Forum Rpg sur l'univers d'Halo
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 The Thing ( au sol ).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ordo-011
NavSpecWar, Spartan-II, Major


Nombre de messages : 339
Age : 24
Localisation : En guerre.
Humeur : Meutrière.
Date d'inscription : 08/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil d'assaut/ Fusil à pompe d'Adrix.
Autre Compte : Jessica Austin
Arme n°2 : Pistolet M6D/Couteau.

MessageSujet: The Thing ( au sol ).   Sam 16 Nov 2013 - 10:35

Voilà ! Seconde partie lancée mes amies ! Alors je résume. Nous nous sommes crachés. Aucuns morts dans vos équipes sauf si vous le souhaitez. Le centre de recherche est a environ deux kilomètres d’où nous sommes. Et nous allons être attaqués évidemment. A vos postes !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorm'Siwidol
Sangheili, hérétique, vétéran


Nombre de messages : 273
Age : 20
Localisation : Petite balade en banshee.
Humeur : Electrique.
Date d'inscription : 08/05/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Carabine covenant
Autre Compte : Joey Astana
Arme n°2 : Pistolet plasma

MessageSujet: Re: The Thing ( au sol ).   Sam 16 Nov 2013 - 14:23

Le départ en direction de la planète était enfin programmé.Le spartan Ordo approcha du commandeur et lui donna rendez vous sur la surface tout en se montrant honoré de faire ceci conjointement aux covenants. Dorm' y répondit d'un hochement de tête approbatif et ordonna à ses hommes de remonter dans les phantoms verdoyant.

<-On y va ! 'Qamal vous prenez la tête du groupe deux on se retrouve sur Ganaïus.>

La flotte hétérogène de vaisseaux quitta donc le Convenyor en direction de Ganaïus II. Le voyage se fit sans réel incident notable jusqu'au moment ou ils pénétrèrent plus en profondeur de l'atmosphère. A ce moment précis le phantom fût pris de violentes secousses.

<-Par mes ancêtres que se passe t-il soldat ?!

-Les températures extérieure sont trop glaciale pour le vaisseau, de nombreux systèmes sont en train de lâcher commandeur !

-Qu'en est-il des autres ?

-Nos camarades subissent le même sort et les humains n'ont pas l'air mieux loti. On va percuter le sol !

-Bon sang cramponnez vous !>

Dorm' chercha à rejoindre son siège mais n'eut pas le temps d'y arriver que le phantom se crasha sur la surface et envoya le sangheili par terre. Il se releva un peu confus et scruta l'intérieur du vaisseau pour retrouver d'éventuels survivants. Par chance aucune perte à dépleurer et les autres avaient encore assez d'énergie pour se plaindre.
Bon au vue du commencement de cette mission, le reste des festivités ne pouvaient qu'aller mieux pensa ironiquement Dorm'.

<-Si tout le monde est opérationnel qu'on ouvre les soutes, on ne pourra pas aller plus loin de cette façon.>

Par chance la chute du phantom avait été amortie par de la neige mais cette chance se retourna contre l'équipe covenante qui dût ramper et gratter la matière blanche pour s'extirper de l'épave. Une fois tout le groupe en dehors le commandeur reçut un message du spartan Ordo.

Ici Sierra Un Zéro Zéro. Statut de toutes les équipes, repliez-vous sur ma position. Commandeur Siwidol tout le monde va bien de votre côté ? Djerin replie toi avec tes hommes sur ma position. Terminé.

-Mon équipe est valide, je vais me renseigner sur ma deuxième et on vous rejoins. »

Dorm' essaya de contacter 'Qamal et lui indiqua de se regrouper avec les autres :

<-'Qamal si votre équipe est encore valide rejoignez nous sur la position du major.>

Il fit ensuite signe à son groupe de le suivre et Dorm' entrepris de rjeoindre le major de l'UNSC. La tache était assez pénible compte tenue du fait que le blizzard gênaient l'avançait et la visibilité mais après quelques minutes le groupe des humains était en vue. Mais pendant le trajet quelque chose avait profondément troublé Dorm' et il sentait épié à travers l'étendu neigeuse. Son instinct de survie le mettait en garde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://halo-fan-zone.forumgratuit.org/forum
Djerin Rashkae
ODST, 1ere Classe


Nombre de messages : 225
Age : 19
Localisation : Jericho VII/Retribution/Reach/Talista (selon l'année)
Humeur : Envie de faire mieux
Date d'inscription : 30/06/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : SRS99D-S2 AM
Autre Compte :
Arme n°2 : M7S Submachine gun

MessageSujet: Re: The Thing ( au sol ).   Sam 16 Nov 2013 - 21:43

A vos ordres capitaine...Mais dites moi capitaine Rashkae, quels sont les objectifs? Qu'y a t il exactement en bas pour que l'UNSC envoie des Spartans travaillant de concert avec des guerriers Sangheilis? Y a t il des détails que j'ignore, ou que NOUS ignorons tout les deux qui pourraient nous faire tuer?


Djerin repensait aux mots d'Aiden. Il n'avait pas répondu de suite, pressé de descendre, mais les mots étaient gravés en lettres de feu dans son esprit. Il se demanda si après tant d'années ses action correspondaient toujours à son idéologie. Après tout, l'homme n'avait pas tort, si autant d'hommes avaient étés envoyés, c'est qu'il y allait avoir des morts et certains des siens pourraient en faire partie, Djerin l'avait bien compris. Il refréna rapidement ce sentiment de culpabilité. Ses soldats étaient volontaires et connaissaient les risques. Il aurait pu donner des ordres, et n'offrir aucun choix. Après tout, ces hommes avaient presque tous prêtés serment d'allégeance. Ils furent rapidement posés et regroupés autour de la balise. Les long manteaux qu'il avait fait distribuer rendaient ses soldats presque invisibles dans la neige.

Liam, utilise le radar de la balise pour trouver ces foutus pélicans ! Dokal, Silvia, Yann, vous gardez un œil partout autour de nous, je n'aime le blizzard qu'en terrain connu, de préférence avec des arbres, et celui-ci ne m'inspire pas confiance. Je vous rappelle qu'on est la pour appuyer l'UNSC, donc pas de connerie. Aiden, venez voir.

Le soldat se rapprocha, Djerin avait beau être obligé de se servir de la COM, il préférait voir ses interlocuteurs pour leur parler.

Écoutez, je vais pas y aller par quatre chemin. Officiellement, j’ignore totalement quel est l'objectif de l'UNSC dans l'affaire. En revanche, j'ai réussi à glaner des renseignements sur cet endroit. Vous serez sans doute surpris d'apprendre qu'il s'agit d'une base scientifique humano/covenant. Mais je suis sûr que savoir que l'ONI y avait une équipe de soldats d'élites sous couvert d'agent de sécurité vous surprendra plus. Si vous voulez mon avis, ils ont voulus jouer avec un truc comme le parasite, ou un truc similaire pour en faire une arme. Et le joujou s'est retourné contre eux. Donc objectif principal récupération des acquis, et si possible nettoyage de l'endroit.
On risque doublement notre peau dans ce plan foireux, d'une à cause de l'objectif pas clair, et de deux, si des marines apprennent qui nous sommes, je doute qu'il n'arrive aucun accident. Mais si vous voulez mon avis, en faisant un petit effort, on doit pouvoir récupérer des trucs intéressants ici bas, comme de nouvelles recrues, et du matériel hors de prix. Êtes vous prêts à voir la mort en face, lui sourire, boire un verre avec elle, et si je vous en donne l'ordre lui tirer une balle dans la tête ? Après ce que j'ai lu sur vous, j'en suis sûr. Mais la question que je vais vous poser, je ne la poserais qu'a vous soldat, car vous n'avez pas prêté serment et que vous n'avez pas reçu l’entraînement des autres gars. Si je vous disais, à n'importe quel moment ''Aiden, vous êtes foutu'' vous me croiriez ?


L'homme sembla réfléchir à la question, mais le cris de Liam noya la réponse qu'il prononça.

Capitaine, les pélicans ont des problèmes !

J'arrive Liam ! Quoi qu'il en soit, même si je vous disait ça, par dessus tout, ne le croyez pas. On n'est jamais foutu que quand on en est persuadé. J'ai vu dans vos yeux une étrange détresse tout à l'heure. Vous aviez presque l'air défaitiste. On remonte toujours, quoi qu'il arrive. Et même si certains d'entre nous devaient tomber sur cette planète. Je vous jure que je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour les ramener avec nous, ou leur offrir une sépulture à la hauteur de leur bravoure. Sachez que le respect de mes hommes est un mot d'ordre chez moi. Liam, explique ! Qu'est ce qui se passe ?


Les pélicans et les phantoms sont en difficultés. Ils ont du traverser une zone plus froide de l'atmosphère, et leurs moteurs ont l'air d'avoir gelés. Ils se sont écrasé dans un cercle de quatre kilomètre de rayon. Au fait, il y a eut cette transmission.


Ici Sierra Un Zéro Zéro. Statut de toutes les équipes, repliez-vous sur ma position. Commandeur Siwidol tout le monde va bien de votre côté ? Djerin replie toi avec tes hommes sur ma position. Terminé.


Je me suis dit que ça vous intéresserait.


Parfais Liam, marque nous les positions des pélicans sur le chemin en direction de celui qui a émis.

Trois petit point apparurent sur son ATH, deux bleus et un rouge.

Aiden, tu prend Dokal et Yann avec toi. Vous allez au pélican à l'Ouest de notre position, vous filez la main aux marines qui sont la et vous nous rejoignez au point rouge. Pas de conneries, et essayez de jeter un coup d’œil pour savoir si ce coucou revolera un jour. Liam, Silvia, avec moi, on prend celui à l'Est. On ne se perd pas de vue et on surveille son radar. Ça sent pas bon, et pourtant j'ai mon casque. Au passage même si je suis sur que vous le savez, évitez d'essayer de pisser dans la neige. Ça vous ferait vraiment bizarre de vous retrouver avec la nouille gelée et cassée entre les doigts. En avant soldats, on débarque et on rembarque.

Djerin partit aussi vite qu'il était possible avec cette neige, ses deux combattants derrière lui. Le blizzard soufflait fort, et l'ancien ODST pria pour que l'UNSC n'ait pas été radin sur les tenues polaires de ses soldats.

Cet Aiden semble prometteur. Dommage qu'il agisse sous contrat. Il aurait sûrement fait une recrue de choix, voire un officier. Et il me fait un peu penser à Karasu...

Il avancèrent encore une dizaine de minute jusqu'à voir apparaître un cul de pélican. En effet, l'appareil avait le nez enfoncé dans une congère et le froid devait avoir grillé la commande de la porte principale, la seule à ne pas être bloquée par la neige. Les marines enfermés à l'interieur avaient entrepris de faire fondre la porte, mais la manœuvre était lente. Djerin tambourina quelques secondes et activa sa COM sur le canal des militaires.

Ok les gars, reculez au fond, on va vous ouvrir. Gare à la chute brutale des températures et faites en sorte d'être bien couverts. Liam, C7 s'il-te-plaît.

Le garçon lui passa une petite bombe de l'explosif moussant. Djerin en appliqua une fine bande sur le pourtour des vérins qui bloquaient la porte en position fermée. Ils s'éloignèrent et firent sauter les charges. Les vérins cassèrent net et la porte chuta dans la poudreuse. Il passa la tête et fit signe aux soldats de sortir. Un des marines lui expliqua que les pilotes étaient bloqués, mais qu'ils pourraient utiliser de la pâte thermique pour les sortir de la, la porte étant plus fine. Djerin lui prit le paquet des mains et se dirigea vers ladite porte. Découpant ainsi un ovale d'à peu près la taille d'un homme, il entra dès que les bord eurent refroidit. La copilote, une jeune femme, était simplement sonnée, mais le pilote, un homme dans la force de l'age se débattait, une tige de métal du cockpit plantée dans le foie. Djerin soupira

Ça commence bien, déjà un mort.

Écoute moi bien mon gars, t'es foutu, et je suis sur que tu le sait. Alors soit tu prend ton arme de service et tu le fait, soit je m'en occupe. Dans tout les cas tu attend que j'ai sorti cette demoiselle de la, compris ?


Le pilote lui jeta un regard noir, qui prit fin sur un nouveau spasme de douleur. L'ancien ODST pris la jeune fille à bras le corps et lui fit enfiler une tenue d'urgence. Guère efficace, mais le moins qu'il puisse faire. Il lui mit par dessus celle normalement destinée au pilote et la coucha sur les banquette pour lui donner de petites tapes et la réveiller. Elle ouvrit des yeux hallucinés, se levant d'un seul coup. Il la maintint par le bras.

Stop ! Tu te calme et tu m'écoute ! Tu vas aller dehors, et tu va prendre place au milieu des marines sans poser de questions. Tout le monde se rassemble, et tu  fais partie du voyage. J'ai été bien clair ? Alors dehors !


La fille sortit au petit trot, se mettant à l’abri du blizzard entre les soldats. Djerin lui retourna dans le cockpit. Le pilote tenait son arme de service dans sa main, et la regardait d'un œil triste. Comprenant qu'il le ferait, il prit le reste de pâte thermique et en fit un paquet, cherchant du regard la zone la plus proche du réservoir. L'homme lui pointa un point du plafond, devinant sûrement sa pensée. Le combattant posa son paquet, l'étala un peu et partit. Dehors, les marines s'étaient déjà élancés vers le point de ralliement. Liam et Silvia l’attendaient. Il eut une détonation sèche, et les deux regardèrent Djerin avec insistance.

C'était un brave.


Il appuya sur le détonateur relié à la pâte thermique. Et partit à la suite des marines, ne jetant aucun regard vers la gerbe de flammes qui sortit de l'arrière de la navette, servant de bûcher funéraire au premier mort de ce qui semblait être le début d'une longue série.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiden Knives
Rebelles, Traître, Ancien ODST


Nombre de messages : 68
Age : 32
Humeur : Noire
Date d'inscription : 23/10/2013

MessageSujet: Re: The Thing ( au sol ).   Dim 17 Nov 2013 - 16:43



Voila qui est amusant, pour une foi, ce son les passager de premières classe qui subissaient les aléas du vol et pas la chair a canon qui avait atterri sans encombre! En même temps une capsule dépourvue de propulsion chutant à la vitesse d'une météorite n'a presque rien à craindre du blizzard. Knives espérait que le crash avait tué ou blessé un maximum de Marines histoire de lui faciliter la tâche si l'un d'eux venait à l'identifier. Cette histoire de parasite inquiétait Aiden, il n'en avait qu'entendu parler lorsqu'il opérait chez les ODST, et le peu qu'il en savait sur cette race ne rassurait pas. Peut être que son flash rempli de zombies était un présage. Allai t il encore finir seul sur une planète tombeau? Voire pire, finir assimilé par l’abomination? Knives chassa ces idées noire de son esprit pour ne pas donner plus de crédit aux dires de Djerin sur le 'défaitisme'.


Aiden, tu prend Dokal et Yann avec toi. Vous allez au pélican à l'Ouest de notre position, vous filez la main aux marines qui sont la et vous nous rejoignez au point rouge. Pas de conneries, et essayez de jeter un coup d’œil pour savoir si ce coucou revolera un jour. Liam, Silvia, avec moi, on prend celui à l'Est. On ne se perd pas de vue et on surveille son radar. Ça sent pas bon, et pourtant j'ai mon casque. Au passage même si je suis sur que vous le savez, évitez d'essayer de pisser dans la neige. Ça vous ferait vraiment bizarre de vous retrouver avec la nouille gelée et cassée entre les doigts. En avant soldats, on débarque et on rembarque.

- Bien prit chef! Quand à mes craintes actuelles, elles ne se portent pas sur moi, mais plutôt pour tout les autres, et certaines décisions que nous devrions prendre sur leurs vies. Si je suis moi même prêt à prendre à nouveau ce genre de décisions, est ce le cas pour vous Djerin? Car ces choix seront difficiles...ça pourrait vous changer à jamais!


Le capitaine acquiesça , Aiden pouvait sentir une pointe d'amertume malgré le casque, puis parti de son coté laissant Knives et ses deux hommes à leur objectif. Le Pelican désigné n'était pas très loin en soit, mais avec se blizzard, cela allait prendre le double de temps à cause du manque de visibilité et la gêne occasionné par la marche dans la neige.

- Bon votre capitaine à oublié de vous mentionner une chose plus grave que de pisser à -30°c, on ne s'éloigne pas les uns des autres de plus de trois mètres, passé cet intervalle, considérez vous comme seul et perdu. Si cela vous arrive alors restez sur place, tirez une fusée éclairante au dessus de vous. Si personne n'arrive au bout de 5 minutes, avancez d'une centaine de mètres dans la même direction et tirez une deuxième fusée. Cette méthode m'a sauvé la vie une foi dans ma carrière.

Sauf que lorsque cela lui était arrivé, on l'avait retrouvé à la limite de l’hypothermie, mais ça il évita de leur dire. Les deux ODST n'osaient pas trop refuser le moindre conseil d'un collègue, Aiden leur indiqua également sur leurs terminaux poignets quelques refuges qu'il avait plus ou moins repéré pendant le saut. Des lueurs d'éclairages perçant tout juste le blizzard, semblant appartenir à des dépendances éloignées du complexe principale. Sûrement des unités de stockages ou des refuges pour les équipes de maintenance. Il y avait aussi leur propre point d’atterrissage dans les refuges, on ne sait jamais il est parfois plus juste de revenir au point de départ quand tout semble perdu.

Le trio arriva finalement au Pelican au bot de 20 minutes de marche, Aiden ressentait une pointe de frisson le long de sa colonne vertébrale, comme ci ils étaient suivit par une présence perverse et malsaine, mais une présence qui se contentait d'observer et évaluer. En fait, il avait l'impression d'être dans le rôle d'une de ses anciennes victimes...Cette navette avait eu moins de chance que les autres, elle avait fait quelques tonneaux avant de finir sur le dos et de se traîner sur une vingtaine de mètres à en juger par le sillon. Aiden tapa trois foi contre la trappe arrière puis s'identifia.

- Sergent ODST Henry Everton, Tout va bien la dedans ? Des pertes à déplorer ? Aiden évita de donner son nouveau prénom bien trop propice à la suspicion, des Henry, l'UNSC en comptait bien des cinquantaines et pour le nom personne n'irai vérifier maintenant.

"Non, juste deux blessés! Je vais défoncer la porte de secours latérale, je vous conseille de pas rester devant!"

- Ok, allez y!


Aiden pouvait entendre quelqu'un tourner le verrou de l'écoutille de l'intérieur puis s'arrêta, s'en suivit une série de bruits fracassant de métal frappant contre la plaque qui effectuait des petits mouvements intermittents. La trappe de secours sauta sur cinq mètres avant de tomber dans la neige, un Spartan armé d'un lance flammes sauta par cette sortie avant de saluer Aiden.

"Tu parle d'un atterrissage, merci de nous avoir trouvé Henry c'est ça? Je suis l'Adjudant Spartan Isaac 077 ! Ou est le reste de votre unité ?"


- Partie aider les autres équipages de navette, mais pas le temps de vous faire détaillé, Sierra un zero zero à ordonné un repli sur ses dernières coordonnées, il avait l'air dans la panade !


"on est tous dans la panade sergent ! Passez devant, on vous suit avec les deux blessés, je vais couvrir les arrières !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac-077
NavSpecWar, Spartan-II, Adjudant


Nombre de messages : 944
Age : 32
Date d'inscription : 08/03/2010

Feuille de personnage
Arme n°1 : Lance Roquette M41 MAV/AW
Autre Compte : Alkhor Ner'ai
Arme n°2 : M 45 TS

MessageSujet: Re: The Thing ( au sol ).   Dim 24 Nov 2013 - 12:00



- Adjudant 077, le blizzard est en train de compliquer les conditions de vol, je vous conseille de vous harnacher quelque par !
- Laissez tomber Volker, d'une part vos ceintures de sécurités ne sont pas compatibles avec mon armure et quand bien même, un crash n'aurait pas raison d'une Mark IV !
- Tsk, crâneur va bon restez prêt à un atterrissage forcé, les réacteurs e vont pas tenir longtemps.


Maintenant Isaac avait une bonne raison de se méfier de la capitaine top model ! Comment avait elle pu ignorer la température de la planète, les vents supérieurs à 150 km/h et la neige ? Ce genre de tempête se voit depuis la passerelle sans instruments de télémétrie ! Soit c'était de l'incompétence, soit l'objectif était trop important pour annuler une mission à cause de ces paramètres, dans tout els cas, l'Adjudant préférait limite qu'il s'agisse d’incompétence, là au moins il aurait une bonne raison d'engueuler la capitaine si il revenait en vie.
Les marines étaient tous figés sur leur sièges, les visages crispés par le Pelican qui tanguait sous la tempête, on avait l'impression que les soldats tentaient de fusionner avec l’intérieur de la navette pour ne pas finir baladés d'une paroi à l'autre.
Le pilote Volker annonça la perte d'un réacteur avant de commencer une tentative d’atterrissage risquée, plutôt que de persister à maintenir ce coucou en vol, il allait profiter de son dernier réacteur pour les aider à tomber lentement sur le sol...

L’appareil descendait en cercles tel un vautour mourant, le pilote compensait au mieux le déséquilibre avec la post combustion, cela rendait l'intérieur du Pelican invivable, deux hommes s'étaient fait assommés en se cognant contre des parois métalliques, Isaac se tenait au milieu, bras et jambes écartées, tenant des barres de renforts fermement pour ne pas ricocher contre les marines. Les pauvres seraient vites blessés par la masse de plus de cent kilos d'armure et de muscles.

- Et merde ! Dernier réacteur gelé ! Cette navette viens de se transformer en VEBH !

La navette gardait l'empreinte de son vol en cercle pendant sa chute, le pilote avait sorti les aérofreins afin de planer un maximum mais une bourrasque de 200 km/h retourna le Pelican qui termina son atterrissage sur le dos et glissa sur une centaine de mètres.

Isaac passa quinze minutes à désincarcérer, réveiller et soigner les moins chanceux du crash, beaucoup avaient perdu connaissance et demeuraient inanimés la tête en bas. Seule bonne nouvelle, aucun mort ou blessé grave à déplorer, seul le pilote Simons Volker avait eu la jambe cassée lors du crash, Isaac lui avait déjà posé une attelle et injecté une bonne dose de morphine. Une vois familière sorti soudainement de tout les systèmes de coms encore ouvert.


- Ici Sierra Un Zéro Zéro. Statut de toutes les équipes, repliez-vous sur ma position. Commandeur Siwidol tout le monde va bien de votre côté ? Djerin replie toi avec tes hommes sur ma position. Terminé.

- Et merde ! Avec la trappe dans ce sens impossible de sortir, et l'écoutille de secours et bloquée, moi qui déteste être en retard....


Isaac fit rassembler tout le matériel encore intact par les Marines, vérifia son lance flamme puis l'alluma en réglant le débit au minium.

- Éloignez vous de l'écoutille latérale, je vais dégeler les Vertou !

Il fallu cinq bonne minutes pour faire chauffer suffisamment la porte, l'adjudant 077 coupa son lance flamme puis s’approcha de la porte, une voix résonna de l'autre coté.

- Sergent ODST Henry Everton, Tout va bien la dedans ? Des pertes à déplorer ?


Il tombait bien celui la, quelques bras supplémentaires ne seraient pas de trop, Isaac leur conseilla de s’éloigner de la porte, puis commença à lui asséner des coup de pieds au niveau des points qu'il avait surchauffé au lance flammes. La trappe se dégonda en quelques coup, les rescapés commencèrent à sortir lentement de l'épave gelée. Après de rapides présentation avec les trois ODST, le nouveau groupe prit la direction des coordonnées de Sierra 100, l'adjudant fermait la marche et gardait Volker en vue. Deux Marines le transportaient sur un brancard improvisé et recouvert d'une couverture de survie, le pauvre prendrait froid plus rapidement que les autres de part son immobilisme. Simons Volker avait tout donné pour permettre cet atterrissage sans mort, Isaac comptait bien lui rendre la pareille.
Pendant toute la durée de la marche, il sentait que cet Henry Everton surveillait, quelque chose, comme une proie sentant son prédateur, le Spartan 077 jeta un œil sur son détecteur de mouvement saturé par la tempête. Bon ok il comprenait mieux l'état de paranoïa d'Henry, impossiblement de se fier aux instruments par ses conditions extrêmes.


- ça va aller sergent Everton ? Vous allez vous faire un torticolis à scruter chaque recoin !
- Je sens quelque chose depuis notre arrivée ici, je m'attendais même à ce qu'elle nous prenne bien avant de vous trouver...
- il y a rien ici sergent, rien ne survivrait dans un tel froid !
- Et c'est exactement ce que cette chose attend qu'on pense, ne me prenez pas pour un parano, je sais ce qu'on doit affronter ici, et je sais aussi ce qu'en pense les investisseurs de l'UNSC. Jouer avec une telle chose est une erreur...
- mouais, quoi que puisse être l'idée d'origine, je compte bien la 'nettoyer' avec mon lance flammes !
- Vous vous croyez intouchable avec cette armure et ce gros flingue adjudant ? Dans ce cas, vous mourrez le premier...


Le Spartan esquissa un sourire caché par sa visière, Henry se trompait mais il préférait garder ça pour lui, tout le monde pensait que les Spartans ne comptaient que sur leur équipement et pas sur leur entraînement.
Le groupe tomba finalement sur le Spartan un zero zero, ils les avaient trouvés en premier, Isaac s'approcha du Spartan en le saluant de la mains.

- Isaac 077 au rapport ! Vous avez aussi tenté l’atterrissage en chute libre Major ? J'ai eus de la chance, aucun mort à déplorer et j'ai même ramener trois ODST en renfort. Quelle est la suite monsieur ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ordo-011
NavSpecWar, Spartan-II, Major


Nombre de messages : 339
Age : 24
Localisation : En guerre.
Humeur : Meutrière.
Date d'inscription : 08/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil d'assaut/ Fusil à pompe d'Adrix.
Autre Compte : Jessica Austin
Arme n°2 : Pistolet M6D/Couteau.

MessageSujet: Re: The Thing ( au sol ).   Mer 11 Déc 2013 - 21:27

De la neige partout. Ordo détestait ça, son ATH avait du mal à suivre et son détecteur de mouvement était bien trop saturé pour être fiable. Même à travers son imposante armure MJOLNIR il avait presque l’impression de sentir la morsure du froid. Une vingtaine de minutes après l’atterrissage forcé des forces unifiées, Ordo vit enfin les premiers survivants arrivés.

Le Spartan fut presque content de voir que les élites s’en étaient plutôt bien tirées. Le commandeur Siwidol était toujours en vie, ainsi que le très imposant et maladroit sangheili Kamal. Au moins les puissants élites seraient e la partie. Vinrent ensuite de nombreux marins et autre ODST. Ordo n’avait pas encore vu Djerin et il espérait sincèrement que son ami s’en était tiré. Parmi le blizzard le spartan cru apercevoir quelque chose de rapide ce mouvoir. Un frisson lui parcouru l’échine. Il le sentait, ils étaient observé, jaugé par quelque chose dans la neige.

Il aperçut une masse verte s’approché. Enfin ! Isaac arrivait. L’imposant Spartan s’approcha du Major et le salua d’un geste vif. La suite du programme ? Et bien attendre les derniers survivants et rejoindre l’avant-poste humain.


-« Rassemble tes hommes, tu pars en tête avec Claudia. J’attends le Commandeur et Djerin. Une fois à l’avance poste, préviens-moi et sécurise le périmètre. Garde nous la porte grande ouverte. Je sens que quelque chose ne va pas ici. »

Le Spartan attendit que son second s’en aille avec quelques hommes. Quant à lui il allait rester ici, une dizaine de marins et d’ODST se tenaient à ses côtés. Marcus également. Une sorte de cri brisée parvint aux oreilles d’Ordo.

Le Major leva la tête ainsi que son arme. Il activa le grossissement de sa visière par quatre et cru discerné au loin plusieurs formes à fourrures. Le Major pencha légèrement la tête sur le côté en signe d’incompréhension. Comment quelque chose pouvait bien survivre avec un tel froid ? Ordo ferma les yeux plusieurs fois d’affilé, et lorsqu’il les rouvrit les créatures étaient encore plus proche.


-« Okay, soldats en position. Il semblerait que des bestioles s’invitent à la fête. À neuf heures ! »

Ordo posa un genou au sol avec son fusil d’assaut levé. Prêt à faire feu dès que les bestioles sauvage seraient suffisamment proches.

-« Major, il en arrive également à cinq heures ! »

-« Alors, en position de combat. Faites feu à volonté dès qu’elles seront à portés. »

Ordo activa la connexion com de son casque pour tenter de contacté Isaac et son groupe de reconnaissance.

-« Isaac, si tu me reçois. Faites attention, on se fait attaquer par des créatures inconnu.. »

Le Major n’eut pas le temps de finir sa phrase car les créatures arrivaient sur le groupe de l’UNSC. Les humains firent feux de tous les côtés pour tenter des repoussés les créatures, en attendant que Siwidol et Djerin arrivent.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorm'Siwidol
Sangheili, hérétique, vétéran


Nombre de messages : 273
Age : 20
Localisation : Petite balade en banshee.
Humeur : Electrique.
Date d'inscription : 08/05/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : Carabine covenant
Autre Compte : Joey Astana
Arme n°2 : Pistolet plasma

MessageSujet: Re: The Thing ( au sol ).   Jeu 12 Déc 2013 - 17:39

La troupe humaine serait bientôt en vue, environ trois ou quatre centaines de mètres. Distance fort courte en temps normal mais c'était sans compter sur le blizzard qui forçait à devoir avancer avec une visibilité fortement réduite et en pataugeant dans une neige qui était plus ou moins épaisse par moment. Que du bonheur en somme ...

Mais l'idée d'être épié n'avait pas quitter l'esprit de Dorm', bien au contraire il grandissait à mesure de leur progression. Et comme pour confirmer ses pensées négatives, le commandeur voyait des formes apparaître dans le blizzard puis disparaissant aussitôt.
Visiblement il n'était pas le seul à percevoir les "fantômes" car certains membres de son commando étaient à l'affût et tenaient fermement leurs fusils.

Puis on entendit au loin des tirs, qui se multiplièrent très rapidement. Aussitôt, Dorm' leva la main pour ordonner à son commando de se tenir prêt.
Ils ne bougèrent plus pendant quelques petites minutes puis un cris aiguë résonna dans l'air accompagner de plusieurs autres.

Le commandeur leva son arme et se prépara à tirer quand une tête rouge aux yeux d'un bleu profond encadrés par de grandes cornes et des crocs aiguisés surgit du blizzard dans le but d'happer le sangheili. La surprise fut de courte durée et le Dorm' décrocha un violent revers avec l'arrière de sa carabine dans la tête de l'animal. Ce dernier fit un léger recul avant d'être criblé de cartouches d'un vert aux teintes violacées.

Il fallait avertir 'Qamal et prévenir le major de l'approche rapide du commando. Tout en allumant une liaison com' avec son homologue massif, Dorm' fit un signe vers l'avant pour que le groupe relance sa progression plus rapidement en évitant de se laisser submerger.

<-'Qamal, prenez garde des bêtes féroces s'en prennent à nous et aux humains apparemment, essayez de nous rejoindre en vie et le plus vite possible ce blizzard est un piège mortel !>

Le commandeur bascula sa com' à l'intention du major maintenant.

<-Major ? Ici le commandeur Siwidol, nous arrivons sur votre position et nous sommes également assaillit par des créatures inconnues, nous tachons de faire vite, tenez le coup !>

Le commando de Dorm' continua à faire fuser le plasma en multipliant les cadavres de bêtes dans une progression régulière. Dorm' avait prit le rythme, aligner la tête dans le viseur puis tirer, répéter autant de fois que nécessaire pour un carnage assuré. Bien que souvent la confrontation au corps à corps était une obligation non voulue, un coup de lame énergétique ou de crosse pouvait facilement éloigner cette contrainte. Mais il fût néanmoins légèrement griffé ou mordu plusieurs fois.

Après de courtes minutes qui en parurent bien plus, le commandeur Siwidol rejoignit enfin la position du major et prêta main forte aux humains en combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://halo-fan-zone.forumgratuit.org/forum
Djerin Rashkae
ODST, 1ere Classe


Nombre de messages : 225
Age : 19
Localisation : Jericho VII/Retribution/Reach/Talista (selon l'année)
Humeur : Envie de faire mieux
Date d'inscription : 30/06/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : SRS99D-S2 AM
Autre Compte :
Arme n°2 : M7S Submachine gun

MessageSujet: Re: The Thing ( au sol ).   Ven 13 Déc 2013 - 23:26

Djerin râlait, la colonne de marines avançant à l'allure d'une tortue en hibernation. Cependant, la congère qui empêchait une progression rapide n'était pas la principale source de problèmes. En effet, il voyait de plus en plus souvent des ombres passer à la limite de son champ de vision et vu leurs proportions, ils ne s'agissait pas de paisibles lemmings. Il prit la liberté de se mettre à la fin de la colonne, laissant ses hommes guider les marines à travers le blizzard gelé. Recomptant rapidement les soldats en laissant passer la troupe, il s’aperçut qu'il en manquait quatre.

Halte !


La colonne s’arrêta brutalement.

Nous avons perdus des hommes. Sergent, faite un appel.


Rapidement, il fut établi qu'il ne manquais pas quatre mais cinq hommes. Le Sergent eut soudain une hésitation.

Kalen ? Quelqu’un voit-il le Caporal Kalen, je l'ai vu il y a cinq minutes.

Personne ne trouvant le-dit Caporal, Djerin ordonna que les hommes avancent au trot, encordés deux par deux. Il suivait en queue de colonne, gardant un œil autour de lui, son fusil serré contre son torse. Lorsqu'un homme poussa un cri, il était prêt. Alignant la victime dans son viseur, il rehaussa un peu et tira deux balles. Le bruit qui suivit fut particulièrement inhumain et le marine blanc comme un linge, qui observait la moitié basse de son collègue encore accrochée par la ceinture, semblait hésiter entre hurler et fondre en larmes. Djerin trancha rapidement la corde, et hurla.

Courrez ! Il vous faut arriver au point de ralliement le plus vite possible. À moi mes hommes ! Ces bestioles se cachent dans la neige, si on quitte la congère on sera en sécurité. Bordel, même si le radar n'était pas inopérant, il ne servirait à rien. Surveillez les mouvements du sol et pour une fois, tirez d'abord, posez les questions ensuite.


Liam eut un rire nerveux, mais Silvia se crispa encore plus sur la poignée de son fusil d'assaut. À eux trois, les rebelles maintinrent un feu nourrit sur chaque mouvement de la poudreuse. Certes, cette méthode était gourmande en balles, mais elle avait le mérite d'être efficace, il y eut plusieurs geysers de liquides non-identifiés et les cris qui les accompagnaient ne laissaient aucun doute sur le fait que les créatures n’appréciaient pas de se prendre du plomb dans le corps. Lorsque la neige ne leur arriva plus qu'aux chevilles, Djerin décida qu'ils étaient à l’abri des créatures.

Bon, pas de relâchement, je ne veux même pas imaginer ce à quoi ressemble le régime alimentaire de ces bestioles. On continue, et on se bouge de rattraper les marines.


Il atteignirent la colonne à moins de trois cents mètres de l'objectif. Personne n'aurait pu se perdre, il aurait suffit de suivre les détonations et les flashs lumineux. Les marines prirent le pas de charge, et les rebelles firent le tour en courant comme des dératés. Ordo et une poignée de soldats étaient acculés à la carcasse de leur pélican, entourés par d'étranges créatures, dont certaines reposaient au sol. Les marines que Djerin et ses hommes avaient accompagnés faisaient une percée dans l'encerclement, rejoignant le Spartan et ses hommes. Comptant sur Liam et Silvia pour couvrir ses arrières, il prit son fusil et entreprit de faire sauter la boite crânienne d'un maximum de ces bêtes. Il en profita pour faire un rapide commentaire sur la COM.

Alors Major ? Je vous abandonne quelques années, et je dois encore vous sortir de la merde ? Vous inquiétez pas, la cavalerie est arrivée. Et pour une fois, elle est à l'heure...

Le flot de créature donnait l'impression d'être infini. Et il semblait même à Djerin que certaines se relevaient pour remonter à l'assaut, bien qu'il n'ait pas pris le temps de valider cette théorie. Au bout de quelques minutes, il remis son sniper entre ses omoplates, et saisit deux grenades. En les lançant au milieux de la horde, il fit signe à ses hommes de le suivre. Profitant des trouées créées par les explosions ils rejoignirent le reste des soldats et prirent leurs places dans la ligne de front qui brisait le flot incessant de monstres. Prenant le soin de viser et de coucher un maximum d'entre elles, il croisa les doigts pour que ceux qu'ils attendaient arrivent vite car les munitions allaient rapidement manquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac-077
NavSpecWar, Spartan-II, Adjudant


Nombre de messages : 944
Age : 32
Date d'inscription : 08/03/2010

Feuille de personnage
Arme n°1 : Lance Roquette M41 MAV/AW
Autre Compte : Alkhor Ner'ai
Arme n°2 : M 45 TS

MessageSujet: Re: The Thing ( au sol ).   Dim 15 Déc 2013 - 12:08


« Rassemble tes hommes, tu pars en tête avec Claudia. J’attends le Commandeur et Djerin. Une fois à l’avance poste, préviens-moi et sécurise le périmètre. Garde nous la porte grande ouverte. Je sens que quelque chose ne va pas ici. »

- bien prit chef! Et soyez prudent, un de mes ODST là m'a fait une belle crise de parano que je pourrais ne pas prendre au sérieux d'habitude, mais compte tenu de la mission et de l'endroit...bref faites gaffe. On se retrouve quoi qu'il arrive la bas! Claudia passe devant avec tes homes ,Henry toi et ton groupe ferment la marche avec moi! Et ne vous éloignez pas de plus de deux mètres les uns des autres, le premier qui se perds sera livré à lui même.


Isaac se retrouvait donc le premier à se rendre dans l'antre du mal, une idée qui effrayait la moitié de ses compagnons, cela ne se lisait pas sur leurs visages cachés par leurs casques, mais plutôt sur leur calme et leur gestes. Seuls Claudia et cet Henry semblaient détaché de la situation, l'ODST qui l'avait rejoint sur le site du crash avait à nouveau son attitude de chien de chasse à l'arrêt. Mais l'adjudant Spartan lui accordait un peu plus de crédit cette foi là car il venait d'entendre un bruit suspect émanant du milieu de la formation.


- C'était quoi ça? Claudia, comment ça se passe devant? C'est à peine si je peux voir la tête de formation.


- RAS, juste de la neige et...attendez, je crois qu'il manque quelqu'un!


Au même moment, une communication d'Ordo passa à moitié dans le casque du Spartan.

« Isaac,....reçois. Fait.....ntion, .....ait attaqu..es créatu.......nnu.. »

Même si le message été haché par le blizzard, Isaac avait bien comprit une chose, Ordo n'était pas sensé le contacter, ça devait même être l'inverse au moment ou le groupe de l'adjudant 077 aurait trouvé l'avant poste. Par conséquent, ce message avait été lancé en urgence suite à un gros imprévus.

- Bon quoi qu'il avait à me dire, je vais l'interpréter comme un avertissement! On avance sans s'arrêter, et pointez vos lampes afin de révéler toutes les directions, et ne vous fiez pas aux radars, j'ai pas confiance avec ce blizzard.

Une rafale venant de devant lui frôla la tête du Spartan pour se perdre derrière, Henry s'était retourné face à lui tel un chat surexcité, il pointait encore le canon de son arme tiède vers lui. Isaac s’appétait à le questionner quand il fut prit d'un sentiment oppressant, une sueur froide qui remonta le long de sa colonne.

- Derrière vous Adjudant! Hurla Henry

Isaac tourna sur ses talons et projeta un jet de napalm enflammé qui faucherait tout ce qui se trouverait sur les 8 derniers mètres qu'ils venaient de parcourir. Il pouvait désormais voir deux formes immolées se tortiller en hurlant, des hurlements tout droit sorti de l'enfer, rien de connu et pourtant il avait pu en entendre des cris de souffrances venant de cibles en train de bruler.

- Et merde, on est surement encerclés sans pouvoir le confirmer! Claudia, prend ta section et cours! On vas te suivre tout en allumant ces saloperies! Et ne te retourne surtout pas!

Isaac se servait de son lance flamme pour limiter au mieux les ouvertures d'assaut des créatures, les forcer à attaquer là ou on pouvait les attendre était la meilleur tactique contre un prédateur invisible et malin. Henry arrivait déjà mieux à anticiper les point de sorties des bestioles et en avait mitraillé deux qui avaient jaillis d'entre deux murs de flammes. Mais cette stratégie coutait quand même des hommes, trois disparut fauchés par des ombres qu'ils n'avaient même pas put voir venir et repartir dans la tempête. Le cauchemar commençait à peine.


-Tiens bon Henry, l'avant poste n'est plus qu'a 80mètres de nous!

- Vous savez très bien que ce sont 80 mètres de trop adjudant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ordo-011
NavSpecWar, Spartan-II, Major


Nombre de messages : 339
Age : 24
Localisation : En guerre.
Humeur : Meutrière.
Date d'inscription : 08/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil d'assaut/ Fusil à pompe d'Adrix.
Autre Compte : Jessica Austin
Arme n°2 : Pistolet M6D/Couteau.

MessageSujet: Re: The Thing ( au sol ).   Jeu 13 Fév 2014 - 18:53

Ordo vida un nouveau chargeur de son MA5B. Une nouvelle créature flancha devant lui. Il fut enfin rapidement rejoint par le commandeur Siwidol et son groupe de guerrier. L’apport d’aide fournit par les élites était inestimable. Mais s’ils restaient ici à ne pas bougez, ils seraient tous morts très rapidement.
La connexion com du spartan grésilla et la voix de Djerin emplie son casque. Le spartan sourit. Oui dans le fond Djerin lui avait manqué en quelques sortes depuis tant d’années. Ordo fit signe à toute la section de foncé en direction de l’avant-poste qui se trouvait normalement à une centaine de mètres de là. Du moins il l’espérait.


-« Djerin, Commandeur Siwidol ! On fonce à l’avant-poste avant de finir en morceaux de viande ! »

Le Spartan s’empressa de poussé ses hommes. Les dizaines de marines et d’ODST se ruèrent en avant. Les sangheilis de Siwidol, ainsi que le commandeur suivirent les humains. Marcus regarda Ordo quelques secondes. Le Spartan lui fit signe d’avancé avec le reste du groupe. Ordo ferma la ligne afin de ne laisser personnes derrière lui. Il le savait, ils n’avaient que très peu de temps avant que les hommes de l’avant-poste ne puissent plus tenir.

À l’avant-poste Claudia fut la première à poser le pied dans la base humano/sangheili. Les deux projecteurs situés sur son casque éclairèrent l’entrée. Elle balaya la zone éclairant les murs tachés de sang. Son radar fonctionnait à nouveau à l’intérieur de la base. Elle le fixa quelques secondes et hormis les deux hommes avec elle, rien à signaler.


-« Isaac magne toi à rentrer ! «

Claudia retourna prêt de l’immense porte d’entrée. Ses deux mitraillettes crachèrent du plomb sur quelques créatures ici présentes. Elle fit signe de la main à Isaac de rentré et aux autres marins. Ceux-ci étaient encore assez loin. Mais poussé par leur instinct de survie les humains se ruèrent vers l’entrée de  la base où se tenait la Spartan. Tous furent soulagé de posé les pieds sur de la ferraille bien dur. Les marins posèrent les genoux au sol et tirèrent en rafales contrôlés sur les créatures.

Au loin le groupe mixte de Covenants et d’humains arrivaient en tirant de tous les côtés afin de repoussé les saloperies rouges à grandes gueules qui sortaient de tous les côtés de la neige. Ordo fut le dernier à poser le pied dans la base après ses hommes.


-« Verrouillez la porte ! » Dit bien fort le spartan.

L’immense porte blindée se referma devant les forces armées, bloquant l'accès aux créatures se trouvant à l’extérieur. Ordo ne rangea pas son arme. Il n’avait pas confiance en la sécurité de cette base.


-« Rapport de perte ? Commandeur tous vos soldats sont là ? Djerin, les tiens aussi ? Isaac ?» Ordo attendit quelques secondes que les hommes lui répondent puis il enchaina.« Il faut réactiver le courant dans cette base. Djerin, tu peux confier cette mission à t’es hommes ? Isaac, Claudia et Marcus allez voir à l’armurerie de cette base. On a besoin de munitions. Commadeur Siwidol, vous moi et nos hommes allons fouillez un peu cette base. S’il y a du sang il doit y avoir des cadavres. Et peut-être des survivants. Allons y. »

Ordo se retourna vers Djerin.  Le Spartan n’était pas sentimentale. Mais il était content. Ordo rangea son arme qui se colla à son dos. Le Major s’approcha de l’ex ODST. Il posa délicatement une main sur l’épaule de son vieil ami.

-« Djerin. Je suis bien content de te voir mon vieil ami. Merci d’avoir répondu à ma demande. »

C’était court. Mais tellement sentimentale de la part d’un super soldat. Ordo reprit son MA5B. Il hocha la tête en direction de Djerin. Puis il se détourna pour aller fouiller cette base avec les hommes sous son commandement.


Spoiler:
 
HRP un petit aperçu de la base HRP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiden Knives
Rebelles, Traître, Ancien ODST


Nombre de messages : 68
Age : 32
Humeur : Noire
Date d'inscription : 23/10/2013

MessageSujet: Re: The Thing ( au sol ).   Dim 16 Fév 2014 - 18:50

[post compte pour Isaac puisque je suis dans le même groupe Wink]


Aiden ne savais plus combien de mètre séparait le groupe du Spartan I 077 de la porte de l'avant poste, sa concentration se portait sur les masses rouges qui surgissaient du blizzard, des butes de neige ou des murs de flammes érigées par le Spartan. Aiden éjecta son chargeur pour engager son dernier dans son SMG silencieux, cette arme était complètement inadaptée à ce type d’ennemi qui se comportait comme une vraie éponge à balles. Il profita d'une accalmie pour la rabattre dans son dos puis sortir sa paire de magnum SD customs chargés avec des balles à têtes creuses.

- Ok les gars, je change mon jeu moi aussi!

l'assassin incognito espéra ne pas se faire démasquer par son style à deux armes de poing, bien que répandu dans l'univers, potentiellement assimilable à son profil ONI. Mais pinailler sur sa couverture ou finir bouffé comme les trois autres non merci! Il ôta la sécurité des pistolets puis croisa les bras pour tuer les deux cibles qui tentaient un assaut simultané sur les flanc d'Aiden. trois balles dans la têtes de chacun suffisent à les arrêter.

-« Djerin, Commandeur Siwidol ! On fonce à l’avant-poste avant de finir en morceaux de viande ! »


Hurla une voix plus loin devant le groupe d'Isaac et Aiden, elle venait d'un second Spartan bien entouré qui sécurisait  l'entrée de l'avant poste. Aiden se doutais que ce second groupe ne souhaitait pas s'éterniser dans ce guêpier. Le pseudo ODST interpella Isaac qui fermait la marche au lance flamme.

Adjudant ! Entrée de l'avant poste et seconde escouade à 12heures ! Il serait judicieux d'accélérer le rythme avant qu'ils ne nous enferment dehors.
Foncez avec Claudia et les derniers survivants, je m'occupe du barbecue !
Bien pris ! Claudia, prêtez moi une de vos grenades, j'ai une idée !


Aiden attrapa la grenade de la femme soldat, y fixa son dernier chargeur de SMG , ainsi que deux chargeurs de magnum avec du ruban adhésif de sa trousse d’ingénierie portable, puis la garda prête à l'emploi pour un usage particulier.
La seconde escouade aida le groupe d'Isaac à entrer en fournissant un tir de suppression, tout le monde était entré sauf le Spartan au lance flamme qui avait encore une dizaine de mètres à parcourir, et autant de créatures l'entourant.

-« Isaac magne toi à rentrer ! «

Hurlait Claudia, le Spartan jeta son lance flamme vide puis dégaina son fusil à pompe pour se frayer une brèche au milieu de la masse de monstres affamés. Il en fit tressaillir deux d'une seule cartouche, ce qui lui permis de les enjamber pour passer en force puis plongea lourdement à travers la porte ouverte avant de hurler.

- je suis le dernier ! Fermez ce truc en vitesse Ordo !
- Allez y pendant que leur donne le bouquet final ! Préparez vous au choc !


Ajouta Aiden en sortant sa grenade modifiée, il la dégoupilla et la lança au pied d'un Track attelé à une remorque remplie de bobonnes de propane. La grenade explosa puis, telle une Claymore dispersa une centaine de balles à 360° degrés, le stock de bonbonne n'échappa au déluge, s'en suivit une réaction en chaîne qui éloigna les rares créatures assez chanceuse pour y survivre. Les deux escouade pouvaient deviner le spectacle de l’intérieur de l'avant poste tellement les murs en tremblaient.

Ordo n'avait pas attendu la fin du spectacle qu'il commençait son rapport de situation, Isaac lui repondit en se relevant et rechargeant son arme.

- On à pas mal morflé Major, on à perdu quartes  hommes, et je peux même pas vous dire si ils sont mort ou juste perdu dans ce bordel...
- disparaître dans cette tempête, c est pire que mourir ! Ajouta Aiden
- en effet, inutile d’entreprendre des recherches, je ne capte plus leur signaux depuis 15minutes.


Ordo envoya Isaac avec Claudia et Marcus vers l'armurerie, laissant Aiden et ses ODST restant à leur sort, il s'approcha de Djerin qui discutait avec l'autre Spartan, ces deux là semblaient se connaître à en juger par le ton cordial de la conversation. L'assassin incognito s'adossa contre un mur, fit l'inventaire de ses ressources de combat restantes, il attendait les ordres suivant, tout en observant chaque recoin glauque de ce qui lui semblait être la gueule du loup. Ce n'était pas parce qu'ils étaient entre 4 murs qu'ils étaient moins en danger que dehors, ici, on peu facilement se retrouver piégé dans la mauvaise salle ou le mauvais conduit...
Il fit une petite réclamation à Djerin entretemps.

- Capitaine! Autorisation de rejoindre Isaac à l'armurerie ? Venir jusqu'ici m'a coûté bien trop de munitions...et puis j'aimerais optimiser mon équipement, mon SMG est peu efficace contre ces choses...j'imagine que cet  avant poste contient  quelque chose de plus adapté pour la tâche qui nous est demandée ? J’espère que ce Spartan ne posera pas de problème pour notre 'vraie' mission Djerinn? Quel est la suite de l'opération ? Ajouta t il à voix basse pendant qu'Ordo s'adressait aux autres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Djerin Rashkae
ODST, 1ere Classe


Nombre de messages : 225
Age : 19
Localisation : Jericho VII/Retribution/Reach/Talista (selon l'année)
Humeur : Envie de faire mieux
Date d'inscription : 30/06/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : SRS99D-S2 AM
Autre Compte :
Arme n°2 : M7S Submachine gun

MessageSujet: Re: The Thing ( au sol ).   Lun 17 Fév 2014 - 0:20

« Djerin, Commandeur Siwidol ! On fonce à l’avant-poste avant de finir en morceaux de viande ! »

Jetant un regard en arrière pour ses hommes, Djerin prit la tête, balayant les ennemis devant lui des derniers chargeurs de sa SMG. Silvia et Liam le flanquaient, lui offrant l'appui de leurs fusils d'assaut. Les soldats, Spartans, et autres aliens suivaient à distances aléatoires. Tandis qu'à un trentaine de mètres, ceux qu'Ordo avait envoyé pour déblayer le terrain tenaient la porte. Poussant et exhortant les soldats les plus proches, Djerin attrapa la pilote qu'il avait sauvé quelques minutes plus tôt et qui venait de s'effondrer. Il la posa sur ses épaules avant d’accélérer.

Faudrait voir à faire un régime ma p'tite dame...

Il passa la porte et déposa la jeune femme. Tandis que les soldats faisaient entrer les derniers, l'ancien ODST plaça un coup d’œil dans tout le complexe qui s'offrait à eux.

« Verrouillez la porte ! »

Il y eut une violente explosion qui détourna l'attention de Djerin et qui le poussa à se rapprocher de son ami.

« Rapport de perte ? Commandeur tous vos soldats sont là ? Djerin, les tiens aussi ? Isaac ?»

Djerin posa son regard sur Aiden et les deux hommes qui l'accompagnaient avant de hocher la tête.

« Il faut réactiver le courant dans cette base. Djerin, tu peux confier cette mission à t’es hommes ? Isaac, Claudia et Marcus allez voir à l’armurerie de cette base. On a besoin de munitions. Commadeur Siwidol, vous moi et nos hommes allons fouillez un peu cette base. S’il y a du sang il doit y avoir des cadavres. Et peut-être des survivants. Allons y. »

Acquiesçant une seconde fois, le jeune homme fit passer sa mitraillette dans son dos. Le Spartan s'était approché pour le prendre à part., la main sur son épaule.

« Djerin. Je suis bien content de te voir mon vieil ami. Merci d’avoir répondu à ma demande. »

Bah, tu sais bien que sans moi tu ne fais jamais que des conneries. Ça me fait plaisir aussi de te revoir. Je n'aurais pas cru que ton caractère de boite de conserve me manquerais autant. Pendant que je vais rallumer ce complexe, tache de pas te faire tuer.

Il lui serra le poignet pour éviter de se faire broyer la main et se détourna auprès d'Aiden, qui s'était rapproché discrètement.

Capitaine! Autorisation de rejoindre Isaac à l'armurerie ? Venir jusqu'ici m'a coûté bien trop de munitions...et puis j'aimerais optimiser mon équipement, mon SMG est peu efficace contre ces choses...j'imagine que cet  avant poste contient  quelque chose de plus adapté pour la tâche qui nous est demandée ? J’espère que ce Spartan ne posera pas de problème pour notre 'vraie' mission Djerin? Quel est la suite de l'opération ?  

Autorisation accordée, Dokal vous accompagne et vous aidera à porter des munitions pour tout le monde. Si vous en trouvez prenez-moi un fusil à pompe et des chargeurs pour mon sniper. Même si je crains que dans un complexe principalement scientifique on ne trouve pas de balles à haute vélocité. Quand à notre '' vrai ''mission Aiden. C'est quand vous connaîtrez la raison de l’absence de vie dans cette base que vous saurez si... Si vous et votre ami le Spartan au grille-pain pourrez rester potes. Tout ce que j’espère pour vous, c'est que vous pourrez et que vous n'aurez pas à lui tirer une balle dans la tête. Ou l'inverse.
Mais si vous voulez un ordre quand à la suite de cette mission, j'en donnerais deux. UN, si vous voyez une forme de spore, des masses grouillantes ou des choses immondes qui semblent avoir mutées horriblement tirez avant de vous poser des questions, et servez vous du grille-pain. DEUX, si vous voyez un mort.... Tuez-le.


L'homme sembla agacé d'avoir un chaperon, mais ne discuta pas. Djerin leva les yeux vers le ciel, invisible à cause des nuages.

Par tout les totems qui existent, même ceux de mes ennemis. Faites qu'il n'y ai pas de parasite ici.

Ça va capitaine ?

Liam venait de poser sa main sur l'épaule de son supérieur avec un air inquiet, la visière polarisante relevée.

C'est bon, et baisse ta visière, ils pourraient te filmer et te ficher. Même s'ils sont nos alliés, voire nos amis, ils sont du CSNU et après cette mission, s'ils te croisent, ils devront t'abattre. Allez, suivez moi, si le plan est correct, le réacteur géothermique devrait être... Par là !

J'arrive pas à croire qu'on peut utiliser une forme de géothermie dans un endroit aussi froid.

Les rebelles suivirent leur chef, en direction d'un petit bâtiment qui semblait plonger dans une petite butte au centre du camp et duquel partaient de nombreux cables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac-077
NavSpecWar, Spartan-II, Adjudant


Nombre de messages : 944
Age : 32
Date d'inscription : 08/03/2010

Feuille de personnage
Arme n°1 : Lance Roquette M41 MAV/AW
Autre Compte : Alkhor Ner'ai
Arme n°2 : M 45 TS

MessageSujet: Re: The Thing ( au sol ).   Mer 19 Fév 2014 - 18:25

-« Rapport de perte ? Commandeur tous vos soldats sont là ? Djerin, les tiens aussi ? Isaac ?» Ordo attendit quelques secondes que les hommes lui répondent puis il enchaina.« Il faut réactiver le courant dans cette base. Djerin, tu peux confier cette mission à t’es hommes ? Isaac, Claudia et Marcus allez voir à l’armurerie de cette base. On a besoin de munitions. Commadeur Siwidol, vous moi et nos hommes allons fouillez un peu cette base. S’il y a du sang il doit y avoir des cadavres. Et peut-être des survivants. Allons y. »

- A vos ordres major! Allez vous deux on garde les yeux bien ouvert et on hésite pas à embarquer tout ce qu'on trouve entre ici et l'armurerie, passe moi ce gros sac la bas Marcus, je porte deux foi plus de matos que vous deux réunis. Vous me couvrez, mon j'ai qu'une main de libre alors niveau arme, je suis limité à un simple magnum.

- Bien pris Adjudant! Répondirent Marcus et Claudia


Isaac se sentait un peu nu sans son lance flamme et seulement armé d'un M6D, mais le sac qu'il portait dans l'autre main se remplissait de torches, batterie set med kit a mesure qu'ils se rapprochaient de l'arsenal. Tous récupérés dans les diverses pièces silencieuse à en frissonner d'effroi, infirmeries, bureaux, débarras - ils se sont tous volatilisés ? - pensait Isaac. Claudia interpela l'adjudant réduit à l'état de bourrique, le sortant de ses pensées.

- Pourquoi s’arrête t-on?
- Vous n'allez pas aimer ça adjudant, regardez.

Claudia alluma ses projecteurs faciaux, puis balaya lentement le sol de ses pieds vers l'avant, puis bloqua son regard dans l'ombre d'un couloir qui paraissait sans fin.

- Sacrée trainée de sang, et j'imagine qu'on est obligés de la suivre pour accéder à l'armurerie.
- en effet...
- ok, je veux votre vigilance au maximum! Impossible de spéculer quoi que ce soit sur cette trace, mais les projections et le empreintes me plaisent pas, ça ressemble pas à une fusillade. Mon détecteur ne capte que vous alors surveillez les coins sombres et ces putains de grilles d'aérations...ils surgissent toujours de la dans les films d'horreur SF!

Claudia ouvrait la progression, suivit d'Isaac toujours encombré de son sac, Marcus fermait la marche en jetant toujours un regard et un coup de lampe derrière eux. Un bruit d'outil tombant sur le sol ou un raclement imprécis les faisait régulièrement sursauter, comme ci ils étaient victime d'une blague sadique d'un Marines planqué dans un coin. D'étranges cris inconnus résonnaient parfois dans les conduits ou d'autres couloirs adjacents. mais les capteurs d'Isaac restaient vierges, soit la mnace était trop éloignée, soit leurs sprits leur jouait des tours

- L'arrivée enfin!

Claudia jubila lorsqu'elle s’aperçut que sa lampe éclairait un panneau avec inscription 'Armurerie', Isaac posa le sac, dégaina son fusil à pompe puis s'occupa de vérifier la grande pièce d'environ 40 mètres carrés. Personne, ni parasite, ni membre de l'UNSC, mais ils étaient bien passé par ici. La moitié des râteliers étaient déjà vides, ou dérangés, les survivants s'étaient servis à la hâte à coup sur.

- Marcus, je veux un inventaire de tout ce bordel! Je veux pouvoir organiser la répartition de manière claire et précise!


Marcus acquiesça puis commença à fouiller méticuleusement le contenu de la pièce, élimina d'office les armes détériorées, et les armes non létales reconnues inefficaces contre un infecté.
Isaac et Claudia commençaient à regrouper le maximum de munitions sur une servante à roulette, un frisson d’excitation parcouru tout son corps quand il tomba sur la dernière chose qu'il s'attendait à trouver.

- Alors ça c est de la put*** de chance!
- Quoi?
- regardez!
- Un lance flamme? ici? Qu'est ce que ça fou dans un avant poste scientifique?
- la glace! Les bases en zone de températures basses extrêmes ont souvent des chalumeaux, ou des lances flammes pour se débarrasser de la glace. Bref l'arme la plus efficace contre ces saloperies !

Isaac vérifia le reversoir de son arme ultime, puis rappela Marcus pour l'inventaire, l'homme revenait avec de bonnes nouvelles.

- bon voici la liste de toutes les armes utilisable: 14 fusils MA5B, 20 pistolets M6D, 10 fusils à pompes et 15 armes de défense personnelle M7. Plus intéressant maintenant, deux lances grenades M319 (l'un des deux déconne à propos, le système de déclencheur d'explosions est HS), j'ai retrouvé deux autres lances flammes pleins là ou vous avez trouvé le votre SPartan! Deux boites de grenades à mains M9 (2 boites de 20 baballes chef! ) et une boite de 6 Thermites, je sais pas trop ce qu'on peux en faire mais j'ai pensé, vu l'état de la base ça peu servir. Question munitions, si je compte sur une répartition de 10 chargeurs (toutes armes confondues) par homme valide, il nous resterait  le double en réserve, on dirait qu'ils n'ont pas eu le temps de se battre...


- Put*** Marcus j'ai mal à la tête abrégez! On a compris que vous avez fait du bon boulot!

- et bien j'ai également regroupé un stock de lampes, accessoires d'armes tels que HOLO ou lasers, et regroupé trois boites de 20 cartouches incendiaires plus une de 20 explosives pour les fusils à pompes, chaque soldat pourra également jouir de deux chargeurs de balles à têtes creuses pour les fusils MA5B et les mitraillettes, voila c est à peu près tout on peu...

- silence! j'ai entendu un bruit dans le couloir! Chuchota Claudia

Isaac attrapa son fusil à pompe, puis se jeta contre le cadre de la porte entrouverte, il y pointa son canon et prêta l’oreille pendant que ses deux alliés s'étaient cachés derrière un râtelier reversé. Une série de bruits de pas se rapprochait de l'armurerie. Aucun doute que cette présence inconnue se dirigeait vers eux. Une sueur froide remonta la colonne vertébrale d'Isaac, les bruti s'arrêtaient devant la porte.

- Tirez pas Isaac! C'est Henry! Djerin nous envoie vous aider

- Putain vous avez failli finir en steack Henry!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The Thing ( au sol ).   Aujourd'hui à 10:57

Revenir en haut Aller en bas
 
The Thing ( au sol ).
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» All thing zombie
» The Thing version Gi Joe.
» SWAMP THING / La Créature des marais (Kenner) 1990-1991
» Illiana stole the precious thing....
» [Royal paladin] Thing saver Altmile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Halo Fight :: Vos créations :: Flood Rp :: Flood RP-
Sauter vers: