Forum Rpg sur l'univers d'Halo
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [RP Solo] Mort ou Vif - UNSC Artemis

Aller en bas 
AuteurMessage
Jeck Anderson
ODST, Sergent
avatar

Nombre de messages : 112
Age : 22
Localisation : CLASSIFIED
Humeur : Réfléchis dans l'action.
Date d'inscription : 02/03/2013

Feuille de personnage
Arme n°1 : Fusil d'Assaut MA37 Calibre : 7,62 mm / Chargeur : 32 balles
Autre Compte : Hayden Hughes / Mike Sherman
Arme n°2 : M392 DMR Calibre : 7,20 mm / Chargeur : 15 balles

MessageSujet: [RP Solo] Mort ou Vif - UNSC Artemis   Mar 19 Nov 2013 - 20:04

2537 - Système stellaire Sol – UNSC Artemis – Armurerie Bâbord - Sergent ODST Jeck.S Anderson

Prologue : http://www.halofight.fr/t4297-mort-ou-vif-prologue-rp-solo

Le pélican les avaient directement amené dans la le hangar de l’UNSC Artemis, cette Frégate Lourde de type Paris compter à son bord des centaines de soldat sans doute tous appeler sur le front, équiper d’un blindage de Titanium A de 60 cm pour 535 mètre de long, elle rester l’un des moyen de transport les plus efficace de l’UNSC.
Les ODST avaient l’habitude d’être appelé sans qu’ont leurs disent ce qu’ils devaient faire, leurs mission étant placer confidentiel par l’ONI, il était donc impossible pour eux de savoir si oui ou non on avait fait appel à eux dans l’urgence d’une attaque Alien ou si il s’agissait juste d’une mise en bouche avec des rebelles, de toute évidence,  il le saurait bien assez tôt.

Depuis la station Spartacus plus rien n’était comme avant pour Jeck, une nouvelle espèce avait vus le jour, mais laquelle, tout cela l’inquiéter et il n’était pas le seul, Bryan comme à son habitude avais nié les faits « tuer un Covie ou une créature à drôle de tentacule ne fait aucune différence dans le résultat » assurait-il. Bien sûr, le Sergent ODST lui en pensais tout le contraire, cette chose avait détruite à elle seule une station orbital sans même y laisser un quelconque survivant, bien que le seule homme à avoir eu la chance de s’en sortir y avait laissé sa cervelle.
Anderson entra dans la salle qui leurs servais d’armurerie sans même faire attention aux hommes qui si trouver, Bryan quant à lui essayer désespérément de draguer Hammer, mais il était plus tournée au ridicule qu’autre chose.

- C’est qu’un verre, rien à voir avec un rendez-vous.

Hammer rigoler de la nullité de celui-ci, mais son intention fus porter sur Jeck lorsque qu’elle vit la grosse caisse noir poser dans un angle de la pièce avec son matricule écrit  dessus, Anderson voulut l’ouvrir, mais apercevant un code à composer sur un écran tactile, il se souvenais qu’on lui avait attribué un mot de passe pour tout équipement nouveau, appuyant sur quelques touches celle-ci finis par s’ouvrir.

Une Armure Antichoc neuve avec une combinaison Thermo Isolante, il y en avait pour des milliers de crédit, son nouveau casque était équiper d’une visière tactique ainsi que d’une torche électrique avec une VNA dernier cris.

Il n’avait pas eu ce genre d’équipement depuis Jericho VII, cela lui rappeler de triste et sombre souvenir, mais aussi la nostalgie de son ancienne escouade, pendants qu’un léger sourire qui bien sûr rester forcer ce former autour de ses lèvres, Hammer vin vers lui avec un visage qui en disais long sur son questionnement

- Votre nouvelle tenue à l’air de vous plaire.

Jeck se retourna vers elle avec curiosité, découvrant ainsi le visage fin de Hammer, cette approche était dangereuse, cette femme avait un tel regard attendrissant que n’importe qu’elle homme pourrait s’y perdre, mais pas Jeck, non pas qu’il était désintéresser par elle, mais il rester tout de même un soldat Solitaire, ne voulant connaître aucunement le destin funeste qu’il n’avait que subis par le passer, la perte d’être cher, il ne rester plus rien de sa famille, il l’avez appris en revenant de sa mission par le biais d’un télégramme. Une planète à nouveau vitrifié et un monde perdu, t’elle était les lourdes pertes annoncées par l’ONI. La perte du seul homme qu’il n’a jamais voulu suivre, son père, tant de regret rester autour de son enfance, de cette vie qu’il aurait voulu finalement, il regretter autant les erreurs de son père, que lui-même aurait pu les regretter de son vivant.

- Sergent ?

Jeck leva son regard sur Hammer, comme réveiller par sa douce voix, il lui fit un regard attendrissant et comme renfermée dans sa carapace lui répondit.
- C’est un nouvel équipement, un piètre cadeau comparé à ce que nous avons perdu, la prochaine fois, je demanderais que votre équipement soit remis à neuf Hammer.

Puis il se renferma  dans sa solitude lancinante, laissant libre court à ses pensées, il prit l’un des équipements de sa combinaison et commença à mettre ses jambière, Hammer quant à elle rester impassible par rapport à la réaction de Jeck, il n’était pas autant sociale que les autres membres de son escouade le paraissait.

- Et le beau Bryan peut rester avec une armure pourrit tout le monde sans fou ?
La fille aux yeux écarlate ce mis de nouveau à rire, elle regarder Bryan avec un air sournois et lui dit rapidement quelques parole approuvant ces dire.

- Il faut dire qu’un bourin sans cerveau est difficile à casé dans une armure qui en vaut le cout.
Bryan voulu répondre mais à la vue d’un officier sur le pont lui fit perdre c’est moyen masculin.
L’escouade mit immédiatement au Garde-à-vous afin de le saluer.

L’individu venait d’entré dans l’armurerie avec sa tenue de Colonel, il avait les cheveux courts et une cicatrice au niveau de la joue droite comme si une lame lui avait coupé cette zone du visage de façon vertical, « un vétéran de guerre » ce dit Anderson, « un type qui en a sacrifier des milliers juste pour son grade ».

L’individu se présenta devants le caporal d’une façon plutôt droite et autoritaire.
- Sergent Anderson ?
- Oui Colonel !
- Je suis le Colonel Jack Hawk, je vous chercher pour le briefing
- Personne ne m’a appelé au micro mon Colonel
Soudain celui-ci glissa un sourire marquer par les âges, et il lui dit d’une voix plutôt calme et basse.
« Je veux surtout vous voir en privé »

Jeck ne fit qu’un hochement de tête à Bryan et Hammer et suivi le Colonel Hawk.
Les lumières illuminant la salle laisser apparaitre dans celle-ci un bureau ce dévoiler au fond des 30 mètre carré, le colonel invita le caporal à s’assoir sur une chaise devant le meuble qui sembler de toute évidence aucunement utilisé, Anderson s’assis sans trop de difficulté, mais tout cela lui paraissait étrange, quoi que lui voulais cet homme Jeck aller bientôt le savoir.

- Sergent ODST Jeck-Scott Anderson, né sur Terre en en 2505, père récemment décéder, mère porter disparut blablabla… vous savez ce qu’est ceci ? il lui tendit un dossier sous le nez, un ramassis de mensonge que l’on appelle un dossier, un dossier censé constituer une existence.

- Si je vous ai fait venir ici ce n’est pas seulement du à mon passage dans ce vaisseau, il se mit à sourire devants ses propres mots qui pour le moment n’avait aucun sens pour Anderson, je tien à vous prévenir Sergent Anderson, que des personne s’intéresse de près à vos état de service, Harvest, Jericho... Spartacus, toutes des missions bien périlleuse, mais jamais vous n’avez monté en grade dans celle-ci.
- Ou voulez-vous en venir ?
- Très bientôt, hurm, hurm, j’aurais... besoin de vos services, un sourire faux, mais d'une étrange terreur venais de s'inscrire sur le visage vieillit du Colonel.
- Qu’est-ce que j’y gagne ?
- Un grade.

Anderson marqua une pose, il détester cette idée que l’on voulait l’acheter, il regarder en remontant c’est yeux vers ceux de son supérieur hiérarchique et lui dit d’une voix grave.
- Eh bien, avec tout le respect que je vous dois, permettez-moi de refusé, mes hommes ont besoin de moi, j’ai une escouade à diriger ainsi que des mondes à défendre, aucunement vos conviction personnel mon Colonel.
- Réfléchissez y, nous nous reverront après votre mission Monsieur Anderson, nous verront bien ce que vous en penser, il marqua une courte pause, ah oui !, j’oublier, si vous parler de qui que ce soit de cette conversation, il risque d’y avoir de forte représailles. Vous comprenez l’importance de votre discrétion.
- Oui mon Colonel.
- Bien, rompez soldat.
Il fronça les sourcilles et voulu déglutir quelques phrase grotesque, mais il n’était pas le genre de personne qui avait besoin d’être rassuré, qui que soit cet officier.
Jeck ouvrit la porte rapidement, qui pouvez bien être ce type, pourquoi lui avait-il fait remonter ces putain de souvenir, ne cherchant même pas à l’expliquer Anderson respira profondément, reprenant une respiration lente et silencieuse comme il en avait l’habitude une voix faible et à la fois discrète ce fit entendre dans le couloir de la frégate « Merde ».


Les pas de Bryan était long, il s’ennuyer à un tel point que ce balader dans la frégate rester la seul chose utile à faire, son armure mise et son casque tenu par l’une de ses mains, il attendait son escouade pour rejoindre ses collègues. Il s’arrêtât un instant avec hésitation, perdant ainsi de vus son objectif de la visite de la frégate. Pourquoi Diable ce type voulais parler à Jeck, il savait très bien qu’Anderson n’était pas du genre à rester le chien d’un haut gradé et ce malgré sa discipline exemplaire. Ce type ne lui annoncer rien de bon, mais l’idée qu’il se faisait du souci pour rien lui rester en travers de la gorge, Jeck ne lui dirait rien et c’est surtout ça qui l’embêter le plus, le silence chez son plus vieux compagnon, il n’était pas qu’un simple caporal, il était son ami, et si Bryan s’attaché bien à une chose c’était en cette amitié aveugle qu’il avait pour son supérieur, il avait accomplie tant de prouesse ensemble, mais était descendu si loin, cela lui rappeler le souvenir d’une citation d’un bouquin, pas de lui bien évidement mais de Jeck. « Le Spleen et l’idéal, l’un ne peux exister sans l’autre » aujourd’hui encore Bryan ne comprenez pas cette phrase qui rester un mystère pour lui, mais le fais qu’Anderson les sortie de sa poche après la mort de l’un de leurs camarade  n’a fait qu’affirmer les doute sur la mélancolie de ces mots.

Perdu dans ses pensé, celui-ci ne fiit même pas attention au bruit de course qui se faisait entendre dans le couloir en direction de l’intersection qu’il s’apprêter à traverser, franchissant le pas,  il bouscula une silhouette féminine dans le couloir du vaisseau, la fille tomba aussitôt a terre puis tourna son regard vers l’incrédule qu’était Bryan.

- Vous ne pouvez pas faire attention merde !
Le regard vide, Bryan soupira et ce mis même à lui ricaner dessus.
- Je ne vois pas où est le mal de faire tomber des colombes.
La jeune fille était brune, les cheveux attacher et un regard perçant de yeux d’ébène, on aurait d’il qu’elle voulait ce jetée dessus.
- Ecoute gros connard, je ne sais pas d’où tu sors mais tu as intérêt à me dire ou se trouve l’armurerie bâbord et fissa.

Bâbord, c’était justement de la que Bryan venait, mais la façon d’on lui avait répondu la jeune fille ne fit qu’ajouté une dose de sadisme à ses actions, pointant du doigt vers la position inverse d’où il venait, il lui indiqua sans le moindre remord et avec un grand sourire que c’était la bonne direction à prendre.
Ne le remerciant pas, la jeune fille pressée partit dans le couloir indiquer afin d'accidentellement ce dirigé jusqu’à la salle des machines.

- Eh bien voilà qui la fera taire quelques instants, ce retournant Bryan tomber sur le regard de Hammer.
- Wo ! Bon sang tu me fais peur, tu ne peux pas me faire signe du genre « hé ho je suis là le macho ? »
- Nous sommes bientôt en orbite, le Briefing va commencer, andouille, viens vite.
- En Orbite, parce qu'on a bougé ?
- Si tu penses que tout le monde est aussi long à la détente que toi.
- Et Jeck ?
- On le retrouvera la bas, sourit-elle.


[suite ici : http://www.halofight.fr/t4349-rp-solo-unsc-artemis-mort-ou-vif-2 ]

_________________



Spoiler:
 


"Parce que nous savons ceux qui ont chuté pour cette terre, nous n'abandonnerons rien et encore moins les vivants.

"Allez bougez vous, on a une race à sauver bande de con !" Bryan Wesley, UNSC Artemis

"Je sais pas trop en quoi croire soldat, la guerre, la victoire, tout cela nous dépassent, mais une chose est sûr, c'est que ces balles messieurs, elles font mal aux Covenant, et tant que j'en aurais, ils souffriront." Jeck Anderson, lieu inconnue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.halofight.fr/t4218-presentation-jeck-anderson
 
[RP Solo] Mort ou Vif - UNSC Artemis
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Halo Fight :: Espace contrôlé par le CSNU. :: 
La Terre
 :: Orbite
-
Sauter vers: