Forum Rpg sur l'univers d'Halo
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Opération Deep Fire - Dans le Vaisseau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jeck Anderson
ODST, Sergent


Nombre de messages : 108
Age : 21
Localisation : RETRIBUTION
Humeur : Réfléchis dans l'action.
Date d'inscription : 02/03/2013

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil d'Assaut MA37 Calibre : 7,62 mm / Chargeur : 32 balles
Autre Compte : Hayden Hughes / Mike Sherman
Arme n°2 : M392 DMR Calibre : 7,20 mm / Chargeur : 15 balles

MessageSujet: Opération Deep Fire - Dans le Vaisseau   Ven 19 Juil 2013 - 4:35

Calendrier Militaire - 9 février 2535 - 0001 Heures - UNSC Léviathan
Lieu : armurerie principal bâbord

Jericho VII, cette planète touristique d'environ 500 000 habitants étaient aussi bien connu pour son tourisme que pour l'activité rebelle si trouvant, Les Raisons de l'opération rester tout de même assez flou, Jeck les relisez encore et encore afin d'analyser la moindre incohérence venants de ces ordres, il m'est ainsi au point les heures d'opération dans sa tête, pour préparer au maximum son équipement ainsi que les différentes possibilités de la mission.

Raisons de l’opération : Nous avons perdue tout contact avec un Agent Infiltré dans une Milice Rebelle Locale portant le nom de FLC (Front Liberté des Colonie) et ne donne plus signe de vie depuis 72h, son dernier rapport décris une Activité Rebelle Intense à été remarqué, dans le secteur Nord-Ouest de la Planète, et nos Scanners indique une forte présence de chaleur dans un complexe militaire désaffecté en zone Rouge. Ainsi que deux Canons à Accélération Magnétique en surface.

Il va falloir rester sur mes gardes, pensa Jeck étant assis sur une caisse dans la petite salle qui leurs servaient d'armurerie.
Comment diable en était-il arrivé à une telle situation, la guerre contre les Rebelles n'était déjà pas très glorieuse, mais depuis que les covenants sont apparus la situation est plus que catastrophique. Il faut dire aussi que les conflits engendrés par les défaites contre les Covenants ont grandement profité aux rebelles, bref, un sacré merdier pensa-t-il en soupirant. Il se vit soudain réveiller par les pas et la voix suave de son Sergent.

- Encore en trains de roupiller hein Anderson...


Le Sergent Jackson Hank venais de faire son entré dans l'armurerie, de couleur blanche avec une coiffure règlementaire brun, ses cernes montrer bien le manque de sommeil qu'il avait dû subir ces derniers jours.

- J'essaye de réfléchir un peu.
- Ça ne te ferais pas de mal de buter du Covies à la place.

Jeck ne dit rien par respect et fit un signe approbateur.

- Pour ma part, à moins que l'UNSC me paye pour réfléchir, je doute fortement avoir besoin de réflexion pour en buter.

Cette dernière phrase marquer bien l'ironie de la personne qu'était le Sergent Jackson Hank, sarcastique, sexiste et légèrement sociopathe, bref, un soldat respecté parmi tant d'autre et aussi un ami pour Jeck. Le Sergent se mis soudain à prendre un air sérieux en fronçant les sourcilles

- Au fait Jeck, tu ne seras pas dans mon escouade pour la mission, un ordre de l'ONI, ils vont te coller dans une autre unité apparemment, l'escouade Aegis, c'est l'équipe Alpha donc celle qui est commandée par le responsable de cette mission. Dit-il tapotant l'épaule de Jeck comme pour le rassurer

- Reviens nous vivant, il serait con que tu crève avant la fin de notre pari

Souriant, Jeck fit mine de ne pas sans soucier, regardant Jackson droit dans les yeux lui disant quelques mots d'un sourire forcer.

Il faut bien quelqu'un pour te sauver Hank.


Jackson sourit ne s'attendant pas à une telle réponse

- Tss comme si j'avais besoin de ton aide pour survivre, plutôt demander à un poulpe de m'offrir une bière.


Ces quelques mots avaient étaient lâchés avec un sourire sarcastique, mais Jeck ne réagisses pas comme à son habitude, laissant Jackson dans sa propre ironie.
Jeck remarqua la présence soudaine du Sergent Hick venant tout juste d'entrée dans l'armurerie.
Il s'approcha du Sergent en question et ce mis à le saluer en se présentant à lui.

- Monsieur, Caporal ODST Anderson, matricule 25150 - 465...
- Je sais déjà qui vous êtes Caporal, j'ai lu l'intégralité de votre dossier, y compris ce que l'Oni avait raturé, gardez la tête baissée et évitez les balles perdues et tout ira bien.
- A vos ordres Sergent.

Jeck retourna vers le casier où il était en train de terminer de mettre son armure, regardant les différentes arme ce trouvant dans la salle, il prit un  Fusil de combat DMR équiper d'un silencieux pour le placer sur sa plaque magnétique dorsale, s'équipant d'une SMG7 S, il était enfin prêt à partir au combat.

Aucun bruit sourd ne faisais irruption dans les couloirs du vaisseau de classe Marathon, l'entrée de salle de briefing sembler déjà ouverte offrant alors à Jeck la possibilité d'y faire irruption sans se faire remarquer, son casque sous le coude, il attendait le reste de son escouade. La salle était plutôt grande, avec tout au fond de la pièce de celle-ci était accroché au mur un écran représentant un planisphère de Jericho VII.
Jackson entra à son tour, accompagné de trois autres ODST.
- Eh bien, je sens que ce briefing va être pour le moins divertissant...

_________________



Spoiler:
 


"Parce que nous savons ceux qui ont chuté pour cette terre, nous n'abandonnerons rien et encore moins les vivants.

"Allez bougez vous, on a une race à sauver bande de con !" Bryan Wesley, UNSC Artemis

"Je sais pas trop en quoi croire soldat, la guerre, la victoire, tout cela nous dépassent, mais une chose est sûr, c'est que ces balles messieurs, elles font mal aux Covenant, et tant que j'en aurais, ils souffriront." Jeck Anderson, lieu inconnue.


Dernière édition par Jeck Anderson le Jeu 25 Juil 2013 - 21:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.halofight.fr/t4218-presentation-jeck-anderson
Alan Price
Black Rock Company, Fox


Nombre de messages : 48
Age : 20
Localisation : dans un merdier pas possible
Date d'inscription : 01/10/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil de combat DMR
Autre Compte :
Arme n°2 : Mitraillette SMG7

MessageSujet: Re: Opération Deep Fire - Dans le Vaisseau   Dim 21 Juil 2013 - 3:44

De l'impatience et de l'appréhension., voilà les sentiments qu'éprouvait la première classe Price. C'était sa première mission,  et elle se déroulait contre les rebelles. Depuis que la guerre contre les covenants a commencé, et que les défaites s'enchaînaient,  il y avait de plus en plus de rebelles, ce qui n'arrangeait pas nos affaires. Cependant,  il y a eu peu d'attaque d'envergure provenant des rebelles, mais, désormais,  les raisons de cette opération laissait penser que les rebelles préparent quelque chose de mauvais, très mauvais. Les raisons de l'opération sont la disparition d'un agent infiltré dans une milice rebelle locale, mais aussi une activité intense des rebelles dans le secteur nord-ouest de la planète.  La cerise sur le gâteau étant nos scanners qui indiquent une forte présence de chaleur dans un complexe militaire désaffecté se situant en zone rebelle et où deux canons à accélération magnétique se trouvant en surface. Tout le monde sait que Jericho VII est aussi réputé pour le tourisme que l'activité rebelle s'y trouvant.

Price relit une dernière fois les raisons de cette opération, puis il quitta ses quartiers pour se diriger vers l'armurerie. C'était la première  fois pour lui qu'il alla dans un vaisseau de classe marathon, il le trouvais plutôt bien du fait de sa capacité à riposté en cas d'attaque car il paraît que lorsqu'il utilise son canon à accélération magnétique,  il peut détruire le vaisseau ennemi d'un coup ou deux selon son blindage. Price se sentait en sécurité à bords, même si il sait que face à des covenants, la bataille ne serait pas la même.  Les covenants ont gagné la plupart des batailles en espace grâce à leurs vaisseaux qui sont plus avancés que les nôtres.  D'ailleurs,  c'est une des plus grandes appréhension de Price que de se confronter aux covenants. De ce qu'il a entendu, ce serait des monstres sans pitié qui ne laissent que mort et désolation derrière leur sillage.

Après quelques minutes de marches, le jeune première classe arriva dans l'armurerie.  Il vit des soldats vérifier et re-vérifier leur équipement. Il vit les armes et prit un fusil de combat DMR pour son efficacité à moyenne et longue portée ainsi que sa précision qui peut être mortel entre de bonnes mains grâce à son zoom X2. Seul hic, sa cadence de tir, il ne faudrait pas se retrouver seul face à plusieurs ennemis. Puis, il choisit un pistolet M6 D, même si il est peu puissant, il pourrait s'avérer utile. Il prit également des chargeurs de munitions perforantes ainsi que semi perforante, au cas où il y aurait des explosifs dans le complexe et opta pour 1 grenade fumigène ainsi qu'une grenade flash. Il vit un ODST rentré dans l'armurerie alors qu'un autre arriva à sa hauteur pour le saluer.

_Monsieur, caporal ODST Anderson, matricule 25150-465...
_Je sais déjà qui vous êtes caporal, j'ai lu l'intégralité de votre dossier, y compris ce que l'ONI avait raturé, gardez la tête baissée et évitez les balles perdues et tout ira bien.
_À vos ordres sergent.

Effrayant le sergent.

Price se dirigea vers la salle de briefing après être allé à l'armurerie où il aavait choisi son équipement et l'avais vérifier deux fois de suite, on est jamais trop sûr. Tout en allant à la salle de briefing, il se posait des questions.

Combien y aura t-il de rebelle sur les lieux? Quels seraient nos objectifs?

Au bout de quelques minutes,  il arriva à la salle de briefing. Le briefing n'avait pas commencé,  il manquait encore quelques soldats.  Cette salle était spacieuse,  il y avait des marines ainsi que des ODST, chacun attendant le début du briefing. Au fonds, se trouvait un écran où un planisphère de Jericho VII y était représenté.  Tous les soldats attendaient le début du briefing qui allait être sûrement intéressant pour ses informations.

[HRP]: Je l’éditerais demain pour les fautes d'orthographes et les couleurs.


Dernière édition par Alan Price le Dim 21 Juil 2013 - 19:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carl Sorince
Marines, Forces Spéciales, Adjudant-chef


Nombre de messages : 634
Age : 21
Localisation : Planqué derrière mes hommes.
Humeur : Oh...Ohoh...Vous voulez vraiment savoir ce qui se passe dans ma tête?
Date d'inscription : 20/01/2011

Feuille de personnage
Arme n°1 : M45 TS
Autre Compte : Dar'Lauc
Arme n°2 : pistolet M6D SOCOM

MessageSujet: Re: Opération Deep Fire - Dans le Vaisseau   Dim 21 Juil 2013 - 8:15

Depuis un certain temps déjà, Carl patientait, assis dans l'armurerie. Il n'était pas spécialement heureux d'être ici, ni malheureux, quelques interrogations fusaient dans son crâne, comme par exemple : "Qu'est-ce que je fous là" ou plutôt : "Pourquoi n'a-t'on plus besoin de moi sur Reach?" vrai que c'était surement sur la base militaire de ladite planète que le caporal avait été le plus utile, assis dans un warthog, sur une caisse de ravitaillement, dans son lit, tout ça, tout ça...Voilà qui aidait beaucoup les soldats sur le front, pour sûr.
Son M45 sur les genoux, le jeune marines observait, avec un air hautain qu'on lui attribuera plus tard comme marque de fabrique, ses collègues se préparer : Deux types vantaient les mérites de leurs copines respectives en agitant leurs MA37, juste à sa droite, les grasses paroles qu'ils employaient arrivaient malheureusement jusqu'à ses pauvres oreilles et cela faisait déjà deux fois qu'il avait dû les sanctionner du regard. Un autre gars, plus solitaire, s'amusait à démonter et remonter son fusil de sniper, silencieusement, méthodiquement, le cliché de base du tireur d'élite paraît-il. Un ODST glandait de façon semblable à la sienne, sur une caisse de munition dans un autre coin de la salle. Et a peine a deux mètres de l'Helljumper, Carl reconnaissait une jeune femme qui l'avait déjà dérangé, plus tôt dans la journée, en heurtant sa splendide personne tandis qu'elle sortait du self :

"-Excusez-moi caporal, 1ère classe Elena Sanders, je cherche l'escouade Bravo, on m'a affecté dedans en dernière minute et...
-Vous vous trouvez en face d'un gars de la bravo ma chère.
-Oh ! Tant mieux alors ! Pouvez-vous m'indiquer..."

S'en était suivit une suite d'indications toutes aussi fausses les unes que les autres qui avaient mené l'importune à l'opposé même des quartiers de la Bravo. Elle l'avait sanctionné du regard lorsqu'ils s'étaient recroisés mais le grade de Carl lui avait épargné pas mal de réflexions. Désormais, la dénommée Elena jonglait avec son couteau de combat de manière particulièrement agaçante, les yeux fermés, drôle de façon de passer le temps.

Baissant les yeux en direction de son fusil à pompe, le caporal soupira en fixant la dernière cartouche qu'il avait dans sa main gauche. Retourner au combat n'était pas vraiment son désir le plus ardent, même si son escouade et lui n'allait visiblement se battre que contre des insurgés...Plasma ou balle, qu'est-ce que ça changeait? Celui qui recevait l'un des deux projectiles en pleine face avait toutes les chances de mourir, dans tout les cas. Ce constat était d'ailleurs fort inquiétant...Lentement, il inséra la cartouche dans son arme, appréciant le contact du métal froid sur sa peau. La chaleur dans l'armurerie était assez désagréable et lui procurait un sentiment de lassitude extrême, accentué par le fait qu'il n'avait dormi que quelques heures dans la paillasse qui lui avait servit de lit, la "nuit" passée. Sans même connaître le but de sa future mission, le marines appréhendait, Carl tenait à sa vie et les souvenirs de sa première opération, loin d'être positifs, avaient laissés quelques séquelles qui n'avaient eut de cesse de lui pourrir ses nuits. Cela faisait quoi, cinq ans? Peut-être plus...L'idée de voir d'autres souvenirs de ce genre se combiner a ceux d'Harvest était loin de rassuré le pauvre caporal...Les maux de têtes ne lui manquait pas.

"De retour parmi les morts en sursis, au moins en face ils sont humains..."

Cette pensée le fit sourire, une fois de plus, l'humanité était en guerre contre un ennemi vingt fois supérieur en nombre et en puissance, mais elle trouvait quand même le moyen de se détruire elle-même via une rébellion stupide. Qu'est-ce qu'il détestait les rebelles...Bande d'imbéciles égoïstes, prônant la souffrance des colonies dû aux manque d'argents, demandant une solution sans en avoir trouvé une d'eux-mêmes...Un simple caprice en fait, le stade de la maternelle n'était pas si éloigné finalement. Peut-être qu'un fils de marines avait volé le hochet de leur leader? Une frustration qui s'était transformé en haine tenace? Non, rien de si profond.

Les rangs des insurgés étaient juste rempli de connards aussi prompt a suivre un leader charismatique que leurs ennemis, juste qu'ils n'étaient pas nés aux mêmes endroits.

Tiens, l'armurerie commençait à se vider, étrange. Et la dénommé Elena, désormais debout, attachait ses cheveux bruns de la façon la plus barbare possible...Tout en le fixant d'un regard plus qu'insultant. Surement voulait-elle lui faire comprendre que le briefing allait commencer. Saisissant son arme en ricanant, le caporal Sorince s'étira, se leva de son siège improvisé, puis déclara d'un ton enjoué :

"-Bien, bien. Première classe, allons voir ce que nos amis les gradés ont de beau à nous communiquer, passez devant voulez-vous? Les femmes d'abord après tout."

L'intéressée s'exécuta sans un mot et sortit de la salle, suivit par un Carl à la fois amusé et inquiété. Passant de couloirs en couloirs sans trop prêter attention aux autres escouades, le duo se retrouva finalement devant le reste de leur escouade et surtout, devant leur sergent : Flankers Jenkins, un type dans la cinquantaine a la moustache brune et aux cheveux absents, oncle d'un certain marines qu'un certain adjudant-chef aurait plus tard certainement sous ses ordres, bien moins naïfs que son neveu et beaucoup plus a cheval sur les principes soi-disant fondamentaux de L'UNSC. "Le fruit de la victoire est une bonne entente au sein de l'escouade et une loyauté sans borne de ses membres envers nos supérieurs." Le caporal n'avait jamais comprit comment une bonne entente pouvait arrêter une balle de sniper, mais bon, sans doute était-ce lui qui dramatisait...Quoique.

"-Sorince, Sanders, ravi de voir que vous êtes réveillés. Nous allions entrer.
-Fichtre, je vous ai fais attendre?
-Oui.
-Ça ne se reproduira plus, blabla...A sa droite, son accompagnatrice le dévisageait en affichant une mine choquée qui ne fit qu'accentuer son amusement.
-Je n'apprécie pas ce ton Sorince. Aller, Entrez avant que je ne change d'avis."
Les huit autres membres de l'escouade s'enquirent de suivre les ordres du moustachu en manquant de faire trébucher le caporal de l'escouade tant ils se sentaient inspirés par la voix grave de leur leader. Bien évidemment, le chevelu gratifia le plus proche d'un taquet derrière la tête que sa victime encaissa sans rien dire. Carl fut le dernier à rentrer et se dirigea instinctivement vers le fond de la salle, manquant par la même occasion de rentrer dans ce qui semblait être un jeune marines, une recrue, légèrement paumée et sans escouade, à la peau pâle et aux cheveux blonds. De suite, le chevelu s'immobilisa, croisa ses bras, fixa l'importun en lisant le nom qui ornait son plastron. "Price". Et le gratifia d'un regard dédaigneux.

"-Fais attention où tu marches gamin...Et va rejoindre ton escouade bon sang, on vous apprend quoi pendant les entraînements, à part a manquer d'organisation?"

Ceci fait, d'un coup d'épaule plus provocateur que déstabilisant, Carl alla finalement se poser contre le mur du fond, les bras toujours croisés, et attendit que les plus timides de l'escouade finissent, comme toujours, par le rejoindre pour finalement demander au plus proche, en fermant les yeux :

"-Dis-moi quand notre "briefeur" entre dans la salle."

Hrp : Fautes...Fatigue...InsomnieS...Blabla...Conneries...'Corrigerais plus tard.

_________________
"Je me présente, Carl Sorince, sarcastique, cynique, cruel et schyzophrène...Passons maintenant à mes points négatifs..."-Carl Sorince, auteur du roman "moi, mon reflet, mes photos et encore moi."

"Il est normal qu'un sale gosse comme moi soit devenu celui que je suis désormais...C'est à dire un tueur mieux placé et mieux payé que les types biens."-Carl Sorince à propos de lui-même.

"Mes gars...Mes exécuteurs...Sont pas des héros. Non, pas des héros...Et moi non plus d'ailleurs. Nous sommes bien mieux. Nous sommes des tueurs de héros."-Carl Sorince à propos des sanglots.
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Hicks
Banni


Nombre de messages : 219
Localisation : Affronte les Fantômes de son passé - [Inconnue]
Humeur : Froid, Calme, Patriotique
Date d'inscription : 18/06/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : ➢ M6D-Socom
Autre Compte : Amy
Arme n°2 : ➢ ➢ SRS99C-S2-AM (Custom)

MessageSujet: Re: Opération Deep Fire - Dans le Vaisseau   Dim 21 Juil 2013 - 10:45

Le Sergent Hicks se trouvait sur le pont d'observation du "UNSC Léviathan" regardant Jericho VII, Planète Luxuriante et Agricole mais, également second bastion de l’Insurrection...
Voilà maintenant plus de 35 ans que l'UNSC menait ce combat intérieur, sans pour autant avoir de résultat concret.

À mainte et mainte reprise les Forces du Commandement Spatial eurent essayé de mettre fin à ce conflit barbare, mais cela ne faisait qu'alimenter le brasier meurtrier embrasant, une par une les colonies extérieures, Harvest, Eridanus, New Constantinople, Sigma Octanus, Harmony et maintenant Jerricho... ce n'était plus qu'une question de temps avant que la Terre elle même tombe sous le joug des Rebelles. L'opération TREBUCHET avait pour but d'exterminer jusqu'au dernier les Insurgés de la Galaxie, Planète par Planète, Système par Système mais, lorsque que la Grande Guerre Humano-Covenant a débuté... que des régions entières de la Galaxie tombèrent...

Vitrifiées les une après les autres par l’ennemi, ne laissant qu'une Croûte de verre... Tant de morts pour rien, Hurlant à l'aide par Million et n''ont pour réponse que le fleurissement des fusils pointé dans leurs direction, ce n'était qu'une question de temps que les Flammes de la Rébellions embrase Jerricho, c'était la raison de la présence du Léviathan, pour endiguer ce conflit barbare qui ronge l'humanité depuis plusieurs génération.

Un marine arriva et sortit le Sergent de ses pensée.
-Sergent, votre Matos et arrivé, il vous attend à l'Armurerie bâbord, je vous y amène.
Ryan hocha simplement la tête pour faire comprendre son accord à l’intéressé, jeta un dernier regard sur la planète avant de suivre l'exécutant le menant à l'armurerie, traversant de multiples coursives et couloirs, croisant de nombreux marines et membre du personnel il arriva enfin à la dite armurerie, elle semblait vide ou presque.

Le Sergent s'approcha alors de l'armurier pour afin de lui réclamer son nouvelle équipement, le dit armurier sortit alors 3 lourdes caisse Balistique et les confiât avec respect à Ryan, qui décida alors de s'installer à une table dans un coin isolé de l'armurerie, ouvrit les 2 première valises portant le matricule du Sergent avec un post-it "Commande Spéciale" se trouvant dessus.

À l'intérieur se trouvait sa toute nouvelle armure ODST, ayant reçu quelques modifications, en effet les matériaux polymère avait été renforcés et une résine réactive avait été déposé sur l'entièreté de l'armure afin de réduire toute signature thermique et d'augmenter la furtivité et la liberté de mouvement de l'utilisateur.
Venait alors le casque sur lequel avait été peint des dents de requins semblables à celle que l'on pouvait apercevoir sur certains modèles d’appareils, l'ATH du casque avait été amélioré, de façon singulière, une vision anti-brouillard, un émetteurs-récepteur de seconde génération permettant l’acquisition de données et renseignement militaire, un scanner cardiaque réactif donnant la possibilité de connaître la position des forces ennemis ou allier dans un rayon de 15m, et en plus de cela un communicateur moyenne porté ayant une porté de 25km.
Le Sergent était en tout point satisfait de son nouvelle équipement et enfila rapidement son armure, une fois chose faite il ouvrit la dernière valise balistique qui elle contenait deux M6C-Socom de série avec un SR-99-AM ne demandant plus qu'à être assemblé.

L'ODST commença alors lentement à monter son fusil de sniper, avec la plus grande précision possible, plaça le corps de l'arme sur la table et y fixa une crosse longue avec un renfort en carbone souple pour réduire le recul de l"arme tout en améliorant le Contrôle de celle-ci (Stabilité lors du tir), une Lunette avec dispositif de tir Oracle (Zoom & Acquisition des cibles de manière électronique électronique ) fixa ensuite un canon long offrant un bon compromis entre portée et maniabilité, un emprunt à gaz standard, et un chargeur souple augmentant donc le nombre de cartouche de 2. Le tout accompagné d'un désignateur laser infrarouge, d'un bipied en carbone polymère-nanotube et d'un silencieux.

" Quand on fait de son mieux, on a le droit à ce qui il y a de mieux "
Pensa le Ryan avec amusement.
Un fois l'arme assemblé le Sergent regarda autour de lui, l'armurerie qui était auparavant vide de toute vie était désormais bondée, plusieurs ODST et d'autre marines plutôt fainéant à vue d’œil. Hicks S'approcha alors d'un dénommé " Jeck Anderson " un caporal de 2nd zone ayant trop coincé pour ne pas sortir son matricule devant un gradé.

- Monsieur, Caporal ODST Anderson, matricule 25150 - 465...
- Je sais déjà qui vous êtes Caporal, j'ai lu l'intégralité de votre dossier, y compris ce que l'Oni avait raturé, gardez la tête baissée et évitez les balles perdues et tout ira bien.
- A vos ordres Sergent.

"Bien Petit mais, c'est pas connaître ton blaze de ton matricule par cœur qui vont te sauvé la vie."

L'enfant d'Orion quitta alors l'armurerie pour se diriger vers la salle de briefing, de nombreux marines est ODST s'y trouvaient déjà et l'on pouvait dés lors et déjà entendre les claquement des bottes cirée des barbouzes entrer dans la salle.

[HRP] Au même titre que Carl x) [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Hordika
ODST, Sergent


Nombre de messages : 250
Localisation : Probablement dans l'espace ...
Humeur : d'humeur a sauter depuis l'espace.
Date d'inscription : 10/06/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Mitraillette SMG 7S
Autre Compte : Rell 'Ikiha
Arme n°2 : Pistolet M6C

MessageSujet: Re: Opération Deep Fire - Dans le Vaisseau   Dim 21 Juil 2013 - 19:04

Un fil. Un petit fil de nylon, réputé "incassable". Aussi incassable que le titane A du vaisseau dans lequel il se trouvait oui ... Mais généralement, les poissons n'ont pas la possibilité de détruire du titane A, de même qu'ils ne peuvent rompre les fils de nylon que les humains utilisaient pour la pêche. Et si ce même fil était capable de tracter une dizaine de kilo de brochet hors de l'eau sans rompre, il pouvait bien rester autour du cou d'un ODST sans se plaindre et supporter une dizaine de grammes de pendentif. Ledit pendentif ballotait tranquillement dans le vide, simple petite pièce de métal à la forme caractéristique, moulée ou forgée il y avait des années dans un métal qu'on ne trouve plus en raison de sa rareté. La pureté de la matière première du bijou en elle même aurait permit de le vendre à un bon prix il y à très longtemps, sans compter la précision avec laquelle il avait été fabriqué. Son propriétaire n'en avait aucune idée, et s'en fichait bien. Les yeux figés sur un métal tout aussi rouge que ses pupilles, L'ODST observait encore une fois cette bricole, avant de tirer d'un coup brusque sur le fil pour la faire monter, et la saisir dans son poing. La serrant quelques instants, il la remit finalement dans le col de son armure, à coté de ses plaques, et secoua la tête, balançant quelques mèches autour de son crâne.

Se relevant de la position en tailleurs dans laquelle il s'était mit quelques longues minutes plus tôt, Edward se frotta un peu la nuque et descendit de la caisse sur laquelle il s'était posé avant de décrocher sa SMG de sa ceinture, et de l'approcher de son visage pour la vérifier encore une fois. Le chargeur, plein, se retira et s'incrusta de nouveau sans opposer la moindre résistance, prêt à décharger les 60 balles du chargeur au rythme de 15 balles par seconde.. Le silencieux, parfaitement vissé, était prêt à étouffer le moindre coup de feu. Le laser situé sous le canon était toujours chargé et pointerais ce qu'on lui demanderait de pointer, au moment où il serait mit en service. Remettant son arme à sa hanche avec un petit sourire, Edward partit vers la salle de briefing avec son casque sous le bras, évitant les gens qui commençaient lentement mais surement à remplir l'armurerie,  et se mit en marche dans les couloirs sans un regard en arrière. Rien ne l'obligeait à rester avec ses collègues après tout, et c'était certainement tant mieux, vu le niveau de la conversation de certains d'entre eux.

Lorsqu'il se présenta dans la salle, cette dernière était encore vide. Regardant un peu autour de lui, l'ODST ne trouva qu'un écran affichant une carte de la planète à se mettre sous la dent pour passer le temps. S'en approchant en se frottant le menton, le jeune homme plissa les yeux et se mit à étudier le plan. Il avait déjà eut l'occasion de voir cette carte à l'académie, en tant que possible futur plan d'opération, et confronter la vision qu'il avait actuellement à ses souvenir lui permit de se rendre compte qu'il ne suivait au final pas si mal que ça en classe, même si il aurait été incapable de citer absolument tous les lieux et toutes les villes qu'il pouvait saisir du regard ... Il poursuivit son observation un long moment, ne la coupant de temps à autres que pour se tourner vers un des ODST qui rentraient dans la salle et lui faire un bref salut avant de retourner à son étude. étrangement, les marines ne lui répondaient plus vraiment de manière positive depuis qu'il avait son armure, aussi préférait-il encore les ignorer. Il finit par revenir dans le rang quand la salle fut trop pleine à son goût, et enfila son casque l'espace d'une seconde pour consulter l'heure qu'il était sur le vaisseau. Visiblement, il restait encore 2 minutes avant que le briefing n'ait officiellement commencé ... Il retira son casque et le remit sous son bras, repassant ses cheveux derrière sa tête en plissant un peu les yeux. Retenant un bâillement, il se tourna vers la porte, et se détendit un peu. Il était presque l'heure ...

_________________



"On m'a dit un jour que j'étais con. A celui qui un jour m'a dit cela. A tous ceux qui me l'ont dit par la suite. Et à tous ceux qui l'ont pensé.
Je. M'en. Fous.
Merci."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Hicks
Banni


Nombre de messages : 219
Localisation : Affronte les Fantômes de son passé - [Inconnue]
Humeur : Froid, Calme, Patriotique
Date d'inscription : 18/06/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : ➢ M6D-Socom
Autre Compte : Amy
Arme n°2 : ➢ ➢ SRS99C-S2-AM (Custom)

MessageSujet: Re: Opération Deep Fire - Dans le Vaisseau   Sam 27 Juil 2013 - 13:19

Tout les Effectifs déployé pour l'Opération Deep Fire était présent dans la salle et n'attendaient qu'une seule chose, que le Briefing commence. Le Sergent était déjà au courant de l'opération et en connaissait les moindres détails, une Mission suicide ... Encore... Depuis maintenant plus d'un génération, les rebelles déstabilisaient le Gouvernement en place et en profitaient pour piller Armes, Munitions et Vaisseaux, les colonies extérieures tombaient une par une, affaiblissant à chaque fois un peu plus l'UNSC cette Massacre devait Cessé.

Le Capitaine Grant, responsable du Vaisseau arriva dans la salle de meeting, immédiatement tout les hommes se mirent aux gardes à vous comme le protocole l'exigeai, avant de se rasseoir rapidement.

Le Capitaine Grant, était un Officier pour le moins "banal", il ne sortait pas du lot, Son vaisseau participa à de nombreuses batailles et fut en service depuis l'aube des Marathon, obtenue des rumeurs comme quoi il aurait escaladé les échelons aussi rapidement avec l'aide précieuse de l'Oni mais ce ne sont que des rumeurs de navire.. rien d'autre...

-Messieurs, comme vous le savez la situation est pire que jamais, La cause insurgé prend plus d'ampleur chaque jour et il est grand temps d'y mettre fin un fois pour toute, d'après nos informations une possible base rebelle à été découverte sur Jerricho VII, Il est intolérable de laisser une colonie de plus tomber aux mains de ses Salopards, surtout en ce moment !
La mission est simple, deux équipes d'ODST vont êtres largués en pleine zone rouge en ayant pour ordre d'infiltrer le complexe rebelle, de le détruire et d'exfiltrer par voie terrestre ou aérienne un de nos agent infiltré ne donnant plus signe de vie depuis maintenant 72h, Sergent Hicks si vous voulez bien leurs donner les détails de la Mission.
Bonne chance Soldat .


Le Soldat D'Orion arriva à la hauteur du capitaine au mur et activa en même temps l'écran placé contre le mur faisant apparaître le détails de la Mission ainsi qu'une Carte Holographique de la Zone.



Légende:
 

La Mission est relativement Simple, l'équipe Alpha et Delta dirigé par moi même à se fera parachuter à environs 10 kilomètres du complexe ennemis afin de minimiser vos capsules de Largage seront équipé de régulateur Thermique réduisant alors considérablement la "traînée" pendant votre largage la rendant presque impossible à distinguer, vous infiltrerez la base, grâce à un agent sur le terrain, et vous avez ordre de trouvez l'agent infiltré ou ses dossiers et ensuite de neutraliser toute force rebelle sur Zone Vous aurez toute les informations sur vos Data-Pads.

En ce qui concerne l'équipe Bravo, dirigé par le Sergent Jenkins vous serez déployez à 14 Km de la base et aurez pour ordre de neutraliser toute présence rebelle dans la zone Rouge en détruisant les Avant post ainsi que les deux Canons Am's En surface afin de permettre l'exfiltration aérienne du VIP et de l'équipe Delta, une fois cette objectif remplie vous irez jusqu'à la base pour exfiltrer Alpha. Rassemblement dans la zone de départ, Largage dans 5 minutes vérifier vos Bardas.


Suite à cela le Sergent quitta la salle de meeting et partie avec le reste des ODST dans la Zone de Largage Bâbord, C'était une putain de mission suicide... Il le savait... Mais il faut bien de grand sacrifice pour faire de grande victoire...

HRP / Désolé j'ai eu deux trois problèmes d'ordres Techniques. " /HRP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeck Anderson
ODST, Sergent


Nombre de messages : 108
Age : 21
Localisation : RETRIBUTION
Humeur : Réfléchis dans l'action.
Date d'inscription : 02/03/2013

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil d'Assaut MA37 Calibre : 7,62 mm / Chargeur : 32 balles
Autre Compte : Hayden Hughes / Mike Sherman
Arme n°2 : M392 DMR Calibre : 7,20 mm / Chargeur : 15 balles

MessageSujet: Re: Opération Deep Fire - Dans le Vaisseau   Sam 27 Juil 2013 - 17:22

UNSC Léviathan - Zone de Largage Bâbord

Ils étaient fous, ils étaient tous complètement fous, Jeck le savais, mais c’était couramment comme ça qu’en on était un ODST, ce genre de mission était extrêmement courante pour lui, infiltration, exécution, vole de document, tout ces missions dites "suicidaire" c'était son domaine.
Il repensait encore au briefing, les quelques marines montrant leurs inquiétudes face à leurs mission, certain soupirer de devoir effectuer une telle tâche sans doute trop ingrate, d’autre se ruer dans le silence et les fou a moitié endormis marquer un sourire narquois comme pour prévenir d’une victoire prochaine.

Comparer à celle de Jeck la mission de l'équipe Bravo sembler plus risquer mais moins complexe, mais en vérité les deux missions était tout aussi complexe l’une que l’autre, ils n’avaient pas le droit à l’erreur, parachuter à 10km du complexe rebelle voilà qui aller encore faire couler le sang de bien des soldats, le Capitaine Grant avais à lui tout seule une armada standard du CSNU ne promettant alors aucune garantit sur les moyen défensif après une attaque de la planète, quoi qu’il arriverait cette mission devais ce faire dans la plus grande discrétion, un seule survivant rebelle pourrait sans doute déclencher une guerre sur la planète touristique qu’était Jericho VII, avertissant les autre secteur appartenant au insurgé.

Il fallait être discret rapide est efficace comme on lui avait appris dans les camps d’entrainement du CSNU, il avait subis un entrainement psychologique et Physique rude, comme pour tous les ODST, ces camps des force spécial ressembler plus à l’enfer qu’à un centre de préparation, les muscles épuisés et mis à nues face à des masse de kilos, les armements à maîtriser à la perfection, revenant à la réalité et sortant de ses penser, le soldat aux yeux d’ébène en était sûr, tout aller ce jouer sur leurs infiltrations, il regarda rapidement son Sergent montant sur la passerelle donnant alors l’ordre de ce préparer au largage. Jackson donna un coup de coude à Jeck comme pour lui dire « on y va » Un sourire fin ce dessinant sur ses traits fatigués, le Caporal Anderson mis son casque et mis son armement sur les rebords désigner dans son module de largage.

Se plaçant sur le siège, Jeck eu une dernière pensé, comme il en avait à chaque fois en montant dans l’un de ces modules « Geronimo », une alarme retentit donnant le signal du départ, la porte de la nacelle ce verrouillant, le caporal était près s’accrochant au poignet de son module, le largage fus intense et dans la descente un mots du Sergent Hick  plein de courage ce fit entendre " Allons-y ", la puissance de la pression pourrais presque écraser l’homme se trouvant dans la carcasse de l’appareil au vue de la vitesse de l’engin.
L’écran de communication des nacelles s’illumina laissant alors le Sergent Hick donner les informations tactiques sur la mission.

A quelque mètre de la planète le crie d’un des ODST ce fit entendre dans la liaison COM juste avant l’atterrissage de la nacelle de Jeck, celui-ci baissa les yeux devinant le malheur de son camarade qui n’avait pas réussi à orienter correctement son module.
Le sergent fus bref et annonça un message autant sinistre que commun "On n'a perdu Billy"

Jericho VII – Zone Rouge
Le Sergent Jenkof fumer sa cigarette habituel en contemplant avec ces jumelle les alentours, la pluie et le brouillard l’empêcher de voir le moindre insecte ce qui le faisait encore plus enrager.
Ne pouvant y voir quelque chose dans cette brume épaisse, il passa ces nerf avec un brouhaha incessant d'ordre balancer à ses éclaireurs, le Sergent n’entendit et ressentit qu’un choc venant de quelques mètres derrière lui, chargeant son MA37 il guida ces hommes d’un pas reculé vers l’objet qui venait de ce crashé. Le corps tremblant un des jeune rebelle voulu hurler en voyant les deux nacelles qui était poser et ouverte l’une à quelques mètres de l’autre, mais la SMG 7S de Jeck le fit taire immédiatement, un couteau de combat à la mains, Jeck trancha la gorge du Sergent par derrière, laissant alors l’autre ODST l’accompagnant finir les 3 autres soldats paniquer par ce silence soudain.
Effectuant un signe de tête approbateur à son collègue, les deux soldats d'élite attendaient tout en quadrillant la zone les ordres de leurs Sergent. Allumant sa liaison COM, Jeck envoya un message très bref au chef de son escouade.
- "Ici Anderson, nous attendons vos ordres, terminée."


[hrp]désolée pour les fautes, je repasserais un petit coup, merci de votre compréhension[/hrp]

_________________



Spoiler:
 


"Parce que nous savons ceux qui ont chuté pour cette terre, nous n'abandonnerons rien et encore moins les vivants.

"Allez bougez vous, on a une race à sauver bande de con !" Bryan Wesley, UNSC Artemis

"Je sais pas trop en quoi croire soldat, la guerre, la victoire, tout cela nous dépassent, mais une chose est sûr, c'est que ces balles messieurs, elles font mal aux Covenant, et tant que j'en aurais, ils souffriront." Jeck Anderson, lieu inconnue.


Dernière édition par Jeck Anderson le Mar 30 Juil 2013 - 23:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.halofight.fr/t4218-presentation-jeck-anderson
Edward Hordika
ODST, Sergent


Nombre de messages : 250
Localisation : Probablement dans l'espace ...
Humeur : d'humeur a sauter depuis l'espace.
Date d'inscription : 10/06/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Mitraillette SMG 7S
Autre Compte : Rell 'Ikiha
Arme n°2 : Pistolet M6C

MessageSujet: Re: Opération Deep Fire - Dans le Vaisseau   Dim 28 Juil 2013 - 15:36

N'écoutant que d'une oreille le sergent Hicks parler, Edward était tranquillement en train de vérifier que la carte se téléchargeait dans son ATH, puis vérifia une fois encore les armes qu'il portait sur lui. Ce n'était pas vraiment qu'il n'avait pas envie de savoir ce qui l'attendait, mais plus qu'il avait besoin de s'occuper un peu les mains avant d'être envoyé sur le terrain. Se relevant en même temps que les autres marines et ODST présents dans la salle, il se mit en marche au coté des autres soldats vers la salle de largage des nacelles, et se plaça dans son bon vieux pod en soupirant. Se préparant à faire le grand saut en étant certain que rien ne viendrait perturber sa chute, l'ODST vit un des écrans se brouiller puis afficher le visage casqué d'un autre des membres de son escouade. Plissant les yeux, il finit par avoir un petit sourire en reconnaissant le première classe O'brian, avec qui il avait passé pas mal de temps dans les salles d'entraînement d'arcadia.

Fais gaffe où tu vas mettre les pieds en atterrissant cette fois Ed ...
Je met les pieds où je veux O'brian. Et c'est souvent dans la gueule.


L'alarme retentit dans le pod alors qu'Edward enfilait son casque, et la nacelle fut brusquement éjecté du vaisseau, larguée comme toujours depuis l'orbite pour commencer sa descente aux enfers. Edward éclata de rire en voyant sur l'écran que visiblement, le première classe supportait bien moins tranquillement que lui l'insertion.

Je sais pas toi, mais moi je me fend la gueule.

Un éclat de rire un peu coupé par la peur lui répondit, avant que l'écran ne switch vers le Sergent Hicks, qui semblait avoir encore des précisions à donner aux hommes sous ses ordres. Se calant un peu mieux dans son Pod en observant l'extérieur par le hublot, Edward tenta un maximum de se concentrer pour ne pas songer à la chaleur qui montait à vitesse grand V autour de lui. Comme d'habitude, la descente aux enfers lui donnait faim ... Il en avait presque envie de faire cuir quelque chose pour s'occuper.
Plissant les yeux et vidant ses poumons brûlants de l'air qui les réduisaient en cendre ( du moins en avait-il l'impression, même avec son casque ), Edward sentit brusquement un choc, signe de la décélération entraînée par le déploiement des parachutes et des rétro-fusées, et dégaina sa SMG 7S lorsque la porte de la capsule de largage s'ouvrit. Pointant le laser de son arme devant lui à la recherche de cible hostile, il s'avança hors de l'engin, l'index hors de la détente, et finit par baisser le canon de son arme. Pas de contacts pour cette fois ... Tant mieux. Même s'il portait un silencieux sur son arme, il préférait éviter d'ouvrir le feu trop vite.

On a perdu Billy.
Et merde ... Ed, je sais pas pour toi mais après ça j'irais bien me prendre une petite mousse, tu pense que les Reb's en ont?
La com privé est pas faite pour ça O'brian. On rejoint la position du Sergent Hicks, il est à une centaine de mètre d'ici. L'escouade du caporal Anderson est à 200 mètres de nous ... Bordel, on a été largué complètement à coté de la plaque, comme d'Habitude.


Appuyant sur le coté de son casque en remettant son arme en joue, Edward attendit un instant que l'autre première classe se soit montré pour lui faire signe d'avancer avec lui.

Ici première classes Hordika et O'brian, on progresse vers votre position sergent, aucun contact pour le moment, terminé.

Triangulant rapidement la position du sergent sur son ATH, L'ODST se mit en route avec son binôme en restant sur ses gardes. Certes, il n'était pas tout proche du camps rebelle, et la pluie et le brouillard qui s'abattaient sur la zone étaient des éléments susceptibles de le cacher à la vue des rebelles, tandis que de leur coté les ODST disposaient de l'avantage de la VNA, qu'Edward activait à intervalles réguliers au cas où un élément lui échappait. Son com se mit soudain à grésiller, signe de la réponse du sergent.

Reçue, cinq sur cinq soldat, Forte présence Insurgé dans le Secteur faite attention à

Un bruit de coup de feus se fit entendre dans le COM, et Edward tourna la tête vers O'brian, qui s'était également subitement mit à capter de la neige. Pressant les pas, les deux ODST serrèrent leur arme en pestant.

Il faut sauver le sergent Ryan!

_________________



"On m'a dit un jour que j'étais con. A celui qui un jour m'a dit cela. A tous ceux qui me l'ont dit par la suite. Et à tous ceux qui l'ont pensé.
Je. M'en. Fous.
Merci."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan Price
Black Rock Company, Fox


Nombre de messages : 48
Age : 20
Localisation : dans un merdier pas possible
Date d'inscription : 01/10/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil de combat DMR
Autre Compte :
Arme n°2 : Mitraillette SMG7

MessageSujet: Re: Opération Deep Fire - Dans le Vaisseau   Mar 30 Juil 2013 - 14:26

"-Fais attention où tu marches gamin...Et va rejoindre ton escouade bon sang, on vous apprend quoi pendant les entraînements, à part a manquer d'organisation?"

Price se fit bousculer alors qu'il était perdu dans ses pensées. Ce coup d'épaule ne le déstabilisait pas mais qui était provocateur. Price laissa filer, il n'avait que faire des petites provocations qui ne servait à rien, il fallait qu'il aille rejoindre son escouade. Il se dirigea vers l'escouade bravo lorsqu'il vit le marines qui l'avait bousculé. Il était de taille moyenne et avait un gabarit plutôt léger. Il avait les cheveux longs,  et était en train de faire une petite sieste. Price regarda tous les autres membres de l'escouade bravo qui attendait que le briefing commence. Le jeune première classe se plaça proche du mur et attendait que le briefing commence.

Au bout de quelques minutes, il vit un officier arriver dans la salle, se dirigeant vers l'écran pour expliquer l'opération.

-Messieurs, comme vous le savez la situation est pire que jamais, La cause insurgé prend plus d'ampleur chaque jour et il est grand temps d'y mettre fin un fois pour toute, d'après nos informations une possible base rebelle à été découverte sur Jerricho VII, Il est intolérable de laisser une colonie de plus tomber aux mains de ses Salopards, surtout en ce moment !
La mission est simple, deux équipes d'ODST vont êtres largués en pleine zone rouge en ayant pour ordre d'infiltrer le complexe rebelle, de le détruire et d'exfiltrer par voie terrestre ou aérienne un de nos agent infiltré ne donnant plus signe de vie depuis maintenant 72h, Sergent Hicks si vous voulez bien leurs donner les détails de la Mission.
Bonne chance Soldat .


Puis, un ODST arriva à la hauteur de l'officier et commença à expliqué les détails de l'opération en activant l'écran placé contre le mur faisant apparaître une carte holographiques montrant les détails de la mission.

Il expliqua ensuite nos différent objectifs, pour les escouades. Nous devions détruire les deux canons AM en surface ainsi que tout les avants postes rebelles se trouvant dans la zone d'opération et finir par rejoindre l'escouade alpha pour l'exfiltrer.

Cette mission ne s'annonce pas de tout repos, on va être déployé à 14 km de l'objectif, détruire des CAM's et des avants postes, c'est une mission suicide. Mais il faut le faire, pour le salut de tous, pour l'UNSC.

Tous les soldats partirent en directions des salles de déploiements pour aller sur leurs objectifs distincts. L'escouade bravo était en train de descendre vers leur point de déploiement, tout le monde était calme. Price re-vérifia une dernière fois son arme, et se prépara.

Ils arrivèrent dans la base. Elle était grande et Il s se rendirent aux hangar. Ils virent des warthogs et décidèrent de les utiliser pour aller plus vite à détruire les canons AM et les avants postes rebelles. Price monta alors comme artilleur et les warthogs partirent.

Il y avait de la pluie et du brouillard, rendant la visibilité dur ce qui était un avantage et un inconvénient. Au moins, les rebelles auront plus de mal à les repérer, mais les marines aussi du coup. Le warthog où Price se trouvait était au milieu de la file et regardait de gauche à droite de temps à autre pour voir si il n'y avait aucune présence. Cette mission s'annonçait encore plus compliqué qu'il ne le pensait.


Dernière édition par Alan Price le Ven 2 Aoû 2013 - 13:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michael Moralez
ODST, 1ere Classe


Nombre de messages : 6
Age : 18
Localisation : Surement en train de se faire tirer dessus au petit matin...
Humeur : Punk 'n' Anarchy !
Date d'inscription : 30/07/2013

Feuille de personnage
Arme n°1 : Deux m6c silencieux
Autre Compte :
Arme n°2 : Fusils à pompe M45 TS

MessageSujet: Re: Opération Deep Fire - Dans le Vaisseau   Jeu 1 Aoû 2013 - 16:05

Michael repensait à sa promotion en tant qu’ODST, à son entrainement, qui l’avait empêché de dormir le soir, et le matin de se lever. Il pensait à toutes les saloperies qui lui étaient arrivé, ces dernières années, à sa nouvelle affectation, et à cette mission, dont il ne savait rien. Ce qui avait toujours été mauvais signe, au cours de sa courte carrière. Il était confortablement installé à bord d’une navette, sur un fauteuil, dans un espace évoquant un genre de café, avec une musique de fond du style ascenseur. La salle était très coloré, extrêmement lumineuse, avec des petites tables rondes, un bar vraiment sympathique dans son genre, et une charmante serveuse derrière ce bar. Il se rendit au bar, et commanda un cappuccino.

« -Vous partez sur Jéricho VII ?»
Michael hocha timidement la tête.
« -Il parait que la situation est moche, là-bas. C’est ma copine Lilly, qui me l’a dit. Si vous voulez lui parler, elle est dans la pièce d’à côté. »
Michael ne se posa aucune question. Il entra dans la salle d’à côté, qui se révéla être un centre sportif. Il trouva la jeune femme dénommé Lilly en train de faire des échauffements sur un tapis de gym. Il ne put réprimer un léger rire, en repensant aux salles d’entrainement des ODSTs.
« -Qu’est-ce-qui vous fais rire ? »
Il hésita.
« -Euh… Désolé… Je ne voulais pas vous offenser. Pouvez-vous me dire ce que vous savez sur Jericho VII ? »
« -Pas plus qu’un autre citoyen de l’UNSC. »

Déçu par la réponse, laissant clairement entendre qu’elle ne répondrait pas, il s’installa tout simplement sur une table de musculation et commença à soulever des poids jusqu’à être épuisé. Alors, il se rendit dans les dortoirs du vaisseau, où il tomba comme une pierre dans un sommeil des plus profonds, sans être dérangé par aucun rêve. A son éveil, il attendit tout simplement de voir la navette accoster à un autre vaisseau, plus massif. Il descendit du vaisseau qui le transportait. Alors qu’il montait à bord, il remarqua la présence de cette « Lilly ». Surpris, mais sans le laisser paraitre, il entra à l’intérieur. Son premier réflexe fut de se renseigner sur l’heure à laquelle il devrait se présenter au briefing. Malheureusement, sa réputation avait dû le poursuivre, car il ne reçut aucune réponse. Une voix féminine s’éleva de derrière lui, alors qu’il errait dans la baie d’embarquement en cherchant à savoir quand se déroulerait le briefing :
« -C’est à 01h30. De toute façon, je vous préviendrais. »


Il reconnut Lilly, à qui il sourit, et qu’il remercia d’un petit signe de tête. Il n’avait qu’une demi-heure pour se préparer. Il soupira et se dirigea immédiatement vers l’armurerie. On lui avait dit que ses armes seraient présentes dans un casier fermé à clé. Il enfila son armure et chercha la clé qui devait se trouver dans une sacoche de munitions. Il ouvrit le casier et prit ses deux m6c à silencieux ainsi que son couteau de combat. Il parcourut ensuite furtivement le stand des armes avant d’opter pour un SMG 7 S qu’il accrocha à son dos.


Il remarqua d’un coup une grande affluence dans l’armurerie avec un grand nombre de soldats qu’il ignora. Il remarqua toutefois deux autres ODSTs présents dans la salle.
« - Monsieur, Caporal ODST Anderson, matricule 25150 - 465... »
« - Je sais déjà qui vous êtes Caporal, j'ai lu l'intégralité de votre dossier, y compris ce que l'ONI avait raturé, gardez la tête baissée et évitez les balles perdues et tout ira bien. »
« - A vos ordres Sergent. »
Brrr, ça lui en avait filé un sacré coup, ce type lui filait la chair de poule. Avait-il lu son dossier ? Est-ce qu’il savait pour son séjour en prison ? Peu importe. Ne pas y penser, c’était le plus important. « Plus facile à dire qu’à faire. » Gardant son casque à la main, alors que l’armurerie perdait en population, un marine passa devant lui en courant et lui dit :
« -C’est l’heure de reprendre du service ! »

C’était Lilly. Elle avait tenu sa promesse. Il lui fit un signe de tête affirmatif, avant de réfléchir sur la direction à prendre. Il remarqua alors un marine, surement un gradé. Il observa discrètement la direction qu’il prenait et le suivit, remarquant alors la jeune femme l’accompagnant.
« -Bien, bien. Première classe, allons voir ce que nos amis les gradés ont à nous communiquer. Passez devant voulez-vous ? Les femmes d’abord, après tout. »
Merde… Ce n’était pas un gradé… Bon, tant pis, il le suivait quand même, ignorant que de toutes façon, tout le monde devait se rendre dans la salle de briefing. Il les suivait sans se faire remarquer. Au moment où ils atteignirent la salle de briefing, un officier inconnu fit son apparition, et barra la route au marine et à sa partenaire.


Il se fit discret, en écoutant la conversation.
« -Sorince, Sanders, ravi de voir que vous êtes réveillés. Nous allions entrer.
-Fichtre, je vous ai fait attendre?
-Oui.
-Ça ne se reproduira plus, blabla...
-Je n'apprécie pas ce ton Sorince. Aller, Entrez avant que je ne change d'avis. »

Il attendit de voir le grand officier s’éloigner pour entrer, et vit le marine qu’il suivait donner un coup d’épaule à un bleu des marines. Il voulut aller le voir, mais se ravisa. Il s’installa à côté des autres ODSTs qui ne remarquèrent même pas son arrivée.
Il attendit de voir le responsable de l’opération arriver pour  jeter un œil au mur, et donc pour remarquer la présence de la carte.
Il écouta les explications de ce dernier attentivement.
« -Messieurs, comme vous le savez la situation est pire que jamais, La cause insurgé prend plus d'ampleur chaque jour et il est grand temps d'y mettre fin une fois pour toute, d'après nos informations une possible base rebelle a été découverte sur Jéricho VII, Il est intolérable de laisser une colonie de plus tomber aux mains de ses Salopards, surtout en ce moment !
La mission est simple, deux équipes d'ODST vont être largués en pleine zone rouge en ayant pour ordre d'infiltrer le complexe rebelle, de le détruire et d'exfiltrer par voie terrestre ou aérienne un de nos agent infiltré ne donnant plus signe de vie depuis maintenant 72h, Sergent Hicks si vous voulez bien leurs donner les détails de la Mission.
Bonne chance Soldat.
»

Il vit la personne qui allait apparemment être son supérieure au cour de cette opération faire son apparition, et présenter son sujet sans aucune révérence.
« -La Mission est relativement Simple, l'équipe Alpha et Delta dirigé par moi-même à se fera parachuter à environs 10 kilomètres du complexe ennemis afin de minimiser vos capsules de Largage seront équipé de régulateur Thermique réduisant alors considérablement la "traînée" pendant votre largage la rendant presque impossible à distinguer, vous infiltrerez la base, grâce à un agent sur le terrain, et vous avez ordre de trouver l'agent infiltré ou ses dossiers et ensuite de neutraliser toute force rebelle sur Zone Vous aurez toute les informations sur vos Data-Pads.

En ce qui concerne l'équipe Bravo, dirigé par le Sergent Jenkins vous serez déployez à 14 Km de la base et aurez pour ordre de neutraliser toute présence rebelle dans la zone Rouge en détruisant les Avant post ainsi que les deux Canons AM En surface afin de permettre l'exfiltration aérienne du VIP et de l'équipe Delta, une fois cette objectif remplie vous irez jusqu'à la base pour exfiltrer Alpha. Rassemblement dans la zone de départ, Largage dans 5 minutes vérifier vos Bardas. »

« -Cinq minutes ! » Personne ne prêta attention à la réaction de Michael au milieu de toute cette agitation.

Il se dépêcha de se diriger vers la baie d’embarquement pour rejoindre un module de largage. Il s’enferma à l’intérieur, enfonçant ses armes dans les orifices prévues à cet effet. Alors que tous chutaient vers la planète, pénétrant ainsi son atmosphère, Michael se laissa aller, nerveux, et écouta un peu toutes les conversations radios qu’il réussissait à capter, pour se rassurer. Il manœuvra son module comme on lui avait appris à l’entrainement. La théorique, c’est beaucoup plus simple que la pratique.

Il tenta de chasser tout ce qui lui passait par la tête et se concentra sur son module, et sur son arrivée. D’un coup, il entendit un de ses camarades hurler, suivi d’un
« -On a perdu Billy. »
La voix était dur, froide, inexpressive.
Etait-ce ainsi que l’on annoncera la sienne, de mort ?
« Concentre-toi, Michael ! » Il soupira. D’un coup, le parachute fut déployé et le module ralentit sa descente infernale.
Au moins, il ne courait plus le risque de mourir carbonisé. L’atterrissage fut douloureux, légèrement bruyant. Il atterrit dans une brume insupportable, et aperçut un camarade ODST à son côté.
Il retira ses armes de son module, et en sortit. Il remarqua alors les rebelles, abasourdi par l’assaut soudain des troupes d’élite.
Michael jeta un regard à son compagnon en train d’abattre deux unités rebelles, très probablement inexpérimenté, avant d’à son tour saisir son couteau de combat qu’il enfonça dans le dos d’un des deux rebelles, avant d’abattre les deux autres à coups de m6c silencieux, le tout avant qu’ils n’aient le temps d’alerter les environs.
Il fouilla les corps de ses victimes afin de vérifier qu’elles ne possédaient rien d’intéressant, mais il n’y trouva que quelques babioles, et un opinel.

Il vérifia leurs armes, notamment sur le calibre et le type de balles. Rien de bien intéressant pour le moment, sauf un, qui s’était procuré un pistolet semblable aux siens, dont il récupéra les munitions. Il attendit un signe de son nouvel équipier, quelque chose qui indiquerait la marche à suivre, et commença à quadriller la zone en maintenant un contact radio avec le reste des troupes, pour être sûre que tout est normal. Il vérifia que le secteur dans lequel il se trouvait était vide de toute autre forme de menace. Mis à part quels éléments appartenant à la faune local, rien de bien dangereux, apparemment.

« -Ici Moralez. Rien à signaler de mon côté. »
« -Quelqu'un me reçoit ? »
« -Merde... Saloperie d'émetteur ! »
Michael continua à essayer de contacter le reste de son équipe :
« -Ici Moralez. Quelqu'un me reçoit ? Je répète, ici Moralez, Est-ce-que quelqu'un me reçoit ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryan Hicks
Banni


Nombre de messages : 219
Localisation : Affronte les Fantômes de son passé - [Inconnue]
Humeur : Froid, Calme, Patriotique
Date d'inscription : 18/06/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : ➢ M6D-Socom
Autre Compte : Amy
Arme n°2 : ➢ ➢ SRS99C-S2-AM (Custom)

MessageSujet: Re: Opération Deep Fire - Dans le Vaisseau   Ven 2 Aoû 2013 - 3:40

Le Sergent Hicks arriva dans la zone de largage bâbord du UNSC - Léviathan, regardant une dernière fois son escouade monter à bord des nacelles H.E.V, Il prit donc place à bord de la dite capsule, la porte de celle-ci ce referma par la suite, enfermant donc le Sergent à bord. Regardant la photo de sa défunte sœur une dernière fois avant de la ranger, Hicks fut envahie par un sentiment de nostalgie, depuis ses augmentations le Sergent n'était plus humain.. Certes il était toujours un être de chair et de sang mais il était devenue la mort. Et le destructeur des morts. En grandissant, le Sergent n'avait connue que deux choses, la Haine et la Combattivité, apprenant toujours à dépasser ses limites pour être plus fort, toujours plus fort.

Depuis son plus jeune âge, Ryan à appris à détester les Insurgés, Les Traitres, l'endoctrinement qu'il avait reçue l'empêchait presque de se poser des questions, les ordres étaient les ordres et il se devait d'y obéir, il avait juré sur l'honneur de défendre la Terre et ses colonies de toute menace venant de l'extérieur, comme de l'intérieur. Tel était le Serment des Marines qu'il avait juré, Bible sur le cœur d’Honorer qu'importe les sacrifices, la fin justifie les moyens. L'Opération TREBUCHET avait pour objectif primaire de mettre un termes à toute présence rebelle cela c'est soldé par un Génocide de Masse d'Ordre de Civil... Jericho, Eridanus... mise à feu et à sang. Les Soldats de l'UNSC autrefois protecteur et Gardien de l'Humanité était désormais devenus les Bourreaux de leurs propre colonies.

Ryan repris alors ses esprit, le Largage avait déjà eu lieu, la visibilité était minime voir presque nul... Le sergent décida donc de faire un brief rapide de la situation.

-Mes Cailles, la mission est plus que simpliste, on s'infiltre sur zone, on explose tout les bérets rouge du secteur, et on s'infiltre dans la base, dans la mesure ou nous ne déclenchons pas l'alerte, un contact sur place pourras nous faire entrer dans celle-ci via un camion de transport mais il faudra rester discret, vous allez changer de décors. Et vous les bleus qui vouliez avoir de l'action et buter des Salopard de Rouge, vous allez être Servis !

Cette mission était du suicide... une de plus... mais il le fallait... Entrer dans un complexe rebelle à 6 ODST pour le faire exploser et sauver un V.I.P... Il fallait espérer que les informations que détenais ce Trou du cul en valaient la chandelle... Ryan jeta un rapide coup d’œil sur le radar voyant alors une nacelle disparaitre...
On a perdu Billy. s'exclama le Sergent d'un air pour le moins désolé.
Il déclencha son parachute au 500 Pieds, le système de régulation thermique semblait marcher, mais les volets de freinage de Billy avaient flanché... laissant alors derrière lui une veuve et deux enfants... Cette guerre avait tué trop de Héros....

Ryan regarda rapidement les écrans de contrôle de la nacelle, lui donnant des informations tactiques sur le Climat, au sol : 14°C / Taux d'Humidité 80% / Visibilité : Presque Nul
La Capsule de Ryan toucha terre, faisant alors ressentir comme un tremblement au sol pour les troupes avoisinantes.

" Bienvenue en Enfer... Un de plus parmi tant d'autre ..."

Le sergent ouvrit sa capsule, la pluie battante avait apparemment camouflé l'approche de Ryan. C'était un véritable déluge, l'eau ruisselait le long de la visière de l'ODST lorsqu'il activa son V.N.A afin d'avoir une meilleure visibilité.

L'enfant d'Orion avançait lentement dans la brume, fusil de précision dans le dos et Magnum prêt à cracher la mort, le point de rendez vous avec le contacte et le Checkpoint Rebelle se trouvant 2,4 Kilomètres, il sera facile d'y aller sans ce faire repérer avec cette pluie... Le sergent reçue ensuite une communication venant d'une première classe sous le nom d'Hordika, mais la transmission fut couper... Il devait avoir un brouilleur dans les environs, si il n'était pas détruit pouvait sérieusement donner du fil à retorde au groupe Alpha..

HRP : Bon les gens petit post je suis totalement K.O, Je corrigerais demain normalement en priant les septs que j'arrive à dormir x) En attendant je vous donne un brouilleur à détruire, vous pouvez rejoindre la Position de Ryan si vous le souhaitez [ODST ONLY]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Opération Deep Fire - Dans le Vaisseau   

Revenir en haut Aller en bas
 
Opération Deep Fire - Dans le Vaisseau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Racisme dans WOW
» Le vaisseau monde Kan-Heto
» Génération Cities ou XL ?
» plusieur couleur dans un vaisseau-monde?
» Horreur & Damnation! - Dans le vaisseau en approche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Halo Fight :: Espace neutre. :: 
Planètes Vitrifiées
 :: Jericho VII
-
Sauter vers: