine retira son casque et s'asseya contre un mur, il sortit son bladeur et ses écouteurs pour ensuite aprécier une longue playliste de musique rock, punk ect... La pression redescendait et la motivation de connaitre le ou les coupables de ces atrocités remplaça la peur. Allen jetta un bref coup d'oeil au sol pour vérifier qu'il n'y en avait pas justement puis il sortit une ration et la dégusta en observant les autres marines et membres de la BRC discuter entre eux, on aurait dit que tout le monde avaient oubliés se qu'ils avaient vus mais en vérités l'anguoisse était toujours présente même si certains la cachaient mieux que d'autres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Providence
Destinée
avatar

Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 20/06/2012

MessageSujet: Re: Horreur & Damnation! - Premier étage de la station   Dim 3 Mar 2013 - 15:06

Après quelques longues minutes de repos, le groupe replaça ses masques et se remît en route, Summers et Kelrod menant le groupe.

Un bruit sourd se faisait entendre depuis l'autre bout de la station... Un bruit de métal raclant le métal... Qu'est-ce que ça signifiait ? Ils allaient bientôt le savoir...

Du sang... A peine avaient-ils quitté la salle de repos que du sang les accueillait.

Horreur & Damnation, ils allaient bientôt savoir ce que ces mots signifiaient...


* Un post avec Virgil arrive, attendez le ! *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Horreur & Damnation! - Premier étage de la station   

Revenir en haut Aller en bas
 
Horreur & Damnation! - Premier étage de la station
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Horreur & Damnation! - Deuxième étage.
» Perdu? Voici un plan!
» [Neutre] Le Premier Cercle
» horreur
» Finir le premier niveau en une vie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Halo Fight :: Scénarios :: Archives des scénarios :: Station Orbitale Spartacus-
Sauter vers: