Forum Rpg sur l'univers d'Halo
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Infâme point d'orgue à une retraite précipitée, funeste conclusion d'une microscopique civilisation...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Skedarreus
Jiralhanae, Chef de Guerre, Haut Dignitaire
avatar

Nombre de messages : 129
Age : 24
Localisation : Grande Bonté
Date d'inscription : 19/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Type-25 Carabine SPIKER
Autre Compte :
Arme n°2 : Type-33 Canon à barreau à combustible

MessageSujet: Infâme point d'orgue à une retraite précipitée, funeste conclusion d'une microscopique civilisation...   Ven 10 Oct 2008 - 22:12

L’escalier se concluait dans de ténébreuses profondeurs, seulement éclairées par quelques rares lumières électriques. La structure pourrissait à même le sol, désagrégée, par un laxisme stupéfiant. Ce n’était plus que une ou deux colonnes qui sévissaient dans la caverne, affaiblie un peu plus chaque journée. Au dehors, la tempête se levait de ses gongs, les particules de sables incontrôlables tournoyaient dans tous les sens.

« - Les ruines du vaisseau sont aspirées par l’orbite de la planète. Je… Oui, une patrouille céleste accoure déjà à toute allure. », dit un opérateur, perdu dans un vulgaire clavier électronique. C’était un sérieux imbécile, que Sovietsk Sovierika voulait dépoussiérer quelques temps plus tard, selon une méthode bien particulière. Si seulement il connaissait le funeste sort qui l’attendait tôt ou tard…

Mais pour le présent moment, il ne s’y intéressait nullement, trop inspiré dans les vues plongeantes de l’écran du poste souterrain, qui illuminaient le corps céleste de Doisac. Il commençait alors une période inquiétante, quand les relations diplomatiques entre la lune et son fameux corps céleste n’avaient absolument rien offert si ce n’est une furie pure et totale.
Déjà, d’autres ombres à la forme râpeuse s’éclairaient de la lumière solaire, laissant apparaître des porte-étendards agressifs et couverts de crânes. Les jiralhanes dissidents avaient choisi de lancer l’assaut, pour rajouter un point d’orgue à cette furieuse guerre civile, qui étranglait inexorablement par milliards la civilisation extraterrestre.

« - Nos vaisseaux de guerre, notre flotte toute entière, se sont dégagés des faces obscures de Warial. Je crois bien que c’est une entreprise qui n’a aucune chance en face d’elle… », parle un autre opérateur, plus habile dans l’art du discours.

« - Ce fou furieux de Ketravask n‘est qu‘un infâme esprit suicidaire », s’insurge Sovietsk Sovierika, illuminé par les écrans de la salle.

Dans les cieux interstellaires, la machiavélique situation disposait ses chevaliers, pour une démonstration d’un sadisme édifiant. Les vaisseaux à l’allure trop râpeuse surgissaient de fenêtres en fenêtres, à former une masse informe qui allait se déverser sur cette pauvre lune.
Du triste côté de l’orbite lunaire, quelques trop rares vaisseaux spatiaux faisaient preuve d’arrogance inutile. Il n’y avait même plus de défenses, sabotées depuis plusieurs siècles. De quelconques réparations ou une éventuelle rénovation digne de ce nom ? Quelle bonne farce, l’organisation jiralhane laissait tant à désirer…


Dernière édition par Sovietsk Sovierika le Ven 10 Oct 2008 - 22:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skedarreus
Jiralhanae, Chef de Guerre, Haut Dignitaire
avatar

Nombre de messages : 129
Age : 24
Localisation : Grande Bonté
Date d'inscription : 19/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Type-25 Carabine SPIKER
Autre Compte :
Arme n°2 : Type-33 Canon à barreau à combustible

MessageSujet: Re: Infâme point d'orgue à une retraite précipitée, funeste conclusion d'une microscopique civilisation...   Ven 10 Oct 2008 - 22:17

« - C’est une incroyable tentative que nous réalisons, aujourd’hui. La diabolique déroute les frappera, tant un dernier éclat stellaire. Ma fière assemblée ! Admirez sans attendre le formidable génie de mon esprit stratège, savourez les premières lueurs de notre si symbolique victoire… », hurle sauvagement le commandant Ketravask, illuminé par une mystérieuse folie. Il était devenu un misérable pantin, auquel on avait retiré les fondamentaux de la liberté.

La passerelle, énorme et gigantesque, ne montrait pourtant aucun signe d’excitation, de l’imminence même de la confrontation. Les panneaux électroniques affichaient d’innocentes ambiances colorées, avant de virer au rouge vif, tôt ou tard. Car, c’était toute la structure de guerre qui se dirigeait vers l’ennemi, faisant claquer ses immenses réacteurs dans une dernière et ultime agonie.

« - Levons, tous ensemble, notre porte-étendard symbole de nos erreurs ! », continue Ketravask, maintenant emparé d’étranges spasmes. L’orbite de ses globes oculaires est sur le point de céder, brûlant un peu plus.

A plusieurs kilomètres du sacro-saint, les couloirs du vaisseau explosent déjà, sous le feu ennemi, pendant que les parois voltigent et fondent d’un unique et dernier chœur. La structure se désagrège presque totalement, et s’encastre avec une violence inouïe dans les fibres nerveuses de toute une flotte de guerre. Le si célèbre porte-étendard n’est plus, arrachant avec lui dans sa funeste tombe ses adversaires. »


Dernière édition par Sovietsk Sovierika le Sam 11 Oct 2008 - 11:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skedarreus
Jiralhanae, Chef de Guerre, Haut Dignitaire
avatar

Nombre de messages : 129
Age : 24
Localisation : Grande Bonté
Date d'inscription : 19/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Type-25 Carabine SPIKER
Autre Compte :
Arme n°2 : Type-33 Canon à barreau à combustible

MessageSujet: Re: Infâme point d'orgue à une retraite précipitée, funeste conclusion d'une microscopique civilisation...   Ven 10 Oct 2008 - 22:25

Sur les écrans du poste souterrain, c’est l’incompréhension qui régnait, entremêlée à un excès de surprise. Plusieurs explosions parsemaient les vues spatiales, des mouvements paniqués de vaisseaux aussi.

« - Il a anéanti les infimes chances qu’il nous restait. La quasi-totalité de notre flotte a disparu, et nous sommes maintenant à leur cruelle merci… », parle Sovietsk Sovierika, presque furieux d’une telle erreur stratégique.

« - Ils se réorganisent très vite, malgré ce coup de théâtre. Je… Plusieurs milliers de navettes s’apprêtent à déferler sur la première Face de Warial… », déclarait maladroitement l’imbécile.

« - Silence », ordonna une sombre voix. Sovietsk Sovierika l’avait sauvagement interrompu, par pur sadisme intérieur.

Quelques affolantes images commençaient à défiler, montrant fébrilement des énormes cubes traversant les différentes couches de l’atmosphère. Même face à une pauvre lune satellite, une grande partie était désintégrée par l’ampleur phénoménale du débarquement, s’entrechoquant entre eux quand d’autres n’arrivaient pas à résister à une telle pression. Quelle pitoyable maintenance que subissaient ces canons ambulants…

« - Brûlez-moi tout. Il ne doit rester plus aucun vestige de cette affreuse station de secours. », déclare soudainement Sovietsk Sovierika, qui ne parvient plus à dissimuler sa Colère et son Impatience.

« - Puis-je vous demander pourquoi cette légendaire absurdité ? », demanda l’imbécile, avec un arrogant et soudain ton hautain.

Et les secondes suivante, la main d’acier du brutal Sovietsk Sovierika s’abattait avec une inouïe violence sur cet intrépide cancre. Il venait de mourir, dans l’ignorance générale. Pourquoi s’en préoccuper, après tout ?

« - Alors ?! Mobilisez rapidement une navette, dans le hangar le plus éloigné, et déclenchez la procédure d’autodestruction. Allez, plus vite… », s’impatiente la langue de vipère du jiralhanae, face à son assemblée guerrière.

Le bon élève, souvenez-vous donc, notre expert en l’art du discours… Vous ne vous rappelez pas de cet anecdotique fait ? Tant pis alors... Ce bon écolier, donc, pianote un énorme bouton écarlate sur le panneau de commande. Oui, bien sûr, vous avez déjà deviné sa triste et indispensable fonction.


Dernière édition par Sovietsk Sovierika le Sam 11 Oct 2008 - 11:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Skedarreus
Jiralhanae, Chef de Guerre, Haut Dignitaire
avatar

Nombre de messages : 129
Age : 24
Localisation : Grande Bonté
Date d'inscription : 19/09/2008

Feuille de personnage
Arme n°1 : Type-25 Carabine SPIKER
Autre Compte :
Arme n°2 : Type-33 Canon à barreau à combustible

MessageSujet: Re: Infâme point d'orgue à une retraite précipitée, funeste conclusion d'une microscopique civilisation...   Ven 10 Oct 2008 - 22:36

« - C’est presque la conclusion de notre majestueuse entreprise. D’ici quelques semaines, je vous assure que les dernières poches de ces infâmes traîtres seront balayées par nos soldats. », prêche un fervent partisan des guerres civiles. Il se nomme Bacille Tuviruse, et conserve sous son effroyable courroux la quasi-totalité des factions unies du corps céleste de Doisac. Bon nombre de fidèles le considèrent même comme le chef suprême de la race jiralhanae. C’est un fait avéré, peut-être…

Le poste d’observation de son propre vaisseau amiral, monumental, laissait le pouvoir d’admirer dans le moindre de ses détails l’univers spatial et ses milliards de galaxies; il y a tant à découvrir, même à l’apogée finale d’une civilisation… Coupant net à tous les désirs, d’énormes débris dérivaient à travers les étoiles, empêchant la moindre observation astronomique. Les vestiges des armes de Ketravask se découpaient en mille morceaux, brûlants et anéantis. Ils n’arrivaient cependant nullement à dissimuler la lune, laissant apparaître un spectacle encore plus impressionnant. C’était des centaines de milliers de navettes de transport qui filaient vers celle-ci, en proie à l’extinction définitive, tandis que sa surface commencer à se disloquer. Entre flammes dues au intenses bombardements et plaques terrestres en pleine déroute, c’était la fin d’une micro civilisation…

« - Où allons-nous, maintenant ? », s’enquit le pilote de la navette de transport, absorbé par les écrans noirs du cockpit. La troupe de combat étaient maintenant assez éloignée de cette terrible menace, telle une secrète retraite anticipée.

« - Engagez une procédure hyperespace, et copiez les coordonnées intégrées dans l’ordinateur de la navette… », dit Sovietsk Sovierika, admirant la scission géante de la lune. La funeste vision était totalement cauchemardesque.

Un éclat final, vif et si précis, et l’immensité interstellaire ne montre alors plus aucun signe de ces messagers ambulants…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Infâme point d'orgue à une retraite précipitée, funeste conclusion d'une microscopique civilisation...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Infâme point d'orgue à une retraite précipitée, funeste conclusion d'une microscopique civilisation...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faire un rond point - Faire un pano
» Point de caractéristique
» Point de règle ork ?
» Jeux Point & Click SF plein d'humour pour noel
» [RESOLUE] Créer un point de sauvegarde mobile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Halo Fight :: Espace contrôlé par le Covenant. :: 
Doisac
-
Sauter vers: