Forum Rpg sur l'univers d'Halo
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Boucherie en espace clos (PV Kegan & Erwin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erwin' O'Connor
Mort au Combat
avatar

Nombre de messages : 82
Localisation : Assiégé dans un garage sur Coral.
Humeur : De toute façon c'était trois milles MORT ou vif.
Date d'inscription : 15/09/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : SMG-7S
Autre Compte :
Arme n°2 : Pistolet M6C

MessageSujet: Boucherie en espace clos (PV Kegan & Erwin)   Dim 1 Fév 2015 - 23:16

Après Coral, les « Reds », plutôt contents de mon boulot, m'ont proposé de participer à une grosse affaire. J'avais réussi à gagner une bonne partie de leur confiance, mais comme je visais l'exaltation, j'avais accepté de renouveler mon contrat, et de partir avec eux sur Mars. Je ne cache pas que j'avais beaucoup hésité à participer ou non, il faut dire que ce n'était pas dans mes habitudes d'être « de l'autre côté », et de jouer les commandos de la mort. J'aimais pas trop ça, et puis on risquait vraiment gros cette fois ; mais comme la cour des grands m'avait donné carte blanche, je cédais à la proposition.

La cible, c'était Mary Adisson, la présidente du mouvement d'extrême-droite « Rassemblement Patriote » qui faisait plus de 30% aux communales de New Legaspi sur Mars. Sa politique était axée contre le colonialisme intra-planétaire, et contre la Rébellion essentiellement. Elle avait reçu de nombreuses menaces des « reds » à force de leur cracher dessus et d'inciter à la haine contre les ennemis humains du CSNU. Sa solution, c'était de traquer et de lyncher sans commission tout individu rattaché d'une façon ou d'une autre à la « Cause », femmes, enfants, comme vieillards. Elle ne mâchait pas ses mots la vilaine, et le peuple semblait aimer ça. Faut croire que la guerre ça rend les gens complètement barge, même sans la vivre directement. Ça a toujours été comme ça ; aussi, y'a cinq siècles de cela, toute une population suivait un fou sanguinaire dans sa folie de suprématie aryenne, captivée par son charisme et sa volonté de redresser un pays en ruine. C'était un peu la même chose aujourd'hui, je le sentais bien. Aussi, ça ne m'embêtais pas tant que ça de me salir les mains si c'était pour faire taire une conne. Ça pouvait être intéressant à vivre.

Le contrat, c'était d'aller faire le ménage au siège de « Rassemblement Patriote ». On devait tuer tout le monde. Apparemment les « reds » en avaient marre d'envoyer des e-mail de mise en garde, et voulaient passer aux poings. C'était pas forcément très bon pour leur image mais ils voulaient surtout se défouler en « cassant de l'extrémiste ». Faut dire qu'ils l'étaient un peu aussi. On m'avait engagé pour mes talents en explosif, apparemment ça commençait à manquer chez les gars de l'UEF. D'autant plus que je maitrisais les bases du combat CQB en milieu clos, et qu'on allait avoir besoin de ces acquis. Les toutous de Mary Adisson n'étaient pas des enfants de cœur, et le parti avait réussi à obtenir un port d'arme pour son personnel, en révélant le nombre de lettres de menaces qu'il avait reçu. Il y avait une bonne cinquantaine d'agents de sécurité armés à l'intérieur, et tout le monde connaissait les activités para-militaires que le parti imposait à ses « jeunesses identitaires » dans les chantiers. Y'avait pas à dire, c'était du lourd qui nous attendait à l'intérieur.

Dans notre ambulance, on venait de quitter l'angle de rentrer dans la rue principale. Par dessus l'épaule du conducteur, j'apercevais le bâtiment cible. La barrière menant au garage souterrain s'apprêtait à nous laisser entrer pour assister la fausse victime qu'un gars de chez nous dissimulé en journaliste était en train d'interpréter en simulant un malaise cardiaque. Dans nos tenus d'ambulanciers, et coiffés de masques blancs à méduser le regard, on était huit à tout craquer. Le « boss » que j'avais toujours connu cagoulé était à la place du mort, et nous repassait en boucle le plan d'assaut tout en vérifiant son fusil à pompe M45 TS. C'était certain qu'il allait faire des dégâts avec. C'était le seul qui ne possédait pas de masque blanc, le sien était rouge. Fallait qu'on le remarque de loin. Pour ma part, j'étais équipé de mon M6C customisé, et d'un SMG-7 auquel j'avais ajouté une visée laser et un réducteur de son qui marchait plutôt bien. Dans ma veste balistique qui alliait kevelar et gilet tactique, je plaçais huit chargeurs de balles semi-perforantes, ainsi que trois autres pour mon arme de poing. Comme je gérais la démolition, j'avais apporté trois explosifs plastics C2, en complément de deux « ananas » à fragmentation. Bien entendu, je possédais comme chaque élément du groupe une liaison radio avec le « boss ». Il serait le seul à parler, nous on écouterait.

Les types autour de moi, je les connaissais plutôt bien maintenant. On avait beaucoup répété pour la première qu'on s'apprêtait à donner à Mary Adisson et sa bande. Répartis sur deux banquettes face à face, on se regardait les uns les autres, en essayant de repérer les expressions qui se dessinaient derrière les fentes des masques. J'étais au fond du fourgon, contre la porte arrière, avec à ma gauche  Kegan, mon binôme. On se lâchait des vannes de tant à autres pour détendre l'ambiance, avant que « boss » ne procède aux trois coup de bâton :

« Au taquet pour le grand jeu mesdemoiselles ? Dernier rappel. On fonce au premier sous-sol : Dan et Sonny restent au véhicule pour s'occuper de ceux qui essayeraient de sortir du bâtiment en passant par le parking via les escaliers et l'ascenseur. Les autres, ont prend les escaliers : Sharkey et Jim s'arrêtent au rez-de-chaussé et convergent vers la sortie arrière pour la bloquer, tandis qu'Alex et moi on prend la porte principale. Kegan et Erwin montent au deuxième étage et procèdent au nettoyage, avant de passer au premier et nous rejoindre au rez-de-chaussé. Pas plus de quinze minutes à l'intérieur. Vive la Cause. »


Dernière édition par Erwin' O'Connor le Jeu 30 Juil 2015 - 20:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kegan G Thorvald
Rebelles, Traître, Ancien ODST
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 18
Localisation : Arcadia
Date d'inscription : 11/01/2015

Feuille de personnage
Arme n°1 : Carabine MA5K
Autre Compte :
Arme n°2 : Magnum M6C

MessageSujet: Re: Boucherie en espace clos (PV Kegan & Erwin)   Ven 6 Fév 2015 - 20:34

J'avais pris à cargo à Pirth de manière clandestine, j'ai dû dormir dans les conduits d'aération pendant six jours et c'était tellement désagréable que j'en suis venu à regretter mon sac de couchage et ma tente au camp, même la jungle c'est plus agréable que ça. Pour me nourrir je n'ai pas eu trop de problèmes, il n'y avait qu'un équipage réduit et il m'étais très facile d'atteindre la salle commune pour dérober quelques victuailles sans me faire repérer. Le pire dans tout ça c'était sans le moindre doute l'ennui, un ennui mortel.

Après un voyage dès plus pénible le cargo est enfin arrivé sur Mars, j'ai attendu la nuit pour sortir du vaisseau, j'ai bien dû éviter quelques vigiles et escalader deux ou trois grillages mais pour un ancien ODST tel que moi, ces civils n'étaient pas un obstacle. Après avoir quitté le statioport j'ai suivit les instructions que l'on m'avait données, j'ai rejoint un entrepôt où j'ai fais la connaissance de mes nouveaux camarades.

Il y avait sept gars, le chef qui se faisait appeler "Boss", tient, en voilà un de plus. Ce faire appeler ainsi ne peut être que la cause d'un narcissisme et d'une estime de soi hors du commun même si le fait qu'il soit toujours cagoulé me fasse douter sur son narcissisme. Mon équipier était un mercenaire, un gars de la BRC qui s'appelait Erwin. Par principes je n'apprécie guère ces hommes qui ne se battent pas pour leurs convictions mais seulement pour le butin, enfin Erwin est tout de même sacrément sympa et je pense que l'on peut former une bonne équipe tout les deux.

Nous avons étudié et répété le plan d'assaut plusieurs jours et j'ai eu le plaisir de dormir dans un véritable lit, ça ne m'était plus arrivé depuis que j'avais rejoint les rebelles et vous ne pouvez même pas imaginer le bonheur que c'est.


*
*    *


J'étais assis dans l'ambulance qui menait l'équipe d'intervention au bâtiment cible, je portais une tenu d'ambulancier et un masque blanc comme mes camarades. J'étais assis sur la banquette de gauche entre Erwin et Sonny. J'avais bien sur pris soin de mettre un gilet par balle sous mon uniforme. J'avais mon Magnum à la ceinture et mon couteau attaché à la cuisse.  J'avait également pris deux grenades à napalm et une flash parmi le matériel apporté pour l'opération. Je tenais fermement ma carabine MA5K, j'étais prêt à en découdre.

L'ambulance arrivait au bâtiment cible et le Boss fit un dernier briefing.


Dernière édition par Kegan G Thorvald le Dim 8 Fév 2015 - 12:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwin' O'Connor
Mort au Combat
avatar

Nombre de messages : 82
Localisation : Assiégé dans un garage sur Coral.
Humeur : De toute façon c'était trois milles MORT ou vif.
Date d'inscription : 15/09/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : SMG-7S
Autre Compte :
Arme n°2 : Pistolet M6C

MessageSujet: Re: Boucherie en espace clos (PV Kegan & Erwin)   Sam 7 Fév 2015 - 21:27

Lorsque notre véhicule s'arrêta au premier sous-sol, un jeunot aux airs de militants, qui devait avoir tout juste seize ans, nous attendait prêt de l'escalier de service. Il vint se placer à la fenêtre du conducteur qui était ouverte, tout excité, comme si ses « chefs » lui avait confié sa première mission qu'il s’efforçait d'appliquer à la lettre. C'était des radicaux dans ce milieu. Il s'appuya contre la portière en déclarant :

« Merci d'avoir fait vite ! On a un gars qui se sent pas bien là haut et .. mais, pourquoi vous portez un masque rou..  » l'idiot devint muet et écarquilla de grands yeux quand Boss lui posa son Magnum sur le front : « C'est pour protéger des éclaboussures. » Le coup parti, la tête du jeunot éclata.

Nous ouvrâmes les quatre portières simultanément, Boss et Alex étaient déjà devant la porte de l'escalier. Nous sortîmes du véhicule, nous placèrent en formation, puis les rejoignîmes, moi sur les talons de Kegan, qui lui-même suivait les autres. Nous nous plaquâmes contre le mur, à droite de la porte, puis, Boss qui était en tête leva un bras et aussitôt nous nous engageâmes en courant à travers l’escalier, les armes pointées vers l'avant. Boss, Alex, Sharkey et Jim s'arrêtèrent à la première porte qu'ils ouvrirent calmement, comme si de rien n'était, tandis qu'avec Kegan, nous les dépassions et continuons à gravir les marches jusqu'au deuxième étage. Des détonations résonnaient derrière nous.

Doucement, nous nous plaçâmes chacun d'un côté de la porte. Des cris de l'autre côté nous confirmèrent que l'immeuble entier était au courant de ce qui se passait au rez-de-chaussé. Je fixais mon binômes avec un léger rictus aux lèvres :

« Mec on va trop de se marrer. » Dis-je avec une inquiétante sincérité. Je ne sais pas pourquoi, l'idée de vider mon chargeur sur des cibles mobiles dans les minutes qui allaient suivre dégageait une étrange sensation de sérénité et de calme dans l'arrière de mon crâne.

« On se fait un petit défi pour pimenter tout ça ou pas ? » Proposais-je à Kegan comme s'il s'agissait d'un jeu.

L'ancien ODST rentra par la droite, tandis qu'immédiatement je surgissais par la gauche. Je tirai dans la tête d'une jeune blonde affolée, perdue dans son élan, avant de reculer vers Kegan tout en continuant à déverser mon chargeur par salves de trois balles sur les militants qui me faisaient face, et qui ne savaient plus où se mettre aux abris. Comme le reste du groupe avait ouvert le feu avant nous, la quasi intégralité des gardes avait rejoint le rez-de-chaussé où les premiers coups de feu avaient éclaté. On était tranquille pour un moment, mais ça n'allait pas durer :

« Faut qu'on fasse vite Bro, ça va pas tarder à rappliquer ! » glissais-je à Kegan en tournant légèrement la tête, sans bouger mon regard des cibles apeurées qui détalaient sous mes grêles de balles. Je m'arrêta quand je sentis le dos de mon binôme. Comme convenu, c'était lui qui mènerait la danse, je m'apprêtais à lui emboîter me pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kegan G Thorvald
Rebelles, Traître, Ancien ODST
avatar

Nombre de messages : 7
Age : 18
Localisation : Arcadia
Date d'inscription : 11/01/2015

Feuille de personnage
Arme n°1 : Carabine MA5K
Autre Compte :
Arme n°2 : Magnum M6C

MessageSujet: Re: Boucherie en espace clos (PV Kegan & Erwin)   Dim 8 Fév 2015 - 13:24


Avec Erwin, nous étions monté au  second comme prévu. Il était très enthousiaste et ça c'était bon, il ne risquait pas de faire dans son froc. Il m'avait même proposé un défi, comment ne pas accepter. J'allais enfin pouvoir m'éclater.

Nous nous étions placé chacun d'un côté de la porte et nous entrâmes en force. Un garde qui me tournait le dos tentait de ramener le calme avec de grand gestes des bras, il n'en eu pas le temps je collait mon canon dans sa nuque et j'appuyait une fois sur la détente, la balle le traversa lui coupant la trachée et le garde tomba à genoux en se tenant la gorge. J'ai ensuite abattu plusieurs civils qui prenaient la fuite.

Je sentis ensuite le dos d'Erwin contre le mien, ça allait chauffer pour tous ces salopards. Je lui lançais un "Me lâche pas d'une semelle", et je m'élançais  au milieu des bureaux en Open Space. Je trouve ce terme totalement débile car quand on est entouré par des cloisons de 1m50 de haut on est pas vraiment dans un espace "ouvert". une fois au centre de la pièce, je vis l'ascenseur s'ouvrir sur plusieurs gros bras, je ne serais dire combien ils étaient car j'ai rapidement lancé une grenade à napalm dedans et je n'entendis ensuite que des hurlements de douleur.

Les civils couraient dans tous les sens, ils se cachaient de ci de là quand soudain une balle siffla à mon oreille, je me retournais précipitamment et je vis un civil avec un revolver braqué sur moi. Ni une ni deux je tirais une courte rafale mettant rapidement fin à sa misérable vie. Mais voilà déjà que d'autre tir sifflait et je fis signe à Erwin de se baisser.

"Putain, les civils ne devaient pas avoir dans le plan. Perso, ça ne me gêne pas, ça rajoute de la difficulté et je t'avouerai que si tout les civils possédaient des armes se serrai bien plus fun mais pour les 15 minutes ça va être dur à tenir."

Le bureau derrière lequel nous étions vola en éclat sous les coups d'un tir de chevrotine. Un autre tir arracha toute la partie haute d'une cloison sur notre droite. Cela ne devrait même pas être légal de vendre du matériel de bureau aussi peu résistant, les balles traversent ces planches de bois comme si il ne s'agissait que de feuilles de papier recyclé de mauvaise qualité. Et j'insiste sur le "recyclé". Je me relavait prestement en tirant sur toutes les cibles qu'il m'étais donné de voir, d'habite je n'apprécie guère tirer sur des civils mais ils ne me laissent pas vraiment le choix.

Du coin de l'œil je vis qu'Erwin s'en sortait très bien lui aussi. Mais comme si le fait d'être à deux contre cent n'était pas suffisant une grenade atterrit à quelques mètres de moi. Heureusement mes réflexes étaient toujours à leur maximum, je me jetais sur Erwin et nous traversâmes une cloison, passâmes par dessus un bureau et nous nous écrasâmes littéralement sur le sol alors que la grenade faisait voler en éclats la partie basse de la cloison que nous venions de traverser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwin' O'Connor
Mort au Combat
avatar

Nombre de messages : 82
Localisation : Assiégé dans un garage sur Coral.
Humeur : De toute façon c'était trois milles MORT ou vif.
Date d'inscription : 15/09/2012

Feuille de personnage
Arme n°1 : SMG-7S
Autre Compte :
Arme n°2 : Pistolet M6C

MessageSujet: Re: Boucherie en espace clos (PV Kegan & Erwin)   Jeu 30 Juil 2015 - 20:21

C'était un merdier pas possible. Les gens couraient partout, c'était pas facile de les dégommer et je dû même passer en mode « rafale ». Ça faisait quelques secondes qu'on était entrer et déjà les ennuis commençaient. Des types de la sécurité surgirent par l'ascenseur. Ils hurlèrent comme je n'avais jamais entendu quand Kegan les crama au napalm. C'était une sacrée aventure, un civil faillit même nous dégommer au revolver. Peu après mon coéquipier se plaignit presque de la facilté de ce début de mission. Faut dire que le tir au pigeon ça allait un moment mais on s'en lassait vite. Et puis de toute manière, depuis quand les civils n'étaient pas prévus dans le plan ? Bon c'est vrai que les identitaires on savaient jamais ce qu'il était vraiment .. ils s'entraînaient chaque semaine au self-defense et au tir à balles réelles.. j'essayais comme je pouvais de justifier notre tuerie.

Un timbré faillit nous dégommer à la chevrotine quand on s'engagea dans un second couloir. On était planqué derrière un meuble qui partait en charpie à chaque tir. On a survécu parce qu'ils savaient pas viser. Je laissais Kegan s'occupaient d'eux, et je continuais à abattre toutes les cibles qui surgissaient derrière nous. C'était des gardes qui provenaient du première étage probablement, puisque ceux du rez-de-chaussé étaient certainement trop occupés par Alex et « Boss », surtout Boss.

Je ne compris tout d'abord pas ce qui arriva quand Kegan me força à traverser un mur, mais j'eus ma réponse quand l'explosion qui retentit peu après arracha la moitié de la cloison, manquant de nous tuer. Nous nous retrouvâmes dans une sorte de salle de cours, y'avait plein de gonzesse planquées derrière un bureau au fond de la pièce parsemée de petites tables d'école. Elles hurlaient. L'entrée de la pièce était à côté du bureau, et je ne fus pas étonné d'y voir surgir d'abord une tête, puis un canon qui mitrailla dans notre direction. Les balles nous passèrent tout juste au dessus la tête. C'était surréaliste. « Couvre nos arrières » indiquais-je à Kegan en lâchant une première rafale dans le coin de la porte. Par arrière j'entendais effectivement l'énorme brèche qu'avait créée l'explosion. Je ne regretta pas d'avoir pris des balles perforantes quand je vis une trainée de sang traverser partiellement l'entrée tandis que je mitraillais nos otages dissimulées. « Go derrière le bureau » tonnais-je en me levant. C'est là que le plancher sévèrement abimé par la première explosion craqua sous mes pieds, et tout deux, nous nous retrouvâmes au premier étage. Le choc fut rude. J'avais une énorme écharde dans la fesse droite. Par chance, quelqu'un avait amorti notre chute. Il s'en était moins bien sorti. « C'est la merde mon gars. » Nos oreillettes grésillèrent alors que nous tentions de nous relever. « C'est Boss, Alex est mort. On a sous-estimé la résistance.. » un silence accompagné d'une toux glaireuse suivirent. Boss reprit : « Ils m'ont eu aussi, j'vais pas m'en sortir. Tirez-vous d'ici, on leur a fait payer, c'est l'essentiel. » « On arrive, ne bougez pas. » « Rien à faire les gars, tirez-vous. Прощай, братья. » « Attendez ! » un violent coup de feu résonna dans nos oreillettes et je compris que Boss s'en était mit une tout seul. Kegan m'aida à me relever. Nos oreillettes grésillèrent à nouveau, c'était Jim : « Z'avez entendu ? On se taille nous ! »  Je jetais un regard à droite, puis à gauche. Nous étions dans au milieu d'un long couloir, dont l'une des extrémité indiquait un angle morts, et l'autre une grande vitre. Kegan leur indiqua de passer nous prendre en leur assurant qu'on était là dans trente secondes.

Nous détalâmes en direction de la vitre que Kegan fissura en tirant dessus. L'adrénaline nous rendait inconscient. Nous allions sauter du premier étage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Boucherie en espace clos (PV Kegan & Erwin)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Boucherie en espace clos (PV Kegan & Erwin)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Clos] Un espace vert pour le lycée
» [Vente] Biker Mice from Mars a.k.a. Les Souris de l'Espace.
» L'espace OL Saison 2010-2011
» Les Vikings de l'espace ?
» Espace-Temps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Halo Fight :: Espace contrôlé par le CSNU. :: 
La Terre
 :: Mars. :: New Legaspi
-
Sauter vers: