Forum Rpg sur l'univers d'Halo
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Artefact [Partie 1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kofi 'Qamal
Sangheili, hérétique, vétéran
avatar

Nombre de messages : 221
Age : 19
Localisation : Au labo !
Humeur : Intéressé
Date d'inscription : 22/08/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil Plasma
Autre Compte : Aucun
Arme n°2 :

MessageSujet: Artefact [Partie 1]   Dim 3 Mar 2013 - 19:34

Kofi 'Qamal était penché sur le catalyste, dans une pièce remplie d'instruments technologiques. De nombreux techniciens s'affairaient dans leur coin, à se préparer pour l'opération qui commençait, et deux de ses camarades s'intéressaient aussi à l'engin posé là. Le démontage commença lentement. Un hérétique souleva la pièce de protection avec la plus fine délicatesse possible pour ne pas en altérer le contenu. De multiples lumières bleues apparurent à leurs yeux. Kofi se rapprocha pour mieux voir, et identifia le support de mémoire de l'information, ainsi que ce qui devait être une partie du visualiseur. Les autres élites se rapprochèrent, ainsi qu'un grognard qui portait du matériel. La partie la plus délicate de l'opération commença. Kofi inséra un morceau de métal à la forme caractéristique sous un composant translucide, pendant qu'un autre sangheili brisait les minuscules liaisons quasi-microscopiques qui le rattachaient au reste de la structure. Ce premier morceau fut soulevé, puis on le posa sur la table. Les techniciens s'attaquèrent posément au suivant.

Après de longues heures de dur labeur, le catalyste était enfin là, en pièces détachées, prêt à être utilisé de façon sûre par les hérétiques, sans plus aucun risque de mauvaises surprises. D'expérience, Kofi savait que les systèmes de défenses des données forerunners étaient parfois très perfectionnés... voir explosifs. Le scientifique regarda les morceaux, un par un. Il en fit un premier tri dans sa tête. En indiquant la plupart à ses camarades, il les laissa s'en emparer et les emporter plus loin. Désormais, il s'agissait de reconnaître lequel, parmi ces trois bouts de métal, était celui qu'il cherchait. C'est-à-dire, lequel lui indiquerait les bonnes informations, et pas une stupide sécurité supplémentaire. Le scientifique en pris un dans ses mains, et le posa délicatement dans un compartiment lui permettant d'en observer les plus infimes détails ; une sorte de microscope, donc. La lueur émanant de la pièce forerunner était particulière... en fait, elle ne venait pas du cœur de la machinerie, mais seulement de la première couche. Kofi 'Qamal la confia alors elle aussi à un assistant. Il ne restait plus que deux pièces en jeu. Elles étaient toutes les deux semblables... étaient-ce des jumelles, une sorte de copie de sauvegarde des informations ? Seule l'expérimentation le dirait. Le scientifique se saisit d'une, et alla la placer dans un lourd dispositif hybride, d'origine forerunner et covenant. Une encoche un peu plus grande lui permit d'insérer son objet d'étude, et un léger vrombissement se fit entendre. Soudainement, une carte holographique apparut, tressauta une seconde puis se stabilisa. C'était une planète, ainsi que des indications pour s'y rendre. Sur la surface, un emplacement était indiqué, avec ce qu'on devait traverser pour y aller, mais surtout ce qui s'y trouvait... Kofi éteignit rapidement le dispositif. Personne d'autre que lui et les dirigeants concernés ne devait être au courant, pas mêmes les individus de cette salle. Il empoigna le si précieux et antique objet, puis sortit du laboratoire en prévenant à la volée ses collaborateurs de cesser les expérimentations et de ranger les artefacts. D'un pas rapide, il se dirigea vers le hangar pour prendre une navette et rejoindre les quartiers de commandement.

Le gradé était assis, son siège à-demi tourné vers Kofi 'Qamal. Ce dernier se tenait debout, raidi, et attendait les paroles de l'autre.

« Alors, vous avez trouvé... Je ne vais pas vous demander si vous en êtes certain, il ne peut bien sûr en être autrement... n'est-ce pas ? »


« Si les forerunners eux-mêmes ne se sont pas trompés, alors cet objet est bien sur cette planète ! »

« Faites attention à la manière dont vous traitez les forerunners ! Il a déjà été dur d'accepter d'éventrer l'une de leurs reliques... »

Kofi se retint d'exprimer ses pensées à vif, car ce n'était pas du tout le moment de discuter de théologie, surtout avec un supérieur bien pieux.

« Parfait, vous partez bientôt. Nous avons assigné une corvette complète à cette mission. Vous serez sous les ordres du capitaine, mais vous pouvez autrement disposer de l'équipage. C'est un gros investissement pour une mission garantissant aussi peu de sécurité, ne nous décevez pas. »

Le scientifique serra les mâchoires. Il aurait largement préféré l'action d'un commando réduit, tel que celui qui avait permis de récupérer le catalyste. Cependant, il devait bien se plier aux ordres. En quittant la pièce et en marchant dans les couloirs, il ne faisait qu'espérer se retrouver avec des comparses de qualité, ou au moins qui lui laisseraient le champ libre pour ses activités. Toujours absorbé par ses pensées, il monta dans un spirit qui le mena finalement à la corvette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorm'Siwidol
Sangheili, hérétique, vétéran
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 21
Localisation : Petite balade en banshee.
Humeur : Electrique.
Date d'inscription : 08/05/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Carabine covenant
Autre Compte : Joey Astana
Arme n°2 : Pistolet plasma

MessageSujet: Re: Artefact [Partie 1]   Lun 4 Mar 2013 - 15:42

Le calme, que c'était bon. Après toutes les escarmouches passées, les mauvaises rencontres, les monstres baveux et puants, c'était bon de pouvoir s'allonger un peu. Puis c'est surtout réconfortant de se rendre compte que personne veut vous étriper ou vous bouffer pour changer. Dorm' feignanta ainsi un bon moment, presque toute une matinée mais il fut troublé par des coups sur sa porte de cabine. Intrigué mais surtout frustré par cette interruption il se laissa glisser en dehors de sa couchette et alla ouvrir.

Il approcha de la porte et toucha un bouton, aussitôt elle coulissa et laissa entrevoir un sangheili en armure d'hérétique portant une boite. Ce dernier salua Dorm et se présenta comme Luka'Nugamu un genre d’ingénieur bricoleur. Sur le coup, le vétéran ne voyait pas vraiment qui c'était, puis il se souvenu qu'il lui avait commandé un oculaire il y a peu. Dorm invita Luka à entrer et ils s'installèrent sur une table. L'ingénieur ouvrit sa boite et en sortit l'oculaire puis le tendit au vétéran. Ce dernier le pris dans ses mains et l'examina sous tous les angles. C'était un ouvrage superbe, la branche était solide et de couleur argentée avec de fins motifs d'ornements dorés. Le verre de l'oculaire était jaune avec des reflets orangés. Pour conclure c'était un bel ouvrage.

Curieux sur ses fonctionnalités, Dorm questionna l'ingénieur :

<-Très intéressant, un bon travail et solide en plus. Mais au niveau des capacités que peut-il faire ?

-C'est un bijou de technologie pour les tireurs comme toi. Il évalue la distance de ta cible et perce certains brouillards. Il t'avertit aussi de quelques informations secondaires comme le relevé d'oxygène, la température, le vent. Tu peux aussi le synchroniser via un système sans fils à tes armes pour savoir ou en est le chargeur et son état.

-Voilà un gadget fort intéressant, je vais donc te donner ce qui était convenu.>

Dorm se leva et alla fouiller un casier, il le referma et revint à la table avec divers gadgets et armes résultants de quelques fouilles lors de l'assaut du Scarlet.

<-Voilà le compte y est il me semble.

-En effet, ravi d'avoir fait affaire.>

L'ingénieur ramassa tout ses "trésors", salua Dorm et quitta la cabine. Le vétéran fort satisfait de son nouvel appareil se dirigea vers la pièce d'hygiène de sa cabine. Il enfila l'oculaire et s'admira dans un miroir puis satisfait de ce qu'il vit il alla chercher ses armes et quitta sa cabine, il était demandé à la prison.

Il déambula dans les couloirs la tête haute satisfait de son rang d'officier, il passa à côté de quelques grognards illuminés sans même leurs jeter un regards. En revanche ces derniers l'observaient sans relâche trop heureux de voir un des héros de la bataille passée. Dorm était conscient de sa petite gloire mais il n'était pas le seul à s'être fait remarquer dans les combats.

Il arriva enfin à la prison ne sachant pas trop vraiment pourquoi il y était convoqué mais bon pour une fois il serait des bon côtés des barreaux. Sur place un des geôliers vint l'accueillir et lui expliqua la raison de sa présence : les quatre grognards loyalistes.
Dorm les avait presque oubliés ceux là. Ramenés de force dans la flotte hérétique ils avaient étés placés en détention dès leurs arrivée. Dorm se demandait bien pourquoi on l'avait convié pour ces petits misérables.
Le geôlier lui explique qu'étant donné que leurs présences était du à Dorm, on lui avait confié ses quatre soldats comme récompense.

"Pfff, récompense ?! Une bande de nains baveux ! C'est trop d'honneur ..."

Le geôlier libéra les grognards et laissa Dorm et ses quatre nouvelles recrues faire connaissance. Au moins on avait troqué leurs armures de l’alliance contrez celles des hérétiques.Avant qu'un des grognards ne parlent Dorm leurs dit de se taire pour le moment et de le suivre. Une fois en dehors de la prison, le vétéran demanda à chacun son nom. L'un d'eux s'avança et parla pour le groupe.

<-Moi être Glouglou, être plus intelligent de tous ...

-Non pas Glouglou intelligent, mais moi !

-Non toi stupide, pas intelligent !

-Si lui est intelligent !>

La discussion continua ainsi pendant une bonne minute durant laquelle chaque grognard parla pour ne rien dire. Dorm s'était appuyé sur une paroi du vaisseau et plongea sa tête dans ses mains.

<-De toute façon toi peut être intelligent mais moi suis mieux beaux que ...

-LA FERME !>

Les quatre petits êtres se turent et ne bougèrent plus.

<-Je vous ai juste demandé votre nom, rien de plus. Le prochain qui répond à coté prend un ticket pour le vide spatial ! Bon donc toi tu es Glouglou. Maintenant les autres.

-Pingpong

-Dédé

-Coco

-Bien, maintenant vous allez me servir et si je vous demande de tuer des covenants, vous le ferez. Suis-je claire ?

-Oui maître, vous avoir prouvé supériorité et intelligence par stratagème. Nous impressionné par vous et nous servir vous.>

Les présentations enfin finies, Dorm décida d'évaluer les performances de son groupe, il les convia donc à le suivre jusqu'à un stand de tir. Au final, son petit groupe n'était peut être pas un problème. Certes il était tous des débiles heureux mais mais le vétéran disposait ainsi de quelque esclaves personnels.

Le chemin jusqu'au stand fut pénible : les quatre grognards décidèrent de protéger leurs "maître" et l'encadrèrent tout en insultant et brandissant le poing à tout ce qui approchait trop près de Dorm. Le vétéran était plus qu'exaspéré par la conduite de ses sous-fifres au point de devoir en frapper un avec la cosse de son pistolet à plasma pour les calmer. Heureusement pour Dorm ils n'avaient insulté personne de trop important.

Une fois sur le champ de tir, le vétéran leur demanda qu'elles étaient leurs armes de prédilection. Trois répondirent le needler et Pingpong le canon à combustible. C'était bien d'avoir un spécialiste en explosifs en revanche les canon à combustible ça ne se trouve pas partout mais Dorm en dénicherait bien un à un moment ou un autre. Il donna ainsi à ses soldats quatre needlers et les laissa tirer. Au moins, ils avaient l'air assez adroit avec leurs matériels offensifs. Le vétéran laissa ainsi ses recrues s’entraîner n'ayant rien d'autre à faire pour le moment ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://halo-fan-zone.forumgratuit.org/forum
Rell 'ikiha
Sangheili, hérétique, ancien SpecOps
avatar

Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 24/11/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil a aiguille avec zoom x4
Autre Compte : Edward Hordika
Arme n°2 : Fusil a plasma

MessageSujet: Re: Artefact [Partie 1]   Ven 15 Mar 2013 - 20:02

Rell ferma les yeux un instant. Juste le temps de se reposer les yeux. Juste le temps de se relaxer un peu l'esprit, comme elle avait eut si peu de temps pour le faire depuis sa dernière mission sur le scarlet. Dernière mission qui, suite a sa promotion, avait laissé ses marques, et meublé son emploie du temps. Ou plutôt, ON avait meublé son emploie du temps sans prévoir moindre pause. On avait insisté pour continuer un entrainement de forcené même en ré-éducation. On avait voulu la cultiver sur le plan stratégique. On avait voulu lui inculquer les manières de penser spec-ops, savoir comment se servir d'un camouflage, sans même lui laisser le temps de l'essayer. On, c'était la silhouette maigrichonne, dont la tête sortait a peine de par dessus le lit, qui s'agitait autour a tout va en faisant un mélange de rangement et d'émerveillement enfantin mais idiot dans la chambre de la sangheili tandis que cette dernière attendait sur son lit, les bras croisés derrière la tête. Ce on, c'était nazgi. Un nazgi qui n'avait pas été content d'avoir été laissé à la flotte a la dernière mission et qui prenait les soins de sa "supérieur" un peu trop au sérieux. Cette dernière finit d'ailleurs par brusquement rouvrir les yeux et se redresser dans le lit, stoppant le mouvement du petit être. Un vestige de souvenir ... Comme un ... coup de poing qui fonce a toute vitesse vers sa figure. Assez stimulant pour lui faire renoncer au sommeil quelques temps encore. Se relevant et enfilant la tunique qu'elle avait du jeter deux bonnes heures plus tôt sur le sol, l'élite se tourna vers l'unngoy qui cessa de trifouiller la pièce d'armure qu'il avait dans les mains pour la planquer dans son dos. Bon, dire qu'il ne la trifouillait plus était une supposition assez peu crédible vu le bruit, mais au moins tentait il de le cacher. Même si objectivement, dans les deux cas, rell n'en avait tout simplement absolument rien a faire.

Un ... problème?
Tu veux dire a part la tornade qui est en train de farfouiller depuis tout a l'heure dans ma chambre sans me laisser dormir? noooon, tout va a merveille. Qu'est-ce que tu tiens?
Désolé ... Le module d'invisibilité de l'armure.

Rell s'approcha et tendit simplement la main, dans laquelle le petit être posa l'objet de métal sans attendre. Elle le leva a hauteur de son visage, et l'observa un instant a la lumière ... avant de décrêter qu'elle pouvais bien se passer de savoir comment ce truc fonctionnait pour camoufler les élites aux yeux des opposants, ce qui revenait a dire qu'elle n'en avait pas la moindre idée pour le moment, et qu'elle n'apprendrait rien de plus en essayant de le mettre sous la lumière. Elle le reposa dans les mains de nazgi, qui reposa les yeux dessus, avant de se souvenir de ce qu'il faisait il y a une minute et de le ranger avec le reste des pièces de ladite armure. Changement de grade, donc changement léger de look ... Rell s'approcha un peu et s'accroupis devant pour la toucher un peu, avant de se frapper le front. Un certain unngoy un peu trop impatient l'avait lavé, nettoyé de fond en comble, polie et lustré.

Nazgi ... dis moi que ce n'est pas a dessein que tu as fait en sorte de rendre ce truc aussi réflecteur a la lumière qu'un miroir. Non mais parce que l'idée d'éblouir tous ceux qui chercheraient a me viser, ou ne serait-ce que voir ma position sur un champs de bataille au cas où elle leur aurait échappé me trottait dans la tête, j'aurais eut hâte de servir de cible ambulante pour les covenants.
Quoi? Ho non, désolé, je

Suivit un instant assez lamentable où Rell observait les différentes pièces, tandis que l'unngoy se confondait en excuses a une vitesse qui dépassait très largement les limites du compréhensible. La jeune sangheili mit d'ailleurs une bonne minute a percevoir qu'il avait brutalement passé du covenant de base, langage parlé par tous les êtres de la flotte hérétique ou presque, au sangheili, qu'elle avait réussit a grande peine a lui faire apprendre, a un niveau bien meilleurs que celui atteint par la majorité des nabots de son peuple. Elle finit par trouver ce qu'elle cherchait, et activa brutalement le camouflage de l'armure. Sa main, prise dedans, disparue a sa vue, de même que son avant bras et une partie du bras. Elle eut un sourire, le processus était surement relayé par la majorité des pièces auxiliaires. Elle finit par se relever et lever la main dans son dos pour couper le petit hérétique dans sa tirade.

Tu arrangera ça bien assez tôt, je te connais ... J'ai envie de faire un tour. Je file.
Heu ... oui mais ...
Mais tu es heureux de réparer ta bêtise et de me laisser me détendre comme il se doit après le nombre de trucs que tu m'as fait faire en si peu de temps que je suis revenu ... A tout a l'heure.

Le pauvre unngoy hocha lentement la tête tandis que Rell enfilait deux ou trois affaires de plus, puis ouvrait la porte coulissante et se mit, a son habitude, a déambuler dans les couloirs. Le sommeil la rattraperai bien assez vite de toute manière ... Elle se demanda un instant pourquoi le grognard avait pris un soin si particulier a rendre son armure aussi "neuve" mais elle découvrirais le fond de sa pensé bien assez tôt, probablement. Ou pas. Dans le fond, ce n'était surement pas si important que ça. Elle s'arrêta a l'entré d'une des nombreuses salles d'entrainement de la flotte, et s'arrêta a l'entré pour en observer l'intérieur. Comme d'habitude, des sangheilis et des unngoys qui s'entrainaient au tir. quoique niveau sangheili, il n'y avait pas vraiment foule, a part deux ou trois ... Elle s'introduisit dans la pièce, soupirant en se massant un peu la joue gauche au niveau de sa marque de brûlure, et s'adossa a la paroi pour regarder les cibles éclater de loin. Pas de craquement. Un silence seulement rythmé par les tirs de needlers. Une armure neuve. Des blessures en fin de cicatrisation. La journée n'était pas si mauvaise en fin de compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kofi 'Qamal
Sangheili, hérétique, vétéran
avatar

Nombre de messages : 221
Age : 19
Localisation : Au labo !
Humeur : Intéressé
Date d'inscription : 22/08/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil Plasma
Autre Compte : Aucun
Arme n°2 :

MessageSujet: Re: Artefact [Partie 1]   Sam 6 Avr 2013 - 15:21

« Salutations, vétéran. Je suis le capitaine Stalt 'Elam. Je vous souhaite la bienvenue sur mon navire. »

« Mes respects, capitaine. Je suis Kofi 'Qamal. Vous devez être au courant de la teneur de la mission. Avez-vous un quelconque avis dont vous voudriez me faire part ? »

« Eh bien, notre destination m'a tout l'air d'être un véritable piège naturel, s'il n'a pas été fabriqué par les forerunners eux-mêmes. C'est pourquoi il faut que je vous dise une chose : mon équipage est certes censé vous obéir, mais il est littéralement hors de question que vous envoyiez à la mort mes subordonnés. Ils vous aideront et vous assisteront dans le cadre de fouilles et de travaux, mais si vous vous enfoncez dans de dangereuses ruines, seuls des éventuels volontaires vous suivront, et encore. Si tel est votre plan, vous feriez mieux de regrouper votre propre équipée derrière vous. »


Les scientifique resserra les mâchoires. Ce léger contretemps l'importunait légèrement. Pas que le fait de regrouper ses propres agents lui était pénible ; au contraire, cela le rapprochait de son idéal de “commando réduit”. Cependant, le capitaine du vaisseau marquait clairement que sa participation ne serait pas inconditionnelle. Cela pourrait poser problème par la suite. Enfin, il pourrait toujours se reporter sur ceux qui l'accompagneraient lui.

« Bien, je comprends parfaitement, dit-il avec un léger ton de mauvaise humeur dans la voix, je vais donc de ce pas regrouper des camarades... Puis nous partirons, n'est-ce pas ? »

« Bien entendu, vétéran. Vous pouvez... enfin, je vous laisse disposer. »

Kofi 'Qamal se retourna rapidement et quitta la salle de contrôle. Il s'engagea dans un couloir qui le mena d'abord aux batteries de tir, d'où il put voir passer un destroyer sévèrement abimé, puis plus loin, au hangar. Un seul Spirit était posé là, celui qui l'avait amené. Il déchargeait visiblement du matériel. La besogne fut finie le temps que Kofi atteigne le véhicule, et il monta dedans.

Le scientifique se trouvait à étudier les dossiers de certains des meilleurs soldats hérétiques. Son attention s'était naturellement portée sur les membres du commando dont il avait été membre. Khor Ores Koram', le maître des opérations terrestres, ne serait évidemment pas disponible ; Toha 'Okonom était absolument introuvable ; Suna 'Xerym ne pouvait pas être joint ; enfin, ne restait que Dorm 'Siwidol. Il s'était apparemment illustré à la dernière escarmouche, sur le Scarlet Crusade. Et puis, il semblait bien qu'il n'était pas affecté à une mission : Dorm 'Siwidol était donc disponible. Seulement, un seul guerrier ne suffirait pas. Qui d'autre s'était illustré récemment ? Kofi réfléchissait, et repensait à la remise des médailles de la dernière bataille. Mais bien sûr, voilà celui qui lui manquait ! Il y avait un troisième soldat qui avait été récompensé. Qui était-il, déjà ? Le scientifique se replongea dans ses documents, et en ressortit l'identité de l'individu cherché : Rell 'Ikiha, soldat... soldate ? Ah oui, tiens, c'était une femelle. En tout cas, ces états de service montraient qu'elle ferait l'affaire. Kofi 'Qamal continua de chercher sans but précis pendant un peu de temps, mais se résigna. Après tout, il ne pouvait pas embarquer toute l'armée hérétique, et il n'était même pas sûr de rencontrer une résistance dans sa mission. Il se leva, et partit à la recherche de ses futurs associés.

Kofi 'Qamal s'aventura dans les lieux de rencontre de la flotte. D'abord, le réfectoire le plus proche. Ni Rell ni Dorm ne s'y trouvaient ; cependant, un autre élite lui indiqua que la femelle s'était aventurée vers une zone d'entraînement. Après avoir retourné un dojo et un espace de course sans succès, Kofi se rendit au champ de tir adjacent. Du pas de la porte, il aperçut des grunts réduisant à néant une certaine quantité de cibles, les perçant de needles du plus bel effet jusqu'à l'explosion finale. Un vétéran supervisait leur entraînement, qui n'était autre que Dorm 'Siwidol. En entrant pour aller lui parler, le scientifique remarqua la présence d'autres individus. Bien sûr, des Sangheilis vidaient du plasma, encore et encore, et leurs subordonnés les imitaient. D'autres s'étaient posés pour discuter. Ce qui attira l'attention du scientifique, c'était la présence d'un autre guerrier, qui lui semblait isolé. Faisant une pose pour le dévisager plus précisément, Kofi 'Qamal fut frappé par la surprise : c'était une guerrière, et elle s'appelait Rell 'Ikiha ! Il s'approcha alors d'elle.

« Salutations, camarade. J'aimerais vous entretenir de quelque chose ; cependant, il faudrait aussi que Dorm 'Siwidol, se trouvant par ici, m'entende. Donc, voudriez-vous bien me suivre ? »


L'élite ayant acquiescé, le scientifique se dirigea vers l'autre intéressé.

« Bonjour, vétéran Siwidol. Nous nous connaissons, je suis Kofi 'Qamal.
Puis, s'adressant à Rell : Je vous laisse vous présenter. Cela fait, il reprit : Si je vous ai tous deux recherchés, c'est pour vous demander une chose. J'aimerais que vous m'accompagniez pour une expédition sur une planète sauvage. Nous partirions à la recherche d'un... atout capital, dans des ruines ayant appartenu aux forerunners. Si vous acceptez, le départ est imminent, et se fera le plus tôt possible. Puis-je savoir ce que vous en pensez ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rell 'ikiha
Sangheili, hérétique, ancien SpecOps
avatar

Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 24/11/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil a aiguille avec zoom x4
Autre Compte : Edward Hordika
Arme n°2 : Fusil a plasma

MessageSujet: Re: Artefact [Partie 1]   Ven 19 Avr 2013 - 13:25

Les grognards ont, de tout temps, été une espèce a part entière dans l'hégémonie. Pas dans le sens biologique du terme, il est évident que les sanhgueilis par exemples n'avaient rien en commun au niveau biologique avec ces petits êtres. Non, à part dans le sens où on ( à savoir les officiers haut-gradés parmi les plus vaniteux ) ne pouvait toléré d'être mis dans "le même sac" que ces petits crétins d'unngoys. En 10 minutes que Rell observait l'escouade du vétéran à quelques mètres d'elle, elle n'avait fait que confirmer une fois de plus à quel point certains pouvaient être innocents dans cette race. Pas dans le sens positif du terme. Elle soupira un peu en
observant une dispute de plus, et se décolla du mur pour passer dans un dojo adjacent en soupirant de lassitude. Une fois là, elle s'assit sur le sol, et sortit de sa tunique un carnet de feuilles rigide et un simple bâton de graphite, dont elle commença à se servir en observant les combats.

Au fur et à mesure que le temps passait, Rell laissait la pointe fragile tracer des courbes et des lignes sur le papier avec de plus en plus de vivacité, retraçant en chaque instant un mouvement, une expression, la puissance d'un muscle qui se tend, la dureté d'un poing qui parvient à toucher son objectif. Rien, ou presque, n'échappait à l'oeil de la sangheili, qui scrutait de plus en plus les détails tout en conservant une image d'ensemble, un procédé fort difficile au coeur de l'action, mais le seul valable si le portrait tracé se voulait correct. Finissant de surligner les contours, la jeune élite passa aux ombres, les repassant et changeant parfois un peu de place pour pouvoir mieux observer le jeu de la lumière sur les écailles des guerriers. Alors qu'elle commençait à attaquer le décors de l'oeuvre, n'observant que peu voir plus du tout le décors autour d'elle, Rell entendit tout à coup les sabots d'un duo d'élites heurter les sol, s'immobilisant à à peine deux pas de sa personne. Elle releva les yeux vers le guerrier qui la toisait avec un petit sourire. Le genre de sourire qu'elle détestait voir sur le visage d'un frère.

Hum, alors, ce portrait? Vous retracez nôtre légende naissante à mon frère et moi?

Rell soupira un peu, et se frotta les mandibules en observant le croquis qu'elle avait dans les mains. En fait de légende, se tenaient deux sangheilis forts héroïques certes, mais ... totalement méconnaissables de visage.

Pas vraiment. "légende" serait un peu trop ambitieux par ailleurs, je dirais plutôt comptine pour enfant.

Le commentaire froissa clairement le guerrier, qui observa la feuille puis la jeune élite à terre. Cette dernière, sentant que la suite devrait attendre sa salle de repos, rangea son matériel et se releva pour observer l'élite face à elle d'un oeil égal ... ou légèrement sur-élevé. L'autre combattant s'approcha à son tour, un peu plus grand que son camarade, mais pas encore assez pour ne pas avoir à lever la tête.

Moi et Drel'kanar ne somment plus des enfants depuis bien longtemps désormais. Qui es-tu pour t'estimer en droit de juger de la teneur de notre puissance de combat à la simple vue d'un entrainnement de routine?
Mon nom importe peu, et quand bien même je ne serais qu'une simple unngoy, j'aurais pu de manière égale répondre comme je viens de le faire.
Pardon?!

Le temps passé a cotoyer les siens avait parfaitement habitué l'élite au caractère parfois grincheux de ses camarades quand on touchait à leur si précieu honneur. Aussi le poings qui se dirigea vers son visage ne la surprit nullement, et elle se contenta de ployer les genoux pour d'une coup perdre trois bons décimètres, avant de bondir en arrière pour se mettre hors de la portée du second coup qui vint l'instant d'après fouetter le vide. Visiblement, "Drel" n'était pas des plus réceptifs pour ce qui était des critiques constructives. Le sangheili brandit un poing fermé vers sa congénère, écumant de rage et visiblement prêt à en découdre.

Les miens sont depuis des générations parmis les plus puissants guerriers de l'hégémonie! De quel droit pensez vous pouvoir ainsi dire que mon histoire ne sera jamais qu'une "comptine pour enfant"? Je me bat chez les anciens guerriers des oppérations spéciales, et je ne compte pas me laisser dicter ma conduite par une simple femelle qui s'amuse avec une feuille et un crayon avant de nous insulter!!!

Le cri de rage de l'élite fit se retourner de nombreuses têtes dans le dojo, curieuses de voir de quoi il en retournait. Rell, elle, était particulièrement peu encline à se battre pour une question aussi absurde, mais bon, elle n'avait visiblement pas le choix.

Si vous tentez encore de me frapper vous risquez de le regretter, honnêtement. Je ne dis pas que vous ne serez jamais un grand guerrier, mais quand bien même ...

L'autre ne lui laissa pas le temps de terminer sa phrase, et feinta pour lui coller un direct à la mâchoire qui la fit basculer sur le dos et tomber à terre. La jeune sangheili se frotta les mandibules en plissant les yeux, et sortit le carnet et le bâtonnet de graphite pour les tendre à un unngoy, qui les garda dans ses mains sans trop savoir qu'en faire. Lâchant un "garde-moi ça deux minutes" en se relevant, la sangheili se craqua les poings et désigna le terrain de combat. L'autre guerrier l'y suivit, alors que son confrère attendait, les bras croisés. Une fois en place, Rell pencha la tête sur le coté, jusqu'à ce que sa nuque lâche un craquement. Observant son adversaire dans les yeux, elle ouvrit les bras, l'invitant à commencer la danse.

Le combat avec Van' avait bien plus affecté Rell qu'elle ne l'avait laissé entendre à qui que ce soit à part nazgi. Ce sangheili avait un style de combat particulier, à la fois puissant et brutal, fruit d'un entrainement quotidien, mais également d'une maitrise de son corps et de ses instincts qui ne naissait pas chez tous. Le genre d'adversaire que la défaite n'effraie pas, et qui donc devient bien plus apte à conquérir la victoire. Un vétéran de multiples batailles qui avait su trouver dans le combat une fin, et non un simple moyen de gagner. Ce genre d'adversaire méritait amplement plus qu'on ne pouvait parfois leur accorder. Peut être Drel l'apprendrait-il un jour, en affrontant un adversaire pareil et en ressortant grandit. Mais pour l'heure, il n'était qu'un jeune impétueux au sang chaud qui se cherchait encore, et qui défendait un honneur qu'il n'avait pas encore totalement appris a connaitre. Qu'il n'avait peut être pas vraiment, en réalité. Quoiqu'il en soit, il n'avait clairement pas compris que dominer sa rage peut se montrer essentiel dans un combat. Ses coups, brutaux, rencontraient de l'air. Tout au contraire de son opposant, Rell se contentant d'esquiver, se déplaçant bien plus lestement que son adversaire et esquivant les coups sans en donner. Jusqu'à ce que son adversaire pause enfin l'espace d'un instant la série de mouvements qu'il effectuait pour reprendre sa respiration. Erreur gravissime. Il n'avait pas encore eut à parer, encaisser ou éviter la moindre attaque, aussi le sabot de la sangheili heurta ses côtes sans qu'il ne comprenne au premier abords ce qui lui arrivait. Rell balança encore ses pieds, enchainant 3 coups au ventre, ainsi qu'un sur le sternum, et regarda son adversaire chuter lourdement à terre, une jambe toujours en l'air. La posant finalement à terre, elle remit sa tenue en l'état.

Si tu veux tout savoir, je dessinait effectivement une légende. La légende d'un combattant. Mais pas la tienne. Ni la mienne. Ni celle de personne, que ce soit dans cette salle, dans cette flotte, ou même dans la galaxie entière. Parce que nous somment une armée. Une armée composé de soldats qui sont certes des individus, mais une armée qui se doit de n'être qu'un être avant tout. Dire que "ta légende" va commencer est impossible tant que tu seras avec des frères pour t'entrainer. Tant que tu seras une partie infime d'un corps telle que l'armée des hérétiques, tu ne seras jamais une légende. Tu pourras te distinguer sur tant de champs de bataille que tu veux, affronter autant de grands guerriers qu'il te sera possible, tu ne seras pas une légende. Et tu ferais mieux d'avoir l'humilité de le reconnaitre avant que ce ne soit pas ton histoire mais tout simplement ta vie qui s'arrête parce que tu as voulu briller sur une action d'éclat.

La jeune sangheili se détourna alors, et repris ses affaires à l'unngoy pour les remettre dans une poche de sa tunique, avant de se diriger vers la sortie du dojo. à quelques pas de la sortie cependant, elle se tourna vers le duo, le grand guerrier aidant son congénère à se relever.

Et si tu veux tout savoir, je suis actuellement officier dans les opérations spéciales ... Agresse moi encore et je t'assure que ta vie deviendra un enfer.

Faisant quelques pas, elle sortit enfin du dojo, la démarche un peu plus raide qu'elle ne l'aurait peut être désiré, et se rendit de nouveau sur le champs de tir, se posant contre un mur et fermant les yeux pour calmer son souffle, croisant les bras sur son torse. Elle n'aurais pas du se battre. Elle n'aurais pas du le provoquer ainsi. Elle n'aurais pas du le menacer. Pourtant, elle sentant que le fin fond de son être était doucement en train de se repaitre de cette petite victoire. Elle avait simplement laissé parler son expérience du combat, et avait calmé les tempéraments d'un inférieur qui se pensais roi du monde. Peut être n'était-ce pas si mal que ça en fin de compte ...

Alors qu'elle rouvrait les yeux en poursuivant sa réflexion, elle vit un confrère sangheili l'aborder ... qu'est-ce qu'on pouvait bien lui vouloir? Elle n'allait pas déjà avoir des ennuis pour une petite escarmouche comme ça, n'est-ce pas?

Salutations, camarade. J'aimerais vous entretenir de quelque chose ; cependant, il faudrait aussi que Dorm 'Siwidol, se trouvant par ici, m'entende. Donc, voudriez-vous bien me suivre ?

La jeune élite se décolla de la paroi et se mit en marche avec le vétéran. Visiblement, ce n'était pas à cause de ce qu'elle venait de faire qu'on voulait lui parler

... Peut être même pas à cause de quelque chose qu'elle avait fait tout court ou un ordre venant de la flotte.

Bonjour, vétéran Siwidol. Nous nous connaissons, je suis Kofi 'Qamal. Je vous laisse vous présenter.

La jeune sangheili se tourna vers Dorm ... Elle ferait surement les présentations un autre jour, et se tourna de nouveau vers Kofi.

Si je vous ai tous deux recherchés, c'est pour vous demander une chose. J'aimerais que vous m'accompagniez pour une expédition sur une planète sauvage. Nous partirions à la recherche d'un... atout capital, dans des ruines ayant appartenu aux forerunners. Si vous acceptez, le départ est imminent, et se fera le plus tôt possible. Puis-je savoir ce que vous en pensez ?

Rell laissa Dorm répondre alors qu'elle même tentait de réfléchir un peu. Partir de la flotte durant quelques temps? Elle venait à peine de revenir du scarlet ... Remarque, dorm et kofi aussi. Et puis, elle avait eut le temps de se reposer quand même ... Au final, le "oui" l'emporta quand elle vit Nazgi apparaitre à la porte en tenant un lourds sac un peu trop grand pour lui ... enfin, le trainer par terre plutôt. Ce qu'il contenait, elle avait peu de doutes dessus malheureusement ... Se tournant vers les deux autres hérétiques qui visiblement attendaient une réponse, elle secoua une la tête.

J'en pense que je serais prête dans une petite heure. Vous avez besoin d'hommes en plus à prévenir, ou ceci ne nous concernera que nous trois? Enfin, 4, je doute que la petite créature qui attend à l'entré puisse vraiment se passer de moi le temps d'une autre mission ...

Soupirant un peu, elle se demanda si il parviendrait jusqu'à eux tellement il semblait déjà épuisé par le transport de l'armure ... Elle n'était pas non plus faite pour être porté par un unngoy qui avait déjà sur le dos sa bouteille de méthane pour respirer, et certainement pas de cette manière. En même temps, ça lui faisait faire du sport ... autant le laisser continuer à avancer à son rythme.

[HRP]Oui il y a un problème de mise en page, je corrige ça tout a l'heure. [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorm'Siwidol
Sangheili, hérétique, vétéran
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 21
Localisation : Petite balade en banshee.
Humeur : Electrique.
Date d'inscription : 08/05/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Carabine covenant
Autre Compte : Joey Astana
Arme n°2 : Pistolet plasma

MessageSujet: Re: Artefact [Partie 1]   Jeu 2 Mai 2013 - 20:08

L'entrainement des nains continua dans une monotonie plus que lassante. Le vétéran s'appuya sur une caisse tout en accompagnant son geste d'un long bâillement. La fatigue s'intensifiant fit bientôt place à la somnolence. Mais à chaque fois que Dorm fermait les yeux, une explosion de couleurs rosées et des bruits de cristaux explosant accompagnés de cris signifiant probablement une énième dispute entre les grognards de compagnie l'en empêchait.

Essayant de se focaliser sur autre chose pour ne pas s'endormir, le vétéran scruta les recoins de la salle. Du monde s'entrainait mais pour s'en rendre compte il fallait juste tendre l'oreille.
Continuant son observation, Dorm remarqua l'arrivée d'une connaissance : Kofi 'Qamal. Ce dernier alla s'entretenir avec un autre hérétique ou plutôt une autre en regardant mieux. Mais n'ayant aucun intérêt à regarder les gens parler, le sangheili reporta son attention sur sa troupe de joyeux bouffons.

A peine quelques minutes plus tard, Dorm entendit quelques pas se dirigeaient vers lui. Kofi et une élite que Dorm reconnu comme Rell 'ikiha une héroïne du Scarlet s'approchèrent.

« Bonjour, vétéran Siwidol. Nous nous connaissons, je suis Kofi 'Qamal. Il se tourna vers l'autre élite, Je vous laisse vous présenter. »

Pour les présentations Dorm constata que Rell n'avait pas vraiment envie de les faire d'aussitôt et le vétéran se contenta d’exécuter un simple hochement de tête approbateur.

«Si je vous ai tous deux recherchés, c'est pour vous demander une chose. J'aimerais que vous m'accompagniez pour une expédition sur une planète sauvage. Nous partirions à la recherche d'un... atout capital, dans des ruines ayant appartenu aux forerunners. Si vous acceptez, le départ est imminent, et se fera le plus tôt possible. Puis-je savoir ce que vous en pensez ? »

Bon. Apparemment les vacances étaient finies, ou pas, Dorm pouvait toujours refuser. Il pesa le pour et le contre de cette expédition.
Contre : il fallait repartir en vadrouille.
Pour : Valait mieux partir en "vacances" plutôt que d'attendre une nouvelle mission suicide pour l'honneur de la part des grandes pontes hérétiques. Puis ce serait surement plus simple d'explorer une planète tranquille que de prendre d'assaut une prison, un vaisseau ou n'importe quelle autre connerie. En plus il connaissait un peu le scientifique grâce à Sylis, c'était mieux de se retrouver en mission avec des gens connus plutôt qu'avec des inconnus.
Résultat : le pour l'emportait.

Apparemment Rell aussi était favorable :

J'en pense que je serais prête dans une petite heure. Vous avez besoin d'hommes en plus à prévenir, ou ceci ne nous concernera que nous trois? Enfin, 4, je doute que la petite créature qui attend à l'entré puisse vraiment se passer de moi le temps d'une autre mission ...

Quatre ? Le vétéran en avait oublié ses sous-fifres. Il valait mieux les laisser ici plutôt que de les emmener vu que la mission serait à priori tranquille mais ces derniers lui avaient étés confiés d'office, il ne pouvait pas les laisser là.

<-Pour ma part je suis partant mais on sera huit : il va falloir que je me coltine la bande de baveux là bas. Ensuite j'ai mon armure et mes armes sur moi donc je suis prêt, par contre si vous avez des détails je ne serai pas contre.>

Et voilà Dorm repartit pour une autre aventure surement aussi étrange que les autres même si il sera difficile de faire plus intéressant qu'une "croisière" avec un scientifique et un assassin de l'hégémonie ou encore expéditions sur une planète pleine de monstres/zombies. Mais bon Dorm avait la chance d'attirer les ennuis apparemment ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://halo-fan-zone.forumgratuit.org/forum
Kofi 'Qamal
Sangheili, hérétique, vétéran
avatar

Nombre de messages : 221
Age : 19
Localisation : Au labo !
Humeur : Intéressé
Date d'inscription : 22/08/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil Plasma
Autre Compte : Aucun
Arme n°2 :

MessageSujet: Re: Artefact [Partie 1]   Jeu 16 Mai 2013 - 17:10

Les deux élites ayant acquiescé, Kofi 'Qamal se retrouva dans le couloir, suivi par ses nouveaux compagnons qui se dispersèrent vite pour faire leurs préparatifs respectifs. Il leur avait lui-même proposé d'emporter autant de subordonnés qu'ils pensaient en avoir besoin, mais le scientifique craignait tout de même de se retrouver à court d'alliés. Une autre poignée de soldats de plus, voilà ce qu'il lui fallait. Il se remit à errer dans le vaisseau dans lequel il se trouvait. Un grand élite faisait battre son épée contre celles de ses adversaires, dans un dojo d'entraînement ; Kofi 'Qamal pensa à lui parler. C'était un individu bien bâti, très élancé, et dont la lame virevoltait autour de ceux qu'il affrontait. Le scientifique s'assit dans un coin, attendant la fin du combat. Mais dès que le Sangheili se retrouva victorieux, sa lame pointée sur la gorge de l'autre en conclusion d'une botte habile, un autre guerrier de l’assistance s'avança, défiant ardemment le vainqueur. La polka du plasma reprit avec plus de vigueur, les tranchants lumineux donnant l'impression d'être là où ils ne se trouvaient déjà plus depuis plusieurs secondes. Enfin, et sans égard pour le manque d'attention du scientifique, un gagnant se profila : toujours le même. Mais le temps que Kofi se remette d'aplomb, l'autre avait déjà engagé son combat suivant. Kofi 'Qamal, légèrement irrité, sortit du dojo en l'ayant déjà oublié.

Le temps pressait, il ne fallait pas qu'il fasse attendre ceux qu'il avait déjà embarqués ; mais pourrait-il se débrouiller avec l'aide de deux élites et une bande de grunts ? Il n'en savait rien ; mais la raison lui ordonnait d'être prudent, et la prudence lui demandait de trouver d'autres acolytes. Ruminant toutes ces idées, l'hérétique se dirigeait tout de même vers son vaisseau. Absorbé dans ses pensées, baissant la tête et les yeux mi-clos, il rentra simplement dans un Sangheili qui en guidait d'autres à travers les couloirs. Un peu déboussolé, Kofi 'Qamal reprit son équilibre et amorça une excuse. Voyant les autres élites à la fois amusés et gênés, il comprit qu'ils étaient sous les ordres de celui qui l'observait avec un air que Kofi n'avait pas encore eu le temps d'analyser. Une idée fit soudain jour dans son esprit. Il regarda l'élite quelques instants, puis parvint à la formuler.

« Camarade, mes excuses et salutations les plus profondes. Je suis un peu pressé, alors je ne tergiverserais pas : je suis Kofi 'Qamal, et je recherche le concours d'individus tels que vous pour une mission des plus importantes. Si vous vouliez me faire la grâce, d'abord de votre nom, puis de votre aide, je vous en serait reconnaissant. »

Lui laissant le temps d'une courte réponse et de l'interrogation tant attendue de la destination, Kofi reprit :

« Un vaisseau nous attend déjà, vétéran Joaruun, et si vous l'acceptez, il nous mènera sur une planète... sauvage, où se trouve notre objectif. Par objectif, j'entends un simple atout forerunner... enfin, qui pourrait être défendu. C'est dans cette éventualité que j'aurais besoin de votre aide. Seulement quelques autres soldats seront présents. Ah, et je m'excuse de nouveau pour cette collision. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 'Joaruun
Sangheili, hérétique, vétéran
avatar

Nombre de messages : 53
Age : 21
Localisation : Galaxie
Date d'inscription : 23/03/2013

Feuille de personnage
Arme n°1 : Répéteur Plasma
Autre Compte : Aucun
Arme n°2 : Fusil à concentration

MessageSujet: Re: Artefact [Partie 1]   Sam 18 Mai 2013 - 1:40

Quand il avait quitté les quartiers d'équipages pour errer dans les couloirs en compagnie de son nouveau groupe avec lequel tout se passait bien pour l'instant, Mar avait un sentiment familier qui mêlait stress et enthousiasme. C'était toujours ainsi, quand on se retrouvait avec le destin d'autres dans ses mains.
D'abord, il y avait Chelod 'Varl. Un agréable soldait qui n'avait eu le temps que de faire quelques virées dans le covenant avant de quitter l'ordre. 'Varl n'avait jusque là pas voulu donner le pourquoi du propos pour lequel il avait quitté l'Alliance, cela dit, d'autres membres de son entourage avaient glissés que sa famille était probablement mêlée à l'histoire et qu'il n'était pas impossible qu'un parent à lui se trouve ici. 'Varl était plutôt silencieux et avait la parole rare, il semblait tout le temps dans les étoiles mais conservait une forme de détachement rassurant et une certaine politesse bienvenue.
Par la suite, c'était Enzrah 'Arkin, qui venait. Celui là était tout autrement différent de 'Varl. 'Arkin parlait trop. Cependant, il tirait bien. Mar misait sur le fait que son occupation ici relevait du fait qu'il n'avait pas achevé sa formation chez le Covenant sans doute à cause d'un soucis de discipline. En dehors de cela, il semblait prêt à tout.
Kapan 'Twenzet était un élite soucieux qui, faute de parler pour ne rien dire, se faisait bien souvent des inquiétudes inutiles et accusait une frustration constante quand il était confronté à l'application des ordes. Mar prenait cela pour une volonté de bien faire. A sa connaissance, 'Twenzet avait été tout bonnement abandonné lui aussi, considéré comme peu performant. Ce type avait besoin de reprendre confiance en lui.
Restait Neskon 'Ludd. Celui là, il était moins soucieux et plus froid. 'Joaruun était persuadé qu'il avait dû causer du soucis à ses camarades. Pas réputé pour son optimisme, l'élite grommelait en permanence dans sa barbe à propos de telle ou telle chose et semblait avoir besoin de critiquer quelque chose pour survivre. 'Ludd n'avait pas fait preuve d'une énorme coopération jusque là bien qu'il faisait ce qu'on lui disait même si cela lui tirait souvent des soupirs. Personne ne savait pourquoi Neskon était ici. On pensait que c'était autrefois un bleu enthousiaste qui aurait été refroidi par une blessure, comme montrait les traces de tirs qui parcouraient son flanc droit. Mar avait alors constaté que l'élite avait du mal à tenir son arme et il était persuadé que Neskon avait perdu tout le talent qui l'animait autrefois, il prétendait avoir été formé en tant que tireur isolé, et savoir qu'il ne pourrait plus atteindre ce niveau devait provoquer l'irritement du Sangheili. Pourquoi être chez les Hérétiques ? Neskon avait répondu que c'était une affaire personnelle qu'il ne souhaitait pas divulguer. Mar trouvait décidément que son quatrième bleu s'enfermait dans sa bulle, ce qui lui déplaisait.
Habituellement, l'escouade comptait également trois grognards. Hoyt, Maggs et Mkoll. Mais ces derniers, faute d'avoir eut une expérience militaire qui justifierait le fait qu'on les jette au combat sans initiation valable les avaient forcés à prendre un stage de quelques semaines. Autrement dit, les effectifs de Joaruun n'étaient pas à leurs complets. Mais il allait devoir faire avec.
Ils s'étaient donc mis en marche vers les infirmeries, comme tout les jours, simplement pour que Mar puisse y récupérer ses anti-douleurs. Ses hommes savaient qu'il était gravement malade et qu'il n'en avait que pour peu de temps, mais ces derniers avaient acceptés la réalité avec politesse et montraient du soutien, même 'Ludd, à l'égard du vétéran qui s'était aussitôt sentit apaisé au niveau de ces inquiétudes quand à sa manière de gérer les choses, craignant qu'on voit ici un signe de faiblesse.
De la compassion. Ce n'était pas ce qu'attendait Mar, mais néanmoins, cela l'aidait à surmonter les premières frustrations d'être ré affilié à d'autres bleus. Il s'était donc forcé de ne rien dire sinon d'essayer de se montrer aussi compétent que possible dans son rôle. C'est pourquoi il avait tenu à placer les barres de son autorité dés le premier jour. Et pour l'instant, tout allait bien. Hormis les douleurs mentales.

Mar marchait en tête du peloton, laissant ses quatre coéquipiers papoter derrière lui, perdu dans ses pensées et surtout, une main sur le crâne, sentant les migraines revenir. Il n'eut pas perçut l'individu qui marchait face à lui. Si bien qu'inévitablement, ils se rentrèrent mutuellement dedans. Mar était resté raide comme un piquet, sans même qu'il ne le veuille, simplement parce que ses maux de tête crispaient ses muscles. Le vétéran lâcha un regard à ce congénère pendant qu'il se relevait et parvint à entendre des mots. Derrière lui, 'Arkin gloussait faiblement, 'Ludd vint lui mettre un coup de coude sur le flanc.
« Camarade, mes excuses et salutations les plus profondes. Je suis un peu pressé, alors je ne tergiverserais pas : je suis Kofi 'Qamal, et je recherche le concours d'individus tels que vous pour une mission des plus importantes. Si vous vouliez me faire la grâce, d'abord de votre nom, puis de votre aide, je vous en serait reconnaissant. »
Joaruun lui renvoya un regard à la dérobée, comme si il regardait un fantôme. Pardon ? Un nom ? Il voulait son nom ?
Le vétéran se frotta le crâne en tentant d'oublier les sensations de pics enfoncés dans son cerveau et s'exprima d'une voix neutre qui ne reflétait aucune émotion, de manière mécanique.
" 'Joaruun. Mar 'Joaruun."
« Un vaisseau nous attend déjà, vétéran Joaruun, et si vous l'acceptez, il nous mènera sur une planète... sauvage, où se trouve notre objectif. Par objectif, j'entends un simple atout forerunner... enfin, qui pourrait être défendu. C'est dans cette éventualité que j'aurais besoin de votre aide. Seulement quelques autres soldats seront présents. Ah, et je m'excuse de nouveau pour cette collision. »

Les élites qui accompagnaient Mar se raidirent et retinrent leurs souffles. Joaruun, soucieux, se tourna et inspecta les regards, comprenant là que certains désiraient y aller là ou d'autres, comme Twenzet, étaient plus soucieux. Mais cela ne tenait qu'à lui seul de prendre une décision. Mar voyait en ces paroles un bon moyen de faire passer le temps en plus de tester réellement ses membres d'escouades. Cependant, est-ce que cela ne relatait pas d'un danger pour eux, dans la finalité ? Mar avait toujours été soucieux de la santé de ses compagnons. Cela dit, est-ce que ces derniers étaient requis ?
"Bien sûr... Bien sûr... J'irais là où l'on à besoin de moi. Quoiqu'il arrive, qu'importe la situation, je serais là. J'ai juste besoin de passer à l'infirmerie et je suis des vôtres. Dois-je préparer mes compagnons à embarquer ou cette affaire ne concerne que ma modeste personne, camarade ?
Mar tourna la tête vers ceux qui le suivaient.
" Garde à vous, regard droit, torse bombé ! Saluez !" Lança t-il.
Sans un mot, les élites s'exécutèrent et saluèrent le scientifique au même titre que Mar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kofi 'Qamal
Sangheili, hérétique, vétéran
avatar

Nombre de messages : 221
Age : 19
Localisation : Au labo !
Humeur : Intéressé
Date d'inscription : 22/08/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil Plasma
Autre Compte : Aucun
Arme n°2 :

MessageSujet: Re: Artefact [Partie 1]   Jeu 23 Mai 2013 - 22:07

« Bien sûr... Bien sûr... J'irais là où l'on a besoin de moi. Quoiqu'il arrive, qu'importe la situation, je serais là. J'ai juste besoin de passer à l'infirmerie et je suis des vôtres. Dois-je préparer mes compagnons à embarquer ou cette affaire ne concerne que ma modeste personne, camarade ?

- Au contraire, vétéran, cette mission sera bien plus efficacement menée si nous sommes nombreux. Je vous conjure même de ramener vos subordonnés. »


Mar 'Joaruun émit un léger signe d'assentiment, puis s'adressa à ses soldats :

« Garde à vous, regard droit, torse bombé ! Saluez ! »


S'ensuivit un salut comme Kofi 'Qamal n'avait pas l'habitude d'en recevoir ; à vrai dire, il ne recevait pas souvent de salut de quelque sorte que ce soit. En tout cas, cet élite savait tenir ses hommes, et c'était une bonne chose. Ils s'en allèrent alors, laissant le scientifique seul. Satisfait, il retourna vers le vaisseau, prêt au départ qu'il était. Tous les intéressés avaient été prévenus, ils appareilleraient bientôt. Mais ? Et son propre matériel, l'oubliait-il ? De quoi avait-il donc besoin, pour faire ses recherches efficacement ? À dire vrai, le travail en lui-même ne s'exécuterait pas sur place ; mais il fallait tout de même trouver l'artefact au préalable. L'élite bifurqua vers un espace informatique. De là, il put inspecter le contenu de base de toutes les corvettes. Ce dernier dépendait des types de mission auxquelles elles étaient assignées. En l’occurrence, pour une expédition, il y avait en effet un nécessaire d'excavation, des navigateurs héréti-net de poche, et un certain nombre de moyens de passer les protocoles de sécurité forerunners ; le premier d'entre eux étant les explosifs. Excellent, c'était largement plus que le minimum qu'il aurait ici ! Définitivement, cette mission se présentait bien.

Après ces quelques pérégrinations, Kofi 'Qamal remit le pied sur la corvette. Ses camarades, s'ils ne l'avaient pas déjà fait, arriveraient dans peu de temps. Quant à lui, il se dirigea vers la passerelle de commandement. Le capitaine se dressait, ainsi que quelques lieutenants, autour d'un hologramme leur indiquant les positions des navires les plus proches. D'autres élites et quelques grognards s'affairaient à leurs postes.

« Me voilà revenu, capitaine Stalt 'Elam. Mes derniers préparatifs sont faits ; et surtout, quelques compagnons me sont désormais rattachés. Sont-ils seulement arrivés ?

- Vétéran 'Qamal. Oui, des individus se présentant comme tel ont été signalés ; ils sont arrivés en deux groupes, n'est-ce pas ?

- Deux groupes ? Il semble qu'une dernière partie ait encore du retard. Nous les attendrons donc.

- Espérons qu'ils arrivent vite,
dit-il d'une voix qui semblait déjà intéressée par autre chose.

- Ils ne sauront tarder. »

Kofi fit quelques pas, puis revint vers le commandant de bord :

« Dites-moi, votre vaisseau est-il bien équipé selon les standards de l'exploration ?

- Bien sûr ! Que voudriez-vous y mettre d'autre ?

- Merci. C'était une simple vérification. »


Kofi 'Qamal, fixant d'un regard vide les consoles lumineuses, ne pipa plus un mot jusqu'à l'arrivée de ses derniers comparses. Puis, il les fit prévenir de se regrouper dans la petite salle de briefing du navire. Il s'y rendit lui-même d'un pas lent, puis de plus en plus rapide à mesure qu'il sortait de ses pensées. Juste avant d'entrer, il aperçut Dorm 'Siwidol à l'autre bout du couloir. Peu après, les trois élites gradés et leurs suivants étaient là, regardant le scientifique.

« Bienvenue sur ce vaisseau, frères. Bien que prévenus depuis peu de temps, vous devriez savoir pourquoi vous êtes ici ; laissez-moi tout de même vous le répéter. Je suis Kofi 'Qamal, chercheur spécialisé dans la technologie de nos ancêtres, les glorieux forerunners. Faire reluire des individus disparus depuis des temps immémoriaux : voilà qui ne lui ressemblait pas, pensa-t-il à part lui. Pour parfaire notre connaissance, et donc notre foi, j'ai été mandaté pour retrouver un héritage qu'ils nous ont laissé. Selon toute vraisemblance, c'est sur un planétoïde hostile qu'ils ont voulu qu'on l'y cherche. Et pour chaque embûche qu'ils ont placé sur notre chemin, des guerriers tels que vous se couvriront de gloire. Alors, ensemble, nous percerons les mystères du passé, car nous serons toujours plus près des dieux ! »

Laissant un temps pour ménager l'effet de la phrase qu'il avait presque crié, l'élite reprit enfin :

« La corvette est en train d'appareiller. Nous serons vite arrivés ; pendant ce temps, je vais me retirer dans mes quartiers. Je vous engage à en faire autant, les premiers contacts risquent de ne pas être tendre. »


Puis, Kofi 'Qamal se retira comme il l'avait annoncé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rell 'ikiha
Sangheili, hérétique, ancien SpecOps
avatar

Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 24/11/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil a aiguille avec zoom x4
Autre Compte : Edward Hordika
Arme n°2 : Fusil a plasma

MessageSujet: Re: Artefact [Partie 1]   Sam 25 Mai 2013 - 1:04

Rell écouta d'une oreille distraite les informations que lui délivrait le scientifique, observant nazgi d'un oeil absent alors que ce dernier approchait avec son armure. Franchement, quelle idée d'apporter ça ici ... Elle l'aurait vu de toute manière en retournant à la chambre. Bon, elle ne pouvait pas le blâmer d'être volontairement idiot ou de vouloir bien faire à ce point, même si en définitive, ça ne la servait pas vraiment ... Enfin au moins, il avait réussi à réparer sa bêtise, ça se voyait d'ici.

Suivant Kofi et Dorm sur quelques pas dans le couloir, Rell'Ikiha finit par se séparer du groupe avec son "ami" ( au mieux ) pour se diriger vers sa chambre de nouveau ... Il était peu conventionnel de partir où que ce soit dans une tunique pareille en sachant que le milieu était hostile. L'idée de "encore plus quand on appartient à la caste féminine" traversa l'esprit de l'élite, qui la balaya mentalement d'un revers de main. Elle avait prouvé moins de 20 minutes plus tôt qu'elle était parfaitement capable de tenir tête à un mâle. Peut être pas à tous, mais elle le pouvait quand même. Un léger craquement retentit à son oreille, et lui arracha un sifflement agacé. Nazgi ( depuis-quand parlait il déjà? ) s'arrêta dans sa tirade et se tourna vers sa maitresse en l'entendant.

Qu'est-ce que j'ai dis?
Rien, rien, ne t'inquiète pas ...

L'élite redouta un instant de perdre le contrôle une fois de plus, et de ne se réveiller que quelques heures plus tard, mais rien de tout ça ne se produit. Juste un élite dans le couloir qui se tourna vers elle avec un sourire étrange, mais ce n'était peut être pas une hallucination. Elle ouvrit la porte coulissante de sa chambre, et y entra sans plus de cérémonie en jetant ses affaires sur le lit. L'unngoy derrière elle posa les pièces d'armure sur la chaise, puis attendit à coté en regardant l'élite, dansant d'un pied sur l'autre dans ce qui correspondait chez lui à une attente fébrile du prochain ordre. Tout portait à le comparer à un animal de compagnie par moments ... Sans se soucier de la notion de "pudeur" ( de toute manière, il n'aurait rien apprit de plus sur la jeune élite et cette dernière n'en avait profondément rien à faire ) elle jeta sa tunique sur le lit, enfila la fine couche de tissus qu'elle mettait quelques fois entre le métal et sa peau écailleuse, et prit les pièces d'armures pour les enfiler une à une sur son corps. Même si les pièces étaient ( relativement ) neuves, et même si elle n'avait jamais porté d'armure spec-ops dans le passé, elle avait l'impression de retrouver une ancienne sensation disparue ... elle se demandait bien laquelle et d'où elle pouvait venir.

Les quelques objets qu'elle prit en supplément partirent tous dans un sac qu'elle laissa tomber sur son dos, avant de se mettre en marche dans le vaisseau. L'idée de vivre toujours au sein d'une flotte la perturbait beaucoup quand elle était arrivé chez les hérétiques, mais maintenant elle ne remarquait même plus son environnement tant il lui était familier. Ça lui avait déjà pas mal servi pour "s'enfuir" du combat contre Van, sur le scarlet, et au cours d'une ou deux missions elle avait trouvé utile de savoir comment aller à un endroit, et surtout comment y aller sans se faire voir. Bon, elle ne connaissait pas encore les corvettes par cœur non plus, mais elle pouvait globalement se repérer dans n'importe quel vaisseau covenant. Aussi débarqua-elle au pont d'embarquement sans encombres, et fit signe à Nazgi d'aller chercher son arme. Pour une raison qui lui échappait ( du moins, elle préférait le dire comme ça devant l'unngoy ) ce dernier n'avait pas le droit de garder un canon à combustible dans sa chambre ... Ni lui, ni les autres unngoys en général il semblait. Ou alors Nazgi s'était particulièrement mal débrouillé avec l'administration. Quoiqu'il en soit, Apology était dans le sac, elle portait un fusil à plasma neuf à la hanche, et son équipement flambant neuf la démangeait de faire des tests en situation de combat réel.

Entrant dans la corvette en faisant signe aux différents techniciens qui y travaillaient ainsi qu'aux autres soldats, elle se dirigea tout naturellement vers la salle de briefing la plus proche, et s'assit dans une chaise pour y croiser les bras en regardant la table et l'holo projecteur ... Vides de toute info. Le scientifique ne devait pas avoir grand chose à dire, ou du moins pas un discours de deux heures, et c'était tant mieux ... Au bout de quelques minutes d'attente, ce dernier rentra dans la salle, suivit par Dorm, lequel fut ensuite suivit, quelques minutes plus tard, par un autre élite qui ne disait strictement rien à Rell.

Bienvenue sur ce vaisseau, frères. Bien que prévenus depuis peu de temps, vous devriez savoir pourquoi vous êtes ici ; laissez-moi tout de même vous le répéter. Je suis Kofi 'Qamal, chercheur spécialisé dans la technologie de nos ancêtres, les glorieux forerunners.
Il serait peut être utile de préciser qu'ils sont tous morts.

Rell tourna la tête, mais visiblement elle était la seule à avoir noté. Elle pesta intérieurement contre cette maudite petite voie interne, qui ricana en guise de réponse.

Pour parfaire notre connaissance, et donc notre foi, j'ai été mandaté pour retrouver un héritage qu'ils nous ont laissé. Selon toute vraisemblance, c'est sur un planétoïde hostile qu'ils ont voulu qu'on l'y cherche. Et pour chaque embûche qu'ils ont placé sur notre chemin, des guerriers tels que vous se couvriront de gloire. Alors, ensemble, nous percerons les mystères du passé, car nous serons toujours plus près des dieux !

Rell laissa l'instant de silence tel qu'il était, observant un peu le scientifique, et laissa son silence tranquille. De toute manière, elle n'avait aucun intérêt à se faire remarquer par les autres à ce point là de la mission de toute manière, et puis briser des rêves n'était pas particulièrement dans ses rêves les plus fous, en ce moment.

La corvette est en train d'appareiller. Nous serons vite arrivés ; pendant ce temps, je vais me retirer dans mes quartiers. Je vous engage à en faire autant, les premiers contacts risquent de ne pas être tendre.

Rell l'observa sortir de la salle, puis s'étira sur son siège en écartant au maximum ses mandibules, ses poings fermés s'éloignant le plus possible l'un de l'autre, avant de soupirer et de recroiser les bras. Elle posa son regard directement sur le second vétéran qu'elle avait vu tantôt, penchant la tête.

Juste, avant de partir, je pense que ça pourrait probablement être positif qu'on fasse tous un peu plus connaissance ... Vu que vous et votre groupe n'avez pas été introduits par notre ami scientifique. Pour ma part, je me nomme Rell 'Ikiha, officier spec-ops, et voila Nazgi.

Elle pointa d'un de ses deux pouces l'unngoy, qui discutait visiblement avec des congénères à lui, et tourna la tête en entendant son nom, avant de comprendre qu'il n'était pas forcément désiré dans la conversation. La jeune élite ferma les yeux le temps de soupirer un peu de fatigue, puis les rouvrit en regardant cette fois le reste de l'escouade.

Et vous, comment vous appelez-vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 'Joaruun
Sangheili, hérétique, vétéran
avatar

Nombre de messages : 53
Age : 21
Localisation : Galaxie
Date d'inscription : 23/03/2013

Feuille de personnage
Arme n°1 : Répéteur Plasma
Autre Compte : Aucun
Arme n°2 : Fusil à concentration

MessageSujet: Re: Artefact [Partie 1]   Dim 26 Mai 2013 - 1:56

Complètement affalé sur le bureau où reposait un injecteur médical à l'aiguille brillante et où les cartouches antiparasitaires neuronales non utilisées roulaient en attendant d'être placée dans l'instrument d'injection, Mar, la tête plaquée sur le métal du meuble, la main droite glissante. C'était son dernier passage dans ses quartiers avant la baptême du feu avec ses gars. L'horrible mal de tête qu'il avait ressentit lui avait forcé à prendre une dose sur le champ... Bah, peut-être qu'une deuxième ne lui aurait pas fait de mal...Bon, encore un peu, alors. La dernière...
Mar porta sa main vers l'injecteur et il y glissa une seconde charge médicale, il plongea l'aiguille dans son poignet gauche et leva la tête en fermant les yeux, laissant le traitement s'injecter dans ses veines. Il retira l'outil poisseux de le rangea à sa ceinture au coté des autres capsules antiparasitaires. Ses idées étaient toujours étrangement plus claires, après chaque dose. Mais les douleurs revenaient vite au fur et à mesure que les parasites se concentraient autour de son cerveau et commençait à s'imprégner dans la matière grise.
Deux ans et demi restants...
Tant de choses à faire en si peu de temps... et au bout du tunnel : la mort. La fin de tout. Joaruun respira lentement en tentant de profiter un maximum de ces instants où son crâne malade n'était pas sujet à des maux ou à des désagréments douloureux autres. C'était si... bon, dans un sens... Dommage que les doses ne dure que peu de temps, Mar devait renouveler constamment ses réserves de capsule pour tenir bon... La maladie était égale au traitement : elle était monotone, ennuyeuse et douloureuse. Le pire était lors de son sommeil. Parfois, les pics à glace qui s'enfonçaient dans son cerveau lui déchirait les neurones, les nerfs et lacéraient sa tête, comme si on lui arrachait à mains nue une portion du crâne. C'était horrible et le manque de sommeil gagnait tout doucement l'Officier contraint de se doper aux antidouleurs pour rendre son existence un tant soit peu vivable afin que le temps ne soit écoulé... Mar refusait de partir comme ça, par inactivité, terrassé par la maladie.
En se relevant doucement, vérifiant une dernière fois les capsules à sa ceinture, 'Joaruun quitta ses quartiers de la flotte en laissant là les maigres affaires qui décrivaient son existence...


Groupé dans le couloir, en route vers les embarcadères, le silence régnait dans l'escouade. Les soldats de Mar savaient que ce dernier se cloîtrait dans sa chambre dans le but d’apaiser un peu ses douleurs quotidiennes, quand ils le revoyaient ensuite, ils n'osaient pas dire grand chose de peur d'être froissants. Même Neskon, et cet Élite était dur, évitait toute remarque susceptible de lui attirer les foudres du Vétéran. Dans un sens, peut-être qu'il se sentait compris, sachant que Neskon 'Ludd était probablement un soldat de l'élite covenante autrefois mais que les nombreuses traces de tirs qui griffaient son flanc et son visage témoignaient surement d'une énorme perte de ses capacités. C'était du moins ce qu'était parvenu à conclure Joaruun.
Il devait garder le contrôle de ses hommes, ils ne devaient pas connaître une quelconque forme d'excuse pour lui, sans quoi, ils se sentiraient mené par un malade qui n'était pas en mesure de commander.
" Accélérez le pas. Ils ne nous attendront pas éternellement." Aboya sèchement Mar en tête de peloton en guidant le reste de son groupe dans la direction à suivre. Les élites se déplacèrent un peu plus rapidement, à petites foulées, leurs armures tintantes grâce aux plaques qui s'entrechoquaient. Avant même qu'ils n'arrivent à la corvette, Joaruun leva la main, ce qui déclencha l'arrêt total du groupe en plein milieu d'un couloir.
" Pourquoi nous arrêtons nous ici , vétéran?" Grogna Neskon.
Mar se tourna vers eux.
" Pourquoi ? Parce que c'est le premier temps, 'Ludd. C'est pour certains le baptême du feu mais aussi la première route que vous ferez avec moi."
Le Vétéran se mit à faire les cents-pas.
" Écoutez moi attentivement, larves, dehors, c'est la jungle. Vous serez dévoré si vous ne faites pas attention ! Alors au nom de tous, vous allez m'écouter au doigt et à l’œil comprit ? Je jure que la commission ne sera rien comparé à ce que je ferais à ceux qui désobéissent, nous nous comprenons ?"
" Oui, vétéran !" Répondirent les autres à l'unisson.
Mar inspecta Neskon.
" Je sais que vous étiez un bon soldat, avant, Neskon. Mais les cyniques dans votre genre, je peux vous jurer qu'on les fusilles par paquet de dix une fois sur le champ de bataille. Je vous ai à l'oeil. Croyez bien que je ne suis pas là pour être votre ennemi, j'aimerais vous aider tous, dans la mesure du possible. Mais vous allez devoir bosser, à partir de maintenant, vous ne touchez à rien, vous ne faites rien, vous ne vous grattez même pas le postérieur sans que je vous en donne l'autorisation. Est-ce bien clair, frère Neskon ?"
'Ludd gronda.
" Transparent, monsieur."
" Fort bien."
Mar se remit en tête du peloton.
" Camarades, frères... amis. Après le feu et la fureur, vous allez devoir apprendre à vous serrez les coudes. Couvrez vous mutuellement les flancs et n'oubliez pas que nous sommes censé être une équipe. Montrons leurs jusqu'où notre talent nous porteras. Être un petit poisson dans une grande marre à des inconvénients mais aussi des avantages. A vous... En avant, torse bombé, tête levé ! Sinon.... je vous descends !"
Aussitôt dit, ils pénétrèrent dans la corvette.


"Bienvenue sur ce vaisseau, frères. Bien que prévenus depuis peu de temps, vous devriez savoir pourquoi vous êtes ici ; laissez-moi tout de même vous le répéter. Je suis Kofi 'Qamal, chercheur spécialisé dans la technologie de nos ancêtres, les glorieux forerunners."
Immobiles et parfaitement alignés, les bras croisés dans le dos et les jambes écartées, Mar veillait au grain de chaque soldat tout en leur donnant un petit coup de poing au niveau du cœur pour qu'ils lui donnent leurs confiance, tandis qu'il passait un à un en revue les membres de son escouade. Même Enzrah 'Arkin avait adopté un faciès sérieux et une tenue impeccable.
Pour parfaire notre connaissance, et donc notre foi, j'ai été mandaté pour retrouver un héritage qu'ils nous ont laissé. Selon toute vraisemblance, c'est sur un planétoïde hostile qu'ils ont voulu qu'on l'y cherche. Et pour chaque embûche qu'ils ont placé sur notre chemin, des guerriers tels que vous se couvriront de gloire. Alors, ensemble, nous percerons les mystères du passé, car nous serons toujours plus près des dieux !

Mar aurait bien aimé dire quelques mots mais ce n'était clairement pas à lui de dire quoique ce soit : Cela dit, il ne pouvait s'empêcher que le terme de "Gloire" était un peu exagéré. De même que ces arguments religieux. 'Joaruun avait perdu la foi, depuis sa trahison. Mais il ne pouvait guère en parler hormis à quelques rares autres. Il devait respecter pour avoir le respect.

La corvette est en train d'appareiller. Nous serons vite arrivés ; pendant ce temps, je vais me retirer dans mes quartiers. Je vous engage à en faire autant, les premiers contacts risquent de ne pas être tendre.
" Repos, vous pouvez disposez." indiqua dés lors Mar.
Les membres de son escouade se détendirent un peu et restèrent dans le coin. Mar tourna la tête de droite à gauche et soupira en abaissant les épaules. Il ne connaissait personne ici, espérons que les choses se passent au mieux. Une voix attira son attention alors qu'il hésitait à prendre l'injecteur médical à sa ceinture.

Juste, avant de partir, je pense que ça pourrait probablement être positif qu'on fasse tous un peu plus connaissance ... Vu que vous et votre groupe n'avez pas été introduits par notre ami scientifique. Pour ma part, je me nomme Rell 'Ikiha, officier spec-ops, et voila Nazgi.

Mar fit volte-face et il tomba sur le regard de la femelle. Dans un premier temps, il fut surprit et son visage passa de la confusion vers l'étonnement pour finir sur une neutralité assez alarmante dans le sens où elle trahissait beaucoup de frustration. Cette élite semblait épuisée. 'Joaruun se demandait comment elle avait put arriver ici et encore plus, avoir son grade. Comme quoi, la discrimination existait bien que Mar fut un peu honteux d'y avoir songé pendant un instant.

Et vous, comment vous appelez-vous?

Les membres de l'escouade sursautèrent et se tournèrent avec confusion vers 'Joaruun qui comprit qu'on attendait des réponses. Il s'exprima aussi clairement que possible.
" Mon nom est 'Joaruun. Mar 'Joaruun. Officier vétéran. J'étais autrefois un Officier tactique Major et j'ai rejoins la flotte après avoir été abandonné sur un transport en perdition. Je viens de reprendre mon service après plusieurs mois d'inactivité, autrement dit, ma dernière mission était au service du Covenant. Mes salutations les plus distinguées."
Il lança un regard à la dérobée vers le dénommé Nazgi.
"Hee... à vous aussi."
A ces mots, les autres hommes haussèrent les épaules et déclinèrent leurs identitées.
"Chelod 'Varl." dit l'un.
" Enzrah 'Arkin."
" Kapan 'Twenzet."
Neskon quand à lui leva les yeux au ciel et croisa les bras.
" Cela vous regarde ?" Cingla t-il.
Mar fronça les sourcils.
" Excusez moi ? Un chien à jappé pendant que vous parliez, Neskon."
" Grmph... Neskon... Neskon 'Ludd." Abandonna l'élite.
" Merci. L'espace d'un instant, j'ai pensé avoir affaire à un simplet."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Artefact [Partie 1]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Artefact [Partie 1]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» simple bilan partie a 1000 points contre un nain
» scenario et déroulement des partie
» partie amicale OCTGN via Hamachi
» Projet de partie SDA, le gouffre de Helm
» Résumé partie XXVI et impressions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Halo Fight :: Espace contrôlé par les hérétiques. :: 
Bastion Hérétique
-
Sauter vers: