Forum Rpg sur l'univers d'Halo
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Artefact - Galven IV [Partie 2]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kofi 'Qamal
Sangheili, hérétique, vétéran
avatar

Nombre de messages : 221
Age : 19
Localisation : Au labo !
Humeur : Intéressé
Date d'inscription : 22/08/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil Plasma
Autre Compte : Aucun
Arme n°2 :

MessageSujet: Artefact - Galven IV [Partie 2]   Sam 8 Juin 2013 - 22:57

Heureusement que les voyages interstellaires étaient rapides ; car il ne s'y passait désespérément rien. Voilà, l'étoile s'épanouissait devant leurs yeux. Son nom ?

« Galectra. Cette étoile semble être évitée par la majorité des navigateurs. Elle est de taille moyenne, a déjà passé la moitié de sa vie mais ne disparaitra pas de si tôt, et son type spectral la fait appartenir à la séquence principale. Cependant, elle émet des radiations particulières. Vous n'allez pas nous y arrêter, si ?

- Si nous étudiions chaque curiosité galactique sur notre chemin, nous serions loin d'être rendus. Bien sûr, dirigez-vous vers la quatrième planète.

- La voilà. »


Progressivement crût en face d'eux un planétoïde sombre, laissant apparaître des tâches violacées là où l'épaisse atmosphère n'empêchait pas la lumière atteindre le sol. S'il s'y trouvait le moindre océan, plaine ou colline, impossible de le savoir. Seulement, à l'orée de la démarcation jour/nuit, de gigantesques monts repoussaient les nuages occasionnellement, avant d'être de nouveau recouverts. La corvette plongea vers la planète.

À travers les nuées, les instruments de la corvette n'étaient pas aveugles ; mais ses occupants avaient fermé les baies d'observation. Quelques éclairs sillonnant les alentours faisaient à peine luire les boucliers mis à puissance minimale. Enfin, ils atteignirent le fond de cette mer gazeuse. La forme allongée du vaisseau perça subitement la grisaille et se retrouva finalement en vue d'un sol rocailleux et accidenté, n'offrant aucune place pour l'atterrissage d'un engin interstellaire.

« Superbe. Capitaine, je vous ai transféré les coordonnées polaires de l'objectif. Une fois là-bas, vous lancerez un scanner en profondeur.

- Grmbl... Oui, vétéran 'Qamal »


L'élite avait beau grogner, ils étaient bien ici dans le domaine du scientifique, qui avait donc toute légitimité pour lui donner des ordres. Pas de recherches nécessaires ; la construction était très précisément là où elle devait être. C'était une énième zone balayée par les vents et les tempêtes, mais de hautes falaises s'y dressaient. Une faille dans l'une d'elles semblait mener au complexe, qui n'était décidément pas si facile d'atteinte.

« Pouvez-vous nous charger une carte de l'endroit, capitaine ?

- Négatif, vétéran. Tout le détail des longueurs d'onde est brouillé. »


Bien prudent ils étaient, ces forerunners ! Progressivement, la mission s'annonçait de plus en plus compliquée ; et la récompense, de plus en plus à la hauteur.

« Alors, je ferais sans. Préparez le débarquement, capitaine 'Elam. »


Deux phantoms composaient cette première expédition. Les escouades, leurs caisses de munitions, d'autres remplies de matériel scientifique, et des pilotes assignés par Stalt 'Elam y grimpaient. Kofi 'Qamal aida à hisser son dernier matériel, puis les portes se refermèrent. Les véhicules s'élevèrent dans les airs, avant de s'élancer dans le ciel. Ils suivirent une spirale puis passèrent entre les bords de la faille de la falaise, disparaissant aux yeux de la corvette. L'espace disponible restait assez large pour circuler. Le fond était toujours invisible, mais ils aperçurent une large plateforme qui sortait de la paroi. Ralentissant, les engins s'y posèrent.

Le scientifique fut le premier à poser pied par terre. Trépignant d'impatience, il se jeta presque sur la porte. Plutôt qu'une grande arche, c'était une petite porte forerunner typique, de celles qui s'ouvraient dans plusieurs directions. Elle ne semblait pas lourdement sécurisée ; toutefois, elle ne possédait pas de panneau de commande extérieur. Kofi appliqua des senseurs au centre et sur les bords de l'huis. Une impulsion dans son système électronique la fit s'ouvrir. Après tout ce temps, l'hérétique pénétrait enfin dans la structure, suivi de ceux qu'il avait mandé.

Ici, l'air paraissait clair, comme si toutes les poussières avaient été usées par le temps au point de disparaître, laissant seul le métal dans un vide plein de silence. Même s'il était moins pieux qu'un rocher, Kofi 'Qamal ne pouvait réfréner son impression de troubler un sommeil d'une nature au delà de toute compréhension. Quant à ceux qui croyaient, ils étaient frappés de stupeur. Les nombreux pas résonnaient à travers les couloirs, quand ils atteignirent une immense cavité, offrant deux larges promontoires au-dessus du vide : celui sur lequel ils se trouvaient, et un autre identique, de l'autre côté, et qu'ils devraient atteindre pour continuer. Une première difficulté se posait donc aux explorateurs.

« Arrêtez-vous. Il n'y a plus de passage. Je vais tenter d'y remédier ; vous autres, montez le camp et reposez vous pour l'instant. Vétérans 'Ikiha et 'Joaruun, accompagnez-moi. »

La structure symétrique des plateformes et l'absence d'autres issues indiquait clairement qu'il y avait un moyen de passer, mais lequel ? Inspectant l'endroit méthodiquement, Kofi 'Qamal ne tarda pas à découvrir un tableau de commandes. Il n'était pas très large, mais semblait contenir de nombreux boutons superflus, ou dont l'utilité n'était pas déductible de là où était le scientifique. Un alignement de cercles occupait le centre du panneau. Ils correspondaient probablement à une suite d'instructions. L'élite posa sa main sur le premier. Un bruit de lourds engins en branle se fit entendre, et deux paires d'axes, régulièrement ponctués de blocs allongés, sortirent de chaque côté du gouffre. Ainsi, c'était un pont de lumière qui permettrait de franchir ce précipice. L'hérétique pressa le second bouton de la ligne ; mais, contre toute attente, plutôt que d'allumer le pont, ce dernier causa un bruit bref et fit passer le tableau au rouge. Les commandes ne réagissaient plus. Kofi se mit à regarder dans tous les sens, car si cet interrupteur ne déclenchait pas le pont, il ferait sûrement autre chose, et de bien plus problématique qu'un simple gel des machines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 'Joaruun
Sangheili, hérétique, vétéran
avatar

Nombre de messages : 53
Age : 21
Localisation : Galaxie
Date d'inscription : 23/03/2013

Feuille de personnage
Arme n°1 : Répéteur Plasma
Autre Compte : Aucun
Arme n°2 : Fusil à concentration

MessageSujet: Re: Artefact - Galven IV [Partie 2]   Dim 9 Juin 2013 - 2:48

" Deuxième jour depuis ma réinsertion. Levé à 4h, mais couché à 20h précédemment. Bon départ. Je m'inquiète un peu pour les membres de mon escouade. Ait parlé à 'Arkin et à 'Varl. Sont pas trop perturbés. Neskon sembla avoir du mal à faire une passe, il est borné et agressif. Vais devoir lui parler rapidement. Pas bon tout ça. Dégrade le climat social de l'équipe.
Mal de crâne habituel, prend des doses d'anti-parasites pour calmer. N. est une abrutie si elle pense que ça suffira a
Nous avons finalement embarqués avec le scientifique Q. Drôle de type. Ait aussi vu vaguement les officiers R. et D.
Le Phantom passe son temps à vrombir, je n'aime pas cela. Je fais de mon mieux pour maintenir mon moral à bon niveau. Les migraines n'aident pas.
La perspective d'avoir encore des vies entre mes mains est difficile à gérer. J'appréhende, et lorsqu'on sera dehors, la jungle, nous devrons donner tout. Tout ce que nous avons.

Je regarde les étoiles par le hublots. Elles me semblent très loin. Trop loin.

Mar 'J."

Agglutiné au hublot qui désignait le vide intersidérale que l'on pouvait trouver dans l'espace, 'Joaruun fut quelques peu dérangé dans sa "réflexion" ( Du moins, si il s'était rendu qu'il pensait à quoique ce soit ) par les discussion du scientifique avec d'autres. Visiblement, ils étaient en approche. 'Joaruun n'avait par reparlé à ses membres d'escouades depuis qu'ils avaient embarqués. Supposant que cela lui ferait du bien à lui et à eux. Mar doutait, de lui et de ce qui allait se passer. Ce n'était pas bon signe. Les intestins de l'Officier étaient en plus d'humeur à se tortiller et à se retourner dans tout les sens, pour s’éditionner dans un parfait malaise. Le genre de malaise qui ne vous terrassait pas mais vous fatiguait et vous faisait perdre l'envie de quoique ce soit. Sans doute la perspective de voir retourner là-bas. Ce n'était pas une chose étrangère à Mar et pourtant...

Pourtant, les choses étaient différentes : Son temps était compté et il perdait la vie de seconde en seconde.

La pensée l'attrista. Pourquoi, par toutes les divinités qui pouvaient exister dans ce monde, était-ce forcement tombé sur lui ? Ce n'était même pas un soucis unique puisqu'il y avait aussi le fait d'être un parfait hérétique et d'avoir non seulement la mort des membres de son ancienne escouade sur la conscience mais aussi la sensation d'avoir un couteau planté dans le dos. Certains des élites qui ont périt sur la corvette étaient, plus que des alliés, des amis. Et bientôt, ce serait Mar qui les rejoindrait...
Exaspéré, il leva brusquement le poing et alla l'écraser contre la vitre du hublot dans un bruit creux, ne faisant bien sûr aucun dommage sinon un son. Un geste bien inutile mais qui avait au moins eut le mérite d'évacuer un peu la frustration. Un peu, seulement. Non, il était hors de question de mourir bêtement en tant que boulet. Son corps répondait pour l'instant et il devait en profiter. Il était inutile de se lamenter.
Il avait été appelé, parmi des centaines d'autres, à jouer un rôle dans une guerre si incommensurable et si terrible à la fois qu'il valait mieux ne pas en connaître les secrets. Il subira la tentation du pouvoir et sera exposé à la corruption. Lui et ses alliés, et parfois même ses amis, courraient le risque de tomber sous le joug de la tombe. Cette mission, il devait l’accomplir en sachant que son nom ne sera jamais inscrit dans les annales de l’histoire. Le pouvoir, la gloire et la grandeur ne lui appartiendront jamais…
Mais ce n’est pas pour cela qu'il combat. Il le fait parce que c’est son devoir. Parce que son échec signifierait aussi la fin de la rédemption des damnés qui avaient périt sur le croiseur humain. La tâche n'était pas facile. Il ne manquerait à personne et ne connaitrait pas de repos si ce n'est dans l'étreinte de la mort qui, perchée sur sa pendule, salivait à chaque minute qui passait.

La maitrise du terrain ne pouvaient s'acquérir qu'en état en phase avec soi même et non dispersé sur plusieurs fronts comme la peur, l'inquiétude et la colère. Mais Mar savait aussi que l'attente était un facteur cataclysmique qui pouvait réduire en bouillie n'importe quel militaire, aussi chevronné soit-il. Cela rongeait les pensées et finissait par vous rendre las et imprudent.

Autrement dit, ce fut une chance que les choses démarrent enfin, encore un peu et Mar aurait été prêt à piquer du nez faute de savoir quoi faire. Il put donc se distraire en observant les paysages défilants avant qu'un élite au faciès bougon n'approche. Neskon.
" Un problème, Neskon ?" Lança Mar.
" Grmph... Vous appréhendez, n'est-ce pas ?"
La parole directe de l'élite balafré l'avait un peu surpris.
" Je mentirais en disant que non. Pourquoi cela ?"
" Parce que moi aussi."
Neskon ? Avoir peur et avoir des doutes ? Allons bon, qu'était encore cette farce ?
" Si vous vous moquez de moi, je vous sommes de vous arrêtez avant que ma main aille se balader sur votre figure." Ronchonna Mar en fronçant les sourcils. Neskon fit volte-face et s'apprêta à s'en aller.
" Vous oubliez que pour moi aussi, c'est le retour au combat." Lança t-il avec une pointe de mépris en tournant les talons.
'Joaruun fut médusé et ne sut quoi répondre. Il resta donc là à voir son soldat s'en aller aussi rapidement qu'il était venu, amer et grommelant. Si il l'avait fut, Mar aurait aimé se frapper la tête contre en mur en comprenant qu'il venait de laisser passer une chance d'en savoir plus sur Neskon. Trop tard maintenant, le débarquement devait s'effectuer.


L'étrange installation laissa perplexe tout les membres de l'escouade de 'Joaruun, même l'ancien Spec-ops qui n'avait point dit un mot depuis sa sortie du Phantom affichait une lueur de surprise. L'Officier vétéran lui, trouva tout aussi intéressant l'architecture du coin. Vraisemblablement, le scientifique allait se révéler utile. Déjà qu'il eut ouvert les portes. Ce qui fut un réel problème, c'est que quelques pas plus loin, ils débouchèrent sur un passage vide d'intérêt puisque coupé en deux, sans moyen de passage. L'escouade 'Joaruun, au repos, se dispersa un peu, certains louchant sur le gouffre béant du passage, d'autres observant les formes de l'installation. Mar donna un petit coup de pied dans un caillou qui traînait là et l'observa longuement tomber du bord vers le ravin. Il n'y eut aucun son, cela devait être très profond.
Le scientifique Qamal semblait déjà s'être mit au travail puisqu'il dicta ses ordres, indiquait à l’officier en armure rouge de l'accompagner. Mar sentait malheureusement les maux de tête revenir à l'idée des recherches complexes qui pouvaient être faites sur ce genre de bâtiment. Se plaçant aux cotés du scientifique, les armes dans le dos, il tira son injecteur médical de son étui à sa cuisse avant d'y placer une charge antiparasitaire.

Il était occupé à se l'injecter dans le poignet pour calmer ses migraines quand l'écran fila au rouge dans un magnifique son qui laissait présager du pire. Mar haussa un sourcil, l'injecteur toujours planté entre les deux tendons de son poignet intérieur.
" Je ne suis pas un expert en technologie, mais je suis persuadé que ce n'est pas bon signe, n'est-ce pas ?"
Il arracha avec un soupir de soulagement l'injecteur et le rangea à sa place avant de tirer son fusil à focalisation de son dos et de le tenir à hauteur de hanche en pivotant de droite à gauche dans l'espoir d'avoir un visuel sur un quelconque danger.
" Ouvrez l'oeil." Lança t-il à son escouade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rell 'ikiha
Sangheili, hérétique, ancien SpecOps
avatar

Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 24/11/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil a aiguille avec zoom x4
Autre Compte : Edward Hordika
Arme n°2 : Fusil a plasma

MessageSujet: Re: Artefact - Galven IV [Partie 2]   Lun 10 Juin 2013 - 13:07

En haut. En bas. En haut. En bas. On reste en bas cinq secondes, à oberver un point fixe devant soit. On pousse sur les bras pour remonter ... en haut. En bas. En haut. En bas. Et on se laisse finalement aller à terre. Rell se tourna sur le dos, reprenant calmement son souffle, et observa le plafond de la chambre dans laquelle elle était. Enfin, "chambre" ... C'était vite dit. "Cellule de repos" aurait été un peu plus approprié ... mais la jeune sangheili s'en fichait un peu dans le fond, elle n'y était pas pour les qualités du sommeil qu'auraient pu lui offrir sa couchette, mais plutôt pour pouvoir passer un peu de temps au calme à se renforcer musculairement. C'était une des seules activités qu'elle pouvait pratiquer dans le sous espace de toute manière, vu que contempler des étoiles disparaitre et apparaitre en chaine dans son champs de vision n'était pas vraiment son passe temps préféré. Dormir, même si elle en aurait peut-être physiquement eut besoin, n'était pas vraiment une option non plus, elle n'avait aucune envie de se faire réveiller par nazgi qui lui disait ( toujours trop rapidement ) qu'elle devait se préparer parce qu'ils étaient sur le point de débarquer sur le champs de bataille. Bon, certes, il n'y avait pas vraiment de bataille au programme, et elle n'était plus chez les covenants depuis belle lurette, mais elle n'avait quand même pas envie d'être mal réveillé lorsqu'on aurait besoin d'elle ... Sentant les déformations et les sensations assez peu agréables qui annonçaient que le vaisseau passait du sous-espace au plan physique "conventionnel", elle se redressa un peu, posant ses coudes sur ses genoux, et fixa la porte devant elle un long moment en attendant que tout redevienne stable dans son champs de vision.

Franchissant la porte de sa cellule, elle se dirigea vers le phantom de débarquement en rejoignant les autres soldats, bientôt suivie par un trottinement régulier qui lui indiquait que son grunt marchait à coté d'elle et tentait de suivre son allure. Elle se plaça dans le phantom sans un mot, et s'adossa à la paroie en observant le reste des élites présentes, ainsi que les différents grunts qui, quand ils ne se connaissaient pas, faisaient connaissance. Rell se frotta un peu l'espace entre les deux yeux en percevant, à travers les bruits de discussions, nazgi tenter de donner des leçon de grammaire à ses congénères ... Visiblement, ce n'était pas du luxe, mais ça ne se passait pas forcément très bien non plus. Il faut dire que, venant d'un grunt, tout conseil ne passe pas forcément très bien. Elle se redressa en premier en sentant le vaisseau s'arrêter à son tour, et prépara Apology et son fusil à plasma, accrochant le premier dans son dos et le second à sa hanche, comme d'habitude ... Même si les attaches magnétiques utilisés n'étaient pas les mêmes que sur son ancienne armure, le principe restait le même, toujours aussi fidèle et efficace. Elle entra dans l'ascenseur gravitationnel à la suite du scientifique qui commandait cette expédition, Kofi si sa mémoire ne lui jouait pas de tours, et posa pied à terre quelques secondes après lui, repérant déjà d'éventuelles planques pour des tireurs d'élite ennemis ... vieux réflexe qui lui avait plus d'une fois sauvé la vie d'ailleurs.

Marchant d'un pas régulier en scrutant les alentours, la jeune élite entra avec le groupe dans la structure forruner. Cette dernière, qui semblait sans âge ... était pourtant plus propre que si elle avait été tout juste construite. A croire que les bâtiments indestructibles avaient besoin d'entretien au niveau de la propreté. Passé cette petite réflexion d'intérêt, Rell revint à son habituel air d'ennui profond en évoluant dans les couloirs avec les autres hérétiques. Les couloirs, parfaitement rectilignes et constitués intégralement de métal ( ou presque ) lui donnait l'impression d'être au sein d'une prison haut sécurité, même si elle savait parfaitement que ce n'était pas le cas. Quoique ... il aurait fallu demander à leur guide de quoi il en retournait à ce sujet, mais dans ce cas le nombre de prisons forruners qu'elle avait visité était aussi élevé que le nombre d'installations qu'elle avait vu au cours de sa vie. Et pourtant, elle en avais déjà vu un petit paquet en tant que covenante ...
Vint le moment où, logiquement, les choses devaient se compliquer. Bon, on ne peut pas dire qu'un gouffre géant soit la complication la plus dangereuse qu'ai jamais vu Rell au cours de sa vie, cependant il était à noter que dans ces dimensions, il y avait de quoi forcer un brin de son respect.

Je me demande quand même l'intérêt profond de faire des gouffres aussi gigantesque chez soi ... à part si on a énormément de temps à perdre et des outils à rentabiliser peut-être.

Cette réflexion personnelle particulièrement pertinente, mais heureusement peu audible faite, Rell se pencha au dessus du fossé pour tenter d'en déterminer la profondeur, mais les ténèbres étaient trop épais pour lui permettre ce diagnostique à l'oeil nu ... Un cailloux jeté par le vétéran à coté d'elle chuta lentement dans le vide, disparaissant de point infime à point inexistant dans la masse noire. Rell aurait bien recommencé le test avec un cristal de needler pour voir si l'explosion de ce dernier aurait pu permettre de voir quoi que ce soit, mais elle n'en avait ni la motivation ni le temps de toute manière.

Arrêtez-vous. Il n'y a plus de passage. Ouf, heureusement que les scientifiques ont toujours la réponse aux questions qu'on pourrait se poser dans le genre "est-ce qu'on peut marcher sur ce gouffre géant?" Je vais tenter d'y remédier ; vous autres, montez le camp et reposez vous pour l'instant. Vétérans 'Ikiha et 'Joaruun, accompagnez-moi.

Rell prit une lente inspiration en regardant une dernière fois le vide, puis fit signe à Nazgi de la suivre et se mit en route à coté de Kofi et de ... comment avait il dit qu'il s'appellait déjà? Mar'? Probablement quelque chose comme ça. Ce dernier était d'ailleurs également suivit de son escouade, ce qui ... laissait dorm tout seul avec ses grognards. La sangheili eut un petit ricannement en pensant à ça, et observa le reste de la grotte. Son regard se posa sur le vétéran, qui était ... en train de s'injecter quelque chose? Dans le fond, Rell n'en avait strictement rien à faire, mais cela méritait d'être noté. Peut-être que lui demander pourquoi aurait pu lever le doute sur les raisons de son geste, mais au fond, qu'importait à l'élite de faire équipe avec un malade grave ou un accro aux anti-douleur. du moment qu'il bossait bien, il faisait ce qu'il voulait ... sinon il se faisait tuer sur le champs de bataille. Vu que ça n'avait pas encore été le cas, il bossait bien. S'arrêtant à coté d'un panneau de commande, le scientifique se mit à tripoter des boutons lumineux sur un écran immatériel ... La sangheili profita de ce laps de temps pour s'adosser au mur en croisant les bras, observant les sangheilis de l'escouade de Mar. On avait donc ... ... hum, 4 personnes. Donc un certain Neskon. Le seul dont elle avait retenu le nom au final, était celui qui n'avait pas voulu lui donner. C'était à cause d'un soldat comme lui que Rell n'avait travaillé avec des sangehilis comme subordonnés qu'une ou deux fois dans sa vie. Soudain, l'écran s'illumina de rouge, ce qui ramena l'attention de Rell sur son supérieur, et la fit se décoller de la paroi. Tout ce qu'espérait Rell, c'est que ça n'allait pas finir comme une de ses premières missions covenantes en tant que major domo. Une mission où un tableau de contrôle à peu près similaire, manipulé par un élite à peu près similaire, avait libéré des genres de robots-sentinelles qui avaient failli les massacrer. Secouant la tête pour se sortir de ses souvenirs, elle empoigna son fusil à aiguilles, et observa les alentours, prête à réagir au moindre danger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorm'Siwidol
Sangheili, hérétique, vétéran
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 21
Localisation : Petite balade en banshee.
Humeur : Electrique.
Date d'inscription : 08/05/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Carabine covenant
Autre Compte : Joey Astana
Arme n°2 : Pistolet plasma

MessageSujet: Re: Artefact - Galven IV [Partie 2]   Mar 11 Juin 2013 - 15:11

Ce fut un petit voyage un peu trop court qui se passa vers Galvin au gout de Dorm'. Pour une fois qu'il pouvait se reposer et attendre, si cela aurait duré un peu plus il ne s'en serait pas plaint. Mais comme les meilleures choses finissent toujours plus vite, elles laissent plus rapidement place à celles qui sont un peu plus embêtantes La planète ayant enfin été atteinte, il fallait donc procédé au débarquement du petit commando.

Le vétéran hérétique et ses quatre soldats de compagnies se dirigeait donc vers le hangar pour y prendre un des deux phantom qui les déposerait sur la surface. Pendant le trajet, les quatre petits grognards assignés à Dorm' faisait connaissance avec un autre nommé Nazgu ou Nazgi qui essayait tant bien que mal d'instruire ces petits camarades. Peine perdue à l'avis de Dorm' mais bon un petit miracle ne serait pas de trop ...

Les deux phantoms arrivèrent enfin dans une clairière propice au débarquement et qui remplirait on ne peut mieux le rôle de piste d'atterrissage. Le vétéran descendit carabine en main, pendant que Glouglou, Coco, Dédé et Pingpong portait du matériel. Une fois tout le commando à Terre, Kofi' ouvrit la marche dans la seule direction possible ou une sorte de porte trahissait une ancienne présence forerunner. Le scientifique fit mumuse avec ses gadgets afin d'ouvrir la porte et le petit groupe put poursuivre sa route.

S'en suivit une traversée répétitive entre de nombreux couloirs tous aussi vides et disproportionnés les uns que les autres.

<-Ça être grandiose, s'exclama le petit Glouglou.

-C'est ... gris, répliqua le vétéran Siwidol.

-Vous pas aimer grand chef ?

-Je n'ai que faire du style architectural d'un peuple disparu, surtout quand des fanatiques religieux seraient prêt à vous envoyer à la mort pour protéger ce piètre bout de métal.>

Enfin le groupe tomba sur autre chose que des couloirs, une genre de plateforme entouré de profondeurs aux dimensions inconnues et opposée à une autre plateforme identique, le problème c'est qu'il n'y avait aucun lien entre les deux. Certains essayèrent de juger la profondeur du gouffre mais sa profondeur était telle que l'on ne pouvait y voir le fond. Kofi' essaya de trouver un chemin pour avancer et en attendant dicta les conditions aux autres.

« Arrêtez-vous. Il n'y a plus de passage. Je vais tenter d'y remédier ; vous autres, montez le camp et reposez vous pour l'instant. Vétérans 'Ikiha et 'Joaruun, accompagnez-moi. »

Dorm' n'avait pas été appelé pour suivre le périple, ce qui eut comme effet de lui procurer un grand plaisir et pour cause : il pouvait se reposer et il était le plus près de la sorti en cas de problème.

"A la bonne heure, du repos ! Ce voyage devient plaisant finalement !"

Le vétéran Siwidol se détourna donc des autres afin de se concentrer sur ses quatre grognards afin de leur dicter les ordres pendant que les autres suivaient le scientifique sur un genre de borne de commande.

<-Bon heu ... Glouglou tu dresses les barrières, Pingpong tu vas l'aider, Dédé tu vas me placer les caisses de munitions et toi Coco tu vas essayer de poser une tourelle, on ne sait jamais.>

Les ordres donnés, Dorm' alla farfouillait dans le stock de matériel pour y trouver son bonheur : un tabouret énergétique qu'il déplia sur le sol, ceci fait il posa son postérieur dessus et supervisa ses travailleurs.

Dédé qui eut finit le premier vint questionner son chef sur un problème qui échauffait son étroite cervelle.

<-Grand maître, pourquoi nous pas poursuivre avec les autres ?

-Hein ? Ah c'est simple, tu sais que je suis un grand et vaillant guerrier et ces êtres inférieurs ne méritent pas ma présence pour une chose aussi futile que la recherche d'un passage.

-Ah oui grand maître vous grand guerrier ! Trop fort pour besogne ! Moi avoir compris, finit le petit grunt heureux d'avoir enfin compris quelque chose.>

Le calme revint et Dorm' en profita pour fermer les yeux un moment quand un gros boum le tira de son repos. Coco était tombé on ne sait comment sous sa tourelle et c'était ainsi retrouvé bloqué.

<-C'est pas vrai ! Dédé toi qui fait rien va l'aider !>

Le petit Dédé tira donc son ami Coco de sa position inconfortable sous le regard d'un Glouglou perplexe. Une fois libéré, Coco remercia son ami et questionna Dorm' qui devenait de plus en plus impatient.

<-Grand maître pourquoi vous pas aider nous ?>

Aussitôt Dédé mit une claque à Coco devant un Dorm' surpris.

<-Lui grand guerrier ! Pas faire besogne de petit inférieur comme toi crétin !>

Bien que perturber par des problèmes techniques, le petit groupe de travailleurs grunt remplis la tache qui lui a été attitrée. Ce qui n'était pas le cas du reste du groupe apparemment, Dorm' apercevait au loin le scientifique tapotait sur sa console quand celle ci devint rouge et qu'aucun effet ce produisit. Par instinct de survie le vétéran Siwidol serra un peu plus fortement sa carabine entre ses mains, ce genre d’installations pouvaient receler bien des dangers ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://halo-fan-zone.forumgratuit.org/forum
Kofi 'Qamal
Sangheili, hérétique, vétéran
avatar

Nombre de messages : 221
Age : 19
Localisation : Au labo !
Humeur : Intéressé
Date d'inscription : 22/08/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil Plasma
Autre Compte : Aucun
Arme n°2 :

MessageSujet: Re: Artefact - Galven IV [Partie 2]   Dim 23 Juin 2013 - 12:55

Pour Kofi 'Qamal, si des sentinelles n'apparaissaient pas, ce serait déjà une demi-victoire. Les robots inspectant, triturant, et nettoyant au laser toute présence inconnue, il avait déjà donné. Bien souvent, dans de telles structures forerunners, la présence des ces machines indiquaient qu'il y avait quelque chose à défendre, et bien sûr, plus l'objet de ces attentions était important, plus l'opposition se devait d'être forte ; rien que de très logique, tout compte fait. Donc, qu'avait déjà déduit le scientifique, quand à l'importance qu'accordaient les forerunners à cet artefact ?
Kofi réfléchit... Puis, il réfléchit de nouveau, espérant atteindre d'autres conclusions... Non, décidément, ils étaient bien en mauvaise posture. D'ici peu, des ennemis sortiraient sûrement de tous les coins, et en grand nombre. Le scientifique recula légèrement, portant sa main sur son fusil à plasma. Tous ses camarades s'étaient eux aussi apprêtés à accueillir la bataille. Il fallait donc attendre. Peu de temps, cependant : un immense bouclier énergétique bleu émergea du gouffre, protégeant l'avant d'une volumineuse masse de métal. Là où l'élite avait craint d'être inspecté, trituré et nettoyé au laser, il ne risquait désormais plus que d'être nettoyé au laser et au missile. Devant eux se tenait une sentinelle exécutrice.
« À l'abri ! », beugla-t-il.
Il réalisait bien que ce n'était pas le terme propre, qu'il aurait du remplacer par “À couvert”, et que le ton de sa voix n'avait pas réellement sonné juste : il n'avait pas l'habitude de commander. Mais il aurait eu une certaine difficulté, et même une difficulté certaine, à aller se repentir devant chacun de ses compagnons. De toute façon, dans le feu de l'action, cela n'était qu'un détail ridicule. La seule question qui se posait vraiment ressemblait plus à :
« Mais comment va-t-on détruire cette chose ? », s'exclama quelqu'un derrière lui.
Les quelques tirs qui fusaient vers l'exécuteur ne faisaient que former des vaguelettes sur son bouclier. Il libéra une salve de missiles dans la direction approximative de Dorm 'Siwidol ; s'il n'était pas déjà à l'abri, ce dernier était sérieusement en danger. Cependant, l'exécuteur n'était plus tourné vers eux. Kofi 'Qamal déchaîna alors son fusil plasma, intimant aux autres de faire de même :
« C'est le moment ! Tirez tant qu'il n'est pas proté... »

Le scientifique se jeta sur le côté, retrouvant son couvert avant que les rayons rouges ne touchent le sol. Espérons que les autres avaient compris !

[HRP : allez, à votre tour de faire les péripéties ! Il serait temps de vous laisser RP comme vous l'entendez, sinon j'aurais fait un PV ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rell 'ikiha
Sangheili, hérétique, ancien SpecOps
avatar

Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 24/11/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil a aiguille avec zoom x4
Autre Compte : Edward Hordika
Arme n°2 : Fusil a plasma

MessageSujet: Re: Artefact - Galven IV [Partie 2]   Lun 24 Juin 2013 - 1:45

Passer toute une mission à suivre un scientifique aurait été bien trop simple. Et dire qu'il aurait suffit à Rell de rester quelques instants à fixer le scientifique, en faisant mine de réfléchir à ce qu'elle allait faire de ses prochains jours, avant de lui répondre un simple "non" pour rester bien au chaud dans la flotte hérétique. L'idée de sortir de cette installation et de monter dans le premier spirit venu pour rejoindre la corvette était d'ailleurs une option qu'elle pouvait peut-être toujours considérer. Ça, et puis aussi demander une nouvelle promotion. Et puis qu'on la dépose seule sur une planète où personne ne viendrait la déranger, et surtout pas nazgi. Et puis qu'elle devienne insensible à la douleur aussi, histoire que le jour où elle meure elle ne soit pas en train de se dire pour toute dernière pensé "je n'aurais jamais pensé que rejoindre les étoiles soit si douloureux ..." ou une autre niaiserie du genre qu'on lui avait enseigné dans ce qui lui avait servit de dojo toute sa vie. Oui oui ... Compter là dessus et boire de l'eau était en effet une bonne option. Mais là tout de suite, il allait falloir se battre.

Le laps de temps avant toute épreuve est souvent bien plus rude que l'épreuve en lui même, tant pour les nerfs d'un individu lambda que d'un guerrier. A noter que si vous n'êtes ni l'un, ni l'autre, et que vous utilisez un brin vôtre cervelle, vous tentez de ne pas penser à ce qui vous attend dans une minute ( surtout si vous avez une dizaine de personnes autour de vous en train de le faire également ) et vous cherchez à vous triturer les méninges avec autre chose que du stress. Ce qui explique que dans le silence, les pas légers ( du moins, pour une élite ils étaient notablement silencieux ) de Rell Ikiha se firent tout de même entendre, ce dernier tenant son fusil à aiguille en main et observant le panneau de commandes. Elle n'était pas spécialement experte en lecture d'artefacts forruners, mais elle pouvait tout de même comprendre une ou deux notions, comme "cet écran rouge et qui clignote indique un danger." Le scientifique qui était posté à coté de l'écran avait saisit son fusil à plasma et cherchait son futur adversaire, elle avait donc le champ libre pour observer, détailler, et mémoriser à loisir l'interface qu'elle avait face à elle. Si la console était planté, appuyer sur tous les boutons au hasard n'était peut-être pas la meilleur chose à faire. Mais vu que ne rien faire ne l'était probablement pas non plus, elle finit par poser un de ses doigts sur la console, sur une sorte de croix en haut à gauche de l'écran. Elle maintint son doigts en place, et le fit glisser le long de l'écran sur un endroit qui semblait dessiner le motif inverse. Les deux s'emboitèrent parfaitement, et brusquement le pont se mit doucement à briller ... Soit elle avait fait une bourde de plus, soit elle avait réussi, en agissant totalement au hasard, à activer un ancien artefact forruner. Intéressant. Jettant des regards à droite et à gauche, elle se demanda si elle avait encore le temps de vérifier les lieux du combat? Ha, vu la lueur bleuté qui ressortait du gouffre, non. Elle se demanda franchement si un engin de métal pareil pourrait vraiment décoller. Bon, elle avait bien vu les croiseurs de classe CSS que les prophètes aimaient tant envoyer au combat, eux ou un autre politicien engraissé qui n'arrivait plus à faire lever son épée que par les décisions d'envoyer ou non des centaines de guerrier à la mort, mais là ... Ce robot était tout sauf un engin parfaitement aérodynamique.

À l'abri !

Ha, il était vrai qu'il était sensé commander les hommes lui ... Tant dans l'ordre que dans le ton employé pour le donner, on sentait pourtant que kofi n'était pas spécialement habitué à mener des troupes. Rell n'aurait pourtant probablement pas fait mieux ... Alors qu'elle se redressait en regardant son adversaire, un boulon sembla en sauter. Puis un autre. Et un troisième. Et encore un autre, jusqu'à ce qu'il se ... brise ... en craquant. Ayant l'impression de fermer les yeux, Rell sombra brusquement dans les ténèbres.

Il y a des moments de ma vie où elle me semble véritablement être un enfer. Pas dans le sens où elle serait horriblement dure, ou encore particulièrement ... Je ne sais pas. Mais elle n'a rien d'une balade au pays des contes en tout cas. Beaucoup de gens que vous connaissez se réveillent en plein milieu de soirée dans un bâtiment millénaire mais indestructible pour en affronter le gardien, une véritable machine à tuer géante qui flotte dans les airs, le tout en sachant que ce n'est que la première d'une longue série d'épreuves? ... Je crois entendre d'ici vos "non, pas énormément non". Ou alors ce sont mes propres pensés qui interfèrent. Mais comme me plaindre plus ne ferait qu'augmenter mes chances, en qualité de cible pour le moment parfaitement statique, de me prendre un tir, je préfère encore me mettre à couvert, et délivrer une rafale de cristaux violets. Les aiguilles, de même que les tirs de mes "alliés", échouent mollement sur la protection en dispersant dans une onde de choc leur charge plasmique. Très très très ... décourageant.

Nazgi? Tu essaye de me loger autant de balles de plasma chargés que tu peux dans ces trucs. Ne vas pas faire une bêtise non plus ... S'enfuir serait une bêtise.

Logiquement, j'aurais pu préciser que se mettre délibérément en danger en était une également, mais je ne suis pas certaine qu'il l'aurait fait, et de toute manière il est parfaitement capable de surveiller ses arrières tout seul. Contrairement à cet espèce d'énorme machine ... Je ne sais pas ce que c'est, mais ça n'a pas été conçu pour être protégé absolument partout. Par contre, ça se tourne vers nous, et je crois que me mettre hors de porté de ces tirs serait une excellente solution. Je ne sais pas exactement comment les autres s'en sortent étant donné que je suis déjà en train de courir quand les premières boules rouges commencent à faire rougir le sol de métal à coté et derrière moi. Nous somment légèrement sur-élevés par rapport à la plateforme de Dorm, et de ce que j'en ai vu on accède à ce panneau de contrôle par un petit escalier latéral, lequel est couvert par des murs. Mon plan consiste donc à courir jusqu'à ces murs, me mettre à couvert, et chercher un angle de tir pour faire retomber ce truc dans son gouffre. Une des décharges plasma m'oblige à finir ma course en glissant sur le coté de mon armure, le métal raclant le sol, afin d'éviter de me faire arracher la tête par le plasma, qui va porter à incandescence un morceau de mur derrière moi.

Quand je me relève derrière mon couvert, je range apology à sa place, et dégaine mon fusil à plasma. Visiblement, si ce truc à un bouclier du même modèle que le mien, je préfère encore le plasma pur plutôt que de simples cristaux explosifs ... du moins, on verrait quand ce fichu bouclier serait abattu. Descendre des escalier en courant, c'est souvent assez pratique pour se rendre compte de la situation une fois en bas. Enfin je dis ça, je n'en ai strictement aucune idée, mais en tout cas il est plutôt aisé de se rendre compte que cette machine n'a pas été codé pour avoir le plus gros coefficient intellectuel du monde : toujours à tirer sur ceux en haut de la rambarde ... L'espace d'un instant, ses entrailles découvertes me donnent envie de savoir ce qui fait voler ce truc. Mais ses tirs répétés finissent par me faire revenir à la réalité : mon but est de l'abattre et rien d'autre. Sortant une grenade, j'appuie sur le bouton et la lance en l'air, avant de constater d'un air satisfait qu'elle parvient à se coller sur le robot ... et explose.

C'est alors seulement que je réalise qu'il pourrait être dangereux de me trouver sous un tel engin en train de tomber, sauf que ... L'explosion ne semble que lui avoir arraché un de ses boucliers ( qui rejoint le gouffre et y retombe sans cette fois non plus sembler toucher le fond ) et faire passer l'autre au rouge. Ça, j'admets que je ne m'y attendait pas. Qu'il se tourne vers moi s'il survivait par contre, c'était déjà plus probable. Et qu'il me tire dessus ... Bon, je mentirais si je disais que je pensais qu'une autre solution était possible. Je ne perds pas mon temps à me demander comment j'ai assez de chance pour échapper aux rafales autour de moi en me remettant à courir, j'espère juste que mon bouclier parviendra à en encaisser suffisamment pour m'éviter de finir en sangheili grillé quand je serais à couvert. Et c'est alors que je saute pour éviter un énième tir que j'ai une brusque inspiration. Brusquement, alors qu'un tir devant moi stoppe ma course, je deviens ... invisible. Partiellement au début, le temps que la batterie de l'armure qui alimente le bouclier ait le temps de recharger, puis totalement au fur et à mesure que les tirs sur ma personne se font de moins en moins précis. Je ne suis pas sur qu'il existe énormément de tireurs totalement crétins capables de tirer sur une cible qu'ils ne voient pas. Et en tout cas, a me laisse une minute pour souffler ... Même si cette protection n'est pas éternelle, les autres devraient arriver à finir ce que j'ai commencé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 'Joaruun
Sangheili, hérétique, vétéran
avatar

Nombre de messages : 53
Age : 21
Localisation : Galaxie
Date d'inscription : 23/03/2013

Feuille de personnage
Arme n°1 : Répéteur Plasma
Autre Compte : Aucun
Arme n°2 : Fusil à concentration

MessageSujet: Re: Artefact - Galven IV [Partie 2]   Mer 26 Juin 2013 - 15:50

Difficile de faire plus foireux que le baptême du feu auquel Mar avait assisté. Lorsque le drône avait surgit, ses hommes avaient, de manière tout à fait logique, pris part de s'abriter derrière des rochers en guise de couverts. Si Chelod 'Varl avait immédiatement brandit son répéteur et avait ouvert le feu sans tarder, Enzrah 'Arkin avait eut des difficultés sur le champ. Dés qu'il avait voulut tirer, son arme s'était enrayée, et il avait passée le combat à tenter de remettre en fonctionnement son répéteur. Ce fut Kapan 'Twenzet qui le sauva en lui arrachant le fusil des mains, mettant un bon coup sur le niveau du noyau et en lui rendant. Une chance qu'il eut été là.
Autre détail qui avait surpris Mar, c'était la fulgurance et la rapidité avec laquelle Neskon 'Ludd avait réagit. Si il eut été autrefois dans les Specs-Ops, cela se faisait ressentir tout de suite. Avec ses griffures de laser qui lui parcourait la figure et le flanc, 'Ludd était encore incroyablement à l'aise avec un fusil dans les mains. Sa carabine toucha sa cible à chaque coup qu'il porta et il rechargeait de manière preste et savante, comme une vieille habitude qu'on ne perdait pas. Mar nota que Neskon lui jetait des regards, parfois. Sans doute était t-il en train de considérer le jugement de son officier.
Que 'Ludd ne s'inquiète pas, il était plutôt positif, ce jugement. 'Joaruun n'arrivait pas à tirer aussi bien que l'ancien Spec-ops. C'était un atout pour son escouade. Mais l'heure n'était pas aux éloges. Pas plus qu'elle ne l'était à se renvoyer des regards inquisiteurs.

L'officier en rouge dont quelques petites marques de peinture jaune ornait le torse se leva de son couvert, brandit son fusil à concentration en ajustant la lentille et ouvrit le feu. Le rayon qui s'en échappa engloba la totalité du drône, le changeant en boule lumineuse. La surchauffe commençant à se faire ressentir, Mar du relâcher la gâchette de tir quand son arme devint brûlante. Il fut médusé de voir que les boucliers de ce truc tenaient encore debout après plusieurs secondes passées au laser de focus.
Ce fut une grenade habilement projetée par la femelle ( Mar avait encore un peu de mal à se faire à cette idée ) qui eut raison du champ de protection. Une aubaine.
Dommage qu'il ne put réagir plus longtemps. La venue d'un intrus troubla complètement la concentration de l'Officier qui détourna immédiatement la tête vers celui qui venait de pénétrer.

Le drône éclata purement et simplement au dessus de sa tête, et l'espace d'un instant, Mar ne sut plus où donner de la tête.
" Malédiction ! Que ce passe t-il ici ?"
" Regardez ce qu'on à ici."Marmonna Neskon.

Ils braquèrent leurs armes vers l'élite intrus.
" Cible traitée." Déclara Mar, le bras levé, prêt à le descendre pour donner l'ordre de tir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyhr 'Galaree
Sangheili, Ultra Domo
avatar

Nombre de messages : 957
Localisation : [Galven IV, Entrée des Ruines Forerunners]
Date d'inscription : 04/10/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Carabine covenante
Autre Compte : Aucun
Arme n°2 : Instruments d'ingénieurs

MessageSujet: Re: Artefact - Galven IV [Partie 2]   Mer 26 Juin 2013 - 16:26


Après le court voyage spatial d'environs trois heures "Sangheliosiennes", le vaisseau de Tyhr était enfin arrivé au système planétaire électrique Galectra. Le soleil était en pleine phase d'impulsions électromagnétiques, le spectacle que donnait l'étoile était magnifiques. Des ondes en formes d'anneaux jaillissaient du centre du soleil pour filer rapidement dans tout le système solaire. Notre ingénieur aux yeux d'argent appréciait énormément ce genre de spectacle astronomique. 

Mais malheureusement, Tyhr ferait mieux de ne pas perdre trop de temps à observer cette étoile et de se concentrer sur les manipulation qu'il avait à faire, car son premier objectif en venant dans le système Galectra, était d'explorer la planète Galven IV afin de trouver quelques filons de métaux et de minerais pouvant être utiles pour la fabrication de diverses pièces métalliques, que ce soient pour des coques de noyau antigravité ou que ce soient pour des structures de fusils à plasma.

La Corvette de notre scientifique était encore à quelques milliers de kilomètres de l'attraction gravitationnelle de Galven IV. Tyhr était d'ailleurs déjà en train de préparer les instruments d'analyses cartographiques, tels que les scanners et les radars météorologiques, cela lui permettrait d'avoir des données supplémentaires sur la planète pour ses dossiers encyclopédiques. Les instruments étaient à présent prêts à être utilisés quand le vaisseau entrera dans l'atmosphère de Galven IV...


... L'entrée du bâtiment spatial dans l'atmosphère de Galven IV se fit sans trop de problèmes, car il n'y avait pour le moment aucune tempête ou agitation météorologique dans la zone qu'il allait explorer. Le scientifique au regard argenté activa les commandes vocales des instruments de navigations du vaisseau. 

"- Activation des scanners cartographiques et des sondes météorologiques." 

"-ERREUR ! ERREUR ! ERREUR !" indiqua les systèmes informatiques des instruments par sa voix holographique.

-" Comment ça ?" Tyhr vérifia sur son superordinateur de son vaisseau l'origine de ce problème, et vit que les ondes de ses scanners cartographiques étaient brouillés. "- Des brouilleurs sur cette planète ? Cela ne voulait dire qu'une chose... qu'il y avait déjà des êtres vivants dotés d'une intelligence suffisamment développée pour penser à installer des brouilleurs pour ne pas se faire déranger... Mes hypothèses possibles sont : colonie humaine ; avant-poste des Illuminés ou ruines Forerunners. Si j'ai envie de savoir laquelle est la vraie, ou lesquelles sont vraies... Pour cela, il faut que j'aille le découvrir par moi-même !


Notre ingénieur aux yeux d'argent pensa qu'il ferait mieux d'atterrir car des nuages hautement chargés en acide corrosif et en électricité semblaient s'approcher de sa position. Tyhr commença à faire les manœuvres pour faire descendre son vaisseau à une hauteur plus basse en altitude afin qu'il puisse faire sortir le "Phantom de Recherches Scientifiques", un Phantom dans lequel la plupart de ses outils de travail s'entassent dans des caisses de transport. Il y avait aussi quelques élixirs situés dans des caisses réfrigérés. Son Ghost de Reconnaissance était d'ailleurs calé dans le fond, à l'arrière du Phantom. 

Tyhr activa les systèmes d'économie de carburant et le système de vol stationnaire de façon à ne pas gaspiller de carburant qui pourrait être utile pour le retour sur Sanghelios... et descendit au hangar afin d'embarquer dans le Phantom. Il fit ensuite démarrer les moteurs du véhicule qui sortit petit à petit du hangar de la Corvette. 

Le scientifique dirigea son Phantom en direction de l'endroit où les signaux des scanners sont les plus brouillés, car c'est probablement à cet endroit que le brouilleur est installé. Arrivé à la probable position des installations qui brouillent ses scanners, Tyhr vit à travers la baie d'observation du cockpit de son véhicule de recherches, deux Phantoms aux couleurs des Illuminés qui avaient atterris. Mais que pouvaient donc faire des Illuminés sur la planète Galven IV ? Le Sangheili aux yeux de platine le saura sûrement assez rapidement. 

Tyhr fit atterrir sa navette de recherches à côté de deux autres Phantom et activa la rampe de débarquement. Notre ingénieur prit son chariot de transport antigravité sur lequel les trois caisses à fournitures étaient placées et partit en direction d'un portail d'origine Forerunner déjà ouvert. Deux de ses hypothèses de présences intelligentes étaient à présent irréfutables. En jetant un petit regard sur les Phantom des Illuminés, il vit que la pluie corrosif avait déjà un peu rongé leur coque. Le Phantom de Tyhr avait quant à lui un blindage en alliage de carbone et de Vibrinirium, un alliage très solide inoxydable, résistant à la corrosion et pouvant supporter grande quantité de chocs. 

L'ingénieur aux yeux d'argent était à présent entré dans le complexe. Il vit une tourelle à plasma installé de manière à ne pas tenir debout quand elle tirera, plusieurs Unggoys à moitié endormis, un Sangheili Illuminé dont l'apparence lui rappelait étrangement quelqu'un, et quelques mètres plus loin, d'autres Sangheilis...

Tyhr s'approcha discrètement du petit groupuscule hérétique mais le chariot de transport effleura malheureusement la tourelle à plasma qui tomba sur l'un des Unggoys assoupis. Tyhr pensa qu'il ferait mieux d'annoncer sa présence s'il ne voulait pas se faire tailler en pièces par le Sangheili... qui s'appelait Dorm 'Siwidol, c'était "l'hérétique qui a causé une destruction partielle de son laboratoire", mais ce n'était pas le moment de se venger... D'ailleurs, Dorm était en train de chercher d'un regard instinctif l'origine de ce bruit. Tyhr fit son annonce d'une voix sympathique, chaleureuse, ce qui était presque ironique au vue de la situation.

"- Bonjour, c'est Tyhr 'Galaree !" l'ingénieur observa le canon de la carabine du Sangheili illuminé. " Ne tirez pas, Dorm 'Siwidol. Je n'ai pas très envie d'avoir ma chair percée par les munitions de votre carabine." Le scientifique regarda ensuite les autres troupes hérétiques un peu plus loin, elles étaient en train de se faire tirer dessus par une sentinelle de défense, et au vue de sa taille, c'était peut-être un Drone Exécuteur. Des missiles arrivèrent en direction de la position de Dorm et de Tyhr. Heureusement, notre ingénieur avait sur lui un module de "Bubble Shield" qu'il avait récupéré sur le corps d'une soldat humain. Quatre secondes avant l'impact. Tyhr avança rapidement avec son chariot et déploya le module de bulle protectrice juste à temps pour protéger sa cargaison, Dorm et lui-même. Après que la fumée se soit dissipée, le scientifique put voir que deux Unggoys avaient été tués et brutalement mutilées par l'explosion. "Je crois que vous me devez des remerciements. Si je n'avais pas activé cette technologie humaine, je crois que vous serez mort... et peut-être moi aussi par la même occasion. Par contre, deux de vos Unggoys ont été "violemment" tués par l'explosion... Je crois que je ferais mieux d'aller aider vos alliés...


Tyhr activa le bouclier de sa combinaison-armure, décrocha de sa ceinture une sphère EMP (Electromagnetic Pulse), d'un pas lourd presque frénétique, comme s'il martelait le sol avec ses pieds, se rapprocha de cette sentinelle exécutrice qui était occupé à tirer sur les trois Sangheilis placés derrière leur couvert de fortune, activa la sphère et la lança sur cet imposant robot volant. Les derniers boucliers de l'Exécuteur se désactivèrent, le Sangheili aux yeux d'argent se saisit d'une grenade à plasma, fixa quelques instants la sentinelle et balança la grenade dans "l’œil, ou ce qui lui sert d’œil. Une déflagration bleu fit griller les systèmes centrales du robot qui s'écrasa sur le sol avant d'exploser, faisant voler dans toutes les direction des gros fragments métalliques. D'ailleurs, l'un de ces fragments ne fit qu'érafler la jambière gauche de sa combinaison... Tyhr observa ensuite les trois hérétiques qui étaient cachés derrière leur couvert et qui étaient en train de le viser avec leurs diverses armes, et leur annonça avec son franc-parler presque grossier que la source de danger avait été éliminée.    

"- Sortez de ce foutu couvert, et venez me remercier de vous avoir aider à détruire cette Sentinelle, plutôt que me fixer d'un air hagard, béat et hébété ! ... Et rangez vos foutues armes ! Car je n'ai pas très envie de ressembler à une poche de sang percée !    Je voudrais aussi que vous vous présentiez, car je ne vous connais pas et j'ai envie de vous connaître ! ...Alors, vous venez ?"

Le ton était même presque agressif. Mais Tyhr utilise ce genre de ton quand il voit de l'incompétence, et là pour lui, c'était d'incompétence ! L'incompétence est une chose qui énerve assez rapidement notre ingénieur aux yeux d'argent, c'est d'ailleurs pour cela que Tyhr préfère travailler seul, car il ne connait que peu de personnes qui possèdent son degré de compétence. Les Illuminés avaient intérêt à se dépêcher, s'ils ne voulaient pas subir davantage de remarques désobligeantes, voire même d'insultes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kofi 'Qamal
Sangheili, hérétique, vétéran
avatar

Nombre de messages : 221
Age : 19
Localisation : Au labo !
Humeur : Intéressé
Date d'inscription : 22/08/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil Plasma
Autre Compte : Aucun
Arme n°2 :

MessageSujet: Re: Artefact - Galven IV [Partie 2]   Dim 30 Juin 2013 - 15:06

Il semblait bien que les autres avaient compris le principe ! Deux grenades à plasma rigoureusement placées, des pièces de métal brûlant et valdinguant, puis plus rien.

« Sortez de ce foutu couvert, et venez me remercier de vous avoir aidé à détruire cette sentinelle, plutôt que de me fixer d'un air hagard, béat et hébété ! … Et rangez vos foutues armes ! Car je n'ai pas très envie de ressembler à une poche de sang percée ! Je voudrais aussi que vous vous présentiez, car je ne vous connais pas et j'ai envie de vous connaître ! … Alors, vous venez ? »

Clairement, Dorm 'Siwidol n'était pas l'auteur du coup final porté à la machine. Bien au contraire, cet individu était... le savant covenant que Kofi avait croisé dans le Scarlet Crusade.

Abasourdi.

L'hérétique avait cligné des yeux, et sa tête s'était remise en marche. Si cet individu était aussi intelligent qu'il le clamait, il prouvait clairement que connaissance et respect n'allaient pas forcément de pair. Mais qu'avait à faire la science de conventions superflues ? Les compagnons de l'auteur de ces pensées restaient méfiants envers le visiteur, et ils avaient raison. Allons ! Cette opération scientifique qui s'était jusqu'ici “si bien” passée n'allait tout de même pas échouer à cause des covenants ? Visiblement, l'autre scientifique cherchait à coopérer... à sa manière. Kofi s'approcha donc de lui d'un pas rapide, intimant à ses camarades de ne pas tirer. Arrivant à sa hauteur, il l'aborda en ces termes :

« Il me semble vous connaître. N'êtes vous pas savant, vous aussi ? »

"- Oui, je suis savant. D'ailleurs, il me semble vous avoir déjà rencontré quelque part... Ce doit être sur le Scarlet Crusade, n'est-ce pas ? De plus, je sais que vous êtes aussi un scientifique, car vous me l'aviez dit. Autrement, en quoi consiste votre expédition dans ces ruines Forerunners ? "

Kofi 'Qamal laissa passer un léger temps de réflexion. Il ne pouvait pas dire à cet étranger ce qu'il n'avait même pas précisé aux autres. L'intérêt philologique des deux protagonistes pouvait évacuer la méfiance, mais pas la prudence.

« Je suis bien Kofi 'Qamal, et j'étais sur ce croiseur. Mes camarades et moi recherchons, au nom de la flotte, un artefact laissé par les forerunners dans les tréfonds de cette construction. Artefact à valeur essentiellement religieuse. Mais qu'en est-il de vous, quel est votre nom, et que faites vous ici ? »

"- Pour ma part, je suis un savant qui travaille dans pratiquement tous les domaines de recherches scientifiques, par exemple, dans les nanotechnologies, la médecine, la neurologie, la pharmacologie, la zoologie, la biologie, la chimie, la biochimie, la virologie, la bactériologie, l'armurerie, la mécanique, l'informatique, l'électronique, les biotechnologies, la géologie, l'archéologie, la cartographie, la cristallographie, l'entomologie, et j'en passe. Pour mon nom, je m'appelle Tyhr 'Galar(ee). Et à la base, j'étais venu sur Galven IV pour une expédition géologie, afin d'extraire des minerais et des métaux très chers à l'achat. Pour préciser, c'est du Vibrinirium, du Tédénium et du Carbone adamantin. Sinon, pour votre mission, je suppose que vous comptez activer tous les systèmes de sécurité des Forerunners pour arriver à votre artefact "religieux"... Ou bien pensez-vous compter sur moi pour manipuler les systèmes ? "

« Manipuler les systèmes ? Je l'aurais fait moi-même si cela était possible depuis une console telle que celle se trouvant là-bas, mais cette structure semble être dotée de multiples réseaux décentralisés. À moins que vous n'ayez réussi à trouver un plan du complexe, votre expertise sera malheureusement vaine. Mais je vous remercie de nous apporter votre aide, et j'agrée à ce que vous vous joignez à nous si le cœur vous en dit. »

Même s'il trouvait un moyen de le faire, il ne fallait pas que ce Tyhr 'Galaree utilise l'informatique du lieu. Il risquerait d'atteindre le base de données, et peut-être de découvrir le véritable nature de l'artefact. Une tête de plus pourrait cependant s'avérer utile dans le périple qui avait à peine commencé.

"- Je me joins volontiers à vous, mais par contre ce n'est pas que je ne vous fais pas confiance, j'aimerais quand même faire moi-même les décryptages des sécurités Forerunners, ayant déjà fait deux expéditions archéologiques sur des sites Forerunners, j'ai d'ailleurs fait 95 pourcents des manipulations informatiques holographiques dans l'une de ces expéditions. Par conséquent, je me dois d'insister pour faire les manipulations de ces systèmes, car de 1, je trouve passionnant de manipuler des technologies forerunners, et car de 2, je peux incorporer les manipulations informatiques holographiques à faire, dans mon ultra-ordinateur quantique Nexus avec atelier holographique omni-fonction, technologie fabriquée de mes deux mains d'artisan-ingénieur. Êtes-vous vraiment sûr de ne pas vouloir me laisser faire ces manipulations ? Si vous ne voulez pas, je peux vous laisser sur cette planète... Car j'ai oublié de vous dire, mais les pluies acides-corrosives de Galven IV ont rongé une grande partie de la coque de vos Phantoms, et je doute que l'aérodynamique de vos véhicules soient encore suffisamment efficaces pour revenir à votre vaisseau... Et à l'heure qu'il est, il ne doit pas rester grand-chose de vos Phantom... Alors, me faites-vous confiance ou pas ?"

Ce qu'il appelait de la "confiance" ressemblait plus à du chantage... Mais bien que l'hypothèse du bluff ne fut pas impossible, l'hérétique ne pouvait se permettre de courir le risque d'être bloqué sur Galven IV. Et puisque le covenant se montrait très coopérant, l'hésitation n'était plus de mise.

« Bien sûr, si vous y tenez, nous travaillerons ensemble à progresser dans ces ruines. Vous pourrez alors me démontrer toute l'étendue de votre savoir en la matière qui nous concerne ici. Puis, s'adressant à ses premiers compagnons : Le scientifique Tyhr 'Galaree nous accompagnera désormais ! Le pont s'est activé durant le combat, nous pouvons continuer. En avant ! »

"- Je suis heureux que vous acceptiez mon aide, car une aide comme la mienne, ça ne se refuse pas ! Continuons notre chemin vers cet artefact."

Tyhr Galaree, Kofi 'Qamal et les autres traversèrent le pont qui s'était activé il y a quelques minutes. Leur marche les mena dans un très long couloir, un couloir qui semblait presque sans fin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rell 'ikiha
Sangheili, hérétique, ancien SpecOps
avatar

Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 24/11/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil a aiguille avec zoom x4
Autre Compte : Edward Hordika
Arme n°2 : Fusil a plasma

MessageSujet: Re: Artefact - Galven IV [Partie 2]   Lun 1 Juil 2013 - 0:48

J'avoue que j'ai eut ... Une longue seconde d'hésitation. Une très très longue seconde. Une très longue seconde où mon œil gauche, le viseur d'apology, et la tête de ce covenant étaient alignés. Une seconde durant la quelle j'ai voulu peser le pour et le contre entre tirer maintenant, ou attendre qu'on m'en donne l'ordre. Et j'ai eut l'impression que je faisait une grave erreur en baissant mon arme .. Après tout, pour moi il était évident qu'il allait se faire descendre par les autres, à la fin du combat. Lequel était terminé en fait, vu que la créature géante s'était écrasé au sol et y avait explosé. Enfin créature ... Machine serait plus approprié, mais là n'est pas vraiment la question. Ce petit "imprévu" mit hors service, on change le covenant qui s'est introduit ici en réservoir à trous, et on continue à chercher.

J'ai un second moment d'hésitation quand il se met à sommer kofi, Mar' et les autres de descendre. Techniquement, mon camouflage est toujours actif, et je ne suis qu'à quelques mètres. Il suffirait d'une pression pour lui faire rentrer un cristal de needler dans le crâne et faire exploser ce cerveau dont il est visiblement si fier. Ce n'est qu'à quelques mètres que je me rend compte que je l'ai toujours en joue d'ailleurs. Je finis par baisser le canon ce mon arme en voyant que le scientifique préfère faire ami-ami avec son paire. N'importe quoi ... Si c'est comme ça autant aller faire un pique nique avec les prochains humains qu'on croisera, pour peu qu'ils soient suffisamment intelligents ... Je finis par revenir à coté de l'escouade sangheili, désactive mon camouflage, et me frappe le front en entendant Nazgi trottiner pour se placer à coté de moi.


Tu as vu? J'ai tout bien fait comme tu m'avais demandé!
Félicitation en effet, tu t'es parfaitement planqué. Une vrai réussite tactique, tu peux être fier.

C'est en voyant son sourire béat malgré son masque à méthane que je me demande sérieusement si tous les unngoys sont incurablement stupides ou si j'ai juste réussi à maintenir en vie le plus idiot des représentants de leur race ... Enfin au moins il se tient à carreau, c'est toujours ça. Du coté des scientifique ... houla. Il maitrise à mon goût beaucoup trop de disciplines différentes pour être véritablement doué dans toutes. Un peu comme si je savais tirer avec précision avec toutes les armes covenantes et humaines, conduire tout type de véhicule et pourquoi pas un ou deux vaisseaux quand j'ai du temps à perdre.

Pourquoi tu es toute tendue comme ça?
Parce que de tous les êtres raffinés et un brin trop rigides que compte le peuple sangheili, il faut qu'on soit tombé sur le seul qui n'a visiblement pas apprit le respect entre deux matières scientifiques complexes.
Je croyais que tu détestais respecter les gens?
Ce n'est pas pour autant que je me permet de ne pas le faire, surtout quand ce sont des ennemis en supériorité numérique qui auraient du me loger une décharge de plasma dans le crâne depuis longtemps ... enfin bref.

Le scientifique Tyhr 'Galaree nous accompagnera désormais ! Le pont s'est activé durant le combat, nous pouvons continuer. En avant !
Ce n'était pas toi qui avait activé le pont?
Avance.

S'il y a une chose que je serais bien incapable de reprocher aux forrunners, excepté la propreté presque incroyable de leurs installations, c'est aussi leur solidité dans le temps. Ce pont est là depuis quoi ... Plusieurs millénaires? Plusieurs centaines de millénaires? Et pourtant, il est toujours alimenté en énergie, et reste parfaitement capable de solidifier de la lumière, comme il le faisait au premier jour de sa construction. Incroyable. Et pas spécialement rassurant, mais je suppose que marcher au dessus d'un gouffre dont on ne connait pas la profondeur n'a jamais réellement tenté personne qui tenait un tant soit peut à la vie. Et même si ce bon vieux métal reste plus glacé qu'une tombe, il est parfaitement tangible et opaque quand je pose finalement le pied dessus au moins. Dire que le reste de cette structure est monotone serait ... un euphémisme d'une intensité rare. Ce sont les mêmes motifs, le même acier, les même dimensions et la même chose durant des mètres, et des mètres, et des mètres, et des ... Je me demande si je n'aurais pas mieux fait de prendre le gosth avec moi finalement, je serais allé bien plus vite. Mais un transport personnel au sein d'une escouade n'est pas vraiment idéal, et je n'ai pas vraiment le choix maintenant que je suis là, alors autant continuer ... j'ai quand même hâte d'arriver au bout de ce couloir. Pour peu, je parlerais presque à un des autres sangheilis ou même unngoys présents. S'ils m'adressaient la parole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyhr 'Galaree
Sangheili, Ultra Domo
avatar

Nombre de messages : 957
Localisation : [Galven IV, Entrée des Ruines Forerunners]
Date d'inscription : 04/10/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Carabine covenante
Autre Compte : Aucun
Arme n°2 : Instruments d'ingénieurs

MessageSujet: Re: Artefact - Galven IV [Partie 2]   Lun 1 Juil 2013 - 1:45

Après quelques minutes de marche, le long couloir se termina enfin sur quelque chose... sur un cul-de-sac. Il y avait une discrète machine fixé contre la paroi du mur de fond. Tyhr l'avait tout de suite remarqué, car il avait stocké dans le disque dur de son cerveau le plan plus ou moins complet de ce genre de structure forerunner, mais après les structures pouvaient changer en fonction de leur utilité, cependant les structures avaient des détails suffisamment similaires pour que Tyhr puisse s'en rappeler. Cette machine était un terminal de contrôle et d'informations, probablement utilisé par les Forerunners pour gérer autrefois l'installation en faisant le moins de déplacement possible. Ces modèles possèdaient moins de sécurité que ceux permettant d'activer l'ouverture des portails ou d'activer le déploiement des ponts, peut-être parce que les Forerunners auraient pensé que les "intrus" auraient été tués par les sentinelles de sécurité.

Notre ingénieur aux yeux d'argent activa son ordinateur quantique Nexus qui était dans l'équivalent d'un mode veille d'un vieil ordinateur humain, s'approcha ensuite du terminal de contrôle et commença par le décryptage des écritures forerunners, afin de rendre lisible les données que contient le terminal et de faciliter les prochaines manipulations. Les codes utilisés par les Forerunners sont difficiles à décrypter, car ils utilisaient un mélange de glyphes, de lettres et de chiffres pour crypter leurs données ce qui compliquent un peu la tâche. Après environs six minutes, le décryptage des données était complètement achevé. Tout était à présent lisible en écriture Sangheili. Il pirata sans problème et en quelques instants le système de blocage de données. Tyhr avait à présent accès à la totalité de la base de données du terminal. Le scientifique au regard argenté parcourut rapidement de ses deux yeux la totalité des données sur cette installation. Ensuite, il fit très vite une copie des informations qui l'intéressaient sur son ordinateur quantique Nexus. Leur artefact était donc une balise ? Intéressant.

"- J'y suis presque. Sinon, excusez-moi pour avant, la colère m'avait emporté hors de moi. Il me reste quelques manipulations rapides à faire et... un portail devrait normalement s'ouvrir sur notre droite.  "

Une minute après quelques manipulations de Tyhr, ce portail invisible à l’œil nu s'ouvrit. Une ouverture suffisamment grande pour être empruntée par deux Sangheilis de corpulence moyenne en même temps, s'ouvrit dans la paroi du mur à droite et un semblant de sourire se dessina sur les mandibules de notre ingénieur.

"- Aucune sentinelle venant du portail, mes manipulations ont donc été accomplies avec succès et sans erreurs préjudiciables. Selon ce terminal, se situe à deux étages en dessous dans une pièce particulière. Nous devons donc emprunter ce chemin qui vient de s'ouvrir, cinq minutes de marches environs, puis on arrivera dans un carrefour où on tournera à gauche pour arriver devant un autre terminal qui permettra d'ouvrir les portes d'un grand ascenseur qui nous permettra de descendre deux étages rapidement sans avoir à parcourir l'entièreté du dédale de cette installation."

Tyhr et le groupe d'Illuminés s'engouffrèrent dans le chemin du portail pour ensuite devoir marcher pendant environs six minutes avant d'arriver à leur prochain objectif.


Dernière édition par Tyhr 'Galaree le Mar 2 Juil 2013 - 14:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 'Joaruun
Sangheili, hérétique, vétéran
avatar

Nombre de messages : 53
Age : 21
Localisation : Galaxie
Date d'inscription : 23/03/2013

Feuille de personnage
Arme n°1 : Répéteur Plasma
Autre Compte : Aucun
Arme n°2 : Fusil à concentration

MessageSujet: Re: Artefact - Galven IV [Partie 2]   Lun 1 Juil 2013 - 14:39

" Je ne vous connais pas et je ne veux pas vous connaître."Cassa brutalement 'Joaruun.
" C'est une plaisanterie ? Vous prenez le premier venu comme ça ? Sans rien dire d'autre que d'accord ?" S'insupporta Neskon.
Selon les règles et codes mis en place, l'officier en charge du soldat capricieux était censé le corriger et le remettre à sa place. Mais il n'en fut rien, Mar étant plutôt de l'avis de son soldat et se permettant une exception au règlement.
" J'approuve ces paroles. Qui dit qu'il n'est pas ici pour nous nuire ? Endormir la vigilance de ses cibles est un excellent moyen d'en venir à bout par la suite. Je ne sais pas qui il est et je n'ai pas confiance." Marmonna Mar qui avait toujours le bras levé.
Il toisa du regard le scientifique.
" Vous êtes une cible bien facile, scientifique, si vous pouvez montrer une telle facilité d'acceptation à ses propos. Qu'importe, je me chargerais du peloton d'exécution si les signes sont trop forts. La mission ne sera pas compromise."
Qui plus est, il n'aimait pas la prétention de cet élite. Mar avait également l'intention qu'il était en mesure de prendre ses propres décisions face à son escouade, afin d'en profiter pour renforcer le moral de ces dernières. Neskon semblait bien plus enclin.
" Et moi je dit que c'est un danger que nous pouvons écarter." Cracha t-il, sa carabine toujours en joue.
" C'est une possibilité que je peux envisager seul, Neskon." Largua sèchement Mar.

Il était clair et net qu'il était, avec son escouade, le seul à émettre une réelle opposition à cette recrue sortie d'on ne sait où. Pour autant, Mar n'avait pas vraiment le choix, ce n'était pas lui qui donnait les ordres. Surtout quand le maudit scientifique de Kofi' déclara qu'il venait avec eux.
" Vous êtes sérieux ?" S'étonna 'Joaruun médusé.
" Imbéciles." Se permit Neskon.
Malgré cela, ils abdiquèrent, baissèrent leurs armes et suivirent le groupe.
" Nous sommes en train de commettre une erreur." Lança Mar pour lui même, le fusil rangée contre l'épaule à la verticale, la tenant par la crosse. . Bien que cela n'était sans doute pas tombé dans l'oreille d'un sourd.

La méfiance était de mise. Neskon semblait se tenir prêt à abattre ce qu'il considérait comme un intrus au moindre signe en sa défaveur. Le reste du chemin fut monotone mais Mar et ses hommes ne lâchèrent pas le dénommé Tyhr d'une semelle, restant volontairement en arrière afin de le surveiller. Tant pis pour le désagrément, Mar était parfaitement en droit d'organiser ce qui semblait favoriser la sécurité de sa propre vie et de celles de ses hommes. Un comportement logique, dans la finalité. L'officier en rouge se demandait cependant à quel point les scientifiques, l'un comme l'autre, pouvait être fiables et révisa ses stratégies pendant un moment. Même l'autre officier, la femelle. N'avait pas dit un seul mot sur cela. Chelod 'Varl, Kapan 'Twenzet et Enzrah 'Arkin marchaient aux pas, s'échangeant quelques mots de temps en temps. Derrière eux se trouvait Neskon 'Ludd, les yeux plissés comme si il attendait le moindre faux pas. Puis, en fermant le cortège, Mar. Qui appréciait d'avoir une vue d'ensemble.
" Vous êtes faciles à manipuler." Soupira t-il en silence, décidément guère à l'aise.
Ils finirent par arriver dans une autre pièce. Un cul de sac. Avec un terminal. Encore un détail qui médusa Mar : Ce fut le nouveau et non un autre qui fut le premier à toucher le terminal.

Où est ce que les types qui l'accompagnaient avaient appris à gérer des opérations militaires ? Parce que les erreurs stratégiques étaient tellement légion que Mar était à deux doigt de la crise de nerf. Malgré tout, il ne dit rien et se contenta d'observer, en faisait signe à Neskon de garder l’œil ouvert également.
Quand ils avancèrent dans un second couloir. ( Qui commençait à déranger Mar, qui doutait de la direction qu'ils prenaient. ) l'officier finit par s'immobiliser.
" Un problème mon vétéran ?" Demanda 'Varl en se retournant.
" Continuez... Je vous rejoins tout de suite."
'Varl haussa les épaules et se remit à suivre pendant que Mar restait derrière, perdu dans ses pensées. Trop réfléchir commençait à lui faire du mal et la frustration ne faisait qu'empirer les effets du parasite.

Il tira une charge antiparasitaires qu'il plaça dans l'injecteur médical avant de se placer doucement l'aiguille dans le poignet et de larguer la sauce. La sensation le picota pendant un moment puis laissa place à un calme bienvenu dans son crâne. Mar rangea l'outil médical à sa ceinture et retira son arme pour rattraper le groupe.

Pas question de laisser des failles entre eux et lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorm'Siwidol
Sangheili, hérétique, vétéran
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 21
Localisation : Petite balade en banshee.
Humeur : Electrique.
Date d'inscription : 08/05/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Carabine covenant
Autre Compte : Joey Astana
Arme n°2 : Pistolet plasma

MessageSujet: Re: Artefact - Galven IV [Partie 2]   Mar 23 Juil 2013 - 17:09

"- Bonjour, c'est Tyhr 'Galaree !"

Cette voix était familière et ce nom ressassaient de nombreux souvenirs à l'hérétique, une des histoires les plus étranges qu'il eut été donné de participer à Dorm. Mais le plus étrange sur le moment était surtout la présence de l'ingénieur sur Galven.

" Ne tirez pas, Dorm 'Siwidol. Je n'ai pas très envie d'avoir ma chair percée par les munitions de votre carabine."

Chose tout à fait logique pour l'esprit de Dorm qui abaissa son arme mais garda sa vigilance pour l'ingénieur. Tyhr ne pouvait pas faire grand chose contre l'escouade hérétique et Dorm' savait que l'ingénieur était intelligent, si il en voulait au groupe ce ne serait pas en fonçant tête baissée comme un idiot qu'il s'y prendrait. Donc dans l'immédiat, Tyhr n'était pas une menace. En revanche une menace était bien présente, une sentinelle massive se tenait derrière le camp montait par les ungoys. Avant que Dorm ne put l’apercevoir, l'ingénieur Galaree déclencha un dispositif de protection de fabrication non covenant. Ceci sauva d'une mort très certaine le groupe excepté Coco et Pingpong.

"Je crois que vous me devez des remerciements. Si je n'avais pas activé cette technologie humaine, je crois que vous serez mort... et peut-être moi aussi par la même occasion. Par contre, deux de vos Unggoys ont été "violemment" tués par l'explosion... Je crois que je ferais mieux d'aller aider vos alliés...

<-Si vous ne m'aviez pas déconcentré avec votre appel j'aurai probablement agit comme il le fallait. Enfin merci quand même ... Glouglou des pertes ?

-Oui frère Pingpong et frère Coco sont tombés grand chef.

-Eux être grands héros valeureux, renchérit Dédé.

-N'exagérons rien , pour le moment ils sont surtout morts, prenez leurs armes je doute qu'ils en aient besoin et rejoignons les autres.>

Pendant le constat des pertes, Tyhr avait déjà rejoint le reste du groupe qui avait le mérite d'être assez bien caché. Il avait aussi mit fin au combat et de manière encore plus surprenante avait réussi à engueuler le groupe sans se prendre une cartouche en pleins crâne (bien que visiblement certains n'en étaient pas loin de changer cette situation).

Dorm arriva en pleins échanges verbaux de termes trop complexes pour être compréhensible par des gens normaux. Mais visiblement les deux sangheilis s'entendaient à merveille.

<-Le scientifique Tyhr 'Galaree nous accompagnera désormais ! Le pont s'est activé durant le combat, nous pouvons continuer. En avant !>

Une arme supplémentaire qu'elle fut covenante ou illuminée ne se refusait pas de l'avis de Dorm', si jamais cette dernière s'enrayait, sa destruction ne serait pas un soucis. Et puis Tyhr était très talentueux dans son domaine et Dorm' ne put s’empêcher de se servir de l'ingénieur pour rappeler ses erreurs à Kofi'.

<-Bien ça nous fera au moins un scientifique de compétent, moi ça me va ... du moins pour le moment.>

Dorm' connaissait l'avis de Tyhr sur l'Hégémonie et sur les prophètes, enfin si ce dernier n'avait pas menti durant l’interrogatoire en conséquent il s'accorda le droit de lui faire "confiance". Un terme qu'un être comme Dorm' a du mal à utiliser en dehors de sa propre personne. Et au pire des cas l'escouade du vétéran Mar' réglerait vite le problème au vu de sa position.

Le groupe se remit en marche das des couloirs du genre "déjà vue" pour finalement aboutir à un nouveau terminal. Cette fois-ci c'est Tyhr qui s'en chargea. Le résultat était au rendez vous, aucun robot surarmé n'apparut pour changer et le chemin s'ouvrit.

Après les explications dictées par Tyhr sur la suite de l’itinéraire le groupe poursuivit laissant le vétéran Mar' légèrement en retrait, chose étrange. Autre fait étrange, les deux ungoys de Dorm' étaient plutôt muets pour changer, la cause était surement la mort de Pingpong et Coco. Au yeux de Dorm', ses ungoys étaient sacrifiables, la prochaine fois en revanche il espérerait que ça pourrait lui sauver la vie plutôt que de voir ses esclaves mourir stupidement ...

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://halo-fan-zone.forumgratuit.org/forum
La Poisse
Destinée
avatar

Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 01/02/2011

MessageSujet: Re: Artefact - Galven IV [Partie 2]   Mar 23 Juil 2013 - 19:11

Alors que le groupuscule avançait, un détail frappa le sangheili Joarunn qui activa sa COM en urgence. Les autres illuminés se retournèrent alors subitement, tandis qu'un éclair bleu sortait de l'ombre, tel un reflet lumineux.

Un sangheili, à l'armure noire marquée du sceau de la légion de l'Ombre venait de quitter son camouflage, afin de prendre Tyhr pour cible. Les réflexes de ce dernier lui permirent de justesse d'éviter un coup mortel, mais la lame transperça malheureusement l'ordinateur du scientifique le rendant définitivement inefficace pour cette mission, et son épaule était partiellement brûlée.
Sous le feu ennemi, l'assassin quitta sa position pour disparaître à nouveau, lâchant un " mort aux hérétiques! "... Ils avaient eu de la chance d'avoir affaire à une nouvelle recrue, mais un nouveau problème se posait: si l'élite à l'armure noire prévenait Alik de la collaboration entre Tyhr et les hérétiques, les choses deviendraient compliquées, ce dernier ayant connaissance de son laboratoire et du reste.

Un choix s'offrait au groupe, continuer sa route comme si de rien était, ou bien tenter d'arrêter l'assassin avant qu'il ne prévienne son généralissime. Personne ne savait depuis combien de temps il était là à les suivre, et peut-être n'était-il pas seul...

[Hrp] Un peu plus de complexité entre vos relations messieurs, collaborer avec des hérétiques nécessite plus que quelques mots échangés et de vieilles connaissances! Et puis, ça vous donne autre chose à affronter que des robots! :p [/Hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyhr 'Galaree
Sangheili, Ultra Domo
avatar

Nombre de messages : 957
Localisation : [Galven IV, Entrée des Ruines Forerunners]
Date d'inscription : 04/10/2009

Feuille de personnage
Arme n°1 : Carabine covenante
Autre Compte : Aucun
Arme n°2 : Instruments d'ingénieurs

MessageSujet: Re: Artefact - Galven IV [Partie 2]   Ven 23 Aoû 2013 - 22:07

Tyhr était en train de réfléchir aux variations architecturales que la station terrestre forerunner pouvait avoir, quand soudain... un des vétérans illuminés alluma sa COM pour alerter le groupuscule d'un danger potentiel. Notre ingénieur aux yeux d'argent entendit une lame énergétique s'activer derrière lui, comme si quelqu'un voulait le poignarder dans le dos, son instinct de survie le poussa alors à tenter d'esquiver le coup qui allait arriver. Ses réflexes lui permirent d'exposer tout son bras gauche, (de l'épaule au poignet) à la place de ses points vitaux. Malheureusement, l'ordinateur Nexus a été violemment endommagé, il ne sert plus vraiment à grand chose dans cet état.

La brûlure que la lame plasmique a occasionnée à l'épaule de Tyhr était légèrement douloureuse, elle lui fit émettre un grommellement impassible, signe que ce n'était pas très agréable. Le Sangheili scientifique grogna des semblants d'ordres à ses "camarades hérétiques" :

"- Par les Anciens, il faut attraper cette vermine d'assassin de la Légion de l'Ombre, il n'est peut-être pas seul... mais il est suffisamment intelligent pour prévenir le Généralissime de la Légion. Et, comme je n'apprécie pas du tout les personnes qui veulent me tuer pour des raisons si pittoresques, que la cause des Prophètes, je veux m'occuper de son cas, ou de leur cas. Personnellement."

Tyhr marqua une pause en soupirant et reprit.

"- Même s'il y a plus urgent, comme accomplir votre mission, je pense que faire marche-arrière pour tuer cet assassin ou ces assassins ne serait pas une mauvaise idée. Qui sait ? cette raclure va peut-être revenir avec quelques renforts pour nous attaquer au moment où on s'y attendra le moins. De plus, on pourra repasser à notre camp de fortune, récupérer quelques provisions supplémentaires et moi un ordinateur portatif, plus lourd, plus volumineux et plus complexe à manier, mais me permettra de toujours être autant utile. Je pense que vous ne le regretterez pas, je vise en particulier le vétéran "Neurocatabolisé par bactérie-parasite, à mon avis probablement la souche Haelius, vu le type de symptôme que vous semblez avoir. Enfin bref, qui est d'accord pour suivre mon plan ?"  "

Il essayait de convaincre le vétéran [Mar 'Joaruun] pour avoir le plus de paires de bras possibles pour traquer l'assassin et peut-être son groupe, s'il y en avait un, car le "malade" semblait être le chef d'une partie du groupuscule des Illuminés. Notre scientifique au regard argenté s'interrogeait sur les raisons de la présence de ces assassins de la Légion de l'Ombre, il questionnera Alik à ce sujet dès qu'il en aura l'occasion. Notre ingénieur avait aussi besoin d'un ordinateur de substitut, en attendant de récupérer un ordinateur Nexus à son laboratoire. Un ordinateur Alpharion avec écran holographique fera parfaitement l'affaire, car il possède pratiquement toutes les fonctions d'un Nexus, mais la grande différence reste la taille. L'Alpharion mesure soixante centimètres de longueur pour vingt centimètres de largeur, et huit centimètres d'épaisseur pour que tous les composants techno-informatiques puisse entrer. Les nombreuses pièces informatiques de l'Alpharion sont micro-technologiques, alors que les pièces du Nexus sont nano-technologiques, et donc beaucoup plus petites. Cependant, la principale priorité de Tyhr était donc de traquer, de questionner et mettre hors d'état de nuire cet ou ces assassins...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorm'Siwidol
Sangheili, hérétique, vétéran
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 21
Localisation : Petite balade en banshee.
Humeur : Electrique.
Date d'inscription : 08/05/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Carabine covenant
Autre Compte : Joey Astana
Arme n°2 : Pistolet plasma

MessageSujet: Re: Artefact - Galven IV [Partie 2]   Lun 26 Aoû 2013 - 10:34

Le groupe avait reprit son trajet vers "l’artéfact" donc et ceci avec une paire de bras (accompagné d'un bon cerveau) supplémentaire non négligeable. Mais comme toujours rien ne se passait tranquillement plus de cinq minutes au grand désespoir de Dorm ...

Apparemment le vétéran Joaruun venait de capter quelque chose ou de voir quelque chose, qu'importe. Mais il essaya d'avertir le groupe et avant même qu'il n'activa sa com une lueur bleutée surgi de l'ombre portant directement son attention vers Tyhr qui s'évita de grave dommage au détriment de son ordinateur Nexus de poignet. L'assassin ayant raté son coup s'évada rapidement en vociférant sa haine contre les hérétiques.

Le problème demeurait sa fuite , était-elle motivé par la peur d'affronter un aussi grand groupe sans l'effet de surprise et attendre patiemment une nouvelle occasion ou bien pour aller chercher des renforts et revenir plus tard et plus nombreux ?

Les deux cas étaient problématique et apparemment Tyhr en avait tiré la même conclusion à laquelle il ajouta :

"- Même s'il y a plus urgent, comme accomplir votre mission, je pense que faire marche-arrière pour tuer cet assassin ou ces assassins ne serait pas une mauvaise idée. Qui sait ? cette raclure va peut-être revenir avec quelques renforts pour nous attaquer au moment où on s'y attendra le moins. De plus, on pourra repasser à notre camp de fortune, récupérer quelques provisions supplémentaires et moi un ordinateur portatif, plus lourd, plus volumineux et plus complexe à manier, mais me permettra de toujours être autant utile. Je pense que vous ne le regretterez pas, je vise en particulier le vétéran "Neurocatabolisé par bactérie-parasite, à mon avis probablement la souche Haelius, vu le type de symptôme que vous semblez avoir. Enfin bref, qui est d'accord pour suivre mon plan ?"

C'était nécessaire dans tous les cas et ceci amena l'instinct de survie de Dorm à échafauder un plan dont Tyhr était la pièce maîtresse. Apparemment, l'ingénieur de l'hégémonie allait surement une fois encore sortir Dorm des ennuis.

"-Votre plan est plus que raisonnable Tyhr mais je doute qu'une seule personne ici vous fasse assez confiance pour vous suivre hormis notre scientifique et bien évidemment sa présence est requise pour la bonne continuation de l'objectif. En revanche, pour ma part, je vous connais déjà et je pense que je peux vous faire confiance, la dernière fois ça m'a sauvé la vie et vous avez pris des risques pour moi, je pense qu'il est naturel que je vous renvoi la pareil. Donc je vous accompagne et nous devrions nous mettre en route maintenant avant que cet assassin ne prenne trop de distance à quatre, il désigna ses deux derniers grognards, on devrait bien venir à bout de cette vermine."

Payer ses dettes était un concept étrange pour Dorm mais ce n'était qu'un argument. En revanche il lui faisais vraiment confiance, chose étrange et très rare chez notre hérétique mais les faits passés ont nettement prouvés que Tyhr était quelqu'un sur qui on pouvait compter.

Dorm s'avança vers Tyhr suivi de ses deux grognards, en passant à côté de l'ingénieur il lui souffla discrètement "il faut qu'on parle". Ayant rejoins Tyr, Dorm ajouta à l'ensemble du groupe :

"-Bien je pense qu'il est inutile de perdre plus de temps ou de diviser une nouvelle fois nos forces, on ferait mieux d'y aller non ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://halo-fan-zone.forumgratuit.org/forum
Rell 'ikiha
Sangheili, hérétique, ancien SpecOps
avatar

Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 24/11/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil a aiguille avec zoom x4
Autre Compte : Edward Hordika
Arme n°2 : Fusil a plasma

MessageSujet: Re: Artefact - Galven IV [Partie 2]   Mer 11 Sep 2013 - 22:45

Et quand on aura trouvé cet arteufact, on fera quoi avec?
ArtÉfact. Et quand nous l'aurons trouvé, ... Je n'en sais rien. Si le plaisir t'en prend, demande à Kofi, c'est un peu lui qui dirige après tout ...
C'est lui le chef?
Pas exactement. Disons plutôt que c'est lui qui sait ce qu'on fiche dans une base de plusieurs millénaires perdue dans un système reculé de la galaxie à pactiser avec des covenants et à affronter des robots géants.
Comment ça pactis ... Ha, je vois ...
Oui, tu vois ...

Rell' en avait déjà marre. Première raison? Elle n'aimait pas faire des randonnées armées dans des endroits inconnus et pleins de dangers. Seconde raison? Elle avait envie de fusiller le sangheili devant elle. Ce n'était pas une pulsion de Rellik' qui lui déteignait dessus, mais le fruit d'un calcul murement réfléchi. D'un coté certes, il offrait une arme de plus pour le combat. Il pouvait également aider pour ce qui était du décryptage de technologie forruner, et palier aux bourdes que pourrait faire Kofi, même si ce dernier avait simplement du manquer de chance. De l'autre coté ...

De l'autre coté, il était covenant. La question de le laisser vivre ne devait de base même pas se poser. Ensuite, il était covenant ... Et scientifique. S'il venait dans le même but que les hérétiques, qui avait débarqué sur cette fichu planète pour un dessein précis, cela voulait dire qu'il pourrait, d'une manière ou d'une autre, avantager les covenants à l'avenir. Même s'il ne récupérait rien et ne touchait à rien, il lui suffisait probablement d'observer ou de toucher un ou deux objets pour obtenir une info nouvelle ... Et même si ce n'était pas le cas, il était par contre très certainement capable de savoir ce que le groupe hérétique venait faire ici, et pourrait faire son rapport plus tard. Et enfin, priver les covenants d'un cerveau aussi richement garni ne pouvait pas leur faire de bien ... Idée à creuser d'ailleurs. Mais la jeune élite aurait bien le temps de le faire plus tard.

Dis, est-ce que nous avons des épées à plasma?
Je n'ai pas souvenir que qui que ce soit ici soit habilité à en porter une, pourquoi?
Ha ... Alors c'est grave si je viens d'en voir une quand même?

La phrase parut étrange à Rell'Ikiha. Si aucun hérétique ici ne maniait l'épée, et que surveillant thyr depuis tout à l'heure Rell' avait parfaitement compris qu'il n'en portait pas ... Qui? Et question plus importante, où? La réponse aux deux questions vint d'elle même lorsqu'un assassin sortit brusquement de l'ombre, épée à énergie à la main, et tenta de faucher le scientifique covenant ... Rell' sortit son fusil à aiguilles en pestant contre ce bleu. Il avait raté son coup. Et sa fuite fit rater le sien à la spec-ops ainsi qu'à tous ceux qui avait également tiré dessus. Visiblement, le covenant n'était blessé que superficiellement, seul son matos semblait foutu. La sangheili baissa le canon de son arme, et resta à fixer le point où l'assassin avait disparu pendant que les autres discutaient tous ensemble, ne portant qu'une oreille distraite à ce qu'ils disaient pour en extraire l'essentiel : tout le monde ne partait pas à sa poursuite. Une minute ... quoi?

Je ne suis pas certaine d'avoir tout à fait bien entendu ... Si j'ai bien compris, nous partons tous à la poursuite de ce sangheili? L'inverse me parait à la fois dangereuse et hasardeuse. Qui plus est, ce coup "raté" n'était peut-être qu'une feinte pour enjoindre seulement une partie d'entre nous à le poursuivre et à tomber dans un guet-append. Qu'est-ce qu'on attend exactement pour le suivre d'ailleurs au juste?

En fait, si elle avait eut le choix, elle serait partie d'elle même, tout de suite, et sans consulter personne, mais il y avait longtemps qu'elle n'avait plus le droit de faire ce genre de choix ... et encore plus longtemps que ça lui tapait sur le système. Enfin ... Pas exactement sur le sien.


Dernière édition par Rell 'ikiha le Mer 18 Sep 2013 - 21:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kofi 'Qamal
Sangheili, hérétique, vétéran
avatar

Nombre de messages : 221
Age : 19
Localisation : Au labo !
Humeur : Intéressé
Date d'inscription : 22/08/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil Plasma
Autre Compte : Aucun
Arme n°2 :

MessageSujet: Re: Artefact - Galven IV [Partie 2]   Dim 15 Sep 2013 - 11:40

Les événements s'étaient passés très vite. Beaucoup trop vite pour Kofi 'Qamal. Il n'était pas un imbécile, et savait penser autant que réfléchir ; mais il n'avait jamais eu la prétention d'être vif d'esprit, bien au contraire. Il lui fallait toujours un minimum de calme pour rassembler sa concentration, et pourquoi pas, de là, se lancer dans l'action tout en faisant tourner ses neurones. Ici, cependant, il perdait le contrôle intellectuel de la situation.

Que les autres hérétiques grognent, c'était leur droit ; après tout, ils comprenaient mieux la sécurité que l'intérêt scientifique. Que le covenant se rue sur un terminal et ai fini de l'exploiter avant que Kofi ne puisse protester, pourquoi pas ; c'était pour cela qu'il avait été accepté. Quand à vérifier ce qu'il y faisait, et s'il ne collectait pas de données pour son propre intérêt, l'hérétique n'avait pu en avoir le cœur net. Faisant fi de ce léger doute, tout comme des marques de mauvaise volonté de ses camarades, Kofi 'Qamal était au moins satisfait de voir le groupe progresser en continu. Mais là, qu'est-ce qui les énervait, tous, encore ?

Un peu de chair brûlée, deux morceaux d'ordinateur, une menace, des tirs. Kofi avait à peine pu dégainer son arme. Au nom de tous les forerunners, que se passait-il ? Voulaient-ils tous l'empêcher d'atteindre son but ? Il s'était peut-être plaint de l'exubérance technologique de la victime, mais il regrettait déjà l'aide apportée par son matériel autant que par son cerveau. Au moins ce 'Galaree était-il encore vivant. D'ailleurs, cet assassin... ne rappelait-il pas quelque chose à Kofi 'Qamal ? Bah, peu importait. Trop de distractions ! C'était la mission qui primait ! C'était l'artefact !

" Par les Anciens, il faut attraper cette vermine d'assassin de la Légion de l'Ombre, il n'est peut-être pas seul... mais il est suffisamment intelligent pour prévenir le Généralissime de la Légion. Et, comme je n'apprécie pas du tout les personnes qui veulent me tuer pour des raisons si pittoresques, que la cause des Prophètes, je veux m'occuper de son cas, ou de leur cas. Personnellement."

TA GUE... Non, le scientifique devait garder son calme, pas s'emporter irrationnellement. Tant de travaux et d'expériences avaient érodé sa patience, et maintenant qu'il touchait au but, il était plus qu'irritable ; mais il lui fallait au moins ménager ses camarades pour avancer, et éviter leur mort inutile ; ils pourraient se sacrifier pour de meilleures raisons, plus tard.

" Même s'il y a plus urgent, comme accomplir votre mission, je pense que faire marche-arrière pour tuer cet assassin ou ces assassins ne serait pas une mauvaise idée. Qui sait ? cette raclure va peut-être revenir avec quelques renforts pour nous attaquer au moment où on s'y attendra le moins. De plus, on pourra repasser à notre camp de fortune, récupérer quelques provisions supplémentaires et moi un ordinateur portatif, plus lourd, plus volumineux et plus complexe à manier, mais me permettra de toujours être autant utile. Je pense que vous ne le regretterez pas, je vise en particulier le vétéran "Neurocatabolisé par bactérie-parasite, à mon avis probablement la souche Haelius, vu le type de symptôme que vous semblez avoir. Enfin bref, qui est d'accord pour suivre mon plan ? "

Quel camp de fortune ? Quel ordinateur ? Retourner en arrière ? Jamais !

" Votre plan est plus que raisonnable, Tyhr, mais je doute qu'une seule personne ici vous fasse assez confiance pour vous suivre, hormis notre scientifique, et bien évidemment sa présence est requise pour la bonne continuation de l'objectif. En revanche, pour ma part, je vous connais déjà et je pense que je peux vous faire confiance, la dernière fois ça m'a sauvé la vie et vous avez pris des risques pour moi, je pense qu'il est naturel que je vous renvoie la pareille. Donc je vous accompagne et nous devrions nous mettre en route maintenant avant que cet assassin ne prenne trop de distance à quatre, on devrait bien venir à bout de cette vermine. Bien, je pense qu'il est inutile de perdre plus de temps ou de diviser une nouvelle fois nos forces, on ferait mieux d'y aller non ?

- Je ne suis pas certaine d'avoir tout à fait bien entendu ... Si j'ai bien compris, nous partons tous à la poursuite de ce sangheili ? L'inverse me parait à la fois dangereux et hasardeux. Qui plus est, ce coup "raté" n'était peut-être qu'une feinte pour enjoindre seulement une partie d'entre nous à le poursuivre et à tomber dans un guet-appends. Qu'est-ce qu'on attend exactement pour le suivre d'ailleurs au juste?"

Il n'y avait aucune raison de poursuivre ce rigolo. C'était l'artefact qu'ils cherchaient, c'était l'artefact ! Jusqu'ici, le scientifique avait marché légèrement en avant des autres, qui n'avaient pu voir son visage au demeurant neutre et impassible. Tandis qu'il ruminait toutes ces pensées, personne n'aurait pu les deviner. Mais soudain, sa voix tonitrua plus fort qu'il ne s'en croyait capable.

" STOP !  ARRÊTEZ TOUS VOTRE MASCARADE ! IL N'Y AURA PAS DE CHASSE À COURRE POUR DE TELLES FUTILITÉS ! NOUS SOMMES ICI POUR UNE RAISON, POUR UNE SEULE ! Le scientifique fit une pause, reprit son souffle, puis continua d'un ton plus calme : Nous irons droit à l'objectif. Nous tenterons de l'atteindre plus vite que qui que ce soit d'autre, et s'ils nous rejoignent, tirez et pressez le pas ! En marche, et s'il le faut, en marche forcée !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 'Joaruun
Sangheili, hérétique, vétéran
avatar

Nombre de messages : 53
Age : 21
Localisation : Galaxie
Date d'inscription : 23/03/2013

Feuille de personnage
Arme n°1 : Répéteur Plasma
Autre Compte : Aucun
Arme n°2 : Fusil à concentration

MessageSujet: Re: Artefact - Galven IV [Partie 2]   Dim 15 Sep 2013 - 20:21

Rester un peu en retrait n'avait sans doute pas été une si mauvaise idée. Alors qu'il était occupé à toiser d'un regard lointain le groupe qui progressait en surveillant ses arrières, le regard de Mar s'était soudainement posé sur les parois de la salle dans un recoin isolé. Était-ce un rayon de lumière qui rebondissait sur un le mur ? Pas vraiment, il y avait une sorte de distorsion, comme si l'unique rayon qui avait été attiré vers le coin s'était heurté à quelque chose de solide qui renvoyait grossièrement ce rayon dans une autre direction. Alors, 'Joaruun comprit. Il pressa son pouce gauche sur les commandes intégrée à son casque en déclenchant ainsi un signal à l'intention du groupe au complet, attrapa son fusil à concentration et le brandit en plaçant son œil dans la lunette vers l'anomalie.
" J'ai quelque chose ! " Hurla t-il soudainement en éclatant littéralement les fréquences audio.
Mais avant qu'il ne puisse établir un contact visuel concluant en replaçant son oeil dans la lunette du fusil afin de marquer sa cible, elle bondit hors de sa cachette, forçant Mar à cesser de viser pour réorienter son arme dans la direction de l'ennemi. Il voulut alors tirer à hauteur de taille mais la cible se rapprocha si dangereusement de Tyhr qu'ouvrir le feu aurait risqué d'achever le sangheili, qui, même si il n'aimait pas ce type, n'allait pas pourtant se permettre de faire carte en blanche en descendant quelqu'un sur un coup de tête, même si il se plaisait à plaisanter sur cela avec ses camarades. Il se retrouva donc impuissant, forcé d'observer un mouvement d'évasion du scientifique qui se termina avec succès. Le coup porté par l'assassin avait mollement atterrit dans l'ordinateur et, repéré ainsi au milieu d'une horde d'ennemi, la fuite ne tarda pas à être sa seule solution valable.

L'intrus pesta, gronda, insulta de tout son soul avant de bondir vers les couloirs extérieurs en réactivant son camouflage. 'Varl et 'Arkin le poursuivirent sur une courte distance en tentant vainement de placer quelques tirs qui passèrent à coté de leur cible. Quand ils comprirent qu'ils poursuivaient un fantôme et que ce dernier venait de s'évaporer, ils abandonnèrent la poursuite et s'en retournèrent vers leur vétéran, bredouille, n'ayant réussi qu'a dépenser des munitions. Mar les dépassa cependant rapidement en courant, s'engouffra sur quelques mètres en fouillant la zone et en jurant mais ne trouva rien de plus que du temps perdu. A son tour, il revint vers le groupe, un éclair dans les yeux.

" Par les Anciens, il faut attraper cette vermine d'assassin de la Légion de l'Ombre, il n'est peut-être pas seul... mais il est suffisamment intelligent pour prévenir le Généralissime de la Légion. Et, comme je n'apprécie pas du tout les personnes qui veulent me tuer pour des raisons si pittoresques, que la cause des Prophètes, je veux m'occuper de son cas, ou de leur cas. Personnellement."

Il allait venir, il allait prendre ce scientifique maudit par le col et il allait réellement lui dire ce qu'il pense de la tournure des événements. Peut-être même qu'il se laisserait tenter par l'envie de lui placer un tir entre les deux yeux. Le vétéran approcha donc d'un pas décidé vers Tyhr et s'apprêta à parler quand il fut soudainement interrompu par le scientifique lui même.
" Même s'il y a plus urgent, comme accomplir votre mission, je pense que faire marche-arrière pour tuer cet assassin ou ces assassins ne serait pas une mauvaise idée. Qui sait ? cette raclure va peut-être revenir avec quelques renforts pour nous attaquer au moment où on s'y attendra le moins. De plus, on pourra repasser à notre camp de fortune, récupérer quelques provisions supplémentaires et moi un ordinateur portatif, plus lourd, plus volumineux et plus complexe à manier, mais me permettra de toujours être autant utile. Je pense que vous ne le regretterez pas, je vise en particulier le vétéran "Neurocatabolisé par bactérie-parasite, à mon avis probablement la souche Haelius, vu le type de symptôme que vous semblez avoir. Enfin bref, qui est d'accord pour suivre mon plan ? "
Mar ouvrit les mandibules une fois, deux fois et se rembrunit. Il sentit les regards lourds de ses camarades d'escouades se poser sur lui. Certes, ils savaient qu'il était malade, mais Mar n'avait jamais voulut leur dire de quoi il s'agissait, et certainement pas qu'il s'agit d'une maladie neuronale, cérébrale, qui lui broyait le cerveau jour après jour. Comment pouvaient t-ils ensuite avoir la moindre confiance envers quelqu'un qui a des problèmes neuronaux ? Comment être sûr que les décisions de Mar étaient réfléchis et non provoquées par un dysfonctionnement cérébral ? Humilié, il se tut et resta immobile avant de baisser les yeux et de grincer des dents.
" Vétéran ?" Demanda innocemment Varl.
" Rien du tout. Je retourne surveiller nos arrières. " Grinça sèchement Mar avant de dépasser ses compagnons et d'aller se placer plus en retrait. Il chassa d'un mouvement de bras les regards de ses camarades d'escouades et leur indiqua de continuer leur tâche respective.

Mar laissa les autres réfléchir pour lui à sa situation. Lui, il avait d'autres choses à penser. Ce soudain retour à la réalité déclenché par ce maudit Tyhr avait réimplanté la pensée d'avoir le temps compté dans son esprit. Deux ans... seulement deux ans et quelques mois. C'était peu. Très peu. Trop peu. 'Joaruun se sentit soudainement victime d'une terrible injustice qui le fit taper une fois du pied et secoua la tête en grommelant. Le ton commençait à monter, chez les autres. Visiblement, 'Qamal avait l'intention de reprendre de l'assurance.
" STOP ! ARRÊTEZ TOUS VOTRE MASCARADE ! IL N'Y AURA PAS DE CHASSE À COURRE POUR DE TELLES FUTILITÉS ! NOUS SOMMES ICI POUR UNE RAISON, POUR UNE SEULE ! Le scientifique fit une pause, reprit son souffle, puis continua d'un ton plus calme : Nous irons droit à l'objectif. Nous tenterons de l'atteindre plus vite que qui que ce soit d'autre, et s'ils nous rejoignent, tirez et pressez le pas ! En marche, et s'il le faut, en marche forcée !"
Il se permit une intervention.
" De toutes manières, si ils veulent nous arrêter dans ce que nous faisons, nous devrons de toutes manières les affronter, n'est-ce pas ? Dans le cas contraire, je me porte volontaire pour aller éclairer la zone derrière nous."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rell 'ikiha
Sangheili, hérétique, ancien SpecOps
avatar

Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 24/11/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil a aiguille avec zoom x4
Autre Compte : Edward Hordika
Arme n°2 : Fusil a plasma

MessageSujet: Re: Artefact - Galven IV [Partie 2]   Mer 18 Sep 2013 - 21:46

Répondre quelque chose. Lui dire que la situation était un peu trop urgente pour tenter de faire primer le progrès scientifique. Lui expliquer rapidement les risques en comparant les deux situations. Le faire changer d'avis vis-à-vis de sa décision d'aller d'abords vers l'artefact AVANT de s'assurer qu'ils resteraient tous en vie. Crier, exceptionnellement, mais crier tout de même, si ça pouvait leur assurer la survie. Lui coller les restes de l'ordinateur portable de thyr  sous le nez pour lui faire comprendre qu'ils risquaient de finir dans le même état. Peut-être même le frapper. Toutes ces options défilèrent dans la tête de Rell' en même temps, se bousculant peut-être un peu au passage, mais parfaitement claires. Mais elle n'exécuta aucune d'entres elles. Son regard avait beau être posé sur le scientifique, il ne le regardait plus depuis une fraction de seconde. Plus précisément, il regardait plutôt une écaille de la peau du sangheili. La peau écailleuse du scientifique était probablement exempte de toute forme de dégradation. Mais pour le regard de la jeune élite, il en était autrement. Pour ses yeux, une écaille, parmi tant d'autres, bougeait. Et finit par craquer. Une petite déchirure qui partit du haut pour la sectionner entièrement, disparaissant sous les autres minuscules écailles. Ses pupilles se dilatèrent. Son souffle se coupa. Un bref battement de silence, et d'autres écailles se mirent à faire la même chose, avant que les craquelures ne passent à un niveau plus élevé, et ne transforme le crâne de l'hérétique en sorte de motte de terre qu'on aurait desséché en la laissant au soleil. Puis un bruit similaire à celui d'un radius qu'on abat sur son genoux se fit entendre, et l'élite perdit pied dans sa propre réalité alors que les craquelures partaient du crâne du scientifique pour s'étendre à tout ce qu'elle voyait. La dernière chose qu'elle entendit fut simplement un rire. Le sien.

Je ris. Pas très fort, ni très longtemps, mais je ris. Les sangheilis sont parfois si aveugles ... Surtout ceux qui ont l'impression de pouvoir voir les yeux fermés, ou ceux qui se mettent des œillères. Et ça me fait rire, parce qu'une fois de plus, j'ai l'impression d'être dirigé par quelqu'un portant des œillères. Ce n'est probablement même pas de sa faute si il prime la science sur sa propre survie, je ne suis pas certaine qu'il ait conscience qu'elle est en jeu également. Par contre, mon ricanement a attiré l'attention, un tant soit peu. Tant qu'à y être, je me redresse de quelques centimètres pour donner sa pleine mesure à ma taille, et me craque la nuque. Je n'ai jamais tenté de rendre la vue à qui que ce soit, et je ne pense pas commencer maintenant ...

Une "chasse à la courre" dites-vous? Très approprié, c'est sûr que c'est un sport des plus divertissant que de poursuivre un assassin, surtout sachant qu'en le laissant fuir on pourrait absolument tous y laisser notre peau. Vous ne voulez pas faire demi tour? Alors parfait, mais montrez nous le chemin à suivre et pressez le pas, comme vous venez de le dire. Parce que nous somment un peu ici, certes par notre bon vouloir, mais surtout sous vos ordres, vu que vous êtes le seul à savoir ce que nous somment venu chercher A part monsieur le covenant que j'appuie d'un léger regard, avant de me retourner vers notre scientifique[/color], alors assumez un peu votre rôle de chef et dirigez vos troupes, quitte à donner au vétéran Mar 'Joaruun la permission de jouer le rôle de l'arrière garde, ou à demander conseil à Thyr si vous vous êtes perdus en chemin.[/color]

Je me mettrais bien à marcher, mais j'admet ne pas savoir où il faut se rendre pour l'instant et je n'ai nullement l'envie de passer pour une simplette. Qui plus est, j'ai l'impression d'oublier un point important. Ha oui, celui là peut-être. Mettons que je me met donc effectivement à marcher, dans la direction de Thyr pour lui glisser des mots doux à l'oreille. En baissant un peu le ton de préférence, histoire que tout le monde ne me tombe pas forcément sur le dos après.

Quand à vous, au passage, vous êtes utiles, certes. Mais notre "Neuroramêlisé" comme vous dites est supérieur direct d'au moins 4 sangheilis ici, qui se demandent probablement autant que moi ce que vous faites encore en vie, monsieur le covenant. Nous n'avons pas à devenir amis. Mais si vous ne voulez pas vous retrouver entourés d'ennemis mortels, surveillez un peu vos paroles ...

Je lui avais pris doucement lla nuque pour le faire se pencher vers moi? Je ne m'en étais même pas rendu compte, mais en tout cas je le relâche avant de reculer un peu. Comme je sent que Nazgi va dire une ânerie de plus, je me tourne vers lui, et le regarde dans les yeux, visiblement pile quand il allait prendre la parole. Je sais qu'il garde la bouche ouverte à l'intérieur de son truc pour respirer le méthane, et que je l'ai coupé juste au bon moment. Il la referme. ça ne me fait pas adoucir mon regard, mais au moins ( pour lui ) je ne suis plus en train de le fusiller, au sens métaphorique du terme, vu que je pose mes yeux ailleurs. Mais je pense que tout le monde peut voir que je suis prête à le faire, de manière pratique, sur le prochain qui va me contrarier.

Bon, plus sérieusement, qu'est-ce qu'on attend?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorm'Siwidol
Sangheili, hérétique, vétéran
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 21
Localisation : Petite balade en banshee.
Humeur : Electrique.
Date d'inscription : 08/05/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Carabine covenant
Autre Compte : Joey Astana
Arme n°2 : Pistolet plasma

MessageSujet: Re: Artefact - Galven IV [Partie 2]   Sam 5 Oct 2013 - 22:12

C'était un groupe plutôt désorganisé pour ne pas dire complètement dépassé par les évènements qui essayer de trouver un consensus avec une option propre à chacun. Visiblement le "chef" semblait avoir du mal à s'imposer.

" STOP ! ARRÊTEZ TOUS VOTRE MASCARADE ! IL N'Y AURA PAS DE CHASSE À COURRE POUR DE TELLES FUTILITÉS ! NOUS SOMMES ICI POUR UNE RAISON, POUR UNE SEULE ! Le scientifique fit une pause, reprit son souffle, puis continua d'un ton plus calme : Nous irons droit à l'objectif. Nous tenterons de l'atteindre plus vite que qui que ce soit d'autre, et s'ils nous rejoignent, tirez et pressez le pas ! En marche, et s'il le faut, en marche forcée !"

Comment faire confiance à un chef perdant aussi vite son sang-froid ? Comment faire confiance à un chef qui n'a de chef que le titre ? Comment faire confiance à un chef quand c'est le scientifique qui parle ? Comment suivre les ordres du chef quand ces derniers vous gênent ? C'est dans des moments comme cela qu'il faut s'imposer et Dorm comptait bien partager son avis :

"-Vétéran Kofi'Qamal, il ne fait nul doute que vous êtes un scientifique passionné et cultivé même si les derniers évènements le démontrent que difficilement. Mais je pense qu'un scientifique devrait mieux rester dans son domaine d'expertise avant de faire valoir son autorité. Votre profonde attirance envers les technologies vous à surement fait oublier que vous êtes un chef et que vous avez sur vos épaules la vie de vos compagnons, mais je crois aussi que vous en avez oublié ce qu'est d'être un sangheili ! Nous sommes des chasseurs pas des proies, nous sommes des combattants pas des lâches, nous affrontons le combat et on y va de l'avant, on n'attend pas que celui ci nous rattrape ! Nous somme sangheili et nous devons agir comme tel ! Je n'attendrai pas que l'ennemi m'abatte dans le dos car un chef ne dispose d'aucun bon sens ! Je pars en arrière que cela vous plaise ou non je ne cherche nullement votre approbation !"

Un tel discours venant de Dorm' était bien évidemment que de l'enrobage pour cacher ses réelles motivations, en revanche si l'ennemi pouvait être défait, le vétéran s'en porterait mieux. Il aimait faire appel aux valeurs de son peuples lorsque cela l'arrangeait mais il aimait aussi les mettre sur la touche dans un grand nombre de situations pour ne pas dire toutes.

S'assurant que le chargeur de sa carabine était bien plein, il fit un signe de tête à ses deux grognards afin d'avoir un peu d'aide si il partait seul en retrait, ce qu'il n'espérait pas.

Avant de partir en arrière Dorm' lança une dernière réplique au scientifique :

"-Allez déterrer vos reliques tranquillement pendant que je fais ce pourquoi je suis né !"

Maintenant, Dorm espérait réellement que l'assassin en fuite n'avait aucun renfort dans les parages ou en approche. Il fallait s'assurer que ce dernier était seul ou qu'il ne serait plus en état d'aller chercher de l'aide. Il y avait fort à parier que Tyhr le suivrait également étant donné que l'assassin devait le surveillait lui et non le groupe hérétique et aussi pour récupérer son matériel d'ingénieur. Quoi qu'il en soit les deux grognards avaient l'air satisfait de partir "en chasse" comme il aimaient le dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://halo-fan-zone.forumgratuit.org/forum
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Artefact - Galven IV [Partie 2]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Artefact - Galven IV [Partie 2]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» simple bilan partie a 1000 points contre un nain
» scenario et déroulement des partie
» partie amicale OCTGN via Hamachi
» Projet de partie SDA, le gouffre de Helm
» Résumé partie XXVI et impressions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Halo Fight :: Espace neutre. :: 
L'Espace
-
Sauter vers: